Les Crises Les Crises
5.décembre.20145.12.2014 // Les Crises

[Reprise] L’OTAN souhaite vivement une intervention de la Russie en Ukraine orientale, par Willy Wimmer

Merci 0
J'envoie

Par Willy Wimmer, ancien secrétaire d’Etat au ministère de la Défense fédérale allemande.

Ces derniers jours, il est flagrant de constater comment les médias d’Etat allemands restent à la traîne des événements. Chaque soir, l’arsenal des opinions médiatiques est moralisateur, ennuyeux, toujours politiquement correct. Si l’on regarde au-delà des frontières de son propre pays, il existe un secret de polichinelle. Soit les négociations avec l’Iran sur la question nucléaire, prévues de se terminer entre les 18 et 24 novembre, réussissent à désamorcer les conflits régionaux, soit nous devons nous résigner – malgré nous – à voir apparaître la mèche allumée du prochain grand conflit global.

Il y a des développements que nous préférerions et d’autres, à quelques heures de vol de chez nous, semblant éventuellement pouvoir limiter le conflit. La rencontre des pays riverains de l’Asie-Pacifique dans la capitale chinoise de Pékin nous a clairement montré qu’une limitation des dégâts serait possible.
Soit on donne une chance à la raison et au respect du fléau de la guerre, soit on laisse mûrir les choses pour les «résoudre» par les armes. Depuis des décennies, le monde ne s’est plus trouvé dans une situation aussi dramatique et qui pourrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année 2014.

Nous autres Européens, ainsi ceux qui se rangent du côté de l’«Occident», ne devraient pas oublier la situation morale, économique, financière et politique présente à la fin de la guerre froide et de la réunification allemande. Et aujourd’hui? On ne peut que constater qu’il y a rarement eu, au cours de l’histoire, une meilleure situation pour lutter contre la misère dans le monde – et nous l’avons gâchée. L’Occident a jeté par dessus bord, uniquement par sa propre faute, l’excellente situation de départ de jadis avec laquelle il aurait pu faire face aux plus grands défis. Pourquoi? Parce que nous nous retrouvions, pour de multiples raisons, dans une union avec une puissance qui, depuis plus d’une décennie, se débat littéralement de tous les côtés en violant sciemment toutes les règles en vigueur pouvant nous assurer la possibilité de construire un monde plus pacifique. Nous étions à ses trousses. Aujourd’hui, il ne nous reste plus qu’à prier que le conflit en Ukraine orientale n’empire pas avant la fête de Noël.

Ce n’était pas un avantage pour la Fédération de Russie de devenir, à la fin de la guerre froide et de l’Union soviétique, une «plume dans le vent». Ainsi elle a longtemps manqué comme élément de «co-ancrage» pour un ordre de stabilité européen. Les décideurs à Moscou comme ceux à Bonn et à Berlin ne purent que constater la manière avec laquelle Washington détruisait tout ce qui se présentait à lui. L’Occident – nous inclus – ne fut pas capable de développer des données constructives après avoir réussi à résoudre une confrontation dans une des grandes régions du monde. Et maintenant? Nous avons été ébahis en voyant que la Fédération de Russie réapparait sur la scène internationale à la suite des guerres violant le droit international menées contre Belgrade, Bagdad, Damas et Tripolis à l’aide de nouveaux procédés américains clairement dirigés contre la Russie.

Actuellement, tout semble indiquer que l’Occident, dominé par les Etats-Unis, ne sait pas comment se comporter ni face au mutisme russe ni face au retour de la Fédération de Russie en tant que puissance globale. L’Union européenne s’aligne naturellement sur l’Amérique, exactement comme la nouvelle «cheffe de la diplomatie européenne» nous l’a signalé.

Toute personne, telle Mme Mogherini, déclarant déjà dans sa première prise de position en public, qu’à l’avenir la politique de l’UE face à Moscou serait définie de commun accord avec l’OTAN, illustre clairement le peu de liberté d’expression qu’elle exige.

Mme Mogherini ne cache pas que les sanctions nous ayant été octroyées par Washington – et dont nous portons le fardeau principal – n’auront aucune influence sur le gouvernement russe. Mais pourquoi, sommes-nous néanmoins soumis à ces sanctions, pourquoi les avons-nous mises en vigueur?

L’Occident ne réussit plus à faire avaler ses sanctions aux populations étonnées et de plus en plus méfiantes. Veut-on nous faire croire qu’avec cette tentative d’influencer Moscou et Kiev, l’Occident a pris des mesures stabilisantes? Certainement pas, car tout le monde sait à quel point ces sanctions sont un procédé partial envers Moscou, allant dans la même direction que le procédé occidental utilisé pour le coup d’Etat de Kiev. Pour utiliser une image propre au domaine militaire, on pourrait dire que les sanctions sont utilisées dans le même but qu’on engage des divisions de blindés supplémentaires pour assurer son offensive contre à un pays pacifique – la Fédération de Russie.

On n’avait nul besoin des appels téléphoniques rendus publics de la secrétaire d’Etat américaine Mme Nuland pour comprendre la stratégie générale de l’Occident en Ukraine. L’Occident n’avait rien à redire contre le président Ianoukovitch et le festival des oligarques en Ukraine tant qu’il paraissait prêt à signer les accords de libre-échange avec l’Union européenne. Ces dernières semaines, de nouveaux et d’anciens commissaires européens ont expliqué à quel point la politique européenne était erronée dans ce contexte. Partout que du gâchis.

Dans la nuit ayant suivi les meurtres de Kiev, on a – avec l’accord des hommes occidentaux de l’ombre – mis le feu aux régions de l’Ukraine occidentale choisies comme point de départ pour s’attaquer à la Russie ensuite. On n’a pas été assez vigilants en décidant de se servir des forces relevant, dans cette région, de la peste médiévale: anciens et nouveaux nazis. C’est vraiment étonnant et honteux de voir ceux qui se taisent à Kiev comme chez nous et ceux qui minimisent l’engagement de formations militaires avec un tel passé à la frontière de la Russie. C’est effarant de voir quelles personnalités gardent le silence.

Pourtant, nos gouvernements doivent savoir une chose: on ne peut cautionner tous ceux qui continuent à croire à leurs paroles et aux médias sous leur coupe au sujet de leurs informations sur la région d’Ukraine orientale.

Source et traduction : Horizons et débats, 25/11/2014

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

DUGUESGLIN // 05.12.2014 à 08h40

Le plus étonnant c’est que nos dirigeants, dont on sait qu’ils ne sont pas forcément compétents, ne sont quand même pas idiots au point de ne pas savoir qu’ils nous mentent sur l’Ukraine et la Russie.
Il s’agit bien d’un acte délibéré.
Mais à force de prendre “le peuple pour un imbécile” ces dirigeants vont bien finir par se faire botter les fesses. Et cela de préférence avant qu’ils n’aient réussi à déclencher les hostilités armées.
Le problème c’est que nos dirigeants, non élus, sinon par défaut, les médias, les oligarques et le nouvel ordre mondial ne font qu’un. Ils tiennent tout et nous mènent en bateau.
Le plus difficile à supporter c’est qu’ils savent que nous sommes nombreux à savoir qu’ils nous mentent effrontément sans montrer aucun signe de la moindre honte. Ils affectent le visage de la bonne conscience et du sérieux sans sourciller.
Ces gens là sont un cauchemar, nous avons le sentiment que nous n’avons plus, nous, peuple, la moindre maîtrise de notre destin. Et nous n’avons même pas le droit de leur foutre des baffes, c’est illégal.
En attendant, ils nous appartient de démentir sans relâche,d’alerter sur les dangers qu’on nous fait courir, sans notre avis et contre nous.

40 réactions et commentaires

  • vérité2014 // 05.12.2014 à 02h51

    Le Congrès US vote une résolution autorisant la guerre avec la Russie:

    US War with Russia Authorized by House Resolution 758
    Читать далее: http://en.ukraina.ru/analytics/20141204/1011379664.html

    En Ukraine c’est Orwell un peu plus chaque jour:création du ministère de la vérité(non ce n’est pas moi..rire).

    Ukraine Goes Full Orwell, Unleashes “Ministry Of Truth”.

    http://www.zerohedge.com/news/2014-12-04/ukraine-goes-full-orwell-unleashes-ministry-truth

    Bagarre au parlement:

    https://www.youtube.com/watch?v=2QqB24HDhMU&index=1&list=TLY5EaxE8Pq5I

      +25

    Alerter
    • bradest // 05.12.2014 à 13h14

      Non, restons mesurés. La résolution 758 votée hier à la quasi unanimité peut être considérée comme un pas de plus dans l’escalade, mais reste une résolution “condamnant fortement les actions de la fédération de Russie…” sans être une autorisation à faire la guerre.
      Le républicain libertarien Ron Paul, très alarmé, en parle : http://www.ronpaulinstitute.org/archives/featured-articles/2014/december/04/reckless-congress-declares-war-on-russia/

        +4

      Alerter
    • anne jordan // 05.12.2014 à 21h09

      “Information Policy ” signifie plutôt ” ministère de l’information ” , tout bêtement !
      “ministère de la vérité” est le surnom que lui donnent les esprits critiques ( à Kiev comme ailleurs)
      Ils sont dangereux et stupides , certes , à la Rada , mais pas au point d’appeler vraiment un ministère comme cela …
      ceci dit on aimerait qu’il n’y ait PLUS NULLE PART de Ministre de l’information !

        +1

      Alerter
  • Nicolas // 05.12.2014 à 02h51

    Ainsi, la voix de Willy Wimmer ne viendrait-elle pas s’ajouter à celles d’autres sages, que l’on commence à entendre, ici et là, pour dénoncer la marche vers l’abîme des dirigeants occidentaux?
    Serait-il permis d’espérer que la voix de la raison et du bon sens l’emportent, finalement?

      +16

    Alerter
  • Archanonyme // 05.12.2014 à 03h05

    Que pouvons nous faire, pour éviter la guerre, je commence a avoir sérieusement peur … pourquoi aucun de nos dirigeant dis clairement non à l’escalade de la guerre et le va en guerre du parlement US, une grand majorité des ukrainien son ouvertement, néo-nazis et fasciste, pourquoi aucun de nos dirigeant ne dis stop et monte le ton avec l’Ukraine pour la fédéralisation de sont territoire ? (la france et les anglais se sont battu dans le passé contre les nazis et la fasciste, nous ne devons tolérer cela en Europe) ? que devons nous faire ? (c’est nous les européen, pas les USA)

      +13

    Alerter
    • frat // 05.12.2014 à 09h14

      La guerre est un moyen pour les dirigeants (nos maitres ?) d’apaiser la colère sociale. Il s’assure ainsi la main mise sur le pouvoir.
      Il nous faudrait une démocratie (la vraie pas le truc frelaté qu’ils nous ont imposé) pour empêcher les guerres.

        +16

      Alerter
    • Nerouiev // 05.12.2014 à 09h47

      La guerre reste néanmoins la meilleure des diversions quand on ne sait pas résoudre les problèmes de gestion d’un pays. Elle arrangerait Hollande.

        +11

      Alerter
    • José // 06.12.2014 à 00h45

      Le problème c’est que pour instaurer la nouvel ordre mondial il faut cette guerre c’est pour cette raison que nos petit dirigeants ne font rien tu comprend ?
      C’est misérable le peuple européens doit se lever et dégager ses pauvres fous alliées du pouvoir.

        +3

      Alerter
    • Louis Robert // 06.12.2014 à 12h10

      Pour éviter la guerre folle, absurde – injuste – un peuple doit:

      savoir que la guerre menace…
      se mobiliser massivement et en tout lieu,
      résister en immobilisant, en paralysant le pays tout entier,
      refuser tout net de coopérer et de participer à toute initiative guerrière,
      forcer l’autorité va-t’en-guerre à dégager.

      Bref, un peuple doit se respecter, être lucide, responsable, courageux… et aimer davantage la vie que la mort.

      Il n’y a jamais eu, il n’y aura jamais de guerre faute de guerriers.

        +4

      Alerter
  • Dreian // 05.12.2014 à 07h09

    Que de textes interessants ces derniers jours! Merci Olivier pour ces moments d’espoir.. car oui il y a encore des sages qui osent s’exprimer! Et ca rassure un tout petit peu…

      +13

    Alerter
  • DUGUESGLIN // 05.12.2014 à 08h40

    Le plus étonnant c’est que nos dirigeants, dont on sait qu’ils ne sont pas forcément compétents, ne sont quand même pas idiots au point de ne pas savoir qu’ils nous mentent sur l’Ukraine et la Russie.
    Il s’agit bien d’un acte délibéré.
    Mais à force de prendre “le peuple pour un imbécile” ces dirigeants vont bien finir par se faire botter les fesses. Et cela de préférence avant qu’ils n’aient réussi à déclencher les hostilités armées.
    Le problème c’est que nos dirigeants, non élus, sinon par défaut, les médias, les oligarques et le nouvel ordre mondial ne font qu’un. Ils tiennent tout et nous mènent en bateau.
    Le plus difficile à supporter c’est qu’ils savent que nous sommes nombreux à savoir qu’ils nous mentent effrontément sans montrer aucun signe de la moindre honte. Ils affectent le visage de la bonne conscience et du sérieux sans sourciller.
    Ces gens là sont un cauchemar, nous avons le sentiment que nous n’avons plus, nous, peuple, la moindre maîtrise de notre destin. Et nous n’avons même pas le droit de leur foutre des baffes, c’est illégal.
    En attendant, ils nous appartient de démentir sans relâche,d’alerter sur les dangers qu’on nous fait courir, sans notre avis et contre nous.

      +34

    Alerter
    • Pascalcs // 05.12.2014 à 14h38

      Vous faites simplement erreur sur la nature de ceux que vous imaginez être “nos dirigeants”. Vous ne connaissez pas nos dirigeants, ils ne s’étalent pas sur les plateaux de nos chaines de TV en quête de score a l’audimat. Là est la faille. Ceux que vous pensez être nos dirigeants ne sont que des exécutants recrutés pour leurs qualités de communicants et leurs talents de comédiens.

        +23

      Alerter
      • DUGUESGLIN // 05.12.2014 à 19h59

        Je suis d’accord

          +4

        Alerter
      • RGT // 05.12.2014 à 20h25

        “Ceux que vous pensez être nos dirigeants ne sont que des exécutants recrutés pour leurs qualités de communicants et leurs talents de comédiens.”

        Je ne peux qu’abonder dans ce sens.

        C’est ma conviction depuis très longtemps déjà, et je m’époumonne en vain à le crier sur les toits.

        Nos “dirigeants” ne sont que des pantins manipulés, passant du rôle de “marchands de cravattes” à celui de “casseur d’assiettes” (pour ceux qui ne connaissent pas ce métier, recherchez, c’est assez… amusant et traduit une bonne étude psychologique des clients).

        Nos dirigeants ne sont donc que de simples SALARIÉS qui travaillent pour le compte d’autres personnes bien cachées dans l’ombre.
        Ils ne font que suivre les instructions, même si elles sont totalement contraires à l’intérêt du peuple qu’ils sont censés représenter.

        Et en cas de “coup dur”, ce sont AUSSI ces “dirigeants” qui iront place de grève sur la guillotine… Pas leurs commanditaires.

        Ils sont comme vous et moi, de simples pions jetables.

        La première différence, c’est qu’ils sont largement mieux payés et qu’ils peuvent prendre la fuite et se réfugier à l’étranger (ils trouveront toujours d’autres pions pour les accueillir s’ils ont préparé une “assurance vie” sous forme de dossiers compormettants pour leurs commanditaires).

        La seconde différence, c’est qu’ils ont un niveau de nuisance que, même très motivés, nous ne pourrions avoir. en toute impunité.

        En France, c’est Georges Soros et ses potes qui tiennent réellement les commandes. Même pas nos oligarques nationaux (Peugeot et consorts) car ils sont des “petits”, des “gentils” à côté de ces rapaces.

        Et de tous temps ça a été comme ça…

        Napoléon disait : “La main qui reçoit est toujours au dessous de celle qui donne”..

        Et Mitterrand lui a répondu : “Les promesse électorales n’engagent que ceux (les couillons – ajout personnel) qui les croient”.

        Le jour béni où le peuple aura compris ça, il n’y aura plus de gouvernement centralisé ni de politiciens professionnels. Mais c’est pas demain la veille.

          +10

        Alerter
    • boduos // 06.12.2014 à 01h33

      encourager,encadrer,armer des terroristes dans un conflit qui viole l’intégrité d’un pays (Syrie) sans lui avoir déclarer la guerre sous couvert d’une résolution de L’ONU ,c’est un crime de guerre .
      nos démocrates européens sont aux abois et se demandent si leurs engagements aboutiront .Dans le cas contraire ,il pourront rejoindre Benali en Arabie saoudite ou demander l’asile à Obama qui ne reconnait pas la cour internationale de justice et ne les extradera pas.
      une plainte existe déjà contre Fabius émanant de parents de victimes syriennes d’ al nostra qui après avoir reçu des armes,des cadres français et de la logistique, a été gratifié par Fabius comme faisant du bon boulot.
      comprenez que tout ce petit monde ne souhaite plus la pacification de la région ,trop de témoins sont dans la nature..

        +1

      Alerter
  • reneegate // 05.12.2014 à 09h10

    Mais notre caution ils s’en contrefichent. Nous allons assister à un changement radical.
    Si jusqu’à présent les médias faisaient le boulot et donc que la mauvaise foi et les services spéciaux suffisaient à faire passer la pillule (grosse tout de même, Israel territoires occupés, Cuba, Ukraine, dérégulation FMI,BM,…)
    et bien désormais les choses sont de plus en plus assumées sous la forme de dictats.
    Biden ne se cache même plus, fait un saut chez cousin Saoud, les prix chutent, c’est le foutoir partout. Voilà où passent toutes les richesses produites dans le monde, à essuyer le bordel provoqué par les US.
    La seule solution, ce sont des états qui retrouvent leur souveraineté. Il y en a, et ce sont eux qui pour la plupart sont impactés par les tripatouillages de Biden/Saoud.

    En France toute l’oligarchie au pouvoir est aux ordres. Et là les US ont fait fort de la gauche à la droite tous pro US, Israel circulez rien à voir.
    Donc pas de solution en France et ce n’est pas un hasard car nous sommes le pays européen qui aurait pu être dissuasif et donc peser dans les rapports de force pour faire respecter le droit international.
    Heureusement que la Russie a été piquée au vif et s’oppose, sinon nous pourrions parler de dictature mondiale.

      +21

    Alerter
    • Bordron Georges // 05.12.2014 à 12h39

      Cette fois c’est sûr, les Etats Unis veulent la guerre! Comme à une époque Hitler voulait la guerre et s’était armé pour cela, ils veulent la guerre en Europe et s’arment pour cela! Il s’agit plus précisément des puissants, des faucons américains.
      La guerre en fait, il n’ont jamais cessé de la faire, en Asie, au Moyen-Orient, en Orient, reprenant la suite de l’imperium de la Grande-Bretagne sur ses anciennes colonies.
      Elle était dirigée, entr’autres, contre l’URSS. Cela continue aujourd’hui contre la Russie, mais c’est à travers l’Europe qu’elle se prépare.
      Qui veut mourir pour l’Ukraine, pour l’Europe, pour les USA? Je sais, ils appellent cela la Liberté, mais c’est du baratin.
      Alors que le budget militaire US représente plus de la moitié des budgets militaires mondiaux, leur gouvernement l’augmente encore alors qu’il ne cesse de crever son plafond d’endettement.
      La stratégie est multi-domaines:
      – d’abord médiatique et diplomatique avec d’énormes mensonges, des manipulations et des ingérences continuelles.
      – ensuite juridique avec l’ONU et la méthode classique «deux poids deux mesures»
      – financières grâce à l’utilisation de la suprématie du dollar. Mais là ils ont quelques problèmes, ils ne contrôlent plus très bien le machine
      – et économique à travers les sanctions et la chute des cours du pétrole.
      Là c’est très très dangereux! C’est l’étranglement économique qui a poussé Allemagne et Japon à la dernière guerre mondiale.
      Oui! Les Etats Unis veulent la guerre et l’Europe-OTAN suit. La France, Hollande dans cela? Mieux vaut ne pas en parler!

        +16

      Alerter
    • Vasco // 05.12.2014 à 22h58

      Pendant ce temps là, la Chine avec une patience toute orientale avance ses pions discrètement.

        +1

      Alerter
  • sadsam // 05.12.2014 à 10h12

    Voici la fiche Wiki de Willy Wimmer (en allemand, je n’ai pas trouvé en anglais ou en français)
    Un CDU, né en 1943.
    http://de.wikipedia.org/wiki/Willy_Wimmer

      +1

    Alerter
  • erde // 05.12.2014 à 10h17

    Trouver ce matin un entretien très intéressant du Général Pinatel.
    Dommage que ces militaires retraités , héritiers de De Gaule , ne soient pas plus écoutés dans les médias français et par nos zélites.

    Le 26 Novembre 2014, le Général Jean-Bernard Pinatel répondait aux questions d’Independenza Web TV sur l’actualité géopolitique internationale et la situation d’une France qu’il n’arrive plus à reconnaitre.

    http://gaideclin.blogspot.fr/2014/12/general-pinatel-on-le-sentiment-que-la.html#comment-form

      +5

    Alerter
    • Anne // 05.12.2014 à 22h53

      Le problème c’est que ce que nos zélites, n’ont même plus, ni la volonté ni de réfléchir, ni celle d’agir, elles ont décidé de se coucher devant leurs maîtres otano zuniens, leurs commanditaires, leurs employeurs, ….. et leurs maîtres chanteurs.

      Elles sont corrompues et incompétentes, n’ont aucun sens ni de la vérité, ni l’amour de leur pays.

      Contrairement au peuple qui commence à comprendre l’ampleur de leur trahison.

      J’ai vu la une du Figaro aujourd’hui, après avoir lu sur ce site l’intégralité du discours du Président Poutine….

      On ne peut qu’en déduire que :

      Notre presse est totalement vendue à des intérêts qui ne sont pas les nôtres.

      C’est une presse prostituée qui cultive activement le mensonge, la tromperie, la déformation des faits, des actes et de l’esprit.

      Nous sommes gouvernés et informés que par des gens, qui ont vendu leur discernement et leurs conscience.

      Ceux qui essaient de les ramener à la raison ne sont pas écoutés.

      Comme dirait Jean Ziegler qui parlait dans son livre “Les Nouveaux Maîtres du Monde”, ce sont des âmes damnées sans espoir de rédemption….

        +5

      Alerter
  • Nerouiev // 05.12.2014 à 10h51

    Le titre de l’article est vrai puisque Poutine préfère laisser pourrir la situation. Un conflit donnerait libre cours à une super propagande au détriment de la Russie ; ce n’est pas son point fort.

      +2

    Alerter
  • Theoltd // 05.12.2014 à 10h56

    La guerre, la guerre, mais qui allez vous envoyer combattre? Les petits vieux qui font la queue devant moi pour acheter leur baguette? Les jeunes de banlieue qui se feront massacrer car indisciplinés et qui n’iront pas, car ils n’ont pas de Patrie de coeur?

      +3

    Alerter
    • Iskander Zakhar // 05.12.2014 à 13h34

      Peut-être ne s’agira-t-il pas d’une guerre conventionnelle, mais d’une cyber-guerre ?
      Comme tout est piloté par informatique, un bon virus des familles dans le dispositif et… finie la vie facile de pousseurs de boutons que nous connaissons. Que se passerait-il, selon vous, si la France (et donc l’Europe) étaient privées d’électricité pendant plusieurs semaines ?
      Pas besoin d’envoyer des vieux ou des banlieusards au combat !

        +6

      Alerter
      • boduos // 06.12.2014 à 02h06

        Poutine ne fera que répliquer… mais à quoi ?
        aux embargos ? il est déjà passé a la vitesse du dessus pour dedollariser 30% des échanges internationaux.
        Obama le prive de swift ? des hackers bidouilleront les logiciels boursiers de wall street et feront sauter la finance.
        L’OTAN attaque la Russie dans ses frontières avec un armement conventionnel( ni chimique,ni nucléaire,ni bactériologique) ?poutine réplique avec les même armes.
        L’OTAN agresse avec des armes de destruction massives ? Poutine réplique à l’identique mais en Amérique pour obliger le commanditaire à siffler la fin de la partie . Poutine aura épargné l’Europe et pourra entamer une nouvelle collaboration avec ces peuples reconnaissants.
        enfin……quelque chose de ce genre de scenario, juste pour expliquer qu’il attend dans sa tanière d’ours russe et que ça horripile ces messieurs de l’otanie servile .
        il va de soi que les gouvernants actuels seraient déjà loin.

          +3

        Alerter
    • bocanegra // 05.12.2014 à 17h58

      les polonais “la grande gueule de cette histoire”? qui vont commencer à faire bientôt dans leurs braies à ce rythme, car à part eux et quelques contingents d’armées de métier je ne vois pas. les américains ? ils n’auront pas le temps d’atterrir. la chine avec son réservoir dog …bougera quand le temps viendra. il est clair que les ukrainiens ont le bonnet d’âne avec mention très bien cette année. avec un peu de bol il vont rentrer dans l’histoire comme terre d’accueil de bombes en tout genre …
      bonne chance les boys mais ne comptez pas sur moi si ce n’est pour dératiser cette racaille européenne au pistolet qui rend humain . bon pas encore au point mais nous y travaillons sans relâche 🙂 certains parlaient de déstabilisations internes fomentées par les us, overseas etc …chez eux aussi ça bouge en interne …réponse du berger à la bergère … ? à suivre .

        +0

      Alerter
      • Archanonyme // 06.12.2014 à 03h05

        Reste que les russes ne sont que 150 million contre 900 million environ (si on prend les pays membres de l’OTAN)

          +0

        Alerter
        • Anne // 06.12.2014 à 14h57

          Ceci dit, je suis absolument certaine que si l’OTAN déclarait la guerre à la Russie, les peuples de la vraie Europe ( pas les rajoutés de l’ex pacte de Varsovie, qui sont des enragés, confits dans leurs vieilles haines entretenues par les USA., bien sûr, mais tous les autres…) se révolteraient, se fédèreraient pour renverser les gouvernements….

          Je suis absolument certaine que les peuples se soulèveraient, on leur en a déjà fait trop avaler, et ce serait l’étincelle qui mettrait le feu aux poudres.

          Le peuple méprise les zélites qui l’ont trahie, regardez la popularité de Hollande, le résultat d’une politique qui ne laisse que les banksters gagnants…le peuple sait tout cela et si en attendant il ne fait rien … il y a, à un moment, la goutte d’eau qui fait déborder le vase….

          Les gouvernements sauteraient l’Europe et éclaterait.

          Nos zélites européennes devraient être un peu plus prudentes, et ne pas s’aligner sur les positions otaniennes, qui risquent d’être un piège pour elles, si j’étais elles je ferais attention…

            +3

          Alerter
    • Citoyen // 08.12.2014 à 03h09

      En cas de guerre déclarée par votre Etat, la situation légale des individus change.
      Ils peuvent être FORCÉS à aller au combat. Réquisition, toussa…

      Le DROIT de la Guerre le régit. L’information est suspendue et remplacée par une grosse propagande. Evidemment cette dernière, nous l’avons déjà. Ce qui est un signe.

        +0

      Alerter
  • Alain // 05.12.2014 à 11h26

    Le plus effarant est que les Européens – sans doute grisés par leurs “victoire” au côté des USA – ne se rendent pas comptent de l’état désastreux de leurs forces armées (sauf les françaises mais qui sont éparpillées un peu partout) qui seraient bien incapable de faire face à une opération militaire russe dans l’est de l’Ukraine. Il suffit de voir le pourcentage de disponibilité des avions et blindés allemands par exemple.

    Le plus grave est que les plus va-t-en guerre, les pays baltes, ne disposent même pas de forces aériennes pour leur protection (et donc probablement de forces terrestres ne pouvant que faire de la figuration et que les autres sont prêts à se faire tuer pour défendre des gens qui s’amusent à tirer sur la moustache du tigre.

    Et que dire du respect des valeurs européennes par la Lettionie (présidente du conseil pour le 1er semestre 2015) qui refuse d’accorder la citoyenneté lettone aux russophones.

      +12

    Alerter
  • chios // 05.12.2014 à 12h54

    Un autre article raisonnable,, venant cette fois des Etats-unis et paru dans National Interest. Je ne connais pas dans le détail leur tendance, mais ce n’est pas la presse alternative.

    Il commence ainsi
    I quite agree with Jack Matlock, our first ambassador to Russia, with Tony Brenton, Britain’s former ambassador to Russia, with Chris Westdal, Canada’s former ambassador to Russia and Ukraine, and former German chancellors Gerhard Schroeder and Helmut Schmidt, and Vaclav Klaus, former president of Czech republic.

    The conflict in Ukraine is a conflict among indigenous communities that have very different ideas of what it means to be Ukrainian. It is a war over Ukrainian identity.

    Il semble donc qu’une forme d'”opposition” se constitue en faveur d’attitudes raisonnables.

    Je ne sais trop qu’en penser.

    En supposant que les décideurs soient disposés, dans leur for intérieur, à pour le moins faire marche arrière,je vois mal comment engagés qu’ils le sont dans la ‘non-compromission” et l’excès, ils pourraient changer de direction sans sérieusement se décrédibiliser?

      +4

    Alerter
  • Marie Genko // 05.12.2014 à 17h01

    Heureusement que certains intellectuels américains analysent la situation et écrivent des articles

    Voici un extrait de ce qu’écrit par exemple Michael Hudson (professeur émérite d’économie à l’UMKC), dans son article :

    Le Gambit ukrainien de la nouvelle guerre froide:

    “La Finance dans le monde d’aujourd’hui est devenue la guerre par des moyens non militaires. Son objet est le même que celui de la conquête militaire: l’appropriation des terres, des infrastructures de bases et des revenus qui peuvent être extorqués comme tribut. Dans le monde contemporain cela a pris principalement la forme du service de la dette et de la privatisation. C’est ainsi que fonctionne le néolibéralisme, soumettant les économies en endettant leurs gouvernements et en créant des dettes impayables, car trop élevées, comme un levier pour s’emparer de leur domaine public à des prix dérisoires. C’est exactement le but de la nouvelle guerre froide. Soutenue par le FMI et la Banque centrale européenne (BCE) comme gros bras dans ce qui est devenu de fait, une extension financière de l’OTAN, le but est pour les investisseurs américains et alliés de s’approprier les pépites que les kleptocrates ont dérobées au domaine public de la Russie, de l’Ukraine et des autres pays post-soviétiques, ainsi que tous les actifs possibles.”

    Et encore ce qu’écrit Cynthia McKinney dans son article, je n’en donne que des extraits :

    La Libye, la Syrie, Le Venezuela, l’Ukraine. Une autre guerre froide basée sur des mensonges, des prétextes et pour le profit.

    “Je me souviens dans une tente à Tripoli, en Libye en février 2011 à l’écoute de Mouammar Kadhafi disant que nous, descendants d’Africains, qui avions été appelés à Tripoli de tout le continent africain et de la diaspora, serions témoins de la grande liquidation de l’Afrique du Nord. Il a dit que la seule façon dont les Etats Unis pourraient jeter le domino qu’étaient la Jamahiriya libyenne indépendante dans les cendres était d’abord de prendre le contrôle de la Tunisie et de l’Egypte. Il a dit que les présidents de la Tunisie (Ben Ali) et de l’Egypte (Moubarak) ne permettraient jamais aux bottes américaines ou étrangères de fouler ce sol pour une invasion pure et simple. Lorsque l’agitation a commencé et que les dominos voisins ont commencé à tomber, il savait que la cible était la Libye et lui personnellement……………………..

    …………En outre aux Etats Unis, il est important de savoir que les médias ont obtenu des tribunaux américains le droit de mentir au public (Pour plus d’informations sur cette décision de justice voir:

    http://www.project?cen-sored.org/ll-the-media-can-legally-lie/

    Ces mêmes médias tentent maintenant de susciter la haine du président de la Russie, Vladimir Poutine, comme s’il était mon ennemi et celui du voisin.

    Quelques 150 millions de personnes en Russie sont maintenant réduites à un seul homme. Notre haine de cet homme sera justifiée et tout ce que les Etats Unis ou leur proxies lui feront, ou feront contre son pays, sera par sa faute ? Si la propagande de guerre fonctionne…………….

    ……………….Au moment même où Mouammar Kadhafi et la Jamahiriya libyenne proposaient, suivant des lignes stratégiquement et idéologiquement correctes, la création des Etats Unis d’Afrique, avec leur propre armée permanente, leur banque de développement comme alternative à la Banque mondiale, une banque continentale comme alternative au Fond monétaire international (FMI) et une monnaie gagée sur l’or, Hugo Chavez sur le continent sud américain poussait exactement les mêmes types d’institutions au service d’une Amérique latine unie et des Caraïbes…………………..

    …….Le troisième sommet de l’ASA devait se tenir en 2011 en Libye. Au lieu de cela la Lybie a accueilli les bottes des pays membres de l’OTAN sur son territoire, des mercenaires très bien payés, el les Etats Unis et l’OTAN larguant des bombes incendiaires via drones et bombardiers, y compris des bombes en uranium appauvri,dont les fameuses “casse-bunkers”…..fini le gouvernement de la Jamahiriya libyenne qui avait payé tous les frais de santé des Libyens partout dans le monde; disparu le gouvernement libyen qui payait les frais de scolarité pour les étudiants libyens partout dans le monde et tous les frais de subsistance de leurs familles partout dans le monde quand ils étudiaient…….

    ….Ainsi, c’est la politique américaine qui a conduit la Libye sur la voie où, j’espère, la Syrie, le Venezuela et maintenant l’Ukraine n’iront pas….

    Le livre dans lequel sont publiés ces articles s’appelle :

    UKRAINE le coup d’Etat fasciste orchestré par les Etats Unis, (éditions delga 2014)

    textes choisi par Stephen Lendman

    Après avoir lu ce livre on peu se sentir beaucoup plus au fait de ce qui se passe dans le monde et surtout au Ukraine aujourd’hui.

      +8

    Alerter
  • Anas // 05.12.2014 à 17h36

    Les US n’ont pas les moyens de faire la guerre à la Russie, ni via l’Ukraine interposée et encore moins via l’Europe interposé. Si d’ailleurs il venait à l’idée des dirigeant européen de participer à une quelconque aventure belliqueuse, il faudrait leur rappeler la fragilité des infrastructures stratégiques … la petite histoire des drones n’est pas à prendre à la légère, 18 transformateurs ça ne se remplace pas en claquant des doigts.

      +2

    Alerter
  • fanfan // 05.12.2014 à 19h33

    Le Congrès US déclare la guerre à la Russie

    “Ah oui, l’objet du vote … Rien de bien inattendu ni de vraiment extraordinaire. La Chambre déclare la guerre à la Russie, froide ou chaude comme l’on voudra, mais tout de même avec un penchant pour “chaude”, et même très, très chaude, – tout cela, par 411 voix contre 10. Si nous prenons ce vote le cœur léger c’est parce que, comme nombre d’autres occurrences, “il vaut mieux en rire pour ne pas en pleurer”. Les conditions dans lesquelles s’élabore cette sorte de vote qui menace la terre entière des foudres de l’Empire constituent un événement totalement surréaliste, où la conception de la caricature de la “démocratie parlementaire” transmutée en hyper-caricature s’exprime sans le moindre esprit de dissimulation. Dans Russia Today ce 4 décembre 2014, Daniel McAdams, ancien conseiller parlementaire et actuel directeur de l’Institut Ron Paul mis en place par l’ancien parlementaire, donne une interview instructive où il détaille les “procédures” conduisant à cette sorte de résolution, et au vote à la quasi-unanimité qui s’ensuit presque automatiquement. Il y ajoute une rapide analyse des conditions extérieures qui ont accompagné ce vote, qui le conduisent à penser qu’en agissant comme il le fait, le Congrès (la Chambre) ne fait pas autre chose que donner le feu vert à la possibilité d’une nouvelle phase de la guerre en Ukraine, entre Kiev et la Novorussia. Bref, il faut bien que le Congrès, malgré tout, serve à quelque chose, – et que dire de ce qui nous attend en 2015 ?
    (…)
    http://www.dedefensa.org/article-le_congr_s_us_d_clare_la_guerre_la_russie_05_12_2014.html

      +4

    Alerter
    • Lesag // 05.12.2014 à 19h48

      (là, ce n’est pas le modo qui parle, c’est un posteur comme un autre et le propos n’engage que moi), j’ai trouvé cet article de Dedefensa un peu…confus, comme les quelques derniers. L’article sur Poutine et l’Inde m’a semblé incompréhensible et celui sur Poutine le chevalier aïkido limite fumeur de moquette. J’aime beaucoup ce que publie P. Grasset mais des fois…

        +2

      Alerter
      • R.-M. Mukarutabana // 06.12.2014 à 03h59

        Lesag,
        Pour l’article sur “faire aïkido”, je crois qu’il faut le placer sous la catégorie “envolées lyriques”, et donc légitime en son genre. On en trouvera nombre d’autres exemples:
        – En francais: “Poutine et L’art de la guerre de Sun Tzu”, par Jean-Paul Pougala – http://www.al-imane.org/forums/showthread.php?t=12240
        – En anglais: “Talking Turkey – Putin Gobsmacks Obama and Euro-Leaders with Surprise Gas Deal”, by Mike Whitney – http://www.informationclearinghouse.info/article40391.htm
        Apres tout, pourquoi la poésie ne serait-elle pas un mode d’expression valable pour parler de Poutine…

          +1

        Alerter
  • michael // 06.12.2014 à 16h30

    Dans cette video , il y a un point de vue chinois sur les revolutions colorees . Il explique le role d’une ONG americaine National Endowment for Democracy . La comparaison entre la video de propagande tournee en Ukraine et a Hong-Kong est tres instructive … (C’ est en chinois avec sous-titres anglais ) .
    Ce point de vue est interessant car c’ est probablement un des facteurs qui explique pourquoi le governement chinois donne raison a la Russie dans le dossier ukrainien .
    http://www.globalresearch.ca/from-hong-kong-to-xinjiang-beijing-is-catching-on-to-washingtons-insidious-regime-change-tactics/5415217

      +2

    Alerter
  • Galien // 06.12.2014 à 17h51
  • Lysbethe Levy // 12.12.2014 à 20h45

    Bonjour ..un petit cadeau de Noël pour vous tous et surtout pour Olivier qui avait dénoncé les méfaits médiatiques de Soeur Caroline Fourest ..Car Caro pour les intîmes a fait comme coup de ciseau dans ces vieux textes afin de masquer un énième mensonge. .Al Kanz journal musulman connu en parle : ”

    Islamophobie “: quand Caroline Fourest supprime des mots dans son texte de 2003 !

    http://www.al-kanz.org/2013/10/01/islamophobie-caroline-fourest/ Dans le texte Caro a donc effacé une de ces preuves, et elle va surement crié à l’infâmie de cette catégorie de croyants qu’elle abhorre tant mais qui ont l’oeil de Râ.

    ..Bien à vous et Joyeux Noel a tous ..

      +0

    Alerter
  • Lysbethe Levy // 14.12.2014 à 09h21

    le dernier rapport sur les morts par la faute de Kiev et l’UE, dont la France :http://www.rfi.fr/europe/20141213-est-ukraine-bilan-tragique-4600-morts-donetsk-russie-combats/?aef_campaign_date=2014-12-14&aef_campaign_ref=partage_aef&ns_campaign=reseaux_sociaux&ns_linkname=editorial&ns_mchannel=social&ns_source=twitter

    Ou sont passés les “plus jamais ça ” ? Les fêtes de la 1 ière guerre mondiale, 14-18 et celles de la seconde 1939-45 ne servent à rien et désormais n’ont plus aucun sens, après la guerre Serbie-Kosovo-Europe.

    Puisque c’est cette même Europe qui a permis ces massacres après guerre avec l’aide des Usa…Comme on dit : “on croit mourir pour la patrie on meurt pour les industriels ou des banques !” …

    Pour ceux qui ne savent pas que derrières tous les conflits les banques sont largement gagnantes et qu’il n’ y a pas de “bons “contre des “méchants”, mais un complot contre les peuples qu’on envoie à la boucherie avec les mots patrie, liberté, et une armée soumise. l’Histoire la vraie celle qui n’est pas racontée dans les livres d’histoire à l’école, il faut l’apprendre ..:
    http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/le-mythe-de-la-bonne-guerre-etats-20631

    Quand les hommes cesseront de se soumettre, ils s’appercevront que nos élites, nos élus, ne sont que des “valets” en lien avec les forces du Capital .(.les banques). et non nos représentant avec un mandat, alors peut-être ils cesseront de la faire et retournerons leurs armes vers eux …

    Amen .

    ..bien à vous

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications