Les Crises Les Crises
14.mai.202114.5.2021 // Les Crises

Human Rights Watch accuse Israël de crime d’apartheid

Merci 341
J'envoie

Human Rights Watch a déclaré que les politiques et les actions du gouvernement israélien à l’encontre du peuple palestinien constituent un « apartheid » systématique et une persécution illégale qui doivent être arrêtés. Parmi les recommandations formulées dans le rapport, il est demandé à la Cour pénale internationale d’enquêter sur de présumés crimes contre l’humanité.

Source : Consortium News, Andrea Germanos

Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Rappelons qu’un déluge de feu s’est abattu, dans la nuit de mardi à mercredi, sur la bande de Gaza et le sud d’Israël, tuant au moins 35 Palestiniens et cinq personnes côté israélien. L’armée israélienne a de nouveau mené des raids, mercredi, à Gaza, tandis que le Hamas et le Jihad islamique ont continué de viser Tel Aviv. La tour Al-Shorouk, qui abritait des bureaux de la chaîne de télévision palestinienne Al-Aqsa, a été détruite.

Human Rights Watch a déclaré que les politiques et les actions du gouvernement israélien à l’encontre du peuple palestinien constituent un « apartheid » systématique et une persécution illégale qui doivent être arrêtés.

Les accusations liées aux actions d’Israël dans les territoires occupés (TPO) et à l’intérieur d’Israël sont exposées dans un nouveau rapport intitulé « Une limite dépassée : les autorités israéliennes et les crimes d’apartheid et de persécution. » Les conclusions sont basées sur plus de deux ans de recherche et de documentation, notamment des déclarations officielles du gouvernement, des documents de planification internes et des entretiens.

« Human Rights Watch conclut que le gouvernement israélien a démontré son intention de maintenir la domination des Israéliens juifs sur les Palestiniens à travers Israël et les TPO » indique le rapport. « Dans les TPO, y compris à Jérusalem-Est, cette intention s’est doublée d’une oppression systématique des Palestiniens et d’actes inhumains commis à leur encontre. Lorsque ces trois éléments sont réunis, ils constituent le crime d’apartheid. »

L’étiquette spécifique d’apartheid, note le groupe, est exacte sur la base des définitions de la Convention sur l’apartheid et du Statut de Rome.

L’accusation de persécution est fondée sur « la confiscation généralisée de terres privées, l’interdiction effective de construire ou de vivre dans de nombreuses régions, le déni massif des droits de résidence et les restrictions radicales, depuis des décennies, de la liberté de mouvement et des droits civils fondamentaux » indique la publication.

HRW note également que le rapport n’est pas complet, car il n’inclut pas toutes les violations des droits de l’homme dans les zones, y compris celles commises par les groupes armés ou les autorités palestiniennes.

« Des voix éminentes ont averti depuis des années que l’apartheid guettait au coin de la rue si la trajectoire de la domination d’Israël sur les Palestiniens ne changeait pas » a déclaré Kenneth Roth, directeur exécutif de HRW, dans un communiqué. « Cette étude détaillée montre que les autorités israéliennes ont déjà pris ce virage et commettent aujourd’hui les crimes contre l’humanité que sont l’apartheid et la persécution. »

Réplique d’une section du mur israélien construit à Londres en 2013 dans le cadre de la manifestation internationale contre le mur israélien. (Timothy Titus, CC BY-SA 3.0, Wikimedia Commons)

Parmi les actions discriminatoires détaillées dans le rapport figure l’attribution, ou l’absence d’attribution, d’eau aux Palestiniens par Israël. Extrait du rapport :

« Israël a utilisé son contrôle sur certaines parties de l’aquifère de montagne en Cisjordanie pour servir ses propres citoyens et colons, en violation du droit humanitaire international qui interdit aux occupants d’exploiter les ressources naturelles pour leur propre bénéfice économique. Alors que 80 % de la zone de recharge en eau de l’aquifère de montagne se trouve sous la Cisjordanie, Israël extrait directement environ 90 % de l’eau qui est prélevée de l’aquifère chaque année, ne laissant aux Palestiniens que les quelque 10 % restants à exploiter directement.

En monopolisant cette ressource partagée, les autorités israéliennes limitent fortement la capacité des Palestiniens à exploiter directement leurs propres ressources naturelles et les rendent dépendants d’Israël pour leur approvisionnement en eau. Pendant des décennies, les autorités ont refusé aux Palestiniens les permis de forer de nouveaux puits, en particulier dans les bassins de l’aquifère occidental les plus productifs, ou de réhabiliter les puits existants. Alors que les accords d’Oslo de 1995 comprenaient des dispositions qui promettaient d’accroître l’accès des Palestiniens à l’eau, les niveaux d’extraction palestiniens sont largement restés au niveau d’avant Oslo alors que la population a augmenté.

Malgré la création d’une « Commission mixte de l’eau » (CME) dans le cadre des accords d’Oslo, la Banque mondiale a noté en 2009 qu’Israël a conservé « pratiquement tous les pouvoirs », y compris le droit de veto, sur les ressources en eau de la Cisjordanie. Tout en approuvant pratiquement toutes les demandes de projets proposés par Israël pour desservir les colons, le CME a rejeté de nombreux projets initiés par les Palestiniens, notamment toutes les demandes de forage dans le bassin aquifère occidental.

Les Israéliens sont souvent autorisés à forer plus profondément dans les nappes phréatiques, développent régulièrement des réseaux d’eau internes aux colonies sans demander l’approbation du CME, et peuvent extraire l’eau sans limite lorsqu’elle s’écoule en aval vers Israël sans avoir besoin de l’approbation du CME, alors que les Palestiniens sont soumis à des quotas d’extraction stricts…

En outre, les autorités israéliennes ont presque entièrement privé les Palestiniens de l’accès à l’eau du Jourdain, la seule ressource importante en eau de surface en Cisjordanie, en détournant son débit en amont de la Cisjordanie. »

HRW estime que ces conclusions doivent servir d’appel à l’action à la communauté internationale.

L’approche adoptée jusqu’à présent par des puissances mondiales comme les États-Unis et l’Union européenne à l’égard d’Israël « ne tient pas compte de la nature profondément ancrée de la discrimination et de la répression israéliennes à l’égard des Palestiniens [et] minimise les graves violations des droits de l’homme en les traitant comme des symptômes temporaires de l’occupation auxquels le « processus de paix » remédiera bientôt. » Cette incapacité à tenir Israël pour responsable de ses abus, poursuit le rapport, a permis au régime d’apartheid de « métastaser et de se consolider. »

Parmi les recommandations formulées dans le rapport, la Cour pénale internationale doit enquêter sur les crimes présumés contre l’humanité. Les Nations Unies doivent également prendre des mesures en créant un poste d’envoyé chargé de mettre fin aux persécutions et à l’apartheid dans le monde entier, et les entreprises opérant dans les TPO doivent cesser de contribuer à toute action facilitant la privation des droits des Palestiniens, comme la démolition de leurs maisons.

Israël, pour sa part, a rejeté ces conclusions. Son ministère des Affaires étrangères a qualifié les affirmations du rapport de « grotesques et fausses. »

Au début de l’année, un autre groupe de défense des droits de l’homme – B’Tselem, basé en Israël – a également déclaré qu’Israël agissait comme un régime d’apartheid en raison de ses politiques « qui favorisent et perpétuent la suprématie d’un groupe – les Juifs – sur un autre – les Palestiniens. »

Le directeur exécutif de B’Tselem, Hagai El-Ad, a déclaré à l’époque : « Ce regard sur la réalité qui donne à réfléchir ne doit pas conduire au désespoir, bien au contraire. C’est un appel au changement. Après tout, ce sont les gens qui ont créé ce régime, et les gens peuvent le changer. »

Roth de HRW, dans sa déclaration de mardi, a transmis un message similaire.

« Alors qu’une grande partie du monde traite l’occupation israélienne d’un demi-siècle comme une situation temporaire à laquelle un « processus de paix » de plusieurs décennies va bientôt remédier, l’oppression des Palestiniens a atteint un seuil et une permanence qui correspondent aux définitions des crimes d’apartheid et de persécution » a-t-il déclaré.

« Ceux qui aspirent à la paix israélo-palestinienne, qu’il s’agisse d’une solution à un ou deux États ou d’une confédération, devraient entre-temps reconnaître cette réalité pour ce qu’elle est, a ajouté Roth, et mettre en œuvre les outils de défense des droits de l’homme nécessaires pour y mettre fin. »

Source : Consortium News, Andrea Germanos, 28-04-2021

Traduit par les lecteurs du site Les-Crises


Human Rights Watch accuse Israël de « crime d’apartheid » – par Christian Chesnot

Source : France Inter, Christian Chesnot

Dans un rapport publié ce mardi, Human Rights Watch (HRW) accuse les autorités israéliennes de commettre des crimes d’apartheid et de persécution à l’encontre des Palestiniens vivant dans les Territoires occupés. L’ONG dénonce « la permanence » de ces violations des droits de l’homme.

À Bethlehem, comme sur les autres limites des Territoires palestiniens, des barrières physiques – murs, barbelés, barrages – contraignant ou empêchent les déplacements. © AFP / ARTUR WIDAK / NURPHOTO

Le rapport de Human Rights Watch (HRW) publié ce mardi et intitulé « Un seuil franchi : les autorités israéliennes et les crimes d’apartheid et de persécution », est un signal d’alarme sur la situation dramatique dans les Territoires palestiniens occupés. Un pavé dans la mare diplomatique jusque-là ronronnante.

Un mot lourd de sens politique et historique

Le terme « apartheid » est lourd de sens politique et historique. Ce n’est pas la première fois qu’il est employé pour qualifier l’occupation israélienne en Palestine. Déjà, en 2006, Jimmy Carter, l’ancien président américain et prix Nobel de la Paix en 1982, avait assimilé les pratiques et politiques israéliennes à de l’apartheid.

Un terme choc, emprunté à la situation d’Afrique du Sud, où, jusqu’en 1991, la minorité blanche avait construit un système juridique, politique, économique et social de développement séparé et de ségrégation raciale avec la majorité noire pour maintenir sa domination sur le pays. Visitant Israël et la Palestine occupée, Jimmy Carter avait alors consigné ses notes de voyage et ses réflexions dans un livre intitulé « Palestine : la paix, pas l’apartheid », qui avait fait grand bruit à l’époque.

Depuis, en 1993, les accords d’Oslo ont été signés sur la pelouse de la Maison-Blanche entre Yasser Arafat, chef de l’OLP (Organisation de libération de la Palestine), et Yithzak Rabin, Premier ministre israélien, mais ils n’ont jamais été vraiment appliqués. Au fil des années, les colonies juives n’ont cessé de grignoter la Cisjordanie mais aussi la partie orientale de Jérusalem, toujours considérée comme occupée selon le droit international.

Lire la suite sur le site de l’article sur le site de France Inter


Israël : des centaines de Palestiniens blessés lors de heurts avec la police devant la mosquée Al Aqsa

Source : Midi Libre – 10/05/2021

Des Palestiniens armés de pierres ont affronté lundi des policiers israéliens qui ont répliqué avec des tirs de grenades incapacitantes devant la mosquée Al Aqsa, lors d’une nouvelle vague de violences à Jérusalem qui suscite l’inquiétude de la communauté internationale.

Lire l’article complet sur Midi Libre

Selon le Croissant-Rouge palestinien, plus de 180 Palestiniens ont été blessés dans les violences, dont plus de 80, y compris une personne dans un état critique, ont été transférés dans des hôpitaux.

La tension est particulièrement vive en cette journée qui marque la célébration de Yom Yeroushalayim, la Journée de Jérusalem, durant laquelle Israël commémore la prise de la partie orientale de Jérusalem durant la guerre des Six Jours en 1967.

Les tensions ont également été alimentées par le projet d’expulsions de plusieurs familles palestiniennes du quartier de Cheikh Jarrah à Jérusalem-Est.

Source : Midi Libre – 10/05/2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Darras // 14.05.2021 à 07h52

Il y a quelque chose qui me brise le cœur.
Si Israël ne laisse pas le choix aux Arabes que partir, se soumettre comme des chiens ou mourir, alors Israël disparaîtra. C’est une leçon permanente et immuable de l’Histoire depuis la plus haute antiquité.
On n’est plus aux temps où on pouvait exterminer un peuple ni vu ni connu et continuer à pérorer morale et democratie la bouche en cul de poule.
Chaque crime est visible, la simple chronologie démonte aisément toute communication ou propagande.
Israël ne survie pas grâce à une prétendue super-armée(qui s’est pris une trempe au Liban en 2006 contre de simples miliciens) qui depuis 15 ans n’est plus bonne qu’à assassiner des civils sans se heurter à la moindre force armée. Non Israël survit par la sympathie des pays d’Occident et à l’apathie de la Russie et de l’Orient.
Et ce capital s’effondre

45 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 14.05.2021 à 07h30

     » les politiques et les actions du gouvernement israélien à l’encontre du peuple palestinien constituent un « apartheid » systématique et une persécution illégale qui doivent être arrêtés. »

    Vœu pieux. Non seulement Israël n’est pas sanctionné pour ses crimes, mais on criminalise ceux qui demandent le boycott des produits israéliens.

    « il est demandé à la Cour pénale internationale d’enquêter sur de présumés crimes contre l’humanité. »

    Vœu pieux. Un peuple élu n’a pas à rendre de compte; à qui que ce soit.

      +22

    Alerter
  • Max31 // 14.05.2021 à 07h32

    Partis des ghettos juifs d’Europe centrale pour finalement recréer des ghettos arabo-musulmans en Palestine !
    Expulser des anciens habitants de leurs quartiers pour faire une Jérusalem juive !
    Quelle tristesse !
    Il a fort à parier que dans un siècle ou 2, le retour des juifs essentiellement européens en Palestine apparaitra comme un mouvement de colonisation à contre temps de l’histoire, qui n’aura survécu que par la guerre puis qu’en pratiquant une nouvelle forme d’Apartheid, avant d’être submergé démographiquement.
    Déjà sur ce territoire (Israël + territoires palestiniens) les arabo-musulmans sont à égalité avec les Juifs (environ 6.7 millions chacun).

      +18

    Alerter
    • Louis // 15.05.2021 à 09h05

      On pourrait dire la même chose du Hamas et de l’aspect politique de la religion musulmane (respectable comme religion mais pas comme institution) avec ces grandes tendances qui se font la guerre. Tant que le Moyen Orient sera en feu il n’y aura pas de paix dans cette région.

        +2

      Alerter
  • Darras // 14.05.2021 à 07h52

    Il y a quelque chose qui me brise le cœur.
    Si Israël ne laisse pas le choix aux Arabes que partir, se soumettre comme des chiens ou mourir, alors Israël disparaîtra. C’est une leçon permanente et immuable de l’Histoire depuis la plus haute antiquité.
    On n’est plus aux temps où on pouvait exterminer un peuple ni vu ni connu et continuer à pérorer morale et democratie la bouche en cul de poule.
    Chaque crime est visible, la simple chronologie démonte aisément toute communication ou propagande.
    Israël ne survie pas grâce à une prétendue super-armée(qui s’est pris une trempe au Liban en 2006 contre de simples miliciens) qui depuis 15 ans n’est plus bonne qu’à assassiner des civils sans se heurter à la moindre force armée. Non Israël survit par la sympathie des pays d’Occident et à l’apathie de la Russie et de l’Orient.
    Et ce capital s’effondre

      +55

    Alerter
    • Lt Briggs // 14.05.2021 à 12h07

       » Israël survit par la sympathie des pays d’Occident et à l’apathie de la Russie et de l’Orient. ».

      Exact. Le second élément qui fait la solidité du pays, c’est la mémoire d’un peuple qui a connu l’holocauste. S’il en commet un lui-même, cela entraînera d’une part la fin du soutien international, d’autre part un effondrement moral interne. Je ne vois pas Israël survivre très longtemps après avoir commis un génocide ou même un nettoyage ethnique massif. Il faut que les réalistes de ce pays se réveillent tant qu’il est temps. Des dirigeants millénaristes mènent invariablement leur pays droit dans le mur.

        +5

      Alerter
      • herve cruchant // 15.05.2021 à 11h57

        Car il y a deux côtés du mur. Les israéliens ont oublié qu’en le construisant ce sont eux qu’ils ont enfermés.

          +2

        Alerter
    • Castor // 14.05.2021 à 14h43

      Une leçon permanente et immuable de l’Histoire depuis la plus haute antiquité ?

      Les Etats-Uniens (au hasard) pérorent « morale et démocratie la bouche en cul de poule » et pourtant le massacre des Indiens d’Amérique (bien réel celui-là) ne date pas de la plus haute antiquité. Le bombardement massif ayant conduit à une destruction totale des villes de la Corée du Nord date de 1950 pour prendre une référence plus proche.

      Je ne crois pas qu’à la fin ce soit toujours la Vérité qui l’emporte.

      L’homme moderne, mieux renseigné grâce aux journaux, peut effectivement retirer sa sympathie aux « salauds » (comme à cause du Printemps de Prague, beaucoup de sympathisants ont renvoyé leur carte du PC). Cela ne garanti pas la défaite du Mal, on en est loin.

      Comme l’a dit Jésus « Si le sel perd de sa force, avec quoi le salera-t-on ? ». C’est cela la question pour Israël : la gloire ou l’insignifiance. Il semble que l’on s’oriente plutôt vers l’insignifiance.

        +4

      Alerter
      • Darras // 14.05.2021 à 15h47

        Ce ne sont sûrement pas les journaux qui nous informent. Ils existaient pendant l’extermination amérindienne ou les abominations coloniales et pendant la guerre de Corée. Internet est une avancée capitale

          +4

        Alerter
          • Darras // 14.05.2021 à 18h50

            Je pense que la Russie occuperait les Baltes au nom d’un droit immemorial du peuple Slave à ces terres et se comporteraient comme Israël, ces pays européens seraient violemment plus fermes.

              +5

            Alerter
          • LibEgaFra // 15.05.2021 à 23h45

            Et alors? Sans aucun intérêt. De pure forme. Même pas une menace de sanctions, pas de convocation d’ambassadeurs. Rien, nada, nitchevo. C’est pour la galerie.

              +5

            Alerter
        • utopiste // 16.05.2021 à 21h09

          L’information y est de plus en plus noyée par de la propagande ou du n’importe quoi. Et l’argent qui y est maintenant bien implanté commence à faire son travail de sape des libertés.

            +1

          Alerter
      • LibEgaFra // 14.05.2021 à 16h20

        « Je ne crois pas qu’à la fin ce soit toujours la Vérité qui l’emporte.  »

        Exact. Relire « 1984 ».

          +4

        Alerter
      • Darras // 14.05.2021 à 18h25

        Puisque vous citez l’Évangile, voici la traduction réelle de l’araméen d’une phrase qu’il faudrait méditer plus souvent :
         » Ce qui( et pas celui qui) vit par l’épée, périt par l’épée ».

          +2

        Alerter
        • Castor // 16.05.2021 à 12h10

          Il est pourtant évident que tout ce qui (soldats, états) vit par l’épée ne périt pas forcément par l’épée !
          Exemple pour les états : l’URSS.
          A contrario il y a bien des civils qui eux périssent par les armes.
          Puisque vous aimez les traductions, j’en ai une autre :

          « Et voici, un de ceux qui sont avec Jésus
          tend la main et dégaine son épée.
          Il en frappe le serviteur du grand desservant et lui arrache l’oreille.
          Alors Jésus lui dit :
          ‘Rentre ton épée à sa place.
          Oui, tous les preneurs d’épée périront par l’épée.' »

          Mathieu 26, 51-52
          A méditer.

            +0

          Alerter
      • Grd-mère Michelle // 14.05.2021 à 18h35

        @castor La « morale » des USA, comme celle, qui se veut laïque, de la France, ainsi que celles de la plupart des régions européennes, sont directement issues des religions orthodoxe, catholique et protestante: quand les chrétien-ne-s comprendront-ils/elles que leurs diverses Églises, par avidité et orgueil, trahissent à tour de bras et sans vergogne le pauvre Jésus, déjà torturé et mis à mort, à l’époque, pour avoir osé déclarer que l’amour constitue la seule voie de salut pour l’être humain?

          +0

        Alerter
        • Darras // 14.05.2021 à 18h52

          On peut dire ça de toutes les religions. Spinoza l’a très bien démontré et en a même été excommunié par ses propres coreligionnaires juifs.

            +5

          Alerter
          • Grd-mère Michelle // 16.05.2021 à 15h52

            Ha ha ha! Contente d’apprendre que l’illustre Spinoza(que je n’ai pas lu) avait les mêmes idées que moi!
            En effet, toutes les « églises » de toutes les religions ont tendance à détourner les paroles des plus sages « prophètes », à commencer par les premiers disciples qui les ont écrites/traduites selon leur propre compréhension/interprétation…
            Dans mon catéchisme d’enfant, j’ai lu que Jésus avait dit: « je vous donne mon commandement: aimez-vous les uns les autres et vous serez sauvés ».
            Par contre, les 10commandements de Dieu étaient tous issus de l’ancien testament… Il serait intéressant de savoir dans quelle mesure les chrétiens (et l’empire romain converti) ont « composé » avec l’antique religion de Moïse pour instaurer et maintenir leurs dogmes…
            Celui de la résurrection(des corps! jusqu’au 20ème siècle!), basé sur celle (fort douteuse!?) du crucifié a certainement contribué fortement au succès du christianisme. Alors que son simple et unique commandement, qui s’adresse à chacun-e « en son âme et conscience » et rend inutiles les prêtres et leur hiérarchie, a été pour le moins oublié…et en de nombreux cas carrément transgressé par les plus concernés!

              +0

            Alerter
        • LibEgaFra // 15.05.2021 à 23h56

          « Jésus, déjà torturé et mis à mort, à l’époque, pour avoir osé déclarer que l’amour constitue la seule voie de salut pour l’être humain? »

          Il a dit ça? Luc 19, 27.

          Aujourd’hui j’ai relu « La Bible dévoilée ». Cela jette un regard intéressant sur le fanatisme du « YHWH-unique » (cf. Josias).

            +0

          Alerter
          • Castor // 16.05.2021 à 10h54

            Luc 19, 27 :
             » Cependant, mes ennemis, ceux qui ne voulaient pas que je règne sur eux, amenez-les ici et égorgez-les en faces de moi ! »
            C’est le verset final d’une parabole qui illustre la justice du prince, pas la justice de Dieu. La division 19 de l’évangile selon Luc parle de Zakai, un gabelou, un riche. Jésus dit à son sujet :

            Luc 19, 10 :
            « Oui, le fils de l’homme vient chercher et sauver ce qui est perdu »

              +0

            Alerter
      • Patapon // 15.05.2021 à 12h20

        Les États Unis pérorent d’autant plus sur la vertu qu’ils ont effectivement un gros problème d’ambivalence et de refoulement de leur propre ignominie. Ce qu’il y a avec les grand crimes historiques, c’est qu’ils se payent à très long terme et sur de nombreuses génération, dans l’inconscient collectif. On ne peut pas dire par exemple que les États-Unis soient un pays en bonne santé psychologique. Vu de l’extérieur, ils ont beaucoup de symptômes inquiétants, à la fois de l’ordre de la fascination la violence, du déni de la violence, et de la compensation de la violence. La toute-puissance, le messianisme, le puritanisme, alliés à la corruption et à la violence. Je pense qu’il s’agit du prix qu’ils paient encore pour les crimes du génocide des indiens et l’esclavage des noirs, sur fond de religiosité puritaine. De même, l’Allemagne n’a pas fini de payer, 80 ans après. Probablement, Israël paiera également, à long terme, un prix excessivement élevé. Une remarque au passage, chaque fois que l’idée d’exceptionnalisme a contaminé une nation, ça a mal tourné. Il serait assez normal finalement que l’humanité ne supporte pas si bien que ça de porter la mémoire collective de ses crimes. Les nazis auraient dû savoir qu’ils offriraient à leurs enfants et même au-delà, le poids insupportable et persistant de leur insanité. Que dire des fous qui tiennent Israël et de leurs complices internationaux ? Expiation il y aura.

          +8

        Alerter
    • ouvrierpcf // 18.05.2021 à 15h07

      Israël et la sympathie ou l apathie de la Russie non La Russie respecte ses accords bilatéraux comme avec la Syrie la Russie demande la réunion du.conseil de sécurité de l onu barrée par le véto des USA la Russie ne peut internationalement rêvendiquer les ex accords de l’ex URSS la Palestine n est toujours pas reconnue comme état

        +2

      Alerter
  • Darras // 14.05.2021 à 08h23

    Bilan ce matin:
    Israël: 7 morts dont un enfant. Palestine : 103 morts dont 27 enfants
    Palestine: 580 blessés. Attention, blessés ça ne veux pas dire avec un sparadrap sur l’arcade et un bandage sur le poignet. 580 blessés, c’est des ventres ouverts, des poumons béants, des membres arrachés, des yeux enuclés, des mâchoires pendantes. Des femmes, des gosses dans cet état là.
    Abominable.
    Et ces médias et politiques qui répétent en boucle que tout ça c’est la seule faute du méchant Hamas et de ses roquettes, souvent rebaptisées « missile » pour faire plus consistant.
    Abject.
    Et nos lâches politiciens, égaux à eux mêmes qui dénient le droit de manifester. Seul pays au monde dans ce cas.
    J’en ai marre, j’en ai vraiment marre

      +44

    Alerter
    • Darras // 14.05.2021 à 08h29

      MAJ:
      Dernière minute. La glorieuse armée Israélienne tire maintenant au canon sur Gaza. Au canon.
      Depuis la massacre du ghetto de Varsovie par les Allemands, je ne crois pas qu’on ai un seul précédent d’utilisation d’artillerie sur un espace surpeuplé de civils.
      Dors bien Macron
      Dors bien Le Drian
      Dors bien Valls
      Dormez bien Ciotti, Estrosi et tous les autres.

        +31

      Alerter
      • Darras // 14.05.2021 à 10h16

        Ha si, pardon, Falloudja, en Irak, totalement rasée par les soldats droitdel’hommistes de tonton Sam.
        Là encore, c’était des Arabes.
        On pourra me dire aussi Corée, Vietnam, Alep, mais là, c’était de l’aviation. Pas du canon.
        Comment un pays avec ses satellites, ses avions d’observation, ses hélicos, ses drones, ses espions, ses mouchards, ses commandos d’élites et sa supériorité militaire à 1/10000 est il incapable de repérer et neutraliser les lanceurs de roquette sans massacrer autant de civil?
        Deux solutions: soit il en est incapable et alors là, je me fais du soucis pour la valeur militaire d’Israel.
        Soit, il massacre sciemment des civils en représailles. En langage juridique, on appelle ça du TERRORISME.

          +15

        Alerter
      • patoche // 14.05.2021 à 11h39

        Tous sauf Mélenchon qui va encore se faire démonter.

          +13

        Alerter
      • ouvrierpcf // 18.05.2021 à 15h21

        Hiroshima Nagasaki cela vous dit il quelque chose ? Oui non Arte a diffusé un film guerre de Corée c’est pas mal non plus votre mémoire est sélective ou vos références ou recherches

          +0

        Alerter
    • Christian Gedeon // 14.05.2021 à 08h54

      Mon cher Darras,votre tableau des morts et blessés Gazaouis est digne de Jérôme Bosch. Et cette fois la rue arabe, bien aidée en cela par les extrémistes de Smotrich au hasard, est descendue. C’est un fait très inquiétant pour les autorités israéliennes, qui prouve que le travail de fond du Hamas a l’intérieur même d’Israel a été efficace. Nouvelle page qui s’ouvre qu’on peut appeler sans se tromper le grand bond en arrière. Quant à la disparition d’Israel…probablement plus deux cent têtes nucléaires. Si sa survie est en jeu,ce sera la théorie de Samson, ne vous y trompez pas.

        +3

      Alerter
      • Darras // 14.05.2021 à 12h53

        Le Hamas est une conséquence, pas une cause. Il ne serait pas là, il y en aurait un autre. Plus dur encore.
        Quant à l’issue finale possible. Je ne dis pas le contraire.

          +9

        Alerter
    • patoche // 14.05.2021 à 11h44

      Le tarif Gaza c’est 100 morts contre 1. Curieusement c’est le même que celui pratiqué au Vietnam (en comptant les pays voisins: Cambodge, Laös…) 5 millions contre 50000.

        +15

      Alerter
      • Darras // 14.05.2021 à 18h54

        On est plutôt à un pour dix et c’est déjà atroce. Mais effectivement, Plomb Durci s’était 100 pour un.

          +1

        Alerter
    • Grd-mère Michelle // 14.05.2021 à 13h07

      Il est cependant essentiel de se demander pourquoi, dans la situation actuelle(de combats de rue à Jérusalem), le Hamas a décidé de lancer ses roquettes(et qui les lui fournit)…
      Car il était couru d’avance que l’armée israélienne allait répliquer comme à son habitude, avec une force de frappe supérieure.
      Bref, qui tire les ficelles dans ce conflit?

        +1

      Alerter
      • Darras // 14.05.2021 à 18h14

        Mais non, fait pas voir des complots partout.
        On verra assez vite s’il y a un plan concerté avec le Hezbollah, voire les Houthis( oui, je sais, 2000km quand même). En effet, l’intervention du Hamas à Gaza a surpris. Après la provocation des fachos israéliens à Jérusalem-Est et le comportement indigne de la « justice  » contre les Palestiniens expulsés, première manif, répression brutalissime des FDO israéliennes et arrestations massives.
        Le Hamas entre dans la danse, avec du matos plus sophistiqué qu’avant, même si artisanal , des roquettes à 200km de portée, des drones suicides contre les batteries anti missiles. Encore sous le coude?
        En attendant, Israël crame des munitions du « iron dôme »en masse. Le Hezbollah dispose de milliers de bidules beaucoup plus sophistiqués.
        Mais bon, je ne vois pas le Hezbollah tenir bien longtemps dans une guerre directe et massive contre les IDF. Le prix à payer serait terrifiant. Un Israël agressé aurait l’entier soutien de l’Occident voire plus. Il aurait les mains totalement libre pour réduire le Hezbollah à rien.
        Le côté martyr des Chiites ? La volonté de démontrer que les Chiites sont les seuls vrais défenseurs des Palestiniens? Infliger malgré tout des blessures importantes et inattendues à Israël pour montrer qu’il n’est plus le géant invulnérable qu’on connaissait?
        Les jours prochains nous diront s’il y avait un plan ou seulement la réaction à la conduite de plus en plus intolérable d’Israël vis à vis des Palestiniens.

          +12

        Alerter
      • Grd-mère Michelle // 14.05.2021 à 19h29

        Oui, bon… supputations…
        Ma question était aussi: d’où viennent les roquettes en question? (« matos artisanal »… ou plus sophisiqué, du Hezbollah… qui le fabrique, où? qui le vend?)

          +1

        Alerter
        • herve cruchant // 15.05.2021 à 12h28

          Quel intérêt y a t il de savoir qui fabrique, vend et distribue les armes à untel ou untel ? Affiner les statistiques des emplois français dans le secteur de l’armement ? de manière plus perverse, spéculer sur une culpabilité sous-terraine d’un pays tiers? Tout ceci dans le but de masquer la réalité du massacre des Arabes palestiniens dans la région. A commencer par les fondements historiques de Lord Balfour en passant par Sabra et Chatila, le vol des terres du Golan, de l’eau du Golan, du Jourdain, la nasse de Gaza, la putréfaction de » lieux andalous » de cohabitation pacifique, de la manipulation de l’extrémisme religieux juif, de « l’exception nucléaire » israélienne qui place le pays hors contrôles, hors traités sur le sujet. Parlons aussi du passage du statut d’Israel d’un état communautaire à un état religieux. Faut-il rappeler les vols répétés de terre palestinienne avec occupation armée ? les « rachats » de bien immobiliers arabes dans Jérusalem par des israéliens dans le but « d’assainir » la ville ? Et puis, actualité mondiale, Israel exemplaire pour combattre le covid19 sur ‘son’ sol a t il organisé une lutte contre le virus à Gaza ? envers la population arabe ? La question de la disparition d’Israel ne passe pas par l’arme atomique mais peut-être par un déménagement ailleurs. Idée aussi absurde que l’éradication des Arabes dans cette région. Il y a longtemps que je ne cherche plus la victime dans ce conflit;ni même les co-responsables des massacres par mutisme. Le courage d’un ministre de l’intérieur français me suffit bien !

            +6

          Alerter
        • Grd-mère Michelle // 15.05.2021 à 15h41

          Dans quel but? Certainement pas pour masquer les ignominies de l’Etat d’Israel que vous décrivez parfaitement.
          Mais plutôt pour essayer de discerner quelle partie des complexes militaro-industriels qui dominent le monde attise ce conflit…
          Ayant rencontré des Syrien-ne-s réfugié-e-s, j’ai pu comprendre à quel point leur tentative de révolution pacifique a été détournée par des « rebelles » armés (par qui?) de différents bords, ceci ayant conduit à l’expropriation de leurs maigres biens et à l’étouffement de leurs revendications légitimes… d’où leur fuite et leur errance…
          Tant qu’on fabriquera des armes, on les vendra et elles tueront, ce qui est leur fonction(à part celle de continuer à imposer le système de domination/exploitation dont une majorité des humains veut la fin).

          À noter qu’une manifestation de soutien aux palestinien-ne-s a été interdite aujourd’hui à Paris « par crainte de troubles dans l’espace public » (entendu aux infos de 13h)

            +0

          Alerter
  • Louis // 15.05.2021 à 08h57

    La lecture de l’histoire de cette région et de leurs peuples montre toute la complexité de ces situations qui entrainent guerres et éclats de violence. La stabilisation se cultive sur de longues périodes hors la déstabilisation du Moyen Orient, les conflits Chites/Sunnites sur fond de mondialisation pardon de financiarisation n’est pas le remède. Regardons se qu’est devenu le Liban se pays qui aurait pu devenir une seconde Suisse. Jérusalem qui cristallise tant les tensions aurait du devenir une ville internationale dirigée par l’ONU. Quand au Hamas… Alors bon courage aux Faucons Yaca..

      +1

    Alerter
  • Jérôme // 15.05.2021 à 12h59

    La colonisation c’est mal, même quand c’est Israël qui colonise, on est bien d’accord.

    Une fois ceci dit, que faire concrètement ?

    Les israéliens sont face à un problème structurel identifié depuis fort longtemps et dont ils ne savent comment se sortir : comment, quand on veut rester soi-même, éviter de devenir un jour minoritaire sur ce qu’ils considèrent être leur territoire national ?

    La position de la classe politique française à l’exception de l’ultra-gauche est donc très compréhensible à 2 égards.

    Du point de vue diplomatique, Israël est notre allié et surtout l’allié et le protégé préféré de notre hégémon : les USA.

    Du point de vue de la politique intérieure, la situation française a un point commun avec la situation israélienne, fort heureusement moins prononcée chez nous et ayant d’autres causes. Mais à terme nous tendons vers une situation analogue.

    Israël a une forte minorité essentiellement musulmane, d’origine autochtone, qui représente 20% de sa population et qui est en choc identitaire avec les 80% d’israéliens juifs ainsi que très liée avec les palestiniens occupés.

    La France a une minorité originaire de pays musulmans qui représente environ 10% de sa population et qui, si on se fie aux prénoms des enfants nés en France, tend à terme vers la même proportion de 20%.
    Et on voit déjà des effets significatifs du sentiment de solidarité qu’inspire ce même référent ethno-culturel a une partie de cette minorité.

      +1

    Alerter
    • Darras // 15.05.2021 à 13h29

      Solidarité ? Ne me faites pas rire svp. Les manifs de soutien des Palestiniens sont riquiqui hormis celle de 2014 qui était assez fournie mais s’est transformé en émeute.
      Pour eux, leur seul  » militantisme » pro Palestinien se limite à cultiver un anti-sémitisme moyen-âgeux et idiot.
      N’allez pas me parler de solidarité avec la Palestine.

        +3

      Alerter
    • Guise // 17.05.2021 à 02h00

      Jérôme,
      Votre message se base sur des approximations rigolotes.
      Vous dites que la France a une minorité originaire de pays musulmans qui représentent 10% de sa population. Pourtant pour le Figaro, journal de droite de référence, et si on pense qu’il est possible de quantifier sérieusement une chose pareille, la France compterait 7,5% de Français qui sont de religion musulmane.
      Pas 10%.
      Source : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/12/14/01016-20161214ARTFIG00214-la-population-musulmane-largement-surestimee-en-france.php

      Votre message pousse même à 20% à partir de prénoms « musulmans » ? Mais votre explication confond religion et culture : un prénom renvoie à une culture, pas à une religion.
      On voit mal comment on peut deviner la religion d’une personne à partir de son prénom. Toutes les Marie ne sont pas catholiques. Toutes les Léa ne sont pas juives (Léa, dans le top 10 des prénoms les plus donnés aux petites filles depuis plusieurs années). Vous voyez l’idée, on ne peut pas déduire la religion d’une personne à partir d’un prénom.

      Personnellement, je m’inquiéterais plutôt du sentiment de solidarité entre les riches. Parce que les riches, eux, ont un pouvoir réel de nuisance. Leur PROJET est quand même de nous essorer pour gagner de l’argent, et ça fait déjà plusieurs mandats que ça dure.

        +4

      Alerter
  • koui // 15.05.2021 à 15h24

    Ce qui m’étonne toujours, c’est le changement qui s’est opéré au niveau des médias et des politiques au cours des 30 dernières annees. Ils étaient partagés sur le soutien a Israël et aux Palestiniens, ils sont maintenant totalement pro israéliens. Bien sûr, la seconde intifada et les crimes de daesh ont terriblement desservi la cause palestinienne: il est facile a un ignorant d’assimiler les palestiniens en général a tout ces islamistes kamikazes . Mais je ne crois pas que ce soit la cause principale de cette evolution. Il me semble que c’est la montée de la stupidité et de la docilité aux maîtres américains qui sont les facteurs dominants.

      +1

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 15.05.2021 à 15h58

      Voir ci-dessus, le 14/5 à 18h06: Les européens pressent Israël de cesser d’accroître ses colonies.

      Pourquoi les plus éclairés des « beaux esprits » ne veulent-ils pas croire à la possible force de la pression citoyenne sur les « élites » auto-proclamées(mais qui doivent quand même passer par l’approbation électorale)?

        +0

      Alerter
      • LibEgaFra // 16.05.2021 à 00h01

         » Les européens pressent Israël de cesser d’accroître ses colonies. »

        Paroles, paroles…

          +3

        Alerter
      • Grd-mère Michelle // 16.05.2021 à 14h28

        @Libegafra Oui, des paroles, énoncées et consignées, inspirées sans doute par une indignation citoyenne internationale (car les « autorités »-trop souvent auto-désignées-de nos « démocraties » prennent quand même soin d’écouter la voix véhémente des populations, au risque, sinon, de se faire détrôner).
        On peut noter que tout ce qui s’institutionnalise (en politique ou en religion) pour faire durer et réguler le « vivre ensemble »(en « bonne entente ») commence par des paroles dites et ensuite écrites.
        C’est la particularité des humains de pouvoir échanger des idées afin de résoudre, ou du moins apaiser, leurs conflits. L’utilisation de la force(des armes) n’est que l’expression primitive de leur animalité.
        Mais il reste à dénoncer et vaincre la perversité dans les paroles: l’hypocrisie, les mensonges, les « secrets », les fables.
        Et, dans ce domaine, désormais, chacun-e de nous a son mot à dire, à échanger.

          +0

        Alerter
  • VariMarg // 15.05.2021 à 18h27

    Human Rights Watch à fait l’objet de plusieurs scandales, notamment pour du financement de l’Arabie Saoudite… Au minimum pour être crédible il faudrait être un peut transparent sur vos sources

      +4

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications