Les Crises Les Crises
17.septembre.201517.9.2015 // Les Crises

“Élections régionales en Russie : l’opposition dénonce des fraudes”, par Miriam Palisson

Merci 0
J'envoie

Ah, enfin de la belle information, avec de la vraie neutralité journalistique…

J’imagine qu’axer 75 % sur les propos d’une opposition marginalisée (et oui, qui dit peut être des choses vraies !), sans =même interroger la vraie opposition à Poutine (les communistes, ou l’extrémiste Jirinovski, la journaliste n’a pas leur 06 ?), c’est déontologique

Tiens, comme il a des lecteurs en Russie, votre témoignage est bienvenu en commentaire

Source : Miriam Palisson, France TV info, 14/09/2015

Élections régionales en Russie : l’opposition dénonce des fraudes

Ah, c’est du titre ça…

«Ces élections sont un cadeau d’anniversaire pour Medvedev», tweete TV Rain, chaîne indépendante d’opposition. Le Premier ministre russe fête en effet ses 50 ans ce 14 septembre.

Les Russes votaient le dimanche 13 septembre pour élire leurs représentants régionaux. Les résultats confirment la victoire écrasante et attendue du parti de Vladimir Poutine, Russie unie, et l’isolement de l’opposition, écartée des listes électorales.

Ce dimanche 13 septembre avait lieu en Russie un scrutin régional dans une moitié des 86 unités administratives du pays. Il s’agissait pour 59 millions d’électeurs de désigner gouverneurs de région, parlements régionaux, chefs de districts et députés municipaux. Le système russe des régions, complexe, se compose de républiques, kraï (territoires), oblast (régions), okroug(districts autonomes), plus deux villes indépendantes : Moscou, Saint-Pétersbourg. Auxquelles est venue s’ajouter Sébastopol depuis l’annexion de la Crimée,

L’UE “s’élargit” (généralement sans référendum), mais la Russie “annexe”, hein…

en 2014. Le système a été réformé la même année, soi-disant pour une meilleure autonomie, mais les experts redoutaient que le caractère moins direct du vote conduise les gens à se désintéresser de la politique. De fait, l’abstention est estimée à environ 80%. Ces élections sont considérées comme une répétition générale pour les législatives de 2016.

Victoire du parti de Poutine en l’absence d’opposition

Le Premier ministre Dmitri Medvedev s’est déjà félicité le lundi 14 septembre au matin de la nette victoire (attendue : 67 % des intentions de vote) du parti de Vladimir Poutine, Russie unie, confirmée par les premiers résultats. Le Parti communiste, lui, était crédité de 10 % environ. L’opposition ne représente qu’un poids négligeable dans les urneset dans les têtes, selon le site pro-Kremlin Sputnik.

Parce que les communistes, ils ne sont pas dans l’opposition, hein…

Le parti libéral centriste Iabloko était crédité de 1%, comme RPR-Parnas, celui de Boris Nemtsov (l’opposant assassiné en pleine rue le 27 février 2015).

GROS succès les libéraux… On comprend qu’avec une telle ferveur populaire, Poutine fasse exécuter tous les leaders devant chez lui…

Onze autres candidats d’opposition libérale seulement, souvent issus de mouvements très locaux, ont pu se présenter dans tout le pays.

L’opposition, qui s’était organisée cet été en Coalition démocratique, a été écartée des listes. Le RPR-Parnas, qui ambitionnait de présenter des listes dans quatre régions, a dû se contenter de deux candidats dans celle de Kostroma. Les commissions électorales ont refusé d’enregistrer la plupart de ses listes sous des prétextes dénoncés par leurs militants comme fallacieux.

Le parti de Nemtsov et l’opposant Navalny dénoncent des fraudes

Dans la journée de dimanche, Mikhaïl Kassianov, cofondateur du RPR-Parnas et ancien Premier ministre, a dénoncé sur Twitter des «fraudes massives» dans la région de Kostroma, qui «remporte la première place en termes de fraudes électorales», selon Alexeï Navalny. A l’issue du scrutin, l’opposant a fait part de son intention de porter plainte pour une vingtaine de cas de fraude. Selon lui, les sondages de sortie des urnes donnaient à Parnas 6%, assez pour faire entrer un député à l’assemblée locale, relate Libération. «En Russie, c’est comme ça : aujourd’hui les sondages montrent 6%, mais demain nous pouvons nous réveiller avec 1%», a-t-il déclaré à l’AFP. La Coalition démocratique aura finalement réuni 2,6 %.

GROOOOOS SUCCÈS

Amusant, certains rêveurs font mine de ne pas savoir que le plus grand pays de la planète, dont on a cassé l’État il y a 20 ans n’est pas aussi bien administré que chez nous, qu’il y a des zones, sinon de non-droit, de droit limité, et qu’il y a des fraudes, qui touchent d’ailleurs tous les partis…

«Les élections à Kostroma. Et en général», tweetait Navalny au lendemain du scrutin.

(«Pouvoir» contre «Opposition» : échec et mat)

Au soir du scrutin, l’ONG Golos, qui surveille les élections en Russie, recensait près de 1.600 cas de fraudes dans le pays, et la commission électorale nationale faisait état de 60 plaintes.

A Kostroma, un scrutin perturbé après une campagne mouvementée

A Kostroma (300 km au nord-est de Moscou), la police a fait irruption, soi-disant pour un conflit entre plusieurs individus, dans les locaux d’Open Elections – une branche d’Open Russia, mouvement d’opposition fondé par l’ancien oligarque Mikhaïl Khodorkovski, qui soutient la Coalition démocratique.

Ben voui, parce que les oligarques, ils soutiennent à fond la démocratie, c’est bien connu

Les militants ont dit avoir été enfermés dans leurs locaux et avoir vu un homme armé. Selon Navalny, il s’agissait d’«expulser les observateurs hors des bureaux de vote».

Des militants font un selfie avec Alexeï Navany. A droite, Ilia Iachine, candidat à Kostroma pour le RPR-Parnas, que codirigeait l’opposant assassiné Boris Nemtsov. ©


Les Russes sont dans leur grande majorité très méfiants envers Parnas, accusé d’être financé par les Etats-Unis. Ce que n’hésitent pas à affirmer des électrices interrogées à la sortie des bureaux de vote, relate la Croix. «Je sais que Parnas se présente, les Américains les soutiennent», affirme l’une d’elles, tandis qu’une retraitée estime que Parnas «a été acheté par les Américains». Une accusation portée aussi par un reportage diffusé par une chaîne de télévision locale.

Rôôôô les gens sont mauvaise langue quand même… Encore des complotistes je pense…

La campagne s’est déroulée avec beaucoup de difficultés. Une des bénévoles qui y a participé avec Ilia Iachine, l’un des proches collaborateurs de Nemtsov, la raconte pour l’EchoDeRunet, rubrique de Global Voicesdédiée à la Toile russe. Aussitôt après leur arrivée, dit-elle, sont apparus des tracts contre leur action, promettant viols, pillages et assassinats «comme en Ukraine».

Rôôôô les gens sont mauvaise langue quand même… Encore des complotistes je pense…

Le principal organisateur, Andreï Pirovarov, a ensuite été inculpé pour «accès frauduleux à des informations protégées par la loi» et «complicité d’abus de pouvoir de fonctionnaire». Dimanche soir, une grosse somme d’argent a été saisie dans les bureaux d’Open Russia. Les responsables du mouvement expliquent aujourd’hui qu’elle était destinée à acquitter la caution de Pirovarov. Ilia Iachine, l’un des candidats, a lui aussi été arrêté brièvement.

Ca marche bien les ventes de muguet là-bas on dirait…

Des élections sur fond de mécontentement social

Ce scrutin s’est déroulé sur fond de mécontentement dû à la crise économique qui s’est installée dans le pays après la dégringolade du rouble. Un mécontentement occulté par les partis, les syndicats et les médias, dont les principales chaînes de télévision, occupées à faire de la propagande pro-Kremlin. Le hashtag ToшнитОтВыборов (DégoûtéDesElections) était en bonne place le 13 septembre dans les tendances Twitter.

Si Twitter le dit alors…

La défaite de la Coalition démocratique n’a pas calmé ses adversaires, qui ont lancé une campagne d’affichage haineuse.

Ben oui, avec 1 à 3 % des voix, les adversaires avaient perdu le sommeil, rongés par l’inquiétude…

«Sorry, we failed !» («Désolés, nous avons échoué») clame une affiche placardée en face de l’ambassade américaine à Moscou représentant les candidats sur un siège de toilettes, pantalon baissé, tandis qu’une autre les montrant en train de boire la tasse est légendée «Kostroma n’a jamais porté chance aux étrangers. Cf. Soussanine» – paysan russe considéré comme un héros national qui en 1613 conduisit les ennemis polonais dans les marais kostromiens. Ambiance

Ca, ce n’est pas du journalisme de comptoir, bravo !


Edit : un sondage de qualité sur le JDD :

Bon, ben les lecteurs ont peu suivi (attention, ce n’est évidemment pas du tout un sondage représentatif !) :

Je vous passe surtout l’info du débat de ce soir, qui s’annonce très bien avec Myard et Sapir !

LCP ce jeudi soir – émission Ça vous regarde à 19h45

Invités :

Jean-Marc Germain, député PS des Hauts-de-Seine

Jacques Myard, député Les Républicains des Yvelines

Jacques Sapir, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Études en Sciences Sociales et animateur du blog RussEurope

Jean-Sylvestre Mongrenier, chercheur à l’Institut Français de Géopolitique

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Alain C // 17.09.2015 à 07h59

Bonjour à tous,

Je vis à Moscou, et j’ai donc appris qu’il y avait eu des élections en Russie grâce aux Crises.fr, le meilleur organe d’information de la planète 🙂

Il faut dire que Moscou n’était pas concerné par ces élections, qui était régionales, donc on en n’a pas beaucoup parlé…

Concernant l’opposition, c’est surtout Navalny qui est connu, notamment pour son soutient à l’occident (et inversement),

et évidemment Jirinovski qui représente le fou du roi, l’empêcheur de tourner en rond, le trublion qui divertit les débats télévisés

Ceci dit, ce dernier est plutôt bien respecté d’après ce que je ressens, très intelligent et le seul qui représente une vrai sentinelle, celui qui met en évidence les grains de sables dans le système, et que même le pouvoir en place semble respecter.

Bref, l’opposant utile et plutôt constructif me semble-t-il.

Navalny est plutôt le cheval de Troie. Celui qui maintient la flamme du rêve américain et européen, et qui recueille un bon succès auprès des jeunes cadres qui rêvent tous de venir “vivre libres”, …. dans nos belles démocraties…

A noter qu’il y a depuis quelques années un vaste mouvement de retour au pays de ceux, nombreux, qui étaient partis il y a une dizaine d’années (et je ne parle pas des oligarques qui ramènent une partie de leur fortune, encouragés par Poutine).

Alors, le régime de Poutine, une dictatures? une vrai démocratie?

C’est un peu plus compliqué que ça, et je pense que les européens qui viennent “humer l’ambiance” en venant quelques jours visiter “l’opposition” ne peuvent certainement pas comprendre ce qui s’y passe.

Si la Russie est une dictature, …. vive la dictature !!

Est-ce que la Russie est une “vrai” démocratie ?

Moi je dirai oui, mais afin qu’elle ne tombe pas dans l’anarchie (ce qui ne manquerait pas de se produire si on laissait faire les américains et tous ceux qui auraient intérêt, et qui souhaitent déstabiliser la Russie), on a un pouvoir que certain veulent qualifier de “fort”, moi je dirai un pouvoir vigilant sur la cohésion, la stabilité et la défense nationale.

Ce que je veux dire par là, est que toute personne ou groupe d’individus qui mène des actions propre à emm…der le pouvoir en place s’aperçoit qu’il ne font pas face à un pouvoir mou et indécis comme en europe par exemple.

Mais si vous vivez tranquillement sans velléité de pertuber la vie de la nation, alors vous êtes tranquiiiillllles …. on ne connait pas ça en France.

Personne ne vient vous importuner

Vous ne croulez pas sous les factures chaque matin en partant au boulot.

Il n’y a pas de flics ou de contractuelles vous guettant à chaque coin de rue avec un radar ou un carnet à souche

Il n’y a pas de redevance de ceci, de taxe de cela, de pénalité parce que vous auriez manqué deux jours pour payer vos charges ou je ne sais quoi.

Il y a très peu de parking payants à Moscou et on trouve toujours une petite place pour se garer…. gratuitement

Ceci dit il y de nombreux bouchons à Moscou, essentiellement parce que les gens sont incroyablement indisciplinés, je ne vais pas m’attarder la-dessus, mais c’est assez étonnant à voir

Le seul vrai “problème” en Russie, c’est la corruption généralisée.

Tout le monde se sert dans la caisse, TOUT LE MONDE, ça va du postier du coin à l’oligarque, en passant par le flic de quartier et les élus locaux !!

ainsi que la garde barrière du parking privé en bas de votre immeuble

et il est ainsi facile “au pouvoir en place” d’avoir des bras de levier pour régler tous les “problèmes”

Ce qui est remarquable cependant c’est que les gros poissons se servent dans la manne pétrolière, l’énergie, les grands travaux, etc, et non dans les poches du peuple, comme ça se pratique chez nous.

Donc, le petit peuple n’est pas vraiment impacté par cette gabegie, qui crée beaucoup de millionnaires,… qui consomment à outrance, sans se cacher, et font tourner l’économie.

Le taux de berlines étrangères, de gros 4×4 de luxe, de Porshes, Ferrari et autres Bentley est impressionnant à Moscou.

Et tout le monde tient à s’acheter (généralement à crédit) une voiture neuve, forcément étrangère, et si possible plus belle et plus chère que celle du voisin (on a une mentalité de pays émergeant ici…)

Certains diront que cela doit se ressentir forcément au niveau du peuple, l’argent détourné n’étant pas utilisé pour l’entretien des routes, les hôpitaux, etc…

Et bien non.

Les routes sont refaites pratiquement en continu, et elles sont d’une qualité absolument identique à nos autoroutes européennes.

Il y a 5 périphériques à Moscou. Tous sont en parfait état.

Il y a 10 autoroutes qui permettent de quitter Moscou. Toutes sont parfaites (certaines en cour d’achèvement) jusqu’à 150 kilomètres de Moscou au moins (je ne suis pas allé voir plus loin)

Bien sur, dès qu’on rentre dans la campagne, c’est une autre histoire, mais si l’on tient compte qu’il y a moins de 20 ans, le pays était totalement en ruines, les progrès réalisés en 15 ans sont absolument époustouflant, et ça, c’est vraiment une qualité intrinsèquement Russe :

La capacité incroyable de faire des “miracles” en un temps record, avec des moyens qui nous sembleraient dérisoires.

C’est pourquoi tous ceux qui voudraient “s’attaquer” à la Russie feraient bien d’y réfléchir à deux fois : il n’ont pas idée des capacités de ce peuple à combattre les aléas de la vie.

Concernant le système de santé, je le trouve supérieur à ce que nous connaissons en France (je ne vais pas rentrer dans les détails)

Concernant l’éducation, c’est un modèle, qui a produit de grands esprits, qui continuera à le faire, et qui n’est pas encore trop pollué par les errements de nos systèmes à nous. Beaucoup plus sain et respectable.

Bref, loin de l’image de tyrannie rétrograde avec un peuple martyrisé par un pouvoir despotique et sans partage, le Russie me semble un pays entré de plein pied et à marche forcée dans le modernisme le plus respectable, et dont le gouvernement, conscient des devoirs qui lui incombent (étonnant, non?), donne l’impulsion et la direction à suivre pour que la Russie devienne l’un des grand pays du futur, tout en écartant tout esprit d’hégémonisme totalitaire, contrairement à ce qu’on raconte.

Certain diront sans doute que je présente une vision idyllique, sans rapport avec la réalité (qu’ils imaginent)

Pays idyllique la Russie ?

Non, bien sur, vous en connaissez un (à part dans vos rêves)

Mais pour quelqu’un qui connait bien la vie en europe, et en France en particulier, la vie ici est très sympathique, je m’y sens très très bien, et je n’ai aucune envie de retourner au goulag 🙂

102 réactions et commentaires

  • Micmac // 17.09.2015 à 01h53

    Faut comprendre… La démocratie, c’est le marché. Chacun vote chaque jour que Dieu fait quand il fait ses courses, ou achète divers trucs (actions, obligations, aparts pour spéculer, etc.). C’est super démocratique! (*)

    Et donc, corolaire, plus on a du pognon, plus on vote… c’est über cool, la démocratie libérale.

    Khodorkovsky, était un très, très grand démocrate. Malheureusement, les immondes dictateurs moscovites ont terriblement rogné les capacités démocratiques dudit Khodorkovsky (ils lui ont pris du pognon…). C’est bien triste… Quel crime abominable! Il n’en existe pas de pire, à leurs yeux.

    C’est comme ça que résonne nos maîtres libéraux. Par conséquent, toute intervention de l’État dans l’économie, est anti-démocratique. La mise en taule, l’expulsion ou l’obligation de filer doux imposer aux oligarques Russes est une TERRIBLE entorse à la démocratie. Les oligarques ayant beaucoup de pognon, ils étaient très démocrates, forcément…

    Il suffit de lire les journaux ou autres pour voir qui sont accusés d’être d’affreux dictateurs : les dirigeants d’Amérique Latine et les Russes, en gros. Ils piquent ponctuellement une crise sur un Slobodan, un Sadam, un Mouhamar, un Bachar au grès des circonstances, mais les gros méchants permanents sont toujours les mêmes.

    Les Saoudiens, et surtout les Qataris, par exemple, sont super cools, eux, ça va de soit. Ils votent beaucoup (enfin, les dirigeants héréditaires), tous les jours.

    Tous ceux qui contestes le Saint Marché chez nous sont des “rouges bruns”. Toutes les tares : Staline et Mussolini les possèdent, ils sont très, très méchants, rendez vous compte à quel point les extrêmes se rejoignent, en veux tu en voilà? Forcément. Ces gentils démocrates de marché galvaudant au passage les critiques que l’on peut faire à d’authentiques mouvements fascistes, histoires que plus personne n’y comprenne plus rien…

    (*) Je n’exagère rien. Cette réponse m’a été faite par un libéral tout à fait sincère lorsque je le questionnait sur l’incompatibilité entre le libéralisme économique et la démocratie. Ces gens raisonnent vraiment comme ça, même si en général, ils n’osent pas (ou sont suffisamment malin pour ne pas) le dire.

    Accessoirement, ça me fait vraiment penser à une interview d’Omar Bongo que j’ai entendu à la fin des années 80 lorsque j’étais jeune étudiant : un journaliste interroge Omar sur la situation démocratique au Gabon. Et Omar de répondre : “Mais la démocratie, c’est moi!”, et de le répéter plusieurs fois avec une grande sincérité. Pareil pour les libéraux : la démocratie, c’est eux, c’est le marché. Les élections, bof… Et ils sont sincères. C’est une chose qu’il faut avoir vraiment présente à l’esprit.

      +27

    Alerter
  • DUGUESCLIN // 17.09.2015 à 06h11

    Si cette journaliste était une vraie professionnelle, elle irait elle-même en Russie pour trouver des réponses aux questions qu’elle pourrait se poser pour savoir ce que pense réellement cette énorme majorité de russes.
    Elle découvrirait que les russes sont très bien informés de ce qu’il se passe chez nous et dans le monde grâce à leurs médias et beaucoup à internet.
    Ils sont curieux et soucieux de ce que disent nos médias et ne savent pas s’il faut compatir ou protester tellement les informations tendancieuses sont énormes chez nous. Ils comprennent que nous sommes matraqués par une propagande pro-atlantiste anti-russe. Mais ils savent aussi qu’il existe de nombreux français et allemands qui dénoncent cette propagande.
    Contrairement à ce que voudraient nos médias, les campagnes anti-russes ne font que renforcer le patriotisme des russes qui resserrent les rangs derrière leur président. Cela explique aussi la majorité croissante qui résulte de ce journalisme propagandiste. Mais les russes ne sont pas rancuniers, il y a même une forme de compassion envers nous qu’ils considèrent comme submergés par une désinformation malveillante stupide et insultante distillée par les pro-atlantistes.
    Si elle était une vraie professionnelle, elle saurait qu’il n’y a pas besoin de fraude tellement le parti qui soutient le président est majoritaire. Au contraire ils auraient à cœur que “l’opposition” soit plus fiable et plus représentative pour rendre plus crédible cette écrasante majorité. S’il y avait fraude ce serait peut-être au contraire pour donner quelques pourcentages de plus aux autres partis.
    Enfin, ce que cette journaliste ignore, c’est qu’il y a bien des partis d’opposition, (des vrais pas des télécommandés) ce sont essentiellement les nostalgiques de l’époque soviétique et les ultra-nationalistes qui voudraient en découdre. Mais ces nostalgiques ultras sont très opposés au camp de l’impérialisme atlantiste et pensent que leur président est trop libéral. Mais la majorité des russes préfère les solutions diplomatiques pacifiques et font confiance à leur président.
    Quant à Nemtsov les russes ne le connaissaient même pas avant que les médias occidentaux ne lui fassent une publicité posthume.
    Une telle propagande méprisante pour les russes qui n’aiment pas être pris pour des zombies ne fait que renforcer leur soutien à leur président.
    Voilà ce que découvrirait cette journaliste si elle faisait l’effort de vérifier sur place.

    Mais si par folie l’OTAN les agressait, alors ils se transformeraient en combattants redoutables, motivés par le juste combat de la légitime défense. Tous les pays de cette grande fédération seraient unis pour vaincre les agresseurs. Laissez les russes tranquilles Madame la journaliste, ne soutenez pas le camp de ceux qui sèment la guerre et le chaos pour imposer leur domination esclavagiste au monde entier.
    Alors Madame la journaliste, qu’attendez-vous pour aller vérifier sur place, au lieu d’ânnoner les stupidités que vous croyez de bon ton de distiller dans la presse? Vous ne savez rien de la Russie.

      +78

    Alerter
    • Vladimir K // 17.09.2015 à 14h40

      En effet… les gens qui veulent donner des leçons de démocratie aux russes, qui bien entendu sont lobotomisés par la propagande, n’est-ce pas, m’ont toujours fassinés :

      Commes vous dires, les russes ont internet pour se renseigner. Les russes voyagent énormément, donc des occasions de voir la démocratie en marche, alors s’ils n’adhèrent pas, ils ont peut-être leurs raisons… et puis finalement, c’est leur pays, ils votent pour qui ils veulent, non ?

      Petite anecdote au passage ; lors des dernières élections fédérales au Canada, la fraude a été reconnue, mais l’élection validée (comme la seconde élection de W Bush d’ailleurs), donc s’il y a eu effectivement fraudes en Russie, c’est qu’elle n’est pas si éloignée de l’Occident finalement.

      En revanche, je ne sais pas si en Russie les votes sont achetés, comme en France.

        +12

      Alerter
      • Anouchka // 17.09.2015 à 16h40

        Concernant l’achat de votes en France, à quoi faites vous allusion exactement?

          +1

        Alerter
        • Rensk // 17.09.2015 à 19h38

          Ben dis donc, c’est plus que facile de répondre à ça… Un seul exemple et il y en a des milliers
          achat de votes en france = Environ 3 440 000 résultats (0.26 secondes)
          —–
          Corruption, fraude électorale, achat de votes… Les sept péchés capitaux de Serge Dassault

            +8

          Alerter
          • Anouchka // 17.09.2015 à 21h27

            Excusez mon ignorance mais ca m’intéresserait que vous développiez un peu plus

              +0

            Alerter
            • Jeff_C // 18.09.2015 à 11h12

              Il y a au moins trois types d’achat de vote. Le premier est la corruption directe des électeurs, telle que la pratique Serge Dassaut.
              Le deuxième est le clientélisme, par lequel des petits privilèges sont consentis à des catégories socio-professionnelles. Le troisième type n’est pas l’achat de voix, individuellement ou par groupes, mais l’achat du processus électoral tout entier, notamment du débat public qui est censé permettre au citoyen de choisir librement ses représentants. Quand le nombre de voix obtenues par un candidat se révèle proportionnel à la durée de ses passages dans la presse audiovisuelle, c’est l’achat des journaux, radios, télés, sites Web, etc… qui est constitutif du truquage des élections.

              Les libéraux n’ont pas tort de dire que le consommateur “vote” pour les produits, services et biens qu’il “choisit” d’acheter, “éclairé” par le marketing et la publicité. Mais, bien évidemment, ce libre choix est illusoirement libre, et n’est pas vraiment un choix, le plus souvent, même s’il n’est pas non plus totalement une contrainte.

              Les Athéniens limitaient l’élection à la sélection des experts, artistes, stratèges… En revanche, ils tiraient au sort leurs représentants politiques.Rien ne nous empêcherait de rétablir ainsi la démocratie. Rien, sauf toute une éducation civique aberrante, complétée par la crétinisation médiatique.

                +8

              Alerter
            • Anouchka // 18.09.2015 à 12h54

              Oui mais c’est quoi concrètement ce “truc” de Serge Dassault (excusez-moi, je ne suis pas au courant)
              Parce que pour les autres formes d’achat de votes que vous citez, ça se pratique dans tous les pays et depuis longtemps

                +0

              Alerter
            • Jeff_C // 18.09.2015 à 13h22

              Serge Dassault a tout simplement et tout directement acheté des votes en donnant de l’argent, ou des faveurs illégales, à des citoyens de Corbeil-Essonnes. Il ne s’est pas encore fait condamner pour ces faits parce que la justice est, en partie et elle aussi, à vendre dans la France contemporaine, et aussi parce qu’elle est trop lente et/ou que des avocats savent en retarder le cours, surtout quand leurs clients continuent de les alimenter en sonnantes et trébuchantes “provisions”.

              Il y a des faits commis par Serge Dassault qui relèveraient de lourdes condamnations, mais qui ont été prescrits :
              http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/02/02/achat-de-votes-a-corbeil-essonnes-certains-faits-concernant-dassault-prescrits_4568427_3224.html

              Serge Dassault ne sera probablement pas le dernier des délinquants en col blanc à échapper à une juste condamnation, mais il n’est pas le premier non plus.

              Les faux électeurs, dans le Vème Arrt. de Paris ne sont pas non plus une légende, car ils ont bel et bien été recensés comme tels. Que Chirac et Tibéri aient échappé à une juste condamnation pour ces faits de triche électorale avérée est une autre question. Mais cette autre question, celle de l’impunité des politiques pris sur le fait n’est pas plus rassurante que le constat des fraudes électorales en France.

                +4

              Alerter
            • Anouchka // 18.09.2015 à 13h49

              Merci pour toutes ces informations (qui effectivement me reviennent en mémoire maintenant que vous en parlez)
              Je m’interroge maintenant sur le mechanisme concret d’achat de vote ( dont on parlait beaucoup dans les années 90 au sujet de la Russie de Eltsine). Qu’est ce qui peut garantir qu’un électeur soudoyé vote effectivement comme il a promis de le faire.
              Je comprends bien le principe du clientélisme qui d’ailleurs etait le système en vigueur du temps de la république romaine (sans que personne y trouve à redire, du reste – autres temps, autres mœurs). – mais dans le cadre d’un vote à bulletin secret je ne vois pas trop comment etre sur du résultat. et puis comment ne pas acheter des électeurs qui peut-être auraient de toute façon voté pour vous ?

                +0

              Alerter
            • Jeff_C // 18.09.2015 à 15h48

              En effet, c’est incompréhensible, au niveau individuel, qu’un citoyen se laisse corrompre, alors qu’il n’y est même pas obligé par la forme “secrète” du scrutin. Bien sûr, individuellement, les gens pourraient être cyniques et empocher le pot de vin tout en continuant de voter selon leur fantaisie, ce qui rendrait virtuellement inutile l’achat de votes.

              Mais peut-être l’efficacité de l’achat de voix est elle ailleurs que dans la soumission individuelle, encore que, comme la psychologie sociale le démontre, avoir accepté un “engagement” qui coûte peu (et qui, dans le cas évoqué, rapporte même un peu ou beaucoup) facilite l’acceptation d’un engagement ultérieur plus coûteux. Le seul fait d’accepter virtuellement d’être corrompu rapproche l’individu de l’acceptation réelle de la corruption. Mais le mécanisme de l’achat de votes n’est pas efficace seulement au niveau individuel.

              Il y a aussi le fait que le don est, dans toutes les sociétés, une source de pouvoir plus efficace, surtout sur la durée, que le rapt et la violence. Ce qui est “fort” dans le don, c’est que ça confère au donneur un statut social tel qu’on préfèrera être son ami que son ennemi, alors que ce qui est faible dans l’emploi de la force, c’est que la violence met d’emblée ceux qui la subissent dans une relation de crainte et d’hostilité.

              Le pouvoir féodal reposait en partie sur la force, par le fait que seul les barons et les comtes avaient le droit de se promener l’épée au côté. Mais il reposait aussi, peut-être surtout, sur le différentiel de richesse entre les seigneurs et les autres, tel que le seigneur pouvait “faire le bien” en usant astucieusement de ces richesses.

              La rémanence d’un système féodal dans la démocratie représentative peut nous étonner, mais si des gens font fonctionner la démocratie représentative, dans les faits, comme si la féodalité n’avait pas été abolie, alors ils pourront exercer l’un et l’autre pouvoir, celui du seigneur et maître autour de qui les mains se tendent, et celui du représentant légiférant légitimement au nom de ceux qui l’ont élu – et des autres aussi, car les élus sont aussi censés représenter l’opposition. Penser que l’élu va représenter “tous” les électeurs aussi relève mieux de la croyance que de la rationalité. Pourtant, si nous étions convaincus que l’élection conduit inévitablement à ce que les minorités soient opprimées, nous en refuserions le principe. Au lieu de quoi, la plupart des gens acceptent que la minorité doive s’incliner devant la décision majoritaire.

              Que lest le plus incroyable ? Que des individus vendent leur vote alors que rien ne les y oblige, ou que tout un peuple accepte pendant des siècles d’aliéner son pouvoir de décision à une oligarchie ?(au mieux à une oligarchie de professionnels de la politique, au pire à une oligarchie d’escrocs qui cumulent tous les pouvoirs, économique, médiatique, politique, etc…)

                +1

              Alerter
            • Anouchka // 18.09.2015 à 22h18

              Merci pour ce commentaire éclairant.
              Je le prolongerai en soulignant que les rapports de vassalité qui se sont progressivement mis en place au moyen âge en substitution des rapports de clientélisme existants a l’époque romaine. A Rome, Le pouvoir politique etait strictement corrélé a la fortune personnelle – exerçaient le pouvoir ceux qui pouvaient se permettre d’entretenir une nombreuse clientèle.
              Avec les troubles economique et politiques liés aux grandes migrations des III- Ve siecles, de nombreux “clients” s’appauvrirent et s’endettèrent, ce qui eut pour effet d’aggraver leur dépendance vis a vis de leur “bienfaiteur”, puis, petit à petit, avec l’effondrement du système legislatif et administratif romain, se mirent en place les rapports de vassalité (vassal/Suzerain ; serf/seigneur) c’est à dire une situation de non droit fondée exclusivement sur la confiance et l’idéologie ( j’ai le pouvoir parce que je fais partie par ma naissance de l’élite et que Dieu le veut ainsi)

                +0

              Alerter
            • Anouchka // 18.09.2015 à 13h00

              Ok pardon je n’avait pas vu

                +0

              Alerter
            • Subotai // 20.09.2015 à 19h33

              Dans l’Hexagone je ne connais pas, mais des les Colonies extérieures
              : Donner de la main à la main lors d’une accolade électorale, discrètement, un bon billet, voire une liasse, en soufflant “pour aider la famille” au “référent social” du quartier qu’on visite, je connais…

                +0

              Alerter
    • Michel // 18.09.2015 à 16h25

      on a aussi l’impression que beaucoup (de russes) votent pour Poutine (ou s’abstiennent) car il n’y a personne d’autre. ce n’est pas parce que le parti de Poutine fait des bons scores qu’il est soutenu par la majorité. il faut reconnaître qu’il y a peu de diversité et que les médias d’opposition ou les politiques voulant se faire une pub pour se faire connaître n’ont pas la vie facile et en ces moments tendus se font traités de traitres dès que leurs idées divergent de celles de nationalistes qui ont la voix plus forte.
      le problème des russes (de notre point de vue puisque s’ils sont heureux comme ça après tout ça les regarde) c’est qu’ils sont résignés, en plus de ne pas avoir de “culture” politique. donc ils prennent ce qu’ils ont et quand ce qu’ils ont est moins pire que le reste ben ça donne ce qu’on voit. mais l’Etat a encore bien des progrès à faire tellement l’argent de leurs ressources naturelles est gâché (retraite, santé, services publics etc.)
      Poutine était le meilleur de sa génération pour redresser le pays et il l’a très bien fait (beaucoup lui sont et seront toujours reconnaissant d’avoir mis fin aux far west des années 90). Mais il reste encore beaucoup à faire pour améliorer la politique qui est bien corrompue (je ne cherche pas à comparer avec la France, je constate simplement des faits). On l’a l’impression par contre que sa longévité au pouvoir (presque 20 ans de pouvoir quand même si on ajoute ses années à la tête du FSB) le ramollit. Il se contente de conserver le système tel qu’il est plutôt que de continuer à la changer pour qu’il soit plus au service des russes. Même s’il faut bien sûr admirer son sens de la politique internationale. C’est la politique intérieur qui pêche selon moi en Russie.
      S’il quittait le pouvoir il le laisserait surement à Medvedev. Peut-être que ce dernier redonnerait un élan nouveau au pays? Mais c’est évident qu’on ne voit personne d’un parti d’opposition à la tête du pays prochainement. Alors ça laisse peu de chance à la diversité de l’avenir tout ça mais c’est ainsi aujourd’hui.

        +2

      Alerter
  • Chevrier Michèle // 17.09.2015 à 06h40

    il faudra mettre un surveillant à chaque bureau de vote en France pour les élections régionales en Décembre, il pourrait y avoir comme en Russie des gens mal intentionné.

      +15

    Alerter
    • languedoc30 // 17.09.2015 à 16h24

      S’il y a vraiment eu fraude, je considère qu’ Il s’agit là d’un acte de salubrité publique tant j’estime que ces trois personnages Khodorkovski, Navalny, Kassianov, sont néfastes pour la Russie. Ceci dit, c’est chaque fois pareil, tous les vaincus des élections hurlent à la fraude électorale que celle-ci soit réelle ou non.

        +6

      Alerter
    • Rensk // 17.09.2015 à 19h44

      Parce-que cela ne se fait pas automatiquement en France ? Les partis politiques, de simples citoyens… des délégués syndicaux…

      La démocratie n’est crédible que sous surveillance… trop de choses en jeux !

        +0

      Alerter
  • Anouchka // 17.09.2015 à 07h49

    “Parce que les communistes, ils ne sont pas dans l’opposition”.
    Non effectivement, les communistes, tout comme Jirinovski ne sont pas une opposition réelle à Poutine. Tous comme les Verts(ex-verts?) en France ne sont pas une opposition réelle pour les socialistes.
    “L’opposition” qui est muselée en Russie (c’est un fait indéniable) serait plutôt comparable au Front National en France.
    Bizarre tout de même qu’on applaudisse a ce genre de situation dans un pays comme Singapour et qu’on s’en offusque en Russie (ou la liberté d’expression existe pourtant, contrairement à Singapour, loin s’en faut)

      +11

    Alerter
    • Alain au bar // 17.09.2015 à 10h14

      Vous voulez dire comparable au FN du point de vue tendance politique ?

        +1

      Alerter
      • Anouchka // 17.09.2015 à 11h54

        Non, bien sûr. Marine Le Pen serait plutôt sur la meme longueur d’onde que Poutine, sur le plan des valeurs, choix politiques,etc.
        Ce que je voulais dire, c’est que le FN en tant que parti emblématique de l’extrême droite est handicapé par le discrédit qui pèse sur cette dernière depuis les événements de la seconde guerre mondiale.
        De meme l’opposition libérale pro-occidentale russe est handicapée par le discrédit qui pèse sur elle depuis les événements de l’après effondrement de l’Union soviétique. Et de ce fait la population tolère tres bien que le pouvoir soit très dur avec ces gens-là, les traite de traîtres à la patrie, de 5ème
        colonne, etc.
        Mais la comparaison s’arrête la bien sur. Le FN est un parti beaucoup plus “crédible” politiquement que ces “pseudo-libéraux” russes qui en réalité n’ont aucun programme et aucune envergure politique.

          +11

        Alerter
    • sergeat // 17.09.2015 à 11h21

      Je voudrais rajouter que des opposants à Poutine (condamné à la prison) comme Prilepine se sont rallié à lui suite aux événements d’Ukraine.Quand au PC ,il arrive par ses députés à influencer la douma.

        +9

      Alerter
      • Anouchka // 17.09.2015 à 14h57

        “Il arrive aux communistes d’influencer la Douma”… Je ne sais pas si c’est une référence.
        Moi, j’avais dans l’idée que le parti communiste russe etait un parti de “vendus” – par rapport à leur action notamment lors de la deuxième reelection de Eltsine (ou les Communistes auraient pu gagner).
        Ce parti n’a d’ailleurs de communiste que le nom – parce que ca fait plaisir aux nostalgiques de l’URSS. Mais cela fait belle lurette que la plupart de ses membres (comme avant le parti communiste d’URSS) ne croit plus au communisme.

          +2

        Alerter
        • sergeat // 17.09.2015 à 18h56

          à ma connaissance Eltsine a eu l aide de la mafia russe c’est à dire les oligarques qui en grande majorité sont maintenant à Londres (journaux,tv,opposants filmés avec des prostituées et diffusés à la télé…..).Les communistes ont stupidement suivi Eltsine mais leur influence était mineure à l’époque et c’etait plus un suivisme de désespoir me semble t il.

            +3

          Alerter
      • languedoc30 // 18.09.2015 à 11h37

        D’accord avec vous, on peut être opposants à Poutine et aimer son pays comme Prilépine et les communistes, ce qui n’est pas le cas de Kassianov, de Navalny, de khodorkovski, kasparov etc…qui eux sont quasiment des agents de la CIA, grassement payés pour créer des troubles en Russie.

          +3

        Alerter
  • sergeat // 17.09.2015 à 07h53

    Pourquoi vous traduisez “дождь” par “rain” le mot anglais au lieu de pluie la traduction française ?

      +12

    Alerter
    • Boyington // 17.09.2015 à 09h32

      Probablement parce qu’elle ne parle pas russe et que toute son information objective vient de l’anglais et donc de sources « sûres ».

        +19

      Alerter
      • sergeat // 17.09.2015 à 10h16

        Pas uniquement un peuple dominé prend le langage de leur maître exemple:
        égoportrait-selfie
        courriel-Email
        lol-rigolo
        hot spot-camps de sélection
        YES-oui
        ……..

          +10

        Alerter
        • papagateau // 17.09.2015 à 22h16

          Pour “hot-spot”, l’équivalent serait plutôt “zone active” ou ” point desservi”.

            +0

          Alerter
  • Alfred // 17.09.2015 à 07h53

    OB il fallait faire ce billet pour l’histoire bien entendu puisque ces articles existent.
    Pour autant attendiez vous sérieusement autre chose? Bien sur que non. Tout cela est sans surprises et n’importe quel lecteur de votre blogue comme vous même aurait pu pondre l’article que vous dénoncez sur le mode oulipien: “faites un articles “de référence” sur les élections régionales en Russie”. Hop écriture automatique.
    Si vous avez le temps pensez à ce qui se passe au Yémen c’est très éclairant sur les sujets qui paraissent vous occuper (dont nos médias). On aurait pu s’attendre ainsi à ce qu’un étourdi commente l’engagement de chars Leclercs (cocorico) dans ce pays. Des Leclercs émirats bien sur mais c’est la première fois que cette bébête a si chaud aux fesses dans sa carrière. Anecdotiquement quelques millions d’affamés et quelques milliers de morts de precision ainsi que al Qaïda encore du bon côté.
    Et c’est intéressant pour nous à suivre. Pourquoi parceque cela montre qu’au delà d’un certain niveau de mensonge cela devient très risque et ne marche plus (les faits sont trop énorme). Seul restent lle silence et l’oubli. Et visiblement ce sont des armes très très efficaces.

      +17

    Alerter
  • Alain C // 17.09.2015 à 07h59

    Bonjour à tous,

    Je vis à Moscou, et j’ai donc appris qu’il y avait eu des élections en Russie grâce aux Crises.fr, le meilleur organe d’information de la planète 🙂

    Il faut dire que Moscou n’était pas concerné par ces élections, qui était régionales, donc on en n’a pas beaucoup parlé…

    Concernant l’opposition, c’est surtout Navalny qui est connu, notamment pour son soutient à l’occident (et inversement),

    et évidemment Jirinovski qui représente le fou du roi, l’empêcheur de tourner en rond, le trublion qui divertit les débats télévisés

    Ceci dit, ce dernier est plutôt bien respecté d’après ce que je ressens, très intelligent et le seul qui représente une vrai sentinelle, celui qui met en évidence les grains de sables dans le système, et que même le pouvoir en place semble respecter.

    Bref, l’opposant utile et plutôt constructif me semble-t-il.

    Navalny est plutôt le cheval de Troie. Celui qui maintient la flamme du rêve américain et européen, et qui recueille un bon succès auprès des jeunes cadres qui rêvent tous de venir “vivre libres”, …. dans nos belles démocraties…

    A noter qu’il y a depuis quelques années un vaste mouvement de retour au pays de ceux, nombreux, qui étaient partis il y a une dizaine d’années (et je ne parle pas des oligarques qui ramènent une partie de leur fortune, encouragés par Poutine).

    Alors, le régime de Poutine, une dictatures? une vrai démocratie?

    C’est un peu plus compliqué que ça, et je pense que les européens qui viennent “humer l’ambiance” en venant quelques jours visiter “l’opposition” ne peuvent certainement pas comprendre ce qui s’y passe.

    Si la Russie est une dictature, …. vive la dictature !!

    Est-ce que la Russie est une “vrai” démocratie ?

    Moi je dirai oui, mais afin qu’elle ne tombe pas dans l’anarchie (ce qui ne manquerait pas de se produire si on laissait faire les américains et tous ceux qui auraient intérêt, et qui souhaitent déstabiliser la Russie), on a un pouvoir que certain veulent qualifier de “fort”, moi je dirai un pouvoir vigilant sur la cohésion, la stabilité et la défense nationale.

    Ce que je veux dire par là, est que toute personne ou groupe d’individus qui mène des actions propre à emm…der le pouvoir en place s’aperçoit qu’il ne font pas face à un pouvoir mou et indécis comme en europe par exemple.

    Mais si vous vivez tranquillement sans velléité de pertuber la vie de la nation, alors vous êtes tranquiiiillllles …. on ne connait pas ça en France.

    Personne ne vient vous importuner

    Vous ne croulez pas sous les factures chaque matin en partant au boulot.

    Il n’y a pas de flics ou de contractuelles vous guettant à chaque coin de rue avec un radar ou un carnet à souche

    Il n’y a pas de redevance de ceci, de taxe de cela, de pénalité parce que vous auriez manqué deux jours pour payer vos charges ou je ne sais quoi.

    Il y a très peu de parking payants à Moscou et on trouve toujours une petite place pour se garer…. gratuitement

    Ceci dit il y de nombreux bouchons à Moscou, essentiellement parce que les gens sont incroyablement indisciplinés, je ne vais pas m’attarder la-dessus, mais c’est assez étonnant à voir

    Le seul vrai “problème” en Russie, c’est la corruption généralisée.

    Tout le monde se sert dans la caisse, TOUT LE MONDE, ça va du postier du coin à l’oligarque, en passant par le flic de quartier et les élus locaux !!

    ainsi que la garde barrière du parking privé en bas de votre immeuble

    et il est ainsi facile “au pouvoir en place” d’avoir des bras de levier pour régler tous les “problèmes”

    Ce qui est remarquable cependant c’est que les gros poissons se servent dans la manne pétrolière, l’énergie, les grands travaux, etc, et non dans les poches du peuple, comme ça se pratique chez nous.

    Donc, le petit peuple n’est pas vraiment impacté par cette gabegie, qui crée beaucoup de millionnaires,… qui consomment à outrance, sans se cacher, et font tourner l’économie.

    Le taux de berlines étrangères, de gros 4×4 de luxe, de Porshes, Ferrari et autres Bentley est impressionnant à Moscou.

    Et tout le monde tient à s’acheter (généralement à crédit) une voiture neuve, forcément étrangère, et si possible plus belle et plus chère que celle du voisin (on a une mentalité de pays émergeant ici…)

    Certains diront que cela doit se ressentir forcément au niveau du peuple, l’argent détourné n’étant pas utilisé pour l’entretien des routes, les hôpitaux, etc…

    Et bien non.

    Les routes sont refaites pratiquement en continu, et elles sont d’une qualité absolument identique à nos autoroutes européennes.

    Il y a 5 périphériques à Moscou. Tous sont en parfait état.

    Il y a 10 autoroutes qui permettent de quitter Moscou. Toutes sont parfaites (certaines en cour d’achèvement) jusqu’à 150 kilomètres de Moscou au moins (je ne suis pas allé voir plus loin)

    Bien sur, dès qu’on rentre dans la campagne, c’est une autre histoire, mais si l’on tient compte qu’il y a moins de 20 ans, le pays était totalement en ruines, les progrès réalisés en 15 ans sont absolument époustouflant, et ça, c’est vraiment une qualité intrinsèquement Russe :

    La capacité incroyable de faire des “miracles” en un temps record, avec des moyens qui nous sembleraient dérisoires.

    C’est pourquoi tous ceux qui voudraient “s’attaquer” à la Russie feraient bien d’y réfléchir à deux fois : il n’ont pas idée des capacités de ce peuple à combattre les aléas de la vie.

    Concernant le système de santé, je le trouve supérieur à ce que nous connaissons en France (je ne vais pas rentrer dans les détails)

    Concernant l’éducation, c’est un modèle, qui a produit de grands esprits, qui continuera à le faire, et qui n’est pas encore trop pollué par les errements de nos systèmes à nous. Beaucoup plus sain et respectable.

    Bref, loin de l’image de tyrannie rétrograde avec un peuple martyrisé par un pouvoir despotique et sans partage, le Russie me semble un pays entré de plein pied et à marche forcée dans le modernisme le plus respectable, et dont le gouvernement, conscient des devoirs qui lui incombent (étonnant, non?), donne l’impulsion et la direction à suivre pour que la Russie devienne l’un des grand pays du futur, tout en écartant tout esprit d’hégémonisme totalitaire, contrairement à ce qu’on raconte.

    Certain diront sans doute que je présente une vision idyllique, sans rapport avec la réalité (qu’ils imaginent)

    Pays idyllique la Russie ?

    Non, bien sur, vous en connaissez un (à part dans vos rêves)

    Mais pour quelqu’un qui connait bien la vie en europe, et en France en particulier, la vie ici est très sympathique, je m’y sens très très bien, et je n’ai aucune envie de retourner au goulag 🙂

      +86

    Alerter
    • Surya // 17.09.2015 à 10h45

      Sur la corruption, et sur le fait qu’il faille donner un bakchich du portier au PDG, malheureusement la russie n’est pas un cas isolé, c’est le cas dans tous les pays de l’est et les pays africains (je ne connais pas la situation dans les autres continents)

        +13

      Alerter
      • Alain C // 17.09.2015 à 12h26

        Surya,

        non, je ne parlais pas d’avoir à donner des backchich un peu partout.

        Ca, c’est bien terminé et ça devient plutôt mal vu, et je ne m’y risquerais pas trop si on ne me demande rien, et généralement, on ne vous demandera rien.

        Il s’agit plutôt du fait que dès qu’il y a de l’argent qui circule, il y a une foultitude de gens qui chercheront, et qui trouveront souvent le moyen d’en détourner un peu à leur profit.

        Pour la gardienne du bas de l’immeuble, elle laissera rentrer des gens qui ne font pas partie de cet immeuble, moyennant une petite rétribution.

        Pour le gestionnaire de l’immeuble, il déclarera une surface de toiture double de la réalité pour toucher une subvention supplémentaire qu’il se mettra dans la poche.

        Pour l’entrepreneur de travaux, il refera tous les ans la même route, parce qu’il à un copain bien placé qui lui recommandera les mêmes travaux (et touchera sa cote part sur les bénéfices), etc, etc

        Et pour l’oligarque proche du gouvernement, les détournement se chiffreront en milliards (oui, oui, je ne plaisante pas). Il y a un cas comme ça BIEN connu en Russie qui empoisonne la vie du gouvernement depuis deux ans et qui s’est soldé pratiquement par un non lieu, alors que tout le monde sait très bien de quoi il s’agit.

        Ca, c’est la seule vrai ombre au tableau de Poutine.

        On voit de même plein de gens (du petit peuple) qui n’ont pas de revenu (ou ridicule), et qui ont deux voitures, deux datchas et partent en vacances en europe…

        Bref, le grand cirque, mais le péquin lambda n’est pas directement impacté par tout cela (à part le fait qu’il aimerait bien toucher une part du gâteau)

          +6

        Alerter
        • Anouchka // 18.09.2015 à 10h40

          Si, ca impacte forcément la population dans son ensemble a cause de l’énorme gaspillage que cela génère (sans parler des divers risques sanitaires et environnementaux )
          Et si Poutine est capable de taper du poing sur la table dans des situations comme celle de la Crimée comment cela se fait il qu’il n’use pas de la meme poigne pour lutter contre cette anarchie de la corruption?
          On m’a souvent objecté qu’en Russie, ce genre de choses etait plus facile à dire qu’à faire, que la corruption est un etat de fait quasi-culturel qui remonterait à la domination des Mongols (quand il fallait ruser par rapport au paiement du tribut)… J’ai un peu des doutes quand même.

            +0

          Alerter
    • DUGUESCLIN // 17.09.2015 à 11h00

      Globalement je confirme ce qu vous dites. J’étais en Russie au mois d’août comme chaque année, et chaque fois je suis étonné par les travaux, les embellissements, les routes. La population ne semble pas souffrir des sanctions, hormis ceux qui voyagent moins à l’étranger du fait du taux de change. mais beaucoup prennent leurs vacances sur le territoire russe à Simféropol, par exemple.
      Les immeubles commerciaux sont étonnamment modernes, spacieux et agréables.
      Les magasins d’alimentation sont très bien achalandés, en fruits et légumes et vins de tous pays, et même de Russie de la région de Rostov sur le Don. Les rayons sont remplis de vins français sur trois étages de 3 m environ classés selon leur origine et appellation et même du vin bio français.
      On nous gonfle sérieusement avec la Russie qui souffre des sanctions. Les russes savent se passer de ce qui leur manque, mais surtout savent le remplacer. Des champs immenses à perte de vue sont maintenant cultivés. C’était la fin des moissons. Les ruses ne sont pas inquiets des sanctions mais s’inquiètent de la position aberrante de L’UE qui se soumet à la politique US de domination. Ils s’inquiètent aussi du jusqu’au-boutisme possible des néocons.
      Même s’il arrivait malheur à Poutine, les russes ne rejoindraient certainement pas le camp atlantiste. Ils sont plus que guéris du rêve américain et ne laisseront pas pillés. Et la seule opposition réelle, hormis Navalny qui a plusieurs casquettes, est carrément opposée au modèle américain.
      Ce n’est pas demain qu’il y aura une révolution de couleur. Les quelques milliers de “financés” et de “parachutés” ne seraient qu’une goutte d’eau et réduits à ce qu’ils sont.
      Ce travail propagandiste relayé par nos médias est donc inutile.

        +41

      Alerter
      • Alain C // 17.09.2015 à 12h40

        Merci Duguesclin

        “Même s’il arrivait malheur à Poutine, les russes ne rejoindraient certainement pas le camp atlantiste”

        Ca, c’est ma grande crainte au contraire et une vrai incertitude.

        Moi je pense au contraire que tout repose sur les épaules de Poutine et que le jour où il ne sera plus au pouvoir, nul ne sait vraiment ce qui se passera. On espère qu’il aura mis en place une relève, ce qui n’est pas visiblement le cas jusqu’à présent.

        “Ils sont plus que guéris du rêve américain et ne laisseront pas pillés”

        Hélas, j’ai une vision différente.

        Qui sait par exemple que Medvedev est notoirement pro attlantiste ?

        Et quand Poutine a repris le pouvoir, il a du sérieusement rectifier le tir, car le virage était amorcé

        Je me suis toujours demandé pourquoi Poutine ne s’en était pas débarrassé ?

        Réponse possible/probable est qu’ainsi, il l’a sous la main, sous surveillance, et qu’ainsi il ne va pas rejoindre l’opposition (la gamelle est trop bonne, et son patrimoine est devenu “conséquent”), mais son rôle aujourdhui consiste essentiellement à aller inaugurer les chrysanthèmes.

        Je suis également frappé du nombre de jeunes (20 à 40 ans), qui rêvent encore des mirages des US, de la France, de l’Allemagne, de l’Espagne (très en vogue en ce moment (sic)), car tout y est plus beau, plus gentil, plus égal, plus merveilleux, quoi ….

        Alors qu’en Russie, tout est noir, tout est moche, tout est pourri, sans espoir…..

        Quelle misère… (je sais, j’en ai un comme ça dans ma propre famille)

        Et rien a faire pour leur ouvrir les yeux

        Il vaut mieux les laisser aller vérifier par eux-mêmes

          +30

        Alerter
        • DUGUESCLIN // 17.09.2015 à 20h57

          Bonsoir Alain,
          Mais pour donner une petite note d’espoir, il est normal que des jeunes rêvent d’un monde meilleur, d’un autre idéal, c’est la condition de leur âge. mais le fait que l’Amérique virtuelle et le monde occidental serve de support à leur rêve n’implique pas qu’ils soient pro-atlantiste; C’est le rêve qui compte plus que le support et puis la maturité venant le rêve s’estompe pour plus de réalisme et de réflexion. Leurs parents dans les 40-50 ans sont plus conscients et ces jeunes les entendent parler. Rien ne dit qu’ils deviendront des pro-atlantistes. Ils ont besoin de repères fiables et sont ou seront fiers d’être russes.
          C’est le cas de tous les jeunes dans le monde. Besoin de s’inventer un nouveau monde jusqu’au moment où ils s’aperçoivent que leur monde n’est pas si mal, malgré ses défauts. En tout cas, en Russie, les quelques jeunes que je peux côtoyer, (enfants de mes amis) sont tout oreille quand je leur parle de la situation chez nous.

            +6

          Alerter
      • DUGUESCLIN // 17.09.2015 à 20h43

        Oui c’est vrai Olivier, mais cette haine ne nous est pas utile à nous, ni aux russes (sauf indirectement par une prise de conscience).
        Nous savons à qui elle est utile et nous sommes un certain nombre à regretter ce gâchis que nous désapprouvons.

          +6

        Alerter
    • Vinipoukh // 17.09.2015 à 11h19

      Je confirme les propos d’ALAIN C concernant le paysage politique russe.

      Je suis en Russie régulièrement depuis la fin des années 1980, j’ai souvent eu l’occasion d’assister à des débats politiques à la TV russe dans ma famille.

      En fait, la position du parti Russie Unie et de V.Poutine ressemble au Modem en France, avec des élites politiques qui n’ont rien à voir avec Bayrou (ironie !!). C’est une espèce de Centrisme relativement modéré (il faut modérer car la Russie est très grande avec de nombreuses ethnies, religions,… l’enjeu est de garder le pays soudé !).

      L’opposition : en nombre de voix, c’est essentiellement le parti communiste, puis de nombreux partis (il y a nettement plus de partis politiques enregistrés en Russie qu’en France).
      Jirinovsky y a en effet une place un peu à part, c’est un PERSONNAGE ! il est très instruit, respecté, et ses discours sont souvent attendus, il fait sourire et rire l’ensemble de l’auditoire, les élites politiques russes le connaissent bien et le respecte. Simplement, ses positions extrêmes le cantonne à la marginalité. Pour info, il n’est pas le JM Le Pen russe comme on l’a souvent présenté de façon simpliste, il est bien plus intelligent, instruit et prolix.

      Quant à la majorité, Russie unie, le peuple les plébiscite pour une raison simple : ils sont BONS !! cela fait 15 ans que les gens voient que l’on s’occupe d’eux, qu’on leur dit ce que l’on va faire, et qu’on le FAIT !! le blog Les crises a à de nombreuses reprises montrer l’évolution flagrante de la vie en Russie à de nombreux points de vue (sociétal, économique, démographique, perception de la politique internationale,…).
      En fait, la plus grosse difficulté pour l’opposition en Russie, c’est la QUALITE des « politiques » actuellement au pouvoir. C’est pas la même chose en France, hein ?… (ironie !!)

      Remarque : l’abstention est assez élevée en Russie car le peuple sait que Russie unie et Poutine seront élus et cela leur va, l’abstention est le fruit de la confiance du peuple. C’est exactement le contraire en France (voire en Europe), les gens ne vont plus voter, par dépit !!

        +36

      Alerter
      • BRT // 17.09.2015 à 15h34

        Très juste analyse. En France, tout petit pays, les politiques ne sont bons qu’à monter les uns contres les autres. En Russie, l’élite politique s’attache avec succès à souder une multitude de cultures ensemble, dans le même projet national. C’est à saluer, et c’est en cela que Poutine est populaire.

        Tout à fait d’accord avec vous sur l’abstentionnisme. Curieuse différence, non?

          +14

        Alerter
    • Nicolas G. // 17.09.2015 à 12h03

      Bonjour,

      Merci pour votre témoignage!

      N’avez-vous jamais songé à proposer des articles ou peut-être créer votre propre blog/site avec des infos sur la vie de tous les jours en Russie vue par un expatrié?
      Cela pourrait être très utile à d’éventuels futurs candidats au départ sans contact en Russie….

      Merci.

        +13

      Alerter
      • Alain C // 17.09.2015 à 18h17

        Nicolas,

        Merci pour votre enthousiasme, mais ce genre de travail est très très prenant, et je n’en ai malheureusement pas le temps.

        C’est là qu’on peut apprécier à sa juste valeur le fantastique travail d’Olivier Berruyer (respect!)

        Cordialement

          +10

        Alerter
    • Anouchka // 17.09.2015 à 14h01

      Alain, vous êtes quand même un peu gonflé!!!
      Ca se voit que vous ne serez jamais obligé d’aller vous faire opérer dans un hôpital russe et qu’en cas de cancer votre bonne mutuelle vous remboursera la chimio (pas comme l’écrasante majorité des retraités russes par exemple, qui de surcroît doivent souvent de travailler au-delà de 75 ans pour ne pas trop peser sur leurs familles…).
      Certes le système educatif russe est loin d’être mauvais. Je suis quant à moi tres contente du jardin d’enfant public ou va mon fils et je ne le mettrai pour rien au monde a l’école francaise de Moscou. Les pédagogues y sont très compétentes, tres engagées au service de ce qu’elles font. Quand on sait combien (peu) elles sont payées, et quand on compare leur attitude avec celle des institutrices francaises (que j’ai testées aussi pour mon premier fils), on peut vraiment dire qu’elles sont héroïques. Mais mon Dieu! quelle misere au niveau de l’infrastructure ! Et pourtant c’est le centre de Moscou. Qu’est-ce que ça doit être en province. Quand je vois tout autour, ce fric qui dégouline de partout, ces magasins et ces voitures de luxe, je me dit que l’état devrait quand même avoir la décence de faire un peu plus pour ses écoles.
      Et puis quand vous dites qu’on est “tranquille!!!” à Moscou parce qu’on est libre de se garer où l’on veut et qu’on paye peu d’impôts quand on est riche… alors la, je l’étrangle!!! Moi, ces sales 4×4 rutilants garés au beau milieu du passage piéton (où je ne peux plus passer du coup avec ma poussette), j’ai envie de leur crever les pneus et j’aimerais bien pour m’épargner ces mauvaises pensées, qu’une contractuelle vienne leur coller un PV… Et essayez un peu pour voir, de monter une entreprise qui empiète un tant soit peu sur les plates-bandes de l’un des magnats qui gravitent dans la cour de Poutine, vous allez vite voir débarquer chez vous des hordes de fonctionnaires vous demandant de remplir tout un tas de règlementations kafkaïenne… Et ne pensez pas qu’avec quelques petits pots de vins vous pourrez vous en tirer à bon compte!
      Je suis d’ailleurs tres en désaccord avec ce que vous dites au sujet de la corruption généralisée de la société du bas en haut de l’échelle sociale. Depuis que je suis en Russie (5ans), je n’ai jamais payé un seul pot de vin, sauf une fois à des policiers sur la route qui voulaient nous immobiliser la voiture pour excès de vitesse. Je dirais au contraire que bien souvent, les gens ont “pitié” de vous alors meme que vous êtes en tord du point de vue de la reglementation et vous on vous accorde un passe-droit sans aucune contrepartie financière. La corruption concerne surtout les hautes sphères, là où il y a beaucoup d’argent en jeu (comme en France, du reste)

        +13

      Alerter
      • BRT // 17.09.2015 à 14h35

        Anouchka,

        J’ai moi-même abandonné Alexandres Dumas, horriblement cher, et habitant dans les beaux quartiers, ma femme ayant un passeport Russe, nous avons pu mettre les enfants à l’école fédérale; quel choc! Je me doutais bien qu’il y avait ici un bon niveau scolaire, mais pas à ce point.

        Il y a pourtant bien un problème de corruption ici; tout Russe sait qu’on peut arranger bien des choses avec un petit pécule, qu’il s’agisse d’une place d’école, d’un papier administratif, etc. Comme en Afrique ou dans les autres pays de l’E, ce n’est pas vraiment caché, donc c’est acceptable. Mais n’en est-il des chez nous, les pays “exemples” de La Démocratie, n’y a-t-il pas aussi une corruption, cachée, mais ô combien perverse?

        Je suis d’accord avec vous, la vie est dure ici pour un Russe payé en RUB. Encore plus depuis la dévaluation, pourtant indispensable pour le budget de l’état. Mais ne sont-ils pas habitués à la vie dure? Est-ce plus dur sous Poutine qu’avant?

          +3

        Alerter
      • Alain C // 17.09.2015 à 18h02

        Anouchka,

        Je ne sais pas si vous êtes Russe (Anouchka?), mais si c’est le cas, vous êtes effectivement très représentative des Russes qui ne semblent pas aimer leur pays (du moins ce qui s’y passe et la hiérarchie en place), et vous affirmez et supposez des choses pour lesquelles vous n’avez pas les informations de base.

        Alors remettons un peu les choses en place :

        [Ca se voit que vous ne serez jamais obligé d’aller vous faire opérer dans un hôpital russe]

        – depuis que je suis en Russie, je suis allé deux fois à la polyclinique (publique) d’à coté (un problème d’yeux, puis un dentiste).
        J’y ai été très bien traité, par du personnel très compétent, ravi d’avoir à faire à un français, et selon des normes de travail et d’hygiène identiques à la France

        –> je n’ai rien eu à payer (la santé, c’est gratuit à Moscou)

        – mon épouse a dû se refaire deux bridges qui avaient été mal faits en France, qui ont été très bien refaits en Russie pour quatre fois moins cher et depuis plus de problème

        – ma belle fille vient de se faire opérer du pied après une vilaine fracture pour laquelle on a du lui poser une plaque. Elle est en convalescence, et tout cela se passe très bien.

        – ma voisine du dessous s’est fait opérer d’une fracture du col du fémur il y a quelque temps, tout s’est bien passé, et maintenant, elle galope comme un lapin

        Je place la médecine Russe au même niveau que la médecine européenne.

        Certes, ils n’ont pas toujours le même niveau d’équipement (encore que…), mais pour les compétences, le dévouement et le professionnalisme, aucun problème

        [qu’en cas de cancer votre bonne mutuelle vous remboursera la chimio]

        je n’ai pas de mutuelle, et je m’en fout, et en cas de cancer, je les enverrai paître avec leur put..n de chimio qui généralement vous fait souffrir plus longtemps avec un taux de rémission ridicule à moyen terme (renseignez-vous)

        Je ne tiens pas à la vie à ce point (et de quel droit?) et je ne souhaite pas que la collectivité dépense des fortunes pour ma petite personne, quand on connait la misère qu’il y a effectivement partout dans le monde.

        Alors, quand mon heure sera venue, ….. basta, et sans regret vu l’ambiance générale

        [Certes le système educatif russe est loin d’être mauvais. Je suis quant à moi tres contente du jardin d’enfant public ou va mon fils et je ne le mettrai pour rien au monde a l’école francaise de Moscou. Les pédagogues y sont très compétentes, tres engagées au service de ce qu’elles font.]

        Ah, vous voyez qu’il y a quand même des choses à garder….

        [Et puis quand vous dites qu’on est “tranquille!!!” à Moscou parce qu’on est libre de se garer où l’on veut et qu’on paye peu d’impôts quand on est riche]

        moi, je ne suis pas riche, du tout !!

        [alors la, je l’étrangle!!! Moi, ces sales 4×4 rutilants garés au beau milieu du passage piéton ]

        comme je l’ai dit dans mon post plus haut, les Russes sont effectivement très indisciplinés (un euphémisme), et je suis d’accord avec vous sur l’attitude et l’arrogance de beaucoup …. mais pas tous, loin de là

        et puis moi, je suis français, je suis donc bien élevé et respectueux des piétons (j’ai été correctement “éduqué” (comprendre coercition efficace)), j’ai une Lada (ben oui, comme je vis en Russie, j’achète Russe, moi), et je ne me gare pas sur les passages piétons, juste sur les nombreuses places libres qui se trouvent un peu partout (je vis dans le centre de Moscou), alors merci de ne pas serrer trop fort….

        [Et essayez un peu pour voir, de monter une entreprise qui empiète un tant soit peu sur les plates-bandes de l’un des magnats qui gravitent dans la cour de Poutine]

        ah bon, si vous vous attaquez aux oligarques, vous allez avoir des ennuis ?

        ça alors….

        essayez de faire la même chose en France, ou en Allemagne, ou n’importe où ailleurs, et vous verrez….

        Si vous voulez être tranquille, regardez où vous mettez les pieds…

        et puis en France, pas besoin de s’attaquer aux oligarques pour se faire ratatiner. L’Urssaf, le RSI et bien d’autres s’en chargent (je sais, j’ai largement donné…)

        [Depuis que je suis en Russie (5ans), je n’ai jamais payé un seul pot de vin]

        c’est exactement ce que j’ai répondu à Surya ci-dessus, mais ma réponse est encore en modération …

        restez calme…

        [La corruption concerne surtout les hautes sphères, là où il y a beaucoup d’argent en jeu (comme en France, du reste)]

        entièrement d’accord

        Au final, vous me faites beaucoup de procès d’intentions sans éléments concrets pour en juger, et vos réactions sont assez typiques de nombreux Russes qui ne savent pas se qui se passe réellement en “occident” (vision idyllique assez déroutante)

        Ceci dit, je ne vous connais pas non plus, et si vous avez vécu en France et que le Roquefort vous manque vraiment, retournez-y,

        moi, je reste ici 🙂

          +16

        Alerter
        • Anouchka // 17.09.2015 à 23h03

          Alain,
          Vous avez raison, le roquefort me manque beaucoup et meme si les supermarchés russes sont bien achalandés en vins francais comme vous le décriviez dans votre premier mail, boire du vin en Russie est vraiment hors de prix (prix de la bouteille multiplié par dix par rapport à la France dans certains cas)- et ca je n’arrive vraiment pas a m’y faire.
          Vous m’accusez d’être une Russe qui n’aime pas sont pays simplement parce que je souligne qu’en Russie le fric est roi et que l’état social a du plomb dans l’aile… Ca ne m’atteint pas trop étant donné que je suis 100% francaise (c’est mon mari qui est Russe, ou plutôt ukrainien du Donbass russe de coeur et d’esprit)

            +0

          Alerter
          • Anouchka // 17.09.2015 à 23h56

            Je continue ma réponse a Alain car le précédent commentaire est parti trop vite…
            Votre réaction, Alain, est tres emblématique de cet etat d’esprit “traître a la patrie” qui infuse un peu partout dans les média “main stream” russes (“si tu n’es pas inconditionnellement avec nous, tu es contre nous”)…
            En lisant votre message, j’ai d’abord pensé que vous étiez l’un de ces nombreux descendants francais de russes blancs qui quittent la France pour s’installer en Russie définitivement. Ils sont généralement “sans réserve” sur la Russie, admirateurs inconditionnels, et ils rejettent totalement la France. Je trouve cette attitude choquante. Comment peut-on cracher sur le pays qui vous a nourri spirituellement et physiquement depuis l’enfance, qui vous a éduqués et permis d’avoir une situation professionnelle enviable… Et devenir en Russie “plus royaliste que le roi” … C ‘est quelque chose qui me dépasse car pour moi la France ne mérite vraiment pas tant de mépris et de dédain.
            Mais, au vu de votre deuxième message, je ne pense pas que ce soit votre cas – meme si j’ai un peu de mal à concevoir que vous n’ayez pas plus de nostalgie et d’ envie de vivre en France, le pays de vos racines.
            Dans votre message, vous dites n’être pas allé au delà de 150 km hors de Moscou. Je suppose que vous parliez uniquement de voyages en voiture. Je l’espère pour vous, car sinon vous manqueriez quelque chose. Moi, le centre de Moscou avec ses belles bagnoles, ses filles en manteau de vison et tallons aiguille ne m’intéresse pas beaucoup – c’est un pastiche mauvais goût de l’Occident américanisé. Je lui préfère mille fois les grands espaces qui s’étendent au-delà, jusqu’aux montagnes de l’extrême orient. La, on trouve quelque chose d’authentique et de certainement unique au monde, qu’il faut effectivement préserver de l’uniformisation capitaliste neo-libérale qu’imposeraient immanquablement les Americains si par malheur ils prenaient possession du pays.

              +4

            Alerter
            • languedoc30 // 18.09.2015 à 01h06

              Vous dîtes : “…..Là, on trouve quelque chose d’authentique et de certainement unique au monde, qu’il faut effectivement préserver de l’uniformisation capitaliste néo libérale qu’ imposeraient immanquablement les américains si par malheur ils prenaient possession du pays”.
              Vous faites une supposition tellement saugrenue que je me demande si vous divaguez ou si vous parlez sérieusement?

                +1

              Alerter
            • Vénus // 18.09.2015 à 14h56

              @Anouchka
              Les filles en manteaux et à talons, ça a toujours existé en Russie, c’est ce qui démarque les femmes russes de la plupart des femmes des pays occidentaux, les Russes étant toujours coquettes même à l’époque soviétique! Dire que c’est un mal ou un bien, je préfère la beauté naturelle moi aussi! En tout cas j’ai pris un grand plaisir à vous lire avec Alain, vous m’avez fait plonger dans mes souvenirs de mon pays d’origine, avec ses bons et mauvais côtés. Je suis persuadée que les Russes ont beaucoup de progrès à faire dans l’apprentissage du respect de son concitoyen, c’est l’héritage du passé soviétique qui pèse encore, hélas. Je veux croire que Poutine, l’ex agent du KGB ne l’oublions pas, prépare sa relève si ce n’est pas déjà fait. Gros bisous aux patriotes franco-russes!

                +1

              Alerter
            • Anouchka // 19.09.2015 à 13h23

              Vous avez raison, Venus, de souligner que les femmes russes assument leur féminité et que meme a l’époque sovietique on faisait toujours des efforts pour être soignée, attrayante et féminine. En Europe occidentale, peut-être en raison de l’influence du protestantisme, on a peur des couleurs qui attirent l’œil et les femmes hésitent souvent a rappeler aux hommes leur parenté symbolique avec Ève (ou Venus).
              En revanche, le côté “sexe”, “provoc”, a mon avis, vient de l’Occident. Il me paraît tres étranger a la culture russe beaucoup plus prude en ce domaine que la culture francaise, par exemple. Ces chaussures de péripatéticienne qui sont exaltées depuis une vingtaine d’année par la haute-couture occidentale sont très différentes a mon avis du joli Talon qui fait chic et qui met en valeur la jambe sous une jupe.

                +1

              Alerter
        • Anouchka // 18.09.2015 à 05h29

          Ah oui, Alain, et à propos du système de santé russe qui serait selon vous “supérieur au système francais” :
          Par honnêteté, vous auriez quand même pu souligner que, certes, les consultations sont gratuites pour les citoyens russes (donc pas par exemple pour une bonne partie des Ouzbeks qui travaillent pourtant en masse à Moscou, notamment pour rénover l’infrastructure routière que vous vantez tant), mais que chacun doit payer lui-même les médicaments (la chimio par exemple que vous méprisez avec superbe – c’est votre droit cela étant dit et vous n’avez sans doute pas tout à fait tord) ainsi que tout une série de matériel et d’actes médicaux (en cas d’hospitalisation par exemple). Pour les gens qui ont un petit salaire, cela peut vite conduire à choisir de ne pas se faire soigner… Et je pourrais moi-aussi vous citer tout un tas d’exemples concrets autour de moi. Alors dire que le système de sante russe est supérieur au système francais… Il faut savoir garder le sens de la mesure.

            +0

          Alerter
          • Alain C // 18.09.2015 à 06h51

            Bonjour Anouchka,

            Je préfère vos derniers commentaires, déjà un peu plus sereins et constructifs, mais vous avez quand un même encore du mal à lire avec objectivité.

            Cela m’oblige à me citer :

            “Je place la médecine Russe au même niveau que la médecine européenne.”

            Où avez-vous vu que je prétendais la médecine Russe “supérieure” à la médecine européenne ?

            Il y a longtemps que j’ai abandonné c’est état d’esprit du “plus”, du “mieux” de la “faute”, etc

            Profitez de votre séjour en Russie 🙂

              +2

            Alerter
            • Anouchka // 18.09.2015 à 07h04

              “Concernant le système de sante je le trouve superieur a ce que nous connaissons en France”, c’est écrit dans votre premier commentaire

                +0

              Alerter
            • Anouchka // 18.09.2015 à 10h29

              Cela etant, quand je lis le billet de Olivier daté d’aujourd’hui sur le rapport 2015 de la commission pour la France, je me dis que le système de sante Francais ne va peut-être pas tarder a rejoindre celui de la Russie – et voir meme tomber plus bas

                +1

              Alerter
            • Frédérique // 21.09.2015 à 15h46

              @ Anouchka
              “dis que le système de sante Francais ne va peut-être pas tarder a rejoindre celui de la Russie”.

              C’est déjà fait et peut-être même déjà pire pour beaucoup.

              Près de 4 millions de Français trop pauvres pour se payer une mutuelle,
              trop riches pour avoir la CMU, essentiellement des retraités et des chômeurs de longues durée.
              Leur nombre augmente tous les ans et qui dit pas de mutuelle, dit pas de prothèses dentaires, pas de lunettes, la peur au ventre d’avoir à se faire hospitaliser et le strict minimum pour le reste.

                +0

              Alerter
            • Anouchka // 21.09.2015 à 17h27

              Ca reste encore malgré tout mieux dans l’ensemble en France. En revanche c’est vrai que les Russes ont fait de gros progrès en ce domaine ces dernières années. Rien à voir avec les années 90 quand les chirurgiens vous conseillaient de ne pas vous faire opérer même si c’était indispensable pour votre pathologie de peur que vous attrapiez pendant l’opération un truc plus grave encore.

                +0

              Alerter
            • Frédérique // 21.09.2015 à 23h05

              18 000 patients touchées par les infections nosocomiales et 4000 décès par an dus à ces infections.
              source Sante.gouv.fr 04:06:2015

              Une association de défense de victimes d’infections nosocomiales et d’erreurs médicales, le Lien, réclame davantage de transparence sur les accidents médicaux, qui tuent dix fois plus de personnes que les accidents de la route.
              source FP technologia 06:02:2015.

              Tout ça pour dire, qu’il est inutile de mettre le système de santé français sur un piédestal, il est à l’heure actuelle en parfaite décrépitude et si ce n’est pas mieux en Russie, ou même si c’est pire, vous avez l’air de dire qu’au moins il y a des améliorations, alors que chez nous, c’est le contraire.

                +0

              Alerter
            • Anouchka // 22.09.2015 à 07h25

              Il n’empêche que je connais beaucoup de Russes qui, quoique forts nationalistes, me demandent systématiquement de leur acheter les médicaments dont ils ont besoin en France car ils n’ont pas confiance dans les médicaments (pourtant de meme marque) distribués en Russie. Pour les opérations un peu sérieuses, ils cherchent aussi toujours à aller en Occident (alors meme qu’ils ont accès a des cliniques privées super luxe à Moscou).
              C’est peut-être par “atavisme”, parce qu’ils écoutent trop les “on dit”. Mais c’est malgré tout significatif.

                +0

              Alerter
      • Jacko // 17.09.2015 à 19h13

        monsieur Berruyer,
        Donc on ne peut plus critiquer les expatriés français sur ce blog, en restant correct et en étant un peu provoc ??? cool !
        Donc je ne vais être que positif en disant que je me sens beaucoup plus proche de la réalité sur la Russie et de l’état d’esprit d’Anouchka que de ceux d’autres intervenants de ce blog.
        Mon commentaire va-t-il passer cette fois-ci ? suspense

          +1

        Alerter
    • BRT // 17.09.2015 à 14h19

      Bonjour Alain C,

      Je confirme ce que vous dites, mais malgré la corruption, les choses restent assez bon enfant à mon avis, en tout cas au niveau du peuple. Certes Moscou n’est pas la ville la plus sympa du pays, mais y vivre reste tout à fait possible pour un étranger.

      Pour en revenir à “l”opposant Navalny”, si cher à nos journaleux: qui représente-t-il en Russie? Qq moscovites imprégnés de culture occidentale? 2% me parait un très bon résultat, sachant que Moscou n’était pas concernée par cette élection. En fait les résultats de ces élections représentent un bon schéma de la réalité politique nationale. Navalny c’est “notre” opposant préféré, mais certainement pas celui du peuple Russe; ah oui, c’est vrai, c’est sans importance…!

      Le libéralisme sauce US/Europe me parait très mal adapté au peuple Russe; ce n’est juste pas dans leur culture, sauf pour les oligarques. Quand je pense qu’un homme comme Khodorkovsky, héros du grand banditisme (peut-être le plus grand de tous les temps) est encensé par nos médias, accueilli en grande pompe en Suisse par Frau Merkel à sa sortie de camp, ça me choque. Alors imaginez les Russes…

      Merci pour l’actualité Olivier, toujours bon à prendre qd on vit loin de la maison!

        +15

      Alerter
      • Alain C // 17.09.2015 à 18h05

        [Je confirme ce que vous dites, mais malgré la corruption, les choses restent assez bon enfant à mon avis, en tout cas au niveau du peuple. Certes Moscou n’est pas la ville la plus sympa du pays, mais y vivre reste tout à fait possible pour un étranger.]

        entièrement d’accord 🙂

          +4

        Alerter
    • Vu de Varsovie // 18.09.2015 à 15h19

      Vladimir Jirinovsky, docteur en droit, philosophe, polyglotte, serait un homme respectable s’il n’était pas, le mot est très juste, le fou du roi. Il dit ce que le Kremlin n’ose pas dire pour des raisons diplomatiques. Et quand il menace de transformer une partie de l’Europe en tas de cendres post-atomiques, il n’est plus drôle… Humour russe ?

        +3

      Alerter
    • placide // 18.09.2015 à 17h34

      c’est que les gros poissons se servent dans la manne pétrolière, l’énergie, les grands travaux, etc, et non dans les poches du peuple, comme ça se pratique chez nous

      Euh cela ça s’appelle se servir dans les poches du peuple : et ce système a un nom. Le capitalisme…

        +2

      Alerter
  • sergeat // 17.09.2015 à 08h06

    Miriam Palisson va bientôt être promue comme Fourest,les enfants de bhl.Je pense qu’il n’y a aucun commentaire à faire à un article dégoulinant de tant d’objectivités!!!!!

      +6

    Alerter
    • V_Parlier // 17.09.2015 à 09h27

      Sauf pour les nouveaux arrivants qui prendront tout pour argent comptant. C’est bien le problème de tels sujets qui préoccupent peu les lecteurs en général, ces derniers se contentant donc de lire rapidement et de boire les propos les plus racoleurs (soit mensongers soit incohérents).

        +10

      Alerter
  • Jacko // 17.09.2015 à 09h07

    Il faut dénoncer ces articles totalement orientés et qui font partie de la propagande pro-atlantiste.
    Par contre il ne faudrait pas non plus tomber dans une sorte d’extase pro Russie et pro Poutine et mettre sous le tapis tous les problèmes du système dans ce pays (je ne dis pas cela spécialement pour cet article mais aussi pour d’autres qui sont passés avant sur ce blog ou ailleurs).
    USA-Russie, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Deux grandes puissances qui se remettent sur le ring pour re-tester les rapports de force.
    Entre les deux propagandes, on n’arrive plus vraiment à déméler le vrai du faux, mais au niveau du peuple, ça continue à trinquer, des deux cotés.

      +3

    Alerter
    • Anouchka // 17.09.2015 à 09h35

      La grande différence entre les USA et la Russie, c’est quand même que la Russie ne prétend pas enseigner au reste du monde ce que c’est que le bien et comment il faut vivre…
      Apres, on peut aussi souligner que la “brutalisation” des populations a toujours été plus ou moins une constante en Russie, régime tsariste et régime communiste compris – j’ajouterai meme régime d’anarchie néolibérale de l’époque Eltsine compris. Beaucoup en Russie sont sincèrement d’avis que la vie est moins difficile pour eux depuis que Poutine est au pouvoir et qu’il est de loin le plus doux et le plus tolérant des autocrates que la Russie ait connu depuis longtemps. Pour les oligarques tombés en disgrâce (et qui du coup ne peuvent plus se goinfrer comme avant) bien sûr, en revanche, Poutine est un sinistre tyran…

        +34

      Alerter
      • sergeat // 17.09.2015 à 10h33

        Ayant connu la Russie en URSS,puis sous Eltsine et enfin sous Poutine,ce que vous appeler “anarchie néo-libérale”est pour moi un pillage éhonté de toutes les richesses de la Russie (sous Eltsine) au détriment d’ un peuple abandonné (retour au troc,salaires non payés,assassinats,vols,…..)

          +31

        Alerter
    • V_Parlier // 17.09.2015 à 09h38

      Ce qu’il est plutôt important de voir à mon avis, c’est avant tout dans quelle direction évolue la vie des peuples en question de chaque côté (et non un simple instantané sur des situations actuelles sans voir comment c’était il y a 20 ans). Et là, désolé mais pour moi ce n’est pas blanc bonnet et bonnet blanc. Et ce qui rend malade de rage le bloc BAO c’est que la Russie s’en sort (avec ses problèmes, je ne crois pas au paradis sur Terre) alors que nous nous enfonçons irrémédiablement. Mais c’est trop dur pour nos journalistes d’admettre que c’est çà qui rend le chef d’état russe populaire, donc çà ne peut s’expliquer que parce-que Poutine contrôlerait tous les cerveaux et terroriserait les opposants. Nos journalistes doivent être d’autant plus impressionnés de voir nos dirigeants si impuissants alors que ces derniers tentent de nous “éduquer” correctement depuis un bout de temps déjà…

        +18

      Alerter
      • Kiwixar // 17.09.2015 à 12h47

        “la Russie s’en sort (…) alors que nous nous enfonçons irrémédiablement”

        J’en profite pour souligner la question énergétique : l’Europe n’a plus de réserves énergétiques (à part l’Allemagne : 200 ans de charbon)(de charbon!!), et que pour faire la transition énergétique il nous aurait fallu utiliser 30% de l’énergie disponible actuellement (pétrole) pour faire cette transition (l’énergie pour fabriquer des éoliennes, des panneaux PV, du solaire thermique). Or on doit en utiliser que 1% et on continue à tranquillement siroter notre petite vie tranquille en se disant que “la technique va nous trouver une solution”. Ok, j’espère bien… mais sinon quel est le Plan B??

        Le nucléaire? Il faut avoir tout de suite les centrales qu’il faut, donc commencer à les fabriquer… il y 15 ans. Etendre la vie des centrales existantes? Elles ont toutes été prévues pour 30 ans et elles ont toutes plus de 30 ans. Dans 30 ans, elles auront 60 ans. Retenez votre respiration pendant 15 jours, le vent souffle du mauvais côté.

        Les Russes ont un bel avenir devant eux : des hydrocarbures, des ressources minières, et un voisin avec lequel ils développent une relation symbiotique win-win, bien loin de l’habitude colonialiste pilleuse de l’Occident. Et surtout ils sont maîtres de leur destin, y a pas de petit technocrate étranger arrogant qui vient leur dire ce qu’ils doivent faire.

          +23

        Alerter
    • Astrolabe // 17.09.2015 à 10h11

      C’est tout à fait juste. Je me réjouis toujours de voir qu’il y a en Russie des gens qui critiquent ouvertement le pouvoir alors qu’on parle toujours de l’absence d’information “libre”: Xénia Sobtchak, la patronne de la chaîne “Pluie” (Dojd’), la radio Echo de Moscou, très écoutée des intellectuels et de très bonne qualité, le journal “Novaia gazeta” (Le nouveau journal) font un travail utile, très inégal, assez souvent douteux, mais utile. Et qu’on ne dise pas qu’ils sont persécutés, c’est faux: Echo de Moscou est financé par Gazprom, Xenia Sobtchak est la fille de l’ancien maire de Saint-Petersbourg, patron à l’époque de Poutine. Même en public, Poutine l’appelle Xioucha (diminutif de Xenia) et elle est intouchable.
      En revanche, “l’opposition” n’attire pas les foules pour de multiples raisons: d’abord parce qu’on n’a jamais vu l’ombre d’un programme politique, économique, etc, sortir de leurs bureaux. Leur seul credo, c’est MOI, MOI, MOI. Mikhail Kassianov, ancien premier ministre, plus connu sous le nom de “Micha 2%” regrette surtout les temps bénis du non-droit des années 90, où il a pu se faire un confortable matelas. Kasparov a cru pouvoir passer du statut de maître des échecs à celui de stratège politque (il semble avoir disparu des écrans radars ces derniers temps car les américains le rechercheraient pour détournement des fonds qu’ils lui auraient octroyés; ce n’est pas parce qu’on finance des activités illégales que les gens peuvent se croire tout permis, Lazarenko ancien patron de Timochenko en Ukraine en sait qqchose, il purge 9 ans de tôle pour détournement de fonds, américains bien sûr), Navalny et beaucoup d’autres petits poissons n’ont aucune carrure politique. Et tous ces petits et gros hommes d’affaires ne risquent pas d’attirer la sympathie des foule. Ils ne connaissent que le buzz et le fric, rien d’autre.
      Pour moi, un des seuls qui avait des choses à dire, c’est Iavlinski et son parti Iabloko, mais beaucoup trop intellectuel pour être compris d’un vaste électorat.
      Mais l’opposition existe quand même: le parti libéral LDPR, les communistes, etc. Pourquoi considérer qu’ils ne sont pas dans l’opposition ? Parce qu’ils n’ont aucune chance d’arriver au pouvoir ? Qu’est-ce qu’il reste en France si on supprime les partis qui n’ont aucune chance d’arriver au pouvoir ?

        +29

      Alerter
    • Michel Ickx // 17.09.2015 à 12h49

      @jacko

      “USA et Russie c’est bonnet blanc et blanc bonnet”

      Bravo, vous avez tranché, il n’y a pas de différence.

      Et moi qui croyait naïvement que les guerres au Vietnam, en Irak, en Lybie, dans les Balkans, en Ukraine, les révolutions oranges et de toutes couleurs, les drones et les dommages collatéraux ainsi que les sanctions à Cuba et dans de nombreux autre pays et, en définitive le nombre de morts qui se chiffrent par millions, faisaient quand même pencher la balance d’un côté.

      J’oublie les problèmes mineurs comme la crise des subprimes et ce qui va nous arriver quand le casino financier va sauter.

      Mais puisque vous le dites, ce doit être blanc bonnet des deux côté.

      Mais je continue à préférer le bonnet de la Russie.

        +29

      Alerter
      • Jacko // 17.09.2015 à 13h17

        @Michel Ickx

        Tu as oublié le génocide des amérindiens, les dictatures en Amérique Latine, Asie, Afrique, les 2 bombes atomiques (pas mal quand même quand on y pense, mais le débat a fait pchitt car en fait c’était pour le bien de l’Humanité…), le joug sur l’UE, et tant d’autres choses…
        Je te rassure, je n’ai rien tranché et ma phrase était facile je l’avoue et un peu dans la provoc 😉
        Mais bon ça n’est pas parce que les dirigeants USA sont ignobles depuis des lustres que les dirigeants russes le sont moins, Poutine compris.
        De mon côté, les deux bonnets me dégoutent tout autant, tous comme les bonnets UE et Chinois (je parle des dirigeants et pas des peuples bien sûr). ça n’est pas parce que je ne choisis pas la peste qu’il faut que j’admire le choléra.
        Et si on devait faire un gradation dans l’horreur, je pense que l’Europe de l’Ouest serait en bonne tête au classement historique, devant les USA.

          +4

        Alerter
        • Michel Ickx // 17.09.2015 à 16h06

          @ jacko,

          à jacko

          C’est très honorable de reconnnaître d’avoir été un peu trop loin et de faire de la provoc et j’apprécie.

          Mais aussi rapidement en remettre et comparer tout, la Russie, la Chine, les USA au même niveau, tout en terminant par dire que l’Europe c’est peut-être la pire
          c’est une plaisanterie non?

          En définitive doit on absoudre les USA “parce qu’ils seraient tous égaux” en horreur?

          Je continue à penser, et je n’oublie pas les morts en Géorgie, en Tchétchénie,en Arménie, que, quoi que l’on puisse dire, en nombre et en impunité les USA sont de très très loin les plus efficaces.

          Mais attendons le dernier round, et en considérant que nos-amis-qui-nous-veulent-du-bien se donne le droit des guerres préventives, je crains fort que ni toi ni moi ne seront là pour connaître le vainqueur en terme de morts à son actif.

            +9

          Alerter
          • Jacko // 17.09.2015 à 19h06

            @Michel Ickx

            Je pense que sur le fond, on est plus ou moins sur la même longueur d’onde.
            Ce que je voulais dire, de façon maladroite, provocatrice (au choix :), c’est que plus les pays sont gros et puissants, plus leurs dirigeants sont des raclures.
            ça peut paraître simpliste mais j’en suis parfaitement convaincu (et ça n’engage que moi).
            J’aime bien une phrase de Paul Valéry :
            « La guerre est faite par des gens qui ne se connaissent pas et qui se tuent, au profit de gens qui eux, se connaissent et ne se font jamais de mal. »

            Au sujet de l’Europe, je me plaçais sur un temps long incluant l’esclavage, théorisé jusqu’au temps des “Lumières” (code noir, etc…), WW1, WW2, les camps de la mort, le colonialisme, le fait que l’on soit à l’origine des USA, de l’Australie, etc…

              +3

            Alerter
  • Tonton Poupou // 17.09.2015 à 09h46

    Vladimir Poutine n’a rien d’un enfant de coeur. Qu’il s’agisse de mater la rébellion tchétchène,
    de briser l’oligarchie financière ou de défendre la position de la Russie sur la scène internationale, il démontre une détermination, une dureté et une indifférence aux pressions. Mais ce sont des traits de caractère qu’on est en droit d’attendre d’un chef d’Etat. Les citoyens russes ont sciemment choisi de reconduire au Kremlin un homme que certain en Occident abhorre. Il n’existe pas aujourd’hui en Russie – en dehors des communistes – d’opposition unie et crédible susceptible de représenter une alternative. Poutine a fait à peine campagne en se reposant sur un atout maître : son bilan au Kremlin, celui des années 1999-2008. Une période au cours de laquelle la Russie a connu une croissance exceptionnelle, mais aussi effacer la catastrophe économique sans précédent dont elle a été victime dans les années 90. Les libéraux sont disqualifiés compte tenu du bilan des années Eltsine au cours desquelles leurs réformes ont ruiné le pays. Et nul doute qu’avec les crises syrienne et ukrainienne, Vladimir Poutine et la Russie marquent encore des points sur le plan international, car de toutes évidences, les russes maitrisent la situation diplomatiquement, politiquement et militairement.

      +27

    Alerter
  • stephp // 17.09.2015 à 09h50

    Tout est bon en effet pour accréditer la thèse qui affirme que le président russe est un “dictateur”, tel Staline en son temps.
    @Jacko, je ne pense pas que dénoncer les mensonges de la propagande signifie automatiquement une adhésion au camp visé par cette propagande. Il s’agit seulement ici, sur ce site en tout cas, de rétablir un minimum d’objectivité quant aux faits.

      +9

    Alerter
    • achriline // 17.09.2015 à 12h34

      A propos de Staline, je termine la lecture du livre “Les guerres de Staline” de Geoffrey Roberts et je suis surpris d’apprendre qu’il a très longtemps espéré après la guerre que l’entente qui avait régné pendant le conflit entre les 3 pays (Urss, Angleterre, Etats-unis) pourrait durer.
      C’est à cause de l’attitude des américains, de leur manque de parole (par rapport aux accords passés) et leurs déclarations agressives ne laissant aucun doute sur leurs buts à venir qu’il a durcit le ton et utilisé des méthodes violentes pour défendre son pré carré.
      Je ne cautionne pas les méthodes excessives utilisées mais je voulais signaler que le comportement de Staline était déjà la conséquence du comportement américain.

        +18

      Alerter
    • Jacko // 17.09.2015 à 12h53

      @stephp
      Bien d’accord avec toi sur tes deux dernières phrases.

      Il faut dénoncer la propagande et les mensonges, mais dans tous les camps (USA, UE, Russie, Chine) et pas se trouver de nouveaux champions que l’on supporteraient simplement parce qu’ils s’opposent aux USA.
      Et j’ai parfois l’impression en lisant certains articles que Poutine est les chinois sont les nouveaux héros des temps modernes, travaillant au Bien universel et qu’ils vont nous délivrer de l’oppression des USA et de l’UE. LOL ! Chacun agit dans ses propres intérêts, c’est tout.
      Et les dirigeants chinois, russes, USA ou UE agissent dans leurs propres intérêts, pas forcément pour celui du peuple en dessous (95% des gus quand même).

        +7

      Alerter
      • Alfred // 17.09.2015 à 15h25

        Certes mais pour en avoir connu quelques uns un bon dictateur doit savoir subventionner le prix du pain (ou du riz) pour ses 95%. Panem ante circences en latin de cuisine. Les directions russes et chinoises ne perdent apparemment pas de vue ce principe millénaire. Les directions occidentales ont par contre l’air tout à fait disposées à réduire les rations. Certes il y a du gras et compte tenu des ressources naturelles c’est peut être nécessaire mais ça ne peut pas bien se passer. Comme quelqu’un le frisait remarquer c’est une question de dynamique vers le bas ou vers le haut.
        Il semble clair que les dirigeants chinois et russes ont peur du trouble. Les nôtres ont l’air de le solliciter.

          +7

        Alerter
  • Toutatis // 17.09.2015 à 10h18

    Ce qui m’a toujours semblé étrange et même idiot, c’est que quasiment tous les grands défenseurs de l’Occident en Russie et encensés comme tels par nos médias sont soit des oligarques enrichis par le pillage de la Russie sous Eltsine, comme Khodorkovski, soit y ont participé au sein d’organismes financiers occidentaux, comme Nemtsov. Il en découle que ces gens sont détestés pour ce qu’ils sont par quasiment tous les Russes (à part une petite “élite” occidentalisée) et n’ont donc aucune chance d’accéder au pouvoir. Comment les médias et politiciens occidentaux ne voient-ils pas qu’ils ne font que se discréditer aux yeux des Russes en soutenant de tels personnages ?

      +26

    Alerter
  • Dmitry // 17.09.2015 à 10h20

    chez nous, en région de Moscou, ces élections se sont déroulées assez calmement, sans remue-ménage excessif. La liste des candidats n’abondait pas en personnes: un vieux communiste vétéran de la 2-ème guerre mondiale tout médaillé, un candidat du parti de Poutine, le directeur d’une importante enterprise de la ville et un candidat du parti des verts qui terminait la liste. En fait, l’opposition n’a pas été très présentée. Même si cela aurait eu lieu, il est peu probable que les gens votent pour eux. La méfience des ONGs et de leur petits partis soi-disant “d’opposition” est encore sensible après tous les troubles qui étaient provoqués en Russie auparavant.

      +19

    Alerter
  • achriline // 17.09.2015 à 10h21

    Certes la Russie n’est pas un pays de bisounours mais face à l’empire et à ses valets, elle défend ses intérêts et son territoire. Mais elle est aussi en quelque sorte le “champion” de ceux qui rejettent le nouvel ordre mondial et toutes ses tares car c’est le seul pays (avec dans une moindre mesure la Chine) qui puisse tenir tête à l’amérique.
    Imaginez ce qu’elle serait et ce que nous serions à l’heure actuelle si elle avait continué à être gouvernée par des gens comme Eltsine.

      +20

    Alerter
  • Alain CAVAILLÉ // 17.09.2015 à 11h05

    Les gauchos français s’emparent avec avidité de ce genre de titres qui n’offrent absolument AUCUNE PREUVE avec le vain espoir de mettre le foutoir.
    Moi je dirai que pour une fois où il se trouve sur cette terre un homme politique digne de cette appellation, qui aime son pays autant que lui-même, sinon plus, qui ose et qui dirige parce qu’il a des vues très nettes de la position de la Russie en tant que Grande Nation…
    eh bien qu’on lui foute la paix !
    La Russie, au sortir de l’ère soviétique allait devenir la proie des “occidentaux”, USA en tête.
    Quand l’ère Poutine a débuté, les réactions ont été identiques aux sarcasmes envers Reagan.
    En Amérique, on a bel et bien dû constater que ce vieux cow-boy était parmi les meilleurs, et pour Poutine, on le voyait en petit rat du KGB. Cela à cause de la bêtise crasse des Atlantistes gauchisants qui ne voient les choses qu’à travers des dogmes et des idées toute-faites.
    Il n’est pas du tout impossible qu’il y ait une guerre, bientôt. Que prônent les USA ? Une “unipolarité”, on peut donc dire UNE DICTATURE. Que veulent les Russes ? Une “multipolarité”, on peut dire une forme de DÉMOCRATIE, même si ce mot ne pourra plus jamais représenter l’idéal politique des Grecs.

      +20

    Alerter
    • Alain au bar // 17.09.2015 à 14h27

      Je ne comprends pas bien qui vous considérez comme et traitez de “gaucho”. Je me permettrai cependant de vous faire remarquer que la droite ne me semble pas particulièrement bien disposée vis à vis de la “Russie de Poutine”.
      Au demeurant c’est le président Sarkozy qui a fait réintégrer la France dans le commandement intégré de l’OTAN.

        +5

      Alerter
  • vlois // 17.09.2015 à 11h14

    J’aime beaucoup les termes juxtaposer chaîne “indépendante d’opposition”, remarquable comment le verbe trahit la vision du monde et l’aveuglement devant l’énormité de ce qui est écrit.

      +15

    Alerter
  • sg // 17.09.2015 à 13h43

    Tiens, c’est marrant, mais je crois avoir déjà lu quelque chose de similaire, cette histoire d’opposant minoritaire dont la représentation a été écrasée par le pouvoir…

    http://www.upr.fr/actualite/upr-parti-politique/le-csa-donne-raison-a-l-upr-les-medias-doivent-rendre-compte-en-urgence-de-la-candidature-de-francois-asselineau
    http://www.upr.fr/actualite/upr-parti-politique/pourquoi-lupr-ne-presente-t-elle-personne-aux-elections-legislatives

    Ah oui mince, ce n’était pas en Russie, mais en France. Avec en prime le CSA qui reconnait le méfait.

    Bon ben, si la France le fait aussi, c’est que ce doit être démocratique d’étouffer les voix dissidentes, non?

    PS: Je ne suis pas du tout membre de ce parti, mais quand on critique ses voisins, il faut d’abord balayer devant sa porte. Et il y a de quoi balayer en ce qui concerne les procédures et entorses anti-démocratiques.

      +13

    Alerter
  • olivier imbert // 17.09.2015 à 17h48

    Y compris l’opposition communiste. Mais sur le consensus à propos de la diplomatrie et la politique à l’égard de l’ukraine comme ‘opposition communiste est la seul importante cela ne change rien pour poutine et medvedev!

      +2

    Alerter
  • Astatruc // 17.09.2015 à 19h39

    Un peu hors-sujet mais comme nous parlons de propagande et que j’ai trouvé par chance cette vidéo que je n’avais pas encore vue.
    M. le président de la russie V.Poutine réfute les accusations de l’occident:

    https://www.youtube.com/watch?v=n-2SNRkym9Q

      +1

    Alerter
    • languedoc30 // 18.09.2015 à 12h40

      J’avais déjà vu cette vidéo, Il est formidable. Je souhaite à la Russie de garder longtemps son président.

        +3

      Alerter
  • Chris // 17.09.2015 à 23h13

    Ces derniers temps, on assiste à une véritable prolifération d’articles antirusses dans les médias occidentaux. En réponse, un blogueur britannique a élaboré un système cohérent de règles pour écrire de tels articles avec succès.

    Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/opinion/20150917/1018220443.html#ixzz3m25RBusv

      +2

    Alerter
  • Louis Joseph // 18.09.2015 à 07h00

    Dans son article la journaliste “omet” de signaler la rencontre entre Navalny et des “diplomates US” peu avant le scrutin…
    Ce qui “explique” l’affiche en face du consulat américain:

    http://sputniknews.com/russia/20150906/1026663079/russia-kostroma-us-embassy-visit.html

      +3

    Alerter
  • Nicolas // 18.09.2015 à 10h44

    Notez aussi (je me répète mais bon), concernant la candidature de Yachine à Kostroma :
    -Son parti RPR-PARNAS, qui a selon les médias occidentaux été tant brimé, n’a réussi à rassembler dans tout l’Oblast (667000 habitants) que 9 candidats locaux. Pour compléter sa liste, ils ont dû faire appel à 34 personnes originaires d’autres régions. Ce qui quand même fait peser des doutes sur l’intérêt des Russes pour ce parti.
    -RPR-Parnas a rassemblé 4117 signatures de soutien pour pouvoir se présenter à Kostroma. Mais pour avoir toutes ces signatures, ils ont fait appel à 76 volontaires, dont beaucoup (très vraisemblablement la majorité) venaient d’autres régions (SPB, Moscou, Vologda, Yaroslavl, NN). Ce qui fait encore plus douter que RPR-Parnas avait vraiment réussi à rassembler des signatures dans beaucoup de régions et que le pouvoir a injustement disqualifié ces signatures. Il est possible qu’ils ont fait beaucoup plus d’efforts à Kostroma qu’ailleurs.
    -Ça pose aussi la question de savoir comment ils arrivent à rassembler suffisamment d’argent pour envoyer 76 personnes travailler pour eux pendant des semaines, dans une seule région, et on peut supposer qu’ils avaient en tout quelques centaines de volontaires (La région de Kostroma, c’est 0,5% de la population russe, donc s’ils avaient déployé des efforts proportionnels partout, ça ferait plus de 15000 volontaires…)
    -Les Russes connaissent le parti RPR-Parnas, c’est juste qu’ils ne veulent pas voter pour lui. Ils basent leur choix sur plus d’informations concernant la politique russe que le peu qui est (mal) rapporté par les médias français.
    -Yashine a eu la parole lors de 2 débats télévisés, sur la chaîne publique régionale, la chaîne la plus regardée de la région. Lors de son débat avec le candidat de Russie Unie (temps de parole strict, contrôlé à la seconde près, les candidats répondent sans être interrompu par l’adversaire), il a tranquillement appelé les fonctionnaires de Russie Unis des prédateurs et des criminels.
    -Pendant le même temps, un parti français dont il ne faut pas parler aligne 1969 candidats aux prochaines élections régionales (ça fait 20 candidats dont 10 femmes par 667000 habitants… pas sûr que Parnas avait 2 candidates locales) est volontairement occulté par les médias français qui ne le mentionnent pas dans les présentations des candidats. Ses analyses, qui contredisent point par point toute la rhétorique européiste en ce basant sur les faits historiques et les textes des traités, sont systématiquement occultées ou dénigrées sans explications
    Liberté de la presse : Russie 1, France 0
    Liberté d’expression : Russie 1, France 0
    Le match est mal parti, dites moi…
    Ah ouais, et j’oubliais, dans ses commentaires sur l’élection, le candidat Yachine ne manque pas de critiquer la région dans laquelle il s’est présenté : pour résumer, les habitants de la région de Kostroma sont des attardés qui vivent à l’âge de pierre, selon Yachine : on se demande vraiment pourquoi ils n’ont pas voté pour lui…

      +9

    Alerter
    • Nicolas // 18.09.2015 à 11h05

      J’ai précisé “pas sûr que Parnas avait 2 candidates locales” parce que j’ai eu beau regarder sur le site de RPR-Parnas, il n’y a pas la liste des candidats.
      J’ai fini par trouvé la liste des candidats de Parnas sur le site de la commission électorale. Sur 17 femmes, aucune n’est née dans l’oblast de Kostroma. Il est intéressant de noter qu’un tiers de ces femmes sont nées dans le sud de la Russie (Nord Caucase). Je ne sais pas ce que ça indique, mais c’est intéressant.

      Bref, les médias occidentaux se sont focalisé sur un parti que les Russes connaissent, mais qui est tellement peu représentatif qu’apparemment, il ne s’est pas trouvé une femme de la région pour être candidate de ce parti (pourtant, un parti qui traite les habitants de la région d’attardés, ça fait vachement envie). À population égale, le parti français dont il ne faut pas parler rassemble 10 candidates.

        +8

      Alerter
  • Anouchka // 19.09.2015 à 20h17

    Jacko,
    Ils n’ont pas tort. Être expat à Moscou c’est effectivement très confortable, pour toutes les raisons que Alain a citées.
    Le problème à Moscou, de mon point de vue, c’est que pour profiter de cette vie agréable et facile, il faut beaucoup d’argent. Mais, les expat. , l’argent ce n’est généralement pas un problème pour eux.
    Autre chose est d’immigrer définitivement à Moscou, de lâcher sa nationalité française pour devenir russe (parce que la Russie n’accepte pas que tu gardes ta nationalité si tu deviens russe). La, personnellement je ne prendrais pas le risque. Déjà à cause de tous les problèmes d’assurance maladie et retraite que j’ai déjà cités mais aussi parce que l’histoire a montré que la Russie est un pays ou des choses terribles peuvent se passer du jour au lendemain. Ce qui se passe en Ukraine de l’est est la pour en témoigner. Les Russes le savent, mais cela ne les inquiètent pas. Ils profitent du présent et ne se font pas trop de sang noir pour l’avenir ( parce que le sang noir ne change rien). Moi, je ne peux pas vivre comme ça. Après, certains étrangers ne voient pas les choses comme moi et trouvent que la Russie a beaucoup d’autres avantages comparatifs qui compensent cette menace imaginaire. Beaucoup de Français vivent mal les histoires de mariage gay, de théorie du genre à l’école, etc. Et trouvent en Russie une sorte d’oasis.

      +1

    Alerter
    • Vénus // 19.09.2015 à 22h21

      Bonjour Anouchka,
      c’est très intéressant ce que vous dites et votre point de vue m’est très compréhensible… les Russes ne sont font pas de sang noir car ils ne peuvent rien faire de toute façon, ils vivent aujourd’hui comme beaucoup de Français. Je ne savais pas qu’on ne peut pas avoir deux nationalités en Russie mais si vous le dites…
      Aujourd’hui il n’existe pas de paradis sur terre, des problèmes existent partout. Par exemple, pour le moment le côté médical est meilleur ici, mais on s’inquiète pour nos enfants, avec ces nouveaux programmes à l’école. Chaque année les Français constatent une dégradation dans tous les domaines, économique ou social, ce Hollande avec sa fameuse promesse d’inverser la courbe du chômage, les coupes budgétaires dans tous les secteurs publics, on nous dit que c’est la crise, tout le monde doit se serrer la ceinture, menace terroriste etc etc. maintenant la crise des réfugiés. La Russie connaît aussi des problèmes, peut être pas les mêmes qu’ici. Il faut se dire que le monde ne sera meilleur nulle part, on a beau avoir une belle France avec ses jolies paysages et maisons, mais on est en train de voler à notre douce France ses valeurs, quand j’y pense, j’ai la gorge serrée…

        +1

      Alerter
    • Nicolas // 22.09.2015 à 07h23

      Hmmm… il n’y a pas que Moscou en Russie. Même à Saint-Pétersbourg qui est pourtant relativement chère, on vit très confortablement avec ce qui en France est le salaire médian. Et dans une grande partie de la Russie on vit confortablement avec un SMIC français…

        +0

      Alerter
      • Anouchka // 22.09.2015 à 07h32

        Oui sauf qu’il a beaucoup de gens en dehors de Moscou qui gagnent beaucoup moins qu’un SMIC francais… Et je ne parle pas des retraités ou des invalides.

          +0

        Alerter
        • Nicolas // 22.09.2015 à 07h36

          Hein ??? On parle des expats ici. Plus précisément, c’est vous qui parlez des expats. Vous connaissez beaucoup d’expats qui gagnent moins qu’un SMIC français ?

            +0

          Alerter
          • Anouchka // 22.09.2015 à 07h46

            Mais non! Évidemment. Je vous parle des citoyens russes pas des Francais que leur boîte envoie en Russie pour un temps déterminé avec toutes les garanties en terme d’assurance maladie – et qui sont en France pour la plupart des cadres sup hautement qualifiés (donc pas vraiment le genre travailleur pauvre)

              +1

            Alerter
          • Anouchka // 22.09.2015 à 07h51

            Et franchement, Un SMIC en Russie pour couvrir les accidents de la vie c’est pas suffisant!!!

              +0

            Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications