Les Crises Les Crises
14.juillet.201914.7.2019 // Les Crises

En Mauritanie, l’opposition crie sa colère

Merci 33
J'envoie

Un exemple de No News… Merci à F. pour le signalement

Source : BBC News Afrique, Suy Kahofi, Alassane Dia, 23-06-2019

Des envoyés spéciaux de BBC Afrique en Mauritanie, Suy Kahofi (texte) et Alassane Dia (photos)

En Mauritanie, l’opposition proteste contre les résultats de la présidentielle

Les résultats affichés sur la page Facebook de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) annoncent une victoire du général Ghazouani, le candidat du parti au pouvoir. Ils ont suscité la colère des partisans de l’opposition.

Les militants proches des candidats Birame Dah Adeid, Sidi Mohamed Boubacar, Kane Hamidou Baba et Mohamed Maouloud estiment que le pouvoir à confisqué leur victoire.

Ils ont dressé des barricades, ont incendié des pneus dans plusieurs quartiers de Nouakchott et ont scandé des slogans hostiles au pouvoir.

BBC/ALASSANE DIA
Des manifestants montrent une affiche de l’un des candidats de l’opposition, Birame Dah Abeid.

Réunis devant le siège de la coalition “Vivre ensemble”, vers 17 h GMT, les partisans de l’opposition se sont mobilisés à l’appel de leurs leaders.

Kane Hamidou Baba, au nom des trois autres opposants, a invité la foule à aller demander des comptes dans le calme et le civisme aux dirigeants de l’institution chargée de l’organisation des élections, la CENI.

“Vous avez gagné, mais on veut vous arracher votre victoire. La marche d’aujourd’hui doit s’ébranler en direction de la CENI”, a-t-il scandé, s’adressant à la foule.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Entre 700 et 800 manifestants de l’opposition ont commencé à marcher en direction de la CENI, provoquant un affrontement avec les forces de l’ordre déployées depuis ce matin dans les rues de la capitale.

BBC/ALASSANE DIA
La police a utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants.

Aux tirs de gaz lacrymogène, les manifestants ont répondu par des jets de pierres, notamment aux alentour de l’ambassade des États-Unis.

La police, débordée dans un premier temps, a finalement pu contenir les manifestants avant de les disperser après une heure d’affrontements environ.

La CENI, par le biais de son service de communication, a confirmé à BBC Afrique qu’elle n’avait pas encore proclamé officiellement les résultats.

Elle a invité la presse à une conférence presse prévue ce dimanche à 22 h GMT.

Écoutez Bakari Tandian, le directeur de campagne du candidat Birame Dah Abeid, dénoncer la décision du candidat Mohamed Ould Ghazouani de se déclarer lui-même vainqueur de l’élection :

“C’est totalement incorrect et provocateur de prononcer une victoire”

Source : BBC News Afrique, Suy Kahofi, Alassane Dia, 23-06-2019

 


 

Mauritanie – Élection présidentielle (22 juin 2019)

Source : France Diplomatie, 22-06-2019

La France salue le bon déroulement de l’élection présidentielle intervenue ce samedi 22 juin en Mauritanie, dans un climat pacifique.

Elle se réjouit de la forte participation du peuple mauritanien à ce moment démocratique historique.

Elle félicite Mohamed Cheikh Mohamed Ahmed El Ghazouani, candidat élu selon les résultats annoncés par la Commission électorale nationale indépendante.

La France entretient une excellente relation avec la Mauritanie, qui s’appuie sur des objectifs partagés pour la sécurité régionale, le développement économique et la justice sociale au bénéfice de tous les Mauritaniens.

Elle se tient prête à travailler étroitement avec les nouvelles autorités, afin de renforcer encore les liens entre nos deux peuples.

Source : France Diplomatie, 22-06-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

obermeyer // 14.07.2019 à 09h39

” La France se tient prête à travailler avec les nouvelles autorités …..” Pourtant , à part le poisson capturé par des société étrangères et un peu de fer , il n’y a pas grand chose à piller dans ce pays de sable . Pourquoi la France , encore une fois , se mêle t-elle de ce qui ne la regarde pas ?

5 réactions et commentaires

  • obermeyer // 14.07.2019 à 09h39

    ” La France se tient prête à travailler avec les nouvelles autorités …..” Pourtant , à part le poisson capturé par des société étrangères et un peu de fer , il n’y a pas grand chose à piller dans ce pays de sable . Pourquoi la France , encore une fois , se mêle t-elle de ce qui ne la regarde pas ?

      +6

    Alerter
    • lepique // 14.07.2019 à 18h56

      Du fer, de l’or et du gaz, certes. Et surtout, d’immenses frontières poreuses avec le Mali à l’Est, des frontières traversées par tous les bandits de la région, et parmi eux, pas mal de bandits défavorables aux intérêts de la France en Afrique de l’Ouest. Maintenir de bonnes relations avec Nouakchott est important si on ne veut pas que la Mauritanie devienne un refuge aux malfrats hostiles à la France.

        +5

      Alerter
  • RGT // 14.07.2019 à 10h25

    La troisième photo me rappelle quelque chose…

    Comme il n’y avait pas de manif de gilets jaunes, la France a profité du fait que les CRS étaient “chauds-bouillants” pour les envoyer en promenade touristique à Nouakchott pour qu’ils puissent se reposer ?

    Rien de neuf dans les démocratudes.

    Après, je ne connais pas du tout le contexte des élections mauritaniennes mais je connais parfaitement les habitudes des “élites” pour rester en place.
    Je dirais même que c’est “normal” car s’ils sont “répudiés” par la population, particulièrement dans les pays pauvres et sans ressources, il se retrouveront à devoir habiter sous les rares ponts surpeuplés en compagnie des gueux malodorants qu’ils méprisent tant.

      +4

    Alerter
  • LBSSO // 14.07.2019 à 15h34

    – Europe: la mission d’observation remplacée par de vagues experts

    “La campagne présidentielle bat son plein. Dimanche 22 juin, les Mauritaniens éliront celui qui succédera à Mohamed ould Abdel Aziz, qui dirige le pays depuis près de 13 ans. Pour ce scrutin, l’Union européenne n’enverra pas de mission d’observation mais deux experts seront présents. La participation de l’Union africaine quant à elle, reste en suspens. C’est donc la société civile qui aura la charge d’observer la transparence des votes”.
    http://www.rfi.fr/afrique/20190615-presidentielle-mauritanie-observateurs-societe-civile-preparent-fonadh

    – Le premier importateur de minerai mauritanien est la Chine suivie, je crois, de l’UE.En son sein , la France est le 3ieme ,il me semble.Que ferai la Chine notre amie , ce grand pays, qui a pour principale qualité de s’opposer aux USA (aveuglant ainsi certains sur ses manquements, cf article de R Labévière et les commentaires), si la France avait publié un communiqué diplomatique d’une autre nature? Elle en profiterai.
    Aussi je trouve malhabile, voire malhonnête intellectuellement, de mettre dans ce billet , très intéressant par ailleurs, sur le même plan un article de la BBC et un communiqué diplomatique. Même si je comprends la démarche.

      +1

    Alerter
    • gotoul // 18.07.2019 à 19h19

      Le premier article montre que le 23 la CENI n’a pas encore officialisé le résultat, et le deuxième que le 22 la France a déjà reconnu l’auto-proclamé vainqueur.

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications