Les Crises Les Crises
1.mai.20211.5.2021 // Les Crises

Dans un climat de tensions avec la Russie, l’Ukraine déclare vouloir rejoindre l’OTAN

Merci 320
J'envoie

Source : Responsible Statecraft

Traduit par les lecteurs du site Les Crises

Volodymyr Zelensky. Photo credit: Mykhaylo Markiv / The Presidential Administration of Ukraine via WikiMedia Commons

Après sa rencontre avec le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, le président ukrainien, Volodymyr Zelenskiy, a déclaré que l’Ukraine espère être invitée cette année à participer à un plan d’action (MAP) pour son adhésion à l’OTAN. Selon lui : « L’OTAN est le seul moyen de mettre fin à la guerre dans le Donbass. Le MAP de l’Ukraine sera un véritable signal pour la Russie. »

Stoltenberg n’a pas directement répondu à cette demande, mais a réitéré, dans un tweet, la ligne habituelle de l’OTAN concernant son soutien à l’Ukraine contre l’agression russe. De son côté, l’administration Biden tente de mettre la question en veilleuse. Le secrétaire de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré que l’administration avait évoqué avec Kiev les aspirations de l’Ukraine à l’adhésion, mais que « nous les soutenons sans réserve, nous sommes activement à leurs côtés… mais c’est à l’OTAN de prendre cette décision. »

Mettre de côté la question de l’adhésion de l’Ukraine (et de la Géorgie) à l’OTAN est une bonne chose. L’abandonner serait encore mieux. Après tout, que signifient réellement les propos de Zelensky sur le Donbass ? Il sous-entend que l’OTAN, dont l’Ukraine serait membre, menacerait d’entrer en guerre avec la Russie afin de forcer cette dernière à abandonner le Donbass. Et pas seulement cela : l’OTAN devrait également contraindre la Russie à renoncer à l’annexion de la Crimée et à abandonner sa base navale de Sébastopol et toute sa position stratégique en mer Noire.

Peu probable.

Si l’OTAN, dont l’Ukraine serait membre, adoptait réellement une telle stratégie, cela signifierait qu’il faudrait planifier une guerre avec la Russie. L’ensemble de la stratégie mondiale, du déploiement militaire et des dépenses militaires des États-Unis devrait être réorienté à cette fin. On abandonnerait la stratégie consistant à contrôler la Chine.

La marine américaine serait considérablement réduite et l’armée serait reconstruite sous la forme des énormes forces blindées de la guerre froide. Les membres européens de l’OTAN devraient considérablement accroître leurs dépenses militaires et réinstaurer la mobilisation. Il faudrait dire aux opinions publiques occidentales qu’elles acceptent le risque d’une guerre nucléaire, et la certitude de pertes militaires massives, pour pouvoir conserver le Donbass et la Crimée en Ukraine.

Bien sûr, rien de tout cela ne va avoir lieu – et Moscou le sait parfaitement. Menacer la Russie de cette manière n’aurait pour seul effet que de ridiculiser l’OTAN.

Au lieu de se pencher sur ces dures réalités militaires, l’OTAN, depuis les années 1990, s’est laissé aveugler par des mantras ouatés sur la « généralisation de la démocratie », le « renforcement de la sécurité » et le « soutien à la vocation européenne de tel ou tel pays ». Les secrétaires généraux de l’OTAN sont des politiciens à la retraite originaires de pays qui n’ont pas sérieusement envisagé la guerre depuis un siècle ou plus, et qui sont culturellement allergiques à cette idée. Mais si l’OTAN accepte de compter l’Ukraine parmi ses membres, alors l’OTAN va devoir penser sérieusement à la guerre.

Source : Responsible Statecraft, Anatol Lieven – 07-04-2021

Traduit par les lecteurs du site Les Crises

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

bob // 01.05.2021 à 08h26

L’Ukraine, ce beau pays démocratique ou un récent défilé a été organisé à Kiev en hommage à la division SS «Galicienne n°1» créée le 28 avril 1943 et composée essentiellement de soldats ukrainiens, connue pour sa collaboration active avec les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

55 réactions et commentaires

  • James Whitney // 01.05.2021 à 07h41

    Et les bombardements dans le Donbass continuent et les manifs antisémites des nazillons continuent et les manœuvres militaires otaniennes près de la frontières russes y compris dans la Mer Noire continuent, et que fait Macron ?

      +35

    Alerter
    • Darras // 01.05.2021 à 10h52

      Je pense sincèrement qu’il fait ce qu’il peut. Et là avec tonton Sam et tous ses clébards médiatiques qui veillent au grain, la taqîya est nécessaire.
      Et les discussions officielles doivent être fort différentes de ce qui se dit dans les canaux officieux…
      Si la dernière aventure ukrainienne s’est dégonflé si soudainement, c’est que les positions Francaises et Allemandes ont du être fort fermes envers Ze et Biden. Même dans la discrétion.
      Les plannificateurs US sont vraiment allés trop loin ce coup ci. Prendre à ce point France et Allemagne pour des imbéciles était débile. Même les Amiraux US ont dit « stop ».

        +14

      Alerter
  • bob // 01.05.2021 à 08h26

    L’Ukraine, ce beau pays démocratique ou un récent défilé a été organisé à Kiev en hommage à la division SS «Galicienne n°1» créée le 28 avril 1943 et composée essentiellement de soldats ukrainiens, connue pour sa collaboration active avec les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

      +59

    Alerter
    • sergeat // 01.05.2021 à 09h36

      Pour comprendre l’Ukraine (et non son gouvernement) il faut connaitre son histoire schématiquement :l’Ukraine de l’ouest est très nationaliste tout en ayant des influences hongroises,polonaises,et slovaques et aussi religieuse (les uniates) sans parler d’un dialecte (la langue des Carpates),le centre parlant l’ukrainien et ayant formé une orthodoxie nationale récemment,l’ouest totalement russophone et dont l’orthodoxie dépend du patriarche de Moscou.
      De plus ne jamais oublier que lors de l’explosion de l’ex-URSS 40 millions de russes ont été abandonnés hors de la Russie(Kazakhstan,Ukraine….) d’où l’importante minorité russe en Ukraine et spécifiquement dans le Donbass.
      Le problème des nazillons est réel à l’Ouest mais a été surtout exploité par le gouvernement ukrainien,l’UE et les US car c’étaient les seuls armées privées combattantes mais structurées et riches appartenant aux oligarques parmi eux pas mal de juifs (ce qui n’est jamais dit).

        +24

      Alerter
      • Darras // 01.05.2021 à 12h30

        Un non-pays n’a pas d’histoire.
        Les 3:Baltes, si eux n’ont jamais existé en tant que pays et sont une invention des vainqueurs de 18 pour contrer les soviétiques, ont, au moins, une homogèneité linguistique, religieuse et historiques.
        L’Ukraine n’a JAMAIS existé. Ce terme signifie « la marche », le « confin », c’est dire si c’est précis. C’est un amalgame de peuples, de nations, de religions et de populations différentes aux Histoires différentes, ballotés suivant les puissants du moment et intégré à la Russie depuis 3 siècles, plus longtemps que les Savoie, la Corse, le Roussillon, la Flandre l’Alsace et la Lorraine à la France.
        Projet Allemand de 1916 et création de l’URSS pour faire masse.
        Un non-pays.

          +19

        Alerter
        • David D // 01.05.2021 à 13h43

          Les états baltes n’ont jamais existé ? Faut pas exagérer. Prenons la Lithuanie (je crois que le linguiste d’origine balte Greimas invite lui-même à rétablir le « h »). C’est le dernier pays christianisé d’Europe et il apparaît tard dans l’Histoire. En 2009, on célébrait les mille ans de la première mention de Vilnius. Mais quand il apparaît dans l’Histoire, c’est pour créer un immense empire polono-lithuanien. L’origine de l’empire est plutôt lithuanienne. Les lithuaniens se sont convertis au catholicisme pour enlever tout prétexte de les attaquer aux chevaliers teutoniques et ils se sont alliés aux polonais pour créer un empire qui est allé jusqu’à la Mer noire. Mais comme les polonais étaient plus nombreux, la langue polonaise a dominé et aussi ils ont pris le dessus. Mickiewicz le grand auteur polonais est en réalité un lithuanien avec un nom bielorusse.
          Les lettons sont protestants. Ils ne sont pas catholiques. Bien que baltes, ils ont une histoire différente. Evidemment, les lithuaniens ont une forte minorité polonaise et une petite minorité russe, et ils refoulent les deux. Les lettons ont une capitale avec une population quasi à moitié russe, d’où des conflits.
          Les estoniens ne sont pas des baltes, ils sont proches des finlandais. Il y a une moitié de la population qui doit être russe en Estonie, et les estoniens ne sont pas les derniers à sortir du discours contre les russes.
          Ils n’ont pas compris qu’ils devaient entrer plus en paix avec leur Histoire et se dire que leur avenir serait meilleur avec les russes.

            +8

          Alerter
          • Darras // 01.05.2021 à 16h41

            Oui c’est bien ce que je dis, aucun des Baltes n’a existé en tant qu’état. Comme vous le dites, le duché de Lithuanie, qui englobait , entre autres, les deux autres Baltes, n’a jamais existé qu’en association avec la Pologne. Et je vous contredit totalement, la Pologne dominait de la tête et des épaules.

              +9

            Alerter
        • David D // 01.05.2021 à 13h56

          Dans le cas ukrianien, il faut se méfier du systématisme des réponses selon le camp qui a notre attachement. Il va de soi que depuis 2014 en gros le camp ukrainien a tort à 99,99% mais les faits historiques peuvent être plus nuancés.
          L’Ukraine est au départ censée faire partie de la Russie, puisque c’en est un berceau historique avec Kiev. Mais les aléas ont fait qu’il y a eu une différenciation linguistique et culturelle pour partie.
          Toutefois, l’opposition n’est pas de l’Ukraine à la Russie. Le clivage traverse l’Ukraine. L’est est plus proche des russes, l’ouest kiévien plus proche de la connerie. Toutefois, il y a des subtilités de distribution plus au sud. Il y a une forte communauté russe à Odessa à l’ouest qui peut être isolée, Le sud, c’est l’accès à la mer, mais aussi il n’y a qu’une zone au milieu qui est franchement ukrainienne pour empêcher de relier le Donbass à Odessa. L’idéal, c’est que Kiev devienne un état croupion et que tout le reste rejoigne la Russie, mais c’est une guerre d’usure qui se joue.

            +9

          Alerter
          • Darras // 01.05.2021 à 16h43

            Les Russes ne sont pas chauds du tout à l’idée de devoir payer pour la reconstruction de cet état failli et déjà revendu à l’encan. Y compris sa couche de terre arable.

              +6

            Alerter
      • moshedayan // 01.05.2021 à 13h06

        tableau assez précis – précision – les influences slovaque et hongroise sont mineures – elles sont dans la partie des Carpates – Ruthénie et la région d’Oujgorod annexée par l’URSS sur décision de Staline -à la demande du patriarche orthodoxe ruthène de l’époque -qui lui demandait une République de Ruthénie…ensuite les populations d’origines polonaise, slovaque, roumaine (hongrois de Roumanie) ont été expulsées entre 1945 à 1948-49 surtout – commission Khrouchtchev ) la langue ruthène persiste dans des clubs folkloriques en Slovaquie -remarque l’identité ruthène n’aurait pas été forcément mieux reconnue dans la Tchécoslovaquie – les Slovaques communistes se plaignaient de la domination tchèque dans le système…d’avant…

          +4

        Alerter
        • sergeat // 01.05.2021 à 18h21

          Je connais pas mal de personnes ruthènes du « rayonne Irchava »,pret de Oujgorod et à Oujgorod et leur nationalisme serait un rattachement à la Slovaquie ou à la Hongrie,ils ont en marre des dérives kiéviennes et il semblerait qu’un certain séparatisme se fait jour.
          Les oligarques après le pillage de la région ont poussé pas mal de ruthènes d’immigrer économiquement à Kocise,Prague,….où la police les laissent tranquilles tant qu’ils travaillent même sans papiers.

            +6

          Alerter
          • moshedayan // 02.05.2021 à 09h41

            C’est possible je connais la région d’Humenne en gros à 80 km des Carpathes ruthènes, il y a des clubs de chants folkloriques ruthènes et des Ruthènes slovaques (parfois devenus catholiques par mariages, mais peu leur importe, ils acceptent aussi de prier dans une Eglise orthodoxe, quand à l’occasion…). Eux, ce n’est pas une réflexion au motif personnel, ils préféreraient la Slovaquie, parce qu’ils se méfient du passé de la « magyarisation forcée » au XIXe et surtout du passé 39-45 (annexion de force d’un territoire slovaque par la Hongrie, actes et répressions anti-sémites, anti-partisans… et même s’ils ne circulaient pas beaucoup dans la région « les Croix fléchées » hongroises… Et puis, le ruthène est une langue slave rien à voir avec le hongrois… vous savez. Bonne journée

              +0

            Alerter
      • Michelr // 01.05.2021 à 14h25

        Il faut lire le livre de Xavier Moreau, Ukraine, pourquoi la France s est trompée

          +3

        Alerter
      • jmk011 // 03.05.2021 à 11h59

        Juste une petite rectification : c’est l’est et non l’Ouest qui est presque totalement russophone et russophile. A part ça, entièrement d’accord avec vous.

          +0

        Alerter
    • Darras // 01.05.2021 à 10h33

      Une division SS ne collabore pas avec les nazis, elle EST les nazis.
      Les gardiens d’Auswitch, Treblinka et Maïdanec étaient Ukrainiens.
      Revoyez Shoah de Lanzmann. A chaque fois que les voisins polonais du camp parle des gardiens, ils ne disent pas les Allemands ou les SS, ils disent les Ukrainiens.
      1 million de juifs assassinés en Ukraine par les cohortes à Bandera.
      Eux étaient quelques centaines de milliers de collabos assassins avec les Tatars de Crimée qui, s’ils n’avaient pas été déportés par Staline, auraient été intégralement massacrés par la population pour les innombrables et ignobles crimes qu’ils ont commis pour l’occupant.
      La SS Galicie, ce n’était pas de vulgaires collabos et supplétifs, c’était la quintessence du crime nazi. Elle n’a jamais combattu sur un vrai front. Elle a passé son temps à massacrer, torturer dans toute l’Europe centrale et de l’est. A part la Totenkopf ou la Dirlewrangler, c’est la plus répugnante unité SS. C’est dire.

        +38

      Alerter
    • RGT // 01.05.2021 à 11h15

      Et dont les membres représentaient l’immense majorité des effectifs militaires qui ont commis des crimes de guerre « remarquables » quand les nazis ont décidé d’exterminer le maquis du Vercors.

      C’est bel et bien du concret et je suis stupéfié quand « nos » politiques se montrent très silencieux sur ce fait indéniable de massacre de la population française pendant qu’ils s’époumonent à crier au loup à longueur de journée sur la Russie qui ne nous a jamais rien fait (hormis se défendre quand le « divins occidentaux » ont tenté de l’envahir).

      Et n’oublions pas non plus que l’OTAN fût créé en 1949 pour que les USA puissent contrôler l’€urope de l’ouest afin de contenir la « montée de l’URSS » qui avait annexé ses voisins (parmi lesquels de nombreux anciens pays alliés des nazis) afin de sanctuariser son territoire et de créer une zone tampon entre l’occident et le Stalinistan.

      L’infâme « Pacte de Varsovie » (en fait traité de Varsovie) fût quand à lui créé 6 ans plus tard (1955) en réponse à cette menace potentielle grave contre l’URSS.

      Je ne suis pas du tout fan des communistes (particulièrement des staliniens ni des despotes qui ont dirigé l’URSS) et entre deux dictatures je préfère m’abstenir.

      La différence, c’est que la dictature communiste s’est sabordée en 1991 alors que celle du « libre marché » est toujours présente sur cette planète et qu’elle tente par tous les moyens de survivre quoi qu’il en coûte, particulièrement au niveau des populations qui n’ont rien demandé.

      De toutes façons, comme les russes ont eu l’intelligence de maintenir des conflits larvés en Géorgie et en Ukraine le problème de l’adhésion de ces pays à l’Otan ne se pose même pas, les statuts de cette organisation (mafieuse) interdisant strictement à un pays connaissant un conflit sur son territoire d’adhérer au « machin ».

      Un autre point de ce texte me gêne (toujours) : « L’annexion de la Crimée »..

      S’il y a eu annexion de la Crimée, c’est bien par Khroutchev (ukrainien) qui l’a rattaché à l’Ukraine un soir de beuverie de 1954 pour de simples raisons politicardes.

      La Crimée s’est simplement contentée de revenir à son pays d’origine malgré toutes les jérémiades occidentales qui louchaient avidement sur la base de Sébastopol.

      La population de Crimée est très satisfaite de ce fait et ne veut surtout pas de nouveau être dominée par les hordes bandéristes néo-nazies qui les obligent à abandonner leur langue et leur culture au profit d’une langue artificielle qui fut créée par les linguistes de l’URSS afin de diminuer l’influence de la Russie (qu’ils détestaient) au sein de la dictature bolchévique.

        +36

      Alerter
  • néron // 01.05.2021 à 08h43

    Cette initiative de plus
    est une des manières les plus efficace pour faire parler les armes.

    ET GAROU !!!
    à nous les profits, pour détruire puis pour construire…

    à tous les coups ON GAGNE.

    Les crétins ça a du bon, ça s’achète facilement.

      +2

    Alerter
  • Darras // 01.05.2021 à 09h11

    Y peuvent toujours rêver les jeunes.
    Ha derniére en date à Kiev, défilé de chemises noires à la mémoire glorieuse des anciens de la SS Galicie avec insignes SS avec la bénédiction du pouvoir.
    L’ambassadeur d’Allemagne a fait une mise au point saignante.
    Comme Israël quand les Ukronazis ont rebaptisé officiellement le stade, Stade Bandera. Carrément.
    Mais que fait BHL? Que fait Joffrin? Que fait Plenel?

      +42

    Alerter
    • Dominique65 // 01.05.2021 à 12h06

      « Mais que fait BHL? » Tu ne voudrais quand-même pas qu’il se renie, lui qui est allé applaudir le coup d’état et est revenu en expliquant qu’il n’y avait pas d’extrême droite en Ukraine.
      Cet aveuglement volontaire m’indique au passage qu’il ne faut surtout pas croire que BHL s’inquiète des juifs. Ce qui l’importe c’est la continuation de la politique d’extrême droite également de ceux qui ont pris les rênes de cet État. BHL roule uniquement pour ceux de sa classe sociale donc Joffrin rêve d’être reconnu. Quant à Plenel, je n’arrive pas à saisir ses ressorts., la seule chose évidente étant qu’il n’aime pas son pays.

        +12

      Alerter
  • gracques // 01.05.2021 à 09h14

    Je ne sais pas qui a écrit cet article , mais ce que je peux dire c’est que si les dirigeants européens ne veulent pas la’guerre ‘en general’ c’est justement parcequ’ils l’ont connu et pas qu’une’fois et dans leur chair et dans’leur terre et que ces guerres ont précipité la chute des nations qui’composaient l’Europe.
    Les states en revanche depuis très longtemps n’ont pas connus de guerre , les pertes humaines US sur le front de l’ouest pendant le deuxième guerre mondiale sont équivalente à celle de la France pendant la même guerre (et sur un an).
    Et je ne parle pas des civils bien sûr.
    A méditer sur les ‘craintes’ des uns et des autres .

      +7

    Alerter
    • LibEgaFra // 01.05.2021 à 10h19

      « si les dirigeants européens ne veulent pas la’guerre ‘en general’ »

      Vraiment? Que faites-vous des agressions contre l’Afghanistan, la Yougoslavie, l’Irak, la Libye, la Syrie, l’Ukraine auxquelles des pays de l’ue ont pris une part active, voire déterminante?

        +19

      Alerter
      • Patrick // 01.05.2021 à 12h51

        Oui mais là c’est différent.
        Bombarder Belgrade , c’est facile.
        La guerre contre la Russie c’est autre chose.

          +9

        Alerter
    • Darras // 01.05.2021 à 10h43

      D’accord avec Libegafra d’une part, mais si vous allez par là Russes et Chinois ont payé un tribut infiniment plus sévére à la guerre, 10% de leur population en 4ans.
      Et pourtant ils ne se déballonnent pas comme des loques. Ils gardent leur farouche volonté d’indépendance nationale comme moteur de leur combativité.
      Comme le dit Lib, les hyènes Européennes ne rechignent pas à aller bombarder sans risque.
      Depuis 40 ans, les gens comme vous ringardisent le patriotisme et criminalisent la nation. C’est la seule raison de notre incapacité militaire actuelle. La seule.
      Ne venez pas vous cacher derrière la grande conscience des âmes meurtries.
      Ne nous faites pas croire que vous confondez conscience et capitulation.

        +11

      Alerter
  • LibEgaFra // 01.05.2021 à 10h12

    Ce que déclare vouloir l’ex-clown Ze aujourd’hui marionnette dans les mains des ukronazis et des néocons n’a aucun intérêt, comme d’avoir signé un décret pour « récupérer » la Crimée. S’il veut avoir une chance, il lui faudra admettre l’indépendance des deux Républiques de Nouvelle Russie.

      +9

    Alerter
    • Darras // 01.05.2021 à 12h32

      S’il fait ça, il sera pendu en public à un croc de boucher par les miliciens nazis.

        +5

      Alerter
  • Grd-mère Michelle // 01.05.2021 à 14h30

    Serait-il possible de lire ici un article qui relate la situation actuelle réelle dans le Donbass?
    Comme dans chaque région rebelle de n’importe quel pays, l’essentiel serait, pour mieux comprendre, de connaître la quantité et les sortes d’armes sur le terrain, ainsi que leur provenance…
    Quant à la Crimée, comme dit dans l’article, l’objectif de l’OTAN est évidemment de priver la Russie de sa position stratégique (ses ports) dans la Mer Noire, véritable carrefour des anciens empires dont plus personne ne veut, mais dont les « dirigeants » recommencent à rêver de les reconstruire et les étendre, tablant sur l’oubli des atrocités passées(voir la « guerre de Crimée »).
    À noter que la Mer Noire(comme la Mer Caspienne, dont l’Azerbaïdjan et le Kazakstan sont riverains) est aussi le lieu de transit de divers et nombreux gazoducs…
    Je dirais qu’il y a peut-être de l’eau dans le gaz car du gaz transite dans ces mers…

      +2

    Alerter
    • Vive le Donbass libre! // 01.05.2021 à 18h57

      « Serait-il possible de lire ici un article qui relate la situation actuelle réelle dans le Donbass? »

      Ici je ne sais pas. Vous avez le blog de Christelle Néant:
      https://www.agoravox.fr/auteur/christelle-neant

      Ou:
      https://www.donbass-insider.com/fr/2018/11/16/stratpol-interview-de-christelle-neant-reporter-de-guerre-dans-le-donbass/

      Et à propos de Christelle Néant, elle vient d’acquérir la nationalité russe comme déjà plus de 500.000 Nouveaux Russes, et ce chiffre pourrait monter à 1 million d’ici la fin de l’année.

      La mère patrie ne laissera jamais ses citoyens se faire massacrer. Le soutien le cas échéant viendra depuis le territoire russe sans que l’armée russe mette un pied en Ukraine. La Nouvelle Russie n’est déjà plus l’Ukraine et il faut encore libérer le territoire des deux Républiques jusqu’à la frontière avec l’Ukraine.

        +6

      Alerter
      • Darras // 01.05.2021 à 23h05

        Pourquoi il n’y a que 10% des gens du Donbass qui ont pris le passeport Russe?

          +1

        Alerter
      • Grd-mère Michelle // 02.05.2021 à 15h49

        Merci! Très utile et instructif de consulter ces sites…
        Malheureusement, les ambitions de la « Grande Russie » me semblent au moins aussi nocives que celles de « l’Alliance Atlantique » (même si plus légitimes d’un point de vue nationaliste que je ne partage pas) pour pouvoir envisager un futur moins douloureux, apaisé, des populations martyres de ces régions convoitées par des ogres.

        De mon point de vue de simple citoyenne belge peu concernée(mais quand même sensible aux malheurs de tous les enfants du monde), l’Ukraine, pour enfin devenir une nation indépendante et capable d’assurer le bien-être de tou-te-s ses citoyen-en-es, devrait se transformer en une fédération de régions avec des compétences relatives à leurs disparités et le respect des minorités de toute sorte, comme de leur environnement/biotope.
        C’est ce que devrait être aussi la Russie, et n’importe quel État moderne, ancré dans le 21ème siècle (intelligent/informé/conscient de la situation actuelle préoccupante des êtres vivant sur terre, et des possibilités de l’améliorer).
        À bas les quelques « grandes puissances » avides et dominatrices!
        Vive l’immense multitude des bonnes volontés!
        SOLIDARITÉ! Et arrêtons, svp, de fabriquer des armes!

          +0

        Alerter
        • LibEgaFra // 02.05.2021 à 20h21

          « C’est ce que devrait être aussi la Russie, »

          C’est ce qu’est déjà la Fédération de Russie composées d’éléments qui sont des Républiques, des Républiques autonomes, des Territoires, des Villes, des Oblasts…

            +1

          Alerter
        • Grd-mère Michelle // 03.05.2021 à 15h56

          Oui, la Russie est bien une Fédération, mais il me semble que « le respect des minorités et de l’environnement » n’y est guère mis en œuvre…
          Le choix de Poutine (qui n’était pas encore le sien au début de son mandat) de s’allier à l’Eglise chrétienne orthodoxe (détentrice et dispensatrice là-bas de « l’opium du peuple ») afin de garantir « la paix des ménages » fut certes efficace du point de vue de « l’identité nationale »(celle de la majorité endoctrinée), mais il subit à présent le retour de bâton que cette alliance contre-nature (politique et religieuse) aurait pourtant dû lui laisser prévoir…

            +0

          Alerter
      • Michelr // 03.05.2021 à 09h24

        Christelle Néant, Xavier moreau,font un travail remarquable sur la situation en Ukraine ainsi Qu en Russie

          +3

        Alerter
  • tchoo // 01.05.2021 à 15h57

    Ce n’est pas parce que l’on répètera l’envie que les russes ont annexé la Crimée ou provoquer la sécession du Donbass que c’est vrai
    Répéter, répéter des mensonges n’est fait des vérités
    L’Ukraine dans L’OTAN j’espère jamais
    La Francechors de L’OTAN pour bientôt j’espère

      +7

    Alerter
  • Freddi // 01.05.2021 à 18h41

    Bonjour,
    Quand bien même j’ai lu pas mal de choses sur le Donbass, je n’ai toujours pas compris pourquoi il y 2 républiques: Donetsk et Lougansk et pas une seule. Cela reste un mystère de n’a pas en avoir créé une seule.

      +0

    Alerter
    • Vive le Donbass libre! // 01.05.2021 à 19h02

      Parce que Donetsk n’est pas Lugansk et Lugansk n’est pas Donetsk. Comme l’Ossétie du Sud n’est pas l’Ossétie du Nord, ou la Crimée aussi n’est pas la Russie, mais un élément de la Fédération de Russie avec son propre parlement, par exemple. Une fédération est moins centralisatrice qu’une République comme la France avec ses préfets.

        +1

      Alerter
      • Freddi // 04.05.2021 à 15h00

        Ok, mais pourquoi Lougansk n’est pas Doneskt?
        Quelles différences essentielles entre 2 régions ex Ukrainienne russophones?
        C’était Le sens de ma question.

          +0

        Alerter
    • Darras // 01.05.2021 à 20h19

      Je ne comprends pas non plus pourquoi il n’y a que 10% des habitants du Donbass qui ont accepté le passeport Russe offert par Moscou à tout habitant.
      Si quelqu’un a une explication, bienvenue.

        +0

      Alerter
      • observations // 01.05.2021 à 21h08

        La Russie n’accepte pas la bi-nationalité ce qui vous oblige a perdre votre nationalité d’origine…Posséder uniquement la nationalité russe n’est pas forcément un vade-mecum universel…l’Ukraine espère un jour être associé a l’EU…Les gens sont prudents peut-être..que réserve l’avenir ?

        Le statut de double citoyenneté ne peut être accordé qu’aux citoyens de pays étrangers ayant signé un accord international spécial avec la Russie. Un tel accord n’existe qu’avec le Tadjikistan. Un type différent d’accord existe également avec la Biélorussie..c’est tout dire.

        Seulement 10 %…certains nous parlent constamment du paradis..les citoyennetés les plus convoitées, Luxembourg, Iceland, Allemagne, Irland, Australie, Canada, NZ, UK, Spain,Portugal, France, HK (plus maintenant..), Suede, Italie, Hongrie, US…En tête un solide paradis fiscal…

        https://best-citizenships.com/2020/07/01/best-citizenships-index-2020-most-valuable-citizenships-in-the-world/

        Une bonne raison pour ne pas posséder la citoyenneté US..échapper à l’extra-territorialité fiscale, ce pays étant le seul qui taxe ses citoyens habitant en-dehors des USA…

          +0

        Alerter
        • LibEgaFra // 01.05.2021 à 22h20

          « La Russie n’accepte pas la bi-nationalité ce qui vous oblige a perdre votre nationalité d’origine… »

          C’est un mensonge éhonté. Toujours votre propagande dégueulasse anti-russe.

            +1

          Alerter
          • observations // 02.05.2021 à 01h15

            C’est parfaitement documenté et très facile à trouver…

            Seulement 10 %..quel enthousiasme !!!!

            Comme ici..sur le site très bien documenté..Russia Beyond….un extrait…

            Toutefois, le statut de double citoyenneté ne peut être accordé qu’aux citoyens de pays étrangers ayant signé un accord international spécial avec la Russie. À l’heure à laquelle nous écrivons ces lignes, un tel accord n’existe qu’avec le Tadjikistan. Un type différent d’accord existe également avec la Biélorussie, le Kazakhstan et le Kirghizstan, offrant aux citoyens de ces nations un accès à une procédure simplifiée de demande, ne nécessitant pas de renoncer à la citoyenneté d’origine.

            Ce que j’ai écrit…

            https://fr.rbth.com/lifestyle/81510-russie-double-citoyennete

            La législation requiert en effet que les demandeurs de passeport russe fournissent un document garantissant qu’ils s’apprêtent à renoncer à leur citoyenneté existante ou à prouver leur incapacité de le faire. Néanmoins, les catégories de personnes suivantes sont épargnées par cette règle :

            les citoyens du Tadjikistan (grâce à l’accord de double citoyenneté entre les deux pays)
            les détenteurs du statut de demandeur d’asile politique
            les détenteurs du statut de réfugié
            les citoyens ayant apporté une remarquable contribution à la Russie comme Navalny..zut il est déja russe.
            les vétérans de la Seconde Guerre mondiale qui possédaient autrefois la citoyenneté soviétique et vivent actuellement en Russie

            La Douma se penche sur un projet pour autoriser la double nationalité pour 135 professions désignées….

            C’est gentil de me suivre, merci de votre intérêt…remarquez je reste poli je ne vous accuse pas de faire de la propagande dégueulasse anti-américaine et quand je parle des russes j’utilise ce nom..pas un surnom…qui se veut péjoratif.

            Bonne soirée cher camarade.

              +0

            Alerter
            • Massajou // 02.05.2021 à 07h22

              Vous aviez raison jusqu’à l’année dernière. Je crois que vous lisez le russe, alors : https://www.gazeta.ru/politics/2020/04/24_a_13061287.shtml
              Pour les non-russophones, je résume qu’il n’est plus nécessaire depuis l’année dernière de renoncer à sa première citoyenneté pour prendre la citoyenneté russe. Et j’ai moi-même la double citoyenneté.
              Quant à la contribution de Navalny… Bon, c’est votre point de vue, pas celui de la majorité des Russes… Et certainement pas le mien non plus !

              Bonne journée

                +5

              Alerter
            • LibEgaFra // 02.05.2021 à 19h28

              Magnifique cher camarade! Magnifique soirée!

              Je n’avais pas argumenté, car j’attendais que vous tombiez dans le piège ainsi tendu. Et ça a fonctionné au-delà de tout mes espoirs. Donc merci, car vous avez montré votre parti-pris et votre malveillance à l’égard de la Russie et c’est une grande leçon pour tous les lecteurs des-crises.fr. Et une leçon pour l’avenir, car vous vous êtes déconsidéré définitivement.

              A propos, la Constitution de la Fédération de Russie:

              Статья 62
              1. Гражданин Российской Федерации может иметь гражданство иностранного государства (двойное гражданство) в соответствии с федеральным законом или международным договором Российской Федерации.

              2. Наличие у гражданина Российской Федерации гражданства иностранного государства не умаляет его прав и свобод и не освобождает от обязанностей, вытекающих из российского гражданства, если иное не предусмотрено федеральным законом или международным договором Российской Федерации.

              Je crains que vous n’ayez pas bien compris le sens du deuxième alinéa…

              Et je connais plusieurs personnes qui ont deux nationalités, dont une russe, depuis plusieurs années sans aucun problème: passeport français pour sortir de France, passeport russe pour entrer en Russie, et le contraire pour revenir.

                +2

              Alerter
            • LibEgaFra // 02.05.2021 à 19h39

              J’ajoute que déclarer renoncer à sa nationalité n’a strictement aucun effet pour les ressortissants des pays qui reconnaissent les nationalités multiples. Une fois la nouvelle citoyenneté acquise, même si on a dû remettre son ancien passeport, il suffit de se rendre à un consulat pour en récupérer un nouveau.

                +1

              Alerter
      • LibEgaFra // 02.05.2021 à 20h24

        Parce que si vous avez lu le compte-rendu de Christelle pour obtenir la nationalité russe vous comprendrez que cela prend du temps et que ce n’est ps donné. J’envisage un parrainage.

          +1

        Alerter
  • Louis // 02.05.2021 à 08h11

    Il existe une question relative aux minorités Russes séparées de leur patrie de cœur lors de l’éclatement de l’URSS. L’autre point est historique il me semble que l’Ukraine est depuis très longtemps un territoire Russe?

      +1

    Alerter
  • JP // 02.05.2021 à 14h58

    Kiev était, après Novgorod, la capitale Russe de 882 à 1169, avant Vladimir et enfin Moscou en 1327.

      +1

    Alerter
  • RV // 02.05.2021 à 17h30

    Personne pour mentionner l’accord de Minsk ?
    Les signataires : l’Ukraine, la Russie, l’Allemagne et la France.
    C’est une feuille de route en étapes bien précises.
    « le seul moyen de mettre fin à la guerre dans le Donbass »
    c’est le respect des accords de Minsk

      +1

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 02.05.2021 à 20h09

      Voir ci-dessus, les sites proposés par « Vive le Donbass libre » le 1/5 à 18h57

        +0

      Alerter
  • blue // 03.05.2021 à 02h01

    Pour intégrer l’armée ukrainienne à l’OTAN ils auront du boulot et ça va coûter une blinde de chez blinde : les matériels ne sont pas compatibles, le matériel russe est obsolète, à Kharkov les usines antonov sont en quasi dépôt de bilan car leur client c’était la Russie et l’industrie du transport militaire aérien russe fait désormais SANS Antonov, ce qui est du gâchis car c’est un grand constructeur, les Russes connaissent le terrain par coeur mm2 par mm2 contrairement aux forces OTAN, et par dessus tout, 50% des effectifs de l’armée ukrainienne SONT pro-russe voire ont des attaches familiales en Russie. D’ailleurs lors du putsch made in CIA de 2013-2014, on n’a pas vu l’armée, mais des milices banderistes proto-NAZIES commettre crimes sur crimes désormais bien documentés, notamment celui impardonnable d’Odessa le 2 mai 2014, intervenu « dans des circonstances obscures » selon Wikipedia (on ne rit pas au fond)..

      +4

    Alerter
    • LibEgaFra // 03.05.2021 à 12h31

      « D’ailleurs lors du putsch made in CIA de 2013-2014, on n’a pas vu l’armée, »

      Oui, parce qu’Obama à téléphoné à Poutine pour lui demander d’intervenir auprès du président ukrainien pour ne pas faire intervenir l’armée, ce que Poutine a fait. il ne fera pas deux fois la même erreur. Mais cela montre que Poutine a à cœur de ne pas faire de victimes. Ce dont les yankees se contrefoutent.

        +2

      Alerter
  • Wôbè // 03.05.2021 à 11h04

    Nous soutenons poutine , la Russie a le droit aussi d’avoir ses positionnements stratégiques maos comme nous sommes dans un monde de gourmandise les EU et sa suite veulent tout contrôler. Maos attention a ma Russie ca peut faire mal….

      +0

    Alerter
  • Krokodilo // 03.05.2021 à 16h30

    Dans la région qui veut continuer à enseigner en hongrois malgré les récentes lois linguistiques de dérussification, des tracts haineux et menaçants viennent d’apparaître. L’Ukraine, pays composite et récent, est surtout menacé de fragmentation si le gouvernement ne fait pas preuve d’un peu plus de finesse…

      +1

    Alerter
  • dj-p // 04.05.2021 à 21h38

    Au moment de la réunification de l’Allemagne, Gorbatchev avait retiré 340000 soldats russes de RFA, la réunification avait été faite sans une goutte de sang. Le secrétaire d’état américain James Baker avait promis le 9 février 1990 dans la salle Katherine du Kremlin à Moscou, que l’OTAN n’étendrait pas sa sphère d’influence ‘un cm de plus à l’EST » Mais l’engagement n’a pas été tenu. Le président Vladimir Poutine déclarait les 18 mars 2014 lors de la crise en Ukraine : « Nos collègues occidentaux nous ont mentis à plusieurs reprises, ils ont pris des décisions dans notre dos (…) Ce fut le cas avec l’élargissement à l’EST et l’extension des installations militaires à nos frontières. ». Lire absolument le livre qui sort en ce moment, déjà bestseller en Allemagne : « Une brève histoire de l’empire américain-Le mythe de l’exceptionnalisme » du chercheur Daniele Ganser aux éditions Demi Lune.

      +0

    Alerter
  • Méchant complotiste // 04.05.2021 à 21h45

    Perso pour en finir moi je suis pour une guerre, ils jouent à la guerre(OTAN/UE/US)depuis le maidan, provocs après provocs, sanctions etc sans fin en vue(ce qui fait l’affaire des US qui détruisent l’Europe c’est le but).La guerre de la Russie(qui joue at home) contre même des centaines de milliers de forces NATO, serait courte et une terrible humiliation pour les US, l’UE et l’OTAN. Avantages on se débarrasse (après ‘cleaning des collabos nazis) du problème Ukraine.La Russie n’est nullement intéressée par la reprise de ce pays du tiers monde(le + pauvre d’Europe).Si les russophones le souhaitent ils auront des passeports Russes, autonomie voire indépendance. L’humiliation est si énorme que nous sommes débarrassés et de l’OTAN, et de l’UE(alias l’europe c’est  »la paix »).La Russie aura peu de pertes(missiles voire s’ils osent attaquer le sol Russe mini nuke pour les calmer).Ils ont été prévenus, la Russie a été très(trop)patiente depuis 7 ans, crevons l’abcès et la chute finale de nos  »élites » collabos vendues aux US.Ensuite recréer une Europe des nations genre marché commun(sans euro) et surtout SANS pays de l’Est.Structure minimum,reprise totale de souveraineté de chaque pays.

      +1

    Alerter
  • Toub // 04.05.2021 à 22h36

    Il me semblait que la présence d’un conflit gelé interdisait l’entrée d’un pays dans l’OTAN ?

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications