Les Crises Les Crises
15.juin.201515.6.2015 // Les Crises

Interview d’Axelle Lemaire sur la Loi Renseignement, par Thinkerview

Merci 1
J'envoie

Intéressante interview d’Axelle Lemaire (secrétaire d’Etat chargée du numérique) sur la Loi Renseignement, la stratégie européenne, la neutralité du net, la surveillance de masse, etc. au côté de Gilles Babinet, Benjamin Bayart, Eric Scherer et Eric Leandri – réalisée par l’excellente chaine Thinkerview.

Commentaire recommandé

Alae // 15.06.2015 à 13h00

Il faudrait se demander si cette loi sur le renseignement est réellement une initiative spontanée française. Si oui, comment se fait-il que la Grande-Bretagne, au même moment, ait le même “réflexe spontané” ? Et que l’Espagne ait passé en 2014, de façon tout aussi “spontanée”, la ley Larroque, une loi sur la surveillance de masse d’Internet ? Et l’Allemagne aussi ?
https://www.opendemocracy.net/can-europe-make-it/didier-bigo-sergio-carrera-nicholas-hernanz-julien-jeandesboz-joanna-parkin-fra-3
Si quelqu’un parle italien, portugais, hollandais, polonais ou autres, ce serait probablement éclairant d’aller voir dans combien de pays de l’UE, exactement, le même souci “spontané” sécuritaire s’est fait jour ces derniers temps.
Bref, les USA nous imposent encore une fois leur “modèle social”. A chacun des leaders de l’UE de faire croire à sa population que leur soudain souci de protection par la surveillance de masse est une démarche “spontanée” (et non téléguidée, juré craché).

20 réactions et commentaires

  • boduos // 15.06.2015 à 02h17

    merci aux crises a ouvrir un vrai debat
    merci à benjami bayart de recadrer le debat
    marci à thinker view de poser quelques bonnes questions

    mais on se fait renvoyer par Axelle Lemaire à le case départ sur le vote “démocratique ” de l’Assemblée sur la loi renseignement.
    vote dit démocratiques des élus députés élus par 50% du corps électoral(50% d’abstention)éliminant 49%des votants exprimes (chevenementistes ,NPA , FN,Modem…)
    le reste de la discussion étant de la littérature …doit on s’en satisfaire ?

    le problème c’est nous ,pas le pouvoir qui profite de nos divisions et de notre inconsistance.

    la loi sur le renseignement : Vals espère contrôler l’opposition et Sarkozy espère contrôler sa future opposition !

    mais on peut discourir sur le sexe des anges…

      +5

    Alerter
  • Boyer // 15.06.2015 à 10h29

    Affligeant, j’ai coupé au bout de dix minutes !

    Ces pauvres diables ne sont plus capables de s’exprimer clairement, ils sont véritablement aliénés.
    Ils utilisent le sabir improbable des technologies de l’information, et, ayant adopté le langage et la logique du Léviathan numérique, ils le servent au lieu de s’en servir.

      +2

    Alerter
  • Franck // 15.06.2015 à 10h36

    La question sur le lieu de naissance décrit toute l’hypocrisie des politiques, et rendent Robert Ménard tout à fait légitime à poser la question, ce qui me met hors de moi !
    .
    Mais ce qui est absolument insensé, c’est qu’à aucun moment ces gens ne se rendent compte que toutes ces données ne leur appartiennent pas. Ils nous la jouent tous super protecteurs, et très consciencieux, responsables, mais on l’a bien vu aux USA, rien n’est fiable à 100%, et maintenant la Chine connait le nom de tous les agents et espions américains. Pour peu qu’elle le vende ou même le donne à ses alliés, imaginez un peu comment le monde occidental va se rétrécir dans les mois qui viennent, et quelles personnes vont inévitablement sauter pour avoir eu des relations avec les services de renseignement et d’influence américains. Ça clairement, c’est une énorme bombe atomique qui vient de tomber sur la face des américains…
    .
    Enfin, et personnellement, je trouve Axelle LEMAIRE absolument pédante, hautaine, et prétentieuse…

      +14

    Alerter
    • Horzabky // 15.06.2015 à 14h21

      “Enfin, et personnellement, je trouve Axelle LEMAIRE absolument pédante, hautaine, et prétentieuse…”

      Et surtout de mauvaise foi. Si les services de renseignements vont au-delà de la loi sur le renseignement, il n’y aura pas de sanctions pénales, a dit l’un de ses interlocuteurs. Elle répond que les services de renseignements appliquent une discipline interne… La bonne blague. S’ils se font prendre, ils se feront engueuler par leur chef ! Et si c’est le chef lui-même qui leur a donné les ordres illégaux ?

      Cette dame, qui semble avoir une très haute idée de son intelligence, est à fond sur la ligne Attali, hyper-sécuritaire depuis les attentats de janvier dernier :
      http://www.les-crises.fr/surveiller-tout-comportement-suspect/

      On connaît l’influence de Jacques Attali sur François Hollande, dont il a lancé la carrière en 1981… Mme Lemaire a compris de quel côté la tartine est beurrée.

      Il faut chercher un peu sur Google pour savoir qu’elle a travaillé à Londres pendant plusieurs années comme “researcher” (un terme plutôt vague) pour Ian MacShane, un député britannique qui a fait récemment six mois de prison pour corruption :
      https://en.wikipedia.org/wiki/Denis_MacShane#Referral_to_police_and_conviction

      On se sent rassuré, nos libertés sont en de bonnes mains !

        +13

      Alerter
    • Thomas13 // 15.06.2015 à 16h47

      Bien sûr, on a là le parfait exemple de la farce technocratique.
      Impossible de regarder plus de de 8′. Ils sont presque tous dans le système payé par lui et ne pourraient en aucun cas dire un seul mot de travers, c’est à dire une seule vérité.

      D’ailleurs j’en ferai de même à leur place. Irai-je perdre ma place en disant le contraire de ce pour quoi je suis payé ? Il faudrait que je démissionne d’abbord. D’où la limite de ce genre d’interview.

      Ne vous inquiétez pas braves gens !

      Heureusement qu’il y a Snowden et des gens qui le protègent.

        +7

      Alerter
    • RGT // 15.06.2015 à 21h13

      J’ai tenu moins de 5 minutes quand j’ai entendu la mauvaise foi de cette “secrétaire d’état”…

      Comme toute secrétaire (au sens péjoratif du terme) elle se contente de répéter à l’infini la “voix de son maître” sans se poser de questions… Après tout elle est TRÈS BIEN PAYÉE POUR ÇA.

      La prochaîne étape pour le fichier des cartes électorales sera de faire figurer les “empreines génitales” si chères à Brice Hortefeux ?

      Impeccable, pour 2€ les vendeurs de préservatifs et de sex-toys pourront envoyer des publicités ciblées à leurs clients potentiels dans toute la France…

      Mon épouse sera ravie quand elle verra la boîte à lettre déborder de publicités vantant les mérites des nouveaux préservatifs xxxxxxxxxxxs (en minuscule) ;-)…

      Sarkozy en a rêvé, Vals l’a fait !!!

      Passons vite à Noam Chomsky, c’est moins déprimant.

        +2

      Alerter
  • adrien // 15.06.2015 à 12h49

    Axelle Lemaire assure docilement le service après vente de la loi Renseignement, qui vient compléter la loi sur le terrorisme, post 11 janvier. Quelques propos contestable, entre autres,de la secrétaire d’État
    -sur la remarque de G.Babinet ( à 18 ‘ ) à propos de la CNIL
    -le texte approuvé par l’assemblée nationale (à 31 ‘) qui représente “les gens”, donc pas de problème
    -non sanction de ceux qui utiliseraient des procédé intrusifs du renseignement (à 34 ‘) : pas de pb
    -se poser la question du chiffrement avec J.Zimmerman (à 50 ‘), c’est naïf ou hypocrite
    -l’ensemble européen avance favorablement vers la neutralité du net (à55 ‘), par exemple sur la définition des services spécialisés – qui reste floue …ect ..
    Décryptage
    http://www.contrepoints.org/2015/06/02/209565-loi-renseignement-axelle-lemaire-et-limpossible-service-apres-vente

      +3

    Alerter
    • achriline // 15.06.2015 à 16h09

      En effet, elle traite Benjamin Bayart de naïf ou d’hypocrite mais semble encore croire que les services de renseignement travaillent en toute légalité. Je me demande auquel des deux ces qualificatifs sont le plus adaptés.

        +3

      Alerter
  • Alae // 15.06.2015 à 13h00

    Il faudrait se demander si cette loi sur le renseignement est réellement une initiative spontanée française. Si oui, comment se fait-il que la Grande-Bretagne, au même moment, ait le même “réflexe spontané” ? Et que l’Espagne ait passé en 2014, de façon tout aussi “spontanée”, la ley Larroque, une loi sur la surveillance de masse d’Internet ? Et l’Allemagne aussi ?
    https://www.opendemocracy.net/can-europe-make-it/didier-bigo-sergio-carrera-nicholas-hernanz-julien-jeandesboz-joanna-parkin-fra-3
    Si quelqu’un parle italien, portugais, hollandais, polonais ou autres, ce serait probablement éclairant d’aller voir dans combien de pays de l’UE, exactement, le même souci “spontané” sécuritaire s’est fait jour ces derniers temps.
    Bref, les USA nous imposent encore une fois leur “modèle social”. A chacun des leaders de l’UE de faire croire à sa population que leur soudain souci de protection par la surveillance de masse est une démarche “spontanée” (et non téléguidée, juré craché).

      +18

    Alerter
    • Fred // 15.06.2015 à 17h53

      Pour ce qui est de la Pologne, je ne sais pas pour Internet mais il y a une histoire que m’a raconté un garde forestier (Polonais)qui est assez impressionnante: Ils mettent des caméras dans les bois pour lutter contre le vol de bois de coupe. C’est d’ailleurs comme ça qu’ils ont retrouvé la voiture d’une personne recherchée (pour un tout autre fait, soit dit en passant).
      Ca ne va pas être pratique de rééditer les exploits des partisans de l’Armia Krajowa, ils vont très vite se faire avoir par des drones…
      Surtout que la CIA a utilisé des bases comme celles-ci https://www.google.fr/maps/place/Stare+Kiejkuty,+Pologne/@53.6243314,21.0693747,15z/data=!3m1!4b1!4m2!3m1!1s0x46e2081c9e8fa2ad:0x8cb1da445ffe6881 pour l’Irak et l’Afghanistan, ils doivent bien pouvoir mettre des drones là-bas.

        +0

      Alerter
      • Fred // 15.06.2015 à 18h06

        PS: Il faut aller voir la version satellite et les photos pour se rendre compte des normes OTAN tant pour les clôtures que pour les affichages, jusqu’à l’année dernière l’emplacement était flouté…
        Bon il n’y a rien qui ressemble à une piste mais les hélicoptères ont de belles clairières pour atterrir…

          +0

        Alerter
    • Manaflar // 15.06.2015 à 20h00

      Benjamin Bayard a proposé un élément de réponse à cette question dans l’interview (ce n’est bien sûr pas l’unique raison mais c’est intéressant à relevé) : les services de l’Etat ont besoin de renseignements, or, les USA sont en train – doucement certes, mais c’est mieux que rien – de reculer sur leur patriot act à eux.
      Cela revient à dire moins d’information échangée/récupérée via les partenariats plus ou moins officiels entre les services de renseignements des pays occidentaux. Conséquence logique : les USA diminuent leur capacité d’écoute, nous augmentons les nôtres.

      Cela doit être aussi par une volonté “d’indépendance” de la pêche à l’info. Par exemple comme le fait remarquer un général, directeur du renseignement militaire, lors de son audition par la commission de la défense nationale et des forces armées (http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-cdef/14-15/c1415049.asp) :

      La vraie difficulté avec l’OTAN, c’est que le renseignement américain y est prépondérant, tandis que le renseignement français y est plus ou moins pris en compte – d’où l’importance pour nous d’alimenter suffisamment les commanders de l’OTAN en renseignements d’origine française. L’OTAN avait annoncé que les Russes allaient envahir l’Ukraine alors que, selon les renseignements de la DRM, rien ne venait étayer cette hypothèse – nous avions en effet constaté que les Russes n’avaient pas déployé de commandement ni de moyens logistiques, notamment d’hôpitaux de campagne, permettant d’envisager une invasion militaire et les unités de deuxième échelon n’avaient effectué aucun mouvement. La suite a montré que nous avions raison car, si des soldats russes ont effectivement été vus en Ukraine, il s’agissait plus d’une manœuvre destinée à faire pression sur le président ukrainien Porochenko que d’une tentative d’invasion.

      En bref : c’est pour moins dépendre du renseignement américain. Après est-ce que c’est vraiment une bonne idée…Dans le domaine militaire on le voit très bien avec l’exemple ci-dessus. Il y a sûrement des cas d’accusations de terroristes où ça le sera aussi. Mais de là à dire que c’est nécessaire / légitime, c’est un pas que je ne ferai pas.

        +1

      Alerter
    • reneegate // 15.06.2015 à 23h19

      oui il y eu un conseil de sécurité de l’ONU en 2014 sur le thème des terroristes occidentaux de retour dans leurs pays d’origine. Obama y “invitait” tous les pays occidentaux à prendre des mesures exceptionnelles pour y remédier. Les bons élèves de la classe se bousculent désormais afin de briller devant le patron. http://www.un.org/press/fr/2014/CS11580.doc.htm.
      Le thème des terroristes n’est évidemment qu’un prétexte puisque tous les terroristes qui sont passés aux actes en France étaient fichés depuis des années et parfois approchés par les services secrets. Voilà pour la prévention, et pour la protection seulement 2 policiers étaient chargés de la sécurité de la rédaction de Charlie Hebdo, alors qu’ils étaient nommément ciblés et que les services de police estiment qu’une protection efficace nécessite la mobilisation de 20 personnes.
      Pour mettre en échec les actions terroristes, ce sont des moyens humains qui font défaut et non pas le renseignement. On peut même suspecter que ces sous effectifs permettent d’entretenir un climat d’insécurité propre à permettre que des lois liberticides sur le renseignement soient acceptées par des populations terrorisées. Mais dès lors je sombre dans le complotisme n’est ce pas? A chacun de conclure donc.

        +2

      Alerter
  • FifiBrind_acier // 15.06.2015 à 19h54

    J’ignorais que pour 2 euros on pouvait disposer des listes électorales…, avec nom, prénom, adresse et lieu de naissance.

    Ces renseignements suffisent pour demander un acte de naissance à la Mairie de votre lieu de naissance, qui permet à n’importe qui d’ouvrir en votre nom un compte bancaire, obtenir une carte bancaire, une carte d’identité, se marier, collectionner les PV, et vous pourrir la vie comme à des milliers de gens dont on a usurpé l’identité…

    210 000 personnes sont victimes chaque année d’usurpation d’identité
    http://www.lefigaro.fr/assurance/2014/04/04/05005-20140404ARTFIG00219-les-consequences-d-une-usurpation-d-identite.php

      +3

    Alerter
  • Andrea // 15.06.2015 à 21h22

    A la min. 36, cette petite phrase est noyée dans la discussion des sanctions:

    en cas de recherche de potentiel terroriste en ultilisant de algorithmes…

    C’est un point essentiel, qui se combine avec le discours sur la sécurité vs. liberté, slogan copié des USA. (Bonjour Orwell.)

    Amha, ce type de discussion ne fait que brouiller les pistes et noyer les poissons, certains putrides.

    Les citoyens ne peuvent pas s’y retrouver.

    a) quels données perso – nom, no. secu, etc. sont protégés ou pas? Et dans quel contexte?

    b) Quel données pourraient ou devraient être publiques (à discuter), p. ex. listes electorales, propriétaires dans le cadastre, lien entre plaque de voiture et propriétaire, casier judiciaire, emploi, et plus. Mais excluant données médicales, bancaires et d’autres (les gens sont en général d’accord là dessus.) Ou et comment trancher?

    c) Comment procède l’utilisation de données pour des buts de marketing, de descriptions sociologiques, et p. ex. d’analyse de l’occupation/utilisation du sol (questions environmentales, pour ne prendre qu’un sujet important) etc. En 1960, les grands magasins gardaient des listes de clients pour ‘pub’, les analystes utilisaient des données démographiques, l’utilisation du sol était décrit sur déclaration et semi-controle, sans photos aériennes, etc. Des actions, buts, considérés commes tout à fait légitimes.

    Maintenant…la confusion s’installe, quels sont les pouvoirs de l’Etat, du procureur, de la police, des renseignements, des services secrets, dans le domaine de la collecte de donnés?

    A présent, on assiste à un amalgame entre tous les acteurs – Etat, corporations, intérêts privés, tout se fond en un, avec des considérations bidons sur ‘prise de données’, ‘croisements’, anonymat garanti ou non, etc. C’est cela qui est hyper dangereux. (Bonjour Fascisme.)

      +1

    Alerter
  • Negrello // 15.06.2015 à 23h23

    Bonsoir,

    Elle est excellente, elle a toujours raison dans un monde de bisounours. Non pas de guerre économique, ce serait un gros mot, nous sommes entre gens civilisés quand même !

    Elle est impressionnante par son aisance à recadrer, à donner le sentiment de tout maîtriser, à représenter cette proactivité permanente…….

    Elle nous vend sa soupe et pourrait très bien nous vendre autre chose demain avec la même conviction, arrogance, prétention, le même mépris … , tel un disque rayé
    Elle a bien appris sa leçon et aura une belle récompense.

    Je fais attention car on pourrait dire que je suis un macho et que je m’en prendrai à une femme sans défense.

    Non pas du tout, je le redis, elle est excellente, elle nous vend très bien son texte et son moi je…. On sent qu’elle y croit fort.
    Elle me rappelle quelqu’un qui nous a vendu moi Président ….

    Pour revenir à la triste réalité, ses propos ont été très vite insupportables et j’ai craqué avant la fin.
    D’ailleurs, je ne suis pas sûr d’avoir tout compris tellement j’ai perçu de la finesse dans ses paroles.

    SVP, Madame, parlons français. Arrêtez ces anglicismes…. qui apportent quoi ?

    Est-ce que ce monologue quelque soit la question, est abordable, compréhensible au citoyen qui ne soit pas Bac + 10 du type énarque ?

    Alors vous comprendrez (je ne suis pas énarque) pourquoi j’ai de plus en plus de mal à écouter nos politiciens. La langue de bois, la suffisance, la certitude, l’arrogance, le dogmatisme, la prétention m’insupportent vraiment.

    Alors bonne nuit à tout le monde et bon rêve. Le ministère de l’intérieur veille sur votre sécurité, il vous veut du bien.

      +2

    Alerter
  • reneegate // 15.06.2015 à 23h40

    Axelle Lemaire et ses “négos” qui tente de nous rassurer avec la CNIL censée nous protéger avec son effectif pléthorique : 174 agents.
    Sapin lui a négocié sur les travailleurs détachés en réduisant les effectifs des services censés les contrôler. Ca marche à tous les coups : de bonnes intentions affichées et des résultats totalement inverses. “Mon adversaire la finance” …..

      +3

    Alerter
  • François Sendant // 16.06.2015 à 02h13

    Les fleurons de l’internet français Meetic, PriceMinister, dailymotion face à Apple, Microsoft, Google, Yahoo, Facebook, amazon, twitter, youtube, intel, nvidia, amd, adobe

      +0

    Alerter
  • newsoftpclab // 16.06.2015 à 18h08

    Ce doit être un moment difficile à passer pour une ministre qui se dit être au côté des droits de l’homme et qui se retrouve dans un gouvernement ou on vote pour une surveillance de masse.

      +0

    Alerter
    • lvzor // 17.06.2015 à 22h38

      Tu dis ça parce que tu ne maitrises pas suffisamment les bases du charlisme : la défense des droits de l’homme ne peut se faire que grâce à la surveillance de masse, et tout le reste est populisme anachronique et d’extrême droite mâtiné de complotisme.

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications