Les Crises Les Crises
5.avril.20205.4.2020 // Les Crises

Coronavirus : les tests de dépistage ariégeois validés aux Etats-Unis

Merci 20
J'envoie

Source : La Dépêche, 24-03-2020

Ce lundi, plus de 300 000 personnes étaient infectées par le Coronavirus dans le monde. Les besoins en tests de dépistage n’ont jamais été aussi importants. Bonne nouvelle pour la société BioMérieux dont les ateliers de fabrication sont installés dans l’Ariège, et aussi à Salt Lake City : elle a reçu l’autorisation des Etats-Unis pour vendre ses produits. Selon les Echos, la société a fait savoir ce mardi matin que l’US Food and Drug Administration, l’autorité sanitaire au Etats-Unis, lui avait donné le feu vert pour vendre en urgence ses tests Biofire Covid-19, conçus pour un dépistage de masse.

« Face à l’urgence de l’épidémie de COVID-19, bioMérieux s’engage à proposer une solution de diagnostic complète qui réponde aux exigences de performance et de qualité les plus élevées », nous indiquait il y a quelques jours de ça, Mark Miller, directeur exécutif des Affaires Médicales de l’entreprise. Un premier test, nommé SARS-CoV-2 R-GENE, produit en Ariège, sur le site de Verniolle, devra être agréé par la commission européenne et fera l’objet d’une demande d’autorisation d’utilisation en urgence auprès de l’Agence américaine du médicament. Une fois marqué CE, ce test pourra être produit à échelle industrielle à Verniolle, entre Foix et Pamiers.

45 minutes de test

Le test s’effectue à partir d’un prélèvement nasopharyngé et peut diagnostiquer si le patient est atteint du coronavirus en 45 minutes, c’est six fois plus rapide que les diagnostics moléculaires utilisés jusqu’à présent. Mais ces tests ne peuvent être réalisés que par ceux qui détiennent les plateformes d’analyses avec des machines bien spécifiques, développées elles aussi par BioMérieux. 11 000 de ces machines sont disponibles dans le monde. Pourtant développés dans l’Ariège, ces tests ne sont pas encore utilisés en France ou en Europe. L’entreprise a fait savoir qu’ils étaient avant tout destinés au Département de la défense aux Etats-Unis.

Source : La Dépêche, 24-03-2020

La rédaction

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

1 réactions et commentaires

  • Bats0 // 06.04.2020 à 03h13

    « Pourtant développés dans l’Ariège, ces tests ne sont pas encore utilisés en France ou en Europe », eh bein alors EM, t’es pas foutu de repérer et valoriser des boites françaises qui tournent au top dans le monde entier, et tu voudrais nous faire croire que tu vas être dans la capacité, grâce à tes pouvoirs magiques (opération séduction à Versailles), de faire venir les sociétés les plus performantes dans le monde pour s’implanter en France (tu sais le pays que tu adores lorsqu’il t’adule) ???

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications