Les Crises Les Crises
27.mars.202227.3.2022 // Les Crises

McKinsey – Cabinets de conseil : un scandale à 140 millions d’euros ?

Merci 300
J'envoie

Chaque année, l’Etat achète les services de cabinets de conseil privés, pour la modique somme de 140 millions d’euros en moyenne, pour l’ensemble des ministères.

L’un d’entre eux, la firme McKinsey a des liens étroits avec le pouvoir, et se retrouve bien incapable de justifier de l’utilité de certains contrats passés avec gouvernement.

Mais à quoi sert cet argent exactement ? Explications de Salomé Saqué.

Erratum : une erreur s’est glissée dans les illustrations à 06 : 40 dans cette vidéo. Le photo utilisée, celle de Martin Bohmert ne correspond pas à la personne évoquée à ce moment là.

Source : BLAST – 01-02-2022

Commentaire recommandé

Yann // 28.03.2022 à 07h42

Il pourrait être intéressant de savoir qui a eu l’idée de l’attestation dérogatoire de déplacement en premier.
Macron? McKinsey? Autre?

8 réactions et commentaires

  • Yann // 28.03.2022 à 07h42

    Il pourrait être intéressant de savoir qui a eu l’idée de l’attestation dérogatoire de déplacement en premier.
    Macron? McKinsey? Autre?

      +22

    Alerter
  • Louis // 28.03.2022 à 09h55

    J’imagine mais ce n’est qu’une hypothèse, que vu notre niveau de dette la bourgeoisie financière nous marque étroitement et pourrait imposer à la France très discrètement le recours à ces multinationales sur certains sujets..

      +4

    Alerter
  • Anicroche // 28.03.2022 à 11h24

    Pourquoi 140 millions? J’ai entendu parler de 1 milliard. Et zéro impôt. Et conseils gratuits pour le candidat. Conseils qui devraient être évalués et intégrés dans les comptes de campagne.

      +9

    Alerter
  • marées // 28.03.2022 à 12h18

    Un candidat d’opposition sérieux devrait avoir 3 axes essentiels dans sa campagne :
    – La libération du pays (puissances privées et puissances étrangères)
    – L’indépendance et la souveraineté populaire donc le retour à la démocratie et les déclinaisons politiques de cette stricte ligne
    – L’épuration

    On peut légalement faire campagne sur le thème de l’épuration. C’est à dire proclamer à l’avance que des commissions et des tribunaux vont être mis en place spécifiquement pour faire passer l’ensemble des hauts responsables administratifs, économiques, politiques et médiatiques dans le cadre du pillage, des destructions et de la haute trahison. Et par ailleurs y adjoindre le tri des actes sur une période définie, donc ce qui sera considéré comme nul et non avenu.
    C’est à dire, la ligne de De Gaulle et de Cassin en 1944.

    Aucun candidat ne veut le faire. Tous s’accommodent. Tous.

      +16

    Alerter
    • Lev // 28.03.2022 à 22h31

      L’épuration a beaucoup servi à reconvertir des petainistes en bon gaullistes… voi par exemple le président du conseil l’Ordre des médecins, ce collabo décoré de la Légion d’honneur par De Gaulle soi-même

        +1

      Alerter
    • Dominique65 // 29.03.2022 à 10h21

      « Aucun candidat ne veut le faire. »
      C’est sur, outre qu’on tombe dans l’excès, personne ne peut annoncer ce programme et espérer le faire passer. Sans parler d’assassinat, on ne le laisserait pas le médiatiser. Le simple point un de ton programme suffit pour être éjecté du débat.

        +1

      Alerter
  • l’Autre // 28.03.2022 à 18h53

    C’est certainement un hasard, et il n’y a que les mauvaises langues qui pourraient penser qu’il y aurait là matière à suspicion.
    Laurent Fabius président du conseil constitutionnel français.
    Victor Fabius est directeur associé de McKinsey & Company. Basé à Paris, il opère principalement dans le pôle d’activité Consommation et Distribution. Il pilote le pôle de compétences Marketing et Ventes en France.
    https://www.mckinsey.com/our-people/victor-fabius/fr-fr

      +5

    Alerter
  • Kilroy // 01.04.2022 à 11h17

    Dans certains domaines où son inaction est patente, le gouvernement arrive très bien à se passer des cabinets de conseil. Il suffit pour cela de créer des commissions ou organismes inutiles.
    Par exemple, il a créé le Haut Conseil pour le Climat, avec pour principal effet d’approvisionner le ministère de la transition écologique (LOL) en papier toilette pas cher.
    Ils auraient pu prendre une prestation de 500K à Carbone 4, le cabinet de conseil de Jean Marc Jancovici (qui est membre du Haut Conseil), ça aurait eu plus d’effet que de balancer du pognon dans un trou communiquant directement avec le Delaware.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications