Les Crises Les Crises
23.février.202223.2.2022 // Les Crises

« C’est soit plus d’impôts soit les fourches » : Un groupe d’ultra-riches avertit l’élite économique mondiale

Merci 2468
J'envoie

Un groupe de plus de 100 millionnaires et milliardaires a présenté mercredi aux autres membres de l’élite économique mondiale un choix brutal : « c’est soit plus d’impôts soit les fourches. »

Source : ScheerPost, Jake Johnson
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

( Plashing Vole / Flickr ) (CC BY-NC-SA 2.0)

Dans une lettre ouverte publiée au cœur du sommet virtuel de Davos, dominé par les entreprises, 102 riches particuliers – dont des personnalités aussi éminentes que l’héritière Disney, Abigail Disney, et le spécialiste du capital-risque Nick Hanauer – avertissent que « l’histoire donne une image assez sombre de ce à quoi ressemble la fin de partie des sociétés extrêmement inégales. »

« Pour notre bien-être à tous, riches et pauvres, il est temps de faire face aux inégalités et de choisir de taxer les riches », peut-on lire dans la lettre. « Montrez aux peuples du monde que vous méritez leur confiance. »

La lettre a été publiée quelques heures après qu’une analyse – menée par la Fight Inequality Alliance, l’Institute for Policy Studies, Oxfam et Patriotic Millionaires – ait montré qu’un modeste impôt annuel sur la fortune ciblant les millionnaires et les milliardaires du monde entier permettrait de récolter 2 520 milliards de dollars par an, soit suffisamment pour sortir des milliards de personnes de la pauvreté et vacciner le monde contre le Covid-19.

Les signataires de la nouvelle lettre notent toutefois qu’une telle solution a peu de chances d’être largement soutenue par les participants au Forum économique mondial (WEF), le rassemblement annuel des élites mondiales qui se tient généralement à Davos, en Suisse. En raison de la pandémie de coronavirus, le WEF de cette année se déroule virtuellement.

Si vous participez au « Davos en ligne » du Forum économique mondial en janvier prochain, vous rejoindrez un groupe exclusif de personnes à la recherche d’une réponse à la question qui se cache derrière le thème de cette année, à savoir « Comment travailler ensemble et restaurer la confiance, précise la lettre. Vous ne trouverez pas la réponse dans un forum privé, entouré d’autres millionnaires et milliardaires et des personnes les plus puissantes du monde. Si vous êtes attentifs, vous découvrirez que vous faites partie du problème. »

La lettre, signée par de riches particuliers du Danemark, d’Allemagne, d’Autriche et d’autres pays, poursuit :

La confiance – en politique, dans la société, entre nous – ne se construit pas dans de minuscules pièces annexes accessibles uniquement aux plus riches et aux plus puissants. Elle n’est pas bâtie par des voyageurs spatiaux milliardaires qui font fortune grâce à une pandémie, mais ne paient presque pas d’impôts et offrent des salaires médiocres à leurs employés. La confiance se construit par la responsabilité, par des démocraties bien huilées, justes et ouvertes qui fournissent de bons services et soutiennent tous leurs citoyens.

Et le socle d’une démocratie forte est un système fiscal équitable. Un système fiscal équitable.

En tant que millionnaires, nous savons que le système fiscal actuel n’est pas équitable. La plupart d’entre nous peuvent dire que, si le monde a connu d’immenses souffrances au cours des deux dernières années, nous avons en fait vu notre richesse augmenter pendant la pandémie – mais peu d’entre nous, voire aucun, peuvent honnêtement dire qu’ils paient leur juste part d’impôts.

Cette injustice, inscrite dans les fondements du système fiscal international, a créé un manque de confiance colossal entre les peuples du monde et les élites qui sont les architectes de ce système…

Pour le dire simplement, pour rétablir la confiance, il faut taxer les riches. Le monde – tous les pays qui le composent – doit exiger que les riches paient leur juste part. Taxez-nous, les riches, et taxez-nous maintenant.

Aggravée par la pandémie de coronavirus, la montée en flèche de l’inégalité des revenus et des richesses a été au cœur des récents mouvements de protestation de masse en Amérique du Sud, au Moyen-Orient, en Europe, aux États-Unis et ailleurs – des soulèvements populaires qui se sont souvent heurtés à une répression policière brutale.

« Il est temps de corriger les erreurs d’un monde inégalitaire. »

Mais peu d’actes réels ont été faits ces dernières années pour inverser la tendance de plusieurs décennies d’une accumulation de richesses stupéfiantes au sommet et d’une baisse du niveau de vie pour de larges pans de la population mondiale.

Selon une analyse d’Oxfam publiée en début de semaine, les dix hommes les plus riches du monde ont vu leur fortune cumulée augmenter de plus de 1,2 milliard de dollars par jour depuis que la pandémie de coronavirus a frappé il y a deux ans, alors que des dizaines de millions de personnes dans le monde ont sombré dans la pauvreté.

Les défenseurs et les législateurs progressistes soutiennent depuis longtemps que l’augmentation des impôts sur les riches – bien qu’elle soit loin d’être une panacée pour les maux profonds de la société – contribuerait à réduire les inégalités croissantes et à générer des revenus que les gouvernements pourraient consacrer à la réduction de la pauvreté, à la fourniture de soins de santé universels et à la satisfaction d’autres besoins fondamentaux.

Gemma McGough, une entrepreneuse britannique et membre fondatrice de Patriotic Millionaires UK, a réitéré cet argument dans une déclaration mercredi.

« Une valeur commune à la plupart des gens est que si quelque chose n’est pas juste, alors ce n’est pas bien. Mais les systèmes fiscaux du monde entier intègrent l’injustice, alors pourquoi les gens devraient-ils leur faire confiance ? a déclaré McGough, l’un des signataires de la nouvelle lettre. On leur demande d’assumer notre fardeau économique commun encore et encore, alors que les plus riches voient leur richesse, et leur confort, continuer à augmenter. »

« Il est temps que nous redressions les torts d’un monde inégalitaire, ajoute McGough. Il est temps de taxer les riches. »

Source : Scheer Post, Jake Johnson, 19-01-2022
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Yann // 23.02.2022 à 07h49

Ne pas faire la différence entre millionnaire et milliardaire, c’est la même chose que mettre 10 kilos de sel dans une recette qui demande 10 grammes.
Donc moyennant les magouilles fiscales, on interprétera plutot cet article comme suit :
« Les milliardaires demandent plus d’impôts sur les millionnaires afin d’éviter les fourches »

33 réactions et commentaires

  • Yann // 23.02.2022 à 07h49

    Ne pas faire la différence entre millionnaire et milliardaire, c’est la même chose que mettre 10 kilos de sel dans une recette qui demande 10 grammes.
    Donc moyennant les magouilles fiscales, on interprétera plutot cet article comme suit :
    « Les milliardaires demandent plus d’impôts sur les millionnaires afin d’éviter les fourches »

      +66

    Alerter
    • Le Prince // 24.02.2022 à 10h05

      En temps que millionnaire Camerounais,je pense que tu as raison.
      Ces amis se trompent de cible.la faute est celui de nos États médiocres Gestionnaires et des pauvres qui font trop de gosses.

        +6

      Alerter
    • Fernet Branca // 24.02.2022 à 11h44

      Pour prendre une réponse plus en rapport avec l’actualité , ne pas faire la différence entre millionnaire et milliardaire, c’est confondre les kilotonnes des bombes A avec les megatonnes des bombes H.

        +1

      Alerter
  • Avunimes // 23.02.2022 à 08h28

    Les milliardaires sont prêts à polluer la planète avec leurs vaccins de vieux actionnaires pour mieux voir flotter leurs masques dans les rivières au milieux des tests PCR et autres déchets produits par les milliards de doses de vaccins et sa soupe ARN incontrôlable.
    Les milliardaires sont justes inutiles à la société.

      +32

    Alerter
  • Flint // 23.02.2022 à 09h12

    « …entre les peuples du monde et les élites qui sont les architectes de ce système… ».

    Qu’en termes galants ces choses-là sont mises…

      +20

    Alerter
  • Mandrin // 23.02.2022 à 09h42

    Le problème pour ceux qui tiennent le manche c’est jusqu’où ne pas aller trop loin et surtout pour eux comment maintenir en vie la poule aux oeufs d’or stratégie du lézard laisser un bout de la queue pour rester en vie

      +11

    Alerter
  • Roger // 23.02.2022 à 10h12

    Je serais curieux de connaître le montant des salaires de toutes les entreprises tenus par ces beaux héritiers signataires. S’ils s’appliquaient eux-même leurs propres suggestions, les gens devraient se battre pour bosser chez eux, non ?

      +13

    Alerter
    • Christophe Vieren // 24.02.2022 à 13h08

      Serais-tu prêt à trier aussi bien tes déchets (je fais l’hypothèse que c’est le cas) si aucun de tes voisins ne les triait ?

        +2

      Alerter
  • Sung Tzu // 23.02.2022 à 10h44

    Davos? C’est bien cet endroit de crapule de Klaus Schwab et ses youngs leaders disséminé partout, dans tous les gouvernements comme un virus encore plus mortel et virulent que le Covid celui-ci ? Des Macron, De Croo, Attal, Trudeau, Jacinda Adern de Nouvelle Zélande, Bill Gates, Zuckerberg, Van der Leyen, Bourla, Bancel et combien d’autres ?

    De Schwab et son grand reset, le build back better de l’agenda 2030..où du même Schwab et sa 4ieme révolution industrielle numérique qui verra la fusion entre notre identité biologique en une identité numérique? Et ce sont ces nazis là eugenistes et transhumaniste qui vont cracher des miettes de leurs poches ? C’est cela oui..

      +21

    Alerter
  • BOURDEAUX // 23.02.2022 à 13h23

    Ce communiqué est très majoritairement signé par des américains ? Rappelons quand même que les très gros revenus ne sont pas fiscalisés aux US comme en France. J’ai l’impression que ces gens se donnent bonne conscience pour pas cher…Probablement des héritiers mal à l’aise ou des catholiques travaillés par la culpabilité…

      +11

    Alerter
    • Christophe Vieren // 24.02.2022 à 13h12

      Peu importe leur réelles motivations, l’important c’est qu’il reconnaissent implicitement que les millionnaires et plus ne mérite pas leurs revenus.
      Cet aveu coupe l’herbe sous le pied, à mon avis, aux pauvres – et j’en connais- qui pensent que ces gens méritent leurs revenus et qu’il est contre-productif d’augmenter leurs impôts.

        +4

      Alerter
  • Casimir Ioulianov // 23.02.2022 à 13h24

    A quoi ça servirait d’augmenter les impôts des plus riches si en même temps on continue de considérer légaux tous les véhicules de l’évasion fiscale ? Quelqu’un peut il nous expliquer par exemple pourquoi le PIB par habitant d’un irlandais vaut deux fois celui d’un allemand ?
    Le second non-dit de cet article n’est pas l’impôt mais la répartition des fruits du travail. Les augmentation de productivité ont été totalement absorbées par le capital, voir plus dans certains cas, ce qui démontre le fait que le politique a privé de pouvoir de négociation ceux qui fabriquent la valeur ajouté au profit de ceux qui la leur bouffent sur leur dos.
    Troisième point mais pas des moindre concerne les règles de marché. Est il normal qu’un actionnaire demande en dépit de tout facteurs externes des augmentations annuelles de bénéfices quand on sait que la productivité engendrée par le capital est souvent marginale voir négative. Les dividendes sont un des pires mécanisme de pompe a fric du Kapital , une arnaque complète qui mérite la potence.
    Donc trois principes simples à mettre en œuvre : interdiction totale des Trusts , Mitabteilung , contrôle des capitaux… ça et pendre les commissaires de Bruxelles pour l’exemple. Et tous avec la même corde histoire d’économiser :op

      +31

    Alerter
  • Okkoh // 23.02.2022 à 13h29

    https://www.intaxwetrust.org
    Pas un seul français signataire…

      +6

    Alerter
  • Grd-mère Michelle // 23.02.2022 à 13h52

    Ces « braves » riches craignent probablement, surtout, la déstabilisation d’un système de domination/oppression qui leur est et resterait favorable et que, par ailleurs, bien sûr, ils/elles ne contestent pas.
    Leur remarque est très sensée, économiquement parlant, et sera probablement étudiée par leurs congénères plus ou moins bien intentionné-e-s.
    Il faudrait leur demander leur avis sur l’annulation des dettes illégitimes, intelligemment proposée par le CADTM… juste pour voir…

      +8

    Alerter
  • calal // 23.02.2022 à 14h18

    Seule la perspective d’une guerre avec poutine ou les chinois fait que les riches n’ont pas encore extermine les gueux: ils pensent qu’ils risquent d’avoir besoin de soldats pour defendre « la paix et la liberte »

    ps: quand les elephants se battent,les fourmis se font ecraser…

      +11

    Alerter
  • montvives.canal.blog // 23.02.2022 à 14h26

    Certains riches voient bien que tout cela risque de mal tourner pour eux et leur business : émeutes, guerres civiles, etc. Ils sont donc prêts à lâcher du lest.
    Après tout pourquoi pas. Mais ils doivent y mettre une condition : que les gouvernements soient étroitement surveillés par une commission indépendante et qu’ils ne détournent pas ces fonds et les investissent vraiment dans les hôpitaux par exemple, au lieu de supprimer des lits, de changer la vaisselle du palais…

      +7

    Alerter
    • RGT // 24.02.2022 à 11h41

      Ou remplacer les hôpitaux publics qui ne rapportent rien par des cliniques privées fort lucratives.

      Et remplacer les systèmes sociaux par répartition (sécu, retraites, assurance chômage etc…) par des assurances privées qui engrangeront les profits mais qui déposeront le bilan si d’aventure ils devaient prendre en charge les frais d’un gros incident pourtant prévu dans les contrats (et payé par les assurés) qui viderait le reste des provisions (oups, tout le fric est parti dans les dividendes et la spéculation à outrance)…

      Et bien sûr, l’état viendrait « sauver » lesdites assurances, banques et autres parasites avec de l’argent public tiré de force des poches des « moins que rien » qui n’ont aucun moyen de se soustraire à l’impôt…

      Et bien sûr nous aurions droit une nouvelle fois au scénario « Dexia » renflouée par de l’argent public et qui s’est retrouvée à nouveau en déficit le lendemain du « sauvetage » car les cadres sup’ de cette « institution » avaient utilisé l’intégralité de cette « manne » pour s’attribuer des « bonus » indécents et pour verser des dividendes aux actionnaires alors qu’ils étaient totalement responsables du désastre.

      C’est beau la privatisation. Seulement si l’on est du côté de ceux qui en profitent, pas pour les pigeons qui se font plumer.

      Un VRAI gouvernement réellement soucieux de l’intérêt public devrait renationaliser tout ce qui a été privatisé sans indemnités, virer les « grands dirigeants » sans parachute doré puis confier la gestion de ces entreprises à des dirigeants qui seraient fliqués en permanence par des conseils de surveillance citoyens.

        +4

      Alerter
    • Christophe Vieren // 24.02.2022 à 13h18

      Qui définirait, pour cette commission indépendante, les destinations des recettes de cet impôt supplémentaire ?
      Je pense plutôt qu’il fait revoir de Fontan combles nos institutions politiques pour instaurer la démocratie. Cela passe au minimum par une nouvelle constitution rédigé par des citoyens tirés au sort puis soumise à référendum.

        +1

      Alerter
  • Gier // 23.02.2022 à 15h47

    Les signataires de cette tribune ont compris qu’il vaut mieux pour eux, perdre un peu en impôts que tout en révolution.
    Néanmoins, en creux il y a cet autre message, le niveau des inégalités est tel que les sociétés, ou que l’organisation économique et sociale du monde ne peut y survivre.

      +4

    Alerter
    • Christophe Vieren // 24.02.2022 à 13h19

      Certes cela se terminerait probablement par une révolution, mais hélas l’histoire nous enseigne que toutes les révolutions non pas forcément été globalement positive pour le peuple. Ces révolutions ont souvent plutôt ressembler au chaos avant que les classes dominantes ne reprennent le pouvoir à plus ou moins long terme

        +1

      Alerter
  • yannos // 23.02.2022 à 17h35

    un plafond à la richesse me semble une solution, par exemple 100 millions ou une tonne d’or par exemple.
    Un système qui permet à des gens de posséder de quoi s’acheter des milliers d’hectares de terres ou des dizaines d’immeubles me semble idiot.

      +3

    Alerter
  • Rafnie // 23.02.2022 à 18h03

    Quel article émouvant ! Le ruissellement de bons sentiments a humecté ma joue. Et puis, quand je suis arrivé à cette phrase sublime : « Si vous participez au « Davos en ligne » …», j’ai fondu en larmes. Mon bon Monsieur, si vous saviez…. les goujats ne m’ont jamais invité !
    Finalement, c’est un super article pour le 1er avril. Pour les autres jours, demandons-nous comment infléchir le rapport de forces permettant que « les systèmes fiscaux du monde entier intègrent l’injustice ».

      +11

    Alerter
    • Que // 24.02.2022 à 11h54

      probablement que le système fiscal est en soi, par essence, injuste.

        +0

      Alerter
    • Christophe Vieren // 24.02.2022 à 13h21

      L’intérêt de cette pétition réside dans le fait qu’il devient difficile pour des pauvres – et j’en connais – de considérer comme une spoliation l’augmentation de la progressivité des impôts des plus riches qu’eux

        +1

      Alerter
  • Alerame // 24.02.2022 à 10h37

    Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi ces gens qui réclament plus d’impôts n’en paient pas plus de leur bon gré. Ils peuvent se rendre chaque année chez le percepteur et déposer généreusement de grosses sommes, tout ce dont ils estiment avoir en excès, pas besoin d’une loi pour ça. C’est de l’hypocrisie ces demandes, de l’ enfumage.

      +6

    Alerter
    • Christophe Vieren // 24.02.2022 à 13h23

      Continuerez tu a trié aussi bien tes déchets si ce n’était plus une obligation et qu’aucun de tes voisins ne le faisait ?
      Même question pour les limitations de vitesse sur route.

        +1

      Alerter
  • RGT // 24.02.2022 à 12h07

    Aucun humain ne devrait avoir de revenus supérieurs à ses besoins pour avoir une vie décente.

    Par « décent » j’entends bien par exemple un logement correct, pas un château de 50 pièces qui ne sert qu’à participer au concours de « celui qui a la plus grosse », ou un véhicule d’un coût indécent qui n’a d’autre fonction que de montrer à l’ensemble des « gueux » qu’on a « réussi dans la vie » et qu’on peut acheter et entretenir ce « machin » alors que les autres peinent à simplement se nourrir.

    Et je ne parle pas des yachts qui ne sortent du port qu’une fois par an, des jets privés, de la joaillerie et de la vaisselle de luxe et de tout le reste.
    Certes c’est « beau » et ça fait vivre quelques artisans mais les rémunérations de ces artisans sont-elles à la hauteur du coût global de ces « extravagances » pour l’ensemble de la société et ces artisans ne seraient-ils pas plus utiles en mettant leurs compétences au service de l’ensemble de la collectivité ?

    Gros débat qui au final ne profite qu’à ceux qui ont les moyens de se payer ces articles inutiles (pour leur survie). On est franchement écœuré.

    Il ne faut pas prôner l’égalité mais l’équité, et la nuance est énorme.

    Un handicapé âgé et en fauteuil roulant a des BESOINS RÉELS nettement supérieurs à un fils à papa jeune et en bonne santé.
    Juste pour vivre décemment.

    S’il est dans cet état ce n’est pas par choix, c’est suite à des aléas de la vie qu’il a subi sans donner son avis.
    Et bien souvent à cause d’autres personnes qui n’ont pas pris les précautions suffisantes pour éviter son problème car c’était « trop coûteux ».

      +2

    Alerter
    • Christophe Vieren // 24.02.2022 à 13h28

      Oui en effet je pense qu’un écart maximum de revenu entre 1 et 10 et déjà pas mal. C’est d’ailleurs ce que pensent des Platon, des Ford, … et une majorité de nos concitoyens. C’est d’ailleurs à peu près ce qui s’est produit entre la fin de la seconde guerre mondiale et l’avènement de l’ère Reagan-Thatcher et auxquels Mitterrand et ses successeursont emboîté le pas dès le 23 mars 1983 (le fameux tournant de la rigueur au profit d’une Europe néolibérale).

        +0

      Alerter
  • Saint Maurice // 24.02.2022 à 15h52

    Il faut quand même comprendre que c’est la seule solution pour qu’un système monétaire fonctionne, c’est à dire que le fabriquant de monnaie (l’état chez nous) ne peut fabriquer et dépenser que s’il parvient à taxer ce qu’il a dépensé. Sinon ses comptes ne sont pas équilibrés et le risque de perte de confiance en la monnaie arrive…
    Un état peut dépenser tout ce qu’il veut s’il parvient à taxer l’équivalent (à l’épargne prêt) de ses dépenses. Et où est allé cet argent fabriqué et distribué par l’état ?
    Chez les millionnaires ou plus, donc oui, pas d’autre solution, faut les taxer…
    Et réfléchir à une meilleur distribution de cet argent en amont et faire en sorte que toutes nos dépenses (de l’argent fabriqué et distribué initialement par l’état) ne finissent pas dans les poches des millionnaires (ou plus) que sont les grands actionnaires des groupes de banques, assurance, agroalimentaire, média…etc…qui en plus se débrouillent pour ne pas payer leurs impôts (du coup nous on en paye plus) et proposer cette somme (détournée des impôts) comme prêts à l’état(contre intérêt !!!). si eux payent leurs impôts (ou gagnent moins) nous, on en payera moins (ou on gagnera plus)

      +0

    Alerter
    • Que // 24.02.2022 à 16h40

      tant qu’il y aura des riches il y aura des pauvres,
      c’est comme une balance commerciale d’un pays: si elle est en déficit c’est qu’un autre pays s’est enrichi et inversement.
      l’économie intronise d’emblée le rapport dominant/dominé, c’est une science de pouvoir du pouvoir. L’état en est sa valeur refuge et le moyen de son empire.
      Quand à la monnaie, c’est une abstraction qui vaut bien seulement dans une société où elle a une réalité. En l’occurrence, en ce moment.

      Je pense concernant cette lettre ouverte, que les supra-riches voient la rentabilité de leurs richesses sur-augmenter moins vite que celles des autres giga-riches.
      Pour dire autrement, la richesse des supra-riches participent à l’enrichissement des giga-riches.Ils se font avaler leurs rentabilités, en dernière analyse ils s’appauvrissent.

        +1

      Alerter
  • Y a de l’eau dans le gaz // 24.02.2022 à 19h18

    Mais c’est mignon tout plein tout ça!

    C’est pas comme si depuis que je suis né (ca fait 45 ans) on ne le répétait pas!
    Que quelques milliards seulement suffiraient à mettre fin à la faim dans le monde.
    Les pauvres d’Attac avec leur taxe de 0,1% sur les transactions boursières. lol

    Des riches qui veulent payer plus d’impôts, ca fait aussi très longtemps que j’entends ça.
    Je me rappelle il y a 10 ans des cris de Warren Buffet qui se réveillait en constatant que ses employés payaient plus d’impôts que lui. Le guignol!
    Malheureusement les politiques qu’ils mettent en place font l’inverse.
    Allez comprendre!

    Cet appel fait aussi écho aux propos d’Howard Zinn qui analyse l’histoire des USA en expliquant que ce n’est qu’en dernier recours que les riches acceptent de payer plus d’impôts, afin de « sauver le système » qui ainsi se perpétue. Cela évite des réformes de fond. Ou les fourches. Même si au final c’est toujours les riches qui gagnent (cf. suites des révolutions de 1789, 1848, la commune en 1871, le cartel des gauches en 1924, le Front Populaire en 36 (« plutôt Hitler que Blum! »), Tonton en 1981, Flamby, l’ennemi de la finance, en 2012, les Gilets jaunes en 2019.
    Le peuple perd toujours.

    Et maintenant mon petit père tu vas aller taper du ruskoff en Ukraine.
    Pendant ce temps, je continue à leur acheter du gaz, du pétrole et toutes autres matières premières possibles et imaginables pour des milliards de dollars.
    Toi tu casses ta pipe pour le Dombass, moi c’est business as usual.

    Vraiment, merci!

      +7

    Alerter
  • Lux // 25.02.2022 à 09h30

    « les dix hommes les plus riches du monde ont vu leur fortune cumulée augmenter de plus de 1,2 milliard de dollars par jour »
    Ce qui m’intéresserait, c’est de comprendre comment, très concrètement, techniquement, des sommes pareilles peuvent être accumulées en si peu de temps : finance en hyperthreading, vente de produits (lesquels) ?
    Bien sûr, avoir une vision d’ensemble est utile, indispensable ; mais avoir une vision plus détaillée du phénomène nous permettrait peut-être de sensibiliser un peu plus les gens « normaux » comme moi…
    Si un jour l’excellente équipe du site pouvait nous faire un petit topo… ce serait bien sympa !

      +1

    Alerter
    • BOURDEAUX // 26.02.2022 à 22h05

      En incluant la valorisation boursière de leurs actions, on a vite fait de dire des sottises. Comme les bourses sont gonflées à l’hélium par les « politiques non-conventionnelles qui durent depuis 10 ans », la fortune de ces gens gonfle à proportion, mais ça ne veut pas dire grand’chose : si bernard Arnault commence à vendre ses actions LVMH demain, elles ne resteront pas à leur niveau plus d’une heure…

        +1

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications