La PÉPITE du jour, dans le quotidien économique français.

Bien entendu, une telle charge coordonnée contre Poutine, venant de plusieurs endroits avec les mêmes éléments de langage (c’est pour cela que je les reprends ici) n’est pas anodine.

Source : Les Echos, Guy Verhofstadt, 23-02-2016

Morgestraich carnival parade, Basel, Switzerland - 15 Feb 2016

Pour Guy Verhofstadt, président du groupe ADLE au Parlement européen, Vladimir Poutine exacerbe les crises qui frappent l’Europe. L’heure est venue de contrer l’agressivité du président russe.

La stabilité de l’Europe est actuellement mise à l’épreuve au travers d’au moins six crises majeures : chaos régional principalement lié à la guerre en Syrie, risque de sortie britannique hors de l’UE , afflux de réfugiés d’une ampleur inédite depuis la Seconde Guerre mondiale, difficultés financières non résolues, expansionnisme russe, et retour du nationalisme dans la vie politique.

Or, c’est tout à fait sciemment que le président russe Vladimir Poutine vient exacerber au moins quatre de ces crises. Outre le comportement aventuriste dont il fait preuve en Ukraine, Poutine ne cesse d’instiller de l’obstructionnisme dans la politique européenne en soutenant les partis populistes et eurosceptiques, d’ attiser le conflit au Moyen-Orient via son intervention militaire en Syrie, et par voie de conséquence d’aggraver la crise des réfugiés. L’heure est venue pour l’UE d’ouvrir les yeux face à la menace que représente Poutine, et de commencer à contrer l’agression initiée par le président russe.

En effet, cette propagation du nationalisme à laquelle nous assistons aujourd’hui en Europe s’explique notamment par le fait que la Russie finance les partis politiques d’extrême droite, dont la montée en puissance empêche l’Europe d’élaborer une réponse collective à la crise des réfugiés. Au Royaume-Uni, cette formation pro-Poutine qu’est le Parti pour l’indépendance vient talonner de très près le Premier ministre David Cameron, ce qui conduit le gouvernement à refuser de prendre en charge sa juste part de réfugiés. De même, la Suède a pris la décision de fermer ses frontières, en réaction à des sondages de plus en plus favorables à l’extrême droite des Démocrates de Suède. Et ce malheureux constat s’observe sur tout le continent.

Ah pardon, je pensais que c’était juste que les citoyens n’avaient pas envie d’accueillir des immigrés…

Vladimir Poutine entrave le processus de paix

Dans le même temps, Poutine veille à saboter les efforts de la communauté internationale visant à négocier une solution politique au conflit syrien, principale cause de la crise des réfugiés. L’appui de la Russie aux interventions militaires du gouvernement syrien à Alep vient entraver le processus de paix, qui dépend d’une coopération entre acteurs mondiaux, puissances régionales et forces d’opposition modérées, que Poutine ne cesse de bombarder.

Qu’est ce que je rirais si ces crétins ne poussaient pas au conflit…

Amis jeunes, c’est à cause de gens comme ça que vous ne connaitrez pas la paix toute votre vie – observez bien.

Le 15 février, d’après les Nations Unies, au moins 50 personnes parmi lesquelles des femmes et des enfants auraient perdu la vie dans plusieurs frappes de missiles sur des écoles et des hôpitaux dans le nord de la Syrie. Le gouvernement français a qualifié à juste titre ces attaques de « crime de guerre ». La Russie a pour sa part nié toute implication, bien que des fragments de missiles de fabrication russe aient été retrouvés sur place. L’association humanitaire Médecins Sans Frontières a expliqué que seuls la Russie ou le gouvernement syrien pouvaient être derrière ces attaques.

Je n’ai pas le temps de vérifier, mais il faudra qu’on m’explique depuis quand un type bombardé au sol peut savoir qui l’a bombardé – j’aurais pensé que des AWACS ou satellites auraient pu fournir des informations fiables, mais je pense (et comme pour le MH17) qu’au XXIe siècle, on va finir par demander à tout le monde de mettre une webcam à sa fenêtre, les militaires n’ayant a priori jamais les moyens de savoir quoi que ce soit.

Par ailleurs, d’après le Comité international de la Croix-Rouge, les combats menés autour d’Alep aurait contraint au déplacement environ 50.000 personnes. Beaucoup de ces Syriens désespérés – ceux qui pour la plupart ne pouvaient pas financièrement se permettre de fuir jusqu’à présent – prendront la route de la Turquie et de l’Europe.

La Russie largue ses bombes aux endroits mêmes où Poutine affirme soutenir un cessez-le-feu. De toute évidence, la parole du président russe n’a aucune valeur, comme l’illustrent les antécédents du Kremlin en Ukraine.

À l’heure où l’attention des États-Unis se trouve captée par la campagne présidentielle , les dirigeants de l’Europe se retrouvent esseulés tandis que l’Ours russe ronge la porte du continent.

Pôvre petit chou qui n’a pu papa pour le protéger !

Ca, c’est de l’Europe puissance !

L’heure est venue de prendre des mesures immédiates.

Aux aaaaaaaaaaaaaaaarmes citoyens; formeeeeeeeeeez…

Des mesures fortes

Il s’agirait tout d’abord pour les gouvernements européens de mettre rapidement un terme à ce mécanisme par lequel la Russie finance un certain nombre de partis politiques en Europe, en sollicitant si nécessaire l’aide de la CIA pour déterminer la manière dont ces fonds sont transférés.

Celle là, c’est cadeau tant c’est énorme, ne me remerciez pas.

(au passage, je rappelle que l’histoire du FN, c’est le premier parti politique français à qui les banques françaises refusent de prêter de l’argent, et qui a emprunté de l’argent à une banque tchéco-russe. Comme le financement d’un parti par des personnes morales est interdit, c’est bien un prêt (à un taux élevé d’ailleurs) qui doit être remboursé. Le FN a demandé que la loi obligent les banques françaises à prêter aux partis français.)

Cet effort devra se poursuivre jusqu’à ce que ces pipelines qui approvisionnent les partis européens en argent russe soient coupés une bonne fois pour toutes.

Deuxièmement, l’UE doit se préparer à imposer de plus lourdes sanctions économiques à la Russie. La résolution 2254 du Conseil de sécurité de l’ONU, qui fixe la feuille de route du processus de paix en Syrie, contraint l’ensemble des acteurs, y compris la Russie, à cesser toute frappe aveugle à l’encontre de civils. Si la Russie manque à cette obligation, ces sanctions devront être déclenchées.

Si c’est les occidentaux, aussi.

Troisièmement, il est nécessaire que l’UE œuvre aux côtés de la Turquie et d’autres acteurs régionaux

Non, je rêve, il n’a pas écrit ça ? Pas les parrains de Daech qui sont en train de bombarder la Syrie là ? On peut le tondre ?

Troisièmement, il est nécessaire que l’UE œuvre aux côtés de la Turquie et d’autres acteurs régionaux afin d’établir des zones de refuge au niveau de la frontière turco-syrienne, en direction desquelles se dirigent les populations déplacées d’Alep et d’ailleurs. Bien que cette démarche présente un certain risque, elle n’offre actuellement aucune alternative crédible.

Si, on arrête de soutenir les barbares, et on laisse le gouvernement syrien reprendre la ville en quelques jours – après on verra, mais les afflux de réfugiés cesseront.

Enfin, l’Europe doit cesser de faciliter la tâche de Poutine,

C’est vrai que je sentais l’UE un peu molle du genou là, avec toute cette russophilie ambiante…

et appliquer une approche collective face à l’afflux de réfugiés. Dans le cadre de cette réponse d’urgence, garde-côtes et police aux frontières européennes doivent être mis en place, avec pour mission d’aider la Grèce à gérer ses propres frontières, ainsi que de sauver des vies humaines et de traiter les nouvelles arrivées.

Dans le même temps, les fonds de l’UE doivent être utilisés afin d’améliorer les conditions de vie dans les camps de réfugiés en Turquie, en Jordanie et ailleurs, afin d’offrir aux résidents de ces camps un minimum d’espoir de satisfaction de leurs besoins essentiels. Et effectivement, les dirigeants européens doivent consentir à prendre en charge leur juste charge d’individus dans le besoin, en permettant aux réfugiés de demander asile dans l’UE directement à partir du pays dans lequel ils résident actuellement.

George Soros a eu raison d’affirmer récemment que le plus grave menace à long terme pour la stabilité de l’UE n’était autre que la Russie. Il est toutefois dans l’erreur lorsqu’il annonce un scénario dans lequel l’UE serait vouée à fléchir, pour finalement s’effondrer sous les poids des multiples crises auxquelles elle est confrontée. Il est temps que l’Europe s’affirme, qu’elle tire parti de sa puissance économique, et qu’elle en fasse bon usage afin de remettre Poutine à sa place.

bah, après tout, ces gens prenant sans cesse les USA comme modèle, il est clair que la guerre est au bout de chemin.

Cet article est publié en collaboration avec Project Syndicate 2016 – Que l’Europe remette Poutine à sa place

Guy Verhofstadt, président du groupe ADLE au Parlement européen et ancien Premier ministre belge

Source : Les Echos, Guy Verhofstadt, 23-02-2016

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

146 réponses à [Pépite] Que l’Europe remette Poutine à sa place, par Guy Verhofstadt

Commentaires recommandés

Spectre Le 26 février 2016 à 03h22

Pauvre Guy Verhofstadt. Vladimir Poutine n’a pas le moindre besoin de lever le petit doigt pour attiser les partis “populistes” et “eurosceptiques” : vous le faites très bien tout seuls ! Votre mépris de caste, votre bêtise haineuse et votre intransigeance fanatique font de vous des panneaux publicitaires sur pattes pour les anti-européistes.

Je me souviens encore de la seule et unique émission où j’ai eu l’occasion de tomber, par hasard, sur ce triste gus : https://www.youtube.com/watch?v=OhYgTngNlvU Un authentique festival, tous ses interlocuteurs n’en pouvaient plus… Si vous arrivez à supporter ce type sans avoir une furieuse envie de dégainer la machine à taloches, chapeau, vous êtes un maître zen !

  1. DUGUESCLIN Le 26 février 2016 à 03h10
    Afficher/Masquer

    Un autre point de vue:
    Il est temps que l’Europe s’affirme et remette en place l’Union Européenne, dites européistes, ce qui ne peut se faire qu’avec tous les européens et en particulier la plus grande puissance d’Europe qui a ouvert la voie.


    • Torboyo Le 26 février 2016 à 12h44
      Afficher/Masquer

      L’Union Européenne est fagotée depuis le début.
      Nous nous dirigeons de force vers un grand ensemble “Occidental” euro-atlantiste qui aurait du sens s’il respectait un peu plus les nations européennes. Comme ce n’est pas le cas, on va nous l’imposer de force, quitte à susciter un conflit “unificateur” qui prend sa source là où la ligne de fracture a été créée (il suffit de suivre l’actualité). Pour ceux qui dirigent cette politique, le jeu en vaut la chandelle, puisqu’ils pense avoir les cartes en mains, pouvoir tricher, avoir acheter l’arbitre de la partie, contrôler la monnaie misée, avoir glisser des jokers dans le paquet de cartes, penser qu’ils ont 4 joueurs sur 5 à eux, mais ils ont oublié quelque chose : quand la chandelle sera éteinte, la partie sera finie! Forcer l’Europe, c’est de la mentalité de Far-West!
      Ce n’est pas l’esprit de Boston qui dirige l’Amérique et c’est dommage!


    • Borack Brr . Le 01 mars 2016 à 18h58
      Afficher/Masquer

      ” Un autre point de vue:
      Il est temps que l’Europe s’affirme et remette en place l’Union Européenne, dites européistes, ce qui ne peut se faire qu’avec tous les européens et en particulier la plus grande puissance d’Europe qui a ouvert la voie. ”

      …..Russie comprise .


      • Poirier-Robert Le 04 mars 2016 à 02h15
        Afficher/Masquer

        oui et surtout avec la Russie qui, elle, fait partie de l’Europe et non pas les USA qui cherchent à s’imposer… et qui feraient mieux de s’occuper de l’état de leurs états !!!


  2. Spectre Le 26 février 2016 à 03h22
    Afficher/Masquer

    Pauvre Guy Verhofstadt. Vladimir Poutine n’a pas le moindre besoin de lever le petit doigt pour attiser les partis “populistes” et “eurosceptiques” : vous le faites très bien tout seuls ! Votre mépris de caste, votre bêtise haineuse et votre intransigeance fanatique font de vous des panneaux publicitaires sur pattes pour les anti-européistes.

    Je me souviens encore de la seule et unique émission où j’ai eu l’occasion de tomber, par hasard, sur ce triste gus : https://www.youtube.com/watch?v=OhYgTngNlvU Un authentique festival, tous ses interlocuteurs n’en pouvaient plus… Si vous arrivez à supporter ce type sans avoir une furieuse envie de dégainer la machine à taloches, chapeau, vous êtes un maître zen !


    • Athena42 Le 26 février 2016 à 07h19
      Afficher/Masquer

      Merci pour la vidéo. C’est vrai, c’est un spécimen de têtes à claques assez remarquable.
      Il en est maintenant à dire, si je comprends bien, que si les partis qui ne lui plaisent pas montent en Europe, c’est de la faute de Poutine. Mais bien sûr.

      Remarquez, les arguments des pro UE sont habituellement de cet ordre, donc ce n’est pas si surprenant. Je me rappelle de Guigou disant dans un débat supposé sérieux:”L’Europe c’est bien car on est plus forts à plusieurs que tout seul”.

      Oui-Oui au pays de l’idéologie.


      • SQP Le 26 février 2016 à 10h52
        Afficher/Masquer

        Le comportement des plus européistes est assez proche de celui des religieux fanatiques.
        Ils ont leurs dogmes, leur cadre de pensée bien réduit, un prosélytisme effrayant, et une certaine forme de tyrannie intellectuelle envers ceux qui osent remettre en cause les fondements de leur croyance, leur foi en cette entité qui doit les sauver.

        L’européisme est (à envisager comme) une nouvelle (forme de) religion.


    • LBSSO Le 26 février 2016 à 08h17
      Afficher/Masquer

      “Triste gus” qui peut donner “une furieuse envie de dégainer la machine à taloches”.Quelle complexité et finesse d’analyse !

      G.Verhofstadt avait également attiré mon attention après avoir dénoncé la guerre en Irak (et oui !).
      Les choses se gâtèrent…..
      La loi (1993) de « compétence universelle » du juge belge fût étendue.
      Plaintes ,sur la base de cette loi en Belgique,contre:
      -participants au génocide rwandais,. F. Castro, S. Hussein, L. Gbagbo, H. Habré et A. Sharon. Et ce sera M. G. Bush Senior. M. C. Powell, également visé, a estimé que la loi posait un « sérieux problème », notamment du fait du siège de l’OTAN situé à Bruxelles.
      -contre le général américain T. Franks. Alors,le général R.Myers, avait estimé que la plainte pourrait avoir une incidence sur le lieu des réunions de l’OTAN.
      D. Rumsfeld, a qualifié les plaintes d’ « absurdes” et a subordonné la contribution américaine à la construction du nouveau siège de l’OTAN à Bruxelles à la garantie que la Belgique soit à nouveau « un lieu hospitalier “pour l’OTAN .

      2003:G.Verhofstadt rentre dans le rang.La première mesure du cabinet est d’abroger la loi de “compétence universelle” .Espérait-il faire déménager Camp Peary à Tremonde, sa ville natale ? Visiblement, il n’a pas renoncé.

      A une “envie furieuse de claques”,je préfère l’argumentation cordiale et la taloche du maçon, celle qui construit et embellit.


      • triari Le 26 février 2016 à 13h23
        Afficher/Masquer

        Il a eu beau faire ce qu’il a fait : on est très loin de ses prises de positions de 2002-2003…ne vous est-il pas venu à l’esprit qu’il ne s’agit rien de plus que d’hypocrisie politique ?

        Je me souviens que nos médias étaient nombreux à moquer et à dire la vérité sur la guerre en Irak voulue par Bush. Est-ce que ça doit les dédouaner du fait qu’aujourd’hui ils soutiennent des conflits aussi révoltants que ne l’a été l’Irak (viol diplomatique et militaire de la Libye, harcèlement de la Syrie, soutien sans faille aux nationaux socialistes ukrainiens) preuve au fond que les médias aboient dans la direction où on leur dit d’aboyer…un peu comme ce triste sire qui déshonore la Belgique ? Demander le tribunal de guerre contre Bush et soutenir l’ingérence de la CIA juste après, est-ce que ça ne mérite pas en effet quelques taloches ? S’ils ne voulait pas se faire voir, ils n’avait qu’à ne pas être aussi confus dans son raisonnement.


        • LBSSO Le 26 février 2016 à 18h31
          Afficher/Masquer

          Bonsoir triari,
          Certains commentaires tombés depuis 8h17 confirment ,j’en suis désolé ,mes craintes matinales.
          Observer attentivement,svp, le glissement des expressions utilisées au fur et à mesure que l’on descend dans les commentaires.

          Spectre:estime que” si on a pas envie de sortir la machine à galoches après écouté GV c’est qu’on est un maître zen”

          Vous:”il mérite en effet quelques taloches”

          Athena42:”spécimen de têtes à claques” ,Ce qui en langue française fait référence au physique et non aux opinions.
          Continuons la glissade….

          Gercol:”les aboiements du chiot”.Rien de tel que de ramener une personne à un animal pour justifier les coups.
          Plus bas encore…

          Caliban:”Qu’on l’envoie à Donesk défendre les accords de Minsk.
          Qu’on s’en débarrasse une bonne fois pour toute”. Une bonne fois pour toute ?!
          A Donesk où les balles fusent !

          Alors oui poster ou plussoir anonymement d’un clic pour une une claque ou une balle ,fusse-t-elle pour un chiot ,me scandalise.

          (PS concernant l’Irak bien sûr qu’il s’agit d’une posture de GV ,encore faut-il en saisir le pourquoi .D’autres ne l’ont pas fait .Alors pourquoi lui ,à ce moment politique ?Cela constituerait un commentaire intéressant ! Chercher, la réponse vous “viendra à l’esprit” 😉 )


          • triari Le 26 février 2016 à 20h11
            Afficher/Masquer

            Vous pouvez le défendre si vous voulez et estimer que nos anonymes propos enragés vous paraissent choquants…mais j’espère au moins que vous saurez mettre dans la balance ces quelques coups de gueule émis sur un blog et les prises de positions publiques d’un homme occupant un poste à responsabilité et qui seraient de nature à favoriser un climat de guerre entre les pays de l’UE et la Russie.

            Si vous ne voyez pas en quoi ce genre déclaration peut scandaliser ceux aimeraient ne pas avoir à subir les souffrances de ceux qui ont subit la bataille de Verdun, au moment où l’on fête le centenaire de celle-ci, j’en suis désolé pour vous.

            Et franchement, ce que vous avez sélectionné comme propos, ce sont loin d’être des menaces de mort. Je vous signale que ce type soutient quand-même ceux qui ont fait brûler vif des russophones dans la maison des syndicats de Odessa…rien que ça !


            • LBSSO Le 26 février 2016 à 22h29
              Afficher/Masquer

              -Où lisez-vous que je défends GV ?
              -Où est-ce que je parle de menaces de mort ? Pas moi.Vous ,en revanche,démontrez que le passage est possible verbalement.CQFD.Je suppute que certain(s) s’en réjouiraient.Nuance.
              -La violence se limite-t- elle à l’appel aux meurtres ou à leur réalisation?Le manque de respect peut conduire à la violence verbale .
              -N’y a-t-il que la posture de GV qui vous apparaît être “une posture” ?MM Mélanchon ,Guaino pris pour l’un dans ses contradictions et l’autre par ses accointances ne mériteraient-ils pas également vos sarcasmes?
              -Vous ne croyez pas que vos derniers arguments auraient pu être plus utiles à ceux qui ne connaissent pas GV.Efficace de démontrer plutôt qu’invectiver.Sinon c’est l’entre-soi ,d’une meute.
              -En ce moment,de plus en plus d’opinions vont dans l’autre sens (que celui de GV) .Cela est très significatif. et plus intéressant que “les têtes à claques”.Ex:
              http://www.ege.fr/index.php/actualites/evenements/item/conference-vision-strategique-et-militaire-france-russie-au-cercle-pouchkine.html
              http://www.politico.eu/article/why-the-arabs-dont-want-us-in-syria-mideast-conflict-oil-intervention/
              Certains posts passionnants n’ont même pas 15 likes parfois moins.Ce qui signifie que parmi les 200 de spectre très peu les ont appréciés ou lus.
              Je pense la même chose que vous de GV,mais “je m’en empêche”ces invectives….Un blog ou un stade de foot ?.


          • gercol Le 26 février 2016 à 21h27
            Afficher/Masquer

            Soyez donc scandalisé, peu me chaut.Je vous concéderai pourtant que de comparer un animal à un animal politique n’est pas très flatteur pour l’animal !


            • triari Le 27 février 2016 à 01h51
              Afficher/Masquer

              @ LBBSO

              (Où lisez-vous que je défends GV ?)

              Mettre sur un même pied d’égalité des appels à la guerre et les invectives légitimes contre ceux-ci, c’est, je suis désolé de vous le dire, faire le jeu de GV.

              Quand on reste neutre entre le loup et l’agneau, c’est que l’on prend parti pour le loup.

              Je vous le dis pour la dernière fois : il ne s’agit pas ici d’émettre des coups de gueule (d’ailleurs aucun n’est un appel au meurtre) à l’encontre d’une opinion comme une autre avec laquelle on ne serait pas d’accord, ce qui est exprimé par GV ici est la stratégie de l’un de ces décideurs eurocrates qui font tout ce qu’il faut pour qu’une 3ème guerre mondiale éclate. C’est tout … si pour vous cela devrait être traité avec tiédeur et propos aseptisés, tant mieux pour vous, mais il en est ici qui ne veulent pas crever comme en 14 et qui aimeraient bien le faire savoir.

              Un blog ou un salon de thé où l’on parle de la guerre comme on parle de la dernière chanteuse à la mode ?


    • Leens Le 26 février 2016 à 11h47
      Afficher/Masquer

      Et cet inénarrable Guy Verhofstadt ne vaut pas mieux que le ministre belge des affaires étrangères Didier Reynders qui encourageaient les jeunes à aller se battre en Syrie lorsqu’il a dit en avril 2013 “ces jeunes qui, peut-être par idéalisme, vont travailler dans l’humanitaire ou se battre aux côtés de l’armée syrienne de libération ; on leur construira peut-être un monument comme héros d’une révolution”.(http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_didier-reynders-veut-suivre-a-la-trace-les-belges-revenus-de-syrie?id=7981642).

      Si même les politiques belges et français encourageaient les candidats à la rébellion, la justice ne devrait-elle pas questionner ces politiciens sur leur rôle dans les attentats qui ont touché la Paris en novembre et perpétrés par ces petites frappes qui ont entendu le message de notre ministre qui annonçait un monument pour leurs belles actions en Syrie?


      • John V. Doe Le 26 février 2016 à 21h41
        Afficher/Masquer

        C’est même plus grave que ça : “Le ministre (Reynders) fait la différence entre ces personnes et celles combattant aux côtés du régime du président syrien Bachar al-Assad. Ces dernières devront “être envoyées devant la Cour pénale internationale”. Il fait aussi la distinction avec “ces jeunes qui, peut-être par idéalisme, vont travailler dans l’humanitaire ou se battre aux côtés de l’armée syrienne de libération ; on leur construira peut-être un monument comme héros d’une révolution”.”

        Combattez du coté du gouvernement légal, vous êtes un dangereux terroriste mais vous serez un héros si vous combattez du côté d’un groupe armé terroriste. On attend incessamment la canonisation des CCC belges et le prix Nobel pour les Brigades Rouges italiennes 😀


    • Non Croyant Le 26 février 2016 à 13h21
      Afficher/Masquer

      C’est vrai qu’il est insuportable,

      Mais quand il dit qu’il manque un marché européen et que ça serait bien, il n’est pas vraiment contredit. J’aurai aimé entendre que oui ça serait bien d’avoir accès a une seule législation pour toute l’europe mais que l’organisation actuelle de l’europe ne permet pas d’atteindre ces résultats parce qu’elle est organisée pour servir la soupe a quelques oligarques et pas aux citoyens européens.

      Par exemple, si je pouvais créer une EURL européenne qui paye des impôts européens, et qui est soumise a un droit social européen, avec des recours en justice européenne et que tout cela serait mis en place pour aider les citoyens européens, avec des systèmes simples rapides et efficaces, ça serait bien. Après libre à moi d’utiliser un système national ou le système européen.
      Je sais bien que c’est compliqué et qu’on peut trouver milles cas de conflits et de contradictions, mais justement ça serait le boulot de la commission européenne de régler ça.

      Mais ça c’est un rêve puisque tout est noyauté par les lobbys qui bloqueront toute organisation qui aiderait les citoyens au lieux des oligarques.


    • Vladimir K Le 26 février 2016 à 14h33
      Afficher/Masquer

      En effet ; Guy Verhofstadt a été tellement mauvais dans son propre pays qu’il a ouvert un boulevard aux nationalistes flamands – et ce alors que Poutine n’était pas président – et tout ça a débouché à la grave crise qu’a connue la Belgique avec une succession de gouvernements intérimaires.

      Donc en temps que champion de la déconstruction de pays, notre ami GV sait de quoi il parle.


    • philbrasov Le 26 février 2016 à 14h36
      Afficher/Masquer

      je viens de regarder cette video , impliquant , Melenchon, Guenot et verhofstadt…
      comme je le disais hier, ce type (verhofstadt) est vraiment la synthèse de tout ce qui compte de faux culs, mais de minables dangereux pour l’Europe..
      Alors que l’on massacre certains intervenants politiques français, d’être nuls en économie… ce type résume a lui seul l’incurie de ce monstre bruxellois a régler les problèmes européens..
      Il ne reve que de futilités, type Apple et face book,
      comme dit l’autre, on ne règle pas les problèmes avec ceux qui les créent…

      mais plus grave…. écoutez bien ce que dit verhofstadt, a la 19mn 02 secondes..
      ” c’est un peu facile de dire c’est l’économie, c’est les entreprises, c’est les PME, C’EST LES CITOYENS….qui exigent…. CE N’EST PAS VRAI…

      eh oui chers crisenautes… le citoyen dans l’Europe de verhofstadt, NE COMPTE PAS.


  3. Abemus Le 26 février 2016 à 03h26
    Afficher/Masquer

    Je suis tombé par terre, c’est la faute à Poutine
    Le nez dans le ruisseau, c’est la faute à Poutine
    Je ne suis pas notaire, c’est la faute à Poutine
    Je suis petit oiseau, c’est la faute à Poutine…

    la ritournelle des miserables.


    • jp Le 26 février 2016 à 04h31
      Afficher/Masquer

      ah poutine et son “régime” ! cette propagande devient de plus en plus lourde et grossière.
      C’est pour bientôt un titre “Poutine mange des enfants” ?

      écrit en 2014, encore et toujours d’actualité :

      “Du coup, la propagande a tout envahi, jusqu’à l’air qu’on respire. Le gouvernement d’Obama prend des sanctions contre le régime de Poutine : tout est dit ! D’un côté, Guantanamo, les assassinats par drones aux quatre coins du monde, la suspension des droits élémentaires et le permis de tuer sans procès ses propres citoyens — et, surtout, vingt-cinq ans de guerres coloniales calamiteuses, sales et ratées qui ont fait du Moyen-Orient, de la Bosnie à Kandahar, un enfer sur terre. De l’autre, une puissance qui essaie pas à pas de faire le ménage à ses propres frontières, celles justement dont on s’était engagé à ne jamais s’approcher. Votre gouvernement contre leur régime

      Qui parmi vous a lu “Russie-Occident, une guerre de mille ans : La russophobie de Charlemagne à la crise ukrainienne” de Guy Mettan ?

      ps : je débute en utilisation de balises HTLM


  4. natoistan Le 26 février 2016 à 03h32
    Afficher/Masquer

    Donc en résumé ses modèles:Soros et la CIA…génial.

    C’est la grossssssse panique chez les ‘démocrates’ de BXL.

    Faut dire que la (leur) fin est proche,c’est eux qui le disent en plus.

    “We Are Heading Into Anarchy”: Official Says EU Will “Completely Break Down In 10 Days”

    http://www.zerohedge.com/news/2016-02-25/we-are-heading-anarchy-official-says-eu-will-completely-break-down-10-days


    • Chris Le 26 février 2016 à 11h28
      Afficher/Masquer

      Parce que les Européistes s’imaginaient qu’en s’associant à la curée contre les pays musulmans, avec la hyène américaine comme chef de file, ils allaient décrocher le jackpot ?
      [modéré]. Ils n’ont pas pensé que leur beau Schengen pondu alors qu’ils salivaient à la perspective de marchés illimités et juteux par son différentiel économique, allait leur revenir dans les dents : les gens circulent… comme les marchandises et les capitaux.
      Et ces pauvres ères circulent encore plus vite quand on rase et compromet leurs moyens d’existence. CQFD
      Ils ont raisonné sur des critères du XIXe siècle, mais ces hors sol vénéneux ont oublié la géographie et l’immédiateté des moyens de communication qui ne s’appliquent pas qu’au commerce !
      Comme quoi, instruction n’est pas intelligence, hélas.

      [modération: Svp, quelque soit votre colère, évitez les noms d’oiseaux]


  5. pascale Le 26 février 2016 à 03h36
    Afficher/Masquer

    Sur le financement des partis nationalistes (pardon, des “idiot utiles de Poutine”) , c’est marrant, Foreign Policy fait la même demande que M. Verhofstaedt, la même semaine. Comme quoi les grands esprits se rencontrent.

    http://foreignpolicy.com/2016/02/23/why-europe-is-right-to-fear-putins-useful-idiots/?utm_content=buffercf067&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer


    • natoistan Le 26 février 2016 à 04h01
      Afficher/Masquer

      C’est une Ukrainienne…no comment.
      About Alina Polyakova

      Alina Polyakova, PhD, is deputy director of the Dinu Patriciu Eurasia Center at the Atlantic Council in Washington, DC.
      Ca doit expliquer beaucoup de choses.
      Je crois en fait que l’UE a signé son arrêt de mort en acceptant des pays du type Pologne et les trois petits pays Baltes qui se croient devenus le centre du monde.
      Ces gens sont des revanchards,s’il faut déclencher une guerre ils n’hésiteront pas une seule seconde(on voit leur soutien à l’Ukraine).Ces pays(un comble)ont des partis néo na zis très actifs à la ‘Kiev’.
      Les Russes qui y vivent encore(une belle minorité dans deux des trois pays Baltes)n’ont AUCUN droit,même pas le droit de vote.Ces pays sont des filiales des USA(encore plus que les nôtres).
      Souvent dirigés par des gens qui ont plus vécu et étudié aux USA que chez eux.
      Ils sont extrêmement dangereux pour la paix en Europe.
      Ils vont jusqu’à perdre énormément avec les sanctions mais ils s’en fichent,l’esprit revanchard est plus fort quitte à ruiner sa propre population.


      • Chris Le 26 février 2016 à 12h20
        Afficher/Masquer

        Vous avez raison. Quand les pays, membres fondateurs de l’Union Européenne, la quitteront, ne resteront plus que les ex-satellites soviétiques… dont l’humeur peut très vite changer selon les diktats US !
        L’alliance militaire des 28 membres de l’OTAN n’est rien d’autre que le pouvoir militaire US externalisé sous diverses mascarades européennes : en réalité c’est une occupation militaire de l’Europe par les États-Unis. Pour combien de temps ?
        Par sa politique communicationnelle pédagogique et son intervention efficace bien que mesurée en Syrie, Poutine -c’est vrai- grignote la molle Union Européenne. Il doit bien se marrer de les voir courir comme des poules devant le renard !
        Ce Guy Verhofstadt est dans de la vérité. Sa communication est juste grossière car elle reprend les arguments éventés des narratives servies depuis 2010. Mais pouvait-il étaler au grand jour les raisons des échecs de l’UE, sans se prendre les pieds dans le tapis ?


        • Perekop Le 26 février 2016 à 14h24
          Afficher/Masquer

          Chris, juste une remarque : je ne pense pas que Poutine “se marre bien”. Au contraire. Je suis certaine que, comme tant de Russes, il est fondamentalement consterné de voir les pays européens tombés si bas, dans la veulerie, le mensonge, le déni, qu’exprime cette succession de propos et décisions suicidaires. L’écroulement de l’Europe, travestie en Union européenne, cette Europe autrefois tant admirée et étudiée, qui va de pair avec celui du droit international, c’est pour la Russie une immense, une amère déception de chaque instant. Seulement voilà, le constat est dressé, Poutine en a pris acte, contraint et forcé.


          • Chris Le 26 février 2016 à 14h58
            Afficher/Masquer

            Je pense qu’avec la somme d’expériences vécues toutes plus terrifiantes et décevantes les unes que les autres, si cet homme veut garder son énergie pour avancer, il doit en rire et s’en gausser au sein de son cercle rapproché.
            Le rire fonctionnant comme une soupape.


  6. Osperato Le 26 février 2016 à 03h47
    Afficher/Masquer

    A relier effectivement avec cette déclaration hier du Général Philip Breedlove :
    « The US European Command (EUCOM) and NATO are prepared to “fight and win” against Russia “if necessary,” US Supreme Allied Commander Europe General Philip Breedlove said on Thursday. » http://sputniknews.com/military/20160225/1035347156/breedlove-nato-deterrence-russia.html

    Et quelques jours auparavant, l’interview de Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des affaires étrangères, par RT :
    « Ce à quoi nous assistons en ce moment, ce sont des mouvements tectoniques dans les relations et sur la scène internationales. Cela ne concerne pas qu’une région, qu’un continent, c’est un mouvement global, une redistribution des forces dans le monde. (…)
    La situation du Moyen-Orient et la montée du terrorisme, ne sont que des signes avant-coureurs de ce qui va arriver, qui nous montrent ce à quoi le monde va aboutir. […] Bien sûr, je ne veux pas jouer les Cassandre mais, comme je l’ai dit, ce ne sont que les premiers symptômes. »
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2016/02/25/maria-le-calendrier-des-mayas-et-lapocalypse/#more-37404


    • Eric83 Le 26 février 2016 à 09h04
      Afficher/Masquer

      L’interview de M. Zakharova est un contrepoint fort intéressant à la propagande anti-russe et anti-Poutine.

      La Russie observe autant que faire se peut le Droit International – n’en déplaise à G. Verhofstadt – à l’inverse des occidentaux, USA et UE en tête.

      La pression croissante des néocons occidentaux vise, à mon sens, à pousser la Russie et Poutine à la “faute”, c’est à dire à créer un prétexte qui permettra à ses néocons – dont G. V. fait partie – de faire passer l’horloge à 23 h 59.

      Tous les dangereux personnages occidentaux qui nous gouvernent savent – car c’est eux qui en ont créé les conditions – que l’effondrement financier et économique en cours depuis 2008 est en train de s’accélérer et ne semble pas pouvoir être inversé.

      Il ont donc trouvé leur bouc émissaire responsable et coupable de tous les maux de l’occident : la Russie et Poutine.


      • fouineur Le 28 février 2016 à 08h06
        Afficher/Masquer

        Constatons aussi que les attentats de l’EI en France, suivis d’un état d’urgence qui s’éternise, coïncident également avec cet effondrement économique prochain. Un hasard sans doute.


  7. natoistan Le 26 février 2016 à 04h09
    Afficher/Masquer

    Il est du parti Flamand équivalent aux Républicains on va dire(ex ump).
    Un peu genre Juppé en moins ‘diplomate’,mais sur le fond Juppé n’en pense pas moins.Il était à Bruxelles mardi pour donner une conférence à l’ULB,devant surtout un auditoire de Français expats(sa clientèle bcbg).
    Il a tenu à peu près le même discours,juste un peu plus soft..mais à peine.
    Coté européisme et atlantisme,Juppé est encore pire qu’Hollande et Sarko..et oui c’est possible.
    On lui doit la merveilleuse campagne de Libye.
    Durant son année sois disant sabbatique ou il donnait quelques rares cours à l’ENA à Montréal,il passait surtout les 3/4 du temps en ‘stage’ à Washington(pnr aériens à la clé comme preuve).


  8. Chevrier Michèle Le 26 février 2016 à 04h51
    Afficher/Masquer

    Je doute que l’Europe puisse remettre Poutine à sa place, c’est l’effet contraire qui va se produire, les financements de la Russie au Front National sont rageant pour le gouvernement Français, les sanctions qui ont été prises contre Poutine ce sont les agriculteurs qui en paie les frais, tout ce que le gouvernement fait contre “l’ours Poutine” lui retombe dessus, Hollande et sa clique ne font pas le poids, des minus contre un géant, Erdogan ce fouteur de m……… va se faire écraser.


    • Astatruc Le 26 février 2016 à 06h31
      Afficher/Masquer

      La Russie ne finance pas le fn, UNE BANQUE RUSSE LE FINANCE et:”Or, l’homme clef qui a permis que le prêt se concrétise est Alexandre Babakov, qui a deux caractéristiques dont Christine Ockrent ne parlera jamais : il est président d’un parti de Gauche, le Rodina, et il a une triple nationalité : russe, suédoise et… israélienne. On comprend alors que le tapage médiatique soit bien accueilli, et même amplifié, par Marine Le Pen qui peut ainsi éviter de parler de choses qui pourraient fâcher une partie de son électorat.”
      http://reseauinternational.net/marine-le-pen-epaulee-par-israel/

      Si une banque russe représente la fédération de Russie, moi, je mange mon chapeau.

      Le diable est dans les détails.


    • DUGUESCLIN Le 26 février 2016 à 08h07
      Afficher/Masquer

      A propos du financement du FN par la Russie, il me semble avoir compris que la seule banque qui a accepté de lui prêter à taux assez élevé est russe, face au refus des banques “démocratiques” de lui prêter, mais s’agit-il d’un financement à fond perdu comparable à celui des révolutions de couleur?
      Le mot financement est équivoque serait-il légal si ce n’est pas un prêt?. Quelqu’un a-t-il des infos?


      • Astatruc Le 26 février 2016 à 09h37
        Afficher/Masquer

        Votre propos est ambigü , qu’est-ce que vient faire “révolution de couleurs” ici?

        Les révolutions n’ont pas débuté par des prêts, elles ont débutées par la mise en place d’agitateurs, d’ong, les prêts sont venus ensuite pour les renforcer.
        Il est écrit ‘prêt”, une banque fait des prêts, cette banque russe n’échappe pas à la règle.


        • DUGUESCLIN Le 26 février 2016 à 10h36
          Afficher/Masquer

          Je parlais de financement, pas de prêts. Les révolutions de couleur ont été financés par l’intermédiaire des ONG l. On parle donc de financement en sous main. Le FN est-il financé en sous-main par des services russes, voilà la question.
          C’est le mot financement qui m’interpelle car il laisserait entendre que c’est le même cas que le financement des révolutions colorées selon la méthode américaine, mais côté russe cette fois. Nous sommes habitués à ce que les russes soient accusés de ce que font les américains. D’où ma question.
          Ceci dit je ne soupçonne pas le FN de fomenter une révolution colorée. Au contraire ce serait probablement l’inverse si le FN accèdait au pouvoir.
          Il n’y a pas d’ambiguité dans mon esprit.


          • latitude zero Le 26 février 2016 à 17h30
            Afficher/Masquer

            Les prêts au FN ont été consenti légalement par une société Chypriote sur fond Russe ainsi qu’à une banque privée Russe a un taux de 6% ( pas vraiment amical comme taux !)

            On voit les raccourcis à buts propagandistes très tentants qui ont été faits pour faire coup double, 1) Poutine finance les extrêmes droites Européennes, 2) Le FN se finance chez Poutine.

            Propagande ridicule car Si Poutine avait eu l’intention de peser sur les élections françaises, ça ne serait certainement pas passé par le biais de simples prêts bancaires au vu et au su de tous.

            Mais coté financements qu’on peut qualifier d’occultes, et non prêt bancaire, on pourrait évoquer si on ne frôlait pas le hors sujet, le financement du PS par nos grands amis « démocrates » du Qatar et de l’Arabie Saoudite, ou du financement de Sarkosy par son ex-ami Kadhafi, ou des rétro-commissions au Pakistan …
            La loi française interdit le financement de partis et de groupes politiques et/ou les financements des campagnes électorales par des états étrangers ou de personnes morales de droit étranger. Ce qui a poussé le PS a une résolution pour la création d’une commission d’enquête sur le financement du Front National.
            Quel résultat , à ma connaissance RIEN , et pour cause !

            (je précise ici que je ne suis pas en train de défendre le FN me situant politiquement exactement à l’inverse )


  9. caliban Le 26 février 2016 à 05h29
    Afficher/Masquer

    Qu’on lui tende un miroir et il verra la face hideuse du mensonge et de la guerre.

    Qu’on diffuse l’adresse de sa somptueuse villa payée par nos impôts et qu’on en fasse un squatte pour réfugiés.

    Qu’on l’envoie à Donesk défendre les accords de Minsk.

    Qu’on s’en débarrasse une bonne fois pour toute.


  10. Astatruc Le 26 février 2016 à 05h50
    Afficher/Masquer

    Jour après jour, nous assistons à une médiocrité qui n’en finit plus d’évoluer vers une bêtise malsaine, un étalage d’inculture incommensurable qui, il faut le dire, ne peut laisser au lecteur que le gout amer d’être pris pour un con.
    Ces gens là oublient que nous savons lire, cliquer sur des liens et nous faire notre propre opinion.

    Je peux même écrire aujourd’hui l’article qui sera écrit demain:

    Poutine s’est gratté le nez, signe si il en est de son agressivité et de sa détermination à nous écraser.Il a relevé son col, donc, il prépare les chars.Il s’est levé en mettant le pied droit d’abord, donc, il finance le fn .il a pris sa cuillère de la main droite, donc, il ment.Il porte une cravate à pois, donc, il a ruiné l’ue, il s’est mouché, donc il insulte l’ue, il a remonté sa manche:tous aux abris.
    🙂
    Bon, après, cette caste de maffieux participe à détourner, voler un max d’argent des poches des européens, ce mec là, c’est peut-être sa dixième piscine qu’il défend, faut le comprendre, on peut pas vivre sans plusieurs piscines.

    🙂


  11. Nerouev Le 26 février 2016 à 06h02
    Afficher/Masquer

    Que devient Frederica Mogherini, On la voyait très souvent au début et là plus personne en tant que chef de la diplomatie européenne. C’est quand-même grave une telle ingérence de Poutine pour notre sécurité, c’est avant tout elle que j’aimerais entendre, qu’a-t-elle de sérieux à nous dire ?


    • Pascal Le 26 février 2016 à 08h50
      Afficher/Masquer

      Elle dit la même chose.
      Et au passage a travaillé à la mise en place d’un programme de propagande anti-Poutine afin de contrer la “propagande russe” car l’UE perd (selon elle) la guerre de propagande (au moment de la crise ukrainienne).


      • Kiwixar Le 26 février 2016 à 09h30
        Afficher/Masquer

        “car l’UE perd (selon elle) la guerre de propagande”

        Ca, c’est intéressant. Je ne pense pas que l’UE ait un service de renseignement permettant de savoir l’opinion des Européens. Est-ce que l’UE finance des sondages? Ou bien sont-ce les services des dfférents pays (DCRI en France) qui moulinent tout ce qui passe sur les réseaux sociaux et les emails des Européens, afin d’en tirer tout un tas de stats sur ce que pensent les gens (exemple, jusqu’où aller dans le démantèlement du droit social avant qu’il y ait une révolte?), y compris la position vis-à-vis de la Russie?


        • Xyloglossie Le 26 février 2016 à 23h29
          Afficher/Masquer

          Ça existe, ça s’appelle l’eurobarometer:
          http://ec.europa.eu/COMMFrontOffice/PublicOpinion/


        • modération Le 28 février 2016 à 03h33
          Afficher/Masquer

          Il me semble que sur ce site vous trouverez le texte écrit à la sortie de cette réunion par l’UE et cette dame.
          Par ailleurs j’ai précisé : “selon elle” : ça a du vous échapper en lisant trop vite.

          Ce qui dérange (je suppose) c’est une partie de la population n’est pas dupe de l’intensité de la guerre médiatique, et internet aidant, ne croit plus en une partie des bobards propagés ici ou là (ou dans l’article qu’on commente par exemple).


      • Nerouev Le 26 février 2016 à 13h16
        Afficher/Masquer

        C’est donc bien une personne qui a changé son état d’esprit en entrant au sein de la direction européenne. Il doit donc y avoir des actions particulières qui font que …


  12. pagol Le 26 février 2016 à 06h06
    Afficher/Masquer

    Si Guy Verhofstadt se met lui aussi à montrer les dents, cela devient inquiétant (côté caricatural mis à part) dans la mesure où le discours belliqueux commence à se généraliser dans les loges européennes. L’offensive verbale occidentale à l’encontre de la Russie suinte la peur, voire même la panique. Les méthodes sanglantes de l’état islamique sont pourtant loin de provoquer une telle frénésie parmi les dignitaires du régime occidental. Curieux, non?
    Si au moins Guy Verhofstadt avait déjà fait preuve d’une mansuétude semblable dans le passé, on pourrait être rassuré. Hélas…


  13. Greco Le 26 février 2016 à 06h23
    Afficher/Masquer

    Mais qui est Guy Verhofstadt ?
    Premier Ministre Belge de 1999-2007
    Pendant qu’il était P.M, il a présidé le Sommet de chefs d’Etats ( de la CE), au Conseil Européenne, qui a conduit à la création de la réunion de la planification du Traité pour la préparation du Traité de la Constitution Européenne.
    -Le 2009 devient député du parlement européenne et est le chef de Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ALDE) et s’allier avec C.Bendit….
    -Je vous conseil de lire l’article : http://www.lesoir.be/913007/article/actualite/union-europeenne/2015-06-19/guy-verhofstadt-pointe-du-doigt-pour-potentiels-conflits-d-interets

    Il se déclare (rémunéré ) comme membre de 7 conseils d’administration et comités commevdirecteur, qui lui rapportent tous ensemble un minimum de 12.003 euros brut par mois, incluant deux grandes compagnies belges. Il est fan de l’industrie maritime.
    -En octobre 2014, Transparency International publiait son propre rapport sur le sujet, qui identifiait déjà Guy Verhofstadt comme étant parmi les 12 eurodéputés qui gagnaient le plus de revenus .
    Et voila,aujourd’hui le 28/2, il présente son livre « La maladie Européenne et la renaissance de l’idéal Européenne”…
    http://www.skai.gr/news/culture/article/308159/o-guy-verhofstadt-mila-stin-athina-gia-tin-astheneia-tis-europis/


    • Astatruc Le 26 février 2016 à 09h52
      Afficher/Masquer

      Guy Verhofstad surnommé ‘Baby-Thatcher” dans sa jeunesse…..


  14. natoistan Le 26 février 2016 à 06h29
    Afficher/Masquer

    Après le Boston Globe un autre article Mainstream dans Politico dit la vérité sur la Syrie…un article écrit pas par n’importe qui du reste..

    Why the Arabs don’t want us in Syria

    They don’t hate ‘our freedoms.’ They hate that we’ve betrayed our ideals in their own countries — for oil. par Robert F. Kennedy, Jr

    http://www.politico.eu/article/why-the-arabs-dont-want-us-in-syria-mideast-conflict-oil-intervention/

    Rappel:
    https://www.bostonglobe.com/opinion/2016/02/18/the-media-are-misleading-public-syria/8YB75otYirPzUCnlwaVtcK/story.html


  15. Renaud 2 Le 26 février 2016 à 06h33
    Afficher/Masquer

    Pépite. Ah oui quand même. On ne se cache même plus. On demande directement l’aide de la CIA et d’Erdogan, parrain du terrorisme international. Est-ce que des gens prennent ce discours au sérieux ? Qu’en pensent les lecteurs des Échos ?


  16. Astatruc Le 26 février 2016 à 06h33
    Afficher/Masquer

    L-ue et ses affidés me fait de plus en plus penser au peuple amérindien qui a cru pouvoir négocier avec les usa et qui a subit un génocide.
    On remerciera tous ces journalistes de contribuer à notre destruction finale.Destruction qui enrichira les usa, une fois de plus…..


    • Chris Le 26 février 2016 à 15h23
      Afficher/Masquer

      Puisque vous parlez des USA, je profite de l’occasion pour mettre un lien sur un éditorial en date du 23 février 2016, d’un descendant d’une lignée de politiciens US, dont deux, président et ministre, furent abattus comme des chiens et les suivants tenus en laisse.
      Il s’agit de Robert Kennedy Junior qui saisit le prétexte de la Syrie pour remettre les pendules à l’heure :
      http://www.politico.eu/article/why-the-arabs-dont-want-us-in-syria-mideast-conflict-oil-intervention/

      Ils ne détestent pas «nos libertés». Ils détestent que nous ayons trahi nos idéaux dans leur propre pays – pour le pétrole…
      …Les seuls gagnants ont été les entrepreneurs militaires et les compagnies pétrolières qui ont empoché des profits historiques, les agences de renseignement qui ont grandi de façon exponentielle au pouvoir et d’influence au détriment de nos libertés et les djihadistes qui ont utilisé invariablement nos interventions comme outil de recrutement plus efficace. Nous avons compromis nos valeurs, massacré notre propre jeunesse, tué des centaines de milliers de personnes innocentes, subverti notre idéalisme et dilapidé nos trésors nationaux dans des aventures infructueuses et coûteuses à l’étranger.
      Dans ce processus, nous avons aidé nos pires ennemis et transformé l’Amérique, autrefois phare du monde libre, en état de surveillance et en paria moral international”

      Un Kennedy s’adonnant à la réinformation, un complotiste ?! Décidément, on vit une époque formidable. A lire dans son entier : il s’appuie sur des faits historiques.


  17. Justinos Le 26 février 2016 à 06h50
    Afficher/Masquer

    Un tel article est plutôt réjouissant car il témoigne en effet d’une panique et d’une candeur certaine à dévoiler si nettement la soumission la plus serve à l’atlantisme. S’imaginer que l’Europe ait le pouvoir d’augmenter ses sanctions punitives au risque de coûteuses rétorsions est naïf. Je ne crois pas que l’Europe ait la force morale de jouer ce jeu. D’autant que les E.-U. sont de plus en plus un “tigre en papier”. Le pragmatisme américain pourrait d’ailleurs les conduire à renoncer aux rodomontades, devraient-ils mettre en avant leur prétendu “leadership”. On les voit bien négocier avec les Russes en Syrie. Et ceux-ci ne proposent que des relations raisonnables entre partenaires. Les Russes ont moins de richesses, mais la force morale et l’intelligence des situations quand nous sommes aveuglés, à commencer pour nos propres intérêts.
    En attendant que ceux-là même qui mettent le chaos partout accusent la Russie de causer la crise migratoire, c’est presque de la poésie !


    • Nico 13 Le 26 février 2016 à 14h49
      Afficher/Masquer

      Je pense également que tous ces gens là (ie pro-UE et atlantiste) paniquent et qu’il faudrait peu de choses pour que ça explose.
      Alors pour éviter le naufrage, ils inventent une menace.

      Ce qui est marrant dans l’histoire, c’est qu’ils se mettent a plusieurs pour cracher le même fiel sur la Russie.
      Mais si c’est vrai, pourquoi le font-ils tous en même temps ?
      C’est le signe que ça tangue vraiment a bord du bateau UE.

      Mais bon, comme d’hab, vu que ces gens sont parfaits, rien n’est de leurs fautes.
      Il faut vraiment être un abruti pour croire que ce machin là pouvait marcher sur le long terme en voulant régulièrement intégrer toujours plus de pays avec des économies différentes.

      Il veut que l’UE oeuvre aux côtés de la Turquie ?
      Mais il est au courant que Erdogan mène une politique nationaliste dans son pays ?
      Sans compter que les entreprises turques achètent du pétrole mais aussi du coton de contrebande.
      C’est aussi un état qui ne reconnaît pas le génocide arménien et qui maltraite les kurdes.
      Alors si ce sont les valeurs de l’UE, autant que ce truc explose une bonne fois pour toute.


  18. bluetonga Le 26 février 2016 à 07h09
    Afficher/Masquer

    J’ai beaucoup aimé l’image de “l’ours russe (qui) ronge la porte du continent européen”. Ce genre d’envolée lyrique fait immédiatement penser à l’histoire des trois petits cochons et suscite immédiatement deux réflexions. D’une part, la maison européenne que Guytou et ses amis ont voulu construire était plutôt faite de paille que de briques, constat qui ne laisse pas de les paniquer aujourd’hui. D’autre part, de telles images en disent long sur le niveau de rhétorique de nos élites : contes de fées pour les petits enfants, avec des ogres et des gentils. Pour croire les néoconneries, il ne faut pas avoir plus de quatre ans d’âge mental.
    “La parole du président russe n’a aucune valeur”. Justement, c’est là que le bât blesse : il semble bien que oui, et c’est pour ça qu’il est pris au sérieux. Par contre, les babillages de ta clique de clowns, Guytou, sont sans intérêt. Tu as le déshonneur, épargne-toi le ridicule.


  19. sissa Le 26 février 2016 à 07h56
    Afficher/Masquer

    En plus, vous avez vu comme il fait froid ce matin?
    Encore un coup de l’affreux Poutine, le nouvel Hitler…


  20. Daniel Le 26 février 2016 à 08h09
    Afficher/Masquer

    Le point positif de cet article est qu il est cohérent entre son fond et sa forme. Une analyse complètement axée sur l’idéologie europeiste dominante, et un style digne d’un lycéen pré-pubère.


  21. ANNA Le 26 février 2016 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Selon les dernières révélations du “Monde” la France, secrètement, participe aux opérations “secrètes” en Libye !
    Je ne savais pas qu’a l’ONU on a voté une résolution pour ça !
    Je ne savais pas que Poutine n’avait pas le droit de faire la même chose en Ukraine, et sous le même prétexte…

    Ah, la loi internationale !
    Quand on la tord dans le sens que l’on veut, cela vous retombe forcement sur la gueule…


    • Astatruc Le 26 février 2016 à 09h55
      Afficher/Masquer

      A propos de la France:

      https://francais.rt.com/international/16267-parlement-eu-adopte-resolution-appelant

      Comment va t-elle faire?trouver d’autres acheteurs?

      La Turquie?

      Je dis ça….


    • Renaud 2 Le 26 février 2016 à 10h00
      Afficher/Masquer

      Vous faites bien de parler de la Lybie. Une nouvelle guerre se met en route, c’est sur l’agenda. Que la France y participe n’est guère étonnant malheureusement…


  22. gercol Le 26 février 2016 à 08h44
    Afficher/Masquer

    J’entends malgré tout beaucoup de gens favorables aux vues atlantistes. Il ne faut pas se leurrer, les aboiements du chiot Verhofstadt font partie du forcing propagandiste devant nous convaincre qu’il faiut faire la guerre à Poutine. Mais la question que je me pose, c’est de l’influence des réseaux sociaux, de la proportion des gens refusant ce matraquage médiatique. En cas de crise majeur, genre ultimatum à la con perpétré par les auto élus de Bruxelles, qu’elle serait vraiment la réaction des populations ? Serait-ce un moutonnage de masse, genre circonscription, tiens prend ton fusil et va rejoindre ton unité de chair à canon. Saurons nous être assez mûrs et suffisamment nombreux, pour leur dire : “allez vous faire foutre, et comme vous si êtes si grassement bien payés pour n’avoir jamais rien foutu à part brader l’Europe aux connaricains, et bien donc, allez y vous même remettre Poutine à sa place. Pour nous peuples, Poutine est bien à sa place et pour paraphraser le minutes Fabius, ” il fait du bon boulot” lui !


    • Reality Le 26 février 2016 à 09h41
      Afficher/Masquer

      Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est la peur qui habite bon nombre de concitoyens. Les sentiments pacifistes dominent, la castration idéologique par manque de confrontations et à avoir épouser trop longtemps “l’homo festivus”. Même en cas de mobilisation, ils feront de bien piètres soldats, sans idéal et sans but. Sans compter sur ceux qui feront défection, planqués chez la grand-tante en campagne.


      • Astatruc Le 26 février 2016 à 09h57
        Afficher/Masquer

        je vous rejoins Gércol,

        et hélas, je pense que nous, ceux qui les préviennent depuis longtemps seront les premières victimes, c’est psychologique, ils nous en voudront de ne pas les avoir forcés à nous croire…..et à les sauver malgré eux puisqu’on savait….


    • games Le 26 février 2016 à 17h59
      Afficher/Masquer

      La réponse nous la connaissons: aout 14,Rosa luxembourg , Jaures ou la drôle de guerre …
      Pour l’élite: Gagnant, gagnant..


    • natoistan Le 27 février 2016 à 00h55
      Afficher/Masquer

      Souvenez-vous des années 30,au Medef et chez les bobos de l’époque c”était:”plutôt hit ler que le front populaire”…

      Le nouveau code du travail c’est quoi?C’est la destruction du programme du CNR qui a suivi la guerre et qui avait pour but de rétablir une certaine égalité après tant de sacrifices et de destruction pour les beaux yeux des banques(deja en faillite,une habitude chez elles).

      Rappel pour les jeunes:

      https://youtu.be/vrA9zvqXW-I


  23. Justinos Le 26 février 2016 à 08h46
    Afficher/Masquer

    Une manière de déconsidérer Poutine est de le qualifier toujours de “maître du Kremlin”. Pour faire réfléchir sur le procédé, je propose de toujours appeler Obama de “maître de la Maison blanche” et Hollande de “maître de l’Elysée”… même si ce dernier ne maîtrise à peu près rien.


    • Henri Tanson Le 26 février 2016 à 09h48
      Afficher/Masquer

      En ce moment, aucun média ne peut parler de Donald Trump sans faire précéder son nom de qualificatifs désobligeants…
      C’est une technique.
      Ça passait inaperçu à une époque où c’était réservé à quelques personnes; là, ça a fini par se voir…
      Et ça aurait l’effet inverse d’ailleurs, comme si avoir tous les médias contre soi donnait une valeur à son discours !
      Merci les merdias ! Ils décodent pour nous….
      🙂


      • Chris Le 26 février 2016 à 15h30
        Afficher/Masquer

        Nos médias sont passés de l’information à l’invective.


    • latitude zero Le 26 février 2016 à 18h09
      Afficher/Masquer

      Ca fait partie des éléments de langage de la propagande atlantiste , à usage des politiciens et journalistes de l’auto proclamée “communauté internationale” , c’est à dire en gros aux occidentaux et leurs quelques alliés soumis. ( ceux à qui ils ont “tordu le bras”)
      Tout bon journaliste aux ordres se doit de parsemer ses textes de ces éléments de langage au risque de se faire remarquer ( pas bon pour la suite de sa carrière)

      Prenons le mot “régime” par exemple, tout gouvernement qui se voit qualifié d’un jour sur l’autre de régime , régime de ceci régime de cela , a du souci à se faire, les emmerdes commencent !


  24. FracoisG Le 26 février 2016 à 08h47
    Afficher/Masquer

    Verhofstad ne vaut pas mieux qu’un prédicateur islamiste.
    Sa propre idée du bien et celle de sa clique élevée au niveau d’une religion.
    Détruire tout ceux qui pensent autrement. Prosélytisme, intégrisme, radicalisme européiste. Les plus dangereux terroristes d’aujourd’hui portent veston cravate et sont fonctionnaires à l’UE.


  25. Homère d'Allore Le 26 février 2016 à 08h48
    Afficher/Masquer

    On se désole, à raison, du degré de soumission que la classe politique française manifeste vis à vis des puissances de l’argent.

    Mais c’est encore pire en Belgique !

    Les ouvrages de Geoffry Geuens , spécialiste des réseaux en question,en témoignent.

    https://lectures.revues.org/7909

    En fouillant un peu sur la Toile, on trouve d’ailleurs cet étonnant article co-écrit par Quatremer (!) en 2003 s’appuyant sur le travail de Geuens !

    http://www.liberation.fr/futurs/2003/08/05/messes-basses-entre-maitres-du-monde_441431


  26. Günter Schlüter Le 26 février 2016 à 08h49
    Afficher/Masquer

    Y aurait-il un psychiatre par ici qui puisse m’expliquer le type de psychopathologie dont souffre ce parlamentable européen?

    Je décerne certe très bien le profond déni de réalité et l’aggressivité non contenu du sujet mais je n’arrive pas à mettre un nom sur ce phénomène.


    • Reality Le 26 février 2016 à 09h59
      Afficher/Masquer

      “know your ennemy”
      Je me refuse aux analyses médicales parce qu’elles cantonnent l’ennemi.
      Je me projette dans l’esprit du camp du bien et cela pourrait donner cela :
      “La raison humaine est plus forte que les éléments. L’histoire nous démontre que l’homme, par essence, est mauvais. Il faut combattre de toute son âme sa nature malveillante qui nous a amené guerre, esclavage,… Nous devons instaurer l’homme nouveau épris d’amour, de liberté et de paix. C’est une évidence philosophique qui ne peut souffrir aucune contestation.”
      Ces gens sont des John Lennon perpétuels, bloqués dans l’adolescence et l’utopie, somme toute, un peu Christique.
      Ils oublient que la Nature, n’est que la résultante de conflits et de rapports de force (anti cyclone contre dépression, gravitation contre résistance de la croute terrestre,…) et que tout à un prix.
      Ils s’opposeront de toutes leurs forces à ceux qui nient leur utopie, oubliant par là même l’essence de leur idéologie pacifiste. Un florilège des contradictions humaines.


    • Astatruc Le 26 février 2016 à 10h01
      Afficher/Masquer

      Günter, j’ai une petite hypothèse, “lobotomisé volontaire”???


    • Alae Le 26 février 2016 à 11h23
      Afficher/Masquer

      à Günter Schlüter, la pathologie en question ressemble à un mélange de narcissisme, de bêtise crasse et de vénalité. Je copie-colle le diagnostic à mon sens très juste qu’en a donné Kiwixar hier (Le 25 février 2016 à 09h13)
      http://www.les-crises.fr/pourquoi-il-ne-faut-pas-negocier-avec-la-russie-de-poutine-par-nicolas-tenzer-sciences-po/#comments

      “Les hauts-serviteurs (ou hauts-kollabos) de ce genre ont un biais cognitif : ils se croient intelligents et ils croient qu’ils sont bien payés (par rapport au reste du populo qu’ils méprisent) parce qu’ils sont talentueux. Ils sont faciles à recruter pour un service d’un pays étranger (exemple les US) : pas besoin de les payer, il suffit de les flatter. Et en plus ils font rire.”


  27. gercol Le 26 février 2016 à 09h06
    Afficher/Masquer

    J’entends malgré tout beaucoup de gens favorables aux vues atlantistes. Il ne faut pas se leurrer, les aboiements du chiot Verhofstadt font partie du forcing propagandiste devant nous convaincre qu’il faut faire la guerre à Poutine. Mais la question que je me pose, c’est de l’influence des réseaux sociaux, de la proportion des gens refusant ce matraquage médiatique. En cas de crise majeur, genre ultimatum à la con perpétré par les auto élus de Bruxelles, quelle serait vraiment la réaction des populations ? Serait-ce un “moutonnage” de masse, genre conscription :” tiens prend ton fusil et va rejoindre ton unité de chair à canon”. Saurons nous être assez mûrs et suffisamment nombreux, pour leur dire : “allez vous faire foutre, et comme vous si êtes si grassement bien payés pour n’avoir jamais rien foutu à part brader l’Europe aux connaricains, et bien donc, allez y vous même remettre Poutine à sa place ? Pour nous peuples, Poutine est bien à sa place et pour paraphraser le minus Fabius, ” il fait du bon boulot” lui !


  28. thibault Le 26 février 2016 à 09h17
    Afficher/Masquer

    “`Je n’ai pas le temps de vérifier, mais il faudra qu’on m’explique depuis quand un type bombardé au sol peut savoir qui l’a bombardé – j’aurais pensé que des AWACS ou satellites auraient pu fournir des informations fiables, mais je pense (et comme pour le MH17) qu’au XXIe siècle, on va finir par demander à tout le monde de mettre une webcam à sa fenêtre, les militaires n’ayant a priori jamais les moyens de savoir quoi que ce soit.“`

    ==> la reponse est assez simple au final. D’ou viens la connaissance/croyance que tout ce suivi est possible ? Pour ma part je repondrais le cinema et les series americaines…
    ==> cela ne veut pas dire que cela n existe pas, mais il y a une difference entre un appui fort sur une operation et une omnipresence.


    • toff de aix Le 26 février 2016 à 11h58
      Afficher/Masquer

      Parce que vous pensez que dans la région, avec ce qui se passe à l’heure actuelle, il n’y a pas un paquet d’yeux de toutes sortes braqués sur le moindre km carré de terrain ?

      C’est d’autant plus louche, ces affirmations comme quoi les bombardements sont d’origine russe ou syrienne, car la technologie russe actuelle brouille une large zone et empêche tous ces “yeux”, justement, de voir correctement. Donc, seuls les russes sont les maîtres du jeu sur cette zone à l’heure actuelle et eux seuls, pourraient éventuellement donner des preuves des mensonges americano-otanesques.


  29. dgrfv Le 26 février 2016 à 10h01
    Afficher/Masquer

    [Modération : Veuillez développer en une phrase ou deux le sujet des liens que vous donnez, afin de rendre plus aisée pour tous la lecture des commentaires. Merci.]
    Pour info
    http://www.cumuleo.be/mandataire/11351-guy-verhofstadt.php


  30. christian gedeon Le 26 février 2016 à 10h04
    Afficher/Masquer

    J’ai adoré “l’ours russe qui ronge la porte de l’Europe “… à mourir de rire. mais ils mettent quoi dans leurs frites en Belgique en ce moment? Vite contactons Avaaz pour faire une pétition contre les frites hallucinogènes! Ce triste sire n’a pas encore compris que les citoyens des nations européennes n’ont pas envie de devenir des choses fongibles,et entendent bien récupérer leur souveraineté. Va falloir s’y faire,cher ménapien.


  31. TANAZACQ Le 26 février 2016 à 10h12
    Afficher/Masquer

    Comme c’est magnifique !
    [Modéré]
    Merci d’avoir transmis ce morceau de bravoure.
    Mais comme il faut toujours laisser le bénéfice du doute,
    il y a peut-être eu de nombreux problèmes de traduction
    qui ont terni la pensée de son auteur.


  32. bourdeaux Le 26 février 2016 à 10h13
    Afficher/Masquer

    Dès le premier paragraphe, tout l’arsenal de l’ « argumentaire » est mis au jour :
    « L’aventurisme en Ukraine » : quand on se remémore le déroulé des évènements, la commissure des lèvres nous titille
    « L’obstructionnisme dans la politique européenne en soutenant les partis populistes et eurosceptiques »: à supposer que cela soit vrai, c’est juste une méthode civilisée pour défendre ses intérêts, mais il est vrai que tout le monde ne peut pas le faire avec la même finesse que celle dont on fait preuve, par exemple pour faire prévaloir nos points de vue en Afrique en achetant des dictateurs…
    « Attiser le conflit au moyen orient » : Ne nommons surtout pas ceux qui l’ont déclenché, ce conflit, hein ? notre chef des armées en scooter, notre diplomate-au-sang-contaminé, nos grands amis pétro-monarques, etc…
    « La propagation du nationalisme par le financement des partis d’extrême-droite »: là c’est le ponpon ! Les premiers à faire du nationalisme en ce moment, ce sont les dingues et les boutefeux bruxellois. Comme quoi on peut faire du nationalisme sans nation.


  33. Vadim de Chevreuse Le 26 février 2016 à 10h46
    Afficher/Masquer

    Oui, en effet, c’est de la pacotille de qualité exceptionnelle, on n’en voit pas souvent d’un tel niveau. Sur le fond des choses: il serait salutaire si l’Europe pouvait objectivement faire porter ses maux à Poutine. Le grand souci est que ces problèmes sont soit innés, soit engendrés par ses prores politiques imbéciles. Or, en effet, on ne peut mener de politique saine et raisonnable, lolrsque on est fortement endetté et on continue à vivre au credit. On n’est plus sur les rails de la vertu, mais sur le chemin de l’enfer, épris de panique. Enfin, comme dit un proverbe russe, “un mauvais danceur – toute chose le gêne”. Si vous voyez de quoi il s’agit. L’Europe est un mauvais danceur.


  34. Lt Anderson Le 26 février 2016 à 10h49
    Afficher/Masquer

    Rassurez-moi, c’est une parodie cet article? Genre une fusion Les Echos – Le Gofari.
    J’ai bien ri en tout cas.


  35. Lysbeth Lévy Le 26 février 2016 à 11h22
    Afficher/Masquer

    Braves gens ? Fumez c’est du “belge” …Plus on attaque Poutine, du moins l’élite politique de nos “démocraties” (ironique !) Celle qui ne cesse de voler dans la caisse, passer des lois anti-sociales, trahissent leur mandat populaire, se fiche du peuple tous les jours que D.ieu fait, plus “il” a du succès.
    Et bien Poutine continuera a les emmerder a faire “son travail”, celui qu’il a su faire le mieux une bonne partie de sa vie : résister, tenir, survivre et ne pas céder à l’émotion qui fait perdre la raison.
    Oui c’est un jeu malsain de l’Occident brutal et dominateur, colonisateur et colonial dans “son esprit” ! La Russie, comme la Chine, et tous ces pays qui ne veulent pas entrer dans le “système” de la dette, du pouvoir unilatéral, représentent combien d’habitants même si le PIB de ces pays ne semble pas intéresser quiconque ??

    L’Europe, les Usa, pays coloniaux orgueilleux veulent tout et tout de suite, a coups de canonnière comme au bon vieux temps du XIX siècle !


    • christian gedeon Le 26 février 2016 à 18h48
      Afficher/Masquer

      Chère Lysbeth,la Chine est ,oh combien,en plein dans ce système,et a même dopé le système en quelque sorte. Et en Occident (quelle horrreur) beaucoup sont vent debout contre cette triste évolution depuis quarante ans. Vous restez hélas figée dans un discours anti colonialiste,sans bien vous rendre compte que l’ultralibéralisme est PARTOUT…Tiens Je suis partout,çà vous parle je crois…l’ultralibéralisme,c’est çà…ni occidental,ni oriental,ni eskimo ni pygmée…il est partout… et s’adapte à tout…tant qu’on restera dans le langage du XXième siècle,on n’avancera pas d’un pouce,ni même d’un cheveu…’l’ultralibéralisme c’est la guerre de tous contre tous,dedans et dehors…il n’y a plus ni nations,ni races (pardon ethnies),ni couleur,ni religion pour l’ultralibéralisme,mais une seule et unique soif de pouvoir et domination ^protéiforme et adaptable…un virus sans cesse mutant. Qu ‘on se le dise!


      • Lysbeth Lévy Le 26 février 2016 à 19h39
        Afficher/Masquer

        Cher Christian, je sais bien que la Chine fait partie du système, et “vous”, restez vous figé dans votre “pro-colonialisme” ?

        A ce que je sache jamais un avion soudanais, congolais, nord africain n’a bombardé un pays européen non ? Ce sont toujours les pays du nord “européens”, “anglo-saxon”, qui continuent à exploiter les pays du sud, tout de même cher Christian ? AFRICOM ça vous dit quelque chose ?

        Et le pillage des richesses des pays anciennement colonisés “officiellement” le sont encore “officieusement”, exemple dans l’actuel Congo les cies qui exploitent le sous-sol et font travailler, hommes, femmes, enfants comme des esclaves : http://www.un.org/fr/documents/view_doc.asp?symbol=S%2F2002%2F1146%2Fadd.1 page 5 ! Second rapport : http://www.un.org/fr/documents/view_doc.asp?symbol=S%2F2002%2F1146

        Patrick Mbeko, Pierre Péan, Boniface Musuvali, ,Cynthia Mac Kinney, et quelques journalistes vraiment indépendants alertent en vain :
        On en est à près de 9 a 12 millions de morts mais on ne saura tout que dans 20 ans ?
        http://toutsurlachine.blogspot.fr/2010/11/enquete-qui-profite-le-carnage-pierre.html

        Je sais que de dire comme vous le faites “le colonialisme est obsolète” permet souvent un “racisme décomplexé”, mais dans la réalité, le “colonialisme” découlant du “racisme” existe bel et bien et il fait des millions de morts dont on ne parle pas .http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/rd-congo-le-massacre..

        .Cordialement


      • Astatruc Le 26 février 2016 à 20h23
        Afficher/Masquer

        Non, l’ultra libéralisme ne s’adapte pas à tout, il tord le bras de celui qui refuse de s’adapter à lui.
        Très différent.
        C’est du terrorisme si on veut appeler un chat un chat.
        Cordialement.


  36. line Le 26 février 2016 à 11h23
    Afficher/Masquer

    charge coordonnée (selon les termes d’Olivier) au niveau européen.

    À lire ici, dans la version internationale en anglais du “Spiegel”, l’hebdo “de référence” en Allemagne. L’article est paru en allemand dans le numéro dans le numéro 8 du 20/02/2016.
    http://www.spiegel.de/international/world/why-the-west-must-stand-up-against-russian-aggression-a-1078662.html

    Le titre et le chapeau : Opinion: Standing Up To Putin’s Aggression – Russia is only as strong as the West is weak. Europe and the United States have no answer to Putin’s aggressive approach in Syria and elsewhere because they themselves lack a clear strategy.

    En français – Opinion : résistons à l’agression de Poutine – La Russie est seulement aussi forte que l’Ouest est affaibli. L’Europe et les États-unis n’ont aucune réponse à apporter à l’approche agressive de Poutine en Syrie et ailleurs car ils manquent eux-mêmes d’une stratégie claire.


    • natoistan Le 27 février 2016 à 01h10
      Afficher/Masquer

      La guerre de 14-18 a débuté comme ça,une suite de déclarations de plus en plus folles et personne ne veut perdre la face,pour divers motifs.Sarajevo ne fut que la conclusion d’une lente montée en puissance de la propagande.
      Voir les conférences de Guillemin sur youtube sur le sujet et aussi le bouqin de Chevènement.


  37. Louis Robert Le 26 février 2016 à 11h25
    Afficher/Masquer

    On le voit, une telle perte de contact avec la réalité entraîne un détournement du discours. De la comédie légère, nous passons bientôt à la farce. Cela explique que depuis un certain temps, on constate que dans les médias russes de tels propos ne cessent d’amuser et de faire éclater de rire: articles moqueurs, dessins, caricatures et vidéos se sont multipliés… L’annonce de “nouvelles” invraisemblables impliquant la Russie et les Russes à la cote.

    Or derrière cette retenue joyeuse et bon enfant, l’exaspération lentement se fait jour face à notre folie et la colère monte. N’attendons pas qu’elle éclate. Nous nous repentirions de la voir, une fois encore, si terrible. Poussé à bout, le sentiment d’injustice chez qui est dans son bon droit devient rapidement irrésistible. Un Joukov l’a bien montré, plusieurs fois plutôt qu’une.

    Si c’est la guerre que nous voulons, nous l’aurons.


  38. social21eme Le 26 février 2016 à 11h38
    Afficher/Masquer

    Je crois que la, il faut ouvrir la boite a gifles !!!!


  39. toff de aix Le 26 février 2016 à 11h52
    Afficher/Masquer

    “il est temps que l’Europe (..) tire parti de sa puissance économique”.

    Ahahahhahah. Ah.


  40. Guerri Le 26 février 2016 à 12h23
    Afficher/Masquer

    Un article fameux de désinformation par l’inversion totale de réalité. ça sent ” les échos d’une bête à l’agonie ” 🙂
    Guy Machin est plus inquiet de ce qui selon lui, est susceptible d’exacerber les crises en Europe que les causes de ces crises. Une inversion bien pratique qui installe comme responsable à la place des vrais causes, ce qui selon son seul jugement, pourrait profiter des conséquences, c’est à dire La Russie. 🙂 Cocasse : La Russie, cause unique de tout ! avec les nationalismes, l’expansionnisme Russe ( lol ! et l’expansionnisme US au travers du Mondialisme et de l’OTAN ?), le Chaos régional en Syrie dont tout laisse entendre chez ce triste Sire , que c’est depuis que la Russie y met le nez :))) adieu, vache veaux Irak, Lybie, Afghanistan … non, rien ne s’est passé au proche et moyen orient si ce n’est depuis que Poutine est rentré dans le jeu. On peut comprendre que l’intervention Russe pour cesser là bas les trafics en tout genre, exacerbés par les groupuscules terroristes armés, entrainés, financés par L’arabie Saoudite, le Qatar, Israel, La Turquie, les USA et l’UE avec en premiere ligne la France ( qui va jusqu’à trouver qu’Al Nostra y fait du bon boulot !!! PTDR !) , puisse déranger ce taré de Guy Machin et les intérêts inavoué pour lesquels il travaille. Qu’il pense à s’expatrier directement à Washington, les choses seront beaucoup plus claires pour tout le monde. La France n’aime pas les collabos !


    • vlois Le 26 février 2016 à 13h51
      Afficher/Masquer

      Le machin de Bruxelles a contenu et a été soutenu par les collabos modérés et recyclés de la 2nde guerre mondiale (R. Schumann en tête puis VGE de Koblenz). C’est une dictature de hauts fonctionnaires comme la France qui se servent et ont un projet et je dirais que visiblement ils continuent ce qu’ils ont été obligé d’arrêter à la défaite de l’Allemagne.


  41. Vareniky Le 26 février 2016 à 12h37
    Afficher/Masquer

    Il est étonnant que l’on veuille à la fois interdire le gavage des oies et des canards pour la production du foie gras, et ressasser tous les jours que Poutine est un danger, et que l’Europe agit pour le bien des peuples.
    Je rappelle que de tout temps les anglo-saxons ont voulu détruire la Russie.
    1801 Le fils de la Grande Catherine “Paul Ier avait été victime d’une conspiration de palais où se trouvèrent l’or et la main du gouvernement britannique (selon Louis XVIII)
    1905 1917 “Vous devez comprendre que les dirigeants bolcheviques qui ont conquis la Russie n’étaient pas des Russes. Ils haïssaient les Russes (selon Soljenitsyne)
    Alors Poutine ou un autre ce n’est pas le problème, l’objectif du monde anglo-saxon c’est de détruire la Russie, par tous les moyens et çà les Russes en sont conscient.
    L’ alerte de Maria Zakharova sur RT:
    https://www.youtube.com/watch?v=vdgu9hHed-w
    ou piqure de rappel sur le gavage sur l’Europe:
    https://www.youtube.com/watch?v=qzV52nNCvB0&feature=youtu.be


    • Vareniky Le 26 février 2016 à 13h01
      Afficher/Masquer

      liens YouTube non visibles
      Maria Zakharova à RT : «Nous n’avons plus le temps de jouer, les terroristes sont déjà parmi nous»
      ou le gavage
      35 ans de promesses d’Europe sociale en bref


      • Louis Robert Le 26 février 2016 à 15h10
        Afficher/Masquer

        Il semble particulièrement difficile d’accéder à cet enregistrement et de conserver la communication jusqu’à la fin… Mais “patience et longueur de temps…”, n’est-ce pas?

        Merci pour ce lien Vareniky. Maria Zakharova fait ici le point sur le sujet qui nous occupe d’une façon à la fois magistrale et exemplaire. Elle devrait être invitée régulièrement à le faire par la plupart de nos médias, ce qui explique qu’ils ne le fassent pas, précisément. — Merci bien.


        • Vareniky Le 26 février 2016 à 15h54
          Afficher/Masquer

          Ce qui est surprenant pour RT support médiatique présumé de la propagande de Poutine et pour un pays censé être une dictature c’est que la journaliste pose des questions très dures à la porte-parole du ministère des affaires étrangères, entre autre sur le bombardement des civils en Syrie et sur l’invasion de la Crimée.
          Ce genre de question n’est même pas envisageable en France par un journaliste des chaines publiques.
          Mais c’est aussi pour cela que de plus en plus de Français échappent au bourrage de crane car ils ne comprennent plus, comment un seul et unique homme Poutine puisse empêcher de penser un peuple de 143,5 millions de personnes, de surcroit 143,5 millions de Russes.
          Il est a noter que Maria Zakharova qui connait parfaitement l’anglais donne ici son interview en russe afin de maitriser absolument tous les mots qu’elle prononce, car la situation est très grave.
          je remets le lien you tube si celui ci veut bien s’afficher https://www.youtube.com/watch?v=vdgu9hHed-w


  42. Sami Le 26 février 2016 à 12h45
    Afficher/Masquer

    Pour atteindre une telle concentration de mépris (pour ceux qui sont censés le lire), ce mec doit être le mal incarné, au moins ! C’est un Sadien ! Le Lucifer de la géostratégie ! Le Belzébuth des Enfers mythiques ! Le Maître des démons déments ! Double Ctuluh à lui seul ! Un féodal de la pire espèce, un réactionnaire à réaction, un prix nobel de la fumisterie, un Rambo de l’absurdité, …..
    A la fin … snif… c’en est beau… snif-snif… il a atteint une manière de pureté ultime, dans la déconnade politique ! Que faire d’autre, si ce n’est, en le lisant, rester pantois, stupéfait, sidéré, puis, à la fin, admiratif, conquis, béat, devant tant de foutage de gueule intégral !
    Ce gars est un saint ! car il en faut, de l’abnégation, de l’humilité envers soi-même, pour écrire de tels monuments d’ineptie, de telles pyramides de burlesque, de tels continents de mauvaise foi…
    Admiration
    Tirage de chapeau
    Bravo ! Bravissimo ! Clap clap clap…..
    Moi je dis : RESPECT !!!!!!!!!!


  43. passerby Le 26 février 2016 à 12h57
    Afficher/Masquer

    C’est incroyable de voir comment on cherche du bagarre avec la Russie. L’OTAN s’entretient avec des manœuvres a grand escale dans les pays Baltes, quand au même temps la plus grande violation de frontières a lieu, de Grèce dans le sud-est jusqu’a Norvège dans le Nord-Ouest de l’Europe, et l’OTAN n’a fait aucune intervention. Aucune.


  44. alexg81 Le 26 février 2016 à 12h57
    Afficher/Masquer

    Waouh, la propagande guerrière reprenant le discours des néoconservateurs américains. Poutine est la cause de tous les maux actuellement en Europe. S’il y a des migrants qui viennent par centaines de milliers, c’est la faute du Kremlin, et non du sultan fou d’Ankara qui rêve de reprendre les grands projets de l’empire ottoman avec la complicité des ONGs de Georges Soros.
    Et puis il financerait des partis qui veulent rester dans l’UE et/ou dans l’OTAN comme le SNP écossais qui veut une grande base de l’OTAN, le FPO autrichien ou les néo-nazis d’Aube Dorée.
    Le problème, c’est qu’il y a encore pas mal de gens hypnotisés par les médias qui marchent dans cette propagande. Le machin européen ne tient plus que par ça, mais pour combien de temps encore.


    • alexg81 Le 26 février 2016 à 15h18
      Afficher/Masquer

      Petite rectification : le parti autrichien FPO a proposé le mois dernier la tenue d’un référendum sur l’appartenance de son pays à l’UE s’il arriverait au pouvoir aux prochaines élections

      http://arretsurinfo.ch/lautriche-veut-sortir-de-lue/

      Mais bizarrement il a rejeté dans la même journée ce même référendum déposé suite à une initiative populaire. Ce que j’avais compris initialement.


  45. Timmy Le 26 février 2016 à 12h58
    Afficher/Masquer

    Une véritable cascade d’articles sur le méchant Poutine ces derniers jours, j’espère que ce n’est pas pour préparer le terrain à ce qui serait une énorme betise (une confrontation directe avec la Russie qui livre du gaz a toute l’Europe, ça va pas aider pour la crise et les économies…).
    Le plus intéressant dans cet article somme toute banale ( des faits subjectifs, des détournements de sens, bref la base) reste l’appel à la CIA pour regarder dans les transferts de fonds européens (remarquez, ils le font deja), donc une demande d’aide déguisé aux Etats Unis pour résoudre tous nos problemes et s’immiscer avec notre accord dans nos affaires , alors que de souvenir on avait une structure compétente pour ça en France qu’on a appelé DGSE.
    Donc pourquoi demander aux ricains ce qu’on peut faire?? N’est on définitivement plus capable de résoudre nos problèmes seuls? La Russie est elle si méchante avec les gentils démocrates Européens? Oh wait…. c’est quoi deja un démocrate européen?


    • Ailleret Le 26 février 2016 à 15h56
      Afficher/Masquer

      Oui, l’article de Verhofstadt est risible, grandguignolesque, mais ce qui est plus sérieux, c’est la coordination des attaques contre la-Russie-de-Poutine (comme ils disent). Cela rappelle la floraison de titres bellicistes dans les magazines (contre la même cible) après le drame du vol MH 17 en Ukraine.

      Comme diraient les Romains à propos de Soros, Tenzer, Verhofstadt : “Quos Iupiter perdere vult, dementat prius” (Ceux que Jupiter veut perdre, il commence par les rendre fous).


    • Lysbeth Lévy Le 26 février 2016 à 18h19
      Afficher/Masquer

      “Le plus intéressant dans cet article somme toute banale ( des faits subjectifs, des détournements de sens, bref la base) reste l’appel à la CIA pour (……) alors que de souvenir on avait une structure compétente pour ça en France qu’on a appelé DGSE.””

      Oui et je suis toujours étonnée que celà n’étonne pas nos “grands” démocrates, de “l’élite” aux médias, faire appel à la CIA “natürlich”, faire le boulot de dégager un président élu et de changer le régime qui plait pas a toujours une bonne action” qui facilitent les choses.

      Dans le passé les Usa, l’OSS ancien nom de la CIA a bien soutenu, aidés, fait travaillés à son service les anciens nazis, collaborateurs SS ou ou intellectuels. Ce livre peu connu jamais traduit d’un chasseur de nazis, Russ Bellant, hélas il est donc en anglais : https://pdf.yt/d/yPZYxkxdFvpHCYOo “Les anciens nazi, la nouvelle droite, et le parti républicain” qui explique comment les frères Dulles, Churchill, etc ont sciemment “mis au chaud” la plupart des criminels de guerres, ayant des centaines de milliers de vie sur la conscience, et jamais jugés.

      Si la Russie avait fait de même que dirait nos médias ou nos élus ??


  46. Lea_ Le 26 février 2016 à 13h00
    Afficher/Masquer

    A ce rythme là – nous sommes qu’en février- le budget américain de 83 millions$ alloué à la propagande anti Poutine va être trop court.
    FED, au secours!

    Ps Je ne sais pas mais j’ai comme l’impression que l’UE se meurt et pour s’en dédouaner, “les européistes à tout prix” cherchent un bouc émissaire.


  47. Krizzter Le 26 février 2016 à 13h05
    Afficher/Masquer

    Même si ce n’est pas en lien direct avec cet article, cela fait deux jours que j’entends que l’accord de cessez le feu entre Américains et Russes (notez l’absence des européens) exclut les zones dirigées par l’EI et … le front Al Nostra !!!!!!!! Il n’y a pas si longtemps l’un de nos ministres somnambule affirmait que ce front faisait du bon boulot et maintenant il fait partie des méchants.
    J’ai entendu cette info hier et aujourd’hui sur France Inter comme si tout était normal.

    Lamentable …


  48. Eric Le 26 février 2016 à 13h15
    Afficher/Masquer

    Il serait fastidieux de commenter point par point ce véritable tsunami de propagande crétinoïde. Il n’y a qu’à se baisser pour ramasser, c’en est effrayant. Juste une perle parmi d’autre : comment Poutine pourrait-il ” ronger ” (???!!!) la porte d’un continent sur lequel il se trouve déjà naturellement ??? Moi qui croyais que les européistes aimaient l’Europe ! 🙂


  49. Zevengeur Le 26 février 2016 à 13h15
    Afficher/Masquer

    Personne n’a encore songé à l’entarter ce Guy Verhofstadt ?


    • Sami Le 26 février 2016 à 13h37
      Afficher/Masquer

      Nous ne voyons pas de meilleure solution !


      • Ailleret Le 26 février 2016 à 19h19
        Afficher/Masquer

        Pour entarter Verhofstadt, adressez-vous à Noël Godin, son compatriote. Il a déjà couvert de crème et de ridicule [modéré] BHL.


  50. vlois Le 26 février 2016 à 13h30
    Afficher/Masquer

    Avant, les russes étaient bolchéviques et communistes, l’extrème-droite de tous les pays avait formé les milices à l’époque et les belges n’étaient pas en reste pour combattre ce qu’ils appelaient les untermensches. https://fr.wikipedia.org/wiki/28e_SS-Freiwilligen-Grenadier-Division_Wallonie.
    Aujourd’hui, je perçois les mêmes réflèxes des héritiers spirituels qui n’ont décidemment pas été purgés, ils sont à Bruxelles et continuent ce qui a été avorté en 1944 et comme Olivier le dit sont près à nous sacrifier pour leurs projets d’une Grosse Europa.



Charte de modérations des commentaires