Je partage avec vous aujourd’hui la vision du “GlobalEurope Anticipation Bulletin”, qui est pour moi de loin une des meilleures sources d’information sur la Crise.

Toujours une tonalité très “europtimiste” – je pense pour ma part qu’on va sacrément attendre les avancées sur le projet politique… Mais bon, il est indispensable en ces temps troublés de lire des visions très différentes pour s’aiguiser l’esprit…

 

GEAB N°75 est disponible ! Crise systémique 2013 : sous les records des bourses l’imminente plongée en récession de la planète

Malgré une sensation de calme relatif relayée à la fois par les médias et par des marchés financiers américains et japonais volant de records en records, l’économie mondiale ralentit sérieusement et une récession généralisée se profile. Les différents acteurs en ont pleinement conscience et, face aux enjeux d’une rechute imminente, les pays ou régions mettent en place diverses stratégies pour tenter d’en minimiser les conséquences. Quand certaines semblent dictées par le désespoir ou les solutions de la dernière chance, d’autres au contraire témoignent d’une réelle adaptation aux transformations actuelles du monde. Et sans surprise, dans la première catégorie nous retrouverons les « puissances du monde d’avant » qui n’ont plus de réelles options.

Plan de l’article complet :
1. Récession mondiale en vue
2. Le commerce douteux des banques
3. Paradis ou enfers fiscaux
4. Néoprotectionnisme entre blocs régionaux
5. La stratégie en or des émergents
6. Dernière cartouches de la Fed
7. Euroland : Gouvernements d’union nationale et BCE à a rescousse
8. Risques à la hauteur des stratégies

Nous présentons dans ce communiqué public les chapitres 1, 2 et 5.

Récession mondiale en vue

Plusieurs signaux montrent en effet qu’un retournement de conjoncture est imminent. À vrai dire le terme « retournement » n’est pas très adapté puisque l’économie réelle ne s’est jamais vraiment remise du choc de 2008 : c’est donc plutôt à une aggravation que nous allons assister.

Les indices pour cela ne manquent pas. L’Europe est déjà en récession. Les exportations de la Chine, souvent considérée comme « l’atelier du monde », sont en forte baisse (figure ci-dessous) et ses indicateurs se contractent ou ralentissent dangereusement (1) avec en outre une importante bulle du crédit (2).

 

Exportations chinoises vers différents pays. Rouge : contraction sur un an, vert : expansion. Source : Bloomberg

Exportations chinoises vers différents pays. Rouge : contraction sur un an, vert : expansion. Source : Bloomberg
L’Australie, bon indicateur de la santé de l’économie mondiale par son exposition aux matières premières, s’essouffle (3). Les consommateurs eux aussi marquent le pas. Les ventes en gros (4) ou en détail aux États-Unis sont en baisse.

 

Ventes au détail aux États-Unis. Orange : ventes d’habits, gris : marchandise générale. Source : Bloomberg

Ventes au détail aux États-Unis. Orange : ventes d’habits, gris : marchandise générale. Source : Bloomberg

La plupart des indicateurs américains virent au rouge, comme par exemple l’indice Chicago PMI (5), de même que l’indicateur mondial de Goldman Sachs (figure ci-dessous).

En deux mots, une récession mondiale est en vue (6). Pour se prémunir de son impact, les différents acteurs, à commencer par les banques, usent de différentes stratégies que nous allons analyser.

Le douteux commerce des banques

Il va sans dire que le milieu financier n’est guère un modèle de transparence. Mais entre JPMorgan ou Bank of America qui ont « miraculeusement » réussi à n’avoir aucun jour de perte dans leur activité de trading au premier trimestre (7), ou encore les réserves d’or de JPMorgan qui se sont mystérieusement vidées (8) alors que par une drôle de coïncidence on a assisté à un krach sur le cours de l’or mi-avril, sans compter les diverses manipulations auxquelles se prêtent les banques au premier rang desquelles encore JPMorgan (9) et bien d’autres (10), ces opérations louches passent de moins en moins inaperçues.

 

Indicateur de l’économie mondiale de Goldman Sachs - Global Leading Indicator (GLI), croissance et accélération. Source : Goldman Sachs

Indicateur de l’économie mondiale de Goldman Sachs – Global Leading Indicator (GLI), croissance et accélération. Source : Goldman Sachs

Néanmoins, toutes les banques savent qu’une nouvelle tempête se profile et usent des moyens à leur disposition (plus ou moins légaux) pour se mettre à l’abri, et tous les coups sont permis, y compris entre les établissements eux-mêmes. C’est à cette aune qu’il faut lire les bilans mirifiques des différentes banques au premier trimestre permettant d’attirer les investisseurs ou tout au moins de repousser la débâcle, ou le minikrach du cours de l’or mi-avril vraisemblablement causé par un ou plusieurs de ces établissements financiers.

Ces âpres batailles en pleine tourmente économique laisseront des traces et les banques les plus faibles ou les plus touchées ne sortiront pas indemnes de la tempête. D’autant que les centres financiers font maintenant face à un nouvel adversaire, les États.

La stratégie en or des émergents

Quand certains pays doivent protéger leur économie pour survivre, aller chercher des recettes fiscales dans les paradis fiscaux, et en même temps laisser paradoxalement leurs banques utiliser des méthodes peu orthodoxes pour éviter la faillite, d’autres ont choisi de miser sur l’or. Alors que l’or-papier a connu un krach effrayant mi-avril, la demande pour l’or physique n’a jamais été aussi grande, ce qui confirme le découplage complet entre le marché de l’or papier et celui de l’or physique. Qu’arrive-t-il lorsque tout le monde s’aperçoit que les papiers de possession d’or n’ont aucune contrepartie physique ? Lorsque le contrat de propriété d’un lingot ne peut être honoré ? Le papier en question n’a plus de valeur. Il faut donc s’attendre à d’autres mouvements violents sur le cours de l’or papier. C’est pourquoi certains courtiers n’autorisent plus aucun levier pour les positions sur l’or papier (11). Ce découplage montre également que de gros problèmes sont à venir car la confiance est maintenant ébranlée.

Néanmoins, l’or physique a pour sa part de beaux jours devant lui. La Chine l’a bien compris et achète de l’or en masse (12).

 

Importations d’or par la Chine via Hong-Kong, 2012 et 2013 (en tonnes). Source : HK census and statistics department

Importations d’or par la Chine via Hong-Kong, 2012 et 2013 (en tonnes). Source : HK census and statistics department

Cette forte demande n’est pas anodine : elle révèle d’une part la stratégie de sortie du dollar de la Chine, d’autre part la volonté du pays de se protéger d’un choc à venir, et enfin l’anticipation que la possession d’or doit accompagner l’internationalisation du yuan. En effet, la possession d’or permet de crédibiliser le yuan au plan international, sans parler de l’hypothèse où l’or ferait partie intégrante d’un nouveau système monétaire international.

Car c’est la stratégie des BRICS : construire petit à petit un système mondial où ils seraient plus représentés, notamment en se passant du dollar et en utilisant leurs propres monnaies pour le commerce. Et par étapes, ce mouvement qui peut paraître lent mais qui en réalité est extrêmement rapide à l’échelle des changements à réaliser, permet de déplacer le centre de gravité mondial, et les émergents deviennent de plus en plus incontournables dans la marche du monde. C’est l’essence même de la « crise systémique globale » décrite et anticipée étape après étape par le GEAB depuis 7 ans.

Évidemment, ce mouvement n’est possible qu’avec son corollaire : la perte d’influence de l’occident et en particulier des États-Unis.

 

———
Notes:(1) « Le secteur non-manufacturier se contracte en avril » (source PeopleDaily, 04/05/2013), « baisse de l’IDA du secteur manufacturier en avril » (source PeopleDaily, 02/05/2013), etc.(2) Sources : Epoch Times (01/05/2013), CNBC(26/04/2013).(3) Source : Atlantico, 10/05/2013.(4) Source : CNBC, 09/05/2013.

(5) Source : ISM-Chicago, 30/04/2013.

(6) Pour d’autres signaux allant dans ce sens, lire par exemple ZeroHedge (08/05/2013).

(7) Source : ZeroHedge, 08/05/2013.

(8) Source : ZeroHedge, 08/05/2013.

(9) La banque est poursuivie par l’État de Californie (source : New York Times, 09/05/2013) et bientôt par la FERC (source : Financial Times, 08/05/2013) qui a dans son collimateur le département de matières premières dirigé par Blythe Masters. À en croire CNBC (03/05/2013), cette affaire ressemble à un petit règlement de compte entre amis…

(10) Par exemple la Deutsche Bank (source : Bloomberg, 28/03/2013), RBS (source : Telegraph, 03/04/2013), etc.

(11) Source : ZeroHedge, 02/05/2013.

(12) Source : Caixin (10/05/2013) et PeopleDaily (03/05/2013).

 

Mercredi 15 Mai 2013

Abonnement : pour ceux qui en ont les moyens, en particulier en entreprise, je ne peux que vous recommander l’abonnement à cette excellente revue de prospective sur la Crise, qui avait annoncé dès 2006 la crise actuelle.

Je rappelle que LEAP ne reçoit aucune subvention ni publique, ni privée, ni européenne, ni nationale et que ses ressources proviennent uniquement des abonnements au GEAB.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

127 réponses à GEAB N°75 : sous les records des bourses l’imminente plongée en récession de la planète

  1. BA Le 20 mai 2013 à 04h35
    Afficher/Masquer

    La BCE s’inquiète du poids des créances douteuses en zone euro.

    La Banque centrale européenne (BCE) s’inquiète de plus en plus de voir le poids des créances douteuses dans les portefeuilles de prêts des banques européennes entraver le redémarrage du crédit dans un contexte de priorité donnée au renforcement des fonds propres, selon plusieurs responsables de l’institution.

    Selon KPMG, les créances douteuses des banques européennes atteindraient près de 1.500 milliards d’euros, dont 600 milliards pour les seuls établissements britanniques, espagnols et irlandais.

    Entre l’hypothèque des créances douteuses et les effets potentiellement pervers des ratios de fonds propres, la BCE n’a guère d’autres choix que d’innover une nouvelle fois.

    Plusieurs pistes sont évoquées par les intervenants de marché, allant d’achats directs mais limités de prêts aux entreprises à un accès au refinancement pour la Banque européenne d’investissement (BEI) en passant par la création d’une banque dédiée aux PME de la zone euro.

    Dans tous les cas, la BCE sera amenée à faire peser sur son propre bilan un partie du risque liée au financement des entreprises. Même s’il s’agit d’un risque résiduel, elle ne pourra en décider seule car les pertes éventuelles seront supportées collectivement par ses dix-sept Etats actionnaires, qu’il lui faudra donc convaincre.

    http://www.usinenouvelle.com/article/la-bce-s-039-inquiete-du-poids-des-creances-douteuses-en-zone-euro.N196064


  2. Gribouille Le 20 mai 2013 à 08h45
    Afficher/Masquer

    On a l’impression de lire une lettre d’information financière genre chronique Agora plus qu’une analyse prospective de la situation quand ils font la promotion de l’or. Attention ! l’or papier a connu un mini Krach mais, nous on parlait de l’or physique (c’est différent, bien entendu). Je crois avoir déjà lu ça quelque part de ceux qui font la promotion du métal précieux depuis des années pour le faire monter sur les marchés. Personnellement, sauf si l’or redevient l’étalon de toutes les monnaies, le pari me semble aléatoire car dans le cas contraire l’or continuera à être une vulgaire matière première échangée sur les marchés.


    • milou Le 20 mai 2013 à 09h43
      Afficher/Masquer

      “le comité de Bâle a remonétisé l’or”
      http://auxinfosdunain.blogspot.fr/2012/12/le-comite-de-bale-vient-de-remonetiser.html

      donc ce n’est pas “une vulgaire matière première”


      • chris06 Le 20 mai 2013 à 12h36
        Afficher/Masquer

        article sans aucun intérêt car cela fait depuis toujours que les banques centrales comptabilisent l’or à leur actif à 100% de sa valeur mark to market. La BCE le fait depuis qu’elle existe, la seule banque centrale à ne pas le faire est la FED car ce n’est pas elle qui est officiellement propriétaire de l’or physique mais le trésor américain.


    • chris06 Le 20 mai 2013 à 11h22
      Afficher/Masquer

      l’or continuera à être une vulgaire matière première

      ben l’or continuera à être une matière première, c’est plutôt évident non? Mais “vulgaire” ça veut dire quoi?

      Si les gens préfèrent acheter de l’or physique c’est qu’ils n’ont plus confiance dans les monnaies fiduciaires sans aucune contre partie physique, et ça fait plus de 5000 ans que les hommes accordent une valeur importante à l’or, qu’ils creusent des trous pour le chercher et recreusent des trous pour le cacher…c’est un des seuls moyens connus de transférer des avoirs monétaires d’un ancien système vers un nouveau quand le système monétaire existant menace d’exploser : je ne vois pas ce que cela a de “vulgaire”?


    • yoananda Le 20 mai 2013 à 11h52
      Afficher/Masquer

      L’or est vote contre les politiques actuelles.
      L’or est un refuge séculaire quand la guerre se profile à l’horizon.
      http://yoananda.wordpress.com/2013/05/05/la-guerre-civile-en-france/
      L’or est une “vulgaire” matière première pour les occidentaux … pas pour les orientaux.


      • jave Le 20 mai 2013 à 14h48
        Afficher/Masquer

        C’est très laid votre blog. [Modéré]


      • Gribouille Le 20 mai 2013 à 17h51
        Afficher/Masquer

        Avant la fin du XIXe siècle, c’était l’étalon argent (et non or) qui servait de référence dans des pays comme l’Inde, la Chine et le Japon. Nous expliquer que l’or est dans les traditions des pays d’Asie est faux. En clair, il n’y a que les occidentaux pour penser que la passion de l’or est universelle.


        • chris06 Le 20 mai 2013 à 18h16
          Afficher/Masquer

          @Gribouille;

          l’argent servait aussi d’étalon monétaire en occident, c’est d’ailleurs de là que vient le terme “livre” (comme livre tournois ou livre sterling ou lira…etc) puisque cela correspondait au poids d’une livre d’argent.

          Mais on a des preuves que l’or servait aussi d’étalon de richesse ou de monnaie un peu partout dans le monde et depuis plus de 5000 ans. Cela n’a strictement rien de propre à l’occident!


          • Gribouille Le 20 mai 2013 à 19h48
            Afficher/Masquer

            Je rappelle simplement que l’or comme seul étalon monétaire fut imposé par l’angleterre au reste du monde à la fin du 19e siècle. Les origines du passage des EU à l’étalon or fut mouvementé (le nom du dollar vient d’une monnaie mexicaine en argent). Et l’or l’emporta face à l’argent qu’au début du XXe siècle avec le soutien des banquiers britanniques.
            On considère aujourd’hui que l’or en tant qu’étalon monétaire universel comme quelque-chose d’intemporel. Le problème est qu’il suffit de regarder dans une perspective historique plus large pour comprendre que le temps où toutes les monnaies étaient référencées par rapport à son seul poids en or fut extrêmement bref.


          • Surya Le 20 mai 2013 à 20h34
            Afficher/Masquer

            L’argent était massivement utilisé en tant que moyen de paiement, l’Or plus comme réserve de valeur à plus long terme.


      • BOURDEAUX Le 20 mai 2013 à 18h44
        Afficher/Masquer

        Quelqu’un saurait-il m’expliquer le lien que semble établir l’article entre le krach de l’or-papier et jp morgan qui a vendu tout son or physique ? JPM aurait vendu POUR faire chuter les cours ? Si oui, pourquoi, et par quel mécanisme ? Ou JPM aurait-elle vendu parce qu’elle savait que l’or-papier allait baisser fortement, et dans ce cas, quel est la nature du lien avec l’or physique qu’elle détenait ?
        Si un connaisseur peut m’éclairer, merci à tous.


  3. medomai Le 20 mai 2013 à 09h52
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier,

    Par rapport à la dernière question du journaliste de LCI (qui ne vous a pas laissé répondre vraiment) sur la video d’hier sur “les solutions”, ça serait pas mal d’avoir quelques posts sur le sujet du temps de travail ? Si j’ai bien saisi vous dites il faut choisir entre diminution du nombre d’emploi ou diminution du temps de travail. J’avais aussi beaucoup aimé la conférence de Pierre Larouturou sur la productivité et l’emploi (qui ne revient pas…) que vous aviez postée il y a quelque temps déjà : auriez vous d’autres papiers de lui ?

    Il faudrait aussi distinguer la problématique de la diminution et celle du partage. Le partage entre des heures de travail entre individus (dans l’entreprise), entre hommes/femmes, entre générations actives (jeunes/agés), entre groupes sociaux (ascenseur social). Cette question pour l’instant n’a été “abordée” qu’au travers de la loi sur les 35 heures que certains chefs d’entreprise considèrent comme un acte de tyrannie… Par contre les mêmes nous présentent l’invention des minijobs payés 5 euros de l’heure, le temps partiel, les CDD comme une victoire pour la compétitivité…
    Pour ma génération (les 30-35 ans) ce n’est ni une victoire ni une défaite c’est un FAIT que nous vivons et subissons. Le nombre moyen d’heures travaillées par mois diminue aux USA, et sans doute (?) tendanciellement dans toutes les économies développées. D’ici un siècle on aura inversé les statistiques, on parlera de “taux d’emploi” et plus de “taux de chômage” !


    • Christophe Vieren Le 20 mai 2013 à 11h38
      Afficher/Masquer

      Au sujet du temps de travail : Comme l’atteste ce graphique, l’Allemagne, le « modèle » actuel du patronat, ainsi que les Pays-bas et la Belgique, possèdent en réalité des durées de travail moyennes inférieures à celles de la France. Le « modèle » allemand travaille en réalité 10 % de moins !

      Et ces pays ont un taux de chômage inférieur à celui de la France.

      Relation de cause à effet ? Peut-être, peut-être pas. Mais difficile de dire que ce sont les 35 h – comme se plait à le rappeler en boucle le patronat, relayé par nombre d’économistes mainstream – qui sont la cause du chômage.

      Mais attention, ne pas mélanger “taux de chômage” et “taux d’emploi”. On ne parle pas de la même chose, l’un n’est pas complémentaire de l’autre. Un chômeur est un actif potentiel (15-64 ans) qui souhaite travailler. Et le travail est un droit ! Le taux d’emploi est calculé sur l’ensemble des actifs potentiels, c’est à dire les 15-64 ans.

      _____________
      Pour ceux qui pensaient le contraire, voir ici ce que les chiffres peuvent vouloir dire ou . . . cacher : Où travaille-t-on le moins dans l’Union Européenne ?


      • chris06 Le 20 mai 2013 à 12h12
        Afficher/Masquer

        la loi sur les 35h concerne les salariés à temps plein, or pour les salariés à temps plein la durée annuelle effective de travail en France est bien, avec la Finlande, la plus faible d’Europe et environ 15% plus faible qu’en Allemagne.

        C’est sûr que si on se met à mélanger temps plein et temps partiel c’est une autre histoire, mais vu que la loi franco-française sur les 35h ne concerne que les salariés à temps plein, ce n’est pas relevant.

        En tous cas, ce qui est assez clair, je pense, c’est que cette loi unique à la France, n’a pas, contrairement à ce que certains ont voulu faire croire, permit de faire baisser le chômage dans notre pays.

        Dans une économie ouverte, diminuer la durée effective du travail à temps plein sans baisser le niveau des salaires à temps plein tandis que les autres pays ne le font pas revient à perdre de la compétitivité, ce n’est pas bien compliqué à comprendre.


        • jeanpaulmichel Le 20 mai 2013 à 12h43
          Afficher/Masquer

          @chris06
          Dans une économie ouverte…

          Travaillant dans une grande entreprise de service public, la mise en place des 35 heures s’ est faite sans réduction de salaire soit 35 heures payées 39.
          CECI A LA MISE EN PLACE UNIQUEMENT.
          Puis, les années suivantes, les majorations salariales furent nulles ou fortement réduites. En moins de 10 ans nous sommes arrivés à 35 heures payées 35.
          Idem pour des relations travaillant dans le secteur privé.
          Compte tenu de la remise à niveau effectuée en une décennie, (35h payées 35h), je doute de l’impact réel des 35h sur la compétitivité de notre pays.

          Attention aux conditions dans lequelles le patronat souhaite revenir sur les 35 heures.
          Le MEDEF souhaite un choc de compétitivité qui comprendrait notamment un retour aux 39 heures … payées 35 … comme actuellement.
          Le rêve !!


          • chris06 Le 20 mai 2013 à 12h53
            Afficher/Masquer

            En moins de 10 ans nous sommes arrivés à 35 heures payées 35.
            Idem pour des relations travaillant dans le secteur privé.

            pourtant, les statistiques démontrent le contraire, à savoir qu’en France les salaires sur les dix dernières années ont augmenté plus vite que la hausse de la productivité.

            C’est d’ailleurs un des points principaux qui différence l’Allemagne des autres pays de la zone euro, d’où le fait qu’elle n’a pas perdu en compétitivité contrairement aux autres pays.


          • jeanpaulmichel Le 20 mai 2013 à 13h19
            Afficher/Masquer

            @chris06
            Attention aux statistiques.
            Les mêmes disent que la productivité horaire en France est l’une des plus élevées au monde.
            Idéalement le MEDEF veut que le salariat travaille 40/45 heures payées 35 voire moins sur … 45 annees de cotisation.
            Ce second point est en passe d’être réalisé.
            Le premier point sera réalisé en 2017 … avec la nouvelle dream team.


          • chris06 Le 20 mai 2013 à 13h59
            Afficher/Masquer

            d’accord avec vous qu’il faille faire attention aux statistiques mais quand vous affirmez qu’on est arrivé, en France, aux 35 h payées 35 depuis le passage de la loi sur les 35h, vous me permettez de vous demander sur quoi vous basez cette affirmation?

            Il faut faire attention aux statistiques mais il faut aussi faire attention à ne pas prendre son cas personnel, où les dires de quiconque, pour une généralité, ok?


          • Guillot Gueye Le 20 mai 2013 à 14h06
            Afficher/Masquer

            Vous occultez que la contrepartie des 35h pour le patronat était l’abaissement des Charges…L’impact sur la compétitivité était nul.Mais combien d’entreprises ont “triché”,sport national.Nos acteurs économiques sont à mi-chemin d’une pratique de l’économie régulée (nord de l’Europe) et d’une économie à forte proportion souterraine(sud de l’Europe).La tentation des “sirènes” de la seconde est grande et ses effets désastreux pour le système.Au lieu de “pleurnicher” notre Patronat ferait mieux de s’investir dans le développement, la créativité et surtout dans “l’art de la vente” que nos écoles dites de commerce ne connaissent pas.40 ans de pratique des appels d’offres en tant que “donneur d’ordres” sont révélateurs de ces carences nationales.


          • jeanpaulmichel Le 20 mai 2013 à 15h21
            Afficher/Masquer

            @chris06
            Par exemple :
            La non-revalorisation du SMIC ou sa perte de pouvoir d’achat sur la période considérée a permis une baisse conséquente du taux horaire.
            Il en a été de même pour la majorité des grilles salariales.
            Les 35 heures ont furent largement payées par le salariat par la ”desindexation compétitive”.

            Je vais essayer de retrouver mes sources …


          • chris06 Le 20 mai 2013 à 17h46
            Afficher/Masquer

            @jeanpaulmichel,

            le SMIC mensuel brut était:

            en 2000, sur la base de 39h/sem, de 1083 €
            en 2013, sur la base de 35 h/sem, de 1430 €

            je ne vois pas comment vous en déduisez qu’il n’y a pas eu revalorisation du SMIC ou qu’il correspond maintenant à 35h payées 35 c’est à dire, par rapport à quand la durée du travail à temps plein était de 39h, 35/39 = 90%.?

            Si on corrige les données en euros constants, on s’aperçoit que le SMIC est à peu près resté constant, voir a légèrement augmenté par rapport à l’époque des 39h.

            Donc je ne vois toujours pas sur quoi vous basez votre affirmation.


        • Jean-Luc Le 20 mai 2013 à 15h22
          Afficher/Masquer

          Moins de travail à temps plein en France, plus de travail à temps partiel ailleurs …
          D’une manière ou d’une autre, il semble bien que l’on tende vers une diminution du temps de travail dans nos économies développées.

          Les sociétés telles qu’elles évoluent me paraissent dans l’incapacité d’offrir du travail à tous. Par obligation ou par choix il va falloir trouver des alternatives.


        • Gbalou Le 20 mai 2013 à 16h09
          Afficher/Masquer

          @chris06

          Beaucoup en réalité font de la recherche…sur Internet selon ce qu’ils souhaitent défendre comme idées !!! Est-ce que les 35 H ont diminué le chômage ? Oui voici mon graphique ! Etc…

          Prenez des statistiques sans nul doute imparfaites comme celles produites par l’INSEE et vous êtes critiqué sous prétexte que l’INSEE ne serait neutre !

          Mais vous avez raison, les taux d’intérêt faibles de l’euro entre 2000 et 2007 ont permis de financer les 35 H et le pouvoir d’achat n’a pas baissé jusqu’à 2012 en France (Et vous devinez là les commentaires futures ici, sur le salaire médian, de certaines CSP, sur la moyenne…).
          En clair, vous êtes sur un blog et non dans un cours d’économie en Master II d’une grande école !…Mais pour les plus avisés, faisant preuve d’un esprit critique, et c’est sans nul doute comme cela qu’il faut progresser dans l’analyse, Oskar Lafontaine, ancien chef du SPD allemand qui dirige aujourd’hui le parti Die Linke voudrait l’arrêt de l’euro. Selon Sapir, l’écart de compétitivité entre l’Allemagne et la France serait de 20% ! Impossible de demander une baisse des salaires en France ou de pouvoir améliorer notre compétitivité sauf à quitter l’euro !

          RESULTATS : Plans de licenciements économiques, diminution des marges des entreprises, baisse de l’investissement productif… conjugués aujourd’hui par effectivement une baisse de la consommation lié par un chômage de masse (les outsiders qui ne retrouveront pas du travail qui eux ont vu leur pouvoir d’achat baissé) amplifié par le dernier accord Patronat –Syndicats…qui se traduira par une baisse des prix bref LA DEFLATION…dans l’attente des élections de 2014 avec une joie non dissimulée…

          La crise s’aggrave en France car le diagnostic est de plus en plus clair pour tous : CRISE DE L’OFFRE SUIVIE D’UNE CRISE DE LA DEMANDE !


        • tchoo Le 23 mai 2013 à 22h00
          Afficher/Masquer

          Sauf que la loi des 35 heures à assoupli la règlementation sur de nombreux aspects, permettant de plus grande amplitudes de travail en augmentant bien sur les effectifs. En fait des facilités pour augmenter la durée d’activité de l’entreprise dans la journée.
          Bien peu de PME en ont profité faute de dirigeant qui est bien voulu y réfléchir. Beaucoup ont préférer continuer avec les mêmes effectifs tout en augmentant la charge de travail de chacun, d’où une diminution des qualités de services offerts, pertes de clients de débouchés, plus que de compétitivité.


      • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 15h46
        Afficher/Masquer

        @Christophe Vieren :
        Un article à ne pas manquer : de plus elle met en garde la France .

        http://french.ruvr.ru/2013_05_13/Reforme-du-travail-outre-Rhin-Elle-met-en-garde-la-France/
        sur Harz IV qui arrive chez nous .


        • BOURDEAUX Le 20 mai 2013 à 18h40
          Afficher/Masquer

          Pourquoi vous réjouissez-vous, gbalou ? Ca sert à rien de recoller à la roue allemande dans ce domaine, autant s’aligner tout de suite sur le droit du travail chinois, on va gagner du temps 🙁


        • chris06 Le 20 mai 2013 à 18h56
          Afficher/Masquer

          @Bourdeaux,

          pourquoi les conditions de vie et de travail des salariés français devraient elles, selon vous, sur le long terme rester meilleures que celles des chinois?

          Il est possible dans l’avenir qu’il y ait convergence, comme ces dernières années, ou qu’ils nous dépassent comme il est aussi possible que nous restions avec un niveau beaucoup plus élevé. Mais à priori, c’est pas en se contentant de dire que nos acquis sociaux seront advitam eternam meilleurs que ceux des chinois, qu’ils le resteront.

          C’est d’ailleurs bien cela la question, que faut il faire pour que nous puissions les conserver? Parce que se dire que la planète va bientôt devoir supporter 9 milliards d’habitants avec le niveau de vie et les conditions de travail médians des français, ou en général, des pays “développés”, c’est se mettre le doigt dans l’oeil, si vous me pardonnez l’expression.


        • Amsterdammer Le 20 mai 2013 à 18h59
          Afficher/Masquer

          Tant mieux? Vraiment?
          Avez-vous lu l’article en question?
          Faut savoir ce que ça signifie, Hartz IV

          http://www.marianne.net/L-Allemagne-ou-le-dogme-du-salarie-low-cost_a228835.html
          “Le débat public se concentre donc sur le coût du travail tandis que le coût du capital n’est jamais évoqué, alors que les revenus nets distribués représentent aujourd’hui 10 % de la valeur ajoutée des sociétés non financières.

          Ce niveau historiquement record depuis la Seconde Guerre mondiale, par rapport à 5,5% en 1999, permet de conclure que la part dévolue aux actionnaires a donc crû dans des proportions considérables ces douze dernières années.

          Autrement dit, la complainte patronale faisant de la baisse du taux de marge la raison profonde des faibles investissements et du moindre effort en matière de recherche et développement ne tient pas la route. Elle passe en effet sous silence la part de plus en plus lourde que les entreprises choisissent de distribuer aux propriétaires de capital, quelle que soit l’intensité de la crise économique et financière.”

          La baisse du coût du travail, ça sert å améliorer non pas la compétitivité… mais le rendement du capital.


        • BOURDEAUX Le 20 mai 2013 à 19h48
          Afficher/Masquer

          @ chris06
          merci de vos remarques. Il y aura convergence, ça me semble évident. Actuellement, la tension s’exerce malheureusement sur la corde dans un seul sens, et vers le bas. Il me semblerait préférable qu’elle s’exerce vers le haut, pour tirer le travailleur chinois vers un peu plus de liberté, non ?
          Je suis toujours étonné d’entendre nos décideurs économiques nous décrire la liberté de commerce avec la chine comme une fatalité impersonnelle, comme les tempêtes de neige ou les tornades, contre laquelle on ne peut évidemment rien,…c’est quand même un peu une dictature, ou je suis mal informé ? A 42 ans, j’ai connu, jeune, une époque où les us envoyaient des tonnes de blé aux soviets pour que l’urss ne s’effondre pas, mais en échange, croyait-on, on obtenait au moins un peu de cordialité de la part des gérontes belliqueux du kremlin; aujourd’hui on achète par cargos entiers les produits manufacturés chinois, sans rien demander en échange aux PCC.Après quoi, insidieusement, il nous est mis en tête que ce sont les chinois qui pratiquent les bons prix, et nous qui sommes trop chers.
          Pour finir, je ne suis pas spécialiste, loin de là, mais j’observe que: on a fait de gros gains de productivité, de formation, mais il faut travailler plus ? Mais ça s’arrête un jour, ça ?
          J’aimerai bien qu’un jour Olivier nous concocte un graph sur les gains de productivité dans l’histoire: par exemple: combien d’heures de travail d’un boulanger pour acheter une berline 5 places en 1975, et combien aujourd’hui ?
          Ou combien d’heures de cours d’un prof de collège pour s’acheter un kilo de beafteak en 1975 et combien aujourd’hui ? Ce serait intéressant pour savoir ce que nous ont rapporté nos gains de productivité pour nos consommations courantes et/ou indispensables.


        • Christophe Vieren Le 20 mai 2013 à 20h45
          Afficher/Masquer

          @Bourdeaux : il est clair que quelque soit le critère (SMIC, salaire median, salaire moyen, revenu par décile, prof de collège, …), il faut moins d’heure de travail aujourd’hui pour s’acheter une berline ou 1 kg de viande qu’en 1975. Il n’y a que depuis que quelques années, à cause essentiellement du coût de l’énergie pour la voiture (carburant) que la part prise par les transports (il faut bien se rendre des cités dortoir jusqu’au boulot) a pu réaugmenter. Et en outre, une berline de 1975 est plutôt à comparer à une Dacia qu’à une Mégane ou une C4 !


        • Christophe Vieren Le 20 mai 2013 à 20h54
          Afficher/Masquer

          Merci Caroline, article intéressant. Mais pourquoi me proposes-tu cet article ?


        • Gbalou Le 20 mai 2013 à 20h55
          Afficher/Masquer

          @ Bourdeaux

          Il faut comprendre le calvaire que peuvent avoir les jeunes de 18 ans pour pouvoir trouver du travail sans parler de ceux qui ont plus de 50 ans ! Le modèle allemand n’est pas une référence dans mon esprit et les lois Harz IV constituent ce que l’on nomme une distorsion de concurrence !

          Vous pouvez ne pas être libéral ce qui ne vous empêche pas d’avoir un avis sur le modèle libéral. Force est de constater l’absence de marché du travail. J’ai mémoire d’un temps ou un élève brillant décrochait son bac scientifique et trouvait du travail. L’Ecole de la République ne donne plus la chance, à des gamins de pouvoir s’en sortir si vous vivez dans certains quartiers ! A 18 ans, vous avez la majorité en France !!! Le choix du chômage structurel est politique. Avez-vous connu un chômage inférieur à 7,1% en France en 30 ans ?

          Pour trouver du travail, il faut compter sur un carnet d’adresses pour celles et ceux qui connaissent des mots mais en réalité un piston ! Je préfère la sélection au piston ! Le marché est protégé et protège les « insiders » !

          Mais sélectionner qui quand vous n’avez pas les moyens de vos ambitions ! L’entrepreneur d’aujourd’hui n’est pas celui défini par Say, Ricardo ou plus proche de nous Friedman ! Que croyez-vous sur les entrepreneurs ? Sont-ils esclavagistes ? Sont-ils tous endettés ?

          En France, les PME n’ont pas les marges pour embaucher, pour investir, investir dans la recherche malgré le crédit impôt recherche ! Il y a un rapport qu’il faut absolument lire qui est celui de Gallois. Que propose Gallois ? Une relance de l’investissement, des baisses de charge pour les entrepreneurs sans pour autant diminuer les salaires. (Le pouvoir d’achat a abaissé pour la première fois en 2012 !) Qui subit la crise ? Les chômeurs de longue durée, les jeunes et les moins jeunes!

          Pourquoi ne pas donner du souffle aux entrepreneurs pour gagner des marchés ? Pourquoi ne pas avoir un esprit de conquête des marchés chinois, indiens et autres ? Alors pardonnez mon humeur sur les lois Hartz ; mais il y a des moments j’ai le sentiment que le déclin français qui pourrait advenir, est lié d’abord à la fainéantise des esprits !


      • Delphin Le 21 mai 2013 à 19h21
        Afficher/Masquer

        … Et pour faire des comparaisons, seul le taux d’emploi (personnes ayant un travail / personnes en âge de travailler) compte .

        –> Je ne sais si c’est toujours le cas, mais les épouses allemandes étaient décrites comme ayant significativement moins d’activités rémunérées que les françaises (différence culturelle).

        Delphin


  4. amorgos Le 20 mai 2013 à 09h53
    Afficher/Masquer

    Paul Jorion avait déjà prévu un “double deep” dès 2009 .. nous y sommes donc ! La machine est donc réellement cassée.


  5. medomai Le 20 mai 2013 à 10h26
    Afficher/Masquer

    Reuters, actualités du 20 mai 2113 :

    ECONOMIE

    – l’AIT (association internationale pour le travail) appelle les gouvernements du G30 à augmenter le salaire minmum horaire global de 0.5 yuans (à 7.5 yuans).

    – taux de travail moyen dans la (CE) Confédération Européenne : 73% (actifs de moins de 40 ans : 21%).

    – Les deux semaines de travail du mois de novembre et du mois de février ont été réduite à 10 jours pour les zones A, B et C à partir du premier janvier 2115.

    – Une usine textile clandestine a été découverte après l’effondrement de l’ancienne gare de Perpignan. L’UA (union asiatique) a réagi par la voix de son ambassadeur grand-coréen, M. Kim Jun Park : ” De telles conditions de travail, insalubres et indignes des droits de la personne humaine, sont inacceptables. Nous demandons à la CE de respecter les règles du protocole de New Delhi contre le dumping salarial et pour les normes sociales”. Une rencontre aura lieu avec le président de la CE, M. Tryphon Tournesol, à 17h aujourd’hui.

    – le CMU (Consortium des Multinationales Unies) se réunira du 13 au 17 juin à Moscou. Au menu, l’intégration de Procter et Gamble et de Goldman Sachs International. Monsanto et Unilever se sont déclarées favorables aux deux candidatures.

    ECOLOGIE

    – La déforestation est telle que tous les emballages publicitaires papier/carton seront abolis au 1er septembre 2120. De nouveaux emballages en verre résistant ultrafin et emboitables, consignés, seront obligatoires et généralisés dans tous les commerces.

    _ la 9ème centrale PET géante sera construite l’année prochaine au large de Brest. Elle remplacera deux centrales plus petites. Le champ hydraulien voisin ne devrait pas être impacté.
    Un projet similaire est prévu au large de Bordeaux et un autre près de Saint-Vast-La-Hougue.

    – Après Beijing, Bombay et New York, la mairie de Paris a décidé de passer de 2 fois 2 voies couvertes à 3 fois 3 voies pour les cyclistes électriques dans toutes les grandes artères de la métropole. Les constructeurs de cycles se sont dits satisfaits ; l’association des automobilistes et motocyclistes électriques et au gaz (ACEG) s’inquiètent des répercussions pour les autres usagers.

    KULTUR :

    – La dèrnièr étud PISA établi ke lé QCM oro abètiss lé élèf. Il fo revenir a lécritur manuscrite é a la conpozision rédijé mè seleman progresivman pour pa choké lé élèf.

    – Les Misérables 3D ont fait un flop au festival d’Arkhangelsk, malgré un soleil rayonnant et une température moyenne de 20 degrés toute la semaine.

    – Orocom présentera son nouveau logiciel de traduction orale instantanée en 60 langues à la cité des sciences demain. De son côté, Mnemotech propose désormais pour 1500 euromarks (1294 yuans environ) le stockage intégral sur le web de la mémoire olfactive et audivitive. La mémoire visuelle pose pour l’instant des problèmes d’espace de stockage. De nouveaux implants craniens, plus esthétiques, seront proposés sous peu.

    SPORT :

    – la Transarctique Gazprom aura lieu cette année en juillet. Le gagnant recevra un iceberg d’or des mains de la présidente de la République du Groenland.

    – Le NC Bucarest remporte la coupe de la Confédération (2:1 contre Gdansk). Belfast est 3ème.

    Températures à 13 h GMT : temps ensoleillé, 21 Cherbourg, 23 Rouen, Paris, 24 Nancy, 26 Lyon, 27 Marseille. Bonne fête à tous les Oliviers 😉


    • emmanuel L Le 20 mai 2013 à 11h27
      Afficher/Masquer

      Absolutely fabulous 😉


    • BA Le 20 mai 2013 à 12h04
      Afficher/Masquer

      Sur le site du journal « Courrier international », voici la carte du réchauffement climatique pour les décennies qui viennent.

      Les zones en orange signifient :

      « Zone rendue inhabitable par la sècheresse, les inondations ou les conditions climatiques extrêmes »

      http://www.courrierinternational.com/files/illustrations/cartes/1000-ChgtClimat.jpg


    • Julian Le 20 mai 2013 à 14h52
      Afficher/Masquer

      Medomai,
      Vous avez oublié une grande avancée :
      La FSE, fédération des syndicats européens,a obtenu le 1/4/2113, une grande “avancée”.
      Le nombre de pauses pipi autorisées dans les ateliers et bureaux passe de deux à trois par jour !


  6. Kerjean Le 20 mai 2013 à 10h50
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    il faut renvoyer le GEAB, avec, “Astralement Votre” sur la pile de journaux de WC de votre coiffeuse.

    Ancien Abonné du GEAB, je suis bien placé pour avoir pu constaté que 90% des “prévisions” de cet institut sont bidons. Je ne parle plus du nombre de fois en 4 ans où l’on annonça le cataclysme pour le trimestre suivant pour les USA et UK.
    J’avais même lu, il y a quelques années que l’été verrait “la bataille de la Banque d’Angleterre”. On attend encore.
    L’an dernier, le GEAB promettait pour fin 2012 un évènement qui allait, d’un coup montrer à quel point les USA sont nus et le précipitier dans les affres de la faillite immédiate.
    N’ayant rien vu de spécial au dernier trimestre 2012 aux USA, j’ai attendu le GEAB qui annonçait triomphalement qu’ils avaient vu juste que l’évènement cataclysmique avait bien eu lieu et que les USA en étaient définitivement démystifiés devant la planète.
    L’évènement était………………………… la tempête sur New York.

    Là on est dans l’enfantillage un peu débile qui me rappelle les meilleurs moments du druide dans Kaamelot. Le gamin pris en faute qui dit “on dirait que tu m’aurai pas vu”.

    Mais là, c’est plus grave. On parle de mensonge. Sur de l’argent. Et je ne comprends pas que l’excellent Olivier relaie ce genre de fausse information sans publier un simple graphique qui contredirait les délires de GEAB. GEAB, qui a toujours parié sur l’or, disait même, avant le krach sur cette matière, qu’il fallait vite “profiter des soldes” avant la remonté. ça , c’était moins de si mois avant le Krach. Merci pour ceux qui ont “profité” des soldes et perdu, du coup, entre 20 et 30% de leur investissement. Merci le GEAB.

    Un peu gênés aux entournures, ces braves gens nous font maintenant le coup du clown blanc “mais nooooooooon les petits enfants, mais nooooooon, quand on parlait de l’or, nous on parlait de l’or physique, par de l’or papier”.
    Et le GEAB de poursuivre sont délire en affirmant que si l’or papier s’est effondré , la demande pour l’or physique n’a jamais été aussi forte.

    Problème, j’ai de l’or, hooo, hélas, pas des lingots, seulement quelques pièces. Mais ainsi je suis assez régulièrement le cours de MON or PHY-SI-QUE.

    Vous aurez du mal à y croire, mais, diantre, c’est étonnant, il subit la même baisse que l’or papier.

    Pour vérifier, j’invite chacun à aller voir chez CPOR, organe officiel du trading de l’or chez nous.

    Je suis étonné qu’Olivier, compulsif du graphique, obsessionnel du tableau, ne nous ai pas fourni le démenti des délires d’une bande d’amuseurs publics.

    http://www.cpordevises.com/or/expertiser-evaluer/lingots-pieces-or-cotes/lingot

    Sur ce graphique, tout un chacun pourra constater que le LIN-GOT, le lingot physique, pas le kilo d’or papier, le LIN-GOT donc est passé de 44 000€ à 34000€. Le NA-PO-LE-ON lui, pas les 6grammes et quelque d’or papier est passé de 274€ à 220€.

    Alors soit GEAB est capable de fournir un graphique crédible et intelligible prouvant ses dires sur la différence de valeur entre or papier et physique, soit il fait ces excuses à ses lecteurs à propos de sa FAUTE.
    Quant à Olivier, comme pour le reste, soit il recoupe, soit il évite de publier de telles sornettes.

    Ce qui ne retire rien à l’excellent travail qu’il fait au quotidien. Simplement se met-il un peu en porte à faux en publiant ce genre de lecteurs-d’avenir-dans-les-entrailles-de-poulet.


    • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 13h10
      Afficher/Masquer

      Kerjean
      La réponse vient de tomber ce matin : la preuve des manipulations de cours est là :

      http://www.scmp.com/business/banking-finance/article/1241466/hong-kong-mercantile-exchange-fails-amid-dearth-gold

      Ils ne peuvent plus fournir .. Donc ils ferment leur marché de l’or .. La pénurie d’or physique est totale


      • Kerjean Le 20 mai 2013 à 13h59
        Afficher/Masquer

        Mais arrêtez avec ces sornettes, SVP.

        Faites une demande à CPOR pour savoir si il y a pénurie de lingots et de pièce, ils vont vous rire au nez. Si c’était le cas, les cours de l’or physique exploserait.


        • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 15h01
          Afficher/Masquer

          Kerjean
          Vous ne voulez pas le croire .. Mais le seul moyen d’obtenir de l’or aujourd’hui c’est de l’obtenir par sa banque et vous verrez de moins en moins de banques accepter de vous en livrer .. Certaines refusent désormais ..

          Mais là il va juste falloir monter d’un cran et exiger des banques ou des fonds qui ont mis de l’or dans leurs placements sécurisés , de faire la preuve de la détention physique de ce qu’elles ont vendu à leurs clients .

          Si elles ne peuvent en faire la preuve , elles se retrouveront complices d’escroquerie puisqu’elles auront vendu en placement financier un produit qui n’existe pas ..

          Jusqu’à Vendredi , le HKMEx disait aussi qu’ils étaient capables de fournir ce qu’ils vendaient . Si ils ont pris la décision de fermer c’est parce qu’ils n’en sont plus capables ..
          J’imagine qu’ils savaient qu’ils pouvaient en trouver che CPoR .. Ils ne sont pas incompétents à ce point .

          Les mots ne sont pas les choses . La pénurie est réelle puisqu’elle entraine la fermeture d’un marché qui ne peut plus fournir.. et cette pénurie avec cette manipulation de cours va toucher l’intégralité de la chaine financière dans son ensemble … et pas dans le bon sens puisque de nombreux acteurs vont se retrouver devant une donnée catastrophique: ils auront “sécurisé” des placements avec quelque chose qui n’existait pas , sur la base de valeurs totalement déconnectées de toute réalité .

          Les acteurs sérieux (je parle des financiers) auront les contreparties physiques .. les autres vont se retrouver en risque absolu … Et pour juguler ce risque , si j’étais eux , je porterais immédiatement plainte contre les manipulateurs , car si ils ne le font pas, ils vont se retrouver totalement responsables devant leurs clients lésés ..

          Article de Mac leod sur le sujet
          http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-or-physique-vs-or-papier-dans-l-attente-d-une-rupture–partie-iii.aspx?article=4346199898G10020&redirect=false&contributor=Alasdair+Macleod.


          • Kerjean Le 20 mai 2013 à 15h21
            Afficher/Masquer

            Vous mélangez tous les niveaux. Que m’importe les spéculations sur le world trading.

            Moi je vous parle de vrai vie. Je vous recommande de commander dés demain un lingot à 39000€ chez CPOR, en direct ou en passant par votre banque. Ou alors de commander 100 Napoleon 20 à 249€ ou 100 “UNION LATINE” à 229€

            et vous allez voir que non seulement on va vous servir mais qu’en plus on vous embrassera les pieds.

            Arrêtez de d’essayer de nous embrouiller avec vos histoires. Moi, je parle de GEAB et GEAB dit d’énormes conneries sur le marché de l’or.


        • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 15h30
          Afficher/Masquer

          Donc Geab dit des conneries , 24 H Gold dit des Conneries , Sannat dit des Conneries
          Et quand je demande à mon banquier si il peut me fournir des lingots physiques , il prend un air très gêné en essayant de me faire changer d’avis … (ce en quoi il n’a pas forcément tort , le risque suivant étant la confiscation , risque pesant actuellement sur la tête des Indiens ) … Je dois surtout m’abstenir de sourire .

          ABN AMRO n’a pas du demander à CPoR de les aider quand ils ont fait défaut le 15 avril dernier :
          Last week, ABN AMRO, defaulted on their gold delivery contracts, and informed their customers there was no physical gold “available” for delivery
          Read more at http://www.maxkeiser.com/2013/04/last-week-abn-amro-defaulted-on-their-gold-delivery-contracts/#2jYhIAMlI3j8qOaG.99

          ou quand ils envoient une lettre à leurs clients pour refuser d’en délivrer :

          Based on a letter to clients over the weekend, it appears Dutch megabank ABN Amro is changing its precious metals custodian rules and “will no longer allow physical delivery.” Have no fear, they reassuringly add, your account will be settled at the bid or offer price in the ‘market’ and “you need to do nothing” as “we have your investments in precious metals.”
          http://www.zerohedge.com/news/2013-03-24/another-gold-shortage-abn-halt-physical-gold-delivery

          Vous avez vu le film : Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages ??? Si NON , surtout regardez le ..


          • Kerjean Le 20 mai 2013 à 17h19
            Afficher/Masquer

            Votre banquier prend un air géné quand vous lui dites que vous voulez acheter un lingot??????

            Qu’est ce qu’y faut pas entendre????


      • Jean-Luc Le 20 mai 2013 à 15h27
        Afficher/Masquer

        Tout est manipulé.

        En commentaire, Jobo nous a fait découvrir ce site sur l’article précédent d’Olivier :
        http://www.banksters.fr/2013/05/tout-est-truque-le-plus-grand-scandale-de-manipulation-de-prix-de-tous-les-temps/

        On y découvre des choses intéressantes.


      • chris06 Le 20 mai 2013 à 15h34
        Afficher/Masquer

        @Caroline,

        Ils ne peuvent plus fournir .. Donc ils ferment leur marché de l’or

        Pas du tout, le marché à terme sur l’or de Hong Kong ferme ses portes car il n’est pas compétitif par rapport aux grands marchés à terme, Londres ou New York par exemple. Vu que leurs frais de structure par rapport aux volumes échangés étaient beaucoup plus importants que celui d’autres places financières, ils ne sont pas profitables et ferment leurs portes, comme n’importe quel négoce le ferait dans une situation similaire. Pas besoin d’aller chercher un soi-disant complot là dedans.


        • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 15h43
          Afficher/Masquer

          Pour çà que ABN AMRO n’a pas pu lui non plus fournir les demandes de physique qui lui étaient faites en Avril ???
          J’ai pas entendu dire qu’il s’agissait des clients asiatiques , mais bien des clients Européens par contre ..

          Pourriez vous juste arrêter de prendre les gens pour des imbéciles ..

          Encore une fois : je répète : ABN AMRO a fait défaut dans ses livraisons de physique en Avril dernier .. Et la banque se refuse désormais (ordre de la Direction) à accepter les demandes de délivrance physique ..

          Zero Hedge doit aussi raconter des conneries , comme les lettres envoyées aux clients.
          http://www.zerohedge.com/news/2013-03-24/another-gold-shortage-abn-halt-physical-gold-delivery


          • chris06 Le 20 mai 2013 à 16h03
            Afficher/Masquer

            vous soumettez un lien qui explique pourquoi le marché à terme sur l’or de Hong Kong ferme ses portes mais non, ça ne vous convient pas et m’assurez que ce qui est écrit sur ce lien n’est pas la bonne explication?

            Faudrait savoir pourquoi vous avez indiqué ce lien vers scmp.com si vous réfutez l’explication qui y est donnée, à savoir la fermeture du HKMex pour faute de compétitivité. Vous avez bien compris ce qui est écrit, n’est ce pas?:

            The Hong Kong Mercantile Exchange’s failure to come up with a viable gold futures business proved to be its undoing as it wilted under competition from more established domestic and international exchanges

            ce que vous traduisez par “ils ne peuvent plus fournir”? Vous avez décidément une drôle de façon d’interpréter les choses qui sont écrites…


          • Jared Le 20 mai 2013 à 18h22
            Afficher/Masquer

            Caroline,

            Les cours sont manipulés, c’est évident, mais le rééquilibrage des prix n’est pas pour tout de suite.
            24hgold et consorts sont biaisés, il n’y a aucun intérêt à lire leurs articles (voir par exemple l’article sur le risque de confiscation de l’or en Inde, où l’article lui-même ne montre rien du tout).

            Un très bon site pour y voir plus clair (d’un point de vue investissement dans les métaux précieux) : le forum monétaire de Genève – http://www.forum-monetaire.com/


    • Balthazar Le 20 mai 2013 à 13h39
      Afficher/Masquer

      +1 avec Kerjean.
      Ça me rappelle le gars qui gaffait et qui se rattrapait comme il pouvait, dans la série Friends. Ah oui, c’était Chandler Bing. À l’époque cela me faisait beaucoup rire.
      Amicalement,
      B.


      • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 15h06
        Afficher/Masquer

        Je pense que vous devriez lire ce qu’écrivait Mac Leod sur le sujet :
        Et il fait incontestablement partie des experts Européens du marché de l’or :
        http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-or-physique-vs-or-papier-dans-l-attente-d-une-rupture–partie-iii.aspx?article=4346199898G10020&redirect=false&contributor=Alasdair+Macleod.

        avec l’annonce de la fermeture du HKMEx : il semble bien que la rupture soit en train de se faire .
        Et laissez moi vous faire part de sa conclusion :

        Cette situation entraînera certainement le développement d’une nouvelle crise au pire moment possible, à une heure où les banques centrales sont forcées d’inonder les marchés de devises papier pour maintenir les taux d’intérêts proches de zéro, de supporter la solvabilité des banques et de financer les dépenses des gouvernements. Elle menace, plus que toutes les autres crises que nous avons traversé jusqu’à maintenant, de déstabiliser la confiance envers les devises garanties par les gouvernements et de mettre fin à toute tentative de répondre aux autres problèmes systémiques.

        L’Histoire pourrait un jour se souvenir du mois d’avril 2013 comme de l’époque à laquelle les actions précipitées des banques centrales Occidentales sur les marchés physiques leur ont fait perdre le contrôle de l’ensemble des marchés financiers.


        • Kerjean Le 20 mai 2013 à 15h27
          Afficher/Masquer

          Putaiiiiiin, mais on lit ça plusieurs fois par semaine depuis 2008.

          Votre histoire de la fin du monde financier pour demain, de la grande faillite de l’euro pour la nuit prochaine, du dollar pour dans une heure, de l’armaggedon bancaire pour le week-end, je l’ai lu, entendu des centaines, des CENTAINES de fois depuis 5 ans.

          Lisez BA, BA, depuis 5 ans nous casse les pieds en nous promettant(avec jubilation) la fin du monde, la peste et le choléra pour demain.

          Partout je l’ai vu faire ces prévisions d’apocalypse, mille fois il a pronostiqué la mort de l’euro pour le lendemain. Et il continue. Comme Paco Rabannes ou la mère Teyssier.

          Vous êtes de la même farine. Ces ados qui se racontent des histoires à faire peur dans l’obscurité du dortoir en pension?

          Un peu de sérieux SVP, la période est assez compliquée comme ça pour y rajouter de la morbidité de flagellants.


          • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 15h39
            Afficher/Masquer

            Kerjean
            Vous irez expliquer cela aux Grecs ruinés par la mafia financière
            Aux espagnols ruinés par leurs banquiers
            Aux Portugais (identique)
            Aux Chypriotes , ou là , ils n’ont rien trouvé de mieux que de piquer dans les comptes bancaires combler les trous causés par ces mêmes banquiers mafieux

            Les banquiers sont tous des es.crocs .. Ceux qui manipulent et ceux qui se taisent et qui dissimulent ces manipulations en en faisant payer le prix fort aux contribuables ou à leurs clients ..

            Combien nous a coûté Dexia ?? déjà ..
            Ce qui se passe sur l’or actuellement est pire que les subprimes en 2007 .
            Derrière les créances pourries vendues par les banksters américains , il y avait une réalité de créance .. Aujourd’hui sur un marché comme l’or , il n’y a plus rien, l’escroquerie est totale .

            Tiens à propos , Dexia attaque JP Morgan pour escroquerie sur les produits pourris que ces derniers leur ont filé au moment des subprimes .. et qui paie pour Dexia ? Les Français .

            Si la justice ne joue pas son rôle vis à vis des banquiers , c’est la rue qui va le faire .. et je serais eux , je préfererais la justice si jamais je me suis donné le mal de lire un minimum d’histoire de France ..

            Vous pouvez lire également JF Gayraud : la géostratégie du crime .. : cette bourgeoisie criminelle qu’est devenue la bourgeoisie financière .. ses interventions sur le sujet devant la commission Européenne ..Et il connait le sujet , il est commissaire divisionnaire spécialisé sur la question .. La géostratégie du crime étant d’ailleurs un ouvrage remarquable qui en a suivi un autre : la crise est une fraude criminelle … que je vous conseille également de lire et très vite .. Gayraud est sans doute aussi un ado qui raconte des histoires à dormir debout dans l’obscurité des dortoirs !!! ..


          • BA Le 20 mai 2013 à 17h41
            Afficher/Masquer

            kerjean écrit :

            “Lisez BA, BA, depuis 5 ans nous casse les pieds en nous promettant(avec jubilation) la fin du monde, la peste et le choléra pour demain. Partout je l’ai vu faire ces prévisions d’apocalypse, mille fois il a pronostiqué la mort de l’euro pour le lendemain.”

            “Pour le lendemain” ?

            Comment ça, “pour le lendemain” ?

            Mais je suis incapable de pronostiquer la mort de l’euro pour le lendemain, puisque je ne connais pas la date de la mort de l’euro !

            Non, simplement, ce que je dis, c’est que l’euro va mourir. Mais je ne sais pas quand.

            Et surtout, ce ne sera pas “la fin du monde, la peste et le choléra”. Non. Pas du tout.

            Ce sera simplement la fin d’une expérience de tarés.

            Et donc ce sera une très bonne nouvelle.


          • chris06 Le 20 mai 2013 à 18h05
            Afficher/Masquer

            @BA,

            l’euro va mourir. Mais je ne sais pas quand.

            ce qui est pratique avec ce genre de pronostic c’est qu’on ne peut jamais être mis en défaut!

            Si dans 20 ans, l’euro est toujours notre monnaie, tu pourras dire, ah ben j’avais pas dit quand il mourrait…

            Comme tout fini forcément un jour par mourir (comme l’avait remarqué justement Keynes) , t’as forcément raison.


          • BA Le 20 mai 2013 à 18h15
            Afficher/Masquer

            Non, l’euro ne va pas survivre encore 20 ans, faut pas déconner non plus.


          • chris06 Le 20 mai 2013 à 18h21
            Afficher/Masquer

            @BA,

            ok, alors, selon toi, combien de temps, au max, l’euro restera t’il notre monnaie?

            Sapir, lui, nous avait prévu la fin de l’euro pour 2012, il s’est gouré, et toi?


          • BA Le 20 mai 2013 à 18h23
            Afficher/Masquer

            L’euro va mourir le 19 mai 2033 à 18h24.


          • Christophe Vieren Le 20 mai 2013 à 21h30
            Afficher/Masquer

            @Chris :

            Commentaires sur http://lespoir.jimdo.com/2011/12/28/fin-de-l-euro-pourquoi-jacques-sapir-s-est-tromp%C3%A9/ :
            =============
            sapir Jacques (mercredi, 28 décembre 2011 23:43) écrit :

            “Ma prévision était que l’hiver 2011-2012 serait celui de la crise terminale de l’Euro (je n’ai JAMAIS dit que l’Euro disparaîtrait à cette période).
            Pour moi, une crise terminale est une crise dont on ne peut sortir. C’est la différence avec les crises de 2010 et du début 2011 où il y avait encore une possibilité de sortie “par le haut”.

            Je pense que la zone Euro, dans sa forme actuelle, va disparaître dans les 18 mois à venir, mais ceci n’exclut pas la possibilité de voir l’Euro survivre autour d’un nombre réduit de pays (Allemagne, pays-bas, Autriche, Finlande par exemple).

            Quand vous critiquez un auteur faites attention de reprendre précisément ce qu’il dit et de ne pas lui attribuer des propos qu’il n’a jamais tenu.”

            jacques Sapir
            ================

            Cela étant, ce genre de pronostic on s’en fout un peu. L’important est de voir si la dérive est plutôt positive ou plutôt négative. Autrement dit si l’on progresse de manière pérenne vers une sortie de crise. Pour l’instant on s’en est sorti qu’au prix de multiples dérogations aux règles en vigueur. Quelle sera la prochaine ? Prêt de la BCE directement aux états ? Ce serait peut-être là la solution ultime pour préserver l’Eurozone dans son intégralité. Les peys membres et en particulier l’Allemagne accepteront-ils cela ? Bien malin qui peut le dire. Quoiqu’on disent les peuples ont le dernier mot et leurs manipulations sont aisées.


  7. BA Le 20 mai 2013 à 11h18
    Afficher/Masquer

    Petite précision pour une des informations de Medomai :

    La vraie information de l’année 2113 est la suivante :

    – taux de travail moyen dans la (CE) Confédération Européenne qui regroupe l’Allemagne, l’Autriche, les Pays-Bas et le Luxembourg : 73% (actifs de moins de 40 ans : 21%)


  8. caroline porteu Le 20 mai 2013 à 12h36
    Afficher/Masquer

    Olivier : information majeure tombée ce matin .

    Hong Kong Mercantile Exchange fails amid dearth of gold futures trading

    Cette pénurie d’or physique qui entraine la fermeture du Hong Kong Mercantile exchange est la preuve avérée des manipulations sur les cours des matières premières , et je ne parle pas des indices .

    Les banquiers ou les assureurs qui se retrouvent dans la situation d’avoir proposé des produits indexés sur une cotation manipulée doivent porter plainte contre les manipulateurs . Si ils ne le font pas , ils deviennent eux mêmes complices d’escro.querie , comme les distributeurs et ou fabricants de produits alimentaires qui trompent sur la viande de leurs produits .

    Les manipulations de marchés sont désormais avérées .
    Une association comme Diacrisis ne pourrait-elle pas porter plainte devant les Tribunaux contre ceux qui ont permis que soient commercialisés des produits corrompus : tous les gestionnaires de compte, les conseillers en gestion en patrimoine , les banquiers …

    La manipulation est monstrueuse et elle est désormais totalement avérée du fait de cette impossibilité à honorer les engagements . La même chose peut arriver sur le blé ou le pétrole .
    Les cotations sont virtuelles et n’ont plus rien à voir avec la réalité .

    C’est vrai pour tout ce qui touche au monde financier , taux inclus puisqu’ils sont eux mêmes manipulés .

    Il faut donc envoyer tout ce beau monde devant les tribunaux et ceux qui refusent se retrouvent automatiquement complices .
    Ce sera encore plus efficace sur une loi de séparation qui n’apporterait pas grand chose puisque de toutes les manières , l’intégralité du système est totalement pourri à coeur

    http://www.scmp.com/business/banking-finance/article/1241466/hong-kong-mercantile-exchange-fails-amid-dearth-gold


    • chris06 Le 20 mai 2013 à 13h02
      Afficher/Masquer

      bah, y’a pas tromperie sur la marchandise, celui qui achète des futures sur l’or en pensant acheter de l’or physique est un âne.


      • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 13h09
        Afficher/Masquer

        @Chris06
        Vous oubliez une chose : de nombreuses banques ont également proposé des arbitrages sur l’or .. plans de retraites, assurances vie ..
        Donc à partir du moment ou ils proposent des indexations sur un produit notoirement corrompu, ils deviennent eux mêmes complices de l’escro.querie si ils ne portent pas plainte contre l’auteur des manipulations ..

        Même réaction que dans la filière viande chez les industriels agro alimentaire .

        Cela veut dire qu’au plus bas de l’échelle , le gestionnaire de compte , le commercial d’assurances vie qui a osé laisser des clients indexer leurs placements sur une MP dont il vient d’être démontré qu’elle était totalement frauduleuse sont totalement pénalement complices et doivent être poursuivis comme tels : comme le distributeur qui laisserait des produits comportant de la viande avariée dans ses rayons alors qu’il sait qu’elle est avariée .

        Ils ont un moyen de se protéger des poursuites : être les premiers à initier les plaintes nécessaires pour démontrer leur bonne foi . Si ils ne le font pas , ils sont complices d’une escroquerie majeure .


      • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 13h28
        Afficher/Masquer

        Chris06
        Un autre exemple très simple : le cas Dexia
        Les commerciaux de Dexia ont vendu des prêts toxiques à des communes ou à des régions.
        En l’occurence , le produit lui même n’était pas vraiment corrompu , il était juste extremement risqué et ces ventes se sont opérées grâce aux manques de connaissances financières de leurs acquéreurs .

        Les condamnations et annulations de Dexia par la justice tombent depuis un an , en particulier parce que le “devoir de conseil” n’a pas été respecté par les concepteurs et les distributeurs de ces produits ..

        Mais ces produits n’étaient pas frauduleux au sens propre .. ils profitaient juste de l’incompétence de l’interlocuteur ..

        Là , la fraude est constatée puisque la Fermeture de Hong Kong Mercantile Exchange pour impossibilité d’approvisionnement en or physique prouve de manière irréfutable que le cours officiel n’a aucun rapport avec la réalité .

        Donc si il y a fraude constatée , ceux qui en ont indirectement rendu leurs clients victimes doivent , pour montrer leur bonne foi , être les premiers à attaquer en justice . Comme l’ont fait les maires qui ont attaqué Dexia et qui ont gagné …

        Ce n’est plus du placement ou du prêt toxique , c’est du placement à partir de cotations manifestement totalement frauduleuses .. C’est de l’es.croquerie à l’état pur .
        Et les es.crocs , en général , le premier devoir c’est de les empêcher de nuire .. et de continuer leurs escroqueries ..

        La prochaine fraude ou ils ne pourront plus fournir la Matière physique , çà va être le blé ???
        Votre baguette et vos pâtes , vous allez les payer combien si çà arrive ???
        Et je ne parle pas du pétrole ou il s’avère que les manipulations aient été suffisamment visibles pourqu’une enquête judiciaire soit en cours en Grande Bretagne et à Bruxelles .

        En attendant , et tant que la justice n’est pas faite , il faut partir du principe que l’intégratlité des produits bancaires ou d’assurance vie sont corrompus .. puisqu’ils peuvent être totalement manipulés sans que personne ne s’en émeuve ni réagisse ..
        Et il faut le faire savoir !!!


        • chris06 Le 20 mai 2013 à 13h53
          Afficher/Masquer

          l faut partir du principe que l’intégratlité des produits bancaires ou d’assurance vie sont corrompus .. puisqu’ils peuvent être totalement manipulés

          que voulez vous dire exactement par “corrompus” et “totalement manipulés”.? Si quelqu’un achète des titres sur des marchés à terme, il faut bien qu’il comprenne que ces titres ne correspondent pas, par définition, à des biens physiques ayant une existence au moment présent et où il y a toujours un risque, non nul, que cette existence se concrétise dans le futur. Je ne vois pas en quoi ceci représente une quelconque évidence de corruption?

          Que proposez vous exactement, d’interdire l’existence même des marchés à terme?


          • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 14h13
            Afficher/Masquer

            @chris06
            Le meilleur moyen de faire cesser des comportements frauduleux ou criminels est bien d’envoyer leurs auteurs derrière les barreaux . C’est encore mieux que l’interdiction .

            Un marché à terme peut avoir une justification si il reflète un vrai prix .. Il n’en a plus aucun si le prix ne correspond plus à rien , ce qui est le cas de l’or actuel et sera sans doute bientôt le cas d’autres MP ..

            Imaginez la même manip sur le blé .. Le marché parallèlle (non à terme et non financier) se mettra immédiatement en place tout simplement parce que les boulangers ont besoin de farine pour fabriquer la baguette qu’ils vous vendent et dont vous avez besoin pour vous nourrir .

            Ce marché du réel , le prix physique , peut sauter en trois jours de 1 à 10 si il s’avère que les manipulations sont de même ampleur que celle effectuées sur l’or actuellement .

            Et comme je l’ai dit plus haut , je signale que de nombreux fonds dits “fonds sécurité” ont un pourcentage plus ou moins significatif d’or dans leur constitution. Ils ne détiennent pas toujours l’or physique qui va de pair, ils font l’erreur monumentale de penser que les banquiers ou les gestionnaires de fonds ont eu la prudence de l’acquérir ..

            A partir du moment ou le marché lui même ne peut plus fournir et qu’il ferme ses portes et que la pénurie est totale .. vous pouvez être tranquille , les fonds en question sont faux par définition, puisque la cotation sur laquelle ils se sont appuyés pour sécuriser les placements est FAUSSE ..

            Cette annonce de cessation d’activité et de fermeture des portes du HKME par incapacité à fournir au prix promis montre simplement que l’intégralité des fonds proposés par les banques et les assurances vies ont été constitués sur une cotation frauduleuse .. et que les chiffres sont également faux . Cela touche toute la chaîne d’un bout à l’autre .

            la seule manière pour les banquiers qui ont vendu ces fonds de montrer leur bonne foi est :
            soi de démontrer à leurs clients qu’ils ont le physique en contrepartie de ce qu’ils ont avancé comme valeur de fond Et de le faire visuellement ou avec des certificats de détention établis par des autorités indépendantes de la chaîne financière (huissiers ou autres)
            ou de porter plainte pour manipulation , escro.querie et fraude ..

            Et si ils ne le font pas , c’est aux clients victimes de ces manipulations de le faire contre eux … car les grands lésés , ce sont une fois de plus les clients . Et je ne parle pas des clients de trackers ou d’ETF sur l’or , je parle des clients qui ont investi dans des fonds sécurisés comportant une diversification de placements dont de l’or …

            Cette fermeture des portes du marché de l’or de Hong Kong pour pénurie est d’une gravité sans précédent sur ce qu’elle indique de fraude sur l’établissement des cotations , et pas uniquement celle de l’or .
            Toute la chaîne financière est concernée .


          • chris06 Le 20 mai 2013 à 14h32
            Afficher/Masquer

            @Caroline,

            Le meilleur moyen de faire cesser des comportements frauduleux ou criminels est bien d’envoyer leurs auteurs derrière les barreaux

            on ne peut envoyer des prétendus criminels ou fraudeurs derrière les barreaux que s’ils enfreignent une loi, non? Je vous demande simplement de préciser, exactement, de quelle infraction, de quelle loi il s’agit?

            “Un marché à terme peut avoir une justification si il reflète un vrai prix .. Il n’en a plus aucun si le prix ne correspond plus à rien”

            qu’appelez vous “un vrai prix”?

            “ce qui est le cas de l’or actuel et sera sans doute bientôt le cas d’autres MP”

            si le prix spot ou futures de l’or actuel n’est pas le “vrai prix”, quel est il, selon vous précisément? Comment calculez vous ce “vrai prix” de l’or?

            C’est un point commun à tous les socialistes, l’idée qu’on puisse calculer un “vrai prix”.

            Il n’existe, à ma connaissance, que deux systèmes de prix cohérents, chacun débouchant sur des problèmes qui sont propres à ce système de prix:

            le premier c’est celui où un organisme central de planification mondiale calcule le prix d’une matière première, comme l’or ou le pétrole par exemple, en se basant sur “la quantité de travail cristallisée”, comme Marx l’avait proposé en son temps (valeur travail).

            le second c’est celui où ce sont les marchés, c’est à dire l’offre et la demande des acheteurs et des vendeurs qui détermine les prix (valeur subjective : marginalisme, cf Jevons, Menger et Walras).

            Alors je vous repose la question, quel est “le vrai prix de l’or”? Du pétrole? Celui qui “correspond à quelque chose”? Qui doit le calculer et selon quelle formule?


          • chris06 Le 20 mai 2013 à 14h53
            Afficher/Masquer

            @Caroline,

            je ne sais pas si vous vous rendez compte de ce que cela signifierait s’il devait y avoir un “vrai prix de l’or”, une valeur objective à toute chose?

            Cela imposerait qu’il existe un organisme central de planification mondiale qui calcule, sur la base de salaires normatifs décidés centralement, au niveau mondial, pour tous les ouvriers, techniciens, ingénieurs, commerçants qui travaillent dans l’extraction, l’élaboration de procédés ou le commerce d’une marchandise, les prix selon la formule du travail cristallisé. Et, question subsidiare, quelle serait l’unité de compte dans laquelle cette valeur objective, ce vrai prix, serait fixée? Autrement dit, quelle doit être la monnaie du monde?

            Vous m’expliquerez, au passage, comment les différents gouvernements des nations du monde vont parvenir à se mettre d’accord sur une valeur objective, un vrai prix de l’or, du pétrole, de toute chose et de tous les salaires de tous ceux qui travaillent dans la production et le commerce de ces choses, biens matériels ou immatériels?

            Quand ça sera arrivé, prévenez moi, en attendant que cela arrive permettez moi de douter fortement qu’on puisse y arriver un jour, ok (on arrive même pas à se mettre d’accord au sein de la zone euro, alors au niveau mondial, vous y croyez vraiment)?


          • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 15h23
            Afficher/Masquer

            le vrai prix est celui qui provient de l’offre et de la demande et non pas d’une manipulation issue de ventes à découvert sur un produit qu’on ne détient pas , ce qui s’appelle en français de la manipulation .. et qui est du ressort de la justice pénale ..
            Les lois existent , il suffit de les faire appliquer .

            elles concernent les manipulations ou l’escroquerie , comme le fait pour un distributeur de conserver des produits fabriqués à partir de viande avariée dans ses rayons .. Nous sommes dans le même type d’escro.querie .


          • chris06 Le 20 mai 2013 à 15h47
            Afficher/Masquer

            @Caroline,

            une manipulation issue de ventes à découvert sur un produit qu’on ne détient pas

            je suis d’accord pour qu’on interdise la vente à découvert à nu (naked short selling en anglais), c’est d’ailleurs déjà le cas dans pas mal de pays et certains Etats des USA, mais pas en France, bizarrement.

            En tous les cas, je vois difficilement comment on pourrait mettre quelqu’un derrière les barreaux qui pratique la vente à découvert à nu quand ce n’est même pas encore illégal?


        • Gbalou Le 20 mai 2013 à 16h23
          Afficher/Masquer

          DEPUIS LE TEMPS QUE VOUS CRITIQUEZ LES BANQUES, LAISSONS FAIRE FAILLITE !!!


        • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 16h32
          Afficher/Masquer

          @Chris :

          Juste une question ??
          Vous en avez pris physiquement livraison de votre lingot , ou vous avez reçu juste un papier vous indiquant que l’achat avait eu lieu à tel cours ???

          Si vous avez juste reçu le papier , allez donc en prendre livraison .. Le papier n’est jamais que du papier ..


          • chris06 Le 20 mai 2013 à 17h00
            Afficher/Masquer

            pris livraison, bien entendu. Si j’achète de l’or physique depuis 5 ans c’est justement que je ne fait pas 100% confiance au système bancaire ni aux Etats. C’est pour moi une assurance au cas où le système monétaire pète ou qu’il y ait au minimum un défaut partiel des Etats d’ici à ce que je prenne ma retraite (sans doute pas avant vingt ans vu comme vont les choses….).
            Je ne fait pas non plus 100% confiance aux assurances vie, même quand elle disent qu’une partie des fonds sont indexés sur l’or, si c’est pour aller dans votre sens.

            Je ne sais pas ce qui va arriver dans l’avenir, cela devient de plus en plus incertain. D’où la nécessité d’avoir une partie de ses économies en or physique, en sa possession, pour le pire des cas.

            Mais je voue avoue que je suis un peu de l’avis de Kerjean, il y a trop de personnes qui semblent convaincues que tout va exploser d’un moment à l’autre. Je me contente de pesner qu’il y a un risque non négligeable, mais aucune certitude de ma part.


    • Balthazar Le 20 mai 2013 à 13h35
      Afficher/Masquer

      J’ai lu votre lien, mais j’en tire les mêmes conclusions que Chris06. Il n’y a plus aucun pigeon qui veut acheter un bout de papier, au prix de l’or. Donc le HKMex ne peut plus justifier ses coûts de fonctionnement (avec les financiers ils devaient attendre un ROE de 30% je parie). Il a eu deux ans d’existence, au mauvais moment. Je ne verserai pas une larme sur eux.


      • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 14h01
        Afficher/Masquer

        @Balthazar
        Je parle des produits financiers indexés sur l’or , et il y en a beaucoup .. produits de retraite par capitalisation inclus d’ailleurs .. (retraites complémentaires pour les français) , comme assurances vies , Produits de gestion même indiciels , dans lesquels il y a un pourcentage d’or . Tous les fonds sécurité actuels ont un petit pourcentage indexé sur la cotation officielle d’une matière première qui est l’or et dont cette fermeture vient juste de démontrer qu’elle ne correspondait à RIEN . .

        Le HKME ferme ses portes .. il ne peuvent plus coter . Ils distribuent ce que reste en papier puisqu’ils ne peuvent honorer les commandes reçues .

        Cela veut dire que la cotation actuelle est totalement décorrélée du prix du physique : Et cette décorrélation vient d’une monstrueuse manipulation elle est totalement frauduleuse .

        Si les financiers ne bougent pas , cela veut juste dire qu’ils ont contribué à distribuer des produits corrompus . Si ils veulent montrer leur ignorance , ils n’ont qu’une solution : porter plainte et attendre que de nouveaux marchés se crèent pour donner des cotations qui reflètent la réalité .. Si ils ne le font pas : ils deviennent complices de l’escro.querie en cours

        Supposez que demain Euronext ferme ses portes car il ne peut plus fournir les actions de société cotées achetées à un certain prix .. Ils remboursent juste aux clients le prix qu’ils peuvent rembourser prix qui n’a plus rien à voir avec la réalité économique , financière et comptable de la société .. Vous vous estimeriez en droit de porter plainte .. avec raison . Euronext vous aurait volé un bien qui vous appartenait en refusant de vous le restituer au prix de cotation .. (ce qu’ils ne peuvent pas faire si la cotation est elle-même truquée) .

        Vous pouvez prendre le même exemple pour le blé : et là c’est le prix de votre baguette qui en dépendra directement : Il y aura deux marchés distincts , le marché du physique et le marché financier totalement frauduleux dont les cotations ne correspondent plus à rien .

        L’ennui c’est que si ils font la même chose avec le prix du blé , notre pain risque d’être multiplié par dix en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire et ils sont bien partis pour faire la même chose : ils viennent de nous démontrer que leurs comportements criminels n’avaient pas de limites .


        • TZYACK Le 20 mai 2013 à 14h58
          Afficher/Masquer

          Tout n’est plus que mensonges et manipulations : la financiarisation du virtuel rapporte bien plus facilement et rapidement que toute autre activité industrielle.
          Nous sommes passés définitivement de l’autre côté du miroir de la réalité !


        • chris06 Le 20 mai 2013 à 15h20
          Afficher/Masquer

          @Caroline,

          Cela veut dire que la cotation actuelle est totalement décorrélée du prix du physique

          que voulez vous dire par là? Le prix de l’or physique, comme le remarque justement Kerjean plus haut, est parfaitement corrélé à celui qui est côté sur les marchés à terme. La différence entre le prix de l’or physique, c’est à dire pour une livraison immédiate, ou prix spot, diffère de celui de l’or sur les marchés à terme, c’est à dire qui n’existe pas physiquement au moment présent mais que les acheteurs et vendeurs sur les marchés à terme estiment qu’il existera dans le futur, dans un mois, trois mois, ou un an, de à peine 0,7$ / 1600$, c’est à dire moins de 0,1%! C’est pourtant une sacrée corrélation, non?

          Le prix spot de l’or physique est au moment présent de 1355$/oz. Quel est, selon vous, le “vrai prix”, celui qui correspond, non pas à rien, mais à quelque chose?


          • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 15h53
            Afficher/Masquer

            Le vrai prix est celui auquel je peux obtenir un certain poids de métal , soit sous forme de lingots , soit pièces ..
            Et aujourd’hui , le prix physique de ces objets , sur les marchés d’or physique non financiers décorrélés des mensonges financiers, est majoré entre 50 et 100% par rapport aux soi disant cours de cotation ..

            D’ailleurs , si vous voulez faire une bonne affaire , elle est très facile et je ne peux que vous la suggérer : vous exigez de votre banquier qu’il vous fournisse un lingot au tarif officiel : 1355$ l’once .. et dès que vous le détenez physiquement vous allez immédiatement le revendre en dehors du circuit financier proprement dit : 30% de plus value immédiate ..
            La seule difficulté est que votre banquier est de plus en plus réticent pour vous fournir ce lingot ..

            Curieux non ?


          • chris06 Le 20 mai 2013 à 16h11
            Afficher/Masquer

            “Et aujourd’hui , le prix physique de ces objets , sur les marchés d’or physique non financiers décorrélés des mensonges financiers, est majoré entre 50 et 100% par rapport aux soi disant cours de cotation”

            je dois vraiment être quelqu’un de spécial mais j’ai acheté un lingot le mois dernier (cela fait plus de cinq ans que j’en achète plus ou moins régulièrement) et je n’ai absolument pas payé ce prix là, moins de 5% de marge pour la banque ar rapport au prix spot.

            Mais d’où vous viennent donc des idées pareilles? Avez vous jamais acheté de l’or physique???


        • Balthazar Le 20 mai 2013 à 18h18
          Afficher/Masquer

          À Caroline,
          J’ai vendu mes pea et assurances vie (à perte hélas) car je pensais vraiment que la zone euro allait péter. C’était fin 2011.
          Depuis les cours sont bien remontés, mais je suis vacciné et je ne joue plus avec mes économies. Je suis donc d’accord avec vous sur le principe que quand on achète une action, on achète une part de l’entreprise, mais surtout un bout de papier. Et si le système financier s’écroule, personne ne voudra me racheter ce bout de papier.
          Je n’ai pas d’or, je pense investir dans un bien immo (surcoté hélas) qui me restera quoi qu’il advienne.


          • Gbalou Le 20 mai 2013 à 19h41
            Afficher/Masquer

            Il ne faut pas jouer contre l’Euro ! Gbalou vous l’avais dit ! Tout comme, il faut acheter de l’OR physique et non du papier ! Et pour votre maison, attention ou vous l’achetez !!!


          • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 22h18
            Afficher/Masquer

            Je pense comme Gablou qu’il ne faut pas jouer .. et pourtant je joue … On ne se refait pas et çà fait à peu près 25 ans que je fais de la bourse . J’ai joué sur tous les marchés .. aujourd’hui je sais que quand je joue , je prends plus de risques que si je vais au casino car les marchés sont totalement truqués … Pires qu’un casino truqué (j’ai rencontré çà aussi et je me suis bien amusée , j’avais compris comment fonctionnait le croupier, et je précise que ce n’était pas en France) ..

            Mais quelque part je vais beaucoup plus loin que lui : les banques ont atteint un tel niveau d’escroquerie et je pèse mes mots … qu’il est totalement dément de leur laisser quelque liquidité que ce soit .
            Qu’il s’agisse d’assurances vies , de fonds , de retraites ou simplement de liquidités sur un compte de dépôt ..

            Si votre banque vous l’autorise (ce n’est pas le cas de toutes) .. je préfère laisser des liquidités en francs suisses ou en dollars australiens que dans toute autre monnaie, ou à la limite en couronnes suédoises ..
            L’immobilier est un bon placement dans la mesure ou même si il baisse de 30%, il ne baissera que de 30% … Le foncier agricole est encore mieux …

            Les actifs financiers eux , risquent de passer tout simplement à zéro .. soit par confiscation pure et simple , comme cela s’est produit à Chypre , comme cela risque de se produire au Portugal , et comme les Allemands aimeraient le voir se produire en Italie ..

            A la limite achetez ce qui vous fait plaisir .. donnez du fric à vos enfants .. mais ne laissez rien en banque si vous n’avez pas de banque coopérative sérieuse , indépendante du système financier actuel .. comme la Rabobank , banque coopérative néerlandaise assez curieusement classée (mais chut il ne faut surtout pas que cela se sache) comme la banque la plus sécuritaire au monde.

            Mais fuyez le système actuel .. totalement pourri surtout lorsqu’elles sont cotées car ne pas oublier que leur cotation rentre dans le niveau d’appréciation du risque alors que leurs comptes sont truqués et que tout le monde le sait ..
            Combien de pertes dissimulées par la DB déjà en fin 2012 ?? La modique somme de 12 milliards !!!! .. et les allemands osent encore donner des leçons ??

            Remarquez , ce sont eux qui contrôlent les organes de contrôle : clearstream en particulier qui est filiale à presque 100% de Deutsche Boerse dont les actionnaires sont introuvables , quoique ce soit une société cotée , essentielle au fonctionnement des marchés puisqu’elle est propriétaire des plates formes de cotation !!!

            Si vous voulez les liens pour montrer le niveau de CORRUPTION du système actuel , en particulier sur la DB , Deutsche Boerse .. ou d’autres banques , vous les trouverez sur mon forum .. Tout ce que je cite est toujours sourcé ..

            Pourriez vous juste arrêter de prendre les gens pour des imbéciles ????

            P.S. la manipulation sur l’or et la fermeture du HKMEx a dû enfin toucher les neurones des financiers .. L’or reprend 34 points ce soir !!!! .. La bourse française et les plates formes direct émetteurs accessibles en France sont fermées …

            Demain ce sera sans doute 50 point .. quand il y a pénurie , il faut rattraper le vrai prix .. et çà risque d’être difficile vu le niveau de Nakes shorts des banksters actuels … (le nake short c’est pour Chris06 qui a crû m’apprendre quelque chose avec la vente à découvert à nu ) …

            Le corner Wolkswagen est sans doute à nouveau pas très loin pour ceux qui font de la bourse.. mais là c’est l’intégralité du marché de l’or qui risque d’être touché .. et croyez moi , je vais me marrer . Cela dit , tant que les banquiers ruinés feront supporter leurs pertes via les dettes des Etats ou les comptes de dépôts , le système ne sera pas soigné de ses maladies profondes .. on aura soigné des symptomes , mais en aucun cas les causes .


  9. Macarel Le 20 mai 2013 à 13h02
    Afficher/Masquer

    L’oligarchie américaine continue de mettre activement en place les lois d’exception, qui lui permettront de faire face aux troubles sociaux de l’après “Peak oil”.

    http://wsws.org/en/articles/2013/05/20/pers-m20.html

    Quelques extraits de l’article original:

    Conformément aux règlements militaires déjà en place, l’armée est autorisée à se déployer à l’intérieur des États-Unis afin de réprimer tout «troubles de l’ordre public» et «assurer la restauration de cet ordre dans un État ou une localité donnée.” Les règlements définissent une perturbation de l’ordre public comme des “actes de violence et de désordre perpétrés en groupe et préjudiciables à la loi et à l’ordre public “.

    Ces règlements stipulent que l’armée peut être déployée dans les États-Unis dans tous les cas où «Les autorités prévues à cet effet, qu’elles soient fédérales, d’État ou locales seraient incapables ou refuseraient de fournir une protection adéquate …» En d’autres termes, l’armée affirme expressément son pouvoir d’intervenir par la force et la violence afin de réprimer ce qu’elle considère comme des «troubles civils» inacceptables, y compris provenant de l’opposition d’ agences civiles fédérales, étatiques ou locales civiles. Les règlements autorisent même l’action militaire en réponse aux troubles civils “imprévus de grande échelle”, où “l’autorisation préalable du Président est impossible.

    La principale base de soutien pour l’abrogation des droits démocratiques et la dérive vers un état policier réside dans l’aristocratie financière, c’est la petite couche de multimillionnaires et milliardaires qui ont fait fortune spectaculaires au moyen de la spéculation, le vol, la criminalité et la corruption. Cette couche de la population est devenue encore plus riche depuis l’éclatement de la crise économique mondiale en 2008, subventionnée à hauteur de milliers de milliards de dollars par l’Etat, tandis que la classe ouvrière a été dévastée par le chômage de masse et les politiques d’austérité.

    Les droits démocratiques et les réformes historiques ne signifient rien pour ces kleptomanes, qui ressentent une crainte extrême et beaucoup d’hostilité envers la grande masse de la population. Jaloux de leurs gains mal acquis, cette couche supporte la mise en place de mesures dignes d’un Etat policier afin de pouvoir réprimer, y compris, violemment toute opposition sociale.

    Derrière Obama, et à côté de l’aristocratie financière, se tient une classe moyenne privilégiée, couche qui s’étend environ du 90ième au 99ième centiles . Quelques uns au sein de cette couche ont un mode de vie très proche de celui des aristocrates financiers,et en terme de race, de culture et de questions d’identité. Toutefois, ils dépendent de l’ordre social existant pour le maintien de leur statut privilégié, leurs revenus, leurs positions avantageuses dans la direction des entreprises, des départements universitaires,des cabinets d’avocats,de l’industrie du divertissement, des syndicats, des ONGs, des médias et ainsi de suite. Embarqués dans les guerres impérialistes et la défense du système capitaliste en général, cette couche est prête à soutenir un Etat policier en cas de risque d’un renversement révolutionnaire du système par la classe ouvrière.


    • Christophe Vieren Le 20 mai 2013 à 16h58
      Afficher/Masquer

      Ce qui peut être une issue pour le peuple est qu’il dispose de pas mal d’arme. J’espère qu’ils prévoieront à temps les munitions suffisantes. J’serais ricain armé, je crois que je commencerais à faire des stocks.


      • yoananda Le 20 mai 2013 à 20h52
        Afficher/Masquer

        Je ne sais pas ou ça en est, mais il y a quelques semaines, il y avait une énorme pénurie sur les munitions aux USA. A priori, ceux qui ont pu faire des stocks l’ont fait AVANT, les autres … ben ils l’ont dans l’os.
        Mais peut-être que le marché à repris, je n’ai pas suivi ensuite.


    • BIGGLOP Le 20 mai 2013 à 18h24
      Afficher/Masquer

      @Macarel,
      L’article du WSWS concerne les conséquences de la loi HR 645, adoptée à huis clos, sans publicité par le Congrés US, le 22 janvier 2009.
      Succintement, elle suspend les droits constitutionnels civiques (Posse Comitatus Act), attribue la gestion des camps FEMA à l’Armée (sur le modèle de Guantanamo), crée un délit de ”terrorisme domestique” à l’encontre des citoyens, associations (Occupy WS, écologistes, syndicats,…).
      Le site ”renovezmaintenant67.eu” de Thomas Rudolf en donne une analyse détaillée.
      A mon avis, le déploiement de si importantes forces, d’une sorte d’état de siège à Boston pour retrouver les auteurs, me fait penser à une simulation de la mise en oeuvre de cette loi. D’autant plus que des personnels de ”sociétés de sécurité privées” étaient sur le parcours du marathon avec de matériels sophistiqués.

      L’Australie (si loin de nous) est un exemple symptomatique de la récession qui touche l’économie mondiale et ce malgré un accord de parité de change avec la Chine excluant le dollar
      http://leblogalupus.com/2013/05/14/mister-market-and-doctor-conjoncture-du-mardi-14-mai-2013-le-celebre-canari-dans-les-mines-australiennes-par-bruno-bertezreedition/


      • ED 99 Le 20 mai 2013 à 20h24
        Afficher/Masquer

        Pour pouvoir envoyer l’armée, ou utiliser des mercenaires, il faut pouvoir les payer. Si le système financier s’est effondré, on en revient à l’antique méthode : de l’or physique ! (relation avec la controverse ci-dessus ?). Sinon, c’est le chaos. Et avec le nombre d’armes circulant aux USA, cela va être sanglant !


  10. medomai Le 20 mai 2013 à 14h15
    Afficher/Masquer

    Je ne savais pas que Jacques Sapir avait signé un manifeste pour la reconfiguration de la zone euro :

    http://european-solidarity.eu/index.php

    Mais dans le scénario présenté, c’est l’Allemagne et le “Nord” qui sort de l’euro, non pas les pays du “Sud” France comprise qui en sortent. ça me paraît difficile dans ce sens là. Ce sont les pays du Sud qui voudront récupérer chacun leur monnaie, et ils voudront de moins en moins entendre parler de monnaie commune : ils n’ont pas les mêmes trajectoires et problèmes d’ajustement. Seule l’Allemagne et ses partenaires nordiques sont en mesure de constituer une zone monétaire unifiée.

    http://www.bloomberg.com/news/2013-05-15/france-must-lead-breakup-of-euro.html


  11. Eg.O.bsolète Le 20 mai 2013 à 15h02
    Afficher/Masquer

    Je trouve comme certains ici que le couple « Pic pétrolier – Dérèglement climatique » est un prisme de lecture très pertinent pour analyser notre histoire récente, même si une cause ne produit jamais seule, un effet.

    « Quand la production pétrolière atteindra son apogée, l’économie mondiale sera décimée. Il y aura des guerres du pétrole. Tout changera en conséquence. Mais les gens ne parleront toujours pas de pic pétrolier. Ils parleront de chômage, du pouvoir d’achat mais ils gommeront de leur esprit ce qui a provoqué tout ça » – Richart Heinberg 2006 – Oil, Smoke and mirrors.

    Petit récapitulatif très discutable

    2005 – Fin de la croissance de l’offre en pétrole conventionnel / pic des km parcourus
    2005 – Sursaut démocratique dans le pays européens contre l’invasion de l’Irak
    2005 – Invasion de l’Irak (dernière réserves prometteuses de pétrole conventionnel)
    2005-2008 – Inflation pétrolière et contagion de l’inflation à toute l’économie pour 2/3 liée à l’offre et la demande et pour 1/3 liée à la spéculation (augmentation à divers niveaux de la chaine de l’économie réelle > extraire / raffiner / transporter / manufacturer / distribuer)
    2005-20.. – Crise du pouvoir d’achat et surendettement
    2006 – engouement pour les pétrole bitumineux et désillusion
    2007-2008 – Crise alimentaire mondiale et émeutes de la faim dans le monde arabe et ailleurs
    2007-2011 – Crise des subprimes et crise du crédit
    2007-2012 – Passage de 26 à 46 millions du nombre de bénéficiaires des Food Stamps
    2008-20.. – Limites à la croissance des pays développés
    2008 – Engouement pour les agrocarburant et désillusion
    2008 – Crise financière mondiale
    2010 – Assouplissement monétaire (QE1) afin de sauver la finance
    2010 – Guerre des monnaies
    2010 – Crise de l’euro et impact sur l’économie mondiale
    2010 – Assouplissement monétaire (QE2) afin de dopper la finance
    2010 – Révolutions arabes (baisse du pouvoir d’achat insoutenable pour les plus pauvres)
    2010-20.. – Deuxième vague d’inflation pétrolière et contagion à l’économie
    2010-.. – Politique de rigueurs en Europe et ailleurs
    2011 – Invasion de la Libye (dernière réserves de Sweet Crude Oil)
    2011 – Crise alimentaire dans la Corne de l’Afrique
    2011 – Émergence du mouvement “We are the 99%”
    2011 – Émergence du mouvement des indignés en Europe
    2010-20.. – Montée de populismes dans le monde entier
    2010-20.. – Tensions géopolitiques / logique des blocs / propagande au sein des blocs
    2012 – Assouplissement monétaire (QE3) et lancement de la vague d’assouplissement monétaire illimité / déconnexion croissante entre finance et économie réelle
    2013 – Révolution des gaz et huiles de schistes et propagande sur une hypothétique indépendance énergétique cachant mal le néo-colonialisme renaissant

    A suivre …


    • Jared Le 20 mai 2013 à 19h00
      Afficher/Masquer

      Très intéressante cette citation, il semble en effet qu’il sera difficile de détecter que les limites d’approvisionnement en brut sont ce qui créent/créeront les crises. La décennie actuelle sera peut-être celle du début de la baisse de la production de brut (voir à ce sujet le très bon blog “oil man”, sur le site du monde), qui prolongera/aggravera la crise, et cela pourra très bien se faire sans que les médias ne parlent des contraintes d’approvisionnemnent (comme maintenant quoi…).

      L’autre point assez déprimant concerne le changement climatique. On voit bien avec ce qui se passe actuellement, que, en situation de crise, l’environnement passe vraiment au second plan (déjà que quand ça va pas trop mal c’est pas vraiment une priorité…), voir par exemple le Canada qui exploite ses sables bitumineux après s’être récemment retiré du protocole de Kyoto.
      Donc ce qui va se passer est assez clair : la baisse de la production de brut va créer des crises économiques, qui vont augmenter notre frénésie à exploiter le pétrole restant (car il en reste encore énormément…), et ça peut durer longtemps encore… Donc ça va nous faire une jolie planète d’ici une centaine (cinquantaine ?) d’année.

      Les seuls scénarios qui nous permettraient d’échapper à ça sont soit une percée technologique majeure pour la production d’une énergie propre (invraisemblable, même si on trouvait quelquechose maintenant, il faudrait des années/décennies pour changer l’industrie, le parc automobile, … — et tout ça en période de crise économique), soit un changement brutal du monde actuel, genre effondrement économique accéléré. Cette deuxième option n’est pas non plus très plausible, le système actuel semble assez résilient quand il s’agit de se maintenir.

      Voilà voilà…


      • Theoltd Le 20 mai 2013 à 20h36
        Afficher/Masquer

        Jared: Gail Tverberg de ourfiniteworld.com peut vous remonter le moral. Selon elle, les QE et dettes publiques ne sont que les syndromes d’une societe qui n’arrive plus a se payer son pétrole. Elle predit que tres bien tôt, les simples huiles de schiste qu’on obtient aujourd’hui, resteront définitivement au stade de reserves.
        A coté de cela, les problemes climatiques, toujours selon Gail seront de la p….. de chat.
        C’est vrai quoi, il y a aussi des gens optimistes sur les forums….


        • Jared Le 20 mai 2013 à 22h02
          Afficher/Masquer

          Ah bonne nouvelle alors :))

          Non mais à choisir (égoïstement) je préfère un lent déclin où je garderai mon niveau de vie qu’un cataclysme (économique ou autre) qui emporte la société actuelle. Il n’y a qu’à voir les chiffres de mortalité en Russie suite à la chute de l’ex-URSS pour avoir un aperçu de ce qu’engendrerait un changement brutal de ce genre. Et puis le jardinage c’est pas mon truc.

          Et mon moral va bien : un monde en crise est vivable, comme on peut le voir maintenant. Je trouve par ailleurs cette expérience grandeur nature sur le climat fascinante, tout comme la direction “droit dans le mur” que l’on prend, ya un côté tragédie grecque qui me fascine vraiment.

          On pourra dire : “j’y étais”


    • Amsterdammer Le 20 mai 2013 à 20h42
      Afficher/Masquer

      Euh, l’invasion de l’Irak, c’est en mars 2003, pas en 2005…


      • Eg.O.bsolète Le 21 mai 2013 à 10h59
        Afficher/Masquer

        Merci de me corriger. Cela fait donc 10 ans que les apôtres de la liberté (qui font la promotion de la démocratie au cas par cas et qui la méprisent si elle va contre leurs intérêts géostratégique) ont ouvert les portes de l’enfer en Irak. Et que dire de ce qui se passe en Libye et en Syrie maintenant, une infamie occidentale sans nom. Tout cela parce que nos élites politico-médiatques ont atteint un summum de lâcheté et sont incapable d’expliquer à la populace à quel point le pétrole est vital pour notre propre survie …

        Shame on US


    • yoananda Le 20 mai 2013 à 21h06
      Afficher/Masquer

      Barf, le pic pétrolier, c’est l’éléphant au milieu du couloir.
      Mais personne ne veut le voir, et surtout pas Olivier.
      Pourquoi ? parce que le pic pétrolier n’est la faute à personne et qu’on n’a pas de solution.
      C’est bien plus pratique d’accuser le capitalisme et de dire que l’avarice ruine les “petits” et que du coup il n’y a plus de clients…
      Cette explication n’est pas foncièrement fausse non plus, mais passe sous silence les facteurs sous-jacents, comme le pic pétrolier, la robolution ,le vieillissement, l’immigration et j’en passe.

      Ce qu’il faut bien comprendre, plutôt que de parler de volume de pétrole extrait (car ce qui fausse la lecture des gens, c’est qu’ils voient une courbe qui continue de monter), c’est que depuis 1980 (comme par hasard) le pétrole par personne stagne. Depuis 2005 le pétrole par personne diminue.
      C’est bien ça le soucis. Car même avec les gains de raffinage, les gains d’intensité énergétique, les gains de productivité … reste qu’on ne peut plus faire de la croissance.
      L’économie patine.

      Pour l’instant, avec les gaz de schiste on nous refais le même coup qu’en 2000 avec le pétrole deepwater. Ça va tenir, allez, soyons généreux, 5 ans. Après, on devrait passer ce fameux pic oil pour de vrai, et la, ça ne va plus rire du tout, d’autant plus que le peu de temps qu’on aurait eu pour agir, on se sera contenter d’accuser les banquiers et les financiers au lieu de trouver des vrais solutions aux vrais problèmes.

      Les hommes sont tellement déconnectés de la vie réelle dans leurs grandes villes de bétons et dans leurs bureaux qu’ils en oublient des réalités toutes basiques, du genre que quelqu’un a la campagne qui fait son jardin et répare son toit sait parfaitement.

      Bref…

      Y a pas plus sourd que qui veut pas entendre. Inutile de se fatiguer avec le pétrole. Il faut simplement se préparer a ce qui s’en vient !


  12. Gibbus Le 20 mai 2013 à 21h21
    Afficher/Masquer

    @tous
    Vous ne vous mettrez jamais d’accord ( pro ou anti-euro et pro ou anti-finance) je pense que la question centrale est les agents économiques (états, banques, entreprises, ménages) sont-il solvables?
    Que se passera-t-il quand les banques centrales arrêteront l’impression de liquidité?
    Je pense qu’au delà de nos convictions personnelles,on peut analyser les faits rien que les faits (en plus ils sont tétus):
    Le taux endettement globale des pays développés au plus hauts historiques.
    La FED imprime 85 milliards par mois
    La BoE imprime aussi à tout va
    La BCE (troïka) rince les états et recave les banques (LTRO)
    La BoJ parle d’impression illimitée!!
    Le Baltic dry est passé de 11000 à moins de 1000 en 5 ans.
    L’Europe est en récession, taux de chômage historique.
    Les émergents (pas seulement la chine) achètent de l’or.
    Les actions montent et le prix du cuivre baisse.
    Je ne pense pas que tous cela indique la santé et la solidité solidité du système monétaire, économique et financier.
    Personnellement je suis un peu comme J. Sapir, je pense perfect storm ou trou noir, enfin un cataclysme dont les conséquences nous échappe!!
    Mais l’histoire nous le dira…


    • yoananda Le 20 mai 2013 à 21h33
      Afficher/Masquer

      Le problème vient des collatéraux de la dette.
      Disons que j’ai une voiture. Elle vaut ce que je peux faire avec. Si je n’ai plus d’essence, elle à même une valeur négative a cause de l’encombrement.
      Du coup, vu les prix du pétrole, ce sont les actifs qui en prennent un coup dans l’aile.
      Hors la dette s’appuie sur des actifs … qui sont en plein déflation.
      Du coup, la dette augmente, les ménages sont insolvables, etc…
      Mais bien sûr, comme on est dans un pays marxiste, la seule explication, c’est que les riche volent les pauvres.
      Le reste, c’est à dire la réalité, ça n’existe pas vraiment aux yeux des français.
      Ce qui compte, ce sont les grands idéaux.


      • Gibbus Le 20 mai 2013 à 21h52
        Afficher/Masquer

        De l’idéologie, c’est vous qui en faites en l’occurrence!!!
        Si il y a trop de dette c’est qu’il y a eu excès de crédit pour alimenter la sainte croissance…
        Un excès de dette reste un excès de dette!!! Quelque soit le collatérale la déflation pourrait expliquer une contagion en cas de défaut, pas le défaut!! Si je dois 100 et que je ne peux pas rembourser, je ne peux peux pas rembourser. Si le collatérale ne vaut plus que 60 je fini ruiné et mon créancier aussi, c’est tout!!!


        • caroline porteu Le 20 mai 2013 à 22h25
          Afficher/Masquer

          sauf si l’excès de dette provient d’une escroquerie , ce qui est le cas actuellement ..
          La dette est une escroquerie .. La notion de dette telle qu’elle est présentée actuellement est la plus grande escroquerie intellectuelle qui puisse exister , surtout dans un pays comme la France .

          C’est une escroquerie totale car elle repose sur un principe assez violamment combattu qui est celui de l’enrichissement sans cause (les financiers et les taux d’intéret) . Les religions pour la plupart d’entre elles avaient compris cette arnaque et avaient instauré ce qui se nomme un taux d’usure à ne pas dépasser . L’islam a gardé cette notion , mais ses propres financiers l’ont détournée pour faire ami ami avec les anglo saxons .

          La Dette est une arnaque intellectuelle car elle provient d’une notion sociétalement incorrecte et combattue depuis plus de 2000 ans : l’enrichissement sans cause et là nous parlons de financiers cupides et véreux .


        • yoananda Le 20 mai 2013 à 22h48
          Afficher/Masquer

          raisonnement d’économiste décorrellé du monde réel.
          Pour rembourser (en simplifié) il faut un boulot.
          La dette n’est qu’une anticipation de croissance, et de boulot.
          Si tout le monde a du boulot, la dette est vite remboursée sans problème.

          Hors, sans essence, sans suffisamment d’essence, le boulot, soit n’est plus la, soit ne rapporte pas assez (pour payer les factures, pour embaucher, etc…)

          La dette ne vaut rien en soi, elle ne vaut que relativement a d’autres choses.
          Si le collatéral vaut 100, je rembourse ma dette avec mon collatéral (par définition).
          Si l’inflation fait passer la dette a 60, je suis tranquille … (sauf si je n’ai plus de boulot)

          On ne peut pas raisonner en nominal en économie, mais en relatif. Tout est relatif disait machin ! lol


        • Gbalou Le 20 mai 2013 à 23h06
          Afficher/Masquer

          Je crois Gibbus que le système est tellement vérolé que je pense quasiment impossible de séparer les activités d’affaires et celles des dépôts dans les banques ! Si l’on touche aux affaires, il y a un impact sur les dépôts et inversement d’ailleurs ! Cela expliquerait la raison pour laquelle, il n’y a toujours pas de grande loi sur les banques ! La question est de savoir si on laisse ou pas écrouler le système !

          En fait, tous ces échanges (ordres) se basent sur des algorithmes, je cherche la fonction (mathématique ) précise, le mot précis dont la seule issue est de débrancher l’ordinateur et de ne pas relancer le programme ! Dans le fond, il n’y a que les banquiers qui peuvent nous sortir du « merdier » dans lequel ils nous ont mis …en grande partie car ils ne sont pas les seuls responsables !…


          • caroline porteu Le 21 mai 2013 à 09h11
            Afficher/Masquer

            Gbalou : totalement d’accord avec vous .
            Le niveau actuel de corruption est tel qu’aucune nouvelle loi ne sera utile ou efficace tant qu’un minimum de moralisation de la vie financière n’aura été à nouveau remis en place .

            Et pour cela , il n’est même pas nécessaire de faire de nouvelles lois, il suffirait déjà d’appliquer celles qui existent , en particulier au pénal .


          • Gibbus Le 21 mai 2013 à 16h03
            Afficher/Masquer

            J’ai une théorie qualifiée ici même d’iconoclaste qui veut que les états ne touchent pas aux banques car une méga faillite bancaire leur permettraient de masquer leurs propres faillites et de reprendre la main sur les marchés !!!
            J’ai baptisé cette théorie : la théorie du choc inversé !!!
            Voilà le déroulement :
            Une banque doit déclarer une perte record entrainant un choc systémique…Je vois déjà la tête de nos grands banquiers ultralibéraux venir pleurer pour que papa l’état les recave (la célèbre socialisation des pertes)…
            Les états sont dans l’incapacité de vous sauver, les peuples ne l’accepteront pas comme 2007 (merci aux islandais de nous avoir montré la voix)… Les états et les peuples se sont fait avoir une fois depuis ils payent le prix du sauvetage des marchés et des banques…
            Les banques font faillites, elles sont nationalisées pour maintenir les moyens de paiement puis «éclaircies » à la mode chypriote …Les gros comptes sont « haircutés »…les actionnaires et les créanciers rincés … Une fois nationalisée toutes les filiales off-shore sont mises à contribution…
            Soit en sauvant le petit déposant, et les moyens de paiement, les états apurent le système financier et passent pour des sauveurs… J’avais déjà imaginé cette théorie avant chypre mais depuis j’y crois de plus en plus…J’ai même acheté le pop-corn !!!!


    • Vince Le 21 mai 2013 à 12h44
      Afficher/Masquer

      et surtout : Que faire des liquidités déjà imprimées ?? !!


  13. juni palacio Le 20 mai 2013 à 22h50
    Afficher/Masquer

    J’aimerais bien qu’Olivier Berruyer m’explique un point de son raisonnement.
    Nous perdons régulièrement des points de croissance depuis 50 ans . Vrai. Jusque là je suis.
    Donc, on devrait s’habituer à un monde sans croissance. Ah bon !
    Moi, bête comme je suis, je me dis : pourquoi la dégringolade s’arrêterait à zéro croissance annuelle. Si on poursuit le mouvement. Il faut s’attendre à une décroissance régulière à partir du moment ou on a atteint la palier zéro.
    M. Berruyer, à juste titre, reproche aux politiques de ne pas tenir compte de cette perte de croissance régulière. Pourquoi lui-même ne va-t-il pas au bout de son raisonnement, sachant qu’il n’envisage qu’un monde sans croissance mais jamais en décroissance ?
    Dans ce cas, les retraites ne seront bientôt plus payées, entre autres conséquences. les frais maladies plus remboursés


    • Gbalou Le 20 mai 2013 à 23h24
      Afficher/Masquer

      Avec un certain type de réacteurs nucléaire(D’autres procédés sont en cours d’études), il est possible de réduire la facture énergétique au point de relancer la machine consumériste à défaut de ne pas pouvoir pour l’instant se balader dans l’espace ! Mais d’ici 50 ans les néo malthusiens qui posséderont des euros tels OB seront une simple curiosité pour les historiens !…


    • dadone Le 20 mai 2013 à 23h54
      Afficher/Masquer

      Le processus a en effet commencé pour certain pays : Grèce, Espagne, Portugal, Irlande et devrait effectivement se poursuivre…mais le risque est qu’une fois la décroissance enclenchée involontairement, elle s’auto-accélère très brutalement….puisque une économie en décroissance ne peut pas éviter le défaut…
      Les QE en série permettent de reculer l’effondrement en resolvabilisant temporairement les emprunteurs mais comme les QE en crée aucune valeur, ce n’est que reculer pour mieux sauter.
      Cela rejoint les nombreux pots pronostiquant un effondrement prochain.


  14. Macarel Le 20 mai 2013 à 23h13
    Afficher/Masquer

    RECORD HISTORIQUE DU CO2 DANS L’ATMOSPHERE !

    http://www.terraeco.net/400-ppm-CO2-seuil-danger-climat,49619.html

    Et ce n’est pas fini…


  15. fabien775 Le 20 mai 2013 à 23h25
    Afficher/Masquer

    @Caroline Porteu
    Entièrement d’accord avec vous, il serait nécessaire de faire un audit sur la dette pour voir la part illégitime de cette dernière.


  16. fabien775 Le 21 mai 2013 à 00h43
    Afficher/Masquer

    Que fait-on alors?


    • Fabrice Le 21 mai 2013 à 06h59
      Afficher/Masquer

      Je dirais quand même qu’il faut l’organiser je préfèrerais un défaut organisé qu’une grande débâcle à la russe si cela doit arriver (car eux avaient des matières premières pour redresser la barre). non ?


  17. BA Le 21 mai 2013 à 08h31
    Afficher/Masquer

    D’abord, il y a la cause.

    La cause, c’est ça : les banques européennes ont dans leurs livres 1500 milliards d’euros d’actifs pourris. En clair : en Europe, il va y avoir une cascade de faillites bancaires.

    La BCE s’inquiète du poids des créances douteuses en zone euro.

    La Banque centrale européenne (BCE) s’inquiète de plus en plus de voir le poids des créances douteuses dans les portefeuilles de prêts des banques européennes entraver le redémarrage du crédit dans un contexte de priorité donnée au renforcement des fonds propres, selon plusieurs responsables de l’institution.

    Selon KPMG, les créances douteuses des banques européennes atteindraient près de 1.500 milliards d’euros, dont 600 milliards pour les seuls établissements britanniques, espagnols et irlandais.

    Ensuite, il y a la conséquence de ces faillites bancaires en Europe.

    La conséquence, c’est ça :

    Un projet européen prévoit de moins protéger les gros déposants.

    Un projet de législation européenne approuvé lundi par une commission du Parlement européen prévoit que l’épargne des petits déposants sera protégée à concurrence de 100.000 euros, tandis que les titulaires de comptes disposant de soldes supérieurs risqueront de devoir passer des pertes en cas de faillite bancaire.

    Ce projet fait écho à la solution retenue dans le dossier chypriote dans le cadre duquel les déposants les plus fortunés avaient été contraints d’accepter de passer des pertes pour éviter un naufrage du système bancaire local.

    Pour entrer en vigueur, ce projet doit encore être approuvé par les 27 ministres des Finances de l’Union européenne et par les Parlementaires européens.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130520.REU4530/un-projet-europeen-prevoit-de-moins-proteger-les-gros-deposants.html

    Des Chypriotes.

    Nous allons devenir des Chypriotes.

    Ce qui s’est passé à Chypre va être étendu à toute l’Europe.


    • chris06 Le 21 mai 2013 à 10h33
      Afficher/Masquer

      quoi de neuf? Cela fait quand même bien longtemps qu’on sait que laisser plus de 100 000 euros sur un même compte en banque c’est à ses risques et périls, non? D’où le fractionnement des gros dépôts sur de multiples comptes.

      Ce qui serait nouveau, c’est que la législation change et ne protège plus les comptes à hauteur de 100 000 euros mais devienne nominative (ie si le même titulaire dispose de n comptes avec 100 000 euros, la garantie ne porte que sur la somme de n comptes).

      La question que je me pose aussi, c’est que se passe t’il pour les comptes d’entreprises. Pour toute entreprise de 50 salariés ou plus, garder en dépôt plus de 100 000 euros c’est vital pour pouvoir payer ne serait ce que les salaires du mois.

      Enfin, tout ça n’est pas très clair, mais la seule chose qui est sûre c’est qu’il faudrait être cinglé, par les temps qui courent, pour un particulier, de laisser plus de 100 000 euros sur un seul compte en banque.

      De toutes manières, toute législation qui pourrait stimuler l’investissement plutôt que de laisser dormir de l’argent sur des comptes, surtout sur M1, où les montants dans la zone euro sont bien trop élevés (près de 50% du pib alors que c’est trois fois moins aux USA), ne peut qu’être bonne pour l’économie.

      Alors avis aux gros déposants, vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été prévenus!


      • BA Le 21 mai 2013 à 11h04
        Afficher/Masquer

        “De toutes manières, toute législation qui pourrait stimuler l’investissement plutôt que de laisser dormir de l’argent sur des comptes, surtout sur M1, où les montants dans la zone euro sont bien trop élevés (près de 50% du pib alors que c’est trois fois moins aux USA), ne peut qu’être bonne pour l’économie.”

        … pour l’économie des nations en-dehors de l’Union Européenne.

        Les gros épargnants vont transférer leur épargne hors de l’Union Européenne.

        Tu parles d’un progrès pour l’économie européenne !


        • chris06 Le 21 mai 2013 à 12h12
          Afficher/Masquer

          Tant qu’ils restent résidents européens, cela n’a pas d’importance s’ils transfèrent sur des comptes non résidents hors UE. Quand à savoir si de nombreux gros déposants feront l’effort de changer leur résidence (ie déménager famille, résidence principale et centre de leurs activités économiques) hors de l’UE plutôt que de réinvestir les montants en excès sur leurs dépôts européens, c’est toujours un risque mais c’est pas tout le monde qui veut déménager à Moscou, Dubaï ou Singapour..,

          Reste ouvert, bien entendu, le problème des fraudeurs qui transfèrent une partie de leurs avoirs sur des comptes secrets dans les paradis fiscaux tout en maintenant une résidence dans l’UE, mais ce n’est pas nouveau.

          Les gros déposants vont devoir peser le pour et le contre des différentes options, chacune comportant des risques qui lui son propre suivant les cas personnels et il n’est pas dit qu’ils choisiront en majorité l’option qui est la moins favorable à l’économie européenne. L’Europe est toujours, bien entendu, dans la zone des tempêtes mais à y regarder de près, les autres régions du monde ne sont pas beaucoup plus stables non plus…

          Ce qui est clair, par contre, c’est que si on fait tout pour décourager l’investissement dans des entreprises ayant leurs activités dans l’union européenne il faudra pas s’étonner du résultat.


          • BA Le 21 mai 2013 à 12h14
            Afficher/Masquer

            Il faudra regarder l’évolution du volume des dépôts bancaires en Union Européenne entre le 31 décembre 2012 et le 31 décembre 2013.

            Et là, on commencera à avoir une réponse.


  18. Ardéchoix Le 21 mai 2013 à 10h29
    Afficher/Masquer

    Si le placement or ne vous convient pas , y a mieux :
    “db Kompass Life 3” La première banque allemande est sous le feu de critiques après des révélations sur le fonctionnement d’un de ses produits d’assurance-vie basé sur la mort plus ou moins rapide de personnes identifiées.
    http://blogs.lesechos.fr/echosbanques/deutsche-bank-mise-en-cause-pour-a9039.html

    Question , on a touché le fond ? Quelqu’un peut me dire où sont les toilettes, merci.


  19. BA Le 21 mai 2013 à 15h22
    Afficher/Masquer

    Mardi 21 mai 2013 :

    Les eurosceptiques britanniques sèment la panique chez les conservateurs.

    Un récent sondage donne l’UKIP de Nigel Farage à deux points des Tories. L’irrésistible ascension des eurosceptiques change le jeu politique britannique.

    Jusqu’où iront les eurosceptiques britanniques ? Après leur raz-de-marée aux élections locales du 2 mai où le parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP) de Nigel Farage avait obtenu jusqu’à un quart des voix dans certaines régions, un sondage de l’institut Survation révèle que l’UKIP talonnerait, en cas d’élections générales, les conservateurs avec 22 % des voix, contre 24 % au parti du premier ministre David Cameron.

    Alors que les Tories perdent 5 points depuis le dernier sondage du 1er mai, l’UKIP progresse de 6 points.

    Le Labour glanerait 35 % des voix, les libéraux-démocrates, actuellement partenaires de coalition des conservateurs, 11 %.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130521trib000765627/les-eurosceptiques-britanniques-sement-la-panique-chez-les-conservateurs.html


  20. rem4s Le 21 mai 2013 à 18h40
    Afficher/Masquer

    juste par curiosité, je viens de regarder qq données:
    -on estime le cout du kw (puissance) nucléaire a 4000$ à l’installation, ce qui, bien sur, ne prend pas en compte le cout de démantèlement de la centrale. si on se base sur les chiffres donnés pour feisseheim (entre 5 et 8 milliards) et sur le fait que l’on a 60 centrale, pour une puissance de 63Gw, on aurait un cout actuel (en prennant en compte le démantellement) de notre parc nucléaire de 552 milliards (a la louche hein)
    (soit un cout a l’installation de 8700$ / kw )
    bon, maintenant en ce qui concerne, au hasard, la geothermie profonde on a


  21. Eg.O.bsolète Le 22 mai 2013 à 11h32
    Afficher/Masquer

    Pour prolonger les dires d’Olivier qui fait de la pédagogie sur la décroissance subie afin que les imbéciles des sphères politico-médiatiques s’éveillent à l’évidence reconnue depuis + de 40 ans:

    “La croissance zéro vous pouvez être contre, c’est très bien … C’est comme la mort, n’hésitez pas … Enfin cela ne va rien changer.” – Olivier Berruyer

    “C’est comme vieillir. Vous ne pouvez solutionner cela. Quoiqu’il en soit, vous pouvez choisir d’y répondre avec respect, sagesse et créativité, et ce afin qu’avancer en âge devienne une source de richesses inattendues” – Richard Heinberg

    (It’s like growing old. You can’t solve that. However, you can choose to respond respectfully, wisely and imaginatively to it, so that even ageing can become a source of unexpected riches)


  22. Jean-Michel Masson Le 25 mai 2013 à 10h44
    Afficher/Masquer

    Le rebond boursier est très relatif: qui se souvient du niveau maxi du CA en 2007?
    Les rebonds ne servent qu’aux spéculateurs qui achètent et revendent régulièrement pour s refaire une santé.
    Les crises , elles, sont structurelles: celle de la finitude des ressources et des ravages du productivisme: comme celle du climat. Le tunnel sera-t-il sans fin?


Charte de modérations des commentaires