Les Crises Les Crises
6.avril.20206.4.2020 // Les Crises

Damien Barraud, médecin réanimateur : « Je suis monstrueusement en colère contre D. Raoult. Sa communication a désorganisé nos services »

Merci 7036
J'envoie

Source : Le Nouvel Ob, Henri Rouillier

Damien Barraud, médecin réanimateur au CHR Metz-Thionville, aux prises avec l’épidémie de coronavirus, accuse la communication du médecin marseillais d’avoir généré une « fatigue psychologique inutile » chez les soignants.

Source : Le Nouvel Ob, Henri Rouillier

(Commentaires fermés)

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

93 réactions et commentaires

  • d’Aubrac // 06.04.2020 à 07h23

    – Dimanche 5 avril 2020. Dans une tribune au Figaro, l’ancien directeur scientifique de l’Institut national du cancer, l’ancien président de la Haute Autorité de santé et l’ancien directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé recommandent d’appliquer le traitement élaboré par le professeur Didier Raoult dès l’apparition des premiers symptômes du coronavirus.

    – L’intervention plus précoce de ces éminents mandarins dans le débat soulevé par M. Raoult aurait sans doute rendu service aux praticiens qui sont en premières lignes comme M. Damien Barraud. Le mal semble-t-il est fait. Et là aussi il sera nécessaire de demander des comptes à chacun, à commencer par les idéologues de la science du médicament, largement financés par les groupes pharmaceutiques.

      +105

    Alerter
    • jammrek // 06.04.2020 à 09h37

      On se fatigue à répéter que ce n’est pas ainsi que fonctionne la science. Vous confondez une querelle religieuse où la doctrine est établie une fois que les principales autorités se sont mises d’accord et querelle scientifique qui se règle par consensus, une fois que les FAITS ont mis d’accord les principaux protagonistes.
      Vous pouvez nous jeter à la tête autant de grand noms que vous voulez, cela ne remplacera pas les preuves scientifiques que votre gourou s’est bien gardé de se donner les moyens de fournir, sous le fallacieux prétexte d’éthique.
      A propos d’éthique rappelons encore et encore que la première règle en médecine est le « non nocere », d’abord ne pas nuire. On ne généralise pas un traitement avant de s’être assuré qu’il ne fait pas plus de mal que de bien. D’innombrables précédents sont là pour nous rappeler que cette ancienne sagesse est encore d’actualité.

        +21

      Alerter
      • d’Aubrac // 06.04.2020 à 10h42

        Vous utilisez l’argumentaire que tenaient les détracteurs de Pasteur à ses débuts.

        Les morts du coronavirus, qu’on n’a pas fait bénéficier, par souci éthique, du seul protocole aujourd’hui disponible,(et peut-être efficace dans un grand nombre de cas), seraient en droit de se demander si on leur a bien appliqué le principe de « ne pas nuire ».

        Rester désarmé face au trépas d’autrui, en n’ayant pas utilisé la seule arme disponible à l’instant, n’est-ce pas nuire ?

          +50

        Alerter
      • Jacques D. // 06.04.2020 à 12h12

        Raoult explique justement (apparement la modération m’empêche de poster le lien vers l’interview. Voir Radio Classique) que la science ne fonctionne ainsi que depuis peu. Qu’il s’agirait d’une mode. Je n’ai, à titre personnel, aucune connaissance sur la question mais son point de vue est intéressant. Le cadre des maladies infectieuses pouvant fondamentalement se passer des protocoles habituellement observés.

          +24

        Alerter
      • gotoul // 06.04.2020 à 12h28

        @ Jammrek : « On se fatigue à répéter que ce n’est pas ainsi que fonctionne la science. »

        Voilà comment fonctionne la science en question :
        « Ce panorama global des liens entre les labos et nos médecins-consultants auprès du gouvernement cache de grandes disparités de situations. Sur les huit médecins originellement membres du conseil scientifique, deux (Arnaud Fontanet et Didier Raoult) ont touché zéro euro, tandis que le président Jean-François Delfraissy s’est vu lui verser des avantages très faibles (165 euros). Certains professionnels travaillent surtout avec un laboratoire en particulier, comme le virologue Bruno Lina, dont plus 75% des 22.739 euros d’avantages qu’il a perçus sont versés par Sanofi. Et puis il y a l’infectiologue Yazdan Yazdanpanah. Le 11 mars dernier, c’est lui qui présentait, au cours d’une conférence de presse, les différents essais à venir de traitements contre le coronavirus. Ce professionnel reconnu, expert auprès de l’OMS, a bénéficié de 96.178 euros d’avantages en cinq ans. Les firmes les plus généreuses à son égard ? MSD, Johnson & Johnson, et GSK, toutes donatrices de plus de 15.000 euros d’avantages en cinq ans. »

        Extrait de :https://www.marianne.net/societe/118000-euros-de-msd-116000-euros-de-roche-faut-il-s-inquieter-des-liens-entre-labos-et

          +18

        Alerter
      • Séraphim // 06.04.2020 à 12h35

        Vous ne fatiguez pas que vous, mais aussi les lecteurs…Ce n’est plus du rabâchage c’est carrément de la propagande. L’EBM (Evidence Based Medicine) est parfaitement contestable et contestée. Par le Professeur Peronne entre autres si le nom de Raoult vous révulse. On a bien l’impression en effet qu’il s’agit d’une réaction épidermique, justifiant toutes les médisances et « appels à dénonciation » de sinistre mémoire. Il y a un médecin connu, qui enseigne (carrément!) à l’institut EBM d’Oxford, excusez du peu: le Dr. Ben Goldacre, suivez le sur Tedmed, il a écrit deux livres intéressants, ‘Bad Science’ & ‘Bad Pharma’. Si vous voulez des articles plus « scientifiques », https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jep.12147 vous montre comment l’EBM a échoué à pratiquement améliorer la qualité des soins. L’EBM n’est pas l’acmé de l’analyse scientifique, elle est apparue dans les années 90, c’est une attitude nouvelle, promue par l’industrie pharmaceutique ayant financé beaucoup de travaux, qui n’a fait ni ses preuves théoriques (appliquée dans aucune autre science) ni ses preuves pratiques.

          +28

        Alerter
  • Océan de sagesse // 06.04.2020 à 07h26

    Dans TOUTES les grandes crises la populace désespérée se tourne vers la religion , en l occurrence ici , le guru charismatique !!!
    En Italie ils veulent faire rouvrir les églises pendant le confinement !
    Tout ca va trés mal finir !
    Ce sont d ailleurs les memes qui nient le réchauffement qui se tournent vers cet escroc !!

      +14

    Alerter
    • Julien // 06.04.2020 à 09h38

      Oh la la mais êtes vous seuls dans votre tête ? J’ai un doute. premièrement le confinement n’a aucun intérêt et n’est pas scientifiquement prouvé faites vos recherches. il est dangereux économiquement et socialement. Les conséquences seront désastreuses. Le covid est majoritairement peu symptomatique voir asymtomatique, l’immunité de groupe est la meilleure des solutions pour lutter contre. Encore une fois renseignez vous. Ce virus tue la plupart du temps des personnes poly pathologiques et/ou âgées. comme la grippe. la France bloque depuis des semaines la possibilité aux labos de faire des tests en masse et donc de traiter rapidement les positifs pour éviter la propagation du virus. le confinement est la mise en place d’un état policier pour le moment soft, renseignez vous également. La religion n’a rien à faire dans le débat, chacun fait ce qu’il veut. Chaque année dans le monde ce sont des centaines de milliers de personnes qui décèdent ´d’infections respiratoires de type grippe et autres sans qu’absolument personne n’en parle. tout ceci est une formidable propagande issue d’un état en perdition totale, qui ne sait absolument pas gérer cet épisode et dont les plus fervents défenseurs sont totalement absorbé par cette même propagande. On en trouve partout sur les plateaux et tv et même ici sur ce site censé reinformer un minimum. Maintenant j’attends vos arguments fiables et pas des chiffres sur la létalité ou autres car ils sont biaisés étant donné qu’on ne test que les cas avérés, je le répète vivement fin Mai/Juin.

        +59

      Alerter
      • un citoyen // 06.04.2020 à 10h49

        ‘le confinement n’a aucun intérêt’.
        Euh, vous voulez que les hôpitaux soient horriblement débordés? Vous voulez que toute la population soit infectée avec comme conséquence les centaines de milliers de morts qui ont été estimés si on ne faisait rien? Quant aux dégâts d’une grippe classique, ils ne seraient pas grand chose à côté.
        Evidemment, l’argument du non-confinement peut se discuter si on réfléchit comment l’après-confinement va se faire avec les vagues successives dues à l’hétérogénéité de l’infection à travers les différents pays, mais on n’y est pas encore.
        Une autre idée serait que tous les pays du monde fasse ce confinement pendant une période, suffisamment longue pour faire disparaître ce virus pour de bon, mais ce serait utopique (rien de garanti que le virus serait éradiqué et raisonner des personnes comme Bolsonaro ou autres relèverait de l’exploit).

        (à part ça, il fait toujours beau dehors, je vais pour ma part en profiter pour prendre du recul sur tout ça, parce-que pfiou… lire, se documenter, analyser, comprendre les avis des uns et des autres -foireux ou non-, réfléchir, écrire le sien, lire les avis sur le sien, se remettre parfois en question, etc., au bout d’un moment ça pèse et pas qu’un peu. Toujours du même avis que les Crises que je ne crois pas du tout ‘haineux’ contre le Dr Raoult comme le pensent certains, mais critique et pour des raisons importantes que -à mon avis- peu des commentateurs ont bien vues. A dans plusieurs jours)

          +8

        Alerter
        • Julien // 06.04.2020 à 11h43

          le confinement est arrivé bien trop tard. il n’a pas empeché l’engorgement des hôpitaux et le transferts des malades. il détruit l’économie, détruit les classes moyennes, rend les gens fous, dépressifs, violents. il permet un contrôle accru de la population. il permet d’éviter les manifestations légitimes face à l’incroyable incompétence de nos gouvernements et journalistes. Que faut il faire ? je le répéte comme beaucoup : Tester en masse, isoler les positifs, et les traiter. L’Allemagne le fait. plus de cas moins de morts pas d’engorgement, (non pas parcequ’ils ont plus de lit de réa mais surtout parcequ’ils réagissent avec bon sens et pragmatisme) la « deutsche kalitat » comme on dit !

          Vous verrez que ce confinement est inutile, dangereux et destructeur. et en aucun cas sauve des vies, au contraire.

            +38

          Alerter
      • Brigitte // 06.04.2020 à 13h31

        Ah quand même, les labos vétérinaires sont finalement autorisés à faire des tests! Par contre, les personnes ayant des symptômes légers mais persistants (j’en fait partie!) n’ont toujours pas le droit aux tests, réservés au personnel médical et aux cas graves. En tout cas c’est ainsi en Gironde. Le problème de ce gouvernement c’est le retard à l’allumage et prétendre pouvoir gagner un grand prix de formule 1 avec un moteur de tondeuse !
        Arno, ce n’est pas parce que vous n’êtes pas d’accord avec Julien (je ne le suis pas non plus sur tout) que vous devez le mépriser ainsi. Cela ne vous honore pas. Le traiter d’imbécile et de prolo, ayant des accointances avec le RN…j’extrapole mais demander pour qui il roule me parait assez explicite. Mais pour qui donc vous prenez-vous?

          +3

        Alerter
  • Océan de sagesse // 06.04.2020 à 07h27

    « D’autant plus pour un traitement, au pire anodin »
    FAUX , au pire c est l’arret cardiaque et la mort !
    En fait vous défendez le guru en biaisant !

      +56

    Alerter
    • Berrio // 06.04.2020 à 07h43

      À priori dans ce que préconise le bon docteur Raoult, il y a un électrocardiogramme et un suivi. Faut faire confiance dans son médecin.
      C’est cette polémique qui traîne en longueur qui biaise et masque deux vraies questions : l’état de l’hôpital et la liberté d’exercer dans le respect du serment d’Hippocrate
      On pourrait plus constructivement aborder les problèmes que pose l’annonce de 550 postes et150 lits au CHU de Nancy

        +165

      Alerter
      • Amora // 06.04.2020 à 11h36

        Berrio, un Electrocardiogramme est l’image de l’instant T d’un coeur. Et non l’image dynamique de la fonction électrique cardiaque. La fibrillation peut intervenir à tout moment même sur un ECG normal.

          +14

        Alerter
        • Arno // 06.04.2020 à 12h39

          Berrio, tu fais confiance à ton médecin, d’accord; mais Raoult n’est pas ton médecin , ce n’est même pas un médecin, c’est un charlatan qui lorgne les médailles et les caméras. Sa prétendue renommée n’est basée que sur un hit-parade des « signeurs » de rapport (c’est lui même qui l’explique dans une de ses videos) Deux rapports par semaine depuis des années quand même ! tu nous explique comment il fait ? Un type qui a été interdit de publication pendant un an pour avoir signé des âneries… Un type dont des spécialistes allemands et anglais ont démontré les trucages d’essais depuis des années.

            +17

          Alerter
          • Véro // 06.04.2020 à 13h45

            Ce n’est pas un médecin ? Ce n’est pas ce que dit sa fiche biographique sur internet.

            Les études qu’il signe, je ne vois pas vraiment le problème, ça veut dire que l’institut qu’il dirige réalise des recherches, de nombreuses recherches. Et dans le monde universitaire, les publications jouent un rôle essentiel. Certaines de ses publications sont nulles ? Oui sans doute, mais c’est aussi le cas d’autres publications.

            C’est lassant à force cette querelle de personnes et d’intérêts.
            Surtout que tout ce bazar a été provoqué par les médias.

            Je n’ai pas vu de média en revanche mettre en doute le remdesivir utilisé à Bordeaux et qui a été présenté comme ayant guéri un malade au mois de février.

              +35

            Alerter
      • Moussars // 06.04.2020 à 12h03

        Pas un (jour 0) mais 2, le second au bout de qq. jours.
        Plus une prise de sang.
        Pour le reste, je me garde de trancher.
        Dans le thème de cette joute, on retrouve le concentré des maux de la médecine et de la pharmacologie d’aujourd’hui.
        Ainsi, nombre de médicaments sont mis sur le marché sans que les procédures aient été scrupuleusement respectées (pour le grand bonheur des labos…) et on découvre les dégâts terribles bien plus tard. Et je ne parle pas des médicaments qui n’apportent rien de nouveau mais coûtent très chers, des ordonnances contradictoires ou/et longues comme un jour de confinement
        Ainsi encore, depuis le début, le gouvernement, appuyé par de nombreuses autorités médicales et administratives, dans les médias, racontait n’importe quoi sur l’inutilité des masques par exemple.
        Ce qu’on peut constater, c’est que le gouvernement (comme les autres, pratiquement tous membres de la pensée unique !) n’avait aucun plan opérationnel en cas d’épidémie grave (pourtant obligatoire. Genre plan ORSEC).
        Et si ç’avait été Ebola qui s’était répandu ? Et si demain (matin), une centrale nucléaire nous lâche (en plus du coronavirus ou non), qui possède ses cachets d’iode dans la périphérie de 20 km de celle-ci (alors que c’est déjà très insuffisant) ? Ne devrait-on pas s’inquiéter alors compte-tenu du niveau d’impréparation de ce qui sert d’autorité ?!
        Comment est-il possible d’avoir confiance en cette autorité qui infantilise la population, déforme sa communication et ne cesse de démontrer son incompétence, son irresponsabilité et qui pense d’abord à sauver « son » économie ?!
        2 liens peuvent suffire pour dénoncer le big pharma :
        1- https://docteurdu16.blogspot.com/2018/11/calendrier-de-lavent-des-lectures_27.html
        2- http://jdmichel.blog.tdg.ch/

          +2

        Alerter
    • Masson // 06.04.2020 à 07h45

      Oh ben oui alors…!
      Vous devez être soulagé depuis janvier que ce poison n’est plus en vente libre , depuis mars que les médecins libéraux ne peuvent pas prescrire à qui ils veulent…que de vies sauvées ? C’est ça ?
      Il faudrait d’ailleurs que vous dénonciez le scandale sanitaire d’avant janvier : toutes ces crises cardiaques à cause de la chloroquine en vente libre !

        +127

      Alerter
      • VVR // 06.04.2020 à 10h09

        Avant janvier personne n’en parlait ou presque. Enfin si, les médecins depressifs pour qui c’était le medicament idéal pour un suicide: mort propre et rapide en cas de surdose, et trés peu d’effets secondaires si l’on se rate.

        De plus, les médecin libéraux peuvent en prescrire, sauf maintenant parce qu’il y a des gens qui en ont vraiment besoin et dont la vie est vraiment sauvé par ce medicament, et qu’une pénurie induite par des gens qui veulent se rassurer les tueraient a coup sur.

          +20

        Alerter
    • loic // 06.04.2020 à 08h25

      Vous avez vraiment connaissance de victime de traitement à base d’ azythromicine et de chloroquine? je comprends l’argumentaire scientifique mais le risque me semble léger et peu onéreux. Mais je n’y connais rien.

        +40

      Alerter
    • Bisounours // 06.04.2020 à 08h47

      Océan de sagesse vous avez raison Raoult tue, d’ailleurs sont nom lui-même en est une indication qui commence par Ra… comme le râle d’un mourant tout comme le votre indique l’immensité de votre savoir.

      L’effet secondaire que vous mentionnez concerne des personnes atteintes de troubles cardiaques, celles-ci sont exclues du protocole et pour les autres elles font l’objet d’un suivi avec EEG.
      Arrêtez d’insulter les gens en les traitant de guru et essayer d’argumenter un tant soit peu si vous voulez avoir ne serait-ce qu’une goutte de sagesse Océan de …

        +116

      Alerter
    • Julien // 06.04.2020 à 09h28

      Ocean de sagesse il va falloir argumenter un peu car chacune de vos interventions de dépassent pas 4 lignes. Faites un effort. Et cette réthorique de « gourou » commence à être usée et ridicule. Dans ce cas pouvons nous dire que OB est votre gourou ?. Arrêtons un peu. Concernant cet article effectivement ce médecin se trompe de cible, le responsable de la désorganisation générale c’est Sarkozy Hollande et Macron ainsi que leurs ministres de la santé. Pas Raoult qui vient dégommer la fourmilière et qui en fait trembler plus d’un. Ils s’attaquent à lui (les médecins en colère) car ils savent qu’ils ne peuvent pas s’attaquer à plus gros. Il leur sert de bouc émissaire. d’ailleurs combien d’avis positif et encourageants sur Raoult dans le monde médical ? Énormément, j’en ai lu des dizaines mais ce n’est pas ici qu’on les trouvera. et non ce n’est pas mon gourou, mais un homme libre, sans conflit d’intérêt qui bosse avec passion dans un domaine que même un médecin réanimateur ne maîtrise pas ou peu. donc quand on sait pas on essaie de faire confiance aux vrais experts. Et jusqu’au preuve du contraire, cet homme a raison mais dur dur pour vous de l’accepter car cela ne fait pas partie de votre logiciel.

        +105

      Alerter
    • Arcousan09 // 06.04.2020 à 09h51

      Celà ne fait que 70 ans que l’on se sert de cette molécule …
      Donc On en ignore parfaitement les effets secondaires …
      Regardez donc les risques de mort avec un banal cachet d’aspirine
      Je crois qu’il faut aussi se méfier le cette aspirine …

        +65

      Alerter
      • Kasper // 06.04.2020 à 11h36

        C’est pas du tout les mêmes dosages. Suivez un peu, et donnez votre avis une fois au courant.

          +9

        Alerter
        • Arcousan09 // 06.04.2020 à 13h06

          35 ans de médecine rurale, maitre de stage à la faculté de médecine 25 ans …
          Je n’y connais rien … j’avoue humblement …
          L’avantage que j’ai sur vous c’est que je n’ai jamais eu de certitude absolue et que je me pose toujours des questions C’est vrai que les manipulateurs de cervelles, eux, savent !!!!!
          Ce qui fait avancer la science c’est le doute …
          Les « certitudes » sont sclérosantes.

            +49

          Alerter
          • Aikongo // 06.04.2020 à 13h30

            bien relevé Arcousan, mon pere a été medecin de brousse pendant 2 ans en guinée, avant algérie et maroc, pour faire ensuite sa carrière en banlieue parisienne, de la chloroquine il en a prescrit des charrettes et du jour au lendemain sous certaines plumes, ca deviendrait un poison mortel parce que quelques publication anti raoult s’en sont fait le relai.
            A quand l’arrêt du paracétamol sous prétexte qu’a haute dose c’est mortel et que cette molécule a déjà tué.. Les rois de la généralisation, spécialistes en tout et rien surtout les domaines qu’ils ne connaissent pas sont de sortis, ne perdons pas de temps avec ces guignols !
            https://www.mediterranee-infection.com/procedure-de-securisation-de-la-prescription-du-traitement-hydroxychloroquine-azithromycine/

              +52

            Alerter
    • françois marquet // 06.04.2020 à 12h50

      L’hydroxychloroquine n’est pas plus toxique que le paracétamol. Démonstration:
      allons sur https://www.sfmu.org/toxin/, le site de la Société Française de Médecine d’Urgence
      que voyons nous:
      -l’hydroxychloroquine est toxique à 2g,
      https://www.sfmu.org/toxin/PROTOCOL/CHLOROQ/CHLOROQ0.HTM
      le protocole de Méditerranée Infection contre le Covid19 préconise 600mg d’HCQ soit 3,33 fois moins que la dose toxique.
      -le paracétamol est toxique à 150 mg/Kg, soit 10 g pour un patient de 67Kg
      https://www.sfmu.org/toxin/ , voir paracetamol
      le protocole du ministère de la santé contre le Covid19 préconise 3g de paracétamol soit 3,33 fois moins que la dose toxique.
      CQFD. Hydroxychloroquine (arrêt cardiaque) et paracétamol (coma hépatique) sont toxiques à plus de 3 fois la dose prescrite.
      Les surdosages de paracétamol inquiètent: https://www.doctissimo.fr/medicaments/news/hausse-overdoses-paracetamol
      Va-t-on le classer « substance vénéneuse »? l’interdire de prescription sauf en milieu hospitalier?

        +55

      Alerter
  • Gigi // 06.04.2020 à 07h50

    Bonjour
    « Faux » : Vous avez formellement juste…
    Mais je pense que votre « faux » est purement rhétorique.
    Voir cet avis de patient :
    https://youtu.be/zgwLEsrRRD0

      +2

    Alerter
  • LNath // 06.04.2020 à 07h52

    Les Crises je ne comprends pas votre position anti Raoult. Je vous ai considéré comme des lanceurs d’ alerte quand; aux alentours du 9 mars vous publiiez le cri d’ alarme des médecins italiens à l’ époque oû en France, sur les plateaux télé et dans les cabinets de généraliste on parlait encore de  » grippette ». Mais là cela fait plusieurs articles de vous que je lis qui dénotent votre impartialité. Concernant le médecin que vous interrogez dans cet article; si le Pr Raoult a créé une étude qui manque de  » solidité » , ce médecin fait lui aussi des amalgames qui biaisent le sujet. Le Pr Raoult a bien précisé que son protocole devait être pris au début des symptômes et bien entendu il ne s’ adresse pas – ou pas spécifiquement – aux personnes agées et ayant des soucis cardiaques mais plutôt à la majorité de la population et au début des symptômes. Afin que tous les cas aggravés entre 15 et 60 ans ne s’ aggravent pas. Moi il y a vraiment quelque chose que je ne comprends pas dans la position des anti- Raoult.

      +117

    Alerter
  • joueurdecafe // 06.04.2020 à 07h56

    intéressant papier à lire pour plus de transparence sur le comité scientifique qui conseille le gouvernement :

    https://www.marianne.net/societe/118000-euros-de-msd-116000-euros-de-roche-faut-il-s-inquieter-des-liens-entre-labos-et

      +40

    Alerter
  • joueurdecafe // 06.04.2020 à 08h06

    bizarrement certains scandales ne font que rarement la une et surtout pas du journal télévisé.
    Après avoir connu celui du sang contaminé , il y en a un autre en cours mais la personne ou presque ne s’offusque. Personnellement ,je n’irais jamais plus donner mon sang et sans doute viendra-t-on me dire que je suis un vilain canard.

    https://www.humanite.fr/sante-du-sang-pollue-pendant-mille-jours-par-des-machines-folles-662096

    https://www.sciencesetavenir.fr/sante/systeme-sanguin/don-de-plasma-et-machines-jugees-defectueuses-des-lanceurs-d-alerte-portent-plainte_124325

      +16

    Alerter
  • Niya // 06.04.2020 à 08h06

    Bonjour,
    A chacun son diable, aux Crises c’est Didier Raoult ! Étonnant non ?
    On pourrait aussi discuter du sexe des anges, rien de plus urgent aujourd’hui !
    Cordialement

      +78

    Alerter
  • Nizir Gortops // 06.04.2020 à 08h10

    O.B, vous devenez décevant. Non seulement vous censurez certains commentaires, mais votre acharnement à dézinguer le professeur Raoult devient franchement suspect.

      +107

    Alerter
  • wuwei // 06.04.2020 à 08h10

    Monsieur je pense que ce qui a le plus désorganisé vos services ce sont des décennies de mesures « libérales » et notamment ces deux dernières années où le pays est livré aux délires eurolâtres d’un paltoquet arrogant à oedipe contrarié.

      +88

    Alerter
    • Ovni de Mars // 06.04.2020 à 08h38

      On est tous d’accord là-dessus (excepté les illuminés de la secte néo-libérale), c’est pourquoi il est peut-être sage de ne pas aggraver la situation en n’oubliant pas l’élémentaire prudence scientifique

        +9

      Alerter
      • Bisounours // 06.04.2020 à 08h58

        En quoi le Pr Raoult manque-t-il d’une élémentaire prudence scientifique ? En admettant que la démarche empirique ne puisse apporter de preuves les médicaments utilisés ne sont pas de nouveaux médicaments, les patients à risque concernant les effets secondaires sont écartés, les autres suivis (EEG).

          +27

        Alerter
        • Ovni de Mars // 06.04.2020 à 09h46

          Il me semble que Raoult répond à une urgence médicale en tant que médecin désireux de soigner ses patients. Il estime que la Chloroquine est un traitement qui va soigner et répondre à l’urgence de services hospitaliers débordés.

          Pourquoi pas.

          En tout cas, ce n’est pas une démarche scientifique puisqu’on ne dispose pas encore de données prouvant l’efficacité du médicament

            +3

          Alerter
          • Bisounours // 06.04.2020 à 10h19

            Non le Pr. Raoult est à la fois un scientifique et un médecin, son estimation repose sur des preuves empiriques. Si vous constatez une baisse significative de la charge virale avec traitement relativement à ce qui était constaté auparavant et que cet écart ne s’explique pas par des biais méthodologique (effet placebo notamment) l’efficacité du traitement est prouvé. Le protocole de randomisation en double aveugle n’empêche pas les fraudes pour autant comme en témoigne les multiples scandales et même rend la fraude plus facile en donnant un placébo contenant des substances nocives.

              +31

            Alerter
      • wuwei // 06.04.2020 à 09h00

        La prudence scientifique ? Le médiator, la pilule 3ème génération, … vous pouvez trouver facilement la liste des médicaments comme potentiellement dangereux établie par la revue Prescrire. Le médecin Philippe Even, auteur du « Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux » estime qu’il y a 20 000 morts tous les ans d’accidents thérapeutiques.

          +30

        Alerter
        • Ovni de Mars // 06.04.2020 à 09h34

          Merci de confirmer ce que je dis : la prudence scientifique impose d’étudier sérieusement les effets d’un médicaments sur le traitement d’une maladie donnée, ce qui n’a pas été fait avec le mediator pris comme antidiabétique alors qu’il s’agit d’un anorexigène (je ne connais pas du tout les détails de l’affaire du mediator, je reprends les infos wikipedia).

          Il serait prudent qu’on ne tombe pas dans les mêmes travers avec la Chloroquine pris dans le cadre du Covid19 alors qu’au départ, elle traite le paludisme

            +4

          Alerter
          • wuwei // 06.04.2020 à 09h47

            Pendant les années 60,70 et 80 comme tant d’autres militaires et expatriés j’ai pris, durant des périodes parfois de plusieurs mois, de la nivaquine ou l’un des autres antipaludéens et ni moi ni personne de ma connaissance n’en a eu la moindre séquelle. A l’époque elle était facilement accessible et même je pense sans ordonnance donc apparemment la prudence scientifique n’était pas de mise et nos dirigeants beaucoup moins soucieux de la santé de leurs compatriotes.

              +32

            Alerter
  • NicolasN // 06.04.2020 à 08h13

    Ce médecin devrait sortir de son carcan confortable de certitudes et de principes! Oui, l’éthique scientifique du prof. Raoult pose questions, mais là n’est absolument pas le débat – la question est: son traitement permet-il de réduire la charge virale tôt dans la maladie et réduire la probabilité d’avoir besoin d’assistance respiratoire? Partout dans le monde, des tests montrent que oui, sans être miraculeux, le traitement est efficace.

    Le Luxembourg soigne avec grand succès systématiquement au Plaquenil – dès les centres de dépistage, il y a eu seulement 36 morts au Luxembourg:
    https://www.wort.lu/fr/luxembourg/cinq-nouveaux-deces-officiellement-enregistres-5e6b55fcda2cc1784e35865c

    Les collègues Lorrains de ce médecin – probablement du même hôpital – soignent, et se soignent également, avec succès avec ce traitement:
    https://www.republicain-lorrain.fr/sante/2020/04/06/coronavirus-le-bilan-tres-positif-d-un-praticien-lorrain-qui-prescrit-la-chloroquine

    Voir aussi cet excellent article: https://www.afrik.com/covid-19-chloroquine-a-quoi-joue-olivier-veran

    Je ne sais pour ce médecin, mais ce sont généralement les mêmes qui refusent le traitement à leur patients, qui le donneraient sans hésiter à leur famille en cas de besoin!
    Comme pour les masques (alors que l’on sait qu’il y a des asymptomatiques depuis au moins 2 mois!), au vu des tests positifs qui arrivent, la doctrine officielle va changer – dépistage, puis traitement systématique à la Chloroquine, mais ce sera dans quelques mois, et d’ici là ..

    Laissez nous choisir! et vite!

      +84

    Alerter
    • Moussars // 06.04.2020 à 12h33

      Tout à fait. Et combien de médecins ne vaccinent pas leurs enfants avec tous les vaccins ?
      Et combien de médecins se lavent (même seulement avec du gel, donc très rapidement) les mains entre 2 clients, en temps ordinaire ?!

        +3

      Alerter
  • Fabrice // 06.04.2020 à 08h20

    C’est bizarre Raoult disait il me semble que son usage devait se faire au début des symptômes en réanimation c’était trop tard https://www.cnews.fr/france/2020-03-31/covid-19-la-chloroquine-doit-etre-donnee-au-debut-de-la-maladie-pour-etre-efficace

      +50

    Alerter
  • Zaroips // 06.04.2020 à 08h29

    3 nouveaux articles contre Raoult en 2 jours, wahouh il est en forme notre Berruyer.

    Petite précision : ceux qui attaquent Raoult ne sont pas forcément pro-lobbies pharmaceutiques, comme Berruyer.

    A l’inverse, ceux qui attaquent Berruyer ne sont pas forcément pro-Raoult.

    Perso, j’en ai rien à faire de Raoult. C’est juste que la campagne de diffamation obsessionnelle, délirante et haineuse de Berruyer tourne à la farce. En pleine pandémie, il me semble que la priorité n°1 ne devrait pas être de dégommer un médecin qui a peut-être trouvé un remède. C’est une question morale (et non scientifique ou méthodologique).

      +122

    Alerter
    • frédéric // 06.04.2020 à 13h42

      Plusieurs explications possibles à ce « constat » d’un OB méchamment détracteur de D Raoult (leur classement est sans importance, la liste n’est pas limitative) :

      1) OB se borne à refléter les débats en cours. Et comme « charbonnier est maître chez soi », peut-être est il enclin, involontairement, à faire la part belle à la parole « officielle ». Après tout, OB est un être humain, et certainement pas infaillible

      2) OB est chicaneur. Cette manie qu’il a de pinailler sur le plus petit argument, de mettre des couleurs partout, du rouge, du vert, du jaune, tend à le confirmer. On peut le détester ou l’apprécier pour cela, mais difficile de ne pas lui reconnaître un réel souci d’exhaustivité

      3) OB est convaincu. Un argument l’a atteint dans sa sensibilité la plus profonde, entraînant chez lui un sentiment d’urgence à mener une croisade anti-Raoult

      4) OB fait l’objet de pressions extérieures. Sans faire dans le complotisme de comptoir, le niveau de fréquentation de son blog attire nécessairement l’attention du pouvoir (pouvoir public = RG, ou pouvoirs économiques = son employeur ou les labos/industriels). De là à imaginer qu’il ait reçu un signal amical en appelant à adopter une ligne éditoriale « conformiste » pour éviter que tout ça ne dégénère en émeute dans les hôpitaux…

      5) il se livre à une expérience sociologique à grande échelle, ou il y participe.

      Personnellement, bien que cette « ligne éditoriale » anti-Raoult m’irrite, je continuerai à lire ce blog, qui demeure pour l’instant un espace de fragile liberté numérique.

        +13

      Alerter
  • Onfrey-Milleux de Seterre // 06.04.2020 à 08h31

    Ce que ce professeur Raoult fait sur l’intelligence, la méthode scientifique , la conviction d’un niveau sectaire est hallucinant.
    Heureusement il y a des médecins comme celui-ci qui savent raison garder, contre vents et marées, ce sont bien eux les mal-aimés, les obscurs, les incompris. Ceux qui font le boulot, et correctement.
    Le contraire de gourous médiatiques.

      +16

    Alerter
    • jacques // 06.04.2020 à 09h33

      Un vrai médecin de chez molière votre héros !
      Car sans la médiatisation du gourous ,même pas de test était prévu et même le test prévu est déjà biaisé .
      Mais votre médecin est plus perturbé par le mauvais exemple qu’a donné Raoult que par son éventuel réussite.

        +14

      Alerter
      • Arno // 06.04.2020 à 13h20

        Sans la médiatisation de votre gourou, il y avait déjà des tests en cours; lui n’est là que vous détourner les caméras et les micros, espérant les honneurs dans un second temps.
        Les yankees lancent un vrai test avec 4000 patients, en précisant bien qu’il n’y a actuellement aucune preuve sérieuse de l’efficacité de la chloroquine avec ou sans l’antibio associé. (source New York Post d’hier)

          +5

        Alerter
    • LibEgaFra // 06.04.2020 à 09h37

      La revue prescrire ne peut être accusée d’être à la solde des usines pharmaceutiques. Or voici son évaluation sur ces « produits miracles »:

      https://www.prescrire.org/Fr/203/1845/58597/0/PositionDetails.aspx

      Et ce n’est pas autre chose que ce que disent les-crises.

      Il y a ici chez certains un véritable comportement de secte sous la coupe d’un gourou qui donne un espoir qui n’existe que dans la tête des nouveaux adeptes tellement ils sont terrorisés par le virus.

      Total soutien à OB.

      Et personne n’est obligé de venir ici pour diffamer les-crises.

        +14

      Alerter
  • François Lacoste // 06.04.2020 à 08h32

    Nancy c’est tout proche de Metz, les services d’urgence y sont dans la joie et le bonheur!
    https://francais.rt.com/france/73660-suppression-598-postes-174-lits-chru-nancy-veran-tente-calmer-jeu

    Conclusion: Didier Raoult est un monstre!

      +28

    Alerter
    • NicolasN // 06.04.2020 à 08h56

      Il n’y a pas de lien avec Raoult visiblement – il s’agit juste du directeur de l’ARS, Christophe Lannelongue, qui est à côté de ses pompes – c’est inquiétant de voir des gens à ce niveau de responsabilité manquer de jugeote à ce point là!

        +5

      Alerter
      • jacques // 06.04.2020 à 09h13

        Il ne manque pas de jugeote comme vous l’écrivez .Il fait ce qu’on lui demande et si son plan a été dévoilé à contre temps c’est du surement à des luttes intestines ,d’autres plans ailleurs ont du être fait sans que cela se sache.
        C’est juste le no-futur de l’Hôpital public qui a été dévoilé pas plus pas moins.

          +11

        Alerter
  • Eric83 // 06.04.2020 à 09h04

    Merci pour cet article qui date du 26 mars et qui a été amplement médiatisé.

    Pour changer, voici un sujet de la plus haute importance et qui nous concerne tous.

    EXCLUSIF. Comment la France se prive de 150 000 à 300 000 tests par semaine
    VIDÉO. Depuis le 13 mars, le gouvernement dispose d’une solution pour augmenter considérablement les capacités de tests de la France. Mais rien n’a bougé.

    https://www.lepoint.fr/sante/exclusif-comment-la-france-se-prive-de-150-000-a-300-000-tests-par-semaine-03-04-2020-2369955_40.php
    La vidéo d’Osons Causer sur ce sujet : COMMENT MACRON A REFUSÉ 150.000 TESTS PAR SEMAINE
    https://www.youtube.com/watch?v=mzUbd4dcgo8

      +40

    Alerter
  • ohlala // 06.04.2020 à 09h05

    Oui non oui non oui non arrrrgh!
    Vive le raisonnement scientifique apaisant:

    https://www.youtube.com/watch?v=_FFeaM2hNhI

      +4

    Alerter
    • Rosine Simon // 06.04.2020 à 10h12

      Il ne peut pas y avoir de raisonnement apaisant car la médecine n’est pas une science. il y a de nombreux paramètres incontrôlables comme par exemple le pouvoir de la psychologie et de l’inconscient. Avoir confiance en son médecin qui procure des paroles apaisantes peut dans certains cas guérir le malade….miraculeusement. Et certaines personnes âgées peuvent aussi inconsciemment décider de partir!!!!
      Ce fut le cas de mes deux parents. Ils m’ont fait tous les deux un immense cadeau!

        +6

      Alerter
      • Dominique65 // 06.04.2020 à 12h12

        « la médecine n’est pas une science »
        C’est un art basé sur la science.

          +6

        Alerter
  • jacques // 06.04.2020 à 09h07

    Vous allez encore prétendre que l’on a pas lu votre article à charge.
    La mauvaise fois de ce médecin anti-raoult est manifeste quand il prétend que l’on va testé de façon scientifique l’Hydroxychloroquine alors que ce n’est pas la prescription de Raoult qui est de (l’Hydroxychloroquine et d’azythromicine au début des symptômes ) et si ça échoue .il aura beau jeu de dire que la prescription ne fonctionne pas.
    Mais Olivier berruyer ne le voit pas tellement il est dans la  » vérité scientifique » ,on dirait qu’il cherche une place chez les décodeurs du Monde.
    Vraiment déçu par les crises.

      +64

    Alerter
  • iséorcé // 06.04.2020 à 09h14

    Qu’est-ce que cet article mensonger ? Le test discovery est mis en place pour échouer.

      +32

    Alerter
  • jean-pierre Georges-pichot // 06.04.2020 à 09h18

    Nous voudrions tous croire que ce médecin à casquette et grelots, sûrement très savant, je n’en doute pas, a de ce fait raison. Malheureusement, toute l’histoire des sciences lui donne tort : toutes les percées scientifiques sont toujours faites par des originaux qui travaillent seuls dans leur coin. C’est affligeant pour quiconque croit que l’on peut domestiquer l’esprit humain et rendre le progrès programmable. C’est accablant pour les technocrates qui ne veulent financer une recherche qu’à condition qu’elle annonce à l’avance ce à quoi elle va aboutir… Mais c’est comme ça!

      +19

    Alerter
  • rolland // 06.04.2020 à 09h22

    « L’évolution des malades est assez monomorphe. On sait quand débute les symptômes, que quelques jours plus tard ils auront besoin d’oxygène et que pour ceux qui évolueront mal, ils iront en réanimation. Donc on sent bien qu’il y a une fenêtre de tir pendant laquelle nous pourrions peut-être agir sur l’évolution de la maladie. Encore faut-il le démontrer correctement et de manière éthique. On ne peut pas mettre des malades dans un coin, et comparer leur situation à celle d’un groupe de contrôle au sein duquel des gens qui ont refusé le traitement ou qui présentaient des critères d’exclusion ont été inclus, comme c’est le cas dans l’étude de Didier Raoult. C’est d’autant plus discutable déontologiquement qu’il y a des malades partout autour de nous, tous les niveaux de gravité, de tous les âges, de tous les stades de la maladie… Des symptomatiques, des moins symptomatiques. C’est strictement facile de faire un essai. »
    « On ne peut pas ( …… ) facile de faire un essai. »
    Il semble qu’il y ait urgence.
    Il semble que les essais de Mr Raoult ne provoquent pas d’aggravation de la maladie.
    Il semble qu’à ce jour rien ne permet de limiter l’évolution de celle-ci.
    Alors que faut-il à Mr Barraud et à ceux qui s’opposent à Mr Raoult, ou/et à ses travaux, pour engager des tests ( à défaut de protocole ) qui permettraient d’avancer vers une solution positive, car on les sait, chacun à sa propre vision personnelle sur ce qu’il faut faire ou ne pas faire mais en attendant des gens meurent et rien n’apparait en vue pour permettre de circonscrire l’évolution des effets du covid19 ?

      +9

    Alerter
  • TEROUINARD // 06.04.2020 à 09h22

    L’art d’accuser autrui, de ses propres problèmes ou d’un problème venant d’ailleurs.
    Rhétorique, commune, des irresponsables voulant se faire passer pour des victimes.

      +8

    Alerter
  • Brosse a Dante // 06.04.2020 à 09h23

    Ou l’on apprend que les medecins – les premiers concernés et souvent pas des moindres – ne sont pas d’accord entre eux sur le sujet… Alors imaginez l’avis d’un ingenieur ou d’un mathématicien ?

    Il est évident que cet article n’est pas un appel aux médecins. Rappeler les effets secondaire du produit – bien connu des medecins – est destiné a faire peur au lecteur néophyte. Tout comme la désorganisation supposée souligné par le titre.

    Certains medecins sont-il aussi bête pour perdre leur sens de l’ethique et de l’organisation a cause d’une simple petite étude ? ou bien certains medecins sont-il tellement prisonnier de leur technicité qu’ils en perdre leur bon sens et leur éthique ?

    Damien Barraud n’est pas nouveau dans des médias. Question éthique, il n’hesite pas trier les patients, même sans crises. Dur métier.
    https://www.la-croix.com/Debats/Forum-et-debats/Trier-malades-choix-necessaire-2020-03-26-1201086203
    https://www.lefigaro.fr/sciences/coronavirus-les-plus-de-75-ans-sont-ils-exclus-d-office-des-soins-de-reanimation-20200401

      +18

    Alerter
    • rolland // 06.04.2020 à 10h16

      Le tiraillement et l’écartèlement est la règle pour tous.
      Dans une société binaire où chacun à naturellement sa propre vision des choses, il semble tout aussi naturel que chacun veuille imposer la sienne à l’autre, à tous.
      La raison n’a donc plus sa place dans une société lorsque l’on s’éloigne des lois fondamentales qui nous régissent.
      L’homme qui pourtant porte en lui le besoin de l’autre est arrivé à nier cette part qu’il représente, de là découle tout effondrement civilisationnel.
      La « pandémie » a cette nature qu’a tout chose dans le monde binaire de la matière, celle du Bien/Mal (yin yang etc.. ) : le Mal sera donc ce que nous en voyons, c’est à dire les malades et plus encore les morts qui seront provoquées par le covid19, mais alors le Bien, quel sera-t-il et sommes nous capables de le voir aujourd’hui ?
      Je pense qu’il ne sera pas accessible à tous tout de suite, mais à terme qu’il soit visible ou non, il sera le fait que chacun d’abord pose un nouveau regard sur notre organisation globale, puis plus ce temps durera, que chacun pose un nouveau regard sur ce qu’il est en Bien/Mal et s’accèpte comme tel pour évoluer vers quelqu’un d’autre, vers ce qu’il est au plus profond de lui, cette part qu’il a toujours refusé de voir et plus encore d’accepter.
      L’homme a cette sur-douance qui s’exprime continuellement pour se mentir à soi-même quant à sa nature propre, celle qui le rend égal à l’autre tout comme elle le rend complémentaire de l’autre afin d’évoluer dans le sens du chemin indiqué par la loi universelle…..(pour moi) cette grande pièce de théâtre peut donc continuer de jouer sa partition..

        +0

      Alerter
  • Jeanne L // 06.04.2020 à 09h27

    Je dois dire que le problème éthique que je me pose en priorité c’est celui de la réanimation…
    Réanimation qui n’est pas de trois ou quatre jours, mais réanimation de trois semaines (voire plus ?).
    Réanimation qui laisse des séquelles qui se surajoutent aux dégâts du virus: elles sont d’ordres divers pas seulement pulmonaire, mais aussi neurologique, cardiaque, rénal … les gens qui s’en sortent perdent leurs muscles, ne récupèreront pas totalement sinon après des mois etc…
    De ce point de vue je suis contente (!!) d’avoir plus de 70 ans et de savoir que je ne serai pas choisie pour passer par là.J’aimerais avoir des chiffres sur le rapport entre les gens qui vont en réanimation/ ceux qui sortent avec un mieux de cette séquence.Le nombre de ceux qui ne s’en sortent pas.Le nombre de ceux qui auront ou ont des séquelles lourdes.
    Il ne faut pas non plus « préserver à tout prix » la force psychologique des réanimateurs, car il me semble que quand on est pris dans une démarche, qu’on accepte ce sacrifice de ce stress de soigner, on considère que tout ce qui remet en cause le bien fondé de cet investissement total doit être totalement déstabilisant.

      +8

    Alerter
  • Jeanne L // 06.04.2020 à 09h27

    (suite) Mais, il faut continuer à essayer d’être lucides quelque soit « l’endroit d’où on parle » (comme on disait dans les textes théoriques des années 1970…)
    Essayons toutes les possibilités pour les INDIVIDUS, car la médecine soigne les individus, même si comme le disait Aristote: « il n’y a de science que du général », les médecins sont des PRATICIENS (du mot pratique).
    Réanimateurs, médecins ,chercheurs, soignants divers gardez votre lucidité, les malades ne sont pas des cobayes, mais des hommes chacun incomparable.
    Je n’ai pas d’avis sur Raoult, en revanche les queues devant son institut m’ont choquée en ces temps de confinement …

      +2

    Alerter
  • damien // 06.04.2020 à 09h32

    Je suis les-crises depuis longtemps (10 ans peut-être?) comme source d’informations alternatives. Je n’ai pas l’habitude de commenter.
    Mais là je dois avouer que je suis très déçu par cette croisade anti-Raoult. Qui va principalement dans le sens du vent dominant (même si, semblerait-il, le vent dominant tourne peu à peu).
    J’ai trouvé d’autres sources que les-crises, autrement plus éclairantes et convaincantes que celles citées ici. Je ne suis pas expert, mais j’aime bien comprendre les rouages.
    Je trouve donc le choix éditorial de les-crises très discutable. Dommage

      +59

    Alerter
    • LibEgaFra // 06.04.2020 à 09h46

      Et ça, vous êtes capable de le comprendre:

      https://www.prescrire.org/Fr/203/1845/58597/0/PositionDetails.aspx

        +3

      Alerter
      • Lusituationniste // 06.04.2020 à 11h11

        https://www.prescrire.org/fr/203/1845/58625/0/PositionDetails.aspx (©Prescrire 2 avril 2020)
        « L’incertitude laissée par ces résultats, ajoutés à ceux d’un précédent essai (« Covid-19 et hydroxychloroquine : prudence » > ICI), incite à poursuivre les évaluations comparatives, et à continuer à être très prudent dans le maniement de l’hydroxychloroquine, vu ses dangers cardiaques, entre autres. »
        Ses dangers cardiaques le Pr Raoult les prend en compte. Par ailleurs, le texte est imprécis, que veut-il dire : que l’HCQ doit être exclu pour des patients qui ont des problèmes cardiaques ou qu’il peut y avoir des problèmes cardiaques suite à la prise d’HCQ ?

          +6

        Alerter
  • Pepin Lecourt // 06.04.2020 à 09h40

    C’est curieux que l’on n’explique pas que l’étude Discovery sur la chloroquine et les autre anti-virus est une stupidié monstre puisqu’elle ne recruterait que des patients au stade d’atteinte pulmonaire sévère, stade auquel les antivirus ne servent plus à grand chose, donc qui ne peuvent que conclure à l’inefficacité de la chloroquine.

    Il y a plusieurs études chinoise qui montrent une certaine efficacité de la chloroquine et une seule qui montre son inefficacité et encore il faudrait connaître à quel stade elle a été instaurée car donnée au stade d’atteinte respiratoire c’est trop tard.

    Ici une étude chinoise en faveur de son efficacité mais sans l’ajout de l’azithromycine comme le préconise Raoult.

    https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.03.22.20040758v2

      +25

    Alerter
    • Renard // 06.04.2020 à 10h06

      @ Pepin Lecourt

      Vous parlez d’une « certaine efficacité » de la chloroquine ». L’expression est bien choisie.
      Le médicament semble n’être ni la panacée dont parlait Raoult au début (il en a déjà depuis rabattu en y adjoignant l’azithromicine et en limitant les prescription au début de l’infection) ni le machin totalement inefficace que dénoncent ses opposants.
      Ce qui explique peut-être pourquoi aucun des deux camps n’a souhaité mettre en oeuvre une étude digne de ce nom.

        +4

      Alerter
  • Arcousan09 // 06.04.2020 à 09h45

    Dans mes lectures j’ai découvert une définition géniale:

    Expert: si vous avez compris, c’est que je me suis mal exprimé

    Donc si Raoult n’est pas compris c’est rassurant ….

      +6

    Alerter
  • Bart // 06.04.2020 à 09h47

    Encore un article où l’ego d’un praticien voulant suivre l’étude Discovery, (dont il n’est plus à démontrer qu’elle se sert de cobayes plus qu’elle ne sert la médecine), se trouve contrarier par la fait que les patients voudraient être soignés plutôt que mort pour satisfaire la procédure gouvernementale du « tuez-les-tous »

      +34

    Alerter
  • Bart // 06.04.2020 à 10h00

    « un praticien avoue ne pas trop comprendre la frilosité de ses confrères. Et encore moins le débat sans fin autour de ce que tout le monde appelle le « protocole Raoult ». « C’est ça ou rien, de toute façon. L’autre traitement ne marche pas dans tout ce qui est viral puisqu’on donne de l’antibiothérapie banale et pas un antiviral », insiste au bout du fil ce praticien hospitalier lorrain. Il préfère garder l’anonymat tant les réactions autour du sujet sont vives et passionnées. »

    La suite ici :
    https://www.republicain-lorrain.fr/sante/2020/04/06/coronavirus-le-bilan-tres-positif-d-un-praticien-lorrain-qui-prescrit-la-chloroquine?fbclid=IwAR3nzqi3IgoUOKs2UK80tm-7XLiBW-d4wmqVoyKLA2CVqXDYIUVceZ0gMfo

      +21

    Alerter
  • Lws // 06.04.2020 à 10h06

    Oh la la les-crises, plus de grands coups de JAUNE, de ROUGE et de COMMENTAIRES dans ces articles ? Ou vous n’avez pas eu le temps de coller des gommettes dans ce vieil article du NOUVEL OBS ? Ok on va vous aider, ça fait plaisir.
    Commençons par une petite recherche sur le Dr Damien Barraud, juste par réflexe : #fakemed pour les un, #safemed pour les autres, c’est de bonne guerre.
    Continuons avec les DEUX premières phrases de l’article (la première question et la première réponse) :
    Q « Est-ce que vous vous occupez aujourd’hui de patients qui vous demandent d’être traités avec de la chloroquine ?
    R « Je n’ai pas de patients qui m’en demandent directement parce que ceux dont je m’occupe sont dans un état grave et intubés… »
    HAHAHA. On se la repasse juste pour le plaisir : « Je n’ai pas de patients qui m’en demandent directement parce que ceux dont je m’occupe sont dans un état grave et intubés. »
    Voilà.
    On a donc un urgentiste, dont les positions personnelles sont par ailleurs claires et les relations avec ses confrères conflictueuses, qui démonte méticuleusement ce qui ne le concerne pas, ce dont il n’a pas besoin, et ce qu’il ne connaît pas.
    Les-crises, pourquoi ne présentez vous pas en parallèle les propos d’un médecin DIRECTEMENT CONCERNÉ et directement utilisateur, histoire de contribuer au « un débat serein argumenté équilibré bla bla bla » que vous prétendez mener ? Par exemple le Dr Eric MÉNAT qui présente ses arguments sur le site petition-chloroquine.fr ? Ou par exemple tant d’autres ?
    Et tous en choeur on dit « MERCI LES CRISES DE NOUS AIDER À ÉLARGIR NOTRE RÉFLEXION »

      +52

    Alerter
    • Armiansk // 06.04.2020 à 10h47

      Il me semble que le propos de l’article est d’illustrer que le battage médiatique autour de la chloroquine entraînerait des problèmes graves ailleurs.
      Indépendamment de l’efficacité réelle du traitement proposé, indépendamment des positions méthodologiques du Pr Raoult, indépendamment des autres questions autour de la gestion de crise, les conséquences de ses choix de communication peuvent être interrogées.

        +5

      Alerter
  • Marire // 06.04.2020 à 10h27

    Une étude datée du 25 mars auprès de 6227 médecins dans 30 pays:
    30 % de ces médecins pensent que l’hydrochloroquine est le meilleur remède ( il arrive en tête devant tous les autres traitements). Les médecins chinois sont 44 % à le placer en tête.
    page 25 de cette enquête:
    https://public-cdn.sermo.com/covid19/c8/be4e/4edbd4/dbd4ba4ac5a3b3d9a479f99cc5/wave-i-sermo-covid-19-global-analysis-final.pdf
    Malheureusement, la France ne fait pas partie des pays qui traitent le plus avec l’hydrochloroquine.

      +21

    Alerter
    • Armiansk // 06.04.2020 à 11h17

      Merci pour ce document, regardons-le en détail

      Planche 25 : 37% des médecins ayant affronté le coronavirus plaident pour la chloroquine. Mais : 32% pour l’azithromycine (ou similaire), et 32% pour «rien».
      Donc la proportion des praticiens en faveur de «azythromycine & chloroquine» est au mieux égale à «rien».

      Planche 26 : l’usage principal de la chloroquine est le traitement de cas graves (57%), loin devant la prophylaxie (moins de 27%). À rebours de la préconisation du Pr Raoult.

      Planche 26 : 19% des médecins utilisent la chloroquine pour la prophylaxie sur des patients à risques, contre 8% sur des patients sans risque. (je suppose que cela signifie «patients avec/sans comorbidité»). À rebours des choix du Pr Raoult.

        +7

      Alerter
  • Rosine Simon // 06.04.2020 à 10h35

    Il ne peut pas y avoir de raisonnement apaisant car la médecine n’est pas une science. il y a de nombreux paramètres incontrôlables comme par exemple le pouvoir de la psychologie et de l’inconscient. Avoir confiance en son médecin qui procure des paroles apaisantes peut dans certains cas guérir le malade….miraculeusement. Et certaines personnes âgées peuvent aussi inconsciemment décider de partir!!!!
    Ce fut le cas de mes deux parents. Ils m’ont fait tous les deux un immense cadeau!

      +2

    Alerter
  • Marire // 06.04.2020 à 10h59

    A consulter: réactions de 10 pays face au virus:
    https://storage.googleapis.com/prd-blogs/2020/04/le-COVID19-Score.png
    La France n’a pas été top!

      +2

    Alerter
  • rguerenn // 06.04.2020 à 11h07

    Je suis bien triste que le site « les-crises » soit en train de devenir un mainstream média…

      +27

    Alerter
  • Pepin Lecourt // 06.04.2020 à 11h26

    Une belle mécanique cognitive !

    https://youtu.be/_FFeaM2hNhI

      +1

    Alerter
  • Perret // 06.04.2020 à 11h50

    Tout a fait d’accord, soigner des patients âgés et en tempête de cytokine avec la chloroquine ne fonctionne pas, c’est ce que dit Raoult. Par contre, suivre la recommandation de l’OMS et tester massivement puis soigner dès la personne infectée, ça marche. En Corée, à Taïwan, à Hong Kong, ça a abouti à une mortalité marginale. Evidemment il faut que tous portent des masques et nos dirigeants (y compris médicaux) ont démontré leur nullité dans ce domaine comme dans d’autres.

      +18

    Alerter
  • Moussars // 06.04.2020 à 12h11

    Signalé comme spam ! c’est quoi cette connerie !
    Tiens je rajoute un lien :
    http://jdmichel.blog.tdg.ch/

      +0

    Alerter
    • Leterrible // 06.04.2020 à 13h00

      Surtout que sur le fond de l’affaire :
      https://claude-rochet.fr/laffaire-chloroquine/?fbclid=IwAR0r4KrF7EOy9tE8W9zKjIZJVZguFjB-jINCzXmfH1chH6eu0iO2iWFdmEc
      Extrait : … » » Un autre collègue, ancien titulaire de la chaire d’ingénierie des systèmes complexes à Polytechnique, a attiré mon attention sur l’ambiance scientiste régnant dans les enseignement de la médecine .
      Le scientisme est la volonté de donner tout pouvoir à une démarche dite scientifique pour traiter tous les problèmes concernant l’humanité. C’est un vieux débat en épistémologie né au XIX° siècle auquel Karl Popper avait apporté une conclusion en montrant que la science ne prouvait jamais rien, mais qu’elle pouvait prouver qu’une vérité était fausse, et donc progresser vers la formulation de nouvelles hypothèses plus justes » « …
      Ce qui amène à comprendre/rejeter? la position ( « de principe » depuis le début) du prof. Raoult , qu’on peut résumer ainsi :
      » En épidémiologie (d’urgence) , en l’absence totale de traitement de référence , quand les morts « défilent » partout ailleurs sauf chez moi alors que j’utilise systématiquement ma méthode après contrôle effectif d’éventuelles contre-indications bien connues , …c’est à vous , chers confrères/concurrents de prouver que ma démarche de soins est rejetable …et non le contraire! » …!!

        +0

      Alerter
    • Leterrible // 06.04.2020 à 13h18

      Rajoutons que dans un des articles( vendredi 3 à 03h57 pour les futés..) les plus utiles du blog que vous citez il est repris en référence de lecture un article s’intéressant aux raisons profondes du désaccord public actuel quant à la méthode de prise en charge de cette pandémie…
      Extrait :  »  »  » … » » Un autre collègue, ancien titulaire de la chaire d’ingénierie des systèmes complexes à Polytechnique, a attiré mon attention sur l’ambiance scientiste régnant dans les enseignement de la médecine .
      Le scientisme est la volonté de donner tout pouvoir à une démarche dite scientifique pour traiter tous les problèmes concernant l’humanité. C’est un vieux débat en épistémologie né au XIX° siècle auquel Karl Popper avait apporté une conclusion en montrant que la science ne prouvait jamais rien, mais qu’elle pouvait prouver qu’une vérité était fausse, et donc progresser vers la formulation de nouvelles hypothèses plus justes » « …  »  »  »
      Ce qui amène à comprendre/rejeter? la position ( « de principe » depuis le début) du prof. Raoult , qu’on peut résumer ainsi : » En épidémiologie (d’urgence) , alors qu’il n’existe aucun traitement de référence , alors que les morts s’accumulent partout sauf chez moi où je propose systématiquement (après contrôle des contre-indications bien connues) une association de molécules ultra-classiques dès le début reconnu des symptômes avec de bons résultats, c’est à vous de prouver que ma démarche de soins est rejetable …et non le contraire! » …!!

        +9

      Alerter
  • monique // 06.04.2020 à 12h13

    harro sur Raoult!!
    allons-y et ne comptons surtout pas les morts qu’il n’a pas dans son service!!
    je suis dégoutée des prises de positions de tous ces toutous du pouvoir.
    heureusement raoult regarde tous ces chiens de garde du haut de sa chaire de médecine…
    eh oui il est professeur de médecine ,et c’est bien ce qui les emmerde tous!!!

      +13

    Alerter
  • Louis // 06.04.2020 à 12h29

    Cracher sur un medecin a l’heure actuelle de la part d’un type qui n’a jamais sauve une vie et a pour toute competence excel et powerpoint …

    Quand bien meme son traitement se revelerait etre un placebo, ce type se bat 24h sur 24 pour sauver des vies depuis plusieurs semaines et a dedie toute sa vie a cela. Ca merite peut etre un peu plus de respect que ce que vous faites a present.

    J’espere pour vous que vous ne tomberez pas malade.

      +16

    Alerter
  • Danielle VQ // 06.04.2020 à 12h53

    En Russie a été présenté un médicament contre le Coronavirus

    L’Agence fédérale médico- biologique (FMBA) a présenté un médicament pour le traitement du nouveau coronavirus, a déclaré le service de presse de l’agence.
    RIA « Novosti » informe que selon une déclaration du FMBA « Le centre de recherche et de production « Pharmzaschita » FMBA de Russie, en tenant compte de l’expérience chinoise et française a développé un schéma de traitement pour l’infection par coronavirus basé sur un médicament antipaludique méfloquine, »
    Il a été suggéré d’inclure cette étude dans les directives du ministère de la santé pour le traitement des coronavirus, a ajouté l’agence.
    « Le médicament à haute sélectivité bloque l’effet cytopathique du coronavirus en culture cellulaire et empêche sa réplication, et l’effet immunosuppresseur de la méfloquine empêche l’activation d’une réponse inflammatoire provoquée par le virus. L’ajout d’antibiotiques macrolides et de pénicillines synthétiques permet non seulement de prévenir la formation du syndrome bactérien-viral secondaire, mais aussi d’augmenter la concentration de l’agent antiviral dans le plasma et les poumons. Cela garantira un traitement efficace des patients atteints d’une infection à coronavirus de divers degrés de gravité », a déclaré la responsable de la FMBA, Veronika Skvortsova.

      +7

    Alerter
  • Perret // 06.04.2020 à 13h09

    Excellente interview d’un médecin congolais : l’approche compassionnelle permet d’utiliser un médicament qui n’a pas passé tous les test administratifs : https://www.makanisi.org/lutte-contre-le-covid-19-et-si-la-solution-venait-de-la-rd-congo/
    En France, la compassion semble être un sentiment étranger à certains médecins. Il suffit de fréquenter les hôpitaux pour s’en rendre compte.

      +9

    Alerter
  • Papito // 06.04.2020 à 13h12

    Le débat continue ! Au plus haut niveau ! Dommage que O.B. ne partage qu’un seul son de cloche. Lettre ouverte et pétition de grands spécialistes, y compris un ex-ministre !
    https://www.lalibre.be/planete/sante/ne-perdons-plus-de-temps-une-petition-en-faveur-de-la-chloroquine-recoit-un-large-soutien-en-france-5e8ab4c29978e228414c0301

      +13

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications