Les Crises Les Crises
14.août.201414.8.2014 // Les Crises

[Reprise] Quatre mois après Maïdan, les promesses non tenues de la révolution ukrainienne

Merci 0
J'envoie

Reprise d’un article du Monde

Selon son propre mot, Tetiana Tchornovol est une « star » de la révolution ukrainienne. De ses heures sombres, comme ce 25 décembre 2013 où cette journaliste spécialiste des affaires de corruption fut retrouvée dans un fossé, passée à tabac sur une route des environs de Kiev pour avoir publié, quelques heures plus tôt, des photos de la luxueuse résidence du ministre de l’intérieur d’alors. Star, elle le fut aussi après la fuite du président Viktor Ianoukovitch. Le 22 février, la foule de Maïdan acclamait le nom de la nouvelle responsable du « comité national de lutte contre la corruption ».

Aujourd’hui, Mme Tchornovol est une fonctionnaire perdue dans les rouages de l’administration, sans équipe, sans pouvoirs réels, démunie face au « dragon » de la corruption et critiquée par ses anciens camarades. Elle travaille sur la liquidation des avoirs du clan Ianoukovitch, notamment d’immenses stocks d’hydrocarbures. La jeune femme a lutté pied à pied avec ses interlocuteurs du ministère de la justice pour préparer un projet de loi chargeant l’Etat de liquider les stocks. Pour, finalement, découvrir que l’un des vice-ministres, déjà en poste sous la présidence précédente, avait modifié le texte et offert à des entreprises le soin de mener la transaction.

« VOLONTÉ POLITIQUE »

« Tout en haut de l’échelle, la volonté politique est là, mais beaucoup de fonctionnaires et de politiques sont restés en place, témoigne Mme Tchornovol. Les anciens schémas de corruption, surtout, perdurent, même si la voracité n’a plus rien à voir avec l’époque Ianoukovitch. Il faudrait remplacer les hommes, mais où trouver les personnes assez expérimentées pour leur succéder ? Quant à la corruption, elle profite à trop de monde, y compris au sein du nouveau pouvoir. »

Remplacer, c’est l’obsession d’un autre comité installé dans l’euphorie post-révolutionnaire : celui chargé de la « lustration ». Il s’agissait alors de se débarrasser de dizaines de milliers de responsables. Tout paraissait possible. Le premier ministre, Arseni Iatseniouk, ne venait-il pas d’annoncer qu’il voyagerait désormais en classe économique ?

Quatre mois plus tard, la plupart des projets de loi du « comité lustration » dorment au fond d’un tiroir. Sa victoire la plus retentissante s’est muée en déroute : mi-avril, après que 2 000 personnes recrutées parmi les irréductibles qui campent encore sur Maïdan se furent rassemblées devant le Parlement, tous les présidents de tribunaux ont été remerciés, et leur remplacement soumis à un vote des juges. Résultat : 80 % d’entre eux ont été réinstallés.

« A dire vrai, notre comité n’a même pas été officiellement formé, explique l’une des animatrices du groupe, Olga Galabala. L’annonce de sa création était seulement destinée à calmer Maïdan. Puis il y a eu la Crimée, la guerre dans l’Est… Mais nous savons que la révolution est un processus long. Il faut seulement que les citoyens ne baissent pas la garde, comme ils l’ont fait après la “révolution orange” de 2004. »

RÉSISTANCES

La principale solution évoquée par les militants pour donner corps aux revendications de Maïdan et accélérer le renouvellement des élites est celle d’élections législatives anticipées. Leur tenue était une promesse du candidat Petro Porochenko, élu à la présidence le 25 mai, et l’ensemble du personnel politique se dit en leur faveur. Mais, là encore, les résistances montrent la difficulté à se défaire des pratiques passées. Elles émanent des perdants potentiels d’un tel scrutin – Parti des régions de l’ex-président Ianoukovitch, Parti communiste, parti Batkivchtchina de Ioulia Timochenko –, mais surtout de ceux parmi les députés qui ont purement et simplement acheté leur siège lors du scrutin de 2012. Selon les données collectées par la sociologue Ioulia Shukan, un mandat à la Rada peut coûter jusqu’à plusieurs millions d’euros. Le retour sur investissement serait tout simplement menacé.

« Les visages ont déjà changé », a tranché M. Porochenko lors de son discours d’inauguration, le 7 juin. Entre les lignes, il fallait surtout comprendre qu’un changement radical du système, lui, attendrait. L’allocution concernait d’ailleurs moins d’éventuelles réformes que la sauvegarde de l’intégrité territoriale du pays, menacée par l’insurrection dans le Donbass. Le score du président – 54,7 % des voix au premier tour – montre que les priorités ont changé : malgré les promesses non tenues et le retour des oligarques honnis, il s’agissait de donner le mandat le plus fort possible, dans un contexte d’agression extérieure, au mieux placé des candidats issus de la révolution.

Sergueï Pachinski a été le chef de l’administration présidentielle du prédécesseur de M. Porochenko, Olexandre Tourtchinov, président intérimaire pendant trois mois. Il tient peu ou prou le même discours. « Quand nous sommes arrivés au pouvoir, notre objectif numéro un était la lutte contre la corruption. Une semaine plus tard, la question qui nous était posée était celle de la survie de l’Ukraine. Mais il ne faut pas penser que Maïdan n’a servi à rien. Une nation y est née, et elle s’est affirmée lors de l’élection présidentielle, quand les régions ont voté indifféremment pour Porochenko. Bâtir un Etat sur les ruines dont nous avons hérité, ce sera l’étape d’après. »

« ÉTAT DE GRÂCE »

Où en est la révolution, quatre mois après et à la veille de la signature, vendredi 27 juin, du volet économique de l’accord d’association entre l’Ukraine et l’Union européenne ? La réponse de Pavel Rizanenko, député du parti UDAR, n’est pas si éloignée de celle des militants de Maïdan. « Le pouvoir est encore en état de grâce. Mais dans six mois, il faudra des résultats tangibles, sinon il y aura un Maïdan d’octobre, comme il y a eu en Russie la révolution d’Octobre après celle de février. » Dans sa circonscription des environs de Kiev, les chefs de la police ont été remplacés. Mais les policiers de base, ceux qui complètent leur salaire de 200 euros en extorquant citoyens et entrepreneurs, sont restés.

M. Rizanenko a un plan simple pour gagner du temps et faire illusion : « échanger » ces hommes contre ceux d’une ville voisine, « au moins pour donner aux gens l’impression d’un changement ».

Benoît Vitkine (Kiev, envoyé spécial)
Journaliste au Monde

Source : Le Monde

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

79 réactions et commentaires

  • lon // 14.08.2014 à 08h30

    Si je comprends bien, les réformes nécessaires n’ont pu être faites à cause de la guerre à l’est, et Porochenko a été élu comme moindre mal ” dans un contexte d’agression extérieure ” …

      +0

    Alerter
    • lon // 14.08.2014 à 08h36

      Je suis allé consulter l’historique des articles de Vitkine sur le site du Monde . Voilà quelqu’un taillé pour y faire une grande carrière .

        +0

      Alerter
  • Patrick Luder // 14.08.2014 à 08h37

    Il faudra plusieurs générations pour changer les moeurs et les habitudes en place …

    Pour le moment la priorité serait d’amener les différents groupes à pouvoir discuter ensemble, exposer chacun leur points de vue et chercher une voie de COMPROMIS.

    L’Ukraine doit trouver seule sa voie … toute action extérieure soutenant une seule partie ne fait qu’envenimer la situation !

      +0

    Alerter
    • vanderperren // 14.08.2014 à 08h59

      Les USA, sur la voie du déclin, vont jouer la carte de l’affrontement permanent. Le temps n’est plus aux solutions de ‘faux sages’ mais à la préparation à l’affrontement.

        +0

      Alerter
    • Wilde Jagd // 14.08.2014 à 11h46

      @ Patrick Luder

      “L’Ukraine doit trouver seule sa voie … toute action extérieure soutenant une seule partie ne fait qu’envenimer la situation !”

      Votre réaction part d’un sentiment généreux, mais c’est une pure illusion intellectuelle de vouloir raisonner sur une Ukraine “en apesanteur”, c’est-à-dire sortie du contexte des tensions internationales. Car ces tensions étaient déjà fortement présentes avant même le début de la crise ukrainienne à l’automne 2013, et elles n’ont fait qu’augmenter depuis.

      Bref, on peut comparer votre attitude à celle d’un géophysicien essayant de fonder sa théorie sur l’hypothèse que la Terre est plate…

        +0

      Alerter
  • ANNA // 14.08.2014 à 08h39

    Une belle photo de Tatiana Tchornovol, avec un drapeau nazi de Pravii Sector en guise de foulard sur le cou :

    http://antifashist.com/cache/com_zoo/images/10600540_509870742479907_4088651034274687817_n_2d778411c3f2d9f3a1e2629d060bb854.jpg

    Mais cela ne dérange pas cette journalope Vitkine

      +0

    Alerter
  • jo // 14.08.2014 à 09h05

    “Reporters sans frontières dénonce fermement les restrictions à l’activité des médias prévues par un projet de loi, voté en première lecture par le parlement ukrainien le 12 août 2014. S’il est définitivement adopté, ce texte permettra au Conseil de sécurité nationale et de défense d’interdire, sans décision de justice, la diffusion de n’importe quel média.”
    http://openews.eu/le-parlement-ukrainien-adopte-en-premiere-lecture-un-projet-de-loi-tres-dangereux-censure/

      +0

    Alerter
  • MINORITY-REPORT // 14.08.2014 à 09h05

    Pour me répéter :
    l’Ukraine , c’était un beau pays….

    Corruption, toujours là, mais c’est plus les mêmes.
    Dictature, fascisme : très certainement.

    Mais on sous-estime gravement l’ampleur de la catastrophe économique.
    Cela ressemble étrangement à la crise de l’Allemagne à partir de 1930.
    Sauf que cette fois ci, cela a été généré volontairement..
    gravissime.
    J’espere que les coupables, auront les effets retours, comme un boomerang.
    La Russie sortira grandie, sur le plan économique, sur le plan international.
    Non, je n’ai pas dit agrandie, quoique …

      +0

    Alerter
  • Darrache // 14.08.2014 à 09h07

    Y a d’autres mecs que l’infame Smolar au Monde????
    Pourquoi ne les y lit ont pas?

      +0

    Alerter
  • jo // 14.08.2014 à 09h18

    http://www.paulcraigroberts.org/2014/08/13/washington-chokes-truth-lies-paul-craig-roberts/

    “…Par son inaction, le gouvernement russe donne aux états vassaux européens de Washington le temps de comprendre que Washington et non pas la Russie, est le problème et que Washington planifie pour que le coût de son conflit avec la Russie retombe sur les Européens.

    L’opposition de Washington, de ses états européens vassaux et de ses larbins de Kiev à l’entrée d’aide humanitaire est due à une tentative désespérée de l’occident d’empêcher le monde de savoir au sujet des destructions massives ayant lieu sur les populations civiles, les infrastructures civiles de ces anciens territoires russes, qui sont directement menacés par les extrémistes russophobes que Washington a installé au pouvoir à Kiev…”
    http://resistance71.wordpress.com/2014/08/14/media-et-propagande-le-pays-du-goulag-levant-ex-usa-dissemine-la-peur-factice-de-la-menace-russe-en-preparation-de-sa-population-a-la-guerre/

      +0

    Alerter
  • jo // 14.08.2014 à 09h20

    Trois articles référencés sont en attente de modération. Cela devient lassant. Sans parler des commentaires censurés sans raison ?????

      +0

    Alerter
    • barre-de-rire // 14.08.2014 à 12h50

      totalitarisme donc. c’est bien tu le reconnais, c’est déjà ca. TA PENSEE, TON DOMAINE, TES REGLES. TA CHARTE.

      je mets TA car tu dis LA pour dépersonnaliser mais on est chez toi, manipulation de langage 🙂

      t’auras mis le temps à le lâcher le morceau.

      ceci dit l’inutile du monde moderne on appelle ça de l’art,
      ça sert à rien sauf exprimer quelque chose, et encore… et tu te payes une infinité de vie avec.

      l’hors sujet est la frontière de la compréhension des rapprochements d’idées
      puisque tout est lié, par nature. c’est un jugement subjectif.

      c’est comme TF1, c’est pas intéressant, on en parle pas, et vous êtes les premiers à le chier dessus.

      vous critiquez tous le système mais vous en êtes rouages intersectes. c’est triste.
      le pire vous vous en rendez même pas compte, c’est A contre B. aussi binaire qu’une chèvre.

        +0

      Alerter
      • chios // 14.08.2014 à 13h31

        Olivier,
        Pourriez-vous “publier” les commentaires de “barre-de-rire”, on pourrait se faire une idée de l’objet du litige?

        Personnellement, j’accepte qu’on ne publie pas mes commentaires, et il ne me viendrait pas à l’idée de m’en offusquer.

          +0

        Alerter
        • chios // 14.08.2014 à 18h45

          Dommage.

          Je regrette que sur ce blog, on ne donne pas sa chance à des défenseurs de “la bascule vers l’Ouest” de l’Ukraine.

          Après tout, ne pourrions nous comprendre le principe d’une émancipation de la puissance dominante dans leur environnement, et leur désir de s’en défaire…

          Il se peut que ces commentaires parlent de tout autre chose.
          Et, comme il semble, mon intervention peu appropriée…
          Merci de m’avoir répondu.

            +0

          Alerter
      • C Balogh // 14.08.2014 à 14h55

        Bonjour, Barre-de-rire
        Et bien si vous en êtes à qualifier de totalitarisme une simple modération, c’est grave.
        Et on vous attendait au tournant, sachant bien qu’au final, c’est la seule réponse que la pensée unique sert à ceux qui la contrarient:si tu n’es pas avec nous, alors, tu es totalitaire, etc, etc, etc….
        Navrant;
        Si ce site vous déplaît, aller donc ailleurs, on ne vous retient pas.

          +0

        Alerter
        • Michel Roissy // 14.08.2014 à 16h10

          je suis aussi “modéré”, certains de mes posts passent à la trappe, je trouve ça parfois agaçant, parfois injuste, parfois partial… (souvent le tout ensemble 😉 )

          en même temps, ça s’appelle “démocratie”…

          allez, essayer de poster des avis contraires sur les sites de la plupart de nos merdias… alors là, aucune chance d’être publié… ça c’est une vraie censure !

          Alors, prenons en notre parti. Pour différentes raisons, tout ne peut être publié.
          Publions, ce qui pourra être retenu ne servira quand même qu’une cause, celle de la liberté

            +0

          Alerter
        • Orni Thorinque // 14.08.2014 à 18h11

          Ce site doit prendre de l’ampleur j’imagine.
          Le travail doit être plus compliqué .
          C’est bénévole .
          Laissons nos égos de côté .
          Si un commentaire ne passe pas ce n’est pas bien grave.
          soyons unis le plus possible, sans commencer à se pousser du col.
          Les enjeux en cours sont bien trop important.
          Déposons nos grains de sel et Olivier jugera .Nous sommes ses hôtes .

            +0

          Alerter
          • RGT // 15.08.2014 à 00h21

            Je ne vois pas ce qu’il y a de désobligeant au fait qu’un commentaire ne soit pas publié sur un blog.

            Il m’arrive souvent d’écrire des commentaire “à chaud” sur des blogs le permettant (parfois totalement nuls ou à côté de la plaque) et je ne suis pas du tout offensé s’ils ne sont pas publiés.
            Le niveau de mes commentaires est inversement proportionnel à mon niveau de fatigue intellectuelle. Et il m’arrive de publier en état de somnambulisme après une (très) longue journée de travail (plus je suis fatigue, plus il y a de fôtes).

            En plus du travail énorme de recherche et de collecte d’informations qu’Olivier Berruyer publie sur son blog, il nous permet de publier nos commentaires.

            Chapeau !!

            Vous rendez-vous compte que ça lui donne au moins 2 à 3 fois plus de travail !!!

            Car il doit valider tous les commentaires qui sont publiés sur ce blog sinon il peut être légalement poursuivi pour des propos dont il est responsable, même s’il n’en est pas l’auteur (c’est la loi).

            Il y a aussi la question de ne pas publier d’informations qui pourraient être blessantes ou insultantes, d’informations de propagande, de règlements de comptes, etc…

            D’autres blogs ont résolu ce problème : Pas de commentaires !!!
            Et la majorité des blogs le font. Le “visiteur” se contente d’être passif, et peut éventuellement envoyer un courrier électronique (je déteste les anglicismes) qui sera lu… ou passera directement à la corbeille.

            Je me demande comment il fait pour soutenir un tel rythme !!!

            Vous me répondrez que quand j’avais son âge j’en faisais autant (associations, etc…).
            C’est pour ça que j’ai partiellement raté mon rôle parental, et je le regrette énormément aujourd’hui. Mes enfants ne sont pas des “loubards”, loin de là, mais j’ai quand-même failli à mon devoir.

            J’espère sincèrement qu’il n’est pas père de famille, sinon son engagement (vital pour le “bien public” – pour nous tous) risque ensuite de lui peser fortement.

            Remercions-le pour ce privilège accordé qui nous permet de donner notre avis (souvent farfelu) publiquement. Ce privilège accordé lui coûte un temps précieux.

            Je commence à être fatigué et confus… J’arrête pour ce soir.

            Merci Olivier, de tout cœur !!!

              +0

            Alerter
        • Michel Ickx // 15.08.2014 à 00h39

          Attention: les comentaires qui recherchent une polémique pour engager les autres commentateurs dans une discussion mineure sont souvent des trolls. La situation est trop grave pour perdre son temps dans de petites querelles même si elles semblent parfois justifiées; Jusqu’à présent les interventions n’ont pas provoqués des discussions interminables comme c’est le cas sur d’autres sites victimes d”agents de désinformation.

          Si par contre certaines discutions relèvent de petits problèmes d’égos, alors souvenons nous du dicton chinois: “Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt”

            +0

          Alerter
      • Surya // 14.08.2014 à 16h10

        bravo; tu viens de découvrir le concept de propriété privée; puisque ce blog appartient à son auteur et il fait ce qu’il veut dessus.

          +0

        Alerter
        • Michel Roissy // 14.08.2014 à 16h36

          c’est une vision un peu réductrice…

          le propriétaire du site est aussi tenu (légalement) aux propos qui sont tenus dessus et peut être poursuivi (pénalement) pour certains types de déclarations des intervenants (xénophobie, appel à la violence, soutient à des organisations terroristes… plus des tas, moins explicites mais qui peuvent donner des armes à certaines juridictions…mais là, je m’égare, la justice est -en principe – indépendante du pouvoir politique) !

          On peut donc comprendre qu’OB n’ait pas non plus envie de saborder son site pour faire le lit de propos qui n’apportent rien en terme de débat ou d’information… même s’ils rejoignent nos opinions ou font plaisir à lire (ou à écrire… oui, parfois, ça soulage de notre inaction physique).

          Alors, demain 16h à St Michel, ça ne suffit plus d’écrire, faut aussi se montrer !

            +0

          Alerter
        • Michel Roissy // 14.08.2014 à 19h19

          OB, vous n’êtes absolument pas en cause…

          oui, la modération me gonfle parfois, mais il n’est pas de liberté sans limites, le croire n’est qu’illusion…

          ne seraient-ce que les limites légales -très étroites – qu’a mise en action notre “dictamocratie. bruxelliforme”.. (allez, tiens, on se fait un petit plaisir, la “novlang” d’Orwell revisitée !)

          postons, postons, qu’un sang impur…

            +0

          Alerter
      • Damien D // 14.08.2014 à 16h14

        C’est génial de lire ca! “Totalitarisme”, le mot n’est pas trop fort. “Olivier le tyran”, ca sonne bien!

        Si tu n’es pas content, barre-de-rire, barre-toi! (bon ok je sors)

          +0

        Alerter
      • languedoc 30 // 14.08.2014 à 17h25

        Dommage. Vous commencez à ne plus ressembler à votre pseudo.

          +0

        Alerter
  • spinoza // 14.08.2014 à 10h13

    Vitkine est un propagandiste “occidenté” bien connu, il ne depare pas dans l’im”Monde”, mais beaucoup sur “les crises.”sauf à titre documentaire comme ici.

      +0

    Alerter
  • Nicolas Jaisson // 14.08.2014 à 10h28

    A partir d’un certain niveau de corruption, il devient très difficile de corriger les dysfonctionnements d’un Etat, sauf à faire intervenir une puissance extérieure pour écarter les groupes de pression qui détiennent la réalité du pouvoir derrière le rideau démocratique. C’est ce qui est arrivé en Grèce, lorsque la Troïka a débarqué à Athènes pour mettre de l’ordre dans les finances grecques en empêchant les syndicats de bloquer les tentatives de réformer l’administration et ses chasse-gardées en matière de redistribution de la valeur imparfaitement collectée. Toutes choses égales par ailleurs, le système soviétique russe a subi le même choc venu de l’extérieur, lorsque les conseillers américains ont débarqué dans l’administration Etsine pour présider au démembrement des conglomérats d’Etat. On pourrait également citer la dénazification des rouages de l’Etat allemand en 1945 ou la remise sur pied du Gosplan et de l’administration soviétique par les conseillers américains détachés par le gouvernement de F.D. Roosevelt et les multinationales américaines telles GE, Ford ou GM. L’Ukraine ne peut donc pas sortir de l’ornière toute seule sans être tirée par le tracteur des grandes puissances réunies dans un plan concerté de remise sur pied de l’économie et de l’Etat ukrainiens. Un plan Marshall concerté entre la Russie et l’Europe s’impose par delà les différences d’approche structurelles qui sont réconciliables dans le partage des responsabilités entre les oligarques des deux bords, pourvu que ceux-ci soient disciplinés par des politiques volontaristes. Les oligarques peuvent transformés en capitaines d’industrie si l’Etat de droit reprend ses prérogatives au lieu d’être partagé entre les factions rivales se livrant à un pillage de la caisse tant que les alliés occidentaux continuent à alimenter les virements internationaux. Le Donbass ne demande qu’à revivre avec l’aide de la sidérurgie allemande, tout comme le complexe militaro-industriel russe serait ravi de reconstituer ses réseaux de fournisseurs en Ukraine, si l’Occident lui prête main forte pour lui fournir la technologie et les moyens financiers pour réparer des installations industrielles délabrées. Allons, camarades, un petit effort d’imagination, les plaines d’Ukraine sont grande ouvertes pour la création de parcs de nouvelles technologies consacrés à la robotique, cybernétique et autres nano technologies donnant naissance aux robots auto répliquants capables de conduire des engins agricoles et de moissonner tout seuls. Le temps est venu de se passer des humains incapables de s’entendre dans la durée, pour les remplacer par des programmes d’Intelligence Artificielle donnant naissance à un monde meilleur.

      +0

    Alerter
    • Michel Roissy // 14.08.2014 à 13h34

      je me demande si un “plan Marshall” pourrait lutter contre la corruption en Ukraine…

      certes, celle ci est endémique mais le “plan Marshall” n’a été qu’une première tentative de mettre la main sur l’Europe par les USA en inondant notamment les partis politiques européens de $ (prendre exemple de la DC italienne pour ne citer qu’elle).

      D’autant que, les corrupteurs US pourraient être, selon vous, ceux qui pourraient éradiquer la corruption (qu’ils ont en partie provoquée) en Ukraine ?

      Le médecin soignant la maladie qu’il a inoculée ? Nous sommes en pleine perversité…

      Ou alors j’ai mal compris vos propos…

        +0

      Alerter
      • Michel Roissy // 14.08.2014 à 14h09

        en fait, il faudrait même remonter aux “racines du mal”

        6 juin 44, les américains débarquent en France avec, dans leurs carton “l’AMGOT” (Allied Military Government of Occupied Territories), oui, vous lisez bien “territoires occupés”, comme l’Italie, le japon ou l’Allemagne, c’est à dire

        – ni plus ni moins qu’une administration (sous tutelle US et calquée sur le modèle US) devant se substituer à celle de Vichy

        – ni plus ni moins qu’une monnaie d’occupation (arrimée au US$).

        Heureusement, de Gaulle, clairvoyant car les connaissant bien (Roosevelt ayant essayé plusieurs fois de le “tuer” politiquement)

        – a nommé des préfets dans chaque région libérée et a rétabli la légalité républicaine,

        – a déclaré cette “monnaie” comme “fausse monnaie”…

        Alors, les plans “Marshall”, “Amgot” ou autres, hmmm, méfiance, je sont des “chevaux de Troie”

          +0

        Alerter
      • chios // 14.08.2014 à 14h23

        “Le temps est venu de se passer des humains incapables de s’entendre dans la durée, pour les remplacer par des programmes d’Intelligence Artificielle donnant naissance à un monde meilleur.”

        Le meilleur des mondes quoi….
        Mais c’est peut-être en route,qui sait, rappelez-vous la video de V Parlier(?), je ne la retrouve plus où un sociologue nous expliquait qu’il y avait dans ce Donbass des “ressources”, mais helas trop d’humains…

          +0

        Alerter
    • Van // 14.08.2014 à 15h46

      Mon pti Nicolas, si il ya une instabilité politique et économique en Ukraine c’est bien a cause de la prédation des puissances autour , si on voulait vraiment que l’Ukraine aille mieux il faut déjà ne pas corrompre leur dirigeants au niveau international et mettre des conditions a accepter l’argent des oligarques dans les banques suisse ou autre et accompagne les transformation politiques avec sérénité et sans violence ,et il ne faut surtout pas jouer au tuteur , et tout tes jolies projets économique pour l’Ukraine ta qu’a les faire en France tu fera d’autant plus d’heureux .

        +0

      Alerter
    • languedoc 30 // 14.08.2014 à 17h41

      Formidable, mais que du rêve, et du rêve à la réalité, que de chemin à parcourir. On ne pansera pas les plaies du Donbass aussi facilement, sauf si on le vide de sa population. Quant aux russes, ont-ils vraiment envie de continuer avec des gens qui ont montré et hurlé à quel point ils les haïssaient. Allez consulter le discours de Timochenko sur ce site, vous verrez que je n’exagère rien.

        +0

      Alerter
    • chios // 14.08.2014 à 19h31

      @Nicolas Jaisson.
      J’aimerais vous poser une question: pourquoi pensez-vous que la corruption est si destructrice?
      N’est-ce pas un “network” où des individus, soumis à un régime peu propice à leur épanouissement trouvent un moyen de le contourner à leur avantage et à ceux de leur famille et amis?.

      Pourquoi la corruption en Ukraine est-elle si mauvaise?

      Pourquoi la Chine, qui ne l’est pas moins, a-t-elle été une réussite économique spectaculaire?

      PS: A mon avis,le problème en Ukraine en ce moment n’est pas la corruption, c’est le fait que des individus, (fascistes ou banderistes) en sont venus à se haïr au point de vouloir se tuer.

      Vos posts sont cohérents et bien documentés.
      Neanmoins, il serait utile que vous éclaircissiez vos présupposés?
      On saurait à quoi s”en tenir.
      Au plaisir de vous lire.

        +0

      Alerter
      • KOMETA // 15.08.2014 à 00h37

        “Pourquoi la Chine, qui ne l’est pas moins, a-t-elle été une réussite économique spectaculaire?”

        Parce qu’on a en Occident laissé les entreprises multinationales déguerpir avec l’usurfruit du travail accompli sur deux siècles sans que personne ne lève le petit doigt.

        Si on leur envoyait la facture exacte, (comme les Grecs veulent le faire avec l’Allemagne) la Chine en crèverait probablement.

        Pas ici question de priver la Chine. Mais de procéder autrement que par déshabiller Paul pour habiller Jean.

        Le voilà ainsi décrit le miracle Chinois. Du vol. Point. Trop tard maintenant.

          +0

        Alerter
    • RGT // 14.08.2014 à 23h55

      Il semblerait que Poutine soit arrivé à transformer les oligarques en “simples riches” et qu’il ait fait une bonne partie du ménage en Russie.
      Ce n’est pas fini, mais c’est déjà pas mal compte-tenu de l’étendue du pays.

      Il pourrait donner ses conseils à Porochenko, mais je doute que ce dernier, oligarque lui-même ainsi que ses copains veuillent bien l’écouter.
      Ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied !!!

      Le seul moyen serait que, comme pour Eltsine, Porochenko et ses “potes” soient pris les doigts dans le pot de confiture et qu’ils soient forcés de désigner un “Poutine local” qui fera le ménage.

      A mon avis, nous aurions TOUS besoin d’un “Poutine local” dans les “pays démocratiques”.

      L’UE, les USA et consorts ne sont-ils pas de magnifiques oligarchies?

      Si vous en doutez, allez consulter un bon ophtalmologiste (malheureusement Bashar El Assad ne consulte plus, il est trop occupé).

        +0

      Alerter
  • Louve Bleue // 14.08.2014 à 11h54

    “état de grâce” ? Combien d’ukrainiens à l’est et à l’ouest seraient d’accord avec ce terme ? Je doute pus de deux ou trois, des menteurs professionnels, non ? LOL !

      +0

    Alerter
  • Ardéchoix // 14.08.2014 à 11h59

    @ Jub
    Septembre 2015 ? 🙂

      +0

    Alerter
  • raloul // 14.08.2014 à 12h08

    Bonjour!

    Vous faites dans l’apologie de la haine. Inutile de vous dire que cette attitude ne peut susciter que de la féroce réprobation. Allez prendre les armes avec vos confrères dans l’est de l’Ukraine, si la violence est pour vous une solution…

    Moi, j’en ai ai quelque chose à faire de l’humanité et de l’humanisme. Malgré tout ce que je déteste l’UE, les dirigeants occidentaux et le va-t-en-guerrisme, jamais je ne pourrais partager votre souhait de voir Poutine “nous détruire”. Un peu de retenue, s.v.p., vous vous rendez compte de ce que vous écrivez?
    Peut-être que vous êtes sous le coup de l’émotion car c’est vrai que cette sale guerre remue puissamment les tripes, mais vous serait-il possible de ne pas tomber dans le “soit vous êtes avec nous, soit vous êtes contre nous”, dont on a pu mesurer la stupidité profonde et les horribles conséquences durant cette dernière décénnie?

      +0

    Alerter
    • Michel Roissy // 14.08.2014 à 12h52

      c’est hélas souvent ce qui se passe dans les guerres civiles, on est violemment pour, violemment contre mais jamais tiède… c’est bien pour ça qu’on se massacre allègrement.

      je peux comprendre la réaction d’Anna, mon épouse étant… bon, je n’en dis pas plus, pas envie qu’il lui arrive des ennuis graves là bas où les nazis de Kiev sont tout sauf tièdes…

      bon, je ne sais si ce billet paraîtra car j’en ai déjà eu de censurés (étaient ils plus intéressants, moins intéressants, c’est la modération qui en juge, c’est très subjectif car les modos sont des humains et comme tout humain, ils ont leurs propres critères de jugement -dieu merci, ce ne sont pas des robots -)

      Ce site a au moins l’immense mérite d’exister et de pouvoir (encore) publier ce qu’il met en ligne alors, ne nous plaignons pas que la mariée est trop belle… pour le reste ce ne sont que des petits problèmes d’ego… (ben oui, j’en ai un aussi) qu’il faut savoir surmonter car il y a quand même BIEN PLUS GRAVE ACTUELLEMENT.

        +0

      Alerter
  • Sibtigr // 14.08.2014 à 13h12

    Bonjour,

    En vrac à tous.

    D’accord avec Spinoza. En effet, sur ce site d’investigation honnête, cet article aurait dû être accompagné d’un ou plusieurs encart démontant l’article.

    Jub, allez lire les autres articles de ce même site sur le crash du boing malaisien, qui démontre point par point que ce ne sont pas les insurgés, mais l’armée ukrainienne elle-même qui a fait le sale coup. De plus, lorsque les ukrainiens ont réalisé qu’ils avaient été “découverts” dans les réseaux sociaux et qu’ils ne pouvaient plus se cacher, ils ont alors sorti une autre thèse, à savoir qu’ils s’étaient trompé de cible, qu’ils avaient voulu viser un avion russe, pour provoquer les russes à riposter. De même, je vous renvoie à la lettre ouverte de 7 ou 9 vétérans de la CIA au gouvernement américain où ils les engueulent purement et simplement d’avoir si mal mené l’affaire du boing avec si peu de professionnalisme (“le métier se perd chez les jeunes”). Notez qu’ils critiquent la façon amateuriste dont l’opération a été menée, c’est donc qu’ils reconnaissent que c’est l’oeuvre des services secrets US.

    De façon générale, même si Maidan comporte à la base une révolte populaire légitime, toute l’affaire Ukrainienne est, tout comme la révolution orange, une oeuvre à 100%de la CIA et des américains. Je vous renvoie au livre publié chez Ellipes par le Centre Français de Recherche sur le Renseignement :”La face cachée des révolutions arabes” où les auteurs, proches de ce milieu ou chercheurs, le reconnaissent pour les révolutions géorgienne et ukrainienne, et exposent dès l’introduction les techniques éprouvées de la CIA, dont la guerre de l’information.

    La Russie a vu la manoeuvre et n’a pas répondu aux très nombreuses provocations, dont l’affaire du boing fut le summum.

    Nicolas, votre analyse sur l’état en pleine déliquescence est exact, malheureusement pour l’Ukraine. Mais je ne vous suis pas du tout pour la solution. On a vu ce qu’a donné le plan Marshall après 39-45 : l’américanisation de toute l’Europe qui a abouti par sa vassalisation totale, et l’émasculation pro-yankee des cerveaux.
    Votre solution justifie et approuve le génocide qui a cours actuellement des populations pro-russes du Sud Est de l’Ukraine.

    Vous faites sur ce site purement et simplement de la subversion pro-OTAN, et pro-USA

    Les étrangers ne peuvent pas comprendre la mentalité russe et ukrainienne, càd slave. Laissez les régler leurs problèmes entre eux, cela ne regarde qu’eux, et ils sont les mieux placés pour les régler. Et ils en sont capables avec l’aide de la Russie, qui a toujours aimé et protégé en son sein la culture ukrainienne. Alors que les occidentaux ne font que convoiter les richesses ukrainiennes et prolonger la main avide et destructrice des américains.

    Il s’agit d’une crise locale qui ne regarde personne d’autre que la Russie et l’Ukraine.

      +0

    Alerter
  • Sibtigr // 14.08.2014 à 13h19

    Pardon, je précise:
    Le § suivant :
    “Vous faites sur ce site purement et simplement de la subversion pro-OTAN et pro-USA”
    s’adresse à Nicolas, ainsi que la suite.

      +0

    Alerter
  • C Balogh // 14.08.2014 à 13h31

    http://www.mondialisation.ca/plongee-au-coeur-de-la-crise-politique-ukrainienne/5382474

    Plongée au cœur de la crise politique ukrainienne.

    “Ganna Goncharova est ukrainienne, socialiste, elle est née à Kramatorsk dans la région du Donbass en 1972 dans une famille de membres du parti communiste de l’Union Soviétique (PCUS). Son grand-père maternel et son père dirigeaient des organisations du parti dans les universités où ils étaient professeurs.”

      +0

    Alerter
  • Sibtigr // 14.08.2014 à 13h52

    A Jo :
    Vu sur Vesti nédéli de dimanche dernier, l’interview du chef du Parti Communiste russe actuel, dont j’ai oublié le nom, Ziouganov je crois, a pleinement approuvé Poutine pour sa décision de boycotter les produits agricoles européens, je me demande même s’il ne l’a pas félicité.

    Voici le lien sur Yotube, mais l’émission a été pas mal coupée.
    https://www.youtube.com/watch?v=MAGI5N1kzuo

    C’est à dire que même l’opposition de Poutine est d’accord avec lui et les mesures de boycott qu’il a prises.

    Anna – is toje soglasna s vami, no ne s iarostju

      +0

    Alerter
    • jo // 14.08.2014 à 14h48

      @Sibtigr, Peut-être connaissez-vous cette vidéo qui circule actuellement sur le web ?

      Ukraine – Est-ce la Russie qui veut la guerre ?
      https://www.youtube.com/watch?v=MYrEIePyDRA

      Je vais regarder votre vidéo, merci. Malheureusement je ne profiterai pas de tout puisque je ne comprendrai pas cette langue. Ce qui ne m’empêche pas de m’intéresser à cette actualité.

      Merci à monsieur Berruyer dont le site commence à être fort connu pour ses articles de grandes qualités.

        +0

      Alerter
  • Michel Roissy // 14.08.2014 à 14h29

    il y a quand même pas mal d’informations concordantes sur ce sujet et même les russes ont commencé à prendre cette menace au sérieux en créant un ” Conseil antifasciste (antimaïdan)” qui a commencé son travail début août.

    Je ne sais plus si j’ai lu ça ici ou ailleurs, mais une vingtaine de généraux “peu surs” ont déjà été remplacés…

    il y a des tas de façons de subvertir un système, le fric bien sur, les “pressions” (imaginez un “officiel” dont l’enfant qui fait ses études aux US ou en UE est arrêté, suspecté d’un crime qui vaut une lourde peine), les ONG – je ne fais que résumer ce qui a déjà été dit ici ou ailleurs –

    Alors, si en septembre – c’est bientôt – de telles choses se produisent en Russie, on pourra effectivement se poser des questions… qui sont déjà posées…

    Maintenant, comment réagira la Russie ? Fermeté ? Les occidentaux criailleront à la dictature.” Laisser faire” ? Les occidentaux s’engouffreront dans la brèche…

      +0

    Alerter
    • jo // 14.08.2014 à 14h53

      Il y a aussi l’attentat qui n’est pas à exclure également.

        +0

      Alerter
    • jacqueline // 14.08.2014 à 15h02

      Oui Evegeny Fedorov a bien analysé le problème, il a alerté.

      Les russes ont intégré ce risque dans leur sécurité militaire, et étudient les mesures concrètes à mettre en oeuvre.

      Ils comptent aussi sur le fait que l’exemple avorté de Kiev a refroidi une bonne partie des contestataires russes. ” Aller manifester pour avoir la gay pride ( un exemple ) et se retrouver en treillis enrôlé de force par un gouvernement facho, pour servir de chair à canon…

      La propagande anti russe a du les ressouder aussi et ils vont rejeter tout ce qui vient de l’occident. Les USA et l’ UE se sont montrés sur leur jour le plus minable, ils pourront toujours gueuler sur les droits de l’homme si Poutine fait le ménage chez lui..

        +0

      Alerter
      • Michel Roissy // 14.08.2014 à 17h34

        des tentatives “minables” ont déjà eu lieu…

        les prestations provocatrices des “Femen”, ces pauvres persécutées emprisonnées par un régime répressif… pensez donc, bruler une croix orthodoxe ou se mettre à poil dans une église… voilà qui sert la démocratie… et le respect de l’autre !

        L’affirmation les droits des homosexuels bafoués par cette horrible dictature russe alors qu’ils sont tellement bienvenus dans la grande démocratie saoudienne amie des Zétas Zunis…

        Il n’y a qu’à voir comme l’opposition au “mariage pour tous” mais surtout au droit à l’adoption pour les couples homos et à l’éducation des plus jeunes dans les écoles à “une autre sexualité” à été raillée dans la France des atlantistes au pouvoir…

        Attendons une prochaine loi au “droit à la zoophilie” (ben oui, humains et animaux ont droit à une sexualité épanouie), à la pédophilie (ben oui… les enfants… même rengaine et en plus ça arrangerait certains “ministres”)

        Je ne veux surtout pas passer pour un “vieux con rétrograde” mais il me semble que notre occident (décidément plus du tout chrétien -bien que je ne le sois pas moi même – mais pour autant héritier d’une culture judéo-chrétienne – ) soit en pleine panade idéologique (faut dire qu’avec des “penseurs” comme BHL…) et que la Russie reste juste… dans le bon sens

          +0

        Alerter
    • jo // 14.08.2014 à 15h18

      “Une parade navale de 20 navires militaires, 28 chefs d’Etat, des parachutages, des défilés de véhicules d’époque, la France va célébrer le 70ème anniversaire du débarquement de Provence le 14 et 15 août à Toulon et dans d’autres communes du Var. Voici le programme détaillé dans tout le département.”
      http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/2014/08/07/voici-le-programme-des-commemorations-du-debarquement-de-provence-528774.html

      Sur les 28 chefs d’Etat invités à peine une dizaine seront présents, les autres représentés. La Russie sera représentée par un chargé d’affaires : M Kadyshev.
      http://www.elysee.fr/assets/Uploads/DP-Dbarquement-en-Provence.pdf

        +0

      Alerter
      • Michel Roissy // 14.08.2014 à 16h03

        je ne comprends même pas qu’ils participent encore… même avec un sous-secrétaire d’état de 4ème zone (pardon pour M. Kadychev, il n’est pas directement visé)

        Sans l’opération “Bagration”, l’énorme offensive soviétique du printemps 1944, le débarquement allié n’avait que peu de chances de réussite…

        ensuite, on n’a pensé qu’à célébrer les américains “nos libérateurs” (qui n’ont débarqué en Normandie que par opportunité géographique, pas pour précisément libérer la France, si ça avait été plus opportun, ils auraient débarqué ailleurs) en oubliant que les russes (pardon, les horribles soviétiques avec le couteau entre les dents) avaient permis cela…

        mais, par un terrible malentendu, ce ne sont pas eux qui ont débarqué le 6 juin 44… c’est balot hein… simple question de géographie…

        comme les français sont oublieux (et mal renseignés)… VAE VICTIS, nos amis sont maintenant allemands

          +0

        Alerter
        • Ovuef2r // 14.08.2014 à 17h25

          Il faut reconnaître à F Hollande d’avoir déclaré qu’il n’oubliait pas le rôle joué par la Russie pendant la seconde guerre mondiale. Même si ça n’a pas été en première ligne du Monde ou de Libé..

            +0

          Alerter
          • Michel Roissy // 14.08.2014 à 17h40

            juste du bla bla bla de circonstance dont il ne pense pas un mot (il est coutumier du fait, c’est un “nommepolitic”).

            il aurait aussi bien pu reconnaître la participation du Zimbabwé si celui ci avait été présent…

            quant au Monde ou Libé… sont-ce encore des journaux ou juste des “organes de presse” ?

              +0

            Alerter
    • Negrello // 14.08.2014 à 15h50

      Je ne sais pas si quelqu’un en a déjà parlé, je viens de trouver cela.

      Comme sur la place de Maîdan, mais cette fois en Russie, histoire de déstabiliser Poutine chez lui à Saint Pétersbourg.

      “… Le 17 juillet 2014, Evgeny Fedorov, député au parlement russe (la Douma) expliquait à la chaîne de télévision poznavatelnoe.tv pourquoi et comment Saint-Pétersbourg est la cible d’une prochaine intervention américaine, sous forme de révolution orange, qui pourrait se concrétiser lors des élections de septembre 2014….”
      https://www.youtube.com/watch?v=WNAPbuwLMHg#t=69

      De plus l’Ukraine et l’OTAN ont des exercices militaires importants, en ce moment. Ils ont été adoptés par La Rada suprême en avril 2014..

      “… Les dirigeants de Kiev arrivés au pouvoir le 22 février ont commencé par augmenter de 3 à 8 le nombre des exercices Ukraine-OTAN sur le sol ukrainien et ont annulé les exercices conjoints avec la Russie et les pays membres de la CEI prévus pour 2014….. ”
      http://fr.ria.ru/infographie/20140723/201917095.html
      Un dérapage est si vite arrivé.

      Cela fait peur et ne laisse rien présager de bon.
      La rentrée de septembre va être houleuse en politique intérieure (PIB, Chômage, déséquilibre budgétaire, dette…….) mais surtout à cause de cette tension voulue par l’OTAN et les USA relayée par l’UE.

      On joue à se faire peur comme aux plus mauvaises heures de la guerre froide.
      Il faut vraiment espérer que quelqu’un mette fin à cette surenchère.
      N’espérons pas grand chose des ricains.

      Peut être que des blogs comme celui d’Olivier puissent faire prendre conscience à nos élites, via les services de renseignement, que le peuple ne les suit plus aveuglément, que nous ne partageons pas leur folie de pouvoir, leur inconscience à accepter que des gens soient tués pour le business, le fric et l’ego de certains.

      Souhaitons que Poutine puisse résister à cette provocation.

        +0

      Alerter
      • C-M Brg // 14.08.2014 à 19h08

        Vous croyez encore que les élites manœuvrent pour leur peuples….vous êtes heureux …

          +0

        Alerter
  • Michel Roissy // 14.08.2014 à 15h18

    j’espère juste que nous serons plus nombreux que l’autre fois place de la République

      +0

    Alerter
    • jo // 14.08.2014 à 15h21

      Ce sont les vacances. De plus c’est le jour de la commémoration du débarquement de Provence du 15 août 1944. Alors ???

        +0

      Alerter
    • C Balogh // 14.08.2014 à 15h22

      Bonjour,
      Savez-vous s’il y a d’autres manifs en France?
      Paris, Paris, la France n’est pas Paris.

        +0

      Alerter
        • anne jordan // 14.08.2014 à 16h46

          @ Jo , vous vous moquez ?
          on vous demande s’il ya d’autres rassemblements ” POUR LAPAIX EN UKRAINE DE L EST ” , ou ” EN SOUTIEN AU DONBASS” et pas ” pour la guerre contre Kiev ” , je précise et vous répondez par les COMMEMORATIONS du Débarquement !!!
          ce petit espoir d’aller manifester – et , très important – de rencontrer d’autres citoyens excédés par la russophobie * , s’est envolé après avoir cliqué sur votre lien . P

            +0

          Alerter
          • anne jordan // 14.08.2014 à 16h50

            ( suite du précédent )
            pas drôle , @ jo !
            *russophobie sera t il un mot commenté par la Fourest qui en interdira l’usage , comme elle le fit pour ” islamophobe ” ?

            J’aimerais que tous ceux qui se sont mobilisés pour Gaza ( avec raison ) rejoignent la manif du 15 en soutien au Donbass !

              +0

            Alerter
          • jo // 14.08.2014 à 16h57

            En effet, il me semblait m’être excusé pour cette mauvaise interprétation. J’étais aussi sur les commémorations de Provence, ma voisine m’ayant demandé le programme des cérémonies. Son mari avait participé à l’époque au débarquement.
            Bref.
            Il devrait y avoir une manifestation en septembre : “En Septembre, grande manifestation contre l’impérialisme!”
            C’est tout ce que je sais pour le moment.
            https://www.facebook.com/unite.continentale

            Pardon encore pour cette méprise.

              +0

            Alerter
  • Michel Roissy // 14.08.2014 à 17h02

    article intéressant sur “La Voix de la Russie” :

    http://french.ruvr.ru/2014_08_14/Ukraine-Occident-une-longue-gueule-de-bois-apres-le-mensonge-8800/

    y’aurait il des liens sur les différentes déclarations (Stephen Cohen et autres) pour juger de leur existence… et de leur pertinence ?

    j’ai trouvé des tas de sites concernant Stephen Cohen mais mon niveau d’anglais “scolaire avancé” ne me permet pas de déterminé s’ils sont d’accord ou sarcastiques à son égard…

      +0

    Alerter
  • languedoc 30 // 14.08.2014 à 17h08

    Quelle bande d’imbéciles d’avoir claironné ce qu’ils allaient faire. Vous croyez que les russes vont rester les bras ballants. Je suis persuadé qu’il ne se passera rien en Septembre en Russie.Ils sont les héritiers des soviétiques et l’on apprend pas à un vieux singe à faire des grimaces.Et surtout l’opposition est vraiment très marginale en ce moment en Russie. Pour moi, ce sont des foutaises.

      +0

    Alerter
  • C Balogh // 14.08.2014 à 17h26

    Tiens, j’ai trouvé ça.
    Apparemment, les britanniques ne sont pas trop partie prenante de la diabolisation de Mr Poutine.
    Publié le 21 Mai 2014:
    Nigel Farage, chef du parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP), est l’un des politiciens britanniques les plus marquants actuellement. Il a voulu expliquer au prince Charles la différence entre Poutine et Hitler. « Le prince a fait ce commentaire et je sais que certains pensent la même chose que lui. Mais il existe une différence entre Hitler, qui a été un expansionniste depuis le départ, et Poutine, dont le comportement n’indique rien de tel. Les événements en Ukraine se sont produits parce que le monde entier s’était attaqué à Poutine »,
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_05_21/Poutine-compare-a-Hitler-lelite-politique-britannique-surprise-5277/

      +0

    Alerter
    • jo // 14.08.2014 à 19h38

      Bien sûr, mais vous avez trouvé l’exception ! Celui qui fait sensation au parlement européen ! Il ne mâche pas ses mots sur les zélitres européennes et… ah… surprise… il a été l’objet d’un accident d’avion !!!! C’est à la mode.

        +0

      Alerter
  • jacqueline // 14.08.2014 à 18h44

    Je vous invite à lire une superbe lettre d’un russe aux allemands, sur un site ( orange et blanc , avec un oiseau ) dont le lien ne passe pas la censure.

    Les allemands sont habillés pour l’hiver.

      +0

    Alerter
    • chios // 14.08.2014 à 21h07

      Je l’ai lu.
      Et je suis de votre avis. le début de cette lettre surtout, comme elle est vraie et correspond à l’expérience de que l’Allemagne de l’Est a vécu.

      J’ai vu ce qu’était cette ex-DDR (en 1993,en vacances, pour connaître l’autre partie de l’Allemagne), toutes les usines fermées, (l’application de la “creative destruction” doctrine, où on vend pour une bouchée de pain ce qui existe, en l’estimant “non-compétitif” et on attend “l’investissement étranger” qui va renouveler tout ça et qui ne vient pas.)

      Un blog n’est pas le lieu où on raconte ses expériences personnelles, mais ces semaines ont été inoubliables.

      “It was an operation unprecedented in scope and brevity, when the entire Soviet army withdrew literally to open fields. Tens of thousands of Soviet officers, obeying the orders of the supreme command, went from their warm barracks to live in moldy tents set up in the middle of sodden snow-covered fields. In many instances along with their families.

      For what?

      For hope. Hope that the dark pages of history between our two countries were finally and forever past. Hope that we no longer have to keep armies of tanks in the center of Europe, and that Europe would respect and consider our interests. Hope that in a united Germany we would have a good friend and ally, with whom Russia would fulfill the dream of Charles de Gaulle of a united Europe stretching from Lisbon to Vladivostok.

      When our armies were leaving Germany, our soldiers were told that Germany had recognized and redeemed its mistakes of the past, there were no undecided issues with Germany, and that we would no longer hear German voices calling for retribution against Russia, therefore we did not need our Army of tanks positioned in the middle of Europe.

      From that moment, Russians and Germans were friends, and friends have no need for vast armadas of armor and tanks. Russians should cease being afraid of a united Germany and disarm.

      And we disarmed. And for 20 years we felt that we did the right thing, that the past is forgotten forever, and that the Germans appreciated how readily we closed all the bases and brought all the troops home (although there are American bases in Germany to date). In good times our friends know us; in troubled times we come to know our friends; and troubled times did come via the Ukrainian crisis. It became clear that the Germans do not remember the good. It turned out that the Germans did not learn the lessons of history, it seems that the Germans viewed the voluntary dismantling and withdrawal of our war machine not as humanism and goodwill, but weakness. ”

      Le Donbass n’est pas la DDR, des oligarques possèdent les entreprises, et ils ont des droits, néanmoins, le projet semble être de même nature, “creative destruction”

      Est-ce bon ou mauvais?
      Je n’en sais rien.
      Ce que je sais, c’est que c’est infiniment triste…pour les gens qui y habitent.

        +0

      Alerter
  • Michel Roissy // 14.08.2014 à 19h22

    ben… moi j’irai, juste pour la Novorossia et pour mon épouse… les deux le valent bien.

    Point fibnal

      +0

    Alerter
  • Michel Roissy // 14.08.2014 à 20h22

    oh oh… que vois-je ? Barbaque O’mama aux prises avec un crime raciste de la police sur un jeune noir ?

    Tout ne serait-il pas… “green”… dans la plus belle démocratie du monde ? Enfin, je veux dire, celle qui donne des leçons aux autres ?

      +0

    Alerter
  • anne jordan // 14.08.2014 à 20h54

    pour Limonov , amusez vous à lire sa bio – sous forme de roman – par Emmanuel Carrère ; c’est une façon de rencontrer la Russie avec ses excès et sa vitalité !

      +0

    Alerter
  • Jacques // 14.08.2014 à 21h07

    Quelle désinformation! Assener une contre-vérité comme une citation: “il ne faut pas penser que Maïdan n’a servi à rien. Une nation y est née, et elle s’est affirmée lors de l’élection présidentielle, quand les régions ont voté indifféremment pour Porochenko.” C’est bien dans la manière habituelle de ce journal, mais on n’arrive pas à s’y faire.
    La corruption n’est que la conséquence de la faiblesse de l’état, qui elle-même résulte de l’absence de conscience nationale dans cette construction artificielle qu’est l’Ukraine dans ses frontières de 1992. Ce qui fonde une nation, ce sont des combats menés en commun. L’évènement fondateur, pour toute l’Europe actuelle, c’est la 2ème guerre mondiale, qui a été vécue complètement à l’opposé par l’Est et l’Ouest de l’Ukraine: soviétiques contre nazis. La lutte contre la corruption, c’est-à-dire pour un état impartial, aurait pu, avec les manifs de Maïdan, créer un sentiment d’appartenance commun, mais ce mouvement a été détourné par l’extrême droite manipulée par l’Occident et on est retombé sur le clivage est/ouest – nazis contre non pas soviétiques, mais russes. Profonde régression dans les affrontements ethniques.

      +0

    Alerter
  • jacqueline // 14.08.2014 à 21h10

    Je trouve qu’il fait plutôt une bonne analyse de la situation.

      +0

    Alerter
  • Bertrand // 14.08.2014 à 21h47

    Le point sur la situation à Donetsk aujourd’hui + vidéos http://gaideclin.blogspot.fr/2014/08/ukrainenovorossia-la-situation-donetsk.html

      +0

    Alerter
  • jo // 14.08.2014 à 21h57

    ” Le Conseil national d’Ukraine s’est adressé par le biais de la télévision et la radio au ministère de l’Intérieur et au ministère de la Justice avec une proposition visant à interdire l’entrée en Ukraine à 38 représentants des médias russes.”
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_08_14/L-Ukraine-veut-interdire-l-entree-a-40-journalistes-russes-2983/

    “Les observateurs de l’OSCE dans la région de Rostov (sud de la Russie) entendent contrôler le franchissement de la frontière russo-ukrainienne par le convoi d’aide humanitaire pour le sud-est de l’Ukraine, a annoncé jeudi à RIA Novosti Alexandre Titov, porte-parole du gouvernement régional.”
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_08_14/Ukraine-convoi-russe-lOSCE-assistera-au-franchissement-de-la-frontiere-5191/

      +0

    Alerter
  • Roses de Left // 14.08.2014 à 21h59

    Encore de l’extreme droite : c’est bourre d’extreme droite ici! l’europe carolingienne aujourd’hui:
    l’autre jour c’etait l’europe des capetiens avec Hillard. OB devrait nous faire l’histoire de toutes les
    ideologies d’extrme droite et gauche qui veulent se debarrasser de la souverainte du temporel
    sur le spirituel avec l’etat-nation (quand on evacue le politique , reste l’economique ou
    plutot les transnationnales et on comble le reste avec le religieux!)

      +0

    Alerter
  • jacqueline // 15.08.2014 à 02h20

    C’est pas vraiment une confusion.

    1 Récement on a découvert que les cartes bleues de passagers du Boeing perdu avaient été utilisées.

    2 Mais pour l’avion abattu en Ukraine, à cause de rumeurs répandues par les fachos de Kiev, la question de vols de cartes bleues a bien été posée aussi à Borodaï lors de la remise des boites noires aux malaysiens.

      +0

    Alerter
  • jacqueline // 15.08.2014 à 22h22

    Ils sèment la mort , elle les a rattrapés.

    https://www.youtube.com/watch?v=oidlySgqW1A#t=335

      +0

    Alerter
    • jacqueline // 15.08.2014 à 22h30

      Et Olivier Ravanello à l’attaque : les russes sont entrés en Ukraine ! et patati et patata .

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications