Les Crises Les Crises
27.février.201627.2.2016 // Les Crises

Garry Kasparov: « Poutine veut affaiblir l’UE »

Merci 0
J'envoie

Désolé pour la redondance, mais comme je l’ai dit, il faut bien percevoir ces signaux de faible intensité, mais récurrents. (mais c’est drôle ces mêmes arguments, issus de clairs éléments de langage, non ?)

Garry Kasparov : « Poutine veut affaiblir l’UE »

Source : Le Figaro, 25-02-2016

Invité d’Europe 1, Garry Kasparov, opposant russe à Vladimir Poutine, a déclaré que ce dernier voulait « affaiblir l’Union Européenne ». Dans son nouveau livre, Winter is coming, Garry Kasparov, ancien champion du monde d’échecs dresse un inquiétant tableau du dirigeant russe. Il va même jusqu’à comparer Poutine à Hitler. « Si on veut savoir ce que faisait Hitler en 36-37, il suffit27 de lire les journaux. Ils ont tous considérés Hitler comme un homme parfaitement légitime avec lequel il fallait compter. Je n’ai pas envie de découvrir ce qu’il se passera si Vladimir Poutine devient subitement un parfait Hitler », explique l’opposant, rappelant que Poutine a déjà « un programme très agressif », notamment « en détruisant les droits de l’homme dans les pays voisins ».

Sur la crise en Syrie, Kasparov juge inutile de négocier avec le maître du Kremlin. « Si vous me demandez qu’elles sont les options en dehors de la négociation avec Poutine, vous avez déjà avoué votre totale impuissance », affirme-t-il. Il explique que pour le dirigeant russe, la Syrie n’est qu' »une opportunité pour se présenter sur la scène internationale comme quelqu’un qui peut défier l’Otan et dicter ses propres termes ». Pour l’opposant russe, l’objectif majeur de Poutine c’est de créer une crise en Europe qui affaiblira l’Union européenne .

Source : Le Figaro, 25-02-2016


Source : Europe 1, 25-02-2016

Garry Kasparov : « Poutine veut affaiblir l’Union européenne »

 

Dans son nouveau livre, Winter is coming, l’ancien champion du monde d’échecs dresse un inquiétant tableau du dirigeant russe.

INTERVIEW -Il est l’homme que Vladimir Poutine n’arrive pas à faire taire. Dans son nouveau livre, Winter is coming, Garry Kasparov, ancien champion du monde d’échecs, attaque violemment le dirigeant russe. Invité dans la matinale d’Europe 1, il met en garde le monde contre le président russe.

Poutine et Hitler, même combat. Le titre du livre de Garry Kasparov est une référence à la série Game of Thrones. Dans celle-ci, l’hiver est vue comme une menace, et c’est ainsi que Garry Kasparov voit Vladimir Poutine. Le joueur d’échecs va même jusqu’à comparer le maître du kremlin à Adolf Hitler. « Si on veut savoir ce que faisait Hitler en 36-37, il suffit de lire les journaux. Ils ont tous considérés Hitler comme un homme parfaitement légitime avec lequel il fallait compter. Je n’ai pas envie de découvrir ce qu’il se passera si Vladimir Poutine devient subitement un parfait Hitler », explique l’opposant, rappelant que Poutine a déjà « un programme très agressif », notamment « en détruisant les droits de l’homme dans les pays voisins ».

La crise en Syrie, « une opportunité » pour Poutine. C’est d’ailleurs pour cela que négocier avec Vladimir Poutine sur la Syrie est une erreur, selon Garry Kasparov. « Si vous me demandez qu’elles sont les options en dehors de la négociation avec Poutine, vous avez déjà avoué votre totale impuissance », affirme-t-il. Il explique que pour le dirigeant russe, la Syrie n’est qu' »une opportunité pour se présenter sur la scène internationale comme quelqu’un qui peut défier l’Otan et dicter ses propres termes ». « L’objectif de Poutine c’est de créer une crise en Europe qui affaiblira l’Union européenne et ça lui permettra d’avancer ses pions les plus nationalistes en Russie mais aussi en France », prévient Garry Kasparov.

« Il ne s’arrêtera jamais de lui-même, si on ne l’arrête pas ». Car pour l’homme qui doit vivre en exil aux Etat-Unis, Vladimir Poutine « ne s’arrêtera jamais de lui-même si on ne l’arrête pas ». Il souligne que aujourd’hui le dirigeant russe « est fort mais que tant qu’il est confronté à de la faiblesse ». « Il ne trouve aucune résistance devant lui », insiste-t-il.

Source : Europe 1, 25-02-2016


Kasparov : «Les Occidentaux capitulent face à Poutine»

Source : Le Parisien, 25-02-2016

Dans son nouveau livre, Garry Kasparov, l’ancien champion du monde d’échecs, accuse les Etats-Unis et l’Europe de fermer les yeux sur l’expansionnisme russe. Entretien.

Paris (VIe), hier. Selon Garry Kasparov, « si les Etats-Unis étaient intervenus dès qu’Assad a utilisé des armes chimiques contre son peuple, on n’en serait pas là aujourd’hui ». (LP/Olivier Corsan.)

Paris (VIe), hier. Selon Garry Kasparov, « si les Etats-Unis étaient intervenus dès qu’Assad a utilisé des armes chimiques contre son peuple, on n’en serait pas là aujourd’hui ». (LP/Olivier Corsan.)

Garry Kasparov 52 ans, est l’un des opposants les plus farouches à Vladimir Poutine, un dictateur qui, selon lui, sème la tempête partout dans le monde. Craignant pour sa vie, il habite désormais…

Source : Le Parisien, 25-02-2016


Source : Le Parisien, 25-02-2016

Pour approfondir : Resistance 71


Best of des Titres

 

kasparov-1

kasparov-2

(notez qu’on retrouve une opposante à Assad, soeur de la journaliste Syrie à Libé et un politologue de l’université américaine de Paris, j’imagine que c’est la vision du pluralisme chez Arte)

kasparov-3

kasparov-4

kasparov-5

kasparov-6

kasparov-7

Bref, Kasparov, un homme proche du peuple :

kasparov-8

(fichtre, j’aurais dû faire « entrepreneur russe » moi aussi, ça a l’air de bien gagner)

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Spectre // 27.02.2016 à 02h45

Derrière cette salve synchronisée d’attaques délirantes contre V. Poutine, il y a aussi le spectre du Brexit. Comme l’oligarchie a une trouille bleue de la sortie, elle va recourir au terrorisme intellectuel à grande échelle pour empêcher le naufrage. Si l’on croise les différents mensonges, on obtient des “““arguments””” comme :

1) Poutine bombarde délibérément les populations civiles en Syrie pour accroître le flot de réfugiés afin de déstabiliser l’Europe.
2) L’ogre russe est à nos portes, il faut donc rester dans l’UE pour faire bloc, sans quoi notre sécurité est compromise.
3) L’UKIP est “populiste” et “eurosceptique” ; or ces partis sont financés par Moscou ; donc si vous votez comme eux, vous êtes des traîtres et soutenez la “cinquième colonne” pro-russe.

Bref, l’idée semble être de brandir Poutine comme bouc émissaire et épouvantail. Ça permet de déplacer les débats des enjeux de souveraineté vers l’habituel chantage du “vous ne voulez quand même pas faire le jeu de… [insérer la figure diabolisée adéquate]”.

72 réactions et commentaires - Page 2

  • stephp // 28.02.2016 à 20h20

    Poutine est un dictateur/autocrate/despote
    Poutine est autiste
    Poutine et Hitler même combat (oups !)

    Et bientôt: Poutine mange des enfants ou alors Poutine c’est l’antéchrist…

    Quand la propagande est à ce point débile c’en est risible.

    Poutine n’est pas blanc comme neige bien sur, mais c’est le dirigeant que les russes se sont choisi et dont majoritairement ils approuvent l’action. Point barre.

      +0

    Alerter
  • J // 28.02.2016 à 20h45

    Si outrée que soit la réflexion de Kasparov, ce n’est PAS un point Godwin. Assimiler quelque régime ou chef d’état que ce soit à Hitler ne relève pas du point Godwin.
    Toujours la même chose, si on veut continuer à se comprendre il faut respecter un minimum le sens des mots et expressions.

      +0

    Alerter
  • Lysbeth Lévy // 28.02.2016 à 21h40

    Mes amis les crisiens, ne vous ruinez pas en achetant ce livre d’un « reaganien » pur et dur au logiciel bloqué sur la réthorique de la guerre froite, mais allez plutôt voir du côté du nouveau et vrai héros ayant écrit la « Guerre est un racket ! »
    http://www.priceminister.com/offer/buy/74073480/La-Guerre-Est-Un-Racket-Livre.html#scroll=prd_information Smedley Butler :

    « Jamais traduit en français, La Guerre est un Racket est un livre « coup de poing » signé par une « forte tête », par un « pur et dur » du Marine Corps. Un classique de la littérature contestataire américaine qui, sous le titre du texte principal paru en 1935, regroupe ci trois écrits complémentaires : La Guerre est un Racket, donc, mais aussi Un Amendement pour la Pain, publié en 1936, et Une Neutralité Logique imprimé en 1939, un an avant la mort de l’auteur. Dans La Guerre est un Racket, Butler présente la guerre comme une arnaque orchestrée par quelques initiés au détriment du plus grand nombre et fournit des pistes pour y remédier, comme celle de soumettre toute entrée en guerre des Etats-Unis à référendum auquel ne participeraient que les mobilisables. Soucieux de démontrer qu’un autre patriotisme est possible, Butler expose dans ses deux derniers textes sa vision (naïve ?) d’un pays pacifiste et neutre. » »

    Il date de 2008 mais au moins ça veux dire quelque chose non ? Quelqu’un l’as t’il lu ?

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications