Suite de notre série sur la taille des secteurs bancaires en zone euro.

Observons la répartition des dépôts dans les banques de la zone euro, répartis entre dépôts d’agents non bancaires et dépôts d’autres banques (prêts) :

Ce qui donne en cumulant :

No comment sur le Luxembourg… Zoomons :

On note bien au final les anomalies flagrantes de la taille des dépôts privés au Luxembourg, à Chypre, à Malte et en Irlande.

Mais nous manquons à ce stade d’informations pour des conclusions plus définitives.

Observons alors les 2 principaux éléments du passif des systèmes bancaires européens, les dépôts des clients et les dettes envers d’autres banques (prêts interbancaires, indispensables au bon fonctionnement du système bancaire) :

On observe que les volumes sont gigantesques ; nous allons les détailler, en commençant par les seuls dépôts (donc du secteur non bancaire).

Après un énorme travail dans les tréfonds de l’infâme site de la BCE (merci à Fabrice pour son aide), j’ai pu récupérer, pays par pays, le montant des dépôts bancaires en fonction de leur origine : Domestique (déposants du même pays), de pays dans le reste de la zone euro, de pays dans le reste de l’Union européenne (hors zone euro) et enfin du reste du monde (hors UE).

Voici de même la répartition des dettes interbancaires par pays :

Au delà des montants bruts, nous analyserons dans le détail ces chiffres dans le prochain billet, ce qui va faire apparaître une réalité fort dérangeante…

51 réponses à 0102 Détail des dépôts bancaires en zone euro

  1. Najm Le 20 juin 2013 à 03h18
    Afficher/Masquer

    Merci pour cette quantité de data qui sans votre travail me serai totalement inaccessible.


  2. Strategix Le 20 juin 2013 à 06h31
    Afficher/Masquer

    Merci encore pour ce travail d’intérêt général auquel vous vous livrez avec assiduité.

    Ces éléments m’ont d’autant plus intéressé que je venais de lire un article sur l’introduction des Clauses d’Actions Collectives dans les contrats de dettes souveraines de la zone euro, y compris les OAT de nos bonnes vieilles assurances vies en euros et les dessous de l’Union Bancaire Européenne et de son pilier “Résolution” (lien ci-dessous). La lecture successive des deux articles est édifiante.

    http://auditeurozone.over-blog.com/que-nous-pr%C3%A9pares-t-on-que-l%E2%80%99on-n%E2%80%99ose-nous-dire


  3. Christophe Vieren Le 20 juin 2013 à 07h32
    Afficher/Masquer

    Oui un grand merci. J’attends avec impatience ce qui se cache de dérangeant derrière ces chiffres. Car, pour le coup, tout à l’air d’aller bien : les banques, françaises et allemande en particulier, semblent très riches . . . si cet argent est dans un bas de laine bien à l’abri.


    • jave Le 20 juin 2013 à 10h57
      Afficher/Masquer

      Dans la famille ‘moi j’ai toujours pas compris la crise de l’euro’, je voudrai ce billet !

      Pas facile à déchiffrer le machin.
      Je suis très surpris par la taille des dettes interbancaires. Pour la France, la dette interbancaire dépasse même les dépôts du secteur non bancaire. Comment est-ce possible ? C’est avant les compensations entre banques ou quoi ? Est-ce le signe que le marché interbancaire est bloqué et que grossit une sorte de dette interbancaire basée sur… des actifs toxiques ?

      Sinon, ils sont où les sioux prêtés par la BCE aux banques espagnoles/italiennes/françaises ou déposés à la BCE par les banques allemandes et hollandaises ?

      Non, vraiment je comprends rien à ce machin.


  4. Galuel Le 20 juin 2013 à 07h36
    Afficher/Masquer

    “par pays en €” ou encore “par % du PIB” ne signifie rien. La seule mesure fondamentale étant l’homme “par citoyen” est nécessaire.

    Mais comme par ailleurs la monnaie se crée ou se détruit dans ce système monétaire là, en % de la masse monétaire est nécessaire aussi.

    Il manque donc l’unité de mesure fondamentale “en % de la masse monétaire € par citoyen”


  5. bertrand Le 20 juin 2013 à 08h39
    Afficher/Masquer

    solder la dette = piquer les dépôts , ou est le probleme???? vous êtes pas d’accord???
    Alors restez esclaves de vos intérêts ou de vos dépots.


    • steve.c Le 25 juin 2013 à 16h19
      Afficher/Masquer

      Sauf que les dépots (entreprise + ménages) ne suffisent pas a rembourser la dette (publique + privé). On rembourse tout = on a plus un rond en masse monétaire.
      C’est pour cela que l’argent n’est que dette, il faut que le flot de crédit coule au moins aussi fort que le flot de remboursement sinon contraction, baisse des salaires des prix, donc plus assez d’argent pour rembourser les mensualité qui elle ne change pas, donc défaut etc etc.
      Il serait quand meme plus confortable d’avoir une base monétaire non volatile (non empruntée) de 1000Mds à 2000Mds…
      Donc en gros une bonne banque publique bien géré, un peu sur le modèle de la banque publique du Dakota du Nord (pas la BPI de Ségolène et ses amis)


  6. Florian Le 20 juin 2013 à 08h52
    Afficher/Masquer

    Question: Comment sont estimé les dépôts dans un pays comme le Luxembourg qui pratique le secret bancaire?
    Cela étant, les chiffres luxembourgeois ne sont pas étonnant, étant donné l’activité bancaire au Luxembourg. Toutefois, je doute très fort que la levée du secret bancaire ne change quoi que ce soit au Luxembourg, puisque justement le pays est en phase de transition depuis près de 10 ans et prépare cette levée du secret bancaire. Ainsi, c’est plus tellement le secret bancaire qui est attractif mais toutes les banques d’investissement présentes sur le sol luxembourgeois par exemple.
    De plus, les comptes de l’Etat sont plutôt en ordre, par exemple parce que des gens (200 000 à la louche, soit pres de 40% de la population) viennent tous les jours au Luxembourg travailler consommer et payer leurs impôts (d’ou le PIB par habitant anormalement élevé et qui n’a aucun sens au Luxembourg puisqu’on compare le travail de 700 000 personnes mais sur une population de 500 000 (grossièrement) )


  7. medomai Le 20 juin 2013 à 09h15
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier et Fabrice pour ces tableaux. Je ne suis pas économiste mais moi ce qui me questionne c’est le dernier graphe des dettes interbancaires, pour deux raisons :

    1) la France est en haut du tableau des dettes interbancaires

    2) Quand on sait le nombre de banques systémiques françaises rapporté à la taille du PIB, je me dis :

    “au minimum, c’est inquiétant”

    J’ai raison de m’inquiéter ?


  8. Fabrice Le 20 juin 2013 à 09h32
    Afficher/Masquer

    Olivier, le travail fut un vrai chemin de croix tant la clarté et la lisibilité étaient absentes, je suis vraiment admiratif du travail déjà abattu, j’invite d’ailleurs le plus grand nombre à prêter main forte à notre blogueur préféré.

    Il est inquiétant pour la démocratie que les sites de la BCE ou de la BCF soient si pauvres en données, facilement, exploitables.

    Je me suis dit soit c’est fait exprès (ce qui est triste pour une région tentant de promouvoir la démocratie et donc l’information du plus grand nombre) ou soit les budgets sont si misérables qu’ils travaillent encore sur multiplan ( 😉 ) avec un webmaster qui n’a travaillé que sur des sites minitel.


    • ThomBilabong Le 20 juin 2013 à 10h44
      Afficher/Masquer

      Tout à fait d’accord.

      Le travail d’Olivier devrait même être celui d’une ONG et non d’une association.
      Avec traduction en 8 langues.

      Ce boulot force le respect et devrait directement être financé par l’UE qui cherche tant à se faire aimer des citoyens et qui n’en peut mais.


  9. caroline porteu Le 20 juin 2013 à 10h11
    Afficher/Masquer

    Olivier
    Je crois qu’il va très bientôt falloir écrire non plus sur la taille du secteur bancaire mais sur son rôle.
    Je n’arrive pas à croire que ce texte dément puisse exister , le world socialist web site ne présentant pas vraiment les caractéristiques des sites dits “conspirationnistes” ..

    Par contre , à l’heure ou cette même banque se trouve sous enquête majeure pour manipulations sur tous les marchés (capitaux, changes , indices, matières premières) , que la plupart de ses dirigeants ne soient pas encore derrière les barreaux , et qu’ils soient encore autorisés d’activité sur le sol européen , au coeur même de nos institutions comme l’Agence France Trésor , me laisse plus que perplexe.

    L’enquête en question est bien sûr l’Isdafix scandale sur lequel règne une étrange omerta médiatique et dont le meilleur article en Français est bien celui de Myret Zaki
    Banques les dés sont pipés ..

    Et les conseils de JP Morgan aux gouvernements européens peuvent être lus ici :

    http://www.wsws.org/fr/articles/2013/jui2013/morg-j19.shtml

    Je cite le dernier paragraphe ..

    Soixante-dix ans après la prise de pouvoir par Hitler et les nazis en Allemagne, dont les conséquences furent catastrophiques pour l’Europe et le monde, JPMorgan est le premier à réclamer des mesures autoritaires pour réprimer la classe ouvrière et éradiquer ses acquis sociaux.

    et j’ajoute que 70 ans après les mises sous tutelle par des totalitarismes effrayants , nous nous trouvons confrontés à une nouvelle tentative , mais cette fois , elle vient de la mafia financière et du crime organisé ..

    Je pense qu’il va falloir réagir et vite !!!


    • garrigue Le 20 juin 2013 à 10h38
      Afficher/Masquer

      sait-on où on peut trouver ce document ?


      • caroline porteu Le 20 juin 2013 à 11h00
        Afficher/Masquer

        @garrigue

        Je n’ai jamais vu le World Socialist Web site forum sortir un hoax .. En général c’est sourcé et fondé .

        Cela m’étonnerait que JP Morgan l’ait laissé en ligne vu les conséquences que cela implique.
        Mais si vous avez un peu de mémoire , vous vous souviendrez d’une déclaration d’un nommé Mario Draghi sur la mort nécesssaire des modèles sociaux européens .. C’est effectivement le but recherché .

        Par contre , les enquêtes du CFTC sont officielles et on peut les trouver sur le site de la CFTC

        http://www.cftclaw.com/2013/05/cftc-reviewing-1-million-emails-isdafix-interestrate-swaps-investigation/

        Je ne comprends même pas dans ces conditions , comment ces gens sont tolérés sur le sol français ou européen et comment ils sont encore en droit d’exercer leur activité criminelle.

        Si les prévisions de Sapir sont bonnes sur la sortie de Chypre de la zone euro , nous avons intérêt à emboiter le pas rapidement , pour nous débarasser des ces criminels .
        Quelqu’en soit le coût pour nos propres banques .


        • Julian Le 20 juin 2013 à 17h52
          Afficher/Masquer

          Vous êtes une sentinelle.
          Vous éclairez la route.

          J’espère de tout cœur que votre vaillant combat portera ses fruits.


          • guyomette Le 23 juin 2013 à 19h28
            Afficher/Masquer

            Il serait préférable que ce soit aussi “notre” combat, sans quoi, game over…


      • orgent Le 20 juin 2013 à 14h05
        Afficher/Masquer

        La source est la:
        http://fr.scribd.com/doc/146469003/JPMorgan-ricorda-gli-obiettivi

        L’article de WSW traduit correctement des portions de l’article de la JP Morgan, mais l’interprétation qu’ils en font est discutable. JP Morgan constate effectivement que les régimes de la périphérie de l’Europe étaient dictatoriaux, et fustige les régimes qui ont suivi en les jugeant trop a gauches:

        But, as the crisis has evolved, it has become apparent that there are deep seated political problems in the periphery, which, in our view, need to change if EMU is going to function properly in the long run. The political systems in the periphery were established in the aftermath of dictatorship, and were defined by that experience. Constitutions tend to show a strong socialist influence, reflecting the political strength that left wing parties gained after the defeat of fascism. Political systems around the periphery typically display several of the following features: weak executives; weak central states relative to regions; constitutional protection of labor rights; consensus building systems which foster political clientalism; and the right to protest if unwelcome changes are made to the political status quo. The shortcomings of this political legacy have been revealed by the crisis. Countries around the periphery have only been partially successful in producing fiscal and economic reform agendas, with governments constrained by constitutions (Portugal), powerful regions (Spain), and the rise of populist parties (Italy and Greece).

        JP Morgan souhaite-t-elle pour autant un retour au totalitarisme tellement plus pratique pour faire passer en force toutes les reformes ultra-libérales (telle celle de supprimer la durée légale du travail comme l’a proposé françois Fillon [ http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20121011.FAP0239/il-faut-supprimer-la-reference-a-la-duree-legale-du-travail-estime-francois-fillon.html ] ) ? Il y là un pas que Jacques Attali a allégrement sauté en demandant ouvertement “faut-il renoncer à la démocratie” [ http://www.les-crises.fr/renoncer-a-la-democratie/ ].


        • caroline porteu Le 20 juin 2013 à 15h10
          Afficher/Masquer

          @orgent

          Là aussi il devient impératif de se replonger dans l’histoire .. en particulier celle de la montée du nazisme et de ses financements .

          En attendant , un autre article du WSJS à lire absolument sur la manière dont les lois américaines sont désormais rédigées , et ce qui reste de la Loi Dodd Frank .
          Titre de l’article :
          Un gouvernement des banques, par les banques et pour les banques

          Avec cette conclusion effroyable :

          Ces développements démontrent l’impossibilité de maîtriser les criminels financiers dans le cadre très limité du système politique actuel. Le gouvernement et les deux grands partis ne sont qu’à peine plus que des valets des banquiers, lesquels exercent une dictature sur la vie politique des États-Unis.

          Il semble que la CFTC se soit quand même emparée du nouveau scandale financier qui est gigantesque par rapport à celui du Libor puisque on peut d’ores et déjà affirmer que ces manipulations ont conduit à la faillite de la Grèce , de l’Espagne , de l’Italie et sans doute bientôt de la France .

          Mais à voir ce qui continue à se passer sur les marchés, les taux , les cours des matières premières (l’or est assez fascinant à observer aujourd’hui même) , on ne peut qu’en déduire que cette enquête n’impressionne en aucun cas les manipulateurs . A la limite ils manipulent encore plus .

          Dans ce contexte il est facile d’augurer ce qui va sortir de cette enquête , comme d’habitude : RIEN ..

          Laisser ces gens continuer à diriger l’Europe , c’est laisser le crime organisé imposer sa dictature et chaque centime d’euro versé en intérêts financiers n’est que du soutien à cette mafia criminelle , soutien mis de plus à la charge du contribuable .

          Laisser ces gens au sein de nos institutions montre le niveau de corruption systémique actuel , alors même qu’ils sont l’objet d’enquête .. Et là je parle par exemple de l’agence France Trésor .

          Vous verrez dans cet article de Bloomberg sur le Isdafix scandale que comme par hasard , ce sont tous des Serviteurs du Trésor de l’Etat français :
          http://www.bloomberg.com/news/2013-06-11/traders-said-to-rig-currency-rates-to-profit-off-clients.html


  10. Crapaud Rouge Le 20 juin 2013 à 10h45
    Afficher/Masquer

    Le 2ième graphique, “Dettes du secteur bancaire envers d’autres banques”, dit que le Luxembourg en est à 457% du PIB. Puis, dans le 7ième graphique, “Les dettes interbancaires dans les systèmes bancaires”, le Luxembourg ne cumule que 324 Md€. Comme il ne peut pas s’agir d’un même genre de dettes sinon le classement serait le même dans les deux cas, il faudrait préciser en quoi elles consistent. Serait-ce que les 2ndes concernent les dettes mutuelles des banques centrales nationales ?


  11. James Sunderland Le 20 juin 2013 à 10h54
    Afficher/Masquer

    Encore merci Olivier…


  12. kowalski Le 20 juin 2013 à 11h27
    Afficher/Masquer

    bonjour,
    non économiste, j’essaie tant bien que mal de suivre les billets du blog.

    Bon aujourd’hui je décroche un peu…

    Par contre, dans le fil des articles sur l’hégémonie allemande, je ne comprends pas bien la conclusion d’un article de l’express.be intitulé “Draghi a permis à la France d’imprimer de la monnaie de façon quasi-illimitée”.

    “Pour le journal allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichten (DWN), cela frise le complot, puisque la BCE agirait pour empêcher une grande banque française de faire faillite. Le journal cite les noms de BNP Paribas, la Société Générale et le Crédit Agricole.

    Le DWN estime que Draghi est conscient que cette opération n’est pas tout à fait conforme avec le mandat de la BCE, mais qu’il souhaite éviter que l’Allemagne ne s’en mêle: «En France, une nouvelle bulle financière, gigantesque, se développe discrètement.

    L’Allemagne impuissante ne peut qu’y assister. Le président de la Bundesbank, Jens Weidmann, peut tenir des discours ici et là, mais rien de plus.

    Cette action montre que les pays du sud de l’UE ont déjà largement pris le contrôle de la construction européenne dans les couloirs de la BCE ».

    source: http://www.express.be/business/fr/economy/draghi-a-permis-a-la-france-dimprimer-de-largent-de-faon-quasi-illimitee/189289.htm


  13. medomai Le 20 juin 2013 à 12h14
    Afficher/Masquer

    Caroline, je me permets de mettre en lien direct l’article de Mme Zaki auquel vous faites allusion. Merci pour les références :

    http://www.bilan.ch/myret-zaki/redaction-bilan/les-banques-ont-pipe-les-des

    Et je joins aussi l’article original sur Bank of America auquel je faisais allusion hier :

    http://www.salon.com/2013/06/18/bank_of_america_whistleblowers_bombshell_we_were_told_to_lie/


  14. dan Le 20 juin 2013 à 13h01
    Afficher/Masquer

    Il est clair qu’aujourd’hui le marquis de Lafayette n’irait pas sauver les States , Caroline Porteu
    a raison de qualifier le dirigeant de la BCE de criminel puisqu’ils sont issus du même creuset JP Morgan ou Goldman Sachs, l’Europe est actuellement soumise à cette mafia qui ont pour objectif de mettre l’Europe à genou et de la piller.


    • Patrick Luder Le 20 juin 2013 à 15h42
      Afficher/Masquer

      Mais … nous sommes déjà esclaves du système …
      Boulot – Metro – CentresCommerciaux – Dodo
      Et nos obligations sont très attachantes,
      assurances obligatoires, taxes, impôts.

      => l’humanité n’est qu’une grande activité commerciale !


      • Christophe Vieren Le 20 juin 2013 à 20h05
        Afficher/Masquer

        Homo oeconomicus, en quelque sorte !
        Comme disait l’autre : “lorsque le dernier poisson aura été péché, le dernier arbre abattu, les dernières terres empoisonnées, …. vous verrez que l’argent ne se mange pas” (attribué à un chef indien). Cela me rappelle la réflexion d’un conseiller du CA (bac+8 !) où je siège qui, suite à ma demande d’utiliser du papier recyclé pour les documents fournis au CA : “Oui mais le papier recyclé est plus cher !”. C’était pas en 1971 avant le rapport du club de Rome ou la première conférence internationale sur le dévelopepemnt et l’environnement, c’était en juin 2013 !!!!!
        Homo economicus que je te dis !


      • bizbee Le 21 juin 2013 à 19h49
        Afficher/Masquer

        “Mais … nous sommes déjà esclaves du système …
        Boulot – Metro – CentresCommerciaux – Dodo”

        A quand remonte le jour où nous ne l’étions pas ???…
        Pas sûr que nos ancêtres aient préférés leur vie à eux…


    • caroline porteu Le 20 juin 2013 à 17h12
      Afficher/Masquer

      @Merci Dan

      En fait ce n’est qu’une question de pouvoir, de domination et de cupidité .
      Il ressort totalement des dernières analyses de World Socialist Web Site que ce soit au sujet des invraisemblables déclarations de JP Morgan ou de la manière dont sont votées les lois américaines (les textes étant rédigés par les banquiers eux mêmes) que le politique n’est plus que le valet servile des intérêts financiers , grâce en particulier au bipartisme . On retrouve ces constantes dans la plupart des mafias criminelles (de la sicilienne aux Triades , en passant par la mafia russe ou les Yakuzas japonais)
      – cupidité
      – pouvoir et domination absolu
      – mépris de l’humain et de la vie humaine
      – Refus de suivre des commandements sociétaux transversaux à la plupart des codes sociétaux (religieux comme civils) : ne pas tuer , ne pas voler, ne pas mentir .
      – Refus de suivre les lois
      – Tentatives d’influences sur ces mêmes lois .

      Comme de plus , la finance est utilisée comme arme géopolitique , il est d’autant plus compréhensible de voir les réactions Chinoises ou Russes qui veulent mettre en place un système étanche pour assurer leur propre fonctionnement . Toutes les économies ont besoin d’un système bancaire efficace . Mais j’ai bien dit efficace , pas mafieux ^^^^

      Depuis une semaine les Chinois comme les Russes multiplient les avertissements . Il semble que Bernanke en ait tenu compte hier puisqu’il a arrêté les injections massives de capitaux , ce qui provoque l’effondrement des indices d’aujourd’hui .

      Comme je l’ai dit aussi tout à l’heure , la Chine a arrêté de soutenir son marché interbancaire , ce qui fait exploser les taux repo (taux interbancaire au jour le jour ) .. et qui pourrait entrainer quelques faillites bancaires de ceux que l’on va qualifier les “mauvais éléments” .. Ces défauts de paiement auront forcément des répercussions sur notre propre système , car les remboursements attendus n’auront pas lieu , et les effets dominos risquent bien de s’enclencher .

      Contrairement à un Bernanke ou à un Draghi qui mettent le sauvetage d’intérêts privés à la charge des contribuables Européens , les chinois laisseront leurs banques privées ou même mixtes faire faillite si ils l’estiment nécessaire dans un objectif d’assainissement .

      La récente annonce de la reprivatisation d’Apha Bank en Grèce est symptomatique . Les restructurations de la dette grecque et les aides du FMI et de l’UE ont été captées à 77% par les financiers (le dernier dossier d’Attac) en particulier pour la recapitalisation bancaire.. Maintenant qu’elles sont recapitalisées , avec l’argent du contribuable , les groupes privés vont à nouveau pouvoir en faire des machines à cash . Superbe système de détournement de fonds publics , organisés conjointement par l’UE , la BCE et le FMI ..

      Un très beau documentaire sur ces méthodes, déjà utilisées dans l’histoire du XXème siècle est un documentaire grec du nom de Catastroika . Il existe une version sous titrée en français , je ne peux que vous suggérer de la regarder . La privatisation des services publics va exactement dans le même sens …

      Je ne mets pas le lien pour ne pas alourdir le site d’Olivier , ce que font les videos , mais vous n’aurez aucun mal à le trouver .

      Dans ce contexte, Il reste une chance à l’Europe , et là je parle bien de son système politique comme de son système financier .. Se lever et dire Stop , ce qui implique sans doute l’implosion totale de la zone euro qui a été l’outil de cette stratégie .

      Je ne crois plus qu’une autre solution soit possible, puisqu’il faudrait commencer par virer la quasi intégralité des technocrates Européens et des politiques issus des bipartismes européens ..

      Avec une stature politique du type de celle d’un Charles De Gaulle, cette implosion aurait pu s’organiser . Mais aujourd’hui on l’attend toujours . Et cela risque en plus de provoquer une désorganisation totale .


  15. Casquette Le 20 juin 2013 à 13h44
    Afficher/Masquer

    Sur les dettes interbancaires , qu’est-ce qui explique qu’elles soient toujours supérieures dans les zones hors UE ?


  16. Ardéchoix Le 20 juin 2013 à 13h58
    Afficher/Masquer

    Hors sujet , une déclaration de guerre de l’argent contre le travail :”Wall Street inquiète du ralentissement des liquidités

    Dean Maki et Michael Gapen, de Barclays Research, anticipaient “un déclin plus rapide du chômage” que ce qu’a prévu la Fed et s’attendaient à une réduction des injections de liquidités dès septembre, le solde étant liquidé dès mars 2014. Au contraire, pour Paul Edelstein, économiste à IHS, “la Fed est trop optimiste et le taux de chômage ne tombera pas sous les 7,5 % cette année”. Il se situait en mai à 7,6 % c’est pourquoi nous doutons que la Fed puisse commencer à réduire ses concours avant 2014.”. “Le point.fr .
    Conclusion ces gens là espèrent que le taux de chômage ne va pas descendre au dessous des 7% afin de pouvoir continuer à ce goinfrer , à vomir .
    Et comme dit Gaspard Proust “elles est pas belle la vie”


    • orgent Le 20 juin 2013 à 14h12
      Afficher/Masquer

      Et comme ces gens la ont le pouvoir de sabrer en bourse les sociétés qui ne licencient pas assez pour maintenir la hausse des bénéfices a court terme, nul doute qu’ils continueront a se goinfrer…


  17. Patrick Luder Le 20 juin 2013 à 15h37
    Afficher/Masquer

    Juste …
    Une banque (commerciale)est une entreprise comme une autre,
    il y a des petites banques régionales
    et de grosses banques internationales.

    Dès lors pourquoi comparer la taille des banques au PIB ou au nombre d’habitants ?
    Ce qui pourrait être intéressant, c’est l’état sanitaire de ces banques,
    soit lesquelles ont une base saine (fonds propres et actifs réels)
    et lesquelles ont un fond de commerce pourris ou risqué (pour ne pas dire mortel).

    En finalité, ou lieu de séparer les activités des banques commerciales,
    je serais pour les déconnecter de la sécurité étatique,
    et étatiser seulement les banques centrales,
    afin de leur conférer un réel pouvoir politique,
    et non plus un ajustement boursier qui est dénaturé (robotisé).

    Allez, bonne journée et A+ ;o)


    • caroline porteu Le 20 juin 2013 à 16h08
      Afficher/Masquer

      @Patrick Luder
      Un peu ce qu’est en train de faire le gouvernement chinois qui vient d’arrêter de soutenir son marché interbancaire . Cet arrêt qui est en train de faire exploser les taux repo vient à mon avis d’une double volonté :
      – assainissement (et il parait qu’il y a des risques de faillite en cours)
      – blocage de la spéculation et de la bulle de crédit en train de se faire
      – forcer les banques à se débarasser de leurs avoirs en dollars et en euros ..

      Ce qui entraine des remontées de taux sur tous les marchés , et surtout sur le 10 ans US ..

      La garantie étatique que vous évoquez correspondait d’ailleurs aux montants de leurs bénéfices de l’aveu même de Jaimie Dimon : Aveu d’un bankster . Si cette assurance n’avait pas été gratuite , les bénéfices des banques auraient été réduits à 0 .. Par contre le contribuable s’en serait beaucoup mieux porté : lui ..

      http://www.marianne.net/L-aveu-d-un-Bankster_a226950.html

      Mais dans un système ou ce sont désormais les banquiers qui écrivent les lois de régulation les concernant , cela ne risque pas d’arriver .


  18. BA Le 20 juin 2013 à 16h35
    Afficher/Masquer

    Les épargnants ont déposé 2138 milliards d’euros dans les banques françaises.

    Bon.

    D’accord.

    Les réserves du Fonds de garantie des dépôts sont d’environ 2,0 milliard d’euros (ce qui correspond à 30 euros par habitant). Ces fonds seraient donc suffisants pour garantir seulement 20 000 comptes à la hauteur maximale prévue par la loi. Face à une crise bancaire systémique, le fonds compterait sur l’intervention de l’État comme cela a été le cas aux États-Unis lors de la faillite de la banque Indymac en juillet 2008, placée sous contrôle du Federal Deposit Insurance Corporation (les comptes ont été garantis jusqu’à 100 000 $ par l’État américain).

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fonds_de_garantie_des_d%C3%A9p%C3%B4ts

    En clair :

    Les épargnants ont déposé 2138 milliards d’euros dans les banques françaises, mais le Fonds de Garantie des Dépôts n’a que 2 milliards d’euros.

    En cas de crise bancaire systémique, les contribuables français devraient donc verser :

    2138 – 2 = 2136 milliards d’euros ? ? ?

    Non ? ? ?


    • Fabrice Le 20 juin 2013 à 16h59
      Afficher/Masquer

      oui tout à fait sans oublier les petits points qu’Olivier avait soulevé récemment :

      http://www.les-crises.fr/fgd-le-casse-du-siecle/

      donc au final il ne garantira même pas d’un iotat les déposants, c’est pas beau la vie de banquier ?


    • raujol Le 20 juin 2013 à 18h21
      Afficher/Masquer

      Du chiffre total il faudra retirer comme à chypre les comptes de plus de 100000€. Vu ce qui se passe aux USA, en Chine, et a la zone euro…Ca va aller mal cet été…


    • Christophe Vieren Le 20 juin 2013 à 20h26
      Afficher/Masquer

      Et lorsque l’on a à la fois des dépôts et un encours de prêt, que se passe-t-il ? On doit continuer à rembourser le prêt tout en faisant une croix sur ses dépôts (livret DD, assurance vie, …) ?


      • Surya Le 20 juin 2013 à 22h17
        Afficher/Masquer

        On a déjà répondu à ça. La réponse est “oui”


        • caroline porteu Le 20 juin 2013 à 23h45
          Afficher/Masquer

          Si le prêt est nanti sur un placement , en particulier un contrat d’assurance vie , ils vont avoir certaines difficultés ..


          • Christophe Vieren Le 21 juin 2013 à 06h55
            Afficher/Masquer

            Ca veut dire quoi “nanti” ?


          • Surya Le 21 juin 2013 à 08h33
            Afficher/Masquer

            Regardez ce qu’est un crédit lombard 😉 (google, wikipedia…)


          • Christophe Vieren Le 22 juin 2013 à 09h32
            Afficher/Masquer

            Vu. Donc vaut mieux ce type de prêts alors en ce moment ? Mais j’imagine que les taux ne sont pas les mêmes.


  19. dan Le 20 juin 2013 à 21h51
    Afficher/Masquer

    Les banques d’aujourd’hui c’est cela : Cela consiste à créer de la dette et de la fausse monnaie pour faire monter le prix des assets, le prix des actions.

    Le Ponzi, c’est la chaîne du bonheur, c’est le principe d’investissement qui consiste à croire qu’il y aura toujours quelqu’un de plus stupide que vous et qui vous rachètera vos titres plus cher. Le Ponzi est lié à la possibilité de créer de la dette sans fin et à la possibilité de faire fonctionner la planche à billets sans limite

    L’art de plumer l’épargne des citoyens !


  20. caroline porteu Le 20 juin 2013 à 22h42
    Afficher/Masquer

    Ca craint vraiment là
    Zone euro: accord pour une recapitalisation directe des banques
    Mis en ligne il y a 28 minutes
    Les ministres des finances de la zone euro se sont mis d’accord jeudi sur le principe d’une recapitalisation directe des banques par leur fonds de secours, le MES, un mécanisme qui devrait permettre à l’avenir de renflouer les banques d’un pays sans plomber le budget de l’Etat. « Nous nous sommes mis d’accord ce soir sur la manière dont le Mécanisme européen de stabilité va fonctionner (pour recapitaliser directement les banques) dans les grandes lignes », a indiqué jeudi soir le ministre irlandais des Finances, Michael Noonan, au terme d’une réunion avec ses homologues de la zone euro à Luxembourg.

    http://www.lesoir.be/266495/article/actualite/fil-info/fil-info-economie/2013-06-20/zone-euro-accord-pour-une-recapitalisation-directe-des-banques


  21. ced Le 21 juin 2013 à 11h07
    Afficher/Masquer

    Quelqu’un peut il me donner un lien de la directive européenne qui avalise la méthode de bail in à la chypriote pour toute l’europe.
    Si possible en français.

    Merci


  22. El hierro Le 21 juin 2013 à 19h38
    Afficher/Masquer

    Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur la plaine?
    Ami, entends-tu le bruit sourd du pays qu’on enchaîne?
    Ohé partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme!
    Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.

    Montez de la mine, descendez des collines, camarades,
    Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades;
    Ohé Francs tireurs, à la balle et au couteau tirez vite!
    Ohé saboteur, attention à ton fardeau dynamite!

    C’est nous qui brisons les barreaux des prisons, pour nos frères,
    La haine à nos trousses, et la faim qui nous pousse, la misère.
    Il est des pays où les gens aux creux des lits font des rêves
    Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue nous on crève

    Ici chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe;
    Ami, si tu tombes, ami sort de l’ombre à ta place.
    Demain du sang noir séchera au grand soleil sur les routes
    Sifflez, compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute.

    Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur la plaine?
    Ami, entends-tu le bruit sourd du pays qu’on enchaîne?


  23. iakovos Le 13 mai 2014 à 15h13
    Afficher/Masquer

    Introduction to Bank Recapitalization

    http://iakal.wordpress.com/2014/05/12/bank-recapitalization/


Charte de modérations des commentaires