Les Crises Les Crises
7.octobre.20207.10.2020 // Les Crises

Interdit d’interdire – Pour ou contre la 5G ?

Merci 34
J'envoie

Source : Russia Today France, Interdit d’interdire

Frédéric Taddeï reçoit :

– Nicolas Bérard, journaliste, auteur de «5G mon amour : Enquête sur la face cachée des réseaux mobiles»

– Philippe Bihouix, ingénieur et écrivain

– Gilles Babinet, entrepreneur, vice-président du Conseil National du Numérique

– Christine Balagué, professeur Institut Mines-Télécom Business School

Source : Russia Today France, Interdit d’interdire, 21-09-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

RGT // 07.10.2020 à 10h52

Monaco : Superficie de 202 hectares, soit infime comparée aux grandes exploitions agricoles de la Beauce et d’ailleurs.

Il suffit d’un seul relais et même une partie des départements avoisinants sont couverts.

Par contre, ce « machin » me semble PERSONNELLEMENT totalement inutile et même néfaste, ne serait-ce que par la consommation de ressources et la pollution qui seront générés pour équiper et utiliser ces appareils.
Pollution bien sûr « exportée » sur la planète entière mais bien loin de leurs utilisateurs, comme pour les « voitures électriques » et le reste.

5G qui sera ensuite rapidement changée par la 6G, la 7G, la 8G, etc, l’industrie de la « croissance » ayant en permanence besoin de nouveaux produits pour forcer les utilisateurs à con-sommer de nouveaux « machins » qui, en dehors de satisfaire le « besoin » d’instantanéité (totalement artificiel et franchement morbide car allant à l’encontre d’une pensée à long terme) ne sert strictement à rien.

Certes, ça permettrait de faire avancer le « progrès » en permettant un accès à Internet aux bergers qui gardent les troupeaux tout en haut des montagnes, mais sincèrement, un homme qui choisit d’exercer cette profession est-il réellement intéressé par cette technologie ?

J’en doute fortement, il doit plutôt préférer une vie simple, loin de l’agitation humaine pour profiter de la nature qui l’entoure.

Sinon il habiterait dans une cité, croulant sous une montagne de crédits à la con-sommation, et serait « burelier » ou inscrit à « Paul Emploi ».

38 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 07.10.2020 à 07h40

    Pour ou contre le téléphone mobile.
    Pour ou contre être tracé en permanence.
    Pour ou contre être un produit (quand c’est gratuit, c’est vous le produit qu’on vend).
    Pour ou contre la soumission.

      +8

    Alerter
    • patochette // 07.10.2020 à 10h15

      Si les gens n’achetaient pas, ça ne se vendrait pas .

        +4

      Alerter
      • Goupil // 07.10.2020 à 22h35

        Si ça ne se vendait pas, les gens n’achèteraient pas.

          +1

        Alerter
      • Clode // 08.10.2020 à 04h41

        Pas de 5G,pas de cyberguerre et par conséquent pas de cyberdéfense, on fait comment pour se protéger ?
        Nécessité fait loi ou pas ?

          +0

        Alerter
  • douarn // 07.10.2020 à 09h39

    J’ai l’impression d’un chassé croisé de 2 types d’arguments qui ne se répondent pas.

    Balagué/Babinet mettent en avant les avantages pour le consommateur (voiture autonome, IOT, télémédecine en réponse aux déserts médicaux (très douteux à mon goût), instantanéité, débit, …). Mme Balagué enfonce le clou avec « en plus les USA et la Chine le font, si on y va pas on perd en compétitivité » et de finir par « on ne peut pas faire d’étude d’impact sociétal/environnemental par manque de données, il faut faire des installations pour ça ».

    Bihouix/Bérard opposent pourtant des arguments sociétaux et des conditions de ressources qui semblent solides. Je crois que Balagué/Babinet confondent la MODERNITE de la 5G/Huawei nécessaire à l’ECONOMIE et le PROGRES, qui ne peut être que SOCIO/ENVIRONNEMENTAL, position de Bihouix/Bérard.

    Ce qui est sûr c’est que les données sont le business de l’an 2000. Plus de data=plus de business. Je crains que les usagers de la 5G/Huawei ne soient en fait que « peu » consommateurs de données au regard de leurs productions de données individualisées (surveillance video, drone, profilage publicitaire, suivi géographique, …). Que ce soit aux USA, en Chine ou en UE. Domage que Balagué ait été coupée à la fin.

    Monaco est équipé. Actuellement seuls la videosurveillance par drone utilise la 5G/Huawei.
    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-choix-franceinfo/cest-ce-qui-ma-fait-venir-a-monaco-la-ville-etat-est-le-seul-pays-entierement-couvert-par-la-5g_4109613.html

      +9

    Alerter
    • RGT // 07.10.2020 à 10h52

      Monaco : Superficie de 202 hectares, soit infime comparée aux grandes exploitions agricoles de la Beauce et d’ailleurs.

      Il suffit d’un seul relais et même une partie des départements avoisinants sont couverts.

      Par contre, ce « machin » me semble PERSONNELLEMENT totalement inutile et même néfaste, ne serait-ce que par la consommation de ressources et la pollution qui seront générés pour équiper et utiliser ces appareils.
      Pollution bien sûr « exportée » sur la planète entière mais bien loin de leurs utilisateurs, comme pour les « voitures électriques » et le reste.

      5G qui sera ensuite rapidement changée par la 6G, la 7G, la 8G, etc, l’industrie de la « croissance » ayant en permanence besoin de nouveaux produits pour forcer les utilisateurs à con-sommer de nouveaux « machins » qui, en dehors de satisfaire le « besoin » d’instantanéité (totalement artificiel et franchement morbide car allant à l’encontre d’une pensée à long terme) ne sert strictement à rien.

      Certes, ça permettrait de faire avancer le « progrès » en permettant un accès à Internet aux bergers qui gardent les troupeaux tout en haut des montagnes, mais sincèrement, un homme qui choisit d’exercer cette profession est-il réellement intéressé par cette technologie ?

      J’en doute fortement, il doit plutôt préférer une vie simple, loin de l’agitation humaine pour profiter de la nature qui l’entoure.

      Sinon il habiterait dans une cité, croulant sous une montagne de crédits à la con-sommation, et serait « burelier » ou inscrit à « Paul Emploi ».

        +15

      Alerter
      • christian gedeon // 07.10.2020 à 11h32

        Si on se mettait tous à vouloir vivre dans la nature, il n’y en aurait plus, de nature! Vous en rendez vous compte? J’entends de plus en plus d’urbains vouloir vivre au milieu des arbres et des forêts. Je vais vous donner une grande nouvelle. Il faudrait commencer par repeupler les villages et petites villes qui se meurent en France. Avant d’aller découper la nature en rondelles.

          +8

        Alerter
        • Idomar // 09.10.2020 à 18h30

          ouais, ben moi je dis non à l’invasion de ceusses qui râlent pour une bouse de vache abandonnée sur la route !

            +2

          Alerter
      • LibEgaFra // 07.10.2020 à 12h51

        Excellent commentaire à tous points de vue. Ne pas oublier que la 5G va bien avoir des implications militaires. Le contraire serait étonnant.

        Cas de la Suisse qui est en partie équipée:

        https://www.rts.ch/info/suisse/10372680-decouvrez-sur-notre-carte-si-une-antenne-5g-se-situe-pres-de-chez-vous.html

        https://www.letemps.ch/economie/5g-sante-dix-points-comprendre

        Le berger n’a pas grand chose à craindre. En montagne il y a encore des zones dites blanches.

        Distance de rayonnement des antennes:

        https://www.lemonde.fr/planete/article/2009/04/02/antennes-relais-l-exposition-est-plus-forte-a-distance_1175722_3244.html

          +0

        Alerter
        • Patrick // 07.10.2020 à 16h55

          il n’y a pas que le berger qui soit en zone blanche ( ou gris très clair ).
          Il y a encore beaucoup de zones en France où on peut difficilement téléphoner, il faut connaître l’endroit où il y a du réseau. Dans ces coins là , on peut avoir de l’ADSL sur le filaire mais pour le reste , la 3G reste encore de la science fiction.

            +2

          Alerter
        • placide // 08.10.2020 à 07h55

          Merci pour le lien du « TEMPS »,cela m’a permis de voir sa désinformation sur » Les chercheuses Jennifer Doudna et Emmanuelle Charpentier » dans cet ordre sans préciser que Mme Charpentier (française) est l’initiatrice et directrice de la découverte; peut-être parce que Mme Doudna est américaine ? Cela me rappelle l’histoire du VIH.

            +2

          Alerter
  • thecis // 07.10.2020 à 09h46

    C’est comme beaucoup de projet mis en place par les gens haut placés (super compétents ?) qui mettent en œuvre des projets sans avoir pensé à quoi ça va servir et si le besoin était correctement exprimé. Je suis sûr que les gars se disent « on va créer une révolution à la Steeve Jobs au nom du progrès technique ».

    Par ailleurs, ça me fait marrer car j’ai lu que les Chinois coupaient les antennes 5G la nuit car elles sont trois fois plus gourmandes que les antennes 4G. C’est vrai qu’on a un parc nucléaire résilient, de toute beauté, capable d’absorber la charge…

    Ça me rappelle une histoire de transition énergétique sur le volet des matières premières…

      +6

    Alerter
    • Patrick // 07.10.2020 à 16h56

      c’est clair que la 5G par une nuit sans vent ça va vite devenir compliqué avec la « transition énergétique » en cours.

        +3

      Alerter
  • Tullius D. // 07.10.2020 à 10h07

    Installer la 5G, c’est un peu comme construire des autoroutes. On ne sait pas encore trop à quoi ça va servir. Mais on peut être sûr que le trafic va augmenter. Et donc la consommation d’énergie.

      +9

    Alerter
    • RGT // 07.10.2020 à 11h45

      Splendide, les geeks pourront enfin utiliser grâce à la 5G des IOT qu’ils pourront installer sur leurs propres corps et qui seront connectés sur la planète entière.

      Je vais de ce pas lancer une startup qui réjouira notre guide suprême omniscient.

      Cette startup aura pour projet la réalisation d’un anus artificiel connecté avec mesures en temps réel de son activité et une caméra connectée qui permettra à la terre entière de vérifier en temps réel le bien-être de son utilisateur.

      Enfin une utilisation réellement utile pour l’humanité entière qui permettra de faire un grand pas vital pour tous.

      La suite pourrait être sous la forme d’autres prothèses qui pourraient être implantées dans d’autres parties du corps qui permettraient de partager l’expérience des utilisateurs à ‘ensemble de l’humanité

      Si certains lecteurs sont intéressés, contactez-moi et suggérez-moi quelles sont les prothèses connectées qui vous semblent les plus utiles pour l’amélioration de l’humanité.

      Grivois s’abstenir, je souhaite des projets sérieux.

        +10

      Alerter
      • Patrick // 07.10.2020 à 16h57

        j’imagine ce que pourrait donner le piratage d’un anus artificiel connecté via la 5G.
        On va être dans la m.. 🙂

          +7

        Alerter
        • RGT // 09.10.2020 à 10h40

          j’en reste pantois.

          Le Gorafi ou Nordpresse n’auraient pas fait mieux, mais il semble que dans ce cas se soit dans la « vraie vie ».

          Par contre, bonnes nouvelles pour les victimes de piratage qui ne peuvent plus libérer leurs « colibri » (ou ceux qui souhaitent faire des galipettes à l’insu de leur partenaire), le fabricant a publié une information indiquant qu’il était possible d’ouvrir la « cage à oiseaux » avec un simple tournevis…

          https://www.bbc.com/news/technology-54468207

          Dernier point : Ils ne font pas les même pour femme (égalité des sexes oblige) ?
          On me glisse à l’oreille que ça existe depuis l’antiquité et que c’était en ferraille, avec un gros cadenas.

          On vit dans un mode formidable…

            +0

          Alerter
    • Fernet Branca // 07.10.2020 à 22h03

      Les autoroutes permettaient de traverser la France à toute blinde par exemple Montpellier 17h30 Lille 1h00 du matin, ou Saint-Dié dans les Vosges Lille en 2h30.
      Maintenant cela sert avant tout aux camions qui vont de Rottedam à Gibraltar ou de la Lituanie à Bordeaux.

        +3

      Alerter
  • Kay // 07.10.2020 à 10h33

    Ce qui est important avec la 5G, c’est le débit et le fait que y ait du load balancing.
    En gros, c’est de la fibre sans câble.

    L’intérêt est énorme car on a plus besoin de défoncer des routes pour y tirer du câble, ni aller trafiquer les boîtiers Orange dans les parties communes pour y connecter un client : les clients se connecteront à internet avec un routeur 5G et boom on est bon.

    Le gain de coûts sur l’infrastructure dans les villes et par les opérateurs internet est énorme.
    Les villes seront d’accord, et les opérateurs internet aussi.
    Le gain de coût est encore plus important sur des nouvelles villes où il n’y a pas encore d’infrastructure existante.
    On met juste des antennes 5G et on est bon niveau internet.

    Les problèmes, j’en vois 3.
    1) La portée de ces antennes 5G est plus courtes que les autres. Il faut donc construire plus d’antennes pour couvrir la même surface.
    2) La consommation énergétique est 3x plus importante que pour la 4G. Et je rappel qu’il faut plus d’antennes. Donc même en migrant de force les gens de la 4G à la 5G on va pas économiser les kilowatts on sera toujours plus consommateur.
    3) Potentiels problème de santé sur les ondes. Mais la dernière fois que j’avais regarder ça on disait que ces ondes sont pas ionisantes, donc on s’en fout.. s’en fouterait ? Moi … moi je sais pas.

      +2

    Alerter
    • douarn // 07.10.2020 à 13h23

      Bonjour Kay
      Pardonnez moi mais si vous visionnez bien la video, et sauf erreur de ma part, il me semble qu’il y a des incohérences avec ce que vous affirmez.
      Comment sort le signal des villes? Il doit bien y avoir de la fibre pour relier la ville au monde, non ? Je crois noter dans la video qu’il semblerait que les opérateurs assurant ce service se posent des questions de faisabilité.

      1) Taddéï annonce plus de 40.000 antennes en plus en Fr
      2) je ne sais pas mais s’il faut autant d’antennes alors la conso électrique risque d’être vraiment importante
      3) je ne sais pas mais un point qui n’est pas évoqué est le problème d’interférence des fréquences avec celles utilisées pour mesurer l’humidité de l’air en météorologie https://phys.org/news/2020-09-5g-wireless-inaccurate-weather.html

        +1

      Alerter
      • Kay // 07.10.2020 à 13h33

        Le signal sort des villes par la fibre, c’est exact.
        Mais, au lieu de fibrer chaque bâtiment vers les DSLAM, ils y seront reliés sans fil en 5G.
        Puis le DSLAM sera le point de sorti de la ville en fibre.

        Après on aura surement pas de sitôt des villes 100% 5G avec 1 seul DSLAM pour faire tout sortir.
        Mais ça viendra petit à petit, avec de moins en moins de DSLAM par ville, jusqu’à centraliser de plus en plus.
        On va forcément tendre vers ce modèle car c’est simplement moins cher que ce qu’on a actuellement.

        Aussi on peut pousser la logique :
        Puisque la 5G est plus rapide que la fibre en débit brut, on pourrait très bien s’affranchir de câble fibre tout court. Et imaginer des DSLAM sans fils.
        Bien sûr ya des limitations. On peut facilement rajouter des brins de fibre pour paralléliser et augmenter le débit fibre bien plus qu’avec de la 5G. Et pour de la grande distance c’est certainement moins cher que de mettre des relais 5G tous les kilomètre.
        Mais voyez que le mix entre 5G et fibre est intéressant et on tendra a relier des continents en fibre avec masse de brins, des villes avec moins de brins, certaines entreprise avec de la fibre tel qu’aujourd’hui, puis le reste en 5G.

          +2

        Alerter
        • Undertones // 07.10.2020 à 18h20

          Euh, 30 secondes vu que je fais un peu de réseau et un peu vu la 5G (note je n’ai pas vu le reportage).
          La 5G est moins rapide que la fibre ! La 5G est seulement 10% plus rapide que la 4G pour vous donner une idée.

          Quant je lis depuis 3ans les applications comme oui ça va permettre à un chirurgien d’opérer à distance dans un autre hôpital, on prends les gens pour des débiles. Deja les hôpitaux, ils vaut mieux qu’ils soient fibrés pour leur propre infrastructure mais surtout vous avez beaucoup moins de latences qu’avec une connexion non filaire 5G ou non 5G. Et pui sil faut du matos lourd pour faire une opération.

          Ca va permettre des villes « intelligentes », la voiture connectée, etc… Les produits Iot comme les panneaux info actuellement sur les autoroutes, les dernières voitures connectés (qui tourne en 4G actuellement) non pas besoin d’un gros débits de data. Noté que les feux de signalisations sont géré par cables depuis les années 80 sans que ça pose de problèmes.

          Le seul avantage de la 5G, c’est de pouvoir gérer plus de connexions c’est tout. Donc comme il a été dit par les principaux FAI, il ne va y avoir que certaines partie de villes en 5G grosso modo là où il y a le plus de passage. C’est tout.

          Par contre comme certains le font remarquer. Il ne faudrait pas que les FAI sous couvert d’investissement sur la 5G se retire de leurs obligations à fibrer les villes et villages et à assurer la couverture téléphonique dans les zones blanches.

            +3

          Alerter
          • Kay // 07.10.2020 à 18h39

            Je dirais que « ça dépend ».
            Ça dépend du type de fibre avec lequel on compare la 5G.
            Soit disant la 5G peut faire bénéficier de 10Gbps à 20Gbps.
            Mais oui ya surement un loup: ça ne veut pas dire 10/20Gpbs par client ou chacun tire 10/20Gpbs en même temps.

            La fibre? En multicore on est Terabit par seconde.
            Mais on a pas tous du multicore dans les rue dans nos villes.

            Ce qui faudrait savoir c’est quel est la vitesse max de la fibre qui est installée en France dans l’infrastructure sous les rues. Ce que je sais c’est que par client on est plus vers du 1Gbps en France, pour 1 client. Voir 2Gbps dédié avec Orange. Les 6Gpbs et 8Gbps de fibre, ca semble déjà être du débit partagé par plusieurs personnes.
            Alors voilà, tout dépend de la vitesse de notre fibre jusqu’au DSLAM

            J’aimerai avoir plus de données, votre argumentation est intéressante

              +1

            Alerter
            • BOBAM // 08.10.2020 à 05h13

              bonjour, les DSLAM ne seraient il pas plutot dediés uniquement aux connexions cuivre ? ( selon ma comprehension du jour ) merci

                +0

              Alerter
    • TZYACK // 07.10.2020 à 14h12

      Plus une fréquence de rayonnement est élevée moins sa portée est grande.
      La consommation d’énergie d’une fréquence est proportionnelle à la quantité d’informations qu’elle transporte
      Les ondes ionisantes sont les rayons X ,alpha, bêta et gamma, utilisés en radiologie, dont les fréquences sont très supérieurs à celle des THF.

        +2

      Alerter
  • pseudo // 07.10.2020 à 11h22

    désormais nous savons quel visage porte la saloperie humaine quotidienne prête à cramer la terre pour quelques dollars de plus..

    A 10 minutes, Balagué déroule une liste de chose soit disant infaisable sans 5G. C’est du pipeau. Du gros pipeau pour vieux de 70 balais qui s’en fou. Elle nous prend pour des billes, c’est grossier. On est vraiment entrain de faire une belle connerie

      +15

    Alerter
  • Lole // 07.10.2020 à 12h26

    C’est fabuleux la mauvaise foi de Mr Babinet,
    La conso de mon smartphone, par rapport a mon vieux pc.
    Mais lol, sur, il n’a pas deux PC aujourd’hui, deux tablettes et un smartphone…
    En ne comptant que lui.
    Comment mettre l’effet rebond sous le tapis avec la loi de Moore..
    Me suis arrêté la, me fatigue de regarder les champions de la novlangue.

      +4

    Alerter
  • 78 ans // 07.10.2020 à 13h23

    1. Pour les citoyens de l’Empire, la vie privée, il y a longtemps que cela n’existe plus.
    2. En ce siècle asiatique, dans ce monde asiatique, la 5G est là pour rester et essaimer
    3. L’Empire d’Occident boude, en proie à une crise de nerfs geindra… mais docilement et tête basse suivra, les UEropéens devant.

      +2

    Alerter
  • Gilles // 07.10.2020 à 14h39

    Si j’ai bien compris, tout élément 5G pourra être connecté à l’ensemble du système sans aucune difficulté. Tout, absolument tout pourra être interconnecté. De la paire de baskets, du frigo, du slip en passant par les voitures jusqu’aux plus grosses machines.
    1- Par mesure de sécurité, il faudra bien sur permettre ou au contraire interdire l’accès à ces réseaux ou à ces parties de réseau et aux datas qu’ils « transportent ». Qui sera détenteur de ce pouvoir ? Privé, public ? et avec quelles intentions ?
    On peut imaginer sans difficultés ce que pourrait devenir la vie sur la planète et entrevoir ce que seront les systèmes politiques. Ils deviendront de plus en plus puissants et donc autoritaires et pourront agir à leur guise pour interdire tout ce qui serait susceptibles de les déranger : manifestations, grèves, débats etc…

    2- Le point positif mis en avant est souvent la télémédecine et la télé-chirurgie. Est-on sur que ce sera accepté (sans contraintes) ? la relation patient/soignant sera-t-elle d’aussi bonne qualité, sans relations directes ? Et le problème de la toxicité des ondes sera-t-il résolu ? (problème balayé nonchalamment par Babinet malgré l’étude citée par Bérard)

    3- Les transports autonomes : Ils ne seront possibles que si il y a une continuité complète et sans faille du signal : Combien d’antennes au km de voies, qu’elle soit autoroutes ou chemins ruraux ?

    4- Et enfin, combien d’emplois seront détruits ? camions, voitures, tracteurs agricoles, toutes sortes de machines interconnectées et travaillant en toute autonomie ?

    Bref , un bel environnement pour « Iron Man » ou pour tout apprenti dictateur ….

      +10

    Alerter
    • Kasper // 07.10.2020 à 16h53

      concernant la télémédecine je ne vois pas bien pourquoi on aurait forcément besoin d’une connection sans fil… Avec un câble, ca marche déjà vachement bien. Ca sent un peu l’argument ad hoc.

        +7

      Alerter
    • EugenieGrandet // 07.10.2020 à 17h51

      La destruction des emplois est inhérente au progrès.
      En conséquence, on travaillera moins (tous ensemble) et ce sera moins pénible.

      Surtout les emplois de déplacent (de la mine de charbon à l’extraction de pétrole, de la bougie vers l’électricité, de diligence au conducteur de bus, de la fabrication manuelle à la fabrication robotisée, de la conception de machines outil manuelles à celle des robots, etc…) Il faut s’assurer que les citoyens gardent leur capacité d’adaptation, soient bien éduqués/instruit, préparés aux métiers de demain (numérique, data), et soient mobiles (dans la tête et géographiquement.) Et ça, ce sera difficile.

        +2

      Alerter
      • BOURDEAUX // 07.10.2020 à 19h54

        Ces « métiers de demain » que vous évoquez me semblent être l’objet d’une euphorie dangereuse. Je me moque un peu de l’émergence des antennes 5G, mais je crois qu’elle va donner lieu à un bel emballement, suivi d’un nouveau crac géant autour de ce nouveau graal techno : l’internet des objets. Je crois ( ou j’espère ) que l’humanité n’est pas encore assez débile pour faire prospérer des vendeurs de gadgets connectés qui nous indiqueront notre taux d’oxygénation du sang, ou le nombre de calories brulées au cours des dernières heures. Vous évoquez la nécessité d’une bonne instruction, et donc d’un sens critique bien aiguisé chez notre jeunesse face à tout cela : pas gagné…

          +2

        Alerter
  • EugenieGrandet // 07.10.2020 à 17h10

    Je n’ai rien compris au discours de M Babinet. Les pros 5G semblent pro parce que d’autres installent de la 5G. Toute ma carrière, j’ai subi la bêtise du benchmarking. Avec pour conséquence, la réplication des bêtises des uns par les autres (s’ils le font, c’est que c’est très bien et donc il faut qu’on le fasse aussi.)

    M Babinet commence par dire que les applications seront principalement industrielles et que les entreprises feront des choses qu’elles ne font pas aujourd’hui. Mais il suffit d’antennes Wifi pour rester en local dans une usine. Pas besoin du réseau 5G des 3 opérateurs. Exit l’argument.

    La télémédecine: qui va se faire opérer/soigner par un chirurgien/médecin dans son hôpital/cabinet. Vous êtes à votre domicile en zone blanche. Donc, vous allez vous faire opérer chez vous avec votre couteau de cuisine par votre conjoint? Non! Exit la chirurgie.
    Pour une téléconsultation, le réseau ADSL par téléphonie classique suffit pour échanger une photo d’une plaie ou d’un bouton….

    Il suffit donc de combler les zones blanches par du cuivre (ADSL) ou par la fibre (au programme d’E Macron en 2017 non?) Ca coutera toujours moins cher que la pose des multiples antennes 5G surtout en zone blanche où il va en falloir une sacrée densité.

    L’unique avantage pourrait être la voiture autonome; réactivité (positionnement des autres objets et personnes), débit pour récupérer en temps réel les images 3D des environs du véhicule. Oui, ce sera un progrès; zéro accident, moins de pollution (les voitures roulent moins vite et plus régulièrement, pas de bouchons.)

      +3

    Alerter
  • John // 07.10.2020 à 20h20

    La 5G serait utile pour la voiture autonome, mais n’est pas contradictoire? Comment une voiture pourait-elle être autonome si elle a besoin de la 5G? Que se passe t’il quand elle n’a plus de réseau ?

      +7

    Alerter
    • eugeniegrandet // 07.10.2020 à 22h20

      elle est autonome en ce sens qu’elle n’a plus besoin de chauffeur. Elle se débrouille grâce à une description fine de l’environnement dans lequel elle évolue. L’environnement statique (les routes et les rues, les intersections, etc…) comme dynamique ( les autres véhicules et deux roues, les êtres humains et les animaux, les installations temporaires, …) Elle va se recharger ou faire changer sa batterie toute seule. Elle répond aux réservations (elle est en partage.)
      Donc oui elle a besoin de communiquer avec les autres mobiles pour qu’ils se coordonnent. A t elle besoin de 5G ou juste d’un protocole de mobile à mobile? je ne sais. Si plus de réseau, elle tombe en panne.

        +0

      Alerter
      • BOBAM // 08.10.2020 à 05h22

        oui, si plus de réseau, la voiture sans conducteur tombe en panne, et si plus d’ énergie électrique sur une zone étendue ( tempête, orages, foudre, incident réseau RTE etc…) combien de voitures immobilisées sur zone ? quel moyen alternatif le temps de remise en état ?

          +0

        Alerter
  • Grd-mère Michelle // 08.10.2020 à 17h00

    Dans « Le Monde diplomatique » d’octobre, article intéressant:
    « Bataille géopolitique autour de la 5G »

    Un peu étonnée de ne trouver aucun commentaire qui cite les « compteurs(d’électricité) communiquants » (alors que, me semble-t-il, ils sont déjà en cours d’installation en France?)
    En Belgique, une plainte (en cours) a été déposée contre leur possible installation, pas encore entamée.
    Voir: http://www.stopcompteurscommunicants.be
    C’est d’ailleurs cette question (entre autres, qui se sont additionnées) qui a stimulé la formation du Collectif « Stop5g.be »
    À noter que sur « Cyberacteurs.org » (site français basé en Bretagne), la question de la pertinence(ou pas) de l’installation de la 5G est en débat permanent.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications