Tout va bien !

Vous aurez noté la relative discrétion de nos médias – pourtant ces images ne vous rappellent rien… ?

Source : Russia Today France, le 31 août 2015.

Les émeutes à Kiev

Les émeutes à Kiev en aout 2015

Note Olivier Berruyer : bon, ok, ce sont les mêmes personnes qu’en février 2014 :

maidan euromaidan kiev ukraine protester manifestants fascistes néonazis nazis

MAIS ATTENTION, CELA N’A STRICTEMENT RIEN A VOIR – et ceux qui disent (et pensent !!!) le contraire sont des agents de la propagande russe “de sinistre mémoire des heures les plus sombres de notre histoire”

Au moins un mort et plus de 122 blessés suite aux affrontements entre forces de l’ordre ukrainiennes et nationalistes s’opposant à la loi prévoyant plus d’autonomie pour les républiques autoproclamées dans l’Est de l’Ukraine déchiré par la guerre.

17h39 GMT : La Russie s’est dite inquiète par l’explosion de la violence entre la police et les manifestants dans la capitale ukrainienne lundi, mais considère l’incident à Kiev comme «ses affaires internes», selon le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. «Bien sûr, nous condamnons de telles explosions de violence et les qualifions d’inacceptables. En tout cas, ce qui se passe en Ukraine est du ressort de leurs affaires internes», a-t-il déclaré aux journalistes.

17h17 GMT : L’Union européenne est préoccupée par l’aggravation de la situation à Kiev et a appelé toutes les parties «au calme» et «au dialogue», a souligné le service de presse de la Commission européenne en commentant les affrontements près du parlement ukrainien. De plus, le chef de la diplomatie européenne Fédérica Mogherini a émis le souhait que la violence à Kiev ne sape pas «la mise en œuvre des accords de Minsk».

17h07 GMT : Le président ukrainien Petro Porochenko a confirmé lors de la conférence de presse que le projet de modification de la Constitution du pays n’envisage pas de donner un statut particulier pour les régions de Donetsk et de Lougansk.

«Le projet de modification de la Constitution ne prévoit pas de statut spécial pour le Donbass. Je pense que c’est juste un cliché, devenu un instrument électoral pour certaines forces politiques, un outil de promotion nuisible contre les modifications de la Constitution, contre le président», a dit Porochenko lors de son discours au peuple ukrainien dans l’après-midi.

17h03 GMT : Le nom du journaliste français qui a été blessé lors des affrontements entre nationalistes et forces de l’ordre a été révélé : il s’agit d’Antoine Delaunay, photographe-pigiste indépendant. Il travaillait jusque-là dans le Donbass et était venu prendre des photos de la manifestation, mais au bout de 10 minutes il a reçu une pierre au visage.

17h03 GMT : Le premier-ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a estimé que les manifestants sont venus ne pas pour protéger la Constitution, mais pour la détruire et détruire l’Ukraine. «Ils sont pires que les bandits russes et les terroristes de l’Est du pays. Ces derniers ne font que faire semblant de lutter pour l’Ukraine», a-t-il déclaré.

16h22 GMT : Le site du ministère ukrainien de la Santé a rapporté que 21 personnes ont reçu des blessures par balle lors des émeutes à Kiev.

15h20 GMT : L’OSCE exprime son inquiétude suite à la blessure des journalistes durant les émeutes près du parlement ukrainien et appelle à ouvrir immédiatement une enquête sur cet incident, a déclaré le représentant autorisé de l’organisation sur les questions de la liberté des médias Dunja Mijatovic.

15h03 GMT : Le parquet de Kiev a ouvert une enquête à la suite des affrontements pour quatre motifs : assassinat, violences, émeutes massives et trouble à l’ordre public, annonce RIA Novosti. Plus tôt, le député du parlement Anton Guerachtchenko a déclaré que le ministère ukrainien de l’Intérieur a ouvert une enquête pénale, qualifiant l’explosion près de la Rada d’«acte terroriste».

14h28 GMT : Arsen Avakov, ministre ukrainien de l’Intérieur a accusé le parti «Svoboda» et son dirigeant Oleg Tiagnibok d’être à l’origine des affrontements près de la Rada ukrainienne lundi. «J’accuse Tiagnibok et Svoboda. C’est un crime, pas une ligne politique», a-t-il souligné en qualifiant les manifestants de «bandits».

14h16 GMT : Deux journalistes français ont été blessés lors des affrontements près du parlement ukrainien, a annoncé le ministre ukrainien de l’Intérieur Arsen Avakov cité par RIA Novosti. Ces deux journalistes couvraient les événements pour une chaîne de télévision et se trouvent pour l’instant à l’hôpital, a indiqué Arsen Avakov lors d’une conférence de presse.

Le maire de Kiev Vladimir Klitchko a annoncé que les affrontements entre la police et les manifestants ont fait des morts parmi les forces de l’ordre. Dans le même temps, le ministre ukrainien de l’Intérieur Arsen Avakov a déclaré qu’environ 122 personnes ont été blessés.

Attention : les images de cette vidéo peuvent heurter la sensibilité de certains spectateurs.

«J’ai reçu l’information qu’il y a des morts parmi les jeunes gens qui maintiennent la sécurité à Kiev, dans un bataillon de la Garde nationale. De jeunes gens ont péri», a annoncé Klitchko aux journalistes.

Une explosion s’est produite près du batiment du parlement : «Une grenade de combat a été lancée en direction des forces spéciales ukrainiennes. Certains agents de la Garde nationale ont été gravement blessés. Leur vie est en danger», a écrit Anton Guerachtchenko, un conseilleur du ministère ukrainien de l’Intérieur sur sa page Facebook.

Capture d'écran de la page Facebook https://www.facebook.com/anton.gerashchenko.7?ref=br_rs

Capture d’écran de la page Facebook https://www.facebook.com/anton.gerashchenko.7?ref=br_rs

La police de Kiev a annoncé que l’homme qui l’avait lancée a été interpellé.

Des tweets des journalistes et des témoins sur place rapportent que le groupe radical Secteur droit a violemment attaqué les policiers, tentant de s’emparer de leurs boucliers. Les manifestants ont agressé la police à l’aide de longs bâtons et ont jeté au moins une grenade fumigène, a rapporté RIA Novosti.

La loi controversée

La loi qui a été adoptée en première lecture par le parlement ukrainien et qui a provoqué ce mécontentement des nationalistes prévoit, entre autres, plus d’autonomie pour les régions du pays dans le domaine des finances, ainsi que la possibilité d’établir un «ordre spécial d’autogestion locale» dans les régions de Donetsk et de Lougansk.

Cette réforme constitutionnelle a été proposée par le président ukrainien Petro Porochenko dans le but de régler le conflit dans l’est du pays, conformément aux accords de Minsk qui prévoient l’élargissement de l’autonomie des régions en proie aux affrontements entre les forces gouvernementales et les milices populaires. Ces derniers ne sont pourtant pas satisfaits par la réforme proposée par Porochenko, ceux-ci voyant dans les accords de Minsk une autonomie encore plus importante pour eux.

Cependant, les républiques autoproclamées de l’Est de l’Ukraine estiment que la question de la décentralisation débattue au parlement ukrainien a peu à voir avec les réformes prévues par les accords de Minsk, a déclaré Denis Pouchiline, le représentant de la République autoproclamée de Donetsk au sommet au format Normandie à Minsk.

«La loi débatue au parlement ukrainien ressemble à une série de mesures sur la mise en œuvre des accords de Minsk. Ce n’est pas la réalisation des mesures, mais son interprétation libre», a souligné Pouchiline, en ajoutant que cette loi ne satisfait pas la République autoproclamée de Donetsk car «on a une nette compréhension de la façon dont la réforme doit être effectuée et à quoi doit ressembler la loi», selon laquelle la république doit pouvoir organiser ses propres élections.

Mais il y a un autre acteur dans le débat qui ne souhaite pas du tout donner de statut spécial au Donbass, la zone historique qui comprend les régions de Donetsk et de Lougansk : les partis nationalistes ukrainiens. Sans que le statut spécial ne soit même discuté au parlement, les manifestants qui sont descendus dans les rues de la capitale ukrainienne étaient prêts à en découdre, la possibilité d’une autonomie accrue du Donbass étant inenvisageable à leurs yeux.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

73 réponses à Emeutes près du parlement à Kiev, au moins un policier mort et une centaine de blessés

Commentaires recommandés

Anne Le 01 septembre 2015 à 14h00

L’UE est criminelle dans cette histoire depuis le début, ses dirigeants portent une lourde responsabilité dans les morts et les destructions du Dombass, dans la destruction de l’Ukraine par la guerre civile initiée, financée et attisée par les ignobles prédateurs néocons des USA, dans leur folie et leur mégalomanie.

Dans leur déchaînement anti-russe, anti-paix, anti-vérité, inhumain et totalitaire.

Dans leur politique menée contre et non pour les peuples européens qu’ils sont sensés représenter.

Lorsqu’on est lâche, impotente et corrompue, comme l’est l’UE, mieux vaut avoir des dirigeants et des diplomates un peu intelligents, pour trouver des moyens pour échapper à la complète vassalisation par l’empire néo-zunien, et tenter d’échapper à l’impuissance et à la paupérisation que lui impose l’ignoble clique de néocons au pouvoir à Washington… et pour éviter l’alignement politique sur des criminels pathologiques, qui ne savent que menacer et mener des guerres de plus en plus meurtrières, et qu’il faudrait arrêter à temps.

De Villepin au moins avait résisté aux tambours de guerre et aux fausses preuves des néocons des USA, voulant entraîner les Nations Unies à approuver leur guerre en Irak, ( guerre avec le résultat que l’on voit aujourd’hui, avec la déstabilisation du Moyen Orient, les millions de morts, la barbarie, le terrorisme, et les millions de réfugiés fuyant vers une UE incapable de les accueillir et dont les pays se défaussent les uns sur les autres… ).

Mais de tels talents n’existent tout simplement pas ou plus, à la tête de l’UE, et c’est grave pour nous, notre classe politique et journalistique des grands médias subventionnés, est prostituée et menteuse, elle maintient l’opinion dans l’ignorance ou les opinions faussées.

On voit encore le deux poids deux mesures, avec la propagande et l’alignement de l’UE en 2003 2004, l’exploitation et l’orchestration des événements sur Maidan, sous la houlette de nos maîtres néocons zuniens,… et en ce moment les manifestations violentes à Kiev nous rappellent beaucoup de choses…. Comme nous le constatons avec ce billet d’ OB. merci à lui.

Si nous récoltons ce que nos dirigeants on semé, cela risque d’être bien sombre pour nous.

La guerre, les destructions, et les morts du Dombass, (victimes civiles pour la plupart, enfants et bébés compris, des centaines de milliers de russophones obligés de quitter leurs maisons pour fuir les bombardements ), nous démontrent que nous avons du sang sur les mains à cause de nos dirigeants.

L’opinion publique en Europe et aux USA, via le relais éhonté de la propagande pour le régime illégitime de Porochenko (et de “Yats(enouk)”, “l’élu” du gouvernement US, ( dixit la Nuland aux cookies), toujours en activité, comme la ministre des finances d’Ukraine, américaine nommée à Kiev directement par la clique des neocons zuniens…faut pas se gêner quand on dirige l’Empire… ), continue, et nous nuit, nous avilit, nous vassalise.
Et il n’y a malheureusement pas beaucoup de résistants actifs pour l’instant.

La guerre civile en Ukraine, les victimes civiles, les soldats tués, les morts brûlés d’Odessa, le gouvernement de Kiev illégitime, mafieux et criminel, tout cela n’aurait pas eu lieu sans la complicité et la lâcheté des dirigeants de l’UE, alignés sur les intérêts des néocons zuniens, ni sans le lavage de cerveau intense perpétré sur les citoyens ordinaires, manipulés par des médias prostitués à des intérêts néocons US, contre l’intérêt de la paix, et contre l’intérêts des peuples de l’Ukraine, de l’UE… et des USA…. pour le bénéfice exclusive d’une clique ultra minoritaire d’individus criminels sans conscience, menés par leur amour exclusif pour le pouvoir et l’argent

On ne peut qu’espérer et prier, et aussi agir et dénoncer, pour que ces semeurs de discorde et de mort soient reconnus enfin comme tels par le plus grand nombre, et que les peuples se réveillent enfin , et en tirent les conséquences.

  1. Lamonette Le 01 septembre 2015 à 11h16
    Afficher/Masquer

    A mon humble avis, les médias en parlent bien.

    Mais quelle rigolade en les voyant et écoutant dire que c’est le fait d’ultra nationalistes….

    Car, il faut le dire, depuis la 2ème GM, être nationaliste, c’est mal.

    Quelle poliade, souvenez vous bien que le nationalisme c’est la guerre et autres bêtises….

    Ceci étant, et j’accepte les critiques, je touche enfin le bouquin offert à mes proches sur Le long retour, d’un anglais sur le sort réservé aux “déplacés” à l’issue de la 2 GM.

    Les passages sur l’UKRAINE sont assez intéressants.


  2. Wilmotte Karim Le 01 septembre 2015 à 11h16
    Afficher/Masquer

    Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais Svoboda est devenu un parti d’extrême-droite!
    C’est ce qu’ils disaient hier dans Le Soir et à la RTBF.

    Je suppose que c’est l’intervention militaire russe qui a poussé ce parti très démocratique, juste un peu nationaliste et droitiste, a basculer dans la haine et l’extrémisme!


    • Philippe, le belge Le 01 septembre 2015 à 11h25
      Afficher/Masquer

      Dans la “Dernière Heure” (journal belge tendance droite populiste), l’article paru hier (peut-être en tant que dépêche originale) mentionnait en effet “néo-nazi” à une reprise mais ce matin, l’article modifié (publié le lundi 31 août 2015 à 12h58 – mis à jour le lundi 31 août 2015 à 18h14, mêmes commentaires de lecteurs et repris au nom d’un journaliste du journal) ne mentionnait plus que “ultras-nationalistes”…


    • Louis JULIA Le 01 septembre 2015 à 11h28
      Afficher/Masquer

      On a même vu Iirina Farion, l’ex-députée de Svoboda (celle qui passait dans les écoles et vérifiait si les enfants portaient un nom et un prénom “bien ukrainiens”, et leur disait: “C’est bien, tu as un nom bien ukrainien, alors tu vas pouvoir rester ici. les autres, qui ont des noms et prénoms “bien russes”, ils vont devoir partir.) faire le coup de poing contre les forces de l’ordre (avec un gourdin).


    • anne jordan Le 02 septembre 2015 à 00h55
      Afficher/Masquer

      mieux !
      Guetta a parlé de nazis en évoquant Svoboda !
      si !
      je le jure , lundi matin sur France Inter !
      mais rassurez vous : peu après il a renvoyé la responsabilité de tout ce chaos sur le pauvre Vladimir …

      et , j’oubliais : Guetta précisait que Svoboda n’avait obtenu QUE 8% aux élections !


      • Papagateau Le 04 septembre 2015 à 06h10
        Afficher/Masquer

        L’hiver arrive, l’OTAN n’a pas envie de payer la note de gaz de l’Ukraine.
        L’Ukraine fait un coup d’État : c’est la démocratie.
        L’ukraine bomdarde des villes : c’est de l’anti-terrorisme.
        L’ukraine présente la note de gaz : c’est néo-nazis.
        Les 10 milles morts dans l’Est ? C’était pardonnable. C’était des russophones, pas vraiment des humains : qui sait quelles horreurs ils auraient commises s’ils avaient vécu ?


  3. Homère d'Allore Le 01 septembre 2015 à 11h17
    Afficher/Masquer

    Porochenko et Iatseniouk reçoivent la monnaie de leur pièce. Ils ont soutenu et armé ceux qu’ils feignent de découvrir être des brigands…

    On dirait les USA avec Al Qaïda et Daesch…


    • V_Parlier Le 01 septembre 2015 à 16h23
      Afficher/Masquer

      Mais là aussi, les USA sont là, tout en haut. Yats et Poroch ne sont que les gouverneurs locaux de l’empire. Tout est absolument pareil, à l’exception du vernis démocratique qu’on leur demande de présenter.


  4. DidierF Le 01 septembre 2015 à 11h19
    Afficher/Masquer

    “Pas d’amalgame !” Il va nous être interdit de relier ces événements avec ceux de février 2014. Le faire sera un crime de la pensée. Et pourtant !

    Je suis également très curieux de l’enquête sur ces manifestations. La vitesse à laquelle les tireurs seront découvert et arrêtés sera instructive. La couverture médiatique de ces manifestations et les commentaires du genre accusations contre le gouvernement m’intéressent au plus haut point. J’aime comparer le traitement d’un gouvernement soutenu par l’UE avec le traitement du gouvernement précédent. Je vais tristement adorer la différence.

    Qui vient apporter les cookies ?

    Je comprends la discrétion de nos journalistes. Du point de vue des relations publiques, c’est un désastre absolu. L’UE ne peut plus nier la présence d’extrémistes en Ukraine. Elle ne peut plus cacher la folie qui y règne. Les déclarations de Yats sont aussi de gros désastres.

    J’ai un doute. Je pense que le déni permettra à l’UE et affiliés de cacher ces événements sous le tais. Voyons comment madame Fourest parle de ces manifestations ? Je suis aussi curieux de voir ce qu’en disent les Femen. Le parti RaS (Républicain à Socialiste) sera intéressant à observer. Tout ce joli monde va nous instruire sur sa capacité à faire face à cette “surprise” annoncée.

    Si le déni triomphe, je vais fuir l’Europe. Le prochain coup dur va nous faire très mal et nous ne le verrons vraiment pas venir. En plus, des autorités capables de mettre ça sous le tapis, sont des menaces contre ma sécurité personnelle.


    • lm bernard Le 01 septembre 2015 à 12h32
      Afficher/Masquer

      Excellent…silence médiatique,…les manifs à Beyrouth contre le non ramassage des poubelles par contre passaient en boucle…


    • V_Parlier Le 01 septembre 2015 à 13h54
      Afficher/Masquer

      D’après ce que je viens de lire sur le site de RFI à ce sujet, il se peut bien que notre gratin politico-journalistique s’accommode du fait en le présentant ainsi: Des gentils maïdanistes établissent depuis février 2014 la démocratie en Ukraine alors que les vilains russes les accusent d’être d’extrême droite. Or, vous voyez, l’extrême droite est contre ce nouveau gouvernement, tout comme les russes l’étaient. Ca prouve bien que l’UE est le seul rempart contre l’extrême droite russe et ukrainienne… Et hop, emballé! En plus, on peut en rajouter une couche en prétendant que ce mouvement nationaliste a été provoqué par “l’invasion russe” dans le Donbass, et hop!
      Bien sûr, là où il leur faudra patauger, même avec censure de toutes les déclarations compromettant Kiev, c’est quand il s’agira de faire oublier la déclaration de Fabius prenant la défense de Svoboda et justifiant son rôle au sein du pouvoir. Oups… Mais la mémoire du public est si courte…


      • Albigeois Le 01 septembre 2015 à 18h15
        Afficher/Masquer

        Et la liste des casseroles de Fabuis si longue.


      • Serge Le 01 septembre 2015 à 20h59
        Afficher/Masquer

        Bien vu V-Parlier .
        Si un mouvement d’extrême droite manifeste contre le gouvernement de Kiev,c’est donc que ce dernier représente le camp de la démocratie vertueuse .
        Voilà le sophisme .
        Ne surtout pas dire que celui-ci n’aurait pas pu accéder au pouvoir sans le coup d’état où ces activistes étaient en première ligne .
        Silence radio également sur l’utilisation par le gouvernement en place ,de ces groupes para-militaires dans les combats à l’Est ,la terreur sur les populations rétives sur l’ensemble de l’Ukraine ,et pour maintenir un camp des partisans de la guerre .


        • Hellebora Le 02 septembre 2015 à 18h09
          Afficher/Masquer

          @Serge
          Dixit B Guetta : “c’est précisément à la majorité parlementaire et aux institutions ukrainiennes que Svoboda s’attaquait…”


  5. openmind Le 01 septembre 2015 à 11h28
    Afficher/Masquer

    En effet, quel silence médiatique fabiusien, je dirais même plus BHLien, la seule différence par rapport à février 2014(voire novembre 2013) c’est que ce sont les gentils, les bons au pouvoir….bref des pro….ukrainiens? Ah non zut alors….ils essayent de tirer l’Ukraine meurtrie par leur croyance en les sirènes occidentales du mieux qu’ils peuvent mais les fausses promesses faites aux nazis leur reviennent en pleine gueule….la réalité de la coexistence avec leur seul vrai frère (l’état russe) s’est imposée d’elle même malgré les sanctions et tout le toutim….


  6. Inox Le 01 septembre 2015 à 11h46
    Afficher/Masquer

    Oui c’est assez dramatiquement comique:

    http://lci.tf1.fr/monde/europe/ukraine-svoboda-un-parti-d-extreme-droite-rode-aux-affrontements-8650201.html

    C’est de la faute à Svoboda, parti violent et d’extrême droite. Alors que pendant le maidan, c’était “juste des gens qui avaient pignon sur rue” et “l’extrême droite n’existait pas”.

    Mon dieu que cela est pathétique. On ne peut pas prendre plus les gens pour des cons. Du grand n’importe quoi. C’est lamentable.


    • Alter Le 01 septembre 2015 à 12h44
      Afficher/Masquer

      Bernard Guetta sur l’impasse ukrainienne, ou comment tirer la couverture : ce sont bien des nazis, mais la situation actuelle est la faute de Poutine.
      http://www.franceinter.fr/emission-geopolitique-limpasse-ukrainienne


      • V_Parlier Le 01 septembre 2015 à 16h25
        Afficher/Masquer

        Ah ben voilà, çà a été plus vite que je ne l’aurais cru !


        • Hellebora Le 02 septembre 2015 à 18h17
          Afficher/Masquer

          La chronique du 28 aout de Guetta (Stupide engrenage en Europe centrale) est du même tonneau : “C’est le genre de choses qui compliquent tout et n’arrangent rien. Parce que les pays sortis de l’URSS ou du bloc soviétique et donc géographiquement proches de la Russie vivent dans la peur de Moscou depuis l’annexion de la Crimée, parce qu’ils pressent tous les Etats-Unis de les protéger et que les Américains ne veulent pas ignorer ces demandes au risque de perdre leur aura en Europe centrale, Washington est en train d’armer cette région.”

          Ben voyons ! Il y a des tonnes de vidéos sur le Net dans lesquelles les populations dénoncent très ouvertement l’armée ukrainienne, en revanche, des vidéos de victimes qui disent avoir été bombardées par les Russes, là, je veux bien qu’on compte. Mais tout cela ne fait rien : pour Guetta, les Américains sont les gentils et les Russes les criminels. Sales Moskals, va… hein Bernard !
          http://www.franceinter.fr/emission-geopolitique-stupide-engrenage-en-europe-centrale


      • Lionel Gilles Le 01 septembre 2015 à 21h49
        Afficher/Masquer

        Écouter Bernard Guetta le matin est un vrai délice !
        C est même très jouissif, car je suis sûr qu’il croit ce qu’il dit. Je n arrive même pas à en être peiné, alors qu’il ne mérite que compassion dans le fond.
        Ce matin, quand il a répété (pour se convaincre lui-même ?) dans son style inimitable que oui, Svoboda sont des nazis, j’ai pouffé des céréales hors de mon bol. Les humoristes du matin ne lui arrivent décidément pas à la cheville…


        • Abemus Le 01 septembre 2015 à 23h06
          Afficher/Masquer

          Incroyable.

          Maintenant que Svoboda est officiellement un parti nazi, il est temps de ressortir les declarations de Fabius.


    • anne jordan Le 02 septembre 2015 à 15h13
      Afficher/Masquer

      sur LCI , on parle de 1% pour Svoboda aux élections de l’automne dernier ; Guetta parle de 8% ; le vrai chiffre , svp ?


      • anne jordan Le 02 septembre 2015 à 15h15
        Afficher/Masquer

        et l’AFP : 4, 7 % !
        bon sang , mais quel journalisme de bras cassés !


  7. Louis JULIA Le 01 septembre 2015 à 12h26
    Afficher/Masquer

    Le bilan des morts après les émeutes devant la Rada est maintenant de trois gardes nationaux. http://112.ua/glavnye-novosti/skonchalsya-tretiy-boec-postradavshiy-v-stolknoveniyah-pod-radoy-bogomolec-255491.html


  8. RMM Le 01 septembre 2015 à 12h36
    Afficher/Masquer

    Il faut surtout voir que si les “leaders” EU et leurs média parviennent a mettre ça sous le tapis, cela encouragera tous les groupes de type Svoboda en Europe à reproduire ce meme scénario: attaquer les forces avec des armes de guerre, en toute impunité. N’oublions pas que pas mal de groupes néonazis européens sont présents en Ukraine, en stage…
    Ne pas oublier non plus les fusions entre néonazis et islamistes, dont le groupe le plus récent est celui des “Tatars de Crimée” créé par Erdogan, mais qui sert de couverture a un programme plus vaste de formation d’une force islamiste-nazie destinee a déstabiliser, non pas la Russie (meme cette obsédée de Nuland a déja compris que c’est mission impossible) mais l’Europe de l’Est, et ensuite tout le reste, au fur et a mesure des occasions…
    Et celles-ci ne manqueront pas: le manque de cohérence des politiques d’immigration, l’impossibilité désormais évidente de protéger les frontieres nationales, le caractere derisoire, voir grotesque, des mesures de sécurité proposées ou déjà mises en place par les uns et les autres, tout cela va multiplier les occasions favorables aux émeutes, attentats, sabotages en tous genres – dont vont profiter toutes ces forces noires qui s’accumulent un peu partout, sous nos yeux, que l’on positionne ça et là, sous nos yeux, auxquelles on adjoint nos propres citoyens pour qu’ils s’y entrainent – au Moyen Orient, en Afrique du nord, en Ukraine – sous nos yeux…
    Mais nos yeux sont celles de la proverbiale vache espagnole… Quelque chose nous paralyse, et seul le grand malheur nous secouera de notre torpeur – lorsqu’il sera trop tard pour agir.


  9. Caliban Le 01 septembre 2015 à 13h03
    Afficher/Masquer

    L’AFP parle de l’antismétisme de Svoboda pour ne pas prononcer “néo-nazi”. Doux euphémisme également le fait de passer sous silence que ce parti considère les Russes (et Ukrainiens russophones) comme des sous-hommes.

    Les journalistes de l’AFP seraient-ils des sous-journalistes ?


  10. rototo Le 01 septembre 2015 à 13h11
    Afficher/Masquer

    24h apres l’attaque, Libé n’a toujours pas réussi à écrire une seule ligne ou meme copier coller une depeche. Irreel. A rendre jaloux la censure chinoise ^^

    heureusement que La honte ne tue pas


  11. René Fabri Le 01 septembre 2015 à 13h12
    Afficher/Masquer

    Deux choses m’étonnent :

    1. Le nombre assez faible d’opposants :

    Dehors, les manifestants étaient presque moins nombreux que les photographes, comme le montrent les vidéos. Les drapeaux sont ceux de Svoboda et du Secteur droit.

    A l’intérieur du parlement, trois partis ont fait du chahut et ont voté contre la loi : Samopomosch soutenu par les nationalistes de Lviv et de l’ouest, Le parti Radical soutenu par les nationalistes de Tchernihiv et du nord, et Batkvischina de l’ancienne Premier ministre Ioulia Timochenko. Svoboda n’a pas de député, n’ayant pas dépassé le seuil de 5% des voix. Voici les résultats complets :

    Bloc Porochenko : 115 pour, 5 contre, 10 abs.
    Narodniy Front : 69 pour, 1 contre, 2 abs.
    Opositsiiniy Blok : 38 pour, 0 abs.
    Samopomosch : 5 pour, 26 contre, 0 abs.
    Radikalna Partia : 0 pour, 21 contre, 0 abs.
    Batkvischina : 0 pour, 18 contre, 0 abs.
    Partia Vidrodjennya : 11 pour, 0 contre, 3 abs.
    Volya Narodu : 14 pour, 1 contre, 0 abs.

    2. Le timing du vote :

    Le vote arrive presque au même moment que le cadeau de 20% de remise de la dette par les banquiers occidentaux.
    Précédemment, les accords de Minsk ont été signées presque au même moment où le FMI avait accordé un très gros prêt.


    • wesson Le 01 septembre 2015 à 14h21
      Afficher/Masquer

      justement, il me semble bien que dehors il y avait les militants de Svoboda mais pas ceux de pravyi sektor. En fait je n’ai pas vu leur drapeau rouge et noir, mais plutôt les drapeaux blanc du parti radical de Lyachko.

      Et tout ça d’ailleurs pour voter une loi qui ne réponds en rien aux revendications des rebelles, qui n’ont d’ailleurs pas été consultés. Comment peut-on prétendre régler une situation de crise lorsque on refuse de parler aux protagonistes ?

      Sur le reste (l’accord de restructuration), il ne faut pas se tromper sur sa vraie nature: c’est bel et bien un défaut de l’Ukraine, mais qu’il fallait travestir en “accord de réduction de la dette”, car si cela avait été bien labellisé comme un défaut, le FMI n’aurait pas pu continuer à verser de l’argent à l’Ukraine. Et les conditions associés aux remboursements (en gros ils touchent le pognon sans aucun contrôle effectif, et ils le remboursent quand ils veulent) montrent bien la volonté occidentale de continuer à financer le conflit, quel qu’en soit le prix.

      Au passage, la presse évalue le cadeau fait aux Ukrainiens à un peu moins de 4 milliards, alors que en réalité il s’agit de un peu plus de 11 milliards.

      La prochaine étape “marrante” sur la dette Ukrainienne sera en Décembre, lorsque ils devront rembourser en intégralité le prêt Russe.

      J’entrevois 3 scénarios:
      * Il paient, probablement avec de l’argent Européen
      * Ils ne paient pas, et le FMI constatant un défaut sur une dette souveraine ne peut que suspendre le plan d’aide
      * ils ne paient pas mais le FMI considère cette dette comme faisant partie du plan de restructuration, donc ne considérera pas le pays en défaut. Ce serait un cas d’école du 2 poids 2 mesures, qui pourrait amener la Russie à se retirer d’un grand nombre d’accords internationaux, invoquant à juste titre le fait qu’ils ne seront jamais traité de manière équitable


      • dissy Le 01 septembre 2015 à 22h38
        Afficher/Masquer

        Mêmes les agences Fitch et Moody’s je crois ont dit vendredi que de toute façon il s’agissait d’un défaut déguisé vu que les ”investisseurs” allaient y perdre ‘beaucoup'(sans même évoquer la Russie-…

        De toute façon le FMI c’est comme si c’était le trésor US…ils ne respectent plus leurs règlements(on ne prête deja pas à un pays en guerre en principe,guerre civile ou pas).En fait le FMI finance la guerre c’est pas plus compliqué que cela et le fera pour des centaines de milliards à perte si Washington et ses larbins le décident.

        De plus on apprend que Kolomoisky a détourné 1.8 milliard,rien que ça …du versement précédent.

        Peanuts quoi


  12. lm bernard Le 01 septembre 2015 à 13h21
    Afficher/Masquer

    Euh….qu’en pensent BHL,Mac Cain,Ashton,…


    • Inox Le 01 septembre 2015 à 16h48
      Afficher/Masquer

      Ils vont sortir leur joker favori: C’est de la faute à Poutine ™


  13. bourdeaux Le 01 septembre 2015 à 13h25
    Afficher/Masquer

    @ feto : vous avez raison de parler de marionnettes. Scénario finalement assez fréquent dans les révolutions. Notre convention a utilisé aussi les fous furieux et les tape-dur pour détruire la monarchie, et une fois la besogne faite, les thermidoriens les ont liquidés.


  14. Anne Le 01 septembre 2015 à 14h00
    Afficher/Masquer

    L’UE est criminelle dans cette histoire depuis le début, ses dirigeants portent une lourde responsabilité dans les morts et les destructions du Dombass, dans la destruction de l’Ukraine par la guerre civile initiée, financée et attisée par les ignobles prédateurs néocons des USA, dans leur folie et leur mégalomanie.

    Dans leur déchaînement anti-russe, anti-paix, anti-vérité, inhumain et totalitaire.

    Dans leur politique menée contre et non pour les peuples européens qu’ils sont sensés représenter.

    Lorsqu’on est lâche, impotente et corrompue, comme l’est l’UE, mieux vaut avoir des dirigeants et des diplomates un peu intelligents, pour trouver des moyens pour échapper à la complète vassalisation par l’empire néo-zunien, et tenter d’échapper à l’impuissance et à la paupérisation que lui impose l’ignoble clique de néocons au pouvoir à Washington… et pour éviter l’alignement politique sur des criminels pathologiques, qui ne savent que menacer et mener des guerres de plus en plus meurtrières, et qu’il faudrait arrêter à temps.

    De Villepin au moins avait résisté aux tambours de guerre et aux fausses preuves des néocons des USA, voulant entraîner les Nations Unies à approuver leur guerre en Irak, ( guerre avec le résultat que l’on voit aujourd’hui, avec la déstabilisation du Moyen Orient, les millions de morts, la barbarie, le terrorisme, et les millions de réfugiés fuyant vers une UE incapable de les accueillir et dont les pays se défaussent les uns sur les autres… ).

    Mais de tels talents n’existent tout simplement pas ou plus, à la tête de l’UE, et c’est grave pour nous, notre classe politique et journalistique des grands médias subventionnés, est prostituée et menteuse, elle maintient l’opinion dans l’ignorance ou les opinions faussées.

    On voit encore le deux poids deux mesures, avec la propagande et l’alignement de l’UE en 2003 2004, l’exploitation et l’orchestration des événements sur Maidan, sous la houlette de nos maîtres néocons zuniens,… et en ce moment les manifestations violentes à Kiev nous rappellent beaucoup de choses…. Comme nous le constatons avec ce billet d’ OB. merci à lui.

    Si nous récoltons ce que nos dirigeants on semé, cela risque d’être bien sombre pour nous.

    La guerre, les destructions, et les morts du Dombass, (victimes civiles pour la plupart, enfants et bébés compris, des centaines de milliers de russophones obligés de quitter leurs maisons pour fuir les bombardements ), nous démontrent que nous avons du sang sur les mains à cause de nos dirigeants.

    L’opinion publique en Europe et aux USA, via le relais éhonté de la propagande pour le régime illégitime de Porochenko (et de “Yats(enouk)”, “l’élu” du gouvernement US, ( dixit la Nuland aux cookies), toujours en activité, comme la ministre des finances d’Ukraine, américaine nommée à Kiev directement par la clique des neocons zuniens…faut pas se gêner quand on dirige l’Empire… ), continue, et nous nuit, nous avilit, nous vassalise.
    Et il n’y a malheureusement pas beaucoup de résistants actifs pour l’instant.

    La guerre civile en Ukraine, les victimes civiles, les soldats tués, les morts brûlés d’Odessa, le gouvernement de Kiev illégitime, mafieux et criminel, tout cela n’aurait pas eu lieu sans la complicité et la lâcheté des dirigeants de l’UE, alignés sur les intérêts des néocons zuniens, ni sans le lavage de cerveau intense perpétré sur les citoyens ordinaires, manipulés par des médias prostitués à des intérêts néocons US, contre l’intérêt de la paix, et contre l’intérêts des peuples de l’Ukraine, de l’UE… et des USA…. pour le bénéfice exclusive d’une clique ultra minoritaire d’individus criminels sans conscience, menés par leur amour exclusif pour le pouvoir et l’argent

    On ne peut qu’espérer et prier, et aussi agir et dénoncer, pour que ces semeurs de discorde et de mort soient reconnus enfin comme tels par le plus grand nombre, et que les peuples se réveillent enfin , et en tirent les conséquences.


    • dissy Le 01 septembre 2015 à 22h58
      Afficher/Masquer

      Il faudra poursuivre Hollande,Merkel,Barroso,Mogherini,Van Rompuy,Fabius et bien d’autres pour complicité de crimes de guerre et contre l’Humanité.Sans parler des centaines de milliers d’emplois perdus et des plus de 125 milliards d’euros (à ce jour selon une firme autrichienne d’analyse)de pertes économiques liées aux sanctions qui touchent dix fois plus l’UE que les USA.

      La haute trahison pourra aussi être retenue.


    • BRT Le 03 septembre 2015 à 19h58
      Afficher/Masquer

      Votre analyse n’est pas fausse Anne.

      De mon souvenir, entre 2010 et 2012 où j’étais plus ou moins basé à Donetsk, les choses ont tjrs été ainsi en Ukraine; c’est un peu comme la Russie des années 90, avec une corruption hors du commun. La Russie a qd même bien changé, l’Ukraine non. Il est certain que Ianoukovytch n’était pas un sain, mais il serait plus que naïf de penser que l’actuel est mieux. Les objectifs sont les même…
      Il se disait là-bas à cette époque que le ticket d’entrée à la Rada coûtait 150000$.

      Je suis moi-même bien triste pour le Donbass, j’y ai des souvenirs extraordinaires A l’époque les gens ne voulaient pas entendre parler de Timochenko, et ils s’étaient ts replier sur Iaonukovytch, sans pour autant être convaincus; sa proximité envers la Russie était son seul réel atout. Donc les évènements actuels ne sont pas réellement une surprise.


    • Eric Le 04 septembre 2015 à 19h22
      Afficher/Masquer

      “…….et que les peuples se réveillent enfin , et en tirent les conséquences.”
      Je ne veux pas être pessimiste, mais depuis 20-25 ans je constate que les gens croient de plus en plus au mensonge et malheureusement je constate aussi que cela ne s’arrange pas et que cela s’aggrave de façon très inquiétante !!!


  15. V_Parlier Le 01 septembre 2015 à 14h03
    Afficher/Masquer

    Il ne tourne qu’à moitié. Les vraies marionnettes sont et restent au pouvoir tandis que leurs barbares utiles sont devenus gênants: Mauvaise réputation, insoumission, çà commence à faire désordre, au point que je me demande même si le coup de la grenade ne serait pas un false flag de la part de Yats, Poroch et compagnie… Mais bon, je ne vais sûrement pas pleurer sur le sort de Svoboda pour autant.


    • Lamonette Le 01 septembre 2015 à 14h17
      Afficher/Masquer

      Monsieur PARLIER,

      Avec tout mon respect, les victimes sont encore des forces de l’ordre. Sans Maj. ( et oui, vous n’auriez peut-être pas tort de me dire que les flics n’ont plus rien à voir avec les nôtres ( déjà très atrophiés) vu qu’ils sont auj recrutés pour la haine qu’ils vouent aux doryphores).

      Donc Pravy est … “trenquil” comme on dit au sud.

      Oui, cela va pêter

      Oui, j’ai les chocottes.

      Quand même la grenade “à particules”, celle-ci, fallait l’oser.


      • V_Parlier Le 01 septembre 2015 à 16h37
        Afficher/Masquer

        Je vois bien que les policiers sont ici les victimes. j’explique plus en détail ma pensée un peu plus bas, commentaire de 16h33.


  16. Deres Le 01 septembre 2015 à 14h24
    Afficher/Masquer

    Le discours est certes inverse pour des événements similaires mais je pense qu’il faut plus s’en féliciter que s’en désoler. Cela veut dire que cela avance (lentement certes) dans le sens des accords de paix de Minsk 2 malgré la volonté ferme de torpillage des organisations d’extrême droite. Il ne faut pas oublier que les accord de Minsk (1) ont échoués par leur influence qui poussait au contraire à résoudre la crise par la lutte armée. Cela progresse donc, et dans le sens de la paix.


    • Anne Le 01 septembre 2015 à 15h38
      Afficher/Masquer

      Au Dombass, malgré les accord de Minsk 2, les habitants continuent à recevoir des bombes, chaque nuit.

      Et il y a toujours des victimes civiles de ces bombardements, et les observateurs de l’OSCE, (qui ne veulent pas prendre de risques), rentrent se mettre à l’abri la nuit, alors que les populations n’ont, elles pas le choix, et les observateurs ne répercutent donc pas, ou mal, les violences qui continuent, le pays est détruit systématiquement, écoles, hôpitaux, maisons.

      La clique au pouvoir est toujours le même monstre digne de la créature de Frankenstein créé par les néocons zuniens , Porochenko et sa clique souhaite toujours voir les enfants russophones se terrer dans les caves, au lieu d’aller à l’école et d’avoir une enfance normale…

      Si vous n’appelez pas ça du racisme, ça, digne de nos “heures les plus sombres”… , il y a quelquechose qui m’échappe.

      En ayant largement utilisé les compétences criminelles des nazis , les dirigeants actuels sont largement complices de ces nazis, et de toutes façon ils n’obéissent qu’à leurs maîtres, les neocons zuniens, (“extrêmes” dans leur “genre spécial et particulièrement pernicieux” ).

      Quant aux discours, ça n’a jamais coûté grand chose aux politiciens… et les victimes sont parmi les jeunes policiers de la garde, et non du côté nazi il me semble.

      Le vent va tourner pour les nazis, c’était prévisible, mais ceux qui les ont utilisés ne valent pas mieux qu’eux, et les distinctions droite/ gauche/ extrêmes ou pas me semblent pas valoir un pet de lapin, les enjeux ne sont pas dans les batailles politiciennes mais dans les actes de guerre, et les crimes de guerre, une guerre civile.

      Prions cependant pour que vous ayez raison, mais je crains contrairement à vous que ça n’avance pas vraiment en ce moment.

      Des armes tueuses sont livrées, des soldats entraînés, de l’argent versé, et les civils se terrent et meurent.


    • Charles Michael Le 01 septembre 2015 à 16h03
      Afficher/Masquer

      Deres,
      oui on peut voir ça, un peu, comme un certain assagissement de l’équipe au pouvoir

      sans trop d’illusion quand même:
      – le Donbass non consulté ne considérera pas une seconde cette loi
      – Petro et Yatz sont momentanément unis pour faire croire au FMI-UE que avec de l’argent tout peut s’arranger
      – si le défaut est évité la situation économique continue à se dégrader et particulièrement dans la production d’énergie et l’agriculture

      Dans deux mois l’Ukraine retourne à la case hiver. La prochaine pression de la rue risque de déborder les simples bataillons ultras, et encore une fois on a pu voir les forces de l’ordre d’une totale inefficacité.

      Et Putin qui refuse toujours d’envahir, vraiment trop injuste.


      • Deres Le 02 septembre 2015 à 17h35
        Afficher/Masquer

        La guerre est un phénomène brutal mais la paix est quelque chose de lent à se mettre en place.


  17. TienTien ! Le 01 septembre 2015 à 14h27
    Afficher/Masquer

    Et pendant ce temps là, les milices de Pravyi Sektor étaient elles en train de cueillir des pâquerettes ?
    Selon des amis qui sont très régulièrement en communication avec de la famille des environs d’Odessa, les milices combinées de Svoboda, Pravyi Sektor, Azov, etc sont suffisamment puissantes pour influencer quasi tous les aspects de la vie civile. Selon eux, le gouvernement ne serait plus guère capable de les freiner, encore moins de les contrôler.


  18. Anne Le 01 septembre 2015 à 14h39
    Afficher/Masquer

    Une fois usés et utilisés ils jettent ces nazis fanatiques, et c’était à prévoir depuis le début.
    Ils ont servi pour les sales besognes, ils sont ignobles, ils ont été lâchés sur les populations, ils ont tué, terrorisé, brûlé,,,, et en UE on ne disait rien, même “Elle” le journal féminin faisait poser en héroïnes “patriotes” des cinglées criminelles…. Et personne n’en disait rien sauf sur des blogs comme celui ci.

    Maintenant on va faire passer le camion nettoyeur, de quoi essayer pour le gouvernement ukrainien toujours aussi pourri, de se refaire une image…

    Conclusion : les pires sont ceux qui, sciemment, ont utilisé les compétences de ces voyous criminels, et qui voulaient en faire des “nazis acceptables”, oxymore monstrueux, qui ne faisait pourtant pas reculer d’horreur nos “chers” donneurs de leçon de “démocratie”…

    Et que l’ignominie et le mensonge continuent, circulez y a rien à voir !
    Pendant ce temps là on meurt sous les bombes, dans le Dombass, malgré les accord de Minsk.


    • Anne Le 01 septembre 2015 à 15h45
      Afficher/Masquer

      Mais ils n’ont pas l’air d’en être encore au stade du camion nettoyeur, les victimes sont du côté des policiers….


      • V_Parlier Le 01 septembre 2015 à 16h33
        Afficher/Masquer

        Certes, pour l’instant Kiev ne passe pas à l’action, mais ce n’est pas de çà qu’il est question pour l’instant. La junte de Kiev ne se soucie guère du sort des policiers, surtout quand ils sont trop “normaux” semble-t-il (d’où ma pure supposition plus haut). On l’a déjà vu en 2014. Dernièrement il y a eu les révélations sur les bataillons de tortionnaires jusque là couverts ( http://www.youtube.com/watch?v=iP3DaGfPnFg ), puis Moukatchevo ( http://www.youtube.com/watch?v=eZVX7y97u7o ), et maintenant cet attentat face à la Rada, avec claire dénonciation de pravy sektor et svoboda comme coupables sur les chaînes officielles. Donc on prépare le passage du camion nettoyeur. Après, rien ne garantit que le camion ne finira pas dans le fossé…


        • Lysbethe Lévy Le 01 septembre 2015 à 18h31
          Afficher/Masquer

          Oui c’est, hélas, courant les délinquants, prisonniers de droits communs, criminels en tout genre servent souvent de supplétifs paramilitaire contre la société civile, voir comme chair à canon facile, ils font le sale boulot et sont éliminés par la suite quand la situation se “normalise” par une décision de l’élite en place.

          .Dans le cas des combattants en Lybie, Syrie, Irak et autres pays en guerres les amnisties servent à engager ces “effectifs” peu recommandables en temps “normal” pour servir de troupes ou “escadrons de la morts”.contre l’ennemi du nouveau pouvoir en place.

          L’Arabie Saoudite, Qatar vident leurs prisons ainsi. La dépravation des “combattants” que décrit vos reportages en témoignent de “grands malades ” sont lâchés dans la nature pour que les “gros chefs” puissent terroriser la population rebelle, les russophones de l’est ici.

          Si vous vous rappellez le premier Maidan, certaines “gueules” ne trompaient pas, des drogués, alcooliques, délinquants, étaient sur le maidan au milieu des “activistes” formés par les ONG de Soros. En période de troubles les droits communs deviennent des soutiens précieux du pouvoir autoritaire ou fasciste.


        • Anne Le 01 septembre 2015 à 19h05
          Afficher/Masquer

          Les ukrainiens normaux, (disons le citoyen ordinaire, pas le mafieux, pas le profiteur), doivent en avoir vraiment gros sur le cœur, être terrifiés par toute cette sanglante histoire, à Kiev comme dans la plus grande partie du territoire ukrainien.
          Ils doivent se sentir muselés et menacés, avoir peur comme au pire temps vécus par les générations précédentes sous les dictatures successives.

          Car ils doivent être nombreux à comprendre combien ces gens au gouvernement ukrainien sont nocifs, n’ayant aucune notion de l’intérêt public, c’est une clique de profiteurs dictatoriaux, juste bons à être les âmes damnées, (à condition qu’ils aient encore une âme), des marchands d’armes, fournisseurs de l’OTAN (et pilleurs des budgets des populations du bloc occidental), qui tuent leur concitoyens de l’Est qu’ils osent bombarder, et mettent le monde entier en danger.


    • Georges Clounaud Le 01 septembre 2015 à 20h06
      Afficher/Masquer

      Les pires ordures utilisés pour les besognes les pas ignobles ne sont pas toujours abandonnés après avoir commis leurs crimes.
      Par exemple dans le conflit yougoslave le “général” croate Ante Gotovina est particulièrement saisissant. Après avoir été condamné à vingt-quatre ans de prison ferme en 2011 par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, il a fait appel et a été acquitté en 2012 dans la plus grande discrétion….

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ante_Gotovina

      “L’intérêt d’une paix fragile” prévaudra et bons nombres de ces criminels néo-nazis ne seront jamais inquiétés…


      • V_Parlier Le 01 septembre 2015 à 22h56
        Afficher/Masquer

        Ils ne seront pas inquiétés s’ils se “rangent”. Mais il y en aura qui ne voudront pas se ranger car ils croient à leur cause/délire. C’est contre eux que se prépare potentiellement ce “nettoyage” en prévision.


    • Georges Le 02 septembre 2015 à 21h56
      Afficher/Masquer

      @ Anne

      Je vous cite : “…ont utilisé les compétences de ces voyous criminels,…”.

      On pourrait même rajouter en fait “qui ont organisé en groupes ces personnes hyper-violentes pour en faire des forces d’intervention parallèles…”.

      Ce ne sont pas de simples électrons libres qui décident de se réunir. Il y a de l’argent, des gens qui structurent ça, une hiérarchie, un réseau efficace….bref, de l’argent et une volonté.

      Mais qui ?

      On peut se rappeler les visites (moins d’une dizaine mais plusieurs dans un laps de temps très court) de Mme Nuland et de M.Mac Cain juste avant le coup d’état et sans rendre visite aux membres du gouvernement.

      Et le fameux “fuck UE” contenait en fait aussi la preuve que les USA organisaient le coup d’état et plaçaient leurs pions.
      ———-
      Plus nous serons à prendre conscience de ce grave problème de nos sociétés, plus on augmente les chances de limiter les dégâts.

      Pour l’instant, ils tiennent encore très bien l’information.


  19. Astrolabe Le 01 septembre 2015 à 15h34
    Afficher/Masquer

    J’ajoute pour compléter l’info que la newsletter du Spiegel qui est sortie aujourd’hui à 11h ne parle absolument pas de ces incidents, ni de Kiev. Etonnant lorsqu’on sait que le moindre bruit venant de l’est (mais plus à l’est, c’est vrai) soulève des cris dans la basse-cour. Bon, ils réfléchissent peut-être (pour une fois) à ce qu’ils vont dire !!! Ou bien ils attendent le feu vert de la Propaganda-Staffel.
    Tout cela devient parfaitement caricatural !!


  20. Lysbethe Lévy Le 01 septembre 2015 à 15h59
    Afficher/Masquer

    Ah enfin, j’attendais avec impatience le retournement de la situation, et je pense que je ne suis pas la seule quand je lis la réaction des russes “en quelque sorte” laissons les régler leurs problèmes même si c’est douloureux, il y a des morts et des blessés !

    Comme un remake du premier Maidan, celui ci annonce un nouveau conflit qui pourrait exploser à la figure des “bons démocrates” humanitaires de nos pays civilisés. Les nouveaux chefs se sont disputé le gros gâteau mais certains ont des parts plus grosses que les autres. Et les coockies ne remplacent pas un travail, un salaire et un vie normale .

    Et si je ne me trompe pas ce n’est que le début : un pays ruiné, les structures sociales détruites, la pauvreté qui s’accroit car il y a des “canons mais pas de beurre” et toujours des morts et blessés à l’est, qui va rendre impossible la vie entre deux communautés qui pourtant sont assez proches au départ.

    Les salaires sont au plus bas, des pensions ne sont plus versés, ce pays est un navire qui prends l’eau de toute part et son naufrage n’est pas loin.

    Les fameux “nouveaux politiciens” vertueux, voulus par l’UE/USA remplaçant l’ancienne équipe Yanoukovich (accusé fort justement de corruption) ont empochés l’argent donné soit pas l’UE ou les Usa, jamais la dite “corruption” n’a autant hypothéqué l’avenir de ce pays et ou est passé l’argent donné par l’Ouest ? En Suisse, les Iles caiman, israel, et autres paradis fiscaux alors que le peuple qu’il soit “pour le maidan” dès le début, ou les russophones de l’est eux crèvent la dalle et vivent quasiment dans un pays en guerre. Là bas comme ici il y a le peuple et l’élite..

    Ce que nous disent pas nos chers médias, ou si peu, c’est la faillite totale du “plan Maidan” contre le méchant Poutine, qui lui a joué sur le long terme prévoyait la situation catastrophique que nous avons sous les yeux aujourd’hui…

    Ah les médias occidentaux, j’espère que les derniers sceptiques verront qu’ils ont été “eu” comme ils ont été floués lors des précédents conflits en ex-Yougoslavie ou là aussi le médiamensonge nous a bien raconté des histoires, le livre peu médiatisé de Jacques Merlino en 1993 sur la “médiatisation mensongère” de la première guerre européenne après la “der des der” selon nos élites.

    Cadeau le livre est gratuit car plus “réimprimé” et vous en apprendrez de belles et vous comprendrez la situation actuelle en Ukraine, et avant en Irak, comment les médias déforment la réalité pour vous vendre une “nouvelle guerre” .

    “Les vérités yougoslaves ne sont pas bonnes à dire” de ce journaliste d’antenne 2 ayant couverts plusieurs conflits, explique comment des “sociétés privées” d’informations américaines sont payées grassement afin de construire des storystellings pour faire approuver par la population des bombardements, de nouvelles guerres sur la base de “fausses informations”..

    https://docs.google.com/file/d/0B7yP55-q4swpX3ItR3hnWFBka2s/edit?pli=1.

    Bien a vous…


    • Anne Le 02 septembre 2015 à 14h34
      Afficher/Masquer

      Merci Lysbethe,
      Vos commentaires et liens que vous attachez, (fruits de vos recherches et de votre réflexion, et que je m’empresse d’utiliser, car je sais que j’apprendrai beaucoup), sont précieux pour moi (et pour beaucoup ici je pense) merci encore à vous.


  21. DUGUESCLIN Le 01 septembre 2015 à 17h37
    Afficher/Masquer

    Ben oui quoi, les européistes aux ordres ont une lourde responsabilité.
    Ils ont aidé les bandéristes de Galicie à rêver d’une Ukraine “purifiée”, qui puisse gouverner tous les territoires d’Ukraine. Puis Merkel, avec son secrétaire Hollande, les a abandonné, en négociant avec le “diable” les accords de Minsk. Comment peut-on abandonner ces braves petits bandéristes qui voulaient le bien de toute l’Ukraine et que les atlantistes avaient si bien préparé.
    Il y a de quoi refaire un Maïdan, n’est-ce pas?
    l’AFP a néanmoins mentionné les groupes d’extrême droite de Svoboda, qui pourtant n’existaient pas avant, d’après BHL. Ça évolue dur au niveau de l’AFP.
    En fait, on va nous expliquer que ces groupes néo-nazis sont manipulés par…devinez qui…..Poutine, évidemment. Tout le monde sait qu’il soutient les russophobes.
    D’ailleurs c’est ce que les marionnettes de Kiev commencent à prétendre.
    Peut-être qu’on pourrait les consoler en donnant son indépendance à la Galicie.


    • ZoraLarousse Le 02 septembre 2015 à 20h10
      Afficher/Masquer

      Effectivement, ll ne faut pas être simpliste sur la Galicie : d’autant qu’elle a plusieurs régions internes et des minorités – tous les Galiciens ne sont pas catholiques ou “uniates”. Les nationalistes galiciens se sont appuyés sur cette “Eglise” pour justifier leurs actions, leur donner “une valeur culturelle” mais cela n’empêche par leurs condamnations morales. Par ailleurs, en Slovénie et Slovaquie orientale de nombreux catholiques ont participé à la résistance anti-nazie et ce sont heurtés aux exactions de la division SS Galitchina ou Galitzina (ce n’était pas forcément des “militants catholiques” mais avant tout des patriotes et ils ne reniaient pas leur éducation religieuse et leurs valeurs chrétiennes). D’ailleurs pour moi, la Galicie n’existe pas en soi c’est une construction politique autrichienne et historique.


    • Lysbethe Lévy Le 02 septembre 2015 à 22h02
      Afficher/Masquer

      Oh là là; ne vous énervez pas voyons, effectivement Hitler a levé des armées SS dans toutes les catégories religieuses, ethniques, selon les invasions et les besoins de plus en plus énormes de “soldats” ou “supplétifs militaires”.

      Car en embauchant des “sous-hommes” selon la “terminologie nazie” bosniaques, ou du Caucase, indiens et autres, c’est pas pour leur “pureté de la race” mais bien pour servir de “chair à canon”.

      Bien sur les européens dits “germaniques” (Alsaciens-lorrains, Wallons, baltes, hollandais, etc) eux pouvaient éventuellement se revendiquer de la “pureté aryenne” voulue par le III ème Reich.

      Et bien sur il y eu des orthodoxes ou indiens, musulmans, et aussi que cela vous plaise ou pas des espagnols de la division AZUL :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Division_Bleue_%28Seconde_Guerre_mondiale%29. et italien aussi malgré vos dires ou c’est ironique ? https://fr.wikipedia.org/wiki/29e_Waffen-Grenadier-Division_de_la_SS_%28italienische_Nr._1%29

      Et également des unités slaves russes, ou polonaises, cosaques, la région est-européenne étant riche en ethnies : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_unit%C3%A9s_de_la_Waffen-SS#Unit.C3.A9s_slaves

      “”vos explications anti catholiques sont vaseuses et pour tout dire nauséabondes”

      Ah pardon d’avoir “vexé” un “croyant” comme vous, si je parlais de la Galicie c’est que le coeur de l’émigration très anti-russe est celle la plus proche de l’ouest ukrainien de l’époque : celle qui était très pro-allemande du temps de l’Empire Austro-hongrois.

      Je ne faisais que tenter d’expliquer le fait que pas mal d’émigrés ukrainiens ont été galiciens puisque la majorité des “SS Galizia” qui fut sauvée le furent grâce à l’action du Vatican et des Usa, que ça vous plaise ou pas c’est historique “Monsieur le catholique”
      .
      https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seaux_d%E2%80%99exfiltration_nazis

      Ce qui est nauséabond c’est le fait que les Usa et le Vatican ont permis de sauver des criminels et que sans eux le Maidan, et ces conséquences les crimes actuels contre les russophones n’auraient jamais eu lieu !!.
      ..
      Amen !


    • georges glise Le 03 septembre 2015 à 12h45
      Afficher/Masquer

      n’oubliez pas que la division ss française charlemagne était chapeautée notamment par mgr luppé, prélat de sa sainteté, et qu’à ma connaissance aucun protestant n’en faisait partie.


  22. FifiBrind_acier Le 01 septembre 2015 à 18h05
    Afficher/Masquer

    L’Occident a 36 fers au feux, s’éparpille et n’arrive à rien. En Ukraine l’Occident a perdu.

    – L’économie de l’ Ukraine s’effondre, l’agriculture en particulier. La monnaie est dévaluée, mais c’est inutile, l’ Ukraine a perdu son principal client, la Russie.
    – C’est l’anarchie, le gouvernement est aux abois.
    – L’ UE devrait injecter 50 milliards tout de suite, ce qu’elle ne fera pas.
    – Le gouvernement de Kiev continue a mobiliser, les jeunes adultes partent soit en Russie, soit en Pologne. Problèmes en Pologne.
    – Les habitants de l’ Est ne survivent que grâce à l’aide russe.
    – Kiev ne verse plus les aides sociales, ni les retraites.
    – Kiev n’a pas les moyens militaires de gagner.
    – Les accords de Minsk sont un échec, Kiev n’a tenu aucune des promesses.
    – L’aide russe à l’ Est se fait en roubles, monnaie désormais officielle depuis le 1er septembre.
    – La France et l’ Allemagne sont disqualifiées aux yeux des Russes.
    – Poutine a expliqué que lorsqu’il voulait parler de l’ Europe, il allait à Washington.
    – Poutine a dit aux Ukrainiens “qu’ils allaient s’en sortir, et qu’ils auraient un avenir radieux avec la Russie..”.

    Explications de Xavier Moreau, un Français qui vit depuis 20 ans en Russie
    http://www.stratpol.com/#!situation-ukraine-fin-aot-2015/c9ur


  23. languedoc30 Le 01 septembre 2015 à 18h30
    Afficher/Masquer

    Si une infime progression dans les accords de Minsk II, déclenche une pareille violence, dans 10 ans les problèmes du Donbass ne seront toujours pas résolus. Qui va bien pouvoir arracher ce pays à l’influence des EU, se débarrasser des nazis et de ce gouvernement de débiles ? J’ai bien peur qu’il n’y ai personne.


  24. Dupondt Le 01 septembre 2015 à 18h56
    Afficher/Masquer

    Bonsoir,
    pour un peu mieux comprendre les ressorts historiques qui sous-tendent ce chaos j’ai lu ce livre: “Le martyre de Kiev” (1917-1919) de Thomas Chopard aux éditions Vendémiaire.
    J’ai trouvé cela assez intéressant.
    Cordialement


  25. Serge Le 01 septembre 2015 à 21h10
    Afficher/Masquer

    Un combattant d’AZOV interviewé sur la plage de Marioupol ,avoue que la population locale soutient le camp pro-russe :

    https://www.youtube.com/watch?v=0a44K8ggyYk


  26. dissy Le 01 septembre 2015 à 22h43
    Afficher/Masquer

    Jeu,set et match..objectif atteint

    L’Union Européenne s’apprête à proroger les sanctions contre la Russie et les militants du Donbass, annonce The Wall Street Journal citant des sources diplomatiques.

    Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150901/1017916230.html#ixzz3kWPipGqU


  27. Fred Le 02 septembre 2015 à 07h15
    Afficher/Masquer

    Voilà un post sympathique au sujet de l’Ukraine et de l’UE, attention certains commentaires sont dans la mouvance pensée unique (tout le monde ne lit pas les-crises et les dossiers de contre-propagande )
    http://www.opex360.com/2015/09/01/lunion-europeenne-lance-groupe-de-travail-pour-contrer-la-propagande-russe/


  28. Lt Anderson Le 02 septembre 2015 à 08h46
    Afficher/Masquer

    Les “manifestants” auraient dû amener des fleurs et des petites vielles, ça aurait fait plus joli pour France Télévision.

    Et Victoria Nuland aurait tweeté un like.


  29. Lt Anderson Le 02 septembre 2015 à 08h49
    Afficher/Masquer

    D’ailleurs sur nos chaînes “publiques” aucune image où on voit Oleh Tyahnybok éructer parmi les manifestants.


  30. Vinipoukh Le 02 septembre 2015 à 09h14
    Afficher/Masquer

    Le soir même des émeutes, j’ai guetté ce que les journaux TV à 20h en rapportaient :
    – sur France2, rapide info dans la rubrique internationale, sans parti pris, sans analyse, “brute de fonderie” ! (c’est leur droit, mais on aurait aimé un peu d’analyse sur cet évènement plus que notable.
    – sur TF1 (à priori le 20h le plus suivi de France), RIEN, sauf à la fin du journal, juste avant de rendre l’antenne, Gilles Bouleau qui présente une photo de V.Poutine en train de faire de la Musculation et le dénigrant ainsi que D.Medvedev. Voilà de la GRANDE INFO !?…

    Résultat sur ce point : TF1, pathétique de médiocrité !!! France2, peut mieux faire …


  31. Louis Robert Le 02 septembre 2015 à 10h47
    Afficher/Masquer

    Il nous faut regarder cette mauvaise blague de très près, je crois:

    “Kiev Is Using ‘Decentralization Reform’ to Grab Even More Power From the Regions”

    http://russia-insider.com/en/politics/kiev-using-decentralization-reform-grab-even-more-power-regions/ri9447

    “Prefects appointed by the president will have power to issue decrees, block local initiatives and dismiss local officials”…

    Tandis que dans les rues de Kiev on s’énerve à dessein et qu’en Occident on continue de faire semblant de ne pas comprendre ou l’on tourne tout simplement le dos à tout ça, le régime semble bien demeurer fidèle à lui-même…


  32. Michel Le 02 septembre 2015 à 16h40
    Afficher/Masquer

    Voilà une bonne initiative de L’Obs
    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/evenements/20150820.OBS4484/les-journees-de-moscou-russie-europe-un-destin-commun.html

    Même s’ils croient être les premiers à essayer de maintenir le dialogue entre européens et russes pendant ces temps difficiles (plusieurs députés ou anciens ministres se rendent régulièrement en Russie, les acteurs économiques sont toujours très présents, les échanges universitaires avec les russes n’ont pas diminué etc.), l’intention est bonne.
    Reste à savoir comment ils vont traiter l’information!


  33. Fulsi Le 02 septembre 2015 à 17h49
    Afficher/Masquer

    “L’Union européenne est préoccupée par l’aggravation de la situation à Kiev et a appelé toutes les parties «au calme» et «au dialogue»”

    Mdr. Les parties se tapent dessus et l’UE leur demande d’être calme et de dialoguer. Ils vivent dans le monde des bisounours


Charte de modérations des commentaires