Les Crises Les Crises
25.janvier.201725.1.2017 // Les Crises

Donald Trump retire officiellement les Etats-Unis du TPP

Merci 1
J'envoie

Source : La Tribune, 23/01/2017

Donald Trump exhibe le document retirant les Etats-Unis du TPP, lundi 23 janvier. (Crédits : REUTERS/Kevin Lamarque)

Signé par 12 pays d’Asie-Pacifique en 2015, à l’exception de la Chine, le traité avait été âprement négocié pendant l’administration Obama. Durant sa campagne, Donald Trump avait dénoncé un accord “terrible” et promis de s’en retirer au plus vite.

Le nouveau président américain Donald Trump a signé lundi dans le Bureau ovale un document mettant fin à la participation des Etats-Unis au traité de libre-échange transpacifique (TPP), âprement négocié pendant des années par l’administration Obama.

Ce traité, vu comme un contrepoids à l’influence grandissante de la Chine, a été signé en 2015 par 12 pays d’Asie-Pacifique (Australie, Brunei, Canada, Chili, Japon, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Singapour, Etats-Unis et Vietnam) représentant 40% de l’économie mondiale, mais n’est pas encore entré en vigueur. “Nous en parlions depuis longtemps”, a-t-il déclaré aux journalistes présents lors de la signature, jugeant que cette décision était “une bonne chose pour le travailleur américain”. Durant sa campagne, Donald Trump avait dénoncé un accord “terrible” et promis de s’en retirer au plus vite.

L’administration Obama le présentait au contraire comme le nec plus ultra de tous les traités de libre-échange, car cet accord va bien au-delà de la simple levée des barrières douanières. Il prévoit aussi la levée de barrières non tarifaires, comme l’ouverture des appels d’offres nationaux par les pays membres aux entreprises étrangères sans avantages indus pour leurs propres entreprises publiques, ou encore le respect du droit du travail selon les normes de l’Organisation internationale du travail (OIT).

De nombreuses ONG dénonçaient cependant les effets pervers d’un texte jugé opaque sur les droits des travailleurs, l’environnement, la perte de souveraineté ou encore l’accès aux médicaments.

(Avec AFP)

Source : La Tribune, 23/01/2017


Lire ici les autres mesures de Trump (embauches fonctionnaires, avortement, Chine…)

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

s // 25.01.2017 à 01h12

On vous avait bien dit que cet homme était dangereux. Vous vous rendez compte, tenir une promesse électorale !

67 réactions et commentaires

  • Renaud 2 // 25.01.2017 à 00h45

    En voilà une bonne nouvelle ! Restent le TAFTA et surtout le TiSA à tuer dans l’œuf !

      +54

    Alerter
    • triari // 25.01.2017 à 12h26

      @Renaud 2

      En fait, vu que le TAFTA n’a (officiellement) pas encore été adopté, si le TPP est retiré, il n’y aura même pas besoin de décret à faire passer concernant le retrait du TAFTA, il sera automatique.
      De toute façon, même si ce décret est rejeté par les parlementeurs (faute d’orthographe intentionnelle) sans le président pour négocier et pousser autour des traités de libre-échange ; les négociations vont être très très très ralenties, voir au point mort pendant 4 ans.

      Quatre années de trêve pour le monde : quel bol d’air après deux décennies de Bush et d’Obama qui a eux deux auront été, il faut le dire, les présidents les plus calamiteux pour le monde contemporain.

      Vous ne me croyez pas concernant Obama ? Comptez juste le nombre de morts en Syrie et en Libye pour vous donner une idée de son bilan.

        +15

      Alerter
    • JINSA // 25.01.2017 à 19h31

      comment nous débarrasserons-nous du CETA ?

        +5

      Alerter
  • Kiwixar // 25.01.2017 à 01h01

    Vraiment très soulagé par cette nouvelle d’autant que le TPP me concernait directement (NZ).
    Douze pays, mais de poids économique très inégaux : US, Japon (poids lourds) d’un côté, mais petites économies de l’autre (Singapour, Brunei et même NZ, 4,7 millions d’habitants). Ce serait intéressant de faire un camembert montrant la répartition en % des PIB de ces pays.

    Autre chose que je ne comprends pas trop, c’est que l’Australie et la NZ avaient DEJA un accord de libre-échange avec la Chine. Comment pouvaient-ils rejoindre le TPP tout en restant dans cet accord? Il suffisait aux produits chinois de faire un transit par l’Australie ou NZ, pour ensuite ce retrouver sans barrière douanière dans les autres 10 pays du TPP. A moins bien sûr que le TPP n’ait rien à voir avec le “free trade” (boulot de l’OMC) et tout à voir avec les clauses anti-démocratiques style les tribunaux d’arbitrage permettant aux corporations d’attaquer les Etats (et les citoyens donc).

      +37

    Alerter
    • Podj // 25.01.2017 à 07h21

      En même temps la Suisse a aussi un traité de libre-échange avec la Chine ET l’union Européenne…

        +4

      Alerter
      • V_Parlier // 25.01.2017 à 10h00

        Mais comme il est justement spécifique à la Suisse en tant que partenaire extérieur à l’UE, je serais étonné qu’il n’ait pas été âprement négocié pour préserver les intérêts de la Suisse (contrairement à ce qui se passe pour les membres de l’UE). Pour le TPP je ne sais pas vraiment comment il avait été négocié et en faveur de qui, mais le fait que la symbolique du libre-échange tout puissant (argument mondialiste suprême) en prenne un coup ne me déplait pas.

          +6

        Alerter
        • Chris // 25.01.2017 à 18h21

          Un article relatif au retrait US du TPP dans la Presse, journal canadien :
          http://affaires.lapresse.ca/economie/etats-unis/201701/25/01-5062906-trump-rebrasse-les-cartes-du-commerce-mondial.php
          «La Chine a un discours très porté sur la mondialisation mais elle reste un pays beaucoup plus fermé que les États-Unis pour les pays étrangers». «Elle n’est en aucun cas un exemple de libre-échange, au contraire»
          «Ces facteurs externes (qui pourraient réduire ses exportations) vont contraindre l’Allemagne à augmenter sa consommation pour maintenir le même niveau de croissance».

            +1

          Alerter
  • nico // 25.01.2017 à 01h05

    Evidemment on en sait pas ce que va donner ce personnage à la fin et bien entendu le pire est possible.

    Mais tout de même en 3 semaines , pour le moment , il a fait plus que Obama en 8 ans !

    – Il a empêché la délocalisation de plusieurs usines alors qu’il n’était même pas officiellement investit

    – Il a signé des implantations avec plusieurs industriels aux USA alors qu’il n’avait même pas pris ses fonctions.

    – En moins d’une semaine , il a déjà pris tout un tas de décisions en accord avec son programme.

    La question n’est pas de savoir si on est d’accord ou pas avec ce qu’il propose , c’est un autre sujet.
    Mais force est de reconnaitre qu’il ne perd pas de temps contrairement à son prédécesseur.
    En tout cas il est raccord avec son America first car tout ce qui a été décidé se fait dans cette optique pour le moment.

      +42

    Alerter
    • BEOTIEN // 25.01.2017 à 01h53

      Le pire n’est pas possible mais quasi certain. Après d’éventuels menus avantages, voire effet de relance, les réactions des autres pays ne vont pas se faire attendre et le commerce international ralentira ce qui n’est bon pour personne, mais surtout cela va faire repartir l’inflation dans un pays qui restera importateur net, dont souffriront majoritairement le pauvres bougres qui ont voté pour lui, et évidemment pas les plus riches à qui la baisse des impôt et la casse de la législation sociale vont permettre de se goinfrer comme jamais.

      De plus il faut se souvenir comment dans le passé le protectionnisme a été prélude aux grands conflits. Aussi, s’il n’y a aucune raison d’être naïf au point de s’interdire d’y recourir quand d’autres le font, il est prudent de bien en peser avantages et inconvénients de ses décisions. Ce qui n’est manifestement pas à la portée d’un type pas même capable de retenir un twitt.

      Puissions nous y gagner la création d’une diplomatie et d’une défense européenne !

        +4

      Alerter
      • Alfred // 25.01.2017 à 08h49

        Eh beotien ça ne vous fait pas rêver un pays où l’inflation du nouveau nouveau franc rendra inabordable le dernier gadget sud coréen ou américain? Moi si quelle tranquillité dans les cinémas… En plus on ne pourra plus rendre les collégiens débiles en leur offrant une tablette aux frais du contribuable. Faudra trouver un autre moyen (y’en a plein).
        Allez sortons de l’union européenne et passons un accord bilatéral avec la Corée du nord!
        Blague à part vous avez peur de votre ombre (à moins que vous n’apparteniez à la “task force internet” du régime de Bruxelles).

          +37

        Alerter
        • BEOTIEN // 25.01.2017 à 19h10

          “plus on ne pourra plus rendre les collégiens débiles en leur offrant une tablette ”

          De ce point de vue… j’en rêve plutôt deux fois qu’une ! ?

          L’inconvénient est ce que le pays producteur des tablettes finira par vouloir faire pour m’obliger à les lui acheter s’il en a les moyens : la politique de la canonière.

          Se souvenir que le Droit c’est d’abord le moyen d’éviter de verser le sang. Aussi les accords de libre échange sont ils les moyens d’éviter les guerres mondiales. Certes jamais idéalement équitables, et beaucoup influencés par la répartition des canons, mais au moins évite-t-ils leur utilisation. Sauf, évidemment quand ladite répartition est par trop inégale (Irak, Lybie…)

            +1

          Alerter
          • Alfred // 25.01.2017 à 20h34

            Je ne croyais pas que cela arriverait mais je vous rejoins à 100% sur au moins une partie. Le droit est bien le moyen de contraindre sans le prix du sang (et d’ailleurs l’économie dans son ensemble la remise à plus tard le versement du sang). Et effectivement nous sommes légalement vassalisés et le prix à payer pour une indépendance réelle risque d’être plus élevé que certains ne le pensent.
            Pour autant vous oubliez combien les forts craignent eux même le combat et l’évitent si le risque de prendre le moindre boîte pif est un tout petit peu réel. Avec l’Europe les us n’ont aucune crainte et martyrisent la France et les autres sans soucis (“grâce au droit américain”). Avec la Russie pas tant qu’on le dit (business as usual pour les moteurs de fusées). Il ne tenait qu’a nous de garder les turbine d’Alstom si précieuses au lieu de se faire racketter…
            Il ne faut pas craindre le combat politico- économique puisque aucun traitement ne le fera disparaitre. Les traités permettent juste aux plus forts de reprendre souffle et force car racketter est épuisant.

              +4

            Alerter
          • Tactus // 25.01.2017 à 21h59

            Votre argument comme quoi les traités de libre échange empêchent les guerres mondiales ne tient pas la route selon moi.
            D’abord ces traités de libre échange sont des armes de destruction massives des emplois et ils détruisent donc beaucoup de vies aussi sûrement qu’une guerre mondiale.
            Ensuite, ces traités ont été le moyen pour les USA d’imposer leur impérialisme.
            Et je ne parlerai pas de leurs bons du trésor qui financent leur armée.
            Enfin ces traités de libre échange ne constituent en aucune façon une solution durable de paix et encore moins une solution du moins pire.

              +4

            Alerter
            • step // 26.01.2017 à 14h54

              hé oui mais mourir dans une guerre c’est maaal, mourir sous un pont suite à un plan social, c’est normal ! Du paradoxe du droit de tuer. Quand c’est pas personnel et que l’argent est de ton côté, tu as le droit !

                +2

              Alerter
      • Surya // 25.01.2017 à 09h08

        “De plus il faut se souvenir comment dans le passé le protectionnisme a été prélude aux grands conflits.”

        Pouvez-vous démontrer un lien de causalité ?

          +25

        Alerter
        • V_Parlier // 25.01.2017 à 10h08

          Ca c’est l’argument numéro 1 des libre-échangistes: La crise de 29, la 2e guerre mondiale, etc… ne seraient selon eux que des conséquences du protectionnisme. Et comme en général il est difficile d’attribuer une seule cause à un effet en écartant toutes les autres, ils resteront toujours convaincus de cette interprétation plus ou moins nuancée (que je ne partage absolument pas). Le problème principal est que quand le protectionnisme est appliqué trop tardivement (et éventuellement dans un affolement entrainant des maladresses) il ne peut plus parvenir à lui seul à résoudre les problèmes. Ca c’est le vrai problème.

            +18

          Alerter
        • nico // 25.01.2017 à 18h00

          Il peut pas car c’est faux tout simplement.

          Le monde d’avant 1914 était très mondialisé du point du vu du commerce.
          Il faudra attendre 1970 pour retrouver un tel niveau de mondialisation après les 2 guerres mondiales.
          Pourtant ceci n’a pas empêché la 1ère guerre mondiale d’avoir lieu.

          Le monde d’avant 1939 était aussi très mondialisé , mais moins qu’avant 1914.
          La preuve c’est que la crise de 1929 s’est propagée des USA vers l’Europe très rapidement , ce qui a eu pour conséquence de mettre l’Allemagne KO.
          L’Allemagne d’alors qui était d’autre part minée par les réparations de guerre à la France , tournait grâce et avec beaucoup de fonds US et lorsque la crise de 1929 est arrivée ces fonds ont manqué à plusieurs grosses banques qui ont fait faillite ce qui a entrainé l’hyperinflation ensuite et tout ce qu’on sait jusqu’à la guerre.

          Le protectionnisme et la guerre n’ont absolument rien à voir.
          Les causes de la guerre ne sont pas à chercher dans le protectionnisme mais ailleurs.

            +7

          Alerter
        • BEOTIEN // 25.01.2017 à 19h21

          Ce que je viens de faire, en synthèse, ci-dessus. Pour le reste voyez l’Histoire qui se résume à l’appropriation des terres (ou richesses substitutives) par les brutes (les plus forts du moment). Ce qui ne veut pas dire que, au cas par cas, ce soit la seule cause (40 fille de 14-18, fille de 70*).

          * Encore qu’en 40 aussi on n’ait beaucoup parlé de “espace vital” et que le conflit américano-japonais avait pour quasi unique origine la résistance de Japon à la volonté de pénétration commerciale US.

            +1

          Alerter
          • nico // 25.01.2017 à 23h08

            Vous avez dit texto

            ” De plus il faut se souvenir comment dans le passé le protectionnisme a été prélude aux grands conflits ”

            C’est faux c’est tout voilà voilà …

            Après vous pourrez poster 39 fois pour vous justifier à posteriori si vous voulez mais vous avez tort et vous avez dit n’importe quoi

            Et même pire puisque si je vous reprends c’est même le contraire.

            L’espace vital de Hitler le 3ème Reich a été une expansion de force qui correspond peu ou proue à l’union européenne d’aujourd’hui …
            De même Napoléon et ses conquètes , de même l’Empire Romain.

            Conclusion , bien que la mondialisation ( donc l’inverse du protectionnisme on est d’accord .. ) par l’économie ou par la guerre de force ne soit pas le prélude aux grands conflits nécéssairement à chaque fois , il apparait que c’est un excès de mondialisation par la guerre ou par l’économie qui s’avère être le cadre , le plus souvent , des grands conflits.

            Désolé mais réfléchissez avant de poster et surtout ici , conseil d’ami !

              +2

            Alerter
            • step // 26.01.2017 à 15h04

              la guerre est lié au protectionnisme dans la mesure ou certains ne respectent pas le droit des pays de l’appliquer.

              Ce n’est pas du protectionnisme dont on doit se méfier, mais des pays à vocation messianique à déficit chronique. Eux vont fuir en avant en rentrant dans le lard de tout pays qu’ils pourront piller, que ce pays soit libre-échangiste ou non, le tout en arguant de leur “droit naturel” ou du “bien” dont ils sont le mètre étalon.

              Inutile de regarder de l’autre côté de l’océan, il y en a plein ici en Europe, dont la France.

                +0

              Alerter
      • Mondran // 25.01.2017 à 09h57

        Ce lien entre protectionnisme et conflits n’existe pas. De 1945 à 1980, le monde occidental était nettement plus protectionniste qu’il ne l’est aujourd’hui et il facile de constater que les seuls grands conflits de cette époque, les guerres de Corée et du Vietnam ne relèvent en rien du protectionnisme. De même plus avant, la seconde guerre mondiale a peu à voir avec le commerce.
        Le bilan du libre échange sous la férule du capitalisme actionnarial est sans ambiguïté : destruction massive de l’environnement, intense extinction des espèces, explosion des inégalités sociales qui génèrent nettement plus de conflits à l’intérieur d’Etats très fragilisés que les conflits interétatiques d’autrefois.
        Trump n’est pas la solution. Il est le symptôme du dérèglement politique complet entraîné par l’idéologie du capitalisme actionnariale et du libre échange généralisé.

          +15

        Alerter
        • BEOTIEN // 25.01.2017 à 19h27

          Justement parce que depuis 45 la dynamique à été celle du libre échange qu’on a économisé les canons. Les maux que vous déplorez (à raison) en ayant démontré l’efficience (à l’exception des guerres pour le pétrole et le “containement” de l’URSS).

            +0

          Alerter
          • Catalina // 25.01.2017 à 20h57

            donc du coup, aucun canon n’a été évité et m^me pire, ils ont proliféré. Regardons les dates.Vous exagérez Béotien en excluant les “des guerres pour le pétrole et le “containement” de l’URSS).” vous exonérez le libre échange car vous lui permettez toutes ses agressions. de 45, à nos jours,toutes ces guerres ont eu pour but “des guerres pour le pétrole et le “containement” de l’URSS).” et en fond écran, la Chine.

              +3

            Alerter
          • nico // 26.01.2017 à 07h52

            Encore une fois vous dites n’importe quoi.

            Il n’y a jamais eu autant de conflits armés , de guérillas et de terrorisme depuis que la mondialisation a gagné toute la planète.

            Et en plus des conflits qui durent et qui ne trouvent pas d’issue.

            Bon sang mais avant d’écrire ici , renseignez vous quoi !

              +3

            Alerter
    • aleksandar // 25.01.2017 à 13h03

      Vous oubliez le principal.
      Sil n’avait pas été élu, nous aurions en ce moment Killary en train d’essayer d’implanter sa no-fly zone en Syrie, ce qui amènerait à une confrontation avec les Russes et probablement à une guerre mondiale.
      Rien que ça c’est deja énorme.

        +28

      Alerter
    • Chris // 25.01.2017 à 18h23

      Y compris son intention de réduire le fonctionnariat fédéral :
      Trump veut dompter la fonction publique
      http://affaires.lapresse.ca/economie/etats-unis/201701/25/01-5062926-donald-trump-veut-dompter-la-fonction-publique.php
      Gel immédiat des embauches de fonctionnaires fédéraux pendant 90 jours, «sauf pour les militaires», a-t-il déclaré.
      Selon J. David Cox Sr, président du syndicat AFGE, le décret profitera aux sous-traitants omniprésents dans les administrations, cinq millions dit-il à l’AFP, bien que la circulaire interdise de remplir les postes vacants par des prestataires. «Si on voulait vraiment curer le marigot, on réduirait toute cette sous-traitance», relève-t-il.

        +0

      Alerter
  • s // 25.01.2017 à 01h12

    On vous avait bien dit que cet homme était dangereux. Vous vous rendez compte, tenir une promesse électorale !

      +102

    Alerter
    • BEOTIEN // 25.01.2017 à 01h57

      Il est à craindre que ce soit son seul mérite. Et comme ces promesses promettent le pire pour la plupart de ceux qui l’ont élus, tous les déjà laminés par les inégalités qui vont l’être encore plus par tous les cadeaux qu’il va faire à ses seuls copains banquiers et autres rapaces… CQFD

        +6

      Alerter
    • Steph // 25.01.2017 à 09h15

      Oui mais c est strategique, n oublions pas que le CETA est un copie colle du TAFTA et que celui-le n est pas mort.

        +6

      Alerter
    • Fidelio // 25.01.2017 à 13h52

      Hollande avait aussi tenu certaines promesses électorales, comme le mariage pour tous. Pas de raison donc de s’emballer comme si ces premières mesures sonnaient la fin de la domination de l’oligarchie sur nos “démocraties”. Trump est un ultra conservateur. Il n’est pas là pour rendre le pouvoir au peuple, comme il l’a annoncé (comme Obama lors de sa propre investiture d’ailleurs), le pouvoir est bien trop précieux pour cela. Il n’agira que pour défendre les intérêts de son pays, pas de son peuple, de son pays, donc des dominants. Il n’est pas fou, ni révolutionnaire. Donc quand on voit certains commentateurs se réjouir comme si la marche du monde en était ébranlée…
      Par contre, un des points particulièrement inquiétants, pour l’avenir de l’humanité, c’est son climatosepticisme et son refus de toute transformation, pourtant impérative, du capitalisme. Il ne s’agit bien sûr pas d’un plan à court terme, ni même sur la durée de son mandat, mais d’initier une voie pour les 20 prochaines années. Howard Zinn expliquait bien comment, depuis la naissance de la démocratie US, l’oligarchie s’est toujours appliquée à se maintenir au pouvoir, en annihilant toute contestation populaire intérieure. C’est intrinsèque au système US. Donc, un ou 2 traité commercial en moins, à part exciter certains de ses partisans comme si ils en ressortaient nécessairement gagnant, ne va rien chambouler à mon humble avis.

        +6

      Alerter
      • Fidelio // 25.01.2017 à 15h07

        En complément de mon précédent commentaire: La véritable alternative (même s’il faut rester prudent avec les exemples malheureux que nous avons connus, notamment avec Syriza) était incarnée par B. Sanders. Il paraissait le seul à insuffler une autre voie, une autre dynamique. Mais Killary et sa caste l’ont tué. Il était infiniment plus dangereux que cette marionnette de DT.
        L’élimination de Sanders n’était qu’une énième démonstration de l’establishment US dans son contrôle absolu de la vie politique US. Il était impérieux de canaliser les aspirations du peuple, victime de la sauvagerie de l’ordre libéral, par un milliardaire vulgaire, plutôt que par un “dissident” du parti démocrate qui pointait son doigt sur l’accaparement sans précédent des richesses par la caste.

          +3

        Alerter
      • BEOTIENQUE // 25.01.2017 à 21h02

        “Il n’agira que pour défendre les intérêts de son pays, pas de son peuple, de son pays, donc des dominants. Il n’est pas fou.”

        Vous avez on ne peut plus raison dans la première phrase. La seconde… voir. Parce que si pas fou, il au moins de sérieux problème de self-contrôle. Et, à en juger par ses casseroles, il est tout sauf encombré par son… sur-moi.

        Éléments d’information https://youtu.be/h4EQxQ48Skc

          +0

        Alerter
        • claudine colin // 26.01.2017 à 11h43

          moi je crois qu il sait tres bien ce qu il fait !!
          s il reussi a faire retravailler le peuple ,comme il l a dit, il sait qu il aura le maximum de contents, et ça fera sa force.
          je crois meme que ce qui fait peur ,ce n est pas sa dangereusité, c est qu il reussisse.

            +2

          Alerter
          • step // 26.01.2017 à 15h15

            Imaginer qu’il réindustrialise le pays et améliore le vécu de la population salariée (en goinfrant la bourgeoisie américano-américaine) via la protectionnisme, sacré accroc à la doxa libérale c’est certain.

              +1

            Alerter
            • Fidelio // 26.01.2017 à 19h52

              Imaginer cela impliquerait un changement de paradigme dans le système actuel: la réindustrialisation du pays ne pourra passer que par le sacrifice des dividendes, puisque les salariés US ne sont pas au même tarif qu’à la frontière sud ou de l’autre côté du pacifique. A moins de rétablir l’esclavage? Reste à savoir si le capitalisme US accepterait cela et avant même cette question: est-ce qu’un milliardaire US pourrait initier un tel changement? J’aimerais bien y croire, mais je doute vraiment que Trump nous fasse du Sanders, voire du Mélenchon.

                +0

              Alerter
  • Nerouiev // 25.01.2017 à 03h57

    Trump ne le sait peut-être pas mais il fait ce que dame Nature aurait souhaité que l’on fit à sa place. En même pas deux siècles on lui a pris la moitié de ses réserves au nom d’un marché généralisé promis à n’être plus qu’une fabrication de gâchis. L’obligation au repli sur soi-même est aussi une façon de repenser notre façon de vivre et consommer le temps que nous trouvions comment faire durer, voire créer, ce qu’il nous faut pour plus longtemps encore.

      +16

    Alerter
    • BEOTIEN // 25.01.2017 à 19h01

      ” il fait ce que dame Nature aurait souhaité ” vous parlez bien du type qui nie le réchauffement et veut relancer l’exploitation du charbon ?????

        +2

      Alerter
  • PatrickLuder // 25.01.2017 à 05h15

    Sans connaître ET COMPRENDRE cet accord et ses multiples implications (à tous niveaux), il n’y a aucun droit de le défendre ni de le critiquer => Sauf que la seule chose que l’on peut en dire est que cet accord provient des lobbys des multinationales et de la (haute) finance …

      +5

    Alerter
    • Ovuef2r // 25.01.2017 à 06h43

      Il est difficile d’en connaître le fond car il est très difficile d’avoir accès aux documents et interdit de prendre notes ou photos. Rien que ça, pour moi, suffit à mette une lourde suspicion sur le contenu…Si le fond avait été, par exemple, de faire rembourser par les banques et les multinationales l’argent utilisé à les renflouer en 2008 je doute qu’il ait été protégé en lecture comme c’est le cas ici.

        +21

      Alerter
      • gracques // 25.01.2017 à 07h05

        Ne pas raconter n’importe quoi !
        Les négociation du TAFTA (Europe /USA) sont secrètes , le texte définitif ne peut être que public ! C’est un texte normatif (une ‘loi’) et pour être appliqué …… ben faut le connaître.
        Mais effectivement au fonds qu’une négociation d’un traité economique soit tenue secrète ….. est la quasi preuve que seuls certains intérêts seront pris en compte …. très exécuté ment se qui se passe dans l’élaboration du droit européen , beaucoup de ‘travail’ en amont par des ‘consultations’ très ciblees.
        Au fait hier j’ai regarde une vidéo d’une leçon au collège de France sur la ‘gouvernance par les chiffres , la dernière sur douze est tout à fait remarquable et nous explique la logique du monde dans lequel nous vivons. PS cette vidéo nous avait été recommandée par un message de ce blog … merci à celui qui l’à indiquée.

          +7

        Alerter
      • LBSSO // 25.01.2017 à 07h54

        la Nouvelle Zélande dévoile l’intégralité(?) du texte du Partenariat transpacifique

        http://www.lemoci.com/actualites/pays-marches/libre-echangetpp-la-nouvelle-zelande-devoile-lintegralite-du-texte-du-partenariat-trans-pacifique/

        Puis la Maison Blanche a également publié l’intégralité (?) du texte à son tour en début de journée le 5 novembre.

        https://ustr.gov/trade-agreements/free-trade-agreements/trans-pacific-partnership/TPP-Full-Text

          +4

        Alerter
        • Kiwixar // 25.01.2017 à 08h59

          Oui, la démocratie en NZ fonctionne encore assez bien.
          C’est aussi un des pays les moins corrompus de la planète (n°1 à égalité avec le Danemark) :
          http://www.nzherald.co.nz/nz/news/article.cfm?c_id=1&objectid=11788682

          Mais, bon, une grande partie des lois du Danemark sont faites à Bruxelles, donc on peut dire que le Danemark est aussi pourri que le royaume du Danemark.

            +6

          Alerter
        • Clémentine // 25.01.2017 à 10h16

          Merci pour le lien ! Même si on ne sait pas si le texte publié est complet.

            +1

          Alerter
  • LBSSO // 25.01.2017 à 07h30

    Cet accord TPP était un moyen pour les US “d’acheter” les pays signataires (en “sacrifiant” certains secteurs de l’économie américaine en faveur d’autres) en vue de contenir l’influence chinoise.
    D Trump se prive donc de cet outil (respectant ainsi sa promesse) et certains partenaires signataires de cet accord sont “furax”.
    Quelles cartes va t il abattre à présent pour poursuivre cette stratégie de “pivot” vers la Chine et s’assurer une pérennité des alliances dans la région? J’en vois deux:
    -renforcement des accords bilatéraux avec les ex signataires.
    -souffler sur les braises en Mer de Chine et dans cette région pour se rendre militairement indispensable à ceux tentés de se tourner trop rapidement et opportunément vers la Chine.Ce dernier point m’inquiète.

      +6

    Alerter
    • vlois // 25.01.2017 à 08h44

      Etait-il nécessaire de faire ce TPP pour accrocher les pays de la zone Pacifique dont le Vietnam alors que la Chine inquiète et excède ses voisins proches ? Notamment en Mer de Chine.

        +1

      Alerter
    • Dominique // 25.01.2017 à 17h43

      @LBSSO
      Bonjour. Par rapport à la Chine, selon ses dires, Trump ne va appliquer aucune des deux solutions que vous avancez, mais simplement relever les taxes d’importation. En faisant cela, il s’affranchit de tous ces accords foireux.

        +1

      Alerter
      • LBSSO // 25.01.2017 à 19h49

        @Dominique
        Bonsoir. DT est un homme de deals qui cherchera son avantage.

        -Comme on dit aux échecs:
        “la menace [d’une taxation] est plus forte que son exécution”.Surtout quand l’adversaire est plus faible…

        -Cela n’empêchera quelques coups de bâton:
        “Cinq ou six coups de bâton, entre gens qui s’aiment, ne font que ragaillardir l’affection”
        (Molière)

          +2

        Alerter
  • Werrebrouck // 25.01.2017 à 08h34

    Il est certes assez agréable que les premières décisions soient conformes aux promesses. Bien sûr la fin du libre échange n’est pas une affaire simple à régler et on pourra trouver quelques réflexions sur:
    http://www.lacrisedesannees2010.com/2017/01/le-plan-trump-et-le-dollar-comme-monnaie-de-reserve.html

      +1

    Alerter
  • Duracuir // 25.01.2017 à 09h52

    Ce que nos chers medias ne disent pas, c’est que pour ça, il a été chaleureusement applaudi par tous les syndicats et même Bernie Sanders.
    Mais chuuuut

      +11

    Alerter
    • BEOTIENQUE // 25.01.2017 à 22h22

      Ce que personne ne dit c’est ce qu’annonce une guerre monétaire. Ni qui a les porte-avions et les missiles qui ont permis (jusqu’à présent la prééminence du $). Ni qui fait de considérables effort pour en doter un pays, bientôt première puissance économique de la planète dont la population est quatre fois celle des US. Se méfier de ce que notre éthologie partage avec celle des autres primates en nous portant à suivre celui qui parle plus fort, roule plus ses muscles et pointe plus le menton. Ces démagogues qui ne savent voir que leur intérêt dans l’ici et maintenant en oubliant la réalité des rapports de force dans le temps long ont trop démontré leur capacité à mener aux pires malheurs les populations qu’ils ont séduit.

        +1

      Alerter
      • tepavac // 25.01.2017 à 22h45

        Les populations “Chinoises” sont bien “gardées”, et bien obéissantes. Les maîtres n’ont pas de soucis avec elles, mais plus avec les populations Européennes qui la ramène de plus en plus pour des broutilles comme la corruption de leur élus, les inégalités, les injustices pour ne pas dire le viole de nos intégrités morales.

          +0

        Alerter
  • christian gedeon // 25.01.2017 à 10h07

    Depuis plus de trente ans,j’ai pris conscience de la terrible arnaque qu’on appelle “les libertés”,pas la Liberté,hein,”les “libertés”…sous ce vocable magique on a libéré les transferts de capitaux,les délocalisations,mis en place les optimisations(sic!) fiscales,les ingérences humanitaires(resic!) et j’en passe et des meilleures. Pour camoufler ces forfaitures,on a donné des “libertés sociétales” et ouvert à fond le robinet des subventions,allocations et autres déplacements sans frontières…il fallait bien zouiller le gogo qui pendant quelques décennies a trouvé que tout çà était Fooormidable. Une (toute ) petite prise de conscience semble se dessiner.Mais peut-être trop peu et trop tard. Les leviers de pouvoir sont tellement concentrés.Un exemple? La Cour de je ne sais quoi britannique essaye par tous les moyens d’empêcher le Brexit,sous les apparences de la “légalité”…vous vous rappelez de notre référendum sur l’Europe? ben les british(de l’establishment) s’y mettent aussi. Ce que le (sale et populiste,forcément)) peuple a décidé,l’establishment peut le défaire…il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet. C’est bien triste.

      +5

    Alerter
    • Chris // 25.01.2017 à 18h35

      Sauf que le Parlement britannique ne s’opposera pas au Brexit, tradition démocratique oblige. Le gouvernement May a sa confiance et la garde.
      Autre “avantage” du jugement rendu par la Cour, c’est que les parties constituantes du Royaume Uni (Ecosse, Pays de Galles, etc…) ne peuvent plus prétendre à s’extraire du Brexit.

      Je vous livre les explications politico-constitutionnelles de mon compagnon britannique…

        +2

      Alerter
  • christian gedeon // 25.01.2017 à 10h16

    Je me permets de poursuivre sur le sujet. Dans les années 1960 et 1970 et même jusqu’au début des années 1980,le “monde ” était ouvert,en quelque sorte…le routard,et même le moins routard,pouvait prendre la route et aller au Népal(au hasard),en passant par la Turquie,un petit détour au Liban,repartir par la Turquie en traversant le nord de la Syrie,passer en Iran,par l’afghanistan,ou le Pakistan par le Cachemire,traverser l’Inde et arriver à sa destination mythique…aujourd’hui,grâce à la globalisation et ses conséquences,c’est FINI… en Afrique,même chose.Le Dakar a émigré… au fur et à mesure qu’on nous bourre le mou avec le village global et autres fariboles les terrae incongnitae se multiplient… que chacun en tire les conclusions qu’il voudra…c’est bien triste.

      +19

    Alerter
    • Chris // 25.01.2017 à 18h40

      J’approuve à 1000% (je me trumpettise !).
      Le village global devient de plus en plus morne et de moins en moins sûr.

        +5

      Alerter
    • yann 35 // 25.01.2017 à 21h44

      bien vu … et peut-être pas un hasard si le Guide du Routard vient de sortir une édition consacrée à la bourse : http://www.capital.fr/bourse/actualites/le-guide-du-routard-sur-les-sentiers-de-l-investissement-en-bourse-1200853
      !!! triste époque en effet …

        +4

      Alerter
      • tepavac // 25.01.2017 à 22h58

        Pas triste époque, mais triste intelligence, vu qu’il y en a encore tant qui acceptent sans broncher, des vessies pour des lanternes pourvu que ce soit leur idole qui le prétend.
        Et bien vu Christian G, le parallèle est lumineux…

          +2

        Alerter
        • christian gedeon // 26.01.2017 à 14h13

          Merci. Et en réalité, à une époque où le fact checking est devenu très à la mode,la “pensée”(sic!) mainstream continue à répandre cette idée complètement absurde que le libre échangisme globalisé,c’est la paix.On voit bien que c’est au contraire la guerre,de plus en plus présente,sous toutes les latitudes.Et puis,qui peut être assez idiot pour croire qu’importer,au hasard,des poires de Chine(çà existe) ou des tee-shirt du Bangla Desh est un grand pas pour l”humanité”? Les forces vives des pays de délocalisation sont détournées du développement de leur propre économie,au profit des “échanges internationaux” et au détriment évident de leur auto suffisance alimentaire et dans les domaines de base. Qu’on réfléchisse,c’est juste dégueulasse!

            +0

          Alerter
    • step // 26.01.2017 à 15h44

      le pire c’est que j’ai vécu cette époque, et que je ne suis pas dans les “vieux”. A la frontière du mali, il y avait du trafic c’est certain, mais fait par des gens qui modulo le fait que tu transporte un ou deux hommes à eux, prenaient le thé avec toi, t’indiquais les trucs sympa à voir dans la région, et te négociaient les bonnes relations avec les ethnies que tu allais croiser.
      Je me souviens au tchad avoir pu accéder à un site de fouille fermé modulo la réparation d’un moteur de pompe à eau dans un village.

      On a perdu le liant entre les hommes, maintenant on est soit ami, soit ennemi, et ce, sans dosage de l’hostilité. Si depuis le millénaire il y a eu un progrès sur ce point, c’est une progression de la sauvagerie.

        +0

      Alerter
  • Louis Robert // 25.01.2017 à 10h46

    Bienvenue à l’ère du “Regional Comprehensive Economic Partnership (RCEP)”, mis de l’avant par la Chine:

    partenariat économique régional complet,
    inclut 10 nations ASEAN, Japon, Corée du Sud, Inde, Australie, Nouvelle Zélande,
    objectif, devenir le plus important accord de libre échange au monde,
    regroupe 46% de la population mondiale,
    produit intérieur brut (GDP) $ 17 trillions,
    40% du commerce mondial.

    https://www.sott.net/article/334794-Pepe-Escobar-All-Aboard-the-Post-TPP-World

      +4

    Alerter
    • christian gedeon // 26.01.2017 à 14h16

      C’est aussi mauvais que le Tafta,le Ceta et autres fariboles…le “libre échange “(au sens de ces traités) ,où qu’il soit, et quels qu’en soient les partenaires,est l’autre nom de la domination et la guerre économique totale.

        +0

      Alerter
  • serge // 25.01.2017 à 16h17

    Et pendant ce temps, la commission européenne vient de valider le CETA. Incessamment sous peu le parlement européen va le valider aussi (c’est juste une chambre d’enregistrement) et passage devant les parlements nationaux qui, jusqu’à présent, ne se sont pas trop opposés. Bref, l’UE continue son bonhomme de chemin… Qu’est ce que les entreprises américaines doivent se marrer!

      +6

    Alerter
  • Alain Cavaillé // 25.01.2017 à 16h24

    ” le nec plus ultra de tous les traités de libre-échange”…..ça, c’est bien la meilleure de l’année !
    Un traité parfaitement LÉONIN qui mettait tous les signataires sous la coupe économique et judique
    des USA…Bravo et merci, Monsieur Trump !!!
    On respire.

      +8

    Alerter
  • Fritz // 25.01.2017 à 22h56

    Un dessin tout en finesse, tout en respect de la personne humaine :
    http://www.courrierinternational.com/dessin/etats-unis-la-face-la-plus-immonde-de-donald-trump

    Publié dans la presse respectable.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications