Les Crises Les Crises
6.avril.20206.4.2020 // Les Crises

Mise à jour sur les traitements et les vaccins en cours de développement contre COVID-19

Merci 86
J'envoie

Source : European Medecines Agency

communiqué de presse 31/03/2020

L’Agence Européenne des Médicaments (EMA) se fixe comme priorité absolue de soutenir le développement rapide et l’approbation de traitements et de vaccins efficaces et sûrs contre le COVID-19, afin de sauver des vies pendant la pandémie. Au cours des dernières semaines et des derniers mois, l’Agence s’est engagée auprès de nombreux fabricants de médicaments thérapeutiques et un certain nombre de travaux sont en cours. Toutefois, à ce stade, sur la base des données préliminaires présentées à l’Agence, aucun médicament n’a encore démontré son efficacité dans le traitement du COVID-1.

L’équipe de l’EMA chargée de la réponse au COVID-19 a pris contact avec les fabricants d’environ 40 médicaments différents, permettant de mieux comprendre les caractéristiques des traitements potentiels.

Parmi les traitements potentiels du COVID-19 qui font l’objet d’essais cliniques pour évaluer leur sécurité et leur efficacité contre la maladie, on peut citer :

  • remdesivir (expérimentation en cours)
  • lopinavir/ritonavir (actuellement utilisé contre le VIH)
  • chloroquine et hydroxychloroquine (actuellement autorisées au niveau national comme traitements contre la malaria et certaines maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde)
  • les interférons en thérapie systémiques et en particulier l’interféron bêta (actuellement autorisé pour traiter la sclérose en plaques)
  • les anticorps monoclonaux ayant une activité contre les composants du système immunitaire

L’EMA se félicite du lancement de vastes essais cliniques, nécessaires pour obtenir les données probantes requises pour établir les preuves de l’efficacité des médicaments et ainsi donner des conseils appropriés aux professionnels de santé et aux patients et permettre la prise de décisions réglementaires, comme le conseille le Comité des médicaments à usage humains (CHMP) de l’EMA.

L’Agence a également eu des échanges avec les fabricants d’une douzaine de vaccins potentiels pour le COVID-19. Deux vaccins sont déjà entrés en phase I des essais cliniques, soit les premiers essais nécessaires, réalisés sur des volontaires sains. En général, les délais de développement des médicaments sont difficiles à anticiper. Sur la base des informations actuellement disponibles et des précédents en matière de délais de développement des vaccins, l’EMA estime qu’il pourrait s’écouler au moins un an avant qu’un vaccin contre le COVID-19 soit prêt à être approuvé et disponible en quantités suffisantes pour permettre une utilisation à grande échelle. Il faut prévoir de manière proactive un approvisionnement suffisant en doses pour répondre aux besoins de tous les pays de l’UE.

L’équipe de l’EMA en charde de la question du COVID-19 continuera à collaborer avec les fabricants de thérapies ou de vaccins potentiels contre le COVID-19. L’objectif est de fournir des conseils sur les exigences réglementaires afin que tout médicament prometteur puisse être mis à la disposition des patients le plus rapidement possible, dans un premier temps dans le cadre d’essais cliniques, puis sur le marché, une fois qu’il sera autorisé.

Notes

L’EMA présente une série de mesures de soutien qui peuvent contribuer à faciliter et à accélérer le développement des médicaments. Outre les conseils scientifiques transmis rapidement, ces mesures comprennent le programme PRIME, les évaluations accélérées et les procédures d’autorisation conditionnelle de mise sur le marché.

Les fabricants travaillant sur des médicaments ou des vaccins qui pourraient être utilisés dans le traitement ou la prévention du COVID-19 sont encouragés à contacter l’Agence et à exposer leur stratégie de production de preuves le plus rapidement possible en envoyant un courriel à 2019-nCoV@ema.europa.eu. L’EMA examinera les propositions reçues et contactera les fabricants ayant les propositions les plus pertinentes pour un premier échange.

Source : European Medecines Agency

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

38 réactions et commentaires

  • Fabrice // 06.04.2020 à 07h32

    On notera et on se rappellera du délai de réactivité des organes européens pour réagir sur la crise qui touche le continent, qu’ont-ils fait pour aider concrètement les citoyens européens à part ne pas combattre les politiques budgétaires mortiferes de leurs homologues dans leurs directives purement basées sur les chiffres et qui reviendront encore plus à la charge sachant que ce ne sera pas la seule crise sanitaire que nous affronterons à l’avenir.

      +29

    Alerter
    • Narm // 06.04.2020 à 19h43

      les italiens ont reçu les excuses de la présidente…

      ça suffit pas ?

      ah oui, l’europe c’est une europe économique, pas sanitaire, ni sociale !

        +4

      Alerter
  • Batby // 06.04.2020 à 08h41

    La lutte quotidienne de « Les Crises » contre Raoult conduit le blog a communiqué tout ce qui peut le faire oublier. Ainsi les travaux de l’EMA ici, malgré toutes les réserves que l’on peut faire sur cet établissement européen dont les précédents commentateurs de cette publication se font les échos.

      +22

    Alerter
    • Jean-François91 // 06.04.2020 à 16h55

      La méthode devient hélas grossière, sortir un article… du Point ou de l’Obs, avec des accusations plus violentes que fondées, puis après quelques commentaires comprenant de nouvelles accusations infondées, fermer les commentaires. A ce rythme l’IHU sera bientôt le principal responsable de la casse des moyens hospitaliers et de l’impéritie des dirigeants de ce pays !
      Quand on lit «au pire c est l’arret cardiaque et la mort !» on a envie de renvoyer à l’information source sur les contôles à l’iHU
      https://www.mediterranee-infection.com/procedure-de-securisation-de-la-prescription-du-traitement-hydroxychloroquine-azithromycine/
      «[…]
      Nous avons pratiqué de façon systématique un électrocardiogramme à tout patient COVID-19 candidat au traitement et, en cas de prescription, nous avons répété l’électrocardiogramme après deux jours de traitement.
      […]
      Le suivi strict des patients par l’équipe du Pr Raoult n’a pas révélé d’événement clinique significatif.

      Ces observations préliminaires sont de nature à rassurer les prescripteurs sur la sécurité d’utilisation de cette association médicamenteuse dans le contexte épidémique menaçant que nous connaissons.

      Service de cardiologie, Pr Deharo
      Hôpital La Timone, AP-HM»

        +9

      Alerter
      • BayBee // 06.04.2020 à 18h50

        Pour en exciter certains … de Xavier Lescure, infectiologue à l’hôpital Bichat-Claude-Bernard (Paris) : « Je passe sur l’étude pilote, à propos de quelques patients seulement, présentée par le professeur Didier Raoult, qui est méthodologiquement délirante. Ce n’est pas un essai thérapeutique randomisé, avec des patients tirés au sort, ils sont sélectionnés sans qualité, certains sont asymptomatiques et n’ont pas à recevoir un traitement, certains évoluent défavorablement vers la réanimation ou la mort et sont exclus de l’étude, etc. C’est une honte scientifique. Un chercheur peut avoir des convictions, mais pas de certitude. Le doute doit le guider. »

          +2

        Alerter
    • BayBee // 06.04.2020 à 18h48

      Wahooou … vous en êtes rendu là … La méthode devient grossière à force de dénigrer tout ce qui ne va pas dans le sens du professeur Raoult …

        +3

      Alerter
  • OnSeDemande // 06.04.2020 à 08h48

    il y a une guerre des labos derrière tout cela
    j’ignore ce qu’il en est du protocole de raoult (et puis les gros publieurs sont plutôt suspects en général : au delà de 3,4 publications sérieuses / an il est impossible de tout vérifier ce qu’on publie et il en a autour de 100/an)
    mais une chose est certaine, c’est que
    1- ce n’est pas son protocole d’association de 2 médicaments qui est testé
    2- le test est réalisé en stade avancé de la maladie quand il ne sert à rien plutôt qu’au stade initial quand il est dit efficace par les équipes de raoult
    c’est un scandale dans le scandale
    la mafia big-pharma est derrière

    et interrogeons-nous pourquoi Cohn Bendit crie à Raoult de « fermer sa gueule » tandis que d’autres pays comme israël, qui est un pays éclairé en médecine, achètent des stocks à la sté française sanofi pour appliquer le traitement Raoult ?

    guerre entre états ? Far West ?

      +34

    Alerter
  • pseudo // 06.04.2020 à 08h51

    franchement cette attitude à crier avec les lobbyistes dans le feu de l’action est incompréhensible.

    Bon vous avez fait non pas 1 ni 2, ni 4 mais genre 5, 6 articles (la flemme de les compter) pour casser raoult ?

    c’est douteux, et puis en ce moment on se retrouve avec des articles genre https://www.les-crises.fr/covid-19-un-europeen-sur-vingt-serait-deja-infecte-par-yves-bourdillon/ je n’ai même pas commenté tellement mon désarroi était grand à sa lecture.

    c’est douteux. tant pis!

      +22

    Alerter
  • Eric83 // 06.04.2020 à 08h57

    Pendant ce temps-là la caste des mondialistes fait avancer son agenda « globalitaire », qui porte un nom, ID2020 et qui est accessible ici : https://id2020.org/

    …et ils ne cachent même plus leurs objectifs. La surveillance et le contrôle de chacun, partout, tout le temps…pour votre santé et celle des autres.

    Sur la page d’accueil de ID2020, de Peggy Johnson, Vice-President executive, Développement des Affaires, Microsoft, nous pouvons lire :

    « Combler le fossé identitaire est un énorme défi.(…) Mais il est passionnant d’imaginer un monde où des identités numériques sûres et sécurisées sont possibles, offrant à chacun une pierre angulaire essentielle à TOUS LES DROITS ET OPPORTUNITES QU’IL MERITE ».

    Traduction : si nous, l’autorité suprême de la caste, vous déclarons non-méritant, vous perdrez tout ou partie de vos droits et donc les opportunités associées.

    En complément, pour ceux qui veulent s’informer sur le pourquoi la pandémie de Covid19 est une aubaine pour la caste mondialiste et comment elle est mise à profit – au sens propre comme au sens figuré.

    https://www.zerohedge.com/geopolitical/did-bill-gates-just-reveal-real-reason-behind-lock-downs

    D’autres articles forts intéressants – 25 mars et 4 avril – sur ce sujet sont consultables sur le site mondial.isation.ca, site manifestement blacklisté par Les Crises.

      +18

    Alerter
    • fanfan // 06.04.2020 à 15h27

      « Coronavirus and the Gates Foundation » par F. William Engdahl (18.03.2020)
      https://journal-neo.org/2020/03/18/coronavirus-and-the-gates-foundation/
      On peut dire que personne n’a été plus actif que B. G. et la Fondation B & M G pour promouvoir et financer la recherche sur les vaccins contre le coronavirus. Du parrainage de l’Event 201 en octobre 2019, quelques semaines avant l’annonce de l’épidémie, au financement de nombreux efforts des entreprises pour mettre au point un nouveau vaccin, la présence de G. est là. Qu’est-ce que cela implique réellement ?

        +0

      Alerter
    • fanfan // 06.04.2020 à 15h33

      F. William Engdahl, « Coronavirus and the Gates Foundation » (18.03.2020)
      https://journal-neo.org/2020/03/18/coronavirus-and-the-gates-foundation/
      Ceci n’est pas un spam!

        +2

      Alerter
  • Julien // 06.04.2020 à 09h17

    On peut aussi se poser la question du rôle des journalistes et autres afin de crédibiliser une industrie pharmaceutique qui fait passer avant tout le business avant l’intérêt commun. personnellement je m’abstiendrai de leur faire de la publicité, je ne sais pas comment font ces gens pour encore se regarder dans un miroir. quand on sait qu’ils produisent plus de poison que de traitements réellement efficaces. mais le fric a toujours le dernier mot dans ce joli monde « libre ». Clin d’œil à notre commerciale nationale, Karine Lacombe qui arpente les plateaux tv quotidiennement au lieu de bosser pour louer les bienfaits de bigpharma et s’attaquer au seul qui n’ai aucun conflit d’intérêt dans cette crise.

      +26

    Alerter
    • RGT // 06.04.2020 à 11h27

      « ils produisent plus de poison que de traitements réellement efficaces »…
      Faux.

      Je ne vais pas défendre Big Pharma (1ère industrie mondiale, loin devant l’armement) mais il faut quand-même admettre que les traitements qu’elle produit sont, malgré les effets secondaires, largement bénéfiques à la majorité de la population.

      Le problème de cette industrie provient du fait qu’un service qui devrait être PUBLIC se retrouve entre les mains d’actionnaires cupides qui orientent les recherches vers les traitements les plus profitables (ce qui est « normal » pour une industrie capitaliste).

      Ensuite, nous avons droit à des dérives du type Mediator (efficace dans une pathologie bien précise, pas pour le reste) car ces industries sautent sur toute opportunité d’accroître leur « retour sur investissement ».

      Ces industries devraient être nationalisées avec un statut de NON RENTABILITÉ ÉCONOMIQUE, ce qui permettrait d’ailleurs de grandement faire baiser le déficit de la « sécu » dont les comptes sont allègrement plombés par le coût des traitements qui croît de manière exponentielle (avec de moins en moins de nouvelles molécules car la R&D coûte « trop » cher pour les financiers).

      Concernant les génériques, ne vous en faites pas, TOUS les labos qui les produisent sont des filiales des labos qui produisent les « molécules originales » et sont largement plus profitables car ils économisent sur les excipients avec parfois des effets désastreux sur certains patients.

      Comme les marges sont nettement supérieures pour les « génériques » les pharmaciens en font une promotion illimitée.
      Renseignez-vous.

        +9

      Alerter
      • Lusituationniste // 06.04.2020 à 12h38

        https://www.youtube.com/watch?v=mkuUFGBz-ls 80% des médicaments ne servent à rien, c’est votre constat ? Vidéo exposant :
        Ou ont été et sont fabriqués les médicaments ?
        Comment est né l’industrie pharmaceutique en France ?
        Quelle est la proportion de médicaments inutiles aujourd’hui ?
        Face au manque d’innovation quelle est la stratégie des laboratoires pharmaceutiques ?
        Il faut voir tout noir dans l’industrie pharmaceutique selon vous ?
        Pourquoi est-il urgent de faire le ménage sur le marché ?
        Quand l’industrie nous font preuve de scientifiques, vous pensez que c’est corrompu ?
        à l’étranger, c’est différent qu’en France ?
        Entretien avec Pr Philippe Even, médecin pneumologue français, Professeur émérite à l’université Paris Descartes, président de l’Institut Necker, membre de l’Association Internationale pour une Médecine Scientifique, Indépendante et Bienveillante.
        © Prévention Santé, Deborah Donnier »

          +3

        Alerter
  • Ermisse // 06.04.2020 à 09h31

    Je m’étonne de l’absence de la molécule Tocilizumab dans les essais en cours (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Tocilizumab) pour lutter contre la « tempête de cytokines » qui semble être un élément important de la létalité de cette maladie. D’ailleurs, en recherchant « essai Tocilizumab contre covid-19 », vous verrez que plusieurs sont en cours.

    Cette EMA me laisse donc sceptique (avec un c, ouf !)

      +8

    Alerter
    • grumly // 06.04.2020 à 14h27

      Le tocilizumab est un anticorps monoclonal, c’est dans la liste de l’EMA.

        +0

      Alerter
  • velay43 // 06.04.2020 à 10h37

    Voici un point sur le cout des Médicaments en test :
    Remdesivir : 260 $ par traitement, il était sensé combattre la fièvre Ebola.. mais pas d’effet positif. A ce jour il est encore impossible de connaitre les effets secondaires contre la fièvre Ebola.
    Kaletra ( Lopinavir ritonavir) : 433,72 € « . 1ers tests négatifs sur le Covid-19.
    Kevzara: 800€
    et :
    l’hydroxychloroquine : 4.17€ la boite et 15 € le traitement en association avec l’antibiotique azithromycine.

    On comprend mieux les enjeux.
    Concernant le Remdesivir, le labo Gilead a essayé (sans succès) de le faire classer en médicament Orphelin pour bénéficier d’aides US sur des médicaments dont la cible (maladies rares) ne permet pas un retour sur investissements :
    https://www.apmnews.com/freestory/10/144740/gilead-lance-en-europe-son-anti-retroviral-truvada-a-un-prix-plus-eleve-que-celui-du-produit-concurrent-de-glaxosmithkline

      +16

    Alerter
    • Anfer // 06.04.2020 à 12h16

      Raisonnement absurde, l’important c’est la marge.

      Exemple que je connais bien dans mon domaine (restauration ferroviaire) : le café, bien que ça soit le produit le moins cher à la carte, il a une rentabilité infiniment supérieur au reste.

      En plus un médicament inefficace à 5 euros, ça reste malgré tout trop cher.

        +1

      Alerter
      • Velay43 // 06.04.2020 à 13h20

        Avant la marge, il y a le retour sur investissement.

        Pour le Remdésivir il n’y a eu aucun Chiffre d’Affaires, donc tout ce qui a été investi, l’a été pour le moment en pure perte.

        Concernant l’hydroxychloroquine, c’est un médicament libre de droit donc tous les labos pharmaceutiques peuvent le produire sans problème ce qui génère une véritable concurrence et amène à écraser les marges. C’est d’ailleurs ce qui ne convient pas aux Labos, c’est une motivation supplémentaire à la découverte de nouvelles molécules.
        Enfin pour le café dans le train, c’est l’absence de concurrence qui génère de la marge (Anfermement), mettez un distributeur de café à 1 euro dans la rame et vous verrez vos ventes chuter.

          +8

        Alerter
    • fanfan // 06.04.2020 à 16h59

      Remdésivir a suscité initialement quelques espoirs, car la molécule est active in vitro contre le virus.
      Il a malheureusement très peu de chances d’apporter le moindre progrès aux malades souffrant de formes graves. Ce candidat-médicament analogue de nucléosides n’avait pas réussi à faire la preuve de son efficacité contre l’Ebola. Gilead espère écouler les stocks qui lui sont restés sur les bras depuis lors.
      La chloroquine et le Remdesivir sont équivalents en termes de baisse de la charge virale, les deux nécessitent une prise rapide après l’infection.
      En mars 2020, la FDA a donné le titre de médicament orphelin au Remdesivir qui octroie une licence exclusive à son fabricant pendant 7 ans. Il est donné quand le médicament est pour moins de 200 000 personnes aux Etats-Unis, Comme il y a peu de patients, alors il faut que le comprimé coûte le plus cher possible.
      (Gilead Sciences : le Tamiflu était totalement inefficace contre les infections grippales, le Sofosbuvir contre l’hépatite C hors de prix, 1000 dollars le comprimé))

        +2

      Alerter
      • moshedayan // 06.04.2020 à 17h25

        Pour le tamiflux, n’exagérez vous pas ? En Russie et en Slovaquie il est reconnu comme efficace, suivant l’état du malade – surtout pour les petits enfants et les femmes enceintes… mais bon…Immard – hydroxychloroquine c’est quelques centimes d’euros en Russie (rapport coût niveau de vie locale ce serait effectivement équivalent à 4 euros chez vous)…mes amis m’ont informé que maintenant L’Institut du Sang se met en scène sur le plasma et ils m’ont expliqué l’Affaire Fabius… Cherchez à enquêter donc , …???

          +0

        Alerter
    • fanfan // 06.04.2020 à 17h04

      KALETRA (Lopinavir/Ritonavir) est lui aussi peu susceptible de grande efficacité si on en croit les résultats très médiocres (aucune différence entre les malades témoins non traités et ceux qui recevaient le kaletra) d’un essai randomisé coréen portant sur 199 malades et publié récemment (B. Cao A Trial of Lopinavir–Ritonavir in Adults Hospitalized with Severe Covid-19 / NEJM 2020 caobin_ben@163. Com)
      Ce médicament LOPINAVIR 200 mg + RITONAVIR 50 mg est commercialisé et indiqué, en association avec d’autres médicaments antirétroviraux, pour le traitement des adultes, des adolescents, des enfants âgés de plus de 2 ans infectés par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH-1) d’où l’espoir qu’il puisse être efficace contre ce coronavirus. Ce ne semble pas être le cas, d’où la tentative de l’associer à un interféron, potentiel antiviral actif.

        +4

      Alerter
    • fanfan // 06.04.2020 à 17h06

      Lopinavir/Ritonavir à l’interféron ß1a : l’efficacité de l’interféron Béta (mais aussi interféron alpha utilisé par les cubains) est certaine dans de nombreuses maladies virales. Si ces médicaments exercent une synergie entre eux, on peut espérer qu’ils puissent apporter quelques bénéfices. Malheureusement les études de D Raoult et de nombreuses études internationales montrent qu’au moment où les malades passent en détresse respiratoire, la charge virale a beaucoup baissé et l’efficacité des antiviraux quels qu’ils soient est peu probable.

        +1

      Alerter
    • fanfan // 06.04.2020 à 17h12

      Chloroquine ; le protocole ne prévoit pas de l’associer à l’Azithromycine (ni même un autre antibiotique antiviral) alors que la synergie entre Azithromycine et chloroquine est essentielle dans l’efficacité sur les formes précoces. Et contrairement aux rumeurs sur la toxicité prétendue de cette association, il faut savoir qu’elle est utilisée avec succès chez les femmes enceintes en zone d’endémie palustre et très bien tolérée (Rmchico : azithromycin + chloroquine combination therapy for protection against malaria and sexually transmitted infection in pregnancy Ext OPIN drug metab toxical 2011, 7 -9 – 1153-1167)
      La chloroquine sera donnée seule à une dose quotidienne inférieure de 33% (400mg) à celle du protocole marseillais (600mg). Elle est administrée trop tardivement, dans les cas les plus sévères, évolutifs, à un moment où la charge virale s’effondre et que la maladie se résume à une pneumopathie grave évoluant pour son propre compte. A ce stade la chloroquine ne peut plus guère être efficace (Zhaowei Chen Efficacy of hydroxychloroquine in patients with COVID-19 : results of a randomized clinical trial https://subject.med.wanfangdata.com.cn/UpLoad/Files/202003/43f8625d4dc74e42bbcf24795de1c77c.pdf).

        +2

      Alerter
  • bruno49 // 06.04.2020 à 12h19

    Depuis le début de la pandémie tous les responsables POLITIQUES nous ont expliqué que porter un masque ne sert à rien !!!! ….parce que il n’y avait pas de masques en stock. Demain ,d’ailleurs, ceux qui n’en n’auront pas dans la rue seront sans doute sanctionnés (je prends les paris !)
    De nombreux laboratoires en France ATTENDENT de pouvoir effectuer des tests(sur prescription médicale bien sur) car ils sont en capacité de le faire MAINTENANT….il ne se passe rien….
    Ne faut-il pas comprendre l’acharnement contre le professeur Raoult,comme la preuve que, de toutes façons il n’y a pas le stock nécessaire de médicaments (hydrochlo+azithro.)pour mettre en place,au niveau national , le protocole de l’IHU de Marseille qui chaque jour ,dans le Monde est recommandé dans + de pays ????

      +11

    Alerter
    • isary // 06.04.2020 à 14h17

      bonjour,

      vous avez un lien concernant les labos qui attendent d’être autorisés à faire des tests?

      vous ne parlez pas des labos « vétérinaires »?qui eux aussi sont prêts depuis 15 jours mais n’ont pas été autorisés (aux dernières nouvelles)

      merci du retour

        +2

      Alerter
    • Sybillin // 06.04.2020 à 16h34

      Souvenez vous aussi que le super comité scientifique entourant Monsieur Macron a dit qu’il n’y avait pas de danger à faire les élections! 48h avant un confinement généralise! On peut s’interroger sur leurs compétences …absence de masques car cela ne sers a rien … On pourrait en rire si ce n’était pas tragique
      Alors pour la chloroquine ,? est ce que leur avis vaut un pet de lapin?

        +4

      Alerter
  • Lusituationniste // 06.04.2020 à 12h36

    Une interview du Dr Philippe EVEN sur le conflit d’intérêt : https://www.youtube.com/watch?v=bIQlU4JmAEY

      +4

    Alerter
  • Lusituationniste // 06.04.2020 à 13h00

    « Covid-19 ou la chronique d’une émergence annoncée » https://www.youtube.com/watch?v=JKY1i7IpK3Y
    Web conférence du Pr Philippe Sansonetti prononcée le 16 mars 2020.
    Télécharger le support de la conférence : https://www.college-de-france.fr/media/philippe-sansonetti/UPL1414529259917354829_Covid_19_Sansonetti.pdf
    Philippe Sansonetti est professeur titulaire de la chaire Microbiologie et maladies infectieuses.
    Voir à 51/03 la partie sur les traitements.
    video synthétique et claire sur le « fonctionnement » de ce virus…

      +4

    Alerter
  • moshedayan // 06.04.2020 à 14h26

    Comme le site semble valider certaines procédures européennes et de votre président pour la recherche, je pense qu’il vous serait opportun de faire valider que les plus de 98 000 verbalisés chez vous pour infraction à la karantine voient leurs amendes transformer en dons directs à la recherche…
    Mais en comparaison
    98 000 verbalisés sur 2 semaines pour 50 millions de recettes d’Euros… (Macron s’en frotte les mains ! avec son équipe…)
    160 schtrafovali v Moskve -11 millions d’hb) pour 1 semaine de karantine…
    avec une police qui préfère « persuader ».
    Vive la Démocratie française !!!!
    https://www.vesti.ru/doc.html?id=3254539

      +2

    Alerter
  • gina // 06.04.2020 à 16h48

    EMA totalement vérolée par BIG PHARMA
    https://www.youtube.com/watch?v=f4DI2U04ERE&feature=emb_logo

      +5

    Alerter
  • L’artisan // 06.04.2020 à 17h29

    Bon j’ai tout compris OB défend le prof Raoult , il envoi des dossiers a charge contre le prof Raoult, pour obliger les lecteurs des crises, a ce renseigner par eux même, et de là, ce préparer avec la tonne d’infos relayé par les lecteurs des crises en faveur du Prof Raoult , a résister a l’attaque de big pharma, j’ai bon là ?

      +10

    Alerter
  • Philou // 06.04.2020 à 22h18

    Au Japon, on parle aussi beaucoup de l’Avigan (molécule favipiravir) :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Favipiravir

    https://emedz.net/favipiravir-covid-19-infection/

    ..ce médicament est produit par FujiFilm corp., et a déjà été utilisé avec succès contre Ebola, paraît-il.
    En tout cas, il bénéficie d’un peu plus d’études favorables que la chloroquine.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications