Suite de notre enquête sur l’article de ELLE de novembre sur les combattantes ukrainiennes…

Finalement, après la néonazie à gauche, Internet a retrouvé la combattante de droite…

Je vous présente donc Svetlana Balikova – dont la page Facebook (vk) est ici.

Pas de souci, elle “remercie la France” pour le zoli article (tu m’étonnes)…

Alors ELLE aura-t-elle plus de chance avec sa seconde héroïne ?

Hmmmm ?

 

Aie, non – Caramba, encore raté…

Allez, visitons sa page…

Rôôô sont-y pas mignons les zenfants de Secteur Droit ?

Encore mieux :

Y’a bon le couple aryen !!

Je dis ça, pas tant pour la photo, que la répétition de ce genre de photos, certes de bonheur familial, mais l’obsession qui ressort des publications (car postées plusieurs fois par mois voire semaine) donne, à mon sens, un vrai effet d’exaltation de pureté de la race, surtout vu le profil du posteur… Mais à chacun de se faire son opinion – en consultant les pages Facebook, pas juste sur cette photo… En tous cas, je n’ai jamais vu en un an de photo comme ça sur ces pages :

Bref, reprenons…

Rôôô il est mignon le chat…

Un proche ami j’imagine ?

Ah oui (euh, enfin, je ne suis pas sûr que ce soit le même notez…)

Rôôô toute la poésie de cette partie de l’Ukraine je pense…

Bon, c’est sûr, ça complique un peu les soirées diapo…

In memoriam :

Euh, comment ils disent déjà ? Ah oui, gloire aux héros ?

Le dernier modèle de la collection automne / hiver pour ELLE ?

Ah, la version sac à main…

Joli le nouveau rouge à ongles Maybelline (de tir ?) …

Week-en rando dans la nature ?

Ah, les amis il n’y a que ça de vrai…

Non, non, ce n’est pas un parapluie…

Tiens, un ami de Secteur droit… Quel déconneur cet Adolf…

(ici on voit le combattant de secteur droit enterrer un pro-russe, représenté par ce symbole orange et noir, leur ruban, symbole russe de la lutte contre le nazisme)

Légende : “L’amour, c’est enterrer ensemble le cadavre d’un séparatiste”

Le combattant de secteur Droit aime les animaux ! (mais pas les Russes)

Sympa de relayer, ça merci…

Ici devant l’affiche du fascisant Oleg Lyachko dont on a déjà parlé (le politique qui aime bien torturer un peu les prisonniers)…

Pour qui elle a donc voté à la présidentielle…

Bon, désolé pour ELLE… Néonazie, peut-être pas (je n’ai pas traduit ses propos sur sa page), mais d’extrême-droite fascisante, assurément…

Ce qui étonne beaucoup ELLE – et qui ne semble pourtant guère surprenant venant d’une femme, volontaire pour prendre les armes et aller tirer sur ceux qui sont, je le rappelle, ses compatriotes qui demandent leur autonomie… Mais ils pensaient interviewer quel profil, des pacifistes de gauche ?

Bref :

Avis de Recherche

Alors, pour terminer : grand jeu concours : AIDEZ A IDENTIFIER LES AUTRES COMBATTANTES : Ludmilla, Vassilissa et Nadejda (le web russe l’a peut être déjà fait) :

EDIT : merci, à vous, on avance sur les identifications 🙂

1/ A/ Ladite ”Ludmilla” semble bien être Lyudmila Kalinina, notée en septembre dernier comme l’une des cinq femmes volontaires du bataillon Dombass.

D’après la photo trouvée dans cet article de foreign policy.com, c’est bien la même.

2/ A/ La dénommée Vassilissa serait, d’après l’article de Elle, sa soeur. Elle s’appellerait donc Vassilissa Kalinina. La dénommée Masina est une deuxième soeur.

a noter elles sont du service de presse du bataillon donbass et pas soeurs pour un sou (les” journalistes” semblent avoir inversé avec les 2 autres soeurs…)

3/ La dite ”Nadejda” s’appelle Nadejda (ou Nadia) Savtchenko, et voici son pédigrée :
Ukrainian helicopter pilot Nadejda Savtchenko (Nadiya Savchenko) who is presently imprisoned and facing criminal charges in Russia.

Nadejda Savtchenko is accused of providing coordinates to Ukraine army or militia artillery batteries whose shells killed two Russian journalists near Luhansk in southeast Ukraine in June of 2014. She was detained by pro-autonomy rebels in eastern Ukraine on June 17.
http://russia-insider.com/en/2015/12/31/2185

Je pense avoir trouvé une vidéo de son interrogatoire, après sa capture par des rebelles du Dombass. Il me semble que c’est bien elle.
https://www.youtube.com/watch?v=K4Qsvpumokw

4/ La dernière, Vira Savtchenko, est la soeur de La dénommée Nadedja ou Nadia Savtchenko.

Pourriez-vous faire des recherches sur ces 3 personnes afin de cerner leurs opinions ? Merci d’avance

Dernière partie à suivre dans ce billet

P.S. je ne peux me retenir de citer ce commentaire d’un d’entre vous dans le premier billet : “Elle a de jolis cheveux… Je me demande ce que ça donnera quand elle n’en aura plus…”

160 réponses à Elle est pas mal aussi la 2e égérie ukrainienne de ELLE… (ELLE 2/3) + Avis de recherche

  1. Le Belge Le 05 janvier 2015 à 00h57
    Afficher/Masquer

    Dans un autre genre, la glorification de Bandera et la relativisation de sa nature fasciste … c’est Euronews qui minimise

    http://bendeko.blogspot.com/2015/01/victoire-et-gloire-au-fascisme-en.html


  2. Harry Rififiloulou Le 05 janvier 2015 à 01h07
    Afficher/Masquer

    Ah ben non, Olivier ! le dernier paragraphe, c’est méchant. On avait dit : “pas les vêtements, pas les cheveux”.

    Les indépendantistes, par contre, ça ouai, on peut.
    Au missile, au tank, à la calomnie…

    … mais pas les cheveux. Faut un peu de respect, quand même.


  3. Spipou Le 05 janvier 2015 à 01h15
    Afficher/Masquer

    Heu, si je peux me permettre, Olivier, d’accord pour les images du style du Père Noël, mais pour le couple blanc de blanc, tu pousses le bouchon un peu loin.

    Une photo avec un couple blanc et noir serait quasi-impossible à faire en Ukraine : il n’y a pas de noirs là-bas, tout simplement ! Contrairement à la Russie, il n’y a pas d’immigrés en Ukraine, ou pratiquement aucun (et en Russie, ce sont plutôt des asiatiques ; les noirs y sont rarissimes). Qui voudrait immigrer dans l’un des pays les plus pauvres d’Europe ?

    Ceci dit, que la donzelle n’apprécie pas les couples dits “mixtes”, c’est fort probable. Mais elle a déjà assez de casseroles réelles au cul, ce n’est pas la peine de lui en rajouter des hypothétiques !


    • georges dubuis Le 05 janvier 2015 à 01h35
      Afficher/Masquer

      Bien vu spipou, cette photo était……déplacée


      • Spipou Le 05 janvier 2015 à 02h32
        Afficher/Masquer

        Merci ! Il faut quand même rappeler la réalité de la population dans tous les pays de l’ex-Union Soviétique, qui n’a rien à voir avec les gens auxquels nous sommes habitués chez nous ! C’est un peu comme si on reprochait à des français du dix-neuvième siècle de ne pas avoir des portraits de couples “mixtes” sur leurs murs, je pense à “Boitelle”, une nouvelle de Maupassant qui raconte l’histoire poignante d’un jeune conscrit au Havre qui tombe profondément amoureux d’une serveuse de café noire, et qui l’amène dans son village lors d’un dimanche de permission, dans l’espoir de la faire accepter par ses parents. Je vous laisse deviner comment ça finit…

        Sinon, bien évidemment, surtout pour les deux images du Père Noël, je suis d’accord avec Olivier (je trouve d’ailleurs qu’elles auraient suffi à elles seules, elles sont particulièrement horribles).


        • Krystyna Hawrot Le 05 janvier 2015 à 19h42
          Afficher/Masquer

          Attendez, elle est quand même dans ses posts dans la pureté de la race!! Et puis l’amour ou c’est tuer les gens ensemble… vous aimeriez la voir devant vous? Moi non je trouve la fille cinglée et dangereuse.


          • Spipou Le 05 janvier 2015 à 21h48
            Afficher/Masquer

            Je n’ai pas dit qu’elle n’était pas cinglée et dangereuse. Je dis que cette image et son commentaire sont à côté de la plaque, à mon avis du moins.


      • DUGUESGLIN Le 05 janvier 2015 à 07h17
        Afficher/Masquer

        Il semble qu’il y ait quand même quelques noirs, qui parlent américains et portent des armes et des tenues de combat. On aurait pu leur en prêté un pour la photo.


        • Spipou Le 05 janvier 2015 à 18h20
          Afficher/Masquer

          Lol ! Excellent ! Mais ceux-là, je n’y avait pas pensé et je n’en ai pas rencontrés, il n’étaient pas encore là à l’époque !


        • anne jordan Le 07 janvier 2015 à 14h30
          Afficher/Masquer

          @duguesclin , A l’aide !
          je trouve que 3 articles sur cette connerie monumentale de Elle , ça fait beaucoup ; en revanche , dans un autre type de médias ( FRANCE CULTURE , encore ! )
          on a eu droit à une heure de propagande éhontée , sur les sujets Eglise orthodoxe au service de Poutine , Eglises ukrainiennes unies dans la paix et la bonté , mythes et mensonges autour des origines chrétiennes de la Russie et , cerise sur le gâteau , la petite perfidie habituelle pour ces salopards de France Cul , au sujet de l’appel des descendants d’émigrés russes en soutien à la politique de V.Poutine :
          ceux ci sont appelés ” transfuges ” alors que ceux qui ont signé la lettre d’Arjakovsky , eux , sont des” émigrés”
          Voici le lien :
          ww.franceculture.fr/emission-culturesmonde-la-russie-face-a-elle-meme-23-des-prieres-pour-le-pouvoir-2015-01-06
          En ce jour de Noël Orthodoxe , Paix sur Terre , mais restons combatifs et réactifs


          • DUGUESGLIN Le 07 janvier 2015 à 20h36
            Afficher/Masquer

            Pas d’affolement Anne.
            Sa Sainteté le Patriarche Kyril, ne cesse d’appeler à la paix.
            Le pseudo patriarche de Kiev ne cesse d’appeler à la guerre contre les russes et leur président Poutine.
            Les médias peuvent toujours distillées leurs âneries, nous ne sommes pas dupes de leurs mensonges. Les menteurs préparent eux-mêmes les souffrances que nous ne leur souhaitons pas.
            La différence parle d’elle-même.
            Patience et confiance.


          • Olga Croiseau Le 04 février 2015 à 20h31
            Afficher/Masquer

            Merci Anne Jordan, quel honte pour la France Culture, quelle mensonge à propos de l’Eglise Orthodoxe…
            Les monastères et des églises orthodoxes en Ukraine sont bombardées et menacées en 2014-2015, alors que l’orthodoxie est la religion majoritaire, la religion primaire de l’ancienne Russie= Rus’ de Kiev, apporté du Constantinople en 988.
            La religion uniate se forma dans la région de l’ouest de l’Ukraine actuelle comme instrument de domination du people orthodoxe par l’empire Hongro-Autrichienne et par l’Etat Polonaise en XV-XVII


          • Olga Croiseau Le 05 février 2015 à 02h43
            Afficher/Masquer

            Je’ ai écouté attentivement M.Antoine Arjakovsky qui est surement d’origine polonaise… Il fait beaucoup des raccourci inadmissibles dans l’histoire et dans l’actualité. L’église orthodoxe de Kiev (Metropolit Filaret) n’est pas reconnu nul part et même par le Patriarche de Constantinople , compte qqs milles des fidèles ( et pas de 25 mln). Filaret appelle des ukrainiens à la guerre civile.


    • Loui JULIA Le 05 janvier 2015 à 08h06
      Afficher/Masquer

      Attention, nuance: cet état de chose ne semble exister que depuis l’indépendance de l’Ukraine, car sous l’URSS, il existait des programmes de coopération culturelle avec certains pays d’Afrique noire.
      J’ai eu à traduire il y a une bonne vingtaine d’années un diplôme d’obstétricien. Le médecin parlait français car il était natif d’un pays francophone (j’ai oublié lequel), mais il avait fait toutes ses études de médecine et sa spécialisation à Kiev. En plus, il parlait allemand.
      Maintenant, savoir s’ils étaient bien considérés là-bas…
      D’ailleurs, dans les satellites de l’ex-URSS, il existait des programmes analogues. En 1995, j’ai fait un stage de deux semaines à Leipzig, dans un institut que s’appelait Patrice Lumumba et qui était spécialisé dans l’allemand langue étrangère. Nous ya avons d’ailleurs rencontré tout un groupe de Polonais de professions diverses, venus là pour y faire un stage accéléré d’allemand afin de l’enseigner ensuite. Une attitude infiniment plus intelligente de la part du gouvernement polonais d-alors,( qui s’était dit qu’il fallait faire le nécessaire pour resserrer les liens avec l’ancien ennemi et profiter si possible de sa bonne santé économique) que l’actuelle qui consiste à s’allier avec l’Ukraine dans la détestation des Russes..


      • Nerouiev Le 05 janvier 2015 à 08h41
        Afficher/Masquer

        Il y a quelques années un chanteur Camerounais a fait un tabac en Russie (où il vit maintenant) avec une chanson “je suis le lapin en chocolat”. Il est très sympathique et s’appelle Pierre Narcisse :
        https://www.youtube.com/watch?v=pANuuUWYtKY
        http://www.afrik.com/article7292.html
        En fait, quand les gens sont humoristes et sympas ça passe super bien.


      • voronine Le 05 janvier 2015 à 09h24
        Afficher/Masquer

        A MOSCOU aussi, il y avait une “université ” PATRICE LUMUMBA….Suffisamment loin pour que les jeunes moscovites ne soient pas importunées par les “camarades” africains: On appelait ça LE ZOO…..


        • R.-M. Mukarutabana Le 06 janvier 2015 à 10h53
          Afficher/Masquer

          Au début de la crise, les média ont parle d’un groupe d’etudiants nigérians et ghanéens a Kiev qui demandaient a etre évacués…
          Quant a la Russie, elle a tjrs accueilli de nombreux étudiants africains, et pas seulement a l’Universite Patrice Lumumba – “Université de l’Amitie entre les peuples”, et il n’y a pas que des Africains (voir carte ici: http://www.rudn.ru/en/).
          … Je connais plusieurs Kenyans qui ont epouse des condisciples russes.
          Des compatriotes (rwandais) ont fait de tres bonnes études a St. Petersburg : ils en ont gardé de si bons souvenirs qu’ils ont créé un “club Pouchkine” – en fait, un lieu de rencontre informel, et qui devrait s’appeler “Puti Fun Club”, vu le contenu des conversations – en russe…


      • LeDahu Le 05 janvier 2015 à 10h30
        Afficher/Masquer

        plusieurs gens d’Afrique que je connais vient de sortir de l’Ukraine cette été, après leurs études. Quoi de neuf? Ça existe toujours en Russie


      • Spipou Le 05 janvier 2015 à 17h51
        Afficher/Masquer

        Oui, c’est exact. J’ai d’ailleurs connu une malienne qui avait fait ses études à Kiev. L’URSS souhaitait, à l’époque, se faire bien voir des pays africains.

        Mais l’URSS s’est effondrée en 1991, ce qui fait que les noirs, pour la génération de notre Sveta, et donc les profils VKontakte dont parle Olivier, sont un peu comme des martiens, aussi bien en Ukraine qu’en Russie et dans le Donbass, et les images comme celle qu’il nous montre sont simplement celle d’une “famille heureuse” traditionnelle dans ces pays, je n’y vois pas une famille “aryenne” !

        On pourrait mentionner aussi que le grand-père, ou l’arrière-grand-père, je ne me souviens plus, de Pouchkine, était un noir né en Afrique, racheté quand il était esclave en Turquie par Pierre le Grand qui souhaitait montrer que quelle que soit l’origine d’un homme, c’était l’éducation qui comptait pour son mérite (il y a d’ailleurs parfaitement réussi, puisque l’ancêtre de Pouchkine, dont ce dernier était très fier, est devenu un homme d’élite, général dans l’armée impériale, encore une fois si ma mémoire ne me trompe pas).

        Mais encore une fois, c’est l’exception qui confirme la règle ! Combien y a-t-il de noirs dans toute l’Ukraine ? 1000 ? On peut en voir sur quelques profils VKontakte, ils sont tous DJ ou animateurs dans des boîtes de nuit à Kiev, excusez du cliché ! En tout cas, on ne peut pas dire que ce soit très représentatif d’une “population immigrée” !

        Quant aux étudiants du temps de l’URSS, d’après les quelques nouvelles qu’on avait dans la presse de l’époque, ils étaient en butte à un racisme primaire assez étonnant pour nous, et ce à Moscou, la capitale et la plus grande ville de toute l’URSS. Je crois me souvenir qu’il y a eu des manifestations de racisme d’une certaine ampleur en Allemagne de l’Est, surtout vers la fin et après la chute du mur, contre les travailleurs vietnamiens qui y étaient nombreux. Qu’on le déplore certes, mais l’être humain étant ce qu’il est, je ne trouve pas surprenant, et ce n’est tout de même pas du nazisme, et puis ce n’est absolument pas limité à l’Ukraine. (D’ailleurs, j’ai entendu de la part de gens de l’ancienne URSS des propos sur les noirs à faire dresser les cheveux sur la tête, alors cette image, à côté, je la trouve bien innocente. C’est juste un hommage à la famille traditionnelle, c’est tout. Encore une fois, je trouve les deux images du Père Noël suffisamment parlantes comme ça.)


        • chios Le 05 janvier 2015 à 18h59
          Afficher/Masquer

          Je crois qu’il faut distinguer entre un racisme que je dirais “primaire”, qui est la méfiance d’une population plus ou moins homogène face à la “différence”.
          Je l’ai constaté dans mon village, quand les premiers “noirs” sont arrives il y a une trentaine d’annèes. Ils sonnaient aux portes pour vendre leuir pacotille, et les gens appelaient la police.
          Aujourd’hui, il y a des couples mixtes, des réfugiès et personne ne s’en offusque.
          Les gens ont appris à connaître, et cela a réussi à apprivoiser la population.
          Il reste cependant un noyau de racistes purs et durs.
          Un autre exemple que j’ai vécu est l’ostracisme dont avaient à souffrir les étudiants africains en Chine, il y a bien longtemps. Mais j’étais dans le même bateau qu’eux.
          On se moquait de moi parce que j’avais les cheveux ‘jaunes’ ‘un gros nez’ et que je ne savais pas dire les ‘tons’.Chaque fois que j’ouvrais la bouche, on éclatait d’un ‘rire mauvais’ et supérieur…Ca ne fait pas plaisir, mais j’ai compris que c’était une réaction normale.
          Je crois que le racisme des russes est un peu de ce type.


        • Wilmotte Karim Le 06 janvier 2015 à 20h37
          Afficher/Masquer

          “D’autant que’évoquer le Français de souche est passable du tribunal… ”
          Rien que ça…


        • lvzor Le 07 janvier 2015 à 10h39
          Afficher/Masquer

          “A moins que vous ne considériez que le métissage améliore l’espèce?”
          Oui.

          …Et je serais fort surpris qu’il existe quelque chose comme une homogénéité ethnique propre aux ukrainiens…


        • anne jordan Le 07 janvier 2015 à 14h35
          Afficher/Masquer

          PASSIBLE , pas passable !
          @phil , si vous faites l’éloge du français de souche , commencez par respecter la langue , même si c’est pour exprimer des fantasmes totalement délirants!


    • LeDahu Le 05 janvier 2015 à 10h17
      Afficher/Masquer

      certainement il y a de des immigres en Ukraine, pas beaucoup mais il y a donc c’est peu probable, mais c’est très probable en Europe de nos jours, donc, pro-européen? Le maire de Zaporozhye Alexander Xing vient de se faire virer par Lyashko. Jettez un coup d’oeil sur son photo sur google.


    • Vincent Le 05 janvier 2015 à 10h53
      Afficher/Masquer

      C’est vrai que plutôt d’évoquer d’éventuelles pensées racistes par défaut de diversité (raciale ?), il pourrait être pertinent d’analyser le style graphique de cette image.
      Malheureusement, ce n’est pas de la propagande nazi, ni raciale. Il ne s’agit que d’une oeuvre de Ed Tadiello (un dessinateur de pin up qui semble connu) : https://www.google.fr/search?tbs=sbi:AMhZZitimDZFIJmmKN-dU_1oXBB5vaB2Gqua4MCEn-BADD8n1KAMXAh2y1XuF5BivyFzh_1DmMAbTEKGQ6ac1pLLqr_1LeYZJ2fkIGz9gv0y7mqmvUk5nzOFzBzHL4dMXWIbjS6zXN20ugRJWoLdAdS4h9RYkIxrECQGDZgcRz0EnxhtwfgIv8H5uBI6Ts5K3qtSAT5Rd22EKPowQzBysiHFpol8d8BMWIXXHADAZ62LuEG4UL3sfYgJduu0-ZxBKRaNhNx8pVtyK_1PII9pfly8QtUepbyVSXF-ktMAMRPfXGZCFhLV48LJB6s89mFv3p3IADEEIJTsMltoE2X0K8JlbarjQTQk67PPiv5npkByWdxYG5ow657p0j6YqAWmHjuo1JuVcS476cQK5j54S3egmz3X42e98IyQAb5-NBGsQ6tpPYVzE0KLeK8F93ZSljxeWfeb9mdr_161mH1Ry70fdRczdzu_1AY8Wc0Qz1Ea07VhyMt4DCpSQfHOoDXd1ZdVlq-EMEGw9TTe8x2ja0_1ISFMKAB-66xVMPnToC6dSjx_19qphjy4-JxWhRiE85KKHOIomnATgeanm1WfOcwGY7X8NBTiXEC47CVq8vAUDEVroTHnrv2BDAjKYgcseCHgDb0WFDSxBdXP9Zl_1N3r4xF5HYDRbAEzWyjJ1jpaSlqsHCLh6WvoZOSqpx2Cpf5NGjqf27AKL_1yYYFHUZdEKRIq3DMcAjtE3ktoXw4jY3SwhLdKlLIp4vYU7YUVgAeic9yedcMysnovnIj8CTOPUZDOK6MTes3DGDxqdQyIxgT3Vsv4jTXnoLxBvU2i6wd5U42t5F2mYKZxnWg6ufv29ZSHU0y0wDY7r5lmawTP9UZhySsMcPkPAMSLnACTYIHM6rS6qd2ot0-OwyXCpmWNGyxZxU-wicShYmhw4uf11a86FmtMTuU5D0IfdNeJGLO2j6mWMQ9QupHR0EAClONxnOQClm-GOWDBrF2LLePUPB-2VxpvFw2-UsqAV3DJIv9CeGHgj-WyVPuyQAccoXF2_1QC8T71hJyu1V3_1ANvISGhn5XTPBGfhSPP4rbD1ZtQOXrCUxhofBLLqvQ8uAV2_1L2ZQuFxeJqMcYu15k8vpovP-1DXRqrHDqb7d_1yiEoG5BY2t77CbbA4uY53R8qrLFPdxbBl4kEC4g-ngaEemL3yzXAJDj05kGnAlZ-i67L6VqXuBSZFH0GrgHPl5tVx2ik9tZ4ILwcGej1f4TKvLjFvoHsPGCkA11SeiTkkopxzvczXqGtj177NH0XLMQWHPSdZRgIVad1Plf49KxgCbsrUgVIXPW4UcQo7v11DHrz3F3vdcNH85pw9eNarxAQByt-f7NgkG6npaEM8aKrRA_1FMGU2lSob3pKqKsONUZZ7RirUgNAjlFpqtWxuNIAJvzpkRjsgSok6_1Xq_1sZ_1-BOy3F7mIdMeRaJZqV1IGbkYk9gG7EzFRTt09dWPw42fU73&ei=yF2qVOuKNonSaP2kgtgH&start=10&sa=N&biw=1680&bih=979
      Du coup… ça a autant de valeur que de reprendre une éventuelle photo de dessert (comme beaucoup d’usagers de facebook aiment faire) et d’en faire une interprétation tirée par les cheveux.


      • Vincent Le 05 janvier 2015 à 11h04
        Afficher/Masquer

        Dans ma recherche d’image google, il y a un phénomène qui pourrait être intéressant à analyser par les russophones : la plupart des résultats pointent vers des pages de profil VK. Il pourrait être intéressant de voir pour quelle raison cette image a tant de succès dans le monde russophone et quel sens lui est donné là bas. Du coup peut être qu’après enquête l’argument de l’apologie de la pureté raciale pourrait être retenu (à confirmer).


        • Nerouiev Le 05 janvier 2015 à 12h13
          Afficher/Masquer

          Je vous en ai trouvé une, la femme de Porochenko, dont j’ai mis l’adresse dans l’autre post.


        • arthur78 Le 05 janvier 2015 à 15h33
          Afficher/Masquer

          inrocks concurrence le point

          http://www.lesinrocks.com/2015/01/02/actualite/le-magazine-elle-sexcuse-apres-la-publication-dune-interview-dune-neo-nazie-ukrainienne-11543449/

          Et pourtant, les combattants engagés dans les rangs de ce groupe ne sont pas tous des criminels de guerre, ou militants néo-nazis ultra-violents. La réalité du terrain est bien plus complexe qu’il n’y paraît sur les zones de guerre. Des groupes d’allégeances très différentes peuvent être amenés à lutter côte à côte contre les pro-russes.

          La jeune néo-nazie avait par ailleurs choisi de camoufler son identité derrière un pseudonyme, rendant encore plus complexe le travail de vérification pour les journalistes. Une tâche qui a pourtant été remplie par les internautes, à qui il n’aura pas fallu beaucoup de temps avant de découvrir le visage réel de la combattante.

          Au delà de la mauvaise publicité faite à la version française de Elle, la polémique nourrit aussi la propagande du Kremlin. Le gouvernement de Poutine accuse en effet en permanence les militants de Maïdan, et tous ceux qui leur sont affiliés, comme de dangereux militants d’extrême droite. Un service involontaire rendu à Vladimir Poutine que Elle n’a visiblement pas du tout anticipé.


        • fatalerror Le 05 janvier 2015 à 15h35
          Afficher/Masquer

          Bon, c’est assurément un troll, mais la ressemblance physique est frappante entre Nadejda 39 ans et Claudia Black 42 ans, actrice dans stargate ( la série ).
          Je ne m’aventurerais pas dans un quelconque développement sur cette base hollywoodienne ^^


          • Spipou Le 05 janvier 2015 à 18h14
            Afficher/Masquer

            Je ne sais pas si c’est de moi dont vous parlez, mais NON je ne suis pas un troll ! On peut critiquer certains aspects d’un article sans être un troll, non ?

            M… à la fin !


        • Spipou Le 05 janvier 2015 à 18h01
          Afficher/Masquer

          Oui et non, Olivier. C’est juste pour te dire que (à mon humble avis), tu auras pu davantage insister, par exemple, sur le Père Noël. Les deux images sont remplies de symboles très parlants, et la deuxième est même particulièrement atroce ! Ton article en aurait été plus fort et plus pointu, toujours à mon avis.

          Même chose pour certaines photos de camaraderie militaire, on retrouve exactement les mêmes chez les combattantes du Donbass.

          Ca délaie un peu le point central, qui est la référence idéologique et historique évidente de la demoiselle, c’est tout de même là que les journalistes de ELLE ont gravement fait preuve d’amateurisme (pour être gentil).

          C’était une critique que je souhaitais constructive.


          • fatalerror Le 05 janvier 2015 à 19h41
            Afficher/Masquer

            Heu…que neni Spipou ! 🙂 je qualifiais de troll ma propre intervention…


          • Spipou Le 05 janvier 2015 à 21h50
            Afficher/Masquer

            Ah bon, d’accord et pardon pour ma suspicion mal placée ! 🙂

            Et j’aime beaucoup Claudia Black ! Je la trouve sexy, marrante, et très sympa !


    • Olposoch Le 05 janvier 2015 à 12h17
      Afficher/Masquer

      principe de base de manipulation
      Schopenhauer 1788-1860
      pointer un argument non-central
      instiller le doute pour décrédibiliser l’ensemble
      au siècle dernier:
      http://www.amazon.fr/Petit-trait%C3%A9-manipulation-lusage-honn%C3%AAtes/dp/2706118857


      • Spipou Le 05 janvier 2015 à 18h04
        Afficher/Masquer

        Mais non ! Je n’ai aucun doute sur l’idéologie de cette Sveta, et je ne cherchais pas à instiller le doute, bon sang !

        Je me répète, c’était une critique que je souhaitais constructive, pour aider Olivier à affiner de futurs articles, s’il a envie de m’écouter.

        On va pas non plus en ch… une pendule si ça m’a sauté aux yeux, non ? M… zut, à la fin !


        • Spipou Le 05 janvier 2015 à 19h27
          Afficher/Masquer

          Admettons, tu n’es pas obligé d’être d’accord avec moi, et tu rédiges tes articles comme tu l’entends. Je t’ai dit ce que je pensais, et après tu en fais ce que tu veux, c’est ton blog et pas le mien.

          Mais quand je vois certains parler ici de troll, je ne sais pas si je suis visé, mais ça m’énerve, je pense que tu peux le comprendre.

          (Même si tiens, je profite de mon commentaire pour mettre le lien vers le blog que j’ai démarré il y a peu de temps… 😉 Aucune concurrence avec le tien, c’est un blog que je veux littéraire – cliquer sur mon pseudo en bleu “Spipou”… 😉 😉 😉 )


        • Spipou Le 05 janvier 2015 à 19h37
          Afficher/Masquer

          D’autre part, j’ai lu un commentaire (plus bas sur cette page) qui analysait la page VK de Sveta avant et après Maïdan, c’était intéressant.

          Je pense que ça serait intéressant de faire une courte analyse des contenus de VKontakte, autant en Ukraine qu’en Russie. C’est très différent de Facebook, et la politique y tient une place quasi-nulle (avant Maïdan en tout cas pour l’Ukraine, et même maintenant ça reste assez marginal).

          Si je trouve 5 minutes par-ci par-là, je tâcherai de m’y atteler et je t’enverrai ça. Je ne te promets rien mais je vais essayer. Ca me semble important pour comprendre la génération actuelle des 20/30 ans en Ukraine, Biélorussie et Russie.


        • Subotai Le 06 janvier 2015 à 17h24
          Afficher/Masquer

          Du même avis, les images “famille-patrie” quelque soit la couleur des acteurs a toujours un fond puant.


    • Jean Le 05 janvier 2015 à 13h58
      Afficher/Masquer

      C’est peut-être justement cette forte proportion de néona, fa, extrémistes de droite, qui fait que les gens de couleur sont quasi inexistant et donc de même pour des photos de couples mixtes.

      Le problème ne vient pas d’Olivier !


      • Spipou Le 05 janvier 2015 à 18h08
        Afficher/Masquer

        Le problème vient de la situation économique du pays. L’Ukraine est actuellement un pays d’émigration, pas d’immigration, c’est tout (et n’est pas située sur les routes des réseaux d’immigration non plus).

        A Odessa, il y a un certain nombre de turcs, qui ne sont que de passage pour affaires ou trafic, et beaucoup d’odessites vont faire du commerce dans le pays riche le plus proche… la Turquie !

        Dans cet article, le “problème” (je ne pensais d’ailleurs pas que ça ferait un tel problème quand j’ai écrit mon commentaire), disons l’un des détails qui à mon humble avis rend l’article un peu bancal, est ce commentaire sous l’image de la “famille heureuse”, qui montre tout au plus un idéal bourgeois et conservateur au sens social et culturel du terme, et je voulais le signaler à Olivier, c’est tout. J’aurais mieux fait de me taire, à ce que je vois !


    • Jean Marc Le 05 janvier 2015 à 14h25
      Afficher/Masquer

      Tout à fait, la photo d’un couple mixte est aussi propagandiste que la photo d’un couple aryen. J’aime bien Olivier et ses prises de position mais la c’est déplacé, personne n’oblige personne à se marier ou vivre avec une personne d’une autre couleur ou de sa couleur les choix sont personnels (bon à part le petit Nicolas lors de son discours à Polytechnique ;-))


      • Krystyna Hawrot Le 05 janvier 2015 à 19h51
        Afficher/Masquer

        Et la mère de Vadim Papura, le jeune de 17 ans assassiné dans le massacre à Odessa, s’appelle Fatima, elle est blonde, probablement d’origine tatare! Regardez sur le blog histoire et société
        https://histoireetsociete.wordpress.com/2015/01/03/huit-mois-sans-vadim/


        • Spipou Le 06 janvier 2015 à 20h09
          Afficher/Masquer

          Et pendant la nuit me sont revenus les images des bombardements aériens contre des civils dans les jardins publics de Lougansk…

          C’est contre ça que j’ai essayé de me battre, Krystyna, pas pour débusquer les pensées secrètes des jeunes filles qui postent des images d’Ed Tadellio sur leur page personnelle.

          Désolé d’insister, mais ces images affreuses, dans des rues où je m’était promené moi-même, dans une atmosphère de paix bienheureuse, me sont revenues comme un choc cette nuit, pour me rappeler pourquoi je suis le blog d’Olivier depuis Maïdan, pourquoi j’aurais voulu pouvoir faire quelque chose, cette guerre que j’aurais voulu ne jamais voir arriver, ces amis qui sont toujours coincés là-bas, une personne qui a disparu et dont personne n’a plus de nouvelles…

          Avant de vous laisser le dernier mot, Krystyna, puisque vous semblez y tenir, je voulais juste vous dire ce qui est important pour moi et ce que je trouve complètement futile. Maintenant, vous pouvez continuer votre chasse aux images aryennes si ça vous amuse, je ne vous dérangerai plus.


    • Spipou Le 05 janvier 2015 à 17h54
      Afficher/Masquer

      Oui, un détail, mais un détail inutile à mon avis, au vu (je me répète, je sais) des deux sympathiques Pères Noël !

      Disons que je trouve que ça affaiblit ton propos, c’est dommage.


    • Darks Le 05 janvier 2015 à 23h23
      Afficher/Masquer

      J’y vais souvent et je vois des noirs… à Kiev en tout cas.


      • Spipou Le 06 janvier 2015 à 02h37
        Afficher/Masquer

        J’en ai vu deux, effectivement, en tout et pour tout. Uniquement à Kiev. La ville compte 2 millions 800.000 habitants, selon Wikipédia.


    • Ratchadamri Le 07 janvier 2015 à 22h57
      Afficher/Masquer

      Vous dites cela parce que vous ne connessez pas bien la mentalité locale. Il y a des caucasiens, des tatars, des ressortissants des ex-republiques soviétiques comme Tadzhikistan, Azerbaidjan et autres. Et les couples mixtes ne sont pas bien vus. J’ai lu un temoignage poignant d’une femme russe qui a vecu sa jeunesse a Rivno. Elle a publié sur le net une lettre a son amoureux de jeunesse ukrainien. Et il y avait une phrase qui m’a marqué : “Souviens-toi mon chéri, quand on voyait ces jeunes parader dans les rues de notre ville je te disais “ils pourrons me tabasser parce que j’ai un nom russe, et ensuite ça sera toi parce que tu es trop brun” . Le racisme ukrainien est dirigé contre les ressortissants de l’ex-URSS, des pays encores plus pauvres.


    • Bend-ua Le 10 janvier 2015 à 12h54
      Afficher/Masquer

      Vous allez me prendre pour un fou mais moi j’étais expat en Ukraine, et j’étais prêt à y vivre. Alors je dois pas être le seul à avoir “immigré” en Ukraine)) même si c’est un pays pauvre, ca n’en reste pas moins un beau pays)

      Et je confirme pour la photo, il n’y a pas mauvaise intention, ni dans les texte, ni dans l’image, c’est le genre d’images qu’on retrouve partout sur VK, autant chez les jeunes que chez les plus agé(e)s.


  4. Spipou Le 05 janvier 2015 à 01h19
    Afficher/Masquer

    P.S. : Ayant été en contact personnel avec des anti-maïdan, je peux t’assurer que l’idée d’un couple mixte noir-blanc leur paraît assez répugnante. C’est pas mieux de leur côté, de ce point de vue-là. Et en Russie européenne, les immigrés (immigrés intérieurs, le plus souvent, c’est-à-dire de Sibérie russe) jaunes n’y sont pas formidablement appréciés comme futur gendre, mari ou belle-fille…


    • V_Parlier Le 05 janvier 2015 à 16h46
      Afficher/Masquer

      A propos des “immigrés intérieurs” (pas forcément de Sibérie) le ressentiment provient aussi de comment les choses se sont passées quand les Russes ont été renvoyés à coups de pieds (au sens propre du terme) de certaines ex-provinces d’URSS après l’effondrement. Ce n’est probablement pas une raison pour faire pareil mais c’est comme çà comme dans bien d’autres cas similaires ailleurs.


  5. dupontg Le 05 janvier 2015 à 01h23
    Afficher/Masquer

    euronews a tout à fait raison…
    Ils peuvent meme aller plus loin et relativiser le fascisme d’hitler qui
    n’etait que national socialiste..
    quand on joue sur les mots il n’y a pas de raison de s’arreter à mi chemin


  6. Nicolas Le 05 janvier 2015 à 02h18
    Afficher/Masquer

    Pour en revenir à l’Ukraine et à son peuple.
    Merci pour la piqûre de rappel, à propos de ces bucoliques images véhiculées par cette si adorable Svetlana.
    La conclusion que je pourrais en tirer, c’est que la cassure entre les Ukrainiens, disons de l’ouest, et les russophones, me paraît irrémédiable.
    Combien de temps pour refermer ces plaies? Comment faire cohabiter pacifiquement, dans le même Pays, les deux parties, si celà était encore possible?


    • tepavac Le 05 janvier 2015 à 05h44
      Afficher/Masquer

      merci à toi Nicolas, merci à tous.
      meilleurs voeux


    • DUGUESGLIN Le 05 janvier 2015 à 07h20
      Afficher/Masquer

      Le seul moyen de rétablir un minimum de confiance est de juger les criminels de guerre.


      • V_Parlier Le 05 janvier 2015 à 16h51
        Afficher/Masquer

        Mais on est arrivé à un point où personne ne sera assez honnête pour reconnaitre qui sont les criminels à juger (et je ne parle même pas de les juger). C’est bien le problème de l’Ukraine et des soutiens de Kiev (internationaux mais aussi locaux, plus si unis que çà d’ailleurs). Qui jugera qui?


        • Alae Le 05 janvier 2015 à 17h15
          Afficher/Masquer

          “Qui jugera qui?”

          La dénommée Nadejda, Savtchenko de son nom de famille, est actuellement détenue en Russie et va être jugée pour crimes de guerre. Et d’une.
          Par ailleurs, Amnesty International a tout un dossier sur le bataillon Aïdar.
          http://www.amnesty.org/en/library/info/EUR50/040/2014/en

          Quand on veut, on peut.


          • ASTM Le 06 janvier 2015 à 00h55
            Afficher/Masquer

            Ce n’est pas la même Nadejda. Il suffit d’une recherche de 2mns sur Gogol pour trouver la photo de celle dont vous parlez, Nadejda Savtchenko, et constater que ce n’est pas la même personne.
            Nul besoin d’être spécialement physionomiste, il suffir juste d’avoir encore l’usage de la vue.

            http://www.lecourrierderussie.com/2014/07/nadejda-savtchenko-serment-peuple-ukraine/

            De plus, elle est agée de 33 ans et non de 39 comme celle de la photo :

            http://www.liberation.fr/monde/2014/07/09/nadejda-savtchenko-pilote-d-helico-ukrainienne-arretee-par-les-russes_1060754

            D’après la date de l’article elle fut arrêtée le 9 ou le 2 Juillet alors que l’article date du mois de Novembre, là non plus ça ne colle pas.
            En plus, la Nadejda qui est emprisonnée en Russie est pilote de Mi-24, ce qui est plutôt un vrai boulot à temps complet exigeant un temps respectable de formation (en années) et donc elle ne saurait être une graphiste de métier ayant ressenti l’appel de la Patrie.

            Pour finir, si vous allez sur la page d’origine concernant cette histoire, ici-même sur Les Crises :

            http://www.les-crises.fr/quand-elle-fait-de-la-pub-pour-les-neonazies/

            Vous trouverez la mention de la Nadejda Savtchenko dont vous parlez, tout au début de l’article, première phrase de la deuxième image de l’article, après la 1ère de couverture de Elle, la première image de l’article et la vidéo de Elena, la combattante du Donbass.

            Alors bon, si vous parliez de la Nadejda emprisonnée en vous référant à l’article d’origine dont je viens de poster le lien, pourquoi donner son nom comme si c’était une nouveauté, puisqu’il est indiqué dès la première phrase ? Et si vous parliez de la Nadejda dont la photo est ci-dessus, vous vous êtes mis le doigt dans l’oeil jusqu’au coude, et vous devriez vérifier vos infos plus soigneusement avant de les poster comme vraies.


            • Ratchadamri Le 07 janvier 2015 à 23h03
              Afficher/Masquer

              je suis d’accord avec vous. J’ai vu plusieurs articles au sujet de Nadejda Savchenko et vu les videos avec elle. Elle a un visage plus rond


  7. bluetonga Le 05 janvier 2015 à 02h47
    Afficher/Masquer

    Allez monsieur Mielcarek, fini de roupiller! Second round. Sapristi, sapristi, les journalistes de Elle se seraient-ils encore fait berner? Encore une néo-nazie dans les valeureuses et sexy combattantes ukrainienne? Comment est-ce possible?

    Ben qu’on est bête. La loi des séries, tiens. La faute à pas de chance. Une erreur d’échantillonnage.

    Ah, ouf, ce n’était pas si compliqué finalement.

    Heureusement qu’on a des chercheurs pour analyser à notre place.

    Analyser, vaseline… Hum, une réminiscence d’un autre post…


  8. Annick Le 05 janvier 2015 à 03h05
    Afficher/Masquer

    Distillerait-on le poison de l’idéologie guerrière et nazie au travers d’un magazine féminin ?

    Merci pour cette enquête et la façon dont vous la traitez …


    • Crapaud Rouge Le 05 janvier 2015 à 13h03
      Afficher/Masquer

      Annick, la réponse à votre question est clairement non. D’ailleurs, dans ses “excuses”, le magazine se défend fermement de vouloir faire l’apologie du nazisme : mais ce n’est pas ce qu’on lui reproche !!! La propagande à laquelle ELLE participe consiste à venter des personnes et des organisations pour des mérites a priori honorables, (disons le patriotisme), mais en omettant soigneusement de dire qu’elles sont nazies. C’est un mensonge par omission terriblement sournois, et qui prouve que “le système” n’a pas besoin de l’idéologie nazie en tant que telle, donc pas besoin d’en faire la promotion, même de façon détournée. Il a seulement besoin de vrais nazis pour faire le sale boulot.


  9. vic Le 05 janvier 2015 à 04h28
    Afficher/Masquer

    C’est vrai que dans sa collection de bikinis manquait le treillis…


  10. boduos Le 05 janvier 2015 à 05h47
    Afficher/Masquer

    je ne peux avoir que de la pitié pour cette fausse égérie de maidan
    cette société qu’ils prostituent ,dont le dévoiement a vraiment commencé à l’assassinat de Massoud par les instruments de GLADIO.(le 09.09.2001 début du film qui se prolonge en Ukraine)
    UKRAINE, diversion du dernier bastion,la Syrie…https://www.youtube.com/watch?v=M72sYrwxjtY


  11. robin Le 05 janvier 2015 à 06h06
    Afficher/Masquer

    Et la troisième n’est pas encore identifiée… Elle devrait-elle attendre avant de se re-excuser, pour servir toutes ses excuses à la fois?

    Plus sérieusement, ce que je vais dire n’a pas grand chose à voir avec la demoiselle, mais j’aimerais vous faire partager quelque chose qui me frappe dans cet article (et tous les autres), c’est le flou artistique autour du vocabulaire employé. Qui contrôle les mots contrôle les choses comme dirait l’autre. Les combattants d’Aidar sont “nationalistes”, mot très utile puisque voulant dire tout et son contraire. “Ultra-nationaliste” aurait été la moindre des choses dans le cas qui nous occupe. D’autres plus malhonnêtes encore parlent de “pro-européens” (haha)

    A côté de ça, on fustige le vocabulaire employé par les russes, qui parlent de “junte” et de “nazis”. J’étais d’avis moi aussi que ces mots étaient mensongers, jusqu’à ce que je cherche précisément le sens de ces mots. Une Junte est un gouvernement autoritaire (dans le cas présent qui interdit le parti communiste, poursuit en justice des individus pacifistes grâce à la loi qui condamne la sédition et le séparatisme), issu d’un coup d’Etat, souvent militaire (ici pas militaire mais dont le pouvoir repose entièrement sur l’armée et des milices). Le mot Junte n’est donc pas vraiment excessif, discutable peut être mais dans les deux sens.
    Quand au qualificatif nazi, il ne faut pas oublier que les russes n’ont pas de mot différent pour “nazi” et “fasciste”. Or, le gouvernement, sans être fasciste dans son essence, utilise des méthodes qui ont été par le passé l’apanage des fascistes, il se réclame d’une filiation idéologique avec des fascistes reconnus (bandera, etc…), et sans être totalement fasciste, a disons des “tendances” fascisantes.

    Le vocabulaire qui peut paraître caricatural des Russes est donc selon moi bien plus proche de la réalité que celui qu’on utilise chez nous (européistes, nationalistes, droite “décomplexée” comme dirait notre chercheuse plus haut), en gardant à l’esprit qu’un mot nepeut que très rarement désigner exactement une réalité aussi complexe.

    Je vous encourage donc à ne pas laisser ces gens gagner la bataille du vocabulaire.

    encore merci à olivier pour son travail, et personnellement j’attends avec impatience les suites de cette affaire (Elle s’excuse à nouveau? la troisième est une nazillone également? attention à la loi des séries).


    • DUGUESGLIN Le 05 janvier 2015 à 10h41
      Afficher/Masquer

      Je suis d’accord, les mots n’ont pas tout à fait la même portée selon les habitudes de langage.
      Mais je pense qu’il n’y a pas d’erreur de vocabulaire quand les bandéristes parlent de pure race slave, ce qu’ils prétendent être; alors qu’ils considèrent les russes comme slaves impurs parce que mélangés aux asiatiques.
      Il n’y a pas d’erreur de langage concernant le concept nazi de “race supérieure”, adopté par les bandéristes. Nous avons déjà lu plusieurs références à ce concept, dans ce blog, à propos de déclarations de maïdanistes.


  12. Loui JULIA Le 05 janvier 2015 à 07h55
    Afficher/Masquer

    Traduction de la légende du charmant dessin où un gars et une fille creusent une tombe pour un séparatiste: “L’amour, c’est enterrer ensemble le cadavre d’un séparatiste”.


    • georges dubuis Le 05 janvier 2015 à 09h56
      Afficher/Masquer

      Tiens celà me rappelle des autographes, dédicaces, d’amours écrits par des enfants israéliens sur des obus à destination du Liban où de Gazza, c’est absolument charmant


  13. LeDahu Le 05 janvier 2015 à 10h21
    Afficher/Masquer

    “Elle a de jolis cheveux… Je me demande ce que ça donnera quand elle n’en aura plus…”

    quasiment pas trop……

    ELLE a choisi une photo déplacée pour faire + mignonne, si on voit la nouvelle coupe dans les photo du billet de Oliver.


  14. Olposoch Le 05 janvier 2015 à 10h23
    Afficher/Masquer

    Quand on descend le mur VK de la jeune fille, on peut voir l’évolution en quelques mois…

    En juillet une jolie blonde aux cheveux longs, qui a des amis qui roulent en AUDI, qui multiplie les selfies/photos en maillot au soleil/de face/de dos en string/en soirée avec ses amis… un portrait de Bandera en passant mais pas que…

    En décembre coupe de cheveux au ras, amis en cagoule, propagande des symboles fachistes…etc…
    Engagement dans les milices pour combattre et tuer ses concitoyens non-russophobes…

    La radicalisation de la jeunesse en mal d’idéal, embrigadée, tombant dans l’idéologie extrême et la haine… un excellent sujet pour nos journalistes, qui adorent cela, qui se passionnent pour ces volontaires qui partent faire le… euh.. la guerre…

    Un bon sujet pour ELLE (si ces jeunes ont la chance de n’être ni moches, ni bruns, et photogéniques) (les vielles achètent ELLE mais ne sont pas dedans si elles ne sont pas journalistes, écrivain, designer ou artiste).


  15. Alae Le 05 janvier 2015 à 10h46
    Afficher/Masquer

    Tiens, j’avais raté ça en regardant son profil VK : l’image légendée “Euh, comment ils disent déjà ? Ah oui, gloire aux héros ? “, c’est une Walkyrie.
    C’est ukrainien, les Walkyries ?
    https://www.youtube.com/watch?v=Aghwpvanue8


    • jidégé Le 05 janvier 2015 à 17h53
      Afficher/Masquer

      Non, mais elles étaient très appréciées par Adolf.


  16. sempervivens Le 05 janvier 2015 à 10h58
    Afficher/Masquer

    Cette même fille avait posé avec Alexandre Muzychko, alias Sacko Bilyi, le spécimen de néanderthalien qui menaçait tout le monde de sa kalash et qui avait torturé des prisonniers russes en Tchétchénie. Il y a avait une photo sur RT mais je ne l’ai pas retrouvée.


  17. Kiwixar Le 05 janvier 2015 à 10h58
    Afficher/Masquer

    Je viens de comprendre pourquoi Yatseniuk se rase les sourcils : il veut ressembler au dictateur fasciste du film The Wall (Pink Floyd).


  18. Nerouiev Le 05 janvier 2015 à 12h50
    Afficher/Masquer

    Il paraît que dans LUI on aura quelques photos de Toutchinov. A ne pas manquer !


  19. toutdemoncru Le 05 janvier 2015 à 13h00
    Afficher/Masquer

    Toujours les mêmes tigres de papier vélléïtaires franchouilles bien de chez nous qui s’entrepaluchent en couronne sur ce blog tiendraient tous dans une cabine téléphonique pour handicapés … Démocrates fantasmés , ils ont comme point commun de ne pas tolérer la contradiction .

    Les slaves qu’ils soient ukrainiens ou russes n’ont rien à envier aux armées de Hitler : seul la victoire les différencie .

    Sans doute par atavisme pavlovien de rejetons de traitres staliniens bien formatés à la pensée unique , ces porteurs de valise PCF du FLN , vous encencerez toujours forcément les nazis russes aux dépens des nazis ukrainiens , surtout que les russes viennent de se voir rejoint par le bataillon mercenaire des gentils tchétchénes muzzs du gentil président Khadirov : voilà une nouvelle qui devrait encore plus vous mouiller la culotte .

    Aprés avoir soutenu aveuglément le bon Staline au dix millions de déportés, puis applaudit le bon Mao et le bon Fidel puis le bon “frére” Pol Pot ( sur la lignée des Kim Jong on ne vous entend pas trop … ) vous n’avez toujours pas compris que vos contorsions désespérées de veaux en batterie pour faire coller la réalité à vos idées d’éternels baisés de l’Histoire , cela restera du pipi de chat à sa mémére pour nez poudrés , tandis que dans le même temps ceux que vous moquez à peu de frais ( et de résultats ! ) mettent eux le treillis et leurs peaux au bout de leurs idées .

    Je suis ravi que cela vous fasse autant baver de dépit de voir en vrai combien les fafs slaves savent mieux vivre que vous et le font en compagnie trés rapprochée de top modéles canons toutes aussi décidées qu’eux … vous dont les péres ont dû se contenter de contempler de loin une main dans la poche les “top modéles en burqa” qui posaient les bombes qu’ils leur fournissaient dans les cafés d’Alger.

    Cela n’est pas pour m’étonner car censuré chez vous à chaque fois j’ai déjà pu mesurer également le niveau zéro de votre courage de lopes à affronter même seulement la contradiction , ce qui ne m’empêchera pas de continuer à le faire car je le publie toujours “pour illustration” ensuite sur des sites plus courageux et plus en adéquation avec les idées que vous croyez défendre mais que vous vous contentez de caricaturer .


    • Theoven Le 05 janvier 2015 à 13h48
      Afficher/Masquer

      Ce que j’aime bien avec les opinions nuancées, c’est qu’elles font avancer le débat 🙂

      En tout cas, merci pour ce moment … de franche rigolade. Je fais copie de votre message, il confine au burlesque.

      Dommage que nous n’ayons pas plus de détails sur vous, j’aurais aimé en savoir plus sur vos “idées”.

      Pour ce qui est de la contradiction, je vous invite à prendre rendez-vous quand vous voulez, en tête-à-tête. Sauf si vous ne vous déplacez qu’en troupeau comme le laisse entrevoir votre vocabulaire, disons, fleuri…


    • boduos Le 05 janvier 2015 à 13h55
      Afficher/Masquer

      @toutdemoncru
      j’ai déjà une eu la même réflexion ,cependant je ne m’assimile pas aux colonnes infernales du génocide vendéen bien que je pense que tout peuple bien conditionné et si possible pas trop civilisé peut être amené à commettre les barbaries d’Odessa.(les 5 milliards de Nulhand ont bien du servir à quelque conditionnement )+ un peu de drogue afghane ….ce qui se passe aussi à Daesh.
      “elle” qui traine dans les salles d’attentes de dentistes et dans les salons de coiffure s’adresse de façon subliminale à un lectorat superficiel de femmes qu’on accoutume à l’idée d’un conflit.
      cette catégorie de lectrices a son importance si on en juge des “mères” ukrainiennes qui sont le
      caillou dans la chaussure de iatseniouk pour mobiliser les conscrits.
      ne regardons pas le doigt mais ce qu’il désigne.


    • christiangedeon Le 05 janvier 2015 à 14h35
      Afficher/Masquer

      Ecoutez,je connais un très bon psy…cool et tout…


      • Caramba! Le 05 janvier 2015 à 16h06
        Afficher/Masquer

        @toutdemoncru

        La différence entre vous et nous c’est que si vous nous donnez des infos contradictoires de manière polie et courtoise, nous les vérifions et si elles s’avèrent vérifiables, nous prenons et révisons.On avance ensemble pour avoir une vision moins déformée sur ce que les faiseurs d’opinion diffusent.
        Le fiel, les injures dont vous nous couvrez me font penser que vous êtes en colère contre nous, pire, vous suez une haine incompréhensible et en tous cas pas de mise pour envisager un échange.
        D’où vient donc une telle haine pour nous autres internautes seulement motivés par l’envie de comprendre le monde dans lequel on vit?.
        J’ai trouvé un truc tellement simple que tiens, j’suis tombé d’ma chaise, votre post sent la jalousie sinon, je vois mal une personne équilibrée éprouver tant de haine pour une absence d’affinité.

        Oui, il est sans doute nécessaire que vous vous fassiez soigner, il ne faut pas laisser des gens tels que vous dans les rues, votre imprévisibilité, votre manque de mesure, votre agressivité sont dangereux pour vos concitoyens.
        Allez, soignez-vous bien.
        Courage!


    • theuric Le 05 janvier 2015 à 16h14
      Afficher/Masquer

      Que vous vous exprimiez de façon excessive ne me dérange nullement, j’avoue que moi-même, par moment, use et parfois abuse de termes et d’expressions pour le moins impétueux.
      En revanche ce qui me navre c’est votre développement pour le moins limité.
      Ainsi, vous nous reprochez juste de la parlotte en ne prenant que fait et cause pour le seul camp pro-russe.
      Vous ferais-je remarqué que de renvoyer dos à dos l’un et l’autre bord, comme vous le faites, en les disant appartenir à une similaire idéologie, là néonazie, vous permet d’éviter par là-même toute réelle réflexion sur la complexité du sujet.
      En effet, les événements ukrainiens ne posent pas seulement des questions d’éthiques journalistique et de courage politique, il ne s’agit pas seulement ici de discuter de l’avenir de l’Union-Européenne ou des États-Unis-d’Amérique, non, les questions que soulève ce blogue, en filigrane certes, mais elles sont bien réellement posées, sont bien plus vaste que ce que notre maître de céans lui-même pourrait bien en penser.
      Celle de l’unité idéologique, par exemple, de l’ensemble des partis politiques dits de gouvernement, du F.N. au P.C. en passant par le P.S., l’U.M.P. et l’U.D.I. est flagrant, unité idéologique ayant pour trait caractéristique le néolibéralisme et que nous retrouvons partout en Europe, du nord au sud et de l’est à l’ouest, que cette idéologie soit adoptée de pleine conscience ou contrainte et forcée.
      Ce qui est remarquable dans la guerre civile ukrainienne c’est de voir combien ce néolibéralisme transcende, en Ukraine notamment, les-dites idéologies, ayant tout de même traversé plus d’un siècle d’histoire, en débordant largement les frontières de ce pays.
      Nous pouvons également remarquer le retour en force de la pure pensée politique sur ce que je nomme l’économisme dogmatique, base de l’ensemble des idéologies sus-nommées.
      La langue en tant que représentante de l’unité d’un peuple ou les réflexions essentiellement d’ordre géostratégique font ainsi un retour en force, visible, là encore, sur ce site.
      Le grave affaiblissement de l’empire U.S. y est également exprimé ainsi que, lié, l’évidement économique continuel de notre nation et de toutes celles de l’Union-Européenne y est tout autant démontré.
      Montrer, comme le fit notre hôte, les divers théories essayant d’expliquer les raisons de la baisse du prix du pétrole sans que quiconque n’ait attribué ce fait à la seule inflexion de l’économie mondialisé est de son rôle, Monsieur Berruyer n’étant qu’un passeur, ce que devrait être le fait de tous journalistes, à nous ensuite de penser par nous-même et d’y apposer nos réflexions, c’est cela un commentaire.
      Personnellement j’ai choisi d’interpréter au mieux les informations qui me sont fournies.
      Cette interprétation a évoluée avec le temps, ce qui est normal, et il n’est pas évident de rester dans cette impartialité permettant de comprendre le dynamisme historique aujourd’hui en jeu, en en dégageant, parfois, des lignes directrices et des principes anthropiques.
      Quoi qu’il en soit, rien n’est égale à rien ou, plutôt, tout est différent de chaque chose, et l’échelle des valeurs, bien qu’elle puisse freiner notre besoin de compréhension du monde, est toutefois nécessaire pour mesurer la valeur des choses: N.T.M. ne vaut pas J.S. Bach, que l’on puisse aimer l’une ou l’autre de ces musiques, l’affirmer est la preuve de souffrir de cet obscurantisme dont Monsieur Grou fit le mot et le fil central de son livre éponyme “l’argent, obscurantisme du XXI siècle”.
      Obscurantisme dont fut montré, ici même, l’origine dans cet excellente vidéo sur la dangerosité de la télévision.
      Prendre position n’est donc pas un mal mais une nécessité, j’ai la mienne, vous avez la vôtre, par contre il est tout autant nécessaire d’en avoir le recul suffisant pour également apprécier au plus juste cette dynamique des sociétés humaines actuelle qui, si nous n’y prenons garde, pourrait fort bien dégénérer en quelques conflagrations dont sortirons tous exsangue.
      L’Ukraine et la Syrie n’en sont qu’un commencement, une simple mise en garde comme le furent les deux guerres des Balkans d’avant la guerre de 14/18.
      Renvoyer dos à dos ne sert à rien sinon de ne pas vouloir voir quels sont les réelles tendances en jeu, et ça, c’est grave.


      • toutdemoncru Le 05 janvier 2015 à 18h08
        Afficher/Masquer

        Theuric mon amalgame “tous nazi” est d’abord une mise en évidence de l’inanité devenue ridicule de ce mot “chiffon rouge” qui signe les bolcheviques impénitents au vocabulaire stéréotypé et béguayant .

        Ce chiffon rouge est en lambeau à force d’avoir été secoué par des perroquets comme un mantra magique à toutes les occasions dérangeantes auxquels il sert de “couteau suisse” , de même que l’antienne ” fasciste” qui est devenue grâce aux mêmes abuseurs à QI de perroquets , une fierté revendiquée par de plus en plus de gens de ma sensibilité politique.

        Cette épée là n’a plus de tranchant et ne fatigue plus que son maitre .

        Quant à vos considérations économiques que j’ai lues avec delectation tant la forme est séduisante , elles sont trop finement analysées pour accrocher vraiment mon attention , tant je constate que des analyses du genre se révélent invariablement erronées et que le réel défie vainement toute prospective au vu des milliards de paramétres inintégrables dans toute équations sérieuses en la matiére qui les vouent réguliérement à se planter.
        Madame Irma s’attellant à prévoir le futur de l’économie , même avec la langue hermétique qui sied à la discipline , restera toujours madame Irma … et je ne suis pas client de la voyance .

        J’ai appris plutôt à “sentir” cad à synthétiser des milliards d’impressions , sans “analyser” , comme le font les peuples qui , sans capacités analytiques poussées, se plantent assurement moins que les économistes dont on a compris , à présent clairement , les “performances” prospectives.

        C’est pourquoi je “ressens” le Donbass comme une simple question d’appartenance linguistique ( erreur énorme de l’interdiction du “parler russe” à la base du conflit qui ensuite à dégénéré ) qui a exacerbé une scission plus profondement viscérale et culturelle entre occident et orient . Sauf que les deux sont slaves et pareillement “nazi” au sens de la radicalité jusqu’au-boutiste ” déraisonnable” car “romantique” que j’attribue à ce vocable , car je suis conscient de la partager aussi .

        Et sur ces fondements centripétes profonds qui dégénérent à cause de l’allumette linguistique en crise ouverte , Poutine a selon moi pris tout simplement le train en marche , tant je suis persuadé que les leaders se recrutent parmi les gens aptes à suivre les aspirations de leurs peuples pour asseoir leur pouvoir et non l’inverse comme voudraient le faire croire les théories du complot qui font florés et qui sont mis en échec fort simplement si l’on fait une somme des innombrables pantalonnades de la CIA depuis 60 ans ainsi que de l’effondrement final des services soviétiques homologues .

        Et c’est pourquoi aussi je n’ai pu assister sans réagir à cette curée-lapidation “bien propre sur elle” de votre petite bande de copains sur ces splendides et courageuses jeunes femmes qui ” y vont ” , qui ne sont pas comme nous tous français des veaux “sans dents” et des moutons chatrés que l’on a mis au “tout hallal” sans qu’ils ne descendent dans les rues et qui sont en passe – entre autre couleuvres inénarrables – de se laisser déposséder à bas bruit de leurs fêtes culturelles chrétiennes au nom du respect de la religion musulmane .


        • Homère d'Allore Le 05 janvier 2015 à 19h00
          Afficher/Masquer

          On commence à voir vos présupposés idéologiques.
          Quand à votre photo de présentation, elle est bien choisie ! Moine fou ou empereur de Star Wars. Vous êtes le parfait méchant qu’on adore détester.
          Vous dites que Poutine “a pris le train en marche” persuadé que les leaders suivent leur peuple. Sur ce point et sur ce point seulement, nous nous rejoignons, il n’est pas responsable de la situation actuelle en Ukraine.
          En diriez-vous autant des dirigeants américains qui ont l’Ukraine dans la ligne de mire depuis 20 ans ?


        • theuric Le 05 janvier 2015 à 20h46
          Afficher/Masquer

          Quelle violence, quelle haine de soi!
          La détestation de soi, voilà le sens de votre discours et le terreau de toute violence.
          Toujours!
          Parce que, après tout, si vous êtes français et à la compréhension de ce que vous écrivez, vous parliez autant de nous que de vous, non?
          Et si vous choisissez une cause, êtes-vous sûr d’avoir choisi la bonne?
          Cela m’a toujours fait rire, lorsque je m’exprime, qu’à un moment ou à un autre l’intervenant commence à me dire: “vous qui vous vous exprimez tous ainsi…”.
          Quand nul part il m’a été possible de lire, entendre, voir quelqu’un s’exprimer de la sorte, ô grand jamais.
          Même si, ici ou là, j’ai pu emprunter une idée ou deux.
          Comme dans le livre: “L’émancipation de la vie” essentiellement tourné vers les processus évolutifs.

          Alors, voyons voir d’où provient votre ire.
          Je crois que c’est quand j’ai mis le F.N. dans la même situation idéologique que l’ensemble des partis politiques dits de gouvernement que vous êtes sorti de vos gongs, bien que votre texte précédent était de même teneur.
          Mais le fait que vous vous soyez adressé essentiellement à moi et au vu de la teneur de votre texte, je pense que là se trouve l’origine de votre irritation.
          Bof, les nombreuses tergiversations de ce parti, de ses représentants, et ce depuis de si nombreuses décennies me font dire que ce qui s’y dit ne me semble qu’être pour coller à l’ère du temps.
          Pourquoi?
          La fable: le corbeau et le renard, d’Ésope ou de Lafontaine, en serait bien mieux que je ne le puis faire, un début d’explication.
          Ce parti est dit anti-système.
          Soit!
          Alors expliquez-moi pourquoi celui-ci est si souvent invité à la télévision quand les représentants de l’U.P.R., Monsieur Asselineau et consorts, eux, ne sont pas invités, ou si rarement, qu’il est difficile de les compter sur les doigts d’une seule main, un ongle, tout au plus.
          Expliquez-moi cela, je vous prie.

          Sinon, aucun peuple n’est romantique, sauf leurs dirigeants, et encore, pas toujours, mais jamais les peuples.
          Tout peuple exècre la guerre parce que cela détruit leur vie et leur existence.
          Il en faut d’une énergie et du temps pour les manipuler et arriver à ce qu’ils se confrontent les armes à la main.
          Parfois un stress social intense peu mener à une telle confrontation, il en fut ainsi en 14/18 et en 39/45, mais quoi qu’il en soit cela fut précédé d’un intense endoctrinement.
          L’ennui également peut être un ferment puissant, mais ce sera, quoi qu’il en soit, une minorité agissante qui portera l’étendard.

          Voyons maintenant de ce qu’il en est de la prédictivité.
          Là où vous avez raison c’est le nombre impressionnant de paramètres semblant rendre toute prédiction impossible.
          Ainsi, si, partout dans le monde, suffisamment de personnes comprennent que nous risquons une conflagration de première envergure, celle-ci peut très bien ne pas advenir.
          Mais un certain nombre d’occurrences me font dire que, pour l’instant, ce risque reste extrêmement important.
          Quand à ce qu’il en est d’une, pour moi, l’évidence de l’effondrement économique à venir des U.S.A., de l’U.E. ainsi que de l’économie mondiale, je pourrais, ici, en dire deux choses:
          -je ne comprends pas votre point de vu, soit vous êtes pour le système auquel cas je comprendrais que vous vous irritiez de mon affirmation à ce sujet, soit vous luttez contre et, pour le moins, vous m’auriez interroger pour savoir ce qui me donne une telle assurance et ainsi nous aurions pu échanger sur cela;
          -la surabondance de monnaie de toutes sortes produite, pas seulement occidentales, absolument déconnecté de toute réalité économique, le ralentissement effectif de l’économie mondiale, montré par la baisse du prix des carburants, la monté vertigineuse de la bourse de Wall Street, inconnue jusqu’à ce jour, absolument déconnecté, là encore, d’une quelconque réalité de l’économie étasunienne me montrent, de part ces trois seuls exemples, que les infinis déséquilibres qui prévalaient déjà d’il y a près de vingt ans, parviennent à un tel point de rupture qui ne peut que définitivement conduire qu’à une faillite généralisée.
          Quand, comment?
          Bien entendu que personne ne peut le prévoir puisqu’il s’agit d’un phénomène chaotique, dans le sens scientifique du terme, donc sensible aux conditions initiales.
          Il en est de même que je peux dire que l’année prochaine il pleuvra, mais quand et sous quelle force, ça, bien entendu, personne ne peut le prévoir.
          Tout ce que je peux dire là-dessus c’est que plus nous attendons, plus les déséquilibres seront important et que, dès lors, plus cet effondrement sera rapide et violent.

          Il est également surprenant que des personnes qui, quoi que je puisse décrire du glissement généralisé des idéologies anciennes en un tout commun d’économisme dogmatique (bientôt remplacées par d’autres, plus anciennes encore), que ces personnes, donc, nient de la plus farouche des façons appartenir à une idéologie politique qui, quoi qu’il s’en dise, n’en reste pas moins à la pointe extrême de la droite française, soient d’extrême droite, donc.
          Vous savez, l’extrême gauche d’aujourd’hui, Lutte Ouvrière, par exemple, ferait pâle figure au-devant des socialiste révolutionnaire d’Auguste Blanqui ou du socialisme libertaire de Pierre-Joseph Proudhon, le père du mot anarchie, et pourtant Lutte Ouvrière est de la gauche la plus extrême d’aujourd’hui.
          Alors, pourquoi ce déni?

          Pour finir, il est très facile d’user de négations ou d’ironie pour nier la valeur d’une démonstration plutôt que de démontrer ce en quoi ce qui est affirmé est faux.
          Ne serait-ce pas la même technique employée pour dénaturer les propos de ceux qui sont en désaccord avec le système?
          Comme cela peut se passer avec Monsieur Asselineau et d’autres, bien d’autres?


        • marvelal Le 06 janvier 2015 à 00h33
          Afficher/Masquer

          En général quand on se branle, c’est la bite. Mais quand on n’en pas, on essaie l’esprit si il est présent…


        • Vincent Le 06 janvier 2015 à 10h09
          Afficher/Masquer

          Vous êtes bien gentil, mais admirer le mérite de ces jeunes femmes parce qu’elles “y vont” est un tantinet ridicule.
          Elles vont dans l’abattoir. Cet abattoir ce n’est pas elles qui l’ont choisi. Si elles y vont de leur propre volonté, le cadre est à la fois issu de la géopolitique de l’OTAN (à l’origine du conflit), de la politique intérieure corrompue (armée désorganisée, besoin de volontaires s’armant à leurs frais), et de la volonté des nouveaux oligarques au pouvoir d’éliminer ces gens qui “y vont” (dangers pour Kiev).

          Ce sont juste des supplétifs “chair à canon” engagées par le biais d’une idéologie débile pour des intérêts qui les dépasse complètement. Leur “cause” ne passera jamais.

          Mais permettez nous au moins de montrer à quel point le désir de désinformer sur les questions géopolitiques pousse les journalistes à fermer les yeux sur ce qu’ils considèrent ou font semblant de considérer comme étant la pire idéologie au monde.


        • anne jordan Le 07 janvier 2015 à 15h00
          Afficher/Masquer

          y a du progrès @toutdemoncru !
          on va finir par arriver à un vrai dialogue , vous voyez que ” nous ” ne sommes pas si décérébrés que ça , sur ce blog !


    • Homère d'Allore Le 05 janvier 2015 à 16h46
      Afficher/Masquer

      toutdemoncru !

      Quelle belle contrepétrie… C’est une indication de la provenance de votre commentaire !


      • theuric Le 05 janvier 2015 à 16h51
        Afficher/Masquer

        Oui, et moi cela a tendance à me brouiller l’écoute.


    • Annick Le 05 janvier 2015 à 17h19
      Afficher/Masquer

      Merci pour cette intervention. Dès le départ de ce commentaire, le ton accusateur, donneur de leçons insultant est désagréable. J’ai vite abandonné la lecture.

      Notons aussi le mauvais goût de la contrepèterie choisie du pseudo de cet intervenant. Tout un poème …

      Effectivement, pour garder une certaine tenue et le niveau de sérieux du blog, soyez remercié de continuer à nous épargner ce genre de commentaires (sauf pour le l’exemple comme ici …).


    • JaySWD Le 05 janvier 2015 à 19h24
      Afficher/Masquer

      4000 adhérents à Diacrisis,ça fait une grande cabine téléphonique…………………..


    • lon Le 05 janvier 2015 à 22h32
      Afficher/Masquer

      Ce qui caractérise le plus l’extrême droite faf à mes yeux c’est l’utilisation systématique de l’insulte à caractère sexuel et leur obsession omniprésente de la “virilité” , comme s’il fallait d’abord prouver qu’on a la plus grosse et que les adversaires ne sont que des lopettes . Il y a une catégorie de gonzes obsédés à cette échelle et ce sont des homos refoulés , dont l’archétype fut Adolf Hitler toujours au bord de l’hystérie, suivi par Goebbels la petite frappe et bien d’autres , qui poussèrent le déni d’eux-mêmes jusqu’à reprocher à Roehm ses goûts ” contre-nature “.

      Les séparatistes du Donbass ne sont pas des nazis, et réduire le problème à une histoire linguistique démontre votre méconnaissance de la situation .

      Maintenant il y a des français qui mettent leurs idées en pratique et vont se battre pour un côté ou pour l’autre . Je sens chez vous non pas une nostalgie des tranchées mais un gros romantisme inassouvi, du genre embrasse-moi ma blonde encore une fois avant que nous montions à l’assaut . Je mourrai heureux , tes lèvres recueillant mon dernier soupir …
      Je ne vous le reproche pas, j’ai eu moi-même ce genre de fantasmes à 20 ans …

      Dernièrement j’ai eu l’occasion de discuter avec un de vos congénères, qui m’a benoîtement affirmé qu’il n’y a jamais eu “conquête” de l’Algérie car il n’y avait tout simplement personne ( à conquérir ..). Bref on s’est installé là-bas pépères pour mettre des terres vierges en valeur …ça ne vous rappelle rien ? Allez, je vais vous aider : quelque part de l’autre côté de l’Atlantique et quelque part au Moyen-orient …


    • jp Le 06 janvier 2015 à 00h18
      Afficher/Masquer

      votre mot ” muzzs” est équivalent à nègre, bougnoule et autres vocables de cet acabit. A partir de là, ce n’est plus la peine de lire : je sais à l’avance que ce qui va suivre est raciste, par habitude des forums, il ne vous manque que l’homophobie et le sexisme.


    • wesson Le 06 janvier 2015 à 00h53
      Afficher/Masquer

      En même temps, répondre à un type qui vous collera du Staline, Pol Pot ou Kim Jong Ill à chaque post, c’est un peu de la perte de temps: ces gens là ne sont pas au courant que la 2ème guerre mondiale est finie, ou alors ils sont toujours en colère de l’avoir perdue.


    • anne jordan Le 07 janvier 2015 à 14h54
      Afficher/Masquer

      merci , Olivier , pour ce morceau de choix !
      ah qu’en termes choisis ces choses là sont dites
      en effet il eût été dommage de ne pas nous faire profiter de la subtilité de l’analyse de ce génial contributeur…


  20. Homère d'Allore Le 05 janvier 2015 à 13h08
    Afficher/Masquer

    @Olivier et modération

    Hier soir, j’ai reçu une notification d’un commentaire concernant la première nana néo nazie.
    Une certaine “ukrainienne” contestait la vision partagée sur le site. Et considèrait que “c’était de l’humour” !
    Je ne partage absolument pas cet avis. Toutefois, je ne comprends pas pourquoi ce commentaire n’est pas passé et à été immédiatement modéré.


    • Homère d'Allore Le 05 janvier 2015 à 13h50
      Afficher/Masquer

      Merci de la précision. Je me doutais de votre réponse que j’approuve à 100 %.
      Le mieux serait que nous ne recevions les notifications qu’après modération de manière à ce que ce type de hiatus ne se reproduise pas.


      • MESSAGE DE MODERATION Le 05 janvier 2015 à 14h00
        Afficher/Masquer

        Il a pu y avoir une fausse manip’ quand j’ai regardé le message et ses liens, et le message est peut-être passé quelques secondes en “approuvé”, ceci expliquant cela, car j’étais en train de me battre avec le contenu des liens, écrits en Ukraino-Russe (pas de и mais des i, etc… donc aide par les traducteurs auto impossible…).

        Pour ceux qui mettent ce genre de lien et donc qui les comprennent, merci de mettre une traduction, même rapide et en mauvais français, de quelques passages intéressants, ça aidera tout le monde.


  21. grog Le 05 janvier 2015 à 14h27
    Afficher/Masquer

    A l’amour idéal aryen qui enchante manifestement la deuxième ukrainienne de Elle, j’opposerai une image du désamour réel russe, tel qu’on le vit dans l’oblast de Samara.

    http://leblogdegrog.blogspot.ru/2015/01/la-photo-du-dimanche-coup-de-foudre-sur.html


  22. Jeanne L. Le 05 janvier 2015 à 15h25
    Afficher/Masquer

    Je voudrais simplement attirer l’attention sur le rôle joué par “les images” féminines drainées à la fois dans les articles de “Elle”, mais aussi dans quelques commentaires que je viens de lire.
    D’abord effectivement ces jeunes femmes sont “canons”, belles, manifestant à la fois une féminité débordante et en sous-main une “virilité” guerrière dans leur treillis sexi . L’image les veut “libérées” mais aussi “libératrices”: dommage qu’elles ne soient que fascistes !
    Mais laisser penser que ces images ne s’adressent qu’au lectorat féminin qui passe son temps chez le coiffeur comme je le lis, c’est un peu fort, non?
    Je pense qu’au contraire, ces nanas sont tout à fait montrées pour les petits fantasmes ordinaires masculins, “Elle “se lit effectivement plus chez le coiffeur, le médecin et le dentiste que dans les chaumières, mais il est autant lu par les messieurs que par les dames, et ce type d’image attire les messieurs, d’autant qu’ils ont l’excuse dans un magazine promouvant recettes, trucs de bonnes femmes de feindre dans les salles d’attente que de ne s’intéresser qu’aux choses “sérieuses” et politiques.
    Cela en même temps empêche de se confronter aux femmes, normales, ordinaires. Celle qui vivent la réalité terrible du fascisme ordinaire et quotidien installé depuis un an en Europe.
    On ne voit plus les ukrainiennes qui cherchent à protéger leurs enfants des bombardements, à les nourrir, à les soigner, les “mères courage” ,victimes car après une vie de travail, retraitées les biens qu’elles ont produits sont accaparés par les oligarques de tout poil et elles ne touchent plus de pension et n’ont nulle part où se réfugier, dans le blocus de l’Est.
    Ces victimes, sont aussi des mères comme celles d’Odessa qui ont perdu leur fils de 17 ans assassiné dans la maison des syndicats.
    Ces femmes qui maintenant après avoir vu leur fils mort vont être “lustrées” et perdre leur emploi de professeur d’université : “Elle” prétendument féministe a choisi son camp.
    Le camp de “Elle” n’est pas le féminisme, ni encore moins celui de la démocratie et de la défense des libertés, le camp de “Elle” c’est celui de l’alliance avec le fascisme, recours actuel de l’élargissement de l’Europe. Ne soyez pas dupes avec vos petites phrases sur les lectrices, chers commentateurs.
    Faites plutôt circuler l’information sur l’exposition et le voyage en France d’Elena la mère d’un jeune exécuté à Odessa le 2 mai dernier. Aidons là à réclamer justice, écoutons son témoignage. Pour avoir le programme, plus de détails (et ,accessoirement réfléchir à ces “modèles” féminins et le rôle qu’ils jouent dans la grande manipulation des esprits) allez voir le site:
    https://histoireetsociete.wordpress.com/
    Danielle Bleitrach a organisé tout ce voyage pour la semaine du 26 janvier 2015.


    • boduos Le 05 janvier 2015 à 16h18
      Afficher/Masquer

      @jeanne
      chère Jeanne,il n’y avait rien de méprisant dans ma description de la cible de “elle” hebdo main stream d’un fabricant d’armes et accessoirement époux d’une bimbo qui pose son assiette sur sa tête.
      au contraire,si la ménagère de moins de 65 ans les intéresse (et surtout les futures mères courage françaises),c’est qu’elle compte dans la construction de l’opinion et la montée de la guerre .A défaut d’obtenir son consentement,au moins sa neutralité.
      préparer les esprits à la guerre, c’est comme ça que ça marche.
      quant au phénomène d’identification fantasmée par certaines midinettes ,il existe bien si j’en juge les ados qui se rendent en Syrie.
      j’en profite pour manifester ma sympathie aux blogueuses qui veulent bien échanger sur ce site et apportent leur propre sensibilité pour un débat équilibré,(je ne suis pas pour la théorie indifférenciatrice dite “du genre”).


      • Annick Le 05 janvier 2015 à 17h35
        Afficher/Masquer

        @boduos

        d’après le site de classement alexa ci-dessous, il y aurait peu de fmmes en proportion des hommes qui consultent ce site (attention ! certaines femmes connaissent peut-être les enquêtes de crédibilité basées sur les préjugés et prennent alors des pseudo masculins).

        http://www.alexa.com/siteinfo/les-crises.fr

        Si l’opinion des femmes est importante, il faudrait effectivement augmenter le nombre de visites féminines sur ce site (mais comment savent-ils chez alex? ils doivent faire des stat sur les sites visités par ailleurs pour déterminer des proba de genre sur les individus)

        au passage les-crises est 2 991 ième site français consulté actuellement


        • boduos Le 05 janvier 2015 à 18h17
          Afficher/Masquer

          @Annick
          merci pour les infos ,toujours utiles.
          l’opinion des femmes est intéressante et surtout l’éclairage qu’elles peuvent apporter,sachant par avance qu’un site ” economico-politique ” attire davantage d’hommes.
          dans le cas qui nous intéresse ici ,des commentaires féminins ne peuvent que nous aider.


        • Alae Le 05 janvier 2015 à 18h45
          Afficher/Masquer

          “au passage les-crises est 2 991 ième site français consulté actuellement”

          J’ai des doutes sur le classement alexa (ça existe, les générateurs de clics-robots ?).

          Ailleurs, les-crises semble être monté en troisième place des blogs français.
          http://fr.labs.teads.tv/top-blogs


      • Jeanne L. Le 05 janvier 2015 à 18h48
        Afficher/Masquer

        Bonjour,
        Simple information ,je suis une ménagère de plus de 65 ans !
        Bref, une mémé,! quand j’avais moins de soixante cinq ans j’étais une travailleuse, une épouse ,une militante syndicale et politique.
        A plus de 65 ans je suis toujours une citoyenne.Et je pense, avec ma comprenette rendue un peu plus difficillette que dans ma jeunesse et mon âge mûr.
        Néanmoins je reste certaine, que la raison et la pensée en tant que telles n’ont pas de sexe,( même si moi non plus je ne prêche pas pour l”indifférenciation).
        Sur ce blog, il y a des gens de toute sorte et ce qui m’a fait réagir c’est de voir que les “images” féminines véhiculées par bien des supports, par aussi par des formulations qui nous échappent (je me mets dans le lot, bien sûr) dessinent une façon de produire de l’idéologie, qui permet au fascisme le plus violent ,le plus écrasant et criminel de se farder.
        Cela se manifeste sous la forme d’images de “belles filles en treillis”, de moue mutines, de chemises brodées et de couronnes de fleurs et derrière cela la mort.
        En même temps, une grande masse de femmes, qui vivent, ont des besoins, des goûts des désirs, aspirent à la beauté et à l’intelligence sont exclues de que les magazines comme “Elle” appellent la femme.
        Ma position de vieille femme me permet de dire: n’oublions pas et ne rejetons pas la nécessaire et impérative défense de celles qui sont en butte à l’horreur absolue en critiquant à juste titre ces bimbos fascistes


    • chios Le 05 janvier 2015 à 16h22
      Afficher/Masquer

      Je me souviens d’une video filmée dans une arrière-salle du parlement européen, où cette femme, qui avait perdu son fils, était venue témoigner.
      Des jeunes ukrainiennes avaient fait le voyage pour venir la chahuter, elles étaient encadrées par des députés du parlement européen.
      On les voyait en fin de séance, s’engouffrer dans les ascenseurs, manifestement en route vers une joyeuse soirée dans la “capitale de l’Europe”.
      Je ne parviens malheureusement pas à retrouver la video.
      Le massacre d’Odessa et le la destruction de l’avion de Malaysia airlines restent les deux scandales de cette “information war”.
      En tant que simple citoyen, il est capital de nous opposer et de donner la parole aux victimes de ces manipulations.
      Non, pas parce que demain, ce pourrait être ” notre tour”…


      • Louis Joseph Le 05 janvier 2015 à 17h47
        Afficher/Masquer

        @Chios
        L’on peut voir ces images ici http://youtu.be/f-apzcz1hnc
        Dans la salle index: 0:38
        Ascenseur index: 2:35


      • boduos Le 05 janvier 2015 à 18h20
        Afficher/Masquer

        “ne demande pas pour qui sonne le glas,…c’est pour toi qu’il sonne ” E. Hemingway


  23. DUGUESGLIN Le 05 janvier 2015 à 15h37
    Afficher/Masquer

    @ toudemoncru
    Je ne doute pas qu’il existe partout dans le monde des adeptes du nazisme.
    Il y en a aux USA et sont connus, également en Australie et ailleurs, il y en a probablement aussi en Russie, mais il y a une grande différence, c’est que ces néo-nazis, de par le monde, ne sont pas au pouvoir et ne font pas parti d’un gouvernement. Ils ne sont pas non plus soutenus par l’Union Européenne qui, en ce qui concerne l’Ukraine, fait semblant de ne pas les voir.
    Voilà toute la différence.
    Si par malheur suite à des révolutions colorées des neo-nazis faisaient partis d’un gouvernement russe suite à un coup d’état, mes protestations seraient les mêmes que pour le cas de l’Ukraine.
    Il ne s’agit pas d’un réflexe pavlovien, mais simplement que je suis à l’opposé de l’idéologie nazi.
    Et si je n’ai pas d’autre choix que celui de m’exprimer dans une cabine téléphonique, je continuerai à le faire inlassablement.


    • Spipou Le 05 janvier 2015 à 18h29
      Afficher/Masquer

      Ben oui ! C’est quand même ça le point central !


  24. vérité2015 Le 05 janvier 2015 à 15h41
    Afficher/Masquer

    Satire ZDF suite.
    Banned German satire “Die Anstalt” exposes double standards on Russia and Ukraine

    https://www.youtube.com/watch?v=FUErvRZYEbE


  25. chios Le 05 janvier 2015 à 15h42
    Afficher/Masquer

    Je viens de lire un article qui m’a fait chaud au coeur.
    Il vient de Prague. Yatsenyiuk veut la guerre, Porochenko veut la paix…
    ” Ukrainian President Petro Poroshenko may be a man of peace, while Prime Minister Arseni Yatsenyuk seems to be “the prime minister of war, judging by his words,”
    http://www.praguepost.com/world-news/43622-zeman-criticizes-ukrainian-pm

    Many Czechs, “with wrong or insufficient information, idealize Ukraine. They believe that something similar to the Czechoslovak Velvet Revolution happened there. However, in my impolite opinion, the so called color revolution, which brought Viktor Yushchenko and Yulia Tymoshenko to power, has installed the leaders of two gangs at the helm of Ukraine … and the gangs started a war against each other,” Zeman told Právo.
    ETC.

    On peut discuter du bien fondé de ses opinions, mais elle me semble un oasis de bon sens dans un désert de “prises de position” intolérantes et meurtrières.

    Et ce qui m’a redonné espoir, ce sont les commentaires, ces gens discutent du terme “proud”, je ne sais comment traduire, car ce terme en anglais me semble ridicule, et certains tchèques le soulignent en faisant appel à la notion de ‘understatement’, dont ils seraient les champions, et je les crois volontiers, étant une fan des ambiguités et paradoxes de Kundera….

    C’est si simple pourtant…(extrait des commentaires)
    A problem with that? A problem? Let’s stick to the meaning of words shall we? Like “proud”. Just what does a person mean when they say they are a proud Czech, or a proud American, or a proud whatever? Frankly the use of the word “proud'” in this context makes me squirm a bit. I think its a very overused word. It’s not that I feel shame or anything like that about being of Czech ethnicity. Far from it. I was born in and live in an English speaking country. I speak Czech; probably not as well as you, but not too badly. So, I am surrounded by non-Czechs of various, but mainly Anglo-Saxon/Celtic backgrounds. You, on the other hand, I presume live in a Czech milieu where everyone speaks Czech, and does other things which Czechs do. Yet, it is you who writes you are a PROUD Czech, not I. I find this very curious, among other things. It seems to me an unnecessary declaration of identity. Come to think of it “proud” is a word I seldom, if ever, use.
    Do you understand any of this, Ludek?

    ” It seems to me an unnecessary declaration of identity.”

    Qu’en pensez-vous?
    Cette fille ne fait que suivre la “pente” qu’on désire lui faire suivre. Qu’aurions nous été à sa place? Balancée entre la lutte entre la” famille unie et reproductrice” et les “aspirations à l’émancipation” de nos sociétés “évoluées”, modernes et prospères? Entre l’idée d’indépendance de sa nation et la soumission au “big brother from Russia” …?

    A côté de ces excès idéologiques, le “understatement tchèque” me semble la voie de la sagesse.
    Ne sont-ils pas le centre de l’Europe?


    • theuric Le 05 janvier 2015 à 16h36
      Afficher/Masquer

      Mademoiselle,
      Il me serait agréable de comprendre de sur quoi parte votre discours, je ne comprends en rien l’ensemble des textes anglais non traduits que vous laissâtes dans votre commentaire.
      Comment pourrais-je apprécier la profondeur de votre pensée si je ne puis qu’en lire qu’une portion congrue?
      Un résumé, même rapide et succinct de ce que vous reprîtes ainsi d’un texte aux origines, si j’ai bien compris, de la République Tchèque, lui-même, donc, rédigé par quelqu’un de ce pays, m’aurait été d’une aide inappréciable.
      Alors, moi, pauvre malheureux ne connaissant en rien l’anglo-graphologie, vous me voyez là de me lamenter de ne savoir et de ne comprendre.
      Et puis, sommes-nous oui ou non une colonie étasunienne?


      • chios Le 05 janvier 2015 à 17h21
        Afficher/Masquer

        Merci , Theuric, de vous être arrêté à mon message, qui, j’en conviens volontiers, n’est pas fort compréhensible.
        Je croyais pourtant avoir fait de mon mieux pour convoyer les pensées, peut-être un peu confuses qui m’animent.
        Ce que je voulais dire, c’est qu’un petit pays, au coeur de l’Europe, cherche à calmer le jeu.
        Quand tout le monde s’époumone à crier, je suis fier d’être tchèque ou américain ou quoi que ce soit, et ainsi exacerbe les tensions, je ne parle pas des russes, des ukrainiens, des polonais,voyez-vous, je trouve ça un peu faisandé, c’est pas la peine, quoi?

        ” It seems (cela me semble)to me(à moi) an unnecessary (une non nécessaire)declaration of identity(affirmation de mon identité).”

        Voyez-vous, c’est un antidote à ce que ces filles ukrainienne passent du statut de potentielles “lectrices de Elle” à celui de “guerrière bandériste” sans même savoir ce qui les anime.

        L’important, c’est de “baisser le ton”.
        Et…Ce n’est que mon avis…


        • theuric Le 05 janvier 2015 à 18h34
          Afficher/Masquer

          Ou, dit autrement: il m’est inutile d’affirmer mon identité.
          La notion d’identité est beaucoup plus complexe qu’elle ne se le donne à voir et la reconnaissance de soi et de l’autre, donc de l’identité y est central.
          Pour le moins elle est de cinq niveaux:
          -Personnelle: quel est la reconnaissance que porte le regard de l’autre sur moi, quel regard je porte moi-même sur moi, quel est le sentiment que j’ai du regard que l’autre porte sur moi;
          -familiale: les divers relations que chacun des représentants d’une famille portent sur les uns les autres avec l’ensemble des jeux de rôle qui peuvent s’y produire;
          -du groupe d’appartenance; professionnel, école, association, religion…etc… où chacun détermine une place, un rôle, là encore, suivant les deux premiers niveaux et les équilibres au sein de ce groupe;
          -collectif: les liens nombreux existant entre chacun des habitants, d’une société, d’une nation, autant symbolique, de langage, de coutume et j’en passe donnant le sentiment de faire une unité;
          -d’espèce: la réalité de se sentir exister en tant qu’espèce Homo Sapiens Sapiens pouvant facilement être subverti par la croyance que la seule espèce valide est celle appartenant à la famille, au groupe ou collectif en déniant de reconnaitre celui n’y appartenant pas le droit d’être humain, c’est l’une des deux bases du racisme.
          La seconde étant, inconsciemment, de projeter sur l’autre ses propres difficultés psychiques: appât du gain, peurs, angoisses, colère, virilité, haine etc…
          Ce sont ces cinq niveaux de la reconnaissance qu’il faut pouvoir équilibrer en nous, tout en sachant qu’au plus profond de nous notre moi réel voudrait bien exister pour de vrai, le Soi.
          Se reconnaître en soi veut dire reconnaître également les similitudes et les différences entre soi et les autres, quelque soit les niveaux étudiés.
          La non-différentiation peut être dangereuse, en art, je l’ai montré plus haut, mais également dans les relations inter-humaines, d’autant plus en politique.
          Il faut donner des limites à tout parce que l’univers est par nature limite, il est même probable que celui-ci soit fini, du-moins le nôtre.
          Un lac n’existe que grâce à ses berges, sinon il est un marécage.
          Ou donc nagent les poissons?
          Quel milieu est le plus riche en vie?


          • chios Le 05 janvier 2015 à 20h02
            Afficher/Masquer

            “Ou, dit autrement: il m’est inutile d’affirmer mon identité.”

            Si vous en avez une, et je n’en doute aucunement, c’est inutile, parce que cela se voit, se sent, s’impose naturellement et sans aucune “justification”

            c’est ainsi que j’ai toujours appréhendé les gens que je rencontre, qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs, que ce soit le boucher ou le “docteur” ou le femme de ménage ou l’employé de la librairie qui me conseille un livre qui va changer ma vie, ici ou au Mexique…

            Qu’est-ce que ces gens ont pensé de “Moi”, avec qui j’ai échangé ces “services”?

            Avais-je une identité?…

            Peut-être que oui, peut-être que non, mais quelle importance????

            .


        • Georges Le 05 janvier 2015 à 22h12
          Afficher/Masquer

          Euh….@chios et @theuric, voilà comment je comprends les idées du texte anglais (c’est hors sujet, mais c’est pour préciser).
          ————————-
          Beaucoup de tchèques idéalisent le maïdan car ils font un parallèle avec leur révolution (de 67 ou 68 je suppose). En fait la révolution de couleur ukrainienne (une précédente à celle du maïdan) a amené au pouvoir deux gangs qui se bouffent le nez.

          Ensuite, ça semble n’avoir aucun rapport, c’est une personne ayant vécu son enfance dans un pays anglo-saxon, et suggérant qu’éventuellement il parle tchèque moins bien que l’autre, qui répond en disant qu’il n’aime pas l’utilisation du mot «fier» dans «fier d’être tchèque» ou quoique ce soit d’autre. Et d’ailleurs, il semble bannir le mot «fier» de son vocabulaire (emploi quasiment jamais ou jamais).

          La phrase «it seems to me an unnecessary declaration of identity» signifie «ça me semble une déclaration d’identité non nécessaire (sous-entendu d’employer «proud» c’est à dire «fier»)”.
          A aucun moment il ne dit «ça me semble une déclaration de mon identité non nécessaire». En fait, il donne son sentiment sur l’emploi par l’autre du mot «fier». Par sa phrase, il critique l’autre, il ne se critique pas lui-même.

          Dit autrement, j’imagine qu’il veut dire (mais il faudrait la totalité ainsi que le contexte, donc l’éventualité que je me plante totalement n’est pas négligeable, mais j’assume) indirectement «le fait que quelqu’un déclare qu’il est fier de son ethnie ou de sa nationalité me pose un problème et c’est pour cela que par réflexe je me méfie de telles déclarations» (sans oublier que cela vient d’une personne de langue d’enfance anglaise, éventuellement bilingue, on ne peut savoir même si on peut envisager l’hypothèse assez facilement).
          —————–
          Quand on se trouve en situation de dominance culturelle (comme celui qui se méfie de «proud, fier» qui connait l’anglais dès son enfance), la meilleure technique (elle est inconsciente), c’est la dilution, à savoir dénigrer l’attitude du dominé qui essaie de faire valoir sa différence, puisque de toute manière le dominant se trouve du bon côté, il n’a pas besoin d’affirmer quoique ce soit.

          Au Donbass, ils essaient d’affirmer une identité. Les politiques USA-UE semblent ne vraiment pas apprécier le fait que des personnes, en groupe, veuillent s’organiser autrement et défendent leur langue. Est-ce que l’occident n’aurait pas des doutes sur sa capacité à produire du bonheur, au point de vouloir imposer son point de vue pour le bonheur de tous ?

          Le colonialisme du XIX ème aimait bien ces idées de «sauver le sauvage».
          ——————
          Curieusement, je n’emploierais pas le mot “fier” pour moi-même, j’aurais donc tendance à suivre l’anglo-saxon dans son attitude, et pourtant je le critique car je conçois qu’on puisse éprouver le besoin de l’employer dans certaines situations.
          ———
          Pour revenir au sujet initial, c’est le journal qui est à critiquer (mais il fait pareil que les autres journaux).
          Il essaie de faire passer une idée sans se soucier du support informationnel utilisé.
          Il utilise un support sans faire le travail de journaliste, c’est à dire sans vérification et sans analyse, et ce faisant, il se plante en mettant en avant des gens pas du tout recommandables selon le discours ambiant convenu et auquel il adhère totalement.

          Qu’il y ait des nazis en Ukraine, personne n’en a jamais douté.
          Personne ne doute non plus qu’il y ait des nazis en France également.
          Mais que Elle s’appuie sur ceux-ci pour faire passer une idée sans rapport avec le thème de l’extrême-droite, c’est là que gît le problème.

          C’est bien de la propagande, ce n’est pas de l’information.


  26. sadsam Le 05 janvier 2015 à 15h46
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier pour la vigilance et la ténacité de vos billets.

    Cette histoire est vraiment intriguante et le mystère de fond demeure entier.
    Je ne jetterais pas trop la pierre aux deux journalistes de “Elle”, sans doute non spécialisées en Affaires internationales et en reportages de guerre, travaillant le nez sur le guidon et peut-être même n’ayant pas les assurances appropriées, comme cela est arrivé à un certain nombre de journalistes en Afghanistan ou au Proche-Orient lors des années passées.
    Mais il semble que l’hebdo ait travaillé avec des journalistes français sur place dont il est difficile de penser qu’ils aient pu être trompés.
    Sinon voici ci-dessous le lien de l’IPSE (Institut de prospective pour la sécurité européenne) auquel coopèrent Romain Mielcarek et Catherine Dugoin.
    http://www.institut-ipse.org/


    • chios Le 05 janvier 2015 à 18h12
      Afficher/Masquer

      pour les paresseux qui ne cliquent pas sur le lien de Sadsam, un aperçu de la foule qui habite ce genre de lieux….

      Mathieu Armet, spécialiste Ouzbékistan & Asie Centrale, coordinateur Eurasie
      Luis Avila, spécialiste géopolitique de l’Amérique Latine, coordinateur Amérique
      Pierre Berthelot, spécialiste Machrek & civilisations arabomusulmanes, coordinateur Grande Méditerranée
      Didier Chaudet, spécialiste Asie du Sud-Ouest & Asie Centrale, coordinateur Asie du Sud-Ouest
      Georges Estievenart, spécialiste sécurité internationale & crime organisé, coordinateur Europe
      Emmanuel Lincot, spécialiste de la Chine, coordinateur Extrême-Orient
      Roger N’Gbama, spécialiste Afrique centrale, Grands Lacs et Sub-Sahara, coordinateur Sub-Sahara
      Alexandre Vautravers, rédacteur en chef de la Revue Militaire Suisse, coordinateur Armement & Stratégie

      ———
      Experts associés

      Olivier Antoine, expert Amérique Latine, spécialiste Brésil-Cône Sud
      Nur Arafeh, experte Proche-Orient, spécialiste de la Palestine
      Pierre Arnold, spécialiste Balkans/Europe du Sud
      Amadou Ba, spécialiste Afrique Subsaharienne

      Djilali Benchabane, spécialiste Golfe arabo-persique, Péninsule arabique, géopolitique des religions

      Isabelle Bocquillon, spécialiste géopolitique de l’énergie et management du risque

      Louis-Arthur Borer, spécialiste risques maritimes et Asie

      Mathieu Boulègue, spécialiste Russie, Ukraine, CEI

      Benjamin Boutin, spécialiste prévention des conflits dans l’espace francophone

      Hélène Bravin, spécialiste Libye

      Victor Chauvet, spécialiste des processus d’intégration régionale (UE-Arctique-Russie)

      François Compagnola, spécialiste droit de la mer, droit des conflits armés

      Sebastien Couderc, consultant en stratégiques publiques, spécialiste Caucase/Asie centrale

      Catherine Croisier-Lopez, spécialiste des Etats-Unis

      Christine Dugoin, spécialiste Russie, Ukraine, CEI

      Séverine Dupagny, spécialiste du droit des femmes

      Jean-Antoine Duprat, spécialiste droit international public

      Marcel Elom Toble, spécialiste enjeux securitaires en Afrique subsaharienne et centrale

      Eka Enukidze, spécialiste Géorgie-Caucase

      Olivier Gaude, spécialiste communication stratégique, auteur du blog dfns.net

      Jean Guellec, Expert en théorie des relations internationales, spécialiste des questions maritimes

      Mathieu Guidère, professeur des universités, spécialiste du monde Arabe et du monde musulman,

      Marie-Christine Jamelin, spécialiste sécurité intérieure

      Matey Karassimeonov, spécialiste communication numérique et enjeux de défense

      David Khalfa, expert Proche-Orient, spécialiste d’Israël

      François Lafond, spécialiste de l’Union Européenne et des relations transatlantiques

      Patricia Lalonde, spécialiste de l’Afghanistan et du rôle des femmes dans les conflits armés

      Mohamed Larbi Ahouat, spécialiste Maghreb, Machrek, Monde arabo-musulman

      Aleksandar Le Comte, spécialiste Europe centrale et orientale

      Michel Makinsky, spécialiste de l’Iran

      Marie-Christine Méchet, spécialiste des enjeux culturels et maritimes

      Pierre Memheld, spécialiste des questions militaires

      Diego Mermoud, spécialiste géopolitique de l’Amérique Latine et des Etats-Unis.

      Romain Mielcarek, Journaliste indépendant, spécialiste stratégies d’influence dans les conflits

      Guillem Monsonis, spécialiste Asie du Sud, Inde-Pakistan

      Mohamed Nemiri, spécialiste Maghreb

      Edouard Pflimlin, spécialiste politique de défense du Japon et enjeux géostratégiques Asie de l’Est

      Akhmed Rahmanov, spécialiste Russie, Asie Centrale

      David Rigoulet-Roze, spécialiste Moyen-Orient, golfe Arabo-Persique

      Antoine Rivière, Spécialiste Passages interocéaniques, détroits et géopolitique de l’énergie

      Gregory Robin, spécialiste Corne de l’afrique et questions de terrorisme

      Oxana Solomakha, spécialiste des relations Chine-Russie

      Jean Thyrard, spécialiste stratégies de dissuasion et questions nucléaires

      Henri Weill, journaliste, spécialiste de la presse dans les conflits armés, auteur du blog “Ainsi va le Monde”

      C’est incroyable, le nombre de gens qui gagnent leur vie dans ce genre d’activités.
      Qui les paie? et combien?
      Que font-ils exactement?
      Existe-t-il des études qui font le “bilan” de leurs activités, de leurs frais(ils doivent voyager pas mal)?
      Dans les conférences des think tanks, je parie que tous les sièges de l’audience sont occupés par des gens qui touchent sinon des salaires, au moins des “émoluments”, et c’est toujours “tout juste rempli”???


  27. Tanouchka Le 05 janvier 2015 à 16h15
    Afficher/Masquer

    Ludmila Kalinina 36 ans Pavlograd, deux enfants http://vk.com/id247976698
    une émission sur la télé ukr. http://ru.tsn.ua/ukrayina/zhenschina-boec-batalona-donbassa-rasskazala-kak-silovikov-razocharoval-genshtab-391288.html vraiment touchante!


  28. Tanouchka Le 05 janvier 2015 à 16h31
    Afficher/Masquer

    Vasilissa Trofimovitch
    http://vk.com/basilevisa
    Presse-secrétaire du bataillon Donbass
    http://www.battalion-donbass.info/ru/page/2/


  29. theuric Le 05 janvier 2015 à 16h43
    Afficher/Masquer

    Un p’tit banquier qui surgit lors de la nuit
    Et qui veut escroquer le gogo,
    Son nom, il le signe de la pointe de son stylo,
    D’un € qui veut dire euro.

    Euro, euro,
    Petit banquier qui fait sa loi
    Euro, euro,
    Vainqueur sera à chaque fois

    Euro, euro, euro, euro , euro, euro, euroooo.

    Devinez sur quelle musique?


    • V_Parlier Le 05 janvier 2015 à 17h14
      Afficher/Masquer

      En tout cas, l’eurooo a triste mine en ce moment. Effet de l’annonce de la probable sortie de la Grèce ou de l’entrée de la Lithuanie? Ou plus simplement: efficacité de nos super-sanctions?


    • DUGUESGLIN Le 05 janvier 2015 à 18h07
      Afficher/Masquer

      Et dans le rôle du Sergent Garcia, le bon Porochenko,


      • theuric Le 05 janvier 2015 à 23h43
        Afficher/Masquer

        Non, junker!


    • Homère d'Allore Le 06 janvier 2015 à 09h15
      Afficher/Masquer

      Des Grecs, y’reste plus que la peau et puis les os
      Depuis qu’y sont à l’euro…
      Les lettons, les slovènes, c’est pour bientôt
      Car eux aussi c’est l’euro…

      Refrain inchangé


  30. theuric Le 05 janvier 2015 à 17h14
    Afficher/Masquer

    Le troll, personnage légendaire de la mythologie nordique est un être frustre, sot, aux seules capacités musculaires.
    Ce mot est utilisé aujourd’hui pour désigner une personne polluant un blog de commentaires bien-pensants allant dans le sens du pouvoir du temps.
    En d’autres lieux je fus traité de troll moi pour qui l’héroïque fantaisie ne fut jamais un genre apprécié et aime tant la science-fiction.
    J’aime les petits hommes verts, surtout quand ils font baisser le prix du pétrole.


  31. nicolas Le 05 janvier 2015 à 19h36
    Afficher/Masquer

    Cette relativisation des apologies néo nazies serait presque drôle si il n’y avait pas des milliers de morts, quand on voit les pires heures de notre histoire dés qu’un type se met à parler de l’euro et du libre échangisme. La glorification des ultras nationalistes de Kiev laisse pantois quand on voit comment le patriotisme français peut être traité par ailleurs.

    Je profite de ce commentaire pour remercier Olivier pour l’énorme et tellement nécessaire travail qu’il a fait avec l’aide des internautes du blog “les crises” de démontage de la propagande de guerre atlantiste et d’une xénophobie anti Russe à peine croyable. Je ne suis pas systématiquement sur la même ligne à l’international, mais là dessus chapeau bas.

    Ensuite j’en profite également pour poser une question à tous ceux qui la liront : qu’est ce qui à changé depuis le début des années 2000 ? Rappelez vous la guerre en Irak à quel point les médias unanimes manifestaient leur opinion sur ce conflit et contre Bush. Les plus atlantistes des atlantistes en étaient a marmonner d’un air gêné. Canal +, le monde et Plennel était à le pointe de la pointe de la critique anti américaine dans cette affaire.

    10 ans plus tard, la Syrie, et l’Ukraine et le même unanimisme mais cette fois…Pro atlantiste ! Où a eu lieu le changement ? Est ce parce que Obama est beaucoup plus sympathique pour nos journalistes que Poutine ? Bizarrement j’ai du mal à croire à une raison aussi superficielle….En 10 ans l’air du temps a décidément bien changé.


    • theuric Le 05 janvier 2015 à 21h27
      Afficher/Masquer

      Très bonne question à laquelle j’ai bien du mal à répondre.
      Par deux fois j’ai discuter avec des adhérents de Lutte Ouvrière et chacun avait véritablement pété un câble lorsque je leur affirmais la prochaine faillite des U.S.A. quand, me semblait-il la première fois, mon vis-à-vis aurait dû être pour le moins curieux d’une telle affirmation.
      Quand au second, je n’avais fait que me confirmer que je n’avais pas rêvé.
      Alors je me suis demandé si cette impossibilité ne serait-ce qu’envisager la disparition de Tonton Sam ne proviendrait pas du déni de la réalisation de cette évidence, très bien exprimée par Toudemoncru.
      Cet atlantisme forcené, ou la haine contre lui, aurait donc, à mon sens, la même origine, c’est à dire d’une angoisse existentielle collective, dans le sens le plus cru du terme, due à cet effondrement prochain.
      Ce qui est élégant dans cette idée c’est qu’elle permet d’expliquer cette haine farouche à l’endroit des russes et de Poutine, eux qui se sont définitivement séparés, du fait de leur proche histoire, des deux idéologies concurrentes que furent le communisme et le capitalisme libertaire, dit aussi le néolibéralisme.
      Mais comme je l’ai dit, en cela, je n’en suis pas vraiment sûr, cela semble trop fantastique pour être vrai: comment imaginer qu’une seule idéologie ait pu entrainer tant de personnes.
      C’est pourquoi j’ai imaginé cette théorie de l’économisme dogmatique, en en faisant remonter l’origine à plus d’un siècle auparavant.
      Si j’ai raison sur ces idée et théorie, alors nous devrions voir l’ensemble des partis politiques dits de gouvernement, au-moins français, se déliter rapidement après que cet effondrement sera effectif.
      Sinon, j’avouerai avoir eu tord.


      • pierre9459 Le 06 janvier 2015 à 00h41
        Afficher/Masquer

        L’ensemble des partis politique qui change, se délite…
        Je crois que vous vous trompez et je vais vous citer quelqu’un qui a vu très (trop) souvent ses analyses se vérifier.

        ” Lorsqu’un peuple en est là, l’expérience ne le corrige point, ni le triste souvenir du passé, ni le cruel sentiment du présent, ni la crainte de l’avenir ne peuvent le guérir de ses sots préjugés. On a beau lui prouver qu’on le trompe; il n’en est pas plus sage: toujours crédule et toujours abusé, il ne sort d’une erreur que pour tomber dans une autre, et telle est sa stupidité qu’il se prend sans cesse au même piège, POURVU QU’ON EN CHANGE LE NOM !
        Ainsi, par une suite de l’imperfection de l’humaine nature, et des lumières bornées de l’esprit humain, les peuples sont la dupe éternelle des fripons qu’ils ont mis à leur tête, et l’éternelle proie des brigands qui les gouvernent.”

        Jean-Paul MARAT – Les chaines de l’esclavage – Édition 1774


      • nicolas Le 06 janvier 2015 à 08h50
        Afficher/Masquer

        Il y a du vrai dans cette idée, je trouve. Disons, comme des enfants qui à l’abri de la maison familiale ont développé le “Papa, espèce de facho” dans le rôle des américains surtout républicains, en lisant le monde diplo pour se “rebellocratiser”, et qui dés que la menace de couper les vivres se précise, aidant a réalisant la complexité et la dangerosité (particulièrement pour les faibles) du monde extérieur, changent brutalement de conception politique à l’égard de papa.

        Ce qui plaide en ce sens, c’est que tous les vrais atlantistes globalement ont plié bagage, dans une quelconque méta structure type FMI/ONU etc, ou banque privée avec la carte d’entrée “CIA”…Les moins brillant d’entre eux se sont trouvé des bonnes gâches dans la méga structure Bruxelloise pour croquer ce qu’il y a à croquer tant que ca tient encore. Comme vrai atlantiste de premier plan, il ne reste guère que Manuel valls et encore faut il se rappeler qui était manuel Valls il n’y a ne serait ce que 5 ans en arrière… Alors effectivement, notre paysage politique commence déjà étrangement à ressembler au dramatique épisode de la défaite de 39 et la panique de l’appareil politique qui fuyait en tout sens. Un avant gout ?

        En tous les cas, ceux qui restent encore et diffusent la propagande de guerre sont donc bien ceux qui il y à 10 péroraient fièrement contre l’immonde Bush à grand renforts de railleries sur son QI et et ses bretzels.

        Il faut dire qu’après un très court temps d’espoir où certains, croyaient réellement que l’Allemagne allait prendre le relais américain en Europe, les loustics ont vite déchanté…Là où les états unis en puissance impériale arrose encore les vassaux disciplinés, les allemands n’en ont que cure : ethnos centrés, il n’ont aucune envie de prendre à leur charge un empire peuplé de gens qu’ils détestent fondamentalement, en tout cas coté ouest et méditerranéen.

        Cette haine de Poutine s’expliquerait donc par l’envie de voir les américains se saisir à bras le corps de cette crise, pour montrer qu’ils sont toujours là et qu’il y a aura toujours à manger pour les potes. Pareil pour la Syrie.

        Quand à lutte ouvrière, vous vous êtes juste immiscé dans leur dialectique moteur de leur réflexion politique : Si tout va mal, c’est de la faute des américains. Donc si les américains se retirent, tout devrait aller mieux. Tout va de plus en plus mal donc l’empire américain n’a jamais été aussi puissant. CQFD


    • boduos Le 06 janvier 2015 à 02h00
      Afficher/Masquer

      @nicolas
      sarko est passé par là (intégration de L’OTAN) et de Villepint écarté.
      ensuite selon le principe “action-reaction ” le réveil de Poutine pour stopper le pillage de la Russie a fait mettre le paquet a L’OTAN dont le talent est bien connu pour ficher,corrompre,mouiller tout ce qui gravite autour des pouvoirs et des médias.
      Et on les entretient dans une espérance de conflit qui occulterait leur incompétence crasse .
      désolé messieurs dame (merkel)http://www.mondialisation.ca/quelquun-osera-t-il-bombarder-la-russie/5423069


      • nicolas Le 06 janvier 2015 à 09h04
        Afficher/Masquer

        Ca n’explique pas tout. rappellez vous :

        1°) intervention dans la premiére guerre du golfe de Bush père===> Médias unanimement pro-intervention.

        2°) Intervention en Serbie ====> Médias unanimement pro-intervention

        Pourtant, Nous ne sommes pas à l’OTAN et Sarkozy est encore une gnome politiquement parlant.Or,

        3°) Intervention en Afghanistan/Irak ====> Médias unanimement contre les interventions, surtout en ce qui concerne l’Irak.

        Rappelez vous dans les premiers temps de la campagne d’Obama les médias français en étaient encore à célébrer de manière extatique le projet de se retirer d’Irak et d’Afghanistan !!! Maintenant, c’est tout juste si ils ne mettent pas la marche funèbre quand ces projets sont sur le point de s’accomplir…Et je me souviens encore de l’état quasiment de choc des commentateurs quand ils se sont aperçus qu’après la Libye, il n’y aurait pas non plus d’intervention directe américaine en Syrie…Le soulagement perceptible lorsque Obama a lancé des frappes aériennes devant l’avancée de l’état Islamique est aussi éloquent… Il y a comme une panique à l’idée que l’emprise américaine se desserre en laissant un monde multi polaire, de la perte de leurs anciens gouverneurs….


  32. Vania Le 05 janvier 2015 à 19h39
    Afficher/Masquer

    Mon intervention ne concerne pas directement les égéries de Elle, mais les propos tenus par le président de la République Tchèque, Milos Zeman, propos tenus à la suite de la manifestation des bandéristes à Kiev le Ier janvier. Il compare notamment cette marche aux flambeaux de nuit dans Kiev aux marches des milices fascistes dans l’Allemagne des années 30. Et se demande pourquoi l’UE se tait. En voici le texte reproduit par le journal tchèque Týden : http://www.tyden.cz/rubriky/domaci/politika/zeman-svymi-vyroky-zaujal-rusky-i-ukrajinsky-tisk_329093.html#.VKrQHyuG-Jo
    Dans le même article se trouve inclue un court reportage réalisé par la chaîne russe Pervyj Kanal, avec un extrait du discours de Zeman traduit en russe.


  33. Jeanne L. Le 05 janvier 2015 à 20h27
    Afficher/Masquer

    Voici un petit bout de la lettre que Danielle Bleitrach vient d’adresser ce soir aux rédactrices du journal “Elle”, les invitant à venir rencontrer les mères d’Odessa lors de leur séjour à Paris:

    “Nous organisons à partir du 25 janvier une délégation d’Ukrainiens et Ukrainiennes de la ville d’Odessa. Elles se rendront à Paris, Lille, Marseille, Nice, Lyon, pour faire connaître la situation en Ukraine et justement ce qu’est le fascisme qui fait régner la terreur partout. En particulier la délégation comprend Elena et Irina, deux femmes qui appartiennent au Comité des mères d’Odessa. Il s’agit de ce terrible drame au cours duquel plus de 50 personnes ont été brulées et assassinées par les gens que vous avez mis en avant dans votre premier reportage. Elena qui est professeur de français à l’université a perdu dans cette tragédie son fils unique de 27 ans… Au-delà des questions politiques c’est une torture que vit cette femme et d’autres mères avec elles, je les ai rencontrée à Odessa et j’ai été bouleversée par leur témoignage…
    Donc je vous propose de les rencontrer lors de leur passage à Paris. Je pense que si vous détestez le fascisme et que vous regrettez de leur avoir fait involontairement de la publicité, vous aurez à coeur d’entendre ses victimes.

    Je vous remercie par avance de votre réponse.

    Danielle Bleitrach ”

    Il faut aller lire la lettre sur le blog
    https://histoireetsociete.wordpress.com/2015/01/05/une-lettre-aux-redactrices-du-journal-elle/#comment-9814
    Moi je me dis que je vais aussi écrire à ces deux dames pour dire qu’elles devraient effectivement accepter cette invitation.


  34. Waldo Le 05 janvier 2015 à 21h24
    Afficher/Masquer

    Ce que nous dit cet article (et le suivant) est bien plus que le profil nazifié des combattantes.
    Il ajoute des certitudes à celles que nous possédions déjà sur l’état délabré de la presse de notre pays. Les journalistes (supposés) sont sous influence permanente (par choix, contrainte ou intérêt) et relaient la propagande des politiques et des officines spécialisées.
    Manipuler un journaliste coûte moins cher qu’une escort-girl.
    Suggérons à ELLE de poursuivre sa série sur les femmes en guerre en allant à la rencontre des femmes Kurdes qui se battent en Irak contre de vrais envahisseurs.


    • Thomas Le 06 janvier 2015 à 00h06
      Afficher/Masquer

      Mais surtout d’aller rencontrer les femmes du Donbass qui résistent aux criminels de guerre ukrainiens d’en face !


  35. Paddy Le 05 janvier 2015 à 22h11
    Afficher/Masquer

    Ce qui amusant avec les fachos, c’est qu’ils s’imaginent qu’ils seront toujours du bon côté du canon ou du mirador !
    On devrait leur montrer plus souvent la tête des accusés de Nuremberg…


  36. Alae Le 05 janvier 2015 à 22h14
    Afficher/Masquer

    La dénommée “Ludmilla” semble bien être Lyudmila Kalinina, notée en septembre dernier comme l’une des cinq femmes volontaires du bataillon Dombass.

    D’après cette photo trouvée dans cet article de foreign policy.com, c’est bien la même.
    http://foreignpolicy.com/2014/09/06/anatomy-of-a-bloodbath/

    La dénommée Vassilissa serait, selon l’article de Elle, sa soeur. D’après Tanouchka (com’ du 05 janvier 2015 à 16h31), elle s’appelle Vasilissa Trofimovitch. http://vk.com/basilevisa (profil caché, elle dû être avertie).
    La dénommée Masina est une deuxième soeur de L. Kalinina.

    La dite “Nadejda” s’appelle Nadejda (ou Nadia) Savtchenko, et voici son pédigrée : “Ukrainian helicopter pilot Nadejda Savtchenko (Nadiya Savchenko) who is presently imprisoned and facing criminal charges in Russia.
    Nadejda Savtchenko is accused of providing coordinates to Ukraine army or militia artillery batteries whose shells killed two Russian journalists near Luhansk in southeast Ukraine in June of 2014. She was detained by pro-autonomy rebels in eastern Ukraine on June 17.”

    Pour les non-anglophones, elle attend son procès pour crimes de guerre en Russie, où est présentement incarcérée après avoir été capturée par des rebelles.
    http://russia-insider.com/en/2015/12/31/2185

    La dernière, Vira Savtchenko, est la soeur de La dénommée Nadedja ou Nadia Savtchenko.

    Et avec ça, on a déjà tous les noms.


    • ASTM Le 06 janvier 2015 à 02h59
      Afficher/Masquer

      Comme il semble d’après ce commentaire que vous vous soyez bien fourré vous-même sur l’identité de cette Nadejda, je remets ici la réponse que j’ai faite à un de vos autres posts plus haut :

      ” Ce n’est pas la même Nadejda. Il suffit d’une recherche de 2mns sur Gogol pour trouver la photo de celle dont vous parlez, Nadejda Savtchenko, et constater que ce n’est pas la même personne.
      Nul besoin d’être spécialement physionomiste, il suffir juste d’avoir encore l’usage de la vue.

      http://www.lecourrierderussie.com/2014/07/nadejda-savtchenko-serment-peuple-ukraine/

      De plus, elle est agée de 33 ans et non de 39 comme celle de la photo :

      http://www.liberation.fr/monde/2014/07/09/nadejda-savtchenko-pilote-d-helico-ukrainienne-arretee-par-les-russes_1060754

      D’après la date de l’article elle fut arrêtée le 9 ou le 2 Juillet alors que l’article date du mois de Novembre, là non plus ça ne colle pas.
      En plus, la Nadejda qui est emprisonnée en Russie est pilote de Mi-24, ce qui est plutôt un vrai boulot à temps complet exigeant un temps respectable de formation (en années) et donc elle ne saurait être une graphiste de métier ayant ressenti l’appel de la Patrie.

      Pour finir, si vous allez sur la page d’origine concernant cette histoire, ici-même sur Les Crises :

      http://www.les-crises.fr/quand-elle-fait-de-la-pub-pour-les-neonazies/

      Vous trouverez la mention de la Nadejda Savtchenko dont vous parlez, tout au début de l’article, première phrase de la deuxième image de l’article, après la 1ère de couverture de Elle, la première image de l’article et la vidéo de Elena, la combattante du Donbass.

      Alors bon, si vous parliez de la Nadejda emprisonnée en vous référant à l’article d’origine dont je viens de poster le lien, pourquoi donner son nom comme si c’était une nouveauté, puisqu’il est indiqué dès la première phrase ? Et si vous parliez de la Nadejda dont la photo est ci-dessus, vous vous êtes mis le doigt dans l’oeil jusqu’au coude, et vous devriez vérifier vos infos plus soigneusement avant de les poster comme vraies. ”

      Voilà, la Nadejda dont la photo conclut l’article de cette page n’est PAS, définitivement PAS, la pilote d’hélico Mi-24 dont vous parlez.
      Et comme je le disais, un peu de réflexion vous aurait permis de vous posez au moins quelques questions sur le fait qu’une graphiste professionnelle soit aussi une pilote d’hélicoptère de combat Mi-24, ce dernier job nécessitant des années de formation et un entrainement continuel, surtout sur un monstre comme le Mi-24.


      • Alae Le 06 janvier 2015 à 11h59
        Afficher/Masquer

        “D’après la date de l’article elle fut arrêtée le 9 ou le 2 Juillet alors que l’article date du mois de Novembre, là non plus ça ne colle pas.”

        De quand date la photo publiée dans Elle ? L’article date de novembre, mais à regarder la photo de la Nadedja en question, son petit treillis porté sur un t-shirt et le plein soleil qui projette une ombre épaisse sur son front, le temps a l’air très beau pour un mois de novembre en Ukraine.
        Est-ce que la photo date bien d’octobre ou de novembre ? N’a-t-elle pas plutôt été prise au printemps dernier ?

        Il y a également doute, dans la mesure où ces femmes n’ont aucune obligation de décliner leurs véritables prénoms, âges ou occupations professionnelles. Les membres des bataillons Aidar, Donbass et Azov cachent souvent leur identité sous des faux noms et leurs visages sous des cagoules…
        Et n’importe qui peut se dire graphiste, ou tout ce que vous voudrez.
        C’est pour ça qu’il faut bien regarder les vidéo et essayer de déterminer s’il s’agit de la même.
        http://scythica.fr/dok/nadia-savtchenko-citoyenne-combattante/


        • ASTM Le 06 janvier 2015 à 19h03
          Afficher/Masquer

          Pourquoi commencez vous à argumenter en pinaillant sur un point de détail, et qui plus est pas le plus important, alors que vous avez manifestement tort ?

          Je vous ai donné plusieurs éléments qui montrent, qui prouvent même, que la Nadejda pilote d’hélico (Savtchenko) et celle dont la photo est au-dessus en fin d’article ne sont pas la même personne.
          Rien ne colle, ni l’âge, ni la date, ni le boulot, ni le visage, surtout le visage devrais-je dire.

          Enfin merde, de qui vous moquez vous ? Je vous ai mis le lien avec l’article du courrier de la Russie ou la pilote dont vous parliez est en photos sous toutes les coutures et vous prétendez encore que c’est la même que celle de l’article de cette page ?
          J’espère que vous ne conduisez pas alors, parce qu’à votre stade ce n’est plus de lunettes pour conduire que vous avez besoin, mais d’une canne blanche et d’un chien.

          En plus, j’ai fini en vous postant le lien vers l’article d’origine ici-même, sur Les Crises. Un article qui parle bien au début de la pilote, l’article commence même avec elle, et parle à la fin de la Nadejda dont la photo est sur cette page, sans les mélanger bien entendu, et vous vous continuez à vouloir vous obstiner.
          Sérieusement, arrêtez les frais, même si le ridicule ne tue pas rien ne garantit son inocuité.

          Nadejda est un prénom très courant en Ukraine, comme Catherine ou Sophie ici, rien d’étonnant à en trouver deux différentes.


    • Louis Joseph Le 06 janvier 2015 à 08h31
      Afficher/Masquer

      “Vasilissa Trofimovitch. link to vk.com (profil caché, elle dû être avertie).”
      Non le profil est visible, il suffit juste d’être sur VK…

      Extrait:
      http://i38.servimg.com/u/f38/12/39/28/13/2210.jpg

      http://i38.servimg.com/u/f38/12/39/28/13/vk10.jpg


    • Georges Le 06 janvier 2015 à 09h23
      Afficher/Masquer

      Ca fait beaucoup de soeurs, en tout seulement deux familles !!!

      Ce n’est donc pas un mouvement de grande ampleur comme Elle voudrait le suggérer.

      Si c’est ça, c’est rassurant car des excités il y en a de partout, c’est le nombre qui pose problème.


  37. anatole.patachon Le 05 janvier 2015 à 22h31
    Afficher/Masquer

    Une conclusion moins passionnée est que ces filles se font manipuler par un système;

    Comme nous, nous le sommes par nos Médias, notre éducation, notre environnement.

    Le même schéma que pour tout individu doué d’intelligence sur terre, (ou qui se croit doué d’intelligence), manipulé par la poignée de crapules qui font les systèmes et dirigent les troupeaux.

    Et quoi de neuf sous les étoiles ?


    • ben Le 06 janvier 2015 à 09h19
      Afficher/Masquer

      oui, elles se font manipuler, ces filles

      et c’est vrai que la supercherie existe depuis la nuit des temps…

      elles se font manipuler par l’idéologie nazie,
      une idéologie qui, réduite à ses bases, est un procédé rudimentaire de détournement, une ruse limpide : flatter l’égo de certains pour produire chez eux une hypertrophie du moi (ici par le sentiment d’appartenance nationale) et se servir ensuite d’eux comme de jetons dans la lutte pour le pouvoir, un pouvoir qu’on va utiliser pour s’octroyer des privilèges et se hisser au-dessus d’eux et de tous

      ce que le nazisme a de radical, d’odieux et d’aberrant, par rapport à la flatterie ordinaire, c’est que,
      dans cette quête de pouvoir, il vise à éliminer autrui du jeu, en contestant non seulement son droit d’existence mais aussi celui d’appartenance à l’espèce humaine pour le reléguer carrément à la condition d’objet

      cette privation est ressentie comme une déchéance inacceptable, quelque chose de pire
      que la pauvreté, une réification, la mort psychique…
      elle provoque chez tout être humain, aussi simple soit-il, une profonde angoisse, une souffrance,
      le sentiment d’une injustice suprême…

      si l’on tente d’expliquer le cas concret de ces jeunes femmes, c’est-à-dire comment il se fait que des personnes apriori socialisées et paisibles aient épousé une idéologie qui prône ouvertement la haine, la brutalité voire l’élimination d’autrui, on peut, je pense, entrevoir deux situations différentes qui arrivent à la même conclusion :

      l’une d’elles, Sveta, personnalité à l’air épanoui et sûre d’elle, est attirée par un désir d’honneurs et de célébrité ; elle a ce qu’il faut comme reconnaissance sociale, mais voilà qu’elle en veut plus et succombe aux chants de sirène du régime : en quoi donc le fait que ses concitoyens russophones réclament l’autonomie politique, parce qu’ils refusent une discrimination manifeste, l’empêche de vivre ?
      en rien…personne n’est venu s’en prendre à elle ni à ses biens…elle n’est pas obligée d’y aller de par la loi…et pourtant elle y va, à la guerre, elle fait donc un choix fondé sur un besoin qui n’a rien de nécessaire, qui l’expose à des inconvénients et même des risques graves pour des bénéfices illusoires…pourquoi le fait-elle ? parce qu’elle entend dire sans cesse que c’est important, que c’est un devoir suprême..cela va l’éblouir jusqu’à la déterminer à partir tuer des gens qui ne veulent rien d’autre que de vivre libres, sur leurs terres et selon leurs traditions…
      c’est cela la manipulation : faire croire à quelqu’un qu’en faisant telle chose il agit dans son propre intérêt, alors qu’il n’en est rien, bien au contraire…

      le cas de Vita est différent : on la sent sous-minée par une certaine fragilité, peut-être d’origine traumatique (prédilection pour des images violentes), peut-être une mauvaise image de soi, quelque chose qui l’empêche d’avoir confiance en elle et la détermine à interrompre ses études pour aller se fondre dans le groupe et prouver sa force et son importance par une violence téléguidée vers un bouc émissaire : des ennemis dont on lui a dit qu’ils sont en train de voler son pays

      Vita se réveillera-t-elle ?

      sur le site de conversation cité plus haut, ask.fm, quelqu’ un de passage, un russophone certainement, lui demande à un certain moment :
      comment peux-tu te revendiquer de la pensée d’Hitler ?
      il théorise la supériorité des aryens, or tu n’en es pas une, conformément à sa théorie tu devrais être donc être supprimée…

      et la pauvre Vita de rester bouche bée, de ne savoir que répondre, de botter en touche,
      elle, une vaillante, elle qui ne manque pas de répondant, qui prend le défi de dialoguer avec
      des inconnus et surtout de lutter…

      c’est là toute la difficulté du combat contre la barbarie naziste : comme un virus, il détecte des brèches et s’engouffre chez des personnalités trop ou pas assez sures d’elles


  38. Thomas Le 06 janvier 2015 à 00h01
    Afficher/Masquer

    Excellent travail, je pressens que les autres femmes ukrainiennes de cet article de ” Elle ” ont aussi des accointances néo-nazies et plus surement bandériste…


  39. theuric Le 06 janvier 2015 à 01h42
    Afficher/Masquer

    J’avais cru que Wall Street allait bouffer tout cru C.A.C. 40, il me semble avoir fais erreur, mais bon, attendons la semaine qui vient, nous verrons bien.
    Je viens d’apprendre un lien étroit entre le Nikkeï et le C.A.C. 40, nous pouvons en imaginer d’autres de mêmes sortes.
    A tout le moins, si maintenant nous n’assistons pas au début un effondrement des bourses généralisé, cela pourrait y ressembler.
    Peut-être, et là encore je montre que toute prédictivité n’a qu’une valeur relative, assistons-nous au commencement de cet affolement dont je vous ai déjà causé, bien que la bourse de New-York n’a qu’à peine bougée?
    Bon, quoi qu’il en soit, j’espère que tout le monde a fait ses réserves, un mois de nourriture, bien que cela tombe mal, nous sommes en hivers, trois mois pour les petites choses faciles à fabriquer, le papier toilette, par exemple, et un an pour les chimies et tout ce qui nécessite une infrastructure suffisante, comme l’encre et le papier pour les imprimantes, par exemple.
    Faites aussi des provisions pour les fournitures d’école et de quoi faire du troc.
    Ah, j’oubliais, achetez un téléphone avec fil, à l’ancienne, on ne sait jamais.
    En 2008, j’avais cru que c’était le bon, c’est vrai, je n’étais pas prêt, mais d’un autre coté notre société ne s’était pas autant vidé de ses richesses.
    Là, il me semble que nous vivrons une année terrible, ça va valser.
    A moins de mille points de perdu par jour chez Tonton Sam, ça ira encore, à plus, là ça craint.


  40. Joanna Le 06 janvier 2015 à 13h05
    Afficher/Masquer

    Je rectifie une erreur dans mon commentaire précédant (pour l’instant en attente de modération) :
    le site https://m.vk.com/free_of_tolerance_88 existe toujours mais il y est précisé ceci :

    This is a private community. Access only by invitations from administrators

    Il serait sans doute intéressant d’y avoir accès.


  41. DUGUESGLIN Le 06 janvier 2015 à 21h18
    Afficher/Masquer

    En réponse à link novorossia today, je me permet d’exprimer un point de vue personnel et sûrement discutable.
    Je pense que la Russie n’a aucun intérêt à ce que la Novorossia devienne une république indépendante. Par contre la Russie soutiendra l’idée première d’une fédération avec statut particulier pour la Novorossia. De sorte que cette république “fédérée” semi-autonome restera ukrainienne. La Russie sera celle qui aura respecté l’intégrité de l’Ukraine, et ramené la paix.
    Son influence amènera immanquablement à ce que d’autres oblasts réclament un statut identique à celui du Donbass pour bénéficier eux aussi de relations économiques privilégiées avec la Russie.
    La Galicie, quasi isolée, n’aura plus le même poids et le pouvoir putschiste tombera.
    Pour le moment l’Ukraine exsangue ne supportera plus longtemps la dictature de Kiev, et la Russie n’interviendra pas sinon en proposant un plan de paix avec statut particulier pour le Donbass.
    Retour donc à la case départ, mais cette fois par le peuple lui-même qui aura perdu toutes ses illusions européistes.
    Perdre les 3/4 de l’Ukraine équivaut à perdre toute l’Ukraine. Mais soutenir l’idée de l’intégrité de l’Ukraine c’est la plus forte probabilité de réintégrer l’Ukraine dans la CEI,ou à défaut la neutraliser, Sauf éventuellement la Galicie qui pourra, par entêtement, restée attachée à l’européisme via la Pologne.
    Mais si par contre la Russie reconnaît la Novorossia en tant que république indépendante, les ukrainiens ne pardonneront pas cette partition et la guerre ne s’arrêtera pas, L’Otan s’installera en accusant la Russie d’expansionnisme.
    Le temps inexorablement détachera l’Ukraine d’une UE plus ou moins bidon qui commence déjà à se diviser.


Charte de modérations des commentaires