Les Crises Les Crises
19.octobre.201919.10.2019 // Les Crises

Fatima E. : « Je ne voulais pas craquer devant les enfants »

Merci 567
J'envoie

Une information complémentaire face à la polémique du moment, très peu relayée – à prendre, bien entendu avec prudence et recul. Nous vous laissons en débattre (sans invectives en commentaires, sous peine de suppression directe)

EDIT : au vu des échanges, de petits rappels très utiles de l’Observatoire de la la laïcité :


Source : CCIF, 15-10-2019

Depuis l’agression verbale qu’elle a subie devant son fils le vendredi 11 octobre au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, madame Fatima E. ne répond plus trop au téléphone, et souhaite préserver son anonymat tout en prenant du recul quant à cette affaire. Elle ne peut s’empêcher pourtant de constater que son image circule partout, et que celle-ci est devenue un symbole : la part visible d’une douleur souvent enfouie et étouffée, mais aussi l’image troublante d’une parole confisquée. Du sourire à la détermination, en passant par la douleur et l’inquiétude, Fatima nous rappelle une seule chose : que l’enjeu majeur, au-delà des considérations politiques autour du foulard, est de préserver l’amour et la confiance chez les enfants. Rencontre.

NOUS AVONS LU ET ENTENDU PLUSIEURS VERSIONS DES FAITS QUI SE SONT DÉROULÉS. POUVEZ-VOUS NOUS RACONTER COMMENT VOUS AVEZ VÉCU CETTE AGRESSION ?

D’abord, il faut savoir qu’au départ, il n’était pas prévu que je participe à cette sortie. Parce que je suis en plein déménagement, et que j’ai une petite de quatre ans. Ça demandait que je m’organise, que je fasse garder ma fille, et que je tienne compte du trajet entre Dijon et Belfort. Mon fils a insisté pour que je vienne, et m’a dit que tous ses copains attendaient ma venue, car il est vrai que je participe régulièrement aux sorties scolaires. D’ailleurs la veille, la maîtresse m’a laissé un mot dans le carnet pour me demander d’y participer, car aucune autre maman n’était disponible. À la dernière minute, je change d’avis, et je décide d’y aller.

Le matin on a fait une visite au musée, et ensuite on est arrivés au conseil régional, où il était prévu qu’on y reste une dizaine de minutes, pour regarder comment ça se passe. On était dans un coin ; je pensais même que personne ne pouvait nous voir. Et là j’entends quelqu’un dire « Au nom de la laïcité », puis j’entends des personnes qui commencent à crier, s’énerver. Franchement, j’étais là sans être là. La seule chose que j’ai vue, c’était la détresse des enfants. Ils étaient vraiment choqués et traumatisés. Et on le voit bien dans la vidéo : ils n’arrêtent pas de bouger et de se retourner vers moi. Ils me disaient : « Mais c’est contre toi ! C’est à toi qu’ils disent d’enlever ton voile ?! ».

Et puis moi, je souriais. Ce n’était pas pour narguer, comme j’ai pu entendre certains le dire. Je souriais d’abord à sa bêtise. Et il ne fallait pas que je cède : si moi je panique, les enfants auraient été encore plus traumatisés. Donc j’ai essayé de les rassurer, en leur disant que les élus n’étaient pas d’accord. Il y a des choses qui ont été dites et que je n’ai entendues que dans la vidéo, car sur le moment, je vous le dis : j’étais là sans être là, j’étais concentrée sur les enfants.

J’avais les larmes qui commençaient à monter. À ce moment j’ai regardé Nisrine Zaibi, et c’est là qu’elle m’a dit : « Reste, on est tous avec toi. Tu es à ta place ». Beaucoup d’autres conseillers m’ont également souri, m’ont rassurée et m’ont demandé de ne surtout pas sortir, pour ne pas donner raison à Julien Odoul. Pendant ce moment où on m’encourage à rester, mon fils s’approche de moi et me saute dessus en pleurant. Et là aussi, je lui souris. Mais quand j’ai vu mon fils en train de craquer, je leur ai dit que je ne pourrai plus rester. J’avais aussi besoin de me retrouver toute seule. Je tremblais de la tête aux pieds et je me sentais en train de tomber. Je ne voulais pas craquer devant les enfants, donc je suis sortie.

Je prends les escaliers, je descends et je tombe face à Karine Champy [ndlr. élue qui était auparavant au FN]. Et là elle commence à m’attaquer : « Vous êtes contente ?! Vous avez réussi votre coup ? » Et elle commence à monter les escaliers en criant. Je lui dis que si elle veut parler, qu’elle me parle convenablement. Là elle redescend, très énervée, et s’approche de moi : « Vous allez voir, on va gagner. Les Russes vont arriver ! ». Je vous avoue que je n’ai pas du tout compris pourquoi elle m’a dit ça… Elle gesticulait beaucoup, et était à la limite de me bousculer. En y réfléchissant, je suis sûre qu’elle voulait me provoquer physiquement pour que je réagisse. J’ai gardé mon calme et je n’ai pas répondu à sa provocation. Ça ne l’a pas empêchée de continuer : « Tu veux que je te pousse, c’est ça ? Tu veux que je te pousse ?! ». Je vous assure, elle avait un regard… Quand je ferme les yeux, je le vois. Cette image, elle me hante. Jacqueline Ferrari, qui est également une élue, a assisté à la scène et a demandé à Karine Champy de se calmer. Il y avait aussi un vigile qui est intervenu, et qui m’a rassurée.

ET MAINTENANT, COMMENT VOUS ALLEZ ?

Comment je vais… Fatiguée, j’ai peur de tout. Parfois le visage de cette dame me revient, j’ai des frissons et je tremble. Sincèrement, ils ont détruit ma vie… Moi je suis une adulte, je peux encore encaisser tout ça. Devant mes enfants, je fais comme si tout allait bien. Je suis obligée de rire avec mon fils de cette histoire. On regarde la photo, et je le taquine en lui disant qu’il est devenu une star. Je veux qu’il passe à autre chose. Mais moi, la première nuit, je me suis réveillée une dizaine de fois, avec une boule au ventre. J’étais en train de réaliser ce qui s’était passé. Je reprenais conscience, en fait.

VOTRE FILS, COMMENT A-T-IL VÉCU CE QUI S’EST PASSÉ ?

Une psychologue du CCIF est en train de le suivre. Elle lui a déjà parlé. La première nuit, il a fait des cauchemars. Ce qu’il m’a dit, quand il a pleuré, c’est qu’il avait l’impression que tout le monde était contre moi. Il va mieux, mais lui aussi, par moments, il est là sans être là. Il fixe un point, et c’est comme si son esprit partait. Depuis vendredi, il le fait souvent… Ses nuits aussi sont très agitées. Il se réveille souvent.

QUELLE EST LA SUITE DE CETTE AFFAIRE ?

Même si par moments je me dis « stop, j’ai juste envie de reprendre ma vie tranquille et de souffler », j’ai quand même l’intention de ne pas laisser faire. Mais je vous avoue que je comprends maintenant pourquoi les autres mamans voilées ne participent pas aux sorties scolaires. À un moment, quand j’ai entendu tout le monde réagir, je me suis dis : « Qu’est-ce que tu fais là ? Excuse-toi et sors ». J’ai senti un rejet que je n’avais pas senti avant. Et cela va avoir des conséquences.

AVEC LE RECUL, COMMENT INTERPRÉTEZ-VOUS CE QUI S’EST PASSÉ ?

Aujourd’hui, j’ai une opinion négative de ce qu’on appelle la République. Et je trouve que le ministre de l’Éducation a dit quelque chose de honteux, lorsqu’il a parlé du voile. J’ai parlé avec la maman d’un autre enfant qui participait à cette sortie scolaire, et elle m’a parlé de son fils en disant que depuis ce weekend, il a la rage et la haine. Je lui ai répondu que c’est exactement ce que veut l’élu du RN. Il vient de détruire tout un travail que je faisais indirectement auprès de cette classe, dont les élèves d’origine immigrée étaient parfois dans une attitude de penser que la France était contre eux et qu’ils sont rejetés. Et moi j’ai toujours argumenté contre ce discours. J’essayais tout le temps de les rassurer. Quand on est sortis du conseil régional, ils sont venus vers moi pour me dire : « Tu vois, on te l’avait dit ! Ils ne nous aiment pas ! ». Et là, je ne pouvais même plus parler. Les enfants sont venus là pour apprendre : qu’ont-ils appris ?

Source : CCIF, 15-10-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Kaki // 19.10.2019 à 06h52

C est quand même vachement pratique d avoir des musulmans sur notre sol, en cas de réforme un peu difficile à passer ( en ce moment les retraites), on a eu, on a, et on aura toujours nos compatriotes musulmans prêt à mouillé le maillot pour l exécutif à l insu de leur plein gré. Que dire de plus ?

201 réactions et commentaires

  • Kaki // 19.10.2019 à 06h52

    C est quand même vachement pratique d avoir des musulmans sur notre sol, en cas de réforme un peu difficile à passer ( en ce moment les retraites), on a eu, on a, et on aura toujours nos compatriotes musulmans prêt à mouillé le maillot pour l exécutif à l insu de leur plein gré. Que dire de plus ?

      +132

    Alerter
    • Duracuir // 19.10.2019 à 11h08

      Elle est un peu facile et démago celle là non? Il me semble que ce n’est pas un élu LREM le déclencheur ni des élus LREM qui ont entretenu le choeur des (70?) vierges effarouchée. Ce n’est pas non plus le pouvoir qui a balancé un tombereau de plainte contre l’élu FN.
      Pour vous, la rupture du pacte laïque républicain par un islam autrement plus dominateur que le catholicisme en 1905, n’est pas un problème. Admettez qu’il le soit pour quelques (dizaines de ?) millions de vos compatriotes. Chacun ses priorités mais , svp, ne voyez pas un complot macronien derrière chaque emballement sociétal.

        +50

      Alerter
      • Brian64 // 19.10.2019 à 11h55

        je commence être fatigué de lire toutes ces c……..

        J’en ai marre de tout ces islamophobes qui te disent que les musulmans sont le problème de la France.
        Cibles facile ! Ils sont parmis les plus pauvres et ils n’ont quasimment personne pour les défendre dans les médias ! Bande de sales lâches !

        Qui parle de “facilité” et de “démagogie” c’est vous, alors que vous vous attaquez aux cibles les plus faciles. Vous êtes des lâches.

          +61

        Alerter
        • antoniob // 19.10.2019 à 19h42

          > Cibles facile ! Ils sont parmis les plus pauvres et ils n’ont quasimment personne pour les défendre dans les médias ! Bande de sales lâches !

          les majorités musulmanes qui s’en prennent aux non-musulmans en Syrie ou en Egypte, ne sont pas de sales lâches? Et on ne parle pas là de petites agressions verbales mais d’agressions physiques, attentats et tueries.

          Le problème est que la distance ou proximité entre islam laïcard et islamisme en Europe est essentiellement inconnue et on sait mal à quel point il peut y avoir manipulation des premiers par les seconds, et le niveau d’indifférence, rejet ou tolérance des islamistes de la part des laïcards.
          Les djihadistes européens en Syrie ne sont pas sorti ex-nihilo par génération spontanée.

            +32

          Alerter
          • Subotai // 20.10.2019 à 02h12

            Ben voyons!
            A croire que la Grande Guerre du Pétrole, les causes et les conséquences du 11/09/2001 ne peuvent avoir aucun effets sur les populations.*
            Je suis assez vieux pour me souvenir d’une époque où l’Assemblée Nationale Égyptienne rigolait du port du “voile”. Mais bon, Nasser est mort et aujourd’hui c’est le Sultan qui attaque la Rojava socialiste…
            Ce qui m’épate, c’est la non compréhension des bonnes âmes, devant montée des conversions à l’islam (qui plus est de plus en plus rigoriste) que c’est l’oppression qui crée le martyr.
            C’est pourtant bien connu…
            En 2002 je disais sur les forums :”Hé les copains calmez vous avec votre musulmanophobie, parce que les gamins à qui vous faites peur aujourd’hui, ils vont réagir devenus adultes”
            Et bien on y est… Et emmerder cette brave femme, c’est juste continuer à préparer son fils pour le jihadisme.

              +17

            Alerter
            • antoniob // 20.10.2019 à 15h42

              évidemment que l’oppression néo-coloniale est une cause principale de l’expansion du djihadisme (mais pas uniquement, le FIS en Algérie n’était pas la contrepartie d’une oppression ou influence étrangère). A ce niveau ce sont les gouvernements qui sont responsables, et encore plus comme lorsque dans le cas syrien, le salafisme/wahabisme est sciemment utilisé localement à des fins géopolitiques, dont on voit le retour de boomerang..
              Mais au niveau des faits divers tels celui-ci ce que le grand public voit c’est la difficulté de trier entre salafistes et laïcards, sous le voile. Et dans le niveau de violence les propos de ce Odoul envers la pôv tchiote maman avec son pôv quinquin dans les bras, ça ne compare pas avec les égorgements pratiqués par des gars en Syrie dont la femme est peut-être une française déménagée là-bas pour le paradis de l’Etat Islamique et qui se fout des tchos zenfants des autres mamans. Ce politicien RN est peut-être un âne, mais que celui qui parle de lâche agression envers la pôv maman voilée, aille se ballader avec un crucifix dans une assemblée locale n’importe où où la loi d’état est islamique.

                +12

              Alerter
            • Najib // 21.10.2019 à 17h58

              Et en quoi cette brave dame sur qui on tape est-elle responsable des égorgement abjects en Syrie ? C’est quoi le raisonnement ? “Tes frères de religion massacrent à tout va, donc tais toi et baisse la tête” ?
              Vous-mêmes, vous vous sentez tributaire du gouvernement de Vichy ? Je suis sûr que non, à son échelle cette dame à subit un traumatisme, ce serait bien de commencer par là déja. Il n’enlève rien aux autres taumatismes…

                +6

              Alerter
        • rafades // 20.10.2019 à 12h01

          ls sont parmis les plus pauvres et ils n’ont quasimment personne pour les défendre dans les médias !!!!!

          Incroyable. Purement incroyable. Vous avez visionné au moins le film de Georges Malbrunot, sur ce même site les Crises .Le Qatar, l’Arabie Saoudite, les Frères Musulmans, des gens pauvres et sans défense.

          Et bien sûr, vous nous avez placé le mot qui tue, le mot qui empêche tout débat et le mot pour lequel, vous aimeriez bien que nous, les athés, nous soyons condamnés. Condamnés à nous taire ici, quand ailleurs, dans les pays musulmans, on est condamné à mourir.

          Et ce mot est ISLAMOPHOBIE

            +32

          Alerter
          • Solyne // 20.10.2019 à 12h11

            Islamophobie est un mot de novlangue . Une caractéristique de la novlangue est de jeter des sorts et non pas de decrire le reel
            “Totalitarian language” Pete Fidelius (1984) et “la langue de bois” Francoise Thom.
            Comment stopper l’effondrement de l’intelligence ? That is the question

              +12

            Alerter
            • Fritz // 20.10.2019 à 13h14

              Supprimez le mot, et vous aurez l’illusion de supprimer la réalité.
              Supprimons donc les mots islamophobie, judéophobie, xénophobie, racisme, impérialisme, etc.

                +9

              Alerter
      • marc // 19.10.2019 à 14h23

        Il me semble que ce n’est pas un élu LREM le déclencheur ni des élus LREM qui ont entretenu le choeur des (70?) vierges effarouchée.

        il me semble surtout qu’il t’a échappé que LREM en a fait des caisses autour de cette histoire!

          +25

        Alerter
        • Van // 20.10.2019 à 15h10

          A votre avis qui fait ses choux gras sur ces histoire ethnique a 2 balles ? de quel partis est l’élu qui se permet d’ouvrir sa gueule en plein séance en provocant toute la salle ?
          le pouvoir a certainement besoin de ces situations de tension et de colère mais qui sont les exécutants de cette propagande ?
          certain veulent se maintenir au pouvoir avec ces polémiques alors que d’autre ont font leur outils pour gagner le pouvoir , et tout deux sont illégitimes et nocif pour le pays .
          ces 2 partis comptent sur la colère car cette dernière empêche les hommes de réfléchir et de constater la laideur de ces parasites politique .

            +11

          Alerter
      • Antoine Block // 19.10.2019 à 19h42

        @Duracuir :
        Vous écrivez :
        “Pour vous, la rupture du pacte laïque républicain par un islam autrement plus dominateur que le catholicisme en 1905, n’est pas un problème.”
        Bon, alors :
        1- La laïcité de la République française n’est pas un pacte, c’est une loi (1905 – Séparation de l’église et de l’État).
        2- Non seulement la laïcité n’est pas rompue (loi de 1905 toujours en vigueur), mais elle tend même à se radicaliser (et oui, elle aussi !…) de plus en plus (lois successives contre le voile à l’école, puis dans tous les services publics, puis contre le niqab, et on en prépare de nouvelles).
        3- L’islam ne PEUT PAS être plus dominateur que le catholicisme avant 1905, précisément parce que la loi ne lui en laisse pas le pouvoir. Je ne suis pas naïf ni angélique concernant certains courants de l’islam bien peu tolérants, mais la question n’est pas de savoir -comme vous le faites- quelle est la religion la plus gentille ou la plus compatible avec la République ; la question c’est qu’aucune religion (pas plus l’islam que le catholicisme) n’a de pouvoir politique en France, tout simplement parce que la loi ne le permet pas.
        Voilà, voilà…

          +28

        Alerter
        • Xavier // 20.10.2019 à 13h25

          Et le pouvoir d’influence vous connaissez ? Tout groupe qu’il soit religieux, laïque, athée à un pouvoir d’influence quelque soit la loi.

            +6

          Alerter
          • Antoine Block // 20.10.2019 à 13h55

            @Xavier :

            Oui, je connais merci. Mais où est le problème ?
            Est-ce que vous voulez protéger tout citoyen de toute influence ? Alors, il faut interdire la publicité, dont l’objet même est d’influencer le comportement des consommateurs.
            Il faut interdire la vente de panoplies de cow-boys et de fées pour empêcher les enfants d’être influencés par des archétypes culturels.
            Il faut interdire toute discussion, de peur que l’un des interlocuteurs puisse être influencé par les arguments de l’autre.
            Bref, il faut interdire la vie en commun !

              +18

            Alerter
      • domus // 20.10.2019 à 17h16

        Un problème pour quelques millions ? Oui, et ça dure depuis plus de 1400 ans cette histoire. Au travers de la démagogie et des larmes et tout le cirque, tout ça c’est bien programmé et de la provocation, ça n’est pas un costume anodin, c’est l’image du pouvoir qu’on va subir si ça continue.

          +33

        Alerter
      • bigglop // 20.10.2019 à 17h32

        Passant devant une église (culte catholique) j’ai vu (horreur) des femmes blanches y entrer avec un foulard sur la tête. C’est vraiment un scandale, mais que font les vertueux du RN et autres……
        Billet d’humour!!!!!

          +10

        Alerter
    • jp34 // 19.10.2019 à 16h35

      Sur fond de débats électrisés concernant l’insécurité, l’immigration et l’identité, la question des mères accompagnatrices voilées provoque des attaques inacceptables et irresponsables à l’encontre du principe de laïcité et de ses défenseurs. Ces controverses ne contribuent pas à un débat serein.
      Le Préambule de la Constitution de 1946 proclame que « la loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme » et affirme que « l’organisation de l’enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l’Etat ».
      Ce texte, qui a valeur constitutionnelle (par renvoi du préambule de la Constitution de 1958) énonce ainsi avec force le rôle intégrateur de l’école, lieu de travail et d’émancipation où des élèves, vulnérables, sont appelés à forger leur liberté de conscience.
      Encadrer des élèves dans le temps des activités scolaires ou durant un temps pédagogique revient manifestement à contribuer à l’éducation, laquelle ne se réduit pas à un enseignement mais emprunte aussi la voie de l’exemplarité.
      En ce sens, il est discutable de soutenir qu’un accompagnateur serait un simple usager de l’école, bien que l’état actuel du droit ne permette pas d’interdire à des mères d’élèves de participer à un tel encadrement sous le seul motif qu’elles portent un voile. (suite ci-après)

        +11

      Alerter
    • jp34 // 19.10.2019 à 16h36

      (suite)
      Il est évidemment difficile de donner une protection normative – sous forme de lois contraignantes – à un ordre symbolique, issu d’un pacte séculaire de discrétion, dans lequel la religion ne s’exhibe pas et ne déborde dans l’espace public que de manière limitée (processions traditionnelles, sonneries de cloches, musées, etc…). Un ordre symbolique dans lequel la femme donne volontairement à voir (au travers de la visibilité de sa personne), qu’elle n’est ni asservie ni reléguée, et que ce n’est pas à elle, mais à l’homme, de contrôler la libido masculine.
      Mais l’univers scolaire, en tout état de cause, appelle des règles claires et non équivoques, pour préserver nos enfants et protéger toutes les familles du prosélytisme et de l’assignation. C’est une condition essentielle du projet émancipateur de la République.
      Depuis plus d’un siècle, le principe de laïcité a permis de faire société, dans un respect mutuel et dans la cohabitation paisible de la croyance et de l’incroyance.
      C’est la voûte commune et protectrice qui préserve à la fois l’intérêt général et la liberté de conscience.
      Il appartient, au plus haut niveau de l’Etat, de rappeler rapidement toute la portée et toute la grandeur du principe émancipateur qu’est la laïcité, pour réaffirmer les principes républicains et pour réunir un pays fragmenté.

        +29

      Alerter
      • Antoine Block // 19.10.2019 à 20h24

        @JP34 :

        “Faire société”, “respect mutuel”, “préserver l’intérêt général et la liberté de conscience”, “réunir un pays fragmenté”… Voilà de très beaux et nobles objectifs. Mais ils me paraissent compromis dès lors que, en leur nom, on commence à exclure du champ social et rejeter dans l’invisibilité tels ou tels de nos concitoyens.

        Sur la fameuse liberté de la femme, qui ne doit être “ni asservie ni reléguée”, là encore, on ne peut que souscrire. Mais c’est effectuer un paradoxal retour en arrière que de la reléguer à nouveau au rang d’éternelle mineure, forcément inconsciente et manipulée. Diriez-vous la même chose au sujet des femmes qui portent des hauts talons (qui les rendent incapables de courir quand cela ne leur occasionne pas des problèmes de pieds et/ou de dos), des minijupes (qui contraignent leurs mouvements et dictent jusqu’à leur façon de s’asseoir), des boucles d’oreilles (souvent dès la petiite enfance) et autres piercings (qui sont des modifications corporelles entraînant des risques d’infection), etc. Ces femmes-là choisissent-elles vraiment en toute liberté et toute conscience de s’infliger tout cela ou bien, dans les deux cas, les choses ne sont-elles pas plus compliquées qu’une simple opposition binaire entre liberté et oppression ?
        Veiller scrupuleusement à ce qu’aucune femme ne soit forcée à porter un foulard contre son grès, bien sûr, mais que faîtes-vous de celles dont c’est le choix ?

        [à suivre]

          +17

        Alerter
        • Antoine Block // 19.10.2019 à 20h41

          [suite]

          Il en va de même pour les enfants, dont vous semblez considérer que les exposer à la vision d’une femme qui porte un foulard sur les cheveux constitue un grave danger. À l’heure où l’on apprend aux enfants qu’ils peuvent avoir deux mamans, c’est la vue d’un foulard qui serait susceptible de les perturber gravement ?
          Où est le prosélytisme ? Dans la simple visibilité d’un.e musulman.e ?!? Mais alors, la prochaine étape consistera-telle à exiger qu’ils évitent de passer devant un établissement scolaire à l’heure de la sortie ? Qu’ils se fassent défriser les cheveux ? Qu’ils mangent ostensiblement du porc et boivent du vin à table ? Qu’ils prénomment obligatoirement leurs enfants Lucas ou Marie-Caroline (ah, on me signale que cela est déjà réclamé par certains fervents démocrates !).

          Si la mission de l’école est de favoriser l’émancipation, ne devrait-on pas s’alarmer davantage de l’emprise des marques (vêtements et téléphones portables), de l’usage des réseaux sociaux et des problèmes de cyber-harcèlement… Les cas de racket à l’école et d’humiliation ne viennent-ils pas de tout cela plutôt que d’un prosélytisme religieux fantasmé ?

          Bref, je vous rejoins pour “réaffirmer les principes républicains”, à savoir : Liberté, Égalité, Fraternité ! Pour tous.

            +28

          Alerter
    • Al // 19.10.2019 à 17h04

      Oui, déjà en 2016 Pierre-Emmanuel Barré remarquait qu’à chaque réforme des retraites l’histoire du voile ressortait :
      https://www.facebook.com/philippe.berard.121/videos/3110509772357651/

        +16

      Alerter
  • Fabrice // 19.10.2019 à 06h53

    Je dois avouer que je suis dubitatif humainement, la réaction contre cette femme était totalement inapropriée et clairement une volonté d’un geste politique par contre la suite me laisse tout autant dubitatif et la reprise par le CCIF est tout autant clairement une reprise politique qui est tout aussi douteux, le débat que je propose souligne également ces points (Natacha Polony) : https://youtu.be/1oPqoUiCx7I

    Ce que je crains c’est comme le disait Martin Luther King “Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.” nous finissions par mourir tous ensemble.

      +58

    Alerter
    • Elen // 19.10.2019 à 07h14

      Je suis d’accord. Natacha Polony a un bonne compréhension de cet événement me semble t il.

        +14

      Alerter
    • Surya // 19.10.2019 à 07h16

      elle a refusé toutes les demandes d’interview des médias classiques et ne s’exprime que via les médias communautaires. Une opération de com. et de propagande rondement menée.

        +64

      Alerter
      • Antoine // 19.10.2019 à 10h06

        “Opération de com” / “éviter les médias classiques”. Y a pas comme une contradiction? Elle aurait été dans les médias “classiques”, ça aurait pas été une opération de com, du coup?

          +33

        Alerter
        • Surya // 19.10.2019 à 10h34

          Bravo, vous venez de découvrir qu’il existe d’autres canaux de communication que les médias mainstream.

            +26

          Alerter
          • Brian64 // 19.10.2019 à 11h59

            Pourquoi parler à des millions de personnes d’un coup dans des médias classiques, lorsqu’on peux en toucher quelques milliers seulement dans les médias communautaires, dont presque tous sont déjà acquis à ta cause.
            C’est vâchement bien “rondement mené”, la pensée stratégique à son paroxisme dis-moi !

              +13

            Alerter
            • Antoine // 19.10.2019 à 12h34

              Mon point c’était surtout de dire que, quelque soit le média choisi, Surya pourra toujours faire le commentaire “c’est un plan com”. Effectivement, toute personne qui s’exprime publiquement fait de la communication. Et alors?

                +7

              Alerter
            • Urko // 19.10.2019 à 13h22

              Parce que les médias classiques vont peut-être lui poser de vraies questions, voire de pertinentes au lieu d’en enchainer de bien complaisantes qui lui ouvrent un boulevard pour dérouler son discours sans contradiction ni doute ? Georges Marchais ne redoutait guère les questions de la Pravda ou de l’Humanité.

                +14

              Alerter
            • Les-crises // 19.10.2019 à 18h09

              Remarquez que Macron va aussi plus souvent au JDD qu’à l’Humanité…

                +14

              Alerter
            • Brian64 // 19.10.2019 à 16h25

              Je suis d’accord avec vous Antoine, ce n’est pas à vous que mon commentaire s’adressait.

                +1

              Alerter
          • Antoine // 19.10.2019 à 16h27

            Ah parce que une interview à la télé ça circule pas sur les réseaux sociaux par contre?…

              +2

            Alerter
      • houasnia // 19.10.2019 à 18h40

        Etant donné la manière dont les médias mainstream organisent les débats sur les musulmans et l’islam ou il n’y a la plupart du temps aucun musulman et ou un présenteteur se permet de comparer le voile à un uniforme ss !!! plus les délires à la morano complètement hystérique, cette femme a bien fait de ne pas répondre aux demandes de ces pseudo-journalistes.

          +19

        Alerter
      • Van // 20.10.2019 à 15h19

        D’autant plus que les médias classique sont tellement neutres et objectifs en ce moment … on se demande pourquoi tant de méfiance !!?

          +6

        Alerter
    • M.Smith // 19.10.2019 à 09h57

      Tout est une question de mesure, un voile discret n’a jamais tué personne.
      L’argument d’appartenance ne tient pas sinon il faudrait interdire tout sorte de vêtements et imposer un même uniforme pour tous.
      La cravate, par exemple, n’est-elle pas un signe d’appartenance (sans parler des costards à 4 ou 5 chiffres) ? Dans certains milieux d’affaires elle est quasi obligatoire. A quand des manifestations ou une loi anti-cravates ?
      L’essentiel ne réside pas dans un bout de tissu, ou une apparence, il y a des braves gens et des salauds avec ou sans (foulard, cravate,…)

        +41

      Alerter
      • Madudu // 19.10.2019 à 11h52

        La cravate, ou plus généralement le costume masculin, n’est ni un symbole politique ni un symbole religieux. Contrairement au voile islamique.

        Par ailleurs le costume-cravatte, que je trouve personnellement ridicule, n’est pas imposé aux femmes et n’est pas l’exhibition de la soumission d’une catégorie de la population à une autre.

          +25

        Alerter
        • M.Smith // 19.10.2019 à 13h40

          Le problème n’est pas la religion mais l’extrémisme idéologique qu’il soit ou non de couleur religieuse.
          Le responsable de l’immense majorité des morts actuels (guerres, pauvreté) provient d’un système laïque. Le néolibéralisme sauvage. L’immigration elle-même en est une conséquence et non la religion.
          Se taper dessus pour un bout de tissu les arrange bien, et, ne pas voir, dans le cas présent, la présence d’enfants est une honte bien plus grande que le port d’un voile.
          Ôter d’abord le voile de votre coeur.

            +27

          Alerter
          • rafades // 20.10.2019 à 17h53

            Parce que vous croyez que l’Arabie Saoudite qui fait la guerre au Yemen, actuellement, ce n’est pas un pays néolibéral ????

            Et le Qatar avec ses salariés philippins sans droit

            Faut arrêter de vous flageller quotidiennement avec des épines et regarder un peu le monde autour de vous.

              +9

            Alerter
        • Kesse // 19.10.2019 à 17h41

          Le costume cravate n’est pas un symbole politique???? Non, réfléchissez mieux.

            +14

          Alerter
  • Vercoquin // 19.10.2019 à 07h24

    Le port du voile ou du foulard est un geste politique. Il s’agit de militantisme et de prosélytisme.
    Depuis les années 60 les religieux catholiques se sont faits de plus en plus discrets, plus de cornettes ni de soutanes.
    Certaines religions devraient prendre exemple.

      +97

    Alerter
    • Guadet // 19.10.2019 à 07h43

      Malheureusement les soutanes reviennent. Mais il faut bien voir que, dans le clergé catholique, le costume est un signe de mise en marge de la société. Alors que pour les islamistes, c’est une manière de s’imposer dans la société.
      J’ai entendu un prêtre en soutane : il accepte les réactions de rejet parce que son habit est une manière de provoquer et de témoigner. En principe, il devrait en être de même pour les musulmans vraiment croyants. Mais leur réaction victimaire prouve qu’il ne s’agit en fait que d’imposer un “communautarisme”, euphémisme pour dire “apartheid”.

        +29

      Alerter
      • gracques // 19.10.2019 à 10h18

        Pour l’apartheid , avec ou sans voile , il est subi tous les jours par une bonne proportion d’arabes …. alors le voile ,,provocation ou réaction ?
        Mais à quoi ?…. voir message de Kaki

          +7

        Alerter
    • Patapon // 19.10.2019 à 11h43

      Vous ne pouvez absolument pas accuser toute musulmane portant le foulard en France de tenir une position militante, n’est-ce pas, ça ne tient pas si on y réfléchit. Par ailleurs nous connaissons parfaitement la source de ce recul de la raison : le pétro-islam. Pas l’Islam, qui est passé et passera encore par de multiples turbulences et mutations, mais celui désigné par la roulette du casino pétrolier. S’en prendre aux individus, aux gosses, aux mères, des gens comme vous et moi, c’est benêt.

        +31

      Alerter
      • Brian64 // 19.10.2019 à 12h05

        je suis complètement d’accord avec vous Patapon.
        Sauf sur le fait que c’est pas “benêt”. C’est en fait de mots bien plus forts qui me viennent à l’esprit comme ça tout de suite.

          +15

        Alerter
    • houasnia // 19.10.2019 à 18h44

      En quoi les cornettes et les soutanes sont dérengeantes ? je ne suis ni chrétien ni musulman mais la laîcité serait elle devenue une religion persécutant les autres croyances?

        +16

      Alerter
      • Séraphim // 20.10.2019 à 11h05

        Bien sûr que la comparaison ne tient pas. Les cornettes autrefois, les soutanes aussi, n’appartenaient pas aux laïcs, mais précisément aux religieux

          +6

        Alerter
    • Chris // 21.10.2019 à 15h52

      Il faut regarder l’ensemble de la femme . Il y a un lycée pro proche de l’école de ma fille . En haut il y a pas mal de foulards , mais alors le bas ouffti ca n’a vraiment rien d’islamiste . Jeans troués , pulls hyper moulants , leggins permettant de lire la marque du slip j’en passe et des meilleurs . Et effectivement quelques “militantes” qui a priori ont du mal à convaincre le reste de leurs coreligionnaires .

        +1

      Alerter
  • Guadet // 19.10.2019 à 07h26

    Je croyais que le foulard était un “signe de liberté”, nous comprenons maintenant que c’est un signe d’appartenance communautaire : “Ils ne Nous aiment pas”.

      +43

    Alerter
    • Patapon // 19.10.2019 à 12h06

      Va savoir, parmi les raisons possibles de l’une ou l’autre. Le procès public global en intention qui fait dire ce qu’on veut aux symboles, juste une façon de dire “moi ça me dérange”, rien de plus, mais on ne fonde pas une République française là-dessus.

        +17

      Alerter
      • Brian64 // 19.10.2019 à 16h41

        Encore d’accord avec vous Patapon. Juste une façon de dire ‘ça me dérange’. Ça justifie pas d’être con(ne)

          +5

        Alerter
    • Kaki // 19.10.2019 à 19h33

      La France en 2019 :

      – 10 millions de pauvres.
      – 100 milliards d’évasion fiscale par an.
      – 6 millions de chômeurs.
      – 200.000 SDF dont 500 morts par an !
      – 1 agriculteur se suicide par jour.
      – 10.000 morts par an, par mésusage médicamenteux.
      – 5000 morts par an par maladies nosocomiales .
      – 18.000 morts par an dues aux effets secondaires des médocs .
      – 43.000 morts par an par erreurs médicales.
      – 48.000 morts par an dues à la pollution .
      – 350.000 nouveaux cancers par an.
      – 150.000 morts par an dues au cancer .
      – 47% des femmes ont été agressées sexuellement !
      – Sexualisation de l’éducation et explosion des cas
      de pédophilie : 19.700 mineurs victimes en 2016 !
      – 10.000 suicides par an…

      Mais pour la caste dirigeante le « voile islamique » est prioritaire !

        +46

      Alerter
  • el topo // 19.10.2019 à 07h38

    « Vous allez voir, on va gagner. Les Russes vont arriver ! »
    Encore une preuve de l’inculture crasse des élus RN. La Russie possède des communautés musulmanes depuis des siècles. Et puis cette envie d’être sauvé par une puissance étrangère de la part de soi-disant patriotes m’étonnera toujours.
    Sinon on est vraiment paumé dans ce pays: on laisse nos “amis” de la péninsule arabique financer des imams intégristes mais on tape sur des mères de famille.

      +58

    Alerter
    • Anouchka // 19.10.2019 à 09h55

      Oui mais dans les villes russes croiser une femme musulmane voilée est exceptionnel (alors qu’ils y a effectivement beaucoup de Russes musulmans)

        +22

      Alerter
      • Fritz // 19.10.2019 à 10h10

        L’héritage soviétique peut-être ? Ou alors, l’universalisme russe (comme dit Emmanuel Todd) serait plus efficace et plus sincère que l’universalisme français ?

          +7

        Alerter
        • gracques // 19.10.2019 à 10h24

          Heu…. la tchetchenie , c’est ou ?
          Kadyrov vous connaissez ?
          L’universalisme Russe est comme le Français , il a ses limites liées à l’histoire.

            +3

          Alerter
          • Anouchka // 19.10.2019 à 11h02

            La Russie est une fédération et la Tchétchénie a un statut très particulier. L’absence de voile sur la tête des musulmanes russes est sans doute lié au passé soviétique. En Ousbekistan, ex-République soviétique, non plus, les femmes ne portent pas de voile, sauf depuis peu dans la région du Fergana(la plus proche de l’Afghanistan) et ce changement de “mode” est clairement lié à la percée des islamistes dans la région.
            Pour en revenir à la Russie, il faut aussi souligner que l’islam y est traditionnellement très marqué par le soufisme.
            De plus, il y a un discours très clair de la part des à l’attention des musulmans Qui dit en substance : “ok ce pays est aussi le votre, pas de débat la dessus mais n’oubliez pas que l’état russe a été construit par des orthodoxes”- sous entendu c’est la culture orthodoxe (sécularisée) qui donne le “la” de ce qui se fait et de ce qui ne se fait pas.

              +28

            Alerter
            • houasnia // 19.10.2019 à 18h50

              Oui mais nous nous avons jeté la religion à la poubelle, la nouvelle trinité c’est coca-cola, mac-do, porno.

                +17

              Alerter
            • Anouchka // 19.10.2019 à 21h49

              Il y a ça aussi en Russie. L’un n’empêche pas l’autre (c’est justement le discours intégriste de quelque confession qu’il soit qui prétend le contraire)

                +4

              Alerter
    • Renard // 19.10.2019 à 15h57

      Comme l’a dit Poutine sur ce sujet, les musulmans russes se sentent russes donc il n’y a pas de problème. Le problème de la France est que une bonne partie des musulmans français ne se sentent pas français. Maintenant oui il faut faire la généalogie du pourquoi une bonne partie des musulmans français ne se sentent pas français. M’est avis que cela résulte de l’hostilité frontiste contre les musulmans d’une part et d’autre part de la victimisation des musulmans (comme l’explique très bien Nadia Remadna de l’association “La brigade des mères”)

      M’est avis aussi que tout ce petit théâtre de guignols permet de masquer la lutte des classes.

        +21

      Alerter
      • Allo // 19.10.2019 à 17h22

        cette accusation de victimisation est à vomir (même si elle est parfois vraie). La cause première : n’est ce pas le fait qu’il y ai des victimes ?! Cette accusation tourne la situation à l’envers et ne résout rien, pour lutter contre la victimisation luttons d’abord pour qu’il n’y ai plus de victimes.

        Je suis d’accord avec votre conclusion

          +4

        Alerter
        • Renard // 20.10.2019 à 00h54

          Le fait est que la victimisation et le racisme réel existe chacun simultanément, et les deux sont mauvais. C’est un peu plus compliqué à concevoir. Pas tellement. Une situation réel existe qui est utilisé à des fins politiques, ce qui produit la victimisation. Car il faut faire pleurer dans les chaumières pour avoir quelque chose de puissant politiquement. La politique déforme tout ce qu’elle touche. Péguy dirait la mystique antiraciste s’est dégradé en politique antiraciste.

            +4

          Alerter
  • M.Smith // 19.10.2019 à 09h21

    Les excès nourrissent les excès.

    Comme l’explique l’intéressée les réactions excessives de rejet à son égard ont nourrit des ressentiments. Cette femme est admirable dans son souci des enfants, qu’elle soit voilée ou non là n’est pas l’essentiel.

    La bassesse d’une société (ou d’une personne) se mesure à sa capacité de ne pas voir les plus faibles, en premier lieu les enfants, et à les maltraiter.

      +35

    Alerter
  • yack2 // 19.10.2019 à 09h28

    Bon d’accord on vire le voile!!!!…..Parce que c’est un geste politique….Ok pas de problème….Ah si! parce que pour ne pas paraître raciste il va falloir s’occuper des kippas, des papillotes, des croix, des turbans sikhs etc etc etc….et si on me dit qu’ils ne font pas de politique…..Je rigole, je rigole……Les borns again ;Buch, les évangélistes: Bolsonaro, les juifs ultra orthodoxes et les colons: le très progressiste Bibi….etc etc etc……Si on pouvait nous foutre la paix avec le voile…Ils sont en train de démonter la sécu, les retraites, de piller le patrimoine……Pffff….Des taureaux de corrida qui foncent sur un chiffon…ne pas oublier que l’animal fini à la boucherie.

      +42

    Alerter
    • Madudu // 19.10.2019 à 11h37

      Aucun des attributs que vous citez n’est spécifiquement imposé qu’aux femmes.

      Le voile islamique ne concerne que des femmes, il s’agit d’un symbole machiste de soumission sans contrepartie pour la femme.

      Il n’est pas étonnant que les français ne veuillent pas de ça dans leur pays, qu’ils soient d’origine africaine ou non.

        +26

      Alerter
      • Patapon // 19.10.2019 à 20h11

        C’est un argument insuffisant pour accabler des personnes sur le simple fait de le porter. Nous parlons de personnes, en leur conscience. Si nous parlons de la situation globale, ce n’est pas aux personnes qu’il faut s’en prendre. Nous connaissons tous l’origine du pétro-Islam et sa virulence.
        Une grande partie des musulmans du monde, en particulier de France, n’est pas contaminée. Devons-nous aider les salafistes à les persuader que le pétro-Islam est décidément leur seule maison, en les accablant à tort et à travers ?
        Si le front qui doit résister à cet Islam rétrograde et agressif doit être républicain, alors il doit être cohérent, inclusif, et irréprochable. Sinon ce front finira religieux et communautaire, comme l’autre.
        Pourquoi avoir exagérément peur d’un accident qui ne fait que réactiver provisoirement, grâce à l’argent du pétrole, aux guerres et à l’ignorance, une vision du monde anachronique, qui ne sortira plus une découverte scientifique, une industrie, ne résoudra plus aucun des problèmes auxquels le monde doit faire face ? C’est aussi une pétro-illusion. Les musulmans ont assez souffert de cette supposition qu’ils ne seraient pas d’aussi bons démocrates que les autres, alors que de bons gouvernements passés ont été balayés par des intérêts bien de chez nous.

          +12

        Alerter
        • JLR72 // 22.10.2019 à 20h43

          “Devons-nous aider les salafistes à les persuader que le pétro-Islam est décidément leur seule maison, en les accablant à tort et à travers ?”
          On parle ici du voile islamique (Fatima porte par exemple le jilbab), qui n’est pas un des piliers de l’Islam mais une simple influence de l’Islam du Golfe persique (grâce aux pétro dollars en effet). En France, les musulmans ont les mêmes droits que tout autre citoyen, peuvent exercer leur religion, des mosquées sont autorisées et construites, il y a du halal, les menus sont souvent adaptés…bref nos compatriotes musulmans sont parfaitement respectés.
          La majorité des français et des français musulmans en ont juste marre de cette minorité rigoriste qui provoque et ensuite joue la victimisation pour gagner de l’influence.

            +2

          Alerter
      • Fano // 20.10.2019 à 18h26

        Avez vous le debut d une preuve que le voile est impose?
        Impose avec quelle moyen de pressions superieur a ceux utilise pour qu il soit retire ,pressions physique aggressions, insulted, pressions mediatique avec toujours les meme debat qui ce fait toujours En l absence des personnel concerne ,pressions financiere pratiquement impossible de trouver du travail avec un voile .
        De plus je suis temoins que dans toute les famille ya des femmes voiles et d autre non, ils font comment il tire au sort celle qui vont force a mettre un voile?

          +4

        Alerter
      • Fano // 20.10.2019 à 18h32

        Soumissions a qui a quoi?
        Quelle genre de contrepartie imaginez vous ?
        Et surtout ces femmes vous ont rien demande a par de les laisse tranquille si vraiment vous les respecte laissez les tranquille.
        Pouvez vous m expliquez En quoi le.fait de Porte le voile est un signe de soumissions?

          +3

        Alerter
    • jp // 19.10.2019 à 12h13

      les croix, c’est déjà fait : peu après le vote de la loi sur “le voile’ en 2004, au lycée, ma fille portait une petite croix en argent (2 cm), un prof lui a demandé de la cacher sous son tshirt, la croix est ressortie involontairement
      en bougeant, ma fille a été punie ! Le cadeau de sa grand mère (aussi athée que le reste de la famille) est donc resté à jamais dans un tiroir.

        +13

      Alerter
      • Kaki // 19.10.2019 à 19h38

        Si la République est plus forte que votre amour pour dieu, oui pourquoi pas, cependant vous devez aussi comprendre que pour les musulmans dieu est plus important que la république

          +5

        Alerter
        • Le Minotaure // 20.10.2019 à 00h12

          On voit pas bien en quoi le fait de porter un voile signifierait que “dieu est plus important que la république”. Et d’ailleurs on a parfaitement le droit de penser que dieu (ou le diable, ou sa classe sociale, ou sa famille, ou sa paire de chaussettes préférée…) est plus important que la République.

            +6

          Alerter
        • Bouddha Vert // 20.10.2019 à 01h40

          Vous vous prenez donc pour un interprète de la loi musulmane?
          Mufti ou Mollah?

          La France, coincée depuis le XVème siècle entre les catholiques, les calvinistes, luthériens, anglicans… bref protestants de tout poil, s’est engagée dans des guerres et des luttes nationales durant plus de 4 siècles et, après un petit siècle de république, des Hommes ont trouvé que le meilleur moyen d’organiser une politique nationale était de le faire en se séparant totalement du droit canonique.
          La laïcité a l’immense avantage dans l’espace public d’éviter le communautarisme et le morcellement du territoire sous forme de quartier et, dans l’espace privé, de ne pas se retrouver pourchassé pour ses convictions.
          Existe-t-il une invention politique plus respectueuse des libertés spirituelles de tous et de chacun?

          Je note que vous avez affublé “république” d’une majuscule et “dieu” n’en est pas pourvu?
          Mais je vous avoue sourire amèrement à vous lire prétendre résumer les priorités des mondes musulmans car, sans provocation, une guerre dure depuis 14 siècles.

          Concernant le ton de votre diatribe, il sonne comme une provocation et a le gout du séparatisme, aussi je me demande ce que vous désirez sincèrement?

          Il m’apparait donc urgent de ranger nos croyances à la maison et de sortir sans les afficher, c’est un bon moyen de restaurer la concorde.

            +4

          Alerter
          • Le Minotaure // 20.10.2019 à 03h29

            La laïcité n’a jamais signifier débarrasser l’espace public de la religion.

            Il s’agit simplement de la séparation des Eglises et de l’Etat, et de la neutralité de celui-ci. Elle vise justement à garantir la liberté de conscience et de culte, donc la liberté de chacun de manifester ses croyances comme il l’entend en privé ou en public, dans la limite évidente du respect de l’ordre public.

              +11

            Alerter
            • Bouddha Vert // 20.10.2019 à 11h41

              Il n’y a rien de simple dans le concept de laïcité, et je l’espère rien de figé.
              Le flou de l’expression “dans la limite évidente du respect de l’ordre public” ne précise absolument rien sinon une bonne volonté.

              Je répète donc, et c’est mon point de vue, qu’entretenir le séparatisme est le meilleur moyen de préparer la guerre mais on peut s’obstiner à croire que les Hommes sont tout le temps de bonne volonté.
              On se demande d’ailleurs pourquoi nous avons inventé les lois?

                +3

              Alerter
  • Fritz // 19.10.2019 à 09h48

    Je désapprouve les propos du ministre Blanquer. Le voile n’est pas une tenue indécente, les musulmanes de France doivent pouvoir le porter sans se faire agresser. Ça s’appelle la liberté de conscience, qui n’a jamais été franchement acceptée dans notre pays. Le caractère restrictif de l’article X de la Déclaration de 1789 en dit long, surtout lorsqu’on connaît les débats qui ont abouti à la version définitive.

    Maintenant, on peut regretter que la politique d’immigration massive ait rendu le problème du voile aigu dans certains quartiers, mais les anti-voile ne sont pas tous des gens d’extrême droite. Ils invoquent volontiers une idole républicaine récupérée par le féminisme, j’ai nommé Marianne.

      +16

    Alerter
    • Brigitte // 19.10.2019 à 11h02

      Fritz, vous posez bien le problème du voile. Il est complexe et c’est dommage, l’article de CCIF, ne nous le présente pas de façon neutre.
      C’est le problème de la liberté. Ou commence t-elle et où s’arrête t-elle? Car il y a bien un début et une fin. Ce n’est pas un idéal infini et indéfini qui sert d’alibi à toutes les dérives idéologiques.
      La liberté, c’est un espace défini par des règles et des lois, des coutumes et des valeurs, espace sans cesse en mouvement.
      Je suis allée visiter une église orthodoxe en Russie et j’ai mis un foulard, pour respecter les coutumes locales. Pourtant je suis athée et contre les discriminations sexistes. J’accepte les jeans troués, le “percing” le tatouage donc à priori pourquoi je n’accepterais pas le voile?
      En fait je l’accepte tout en restant vigilante pour que ce ne soit pas l’arbre qui cache la forêt intégriste. Le voile oui mais pas le burkini et la burka.
      La récupération politique est toujours en embuscade et l’article du CCIF n’y échappe pas en voulant faire passer le voile derrière un mouchoir. Que cache donc le voile?
      L’intégrisme est à proscrire, tout le monde est d’accord mais parlons du communautarisme. Comment le penser et le situer? Encore une fois, notre culture n’est pas habituée à cela. Notre sens du “vivre ensembles” n’est pas celui des anglo-saxons. Notre culture se délite car nous sommes débordés des deux côtés, l’immigration de masse d’un côté et l’idéologie dominante anglo-saxonne de l’autre, du coup nous ne pensons plus par nous même, nous subissons. Et ça, c’est tout le contraire de la liberté, non?

        +13

      Alerter
      • Anouchka // 19.10.2019 à 11h18

        Vous auriez tout à fait pu rentrer tête nue dans l’église orthodoxe (dans un monastère c’est un peu différent, les moines vous auraient probablement chassée, mais le personnel des églises est en général plus laxiste) mais c’est un édifice religieux! Rien à voir avec une institution publique et laïque.

          +10

        Alerter
        • Brigitte // 19.10.2019 à 13h32

          Anouchka, en fait c’était au monastère de Serguev Possad. Je n’étais pas obligée mais je l’ai fait par respect du lieu qui m’accueille. Certes, c’était un lieu de culte mais c’est plus une coutume qu’un dogme religieux. Or, une coutume, quelle soit religieuse ou laïque, renvoie à l’appartenance à un groupe social, à une communauté. Le “vivre ensemble” est un subtil équilibre. Il doit être basé sur l’échange.

            +4

          Alerter
          • Fano // 20.10.2019 à 18h39

            La culture n est pas la religion on peut avoir la meme culture sans avoir la.meme religion 90 % des musulmans En France sont Francais et au moins 80% nees En France ceux nees En France ont la meme culture que le.petit Nicolas ou Kevin qui ont le meme age qu eux
            De plus pourquoi cette haine du bikini?

              +2

            Alerter
            • Seraphim // 21.10.2019 à 08h54

              C’est parcequ’ils sont français que leur culture est française? Je ne savais pas que la culture était inclue dans les 30 pages du passeport! Non, la culture ne “s’apprend” pas en lisant un ‘digest’. Non la culture ne s’hérite pas en une génération. Ni en deux ou trois…bien sûr qu’elle ne dépend pas du sang, mais ce n’est pas pour autant qu’elle s’acquiert en un claquement de doigt

                +4

              Alerter
            • Anouchka // 21.10.2019 à 09h52

              Le “problème” en France c’est que l’on considère que citoyenneté =nationalité. C’est une spécificité français.
              Ce n’est pas partout comme ça. En Russie, par exemple, les gens font spontanément la distinction entre “nationalité” et “citoyenneté”. Ça a des inconvénients, car cela exacerbe l’aspect “ethnique” de la nationalité et ce n’est pas sans risques (cf : la façon dont les Juifs ont été traités par le passé, excusez moi pour l’euphémisme).
              Mais par contre, cela permet aux identités « minoritaires » d’exister officiellement et de réclamer aussi des aménagements spécifiques sans pour autant verser dans le communautarisme comme chez les Anglo-saxons car comme dit plus haut, l’état, qui détermine les règles de la citoyenneté, est nono-culturel (et entend bien le rester).

                +2

              Alerter
      • Le Minotaure // 20.10.2019 à 03h32

        “C’est le problème de la liberté. Ou commence t-elle et où s’arrête t-elle ?”

        Pour la liberté de culte, la loi ne prévoit comme exceptions que le service du représentant de l’Etat et le respect de l’ordre public. Pourquoi vouloir imposer d’autres limites à cette liberté.

          +5

        Alerter
    • Chris // 21.10.2019 à 16h01

      On a le droit de l’accepter , mais en mème temps le droit de considérer qu’il faudrait arriver à convaincre les femmes voilées de ne plus le porter . Je parle d’éducation et non de législation .

        +0

      Alerter
  • stephp // 19.10.2019 à 10h20

    Macron se frotte les mains de cette n-ième opération de stigmatisation des musulmans, boucs émissaires faciles depuis 40 ans. Les responsables de la “crise” ne sont pas vos voisins pauvres. Non, ils sont au-dessus (très au-dessus) de la mêlée.
    Cette “affaire” (et quelques autres) permet à l’oligarchie de faire passer comme une lettre à la poste ses projets de pillage de l’état et de destruction sociale (hôpitaux, sécurité sociale, retraites, droit du travail, ventes à vil prix des biens nationaux…). Rien de nouveau. Courage à cette dame qui n’a enfreint aucune loi de la république. Aucune.

      +33

    Alerter
  • Fritz // 19.10.2019 à 10h43

    Bon, la question du voile islamique nous divise autant que la question climatique.
    Tant mieux, mais évitons les procès d’intention pour ne pas vicier le débat.

      +6

    Alerter
  • Patapon // 19.10.2019 à 10h49

    Encore une fois, sur ce sujet, c’est comme la vase, plus on remue, plus on s’enfonce. Moi, le fait de déchaîner une violence verbale politique publiquement sur un individu et des enfants, quoi qu’on pense par ailleurs, je mets ça au pénal. Et les signes de paranoïa collective sont bien là, maintenant, pourra-t’on redevenir normaux ?

      +27

    Alerter
  • chr bernard // 19.10.2019 à 11h19

    Lire Michéa pour comprendre !
    Vraiment !

    (réponse à un commentaire qui a disparu pendant les 9 minutes de mise en attente …!)

      +8

    Alerter
    • Larousse // 19.10.2019 à 20h10

      chr bernard
      je vais lire Michéa évidemment.
      en attendant je tape sur Google : combien de musulmans en France ?
      réponse
      «En 2017, il estime que la communauté musulmane au sens large du terme compte environ 8,5 millions de personnes (dont 3,5 millions de pratiquants). En 2017, le Pew Research Center estime le nombre de musulmans en France en 2016 à 5,7 millions.»
      Et maintenant, en vue – mon oncle yougoslave (serbo-slovène) (mécréant communiste qui acceptera l’enterrement orthodoxe pour faire plaisir à sa famille…) . je réponds : Kosovo, Kosovo !Du XVIIe aux années 1990
      … C’est foutu ??? !!!!
      Dites peut-être merci à l’UE allemande qui a soutenu dans les Balkans des terroristes musulmans (UCK et consorts…

        +10

      Alerter
  • Catalina // 19.10.2019 à 11h20

    Encore le voile ? mais ? c’est récurrent !!!
    Quand macron finira par détruire le pays, on nous resservira du “voile” ad nauseum !!
    Une chose très importante vient de se passer; la “police” a traité de la même manière les pompiers que les rouges-bruns-alcooliques-fumeurs-incultes-casseurs-irrespectueux-dangereux-riens Gilets jaunes ! Ma propre soeur qui est d’une stupidité sans bornes est enfin sans voix, elle qui m’insulte dès qu’elle le peut car je suis GJ, n’a pas d’arguments, rien, nada pour expliquer ce traitement infect, et comme je suis joueuse je lui dis, ben quoi, tu savais pas que les pompiers ce sont eux qui mettent le feu partout pour pouvoir travailler….ce sont des casseurs en vérité !! quel bonheur de lui voir enfin des yeux tels le poisson crevé sur l’étalage ! le gouverne-ment a fait une grosse, énorme erreur, s’attaquer au pompiers était le truc à pas faire, maintenant, ceux qui faisait un déni n’ont plus les moyens de le faire; les pompiers, c’est sacré !
    ;o)

      +32

    Alerter
  • Ardéchoix // 19.10.2019 à 12h04

    Un foulard houaaa.
    A midi 43 messages + le mien, on en oublierait presque que l’on est sur le Titanic financier.

      +13

    Alerter
    • Les-crises // 19.10.2019 à 18h07

      c’est aussi l’intérêt de ce genre de billet sur le site… 🙂

        +2

      Alerter
  • Arcousan09 // 19.10.2019 à 12h20

    Que voulez vous, les municipales approchent et la clique au pouvoir fait feu de tous bois afin de tenter de grappiller quelques voix car les municipales se présentent mal.
    Alors on ressort l’islamophobie ça c’est pour faire pire que Le Pen et gratter quelques voix …
    Alors on vous explique que rien n’est joué pour les retraites …. alors que tout est déjà plié et bien plié
    Le ministre de l’intérieur nous annonce que nous aurions échappé à un attentat (conditionnel de rigueur) pour redorer son blason et montrer son “efficacité”
    Alors, on fait joujou à la PMA/GPA toujours pour grappiller quelque chose
    Et pendant ce temps là quelques dizaines de députés godillot votent en douce des lois qui obèrent notre avenir à tous
    Et … le tour est joué.

      +24

    Alerter
  • Emile // 19.10.2019 à 12h26

    ´le CCIF fournit la
    source et le psychologue !!! Chapeau l organisation , je croyais que la
    Peche était fermée donc on a
    Pas a noyer le poisson !! On verra ce qu’il en est de la sincérité de tout cela …. mais quand ?

      +7

    Alerter
  • Olposoch // 19.10.2019 à 12h40

    Sale temps pour les non-croyants…
    Il faudrait un GIEC des religions pour faire le point des connaissances scientifiques sur le sujet, l’origine anthropique des textes qui ont fondé ces croyances, pour remettre l’humanité en face de son destin et prendre les mesures qui assureront un avenir à nos enfants…

      +7

    Alerter
    • Fritz // 19.10.2019 à 14h14

      Chacun sait que c’est une non-croyante qui a été invectivée par des Musulmans haineux au Conseil régional de Bourgogne.

        +7

      Alerter
  • Ivan // 19.10.2019 à 12h44

    Je suis étonné de la confusion qui règne ici comme ailleurs entre signe d’appartenance et prosélytisme. Le voile est un signe d’appartenance comme d’autres signes religieux. Il est stupide et trompeur, c’est un procédé d’amalgame grossier, de vouloir en faire un signe de prosélytisme.
    On peut en effet trouver de nombreux exemples de signes religieux dans l’espace public, comme les jupes bleues marines plissées des bonnes familles catholiques. Mais franchement qui peut bien se sentir victime de prosélytisme à la vue d’une Kipa ou d’une jupe plissée bleu marine ?
    Cette dame respectait la loi, elle a le droit de porter un foulard dans un espace public, en tant qu’usager. Ce “débat” sur le prosélytisme supposé du foulard islamique d’une dame qui respecte la loi est avant tout révélateur du racisme sociétal envers les musulmans et l’islam.
    Cela me rappel une autre affaire d’hystérie médiatique et institutionnelle envers des lycéennes musulmanes qui étaient venues en cours avec des jupes noires en dessous du genoux. C’était un signe intolérable de prosélytisme qui sapait les valeurs de la république etc…
    Que les racistes et les islamophobes s’assument, comme le reste, et qu’ils arrêtent de prendre la laïcité en otage.

      +24

    Alerter
    • Louis Robert // 19.10.2019 à 14h34

      La bêtise est hélas très répandue, qui consiste à prendre pour acquis que quiconque agit d’une certaine manière exige nécessairement, de ce fait, que les autres fassent de même. Les prosélytes en sont eux-mêmes les premières victimes, qui entendent imposer universellement leurs dites « valeurs »…

        +5

      Alerter
    • Toutatis // 19.10.2019 à 15h13

      on peut critiquer aussi bien les signes d’appartenance que le prosélytisme. D’ailleurs ce dernier me gène peu s’il n’est pas trop envahissant. Je ne vois pas du tout en quoi critiquer les signes d’appartenance serait moins justifié que critiquer le prosélytisme.

        +4

      Alerter
    • Marire // 19.10.2019 à 17h55

      Non Yvan, le voile n’est pas un signe religieux comme une jupe plissée. Il est à mettre en lien avec l’obligation faite aux femmes musulmanes de se marier avec un musulman, alors qu’il n’y a pas interdiction à un musulman de se marier avec une non musulmane. Pourquoi? Parce qu’une bonne musulmane se doit de faire des enfants musulmans. Le voile est là pour rappeler qu’une femme musulmane doit rester dans son milieu musulman. C’est un signe de coupure.
      Le foulard n’a rien à voir avec la jupe plissée. Sans doute, vous ne seriez pas tenté d’épouser une jeune fille en jupe plissée bleu, mais aucune religion ne lui interdit de succomber à vos charmes.
      Relisez Françoise Héritier, elle explique bien que dans toutes civilisations, la condition inférieure faite aux femmes vient de la volonté des hommes d’être surs de leur descendance. Les femmes ont été assujetties parce que c’est elles qui mettent au monde les enfants.

        +20

      Alerter
      • Louis Robert // 19.10.2019 à 19h03

        La « condition inférieure faite aux femmes » n’est pas uniquement, exclusivement affaire de religion. Dans nos sociétés dites « laïques » cette condition inférieure faite aux femmes persiste à ce jour, et souvent, très souvent, par l’action des laïcistes eux-mêmes.

          +11

        Alerter
      • Ivan // 19.10.2019 à 20h33

        Ah si Marire, les jupes plissées bleues marine m’ont toujours farouchement excité et j’ai de nombreuses tradis catholiques dans mon entourage…
        Mais oui, s’assurer de la paternité de sa descendance est bien la problématique masculine principale dans le couple, il n’y a pas que Françoise Héritier qui le dit, la sociobiologie aussi. Mais cela nous éloigne du voile, dont vous faites trop facilement un symbole comme les féministes ou l’extrême droite. La laïcité c’est aussi et surtout la tolérance, à l’égard des cathos tradi, comme des musulmanes qui portent le voile.
        Le respect de l’autre passe par la tolérance du fait que tout le monde n’est pas vous et ne partage pas vos valeurs, et si vous pensez que parce que vos valeurs sont “progressistes” cela vous autorise à les imposer aux autres vous basculez précisément dans la mentalité coloniale, le fondamentalisme, etc… la logique est la même.
        La laïcité autorise dans notre pays les femmes à porter le voile, les hommes à porter la Kipa, c’est un droit qui relève de la liberté de culte. Vous n’aimez pas l’islam que vous jugez archaïque, c’est votre droit, le judaïsme n’est cependant pas plus évolué sur le mariage… Quant à vos affirmations sur la signification du voile, il faudrait les étayer par des faits.

          +12

        Alerter
      • Fano // 20.10.2019 à 19h08

        Peut etre mais cette femme voile si elle veut pas epouse un non musulmans croyez vous que l oblige a retire son voile la fera change d avis ?
        Alors.ou est l interet de lui interdire son voile .

          +2

        Alerter
        • Anouchka // 21.10.2019 à 12h35

          Sur cette question, est très intéressant de comparer avec la solution trouvée par les Juifs ashkénase au moment de leur “émancipation” en Europe centrale : chez eux aussi la femme doit se couvrir la tete (personne ne doit voir un seul des cheveux des femmes mariées). Mais comme le fait de porter un voile contribuait à rendre les femmes juives trop visibles, à les distinguer (les discriminer) du reste du corps social et donc par ricochet à susciter le rejet et la méfiance des non-juifs, ces Juifs d’Europe centrale ont inventé la pratique du port de la perruque (sous laquelle la tete de la femme est rasée pour éviter que personne ne puisse voir un seul de ses cheveux).
          La pratique exaspère les juifs séfarades ou d’autres qui ont choisi la voie du libéralisme mais elle témoigne néanmoins d’un esprit de conciliation indéniable que je n’ai pas l’impression que l’on trouve parmi ceux d’entre les musulmans qui tiennent absolument à ce que les tous les Français adhèrent sans réserve au port du voile.

            +2

          Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 19.10.2019 à 13h44

    qu’est ce que ça peut faire a qui que ce soit que des femmes se voilent , c’est leurs problème ,là ou je rigole c’est par +40 ° , enfin je rigole …ça me fait un peu de peine aussi pour elles , mais c’est leurs problème .

      +5

    Alerter
    • Allo // 19.10.2019 à 17h32

      Avez vous entendu parler des touareg ? Je vous invite a vous renseigner sur ces nomades et sur l’isolation thermique en général.

        +10

      Alerter
    • Jacqueline Pascal // 19.10.2019 à 18h23

      Le voile est une protection contre le soleil et la chaleur excessive. Les arabes, les touaregs, portent des vêtements amples – les vêtements serrés sont insupportables par grande chaleur – et se couvrent la tête de voiles. Les peuples nus sont les peuples des forêts équatoriales, qui vivent à l’ombre avec surabondance de pluies. Avec le changement climatique, dans une France caniculaire, le voile sera une façon commode de se protéger de la cuisson. Comme il est utile aussi contre le froid, c’est le vêtement idéal.
      Par ailleurs je n’ai jamais observé de débat animé sur le port, par les femmes exclusivement, de talons de 10 cm qui leur donnent une allure à vitesse limitée, qui provoquent des déformations irréversibles des pieds et de la colonne vertébrale, les vouant prématurément aux genoux et hanches en métal, tous ces dégâts pour plaire aux hommes et paraître sexy. Elles obéissent à des injonctions puissantes qui ne sont jamais analysées.

        +16

      Alerter
      • jp // 19.10.2019 à 19h28

        “Elles obéissent à des injonctions puissantes qui ne sont jamais analysées.”
        Ces sont des entreprises qui obligent leurs salariées à porter des talons pour faire “beau”. Des Japonaises se rebellent, voir le mouvement #Ku Too

          +2

        Alerter
        • Jacqueline Pascal // 19.10.2019 à 21h38

          Qui oblige les premières dames, sauf Carla Bruni, qui ne voulait pas dépasser la taille de son mari, toutes les présentatrices vedettes de la télé, toutes les people à se faire les prosélytes de ces instruments de torture réservés aux femmes ? C’est cela qui incite les patrons à les imposer à leurs employées qui restent debout des heures durant. Et au-dessus de tout cela la MODE, divinité essentiellement misogyne, régie par des hommes qui font des vêtements pour des femmes à exhiber – le vêtement comme carcan ou comme écrin mais toujours comme prison – non pour des créatures humaines qui doivent être le plus à l’aise possible. L’exception Coco Chanel est restée une exception. Aucune révolte des apôtres de la liberté des autres contre cette tyrannie vestimentaire. Toujours la paille et la poutre.

            +13

          Alerter
  • Louis Robert // 19.10.2019 à 14h19

    Il faudra bien un jour reconnaître qu’il existe un fanatisme laïciste, detestable comme tout fanatisme, qui surtout ne vaut pas mieux que n’importe quel autre fanatisme, et dont nous pourrions avantageusement nous passer.

    Humanité et fraternité valent plus que discorde, notamment à propos de quelques bouts de tissus.

      +17

    Alerter
    • Bouddha Vert // 20.10.2019 à 11h48

      Dans un monde idéal et pur vous feriez un tabac, mais vous êtes sur Terre.
      Elle est belle, il faut la préserver il faut donc cesser de se gargariser avec des moyens et une morale à la “Walt Disney”.

        +4

      Alerter
      • Louis Robert // 20.10.2019 à 21h10

        Je crois qu’une majorité de pays occidentaux (et une grande majorité de tous les autres pays de par le monde) ignorent tout fanatisme laïciste tel qu’on le trouve en France… et qu’ils s’en portent merveilleusement bien. Il ne viendrait même pas à l’esprit de leurs citoyens d’échanger l’harmonie sociale qui règne chez eux contre la discorde profonde et permanente générée depuis si longtemps en France par l’arabophobie colonialiste et, plus récemment, par l’islamophobie néo -colonialiste issue tout particulièrement de la Françafrique. Le meilleur d’eux-mêmes, ils le doivent à leurs cultures respectives, et non pas à cet Empire tant admiré des Français et imité par eux.

          +3

        Alerter
  • Denis // 19.10.2019 à 14h57

    À qui profite le crime?
    Aux citoyens?
    Aux musulmans?
    Aux pauvres?
    Aux riches?

    Qui autorise le salafisme en France?
    Qui a intérêt à diviser pour mieux régner?

    Qui fréquente les émirs et le rois du Moyen Orient?
    Qui leur vend des armes?

    Qui est adorateur du dieu “POGNON”?

    Quelques questions …sans réponse!

      +20

    Alerter
  • catherine // 19.10.2019 à 15h07

    Dieu, qui est le même pour tous, doit vraiment nous prendre pour des fous, mais il est patient.

    Comme disait un grand penseur, ” c’est bien de commencer dans la religion mais c’est bien d’en sortir ” car “la religion divise “. Ben oui, et c’est pas d’aujourd’hui.

      +3

    Alerter
    • Serge F. // 19.10.2019 à 21h25

      Je ne suis pas sûr que Jiddu Krishnamurti ait dit cela. Cependant, il a écrit :

      « Lorsque vous vous dites Indien, Musulman, Chrétien, Européen, ou autre chose, vous êtes violents. Savez-vous pourquoi? C’est parce que vous vous séparez du reste de l’humanité, et cette séparation due à vos croyances, à votre nationalité, à vos traditions, engendre la violence. Celui qui cherche à comprendre la violence n’appartient à aucun pays, à aucune religion, à aucun parti politique, à aucun système particulier. Ce qui lui importe c’est la compréhension totale de l’humanité. »

      Krishnamurti ne critiquait pas la religion en tant que telle, mais le fait de dire haut et fort appartenir à un groupe religieux ou culturel différent pour s’opposer à l’autre. Ainsi, il a aussi écrit :

      « Un esprit religieux est un esprit qui est totalement libre de tout attachement, de toute conclusion et de tout concept, il ne s’intéresse qu’à ce qui a vraiment lieu et pas à ce qui devrait être. Il s’occupe chaque jour de sa vie, de ce qui arrive réellement à la fois extérieurement et intérieurement; il comprend tout ce problème complexe de la vie. L’esprit religieux est libre de tout préjugé, de toute tradition, de tout sens de direction. Pour rencontrer la vérité, vous devez avoir un esprit clair, pas un esprit confus. »

      Dans l’Evangile selon saint Matthieu, il est écrit :

      « Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ? Non, je vous le dis, mais bien plutôt la division. Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ; ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. » Mt 12,51-53

      Ce n’est pas la religion qui divise, mais le rejet de l’autre pour sa culture ou ses croyances.

        +5

      Alerter
      • catherine // 20.10.2019 à 01h24

        Oui, oui il a bien dit cela.
        Pour info, Krishnamurti n’écrivait pas.

          +3

        Alerter
        • Serge F. // 20.10.2019 à 02h15

          Et bien s’il l’a dit, il avait tort. Tout comme il avait tort quand il a dit : « L’important, c’est d’être à soi-même sa propre lumière, son propre maître et son propre disciple. »

          Nous avons besoin de guides dans la vie. Une tradition religieuse digne de ce nom (c’est-à-dire qui respecte la règle d’or) peut nous en donner d’importants. L’expérience apportée par les nombreux sages qui nous ont précédés est essentielle. Il est très difficile qu’une personne puisse trouver le chemin de la perfection seul.

          Je ne suis pas attiré par la pensée de Jiddu Krishnamurti, ni par la théosophie. Je laisse cela à Eckhart Tolle ou Pierre Rabhi.

          Il est écrit dans le Coran :

          « Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t’est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C’est vers Allah qu’est votre retour à tous; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez. » Sourate 5 verset 48

          « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur. » Sourate 49 verset 13

            +3

          Alerter
          • catherine // 20.10.2019 à 14h04

            Des guides…hum …j’aime pas trop le mot…
            Il y a effectivement dans la religion que vous citez, un peu trop le goût de s’occuper de ce que les autres doivent faire. Cela valait peut-être à une époque et sur certaine partie du globe et pour certaines gens.
            Mais tenez-le vous pour dit: personne du genre humain ici-bas ne me dira ce que je dois faire et encore moins ne m’y contraindra.

              +2

            Alerter
            • Serge F. // 20.10.2019 à 19h06

              Quand vous étiez plus jeune, vous êtes allée à l’école pour y recevoir un enseignement. Ne croyez que vous n’en avez plus besoin.

              Quand on connait mal un chemin, nous avons besoin d’un guide sinon nous risquons de nous perdre.

              Il existe des personnes qui ont une grande expérience dans la vie, ne pas les écouter serait une erreur.

              Ostad Elahi a dit :

              « Pour atteindre le salut, ce sont les recommandations et les œuvres des grands hommes divins qu’il nous faut suivre, car à quoi peuvent bien nous servir leurs dévoilements et prodiges ? Mettons qu’ils aient fait des prodiges pour leurs disciples en leur temps. Maintenant qu’ils ne sont plus là, ce qui nous est utile, ce sont leurs œuvres, qui nous guident sur le droit chemin et ne vieillissent jamais. Les prodiges de Sheykh ‘Attâr, par exemple, ne nous servent à rien ; en revanche, son Cantique des oiseaux contient des milliers de points utiles pour nous. »

              « Tous les guides religieux [authentiques], quels que soient le temps et le lieu, n’ont eu qu’un seul but : être pour l’humanité une source de bien-faits. Ils ont toujours essayé de guider les gens avec bienveillance sur la voie droite.
              Ceux qui suivent la voie du perfectionnement doivent voir le bien en toute chose, être bienveillants, vouloir le bien d’autrui et guider les autres dans les
              limites de leur devoir. Si les autres ne les écoutent pas, ils ne doivent pas être affectés ni en garder de la rancœur. »

                +2

              Alerter
  • Toutatis // 19.10.2019 à 15h15

    C’est marrant de s’opposer à Odoul au nom de la tolérance tout en supprimant des messages qui ne vont pas dans ce sens…

      +8

    Alerter
    • Owen // 19.10.2019 à 16h30

      Oui, le travail n’ est pas facile pour la moderation. Mais quel est l’intérêt de proposer un sujet clivant pour ensuite ne garder que les commentaires qui conviennent à ligne éditoriale du site…

      Ça fausse les débats. Sous un autre article je m’opposais aux propos d’une intervenante, mais tous mes commentaires étaient gardés et les siens étaient coupés. Forcément, j’avais gagné en kilogrammes d’arguments… Mais c’était le contenu et l’évolution de l’échange qui m’intéressaient, pas les points du match.

      Il ne reste aussi que les propos les plus tièdes, les gnangnans qu’on lit depuis des années, si ce n’est plus. Ceux piquent un peu (hors insultes et dénigrements d’interlocuteurs), qui disparaissent, allaient chercher des angles morts, rafraîchissaient le regard, apportaient du contexte peu envisagé à l’anecdote, au besoin nécessitant de nouveaux contre- arguments.

        +15

      Alerter
      • Marie Pan-Pan // 19.10.2019 à 18h52

        Owen,
        pour répondre à votre question:
        la peur du pénal peut-être ?!

          +2

        Alerter
      • Séraphim // 20.10.2019 à 11h24

        Ce n’est que trop vrai! Une censure qui ne se justifie que par son droit à exercer! A quoi bon engendrer un site pour convaincus? La bien-pensance hélas est une nuisance qui se répand partout, même sous les oripeaux de la dissidence. Elle n’hésite pas, elle, à porter le voile quand il le faut, à l’enlever une autre fois…

          +7

        Alerter
  • Anouchka // 19.10.2019 à 15h25

    Je suis quand même étonnée à lire les commentaires que personne n’ai pensé à mettre en doute la véracité du témoignage de cette dame concernant l’altercation qu’elle aurait eu avec l’ex-membre du FN dans le couloir.
    Elle prétend qu’il y a eu des témoins mais curieusement je n’ai pas entendu ces témoins s’exprimer dans les médias à ce sujet alors que les paroles prononcées sont extrêmement graves : dire “on va gagner, les russes vont arriver “ ça évoque quand même “l’intelligence avec une puissance étrangère” et la haute trahison (même si la personne qui a prononcé ces mots n’a pas de responsabilités politiques). Pour tout dire, je trouve ça très bizarre que elle (la Fn)ait pu dire une chose pareille en public.
    Est-ce qu’il ne s’agirait pas d’une pure calomnie?
    Dans ce cas, cela en dirait long sur la stratégie des salafistes en France (qui ne sont pas sans connaître la Russophobie ambiante parmi les classes dirigeantes européennes )

      +24

    Alerter
    • Louis Robert // 19.10.2019 à 18h52

      Comme dans le cas d’une femme qui se plaint de violence conjugale à la préfecture, avant de mettre son témoignage en doute il conviendrait d’avoir de fortes raisons, bien étayées, d’en douter…

      Dans le cas présent, la simple présomption ne suffit pas, et la référence à quelque «stratégie des salafistes» ressemble à du « complotisme » dépourvu de tout fondement. On ne saurait faire justice ainsi.

        +7

      Alerter
    • catherine // 20.10.2019 à 16h36

      Il y a eu au moins au témoin et qui s’est exprimé dans les médias.

        +0

      Alerter
      • Anouchka // 20.10.2019 à 19h56

        Je n’ai pas entendu: pourriez-vous me donner un lien ?

          +5

        Alerter
    • Fano // 20.10.2019 à 21h49

      Si c est faux pourquoi aucune dementi du RN surtout si c est faux .
      Si la dame du RN qui est accuse etait innocente je pense qu elle n aurait pas hesite a Porte plainte pour lave son honneur .
      En tout cas comme cela a l air vrai ca En dit long sur la.memtalite de certains au RN

        +1

      Alerter
      • Anouchka // 21.10.2019 à 07h29

        Effectivement c’est un argument. Mais inversement, pourquoi les adversaires politiques du Rn ne s’emparent pas de cet événement pour le jeter sur la place publique: cette référence à la Russie, ça serait du pain béni pour eux!
        Non décidément ça m’a tout l’air d’un fake.

          +5

        Alerter
  • ALIN JAVIER // 19.10.2019 à 18h34

    Dommage que les commentaires ne soient pas à la hauteur de ce très beau témoignage. Trop de passion pour permettre une discussion digne. Et on n’avance pas . Dommage.

      +4

    Alerter
  • Kaki // 19.10.2019 à 19h32

    La France en 2019 :

    – 10 millions de pauvres.
    – 100 milliards d’évasion fiscale par an.
    – 6 millions de chômeurs.
    – 200.000 SDF dont 500 morts par an !
    – 1 agriculteur se suicide par jour.
    – 10.000 morts par an, par mésusage médicamenteux.
    – 5000 morts par an par maladies nosocomiales .
    – 18.000 morts par an dues aux effets secondaires des médocs .
    – 43.000 morts par an par erreurs médicales.
    – 48.000 morts par an dues à la pollution .
    – 350.000 nouveaux cancers par an.
    – 150.000 morts par an dues au cancer .
    – 47% des femmes ont été agressées sexuellement !
    – Sexualisation de l’éducation et explosion des cas
    de pédophilie : 19.700 mineurs victimes en 2016 !
    – 10.000 suicides par an…

    Mais pour la vous le « voile islamique » est prioritaire !

      +17

    Alerter
  • Serge F. // 19.10.2019 à 21h05

    Pour Fatima :

    Ne vous laissez pas impressionner par les haineux. Ils sont à l’image de ce monde qui vacille. Il doit sombrer pour qu’émerge un autre monde construit sur des valeurs plus humaines. Ne vous laissez pas non plus gagner par la peur. Nous sommes très nombreux à vous aimer telle que vous êtes et n’oubliez jamais que l’amour chasse la peur.

    Pour les haineux :

    Ostad Elahi a dit un jour :

    « Nous respectons la croyance et les convictions de chacun, et nous réglons notre propre comportement sur les principes fondamentaux (la Vérité de la Religion). Lorsque nous aimerons fraternellement tous les hommes et que nous serons bienveillants envers tous, les différences disparaîtront et tout le monde se conformera à cette Vérité. Autrement dit, si ce que nous voulons et aimons pour nous-même, nous l’appliquons pour les autres avec le même élan que s’il s’agissait de notre propre corps et de notre propre chair, nous pouvons dire que nous sommes croyant. »

    Il a dit aussi :

    « Pour saisir la vérité de toute religion, il faut l’étudier avec un regard de chercheur, sans préjugés et dans une perspective spirituelle ; c’est de cette façon qu’on peut y comprendre quelque chose. Plus on avance en savoir et en connaissance, moins on est fanatique, car le fanatisme vient de l’ignorance. Quand ses connaissances augmentent, l’homme développe l’esprit de recherche. Il est moins pénible de recevoir des coups d’épée et de subir les attaques d’ennemis déclarés que d’avoir affaire à des ignorants. »

      +8

    Alerter
    • Owen // 20.10.2019 à 04h45

      Je peux continuer.

      Pour les prêcheurs de tolérance à tout crin:
      « Moins connu est le paradoxe de la tolérance : la tolérance illimitée doit mener à la disparition de la tolérance. Si nous étendons la tolérance illimitée même à ceux qui sont intolérants, si nous ne sommes pas disposés à défendre une société tolérante contre l’impact de l’intolérant, alors le tolérant sera détruit, et la tolérance avec lui.”. Karl Popper

      Cette règle peut aussi bien mettre en balance la laïcité et l’islam en France, que les. ‘extrémistes” et les ‘modérés’ de l’Islam.

      2 points d’achoppements.

      J’imagine que vous dénoncez les rapports alliés avec les petromomarches aux moeurs sociales parmi les plus intolérantes de la planète. Vous devez sans doute regretter leur intrusion financière et idéologique. Pourquoi alors accepter que ces moeurs surgissent en affirmation communautaire dans notre pays ?

      On ne peut tolérer dans les lois humaines (constitution, textes organiques, législation..) aient des articles contradictoires. Et on ne peut même pas imaginer que ces lois appellent au meurtre et à toutes sortes de violences contre une partie de population. Pourquoi tolérer alors que des humains revendiquent civilement des lois divines pleines de contradictions et qui contiennent des appels à toutes sortes de violences ? Les préconisations du Dabiq, le média de l’État Islamique, ne sont pas celles d’ignorants, mais de très bons connaisseurs du Coran, car elles sont toutes issues de ses versets.

        +9

      Alerter
      • Serge F. // 20.10.2019 à 09h58

        Je poursuis sur ce qu’a dit Ostad Elahi :

        « Si quelqu’un a l’âme éclairée, la philosophie lui apporte un plus. Mais la philosophie sans la lumière intérieure ne sert à rien et ne fait qu’ajouter de la confusion à sa confusion. »

        « Pour un regret sincère, une simple larme de repentir, Dieu a fait parvenir bien des gens là où ils devaient arriver. L’essentiel, c’est l’intention et l’Attention ; oui vraiment, l’Attention, l’Attention ! Il y en a qui récitent les noms de Dieu sur les 1 001 grains de leur chapelet, et puis il y a ceux qui, comme le berger, font leurs confidences à Dieu dans un langage très simple. C’est bien ces derniers que Dieu préfère. Dieu a à faire avec l’intention, et non avec la philosophie et ce genre de choses. »

        La citation de Karl Popper est du bon sens pour celui qui a l’âme éclairée, mais peut être utilisée à mauvais escient pour justifier son intolérence. Je suis tolérent avec les intolérents. C’est à eux de progresser en eux-même, pas à moi de les contraindre.

        Ceux qui préconisent la violence à de mauvaises fins sont des ignorants, quand bien même ils seraient de fins connaisseurs d’un texte religieux (et que veut dire fins connaisseurs ?). Nous avons eu dans le christianisme de fins connaisseurs de la Bible qui ont brûlé vif des personnes ou ont lancé des guerres de religions. Ce genre de personnes existent encore. Un texte religieux doit se lire avec l’intelligence du coeur.

        Ostad Elahi a dit :

        « Aux yeux de Dieu, le pire des péchés est de tromper les gens et de leur prescrire ce qu’on ne pratique pas soi-même. Il dit : « Vous qui avez la foi, pourquoi parlez-vous de ce que vous ne pratiquez pas vous-mêmes ? Le courroux de Dieu sera grand de vous voir prêcher ce que vous ne pratiquez pas vous-mêmes. » » (Ostad Elahi cite les versets 2-3 de la Sourate 61)

          +2

        Alerter
        • Owen // 20.10.2019 à 11h44

          Vous savez, comme moi, tous les versets qui appellent à soumettre les incroyants et les “hypocrites” juifs et chrétiens, ou les esclavagiser ou les tuer. Qui a tort ? Le combattant ou le Coran ? Et comment feriez- vous devant le combattant qui dit, avec ses versets choisis contre les vôtres que vous êtes un ignorant ?

          Les textes civils ne présentent pas un choix de règles selon convenance. Les règles sont les mêmes pour tous et explicites.

          Je serais même partant pour faire la recension des injonctions à l’agression contenues dans les les livres des autres religions abrahamiques. Ce chevauchement des religions qui se disputent un dieu de même origine que les peuples essuient tout le long de l’histoire est un peu plus que fatigant.

          La spiritualité, elle, est une parole permanente qui vient de la nuit des temps, traverse tous les espaces, des ouvrages peuvent y contribuer, aucun ne peut l’emprisonner.

            +7

          Alerter
          • Serge F. // 20.10.2019 à 13h16

            Ce vieux problème des versets exprimant une violence dans les textes religieux… Oui, ils existent bien, mais ils doivent toujours être contextualisés.

            Lire un texte religieux avec l’intelligence du coeur, c’est savoir reconnaître le sens spirituel entre les lignes et éviter d’être légaliste en écoutant son coeur, lieu où siège Dieu. Si un verset me dit de faire le bien et un autre me parle de violence, je choisis celui qui m’appelle à faire le bien. La violence ne peut être utilisée qu’en dernier recours.

              +0

            Alerter
            • Owen // 20.10.2019 à 16h03

              “Nulle contrainte en religion!”.

              Oui…Dommage que le Conseil des Musulmans de France ait refusé de l’informer dans sa charte. Ainsi, les musulmans apostats ou qui ne souhaitent pas continuer la religion de leurs parents doivent se débrouiller tout seuls, parmi les correligionnaires, qui eux, connaissent très bien les versets et hadiths condamnant l’apostasie.

              Je vous parle du matériau textuel qu’est Coran, plein de contradictions et de chausse-trappes. vous me racontez la voie qu’il vous convient de suivre avec les versets que vous préférez. Si j’étais un pieux combattant pour l’Islam, je pourrais vous expliquer qu’il n’y a qu’une voie à suivre, celle pure et droite du prophète, la voie Salaf des premières générations.

              Je pense à la phrase de John Conally: “Le dollar est notre monnaie, votre problème”. On pourrait très bien remplacer dollar et monnaie par islam et religion.

                +5

              Alerter
            • Serge F. // 20.10.2019 à 19h21

              @Owen

              Comme vous le constatez, j’avais déposé trois messages pour éclaircir ce problème. Il n’en reste pas grand chose. La modération a eu la main lourde.

              Pourquoi ne parlez-vous que du Coran ? Des versets violents existent aussi dans la Bible.

              Les passages violents de la Bible ou du Coran n’appellent pas à massacrer pour la simple et bonne raison qu’il ne font que présenter sous un certain angle une histoire d’un passé lointain. Dieu aurait dit cela à des hommes particuliers, en un moment et en des circonstances bien précis. Cela ne veut pas dire que c’est valable en toutes circonstances. Il y a bien d’autres passages dans la Bible où il est écrit le contraire. Il n’y a rien dans les textes sacrés qui commande aux croyants d’aujourd’hui de massacrer d’autres personnes. L’immense majorité des êtres humains n’accepteraient certainement pas qu’une religion leur dicte de massacrer d’autres personnes en raison de leur culture différente. Les êtres humains sont doués de raison.

              Les institutions religieuses sont composés d’hommes faillibles. L’infaillibilité du pape déclarée en 1870 est une hérésie. La politique fait souvent mauvais ménage avec la religion. La religion concerne uniquement l’intime de l’être.

                +1

              Alerter
          • Serge F. // 20.10.2019 à 13h37

            « L’ignorance sème la peur, la peur mène à la violence, voici l’équation » Ibn Rochd de Cordoue (Averroès)

              +0

            Alerter
          • Serge F. // 20.10.2019 à 20h10

            Vous pouvez expurger les versets violents des textes religieux que des personnes mal intentionnées trouveraient le moyen de les ressortir s’ils veulent faire le mal. Vous pouvez déclarer que ces versets ne doivent être pris en compte, mais vous trouverez des gens qui n’écouteront pas. Vous pouvez supprimer les textes religieux, mais comment comprendre alors tous les grands sages et mystiques du passé dont l’expérience nous est si précieuse (comment comprendre le Nouveau testament sans l’Ancien ?). Vous pouvez faire interdire la pratique d’une religion, mais il faudra vous occuper aussi des croyants car l’expérience montre qu’interdire ne suffit pas (voyez l’exemple de l’URSS).

            Alors que voulez-vous faire, convertir de force les gens à une religion qui vous plait ou les forcer à devenir athées ? Vous savez dans quelle impasse cela aboutirait.

            Le coeur de l’homme est ce qu’il est et vous devez faire avec. Seul l’enseignement apporté par un authentique guide spirituel peut être utile à celui qui souhaite s’améliorer.

            Voyez en tout cas dans quelles polémiques et querelles nous mènent les crimes commis par quelques cinglés. Croyez-vous que l’on trouverait facilement le moyen d’éviter qu’il y en ait d’autres ? La seule chose que l’on peut tenter de faire, c’est de limiter leur nombre en nous attaquant aux racines du mal. Le néolibéralisme est l’une de ces racines :

            https://blogs.letemps.ch/sergio-rossi/2016/04/04/lorigine-neoliberale-du-terrorisme-islamiste/

              +1

            Alerter
          • Armand Desmoutiers // 23.10.2019 à 13h08

            Le voile est problématique parce qu’il symbolise une idéologie qui ne met pas la femme à l’égal de l’homme.
            1)pour l’héritage 1 part d’un garçon = 2 parts d’une fille
            2)polygamie autorisée mais pas la polyandrie
            3)le droit de battre sa femme (4,34)
            4) un témoignage d’un homme en justice = à celui de 2 femmes

              +1

            Alerter
  • Emile // 19.10.2019 à 21h22

    pour l ambiance , Allez soyons taquin : donnons un éclairage général et polarisant !!
    Quel est le point commun entre le PSG et les Freres Musulmans ?
    Ils ont le même sponsor …………le Quatar ,donc dans cette affaire deux artistes ont donne leur meilleure REPRESENTATION , le FN et son Pygmalion le CCIF ! Ça profite …..Toujours ….au moins médiatiquement le saprophytisme « politiconnivent «  !

      +2

    Alerter
  • Rémi // 19.10.2019 à 22h29

    Bon quand est-ce que l’on parle du vrai sujet? Je sais les journalistes francais sont cons et payés pour masquer la guerre que le 0.1% fait au restant du peuple. Mais bon quand même il doit bien rester une graine de cervelet chez tout ce monde. Alors maintenant au fond de la classe on se reveille on ouvre les oreilles et on se remet au travail. Dans les années 60 les leaders du monde arabes (Sadam, Kadafi…) voulaient moderniser les pays en les ouvrant à notre modernité. Malheureusement la recette a échoué et ils n’on pas tirés leurs pays de la pauvretée. Peut-être que le regain de l’islamisme vient de là non? L’occident n’a pas Réussi à changer la donne et s’occupe aujourd’hui d’appauvrir son peuple par un savant mélange de chomage, d’inflation, de délocalisations et d’utilisation cynique de l’immigration pour renforcer l’armée de réserve du grand Capital. On y est parvennu, L’europe de la fortune contre celle du travail. Faut-il s’étonner que les gens reviennent à la religion, la drogue, les antis dépresseurs? Franchement Il suffit d’écouter Chiappa, SJW et verts pour avoir envie de se convertir. Franchement même sucidé au Djihad on a de moins en moins à perdre. Bon “CHALAMON PRESIDENT” euh pardon j’ai voulu dire Macron. Quoi c’est fait mince…

    Donc en résumé occupons nous de reconstruire l’occident et vous verrez que l’islamisme disparaitra.

      +9

    Alerter
    • Lustig // 22.10.2019 à 21h28

      ok, mais ça change rien… la pauvreté (supposée) n’est pas une excuse au cléricalisme et à l’obscurantisme religieux… sinon, on est mal barrés… Faut comprendre que la religion islamique n’est pas un gentil folklore de pauvres gens discriminés… c’est une religion de la révélation, qui prêche que la libre parole et le libre examen n’existent pas… bref, on revient aux bons vieux trucs disparus en France depuis des siècles… Donc, on ne peut pas résumer la question religieuse à une question sociale… Faudra que la gauche et/ou les communistes commencent à repenser la question… D’autant que l’islam c’est aussi la religion des millionaires du foot, du rap, et des milliardaires du pétrole… Par contre, des tas de jeunes hommes et femmes essayent d’y échapper dans nos banlieues, et c’est pas facile.
      Le fait que la religion soit effectivement instrumentalisée par des pouvoirs oligarchiques pour diviser le peuple, ne change malheureusement rien au problème. La religion, en elle-même, est un problème. Sur certains points, on en revient aux temps où Voltaire et cie luttaient pour la simple liberté d’expression face au dogme religieux.

        +2

      Alerter
  • Paulomack // 20.10.2019 à 07h47

    La victimisation est un levier fondamental pour inscrire ce fascisme islamique dans la société française ( Zineb El Rhazoui)
    A propos de la mère voilée l’ex de Charli Hebdo dit : les gens qui partagent la même idéologie quelle ont tué mes amis , me menacent de mort et je ne vais pas dire jusqu’à quel point ils ont détruit ma vie .
    Zineb ajoute : je pense aux orphelins des attentats de la préfecture de police de Paris dpnt personne ne parle ,qu’on a complètement évincé du débat pour parler d’un gamin avec une histoire de voile et de victimisation .

      +10

    Alerter
    • rafades // 20.10.2019 à 11h54

      Les médias ont parlé des attentats à la préfecture de police de Paris pendant 5 jours … Cinq petits jours.
      Là, cela fait 8 jours que l’on ne parle que du voile noir islamique de cette dame et de sa vie détruite …

      5 jours contre 8 jours.

      Si l’on doit mesurer les choses à l’aune de leur traitement médiatique, alors oui, nos médias, nos journalistes se foutent complètement des familles des 5 victimes de l’attentat fait au nom de l’Islam, à la Préfecture de Police de Paris.
      Cela devrait nous interpeller

        +7

      Alerter
      • cactus // 21.10.2019 à 17h23

        Mais ils n’ont pas mis en avant les orphelins laissés derrières, avec gros plans sur leurs visages envahis de pleurs.

          +4

        Alerter
  • Solyne // 20.10.2019 à 08h06

    A voir absolument pour mesurer la réalité de l’islamisme le film de Caroline Fourest “Soeurs d’armes”
    La naïveté des journalistes occidentaux devant les stratégies de conquête des frères musulmans pose une question abyssale …

      +6

    Alerter
    • Anouchka // 20.10.2019 à 11h07

      Ce genre de commentaire reste en place, bien visible.
      Mais de qui se moque-t-on?

        +5

      Alerter
      • rafades // 20.10.2019 à 11h51

        Parce que avoir une opinion, en France, si elle est formulée sans gros mot, sans violence, sans appeler à haine, c’est autorisé en France. La critique est autorisée en France. La libre opinion aussi

          +8

        Alerter
        • Fritz // 20.10.2019 à 13h09

          Très juste, @rafades ;
          Caroline Fourest devrait porter un voile intégral (burqa de préférence).
          Ça l’empêcherait de dire des bêtises et des mensonges.

            +5

          Alerter
      • Anouchka // 21.10.2019 à 07h23

        Ah oui d’accord j’ai compris. Ça permet d’inciter à parler de cette manière de C Fourest.

          +1

        Alerter
    • Fano // 20.10.2019 à 21h57

      Vous voulez connaitre un sujet a travers un film de Caroline fourest .
      Qui est d une naivete abysale?

        +5

      Alerter
  • rafades // 20.10.2019 à 11h47

    Alors là, que les Crises relayent la publicité du bras armé des Frères Musulmans et qui s’appellent le CCIF, ça me sidère. Il y a des femmes qui meurent, dans le monde à cause de ce voile noir.

    Ce voile noir est un SIGNE avec un SIGNIFIANT et le SIGNIFIANT est cache-toi femme, car tu es une tentatrice, tu n’es pas l’égale de l’homme”.

    Sincèrement, ça me sidère que les Crises relayent cette voie là.

    Par ailleurs, si cette dame fait “indirectement” comme elle le dit un “travail” pour la classe de son fils, de quel travail indirect s’agit-il ? Est-elle payée pour le faire ? A-t-elle légitimité à le faire ? Le fait-elle avec son voile ? De quoi parle-t-on là réellement ?

      +15

    Alerter
  • Louis Robert // 20.10.2019 à 11h56

    « Fascisme islamique dans la société française », « stratégies de conquête des frères musulmans », etc. … Bon.

    Je ne suis pas de ceux qui perdent beaucoup de temps à chercher querelle sur les mots. « What’s in a word? », demandait Shakespeare, et pas n’importe où… dans « Romeo and Juliet».

    Demande d’information. Mais alors comment désigne-t-on ce qu’a fait l’Empire d’Occident dont nous sommes, donc ce que nous avons accompli en Iran, en Irak, puis en Libye, puis en Syrie, puis au Yémen, puis… sans parler de la Tunisie, de l’Égypte, etc.? Était-ce démonstrations d’humanisme, simples opérations humanitaires? Je ne cherche qu’à savoir… afin d’avoir l’esprit un peu plus clair.

      +6

    Alerter
  • Louis Robert // 20.10.2019 à 12h50

    «… provocation communautariste… »? — PROVOCATION???

    Je viens d’assister à la scène.

    Si ladite « France des Lumières, madame la présidente… » c’est ÇA. elle est à vomir.

      +3

    Alerter
    • Louis Robert // 20.10.2019 à 15h12

      P.S.

      Je crois instructif d’ajouter ceci.

      Ma mère fut jadis humiliée publiquement en ma présence de pareille façon par une mégère tout aussi hargneuse et fanatique qui n’appréciait pas notre identité citoyenne (non, nous n’étions pas musulmans) J’étais peut-être un peu plus jeune que ce garçon et si la disposition des lieux avait rendu la chose possible, j’eus sauté au visage de l’hostile créature pour la défigurer.

      Devant de telles scènes, je revis l’humiliation subie comme si l’incident venait tout juste de se produire. Je me souviens de tous les détails. Un jeune enfant n’oublie jamais des scènes si profondément traumatisantes. Autant l’avouer, toute ma vie j’ai lutté sans merci contre cette engeance fanatique à laquelle appartenait cette harpie. Vous qui n’avez pas éprouvé, donc connu cette souffrance, ne demandez pas « Mais enfin pourquoi? » la haine est si persistante, la vengeance si apaisante.

        +4

      Alerter
  • Louis Robert // 20.10.2019 à 15h57

    L’« Occident… a proclamé l’abolition de l’esclavage » non pas parce qu’il était devenu vertueux… mais bien parce que l’esclavage n’était plus rentable dès lors que l’extrême puissance des énergies fossiles était devenue disponible à un coût très bas et omniprésente. Jancovici en fait magistralement la démonstration dans la plupart de ses présentations, disponibles sur la Toile.

      +6

    Alerter
    • rafades // 20.10.2019 à 19h52

      Vous avez du louper de nombreux cours d’histoire …

      L’abolition de l’esclavage, en France, elle date de l’Assemblée constituante de 1789-1791 et Robespierre, portant que tout homme est libre en France, et que, quelle que soit sa couleur, il y jouit de tous les droits de citoyen, etc. etc.

      A ma connaissance l’Assemblée Constituante se moquait pas mal de la rentabilité réelle ou supposée des esclaves.
      L’Assemblée Constituante, elle voulait ré-écrire l’histoire de la France, tout renverser. Tout bouleverser.

      Hélas, ensuite Macron est arrivé …
      Euh nan désolé.
      Napoléon Bonaparte est arrivé. Il a gardé la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, mais a remis en place l’esclavage. Vous devriez lire cet article et visiter le musée de l’histoire de la ville de Nantes

      https://www.nouvelobs.com/histoire/20190204.OBS9565/comment-la-france-a-aboli-une-premiere-fois-l-esclavage.html

        +3

      Alerter
      • Fano // 20.10.2019 à 22h04

        Vous oubliez qu elle a ete retabli peu apres et qu elle fut definitivement aboli qu apres la machine a vapeur

          +5

        Alerter
        • rafades // 21.10.2019 à 07h32

          C’est bien ce que j’ai écrit, si vous avez pris le temps de me lire …

          Mais à l’origine, c’est bien le peuple qui a eu cette idée géniale et pour la première fois dans le monde, de l’écrire dans sa Constitution. Magnifique.

            +3

          Alerter
        • Anouchka // 21.10.2019 à 10h05

          Euh.. je lis dans Wikipédia “en 1769 James Watt inventa une machine à vapeur performante”.
          D’autre part les premières tentatives d’abolition partielle (dans les régions du nord et non pas au sud) de l’esclavage en France remontent à Louis X le Hutin.

            +1

          Alerter
    • Lustig // 22.10.2019 à 21h20

      @ louis robert : l’occident a aboli l’esclavage bien avant le monde musulman… la Maurtianie n’a retiré l’escalvage de sa législation qu’en 1980 !!!! … et dans la pratique, les pays musulmans continuent largement de pratiquer l’esclavage, notamment sur des bases ethniques… par joli joli

        +0

      Alerter
  • Louis Robert // 20.10.2019 à 21h34

    @rafades et Cyd…

    Avant de vous avancer si témérairement sur ce terrain de l’abolition de l’esclavage par la France, je suggère que vous revoyiez vos connaissances de l’ensemble du dossier.

    J’ai, moi aussi, de bons amis qui, au cours de leur vie, ont cessé de fumer au moins 5 fois… Aux dernières nouvelles, longtemps après et sans s’en vanter, ils fumaient encore comme au dernier jour… en cachette.

      +3

    Alerter
  • rafades // 21.10.2019 à 07h35

    La sortie du débat par le haut, elle est par ici

    https://m.facebook.com/100000058614313/posts/3373430349335552?sfns=mo

      +1

    Alerter
  • Perret // 21.10.2019 à 13h45

    Peut-être s’agit-il vraiment d’une maman qui ne pensait à rien d’autre que de faire découvrir le conseil régional à son gamin ? Peut-être pas ? Il faut vérifier :
    https://echelledejacob.blogspot.com/2019/10/la-mere-voilee-du-conseil-regional.html

      +0

    Alerter
  • Seraphim // 22.10.2019 à 03h23

    Non, les esclaves n’étaient pas seulement de la force physique rendue inutîle par les machines. Jancovici ne voit dans les hommes que des bras des jambes et des calories…! L’esclavage serait rentable aujourd’hui même. D’ailleurs il existe bel et bien aujourd’hui. Que sont les prisonniers, les opérateurs de centre d’appel et même les conducteurs d’engin? Il est notoire qu’aux USA les pilotes d’avion sont si peu payés qu’ils survivent avec l’aide sociale…y’a de bonnes vidéos là-dessus

      +1

    Alerter
  • Ambiorix // 22.10.2019 à 22h08

    Comment peut-on encore se voiler la face sur ce problème quand on sait qu’un bon % des musulmans veulent la sharia. Quand on sait que ce % explose chez les jeunes. Ces jeunes qui ont eu encore plus de libertés que leurs parents.

    Si vous voulez un exemple où on a tout laissé faire, où le bourgmestre(maire) même s’est converti a la religion de sa nouvelle population, c’est Molenbeek en Belgique. Commune belge tristement célèbre mnt.

    Depuis le temps qu’on parle de cela, il est fort regrettable que certaines personnes ne se soient tjs pas renseignées sur le sujet au lieu de crier au loup des que qqu’un pointe du doigt le problème. Vu que ces gens aiment jouer avec les images choques, je dirais qu’elles ressemblent fort aux faibles qui ont laisse Hitler grandir par peur d’agir.

      +1

    Alerter
  • Sam // 23.10.2019 à 11h28

    Il faudrait une série à la “les crises” sur le terrorisme.
    C’est fou quand même qu’on l’appelle islamique, alors que les US ont investi massivement depuis les années 70 dans les fondamentalistes les plus imbéciles pour démettre tous les gouvernements progressistes et laïques du monde musulman : moudjaidins > talibans > al qaida > daesh.
    De même, cette pauvre femme est harcelée pour un bout de tissu alors que notre président va parader avec MBS et les saouds et leur refiler des armes pour jouer au génocide.
    En tout cas, nous parler de “terrorisme islamique” depuis 50 ans a bien fonctionné, aujourd’hui tout le monde est terrorisé (Cf. les débats enflammés pour un bout de tissu).
    Ce serait bien aussi, au lieu de taper sur les islamophobes sur le mode binaire (raciste/pas raciste), d’en comprendre l’origine : 50 ans de promotion quotidienne à la télé.

    N’oubliez pas d’avoir peur…

      +4

    Alerter
  • marire // 24.10.2019 à 08h53
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications