Les Crises Les Crises
22.mars.202022.3.2020 // Les Crises

[Inconscience] Municipales : le gouvernement renvoie le dépôt de listes à plus tard, LR et PS redoutent des combines

Merci 219
J'envoie

L’Histoire retiendra que dans la plus grave crise sanitaire du siècle, les partis s’écharpaient encore sur le 2e tour de municipales (qui seront probablement annulées…)

Source : Etienne Girard et Louis Hausalter, pour Marianne, le 18/03/2020.

Le Parti socialiste et Les Républicains s’insurgent contre le projet du gouvernement de remettre à plus tard le dépôt des listes pour le second tour des élections municipales. Une possibilité qui créerait un « climat démocratique » malsain, selon eux.

L’union nationale dans la lutte contre le coronavirus menace de se briser. Sur un sujet qui ne passionne pas les foules, pour le moment : la date de dépôt des listes pour le second tour des élections municipales. Le gouvernement prévoit de reporter ce second tour « au plus tard au mois de juin 2019 », lit-on dans le projet de loi d’urgence face au Covid-19 que Marianne s’est procuré, et que le Parlement doit examiner jeudi et vendredi. La date précise sera « fixée par décret en conseil des ministres », selon le texte, alors qu’Edouard Philippe avait proposé le 21 juin. Quant à la date de dépôt des listes – habituellement, deux jours après le premier tour – c’est le grand flou, puisque le gouvernement se réserve le droit de la fixer par ordonnance « dans un délai d’un mois » après la publication de la loi d’urgence…

Une disposition que redoutaient les principaux responsables du Parti socialiste qui, ce mardi 17 mars, ont écrit au Premier ministre pour lui dire tout le mal qu’ils en pensaient. Dans cette lettre, que Marianne a pu consulter, Patrick Kanner, président du groupe au Sénat, Valérie Rabault, son homologue à l’Assemblée nationale, et le premier secrétaire Olivier Faure s’insurgent contre une règle d’exception qui créerait un « climat démocratique malsain » et menacerait la « transparence démocratique« .

Eviter les « débauchages »

Le raisonnement des responsables socialistes est simple : ils estiment qu’une pause de trois mois entre les deux tours, assortie du droit de nouer de nouvelles alliances, entraînerait immanquablement des « possibilités de négociations et de débauchages« , qu’on devine exercés par la République en Marche. « Cet aspect peut paraître un point de détail dans la période que nous traversons et qui requiert un consensus politique ; il n’en est rien« , considèrent les élus, qui souhaitent que le dépôt définitif des listes se fasse « dans les meilleurs délais« .

Habituellement, les fusions de listes sont possibles jusqu’au mardi soir, deux jours après le premier tour, et cinq jours avant le second. Si le projet de loi d’urgence était voté tel quel, une période imprécise de tractations s’ouvrirait donc, en attendant que le gouvernement se décide à fixer la date du second tour et le délai de dépôt des listes.

La droite veut une date de dépôt des listes « dès maintenant »

La droite s’inquiète elle aussi. Majoritaires au Sénat, Les Républicains attendaient fébrilement le texte du gouvernement, les yeux rivés sur cette disposition. « Le gouvernement voudrait lier le dépôt des listes au second tour. Mais l’esprit de la loi, c’est de lier ce délai au premier tour, assure à Marianne Bruno Retailleau, le patron des sénateurs LR. Il faut préserver ce bloc du premier tour en prévoyant dès maintenant une date, pas forcément tout de suite mais dans quelques jours. »

Selon plusieurs constitutionnalistes, la sincérité du scrutin, déjà affaiblie par le délai entre les deux tours, serait largement écornée par les longues tractations rendues possibles entre les partis. En conséquence, le Conseil constitutionnel pourrait considérer que le scrutin doit… être refait en intégralité. Une hypothèse qui, disent les esprits cyniques, ne heurterait pas outre-mesure le gouvernement. Le projet de loi d’urgence doit être examiné ce jeudi et ce vendredi par le Parlement, pour une adoption au plus tard ce samedi.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Santerre // 22.03.2020 à 11h03

La droite veut, la droite veut. La droite a exigé le premier tour des election, la droite a exigé la casse du code du travail « pour la période d’urgence, la droite nous em…..

26 réactions et commentaires

  • Santerre // 22.03.2020 à 11h03

    La droite veut, la droite veut. La droite a exigé le premier tour des election, la droite a exigé la casse du code du travail « pour la période d’urgence, la droite nous em…..

      +56

    Alerter
    • VAUBAN90 // 25.03.2020 à 11h03

      Le premier ministre savait pertinemment qu’en annonçant à la veille du premier tour que les réunions de plus de 50 personnes étaient interdites, la campagne pour le deuxième tour était impossible, d’où annulation du deuxième tour. Le premier ministre est tout sauf idiot, il avait donc une idée derrière la tête

        +1

      Alerter
  • Fritz // 22.03.2020 à 11h38

    Pourquoi les deux papiers de ce matin sur l’Italie ont disparu ? Celui sur le carabinier décédé à 46 ans apportait une touche d’humanité, fort bien relevée par @LBSSO.

    Quant au sujet traité par cet article de Marianne, voici une suggestion : enfermer les politiciens de LREM, LR et du PS dans une EHPAD contaminée, à double tour, et venir les rechercher dans quelques mois, après le 2e tour.

    Ce serait un confinement utile.

      +54

    Alerter
    • DooDzy // 22.03.2020 à 11h41

      Apparement c’était une erreur. Les papiers étaient obsolètes. Faut dire que la situation va tellement vite…

        +3

      Alerter
    • Recits d’Yves // 22.03.2020 à 13h15

      Fritz, il n’y a pas assez d’Ephad pour cela. Réservons-les à nos anciens.
      Envoyons ces politiciens plutôt inspecter les prisons aider le personnel pénitentiaire à bout de force?

      https://francais.rt.com/france/72950-covid-19-nouveaux-incidents-dans-prisons-francaises

        +15

      Alerter
    • Arno // 24.03.2020 à 00h46

      Tu vas quand même pas faire ça à nos anciens, c’est inhumain pour eux; ou alors tu as oublié de préciser qu’on extrait d’abord les pensionnaires de cette EHPAD.

        +2

      Alerter
  • Ovni de Mars // 22.03.2020 à 12h14

    « L’Histoire retiendra que dans la plus grave crise sanitaire du siècle, les partis s’écharpaient encore sur le 2e tour de municipales (qui seront probablement annulées…) »

    Ce ne sont pas LES parties mais DES parties ! Il me semble de plus que d’après l’article, il n’est pas question de s’écharper mais d’une protestation, ce qui me semble normal en démocratie surtout alors que la LREM semble profiter de la situation pour se croire tout permis

      +6

    Alerter
  • Narm // 22.03.2020 à 12h18

    Tout cela me semble irréel.

    Déjà qu’une sincèrité de scrutin semblait n’être pas réunie. Mais pour le contester, il fallait déposer un recours avant le vendredi.

    sinon, cas général :
    la loi est la même pour tous et n’est pas rétroactive que je sache.
    les élections sont donc devenues illégales.
    pour les magouilles du dépôt des listes, c’était prévu mardi pour le deuxième tour

    si vous voulez que le deuxième tour compte, il fallait sortir une loi avant le mardi soir pour prolonger ce dépôt.
    tout est donc inconstitutionnel puisque non conforme aux loi en vigueur à ce moment.

    C’est à dire que tout perdant du futur second tour pourra le contester sur divers points (dépôt, sincérité) et avoir gain de cause

      +15

    Alerter
  • Fritz // 22.03.2020 à 12h49

    Le sujet des municipales apparaît bien futile maintenant, mais il faut rappeler que plus de 30.000 communes ont déjà élu leurs conseils municipaux. La désignation des maires par ces conseils, prévue du 20 au 22 mars, a été repoussée sine die pour des raisons évidentes. Si le ConCon annule l’ensemble des municipales, ce sera une insulte de plus à la France des communes petites et moyennes. Y a pas que Paris et autres « métropoles » !

      +4

    Alerter
    • LPP // 22.03.2020 à 13h50

      Mais quelle légitimité pour ces 30 000 communes où certains maires ont été élus avec 75% d’abstention en pleine crise sanitaire du covid-19 ? Le suffrage UNIVERSEL n’est même pas respecté et M.Larcher a fait pression sur M.Macron pour maintenir le premier tour en s’asseyant sur la démocratie pour conserver la vague bleue des maires LR de 2014.
      Dans les grandes agglomérations l’enjeu est de taille : le BTP que Mme Pénicaud veut remettre au travail. Adieu ECOLOGIE et principe de précaution. Les maires affairistes ont été maintenus aux manettes.

        +12

      Alerter
      • Fritz // 22.03.2020 à 13h54

        Dans ces communes petites et moyennes, l’abstention était souvent inférieure à 50 %. Chez moi, elle était de 48 %. Les chiffres triomphalistes d’abstention record clamés par les médias parisiens concernent d’abord les grandes villes, où on vote tard, où on attend le second tour, et où toute une frange de la population diplômée, aisée, se targue de ne pas aller voter.

          +4

        Alerter
        • LPP // 22.03.2020 à 14h06

          Si dans votre petite ou moyenne commune l’abstention a été faible alors aucun problème pour annuler les élections et revoter. Le même maire sera élu.
          Ce n’est pas le cas dans les grandes villes et leurs agglomérations.
          Dans ces villes, l’abstention vient surtout des classes populaires et des personnes âgées qui ne sont pas allées voter car elles ont été effrayées par les médias. Dans les grandes villes, on peut raisonnablement penser que le risque de propagation du virus ou sa crainte est plus important.
          https://www.liberation.fr/debats/2020/03/18/le-premier-tour-des-municipales-n-a-pas-eu-lieu_1782174

            +11

          Alerter
          • Fritz // 22.03.2020 à 14h10

            Un 2e vote dans ma commune n’aboutirait pas forcément au même résultat. Mais vos arguments sont solides. Merci pour cette discussion courtoise.

              +6

            Alerter
          • Narm // 22.03.2020 à 20h16

            quel que soit le scrutin il a été influencé par un cataclysme et une peur
            me si la différence est importante ou peu ou pas d’abstention, le phénomène est là

            mais c’est trop tard pour le premier

            20 mars à 18 h : clôture du délai de dépôt des réclamations contre les opérations électorales du 1er tour

              +1

            Alerter
    • Narm // 22.03.2020 à 14h07

      pour que le concon annule, il faudrait des « protestation »

      on aura vite compris comment certains trucs fonctionnent

      exemple, validation d’une décision, la décision sort le dernier jour du delai pour contester, vous avez donc jusqu’au jour même pour contester sans même savoir parfois que la décision est sortie
      hors délai, ou sans récepissé du recommandé à la partie adverse, affaire classée, alors même que tout était illegal….
      gagner du temps, souvent le but premier

        +4

      Alerter
    • Kasper // 23.03.2020 à 05h33

      Si le 1er tour est annulé, des millions de français auront pris le risque de s’infecter en plein confinement pour rien du tout au final. L’insulte faite aux petites communes paraîtra un bien petit problème à cote de cette affaire de mise en danger de la vie d’autrui à echelle industrielle…

        +3

      Alerter
  • step // 22.03.2020 à 12h54

    Ce qui est formidable c’est que ces partis s’écharpent sur leurs perspectives de combines politicardes potentielles, mais que pas un n’a alerté sur la casse du droit du travail ‘pour motif d’urgence sanitaire’ dont il sera bien difficile de se débarrasser une fois l’urgence passée. Je suppose que tout un chacun trouve normal que son employeur décide des dates des ses congés, car si les ordonnances en ce sens ont mis quelques heures à l’assemblée pour passer je ne doute pas qu’elles trainent de long mois pour être (en partie) annulées. Il n’ y a pas de gain inopportun dans la « flexibilité ». Pendant ce temps, les actionnaires payés rubis sur l’ongle mettent en danger la liquidité des entreprises qui n’ont plus de chiffre d’affaire… et personne ne trouve à y redire.

      +20

    Alerter
  • Roger // 22.03.2020 à 19h29

    Et pas un seul maire pour boycotter le premier tour ! ! !
    Les Co…. lire le texte de Lordon ci-dessous.
    https://blog.mondediplo.net/les-connards-qui-nous-gouvernent

      +5

    Alerter
    • red2 // 22.03.2020 à 23h07

      Si le Maire de Saint Brès dans l’Herault!

      https://twitter.com/laurentjaoul/status/1238952686051098626

        +2

      Alerter
    • Subotai // 23.03.2020 à 05h19

      Il me semble que légalement, le Premier Magistrat est tenu d’assurer sa fonction constitutionnelle, aussi merdique que soient les conditions…
      Je dis ça sous réserve de l’avis d’un spécialiste de la question…

        +1

      Alerter
  • Rond // 23.03.2020 à 09h50

    On sait déjà de quoi ils sont TOUS capables et nos vociférations ici, bien que justifiées, n’y changeront rien.
    Effondrement de ceci, effondrement de cela, fin de ceci, fin de cela, effondrement puis fin de cette pseudo démocratie bricolée d’arrangements négociables et nauséabonds. Quoi d’autre ? Et nous, dans tout ça ? Leurs problèmes ne sont pas les nôtres et ne l’ont jamais été. Fin de partie les gars !
    On en reparle dans un mois. Probablement que d’ici là, quelques trucs auront changé, ou pas, et ça n’a aucune importance car ils n’ont d’importance que celle que nous leur accordons, alors qu’ils ne sont que du flanc, du vent et autres courants d’air. L’énorme trou d’air actuel donne de l’espace à d’autres modes de représentation et de gouvernance. Puisqu’en ce moment nous avons un peu de temps et que nous avons encore internet, allons donc voir ça de plus près, échangeons et transmettons. Le résultat ne sera pas immédiat, mais bon …

    Tenez bon et gardez-vous bien !

      +0

    Alerter
    • step // 24.03.2020 à 16h30

      « alors qu’ils ne sont que du flanc, du vent et autres courants d’air »… avec un gros tonfa qui tape sur commande et pour l’instant sans se poser beaucoup de question. Le problème pour l’instant est là.
      – Gilets Jaunes : Tonfa
      – Fonctionnaires pas contents : Tonfa (dernièrement pompier/infirmiers).
      – Coronavirus : Tonfa
      Je serais force de l’ordre je me poserais de graves questions sur mon rôle comme panacée d’une gouvernance dont la population paye le prix depuis longtemps et dont elle commence à prendre conscience de ce dit prix pour l’éprouver dans sa chair (et ses libertés). Pour avoir vaguement discuté (et énervé je crois) un échantillon gendarmesque : « Renâcler aux ordres c’est de l’idéologie (et pourtant actuellement c’est « n’importe quoi »). L’idéologie c’est mal (ok je caricature) ». Et quand évidemment vient la question, sur l’idéologie derrière les ordres. « ben réfléchir sur l’idéologie des ordres c’est de l’idéologie »… Bon ben on est pas sortis de l’auberge autant pour nous que pour nos enfants.

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications