Les Crises Les Crises
28.mars.202028.3.2020 // Les Crises

«La France n’est pas prête» pour une épidémie: en 2016, le Pr Salomon avertissait le candidat Macron

Merci 3721
J'envoie

Source : L’Opinion, Jean-Dominique Merchet, 20-03-2020

L’actuel Directeur général de la santé prévenait le futur président dans une note confidentielle, publiée dans les MacronLeaks

C’est une « note pour Mr Emmanuel Macron » de cinq pages, datée du 5 septembre 2016 et présentée comme « confidentielle ». Rédigée par le professeur Jérôme Salomon, elle a été transmise le lendemain par mail à l’équipe de campagne du candidat (pas encore déclaré) à la présidence de la République. Ce document, destiné à Quentin Lafay et Thomas Cazenave, a été rendu public parmi les 20 000 courriels piratés puis partagés en ligne par WikiLeaks, les « MacronLeaks ». Aujourd’hui directeur général de la santé (DGS), le professeur Salomon était alors le conseiller « santé » d’Emmanuel Macron.

Cette note était essentiellement consacrée aux réponses publiques en cas de nouvelles attaques terroristes. Nous étions alors moins de dix mois après les attentats du 13 novembre 2015. Toutefois, le constat et les préconisations de celui qui sera nommé Directeur général de la Santé le 8 janvier 2018, après la victoire du candidat qu’il conseillait alors, s’appliquaient aux « risques majeurs de catastrophes ». Citant les « épidémies et émergences » de maladies, le professeur Salomon notait que « les événements qu’a connus la France récemment […] démontrent que les préjudices humains et matériels peuvent être considérables. »

Accueil en milieu hospitalier. « La France n’est pas prête », écrivait-il, car elle a été « peu confrontée aux risques majeurs depuis 1945. » « L’organisation du système de réponse a fait l’objet d’une structuration importante (situations sanitaires exceptionnelles) mais demeure complexe et manque de réactivité et de capacités d’adaptation aux situations spécifiques et évolutives ». Il évoquait en particulier « l’accueil en milieu hospitalier, en particulier si l’afflux de victimes est important, supérieur à 300 en urgence absolue. »

Citant en exemple le système de santé israélien, il demandait de « faire subir un crash test à notre dispositif national de réponse, d’évaluer les points critiques et de proposer les adaptations les plus stratégiques du système de gestion ». Il insistait notamment sur la nécessité d’une « anticipation stratégique » et concluait : « Un dysfonctionnement grave aurait des conséquences délétères considérables ».

Dans le mail accompagnant la note, le professeur Salomon précisait qu’il ne souhaitait pas « la faire tourner au sein du groupe santé du fait de son caractère sensible ». « Les propositions n’engagent que moi mais ont été largement partagées avec un groupe d’experts de la question. Cette note est issue de mon expérience de conseiller sécurité sanitaire au cabinet, de mes entretiens avec de hauts responsables de la sécurité et de mes responsabilités actuelles de gestionnaire de crise et de FSD » (fonctionnaire de sécurité et de défense). Spécialiste des maladies infectieuses, Jérôme Salomon avait été membre du cabinet des ministres de la Santé Bernard Kouchner, puis Marisol Touraine de 2013 à 2015.

On ignore si Emmanuel Macron a lu ce document, mais par retour Quentin Lafay répondait à Jérôme Salomon : « Parlons-en demain soir discrètement, je trouve cela très intéressant. » « Dans le contexte actuel, EM doit être bien au courant des menaces » concluait le médecin dans un autre mail.

Iconoclastes. Ambitionnant d’être ministre de la Santé, Jérôme Salomon s’était rapproché de l’équipe Macron dès juin 2016. Il n’a toutefois jamais été membre du premier cercle politique. Insistant beaucoup sur la prévention, ses propositions étaient parfois jugées « iconoclastes » ou « alarmistes », Alexis Kohler lui reprochant notamment de ne jamais les chiffrer.

Un autre mail de Jérôme Salomon à l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron, daté du 11 janvier 2017 et destiné à Quentin Lafay, Julien Denormandie et Benjamin Griveaux, résonne aujourd’hui de manière prémonitoire. Il était consacré à « l’épidémie sévère de grippe que la France affronte cet hiver ». Pour le futur DGS, elle était « une triste et caricaturale confirmation du paradoxe français » : « L’épidémie précoce a été favorisée par les vacances scolaires de fin d’année (ce sont les enfants qui transmettent le virus à leurs grands-parents), par l’absence de maîtrise des gestes basiques d’hygiène : mouchoirs en papier jetables, lavage des mains, solutions hydroalcooliques, port du masque par les malades généralisé en Asie et quasi inconnu en France ! » Et de noter que « l’hôpital déjà en crise est désormais « en tension » car il ne dispose d’aucune élasticité pour absorber des variations d’activité. »

Au vu de la pénurie actuelle de masques, de gel et de kits de dépistages, il semblerait que Jérôme Salomon ait finalement un peu négligé l’avertissement de Richelieu qu’il citait en exergue de sa note : « On ne doit pas tout craindre, mais on doit tout préparer. »

Source : L’Opinion, Jean-Dominique Merchet, 20-03-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Bellot // 28.03.2020 à 07h52

Bonjour,

Pour être dans la Fonction Publique, je peux vous garantir qu’aujourd’hui, l’état d’esprit de la majorité des cadres et de la haute fonction publique se situe entre la « courtisanerie » par ambition professionnelle et le « pas de vague » c’est-à-dire on applique ce qu’on nous demande sans critiques qui pourrait nous causer des soucis. Voire pour le second cas on en rajoute dans le prosélytisme à appliquer des décisions qui sont parfois, disons le franchement, dégueulasses. Les éléments les plus conscients de la FP, ceux mus par une volonté de servir ethniquement et humainement notre population sont souvent seuls et brocardés dans une époque où la technique a tout supplanté. Bien à vous.

57 réactions et commentaires

  • SanKuKaï // 28.03.2020 à 07h39

    “Gouverner c’est prévoir; et ne rien prévoir c’est courir à sa perte” – Emile de Girardin

      +21

    Alerter
  • Bellot // 28.03.2020 à 07h52

    Bonjour,

    Pour être dans la Fonction Publique, je peux vous garantir qu’aujourd’hui, l’état d’esprit de la majorité des cadres et de la haute fonction publique se situe entre la « courtisanerie » par ambition professionnelle et le « pas de vague » c’est-à-dire on applique ce qu’on nous demande sans critiques qui pourrait nous causer des soucis. Voire pour le second cas on en rajoute dans le prosélytisme à appliquer des décisions qui sont parfois, disons le franchement, dégueulasses. Les éléments les plus conscients de la FP, ceux mus par une volonté de servir ethniquement et humainement notre population sont souvent seuls et brocardés dans une époque où la technique a tout supplanté. Bien à vous.

      +116

    Alerter
    • Catalina // 28.03.2020 à 07h55

      merci pour les précisions mais je pense que le peuple avait remarqué ! « courtisanerie » et j’ajouterai lâcheté, avidité, veulerie ! à dégager tous ces «  »mignons » !

        +30

      Alerter
    • MarieAnne // 28.03.2020 à 08h22

      C’est bien pour cette raison que la démarche empirique, a contre courant, iconoclaste de l’équipe de Marseille *est remarquable et rafraîchissante, et nous sort du système mortifère que vous décrivez. Rien que pour cela j’ai sur elle un avis favorable.
      En vous lisant je vois défiler tous les « experts » de plateaux télés… tous ces perroquets, en place, non pas du tout pour informer, mais pour contenir toutes les vagues et vaguelettes et que l’état d’esprit de la population soit une mer d’huile…

      ( *au delà des stupides polémiques sur la personnalité des uns ou des autres…)

        +50

      Alerter
      • gelmad // 28.03.2020 à 19h59

        D’ailleurs ces « experts », sont plus souvent sur les plateaux TV
        ( QUID DU CONFINEMENT – ce n’est pas pour eux !!!) que dans les hopitaux à faire leur métier c à d soigner les malades !!!

          +4

        Alerter
    • Charles Michael // 28.03.2020 à 08h34

      Le prévoyant Docteur Solomon a changer d’avis sur le masque et les tests lors de ses différents passages BFM depuis son porte-parolat officiel.

        +21

      Alerter
      • gracques // 28.03.2020 à 08h51

        Bah , à la,Télé il ne parle’pas à des concitoyens , mais à des administrés……nuance.

          +5

        Alerter
      • Moussars // 30.03.2020 à 14h22

        Circonstances aggravantes rédhibitoires : « Spécialiste des maladies infectieuses, Jérôme Salomon avait été membre du cabinet des ministres de la Santé Bernard Kouchner, puis Marisol Touraine de 2013 à 2015. »
        Donc, il était là lorsque les masques (et autres éléments) étaient en abondance. Depuis l’élection de makron, avec le n°1 de la Santé (la busin), il n’a rien fait, rien dit, pas alerté…
        Où sont passés ces centaines de millions de masques, de gel, de sur-blouses… ?

          +0

        Alerter
    • Mayaelle // 28.03.2020 à 09h55

      Merci beaucoup pour votre témoignage. J’ai vécu cela très douloureusement dans les années 1990, au risque de ma santé. Il faut supporter la stigmatisation et la solitude dans cette fonction publique pourrie jusqu’à la moelle par la gauche depuis Mitterrand, qui vous soupçonne et vous met à l’écart si vous ne bêlez pas forcément avec les autres. Ces gens là, issus de milieux modestes, ont accédé à de petits pouvoirs sans avoir reçu les codes moraux. Ne pratiquent pas le vivre-ensemble mais imposent l’idéologie comme base des relations inter humaines.

        +12

      Alerter
    • Téji // 28.03.2020 à 11h25

      Pardonnez-moi de corriger une coquille qui change tout : non pas ethniquement, mais éthiquement !

        +3

      Alerter
    • openmind // 28.03.2020 à 12h14

      Ethniquement ou éthiquement….ça change tout à votre propos, une erreur je suppose.

        +2

      Alerter
      • Bellot // 28.03.2020 à 12h21

        Oui, évidemment c’est une erreur mais quel lapsus quand même!

          +3

        Alerter
    • Pascalcs // 28.03.2020 à 13h18

      Je ne suis pas sûr que cette attitude ne soit propre qu’à la fonction publique. Une vaste proportion de gouvernants ou haut dirigeants sont touchés par un état de psychopathie à des degrés divers. Il faut énormément de courage et d’abnégation pour leur tenir tête. Gouverner et gérer par l’instillation douce de la peur est une pratique universelle. La réponse est donc proportionnée à ces pratiques.

        +5

      Alerter
      • Bellot // 28.03.2020 à 15h23

        Vous avez entièrement raison mais cela touche la fonction publique de plus en plus depuis une bonne vingtaine d’année; L’utilisation massive des concepts de management propres à la sphère privée dans la formation des cadres s’est intensifiée. On demande de prendre soin de l’humain, d’être bienveillant, créatif, et dans le même on ne remplace pas les agents absents, on réduit les budgets sans arrêt, comment s’étonner dès lors pour les cadres d’une fuite en avant dans l’organisationnel mais qui à un moment donné n’est plus suffisant pour faire face aux manques de moyens. D’où le mal-être de beaucoup de fonctionnaires, d’où aussi le maintien en place de cadres et hauts cadres parfois extrêmement maltraitants car ne se souciant que de leurs carrières, prébendes et futurs postes. Il n’est plus rare pour moi d’entendre des collègues parler de leurs services comme d’une entreprise. Certains mêmes se flattent d’avoir « écrasé » un subalterne trop « contestataire » ayant juste le tort de poser des questions qui dérangent. Cette évolution est très inquiétante.

          +10

        Alerter
    • calal // 28.03.2020 à 14h11

      accumuler de l’epargne le plus rapidement possible tout en faisant le moins de mal possible puis se faire licencier pour degager avant de perdre son ame…

      Nous naissons tous a une epoque qui a ses avantages et ses inconvenients: mais nous devrons tous repondre de nos choix. Nous sommes nous vautres dans la fange comme tous les porcs ou nous sommes nous comportés de maniere digne?
      Qu’avez vous fait de ce que l’on a fait de vous?

        +4

      Alerter
    • JMS974 // 28.03.2020 à 19h10

      Je suis persuadé que cela touche aussi le « privé »…
      Alain DENEAULT parle très bien de tout ça dans son livre « Médiocratie » (résumé ci-dessous)
      « Rangez ces ouvrages compliqués, les livres comptables feront l’affaire. Ne soyez ni fier, ni spirituel, ni même à l’aise, vous risqueriez de paraître arrogant. Atténuez vos passions, elles font peur. Surtout, aucune « bonne idée », la déchiqueteuse en est pleine. Ce regard perçant qui inquiète, dilatez-le, et décontractez vos lèvres – il faut penser mou et le montrer, parler de son moi en le réduisant à peu de chose : on doit pouvoir vous caser. Les temps ont changé. II n’y a eu aucune prise de la Bastille, rien de comparable à l’incendie du Reichstag, et l’Aurore n’a encore tiré aucun coup de feu. Pourtant, l’assaut a bel et bien été lancé et couronné de succès : les médiocres ont pris le pouvoir. « 

        +7

      Alerter
  • Catalina // 28.03.2020 à 07h54

    euh ????c’est normal de filer une note confidentielle à une personne lambda ? « C’est une « note pour Mr Emmanuel Macron » de cinq pages, datée du 5 septembre 2016 et présentée comme « confidentielle ». Rédigée par le professeur Jérôme Salomon, elle a été transmise le lendemain par mail à l’équipe de campagne du candidat (pas encore déclaré) à la présidence de la République », macron n’était pas ministre de la santé, késako ?

      +12

    Alerter
    • Moussars // 30.03.2020 à 22h01

      Salomon connaissait la réalité sanitaire du pays. Connaissait-il l’état des stocks de masques, gels, lunettes, sur-blouses… (pour ne rien faire plus tard…) ? Les n° 1 et 2 de la Santé savaient et n’ont rien fait depuis 2017 !!!
      Macron se préparait déjà, trahissait son chef (le président) et commençait à détourner l’argent des petits fours à son profit (jusqu’à 3 lunchs quotidiens pour flagorner sans scrupules des soutiens) à Bercy au lieu de gérer l’économie du pays… !!!
      Quoi késako ?!

        +0

      Alerter
  • Fritz // 28.03.2020 à 08h10

    Comme quoi des documents fuités sont utiles pour établir les responsabilités des uns (Salomon) et de l’autre (Macron). Il était stupide de regarder le doigt (la Russie ??) et d’ignorer la lune.
    A déguster dans ce contexte : https://www.lemonde.fr/pixels/article/2019/12/06/macronleaks-des-hackeurs-d-etat-russes-ont-bien-vise-la-campagne-presidentielle-de-2017_6021987_4408996.html
    Mais qui sait, p’têt ben que Poutine et le KGB sont derrière le coronavirusse…

      +13

    Alerter
    • Vercoquin // 28.03.2020 à 08h33

      « Mais qui sait, p’têt ben que Poutine et le KGB sont derrière le coronavirusse… »

      Vous ne croyez pas si bien dire, tournons nous vers l’UE:

      « Nouvel épisode dans la saga des vrai-faux complots russes démasqués par les experts de l’UE, les médias russes organiseraient une campagne de désinformation sur le Covid-19 pour saper la confiance du public. Pour les preuves, il faudra attendre. »

      Une belle preuve de la connerie des amis de Micron.

        +26

      Alerter
        • Fritz // 28.03.2020 à 09h00

          Merci, Vercoquin, et désolé de vous avoir volé l’expression « coronavirusse » !
          Elle était si bien trouvée…

            +8

          Alerter
          • tepavac // 28.03.2020 à 13h44

            C’est sûr, cela leur va bien de plastronner, surtout ceux d’ Hollywood et de son rejeton l’UE, faisant à tour de bras des films de catastrophe planétaire où ils sont les modèles et les héros exceptionnels.
            Et quand vient le moment, y plus personne, seuls restent les pays « parias », la Chine, la Russie, Cuba et le Venezuela…..
            Si les populations Européenne ne comprennent toujours pas avec cet épisode, hé bien qu’ils obéissent et cessent de râler, comme tout administré….

              +11

            Alerter
    • sergeat // 28.03.2020 à 08h44

      Vous vous trompez,pour tout pouvoir(en France) inactif,incompétent,dépassé,nombrilophile …les seules armes de dis culpabilisation massive sont Poutine,parfois la peste brune,les illettrés,les ploucs…malheureusement ces armes ne sont que des mots entravant l’action et laissant le pays en complète immobilisation.

        +5

      Alerter
  • MarieAnne // 28.03.2020 à 09h07

    Le point de vue de Pépé Escobar :
    « Pourquoi la France cache un remède anti-virus bon marché et testé (Asia Times) 

    https://www.legrandsoir.info/pourquoi-la-france-cache-un-remede-anti-virus-bon-marche-et-teste-asia-times.html

      +15

    Alerter
  • Eric83 // 28.03.2020 à 09h18

    Mr Salomon avait alerté l’entourage de Macron par des propos de bon sens.

    Ce document « fuité » démontre aujourd’hui que Mr Salomon ment, délibérément, sciemment, en toute connaissance de cause, depuis des semaines chaque soir durant son point-presse relayé par plusieurs chaînes TV car Mr Salomon reconnait l’utilité de porter un masque comme cela est d’usage généralisé en Asie.

    …et il ose chaque soir dire aux français que porter un masque dans la rue EST TOTALEMENT INUTILE, VOIRE CONTRE-PRODUCTIF !?

    A QUOI JOUE MR SALOMON ?

    « L’épidémie précoce a été favorisée par les vacances scolaires de fin d’année (ce sont les enfants qui transmettent le virus à leurs grands-parents), par l’absence de maîtrise des gestes basiques d’hygiène : mouchoirs en papier jetables, lavage des mains, solutions hydroalcooliques, le port du masque par les malades généralisé en Asie et quasi inconnu en France ! »

      +19

    Alerter
    • Zenobie // 28.03.2020 à 09h37

      A propos des masques, le gouvernement joue à une seule chose: dire que c’est inutile car nous n’en avons pas, bref, mentir pour cacher son impéritie. Rien de nouveau sous le soleil.
      A nous de les fabriquer nous-mêmes et de bien respecter les règles d’hygiène : il semble que le freinage de l’épidémie dans la quasi-totalité des pays asiatiques soit en grande partie lié au fait qu’ils savent ce qu’est une épidémie dans un pays à très forte densité de population et que la majorité de la population comprend et applique les règles basiques.

        +12

      Alerter
    • Mr K. // 28.03.2020 à 09h53

      Le Dr Salomon a tout simplement conscience que dire la vérité à la télévision alors que la France ne dispose pas des masques qui seraient nécessaires pour encore mieux protéger la population pourrait avoir des effets dévastateurs : angoisse généralisée, panique (collective?), colère,…, (émeutes ici ou là?).

      Et vous vous feriez quoi étant en situation de responsabilité???

        +3

      Alerter
      • Eric83 // 28.03.2020 à 10h04

        Mr K.
        Est-ce que vous vous rendez-compte de ce que vous écrivez !?

        Vous cautionnez des mensonges scandaleux pour couvrir des incompétences et inconséquences crasses au plus haut niveau de l’Etat…aux conséquences criminelles !?

        En matière de santé, pas en calcul politique – celui qui les anime – que coûtait-il de dire aux français – comme l’on dit plusieurs personnels de santé, que sortir avec n’importe quelle protection dans la rue faisant office de « masque » était mieux que rien…à part protéger du virus et de sauver des vies ?

          +19

        Alerter
        • Mr K. // 28.03.2020 à 10h51

          @ Eric83
          Vous avez peut-être raison. Mais vous avez peut-être tort.
          Qu’en savez-vous? Vous n’en savez, je crois, pas plus que moi…

          Tient, vous annonceriez comment cette nouvelle à des millions de personnes à la télévision, vous?

          Mettez vous dans la situation : vous passez ce soir au 20h de TF1, vous préparez votre message. Vous dites quoi, sachant que cela peut avoir des effets de masse (par exemple ruée vers la chloroquine ou pour avoir un dépistage, …) ???

            +2

          Alerter
          • Jeanne L // 28.03.2020 à 10h58

            Cela ressemble furieusement à de « l’averroisme latin »!
            Doctrine de la double vérité, celle pour les happy-few qui comprendront ,n’en penseront pas moins et ne bougeront pas ?
            Et celle des pauvres d’esprit qui risqueraient de ce mettre en grève, de refuser de travailler sans protection, sans moyen de transports sécurisés mis à leur disposition, de dénoncer l’impéritie de ces histrions, qui ont été incapables d’affronter la réalité matérielle en se cachant derrière des discours toujours aussi communicants .

              +10

            Alerter
            • Mr K. // 28.03.2020 à 11h06

              Absolument pas.

              Cela concerne les mouvements de masse, tout simplement. La psychologie des foules, vous en avez entendu parler?

              Alors Jeanne L, et vous, vous dites quoi au 20h de TF1???

              Sachant que ce que vous allez dire peut aussi créer des morts?

                +2

              Alerter
          • Alfred // 28.03.2020 à 11h42

            @ Mr K
            A la télé au 20h vous dites la vérité aux gens. Il est immensément plus stressant de sentir qu’on vous ment mais dans une proportion que vous ne pouvez déterminer exactement que d’être mis face à un fait stressant que vous pouvez finir par avaler (et pour lequel vous pouvez prendre vos dispositions).
            Vous vous voilez la face (et ou défendez l’indéfendable): Ces gens nous mentent pour se protéger eux mêmes, pas pour protéger la population.

              +12

            Alerter
            • Mr K. // 28.03.2020 à 11h59

              @Alfred
              En premier lieu, nous ne parlons pas de la même chose!

              Vous parlez au début d’un principe général pour lequel je suis d’accord… en général.

              Là, nous parlons d’un cas très particulier : vaut-il mieux pour le bien général de la population dire la vérité d’un coup à des millions de personnes concernant le port du masque en ces circonstances d’épidémie, ou pas? Alors que cela fait déjà un bout de temps que l’on dit officiellement que les masques ne servent à rien pour les non-malades.

              Question corollaire : peut-on prévoir les effets négatifs de cette révélation???

              D’ailleurs, la réponse se trouve peut-être déjà dans ce que vous énoncez vous-même : « Ces gens nous mentent pour se protéger eux mêmes, pas pour protéger la population. »
              Si il y a une prise de conscience massive de ce que vous énoncez après un 20h de TF1, cela ne risque-t-il pas de créer, du trouble, des violences?

                +2

              Alerter
            • Alfred // 28.03.2020 à 15h48

              @ La violence (qui était très évitable) viendra d’autant plus forte que les gens comprendront plus tard à quel point on leur aura menti.
              Si nos élites avaient fait amende honorable dés le début les gens seraient en masse passé au sujet du jour (quoi faire). Mais en continuant de mentir ils augmentent simplement leurs chances que cela finisse mal aussi très pour eux.
              Il y aura tôt ou tard un basculement des sous fifres (nombre croissant de pertes personnelles, risques croissants, cout croissant du « mouillage généralisé » et de la redistribution des dividendes). Il n’est pas dit que tous payeront la juste rétribution mais certains payeront c’est certain. (Le nombre de débiles ex electeurs de macrons qui rêvent de le pendre par les tripes dans le monde médical…).

                +3

              Alerter
          • Cornelius // 28.03.2020 à 12h10

            Il serait temps pour vous de réaliser que ceux qui nous « dirigent » se moquent éperdument de nous, et n’ont que faire d’œuvrer pour le Bien Commun. Vous, moi, nous ne représentons RIEN pour eux. Ils agissent uniquement selon leur intérêt bien compris. Tout, action, communication, décision, est tourné vers ces seuls objectifs : servir leurs intérêts et ceux de leur soutiens, flatter leurs egos, assurer leurs ré-élections et, au pire, faire le nécessaire pour que la foudre tombe sur des sous-fifres. Rien de plus, rien de moins. Oui, nous sommes dirigés par des menteurs corrompus. Je me marre quand je lis ici et là que rien ne sera plus comme avant, que tout devra changer une fois l’épidémie derrière nous. C’est bien mal connaître la nature humaine.

              +11

            Alerter
            • Mr K. // 28.03.2020 à 12h24

              La nature humaine est très complexe…

              Peuvent facilement cohabiter au sein d’une même personne des éléments contradictoires.

              Nombreux sont les petits arrangements intimes que l’on fait plus ou moins (in)consciemment pour résoudre ces contradictions et garder ainsi l’estime de soi.

              Quoiqu’il en soit, sujet passionnant qui fait réfléchir à ce que nous sommes individuellement et …collectivement.

                +2

              Alerter
            • tepavac // 28.03.2020 à 14h08

              Après ce long et intéressant échange sur les cas de responsabilités, de négligences ou fautes involontaires, voilà ce que dit la Loi, et ce depuis l’empire Romain

              Culpa lata dolo aequiparatur.

              Lorsqu’elle est particulièrement lourde, la faute d’imprudence ou de négligence est assimilée au dol. La blessure qui en résulte ne se situe dès lors plus sur le terrain des blessures involontaires mais sur celui des blessures volontaires.

              Autrement dit, dans le cas présent, la loi juge les actes non plus comme une négligence mais comme un délit ou un crime, suivant la gravité des blessures. Là elles sont mortelles.

                +9

              Alerter
          • tepavac // 28.03.2020 à 14h18

            « vous annonceriez comment cette nouvelle à des millions de personnes à la télévision, vous?  »

            Je dis rien, je réquisitionne des usines, des bénévoles et je fais des masques.

            Courir pour être Président ou Ministre c’est être en charge de décisions, ce n’est pas seulement faire le beau devant des caméras ou faire de mauvais jeu de mot à l’encontre de ses concitoyens.
            Nous sommes trop permissifs.
            La jaunisation doit être totale.

              +19

            Alerter
      • Moussars // 30.03.2020 à 22h16

        « Et vous vous feriez quoi étant en situation de responsabilité??? ». Vous êtes gonflés.
        Salomon était déjà haut placé dans le ministère de la Santé sous Kouchner ! Sous Marisol Touraine, il y revient. Y’avait même un tout jeune arriviste qui s’était placé comme conseiller sans aucune compétence particulière et expérience (maintenant secrétaire auprès du ministre de l’éducation…).
        Quand Macron le nomme (c’est pas la busin) au poste de directeur de la Santé (pour services rendus dans sa campagne présidentielle et pour qu’il se taise après son rapport sur l’état de la Santé en France en cas d’épidémie ?), son boulot était bien de vérifier l’état et la qualité des stocks justement ?!
        De qui se moque-t-on ?!

          +0

        Alerter
  • François Lacoste // 28.03.2020 à 09h22

    Le sol se rapproche à grande vitesse, ouverture du parachute dorsal.

    Pourvu que ce ne soit pas comme pour le Boeing 737 Max, l’avion – « dessiné par des clown supervisé par des singes  » dixit les pilotes d’essai sur simulateur du constructeur. https://www.lindependant.fr/2020/01/10/concu-par-des-clowns-places-sous-la-supervision-de-singes-les-propos-embarrassants-de-salaries-de-boeing-sur-le-737max,8652658.php

      +7

    Alerter
  • catherine // 28.03.2020 à 09h23

    Bravo ! merci pour cet article, je retrouve les crises.

    Ce monsieur alerte sur l’impréparation à une épidémie avant les élections et se retrouve en janvier 2018 au poste qu’il occupe aujourd’hui. Ce poste prestigieux lui aura donc suffit pour oublier ses convictions et in fine, nous le constatons bien, ne rien faire.

    Sans doute que le moment venu il aura des comptes à rendre
    Il aurait sans doute du avoir une attitude rebelle et démissionner.

    Un autre, rebelle celui-là, avait déjà alerté en 2006 (!), mais lui il s’est mis au travail et a créé une structure très efficiente, la plus efficiente sur le territoire, « une machine de guerre » comme le disait un Professeur deson équipe hier soir :

    https://www.ina.fr/contenus-editoriaux/articles-editoriaux/2006-didier-raoult-alertait-deja-sur-le-danger-d-une-epidemie-virale/

      +21

    Alerter
  • Eric83 // 28.03.2020 à 09h39

    Jérôme Salomon ou les ambitions politiques d’un médecin « Kouchner-boy » :

    https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200317.OBS26206/10-choses-a-savoir-sur-jerome-salomon-le-visage-de-la-lutte-contre-le-covid-19-en-france.html

    …et pas que. Pourquoi cette « promotion » de Jérôme Salomon dans les MSM ? Quelques titres :

    « Jérôme Salomon, l’homme qui fait rempart au coronavirus », Les Échos,‎ 2 mars 2020
    « Qui est Jérôme Salomon, le monsieur coronavirus du gouvernement ? », BFM TV,‎ 2 mars 2020
    « Face au coronavirus, Jérôme Salomon en première ligne », Le HuffPost,‎ 27 février 2020
    « Jérôme Salomon, l’homme qui voulait terrasser le coronavirus », Valeurs actuelles,‎ 12 mars 2020
    « 10 choses à savoir sur Jérôme Salomon, le visage de la lutte contre le Covid-19 en France » L’Obs, 17 mars 2020

    Par ailleurs, Check-news, comme notre hôte, s’est aussi penché sur le document « fuité » :
    Vincent Coquaz, « Jérôme Salomon avait-il alerté Macron sur l’impréparation de la France face aux catastrophes dès 2017 ? » Libération, 20 mars 2020

      +9

    Alerter
    • ilssontlacorruption // 28.03.2020 à 15h34

      « Il n’y a pas sphère plus corrompue que celle de la santé en France. Dans Crépuscule, avait été relevée la façon dont Attal et Griveaux avaient été recrutés au cabinet de la ministre d’alors, Marisol Touraine. Entresoi, inconséquence, indifférence à l’autre primaient.

      Des liens familiaux (Attal se faisant recruter du fait de sa proximité avec la fille de la ministre), des avantages immenses utilisés dans le seul but de promouvoir leurs intérêts, une incompétence crasse (personne n’y connaissait rien): tout combiné pour dévaster notre santé.

      Faut-il s’étonner dès lors que Salomon, qui les accompagnait au cabinet, mente maintenant, pour protéger ceux qu’il a servi, et l’ont en retour propulsé ? Que personne ne moufte, alors que tous ont couvert des méthodes de pillage des ressources publics aux fins d’intérêt ?

      Faut-il s’en étonner, alors que l’on « découvre » les conflits d’intérêt depuis longtemps exposés entre Buzyn, son mari, et l’industrie ? Mais que tout le monde jusqu’ici s’en indifférait ? Alors que le Président lui-même a usé des mêmes moyens pour se propulser ?

      Faut-il s’étonner donc, que tout ce beau monde, ayant en tout erré, des masques aux tests en passant par les lits et les matériels, rémunérations et budgets rafistolés, déclarations contradictoires et discours hystérisés, soit encore par les médias protégé ?

      https://twitter.com/anatolium/status/1242823112527405059?s=20

        +6

      Alerter
  • bordron.georges // 28.03.2020 à 09h58

    Il faudra vraiment qu’il y ait un procès. Mais ce procès devra être bien encadré et suivi par les plaignants afin de contrer les nombreux échappatoires qui seront mis en avant; comme en particulier, la défausse sur des subordonnés, des  »expeeeerts » ou des scientifiques. L’art d’un dirigeant est de bien choisir ses conseillés et ses adjoints. Et ça, depuis trois ans, à la tête de l’État, c’est une catastrophe!

      +10

    Alerter
    • Téji // 28.03.2020 à 12h06

      écouter à ce propos Michel Onfray ou Charles Gave, c’est du délice :
      en bref https://www.youtube.com/watch?v=NFjA1LE1-qE
      ou la complète qui ne manque pas de sel avec la réaction de l’auditoire : https://www.youtube.com/watch?v=iftD8PvqraQ
      Dans le système actuel, pour arriver à ce niveau de l’Etat, il ne faut pas être intelligent mais avant tout un prédateur sans états d’âme, aidé et entouré du même style de personnes…
      Ils ont indéniablement une forme d’intelligence, certes dénuée d’empathie, mais robuste pour louvoyer ou se tirer d’affaire, et il sera difficile de les atteindre directement, surtout après le « nettoyage » fait, à propos des hautes fonctions d’Etat, dans la Constitution !

        +6

      Alerter
  • Dorian // 28.03.2020 à 10h40

    Comme on dit dans la langue macronienne, la start up élyséenne est un véritable cluster à fake news, et Sibeth en est un à elle toute seule !

    Que savait Macron et les autres : Dans « La vie des idées », du 25 /03), un excellent texte sur le même sujet, où l’on comprend que Macron savait tout ; c’est long mais c’est bon et surtout , accablant pour Macron. Je ne cite qu’un bout de la conclusion : Le 28 février est publié le rapport crucial de l’OMS sur ce qui a été fait en Chine. Il montre que seule une mobilisation de tout le gouvernement et de toute la société permet de vaincre l’épidémie. On se souviendra sans doute longtemps, dit l’auteur (P. Marichar), que c’est le lendemain (29 fév) que Philippe a décidé de détourner un Conseil des ministres « exceptionnel dédié au covid-19 » pour annoncer l’utilisation du 49.3 afin d’adopter sans vote son projet de loi. Macron s’est dit qu’il était plus urgent de profiter de la dernière fenêtre de tir pour faire passé sa « réforme » des retraites, dont l’immense majorité des Français ne voulaient pas, que de chercher le plus rapidement possible à nous protéger. On a eu le droit à la double peine ! Merci patron.

    https://laviedesidees.fr/Savoir-et-prevoir.html

      +18

    Alerter
  • Arnaca // 28.03.2020 à 11h18

    Dans le même temps combien de prévisions se sont révélées parfaitement inexactes, des risques inexistants. Quelle part de hasard sépare les visionnaires lucides des catastrophistes dépensant inutilement l’argent public.
    Les prévisions sont souvent hasardeuses surtout en ce qui concerne le futur. Inversement il est aisé de relever les mesures négligées qui auraient évité des événements passés.
    Relire les commentaires « avant » et « après » laisse parfois songeur.

      +2

    Alerter
    • jcnello // 29.03.2020 à 01h17

      On peut déjà ré-écouter celui de Mélenchon en Avril 2017…mais comme sur beaucoup d’autres sujets, l’idéologie dominante nous a empêché de l’entendre.
      J’espère que politiquement aussi on tirera quelques enseignements de ce funeste épisode.
      https://twitter.com/MediasControle/status/1242754953963352065

      Macron qui du coup s’est maintenant rangé derrière lui à en croire ses discours…n’a plus qu’à lui demander de diriger le prochain gouvernement, ça nous évitera d’autres catastrophes de ce style (environnementales, sociales …)

        +1

      Alerter
  • Renaud // 28.03.2020 à 11h52

    C’est un peu comme une bouteille à la mer, généralement discrète et vite oubliée (?) hélas, elle est rarement trouvée, mais peut aider à résoudre des questions vitales. C’est pour ça qu’il faut faire – attention – à toutes choses. Ainsi cette vidéo (11 minutes) d’un homme, pyrénéen vivant dans les Hautes-Alpes depuis des décennies, en relation avec des médecins, des chercheurs, des biologistes, des chimistes en pharmacologie et d’autres encore, tous dûment titrés, en plus, ayant des expériences professionnelles et des états de services documentés. Mais en France, nos têtes sont tellement pleines et déjà bourrées à saturation qu’il n’y a plus guère de place pour y faire entrer d’autres choses… Attention, car ça peut s’avérer fatal.
    Il existe de nombreuses autres vidéo de lui. Faire beaucoup plus attention au fond qu’à la forme. Voici :

    https://www.youtube.com/watch?v=bMO4dcXL1a8&feature=youtu.be

      +2

    Alerter
    • Catalina // 28.03.2020 à 12h11

      la réponse à ce chaos structuré est que macron est un petit marchand, tout ce qu’il fait est au niveau du marchandage, il n’a aucune autre compétence, c’est ça le vrai danger pour n’importe quel pays, avoir à sa tête un simple marchand chez qui on ne vit pas, monsieur, on compte, de plus, ce type n’a absolument aucune expérience en ce qui concerne le fait d’être le chef, m^me pas élu au conseil de classe, normal, tout le monde le trouvait suffisant mais pour l’être; il aurait fallut que ce marchand ai de l’humilité, pauvre macron, si loin des hommes, si près des billets verts en monnaie de singe

        +6

      Alerter
  • Cornelius // 28.03.2020 à 12h17

    Vous pensez sérieusement que les personnes dont vous citez les noms vont « rendre des comptes à la Nation » ?

    En France, en 2020, cela relève du rêve éveillé. Il y aura éventuellement quelques articles au vitriol, tout au plus. Et tout continuera comme avant. Les personnes citées seront recasées, promues, etc. Une information en chassera une autre, etc.

    Le peuple français n’a voix au chapitre sur rien d’important. L’existence des rituels électoraux, dont certains commentateurs de ce site font grand cas, n’invalide aucunement cet état de fait.

      +1

    Alerter
  • Eric83 // 28.03.2020 à 13h40

    J »écoute – enfin je me force à écouter – depuis quelques temps son point-presse quotidien. Il n’y a aucun doute, J. Salomon est un pro pour enfumer/tromper les gens et il répond à 100% à la définition que donnait Coluche d’un technocrate :

    Un technocrate, c’est un mec, quand tu lui poses une question et qu’il a fini de te répondre, tu comprends plus la question que t’as posé ?

    C’est exactement ce qu’il se passe quand un/une journaliste pour obtenir, par exemple, une information précise sur la livraison/disponibilité de masques et/ou sur le nombre de tests effectués et leurs disponibilités.

    Alors, quasi systématiquement Salomon commence ses phrases par : nous sommes très attentifs/nous portons une grande attention et il enchaîne de longs/très longs laïus – faut que/yaka/c’est en cours/ bientôt – sans jamais répondre simplement et précisément à la question posée…et aucun/aucune journaliste ne le reprend pour lui dire qu’il n’a pas répondu à la question posée. Alors effet technocrate et/ou respect du rôle de chien de garde.

      +9

    Alerter
  • Jean Pierre André // 28.03.2020 à 16h02

    Démolition d’une usine de masques en 2018
    Le Télégramme de ce matin (28/03) indique «  » En 2018, le groupe américain Honeywell ferme, sans états d’âme, l’usine de fabrication de masques de protection respiratoire de Plaintel (22) et DÉTRUIT les machines. Un outil dont on aurait bien besoin en ce moment »…. le personnel compétent existe toujours mais il faudrait des machines… Les responsables à l’époque s’étaient adressés en vain au Président Macron et au ministre de l’économie.. Selon JJ F.. ex.directeur du site de 91 à 2006 c’est d’autant plus scandaleux que les machines avaient été fortement subventionnées par l’État pour produire des dizaines de millions de masques lors de l’épidémie de H1N1 en 2009″ »..

      +5

    Alerter
  • Mouise // 28.03.2020 à 16h37

    1. Comme une bouteille à la mer.
    J’aurais souhaité trouver sur ce cite un endroit où, sans idée de ferrailler pour savoir quel est le bon traitement pharmacologique du moment, il soit possible de contribuer collectivement à une réflexion du genre : « STOP ! tirons les leçons de la crise! ». Ce dans l’idée non pas de constituer un programme politique pour tel ou tel mais de poursuivre une œuvre d’éducation populaire pour que, a minima, le moment venu ceux qui le souhaitent puissent disposer des outils robustes pour poser les questions profondes et exiger les réponses de nos hommes politiques pour discriminer parmi les prétendants entre ceux qui ont l’étoffe d’homme d’État et les guignols. Mais surtout pour que chacun puisse réfléchir au monde de demain afin d’être prêt à y contribuer ou l’orienter et ainsi déjouer les pièges de la facilité qui reviendront parce qu’ils semblent constitutifs d’une partie de nous-mêmes.
    Alors que chaque jour nous voyons apparaître des pans entiers de réalités dont nous n’avions plus idée ou qui jusque là étaient flous ou sur lesquels nous ne pouvions émettre que des hypothèses à partir d’expériences parcellaires ou de constructions intellectuelles facilement ridiculisables par tout les artifices d’une communication politicienne bassement intéressée, il me semble qu’il n’est pas trop tôt pour nous interroger sur ce qu’il convient de faire pour l’après crise :

      +0

    Alerter
  • Mouise // 28.03.2020 à 16h37

    2.
    interroger les institutions, celles qui se révèlent pertinentes, celles qui ne le sont pas, pourquoi certaines qui semblent très utiles ont été détruites ? pour quelles raisons ? par quelles forces ? selon quelles modalités ?
    Quelles coopérations internationales pour demain ? quelles limites ? quels sont les domaines de souveraineté politique à exclure des emprises mercantiles ? et comment en faire bénéficier les communautés politiques qui n’ont pas la taille critique pour les assumer au lieu de les laisser sur le carreau ?
    Redéfinir les objectifs d’une communauté politique et les justes moyens qui permettent des les approcher. Ce soucier des détails pour ne pas laisser l’idéologie (d’hier ou à venir) tailler à grand coup de hache dans la finitude de la condition humaine et préparer les déconvenues de demain.
    Bref une sorte de cahier d’anthropologie philosophique … et pratique.

      +1

    Alerter
  • sainsaulieu gerard // 28.03.2020 à 21h55

    Comme l’homme est un loup pour l’homme, la vie en commun exige des règles dont l’application est garantie par la force d’état. Mais d’où viennent les règles :des politiciens et des compétences du haut sans consultation du bas. Les débats sont l’arme de la démocratie. Evidemment, ça demande du temps. Dans une société où la nanoseconde c’est de l’argent, il faut pour imposer le débats une pression sociale, on peut dire aussi la lutte des classes. C’est ce que nous allons voir à la sortie de la crise du virus mondial. « Ils » sont prêts à se défendre au nom de l’efficacité. A nous de trouver leur faille. Les gilets jaunes avec trois fois rien leur ont fait peur. Alors tout est possible. Il y a au delà du plan A, il y a tout l’alphabet.
    Amicalement

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications