Les Crises Les Crises
10.avril.202210.4.2022 // Les Crises

Les révélations d’une députée au cœur du système Macron

Merci 455
J'envoie

En 2017, Frédérique Dumas a milité pour « En marche » et est devenue une députée LREM des Hauts de Seine, très proche d’Emmanuel Macron avec qui elle échangeait régulièrement sur de nombreux sujets en particuliers culturels. Productrice de cinéma et un temps pressentie pour devenir ministre de la culture, elle déchantera lentement mais sûrement de la Macronie puis de son leader maximo. Elle quitte le mouvement en septembre 2018 mais continue à avoir des échanges épistolaires avec le président de la République jusqu’à la crise Covid où, c’est une des révélations de cet entretien tonitruant, elle montre qu’Emmanuel Macron savait les dangers mortels de l’épidémie dès l’élection européenne de mai 2019 qu’il a maintenue malgré les risques encourus pour nombre d’élus et d’électeurs.

Cynique, calculateur, obsédé par les échéances électorales, inaffectif, déniant la réalité, le portrait brossé du président et de son homme lige Alexis Kolher est glaçant. « Il joue en permanence au poker avec nous, c’est un algorithme » glisse Frédérique Dumas qui en profite pour tailler des costumes trois pièces à toute l’élite de la Macronie. D’Alexis Kolher manipulateur et pervers à Édouard Philippe qui ne « regarde jamais ses adversaires dans les yeux » à toute la clique d’opportunistes et de traine-mocassins qui encombrent les allées du pouvoir Gabriel Attal et roselyne Bachelot en tête.

L’ex-députée LREM ne rate jamais sa cible car elle n’est à aucun moment rancunière ou belliqueuse. C’est ce qui donne une grande force à ce Zoom arrière de haut vol, mais aussi au livre servant de support à la conversation « Ce que l’on de ne veut pas que je vous dise » (éditions Massot). François Bayrou ou Valérie Pécresse ainsi que plusieurs stars du cinéma en prennent aussi pour leur grade ici : « Il était temps pour moi de témoigner de ce que j’ai vu, entendu, vécu de l’intérieur qui mine notre vie démocratique et nos espérances et d’imaginer un nouveau chemin » énonce Frédérique Dumas. Le livre sort quelques jours avant le premier tour de la Présidentielle.

Si quelqu’un a dans son entourage un électeur hésitant ou vantant la sincérité d’Emmanuel Macron, il faut d’urgence lui passer cet entretien ou lui offrir le livre. Afin qu’il ne puisse pas dire ensuite qu’il ne savait pas et pour qu’il comprenne que nous sommes en train de livrer les clés du pays à un enfant de Machiavel dopé à l’adrénaline du pouvoir. Une sorte de robot humain programmé pour charmer les foules, mais dont le cœur est un algorithme au service d’un capitalisme de plus en plus sauvage.

Source : Blast – 05-04-2022

Commentaire recommandé

Christian Gedeon // 10.04.2022 à 07h33

Très intéressant avec un côté trahi comique, si j’ose dire. Tous ces « séduits » ou ex séduits d’E Macron ont un côté pathétique. Ils ont voté, milité, soutenu, encensé, idolâtré un homme calculateur et froid . Et en même temps animé d’une quasi hystérie de l’ego permanente servie par une intelligence hors normes.L’Etat c’est lui. Il est systématiquement en phase avec lui même et c’est là une très grande force. Le réduire à un simple manipulateur est une erreur d’analyse fondamentale. Il incarne complètement une partie de la société qui a fait sécession . A pris le pouvoir, et entend le garder.

17 réactions et commentaires

  • Christian Gedeon // 10.04.2022 à 07h33

    Très intéressant avec un côté trahi comique, si j’ose dire. Tous ces « séduits » ou ex séduits d’E Macron ont un côté pathétique. Ils ont voté, milité, soutenu, encensé, idolâtré un homme calculateur et froid . Et en même temps animé d’une quasi hystérie de l’ego permanente servie par une intelligence hors normes.L’Etat c’est lui. Il est systématiquement en phase avec lui même et c’est là une très grande force. Le réduire à un simple manipulateur est une erreur d’analyse fondamentale. Il incarne complètement une partie de la société qui a fait sécession . A pris le pouvoir, et entend le garder.

      +24

    Alerter
    • Samba // 10.04.2022 à 14h49

      La « fameuse » trahison des élites! Macron est hors-sol mais très proche de ses intérêts financiers, et, comme il n’a pas d’enfants, il se moque des conséquences des dérèglements environnementaux; Après lui… le déluge ou autre cata…
      Comme la majorité des humains ont besoin de croire, ils se laissent séduire par la forme ou le fond. Moi, c’est plutôt le fond… Et donc trop souvent la déception… Mais tout le monde sait ce qu’il restait dans la boîte de Pandore!

        +4

      Alerter
      • Louis // 11.04.2022 à 12h03

        Mon vieux Prof nous rappelait fréquemment qu’entre les deux guerres se fut un grand bazar, nous y sommes. Robert O Paxton dans son bouquin la France de Vichy écrit que la catastrophe de 40 est en partie celle des élites. De nos jours, il suffit de lire La face cachée du Conseil d’État avec Yvan Stefanovitch… Le pauvre président qui veut gouverner, bon courage..

        https://www.youtube.com/watch?v=9oYYw2ICe2g

          +1

        Alerter
    • antoniob // 11.04.2022 à 02h16

      > Ils ont voté, milité, soutenu, encensé, idolâtré un homme calculateur et froid .

      un homme … c’est peut-être accorder trop de mérite à Macron.
      Plutôt une déliquescence générale au niveau des élites, dans les grands corps d’état. La perte du sens de la nation et du sens civique. Macron tout seul est une sorte de VRP de luxe, assez sournois, il « sent » le faux dans ses allocutions à plein nez. il est avec Kohler, avec son pote de McKinsey , avec son carnet d’adresses de chez Rotschild et Lazard, une sorte d’homme politique dans le style république bananière.
      En fait on ne sait pas exactement qui sont ceux qui tirent les ficelles en France, mais il y a une tête de gondole qui présente à peu près bien.
      Lorsqu’on voit les pataquès et incohérences en politique étrangère, difficile d’attribuer cela à un Machiavel calculateur.

        +8

      Alerter
    • Kasper // 11.04.2022 à 07h06

      Macron n’est pas d’une intelligence hors norme, c’est un mythe. Il suffit de l’écouter parler des qu’il n’a pas préparé son discours ou reçu les questions à l’avance (et parfois, même en ayant préparé…). C’est un simplet.

        +19

      Alerter
  • john // 10.04.2022 à 13h52

    Il faut rappeler que LREM à sélectionner une partie importante de ces députés (ceux qui n’étaient pas déjà encartés dans un parti) sur C.V ! C’est dire le degré de conviction, d’implication dans la vie citoyenne, de ces députés LREM. Comme dans l’entreprise, ils ont un devoir de loyauté et d’obéissance envers leur employeur. Ce n’est plus un parlement mais un théâtre où les comédiens ont un script à respecter. Ramassis d’ingénues (pour rester poli) et d’opportunistes.

      +16

    Alerter
  • Ursus // 10.04.2022 à 16h55

    Il serait utile que les candidats à l’Élysée , et pas que, bénéficient d’une expertise psychiatrique avant de pouvoir être candidat…

      +8

    Alerter
  • Incognitototo // 10.04.2022 à 18h21

    Frédérique Dumas a quelque chose de très touchant, mais tout également de pathétique de naïveté (ne lui dites pas ça la vexerait)… Il faut l’écouter au deuxième degré, en « écoute flottante », pour en prendre toute la mesure.

    Outre qu’il est clair qu’elle présente tous les stigmates des « dépitées » amoureuses, outre qu’elle est dans un système projectif colossal (reprocher à l’autre ce que l’on est soi-même), outre qu’elle présente toutes les caractéristiques des blessées narcissiques… on entendra surtout qu’elle ne dit pas un mot de politique !
    Tous les faits dont elle parle sont des problèmes de personnes, de leurs incompétences multiples, de leurs trahisons, de lutte des places, d’ambitions personnelles, de déviances psychologiques… Aussi, même si personnellement ça ne me déplaît pas parce que je pense que c’est un prisme fondamental, pour autant je me demande toujours après 1 h 40 d’interview ce qu’elle défend et ce qu’elle propose au niveau politique.

    Après avoir été à l’UDF, à l’UDI, chez les Centristes, à LREM, elle dit maintenant qu’elle votera Jadot… encore un triple salto arrière et elle finira au PS en pensant toujours qu’elle est fidèle à elle-même… Un parcourt qui, somme toute, est assez banal pour tous ceux qui confondent la politique avec la façon dont on doit administrer la charité, et pire qui croient encore que les élus s’engageraient pour appliquer leurs idées de changements du monde…
    Aussi, c’est bien ce que je disais au début : une vraie naïve qui n’a même pas l’excuse d’être une débutante et qui, à mon avis et uniquement pour son bien, ferait mieux d’aller raconter tout ça à un psy.

      +22

    Alerter
    • vert-de-taire // 10.04.2022 à 18h58

      Bravo
      J’ai eu exactement les mêmes pensées.
      Naïve et pas d’excuses, sauf une
      mais peut-on le dire sans choquer inutilement ?

      Remarquons ‘notre’ sensibilité étonnante aux hynotiseurs.
      Il faut être très peu instruit pour se laisser prendre.

        +4

      Alerter
      • Incognitototo // 11.04.2022 à 01h30

        Même si on pense probablement tous les deux la même chose de cette dame 🙂 , pas la peine d’en rajouter, ça serait tirer sur l’ambulance. Elle démontre très bien toute seule, et son parcourt avec elle, ce qu’elle est vraiment.

        Oui, la fascination d’une majorité de Français pour les imposteurs, les menteurs, les hypnotiseurs, les vendus, les malfaisants, les pervers… est un vrai sujet, et ce d’autant plus avec les résultats de cette mascarade de démocratie. C’est vraiment désespérant.

          +11

        Alerter
  • Manuuk // 10.04.2022 à 19h57

    Et on parle de Lepen ? Parce que Macron ou Lepen ce sera pareil.
    La même servitude à l’Europe…
    Rien ne changera ..

      +1

    Alerter
  • pseudo // 10.04.2022 à 21h15

    28.5%….. Après tout ce qu’on a vécu….. Accrochez vous, avec la guerre dont il a dit qu’il ferait tout pour éviter la paix, ça va tanguer !

      +3

    Alerter
    • Kasper // 11.04.2022 à 07h10

      Le pire c’est que ca n’est pas l’effet de la seule abstention. Il monte en nombre absolu de voix.

      Pauvre France…

        +4

      Alerter
  • enthousiaste // 11.04.2022 à 08h42

    La question est comment a-t-elle pu être si proche de lui et ne se rendre compte que plus tard de qui il était ? Il y a quand même un doute sur l’intégrité de sa personne aussi

      +2

    Alerter
  • Mdacier // 11.04.2022 à 09h39

    « Elle quitte le mouvement en septembre 2018 mais continue à avoir des échanges épistolaires avec le président de la République jusqu’à la crise Covid où, c’est une des révélations de cet entretien tonitruant, elle montre qu’Emmanuel Macron savait les dangers mortels de l’épidémie dès l’élection européenne de mai 2019 qu’il a maintenue malgré les risques encourus pour nombre d’élus et d’électeurs »

    Soit l’article raconte n’importe quoi, soit on n’a pas les mêmes infos ?!
    En mai 2019, l’épidémie de Covid 19 n’existait pas!

      +8

    Alerter
  • Myrkur34 // 11.04.2022 à 09h49

    Concernant cette dame, la façon dont elle dédouane Lombard pour sa politique de concassage de France Telecom est digne de l’eau tiède légèrement nauséabonde…Je cite  » Avec moi il a été sympa et il y a eu autant de suicides avant son départ qu’après »

    Le type a été condamné, m’enfin bon avec moi il a été compréhensif et m’a laissé carte blanche. :o)

    Citations de Mr Lombard : https://fr.wikipedia.org/wiki/Didier_Lombard

    « En 2006, Didier Lombard présente son plan de restructuration de France Télécom lors d’une réunion où sont présents 200 cadres de l’entreprise : « Il faut qu’on sorte de la position « mère poule ». […] En 2007, je ferai [les 22 000 départs] d’une façon ou d’une autre, par la fenêtre ou par la porte. »

    Le 15 septembre 2009, lors d’une conférence de presse, Didier Lombard s’engage à mettre un « point d’arrêt à cette mode du suicide qui, évidemment, choque tout le monde. » »

    Donc ses vapeurs sur Tartuffe-Tartarin, je m’en cogne, elle a bien profité des subventions au cinéma français (comme d’autres acteurs et actrices qui défiscalisent à tout va) pour faire partie du microcosme parisien et français.
    Elle devrait rejoindre Anne Hidalgo pour le bureau des pleurs et aller batifoler avec Leonardo Di Caprio…..

      +8

    Alerter
  • Salinas // 14.04.2022 à 11h45

    « Le trait le plus visible dans l’homme juste est de ne point vouloir du tout gouverner les autres et de gouverner seulement lui-même. Cela décide tout. Autant dire que les pires gouverneront » Alain

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications