Les Crises Les Crises
25.mars.202025.3.2020 // Les Crises

Près d’un millier de morts dans la région de Bergame – Les maires : « Mais il y en a beaucoup d’autres »

Merci 249
J'envoie

Source : L’Eco di Bergamo, Isaia Invernizzi, 22-03-2020

Une ambulance à l’hôpital Papa

D’Alzano à Nembro, de Dalmine à Stezzano, à Bassa, tous, chiffres à l’appui, démentent le nombre officiel de victimes.

La voix de nombreux maires de la région de Bergame tremble en prononçant le bilan d’un mois qui semble une vie entière. Pas « seulement » des chiffres, mais des personnes. Des amis, des concitoyens, à qui il n’a même pas été possible de dire au revoir. Un capital humain balayé en trois semaines environ. L’ampleur de la douleur dépasse les données officielles diffusées chaque jour par la Région et la Protection civile : hier encore, 226 personnes sont mortes à Bergame, pour un total de 951. Des chiffres partiels peu fiables, car la réalité est désormais beaucoup plus dramatique que les froids calculs. Il suffit de parler à n’importe quel Premier citoyen, des vallées aux Bassa, pour se rendre compte que, sans un contrôle via les tests, les chiffres sont sous-estimés

Le maire de Bergame, Giorgio Gori, a tiré la sonnette d’alarme il y a deux jours dans L’Eco – « nous connaissons tous des personnes âgées qui sont mortes dans une maison de retraite, ou à domicile, et qui n’ont pas été testées » – et les experts ne l’ont pas contredit. Dans la ville, où 48 décès ont été enregistrés hier, environ 600 personnes sont mortes au cours des trois dernières semaines, hôpitaux compris. « Nous avons lancé ce message pour donner une représentation plus réaliste du très grave problème auquel nous sommes confrontés », explique Gori, « Les données ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Elle s’appliquent aux contagions, aux hospitalisations et malheureusement aussi aux décès. Mais trop de victimes ne sont pas incluses dans les décomptes parce qu’elles meurent chez elles ».

L’armée transporte les cercueils des morts depuis le cimetière monumental de Bergame

Alzano Lombardo et Nembro, le cœur de l’urgence bergamasque, payent un lourd tribut. À Alzano, 62 personnes sont mortes depuis le 23 février. Il y a un an, elles étaient 9. A Nembro, le maire Claudio Cancelli observe avec prudence et optimisme une baisse après des journées dramatiques : « La baisse des décès est significative, surtout par rapport à la période du 10 au 13 mars. Depuis le début du mois à Nembro, nous avons eu entre 110 et 120 décès. A la même période l’année dernière 14. Les chiffres parlent d’eux-mêmes ».

Chaque jour, le rapport envoyé par Ats et la préfecture se heurte à la perception directe des premiers citoyens. « Bien sûr, dans notre cas, les documents officiels disent que le Coronavirus a causé 9 décès – explique le maire de Seriate, Cristian Vezzoli – mais depuis le début du mois, notre service de l’État civil en a enregistré environ 60. En l’absence de test, les médecins écrivent « pneumonie interstitielle » mais les symptômes sont clairs et les données sont donc irréalistes ». Un bilan qui est malheureusement similaire à celui d’autres grandes municipalités. A Treviglio, depuis le début du mois, 36 résidents ont disparu et 68 personnes malades ont été hospitalisées. Dans Caravaggio, le village voisin, 50 contre une moyenne de 6 les années précédentes. Mais seulement 2 « officiellement » du Covid-19.

Le centre de Nembro

A Dalmine, 70 personnes sont mortes, dont 2 officiellement du Coronavirus. Il y a un an, elles étaient 18 : « Une catastrophe – commente le maire Francesco Bramani – et même pour les personnes infectées nous n’avons aucune certitude car chaque jour on nous dit quelque chose de différent avec des oscillations incompréhensibles ».

« Nous perdons une génération de bénévoles et de personnes qui ont fait l’histoire de notre pays – c’est le constat amer de Simone Tangorra, maire de Stezzano où 40 personnes sont mortes en mars, presque toutes avec des symptômes compatibles avec le Coronavirus, contre 10 il y a un an – c’est un phénomène très répandu, qui concerne malheureusement aussi les 50 et 60 ans ».

Dans la Valle Brembana, à San Giovanni Bianco, 30 morts au cours des deux dernières semaines, dont seulement 4 officiellement du Coronavirus. A San Pellegrino 23. A Selvino 20. « Le même nombre que nous avons eu en un an et demi – explique le maire Diego Bertocchi –. Espérons que la courbe va bientôt s’inverser ».

Gianluca Sala, le premier citoyen de Terno d’Isola, appelle à la clarté « parce que nous ne pouvons pas surveiller les personnes qui devraient rester en quarantaine et nous n’en sommes même pas informé. Heureusement, nous avons des citoyens responsables, qui s’autogèrent très bien. Ici, à Terno, 12 personnes sont mortes. L’année dernière, en mars, une seule ». Bagnatica, comme beaucoup d’autres municipalités, organisera bientôt, espérons-le, une cérémonie pour se souvenir des morts. « C’est vraiment difficile – explique le maire Roberto Scarpellini –. Depuis le 27 février, nous avons eu 16 morts, dont officiellement 3 du Covid-19, mais les autres aussi avaient des symptômes très clairs. Pour tout 2019, il y a eu 28 morts ».

Des chiffres qu’on retrouve également à Calcinate, une ville dirigée par le président de la Province, Gianfranco Gafforelli. 18 personnes sont mortes, contre 3 en mars 2019. Mais, à Martinengo, le bureau d’état civil a enregistré 53 décès. « Mais je ne veux rien savoir des chiffres, c’étaient des personnes, mes concitoyens – commente avec amertume le maire Mario Seghezzi – Nous devons tout fermer. Tout de suite ».

Source : L’Eco di Bergamo, Isaia Invernizzi, 22-03-2020

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

sergeat // 25.03.2020 à 07h56

De toute façon plus personne ne croit « notre » gouvernement,il suffit qu’il dise que les masques ne servent à rien pour que tout le monde se précipite pour essayer d’en avoir,même chose pour les tests (regardez les queux qui se font devant le laboratoire de Raoult),….. le chlorine ne sert à rien les stocks disparaissent mais heureusement ce gouvernement vient de créer un deuxième « conseil scientifique » qui pourra disculper le nombril Macron de toute erreur,les derniers de cordée se rendent compte que les « premiers de cordée » sont compétants en tant qu’acteur de théâtre de village,….j’espère que dans le futur ils seront jugés.

56 réactions et commentaires

  • Linder // 25.03.2020 à 07h34

    Jérôme Salomon le reconnaît maintenant : le nombre de mort en France concerne exclusivement le nombre de mort à l’hôpital. Les morts en EHPAD ou à la maison ne sont pas dans les chiffres actuels sur lesquels communique le gouvernement. Ces données ne sont pas perdues (médecins de ville, EHPAD, domiciles et autres) mais les données seront agrégées plus tard.

      +18

    Alerter
    • sergeat // 25.03.2020 à 07h56

      De toute façon plus personne ne croit « notre » gouvernement,il suffit qu’il dise que les masques ne servent à rien pour que tout le monde se précipite pour essayer d’en avoir,même chose pour les tests (regardez les queux qui se font devant le laboratoire de Raoult),….. le chlorine ne sert à rien les stocks disparaissent mais heureusement ce gouvernement vient de créer un deuxième « conseil scientifique » qui pourra disculper le nombril Macron de toute erreur,les derniers de cordée se rendent compte que les « premiers de cordée » sont compétants en tant qu’acteur de théâtre de village,….j’espère que dans le futur ils seront jugés.

        +65

      Alerter
      • Confine // 25.03.2020 à 08h49

        le président lui-même ayant déclaré la guerre …
        il y aura des jugements pour « Crimes de guerre »
        pour les collabos compris

        Décider systématiquement exactement l’inverse de ce qui marche, de ce que recommande l’OMS et appliquer tout ce qui a entrainé le plus de décès.
        Ordonner d’administrer un médicament (pas cher) seulement en phase finale de la maladie quand il est décommandé de le faire et l’interdire avant quand il est recommandé pour guérir (en 6j).
        La liste des preuves est longue …

        A un tel niveau de corrélation ce n’est plus de l’incompétence c’est délibéré.

        Assiste-t-on à un crime de masse dans les maisons de retraite ?

        Comment reconnait-on un membre de la secte ?
        R : #LHeureNEstPasALaPolemique #SoyonsTousUnis #CroyezEnMacronAmen

          +33

        Alerter
        • Emile // 25.03.2020 à 10h11

          La liste s’allonge encore. Des lits en hôpitaux et cliniques privés non réquisitionnés, des industriels qui anticipaient des commandes de respirateurs et qui attendent une réponse de l’administration depuis janvier…
          A ce niveau ce n’est plus de l’incompétence, c’est criminel.

          Et l’exécutif appelle à faire bloc derrière « le chef de guerre »… Dans les tranchées certains chefs incompétents se prenaient des balles perdues.

            +28

          Alerter
          • Santerre // 25.03.2020 à 12h31

            Mais qu’est ce qui se passe dans notre pays? L’administration de la santé est-elle entrain de nous rejouer « Nacht une Nebe »? On élimine les trop vieux? Dans un bon esprit comptable? Y en aura pas pour tout le monde alors on ne se déplace même pas? On laisse mourir?

              +4

            Alerter
          • Actustragicus // 25.03.2020 à 14h06

            « des industriels qui anticipaient des commandes de respirateurs et qui attendent une réponse » – j’ajoute juste une source :
            https://www.youtube.com/watch?v=nwwFgZ3B-qc
            (interview de Loïk Le Floch-Prigent par Sputnik le 20 mars)

              +5

            Alerter
          • sergeat // 25.03.2020 à 14h19

            La macronie et les précédents gouvernements ont voulu transformer nos hôpitaux en bilan comptable (pour ne pas dire en centre de profit peut être avant privatisation ),toutes les redondances de ce système ont été supprimées pour travailler en flux tendu,un élément du flux tendu disparaît et toute la chaîne s’écroule.
            J’espère que dans nos écoles les maîtres spirituels de « Jupiter » c-à-d Adam Smith et Friedman seront évoqués en tant que contre exemple pour le bien de notre nation et de son peuple.

              +3

            Alerter
    • Marco // 25.03.2020 à 09h35

      Mais en fait d’où est sortie ce Salomon ??? il n’était pas directeur que je sache avant l’épidémie??? je pense qu’il a été choisi pour son obéissance totale et aveugle aux voix gouvernementales !! lol Hi Hi hi nous sommes habitués à ce genre d’exercice avec macron ! ok on peut dire sans se tromper qu’avec sarko et l’homme à la vespa nous étions déjà dans la même lignée de mensongite aigüe !

        +9

      Alerter
      • fanfan // 25.03.2020 à 12h26

        Du temps de l’ancienne ministre socialiste Marisol Touraine, l’actuel directeur de la santé, Jérôme Salomon, était le conseiller chargé de la sécurité sanitaire de 2013 à 2015.
        Le 8 janvier 2018, Jérôme Salomon est choisi par Agnès Buzyn pour succéder à Benoît Vallet comme directeur général de la Santé, soit le numéro 2 du ministère de la Santé et spécialiste des épidémies. En septembre 2016, selon les Macron Leaks, Jérôme Salomon avait averti le futur Président du manque de préparation de la France aux catastrophes dont les épidémies.

          +4

        Alerter
    • catherine // 25.03.2020 à 11h32

      Le sitaliens nous en disent plus eux :

      les décès en Italie :

      Professeur Ricciardi

      « Après réévaluation par l’Institut national de la santé, seuls 12 % des certificats de décès ont montré une causalité directe du coronavirus, tandis que 88 % des patients décédés ont au moins une prémorbidité – beaucoup en ont eu deux ou trois ». (!!!!!!!!!!)

      http://www.geopolintel.fr/article2197.html

        +9

      Alerter
      • Berrio // 25.03.2020 à 13h02

        @ Catherine
        Merci pour ce lien à faire tourner sur la toile.
        Je n’avais pas beaucoup de considération pour les médias…

          +2

        Alerter
      • sergeat // 25.03.2020 à 14h36

        Il y a un futur décès que j’attend avec impatience c’est celui de l’UE bureaucratique qui nous dirige par des comités non élus et auto-promus par une idéologie mortifère pour les peuples.

          +11

        Alerter
      • Nicolas // 25.03.2020 à 22h11

        Ce propos idiot d’insister sur les comorbidités est soulant à la longue… Ne soyez pas timides, allons jusqu’au bout du propos : Qu’est-ce qu’on attend pour zigouiller tous les fumeurs qui font de l’hypertension ? (2 prémorbidités)
        Soit on soigne tout le monde, et alors le système de santé est totalement saturé, soit on arrête de soigner les vieux. Dans le nord de l’Italie dans les hôpitaux les plus touchés on a maintenant le pire des 2 mondes : les respirateurs artificiels sont réservés aux moins de 60 ans, mais le système de santé est totalement saturé. Vous faites une crise cardiaque / AVC ? Dommage, l’ambulance arrive dans 1h30.
        Ah, au fait, il y a de plus en plus d’actifs sans comorbidité qui meurent, vous avez toutes vos chances de gagner.

          +4

        Alerter
  • Berrio // 25.03.2020 à 07h39

    En France aussi, il y en a beaucoup d’autres. Les EHPAD par exemple et si j’ai bien compris un petit reportage sur France Info Ment, les résidents atteints d’une quelconque maladie meurent sur place. Plus d’hôpital pour eux ? Comme disait dans ce reportage une femme : c’est difficile de les entendre s’étouffer, mourir dans l’isolement, ensuite il faut prévenir les familles etc
    J’ai mal compris ?

      +30

    Alerter
    • catherine // 25.03.2020 à 08h57

      Une amie me disait hier que sa maman était dans un EHPAD et que la directrice lui avait dit :

       » Mes pensionnaires ne vont pas mourir du covid mais de chagrin « 

        +15

      Alerter
    • Narm // 25.03.2020 à 09h57

      j’ai vu le même, ils meurent en silence, purement abandonné

      pour disculper l’etat, un chef d’un hopital de paris à dit au 20h : Si, Si, on les accueille… s’ils n’ont pas de contrindication, si , blabla, si leur pronostic v le permet, s’il y a un espoir : on comprend alors à demi mot : s’ils ne sont pas trop vieux !

      bref, s’ils ont quelque chose, il sont CONDAMNés d’avance
      et des masques, les ehpad en auront la semaine prochaine… peut être ?
      de toutes façons, si la mort rode, c’est qu’ils sont déja contaminés
      ahhhh ces martin hirsch et compagnie…..

        +15

      Alerter
      • Catalina // 25.03.2020 à 10h11

        Des collègues cousent tous les jours pour nous faire des masques, moi, j’en ai cousu un en sopalin triple épaisseur avec une mince feuille de coton au milieu, je le couds en largeur trois fois, j’ai mis des élastiques, et fait des coutures afin qu’il soit bien adapté à mon visage, nikel, c’est un prototype mais l’avantage est qu’il est jetable, j’en ai pour à peine 15 euros et je peux faire plus de 100 masques !

          +8

        Alerter
  • LibEgaFra // 25.03.2020 à 07h40

    Et dire que la Chine était accusée de trafiquer les chiffres, de sous-estimer volontairement à la fois le nombre des infectés et des décès. Les vertueuses « démocraties » elles ne trafiquent jamais rien elles, n’est-ce pas?

      +57

    Alerter
    • Narm // 25.03.2020 à 10h04

      la « devise  » ?
      regardez sur le site http://www.gouvernement.fr et notre logo de la république
      ils y ont enlevé « République Française »
      si quelqu’un vous met devant une réalité, son « étiquette » a-t-elle de l’importance ?
      pour les communs qui n’ont pas suivi le corona du début
      ils découvrent que busin avait « compris » (c’est elle qui le dit) depuis décembre
      que TOUS les chiffres sont biaisés !
      qu’il n’y a pas de masques et qu’aujourd’hui ! , oui, aujourd’hui, ils ne sont pas encore arrivé !
      que l’on sait depuis le début que le confinement aura lieu jusqu’en mai !
      alors les petites querelles d’étiquettes , on s’en fout mais alors à un point

        +1

      Alerter
    • tepavac // 25.03.2020 à 12h02

      Oui, les chiffres énoncés par les maires des villes Italienne sont impressionnant.
      On constate une moyenne de 50 à 100 fois plus de victimes que ce qui est officiellement déclaré!!!

      J’ai lu hier qu’en Espagne le même décomptage était pratiqué, des militaires ayant investi des EHPAD désertés par le personnel,trouvaient les personnes âgées abandonnées à leur sort, alors que les décédés gisaient dans leur lit…

      Lorsqu’on songe au prix que ces retraités doivent payer pour être dans ces centres cela fait froid dans le dos.

      Beaucoup pensent qu’après ce fléau, le monde changera, en quoi, là est la question, car la mémoire collective des enseignements passés risque d’être très minoritaire dans les prises de décision « démocratique ».
      J’espère seulement que les jeunes prennent conscience de ce que leur réserve l’avenir s’ils ne se battent pas pour construire une société digne d’être vécu avec enthousiasme et saine passion.
      Sinon c’est le dogme du chacun pour soit avec son cortège de conflit quotidien qui prendra le dessus.

        +13

      Alerter
  • Françoise // 25.03.2020 à 07h42

    Et oui pour ceux qui ont regardé les vidéos venues de chine, nous savions que les chiffres des morts chinois n’étaient que ceux enregistrés dans les hôpitaux. Des vidéos avec des entrées d’immeuble condamnées, des vidéos avec des camionnettes remplies de cadavres dans des sacs jaunes, des vidéos d’alignements de cadavres dans un sac jaune le long des rues au pied des immeubles. Des vidéos de personnes ayant fait un malaise qui tombaient droit par terre, une vidéo avec un cadavre dans les bras d’une autre dans une file d’attente, etc etc…
    Nos gouvernements et nos journalistes d’opérette feraient bien de regarder youtube au lieu de le critiquer. Nous allons avoir aussi une méchante censure sur nos morts.

      +15

    Alerter
    • dono jj // 25.03.2020 à 08h25

      Attention…il y a eu un petit document filmé du monde qui démontait certaines vidéos montrant des soit disant cadavres du SARS-COV 2 réalisés en RPC…Pas d’emballement!

        +9

      Alerter
  • LA ROQUE // 25.03.2020 à 08h28

    Des doutes commenceraient t’ils à venir quant à la véracité des chiffres ?
    Je le dis depuis le début que les chiffres Chinois sont faux et le fait que l’Italie
    « arrange » ses chiffres ne font que renforcer mon sentiment.

      +5

    Alerter
    • Santerre // 25.03.2020 à 08h56

      Et la France qui ne compte que les décès à l’hôpital, c’est quoi? Et vous devriez comparer toutes les courbes et vous trouverez une sacrée anomalie, exactement la même, dans les chiffres USA, UK, NL.Etonnant non?

        +10

      Alerter
      • Bientôt 78 ans // 25.03.2020 à 09h06

        Non. Prévisible, prédit, devenu réalité. La répétition générale eut lieu « au temps des» Gilets Jaunes. Elle dura plus d’un an… assez longtemps pour que tous et chacun, après Oeil-Crevé et Main-Arrachée, comprennent parfaitement à quoi rime cette plaisanterie du Pouvoir.

          +22

        Alerter
        • jjcoldman // 25.03.2020 à 11h19

          Tout à fait d’accord.
          Après le gouvernement qui éborgne ses opposants, le gouvernement qui « liquide » en silence les pensionnaires des EHPAD, avec la complaisance des médias dans les deux cas.
          Une honte absolue, la tyrannie qui vient comme le prédit Emmanuel Todd.
          Le grand holocauste, au sens antique, des gaulois rétifs ou action typique des grands prêtres aztèques qui supplicient les leurs, les deux sont valides.

            +10

          Alerter
          • Bientôt 78 ans // 25.03.2020 à 14h26

            Bonjour jj

            Todd traîne de la patte… La tyrannie est là, « à l’œuvre dans l’épreuve », mettant même toutes les ordonnances en place, après avoir soigneusement enfermé chacun chez soi.

            — « Rentrez chez vous! Vous viendrez voter quand on vous l’ordonnera et pour qui on vous dira de voter!!! Compris? D’ici là, on la ferme! La pédagogie, c’est clair, mes petits? Allez, au pas! Pressez-vous!!»

            *

            Ce sera la longue marche forcée… « Parce qu’après cette crise-ci, il y aura la crise économique, et ensuite la crise des finances publiques… » (Lucien Bouchard, ex-premier ministre du Québec (1996-2001)).

            Comme de raison, il oublie ou tait la crise environnementale et climatique. Personne n’est parfait…

              +3

            Alerter
        • Yvo // 25.03.2020 à 12h04

          100 000 personnes en EPAHD décédées x 1000€ de retraite mensuelle x 12 mois = 1,2 milliards d’€ par an. çà roule !! Les djeuness vont être content, nos dirigeants aussi, çà me rappelle les propos d’un certain Jacques Attali quand à l’euthanasie des vieux de plus de 70 ans qui ne servent à rien. C’est pas Attali qui a fait entrer Macron dans le gouvernement Hollande ??

            +8

          Alerter
          • Santerre // 25.03.2020 à 12h27

            C’est pas Attali, DCB, , BHL et consorts qui ont plus de 70 ans? Euthanasie bien ordonnée…

              +7

            Alerter
            • Kilsan Aïtous // 25.03.2020 à 13h52

              Ils ont un EHPAD privé, médicalisé et sécurisé pour eux tout seul

                +2

              Alerter
    • Chris // 25.03.2020 à 16h16

      C’est le comportement même du virus et ses processus d’infection qui rendent approximative toute évaluation des victimes.
      https://www.zerohedge.com/health/its-not-just-flu-heres-why-you-definitely-dont-want-catch-covid-19
      Ce virus a une période d’incubation pouvant aller jusqu’à 24 jours ; les gens peuvent le propager bien avant qu’ils ne présentent de symptômes.
      Vos pouvez même l’attraper sans contact. De nouvelles recherches ont découvert que ce virus peut rester sur les surfaces jusqu’à 17 jours…
      J’ajoute : principalement sur les surfaces en plastique et métaux.
      Alors cessez de polémiquer sur du vent et vos peurs bien légitimes.
      Outre les recommandations officielles,
      Réduisez au maximum vos interactions sociales,
      Aérez régulièrement vos locaux,
      Sortez avec masques (1) et gants uniquement pour acheter des provisions de bouche pour la semaine au moins. Laissez les dehors 24 heures avec les habits utilisés (sur votre balcon ou à la fenêtre si pas). Désinfectez à l’eau de javel votre cabas, vos gants et masques.
      Et RESTEZ A LA MAISON !
      (1) si pas, fabriquez-vous en !
      Un extrait de « La Peste » d’Albert Camus :
      « Nos concitoyens à cet égard étaient comme tout le monde, ils pensaient à eux-mêmes, autrement dit ils étaient humanistes : ils ne croyaient pas aux fléaux. Le fléau n’est pas à la mesure de l’homme, on se dit donc que le fléau est irréel, c’est un mauvais rêve qui va passer. Mais il ne passe pas toujours et, de mauvais rêve en mauvais rêve, ce sont les hommes qui passent… »

        +3

      Alerter
  • Eric83 // 25.03.2020 à 08h36

    En préambule, je précise que ce qui suit n’est qu’une hypothèse mais qu’il conviendrait peut-être de l’étudier concernant la mortalité aussi singulière qu’élevée en Lombardie.

    La Lombardie a connu en fin d’année 2019 quelques cas de méningite C. Un vaste programme de vaccination a été lancé et au moins 30 000 citoyens auraient été vaccinés – des médecins faisant des vaccins à longueur de journée – entre fin décembre et début janvier 2020.

    Question : ces vaccinations n’auraient-elles pas affaibli les défenses immunitaires et les organismes des personnes vaccinées, au pire moment, juste avant « l’arrivée » du Covid19 en Italie ?

    https://www.bergamonews.it/2020/01/20/meningite-il-medico-di-base-vissute-fasi-critiche-quanti-danni

    https://www.regione.lombardia.it/wps/portal/istituzionale/HP/DettaglioRedazionale/servizi-e-informazioni/cittadini/salute-e-prevenzione/Prevenzione-e-benessere/meningite-basso-sebino/meningococco-basso-sebino

      +9

    Alerter
  • Santerre // 25.03.2020 à 08h53

    20 morts en EHPAD non comptabilisés dans les Vosges, 12 dans le Doubs, 7 en Savoie, 4 vers Montpellier. Et combien d’autres en EHPAD ou chez eux? Des dizaines? Des centaines ? A quoi rime de ne donner que les chiffres hospitaliers? Bidonnage?
    Autre problème (scandale?) Pourquoi tous ces anciens morts en EHPAD n’étaient ils pas à l’hôpital en pleine pandémie officielle connue pour attaquer mortellement les vieux et alors que le covid avait été diagnostiqué dans leur structure? Les directeurs ont laissé un à un 4, 7,14, 20 de leurs pensionnaires mourir passivement sans exiger qu’ils soient transférés à l’hôpital? Ce qui serait une gravissime non assistance à personne en danger. Ou alors est-ce l’administration médicale qui a délibérément laisser mourir nos anciens?
    Serait on entrain de laisser délibérément crever nos vieux comme des chiens?

      +12

    Alerter
    • Malbrough // 25.03.2020 à 09h39

      Le « marché de la vieillesse » , vous en avez entendu parler ?
      Beaucoup de profits , peu d’investissements humains et matériels …

        +8

      Alerter
    • Narm // 25.03.2020 à 10h23

      parce que dans le grand est, depuis au moins le jeudi 12 mars, les plus de 75 ans ne sont pas prioritaire et que les samus n’étaient plus envoyés dans les ehpad (source journal regional de france 3 de 19h vers le 13 mars)

        +8

      Alerter
      • Malbrough // 25.03.2020 à 11h29

        Parce que la majorité des Ephad sont incapables , malgré les beaux discours et les plaquettes publicitaires ,leurs tarifs souvent prohibitifs , leur médecin 1/3 temps « coordinateur » , de veiller à la santé de base des pensionnaires y compris dans les soins de nursing , toilettages et alimentation .
        Ce sont des boites à fric gérés par des fonds d’investissements parfois de pension , qui tirent des bénéfs insensés en plus le plus souvent d’investissement immobilier juteux facilités par les privatisations .
        Bref . Le personnel est sous formé ,n’a pas le temps ,(donc hygiène de base aléatoire , démobilisé, l’encadrement est purement comptable et pas du tout soignant ) et on en est là .

          +20

        Alerter
    • VL // 25.03.2020 à 11h26

      Ils ne peuvent plus faire autrement avec les moyens dont ils disposent. La classe capitaliste aidée par leurs gouvernements a détruit tous les services publics, ils sont en miettes. Il n’y a pas moyen de tester les gens en dehors des hôpitaux, ils n’ont même pas assez de tests, de masques, de gants, etc. Je ne crois pas qu’il faille chercher des complots ou une volonté de laisser mourir certaines personnes. Le problème se situe en amont… les gens ne comprennent toujours pas ce qu’implique le Capitalisme, tout, absolument TOUT (mort, souffrance, torture, guerre, destruction, pollution, etc.) est transformé en profits de court terme et à moyen/long terme des crises surviennent et ça recommence… C’est pour faire des profits à court terme que les hôpitaux se trouvent aujourd’hui dans cet état, c’est pour faire des profits à court terme que les EHPAD ne peuvent pas faire face, qu’on a pas de stock de masques, de respirateurs de réserves, etc. Tout s’inscrit dans la logique du mode de production capitaliste. Ces gens et les institutions mises en place n’ont qu’une seul prérogative augmenter la rentabilité et peu importe les conséquences aussi graves soient-elles. Il faut s’attaquer aux causes pas aux conséquences…

        +18

      Alerter
  • Bientôt 78 ans // 25.03.2020 à 08h58

    « Pneumonie interstitielle » et comptabilité créatrice ne sont plus qu’imposture officielle. Livré à l’inavouable, le Pouvoir, ne contrôlant plus rien, misérable et en déroute fuit, réfugié errant, en quête du Royaume de la Fiction.

      +11

    Alerter
  • Recits d’Yves // 25.03.2020 à 09h02

    Nous avons notre porte-parole du gouvernement qui avait justifié le mensonge d’Etat pour protéger EM.
    Je pense donc que la norme est que le gouvernement et les hauts-fonctionnaires ne disent pas la vérité. La surprise c’est lorsqu’ils ne mentent pas, ce qui est difficile à détecter mais qui est, heureusement, très rare. Ironie.

      +15

    Alerter
    • Bientôt 78 ans // 25.03.2020 à 14h33

      Le jour où leur propos aura un sens, ce sera qu’ils ne mentent pas. N’y comptez pas.

        +3

      Alerter
  • joss // 25.03.2020 à 09h45

    Ils testent les cas graves, donc les gens qui meurent du coronavirus sont d’abord enregistrés comme contaminés et puis comme morts du coronavirus. Des gens qui meurent avec le coronavirus (qui ont également d’autres pathologies) sont aussi enregistrés comme contaminés et puis comme morts du coronavirus. Ce qui augmentent le taux de mortalité.
    La seule donnée qui sera éclairante sera le nombre de décès journaliers (toutes causes confondues) au cours de l’année 2020 par rapport aux autres années. On comprendra alors l’impact qu’aura eu ce virus.

      +10

    Alerter
    • Kiwixar // 25.03.2020 à 10h37

      Comme tout le monde reste à la maison, les accidents de voiture en baisse risquent de compenser (un peu) la surmortalité liée au covid-19. Comme en Thailande où (semble-t-il, je n’ai pas vérifié les données) les morts quotidiens sur la route étaient passés de 35 à 10 en mars. En fin d’année, il faudra étudier la surmortalité des seniors.

        +6

      Alerter
    • L’illustre inconnu // 25.03.2020 à 16h09

      Sans oublier que la grippe à pour le moment fait peu de mort cette année. Il va être compliqué de « calculer » un chiffre fiable si on se contente de comparer à l’année précédente.

      Autre indice: depuis près de 10ans mon assurance(mutuel) mets 12 à 15 jours pour répondre à un email. Là j’ai une réponse le lendemain. Probablement moins de dossiers vu que les gens sont confinés.

        +0

      Alerter
  • Eric83 // 25.03.2020 à 09h47

    C’est peut-être le cas d’autant que mon commentaire, avec 2 liens, porte sur la campagne de vacsination massive – plus de 30 000 vacsinés – contre la méningite C, en Lombardie, entre fin 2019 et début 2020.

      +4

    Alerter
    • Narm // 25.03.2020 à 10h19

      ça n’est pas forcément les mod qui censure, peut être remarquez vous parfois que juste après avoir cliqué sur « envoyez », vous repassez avec la page globale qui s’affiche sans que votre commentaire n’apparaisse
      c’est w or p r E s se qui fait ça. Une censure a un niveau bien supérieur à la france
      Si votre commentaire sera soumis à modération, il apparaitra et dans la barre en haut sous la forme s-covid-19-par-jean-paul-fritz/?unapproved=611229&moderation-has
      et là seulement, un mod interviendra
      censure d’internet, vérifiez
      parfois un seul mot donne cet effet ( le nom d’un labo US par exemple )

        +0

      Alerter
  • cagnotte // 25.03.2020 à 10h51

    Macron devra rendre des compte des que le premier stade de la crise sanitaire sera jugulée. Depuis 2 ans , il a refusé totalement , en conformité avec son idéologie neo conservatrice, d’écouter les nombreuses alerte demandes et manifestations des urgentistes , des personnels de soins des hôpitaux qu’il a continué à étrangler ,avec sa morgue coutumière!
    Ses hésitations? Elles sont dues au fait que sa principale préoccupation est de sauver le système économique neo libéral globalisé donc sans frontière!

      +12

    Alerter
  • mite.54 // 25.03.2020 à 10h54

    Le « contrat obsèque « passe lui aussi par perte et profit. Si 48 h sont exigées après décès… déjà vu !!!!
    Les directeurs traînent à

      +0

    Alerter
  • Anouchka // 25.03.2020 à 15h20

    Pourquoi le fait qu’il existerait plusieurs souches du virus n’est jamais questionné?

    Plusieurs souches, cela veut dire possibilité de tomber plusieurs fois malade à l’instar de ce qui se passe pour le virus Influenza de la grippe.

      +0

    Alerter
  • Renard // 25.03.2020 à 16h17

    Ils commencent à avouer. Par petits bouts, en espérant que ça ne se voie pas.
    Pour l’instant ils préparent une ligne de défense collective (sauf Mme Buzin qui sent qu’on va lui faire porter le chapeau) et réintègrent dans leur communication ce qu’ils avaient dissimulé.
    Leur espoir est que nous oubliions chaque soir la déclaration du soir précédent.
    Ils auraient toujours prêché le confinement.
    Toujours encouragé le port du masque.
    Toujours voulu tester le plus possible de personnes
    Les morts hors hôpital auraient toujours été inclus dans leur sinistre comptabilité.
    Et surtout, ils n’auraient jamais compté sur la seule « immunité collective » pour faire partir ce qui ne devait être qu’une grosse grippe qui n’aurait emporté qu’une petite centaine de milliers de vieillards et impotents.
    C’est cette erreur de diagnostic qui a rendu visible et criminel leur cynisme ordinaire qui n’aurait du être que méprisable.
    Et maintenant, ils voudraient réécrire (au moins dans nos esprits) l’histoire de leur incompétence.
    Nous devons tout noter, tout enregistrer de ce qu’ils ont fait et dit, de ce qu’ils ont tu et n’ont pas fait, avant qu’ils ne l’effacent du cloud et de nos mémoires.

      +8

    Alerter
  • Denis // 25.03.2020 à 17h34

    Je ne vais pas polémiquer au sujet des Ephad.
    Je recommande la lecture de:
    « La mort est mon métier » de Robert Merle.

    Les mêmes causes ont les mêmes effets,on n’en sort pas!
    Maintenant on appelle cela: TINA , c’est plus sympa.
    Et , pour ne pas radoter, je ne rappelle pas les résultats de la dernière élection
    présidentielle.
    Oui, ça ose tout, c’est même à ça « con » les reconnaît!

      +2

    Alerter
  • Jean neymar // 25.03.2020 à 17h59

    Pour évaluer les deces dus aucoronavirus, retrancher sur la periode d’observation le nombre de décès total de 2019 de celui de 2020.

      +0

    Alerter
  • Czerny // 26.03.2020 à 08h41
    • Le Minotaure // 28.03.2020 à 03h10

      La comparaison avec la grippe n’ayant plus guère de sens, il faut donc mobiliser un fléau plus grave – la faim – pour relativiser la portée du coronavirus.

      La faim est effectivement un fléau gigantesque, une des pires manifestations de la barbarie de la société moderne, capable de déplacer d’un bout à l’autre du monde des quantités gigantesques de nourriture, tout en laissant crever des millions de personnes de sous-nutrition chaque année.

      Pour le coronavirus, selon les recensements officiels qui sont très sous-estimés dans une grande partie des pays touchés, on avait en comme nombre de décès quotidiens au niveau mondial :
      6 mars (il y a 3 semaines) : 107 morts
      13 mars (2 semaines) : 447 morts
      20 mars (1 semaine) : 1356 morts
      27 mars : 3270 morts

      Bref l’augmentation est extrêmement rapide, et difficile de voir quel sera l’impact du virus dans les pays d’Afrique, en Inde, en Amérique du Sud. Si des conditions particulières mais pas encore connues diminuent sa virulence et sa léthalité (chaleur ? facteurs génétiques ?), l’impact sera peut-être plus limité. Mais on peut très bien avoir d’ici un mois ou deux un effet monstrueusement dévastateur à l’échelle du globe. En tout cas il le sera en Europe et aux Etats-Unis.

        +0

      Alerter
  • BA // 27.03.2020 à 12h21

    Vendredi 27 mars 2020 :

    12h00 : Colère italienne contre l’Union Européenne.

    Une Europe « laide », « morte » : la presse italienne exprime ce vendredi désarroi et colère contre l’UE au lendemain de la décision des 27 de reporter l’examen de mesures plus fortes contre les conséquences économiques de la pandémie de coronavirus.

    Lors de ce sommet en vidéoconférence, le Premier ministre italien Giuseppe Conte a menacé de ne pas signer de déclaration commune si l’Union européenne n’adoptait pas des mesures fortes, « avec des instruments financiers innovants et réellement adéquats à une guerre que nous devons mener ensemble ». Les 27 Etats membres ont alors convenu de « présenter des propositions dans un délai de deux semaines ».

    https://www.20minutes.fr/monde/2749223-20200327-coronavirus-direct-emmanuel-macron-doit-rencontrer-partenaires-sociaux-vendredi

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications