Les Crises Les Crises
7.avril.20227.4.2022 // Les Crises

McKinseyGate : Le scandale qui empoisonne la campagne de Macron

Merci 356
J'envoie

McKinsey saison 2, c’est l’histoire d’un scandale qui enfle depuis plusieurs mois. L’État français a pris pour habitude de s’adjoindre des cabinets privés pour l’aider dans ses missions et ses réformes, souvent en doublon de sa propre administration publique, pour un coût exorbitant : on parle de près d’un milliard d’euros, juste pour 2021, et dont les résultats sont… discutables, principalement des PowerPoint et quelques pages de rapports qui sentent bon la novlangue managériale.

Scandale dans le scandale, grâce à une commission d’enquête sénatoriale, on sait maintenant que McKinsey, le plus gros de ces cabinets, n’a pas payé d’impôt sur les sociétés en France depuis 10 ans. Et tout ça sur fond de liens pas très nets entre les dirigeants de McKinsey et la Macronie. Quand la “start up nation” se gave sur le mammouth.

Source : Blast – YouTube – 30/03/2022

Commentaire recommandé

BCE106 // 07.04.2022 à 07h01

Le véritable scandale n’est pas la fraude fiscale ou le prix payé pour des soit disant études.

Le véritable scandale c’est que les « conseils » de mcKinsey étaient faits pour favoriser les intérêts des autres clients de mcKinsey, pfizer black rock et tant d’autres sangsues.

10 réactions et commentaires

  • BCE106 // 07.04.2022 à 07h01

    Le véritable scandale n’est pas la fraude fiscale ou le prix payé pour des soit disant études.

    Le véritable scandale c’est que les « conseils » de mcKinsey étaient faits pour favoriser les intérêts des autres clients de mcKinsey, pfizer black rock et tant d’autres sangsues.

      +6

    Alerter
  • Yann // 07.04.2022 à 07h40

    Le fait que McKinsey ne paie pas ses impôts m’apparaît surtout comme un nonos pour exciter le peuple.

    Sauf erreur, c’est l’Etat qui paie McKinsey, et McKinsey qui paie (ou pas) ses impôts à l’Etat.
    Donc si l’Etat paie 1 milliard et McKinsey paie 0 impôts, ou si l’Etat paie 1.2 milliard et McKinsey paie 200 millions d’impôts, le résultat net est le même.
    Sauf que le premier cas « sonne » plus malhonnête sur un plateau télé.

    Par contre si McKinsey était payé par une entreprise privée, là ce serait différent.

    Donc du coup, la question la plus pertinente est plutôt…qu’est-ce qu’on achète vraiment pour un milliard?

      +3

    Alerter
    • RGT // 07.04.2022 à 11h05

      Pour un « petit » milliard vous avez droit à un Powerpoint chatoyant pondu par un stagiaire précaire payé 30% du SMIC.

      Et si le Powerpoint a plu aux « clients » et qu’ils passent une nouvelle commande ledit stagiaire pourra revenir quelques jours pour réaliser un autre Powerpoint en se contentant de changer les titres et les sujets de ce document, le fond restant bien sûr inchangé car on ne change pas un contenu qui flatte l’égo du client.

      Ce n’est pas le contenu qui compte, c’est la satisfaction de l’ego du client.
      Alors il ne faut pas lésiner sur le cirage afin que ses mocassins brillent de mille feux.

        +4

      Alerter
  • Myrkur34 // 07.04.2022 à 09h26

    Entendu ce matin, le gouvernement a commandé une étude sur la petite enfance à Boris Cyrulnik et en parallèle la même étude à un cabinet de consultant grassement payé. Le fameux « en même temps », un ponte du secteur pour la communication et un cabinet de conseil pour…..le reste.. (D’après l’article, vous y mettez ce que vous voulez)

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/petite-enfance-une-mission-de-conseil-a-425000-euros-qui-passe-mal_fr_624d6573e4b0d8266ab34285

    D’ailleurs Boris Cyrulnik se plaint aussi qu’il ait eu beaucoup de mal à se faire payer lui et son équipe.

    Monarchie même pas constitutionnelle mais de droit parce que vous comprenez, ces gens là sont trop intelligents, beaux, dans le coup quoi….Ecoutez Macron, Attal ou Véran, à chaque contradiction, on a droit au fameux, » Attendez je vais vous expliquer…(Car vous êtes trop bêtes..) avec un journaliste mollasson, car sa place , elle est quand même bien bonne, réflexion faîte.

      +5

    Alerter
  • Lev // 07.04.2022 à 09h35

    McKinsey, le très vilain Américain ! On pourrait aussi évoquer le cas de tous ces fonctionnaires de haut rang qui n’ont pas hésité une seconde à passer du public au privé contre monnaie sonnante et trébuchante… l’esprit gaulois sans nul doute ! et ceci la complicité de toute la classe politique.
    Et que reprocher à McKinsey, la qualité de ses conseils ? Que je sache la campagne vaxxinale s’est déroulée à 95% sans anicroche et à 100% sans que la presse, de la plus proche des sphères du pouvoir à la prétendument nouvelle ou alternative ne lève le petit doigt.

      +0

    Alerter
    • RGT // 07.04.2022 à 11h27

      « fonctionnaires de haut rang qui n’ont pas hésité une seconde à passer du public au privé »…

      Et qui, contrairement aux fonctionnaires de base, ont un placard doré qui leur est réservé À VIE si d’aventure leur employeur n’était pas satisfait de sa prestation ou qu’il souhaite avoir une « barbouze » infiltrée au sommet de l’état.

      Ensuite on s’étonne que le sommet de l’état (et pas seulement les « élus » qui ne sont que le sommet de l’iceberg) soit totalement corrompu et farci de conflits d’intérêts qui ne servent absolument pas les intérêts de l’ensemble de la population.

      Concernant le « grand » Macron (et tous les autres candidats « sérieux » adulés par les éditocrates d’ailleurs) s’il n’avait que Mac Kinsey comme casserole ce serait un bonheur…

      Si vous voulez voter RÉELLEMENT utile je vous conseille de voter en masse Poutou ou Arthaud.
      Ils seraient de loin largement moins nuisibles pour la population et pourraient sans doute rappeler aux « élites » qu’elles peuvent être « répudiées » si la population est réellement excédée de leurs frasques.

      Par contre, si l’un de ces deux candidats est élu (et qu’il obtient ensuite une majorité à l’Assemblée) nous risquerions un coup d’état des « mécènes » qui ne voudraient pas lâcher leurs privilèges aux « gueux »…

      Tous les autres candidats « fréquentables » (plus ou moins) dont on parle chaque jour dans les médias ne sont que les petits soldats des oligarques et ne feront strictement rien pour améliorer le sort de la population.
      Normal, ils sont payés pour ça, quelque soit « l’idéologie » qu’ils « défendent ».

        +3

      Alerter
      • Lev // 07.04.2022 à 13h03

        Personnellement, je vote utile pour me débarrasser des deux pseudo favoris, la bonnet blanche et le bonnet blanc. Condition essentielle aux libertés d’expression et d’action de tous.

          +2

        Alerter
        • Idomar // 07.04.2022 à 15h58

          Stratégie assez bizarre, le vote utile ne l’étant que pour certains, les autres ayant une autre notion de l’utilité, d’autres encore une autre notion etc.
          Il vaut mieux voter pour ses convictions au premier tour et au second, si le biquet est présent, votez contre lui quelque soit l’adversaire.
          Comme le biquet n’a pas de parti derrière lui (Larem n’est pas un parti mais une association de bobos bénis oui oui, dont la population a bien compris l’inutilité) les législatives seront un contrepouvoir efficace, si tant est qu’il soit élu à la présidence.

            +2

          Alerter
          • Lev // 07.04.2022 à 16h22

            Les arrivistes PS, LR voire EELV ou PC risquent, comme dans cette législature qui s’achève, d’être un bien faible contrepouvoir…

              +1

            Alerter
    • Incognitototo // 08.04.2022 à 23h59

      @ Lev

      Vous avez déjà oublié que ce cabinet était là dès le début pour conseiller notre « conseil de défense sanitaire » ?…
      Alors, heureusement que les vaccins sont arrivés pour pallier la politique désastreuse de lutte contre l’épidémie de nos gouvernements (conseillés par McKinsey), sinon le bilan serait encore pire.

      Rappels :
      – Bientôt 140 000 morts et toujours 100 morts par jour en ce moment, avec un taux d’incidence à 1 395 (alors que le seuil d’alerte est à 50) sans que – élections, guerre et désensibilisation obligent – ça n’émeuve plus personne…
      – Jusqu’à ce que les vaccins arrivent la France se situait dans les 10 % des pays aux résultats les plus désastreux en termes de morts et de contaminés.
      – À ce jour – outre tous les « cafouillages » criminels du début sans oublier les décisions absurdes – le bilan ne reste pas brillant, puisque, avec 210 morts pour 100 000 habitants, la France fait toujours partie des 20 % de pays les plus mauvais pour les résultats ; même certains pays sous-développés ont mieux réussi à protéger leurs populations ; tandis que certains pays (Danemark, Suisse, etc.) qui ont été moins répressifs que nous s’en sortent au final mieux que nous.

      Alors avancer que la campagne vaccinale s’est déroulée « sans anicroche » (c’est vrai, commander les vaccins sans se préoccuper de comment on allait les diffuser c’est très « pro ») ou vanter la « qualité des conseils » est proprement surréaliste, et je remarque que le grand oubli est en marche pour dédouaner Macron (conseillé par McKinsey) d’avoir été en dessous de tout dans cette affaire comme dans bien d’autres.

      P.-S. : Rien n’est fini pour cette crise sanitaire, outre ceux qui vont encore mourir, l’INSERM travaille actuellement sur les suites délétères pour tous ceux qui ont fait la maladie ; et de nombreuses études convergent pour nous indiquer que nous ne sommes qu’au début des problèmes de santé publique consécutifs à cette maladie, uniquement parce que nos gouvernements ont « laissé filer » l’épidémie. « Merci » qui ?…

        +2

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications