Les Crises Les Crises
23.mai.202223.5.2022 // Les Crises

Crise de l’eau, planète terre invivable ? Emma Haziza – Thinkerview

Merci 189
J'envoie

Emma Haziza est hydrologue, spécialiste de la résilience des territoires face aux risques climatiques extrêmes. Fondatrice de Mayane, centre de recherches appliquées dédié à l’adaptation climatique.

Source : Thinkerview – YouTube – 17-05-2022

Commentaire recommandé

Ellilou // 23.05.2022 à 18h12

Excellente interview mais je regrette qu’elle mette tous les politiques dans le même sac. Je sais que ça va en défriser certain(e)s ici même mais un politique a vainement tenté de mettre l’eau sur le devant de la scène, en en faisant le fil conducteur de sa campagne et de son programme, c’est Mélenchon. Mais à chaque tentative il était ramené par ses interlocuteurs à des obsession identitaires et sécuritaires: blablablabla l’immigration, blablablabla l’islam, blablabla,le burkini, blablabla…….

18 réactions et commentaires

  • BlackJason78 // 23.05.2022 à 08h10

    Une interview excellente comme d’habitude mais qui dit excellent dit inquiètant, le fait qu’on est dépassé une nouvelle limite planètaire.

    https://reporterre.net/L-humanite-a-depasse-une-limite-planetaire-l-humidite-des-sols

    Que ça fait 70 ans que certains comme René Dumont préviennent que l’expension abusive du modèle capitaliste occidentale ne peut conduire qu’à des catastrophes dans le monde et surtout le Tiers-Monde.

    https://youtu.be/1_weZ8284-0

    https://youtu.be/YRFwIThNt68

    Sans parler de l’approvisionnement énergétique au niveau mondiale dans tout les pays du monde surtout dans les pays pauvres, déjà que d’ ici quelques années ça risque de s’effondrer.

    https://www.dw.com/fr/la-hausse-des-prix-de-l%C3%A9nergie-touche-les-pays-les-plus-pauvres/a-60835583

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Taux_de_retour_%C3%A9nerg%C3%A9tique

    Mais c’est Jacques Blamont qui résumait assez bien la situation globale: « De moins en moins de ressources pour de plus en plus d’humains. »

    https://youtu.be/6VUpicNBMzg

    https://www.decitre.fr/livres/introduction-au-siecle-des-menaces-9782738114099.html

      +2

    Alerter
    • 6422amri // 23.05.2022 à 17h30

      Le capitalisme qui n’est pas uniquement occidental n’est d’aucune manière responsable de l’augmentation de la population ou de l’épuisement des ressources en eau.

      Mon dernier séjour en Inde, avant la pandémie permet de comprendre ce fait, sans parler du Pakistan ou du Bangladesh deux dépotoirs a ciel ouvert.

      On peut aussi évoquer l’Afghanistan et l’Iran 2 pays dont les ressources en eau sont dramatiquement basses. L’Afghanistan a vu sa population passer de 8 millions à 32 millions (dans un pays qui peut en supporter 10 millions) et l’Iran abrite maintenant plus de 85 millions d’habitants, des explosions démographiques hors-de-contrôle.
      Dans les 2 cas l’obscurantisme religieux a régné sans partage depuis plus de 30 années. En Iran le problème de l’accès de l’eau a été empiré par la gestion catastrophique de cette ressource confiée aux Gardiens de la Révolution au profit des mollah au pouvoir.
      Lors du premier gouvernement des Talibans l’Iran avait été a 2 doigts d’envahir l’Afghanistan après le refus de l’Afghanistan de laisser ce pays accéder aux ressources des barrages situées dans le sud-ouest du pays.
      La sécheresse endémique en Iran (pratiquement pas de pluie pendant 3 années), idem en Afghanistan ont entraîné une désertification des campagnes, une concentration urbaine.
      Rappelons que des conditions identiques ont été à l’origine de la révolte initiale en Syrie.
      Il y a des gâchis d’eau gigantesques dans des pays qui possèdent aussi des réserves considérables comme le Canada (le plus important utilisateur d’eau au monde per-capita), les USA ou les problèmes deviennent sérieux dans le sud-ouest (Californie, Arizona, Nouveau-Mexique).
      L’utilisation de l’agriculture intensive dans des pays comme l’Inde, la Chine, les USA contribuent massivement à l’épuisement des ressources hydrographiques.
      L’Egypte dont la population ne cesse de s’élargir comme la Jordanie sont déjà des pays en crise en fait tout le Moyen-Orient est déjà dans une situation plus ou moins intenable.

      Les prochaines guerres seront pour le contrôle et l’accès à l’eau.

        +3

      Alerter
      • Sylvain // 24.05.2022 à 00h45

        Le Canada et la Californie avaient prévu des transferts d’eau… Jusqu’à ce que l’on ait aussi au Canada des sècheresses avec des feux ravageant un village en quelques heures.

          +1

        Alerter
        • 6422amri // 24.05.2022 à 22h43

          Le corps des ingénieurs au USA (Army Corps of Engineers) a toujours un projet visant à prélever une partie de l’eau des grands lacs pour l’acheminer vers le sud).

          Les incendies en Alberta ne sont pas le résultat du manque d’eau disponible mais de la sécheresse durant l’été 2021.

            +0

          Alerter
      • Orhan // 24.05.2022 à 07h45

        Ah, on ne veut pas toucher au sacro-saint capitalisme, un peu trop tabou, et on vient taper démographie. Au moins l’originalité de vos propos tiennent au fait qu’au lieu de viser les africains, on en vise d’autres. Comme toujours, les occidentaux sont à ce sujet irréprochables.
        Elle est pas belle la vie ?

          +5

        Alerter
        • 6422amri // 24.05.2022 à 22h41

          Je constate l’accroissement démographique en Iran et en Afghanistan. Je pourrais dire la même chose de l’Inde ou la majorité des rivières et fleuves sont totalement pollués. En Iran finalement le Guide Suprême a recommandé pas plus de 2 enfants par famille..il a fallu finalement réaliser que le désastre démographique était déjà la.

          La situation n’est guère plus riante en Chine, un pays ou règne le capitalisme et ou le déficit d’eau est présent partout. Les changements climatiques entraînent des inondations de plus en plus violentes.

          Je parle de l’Egypte. Elle n’est pas située en Afrique ?

          Je n’ose évoquer le Niger, un pays ou les femmes font encore entre 8 et 9 enfants, pays ou règne une oppression religieuse permanente et dont les ressources en eau sont rares.

            +3

          Alerter
  • Kaki // 23.05.2022 à 13h37

    Ce qui est toujours mis en avant c’est que nous sommes trop nombreux sur cette planète, 70% de l eau sert à l entretien (douche, toilettes, etc…). La seule solution avancé à ce potentiel futur problème occidental d’accès à l’eau serait la réduction de la population mondiale( pour 3/4 de l’humanité c est un problème depuis la nuit des temps) . On a des toilettes avec de l’eau potable, on prend des bains, des bains pour la voiture, des machines à laver, des piscines etc… Commençons par réduire cette population là et on verra après pour réduire la population mondiale.NON il n’y a pas moins d’eau, c’est juste qu ils veulent nous la faire payer plus cher, l’eau est côté en bourse et tant qu elle ne sera pas cher les occidentaux n’en feront pas bon usage.

      +2

    Alerter
    • Myrkur34 // 23.05.2022 à 16h42

      Bonjour Kaki,

      La France est le 1er pays européen pour les piscines privées et le 2ième au monde, en nombre, derrière les Usa. Essayez juste de dire, à partir d’aujourd’hui « Interdiction de construire une piscine dans toutes nouvelles habitations individuelles ou même collectives car l’eau est précieuse et il faut l’économiser à tout prix, le secteur de la piscine devra se contenter de l’entretien de celles déjà existantes coté privé ou publiques pour les municipales … »
      Vous vous feriez traiter de tous les noms de khmer vert à trotskiste millénariste et je pense même que vous recevriez des menaces de mort à domicile. Donc la solution de facilité comme vous le dites, va être d’augmenter les prix pour tout le monde coté eau surtout si la régie n’est plus publique.

      En tous cas, en mixant ce que dit Emma Haziza et Aurora Stephant (ingénieure géologue minier), on comprend bien l’impasse voire le mensonge outrancier de nos politiques actuelles et futures. Dorénavant il ne se passe pas un mois sans qu’une partie de la France soit impactée par un épisode climatique bizarroïde ou exceptionnel. (Ce week-end, 60 records de températures pour un mois de mai dans les villes françaises).
      En Australie, dans certaines régions, les assureurs ne veulent plus assurer les biens malgré le doublement ou le triplement de la cotisation…

      https://www.youtube.com/watch?v=xx3PsG2mr-Y

        +8

      Alerter
      • Incognitototo // 23.05.2022 à 19h55

        Ça, c’est « drôle », c’est tout à fait (pour la démarche) à Aurore Stephant que je pensais en écoutant Emma Haziza : même type de grille analytique systémique, même rigueur et rationalité, même type de démonstrations et « révélations » de nature à nous faire remettre en cause absolument tout ce sur quoi nous vivons… sans que (malheureusement) ça ne produise aucune des révolutions que cela devrait pourtant générer.

        Comme elle s’intéresse à la psy, elle devrait réfléchir au fait que les réponses des populations et des politiques face aux catastrophes sont assimilables à celles des toxicos. Ils savent que leurs addictions les conduisent plus vite à la mort, mais en réalité ils ne veulent pas le savoir ou pire ils « s’en foutent »…

        La vraie révolution commencera quand quelqu’un aura une solution aux problèmes addictifs de masse, y compris au capitalisme prédateur. Pas sûr que la contrainte (que Emma Haziza propose entre autres) puisse être une solution efficace dans ce contexte psy autodestructeur.

          +5

        Alerter
      • Cévéyanh // 01.06.2022 à 19h28

        A Myrkur34,
        Vous avez écrit : « Vous vous feriez traiter de tous les noms de khmer vert à trotskiste »
        D’où vient cette expression de « khmer vert » ? Est-ce que vous saviez que le mot « khmer » désigne le peuple cambodgien ? C’est un terme erroné car les écologistes « extrêmistes » ne sont pas forcément des cambodgiens ou cambodgiennes, non ? Par contre, les « khmers rouges » (c’est-à-dire « cambodgiens communistes ») étaient toustes des cambodgiens/cambodgiennes. https://fr.wikipedia.org/wiki/Khmers_rouges (1/2)

          +0

        Alerter
      • Cévéyanh // 01.06.2022 à 19h39

        « Certains Français utilisent à tort le mot Khmer pour dire Khmer rouge. D’autres vont même jusqu’à se servir du mot Khmer, dans le débat politique hexagonal, pour désigner un individu despotique et cruel ou un groupe extrémiste sans pitié (Éric Woerth : « Macron a un comportement indigne, un comportement de Khmer »). On voit fleurir ici et là des « Khmers verts » (certains écologistes radicaux), des « Khmers blancs », (chantres de la « dictature sanitaire »), des Khmers noirs (le FPR rwandais, pour certains militaires français de l’opération Turquoise), etc. Cette utilisation fautive (cela équivaut à dire Allemand pour Nazi) blessent profondément les Khmers francophones et suscitent à chaque fois les protestations les plus vives de la part de membres éminents de la diaspora cambodgienne en France, comme le cinéaste Rithy Panh, par exemple. » https://fr.wikipedia.org/wiki/Khmers_(ou_Cambodgiens)

        Ce peuple n’a t-il pas assez souffert pendant la guerre civile contre les khmers rouges, puis lorsque ceulles-ci étaient au pouvoir (environ 2 millions de morts) ? Est-ce que l’expression « khmer vert » est à (ré-)utiliser et par voie de conséquence, à la faire perdurer et donc blessant encore longtemps ce peuple ? (2/2)

          +0

        Alerter
    • Marcel // 26.05.2022 à 13h11

      Voir l’intéressant site EAUTARCIE : https://www.eautarcie.org/index-fr.html

       » Comment devenir indépendant par rapport au réseau de distribution d’eau et par rapport aux égouts
      Ouvertures vers la maîtrise des changements climatiques  »

      Remarquez juste comme l’utilisation de toilettes sèches change la donne. Trop simple ?

        +1

      Alerter
  • Ellilou // 23.05.2022 à 18h12

    Excellente interview mais je regrette qu’elle mette tous les politiques dans le même sac. Je sais que ça va en défriser certain(e)s ici même mais un politique a vainement tenté de mettre l’eau sur le devant de la scène, en en faisant le fil conducteur de sa campagne et de son programme, c’est Mélenchon. Mais à chaque tentative il était ramené par ses interlocuteurs à des obsession identitaires et sécuritaires: blablablabla l’immigration, blablablabla l’islam, blablabla,le burkini, blablabla…….

      +13

    Alerter
  • Myrkur34 // 24.05.2022 à 11h56

    Nous aurions pu avoir Mme Haziza, ministre de l’écologie (rêvons un peu), à la place nous avons la fée carabosse, Mme Montchanin, tellement sûre d’elle sophistiquement parlant, avec sa nouvelle marotte, il faut changer la « méthode ». C’est vraiment novateur après le « bon sens » ou le fameux « on va vous expliquer ».
    Une torquemada au féminin si directrice, sentencieuse, appelant tellement au dialogue que le journaliste de France Inter fait son mea culpa car il avait osé poser une question à peine dérangeante sur, il est où le ministère du logement ?..

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-du-mardi-24-mai-2022

      +1

    Alerter
  • pam // 24.05.2022 à 12h31

    une question avant d’avoir trouvé le temps de tout écouter… Sauf erreur, la quantité d’eau existante sur terre est constante géologiquement. L’eau se transforme dans ses différents états, vapeur, eau, glace, elle est très inégalement répartie, mais le problème est-il un problème de ressources (comme on le dit des énergies fossiles…) ou un problème de pollution d’une part et d’aménagement du territoire d’autre part… ?

      +3

    Alerter
    • Myrkur34 // 28.05.2022 à 08h00

      De ce que j’ai compris, nous augmentons par nos prélèvements dans la nappe phréatique la quantité d’eau en suspension dans l’atmosphère, la fameuse vapeur d’eau qui a un pouvoir réchauffant aussi élevé que le Co2. Pensez au moment où vous prenez une douche, bien sûr la chaleur de l’eau utilisée augmente la température de la pièce mais c’est surtout la condensation produite à ce moment là qui entraîne l’effet « d’étouffement » à un certain niveau de smog dans la salle de bain.
      Et puis dire que les 2/3 du phénomène de pluie vient du terrestre et 1/3 de la mer, on l’entend très rarement alors que l’exemple de la forêt amazonienne avec sa transpiration matinale et ses orages en fin de journée nous prouve de fait qu’elle a raison.
      Et pour finir, l’illusion des bassines et le fait que retenir de l’eau en surface avec son énorme évaporation induite, va en plus affecter les nappes phréatiques et donc l’approvisionnement « invisible » de tout notre réseau hydrologique. Donc c’est carrément débile de courtermisme et de fausse bonne solution. Interdire la culture du maïs en France et relancer les anciennes productions fourragères pour le bétail, serait une vraie solution à long terme.

        +0

      Alerter
    • Grd-mère Michelle // 29.05.2022 à 15h01

      @pam Si j’ai bien compris, la fonte des glaces déséquilibre gravement la fonction de l’eau sur terre, son rapport avec les autres éléments, qui a permis le phénomène de la vie.
      L’indifférence-crasse des populations bénéficiant d’un climat tempéré à l’égard des difficultés de leurs « frères humains » (et de tous leurs autres « frères », les êtres vivants que la science a récemment désignés comme interdépendants), qui habitent dans des conditions moins favorables à la perpétuation de la vie(des mammifères, entre autres), me semble la principale cause des désastres « environnementaux » actuels et à venir.
      INFORMER correctement TOUT LE MONDE du BESOIN que nous avons les un-e-s des autres est indispensable à la seule vraie révolution (celle qui inverserait la logique de domination/exploitation/compétition/guerre) : la paix dans la concertation et la coopération, grâce à cette particularité humaine que nous exerçons à tort et a travers: LES MOTS, prononcés et/ou écrits.
      Nous en avons désormais les moyens(de communication).
      En aurons-nous la volonté…et la détermination?!

        +0

      Alerter
    • Alain Rousseau // 29.05.2022 à 18h49

      Je ne suis pas spécialiste, mais il me semble que ce n’est pas la quantité d’eau qui est constante, mais la quantite d’hydrogène et d’oxygène qui la composent, au nom du principe ’rien ne se perd, tout se transforme’. J’ai lu quelque part qu’il n’y avait plus sur Terre et dans l’atmosphère que 40 % de l’eau qui y était présente à l’origine (je cite de mémoire), parce que 60 % molécules d’H2O s’étaient désagrégées au fil des millénaires, pour diverses raisons. Il faudrait donc une réaction chimique phénoménale (électrolyse ?) pour qu’elles reforment de l’eau. Qu’on me corrige si je me trompe.

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications