Les Crises Les Crises
19.août.201419.8.2014 // Les Crises

[Reprise] Invasion-éclair de l’Ukraine ? Aller-retour à reculons et destruction-éclair ?

Merci 0
J'envoie

Le nombre de conneries qui me passent sous les yeux est vraiment trop important pour que je les recense tous. Celle-ci était vraiment pas mal – MEUH OUI la Russie va envahir l’Ukraine avec 20 chars, miraculeusement vaporisés sans laisser de trace par l’armée de Choco Ier, que même dans Games of Thrones, ils sont moins efficaces… -, alors je reprends l’article de Philippe Grasset sur DeDefensa

Avouons-le, assez penauds : il nous est impossible de confirmer ce qui a peut-être eu lieu effectivement, c’est-à-dire sans aucun doute ; on parle de l’invasion russe de l’Ukraine par la Russie, immédiatement réduite en cendres blindées par l’exceptionnelle artillerie de la très-vigilante armée ukrainienne. C’est-à-dire, soyons précis, l’invasion de l’Ukraine par 23 véhicules blindés russes, et puis non, peut-être un peu plus de 50 véhicules blindés russes, qui ont été vus comme je vous vois par les regards acerbes des journalistes du Guardian et du Telegraph, près de la frontière, et peut-être même une chenille en Ukraine et l’autre en Russie, et dans l’intention manifeste de franchir la frontière pour l’invasion de l’Ukraine, innocente et accablée par son voisin russe.

On ne les a pas retrouvés jusqu’ici en tant que tels, les envahisseurs blindés et les blindés envahisseurs, ce qui en fait l’invasion la plus élégante possible par sa discrétion. (Sans doute pourrait-on nous parler des “petits chars verts” comme on nous a parlé des “petits hommes verts” pour l’“invasion de la Crimée”, faite par l’intérieur qui plus est.)… Mais aussi, soyons précis, on ne les a pas retrouvés, ces envahisseurs, parce que le roi du chocolat, – alias président of the république ukrainienne, sorte de 51ème État de l’Union ou de 29ème État de l’UE c’est selon, – annonce que toute l’invasion, ou peut-être bien une bonne grosse partie d’entre elle, a été victorieusement et catégoriquement détruite par l’artillerie de l’armée ukrainienne qui accumule les succès. Voilà, succinctement résumé, l’épisode qui a sans aucun doute eu lieu puisque personne ne l’a vu réellement en train d’avoir eu lieu, puisque détruit avant d’avoir réellement eu lieu… Tout cela, en attendant mieux, ou pire, ou plus compliqué, ou démenti avec démenti confirmé ou bien c’est l’inverse, – on verra, hein…

• Tout cela a commencé par deux articles du Guardian (le ) et du Telegraph (le 15 août 2014). Prenons par exemple le début du compte-rendu du Telegraph… (Précisons que Le Monde, notre “journal de références”, a repris la chose sans crier gare et le doigt sur la couture du pantalon, en bon petit soldat méritant du bloc BAO, sans l’ombre d’un conditionnel, le 15 août 2014 : «Des blindés russes sont entrés sur le territoire ukrainien».)

«The Guardian saw a column of 23 armoured personnel carriers, supported by fuel trucks and other logistics vehicles with official Russian military plates, travelling towards the border near the Russian town of Donetsk – about 200km away from Donetsk, Ukraine. After pausing by the side of the road until nightfall, the convoy crossed into Ukrainian territory, using a rough dirt track and clearly crossing through a gap in a barbed wire fence that demarcates the border. Armed men were visible in the gloom by the border fence as the column moved into Ukraine. Kiev has lost control of its side of the border in this area.

»The trucks are unlikely to represent a full-scale official Russian invasion, and it was unclear how far they planned to travel inside Ukrainian territory and how long they would stay. But it was incontrovertible evidence of what Ukraine has long claimed – that Russian troops are active inside its borders.

»It was also ironic given the attention to the huge convoy of humanitarian aid that moved slowly southwards on the M4 highway on Thursday. As the convoy moved closer to the stretch of border controlled by pro-Russian rebels it was hard to escape the feeling that Moscow’s aid convoy had the potential to turn into a slow-motion disaster, perhaps even prompting a moment that could push Ukraine and Russia out of the messy conflict fought by proxies into full-blown, open engagement.»

• Douze heures plus tard, dans des textes qui présentent la même structure, la même confusion et le même empilement de diverses informations-supputations, les deux journaux londoniens ont réagi dans le même sens mais, disons, selon une nuance de la gamme de reportage vécu caractérisée par la prudence plus que la par la précision. Plus encore, il est hautement fait référence à la source extrêmement digne de foi, la confirmation sur le site du roi du chocolat, également président ukrainien, Porochenko, expliquant que l’invasion a bien eu lieu, – la preuve, puisqu’elle a été détruite sinon pulvérisée, – en partie dans tous les cas, mais on pourrait presque imaginer “complètement”, – si bien, possiblement, qu’on n’en retrouvera guère de traces absolument probantes. Il s’agit de comprendre ces informations avec l’imagination aidant. (Le Guardian du 16 août 2014, le Telegraph du 16 août 2014.) Un échantillon du Guardian, où le ton est beaucoup plus prudent (ce sont les autres qui le disent, c’est-à-dire ceux à qui l’on a lancé la patate chaude…) :

«Ukraine claims it has destroyed Russian military vehicles in the country’s east, a day after a column was spotted moving across the border. Ukraine’s president, Petro Poroshenko, told David Cameron by phone that his country’s armed forces had destroyed part of an armed convoy that the Guardian saw moving through a gap in a border fence on Thursday night.

»There was no immediate proof, and it was impossible to establish if the Ukrainians had targeted the same convoy seen by the Guardian. The Russians categorically denied that any of their troops were even in Ukraine. But the claim marks a new escalation in the six-month confrontation over Ukraine and if verified would amount to the first confirmed military engagement between the two adversaries since the crisis began in the spring. “The president informed [Cameronw] that the information was trustworthy because the majority of those machines [Russian military vehicles] had been eliminated by the Ukrainian artillery at night,” a statement from Poroshenko’s office read.»

• La réaction la plus habile somme toute, – et une fois n’est pas coutume, – a été celle du secrétaire général de l’OTAN, le sémillant Rasmussen, du type confirmation de l’invasion simplement parce que cela confirme tout ce que nous avons dit depuis des semaines sans la moindre confirmation. C’est une nouvelle façon de raisonner : la supputation assurée d’aujourd’hui (traduction de “nous avons vu”) confirme les diverses supputations d’hier, ou bien sont-ce les diverses supputations d’hier qui confirment la supputation d’aujourd’hui, ce qui fait qu’il n’est pas question de “supputations” mais certes de faits si tangibles qu’il n’est pas nécessaires de les confirmer ni même d’en montrer la réalité… («Nato said it had observed the Russian incursion. “What we have seen last night is the continuation of what we have seen for some time,” said the Nato secretary general, Anders Fogh Rasmussen.»)

• Au milieu de cette chaînes des confirmations confirmées parce que l’autre a confirmé, tandis que l’autre confirme puisque l’autre a confirmé et ainsi de suite, la seule, vraie et même colossale fausse note est venue de Washington. Surprise, surprise : même si la partie américaniste confirme que les Russes sont des vilains et qu’ils ont sans aucun doute l’intention d’agresser l’Ukraine et de provoquer une guerre peut-être mondiale, voilà qu’elle confesse qu’elle ne peut confirmer que l’invasion, celle du jour, a bien eu lieu. (Mais peut-être cela viendra-t-il ? Dans tous les cas, il y a du monde en vacances, à Washington.) Par exemple, Novosti publie ceci, le 16 août 2014 :

«Washington cannot confirm Kiev’s claims that a Russian military column crossed into Ukraine, US National Security Council (NSC) spokesperson Caitlin Hayden said in a statement Saturday. “We are working to gather more information regarding reports that Ukraine’s security forces disabled vehicles in a Russian military convoy inside Ukraine. We are not currently in a position to confirm these reports,” she said in a statement.

»However, Hayden added that the United States believed Russia to be providing the independence supporters with weapons and hardware and that Moscow could help de-escalate the situation by “stopping its supply of weapons, support and cash to separatists.”»

• Ici, on pourrait reprendre toute l’affaire en reprenant le compte-rendu qu’en fait ZeroHedge.com le 15 août 2014 au soir (aux USA). L’extrait est assez long mais permet d’avoir une bonne idée de la séquence, dans sa confusion grotesque, son absence de coordination, ses réactions compulsives (de la part du bloc BAO étendu à l’Ukraine tout cela). Y sont rapportées également les réactions des Russes, soit dans le chef du FBS, soit dans celui du ministère des affaires étrangères, etc., pour démentir toute idée d’invasion, voire des réactions de certains observateurs de l’ONU qui n’ont rien vu de ce qu’il est de bon ton de voir. Mais il y a eu certes des mouvements de véhicules blindés de la part des garde-frontières russes (en territoire russe) pour renforcer divers postes-frontières face aux bombardements sporadiques des Ukrainiens en Russie … Autour de cela s’agite l’affaire du convoi humanitaire russe destiné au Donbass dont on ne sait où il est précisément sinon qu’il n’a sans doute pas franchi la frontière, tout cela avec diverses tractations, démentis, suspicion, accusations, bonnes intentions, etc. Voici donc le compte-rendu de ZeroHedge.com terminé par une hypothèse sympathique, – une centaine de véhicules blindés ukrainiens détruits dans la journée, en partie par les anti-Kiev qui se battent bien contrairement à l’annonce imminente, depuis plus d’une semaine, de la chute de Donetsk, – en partie par des tirs fratricides ukrainiens qui auraient pris leurs propres blindés pour l’invasion russe…

«While today’s trading session was marked by news which at first blush correlated with what may be the 2014 equivalent of the Archduke Ferdinand shooting, in retrospect the newsflow made painfully little sense. Let’s recap: Yesterday afternoon, two UK reporters working for the Guardian and Telegraph, supposedly located by the border in east Ukraine, reported that they were “eyewitnesses” as a convoy of military trucks crossed the Russian border into the breakaway Donetsk republic, aka Ukraine. While there have been photos of the military trucks that have accompanied the Russian humantiarian convoy on Russian territory, there has so far been no proof, aside from said eyewitness reports, confirming Russian military vehicles entered or were in Ukraine.

»This morning Ukraine military’s spokesman, Andriy Lysenko, shocked the world when newswires reported that Ukraine forces had attacked an armed convoy from Russia, and “destroyed” a part of it. This was subsequently reiterated by the president of Ukraine himself who said that “the given information was trustworthy and confirmed because the majority of that machines had been eliminated by the Ukrainian artillery at night” […]

»Shortly thereafter, Russia responded when the Russian defense ministry said that there was no Russian military column that crossed into Eastern Ukraine, and that the above reports are based on “some fantasies.” This is where the breakdown of logic occurs, because for Russia to make such a formal statement it clearly implies that Russia believes there is no evidence of destruction of a Russian convoy in Ukraine territory, something which obviously would exist if indeed as Ukraine’s president had claimed, the “majority of the machines had been eliminated.”

»If true, it also implies that either Ukraine had fabricated the entire story, and certainly the part about the destruction of the convoy and by extension that Russians had ever entered into East Ukraine. Furthermore, that would also suggest that the reports of the British reporters were also a fabrication. Unless, of course, there is evidence, in which case the credibility of the both the Guardian and Telegraph reporters can be preserved, Ukraine can not be accused of fabricating a story to suit what some may say its own warmongering ambitions, and the onus is on Russia to explain why it lied about there being no invasion.

»More to the point, the onus is on Ukraine to present some evidence, in fact any evidence, of a destroyed Russian military convoy instead of merely building upon a story conceived by the two UK media outlets, because if Ukraine indeed has no evidence, then its story falls apart and what’s worse, the credibility and reputation of its government, of NATO and certainly of the UK press would be in tatters. So what other possibility is there? Well, one that is all too unpalatable for Ukraine, namely that in its excitement to blow something up, it may have well destroyed some of its own military vehicles. A possible lead to such a turn of events comes from this Interfax report citing the leadership of the breakaway Donetsk People’s Republic. “A lot of Ukrainian armored vehicles were destroyed today, 7 at one place, 12 at another. And the same all over the DPR territory. A total of about 100 of them,” [ DPR First Deputy Prime Minister Andrei Purgin told Interfax on Friday evening.]. The implication is clear: while 100 or so Ukraine armored vehicles may or may not have been destroyed, one wonders if indeed the Ukraine army was responsible in “aiding” the separatists with what would appear to be a friendly-fire incident?»

Certes, pour une fois nous avons sacrifié à l’actualité immédiate. Notre intention n’est certainement pas de trancher, ni de clore le débat par une affirmation, de désigner ici le coupable, là le menteur, là l’inconscient, là le benêt, là le spectateur étonné, ni même de conclure qu’il y a eu ou qu’il n’y a pas eu “invasion” nocturne et mal intentionnée, – et cela même si nous n’en pensons sans doute pas moins.. Non, notre intention est plutôt de constater l’évidence de l’extraordinaire désordre qui fait de cette affaire ukrainienne un objet considérablement original dans le concert bruyant et encombré de déclarations péremptoires de cette partie agitée des relations internationales. On aurait l’impression d’une sorte de “souk géopolitique” interprété par une cacophonie de la communication dont on vous assure qu’il s’agit d’une symphonie de type postmoderne, c’est-à-dire invertie et avec les partitions mises à l’envers.

Il va de soi que l’on serait bien entendu tenté de tenir compte de l’expérience déjà riche accumulée dans cette crise. L’on a à l’esprit ses péripéties passées et déjà nombreuses, où la partie BAO/Ukraine a mené la danse avec une telle énergie et une telle indifférence pour les diverses “vérités de situation” qu’il nous paraît logique de penser qu’elle a bien du mal à s’y retrouver dans les divers comptes-rendus et feuilles de route de ses diversesnarrative à l’œuvre dans cette affaire, et dont les feuillets ont tendance à s’intervertir. Les Russes, eux, semblent suivre, l’œil toujours rond d’étonnement devant cette agitation, démentant imperturbablement ce qu’ils nomment une “fantaisie” dans le sens hollywoodien qui caractérise une catégorie de film («Russia’s government denied its forces had crossed into Ukraine, calling the Ukrainian report “some kind of fantasy”»). Ils sont tantôt inquiets, tantôt agacés, tantôt goguenards. Sans doute accumulent-ils de l’expérience pour d’éventuelles opérations à venir, au point qu’on pourrait croire qu’ils pourraient lancer une invasion de l’Ukraine sans que personne ne s’en aperçoive vraiment, – et certains de proclamer que la chose est déjà en train d’être faite, sinon déjà faite, etc.

Ainsi le contraste est-il saisissant, à la lumière d’un tel incident richement documenté par tant d’appréciations de communication, entre le désordre surréaliste, les affirmations allant dans tous les sens, l’absence complète de références sérieuses, bref le caractère presque d’une farce improvisée d’une part, et d’autre part les réels événements tragiques qui se déroulent vraiment (les batailles dans le Donbass, avec la situation humanitaire désastreuse), et la gravité de l’enjeu général de la crise. Ce contraste est certainement un des caractères les plus frappants d’une situation qui donne un aspect absolument inédit aux événements de la crise.

… Et ainsi la tension monte-t-elle, et ainsi les acteurs du bloc BAO peuvent-ils proclamer que tout va de plus en plus mal («There was no immediate proof, and it was impossible to establish if the Ukrainians… […] But the claim marks a new escalation in the six-month confrontation over Ukraine… […] A White House spokesman said last night: “The escalation in Russian activity designed to destabilise Ukraine in recent weeks is extremely dangerous and provocative.”») … Mais tout cela, certes, sans que l’on sache exactement si cette montée de la tension a un véritable effet, si véritablement elle joue un rôle dans la crise, et sans que l’on sache où commence cette crise et où elle s’arrêtera. Attendons par conséquent les événements, – dont cet épisode n’est évidemment, pour l’instant, qu’une caricature ; eux seuls savent tenir compte de la dérisoire hystérie humaine et la mettre à la place qui convient ; eux seuls ont véritablement leur mot à dire.

P Grasset

102 réactions et commentaires

  • Noam // 19.08.2014 à 01h38

    On pourrait aussi appeler l’Ukraine à respecter l’intégrité territoriale russe, et à ne pas laisser des obus, roquettes et autres friandise empoisonnées atterrir de l’autre côté de la frontière…

    Et à propos de chocolat, qu’est-ce qu’elle fait la marmotte, déjà ?

      +0

    Alerter
    • erde // 19.08.2014 à 14h02

      “Et à propos de chocolat, qu’est-ce qu’elle fait la marmotte, déjà ?”

      Comme c’était trop compliqué de mettre le papier d’aluminium, elle préfère trouver d’autre moyens de s’enrichir.
      Il est vrai que tout oligarques qui se respecte a horreur du travail et préfère avoir pillé les ressources de leur pays et spolié ses habitants, se prélasser dans ses belles propriétés au bord de la piscine entourées de magnifiques blondes et slaves avec une ligne de poudre blanche sur le plateau d’argent.

      En attendant ! Poutine fait peur !
      “Il est grand temps de dénoncer haut et fort Vladimir Poutine. D’abord sur le plan économique. Car qu’a-t-il fait depuis 15 ans, concrètement ? Le pouvoir d’achat des Russes : il a doublé. L’inflation : passée de 100 % à presque rien. La balance commerciale : largement redressée et désormais excédentaire. Le taux d’emploi : en très forte hausse. La dette publique : passée de 90 % du PIB à 10 %. La pauvreté : divisée par 2. Bref, les chiffres parlent d’eux-mêmes : un échec lamentable.”

      La suite sur :
      http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/08/19/poutine-me-fait-peur/

        +0

      Alerter
  • Noam // 19.08.2014 à 01h47

    Plus sérieusement, ne nous leurrons pas, il doit sûrement y avoir des images satellites qui ne corroborent pas du tout le discours de la partie ukrainienne sur la fameuse colonne fantôme. D’où la position US.
    Et puis soyons raisonnables, on ne commence pas par envahir son voisin avec seulement une colonne de 20 blindés… surtout les russes… ils auraient mis le paquet. Non, les ukrainiens perdent lentement mais sûrement le peu de crédibilité qu’on aurait pu généreusement leur accorder, si tant est qu’ils en aient encore ! Les conseillers de l’OTAN doivent s’arracher les cheveux…

      +0

    Alerter
    • visiteur // 19.08.2014 à 14h28

      La succession ininterrompue de déclarations fracassantes provenant de Kiev ou de l’OTAN, jamais suivies de vérifications ou de rétractations, très vite oubliées et recouvertes par de nouveaux messages, ne vise qu’à produire une impression : l’Ukraine est attaquée par la Russie (directement ou indirectement).

      Ainsi :

      1) L’armée russe est en Ukraine ! Preuve par “selfie” d’un soldat russe travaillant avec un “buk”, posté sur VKontakte !

      2) L’armée russe pilonne l’Ukraine ! Preuve par des postes frontières ukrainiens détruits !

      3) L’armée russe envoie des systèmes de DCA avancés aux rebelles ! Preuve par photo d’un BUK a côté d’un panneau publicitaire ukrainien !

      4) L’armée russe transfère des chars d’assaut en Ukraine ! Preuve par vidéo de trois chars T64M traversant une ville ukrainienne !

      5) L’armée russe envoie des spetsnaz et autres mercenaires en Ukraine ! Preuve par photographies de barbus en uniforme !

      Vous vous en souvenez ? Parce que dans la presse, on n’en parle plus, c’est oublié, enterré, occulté — surtout que toutes ces annonces se sont révélées être des supercheries.

      Et il y en a eu bien d’autres que j’ai oubliées. Il serait intéressant d’en faire une liste chronologique.

      La perte de crédibilité n’est donc ni enjeu, ni un obstacle.

      Sauf en cas de très grosse bévue.

      A propos : les experts sur le lieu de la catastrophe aérienne ? Les boîtes noires ? Les preuves irréfutables des américains ? Cela fait en tout cas deux semaines que l’on n’en parle plus du tout…

        +0

      Alerter
  • Papagateau // 19.08.2014 à 02h34

    Quand ils n’étaient pas sur place, ils ne vérifiaient pas.
    Quand ils sont sur place, ils se trompent, c’est à dire, pas de vérification avec le GPS dans la poche.

    Finalement, rien de nouveau, juste une nouvelle preuve de l’inversion du métier de journaliste (ou du mot journaliste).

    Une nouvelle preuve qui ne dit rien de nouveau. Je ne suis plus étonné.
    Je suis juste triste de ne plus être étonné.

    Non seulement je ne suis pas étonné de l’étape d’aujourd’hui mais je connais la suite : ils ne rectifieront pas, ils ne dénonceront pas ce qui les auraient “trompé/abusé”.
    Et ça, c’est la preuve des preuve.

    Je sens la rage monter en moi, et je suis impuissant !

      +0

    Alerter
    • Stéphane // 19.08.2014 à 13h46

      Vous n’êtes pas impuissant, déjà vous recherchez la vérité, et il faut informer nos proches de ce qui se passe vraiment en Ukraine, de la folie de nos dirigeants.
      Et de proche en proche nous pourrons renverser les traîtres qui gouvernent en notre nom en semant la guerre en Ukraine.
      En cet anniversaire de la grande boucherie des peuples de 14-18 il est plus que jamais important que les populations soient informées ! Washington cherche la guerre et ses vassaux européens suivent cette folie. Mais cette fois-ci nous n’accepterons pas de nous sacrifier pour des élites traîtresse qui contrôlent nos pays.
      Nous ne sommes pas impuissant, nous sommes éveillés et maintenant rebelles au manipulations des élites et de leurs médias.

        +0

      Alerter
      • Jacques // 19.08.2014 à 14h23

        il faut informer nos proches de ce qui se passe vraiment en Ukraine, de la folie de nos dirigeants

        Vous avez probablement plus de chance que moi.

        Quand j’essaye d’expliquer à mes proches (famille, amis, collègues) la situation en me basant sur les faits (merci à ce blog qui est ma principale source d’arguments), je ne remporte pas un franc succès.
        La plupart du temps, je passe pour une personne faible d’esprit qui s’est faite embobiner par la propagande de Poutine.

          +0

        Alerter
        • Michel Roissy // 19.08.2014 à 17h16

          pour contrer ça, il ne faut rien affirmer… juste leur poser des questions auxquelles il est difficile de répondre… par exemple :

          – pourquoi on n’a plus de nouvelles des boîtes noires depuis un mois qu’elles sont en GB alors que pour le vol algérien tombé au Mali, on avait un décryptage quelques jours plus tard… ?

          – pourquoi les conversations entre le contrôle au sol et le vol MH17 ont été “confisquées” par Kiev ?

          – pourquoi les journaux malaisiens désignent Kiev comme coupable ?

          – pourquoi ce sont les russes qui demandent à l’ONU où en est l’enquête ?

          – pourquoi les USA qui ont “toutes les preuves” avant même la fin de l’enquête n’en présentent aucune ?

          – pourquoi les russes n’ont pas attaqué l’Ukraine alors qu’ils sont largement supérieurs sur le plan militaire ?

          Etc etc…

          Quand on a fini d’enfermer son interlocuteurs dans toutes ces contradictions, soit il se pose des questions (laisser décanter…) soit il est irrécupérable (laisser mourir bête…)

            +0

          Alerter
          • Noam // 19.08.2014 à 23h25

            Autre méthode, la juxtaposition : le néonazi suédois que les russes ont arrêté… Pour que l’information claque bien, il faut apposer également son interview dans le blog wordpress où il apparaît. Il faut être précautionneux et réaliser une copie écran image en précisant le lien, puis juxtaposer le lien avec l’information russe… Là j’ai pu retourner l’opinion d’une dizaine de vrais sceptiques, ici ! Mais pour combien de temps ?

              +0

            Alerter
  • Kiwixar // 19.08.2014 à 02h45

    J’ai de plus en plus l’impression que de nombreux j***nalistes tentent de résister à leur manière, en exagérant sciemment le grotesque de leur propagande, dans l’espoir de pouvoir arguer à la Libération qu’ils n’étaient pas kollabos : “je résistais de l’intérieur, en plaçant volontairement la pravda au-dessus du seuil d’avalement de la populace, euh, des citoyens”.

    Ce sabotage de la désinformation me paraît flagrant, on a l’impression qu’ils se mettent à dessein dans une position où le double-standard est explicite (liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes pour les kurdes ou le Kosovo, respect de l’intégrité territoriale pour l’Ukraine), avec des acteurs de série B qui ne croient manifestement même pas ce qu’ils racontent (Fabius, Kerry), alors qu’une information alternative de qualité est désormais disponible sur internet, et que des chefs d’Etat gaulliens existent (Poutine), améliorant au fil des ans la qualité de vie de leur population, de leur côté du nouveau rideau de fer de Bruxelles.

    Si cette pravda fait ricaner ou grincer des dents les 10% d’ “éveillés” (nous), c’est bien qu’elle doit titiller sacrément la grande part de la population qui n’est pas totalement abrutie, même si elle reste en partie dans le déni. Reste les 20% de crétins profonds, qu’on nous montre à la télé dans des émissions de télé-réalité, pour nous faire croire que ces 20% sont majoritaires, afin d’amener au fatalisme et à la passivité les 80%.

    Mais le déni peut se dissiper d’un coup, pour passer à la phase suivante : la colère.

      +0

    Alerter
    • chios // 19.08.2014 à 13h49

      On est là dans une situation typiquement de “régime totalitaire”.

      En union soviétique, les gens discutaient à n’en plus finir du placement d’une virgule dans un article.

      En Chine, j’ai observé, personnellement, il y a bien longtemps, la même chose.

      Je dois dire que je guette moi-même, ce genre de signe, une photo qui apparaît, puis disparaît, etc.

      On “pèse ” l’information. Son poids de non-dit, de dissidence, d’alignement…

      C’est assez drôle, je trouve…

        +0

      Alerter
  • LesBarniques // 19.08.2014 à 02h55

    Sur l’image “Ukraine : la situation”, il y a un encadré au sujet de Donetsk. Il est dit que selon Zakharchenko, les forces rebelles auraient reçu 30 chars, 120 blindés et 1 200 hommes de Russie.
    Or, la BBC s’est rétractée par suite d’une erreur de traduction.
    Voir le début de l’article.

    http://www.bbc.com/news/world-europe-28817347

      +0

    Alerter
    • casper // 19.08.2014 à 04h54

      De toute façon, c’est un vrai défi au bon sens de prétendre que l’armée de pacotille Ukrainienne progresse “malgré les renforts russes”… Les Russes ne sont pas complètement cons: si ils envoyaient des renforts au Dombass, quitte a subir la réprobation UE-US, ils feraient en sorte de renverser la situation.

      Au lieu de ca, on est prie de croire qu’ils envoient des soldats et des blindes se faire tuer, assez nombreux pour perdre tous leur arguments sur la scene internationale, mais assez peu pour etre bien sur de perdre le Dombass… Pourtant ces soldats russes semblent etre des guerriers d’elite: on en capture jamais, on a ni cadavre de Russe ni debris de char Russe a exhiber. Des vrais ninjas moscovites.

        +0

      Alerter
      • LesBarniques // 19.08.2014 à 15h54

        J’ai lu dans une analyse que la tactique des Russes serait de soutenir un conflit de basse intensité afin de gagner du temps pour, d’une part, mettre en place leurs outils de résistance économique et d’autre part, permettre tout à fait l’effondrement économique de l’Ukraine pour ramasser éventuellement le fruit politique d’un tel effondrement.
        Je trouvais cette hypothèse pas si bête et ele semble confirmer ce que l’on observe.

          +0

        Alerter
  • le Prolo du Biolo // 19.08.2014 à 03h17

    Distraits ces envahisseurs russes, ils essayent d’entrer incognito en Ukraine mais oublient d’enlever les plaques russes de leurs véhicules.

    Et écolos malins. Pour laisser place nette en repartant et effacer les preuves de l’incursion ils ont pris la peine de remporter avec eux tous les véhicules détruits par l’artillerie de Kiev. Et compte tenu des pertes subies, c’est un véritable exploit, faut avouer.

      +0

    Alerter
    • Thalie54 // 19.08.2014 à 07h50

      Ce qui m’a le plus amusée, c’est la remarque “using a rough dirt track and clearly crossing through a gap in a barbed wire fence that demarcates the border”.
      Sûr que des barbelés empêchent des blindés de passer…
      Bouffons !

        +0

      Alerter
      • voronine // 19.08.2014 à 20h02

        @ thalie
        Si dans le cas présent, l’affaire du barbelé est une imbécilité parcequ’elle a été écrite par quelqu’un qui n’a jamais mis ses fesses en tourelle …Il ne faut cependant pas négliger la nuisance de ces barbelés : Il y a très longtemps, j’ai accroché , de nuit un réseau, le fil s’est enroulé de plusieurs tours entre la poulie de tension et le barbotin , s’est glissé dans l’axe , il m’a fallu plusieurs heures pour couper, au burin, sous le char le barbelé , et extraire les morceaux . Les moyens les plus simples sont souvent les meilleurs !

          +0

        Alerter
        • le Prolo du Biolo // 19.08.2014 à 22h44

          Je crois que les chars d’aujourd’hui sont plus costauds … 🙂

            +0

          Alerter
  • Oiseau-Fou // 19.08.2014 à 03h30

    Sans tout ces morts parmi la population, cette histoire pourrait être rigolote. Seulement voilà, il y a beaucoup de victimes et le roi du chocolat n’en a rien à fiche. De concert avec l’union européenne et les USA, ce roi tente de faire avaler des couleuvres à l’opinion internationale, c’est à dire nous. Bref, il fait comme la marmotte, il emballe, il emballe. Nos journalistes qui suivent le pas emballent de même. Sauf qu’à trop vouloir emballer, il se prennent le pied dans le paquet d’emballage.
    J’ai vu à la télé ces fameux blindés russes, mais comme je suis curieux, je me suis posé la question d’où sortaient ces images. Je n’ai pas la réponse bien sûr, mais je parie que ce n’est pas en Ukraine, peut être en Russie d’ailleurs.
    Nos médias sont tellement tête en l’air, qu’un jour ils risquent de déclarer que Mr Poutine envahit la Russie, bref qu’il y a des troupes russes dans ce pays.
    Je remarque une chose, les USA et consort perdent la bataille de la communication et c’est pour cela que tout est dit, surtout n’importe quoi. Il est bien que la Russie ne communique pas trop, qu’elle laisse dire, jusqu’à voire nos médias et dirigeants s’enfoncer dans le mensonge.
    Pour le président Moi-Je, il faut lui rappeler “l’intégrité du territoire” de ses promesses, point barre. Il n’a pas été élu pour entrainer la France dans ce bourbier, il est élu pour une seule guerre, le chômage donc la pauvreté.

      +0

    Alerter
    • ISTINA // 19.08.2014 à 07h19

      Pour le président Moi-Je, il faut lui rappeler “l’intégrité du territoire” de ses promesses, point barre. Il n’a pas été élu pour entrainer la France dans ce bourbier, il est élu pour une seule guerre, le chômage donc la pauvreté.
      *****************************************************************************************************************
      Elu aussi, pour assurer la {{{ Sécurité des Citoyens Français }}} et non, pour se faire le
      Porte paroles des tartarins de KIEV à la solde de Obahma le Magnifique Prix Nobel
      de la Paix; qui n’a absolument rien fait pour la Paix ! Sauf un discours et s’être
      plié humblement à l’équerre en se prosternant devant le Roi d’Arabie Saoudite quasi Démocratique mais, puissant en pétro Dollars !
      C’est passé à la Télévision sans le moindre commentaire des Journaleux;
      Beaucoup plus à l’aise dans la rubrique des {{{ chiens écrasés }}} !
      Pour une fois qui se passait quelque chose présumée insolite; ils n’ont rien vu.

        +0

      Alerter
      • Oiseau-Fou // 19.08.2014 à 17h53

        Vous avez raison hélas, doublement raison! Mais comme je n’ai pas voulu rendre le commentaire trop long, je suis passé outre. Raison pour la sécurité intérieure qui va déjà très mal, et je me demande si cette histoire en Ukraine ne risque pas de rebondir en France. Il ne faut pas oublier qu’il y a un Pravy Sector en Europe et même en France. j’ai découvert cela tout à fait fortuitement en cliquant sur des liens, en tout cas sur Facebook il y a un certain Gaston Besson même sur Twitter. Certains radicaux étranger à l’Ukraines (italiens, français et autre) sont allés tuer là bas. Je me demande ce qu’il en sera à leur retour.
        Cette tragédie démontre aussi surtout la politique de la caricature. Il n’y a plus de vrai politique, intérieure ou extérieure et nous sommes sur le chemin de la politique “déclarative”, des petits mots, des petites phrases. En quelques mots, c’est comme la politique américaine, plus rien ne compte vraiment, sauf les déclarations intempestives.
        On s’aperçoit que du coté Russe, ils sont loin de tout cela. La Russie a ses défauts bien sûr, mais elle n’a pas nos tares qui handicapent fortement.

          +0

        Alerter
  • ioniosis // 19.08.2014 à 05h57

    la crise ukrainienne sert de révélateur au niveau international , mais aussi national ,

    voir a quel point les partis politiques français et leurs élus sont inféodés à une puissance

    étrangère aux intérêts divergents des notre , est stupéfiant , et pour mettre le peuple français
    un peu plus la tête sous l’eau , s’appuyer sur des médias et des journalistes totalement à la solde
    de la puissance impériale anglo-saxonne.
    nous sommes vraiment sous l’occupation , comme en 40!
    la résistance semble se constituer .

      +0

    Alerter
    • pikpuss // 19.08.2014 à 07h32

      En 1944, nous avons simplement changé d’occupant. Les Allemands sont restés 4 années au Nord de la Loire et même pas deux ans dans le Sud… Les Américains non seulement nous occupent mais nous colonisent de toutes les manières possibles depuis 70 ans, une vie d’homme en somme. Il n’y a qu’à ouvrir le poste de TV et à zapper les innombrables chaînes pour se rendre compte de l’imprégnation totale de nos esprits par cette culture essentiellement marchande et d’une médiocrité indescriptible. Longtemps nous avons cru que nos libérateurs étaient animés de motivations altruistes. C’était en fait ce qui nous a fut vendu. Depuis plus de 20 ans, avec l’arrivée du Net et grâce à l’accès à de nouvelles sources d’information, nous découvrons peu à peu, à quel point s’opère le viol psychique de nos consciences européennes. De Gaulle a bien essayé de freiner tout cela mais ce n’était qu’un répit de très courte duré…
      Puis, nous avons découvert que les Palestiniens n’étaient pas tous d’affreux terroristes et qu’ils étaient en fait terrorisés par des gens venus d’Europe centrale, n’ayant jamais eu de lien avec la Palestine. Nous découvrons à présent le terrorisme opéré par les élites américaines dans tous les domaines possibles, en commençant par la finance prédatrice, le chaos organisé de pays en pays et l’empoisonnement des consciences par les médias et le cinéma prêt à penser, puisque plus personne ne vient s’offusquer en masse contre les crimes commis, oui de vrais crimes commis par ces deux pays au nom de la ” démocratie “. Récemment, dans un coin d’Auvergne, l’inauguration d’un magasin IKEA a attiré 14 000 personnes contre une petite centaine pour une manifestation de soutien à la Palestine. Un monde devenu à ce point insensible ne peut que finir dans la ruine et l’effondrement. Nous allons payer très cher notre aveuglement, notre indifférence et notre soumission à l’ordre ” nouveau ” qui n’est, après tout, qu’une féodalité religieuse appliquée au monde entier devenu esclave.

        +0

      Alerter
      • LutterPourLaPaix // 19.08.2014 à 11h42

        Excellent résumé de notre triste situation. Juste une petite note d’optimisme : en 4 mois de la crise ukrainienne j’ai personnellement fait un bond gigantesque en histoire, géopolitique, lecture de l’actualité, compréhension du monde etc… J’ai remis à jour beaucoup de mes croyances erronées venues des apprentissages scolaires et de 20 ans de désinformation sans queue ni tête. Et finalement cela prend très peu de temps de réduire ses certitudes jusqu’à une mise à jour totale de la compréhension de la situation. Intuitive mais pas plus intelligente que la moyenne, je pense que ce qui m’est arrivé (et qui est à présent irréversible) arrive actuellement à de nombreux concitoyens… Il est vrai que pour l’instant ceux que je tente de déciller ont un peu de mal à quitter leur certitudes mais ça va venir…

          +0

        Alerter
        • Hugo // 19.08.2014 à 11h47

          Tellement vrai.

          Ce conflit a probablement chamboulé la vision du monde qu’avait beaucoup d’entre nous.

          C’est vicieux la géo-politique, quand on commence à fourrer le nez dedans….

            +0

          Alerter
        • chios // 19.08.2014 à 13h05

          J’espère que vous avez raison.
          De mon côté, je n’ai pas cette chance. Je me heurte à un indécrottable “sentiment de supériorité” (mon impression), une certitude que tout le monde doit être “comme nous” pour “avancer”.
          Aucun argument logique, aucun principe, aucune analogie n’est prise en compte, c’est lapidaire et imparable…
          Il m’arrive de douter de ma propre position, et je me mets à lire des articles de l’autre bord, pour essayer de comprendre ce qui m’échappe….

          Ce qui est grave, c’est la divergence absolue des positions.
          On en arrive à une situation où il n’y a plus aucun point commun, entre les pour et contre, on ne se comprend plus.
          Et on refuse de faire la moindre concession à l’adversaire. C’est typiquement ce qui mène au conflit, et si on y ajoute le facteur affectif “haine”, on est parti pour l’ “action”….

          C’est juste mon expérience…et je ne suis peut-être pas représentative.
          Des sondages existent-ils?

            +0

          Alerter
          • pikpuss // 19.08.2014 à 13h15

            Il ne peut pas y avoir de logique dans un monde où les dés sont pipés, pour la bonne et simple raison que les décideurs et manipulateurs ne sont pas des citoyens comme les autres… Les croyances et les idéologies qui les animent sont à mille lieux de ce vivent et ressentent les peuples que l’on manipulepour qu’ils en viennent aux mains mais qui en fait partagent la même condition humaine. Nous sommes figurants malgré nous, d’une très mauvais pièce jouée par des acteurs très cyniques. Quand à ceux qui ont écrit le scénario, ce ne sont rien de moins que des satanistes atteints de folie. On voit bien où cette folie nous mène dès que l’on cherche à comprendre.
            Aussi, il est préférable, tout au moins mentalement, de se tenir au dessus de la mêlée. C’est ce qu’on fait d’ailleurs les snipers de la place Maidan quand ils ont tué une centaine de personnes des deux bords. ( ils ne seront probablement jamais punis pour leurs crimes ni leurs commanditaires )
            Ils ont pris de la hauteur pour influer sur le cours des événements dans le sens que voulaient ceux qui les ont payés pour ce sale boulot. Nous pouvons prendre de la hauteur aussi mais d’une manière autonome :il s’agit de ne pas tomber dans les pièges mentaux que nous tendent les apprentis sorciers de la politique.

              +0

            Alerter
            • chios // 19.08.2014 à 14h08

              “Aussi, il est préférable, tout au moins mentalement, de se tenir au dessus de la mêlée. C’est ce qu’on fait d’ailleurs les snipers”

              D’abord, je crois que ces snipers ont juste exécuté des “tâches” pour lesquelles ils furent rétribués, ou peut être exécutés par d’autres snipers.

              “Nous sommes figurants malgré nous, d’une très mauvais pièce jouée par des acteurs très cyniques.”
              C’est tout à fait vrai, mais si c’est une représentation, il y a moyen, au moment du spectacle, de jouer une autre partie.

              Comment, c’est une question de tactique…
              Mais “au-dessus de la mêlée”, ça veut dire, je ne sais encore….
              Mais, voyez-vous, c’est si tranquille et comfortable et supérieur, ne pensez-vous pas?

                +0

              Alerter
        • Stéphane // 19.08.2014 à 13h55

          Vous avez tout à fait raison, et c’est ce que nous devons tous faire à notre humble niveau, ré informer nos proches.
          Il ne faut pas désespérer, en France nous avons encore, ancré dans notre culture, deux idéaux qui peuvent se réveiller et nous sauver : Le sens de l’égalité et le sens de la justice. Et nous ne sommes pas un peuple de moutons soumis, même si c’est à cela que s’emploient depuis des décennies lés élites du pays. Les français sont caricaturés comme des râleurs jamais contents. Et bien c’est cette qualité qui nous sauvera.

            +0

          Alerter
          • C Balogh // 19.08.2014 à 15h17

            Bonjour Stéphane,
            Pour ma part, je ne parle presque plus à mes proches, ils me disent, “mais pourquoi tu te prend la tête?”
            L’un de mes fils me sortant que la Russie est arriérée comme nous au moyen-âge et qui véhicule le “à bas la Russie, pays totalitaire ‘ et qui refuse de venir sur les crises, un ami qui me tourne le dos quand j’essaie de lui parler de Dieudo et de son instrumentalisation…..
            Je mets sur fb tout ce qui est pulié ici, en six mois, trois “j’aime”????
            à un mariage, je tombe sur un atlantiste endurci qui essaie de me convaincre, je lui sors les chiffres, la misère aux usa, les conflits partout sur la planète il me répond:”mais ne penser qu’à soi est la chose la plus essentielle!”
            Et il enchaîne, “tu vois, ma fille, ben si il y avait un problème, ce serait moi avant elle….”
            Peut-être suis-je tombée sur le co****de service(ce gars bosse pour une boite ricaine)en tout cas tout dans son discours soutenanit le fait que “c’est moi d’abord, les autres, rien à f******tre!
            Choquant.

              +0

            Alerter
            • LutterPourLaPaix // 19.08.2014 à 19h33

              J’ai deux convictions simples mais très profondes à la lueur de l’histoire passée et qui me font tenir :
              1) la solidarité est incontournable dans une société car quand ça va mal pour les plus pauvres ça va de plus en plus mal pour la majorité des gens (sauf les 1% qui vivent du malheur des autres).
              2) Si l’on ne dit ou ne fait rien, si l’on ferme les yeux, tôt ou tard nous serons rattrapés par la peste brune qui est déjà là mais pas là où l’on croit…Et l’Europe sera à nouveau à feu et à sang. En 20 ans : la Yougoslavie, l’Irak, la Libye, la Syrie, aujourd’hui l’Ukraine (toujours plus haut et plus fort), et rebelote l’Irak…

              (Ils sont d’abord venus chercher les juifs, puis les communistes, puis …quand ils sont venus me chercher il n’y a avait plus personne pour me défendre)…
              L’individualisme forcené, ignare et qui broie nos sociétés ne survivra pas au malheur. Il ne m’inspire que du mépris. Il est juste le signal de la décadence et la preuve que les choses ne vont pas si bien…

                +0

              Alerter
        • Ray // 19.08.2014 à 19h15

          @LutterPourLaPaix
          Je suis dans le même cas que vous.
          Ce conflit m’a beaucoup ouvert les yeux. J’ai balayé pas mal de mes certitudes. Et ça fait mal, très mal.
          Je me sens, dans l’allégorie de la caverne de Platon, comme le personnage qui sort. J’essaye de réveiller autour de moi, mais c’est bien bien difficile.

            +0

          Alerter
          • LutterPourLaPaix // 19.08.2014 à 20h12

            Merci beaucoup pour ce joli parallèle avec l’allégorie de Platon.
            Dans le fond, c’est presque rassurant de savoir que le philosophe en savait déjà tant sur ses semblables et dès l’antiquité…Nous essayons en fait de lutter contre la nature humaine (que savent si bien utiliser les politiques et les journalistes).

            Beaucoup de gens sont conditionnés, d’autres sont bornés simplement… Il est vrai aussi que chercher la vérité est un véritable travail qui demande de la curiosité, et un certain sens moral.

              +0

            Alerter
          • C Balogh // 19.08.2014 à 20h49

            Pour ma part, je suis heureuse d’avoir trouvé un endroit, ici, où les personnes cherchent du sens à leur monde, des gens qui se sentent responsables aussi de leur destin.
            on m’a souvent-tout au long de ma vie de 50 ans- dit que je délirai quand
            j’essayais de montrer le piège du conditionnement(propagande), pub, affiches, tv, journaux, mes relations me disaient que j’exagérais et je crois qu’ils me pensaient un peu fofolle.

            La propagande, c’était le mot que mon père disait le plus!!!

            Et j’ai eu cette chance d’apprendre, jeune, que cette propagande, tous les puissants s’en servait.
            J’étais armée.

            ;O)

              +0

            Alerter
  • papy // 19.08.2014 à 06h40

    Evidemment que 23 blindés seuls sans appuis aérien …
    On commence à ne même plus faire attention à ce que dit Poro.
    Je ne résiste pas à poster le lien concernant ce cher garçon :
    https://wikileaks.org/plusd/cables/06KIEV1706_a.html#efmAZUAZ-

    Le plus inquiétant reste la multiplication de provocations voulant impliquer les russes.
    Ces derniers commencent à réagir.
    Hier ils ont demander une enquête à l’ONU sur le MH17.
    Nul doute qu’ils vont sortir leurs preuves au fur et à mesure !

      +0

    Alerter
  • Norton // 19.08.2014 à 08h34

    D’après ce site : http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/08/16/invasion-eclair-de-lukraine-aller-retour-a-reculons-et-destruction-eclair/ ,la photo de la colonne de blindés Russes à été prise en Arménie en 1992…!

      +0

    Alerter
    • Nerouiev // 19.08.2014 à 08h43

      Il y a sûrement de très belles photos à utiliser issues du championnat de biathlon des blindés.

        +0

      Alerter
  • Michel Roissy // 19.08.2014 à 08h39

    décidément, journalistes et politiciens sont bien de la même race, celle des pourris…

    cette photo ressemble fort à un “false flag”, quelques blindés ukrainiens (ils ont le même matos que les russes) affublés de drapeaux russes et le mauvais tour est joué.

    mais, effectivement, les russes s’ils entraient, entreraient en force avec couverture aérienne et la squelettique armée ukrainienne, qui peine déjà contre les rebelles, serait vaporisée en quelques heures et raccompagnée jusqu’à Lvov…

      +0

    Alerter
  • Daniel // 19.08.2014 à 08h57

    Voilà notre “Moi Président” national en pleine verve : au pouvoir ukrainien il dit qu’il faut cesser les hostilités dans l’est du pays ; à la Russie il dit qu’il faut respecter l’intégrité territoriale de l’Ukraine.” Même pas le Pape avec ses “Faites la paix, je vais prier pour vous” en ferait mieux !

      +0

    Alerter
  • Nerouiev // 19.08.2014 à 08h58

    C’est fou ce que cette crise ukrainienne m’a enseigné sur les relations internationales, la valeur de la communication journalistique et la corruption de nombreux dirigeants. Je suis peut-être pris pour un con par tout ce business mais via ce blog et tous ces commentaires tous plus riches les uns que les autres je suis un con éclairé et je fais tout pour en éclairer d’autres.
    La question fondamentale qui reste, est sous quelle tutelle sera l’Europe de Lisbonne à Vladivostok, Poutine ou Obama ? Vu le pantin qu’est Obama avec ses prédécesseurs et suivants de la même trempe, c’est de loin la Russie qui est la plus attirante et avec qui nous avons toujours eu des relations fortes et équitables.

      +0

    Alerter
    • pikpuss // 19.08.2014 à 09h27

      La Russie peut être attirante mais c’est un monde à part… Après 7 décennies d’endoctrinement anglo-saxon nous sommes devenus bien plus proches de l’Américain moyen que du Russe moyen. Le peuple russe a conservé sa spécificité tandis que les peuples européens ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, en voie de disparition à cause de l’invasion voulue et programmée par nos élites des ” envahisseurs ” venus d’Afrique. Et puis entre la Russie et la France, il y a…l’Allemagne qui possède bien plus d’atouts que la France pour être le co-leader de l’Europe. Il y a cependant un point positif : nous sommes bien plus proches les uns des autres, peuples Ouest-européens que nous l’étions il y a 50 ans… Je me suis rendu en Asie où j’ai rencontré des Russes très méfiants et fermés ( toujours entre eux, ne parlant pas l’Anglais du tout ) à l’opposé de tous les autres touristes européens et anglo-saxons qui s’entendaient très bien et communiquaient très bien. Il y a donc une grande barrière culturelle entre la Russie et ce que l’on appelle ” l’Occident “, une barrière qui rend l’incompréhension, la peur de ” l’autre ” possible, donc la guerre possible…

        +0

      Alerter
      • C Balogh // 19.08.2014 à 09h58

        Bonjour,
        Vous parlez de grandes barrières culturelles alors qu’il n’y a que la barrière(contournable) de la langue.(c’est ce dont vous parlez)
        La langue n’est pas la seule dimension culturelle d’un pays.
        Perso, je boycotte l’Angliche, ça ne m’a pas empêché de voyager….

          +0

        Alerter
        • C Balogh // 19.08.2014 à 09h59

          Je ne me sens pas du tout mais alors pas du tout proche des usa ou des anglais!!
          leur pudibonderie hypocrite n’appartient qu’à eux!
          ça c’est une vraie barrière culturelle!

            +0

          Alerter
          • pikpuss // 19.08.2014 à 10h06

            Faut arrêter…. la guerre de cent ans c’est bien fini… Et si nous avons eu pas mal d’ennuis dans notre histoire avec l’Angleterre c’est bien souvent parce que nous avions des incompétents voire des traitres comme chefs de la France… C’est bizarre, ça me rappelle quelque chose…. Le peuple américain est tout aussi victime que nous le sommes et que le sera le peuple russe si nos élites persistent dans leur folie.

              +0

            Alerter
        • pikpuss // 19.08.2014 à 10h02

          Justement les vraies frontières sont celles de langue avec toutes les structures mentales qu’elles possèdent. D’ailleurs à l’intérieur même de l’Ukraine n’y a-t-il pas cette frontière linguistique qui sépare l’Ukrainien du Russe ? C’est vrai que l’on peut se passer de l’Anglais dans pas mal d’endroits… mais cela reste une langue de communication bien pratique dans pas mal de situations.
          Tous les Anglo-saxons ne sont pas d’horribles barbares décérébrés… Avec l’Anglais on peut rencontrer des gens de grande valeur…

            +0

          Alerter
          • C Balogh // 19.08.2014 à 10h13

            tout comme avec d’autre langues.
            D’ailleurs vous me parlez de structure mentale, savez vous que les gens de l’Est possèdent plus d’octaves que nous dans leur langue?et que du coup, ils sont très très fort pour apprendre rapidement n’importe quelle autre langue.”
            “Ainsi, pour les adultes français, ce spectre sonore va de 1 000 à 2 000 hertz, alors que celui des Anglais s’étend de 2 000 à 12 000 hertz. Et pour les octaves (ensemble des notes contenues dans l’intervalle de huit degrés), la différence est la même : le français ne couvre qu’une octave, l’allemand en couvre cinq, tandis que les langues slaves couvrent la totalité des octaves perceptibles par l’oreille humaine (ce qui explique une relative facilité pour les Russes ou les Polonais à acquérir d’autres langues…).”

            http://www.ccas.fr/index2.php/articles/read/?are_ref=3896&ref=1

              +0

            Alerter
            • chios // 19.08.2014 à 13h25

              Je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire.

              Avez-vous joué d’un instrument de musique?
              Un piano a 7 octaves, une guitarre, un violon violoncelle 3 ou 4.
              Une voix humaine, certainement pas plus, probablement moins, à moins d’être un phénomène…

              Quand vous parlez, vous ne chantez pas, et, je ne suis pas spécialiste, vous ne dépassez pas, à mon avis 1 max 2 octave, avec vos “intonations” que ce soit en français, en russe , et même en chinois ou vietnamien, où les tons sont signifiants….

              De quoi parlez-vous exactement?

                +0

              Alerter
            • chios // 19.08.2014 à 14h38

              Peut-être s’agit-il de la richesse en harmoniques des sons de ces langues?

              C’est vrai, vos observations, que les français (certains, pas tous) ont du mal à apprendre d’autres langues, ce qui m’a toujours intrigué….

                +0

              Alerter
            • Citoyen // 19.08.2014 à 14h43

              En effet.
              Leur phonétique englobe celles des autres registres linguistiques.
              D’autres sont en fait victimes de leur s u r d i t é apprise. Qu’il faut d’abord déconstruire.

              Ils ne doivent donc pas faire le travail d’apprentissage préalable de l’ouverture d’oreille. Un avantage certain. En temps-énergie et ouverture d’esprit.
              Toute langue est une culture, c’est-à-dire une vision du monde.

              Des linguistes formés pour s’adresser aux francophones doivent d’abord apprendre à ceux-ci à “ouvrir leurs oreilles sourdes” afin de capter les nuances et octaves. Ensuite les entraîner à la phonation de ceux-ci.
              Défaire l’atrophie de certaines fonctions, en fait.

              Cependant, il existe de multiples méthodes pour ce faire (certaines copiées notamment sur celles utilisées en leur temps en URSS…pour apprentissage des langues par ressortissants interdits de voyage…).

              Ce travail préalable d’ouverture des oreilles s’apparente à l’apprentissage de la musique…de la mélodie…
              Une étape qui demande du TEMPS.

              C’est pourquoi les francophones (langue maternelle) qui n’auraient vécu que dans un environnement (société-famille-école, etc) francophone comme c’est le cas de la France (pas du Canada, Suisse ou Belgique, à environnement musical multiliingue) sont désavantagés en termes de temps-énergie dans l’apprentissage des langues.

              Mais rien d’insurmontable.

              Hongrois, slovènes, polonais… multilingues que je connais parlent un français ou anglais plus que parfait.

                +0

              Alerter
          • Michel Roissy // 19.08.2014 à 10h52

            un petit bémol, l’ukrainien est un “patois” russo-polonais, ce qu’on appelle une langue vernaculaire, qui appartient au groupe des langues slaves. Seules deux lettres de l’alphabet diffèrent, c’est dire…

            Un ukrainophone et un russophone se comprennent très bien même en parlant chacun sa langue.

              +0

            Alerter
            • chios // 19.08.2014 à 13h41

              Jacques Sapir a eu un post très intéressant , là dessus, il y a un certain temps déjà.

              En allant d’ouest en est , on parle des patois qui passent du “proche du polonais” au “proche du russe”. Ce phénomène existe dans beaucoup de pays.

              L’Ukrainien est devenu langue “officielle” à un certain moment.
              Etait-ce le dialecte des environs de Kiev, ou celui d’un poète qui “immortalisa “la langue?
              Rappelez-vous:
              “une langue, c’est un dialecte qui a une armée.”

              En Ukraine, l’imposition de l’Ukrainien comme langue nationale, est difficile à réussir…, et peu réussie, rappelez-vous les invectives de Timochenko contre les russes de l’Est et de Crimée, dans cette conversation interceptée, elle les faisait en russe!

              J’ai lu que les profs d’unif commencent leurs cours en ukrainien et puis continuent en russe, parce que le vocabulaire pour exprimer les concepts, scientifiques, ou autres, ne sont pas été définis…

                +0

              Alerter
            • Michel Roissy // 19.08.2014 à 14h24

              @chios

              excellente question… il n’y a pas une langue ukrainienne mais plusieurs et entre celle du poète que vous évoquez (sans doute Ivan Franko) et celle que les agités de Lvov veulent imposer il y a des tas de nuances car la Galicie a été tantôt austro-hongroise, tantôt polonaise et a intégré des tas de mots allemands entre temps (ainsi “attention” en ukrainien de Lvov – le “standard imposé” – et en polonais se dit “uwaga” alors que le terme purement slave est “vnimanié”…

              Un exemple amusant donné par Boulgakov dans son roman “La Garde Blanche”… un russe de Kiev – Kiev était une ville russe alors – demande à un “pétlirouriste” (les connards indépendantiste de 1917 qui suivaient un certain Petlioura) :

              comment dites vous “kot” (chat) en ukrainien ?
              Kit
              comment dites vous alors “kit” (baleine) en ukrainien ?
              Bah… aucune importance, on n’en a jamais vu en Ukraine

              C’est l’exacte différence entre une langue véhiculaire (le russe) et une langue vernaculaire (l’ukrainien) !

                +0

              Alerter
          • Thalie54 // 19.08.2014 à 11h08

            Bonjour,

            La barrière de la langue existe, certes. Elle n’est pourtant pas insurmontable. Pour preuve la Suisse qui vit en paix depuis plus de 700 ans alors que 4 langues nationales y sont présentes. Ce qui est important, ce sont les valeurs qui sont partagées et en cela, les Suisses sont imbattables d’unité.

              +0

            Alerter
            • pikpuss // 19.08.2014 à 12h44

              Le cas de la Suisse est très particulier ; tout d’abord il y a une communauté dominante en terme de langue : l’Allemande. Ensuite il n’y a pas de mélange des communautés ; chacun vit sa vie. Enfin, lors du vote sur l’Europe, les Suisses allemand ont dit ” nein ” et les Suisses français ont dit oui…
              Et puis, il y a une vraie démocratie participative tandis que le pays est plutôt sain dans ses valeurs.
              Maintenant, recevoir les fortunes de tous les ripoux de la planète…

                +0

              Alerter
            • tepavac // 19.08.2014 à 21h33

              bonsoir Thalie !
              la suisse vit en paix depuis 700 ans, simplement parce que les royautées Européènnes y ont établi leur coffre-fort.
              nul ne vient y planter ses ongs, c’est un consenssus informel entre grandes puissances et celui qui oserait le violer ne trouverait nul terre de repos.
              ” l’argent est le ressort de la guerre” Ciceron 106 av JC Rome.
              donc, comparer un pays protégé par tous aux autres, laissés à leur propre protection et aux attaques de tous, est un mauvais éxemple.
              C’est l’exeption qui confirme la règle

                +0

              Alerter
          • tagadatsointsoin // 19.09.2014 à 20h55

            100% d’accord avec vous (Picpus 10h06) mais quelques réserves sur votre vision de la séparation d’avec les Russes et les Zuniens.

            Si on se parle de bonne foi, même si c’est seulement par gestes et par regards, on peut échanger beaucoup de choses et se sentir en phase ou pas avec son interlocuteur … enfin, c’est ce dont j’ai fait l’expérience ; à l’inverse, il faut très longtemps avant de percevoir les abîmes mentaux entre nous et les anglosaxons même quand on parle leur langue. Tout le reste, notamment ce qui est “culturel”, peu visible au premier abord, nous différencie finalement beaucoup.

              +0

            Alerter
            • pikpuss // 19.09.2014 à 21h21

              C’est pour cela que l’Anglais est une langue de communication pour le commerce et les échanges brefs. J’ai remarqué que lorsqu’une personne apprenait le Français ou l’Allemand ou le Russe, cela impliquait de se plonger profondément dans la culture de la langue. Un étranger qui apprend l’une de ces langues, la parle bien mieux que la plupart des gens qui apprennent l’Anglais afin de se tirer d’affaire dans des situations d’échanges très sommaires. D’ailleurs apprendre l’Anglais et le parler correctement n’implique pas du tout que l’on va entrer dans le monde anglo-saxon. Aux USA, on entre bien plus facilement dans une famille de Latinos que dans une famille de WHASP…. Ils sont bien gentils de premier abord mais ils ne se mélangent jamais vraiment et veulent en plus nous imposer une vision du monde qui se limitent aux rues de Los Angeles et de New York, des mondes en fait bien peu attrayants par leur côté très superficiel.

                +0

              Alerter
  • YpLee // 19.08.2014 à 09h03

    Je crois que si la situations se dégradait au point que les Russes n’en aie plus rien à fiche de l’opinons internationale, ce n’est pas 23 blindés qu’ils enverraient.

    Ce serait d’abord une couverture aérienne de tout le territoire à l’Est par plusieurs centaines de chasseurs et helico et destructions dans l’heure de tout les points d’artillerie et anti-air.

    Par contre j’avais lu je ne sais plus où le récit d’un résistant lors de la prise d’un char ennemis et il disait qu’ils avaient mis dessus un drapeau russe pour fêter ça.

      +0

    Alerter
  • beserker // 19.08.2014 à 09h24

    Ben, et l’intégrité territoriale des Comores alors?

      +0

    Alerter
  • Lutfalla // 19.08.2014 à 09h29

    Cela fait bien trois mois que l’invasion de l’Ukraine est annoncée en direct, surtout par les dirigeants issus du pucht.

    Où en est-on sur l’ avion de la Malaisie?

      +0

    Alerter
    • pikpuss // 19.08.2014 à 09h32

      Les autorités malaises sont à présent convaincues que l’avion a été abattu par un tir de mitrailleuse venu d’un chasseur ukrainien. Les Allemands ont d’ailleurs diffusé un reportage dans ce sens.
      Evidemment nos ripoux des merdias français se taisent…

        +0

      Alerter
      • Papagateau // 19.08.2014 à 10h39

        Les anglais (boîtes noires) n’ont toujours rien publié pour l’Ukraine. Pourquoi ? Parce que leurs techniciens chargés de l’Ukraine son en vacance mais pas les autres (Mali etc…) ?

          +0

        Alerter
      • Thomas // 19.08.2014 à 18h06

        Serait-il possible d’avoir le lien du reportage allemand ? Et si un germanophone pouvait le sous-titrer comme pour celui de l’Ard et des tireurs de Kiev !

        D’avance merci !

          +0

        Alerter
  • NeverMore // 19.08.2014 à 09h33

    Dans la foulée, Kiev accuse les prorusses de l’attaque d’un convoi de réfugiés “brulés vifs”. On va bientôt arriver à un bobard par jour.

    Malgré l’intitulé du lien, c’est là (pour le moment) .
    http://tempsreel.nouvelobs.com/ukraine-la-revolte/20140818.OBS6535/ukraine-negociation-difficile-entre-kiev-et-moscou.html

    C’est sans doute inspiré par Poutine, comme Odessa, le MH17, le convoi de blindés fantômes, et j’en passe.

    En attendant, le convoi humanitaire (à moitié vide) est toujours bloqué
    http://www.lemonde.fr/europe/video/2014/08/15/le-convoi-humanitaire-russe-est-a-moitie-vide_4472254_3214.html

    IL serait temps que les forces de Kiev arrêtent d’utilser des balles en mousse, des avions en polystyrène et des bombes au Marshmallow.

    En attendant, le convoi humanitaire est toujours bloqué ; ce n’est pas grave, il est à moitié vide :
    http://www.lemonde.fr/europe/video/2014/08/15/le-convoi-humanitaire-russe-est-a-moitie-vide_4472254_3214.html

    Décidément, notre presse (presse purée) ne nous épargne rien.

      +0

    Alerter
  • yoananda // 19.08.2014 à 09h48

    Et si moi j’appelle le gouvernement français a respecter l’intégrité mentale des Français et à démissionner, ça marche ?

      +0

    Alerter
    • Kiwixar // 19.08.2014 à 11h45

      Faudra déjà expliquer à “H” ce que vous entendez poliment par “PDM”….. 🙂

        +0

      Alerter
  • Patrick Luder // 19.08.2014 à 09h50

    … juste une manoeuvre de plus visant à désinformer le public et le préparer à accepter une guerre (froide ou chaude ?) contre les vilains Russes … vilains Russes pleins de ressources et presque capables d’entraîner le monde à se dédollariser avec toutes ses conséquents désagréables pour “les marchés” …

      +0

    Alerter
  • Ivan // 19.08.2014 à 10h38

    Sur ce sujet, je vous renvoie au décryptage du rôle des journalistes britanniques qui a été fait par le site les moutons enragés :
    http://lesmoutonsenrages.fr/2014/08/17/kiev-a-t-il-monte-un-false-flag-concernant-la-soit-disant-colonne-armee-russe-detruite-dans-lest-du-pays/

      +0

    Alerter
  • Michel Roissy // 19.08.2014 à 11h09

    La Finlande et l’Allemagne ont refusé d’accorder une assistance militaire à l’Ukraine.
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_08_19/La-Finlande-et-lAllemagne-naideront-pas-lUkraine-sur-le-plan-militaire-4577/

    commenceraient ils à voir qu’ils se sont fourré dans un merdier pas possible, une assistance militaires qu’ils sont bien peu aptes à fournir de toute façon car en cas d’ingérence aussi flagrante, véritable “casus belli”, ces maigres forces ne pèseraient pas lourd face à l’armée rouge

      +0

    Alerter
    • pikpuss // 19.08.2014 à 12h41

      Serait-ce le début de la sagesse ?

        +0

      Alerter
      • Michel Roissy // 19.08.2014 à 13h39

        non, le début de la peur !

        ils sont allés trop vite, trop loin… et ils commencent à chercher où est la marche arrière sur cette putain de voiture américaine… alors que c’est forcément une boîte automatique…

          +0

        Alerter
        • pikpuss // 19.08.2014 à 13h50

          Heureusement que les automatiques ont une marche arrière…

            +0

          Alerter
          • Michel Roissy // 19.08.2014 à 15h14

            c’était une métaphore… car je doute que, même sur une automatique, ils trouvent assez rapidement où est la marche arrière… sont trop habitué à juste accélérer… comme Valls qui nous rackette avec ses radars mais fait foncer son chauffeur au delà du raisonnable… selon que vous serez puissants ou misérables…

              +0

            Alerter
        • chios // 19.08.2014 à 14h19

          greed and fear, les deux mamelles du “marché”.

          Serait-ce le débit de la sagesse?
          Non, le début de la peur

          On retombe sur nos pieds.
          Une des meilleure réparties de ce blog!

            +0

          Alerter
  • Arnaud Bresson // 19.08.2014 à 11h17

    J’ai lu quelque part dans un article “des dizaines de blindés russes”

    C’est vrai, 23 véhicules, techniquement, ce sont deux dizaines, ça fait plus que un.

    On a le droit d’écrire “des”.

    Ca me rappelle la rhétorique d’après manifestation, quand les leaders décrivent leurs pauvres 400 personnes défilant sous les banderoles comme “des centaines et des centaines de manifestants”

      +0

    Alerter
  • David D // 19.08.2014 à 11h23

    Il va de soi que cette histoire de blindés est un bobard, et parmi les preuves que c’est faux la placidité de réaction des américains et ukrainiens qui alors n’agiraient vraiment pas en conséquence.
    On peut tout juste concéder la possibilité d’une information vraie de départ, les ukrainiens auraient intercepté des armes, éventuellement un transfert de vieux chars soviétiques. Cela se transformerait pour les besoins de la propagande en incursion russe victorieusement abattue.
    Mais, pas la peine de donner à la propagande ukrainienne un système de repli ; mon bobard est trop gros, je pense à un bobard non vérifié deux.
    Ils peuvent aussi inventer sans filet.
    Les informations selon lesquelles Donetsk est à bout sont aussi automatiquement suspectes, elles ne sont données que par les américains et médias de l’Otan. Toute information est à prendre avec des pincettes.
    Il semble en tout cas que les américains et européens aboient moins. Les américains ont eu l’abjection de dire que l’armée ukrainienne attaquait avec retenue il y a quelques semaines, alors que l’armement employé contre les civils, les attaques contre les civils étaient déjà scandaleuses.
    Maintenant, ils en sont à inviter les ukrainiens à la retenue, sans doute parce qu’ils craignent d’être eux-mêmes bientôt discrédités.
    Pour l’avion, américains et européens n’en parlent plus du tout. Le gouvernement malaisien accuse Kiev, information passée quasi sous silence, y compris me semble-t-il dans l’opposition entre deux interprétations telle que présentée sur l’article Wikipédia.
    Il me semble qu’ils aboieraient tous les jours s’ils avaient confiance dans leur thèse. On n’en parle plus, ce n’est pas seulement parce que l’info n’est plus d’actualité.
    Mais, rien ne me réjouit, car l’opinion, certes c’est les vacances, est amorphe. En effet, après le scandale du mensonge des armes de destruction massive, l’opinion occidentale peut voir que l’affaire de l’avion n’est pas tranchée, puis maintenant elle peut voir que l’info sur une attaque de blindés russes n’est pas confirmée, reste un suspense dans les jours qui suivent, ce qui n’est en rien crédible.
    Le problème, c’est que les Etats n’ont rien à craindre de l’opinion, pas de compte à rendre non plus (regardez Nuland). Ils créent une émotion avec une info mensongère, trois jours après on passe à autre chose, revenir sur un mensonge, ce serait revenir sur de l’information n’intéressant plus personne.
    Les accusations des Etats-Unis et de l’Ukraine ont aussi un aspect horrible, inique, qu’il faut souligner. Il semble s’agir de l’un des dix accidents les plus meurtriers impliquant un avion civil. Même en mettant entre parenthèses les conclusions de l’enquête, en accusant d’emblée les séparatistes, Hollande, Obama et les autres ont fait fi de la justice que demandaient ces vies humaines, puisque vu le conflit on sait très bien qu’ils ne pourront jamais se dédire devant l’opinion publique et qu’ils vont désormais contribuer à contrôler l’enquête dans leur sens au détriment de la vérité, quitte à ne rien divulguer ou à ne dire les choses que longtemps après en douce, ce qui n’aide pas le travail de deuil des familles.
    Je trouve que le problème moral, il est énorme, mais je n’attends rien de rien, je suis habitué à tout maintenant, je ne les vois pas s’excuser… et je vois plutôt l’opinion satisfaite que ça se passe ainsi après tout.

      +0

    Alerter
  • Jacques // 19.08.2014 à 11h36

    Ce qui m’embête (entre autres) dans la plupart des propos sur ce sujet, c’est l’amalgame qui est fait entre :
    – un Ukrainien qui parle Russe, et qui ne veut pas que sa langue soit interdite dans son pays
    – un Russe qui a de la famille en Ukraine et qui est prêt à y aller pour l’aider (éventuellement avec des armes)
    – un soldat Russe qui obéit aux ordres donnés par son gouvernement

    Oui, il y a des Russes qui viennent en Ukraine pour aider leurs “frères”. Mais leurs actes ne sont pas dictés par le Kremlin, mais par leur cœur.

    Il est donc fort probable que des Russes soient en ce moment même en Ukraine, arme au poing, en train de défendre leurs idées. Mais en aucun cas ils n’y sont sur ordre de Poutine.

    Un pays doit-il être responsable des actes perpétrés par ses citoyens ?
    Je pense que non.

      +0

    Alerter
    • chios // 19.08.2014 à 15h08

      Je plussoie.

      Les russes qui sont présents en Ukraine en ce moment, ainsi que l’aide financière qui est fournie, le sont à l’initiative d’individus ou de fondations.

      Il y a aussi des “profiteurs de guerre”, maraude, vente d’armes etc.,qui en sont la cohorte inévitable.

      Aucun “côté” n’en sort indemne.

      Le résultat est catastrophique.
      Quel est l’avenir de ces deux provinces?
      Leur infrastructure est détruite,
      Les populations sont en fuite et massacrées.

      Les responsabilités, oui, tant que nous avons encore un sens du “sens” des choses….
      J’ai bien peur que tout ça a disparu, c’est à celui qui gagnera, sera “le plus fort” , c’est pas clair, on ne sait pas, et pour cette incertitude, des gens qui sans doute n’ont pas d’opinions bien arrêtées sur les enjeux, se font assassiner.

        +0

      Alerter
  • Barmassa // 19.08.2014 à 13h12

    Pourquoi Hollande ne demande-t-il pas à Israël de respecter l’intégrité territoriale de La Palestine ? et de se retirer des territoires occupés ? Pourquoi le France accepte que les dons fait àTsahal soit déductible des impôts (voir les commentaires sur cette page médiapart)
    http://blogs.mediapart.fr/blog/rabha-attaf/300714/gaza-plombe-les-relations-entre-les-usa-et-israel
    Les Français savent-ils qu’ils financent l’armée israelienne ?

      +0

    Alerter
    • Michel Roissy // 19.08.2014 à 13h52

      j’aimerais qu’il en soit ainsi pour les dons effectués à la République Autonome Autoproclamée de Donetz…

      mais bon, en France occupée, avec le gauleiter How Land, faut pas rêver…

      Lord How How (land) n’est qu’un des petits caniches (rassurez vous, y’a Sahr Ko en réserve pour une éventuelle alternance) aux ordres du méga lobby qui va bientôt se prendre les pieds dans le tapis.

      Ça va prendre des années, on ne créé pas une 2ème Banque Mondiale, on ne créé pas une alternative au US$, on ne décrète pas des règlements internationaux en rouble ou en reiminbi en quelques mois… mais quand la machine va être lancée, l’occident bien pensant va s’en prendre plein la tête…

      Ça m’ennuie parce que j’y vis et que je vais trinquer comme les autres (sans être responsable quoique… par passivité) mais ça ne sera que justice et nous paierons nos décennies d’avachissement succédant à nos siècles d’exploitation de ces gens.

        +0

      Alerter
      • erde // 19.08.2014 à 14h14

        “Ça va prendre des années, on ne créé pas une 2ème Banque Mondiale, on ne créé pas une alternative au US$, on ne décrète pas des règlements internationaux en rouble ou en reiminbi en quelques mois… mais quand la machine va être lancée, l’occident bien pensant va s’en prendre plein la tête…”

        L’espoir fait vivre, mais en attendant ces “chiens ” de la politique ( pardon pour la race canine que j’apprécie pourtant plus que nos politiques ) ne seront jamais jugés pour haute trahison et les 1% continuerons à festoyer alors que les 99% continuerons à se faire massacrer sous les bombes ou sous les balles des forces de maintien de l’ordre ( si inadéquatement nommées ) pour le reste du troupeau il crèvera de misère au point même de s’entretuer entre eux pour un quignon de pain.
        Bel avenir promis à notre jeunesse, déjà lobotomisée par twitter et face de bouc, sans compter mac do, coca cola , disneyland , et tutti quanti.
        Mauvais karma ?

          +0

        Alerter
        • chios // 19.08.2014 à 15h37

          Je vous suis.
          Rien ne laisse augurer, qu’en cas d’installation sans encombre d’une banque alternative BRIC, on entre dans une logique différente de celle existante.
          il se peut qu’on modifie les critères plus en faveur d’un capitalisme d’Etat au lieu d’un capitalisme privè tel qu’il existe au FMI et Banque Mondiale.

          Cela changera-t-il pour autant les mécanismes de concentration du capital?

          Et au profit de qui?

          Et pour quelle vision du monde?
          Je pense climat, agriculture démographie énergie

            +0

          Alerter
          • Michel Roissy // 19.08.2014 à 15h52

            je pense juste qu’à tout pouvoir, il faut un contre-pouvoir… sinon, c’est la dictature de la pensée unique (à laquelle nous assistons actuellement),

            Les “barbares” étaient un contre pouvoir à la domination romaine, l’URSS était un contre pouvoir au capitalisme, les BRICS et l’OCS peuvent être un contre pouvoir à l’impérialisme US…

            Sinon, comme disait cet imbécile de Fukuyama, c’est la fin de l’Histoire !

              +0

            Alerter
  • Olposoch // 19.08.2014 à 14h03

    Le journaliste du Guardian (le journal qui a déjà trahi Assange…), un des deux seuls témoins égarés par une nuit d’été et qui tentent de convaincre un monde crédule que la cauchemar a déjà commencé, s’est fait beaucoup plus discret su sa TL (@shaunwalker7) depuis 2/3 jours.

    Plus aucune allusion à cette histoire, pourtant germe d’une possible guerre mondiale, mais non, pas de suite, et comme il n’a pas eu la présence d’esprit de prendre des photos…

    A noter que je m’étais abonné à son compte, et ai laissé quelques commentaires en réponse destinés à pointer ses contradictions et autres biais manifestes, mais ce pourfendeur de la propagande russe m’a bloqué depuis cette histoire.
    Pas apprécié mes piques, mais garde pourtant sa trainée de trolls extrémistes qui l’insultent copieusement…

      +0

    Alerter
  • DUGUESGLIN // 19.08.2014 à 14h16

    Hors sujet mais utile.
    Sur le site russe “ODNOKLASSNIKI”, blog d’échange et de contact, une amie a reçu un courrier très amical et chaleureux d’une femme se présentant sous le nom d’un écrivain connu en Russie. Croyant d’abord à une ancienne relation d’enfance elle a découvert une campagne habile anti-Poutine. Il est important de le faire savoir et de riposter en manifestant le mépris qui convient contre ces méthodes.

      +0

    Alerter
  • Jacques // 19.08.2014 à 14h17

    Le nombre de conneries qui me passent sous les yeux

    En fait, aujourd’hui, j’ai comme un doute.
    C’est en lisant un article sur LeMonde que j’ai eu une “révélation”.
    Et si ce journal faisait exprès d’écrire des trucs tellement gros (dans les articles et les commentaires), que le lecteur se sent obligé d’y répondre ? Or pour écrire un commentaire sur le site, il faut payer.
    “Faire en sorte que les gens ont envie d’écrire un commentaire” –> vente de souscriptions.

    Balèze.

      +0

    Alerter
    • ViveLeMonde // 19.08.2014 à 14h20

      J’y ai pensé!

      Les articles sont parfois tellement aberrants que je suis à deux doigts de payer pour envoyer des scuds (ou des Buks…).

        +0

      Alerter
      • languedoc 30 // 19.08.2014 à 20h44

        Moi, j’en ai eu tellement marre que j’ai résilié mon abonnement à ce journal. Il est très pénible de lire tous les jours des articles mensongers, de mauvaise foi et malhonnêtes, comme ceux de Marie Mendras, Marie Jègo, Piotr Smolar et Cie. Quant aux commentaires, ils s’en foutent. Rien de ce qu’a pu leur reprocher les abonnés ne les a fait changer de ligne. Ils ont choisi leur camp et ils sont sûrs d’avoir fait le bon choix. Qu’ils aillent au diable.

          +0

        Alerter
  • Norton // 19.08.2014 à 14h38

    Communiqué de Bruxelles sur les rétorsions de Moscou face aux sanctions qui lui sont imposées:

    http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/08/18/communique-de-bruxelles-sur-les-retorsions-de-moscou-face-aux-sanctions-qui-lui-sont-imposees/

      +0

    Alerter
    • Scrib // 20.08.2014 à 10h25

      Et oui… absurde !
      Pour ne pas voir les prix dégringolés (loi de l’offre et la demande sur les marchés EU – pas de ventes en russie, donc + de produits à proposer en Europe donc – cher) – il demande à les retiré de la ventes (ou de ne pas récolter) … en tant que consommateur, j’y vois un moyen de me racketter… (terme un peu gros certes)

      Et quand je pense à ceux qui meurent de faim… ca me renvoi a 1 commentaire plus haut : “moi d’abord, les autres, OSEF – même ma fille”

      Et qui paye les 125M … les peuples de l’EU …

      Dans la même veine, Bruxelles à également demandés à d’autres pays (l’Egypte et d’autre je crois) de ne pas s’engouffrer dans la brèche et de ne pas investir les marchés laissés vacants…

      Ca aussi, ca me déroute… “je ne commerce plus avec la Russie, mais ne prends pas mon créneau… qui sait, j’y reviendrais peut-être…” – mais c’est demandé sous couvert de ne pas fournir aux Russes ce que l’UE ne veux plus fournir… manoeuvre habile au demeurant…

        +0

      Alerter
  • Jeanne L. // 19.08.2014 à 14h53

    Un article très intéressant sur le site “Russie politics” de Karine Bréchet Golovko, qui dégage bien la question de la lutte pour le pouvoir et la “vision du monde” qui s’est engagée en Russie même, sur le fond de la guerre civile en Ukraine.
    Elle en tire comme conséquence que “Le résultat de la guerre en Ukraine passe par celui des clans russes”, c’est très éclairant .
    http://russiepolitics.blogspot.fr/

      +0

    Alerter
    • DUGUESGLIN // 19.08.2014 à 16h26

      Article très intéressant de Karine Brechet Golovko.
      Toutefois je suis enclin à penser que la vision russe est plutôt celle d’un libéralisme “contrôlé”. Entre le capitalisme et le socialisme avec un enrichissement possible mais dans un encadrement, c’est à dire qui ne soit pas au détriment du peuple. Mais peut-être que ma vision n’est pas juste.
      Je crois que les racines orthodoxes peuvent jouer un grand rôle dans l’organisation de la société et sur le contrôle d’un excès de matérialisme, comme c’est le cas de l’oligarchie aux USA qui veut et tente de dominer le monde.
      Pour le moment je crois en la droiture de Poutine qui est la cause de sa popularité et je ne pense pas qu’il puisse entrer dans un jeu contraire à l’intérêt du peuple et de la Russie, tant sur le plan économique que culturel.
      Mais suivons l’évolution.

        +0

      Alerter
  • Bertrand // 19.08.2014 à 17h54

    Les articles de Philippe Grasset sont toujours un régal à lire, merci Olivier de leur donner un si large écho!
    En passant, un rapport sur les évènements des derniers jours dans le Sud-Est de l’Ukraine (Vidéos + cartes) http://gaideclin.blogspot.fr/2014/08/ukrainenovorossia-sitrep-du-19082014.html

      +0

    Alerter
  • madeleine // 19.08.2014 à 22h09

    il me semble que plus on approche de la verité plus fort est le déni
    Terrorisme d’état de la part de Kiev ?
    Mais non voyons puisque on nous dit que c’est les Russes !

      +0

    Alerter
  • FETO // 19.08.2014 à 22h31

    Un sondage dont je trouve les résultats très intéressantes: “Do you have a favorable or unfavorable view of Russia” (The Pew Research Center)

    Ukraine: Favorable 35%, No Answer 5%, Unfavorable 60%

    Je trouve que ça en dit beaucoup sur le conflit en Ukraine (et ne devrait pas étonné plus que ça les lecteurs de ce blog).

    Ensuite on a les suspects habituels:
    Unfavorable: France 73%, UK 63%, Italy 74%, Germany 79%, US 72% Poland 81% …

    et puis quelques surprises (et moi qui croyais la Russie complètement isolée par la communauté internationale, ça alors):
    Unfavorable: China 23%, Greece 35%, India 16% …

    Et le tout rapporte par … Radio Free Europe

    http://www.rferl.org/contentinfographics/infographics/25459393.html

      +0

    Alerter
  • Gavrik68 // 19.08.2014 à 23h38

    Quoi qu’il en soit , ON est en train de chercher un événement quel qu’il soit, en Ukraine, au Moyen- Orient ou en Amérique d Sud, peut être même dans l’espace ou la Méteo pourquoi pas (ON nous l’a déja fait) que l’ON pourra utiliser pour justifier la bonne crise économique et financière qui nous attend.
    C’EST TOUT !
    ВСО !
    ite missa est !!

      +0

    Alerter
  • Rmei // 19.08.2014 à 23h45

    http://www.lepoint.fr/economie/en-attendant-l-europe-19-08-2014-1854965_28.php

    ” François Hollande et Manuel Valls estiment avoir fait tout ce qu’ils devaient. Et en appellent à un changement de politique économique européenne. ”

    Ces Hommes politiques sont des impuissants. A quand la démission ?! A quand la démocratie ?!

      +0

    Alerter
  • Noam // 20.08.2014 à 17h00

    #освободите Андрея
    #freeAndrew

    La voix de la Russie publie que “la France est indignée par l'”assassinat ignoble” du journaliste américain James Foley par les djihadistes de l’Etat islamique (EI), a déclaré mercredi le chef de la diplomatie française Laurent Fabius.”

    Mais que dit la France à propos du photographe russe ?

      +0

    Alerter
  • Frenchman // 21.08.2014 à 17h05
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications