Les Crises Les Crises
11.avril.202011.4.2020 // Les Crises

L’anti-grippal japonais Avigan semble efficace contre le covid-19

Merci 129
J'envoie
De premières études montrent que le traitement antigrippal réduit significativement les maladies à coronavirus et améliore la fonction pulmonaire des patients.
Dans le monde, il y a maintenant plus de 222 000 cas confirmés de COVID-19, et le nouveau coronavirus a causé plus de 9 000 décès, selon le Centre de ressources sur le coronavirus de l’Université Johns Hopkins. Mais il y a de bonnes nouvelles en provenance de Chine. Des chercheurs ont découvert que l’Avigan, un médicament antigrippal développé au Japon, semble accélérer de manière significative la guérison du COVID-19.
Selon un chercheur chinois, le médicament a été utilisé lors d’essais cliniques dans les régions de Wuhan et de Shenzhen. Les patients qui ont pris le médicament sont devenus négatifs au virus SARS-CoV-2 qui cause la maladie au bout d’une période médiane de quatre jours après qu’ils soient devenus positifs – beaucoup plus rapidement que les patients ne prenant pas le médicament, qui sont devenus négatifs au virus au bout d’une période médiane de 11 jours. De plus, 91% des patients qui ont reçu le médicament ont vu leurs fonctions pulmonaires s’améliorer, contre seulement 62% de ceux qui n’ont pas pris le médicament.

CREDIT PHOTO : GETTY IMAGES.

Davantage de recherches doivent être menées
Il est trop tôt pour déclarer que l’Avigan est un traitement efficace contre le COVID-19 — d’autres essais cliniques devront être effectués. De plus, ce médicament, qui appartient à Fujifilm Holdings (OTC:FUJIY), peut causer de graves malformations congénitales s’il est pris par des femmes enceintes, il doit donc être utilisé uniquement sous surveillance médicale appropriée.
De nombreuses autres entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques cherchent à développer des traitements pour cette maladie potentiellement mortelle, ou à les trouver dans leurs catalogues existants. Gilead Sciences (NASDAQ:GILD) a réalisé ce qui semble être un des premiers pas dans cette quête. Le 26 février, la société de biotechnologie a lancé deux essais cliniques de phase 3 [essai comparatif d’efficacité avant commercialisation, NdT] dans plusieurs pays asiatiques pour étudier l’efficacité de son médicament antiviral, le remdesivir, comme traitement du COVID-19. Ces essais porteront sur un total de 1 000 patients atteints de COVID-19, dont 600 présentent des manifestations modérées de la maladie et 400 des symptômes plus graves. Les patients participant à ces études recevront des doses orales de remdesivir pendant cinq ou dix jours.
Prosper Junior Bakiny n’a aucune participation dans les sociétés mentionnées. Le Motley Fool possède des actions de Gilead Sciences et la recommande. Le Motley Fool a une charte de transparence.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

galaxiel // 11.04.2020 à 16h26

Tant que c’est pas la chloroquine, on balance 🙂

« Cependant, lorsque le SARS-CoV-2 est déjà bien installé chez le patient ce traitement ne semble pas très efficace de l’aveu même des médecins japonais. L’efficacité de l’Avigan japonais ne serait optimisable qu’à la condition de le coupler avec un dépistage rapide des personnes infectées.  »

« Effets secondaires

La Corée du Sud, elle, n’a pas attendu pour prendre sa décision. Les effets secondaires potentiellement négatifs, notamment des déformations du foetus chez les femmes enceintes, ont convaincu les autorités de se passer du médicament japonais, estimant que les preuves de son efficacité étaient insuffisantes au vu des risques encourus. »
https://www.rtbf.be/info/societe/detail_cure-anti-coronavirus-apres-la-chloroquine-le-favipiravir-japonais-ou-avigan?id=10467882

https://www.youtube.com/watch?v=AvHo4zMzxxg

10 réactions et commentaires

  • galaxiel // 11.04.2020 à 16h26

    Tant que c’est pas la chloroquine, on balance 🙂

    « Cependant, lorsque le SARS-CoV-2 est déjà bien installé chez le patient ce traitement ne semble pas très efficace de l’aveu même des médecins japonais. L’efficacité de l’Avigan japonais ne serait optimisable qu’à la condition de le coupler avec un dépistage rapide des personnes infectées.  »

    « Effets secondaires

    La Corée du Sud, elle, n’a pas attendu pour prendre sa décision. Les effets secondaires potentiellement négatifs, notamment des déformations du foetus chez les femmes enceintes, ont convaincu les autorités de se passer du médicament japonais, estimant que les preuves de son efficacité étaient insuffisantes au vu des risques encourus. »
    https://www.rtbf.be/info/societe/detail_cure-anti-coronavirus-apres-la-chloroquine-le-favipiravir-japonais-ou-avigan?id=10467882

    https://www.youtube.com/watch?v=AvHo4zMzxxg

      +15

    Alerter
    • JCH // 12.04.2020 à 11h37

      Article issu d’un site de recommandations d’investissement, qui recommande (à la fin) l’action Gilead.
      Doit-on prendre ça comme un éclairage supplémentaire de la ligne éditoriale de ce blog?

        +2

      Alerter
    • BayBee // 12.04.2020 à 16h58

      En gros, on est dans le même cas que celui du professeur Raoult ; si pas de test en double aveugle, on peut dire tout et n’importe quoi quant aux résultats …

        +2

      Alerter
  • PLV // 11.04.2020 à 17h31

    Évidemment qu’un médicament contre la grippe fonctionne puisque les symptômes sont très proches de ceux de la grippe.
    Mais pourquoi aller chercher un médicament breveté alors que la vitamine C en intraveineuse marche à 100%, comme l’a montré le professeur MAO. Elle, n’est pas brevetable.

      +0

    Alerter
    • Someone // 11.04.2020 à 18h41

      « la vitamine C en intraveineuse marche à 100% »
      Je ne sais pas d’où vous tenez ce chiffre, par contre :
      « Ce traitement ne doit pas être utilisé chez les patients présentant les conditions cliniques suivantes: 1. Allergie à la vitamine C; 2. Espérance de vie inférieure à 24h; femmes enceintes et / ou allaitantes; trachéotomie Avoir ou avoir des antécédents familiaux d’oxygénothérapie 6. Maladie pulmonaire interstitielle, tumeurs malignes, hémorragie alvéolaire diffuse, acidocétose diabétique ou antécédents de calculs rénaux actifs. »
      Source : https://translate.google.es/translate?hl=fr&tab=rT&authuser=0&sl=zh-CN&tl=fr&u=http%3A%2F%2F2yuan.xjtu.edu.cn%2FHtml%2FNews%2FArticles%2F21774.html

        +3

      Alerter
  • JC // 12.04.2020 à 00h28

    Je relaie aussi cette synthèse sur l’espoir d’autres traitements : https://www.youtube.com/watch?v=giyZvits7DU
    Je résume de mémoire pour donner envie :
    1) On s’est trompé de paradigme, ce n’est pas un SARS, pas une pneumonie, les problèmes respiratoires ne viennent pas des poumons mais du sang qui ne récupère plus l’oxygène, de l’inflammation => les anti-inflammatoires, contrairement à ce qu’on a dit, seraient donc indispensables, et du coup, ce n’est plus le cas des respirateurs (qui aggravent peut-être même la situation) !
    2) Les médecins qui ne peuvent pas prescrire la chloroquine ne restent pas sans rien faire, et un docteur a obtenu d’excellents résultats avec le macrolide seul (Azithromycine ou autre), parfois avec un autre truc (j’y connais rien en médocs), et ce sur des patients parfois très âgés, la plupart ont évité l’hospitalisation ! Elle a écrit un document détaillant ses observations, en description de la vidéo comme le reste.

    Que des bonnes nouvelles donc, sans parler du fait que l’OMS devrait, espérons, nous expliquer qu’on a un peu craqué sur les scores et la façon de compter les morts liés au Covid-19 en allant chercher les victimes de cancers, grippes, pneumonies, vieillesse, …

      +0

    Alerter
    • Someone // 12.04.2020 à 04h35

      C’est bien d’être optimiste, mais il faut aussi être réaliste.
      Les dépistages Post Mortem sont loin d’être systématiques, les décès à domicile ou dans les EHPAD ne sont pas tous comptabilisés… …les chiffres ne sont donc pas surévalués au contraire.

        +2

      Alerter
      • JC // 12.04.2020 à 09h47

        En Italie on sait qu’on peut les diviser par 10 minimum (tu as suivi cette histoire de 99% de comorbidité et de chiffres à réajuster ?), donc même à supposer qu’il faille d’abord les multiplier par 1,5 ou 2… On a toutes ces rumeurs sur la façon dont on inscrit la cause du décès sans vraiment vérifier, au doigt mouillé (ce n’est pas nouveau, c’est juste que d’habitude on ne tient pas un compteur à médiatiser au niveau mondial comme ça).

        Si je comprends bien, pour vraiment soupçonner une mort due au Covid-19, il ne faudrait pas chercher seulement le virus, mais aussi regarder si la personne est bien décédée à cause d’une inflammation des poumons avec lésions etc., parce que si elle était dans un état ou n’importe quel rhume l’aurait emportée… ça ne veut plus dire grand chose en terme de dangerosité tu comprends.

          +1

        Alerter
        • Azuki // 12.04.2020 à 11h31

          Le vrai chiffre et pour moi le le seul, c’est quand on connaitra la mobidité de cette année par rapport a la mobidité moyenne, c’est a dire le cumul des morts directs du covid-19 auquel s’ajoutent les conséquences du déréglement du système de santé et le bilan sanitaire d’une modifications profonde du mode de vie des gens et du fonctionnement de la société (pollution, stress, violence domestique… le travail n’est pas toujours bon pour la santé non plus, il y a forcément des points positifs et négatifs).

            +5

          Alerter
          • Emile // 12.04.2020 à 12h08

            Bien vu , vous posez indirectement la pertinence de l administration civile Insee Ined etc tous ces Hauts administratifs salariés non reactifs ,En manque de chiffres qu ils demandent quotidiennement a d autres , comme nous en manque de TestS ImmédiatS ! Qu en font ils ? Les chiffres ethniques sont interdits mais on a CLUSTERISÉ depuis 50 ans leurs individus et on ne veut pas
            Assumer !il suffit de Nommer ces cluster pour savoir de qui on parle : recemment les Commoriens des quartiers nords rappelés a la raison par un medecin d origine autre , Et rappel apprecié par un ambassadeur de ces iles qui sermonent les
            Siens ! mais chut , on les
            Laisse a leur habitude communautaire !
            Quand a l Avigan il y a des résultats prouvés par des scanners encore faut il mettre la totalité des conclusions des essais lus en travers !
            Pour les effets secondaires Avigan ça tombe a point ! le senat vient de porter l
            « Avortement par comprime « a 12 semaines !
            Le RU486 risque de créer plus de risques hémorragiques mortels que la
            chloroquine de torsades de pointes !
            Les senateurs viennent de prendre un RISQUE plus grand que celui de Raoult !
            Je vois les chiffres de l IRAN comparés aux notres ; et si ils étaient vrais et que l Avigan marchait !
            Les GAMELINS d´OR vont avoir beaucoup des « « Nomines « 

              +0

            Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications