Les Crises Les Crises
24.mars.202024.3.2020 // Les Crises

Selon les principaux experts, les fumeurs sont exposés à un risque accru de complications liées aux coronavirus

Merci 262
J'envoie

Source : The Telegraph, Anne Gulland, 14-02-2020

Selon les experts, les taux de mortalité plus élevés chez les hommes pourraient être liés au tabagisme

Un travailleur médical vérifie le scanner d’un patient suspecté d’avoir le Covid-19 – Credit : Reuters/China Daily

Les experts en maladies pulmonaires ont prévenu qu’il pouvait y avoir un lien entre le tabagisme et le développement de complications du coronavirus, alors que de nouvelles recherches font la lumière sur les personnes les plus vulnérables à la maladie.

Le grand volume de données que les chercheurs publient actuellement montre des tendances claires en ce qui concerne les personnes qui sont victimes de la maladie, désormais appelée Covid-19 par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Une nouvelle analyse des 8 000 premiers cas de coronavirus effectuée par des chercheurs en Chine et aux États-Unis montre que les hommes sont plus susceptibles d’être diagnostiqués comme étant atteint de la maladie, de montrer les symptômes les plus graves, tels que la pneumonie, sont davantage susceptibles de succomber.

L’une des raisons de ce biais à l’encontre des hommes vient peut-être du fait que les Chinois sont de gros fumeurs.

L’analyse a été publiée alors que les derniers chiffres montrent qu’il y a eu plus de 64.000 cas de personnes atteintes par la maladie et plus de 1.400 décès. Le neuvième cas au Royaume-Uni a également été confirmé.

L’analyse des patients chinois et américains montre que les hommes sont beaucoup plus susceptibles d’être infectés par le Covid-19, avec 55 % des cas confirmés chez les hommes.

Il montre également que les hommes ont tendance à souffrir de complications plus graves – 61,5 % des personnes chez qui on diagnostique la pneumonie la plus grave sont des hommes. Et le taux de mortalité chez les hommes est de plus de trois fois supérieur à celui des femmes – selon l’étude 4,45 % des hommes sont morts, contre 1,25 % des femmes.

L’étude a montré qu’être un homme plus âgé représente un risque particulier, car près de 10 % des patients masculins de plus de 60 ans participant à l’étude sont décédés.

La raison pour laquelle les hommes sont plus susceptibles d’être atteint n’est pas entièrement connue, mais cela a été le cas lors de deux précédentes épidémies de coronavirus – le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Certains chercheurs disent que cela pourrait être dû à ce que l’OMS décrit comme « l’avantage biologique inhérent » des femmes. Cependant, ce pourrait aussi être dû à des facteurs liés au mode de vie, en particulier le tabagisme.

Les chiffres les plus récents de l’OMS montrent que 52,1 % des hommes chinois fument, contre seulement 2,7 % des femmes. Au Royaume-Uni, 16,5 % des hommes fument, contre 13 % des femmes.

Les taux élevés de tabagisme ont également été liés à des conséquences plus graves, tant en ce qui concerne le SRAS que le MERS.

Gisli Jenkins, l’un des principaux experts britanniques en matière de maladies respiratoires, professeur de médecine expérimentale à l’université de Nottingham, a déclaré que les fumeurs présentaient des taux élevés de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), une forme d’atteinte des poumons. Et les personnes atteintes de BPCO sont généralement à haut risque quant aux maladies respiratoires comme le nouveau coronavirus.

Le professeur Jenkins a déclaré qu’il serait « étonnant » que les fumeurs ne soient pas plus exposés au risque de Covid-19 que les non-fumeurs. Et il a ajouté qu’il pourrait y avoir un lien entre les taux élevés de tabagisme et la gravité de la maladie.

« La Chine a des taux extrêmement élevés de BPCO et elle a également des taux élevés de pneumonie sévère. Dans ce coronavirus particulier, 15 % de la population chinoise qui a été infectée souffre de maladies respiratoires graves et environ 2 % en sont morts – dans le reste du monde, la maladie ne semble pas être aussi grave. »

« Nous ne savons pas encore pourquoi – il se pourrait que l’épidémie soit plus tardive dans son évolution dans le reste du monde. Mais nous savons qu’en Chine, les taux de tabagisme et de BPCO sont très élevés », a-t-il déclaré.

Le Dr Sanjay Agrawal, président du groupe consultatif sur le tabac du Collège Royal des médecins, a déclaré que les recherches montraient que les fumeurs étaient deux fois plus susceptibles de contracter une pneumonie que les non-fumeurs.

« Ils sont également plus susceptibles de contracter des infections, la raison étant que le tabagisme affectera vos défenses et que vous êtes donc sensible aux infections virales et bactériennes », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que la stratégie actuelle de gestion de la maladie était axée sur l’endiguement et le retardement – si il faut quelques mois pour que le Covid-19 prenne réellement son essor au Royaume-Uni, les fumeurs qui arrêtent de fumer aujourd’hui seraient moins exposés au risque de la maladie lorsqu’elle finira par arriver.

« En fin de compte, il n’y a jamais de mauvais moment pour arrêter de fumer. Vous en constaterez les résultats en quelques jours, semaines et mois. … Si vous arrêtez de fumer aujourd’hui, vous réduirez vos risques [d’attraper la maladie] et dans deux ou trois mois, vous en tirerez des bénéfices », a-t-il déclaré.

Source : The Telegraph, Anne Gulland, 14-02-2020

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fritz // 24.03.2020 à 07h46

J’ai remarqué que le prix du paquet de cigarettes a continué à grimper ces jours-ci : de 10 euros à 10,40, puis 10, 60 pour ma marque préférée. C’est un domaine où le gouvernement Philippe a tenu ses promesses : en 2017 il s’était engagé à porter le prix du paquet à dix euros.
https://www.youtube.com/watch?v=K-qlWBK_1A8

En tant que fondateur, président d’honneur, secrétaire général et unique adhérent du PIF (le Parti des Irréductibles Fumeurs), je proteste solennellement contre ces atteintes répétées au droit de fumer, aggravées par la discrimination la plus éhontée : « espace non fumeur »

Et comme je ne suis pas un fumiste, je prie la modération de ne pas supprimer ce commentaire pour que d’autres puissent le réfuter.

46 réactions et commentaires

  • benoi31 // 24.03.2020 à 07h38

    Le mécanisme est connu : la protéine sur laquelle le virus se fixe à l’aide de sa protéine S (qui forme la « couronne » sur l’enveloppe du virus) est ACE2.

    Fumer provoque une augmentation de la quantité de ce récepteur ACE2 dans les poumons, ce qui favorise l’infection et les complications.

    Certains traitements médicamenteux provoquent le même effet, notamment dans le cas du diabète.

    Source dans le Lancer : https://www.thelancet.com/journals/lanres/article/PIIS2213-2600(20)30117-X/fulltext

      +23

    Alerter
    • Gneuh // 24.03.2020 à 16h23

      Euh

      L’article cité dit qu’en conclusion, on ne peut pas tirer de conclusion.

      Donc ne tirons pas de conclusion.
      Toute ressemblance avec un traitement miracleuh est pure coïncidence.

        +1

      Alerter
      • benoi31 // 26.03.2020 à 09h04

        D’autres études appuient ce point de vue depuis, c’est largement consensuel au niveau de la communauté scientifique. (il n’y a pas d’études montrant l’inverse, contrairement au traitement miraculeux auquel vous faites allusion où plusieurs études démontrent une inefficacité)

          +2

        Alerter
  • Basile // 24.03.2020 à 07h39

    je me disais depuis quelques jours, après les premiers morts concernant les vieillards, voilà qu’on nous annonce maintenant des décès dans la tranche « en pleine force de l’âge » comme on dit

    Et comme toujours, pas d’analyse des raisons. Silence pudique, il ne faut pas stigmatiser, ne pas salir la mémoire du défunt, sa famille déjà bien en peine. Ne pas ébranler l’égalitarisme. Tous égaux, donc tous concernés.

    bref, on fout la trouille à tout le monde. Ça a son utilité

      +10

    Alerter
  • Fritz // 24.03.2020 à 07h46

    J’ai remarqué que le prix du paquet de cigarettes a continué à grimper ces jours-ci : de 10 euros à 10,40, puis 10, 60 pour ma marque préférée. C’est un domaine où le gouvernement Philippe a tenu ses promesses : en 2017 il s’était engagé à porter le prix du paquet à dix euros.
    https://www.youtube.com/watch?v=K-qlWBK_1A8

    En tant que fondateur, président d’honneur, secrétaire général et unique adhérent du PIF (le Parti des Irréductibles Fumeurs), je proteste solennellement contre ces atteintes répétées au droit de fumer, aggravées par la discrimination la plus éhontée : « espace non fumeur »

    Et comme je ne suis pas un fumiste, je prie la modération de ne pas supprimer ce commentaire pour que d’autres puissent le réfuter.

      +37

    Alerter
    • benoi31 // 24.03.2020 à 07h50

      Ce n’est pas une attaque contre le tabac, c’est un fait demontré dans des publications scientifiques revues par les pairs dans des journaux prestigieux (Lancet)….

      Malheureusement fumer provoque une augmentation de la quantité du récepteur sur lequel se fixe le virus dans les poumons. C’est donc un facteur de risque.

        +7

      Alerter
      • Fritz // 24.03.2020 à 07h55

        Merci pour votre réponse. Il est quand même curieux que les débits de tabac figurent parmi les rares commerces qui restent ouverts en ce moment de confinement.

          +19

        Alerter
        • Basile // 24.03.2020 à 08h42

          sur mon trajet du pain, les 2 tabacs qui étaient ouverts sont maintenant fermés.
          Je pense que les patrons prennent peur au vu de leur clientèle.

            +1

          Alerter
        • Marie Pan-Pan // 24.03.2020 à 13h06

          Fritz,
          Même étonnement mais si les tabacs ferment ne serait-ce pas là un risque accru de tension chez les fumeurs ? Pour avoir été fumeuse et en connaître, j’imagine difficilement certains dans leur quotidien de confinés sans clopes ou restreints dans leur consommation ou en quête d’un rare paquet quitte à alimenter un marché noir. Bien évidemment je ne suis pas dupe de l’hypocrisie du gouvernement qui perdrait là l’une de ses mannes. Les tabacs ont aussi en charge une autre lucrative addiction , le Loto entre autres (même privatisé).

            +11

          Alerter
        • Subotai // 24.03.2020 à 19h57

          Pour une simple et bonne raison:
          Supprimer les « drogues d’agréments » en temps de confinement et vous avez des meurtres en famille…
          Je dis ça brutalement parce qu’il semble que que beaucoup n’aient pas encore compris la portée sociale de ce qui se passe.
          L’arrêt du trafic des drogues, mondialisation à l’arrêt oblige, c’est des millions d’addict qui deviennent (encore plus) violents et/ou crèvent.
          Nous n’avons encore rien vu…

            +6

          Alerter
      • Catherine // 24.03.2020 à 11h00

        Le lancet ? Hum !!!

        Un aveu choquant de l’éditeur de The Lancet, la revue médicale la plus estimée au monde, a été pratiquement ignoré par la grande presse et les médias dominants. Le Dr Richard Horton, rédacteur en chef de The Lancet, a récemment fait une annonce disant qu’un nombre scandaleux de publications d’études sont au mieux, peu fiables, quand elles ne sont pas complètement mensongères, en plus de frauduleuses.

        Horton a déclaré:

        « Une grande partie de la littérature scientifique, sans doute la moitié, pourrait être tout simplement fausse. Affligée d’études avec des échantillons réduits, d’effets infimes, d’analyses préliminaires invalides, et de conflits d’intérêts flagrants, avec l’obsession de suivre les tendances d’importance douteuse à la mode, la science a pris le mauvais tournant vers les ténèbres. »

        La suite :

        https://reseauinternational.net/declaration-choquante-dun-initie-du-domaine-medical/

          +8

        Alerter
        • Marc // 24.03.2020 à 19h16

          La façon dont m.Raoult se fait descendre dans les médias par ses « pairs » llustre parfaitement cette arnaque de l’expertise scientifique

            +6

          Alerter
    • bruno49 // 24.03.2020 à 10h49

      Le tabac tue environ 6 millions de personnes chaque année dans le monde .Je vous félicite de soutenir (ironiquement ?) les multinationales du tabac qui grâce à leur lobbying luttent efficacement contre la généralisation de la cigarette électronique qui semble être aujourd’hui le moyen le plus efficace pour ne plus fumer de tabac !
      Vous parlez de votre liberté :je vous recommande le livre « Propaganda » d’E. Bernays qui démontre très bien comment manipuler les foules à l’aide de la publicité, du cinéma (Hollywood), etc…pour inciter les femmes en particulier à fumer (à une époque ou elles fumaient peu et ou c’était assez mal vu …) Aujourd’hui les cancers « explosent » chez les fumeuses « anciennes ».

        +3

      Alerter
      • Fritz // 24.03.2020 à 11h06

        6 millions ? Vous êtes bien timoré. J’aurais dit 6 milliards chaque année.
        Quant au « lobbying », tout le monde peut constater que nous sommes assaillis par un déluge de propagande tabagique. A la télé, à la radio, sur les affiches, dans la pub, à l’école…

          +9

        Alerter
        • bruno49 // 24.03.2020 à 13h14

          Ben oui 6 millions dans le monde…Renseignez-vous .Il n’y a plus besoin de faire de la propagande pour le tabac quand les gens sont dépendants .Le tabac est sans doute la drogue la plus addictive ,ne vous en déplaise (New England Journal of Medicine)
          Ce n’est plus du déni là….

            +4

          Alerter
          • weilan // 24.03.2020 à 13h38

            L’obésité, le diabète de type 2 (le plus insidieux), l’hypertension, combien de morts ?

            Dans l’attente de votre aimable réponse, je demande à Fritz de pouvoir adhérer au PIF.

              +10

            Alerter
            • Suzanne // 24.03.2020 à 14h06

              Moi aussi !! Je ne fume pas, mais j’adhèrerais volontiers au PIF. C’est où l’inscription?

                +4

              Alerter
            • Fritz // 24.03.2020 à 16h22

              Faudra que je dévoile mon identité, ou que je crée un site…aïe, les ennuis commencent, les effectifs du PIF vont quadrupler !

                +5

              Alerter
            • Suzanne // 24.03.2020 à 20h48

              Je verrais bien un blog ou autre pour qu’on puisse s’entraider entre amis des Crises.

                +1

              Alerter
          • Marc // 24.03.2020 à 19h22

            La caféine est la drogue la plus consommée au monde, loin devant la nicotine, et elle fait des dégâts considérables en déréglant les rythmes biologiques, en particulier sur les surrénales

            Désolé pour la mauvaise ambiance

            Sinon, force est de reconnaître que la politique anti tabac porte ses fruits

              +1

            Alerter
    • marie p // 24.03.2020 à 12h57

      Première adhérente à votre parti,je vois juste dans mon entourage que ma santé n’est pas pire que mes voisines ;diabétiques, hypertensives, cardiaques.Je ne coute pas un rond à la sécurité sociale.

        +8

      Alerter
    • Bats0 // 24.03.2020 à 18h03

      @Fritz, si vous saviez à quel point ce poison (reconnu par notre bien veillant état pour notre bien-être et notre santé) vous attaque pas seulement les poumons, et plus précisément les cellules qui permettent l’échange de l’oxygène que vous respirez, et le CO2 que expirez, vous feriez tout pour arrêter.
      Mais je sais que c’est très difficile d’arrêter cette drogue (le tabac est aussi addictif que la cocaïne, c’est pour dire). J’y suis arrivé, après un passage de 5 semaines à l’hôpital, et encore c’était moins une (le médecin qui m’a pris en charge, m’avait indiqué, une fois que j’en suis sorti, qu’il était très inquiet sur mon cas).
      Puis ensuite l’emphysème a pris la relève, et maintenant au moindre effort relativement important, j’ai énormément de mal à respirer correctement.
      Une astuce pour arrêter de fumer, dont je crois être la plus efficace, c’est de se procurer le livre d’Allen Carr, prendre rendez-vous pour une ou deux séances d’hypnose (au-delà le praticien n’est pas top) avec un médecin si possible, et de lire le livre juste avant la séance (parfois certains arrête de fumer avant la séance.
      Il 4 ou 5 an, Olivier Berruyer, m’avait soutenu en m’indiquant d’autres possibilités pour arrêter de fumer, ce dont je lui en suis reconnaissance. C’est un gars bien notre Olivier.

        +5

      Alerter
      • Marc // 24.03.2020 à 19h26

        Juste pour préciser, la dependance à la cocaïne ne peut etre comparée à celle du tabac car elle est uniquement psychologique

        Bon courage batso

          +0

        Alerter
        • Bats0 // 24.03.2020 à 20h24

          Merci Marc.
          « Pour Allen Carr, la principale difficulté des fumeurs est la « peur d’arrêter » plutôt que la dépendance physique à la nicotine. Selon lui, l’usage de produits pharmaceutiques compensant le manque de nicotine, renforçant cette peur et le sentiment de sacrifice, rendent le sevrage plus difficile. » Comme pour la cocaïne, la plus importante difficulté est psychologique, et c’est peut-être pour cette raison que l’hypnose est une réelle opportunité pour arrêter de fumer.
          Un grand nombre d’ex-fumeur que j’ai rencontré on arrêté de fumer grâce à l’hypnose.
          Par contre, lorsqu’on arrête, il ne faut plus jamais, jamais fumer une nouvelle cigarette. C’est ce que préconise Allen Carr, et que j’ai employé (car les premiers mois c’est compliqué de ne pas retomber dans le panneau, mais pas insurmontable; la preuve, je ne fume plus depuis plus de deux ans).
          Dommage que sur le wiki, il mentionne à propos d’Allen Carr à propos de sa méthode : « les tabacologues déconseillent son utilisation ». Faudrait que ces tabacologues m’expliquent comment se fait-il qu’il ait vendu autant de livre, pour une méthode qui ne marcherait pas.

            +2

          Alerter
    • JackPlumb // 25.03.2020 à 11h43

      J’adhère au PIF sans réserve (et depuis longtemps, mais je le savais pas). La question que je me pose c’est de savoir s’il existe des masques pour fumeurs? Parce que sinon c’est pas très pratique…

        +1

      Alerter
  • marc // 24.03.2020 à 07h46

    l’art du journalisme moderne… un titre tapageur et en réalité trompeur, tout en subtilité et le public n’y voit en général que du feu…

    après lire le titre, là, on se dit que c’est sûr, la science a démontré le lien entre tabagisme et infection au coronavirus
    mais dès la première ligne, on se rend compte que non, ce n’est pas le cas…

    les lecteurs de journeaux lisent le titre et passe à autre chose, tout en retenant que si on fume on attrappe plus facilement le coronavirus, ce que ne dit pourtant pas l’article…

    « il pouvait y avoir un lien entre le tabagisme et le développement de complications »

    « ’il serait « étonnant » que les fumeurs ne soient pas plus exposés au risque »

    etc

    au final, on n’est pas sûr… c’est du journalisme à sensations…

    c’est un peu la même façon de dénigrer le traitement à la chloroquine d’ailleurs…
    genre le titre :
    « selon les experts il est dangereux d’utiliser la chloroquine »
    et dans l’article
    « il se pourrait qu’il y ait un lien avec un risque potentiel accru à des complications… »
    donc pas de chloroquine, passez votre chemin merci

      +29

    Alerter
    • sergeat // 24.03.2020 à 09h50

      Avez vous remarqué que les essaims de mortalité sont surtout dans les régions très pollué:nord de l’Italie,Huan,……donc il est plus intéressant de culpabiliser uniquement les ploucs qui fument(dixit Grivaux propagandiste du nombrilophile EM),après avoir expliqué aux ploucs que les masques ne servaient à rien,puis maintenant expliquant que les testes ne servent à rien (regardez Marseille qui teste tout le monde chez Raoult),sans oublier que les médecins « médiatiques » se référent de plus en plus au « conseil scientifique » dont Raoult vient de claquer la porte(qui est pour tester toute la population et isoler UNIQUEMENT ceux qui sont contaminés),maintenant on va encore montrer du doigt ceux qui respectent mal le confinement.
      J’espère que tous les premiers de cordée recevrons un coup de pieds au c.l,après cet épisode.

        +23

      Alerter
    • beni31 // 24.03.2020 à 11h31

      C’est surtout que l’article date du 20 février… Tout cela a été confirmé depuis.

      La pollution a aussi un impact (particules, les mêmes qu’on retrouvé dans la fumée de cigarette…)

        +2

      Alerter
  • koui // 24.03.2020 à 07h55

    Petit fumeur, j’ai choisi d’arrêter au moins pour la durée du confinement. Le risque donne une motivation supplémentaire pour abandonner ce petit plaisir. Je vais enfin pouvoir donner mon avis sur le diesel, le chauffage au bois et les additifs alimentaires.

      +17

    Alerter
  • Fritz // 24.03.2020 à 08h03

    Les principaux experts disent que…
    Comme disait Einstein : avant de répondre à une question, il faudrait toujours allumer sa pipe.

      +21

    Alerter
  • Sherrif du mont doré // 24.03.2020 à 08h49

    Et les tabacs ont l’autorisation de rester ouverts pendant le confinement, comme les vendeurs du substitut au tabac !
    Mais, il est interdit d’aller en forêt…
    On est gentil quand on évoque de l’incohérence au sujet de ceux qui prennent des décisions !

      +11

    Alerter
    • Basile // 24.03.2020 à 10h16

      je viens d’apprendre, une connaissance dont le fils, la vingtaine, est un peu simplet. S’est pris 135 € pour aller au pain à 200 mètres sans papier. Probablement qu’il n’a pas su se défendre.

        +6

      Alerter
      • Anouchka // 24.03.2020 à 11h07

        Oui il y a manifestement des abus. Aux infos hier, ils montraient une joggeuse verbalisée pour soi-disant se trouver à plus de 500 m de chez elle. Pourtant, quelque minutes plus tard un journaliste commentant les décisions du conseil d’état parlait de l’interdiction de faire du jogging à plus de 1km de chez soi.

        Quelqu’un a-t-il un lien sur directives officielle à opposer, le cas échéant aux policiers à partager?

          +5

        Alerter
      • Citadin // 24.03.2020 à 12h49

        Se défendre ? Face à des policiers en mode racket ? Vous feriez comment vous ?

          +4

        Alerter
        • Fritz // 25.03.2020 à 10h41

          En leur éternuant au visage. Ça tombe bien, ils n’ont pas de masque.

            +1

          Alerter
  • DVA // 24.03.2020 à 08h55

    Oufti, des experts disent que les fumeurs sont plus fragiles par rapport au Corona …que du Corona ?Et pas des produits ajoutés au tabac,pas à la pollution,ext.. lol Bah oui, fumer est con…mais je fume.

      +6

    Alerter
  • Arnaca // 24.03.2020 à 09h16

    Les connaissances solides à propos du coronavirus et de l’épidémie de covid-19, conduisent même un profane en virologie à émettre quelques hypothèses qui exigent d’être vérifiées scientifiquement. On sait que :
    – la voie de transmission et l’inhalation
    – le virus est dangereux par sa caractéristique de se fixer sur des récepteurs cellulaires impliqués dans la régulation de la tension artérielle.
    – les cellules infectées ne fonctionnent plus normalement mais répliquent le virus
    – ces récepteurs sont nombreux dans des cellules présentes dans les poumons mais aussi d’autres organes.
    – la densité des récepteurs est influencée par leur sollicitation dans l’organisme.
    – l’incidence de l’hypertension est majorée par l’âge
    – la fonction respiratoire est diminuée par l’inhalation de substances irritantes pour les cellules pulmonaires, telles la fumée de tabac, des aérosols chargés de particules fines etc…
    Les sujets susceptibles d’être gravement affectés et/ou d’en mourir pourraient donc être les individus hypertendus et/ou fumeurs ou exposés à une pollution aérienne, présentant une toux habituelle et le souffle court, quel que soit leur âge et leur sexe,.
    Le prototype étant le vieux fumeur urbain mais aussi les jeunes femmes hypertendues et bien d’autres…
    Ce n’est qu’après avoir comparé le sort des cohortes d’individus de tout âge et sexe présentant ou non une ou plusieurs de ces caractéristiques que l’on pourra mesurer les risques respectifs et confirmer leur cause.
    En attendant la fin de l’orage, si l’on se sent concerné, il n’est peut-être pas absurde de se cloîtrer,

      +8

    Alerter
    • Stanlolo // 24.03.2020 à 16h09

      Certains s’intéressent aussi à une comorbidité avec les médicaments inhibiteurs de l’eca dont on gave les hypertendus âgés principalement. Donc le tabac certe mais pas que.

        +2

      Alerter
  • vic 29 // 24.03.2020 à 09h20

    bonjour

    comme quoi , tout ceci est une vaste fumisterie !!!

      +6

    Alerter
    • Bientôt 78 ans // 24.03.2020 à 16h00

      Toute la question est de savoir en quel sens elle l’est. C’est LE sujet. Vous ne devriez donc pas vous priver de l’énoncer, voire de l’expliquer de long en large. Opportunité de penser, de réfléchir, de progresser…

        +1

      Alerter
  • fanfan // 24.03.2020 à 14h19

    Conflit d’intérêts Agnès Buzyn/Yves Lévy vs Didier Raoult :

    Lors de l’inauguration de l’unité de Didier Raoult datant du mois de mars 2018, celui-ci n’a pas reçu les honneurs qu’il méritait. L’Inserm et le CNRS ont retiré leur label aux deux nouvelles unités de l’IHU de Marseille au mois de janvier 2018. Cela paraît absurde mais pas tant que cela puisque la même année Yves Lévy orientait les recherches sur la Bioéthique. La bioéthique et la fameuse méthode CRISPR [3] ont été examinées en mission d’information de la conférence des présidents sur la révision de la loi relative à la bioéthique le mardi 23 octobre 2018. Ce que nous pouvons observer c’est que la ministre Buzyn et son mari ont privilégié les technologies permettant de modifier, réduire ou augmenter de façon ciblée l’expression d’un ou plusieurs gènes.

    Le conflit peut se résumer ainsi :
    • Soit on travaille sur des technologies concrètes et anciennes dans l’unité de Didier Raoult et cela coûte peu cher
    • Soit on dirige la recherche coûteuse et incertaine vers ce fameux CRISPR.

      +0

    Alerter
  • Bientôt 78 ans // 24.03.2020 à 15h48

    Excellent. On ne saurait demander mieux.

    Maintenant, ceux qui n’ont jamais su compter les Gilets Jaunes pourront, avec autorité, réduire l’accroissement du nombre déclaré de morts en prétendant, sans tests ni autopsies, que ces personnes sont mortes NON PAS du Corona… seulement d’avoir TROP FUMÉ. Ils ne se priveront pas de le faire… et la masse crédule des électeurs-inconditionnels-en-toutes-circonstances-même-en-pleine-pandémie les croira… et les réélira… soyez-en sûrs.

    P.S. NON-FUMEUR, je ne vote pas. Si je devais être victime du Corona, insistez, j’aurai été victime du Corona, mort en pleine santé.

      +5

    Alerter
  • Berrio // 24.03.2020 à 15h57

    Les activités à l’extérieur sont encouragées par nos voisins allemands, chez nous elles sont proscrites. En comparant le chiffre et l’évolution de la maladie entre les deux pays, il y en un qui n’a pas tout bon https://www.courrierinternational.com/article/vu-dallemagne-face-au-covid-19-le-velo-protege-doublement

      +4

    Alerter
  • Arcousan09 // 25.03.2020 à 16h17

    J’ai adoré un dessin dans le canard enchainé de la semaine dernière:
    Un médecin au lit du malade:
    – « je peux vous rassurer vous n’avez pas le covid-19″
    –  » vous n’avez, heureusement, qu’un cancer du poumon »

      +1

    Alerter
  • Véro // 25.03.2020 à 18h14

    C’est le décret du 23 mars 2020, qui détaille les déplacements possibles et qui abroge le décret du 16 mars.

    En revanche, s’agissant du document qu’on doit présenter, et qui doit permettre de justifier que le déplacement correspond bien aux cas dérogatoires, je n’ai pas trouvé de texte réglementaire. Est-ce possible que le gouvernement ait juste bricolé vite fait un formulaire d’attestation de déplacement, déjà modifié deux fois, et un formulaire d’attestation d’employeur, mais sans aucun formalisme ? Ou alors je me trompe sur cet aspect de la question. Donc c’est très très flou (mais inquiétant car des sanctions pénales sont quand mêmes encourues).

    Pour les sanctions, c’est la loi du 23 mars, article 2, qui modifie le code la santé publique.

      +1

    Alerter
  • 4kdave59 // 26.03.2020 à 10h49

    Autre facteur que le tabac, la pollution chinoise. Les grandes villes du pays sont extrêmement polluées. J’ai passé une partie de l’année dernière à nankin pour donner des cours de football (j’ai 29 ans et suis en très bonne forme physique) et certains jours nous devions stopper l’entraînement car tout le monde (jeunes adultes sportifs et moi même) suffoquions. Il me fallait parfois 3 jours pour me remettre d’une séance.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications