Les Crises Les Crises
18.juin.201318.6.2013 // Les Crises

[Hallucinant] La lettre d’allégeance de Christine Lagarde à Nicolas Sarkozy

Merci 18
J'envoie

Je vous avoue qu’au niveau politique, plus grand chose ne m’étonne. Mais c’est piquant de voir le manque d’estime de soi, de grandeur, de courtisanerie, de bassesse de ces pâles cire-pompes. Étonnez-vous qu’ils n’aient guère de sens de l’intérêt général. Il est dommage que les personnes d’honneur aient déserté le domaine politique – ou plus précisément celui de tout premier plan… (il y a d’excellents parlementaires, mais vous n’en avez généralement jamais entendu parler, et ils ne seront jamais ministres…).

En tous cas, on a encore envoyé du très gros calibre au FMI ! Vivement qu’on perde définitivement ce genre de postes, l’Occident est en perdition éthique.

Dire qu’elle veut nous faire croire que Sarkozy ne lui a rien demandé pour Tapie – alors qu’il ne manque qu’un “Mon Dieu” ou “Mon Staline” ou “Mein Fuhrer” à sa missive… (non, ça ne compte pas comme point Godwin ici !)

L’ancienne ministre de l’économie, Christine Lagarde, a été auditionnée le 23 mai par la Cour de justice de la République dans l’affaire Tapie-Lagarde. Lors de la perquisition que les enquêteurs ont effectuée à son domicile parisien, le 20 mars, ils ont trouvé une lettre manuscrite, non datée, destinée à Nicolas Sarkozy, en forme de serment d’allégeance.
“Cher Nicolas, très brièvement et respectueusement“, écrit la patronne du FMI.

[…]

Source : Le Monde.fr (si si, ce n’est pas un canular !)

Lien recommandé : Association Française de Psychiatrie

 

 

 

 

 

 

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

117 réactions et commentaires

  • Jonathan Fayard // 18.06.2013 à 00h32

    Je l’ai vue aussi cette lettre, c’est pfff…

    Franchement entre ça, Wauquiez et Pellerin dans “Mots Croisés” et toutes les autres informations affligeantes qui me parviennent secondes après secondes je ne vois pas d’autre avenir que dans une 3e biosphère…

    La seconde à faillis fonctionné:

    http://www.ted.com/talks/jane_poynter_life_in_biosphere_2.html

    Désolé pour la digression, mais ça permet de s’évader du misérabilisme ambiant.

      +0

    Alerter
  • Marcus // 18.06.2013 à 01h01

    Excellent Olivier, mais alors là tu es gonflé, dans un dessin comparer Sarkozy au vainqueur de la Grande Guerre Patriotique, quand même !!! LOL, LOL, LOL

      +0

    Alerter
  • caroline porteu // 18.06.2013 à 01h02

    Cette lettre surprenante serait la seule chose qu’on trouve lors de la perquisition ??
    Parce que sur le reste , bien évidemment , ils n’ont rien trouvé .
    C’est bien connu , quand on écrit une lettre qu’on envoie pas , on la garde précieusement dans un coffre pour surtout qu’elle soit vue si nécessaire !!!

    Je crois que la presse sous-estime Mme Lagarde .

    Pour moi , c’est avant tout une lettre destinée à se couvrir elle même . Assez grossier de sa part , mais vu les réactions , pas forcément idiot comme stratégie .. Ca pourrait même marcher ..

    Les courtisanes ont rarement été stupides .. Laisser une telle lettre en évidence l’aurait été de la part d’une simple courtisane .
    Mais Lagarde n’a jamais été une simple courtisane .

    Ce sont ses ex amis de Baker MacKenzie qui lui ont suggéré ce mode de défense ? Comme çà ils pourront alléguer la lettre quand elle expliquera qu’elle a été contrainte !!! ..

    Et en plus , cela fait l’objet d’une fuite !!!

    C’est mieux que André Breton l’affaire Tapie !!!

    Et la marmotte dans le papier d’alu , elle est comment ?

      +0

    Alerter
    • fc // 18.06.2013 à 01h24

      Merci Caroline, il existe encore des personnes ayants un cerveau…

        +0

      Alerter
    • Incognitototo // 18.06.2013 à 02h17

      @ Caroline,

      Petit clin d’oeil en forme de quiz… Peux-tu citer une seule réforme économique et/ou fiscale qui aura marqué son Minsitère de l’Économie, où elle a sévi 4 ans ? Cherche pas, y en a pas ; à mon avis, ça a été la Ministre la plus improductive à ce poste de toute la Ve République… et ce, malgré ses “super compétences”…

      25 ans passés chez Baker & MacKenzie (dont 13 ans comme associée gérante), dans ce cabinet d’affaires, (spécialiste des montages tordus ; et pour avoir parfois utilisé leurs services très très cher 😉 ) ne lui auront donné absolument aucune idée pour, par exemple, réformer la finance ou compléter le dispositif de lutte contre l’évasion fiscale… Mais peut-être qu’en réalité, elle ne voulait surtout pas faire de peine à ses anciens employeurs… anciens clients… ou compagnon actuel…
      Sans oublier, que compte tenu du déficit colossal qu’elle a creusé, on ne peut pas être bonne en droit et en plus savoir compter… mais il semble bien qu’avec l’affaire Tapie, on va découvrir, en plus, qu’elle était également nulle en droit…

      Tu l’as pense si machiavélique que ça ? Je pense qu’il est aussi possible que tu sous-estimes le niveau de connerie, de bêtise, d’esprit de clan, d’arrivisme et autres comportements dominant/dominé qui existe dans la classe politique…
      Compte tenu de son parcours, ça va quand même être assez compliqué pour elle de se faire passer pour une cruche soumise à la volonté d’un homme, fut-il Président de la République… à moins que ça soit vraiment une cruche ; CQFD 😉

        +0

      Alerter
      • caroline porteu // 18.06.2013 à 08h50

        Oui Incognitoto

        Je la pense aussi machiavélique que çà

        Elle n’a effectivement pas fait de réformes , mais par contre elle a fait des petits trucs comme :
        – céder les concessions de gaz français à JP Morgan et à Goldman Sachs (tiens d’ailleurs c’était Borloo qui était au développement durable à ce moment là )
        – aidé la Société Markit (cotation des CDS ) à s’installer en France en la qualifiant de plate forme d’échange obligataire . Elle a du confondre les outils de spéculation et les obligations elles mêmes .
        Et la liste n’est pas exhaustive .

        J’avais même vu un rapport passer rédigé par Baker McKenzie avant l’entrée de la Grèce de l’Euro mettant le doigt sur un certain nombre de points (en particulier les règles fiscales ) . Ce rapport était en fait d’une perversité assez exceptionnelle dans sa rédaction et son contenu et c’était une recommandation faite à la Commission Européenne . Il faudrait que je le retrouve . Je ne suis même pas sûre qu’il ait été traduit en Français

        Elle a dirigé le CSIS avec Bzrezinski avant de devenir ministre de l’économie en France , le même Bzrezinski qui déclarait en Pologne le 12 septembre 2012 , à la conférence de l’EFNI , que les prises de conscience des masses populaires européennes les avaient empêché d’atteindre les objectifs qu’ils s’étaient fixés..
        A écouter , même en Anglais , c’est assez exceptionnel , j’ai commencé par croire que c’était un hoax , ensuite j’ai pensé qu’il avait bu un coup de trop . Mais ce n’était ni l’un ni l’autre .

        La rumeur prétend même que c’est grâce au CICS que la Pologne a choisi d’acheter des Boeing au lieu d’Airbus ..

        Elle a lancé les bases de l’Union Transatlantique dont on a pu voir l’enfumage total avec l’exception culturelle hier (et ce n’est qu’une toute petite partie de l’iceberg) .

        Je pense que c’est elle en tant que juriste qui est à la base d’un certain nombre de textes déments comme celui du MES ou du TSCG , d’ailleurs quand tu prends le soin de les lire , c’est vraiment du droit anglo saxon sous la pire forme qui soit .

        J’espère voir de mon vivant cette femme être jugée .. Malheureusement , je pense que je ne le verrais pas , mais je suis sûre en tout cas qu’elle sera jugée par l’histoire .

        Pour la conférence de Bzrezinski à l’EFNI : c’est ici , et çà vaut les 5 mn même en Anglais.. D’ailleurs l’Omerta médiatique qui a couvert cette conférence sur l’Europe en dit long sur ce qui s’y est réellement passé .
        http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bHknL5z8f6k

          +0

        Alerter
        • Incognitototo // 18.06.2013 à 13h01

          @ Caroline,

          Tu remarqueras quand même que tout ce que tu relèves de son “action” n’est qu’une longue suite de soumission aux puissants, à sa caste, à ses patrons, … et je ne suis même pas sûr, dans son cas, qu’on puisse parler “d’idéologie” (par contrecoup oui, mais ce n’est pas le moteur) ; elle me fait plutôt penser à une petite fille qui veut faire plaisir à Papa ou en recherche perpétuelle de la reconnaissance du père (dont elle a été orpheline à 16 ans)… C’est pour ça que j’ai des doutes sur son “machiavélisme”…
          Cela dit, cette psychologie de bazar n’enlève absolument rien à sa responsabilité… je dis juste cela pour souligner qu’on cherche souvent des raisons “politiques” à des agissements, alors qu’on est juste face à des névroses (ou psychoses) communes que notre système politique est incapable de réguler…

          Cette Ve République a été créée pour des hommes intègres et révèle jour après jour, son impossibilité à neutraliser les esprits trop “malades”… de mon point de vue, c’est surtout ça, notre drame…
          Et c’est aussi, peut-être, notre erreur de vouloir combattre ces gens-là sur le terrain de l’idéologie, alors que précisément ils sont inatteignables rationnellement, puisque leur “politique” n’est que l’expression de leurs symptômes… Il y a vraiment d’autres formes de lutte à inventer…

            +0

          Alerter
          • caroline porteu // 18.06.2013 à 13h22

            @incognitoto
            Je te rappellerais qu’il y en avait un autre dans l’histoire Européenne qui parait-il avait des névroses à soigner .. Il s’appelait Hitler .

            Par contre quand tu dis :
            “Cette Ve République a été créée pour des hommes intègres et révèle jour après jour, son impossibilité à neutraliser les esprits trop “malades”… de mon point de vue, c’est surtout ça, notre drame…”

            Là je suis d’accord .. Et je pense que le bipartisme a été totalement détourné de son objectif et qu’il a justement permis à ceux qui voulaient le pouvoir et la domination , de les obtenir . Ils ont sû influencer les deux côtés . C’est vrai en France , en Allemagne et encore plus aux USA .

            Il y a eu un gros coup d’inquiétude quand Tsipras a failli gagner les élections en Grèce .

            Pour moi Tapie comme Hollande ne sont que des hommes de main à qui l’on dicte des ordres , qu’ils exécutent d’ailleurs avec une totale servilité . Que ces ordres viennent de la part d’un Draghi ou d’un Barroso n’a que peu d’importance: l’important est qu’ils soient exécutés ..

            Que cette corruption soit intellectuelle ou matérielle est là aussi presque accessoire . C’est la raison pour laquelle , une fois de plus, en se concentrant exclusivement sur l’aspect matériel des choses comme les nouvelles mesures de “transparence fiscale” , on risque de louper des influences au moins aussi efficaces qui existent grâce à la non neutralisation des conflits d’intérêts. L’agence France Trésor et la constitution de ses serviteurs du Trésor est assez exemplaire de ce point de vue .

            Une promesse de poste ou de retraite dorée peut suffire à orienter un jugement. Et le pire c’est que beaucoup de gens n’en sont même plus conscients . C’est une corruption systémique devenue quasiment inconsciente.

              +0

            Alerter
            • Incognitototo // 18.06.2013 à 14h57

              @ Caroline,

              Je ne comprends pas ta remarque sur Hitler, qui, en plus, est plutôt à classer dans le cas des psychoses que des névroses, d’ailleurs…

              Oui, le problème des structures démocratiques est qu’elles autorisent des gens qui ne défendent qu’eux-mêmes à arriver au pouvoir… Le bipartisme n’est qu’un symptôme d’un mal beaucoup plus profond…

              Et ça n’est pas qu’un mal français (lis, par exemple, les débats qu’ils ont eus et ont en Islande, c’est plein d’enseignements)… Il y a une illusion de base qui n’est pas assez traitée dans les structures démocratiques : tous les humains sont corruptibles ; l’intégrité est l’exception (d’ailleurs, on peut tous citer de mémoire, ceux qui l’ont vraiment été, au cours du dernier siècle, tant la liste est courte).
              La prochaine “révolution” démocratique sera celle qui partira de la prémisse que l’homme est foncièrement “mauvais”, et qu’il doit structurellement être protégé de lui-même… Mais bon, j’ai rien inventé, Montesquieu, Condorcet et même Rousseau le disaient, déjà…

                +0

              Alerter
        • guyomette // 18.06.2013 à 15h26

          J’espère aussi qu’elle sera jugée : son action fleure en effet la perversité du cabinet de droit des affaires anglo-saxon.
          Même s’il s’agit d’un “vrai-faux”, ce courrier révèle quelque chose de terrifiant mais prévisible de sa personnalité.

            +0

          Alerter
          • guyomette // 18.06.2013 à 15h43

            En ce qui concerne “le moustachu”, c’était quelque chose entre la psychose paranoïaque et la grande perversion (ça va ensemble souvent). C’est du côté de la perversion qu’il faut en effet plutôt “chercher” pour comprendre notre époque.
            La Ve République émanait d’individus “normaux-névrosés”, ayant un surmoi : soit une “conscience morale” .
            Depuis presque 40 ans les pervers ont pris le pouvoir. C’est simple pour eux, puisque la triche ne leur cause aucun désagrément du type culpabilité. Le système ultralibéral (mais nullement libéral stricto sensu) est clairement pervers dans son action et ses fins.
            Ni l’appel à la raison ni à la morale ne touche un pervers, reste : la Loi et la sanction

              +0

            Alerter
            • Incognitototo // 18.06.2013 à 15h46

              Absolument d’accord !!! Il y a même plusieurs études du Collège de France, qui démontre le basculement abyssal que vous décrivez sur 50 ans, dans toute la population…

                +0

              Alerter
    • chris06 // 18.06.2013 à 10h09

      pour une fois, je suis bien d’accord avec Caroline.

        +0

      Alerter
    • step // 18.06.2013 à 11h03

      tiens j’étais en train de me dire que question défausse, “moi obéissante servile à pépère, pas frapper”, c’était “utile” ce machin.

        +0

      Alerter
  • caroline porteu // 18.06.2013 à 01h19

    Olivier :
    Totalement hors sujet , mais une information à ne pas négliger
    Totales turbulences sur le marché interbancaire Chinois depuis une semaine .

    qui semble très à court de liquidités (dixit l’Agefi) ..

    Le Gouvernement chinois ne parait pas avoir envie de boucher les trous .

    Pour beaucoup d’analystes qui ont oublié que les Chinois n’avaient pas cédé leur pouvoir de création monétaire , c’est terrifiant .
    Pour ceux qui savent que pour les Chinois , la monnaie est un outil au service du politique , je dirais que ce refus semble correspondre à une logique double :
    – faire dégonfler la bulle spéculative en train de se créer sur son propre marché . Ne pas répondre aux appels des banques en matière de liquidités est effectivement un moyen assez efficace .
    – En profiter pour les faire se débarasser de leurs réserves en dollars et en euros , ce qui nous promet à nous un certain nombre de turbulences aussi .

    Sachant de plus que la crise de liquidités des banques chinoises risque de s’étendre assez vite par effet domino aux banques avec lesquelles elles ont des relations systémiques , même si leurs niveaux de risques systémiques n’ont rien à voir avec les nôtres . Les nôtres , il suffit d’une étincelle comme tu l’as parfaitement démontré .

    Serait-ce un signe de la séparation des marchés financiers voulue par Poutine et par le Président Chinois ? Ce n’est en tout cas pas un signe neutre et il ne faut surtout pas l’analyser avec notre propre prisme de fonctionnement : ils n’ont absolument pas le même .

    extrait :
    Le marché interbancaire chinois est sous tension. Le taux de refinancement à 7 jours a plus que doublé le mois dernier et s’est encore envolé de 49 points de base (bp) vendredi pour atteindre 6,88%.

    Pour faire face à cette crise, la Banque Populaire de Chine (PBOC) a suspendu depuis une semaine ses opérations d’«open market» et a ainsi injecté quelque 92 milliards de yuans (11 milliards d’euros) dans le système financier. Une intervention néanmoins inférieure aux 160 milliards de yuans injectés la semaine dernière, qui n’a pas permis de calmer les tensions sur le marché. «La crise de liquidités pèse sur la demande d’obligations. La crise devrait persister tant que la banque centrale n’injectera pas davantage de capitaux dans le système bancaire», estime Chen Ying, analyste obligataire chez Sealand Securities à Shenzhen.
    «Si cela devait durer, cela pourrait affecter les émissions d’obligations d’entreprise et souveraines», ajoute Chen Ying. Pour la première fois depuis 23 mois, le ministère des Finances n’est pas parvenu à placer l’intégralité des obligations d’Etat offertes lors de la dernière adjudication. Pékin a ainsi placé vendredi pour 9,53 milliards de yuans de titres à 273 jours, contre un objectif initial de 15 milliards de yuans. Le rendement moyen consenti est de 3,76%, contre un taux de 3,14% pour les obligations de même maturité. Agricultural Development Bank of China, responsable des financements de projets de croissance du gouvernement, n’a réussi à lever la semaine dernière qu’à peine plus de la moitié de son objectif de 20 milliards lors de son émission d’obligations à six mois.
    «Avec le resserrement de la fenêtre de crédits de la PBOC, les banques chinoises sont fortement dépendantes de ces injections pour leurs besoins de roulement de leurs prêts», explique Anne Stevenson-Yang de J Capital. La semaine dernière, China Everbright Bank a fait défaut sur le remboursement d’une ligne de 6 milliards de yuans à Industrial Bank, ce qui a entraîné un effet domino qui a contraint les créanciers lésés à se ruer sur le marché interbancaire, faisant ainsi flamber les taux à plus de 10% le 6 juin.

      +0

    Alerter
    • guyomette // 18.06.2013 à 15h58

      Aïe, je ne comprends rien à cette analyse, sauf qu’elle est sûrement importante.
      Caroline, auriez-vous svp, la possibilité de traduire un peu ? En gros, ça veut dire une hausse des taux d’intérêt en Europe ? ( ou cépaçadutout ?).

      Que veulent Poutine et la Chine ?

        +0

      Alerter
      • caroline porteu // 18.06.2013 à 17h56

        @Guyomette
        Je ne dis rien de plus que ce que j’ai dit pour l’instant :
        dégonfler la bulle spéculative en train de se former dans les banques chinoises
        les faire se débarasser de leurs dollars / euros ..
        Nous en rediscuterons plus avant sur un article d’olivier plus en rapport si vous le voulez bien

          +0

        Alerter
  • Patrick Luder // 18.06.2013 à 02h27

    Ma tête ne sait pas trop quoi penser,
    mais mon coeur à tout compris,
    du coup c’est ma main qui me démange,
    ou plutôt le bout de mon pied droit …

      +0

    Alerter
    • Lyssandro // 18.06.2013 à 10h32

      Vous m’arrachez la démangeaison, au mêmes endroits
      J’ajoute?
      La soumission de Christine L, n’est rien à côté de celle qui a dut faire Xavier B « devant » les « maîtres » du Céleste Empire..etc,
      On a vu sa sueur ! Signer, non pas une lettre mais un vrai document promettant que PERSONNE n’a le droit d’aller « mettre » son nez dans les « affaires » pardon, dans la façon comme ces maîtres du Céleste etc, traitaient leurs travailleurs
      Oui grâce a Xavier B, les Maîtres de Céleste etc. peuvent faire « comme ils veulent » concernant le Droit du Travail
      Oui Xavier B a dut être bien au-delà que Christine L
      Ce qui démontre la supériorité de l’Homme sur la Femme ?
      Lyssandro

        +0

      Alerter
  • ThomBilabong // 18.06.2013 à 03h05

    Pour une fois, Olivier, je ne vous suis pas.

    La soumission, l’allégeance, la totale loyauté sont absolument nécessaires en politique. Relisez vos classiques, Talleyrand écrivait au Roi, puis à Napoléon, qu’il les aimait, les adulait, etc.

    La politique est faite d’hommes et de femmes. Rien d’autre. Avec les passions qui vont avec. C’est de cela qu’il est question dans les alliances (nécessaires) et les séparations (idem). C’est de cela qu’est faite la Petite Histoire. Comme la Grande.

    Que croyez-vous que De Gaulle fit avec ceux qu’il amadouait, caressait, séduisait ?

    Allons, pas de naïveté , s’il vous plaît.
    La politique remue les âmes et leurs propriétaires et c’est heureux.

    On ne peut pas à la fois combattre les technocrates débiles de leurs suffisance et reprocher aux politiques d’être humains. Il faut des passions pour rassemembler, unifier, guider, diriger. De l’aveuglement et du lisse , certainement pas.

    Que vous et moi ne partagions pas l’admiration sans condition avouée de C Lagarde pour N Sarkozy ne doit pas nous rendre naïfs . Il y a moult exemples dans l’histoire qui font que des dirigeants se sont compris, appréciés, craints contre toute attente “technocratique”. Tant mieux. De Gaulle et Churchill par exemple. Et ils ne se privaient pas l’un et l’autre de s’invectiver ou de d’adorer… Comment croyez-vous que De Gaulle , pas encore au pouvoir et la guerre inachevée, pouvait déjà louer la grandeur du peuple allemand et en dire toute son admiration ? Nécessaire à la future reconciliation qu’il estimait incontoutnable et imminente ? La passion, pardi ! Celle qui permet les reniements apparents, réels ou feints. La vie, quoi.

      +0

    Alerter
    • ThomBilabong // 18.06.2013 à 03h17

      Qui plus est : rien ne nous dit que cette lettre n’ait pas été soigneusement redigee à dessein, laissée là pour être saisie et offrir un regard “compréhensif” au juge dans une affaire où il tente de faire émerger la vérité?

      La bienveillance accordée à l’intéressée de la part des juges pour en faire un témoin assisté serait elle survenue si une certaine naïveté, un aveuglement d’admiration, un certain amateurisme ne lui avaient été prêté ?

      Qui nous dit que cette lettre n’a pas été rédigée exprès pour influencer l’appréciation du juge ?

      Sans cette lettre, l’intéressée aurait peut être été mise en examen, non?

      N’est-ce pas bizarre, une telle lettre trainant au domicile d’une femme mariée? On pourrait se méprendre, non? 😉

        +0

      Alerter
    • Alain // 18.06.2013 à 06h54

      Il est vrai que la loyauté devrait être une vertu cardinale en politique comme en affaires, mais on peut être loyal sans tomber dans les bassesses courtisanes.

      D’ailleurs si j’étais patron, j’apprécierais quelqu’un qui accepte de participer en mettant en avant ses propres qualités et je rejetterais quelqu’un qui prétendrais avoir besoin de moi pour être efficace.

      Et de plus on doit être loyal tout en étant digne et en ne se présentant pas soi-même comme un Kleenex à jeter quand bon vous semble: si on ne s’apprécie pas soi-même, qui le fera?

        +0

      Alerter
      • JBB // 18.06.2013 à 09h50

        Là ce n’est plus de la loyauté mais plutôt de la soumission!

          +0

        Alerter
        • guyomette // 18.06.2013 à 16h01

          Exactement, et ce n’est pas du tout, du tout la même chose.

            +0

          Alerter
    • Christophe Vieren // 18.06.2013 à 09h56

      Un politique ne doit pas faire allégeance à qui que ce soit, mais au peuple français et être fidèle à ses convictions. Je vois mal un De Gaulle, un Gandhi, un Mandela, un Luther King, . . . faire allégeance à qui que ce soit. J’imagine mal également ces hommes, être l’objet d’allégeances de la part de leurs collaborateurs les plus proches.
      Comparer l’allégeance à Sarkozy à celles à Napoléon ou au Roi en dit long sur ta conception, Thom, de la République. Tu aurais pu rajouter comme comparaison, plus récent mais outre méditerranée, les allégeances fréquentes au tyran feu le non regretté Hassan II, roi du Maroc.

        +0

      Alerter
    • youpi // 18.06.2013 à 15h12

      @ ThomBilabong

      je partage complétement votre analyse de cette lettre, qu’elle soit bidon ou pas.
      Les puissants fonctionnent aussi à l’affectif et au jeu de la séduction / soumission.
      Il faut vraiment être naïf pour penser que les Ministres ont un libre arbitre complet tels des “robots surpuissants”.
      Quel que soit leur bord, les Présidents ont toujours eu besoinde personnes à leur bottes.
      Mitterrand, DeGaulle, Sarkozy,…tous !
      Cette lettre est un non évènement de plus dans cette vie politique sans ambitions.

        +0

      Alerter
  • Julian // 18.06.2013 à 06h55

    Hors sujet ?
    Pas tout à fait puisque nous sommes un 18 juin.

    Après les mots gluants de Mme Lagarde, quel qu’ait été son dessein en les écrivant, voici des mots clairs, sans ambiguïté, décisifs.

    Des mots qui sont un acte de dissidence, de sécession, avec un ordre établi, une pensée conforme, des contingences écrasantes et une prétendue fatalité de s’y plier, et d’y perdre son âme.

    Qu’il me soit permis de les reproduire ici, aujourd’hui :

    « Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s’est mis en rapport avec l’ennemi pour cesser le combat. Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l’ennemi. Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd’hui.

    Mais le dernier mot est-il dit ? L’espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ?

    Non ! Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire. Car la France n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l’Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l’Angleterre, utiliser sans limites l’immense industrie des États-Unis. Cette guerre n’est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n’est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n’empêchent pas qu’il y a, dans l’univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis.

    Foudroyés aujourd’hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l’avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

    Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j’invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j’invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d’armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

    Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. Demain, comme aujourd’hui, je parlerai à la Radio de Londres. » C de Gaulle.

      +0

    Alerter
    • Joanna // 18.06.2013 à 07h27

      merci à Julian pour ce “rappel”

        +0

      Alerter
  • LeTaulier // 18.06.2013 à 08h03

    Quand j’ai lu cette lettre dans Le Monde j’ai cru à un canular.

    En fait cela remet en cause l’effet de mode de faire venir des personnalités de la “société civile” qui n’ont ni expérience politique ni enracinement politique. Ils sont complètement à la merci et ne doivent leur poste qu’au bon plaisir du prince mais pas du peuple.

    J’espère très franchement que Richard la balancera et qu’elle sera mise en examen et virée du FMI.

      +0

    Alerter
    • Gibbus // 18.06.2013 à 13h42

      C’est toujours le cas avec le système des partis, politique professionnel ou non, sans allégeance au parti et à son chef pas de victoire aux élections… L’UMP c’était Chirac, puis Sarkozy et c’est par la présidence du parti que Sarkozy est devenu le président Sarkozy…Pourquoi croyez vos que Copé et Fillon s’entretuent???

        +0

      Alerter
  • Yves // 18.06.2013 à 08h20

    Sommes-nous vraiment au 21ème siècle, c’est fou cette lettre ! Et avons-nous le droit encore en démocratie de tirer le bilan de l’intervention de DSK ou Lagarde en Grèce comme représentant du FMI ! J’ai vraiment honte d’être français et même raz le bol de financer ce système digne du 17ème siècle.

      +0

    Alerter
  • gisse // 18.06.2013 à 08h52

    Regardez les photos où Lagourde est avec Sarko, regardez le regard qu’elle a …elle le mange des yeux !
    rien que cela accrédite cette lettre et plus !

      +0

    Alerter
  • LeTaulier // 18.06.2013 à 09h30

    Non seulement il y a cette lettre mais il y a aussi cette vidéo à l’adresse de Sarko:

    [youtube http://www.youtube.com/watch?v=q70I71X_8mc&w=420&h=315%5D

      +1

    Alerter
  • W4NR // 18.06.2013 à 09h40

    Quelque soit le dessein de cette lettre, elle demontre une fois encore le peu de serieux du monde politique actuel. Pendant que la France coule, les decideurs se perdent dans des manigances de bas niveau. Quelque soit le dessein de cette lettre, elle est d’une vulgarite affligeante.

      +0

    Alerter
  • GUS // 18.06.2013 à 09h41

    Je vous trouve quand même d’une grande naïveté, Cher Olivier. Mme Lagarde est un être humain, c’est tout. C’est peut-être de la courtisanerie à l’état pur, ou à l’inverse une sincère déclaration d’amour, je ne suis pas dans sa tête. J’ai du mal à comprendre comment Sarko peut susciter une telle admiration béate, mais ma propre sensibilité ne vaut pas pour tout le monde. Nombre d’êtres humains trouvent un plaisir immense dans la soumission et l’admiration, Mme Lagarde est un bon petit soldat très travailleuse très disciplinée et très respectueuse de ses patrons – c’est comme ça qu’elle a fait carrière – : elle me semble avoir le profil psychologique pour écrire ce genre d’ânerie. J’ajoute que ce papier ne constitue pas une preuve de son implication de l’affaire Tapie, même s’il démontre qu’elle était psychologiquement prête à tout pour complaire à son patron.
    Quant à la déchéance éthique de l’occident qui ne serait plus digne d’avoir des dirigeants dans les grandes institutions internationales… Je m’étonnerais que la Chine la Russie ou d’autres pays ne produisent pas le même genre de personnage. Ce genre de comportement est universellement humain et si les élites sont incontestablement en crise, cela me semble être un phénomène mondial.
    Enfin, on ne peut pas mettre sur le même plan éthique l’affaire DSK et l’affaire Lagarde. DSK est tombé à cause de comportements sexuels “inadéquats” mais son travail au FMI et sa compétence était unanimement loués et il avait commencé à faire évoluer le FMI par rapport à ses positions ultra des 80’s 90’s. DSK par son goût pour l’argent avait certainement un potentiel de corruption pas nul, il était bien représentatif de sa génération, mais l’affaire MGEN n’a rien à voir avec l’affaire Tapie.
    Je ne défends personne, j’essaye simplement de ramener votre niveau d’exigence morale à des niveaux compatibles avec la nature humaine. Ne croyez pas que tout était mieux avant : pour la haute fonction publique, j’en conviens, pour le personnel politique je ne crois pas que nous avons été gouvernés uniquement par des de Gaulle (cf le personnel de la IVème République, les crapules Deferre et Pasqua, qui n’ont pourtant pas été de mauvais ministres au demeurant).
    J’ajoute que cette affaire Tapie est quand même un progrès : la justice avance, la presse en parle (merci à Médiapart et au Canard de bousculer le Monde), je ne suis pas sûr que cela, aurait été aussi loin du temps du Mitterrand triomphant. Le fait que les gazettes soient pleines de cette affaire est un progrès, vous ne trouvez pas ?

      +0

    Alerter
    • Christophe Vieren // 18.06.2013 à 10h02

      Quoiqu’il en soit, lorsque l’on est Ministre on ne fait pas allégeance, amoureux ou pas. Il faut choisir servir le peuple ou servir ses propres intérêts.

        +0

      Alerter
      • magyare // 18.06.2013 à 10h23

        Bonjour,
        Nous sommes bien conscients que les mêmes comportements sont présents du subalterne vis-à-vis du “chef” , en général, mais je suis totalement d’accord avec Mr Vieren, il faut choisir car la mémoire est intacte, si on fait allégeance totalement au “chef” alors cela justifie d’obéir aux ordres sans esprit critique: on se souvient d’Hitler ….

          +0

        Alerter
  • Hélène // 18.06.2013 à 11h06

    Pour avoir connu quelqu’un de gauche qui a été “approché” par Sarko et qui a résisté, je livre sa réaction: “il séduit ou il réduit”. Un climat d’échange très spécial… Si on entend Guaino, le “républicain (!)” on est dans le même registre d’adoration, c’est saisissant. Et ceux qui lui ont résisté ont été poursuivis par lui, détruits en termes de carrière, diffamés, etc… avec une violence dont on n’avait pas l’habitude en république française ( à ce point -là). Oui, Sarko et le climat de corruption passionnelle et d’allégeance purement clanique qu’il a créé autour de lui sont un symptôme de la disparition de l’intérêt général au profit de l’intérêt particulier au sommet de l’état. En cela, et en cela seulement, Hollande est différent, (d’où cafouillages multiples) et le sentiment de pas mal de gens de ne plus être “dirigés” par un vrai président (= chef). On n’est pas sortis de l’auberge.

      +0

    Alerter
    • guyomette // 18.06.2013 à 16h21

      “il séduit ou il réduit” : typique du pervers narcissique.
      Si la séduction ne suffit pas, il se déchaîne.
      Le passage du premier état (séduction) à l’autre (menace, violence) est d’ailleurs souvent spectaculaire, laissant la victime encore plus ébahie.

        +0

      Alerter
      • FPer // 18.06.2013 à 17h58

        Oui Guyomette tout a fait d’accord avec cette description de profil psychologique…
        Hélas, confier de tels pouvoirs à un pervers narcissique produit fatalement une cohorte de courtisans plus prompts encore à devancer et satisfaire les désirs du roi.
        Et c’est bien ce mode comportemental que nous avons observé tout au long de cette période.

          +0

        Alerter
  • Casquette // 18.06.2013 à 11h20

    Un “guide” rien que ça , Nadine Morano avait aussi utilisé cette expression en 2006 chez Ardisson.
    Il parait que Sarkozy exerce un fort magnétisme sur les personnes qu’il rencontre , je pensais que le phénomène ne touchait que les journalistes eh ben non !

      +0

    Alerter
  • Robin // 18.06.2013 à 11h53

    Permettez-moi de dire le fond de ma pensée qui ne cesse d’être la même depuis tant d’année et qui se renforce avec la saine ambiance politique de ce début de siècle : Les crétins sont ceux qui retournent voter.. pour ce système démocratique périmé obsolète fissuré, mafi ..

    Ou bien arrêtez de vous plaindre.

      +0

    Alerter
  • dadone // 18.06.2013 à 12h13

    Je trouve que les propos rapportés manque d’imagination :
    Madame Lagarde aurait su s’inspirer des poètes qui louaient Staline

    Par exemples :

    Ô toi Nicolas, grand chef des peuples,
    Toi qui fis naître l’homme,
    Toi qui féconde la terre,
    Toi qui rajeunis les siècles,
    Toi qui tresses le printemps

    Les étoiles de l’aube obéissent à ta volonté
    Ton incomparable génie monte jusqu’au cieux
    Ta pénétration sonde les profondeurs de l’océan

    Ou encore

    Nicolas, tu es plus haut
    Que les hauts espace celestes
    Et seules tes pensées sont plus haute que toi
    Ton esprit, Nicolas est plus lumineux que le soleil

    Et pour terminer, elle aurait pu écrire :

    Nicolas,…et je n’ajoute rien, Tout est inclus dans ce nom tellement immense. Tout : le parti, la patrie, l’amour, l’immortalité. Tout

      +0

    Alerter
  • totor // 18.06.2013 à 12h26

    A mon humble avis, notre Constitution qui donne quasiment tous les pouvoirs au Président implique ce type de comportement, notamment envers des personnes qui n’ont aucune assise politique. Cette nouvelle affaire Tapie n’aurait pas pu exister avec des institutions qui fonctionnent et dont l’esprit ne peut pas être contourné.
    A quand un référendum d’initiative populaire, un conseil constitutionnel sans anciens présidents, une déprofessionalisation et une défonctionnarisation des politiques, la transparence sur les conflits d’intérêt et les liens avec les différents lobbies?…

      +0

    Alerter
    • Gibbus // 18.06.2013 à 13h54

      Et si on commençait par arrêter de reproduire ce schéma :
      http://www.youtube.com/watch?v=OEPPdTQL2S4

        +0

      Alerter
    • Julian // 18.06.2013 à 14h18

      Totor,
      avec cordialité, permettez-moi de vous dire que vous faites fausse route sur un point capital.
      La Constitution initiale de la Vème ( révisée en 1962) ne donne pas TOUS les pouvoirs au Président de la République.
      Le rôle de l’Assemblée reste essentiel à la marche du gouvernent et de l’État (vote des budgets, ratification des Traités y compris pour désavouer un vote référendaire précédent …suivez mon regard ! etc etc Ce n’est tout de même pas rien ! ).

      La dénaturation provient d’une pratique perverse, développée depuis Pompidou, celle de la “Majorité” présidentielle, pratique qui n’est absolument pas constitutionnalisée.
      Depuis lors, à chaque élection présidentielle, c’est camp contre camp.Droite, gauche, gauche, droite. (Une exception, en 2002).
      Ce n’était pas du tout l’intention du Général en 58, pour qui le Président, au-dessus des partis, incarnait les intérêts supérieurs du pays.

      Que s’est-il donc passé ?

      Les “partis”, pour la seule convenance de leurs dirigeants, de leurs apparatchiks et de leurs élus, ont petit à petit regrignoté les pouvoirs (et dirai-je le pouvoir de nuisance) que leur avait enlevé de Gaulle.
      Ils verrouillent les candidatures à l’élection présidentielle.
      Ils verrouillent le financement de la vie politique à leur profit. (aucun mécanisme ne permet sérieusement à des formations nouvelles d’émerger…)
      Ils verrouillent les investitures des candidats aux législatives. ( Les députés sont donc dans la main des appareils des partis, à la merci d’une non ré-investiture ! Et nous nous plaignons d’avoir un Parlement croupion !)
      Ils ont définitivement corrompu l’équilibre des pouvoirs en imposant le quinquennat. Et partant en fabriquant un Président contraint de s’occuper de tout, y compris des détails de réglage de la machine gouvernementale, ce qui est une aberration, sous Sarkozy, comme sous Hollande !

      Les partis ont phagocyté la vie politique et électorale.
      Alors qu’ils ne sont qu’une des formes (certes légitime, mais absolument pas exclusive) de la représentation des courants, des idées et des opinions. (Ce blog et tant d’autres ont sont l’illustration).

      Par contre j’approuve totalement les propositions que vous faites, in fine. Auxquelles j’ajoute celle-ci :
      “le crédit d’impôt” attribué à chaque électeur, qui remplacerait le mode de financement des partis actuel, et permettrait de faire émerger de nouvelles forces politiques. Et donc de retirer aux partis dominants et sclérosés que nous n’avons pas besoin de citer leur statut de “rentier” du système !

        +0

      Alerter
  • Surya // 18.06.2013 à 12h27

    Personnellement je trouve que ça fait penser à un rituel satanique; la Sarkozie; une secte dont un certain N.S. serait le gourou.

      +0

    Alerter
  • Balthazar // 18.06.2013 à 12h47

    À croire que les lecteurs de ce blog viennent de découvrir que la France est une république bananière.
    Allez les amis, lisez le canard enchaîné de temps à autre, cela vous décillera.
    J’en viens à me demander si vous avez dormi pendant le quinquennat de Nicolas 1. Ou alors vous avez le syndrome du poisson rouge.
    Quand à Christine Lagarde, si vous savez ce qu’est un caméléon (dans notre société, pas l’animal hein?), vous aurez compris quelque chose.

      +0

    Alerter
  • G L // 18.06.2013 à 12h53

    Comme cette lettre n’est pas datée la forme prend plus d’importance que le fond…

    On peut cependant imaginer qu’elle a été écrite quand il était question que Christine Lagarde succède à François Fillon comme premier ministre. Dans ce cas elle y signifie qu’elle ne cherchera pas à être candidate à l’élection présidentielle (il est logique de penser que, vu la baisse de popularité continuelle de Sarkozy, sa candidature a du être envisagée par certains à l’UMP.)

    Dans sa dernière phrase elle affirme clairement être consciente de ne pas avoir les moyens de cette ambition: “5) Si tu m’utilises, j’ai besoin de toi comme guide et comme soutien : sans guide, je risque d’être inefficace, sans soutien je risque d’être peu crédible.”

    A mon avis ils ne pensent qu’à ça, en permanence et quoi qu’il arrive!

      +0

    Alerter
    • step // 18.06.2013 à 13h40

      et sans avoir besoin de se raser chaque matin. Comme quoi la feminisation (forcément) bienfaisante de la politique….

        +0

      Alerter
  • Zevengeur // 18.06.2013 à 13h29

    Les français à la direction du FMI : il n’y en a pas un pour rattrapper l’autre !

    Quand à Sarko, on connait le personnage, 100% de ses collaborateurs furent des lèches bottes minables et sans fierté (surtout les ex PS) prêts à toutes les soumissions pour un petit bout de pouvoir dans son ombre….

      +0

    Alerter
  • Anne Onyme // 18.06.2013 à 13h36

    Le cadeau de bienvenue aux ministres sous l’ère Sarkozy :

    https://twitter.com/Vogelsong/status/346574337513500673/photo/1

      +0

    Alerter
  • chris06 // 18.06.2013 à 13h56

    quelqu’un sait il si elle était ministre quand elle a écrit cette lettre et “Nicolas” président?

    Sinon, on peut tout imaginer… et alors cette lettre c’est du vent.

      +0

    Alerter
    • chris06 // 18.06.2013 à 14h21

      je note d’ailleurs que les différents journaux qui relatent aujourd’hui l’existence de cette lettre, notent bien que la lettre est non datée mais écrivent “une lettre écrite par Christine Lagarde, alors ministre de l’économie, au président Sarkozy”.

      Si elle est non datée, comment le savent ils?

      c’est bizarre, non?

        +0

      Alerter
    • G L // 18.06.2013 à 14h26

      On peut être tenté de rapprocher:

      “2) J’ai fait de mon mieux et j’ai pu échouer périodiquement. Je t’en demande pardon.”

      de:

      “Les médias relèvent quelques « gaffes » à ses débuts à Bercy. Le 20 août 2007, juste avant le début de la crise des subprimes et un an avant la faillite de Lehman Brothers, elle déclare penser « que le gros de la crise est derrière nous ». Son annonce d’un « plan de rigueur », quelques jours plus tard, contraint François Fillon à intervenir pour clore la polémique. Face à la montée des prix de l’essence, elle préconise, en novembre 2007, de changer les comportements et modes de consommation en utilisant par exemple le vélo, ce qui lui vaudra quelques critiques.” (wikipedia)

        +0

      Alerter
      • chris06 // 18.06.2013 à 14h39

        elle a aussi été ministre sous Villepin de 2005 à 2007.

        Si j’étais Lagarde, je dirais que je l’ai écrite avant que Sarkozy ait été élu président. Ce ne serait alors que le brouillon d’une lettre jamais envoyée d’une courtisane à un futur candidat à la présidence, et alors?

        vu qu’il n’y a pas de date, on peut tout imaginer, non?

          +0

        Alerter
  • Eris // 18.06.2013 à 14h43

    Bonjour à toutes et tous.
    C’est la 1ère fois que je viens sur ce site. Aussi je me permets de m’interroger sur cette lettre.
    1/ Son contenu peut servir ou desservir son auteure ;
    2/ Pourquoi avoir signé un brouillon et pourquoi l’avoir conservé ?
    3/ Dans l’hypothèse où cette lettre ait été écrite très récemment dans le but de la découvrir, pourquoi ne pas l’avoir datée ?
    4/ On imagine un nombre important de documents saisis : comment expliquer que seule cette lettre soit miraculeusement apparue ?

    Ça fait quand même plusieurs mois/années qu’on devient habitués à des “révélations” dont certaines me paraissent douteuses…

      +0

    Alerter
  • fabien775 // 18.06.2013 à 15h04

    Et si on essayait le carbone 14….

      +0

    Alerter
  • Grégory // 18.06.2013 à 15h17

    Hmm, je découvre cette lettre ici. Pour moi il est très clair qu’elle est en fait dans une négociation tendue: elle veut obtenir quelque chose, met en avant sa loyauté, demande en face une réponse pragmatique qui manifestement fait défaut.

    Je trouve significatif que la Lagarde se soit arrangée pour faire signer par un autre pendant son abscence ce qu’il fallait pour que Tapie ait gain de cause. Ce n’est pas une courtisane, c’est une arriviste qui peut faire la courtisane si elle pense que ça la sert. Je parie qu’en son fort intérieur, elle s’estime plus intelligente que Sarkozy. Elle le joue, elle l’a joué, elle lui survivra peut être politiquement si elle se remet du mauvais coup de cette lettre.

    Ceci dit, la parution de cette lettre est en soit un scandale. Personne ne semble s’interroger dessus mais c’est une belle violation du secret de l’instruction, qui n’est pas là pour des prunes.

    Je précise que je suis farouchement anti Sarkozyste depuis, très précisément, le yacht de Bolloré.

      +0

    Alerter
    • G L // 18.06.2013 à 16h45

      D’après Nicolas Sarkozy le secret de l’instruction est une fable à laquelle plus personne ne croit…

      En janvier 2009, lors de la rentrée solennelle de la Cour de cassation, Nicolas Sarkozy avait évoqué pour la première fois la suppression du secret de l’instruction. «Une fable à laquelle plus personne ne croit», selon le chef de l’État – qui emploiera cinq mois plus tard des termes similaires pour qualifier l’affaire Karachi… À l’époque, le président de la République avait pour ambition de supprimer le juge d’instruction. Raisonnement de Michèle Alliot-Marie, alors ministre de la Justice : «La nouvelle procédure telle qu’envisagée, avec davantage de connaissance et de contradictoire, rendra un peu inutile ce secret de l’instruction.»
      Remis à Nicolas Sarkozy en septembre 2009, le rapport du comité Léger, mis en place pour lancer des pistes de réforme de la justice pénale, proposait de «clarifier la situation» en supprimant le secret de l’instruction, «souvent considéré comme fictif», tout en maintenant le secret professionnel. Un statu-quo qui aurait conféré un pouvoir de communication plus important au parquet sans dispenser le personnel judiciaire de sanctions en cas de violation du secret. Mais le projet de suppression du juge d’instruction, qui devait être présenté en 2010, a finalement été abandonné. Et avec lui l’idée de mettre fin au secret de l’instruction.
      (Le Figaro)

        +0

      Alerter
  • toutouadi // 18.06.2013 à 15h40

    Faut vous dire monsieur que chez ces gens là on ne pense pas monsieur !! Non on ne pense pas !! On compte.

    Noir désir "Ces gens-là"

      +0

    Alerter
  • fabien775 // 18.06.2013 à 16h12

    Tapie, Sarko, Lagarde, même combat. Tout les coups sont permis pour exister. Un égocentrisme au sommet de la pyramide, l’attrait du pouvoir et du fric comme vision du monde. On aurait bien besoin d’un nouveau Coluche tant cette immoralité est désespérante.

      +0

    Alerter
  • jave // 18.06.2013 à 17h30

    Non ô^Ô !!!

    Je suis à tes côtés pour te servir et servir tes projets pour la France.

    – Quel est le comble pour un tapis ?
    – Etre jugé par une carpette !

    Marrant de voir, qu’après son élection, Sarkozy nomme Borloo ministre de l’économie pour le remplacer un mois plus tard par Lagarde. Plus malléable ?

    En tous cas avec Woerth et Lagarde à Bercy, le gouv Fillon II devait être assez loufoque. Loufoque ? Limite trouble dissociatif de l’identité. T’imagines les scènes de famille si tout ce beau monde se disait les choses en faces ? Sarkozy, Woerth, Lagarde, Maistre, Bettencourt dinant ensemble, s’expliquant leurs petits problèmes.

    Sarkozy voulant de l’argent pour sa campagne passée et sa réélection, Woerth défendant Bettencourt à cause de sa femme, Maistre rajoutant un zéro sur le chèque de Liliane. La témoin de mariage du juge Gentil passant bavarder avec Liliane pour le cognac, Blanc offrant les cigares. Sarkozy envoyant discrètement Lagarde dans la tente de Kadhafi après le repas… et les frères cahuzac qui attendent leur tour dans cette ronde tragicomique.

      +0

    Alerter
  • Emmanuel L // 18.06.2013 à 18h00

    “Il est dommage que les personnes d’honneur aient déserté le domaine politique – ou plus précisément celui de tout premier plan…”

    Tout à fait d’accord, cela fait une bonne décennie que j’avais établi ce même constat :
    A une époque les hommes d’Etat entraient en politique et pouvaient être élus : De Gaulle, Pompidou, Giscard peut-être, Mitterrand. (Ceci dit sans arrière pensée partisane).
    Ensuite, ils ont fait de la politique mais ils n’ont plus réussi à accéder à la présidence (Balladur, Delors même s’il a renoncé de lui-même, voire Jospin ou Juppé).
    Enfin, depuis le passage du millénaire, on n’en voit plus dans le haut du panier (de crabes ^^). Mon avis est qu’ils ont renoncé parce qu’il ne s’agit plus que d’un théâtre d’ombres, de communication et de batailles de chiffoniers. Emmanuel Todd revient d’ailleurs sur ce fait dans Après la démocratie. Les gens brillants n’ont plus envie de s’emmerder là-dedans et s’ils ont des compétences intellectuelles, ils vont voir ailleurs. A ce titre les parcours des Nicolas, Bazire et Sarkozy qui étaient au même niveau sous Balladur, s’avèrent révélateurs. Le cerveau des deux n’est pas celui qui a été élu en 2002.
    De ce fait il ne nous reste plus que des seconds (au mieux) ou des troisièmes voire quatrièmes couteaux. Je mettais Sarkozy dans les 3èmes. Je pensais qu’Hollande serait dans la catégorie du dessus mais c’est une erreur, pour le moment en tout cas. Coppé par exemple fait clairement parti des 4èmes.
    D’où l’intérêt de remettre en cause en premier lieu l’accès à la politique : élections, mandats, rémunérations, etc. Réforme bien ordonnée commence par soi-même, non ?

      +0

    Alerter
  • eudops // 18.06.2013 à 19h09

    Affligeant coup monté ou allégeance de soubrette ??

    En tout cas à vomir tout ce petit monde.

    Ce type de comportement me donnerait à penser que les délires sur le Bildeberg et autre “Siècle” décadent auraient quelque chose de bien réel dans une gouvernance mondiale dictée par quelques familles “élues” ?????

      +0

    Alerter
  • Marc // 18.06.2013 à 20h41

    Comme quelques uns ici, je ne suis guère (trop) étonné par cette lettre.
    Déjà malgré son quinquennat, beaucoup de témoignages dans les journaux et même qlq fois dans mon entourage sur “oh non Hollande on est foutus, Sarko nous aurait sauvé, ça c’est un président à poigne !” (vous voyez l’idée)
    aussi cf: Association Nationale des Amis de Nicolas Sarkozy avec les soldats Morano, Hortefeux… C’est pas mieux hein
    Alors que Lagarde ait 1-2 degré de plus d’aveuglement, ou autant mais plus exhibitoire. Pourquoi pas.
    A l’opposé je suis assez étonné de votre réaction aussi forte à ce sujet… Les français ont un besoin énorme de se fabriquer des héros vous savez (j’vous fais la même ac Zidane et Johnny)
    PS: Stratégie cette lettre ? Euh humiliation dénuée de toute utilité devant un juge aka il m’a demandé de sauter sous un train alors je l’ai fait !
    Hum, faut arrêter de trop réfléchir parfois

      +0

    Alerter
  • totor // 18.06.2013 à 22h42

    Les questions de la Commission d’enquête à M. CONDAMIN-GERBIER au Sénat.
    http://videos.senat.fr/video/videos/2013/video18551.html

    A gerber…
    Passage hallucinant où Devedjan menace le témoin s’il révèle qu’ils sont arrivés à Genève dans l’avion d’une grande fortune française délocalisée en Suisse plutôt qu’en TGV, juste avant la présidentielle 2007.
    Confirmation de la quinzaine de dossiers de ministres et anciens ministres évadés fiscaux. PS et UMP dans le même sac…
    Triste moment où il explique que ce qu’on fait actuellement ne changera absolument rien et n’est que de la poudre aux yeux, que plus on s’agite, plus l’argent part loin (Singapour maintenant) et que la seule solution qu’il envisage est la cellule de dégrisement anonyme avec obligation d’investir en France l’argent rapatrié.
    Au moins les Sénateurs ne pourront pas dire qu’ils n’étaient pas au courant…
    J’en viens à penser que seul un retour aux monnaies nationales AVEC un contrôle des capitaux sévère permettrait de revenir à une situation saine où les 1% paie l’impôt.
    Et je deviens de plus en plus allergique à tout discours d’austérité / réforme tant que rien n’est fait dans ce domaine.
    Honnêtement, faut-il s’étonner de l’écœurement des français et de la montée des extrêmes dans ce contexte?

      +0

    Alerter
  • caroline porteu // 19.06.2013 à 00h02

    Vous savez quoi ?

    Vous me rassurez ..
    Regardez le nombre de commentaires entre les deux billets d’Olivier d’aujourd’hui .. Celui sur Christine Lagarde et celui sur nos banques .
    Bon d’accord les banques il a déjà traité ..

    mais là c’est exceptionnel .. Personnellement , j’oscille entre la fureur absolue et le fou rire au sujet de cette lettre .

    Nous sommes irrécupérables .. mais c’est sans doute aussi parce que nous sommes irrécupérables et que finalement les histoires d’amour de l’histoire de France nous ont toujours plus intéressés que les mesures prises par Sully , que nous sommes sauvables .. La seule chose qui nous intéresse vraiment, c’est l’humain .. Le reste on s’en fout un peu , ce qui n’est pas non plus à notre honneur, surtout vu la manière dont on se fait enfumer ..

    Mais in fine , comme c’est toujours l’humain qui gagne , on a peut être raison non ?? de préférer les histoires d’amour de l’histoire de France aux encours systémiques.

    Merci en tout cas .. à tous et bien sûr à Olivier en premier .. d’avoir mis cette lettre sur le tapis .. ou peut être sur la coiffeuse ?? ou dans le secrétaire . Une chose est sûre , ce n’est certainement pas la lettre volée d’Edgar Poe .

    Je me souviens un jour d’un gérant de fonds qui me disait en rigolant que ses meilleurs sources d’information venaient de la presse grand public , féminine en particulier pour savoir quelle seraient les sociétés qui auraient la meilleure performance .
    Il semble que les USA s’étaient livrés à une expérience identique avec des gamins de 12 ans et que les gamins avaient obtenus de meilleures scores en gestion d’actifs que les analystes ..

    On est bien dans le meme ordre d’idées ..

      +0

    Alerter
  • tchoo // 19.06.2013 à 19h40

    Vous savez Olivier, “les gens bons ne se soucient pas de gouverner”

      +0

    Alerter
  • magyare // 20.06.2013 à 01h04

    Bonsoir,
    La bonne nouvelle c’est que dix députés aient écrit un texte pour ôter des avantages issus de la monarchie à leur propre camp, évidemment, ça fait des mécontents mais c’est une première, on avance, doucement, mais, on avance quand m^me!!!

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications