Les Crises Les Crises
26.février.202026.2.2020 // Les Crises

Interdit d’interdire : Jean Radvanyi – Jean-Robert Raviot sur la Russie, l’Ukraine et l’Europe

Merci 59
J'envoie

Source : Russia Today France, Interdit d’Interdire, 16-12-2019

Frédéric Taddeï reçoit :

– Jean Radvanyi, professeur à l’Inalco

– Jean-Robert Raviot, professeur de civilisation russe et soviétique à l’Université de Nanterre

Source : Russia Today France, Interdit d’Interdire, 16-12-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Chris // 26.02.2020 à 12h03

Qui est Kiev ?
L’oligarchie ukrainienne mondialisée, jumelle des oligarques russes qui se gavèrent en achetant pour une bouchée de pain les biens d’état durant la décennie Yeltsine au point de ruiner la vie des Russes ; régression de 10 ans de l’espérance de vie, insécurité : l’époque des doubles portes pour se protéger des d’attaques, etc…
Oui « Kiev » dont la politique a ramené l’économie au rang du Zimbabwe est clairement contre son peuple. Et l’Otan l’utilise pour enquiquiner le voisin russe qui a récupéré le contrôle de ses ressources et reconstruit le pays.

7 réactions et commentaires

  • Basile // 26.02.2020 à 08h11

    une question que j’aurais aimé entendre posée, à propos de l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan. On nous dit toujours, la charte de L’OTAN interdit l’adhésion d’un pays dont les frontières sont incertaines. Cependant, les occidentaux, en particulier les étasuniens, nous ont habitué à piétiner leurs propres règles à partir du moment où elles ne les arrangent plus.

    je me demande donc qu’est-ce qui les retient vraiment de faire entrer l’Ukraine dans l’Otan ? Probablement pas cette fameuse charte. Je dirais donc plutôt, la certitude d’une intervention militaire massive russe en Ukraine, un peu à la manière israélienne, dès que de l’armement lourd s’approche un peu trop de leurs frontières

      +4

    Alerter
    • Arc Angelsk // 26.02.2020 à 12h30

      Oui, mais l’OTAN ce n’est pas QUE les USA même si c’est le poids lourd tent en terme decisiionnel que militaire. ^^ Par exemple l’Allemagne ac le nord stram II n’a aucun interêt à froisser ses relations ac la Russie.

        +4

      Alerter
  • Catalina // 26.02.2020 à 08h24

    à 5:30 « aucun des véritables protagonistes n’a intérêt à la paix », et bien, je pense que les gens du Donbass ceux qui vivent cette agression pensent tout le contraire et appellent de leurs voeux la paix, ce monsieur oublie les principales victimes du coup d’état: la Novorossia.
    Ensuite l’Allemagne et la France ne sont pas des protagonistes, ni la Russie, ils sont des médiateurs de ce conflit ensuite, il affirme qu’il n’y a pas d’accord fondamental sur le devenir de cette région et il oublie les accords de Minsk signés par les deux parties !!!bref….et bof
    IL ressasse Kiev et Moscou et il amplifie ainsi le flou voulu par les médias, la guerre n’est pas de Kiev contre Moscou mais de Kiev sur son propre peuple !!!

      +41

    Alerter
    • Fritz // 26.02.2020 à 09h52

      C’est Jean-Robert Raviot qui exprime cet avis, avec un joli pléonasme (« aucun des principaux protagonistes »). Cela dit, il estime juste avant que la paix est « une demande sociale très forte de la part des habitants de la région »).

      J’ai tiqué sur la formulation de Frédéric Taddeï, au début de l’émission : « la guerre entre l’Ukraine et les séparatistes pro-russes ». Je ne me souviens pas d’avoir entendu, en 1999, nos radios et télés dire : « la guerre entre la Serbie et les séparatistes pro-albanais ». Ils appelaient ces séparatistes les Kosovars, comme s’ils étaient les seuls habitants légitimes du Kosovo.

      Bon, Taddeï et ses deux invités sont nettement au-dessus d’un Nicolas Poincaré, qui répliquait en ces termes à Jacques Sapir sur Europe 1 : « oui, mais est-ce que ça donne le droit à Poutine d’annexer la Crimée, de bombarder Donetsk… ».

      Ils sont bêtes ces Russes, ils se bombardent eux-mêmes.

        +23

      Alerter
    • LS // 26.02.2020 à 11h35

      L’Allemagne, la France et la Russie sont certes des médiateurs mais ils ne sont pas neutre dans cette affaire, sinon je partage votre réaction sur le fait que le peuple de Novorossia est la principale victime. J’ajouterais qu’on peut aussi dire que LES peuples d’Ukraine sont les victimes, au risque d’ajouter une dimension culturelle à la définition du mot peuple..

      Je peux interpréter « Kiev contre Moscou » mais pas « …Kiev contre son peuple… », comment une chose pourrait être contre des gens : QUI est « Kiev » ?

        +5

      Alerter
      • Chris // 26.02.2020 à 12h03

        Qui est Kiev ?
        L’oligarchie ukrainienne mondialisée, jumelle des oligarques russes qui se gavèrent en achetant pour une bouchée de pain les biens d’état durant la décennie Yeltsine au point de ruiner la vie des Russes ; régression de 10 ans de l’espérance de vie, insécurité : l’époque des doubles portes pour se protéger des d’attaques, etc…
        Oui « Kiev » dont la politique a ramené l’économie au rang du Zimbabwe est clairement contre son peuple. Et l’Otan l’utilise pour enquiquiner le voisin russe qui a récupéré le contrôle de ses ressources et reconstruit le pays.

          +45

        Alerter
  • Basile // 27.02.2020 à 18h35

    ils ont dit, « la France n’est pas vraiment russophobe ». Mais un journal l’est résolument,

    https://www.liberation.fr/debats/2020/02/26/sauver-la-population-d-idlib_1779693

      +3

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications