Les Crises Les Crises
7.mars.20157.3.2015 // Les Crises

[Propagande foirée] Le sens d’un assassinat, par Bernard Guetta

Merci 0
J'envoie

Une semaine demain après sa mort, on ne sait toujours pas et…on ne saura sans doute jamais qui a fait tuer Boris Nemstov.

Xénophobie ordinaire anti-russe…

Mais il abusent aussi, on n’a pas les assassins en 5 jours…

Bon, il nous a juste fallu 33 ans (peut-être) pour l’attentat de la rue des Rosiers, mais bon…

On sait en revanche qu’il fallait que ses assassins se sentent bien sûr d’eux pour aller le tuer à deux pas du Kremlin, dans le quartier le plus surveillé de Moscou, et que ce n’est pas de n’importe quel opposant que le Kremlin est maintenant débarrassé.

Il fallait que les assassins de Cabu se sentent bien sûr d’eux pour aller le tuer à deux pas de l’Elysée, au coeur de notre capitale…

Boris Nemstov avait été vice premier ministre de Boris Eltsine dont il fut l’un des dauphins possibles, avant que Vladimir Poutine n’emporte la mise.

Il avait autrement dit été au cœur du processus de privatisation de l’économie russe, de ce partage des richesses nationales entre hommes de l’ancien appareil communiste et nouveaux chevaliers d’industrie qui fut le plus grand hold-up de l’Histoire.

Bel éclair de lucidité.

Non seulement il savait tout des secrets de famille de la nouvelle Russie, mais il avait été très proche de par ses fonctions de beaucoup des gens qui sont aujourd’hui à la tête des plus grandes fortunes du pays.

C’est moi ou ça fait un sacré mobile pour un assassinat ?

C’était en un mot un homme du nouveau sérail russe, mais un homme en rupture avec ce milieu qu’il avait tant contribué à créer, car tout comme il y avait eu de rares communistes soviétiques qui croyaient au communiste, il y avait également eu d’authentiques libéraux dans l’entourage de Boris Eltsine.

Juste par curiosité, qu’est-ce qu’il en sait s’il était “en rupture” et si c’était une “authentique libéral” ?

Sincèrement convaincus que la liberté du marché et la liberté tout court n’allaient pas l’une sans l’autre, Boris Nemstov était l’un d’entre eux, mais lorsque l’ère Poutine est venue démentir ses certitudes, il était passé à l’opposition avec tout autant de volontarisme.

C’est clair que les années Eltsine, c’était le paradis démocratique… Comme quand Eltsine a fait tirer sur le Parlement….

Il pourfendait la corruption, il dénonçait l’annexion de la Crimée et l’ingérence des troupes russes en Ukraine orientale, il était tout entier opposant à Vladimir Poutine et avec lui, l’opposition disposait de sa seule figure d’envergure nationale.

Son parti de coalition a en effet obtenu 0,97 % des vois aux législatives de 2007… (les lecteurs russes peuvent-ils d’ailleurs nous parler de son image en Russie en 2015 en commentaire svp ?)

Et le parti communiste 11,7 %. C’est donc son leader “la seule figure d’envergure nationale”…Mais si on explique que Poutine est opposé aux communistes, euh, ils vont plus rien comprendre à la narrative les auditeurs…

Cependant Guetta oublie peut-être simplement de préciser “figure… vendue à l’occident comme son mentor” pour être juste.

Cela aurait suffi à en faire un homme dangereux, mais Boris Nemstov était surtout le seul opposant à pouvoir être pris au sérieux par les grandes fortunes russes, par cet argent qui désormais s’inquiète toujours plus de l’aventure ukrainienne.

Hein ? Il bossait donc pour ceux qui ont fait “le plus grand hold-up de l’histoire” ?

Les pirates des années 90 sont devenus des grands noms de la banque et de l’industrie, ils n’aspiraient plus maintenant qu’à être reconnus et intégrés par leurs pairs occidentaux, et certainement pas à voir la Russie se refermer sur elle-même, ou pire encore, voguer vers la chine.

Heu, les pirates russes veulent donc être reconnus par les pirates de nos pays donc ?

Il y a aujourd’hui une rupture entre Vladimir Poutine et l’argent russe, qui se sent trahi par ce président dont il avait pourtant été l’un des deux parrains

Ah flute, ce n’est donc pas l’argent des pirates qui gouverne en Russie ? Ce n’est donc pas “une démocratie” comme chez nous, CQFD !

avec les “Siloviki”, les hommes des forces de sécurité qui ont désormais pris le pas sur ces grandes fortunes dont Boris Nemstov, libéral grand teint et héros des nouvelles classes moyennes, aurait un jour pu devenir la carte politique.

la carte politique des pirates, on est d’accord ?

Et héros des classes moyennes, il le sort d’où ?

Son assassinat scelle un retournement d’alliances au sommet du pouvoir russe, ce n’est plus les services de sécurité et l’argent mais les services de sécurité et l’église qui œuvrent ensembles à restaurer la grande Russie, en la refondant sur l’absolutisme et le traditionalisme.

Ah, il a du aller à une soirée chez BHL récemment je pense…

S’il prenait vraiment l‘envie aux grandes fortunes de s’allier aux classes moyennes pour contrer Vladimir Poutine,

Alors Poutine est soutenu par 80 % de la population, donc par les classes moyennes, mais en fait il faudrait qu’elles s’en détournent, et s’allient avec les pirates pour contrer Poutine qui ne veut pas s’allier avec les pirates, mais plutôt restaurer la grandeur russe – j’ai bien compris ?

le sort de Boris Nemstov est venu leur dire ce qui les attendraient alors…

“Mais attention, on ne sait toujours pas qui a fait tuer Boris Nemstov.”

Bernard Guetta, Chronique géopolitique sur France Inter, 5 mars 2015

Commentaire recommandé

Kiwixar // 07.03.2015 à 01h48

J’ai parfois l’impression que certains journalistes français, prudents, pondent des articles ou des interventions radiophoniques TELLEMENT FOIREUSES qu’ils pensent qu’ils pourront les utiliser lors de leur défense lors d’un Nuremberg 2.0, en évoquant “le message inversé qu’ils essayaient de faire passer entre les lignes en forçant le grotesque”. En fait, si ça se trouve, ces kollabos sont des néo-résistants, qui s’infiltrent dans les médias en forçant le trait et en explicitant les contradictions, pour informer les Français, en fait. Ou pas.

Note : excellent article & analyse de texte, par ailleurs.

111 réactions et commentaires

  • Kiwixar // 07.03.2015 à 01h48

    J’ai parfois l’impression que certains journalistes français, prudents, pondent des articles ou des interventions radiophoniques TELLEMENT FOIREUSES qu’ils pensent qu’ils pourront les utiliser lors de leur défense lors d’un Nuremberg 2.0, en évoquant “le message inversé qu’ils essayaient de faire passer entre les lignes en forçant le grotesque”. En fait, si ça se trouve, ces kollabos sont des néo-résistants, qui s’infiltrent dans les médias en forçant le trait et en explicitant les contradictions, pour informer les Français, en fait. Ou pas.

    Note : excellent article & analyse de texte, par ailleurs.

      +125

    Alerter
    • Boublik // 07.03.2015 à 05h45

      Guetta c’est un espion russe en fait.

        +9

      Alerter
      • arthur78 // 07.03.2015 à 08h59

        Ouais Grosse pointure, il avait été placé par le KGB à la French American Foundation en 1981 pour surveiller Juppé et Alain Minc, apparemment la surveillance dure toujours

        http://www.frenchamerican.org/youngleadersclasses

        Je vous dis pas la tête des amerlocks quand ils vont s’apercevoir que c’est un agent dormant

          +29

        Alerter
        • Lysbeth Lévy // 07.03.2015 à 09h27

          Donc un traitre a la nation française, étant donné que normalement il n’est qu’un “agent” de la “cinquième colonne” comme tous les leaders politiques actuels qui ne travaillent pas pour le peuple français qui les a élus, mais pour un pays étranger, qui certes est ami mais ne nous veut pas du bien.
          .Et dire qu’on a emmerdé le capitaine Dreyfus pour rien et voilà que cette bande d’achetés veut nous donner des leçons ..Voici le lien du texte de Jean Luc Mélenchon sur la mort de Nemtsov :

          http://www.jean-luc-melenchon.fr/2015/03/04/avant-lorage/#article1

          Je le trouve bien écrit et il semble connaitre le passé du grand homme que la Russie, et l’occident vient de perdre…On devrai le mettre en pleine page ce texte…..

            +30

          Alerter
          • arthur78 // 07.03.2015 à 14h44

            merci pour ce lien @lysbeth Lévy , je trouve l’attaque de Mediapart contre Mélenchon minable, le comparer à Poincaré, mais franchement …

              +14

            Alerter
            • anne jordan // 07.03.2015 à 17h52

              s’il n’y avait que Médiapart !!!

                +7

              Alerter
    • Alae // 07.03.2015 à 10h40

      Dans les années 50, la CIA, qui se mettait en quatre jour et nuit pour contrer la “menace communiste” avait imaginé un truc imparable : pondre et diffuser des messages de propagande pro-soviétique tellement incongrus qu’ils sabordaient l’image des Soviétiques.
      On a franchi une étape dans le calamiteux : aujourd’hui, on fait de la propagande ultra-foireuse au détriment de son propre côté.

        +14

      Alerter
      • Kiwixar // 07.03.2015 à 11h28

        Si j’ai bien compris, les journalopes français ont trouvé comment gagner du pognon, ils bouffent à tous les râteliers (c’est le cas de le dire) :
        – de leur employeur subventionné par le con-tribuable français
        – des avantages fiscaux fournis par le con-tribuable français (encore lui)
        – de la CIA qui prend tous leurs textes au 1er degré (faut dire, ils sont pas très fins les Zuniens)
        – du FSB russe qui les paie pour forcer le trait dans le grotesque
        – des services secrets du Luxembourg qui recyclent du pognon de l’évasion fiscale, au cas où une colonne de tanks française du Comité Révolutionnaire souhaiterait récupérer un peu de pognon français en rasant le Luxembourg
        – de SFA (les sanibroyeurs) qui investissent dans les merdias (sur ce sujet, voir sur youtube Ariane Walter qui se marre en expliquant à Claude Askolovitch la signification du terme “merdia” dont il s’étonnait d’être affublé)

          +26

        Alerter
        • Alae // 07.03.2015 à 12h14

          Ce qui nous fait :
          1) Les banques qui financent les torchons qu’on ose baptiser “médias”
          2) L’État (c’est la même chose)
          3) La CIA.
          4) Les Russes (ex-Soviets, mais toujours aussi fourbes)
          4) Le Luxemboug (mais c’est la même chose que les banques/État)
          5) Les sanibroyeurs SFA (mais c’est la même chose que les banques/Etat/Luxembourg)

          Si j’ai bien compté, ça nous donne des agents triples.
          Et BHL*, spécialiste de la propagande grotesque, serait donc un membre occulte du FSB ?

          (*je l’ai mis parce qu’il paraît qu’à chaque fois qu’on cite BHL sur ce blog, le taulier, lui-même largement financé par le Kremlin, vous verse du pognon. Malheureusement en roubles, mais ils font ce qu’ils peuvent, au Kremlin. Avec la dédollarisation, ils n’ont plus un dollar vaillant, les Popoffs).

            +16

          Alerter
    • Pepin le court // 07.03.2015 à 13h36

      Berruyer devrait être remboursé par la Sécurité Sociale !

        +16

      Alerter
      • Feuille de Mars // 13.03.2015 à 16h04

        Vous vous surestimez, jeune homme ! ^^

          +0

        Alerter
    • Theoltd // 07.03.2015 à 19h52

      Kiwixar, je vois que vous etes en train de faire le record de “like” sur votre commentaire, et je m’y associe bien volontiers. Un tel Nuremberg me fait également trépigner d’impatience, tant je l’appelle de tous mes voeux. Mais j’espère enfin un vrai Nuremberg, qui remontera loin, et qui soldera également les comptes de la deuxième guerre mondiale. Quelque chose de corsé, ou non seulement les executants mais aussi les commanditaires seront enfin jugés. On pourra alors repartir sur de nouvelles bases, avec une presse réellement indépendante.

        +11

      Alerter
      • Kiwixar // 07.03.2015 à 22h12

        A Nuremberg 1, il a manqué les responsables étrangers du financement, mais il y a eu des journalistes de la propagande anti-sémite abjecte qui ont été condamnés à mort. J’espère que pour Nuremberg 2, il y aura aussi les journalistes de la propagande anti-musulmane et anti-russe abjecte (tous les responsables des merdias français actuels), et qu’on pourra aussi chopper les responsables étrangers (apatrides) du financement, qui sinon recommenceront en nous faisant des prêts pour qu’on puisse acheter des bâtons et des cailloux. On est en train d’observer une lente prise de conscience mondiale, avec les jeunes générations qui ne regardent déjà plus la propagande TV (les jourcanivaux comme L’Obs, Libé, L’iMonde encore moins), donc je suis optimiste.

          +7

        Alerter
    • Galopin // 09.03.2015 à 23h39

      Guetta est ailleurs depuis sa tentative ratée de prise de la tête du Monde.
      Après, il suffit de regarder sa tête en détail : il aime la vodka russe ou polonaise, sans aucun doute, à moins que ce soit le ouisky américain.
      Bref un bavard bavard qui se trompe toujours surtout sur tout.

        +0

      Alerter
  • purefrancophone // 07.03.2015 à 02h02

    Belle démonstration de Patriotisme et de soutien au dirigeant Russe suite à cet assassinat
    http://reseauinternational.net/le-meurtre-de-nemtsov-a-t-il-ete-vain-le-maidan-russe-tourne-a-la-manifestation-patriotique/

    Il semble que la petite amie si pressée de rentrer à Kiev n’y soit pas si bienvenue que cela :quelqu’un a t-il des infos sur ce sujet ?Celles que j’ai lu me laisse …étonnée .Aurai t-elle vu quelque chose ou quelqu’un qu’il ne fallait pas voir ?

    Voici l’article
    “Ah, les nazillons de Kiev semblent être mécontents. En effet, la compagne ukrainienne du pédophile Boris Nemtsov, qui avait été témoin du meurtre à Moscou de cet opposant russe, a dit subir des menaces depuis son retour en Ukraine, a annoncé vendredi le parquet général ukrainien, ajoutant avoir donné l’ordre de prendre des mesures pour assurer sa sécurité. C’est bien à Kiev que ça se passe, et non dans le Donbass.

    « Le 5 mars 2015, Anna Durickaya, témoin dans l’affaire du meurtre de l’opposant russe Boris Nemstov, s’est rendue au poste de police de Bila Tserkva dans la région de Kiev pour déclarer que des inconnus l’avaient menacée de mort lors de son séjour chez ses parents », selon un communiqué. »Le procureur général d’Ukraine, Viktor Chokine, a donné l’ordre de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la vie et la santé de Anna Durickaya ».

    Une enquête a été ouverte pour « tentative de meurtre ». Aucune autre précision sur les menaces subies par la jeune femme n’a été donnée.

    Un porte-parole du Parquet général, Andriy Demartyno, a précisé que des « forces spéciales de la police » allaient assurer sa protection.

    Le mannequin de 23 ans se trouvait avec Boris Nemtsov, 55 ans, sur un pont situé à deux pas du Kremlin lorsque ce dernier a été assassiné par balle vendredi soir.

    Après avoir été interrogée par les enquêteurs russes, elle avait été autorisée lundi soir à quitter la Russie pour rentrer chez elle en Ukraine.”

      +8

    Alerter
    • Lage // 07.03.2015 à 16h53

      Réseauinternatinal n’est pas a priori un site fiable, et l’emploi gratuit du mot “pédophile” pour désigner Nemstov est ridicule. Mais comme parfois avec ce genre de site, la nouvelle qu’il soulève est intéressante… à condition de pouvoir la vérifier ailleurs, sans quoi je crois qu’il faut la tenir pour à peu près aussi nulle que les infos de Libération.

      C’est en fait un communiqué de l’AFP qui a annoncé cette nouvelle, le 6 mars 2015 à 09:39 – soyons précis. Aucun détail sur la nature de la menace : des nationalistes ukrainiens, des pro-russes, menace inconnue ? Aucune précision, alors que ce serait en effet le point clef ! Je n’ai rien trouvé d’autre.

        +9

      Alerter
      • anne jordan // 07.03.2015 à 17h57

        je partage la prudence de @large !
        je voudrais en profiter – de ce lien vers Réseau International – pour réitérer ma demande à propos de Gontcharenko ( voir l’article ) qui en sait plus sur ce personnage peu recommandable ?

          +1

        Alerter
        • Chris // 07.03.2015 à 18h22

          Je crois me rappeler qu’il avait participer à l’émeute et incendie contre la maison des Syndicats d’Odessa.

            +0

          Alerter
          • anne jordan // 07.03.2015 à 20h07

            merci ! avez vous vu la vidéo de son arrestation ? la levée d’écrou avec le paquet de biftons qu’on lui rend imperturbablement ?
            toujours dans :
            link to reseauinternational.net

              +0

            Alerter
          • Lage // 07.03.2015 à 23h23

            Oleksiy Honcharenko/Oleksii Honcharenko : pas grand chose sur lui en ligne. Fils de l’ancien maire d’Odessa et ancien membre …du parti des régions (source, le Conseil de l’Europe ). Je n’ai pas trouvé de source fiable. Un russophone le pourrait peut-être, mais il a tellement de petites fiches à faire ces temps-ci…

              +0

            Alerter
  • Crinck // 07.03.2015 à 02h06

    A propos du délicat problème du bombardement du Parlement de Russie, j’habitais à Moscou, à l’époque, à deux pas. J’ai aussi des photos du gendre de celles-là. Ça avait canardé toute la journée. A la fin de la journée : 500 morts. Imaginez : c’est l’Elysée qui bombarde l’Assemblée Nationale. Et l’ineffable Clinton, qui n’en ratait pas une, n’avait pas trouvé de mieux à faire que de dire qu’il en aurait fait autant. Il est vrai que Clinton faisait bombarder l’Irak comme il respirait, ou comme il baisouillait, c’est selon.

      +80

    Alerter
    • Lysbeth Lévy // 07.03.2015 à 07h28

      Et la Serbie, Le grand plan sur le Rwanda, et autres affaires secrètes dont les va – t’en guerre américains ont le secret, ayant toujours “deux ou trois fers au feu” !

        +18

      Alerter
  • Omar // 07.03.2015 à 02h11

    Bjr Olivier.

    Explication de la chronique remarquable. Une pensée et une ironie de grande qualité.

    Cordialement

      +40

    Alerter
  • Serge // 07.03.2015 à 02h27

    Merci pour ce billet .Incroyable la rhétorique sophiste du bonhomme !
    Dites ,la dernière photo …c’est peut-être anecdotique ,mais sans vouloir jouer le vieux moraliste puritain bégueule ,je trouve qu’elle fait quand même plus penser à “Casino” de Martin Scorsese qu’à Soljenitsyne ou Gandhi .Non ?
    🙂

      +38

    Alerter
    • JaySWD // 07.03.2015 à 03h41

      Cette photo est sortie ds les médias russes dés le lendemain de l’assassinat,et elle était accompagnée d’une autre,particulièrement éclairante,où le “principal opposant de Poutine” faisait bronzette en vacance,sur un bateau,avec l’autre cinglé de Lyaschko,vous vous souvenez,celui qui faisait campagne avec une fourche à la main,situé en gros entre le parti “Patrie”,et les fous furieux de Svoboda et Pravyi Sektor……………..C’est ss doute celui ci qui a filié à Nemtsov les fameuses preuves de la présence de soldats Russes ds le Donbass! !!

        +35

      Alerter
  • Rcool // 07.03.2015 à 02h41

    Ce Bernard finira par me faire regrette les articles de l’AFP! En fait je me demande si tous ces Journalistes ne sont pas briefes au même endroit tout les jours!

      +27

    Alerter
    • lorsi // 07.03.2015 à 07h02

      ils n ont meme pas besoin d etre briefe, ils sont la voix du maitre

        +18

      Alerter
  • Gaïa // 07.03.2015 à 03h12

    Nos médias ont cette maladie atlantiste de toujours glorifier et rendre martyr la pire espèce humaine sur terre à savoir des corrompus notoires et marginalisés comme le cas présent ou des assassins en action comme le gouvernement de Kiev. Replacer ces petites vedettes dans leur médiocrité est une bonne chose puisqu’elles ignorent leur servilité. Fait avec humour, encore mieux. Bien dit Olivier.

      +25

    Alerter
    • lolo // 07.03.2015 à 04h37

      Nos médias, donc les journalistes, (plus de 36.000 au dernier recensement, arghhh) ne font que recopier les annonces AFP (le cas Bouygues est édifiant)

      Est ce par fainéantise ? Ou pour garder leur poste ?

        +37

      Alerter
      • Lysbeth Lévy // 07.03.2015 à 09h35

        N’est ce pas cela qu’on a appelé le projet Mockinbird ? Le droit aux services secrets de faire passer des mensonges, ou des fausses nouvelles a des fins peu recommandables : la propagande !

        Tenez dans la série “on ne vous dit pas tout”, voici les confessions d’un ancien témoin de l’Histoire du Mur de Berlin : http://reseauinternational.net/mur-berlin-mur-honte/

        On oublie que ce mur dont on ressasse les horreurs masquent mal les nouveaux “Murs de la honte” que sont ceux de Gaza et des territoires occupés en Israel..

        Depuis la chute du mur de Berlin plus de 60 autres murs de la honte ont été érigés de par le monde….

          +15

        Alerter
        • RGT // 07.03.2015 à 15h56

          Il est de notoriété commune que l’OTAN fut créé en réaction au pacte de Varsovie pour protéger les Pays Libres de l’invasion des Bolchéviks…

          Et d’ailleurs, les fondateurs de l’OTAN étaient des visionnaires car ils l’ont créé en 1949, en anticipant la création de ce pacte 6 ans plus tard…

          Décidément, nos dirigeants visionnaires étaient vraiment des sages obnubilés par le maintien de la paix.

          Pour facilement comprendre les motivations humanistes de nos dirigeants bien aimés il suffit (entre autres, mais c’est l’action la plus simple pour ceux qui ne veulent pas chercher ou lire de longs rapports) de regarder la série de films “Une autre histoire de l’Amérique” d’Oliver Stone…

          Pour ceux qui veulent le regarder : Le lien de l’épisode 1 : http://www.dailymotion.com/video/x2dukul_une-autre-histoire-de-l-amerique-01l10-la-seconde-guerre-mondiale_webcam
          Fourni par “Soutien à la Rébellion du Donbass” 😉
          Il y a les 10 épisodes en liens sur la page. A voir ou à télécharger avec DownloadHelper pour les heureux possesseurs d’un “renard enflammé” (par la colère)…

          Autre film INDISPENSABLE d’Oliver Stone à la gloire de la Grande Amérique à voir et re-voir sans hésiter : Platoon.
          Le final est phénoménal, avec la scène finale accompagnée par Adagio pour cordes de Samuel Barber qui vous remue les tripes. A croire que cette musique a été composée 50 ans auparavant à l’attention de ce film…

          Le lien pour ceux qui ne l’ont pas vu (il y en a ???) : http://www.dailymotion.com/video/x2dbi1t_platoon-film-complet_shortfilms

          Merci Monsieur Stone.

          Nos “journalistes” feraient bien de puiser leur inspiration dans vos oeuvres au lieu de nous servir une soupe insipide à la “Gloire du Bien”…

            +8

          Alerter
          • Lage // 07.03.2015 à 16h59

            “Et d’ailleurs, les fondateurs de l’OTAN étaient des visionnaires car ils l’ont créé en 1949, en anticipant la création de ce pacte 6 ans plus tard…”

            Pacte de Varsovie ou pas, le bloc de l’Est était effectivement une menace pour l’Europe de l’Ouest, qui était en effet démocratique ! Je ne vois pas l’intérêt de nier l’utilité passée de l’Otan. Elle nous a en effet protégé des rouges, c’est tout à son honneur.

            Mieux vaut défendre l’idée que l’Otan aurait dû disparaître en 89, avec l’Union Soviétique, plutôt que de nier ses mérites passés !

              +2

            Alerter
            • Wilmotte Karim // 07.03.2015 à 21h41

              Les hauts états majors ne considéraient pas (en interne) que la menace soviétique était sérieuse (Source : Annie Lacroix-Riz). L’URSS, après 27 millions de mort, était exsangue, avec au porte de son glacis défensif des pays menaçants qui voulaient explicitement sa destruction. L’URSS ne voulait qu’une chose : la paix.

                +7

              Alerter
            • RGT // 08.03.2015 à 12h09

              L’OTAN, cette “Grand Oeuvre Humaniste”…

              L’OTAN n’a JAMAIS servi à défendre la “liberté” des occidentaux, cette organisation n’a servi qu’à défendre les intérêts géostratégiques US en europe de l’ouest pour éviter que les peuples, qui à la fin de la guerre avaient très bien compris qui les avaient réellement libérés du fascisme (27 millions de morts, ce n’est pas une peccadille), pensaient (à tort, mais c’est une autre histoire) que leur salut proviendrait du communisme…

              C’est beau l’OTAN, avec gladio et toutes les autres manipulations bien nauséabondes qui n’ont servi qu’à asservir les européens à l’aide d’opérations sous fausses bannières.

              De Gaulle, que l’on ne peut pas à proprement qualifier de “communiste” l’avait très bien compris et se battait pour éviter que nous tombions d’un fascisme allemand dans un fascisme d’outre-atlantique…

              Il a claqué la porte de l’OTAN en 1966 car il avait bien déterminé quel était le plus grand danger. Les russes ne voulaient pas s’étendre à l’ouest.

              Les Russes, comme depuis toujours, ne souhaitaient qu’une seule chose, c’est qu’on leur foute la paix.
              Qui sont les plus acharnés des anti-russes ?

              PETIT COURS D’HISTOIRE (très résumé, allez chercher plus de détails par vous-même).

              Les suédois… Mais ils se sont une peu calmés depuis le XIXè siècle.
              Il ne faut pas oublier que les suédois ont arnaqué les russes au XVè siècle, ce qui a entraîné la guerre russo-suédoise de 1495-1497.
              Ils se sont pris une sacrée branlée et ne sont plus venus se frotter aux russes (à quelques petites exceptions près entre le XVIè et le XIXè siècles qui se sont à chaque fois traduits par des désastres pour les suédois).

              Et surtout les polonais et les baltes (tiens tiens, déjà ?) qui ont foutu un beau bordel à partir de 1605 (les deux faux Dmitri, Ladislas puis Sigismond).
              L’objectif des polonais était tout simplement d’annexer la Russie et de les forcer à se convertir au catholicisme, ce qui n’a pas plu aux russes…
              A l’issue de cette guerre ils ont annexé une partie de la Russie.
              Ensuite ils ont persévéré encore et encore (plus buté et con qu’un polonais tu meurs) et finalement les russes ont récupéré les territoires annexés par les polonais (les enfoirés, ils nous ont volé nos territoires !!!)..

              Les finlandais (qui auraient vraiment dû craindre les russes) n’ont jamais été leurs ennemis.
              Certes ils ont été annexés par les russes en 1808, mais il ne faut pas non plus oublier qu’ils étaient avant sous domination suédoise.
              Les russes les ont en fait libéré et leur ont accordé le statut de province autonome… Merci messieurs, c’est sympa !!!
              En fait, les russes souhaiteint seulement avoir un tampon entre la russie et son voisin “envahissant”.
              Avec du recul, les finlandais devraient même remercier les russes de les avoir libérés. Aujourd’hui, sans cette intervention les finlandais seraient sûrement encore sous tutelle suédoise…
              Ça explique leur neutralité “bienveillante” à l’égard des russes, ils savent qu’ils n’ont RIEN à craindre des russes tant qu’ils leur foutent la paix…

              L’OTAN n’a JAMAIS servi à se protéger des russes.
              Il n’a servi qu’à OCCUPER l’europe de l’ouest pour préserver les intérêts US.
              Les russes l’avaient très bien compris et la seule raison de l’annexion des pays d’europe de l’est était simplement de créer une zone tampon entre les USA et la russie pour ne pas avoir de troupes hostiles postées à leurs frontières. C’est leur stratégie depuis bien longtemps pour se préserver des voisins belliqueux.

              Avec l’effondrement de l’URSS, ils ont tout gangé : L’OTAN est à leur portes, avec des bases hostiles et des enragés qui les menacent…

              L’Ukraine est la goutte d’eau qui fait déborder le vase…
              Ces crétins de Washington ont écouté un polonais hystérique (c’est une tradition en pologne) et sont allés foutre le bordel dans un pays très cher aux russes (surtout à l’est – la gallicie ils s’en foutent, c’est des polonais) pour favoriser d’authentiques nazis de l’ouest…
              Et maintenant l’OTAN se plaint que les russes placent des troupes à leur frontière (c’est honteux, les russes ont des troupes sur le territoire russe !!!).

              Qu’est-ce qu’on attend pour claquer la porte de cette organisation MAFIEUSE comme l’avait fait “Charlie” en 1966 ?

              Ce qui me sidère, c’est que “normalement” nous devrions être espionnés par les russes…

              Que nenni, les barbouzes qui s’intéressent le plus à nous sont nos “alliés”, le “Grand Frère”, le “Grand Défenseur de la Démocratie”…

              Avec de tels alliés, il n’est pas nécessaire d’avoir des ennemis.

                +7

              Alerter
          • anne jordan // 07.03.2015 à 18h14

            en plus de Stone , voir ceci :
            https://www.facebook.com/HowardZinnFilm?_rdr

            ” une AUTRE histoire de l’Amérique ” .
            avant premières dans maintes villes de France , voir sur le site .

              +1

            Alerter
      • Wilmotte Karim // 07.03.2015 à 15h26

        C’est avant tout par manque de moyen.
        Ça n’explique pas tout mais c’est le début du problème (en ce compris, la facilité d’être “acheté”/”racheté”).

          +0

        Alerter
  • purefrancophone // 07.03.2015 à 03h16

    Toute mort est stupide mais celle de Nemtsov encore plus , il avait des infos de première importances .
    http://reseauinternational.net/lhomme-qui-fait-parler-les-morts/

      +3

    Alerter
    • brigitte // 07.03.2015 à 12h05

      oui Nemtsov est bien plus utile mort que vivant (pour le “à qui profite le crime?”); il n’aura jamais autant parlé dans nos medias que depuis qu’il est mort …

        +12

      Alerter
  • DUGUESGLIN // 07.03.2015 à 04h22

    Je me pose la même question, Brigitte, quelles sont les motivations de ces journalistes? Idéologie, argent, chantage? Mais ce déni permanent de la réalité permet de se poser des questions.

      +20

    Alerter
    • Manant // 07.03.2015 à 17h47

      L’explication est probablement de nature psychologique : ils ont besoin de certitudes auxquelles s’attacher, faute de quoi ils seraient forcés de s’accepter (de se regarder) en tant que pions ou en tant que mercenaires. Cela peut expliquer la fuite en avant de journalistes qui, par ailleurs, ne manquent pas de subtilité. Quant à Médiapart, il semble que son parti-pris est d’abord atlantiste, comme l’ont manifesté ses prises de position sur la Syrie, la Libye, etc.

        +3

      Alerter
  • dupontg // 07.03.2015 à 04h32

    il me semble que ce sont justement les meutres d’etat qui trouvent rapidement un coupable.
    Poutine n’aurait surement pas ete assez idiot pour ne pas avoir prevu un Lee Harvey Oswald
    Sinon le principe du suicide assisté est plus simple…
    Les russes ne sont pas plus idiots que les français

      +17

    Alerter
  • wesson // 07.03.2015 à 04h48

    “Ont-ils perdu la tête ? C’est quoi leur problème ? Pourquoi perdre ainsi son honneur ? Sont-ce des contrats ? Qui paie ? Combien ?”

    Réponse assez simple: Mediapart, depuis ses galons gagnés avec quelques affaires remarquables, se considère comme un média main stream, et à ce titre là pense qu’il n’ont personne à l’aura suffisament importante pour contrer leur propagande.

    Et c’est vrai que contre le rouleau compresseur médiatique il n’y a en face que quelques blogs pour rétablir certaines vérités, et aussi pas mal de farfelus – qui d’ailleurs permettent de discréditer toute critique.

      +20

    Alerter
  • chris // 07.03.2015 à 04h59

    Je n’aime pas ce Bernard !!!! Mais que diable lui à t’il donc pris de ne pas continuer sa carrière musicale et de se lancer dans la chronique politique !!!
    Son frère David au moins a un certain succès auprès des jeunes clubber du monde entier !
    Un conseil à Bernard, je le préférai au platine qu’au micro !

      +4

    Alerter
  • Rcool // 07.03.2015 à 05h05

    Donc FranceInfo sur Nemtsov demande à ” Inna Shevchenko” en gros pour avoir une idée sur la Géopolitique, il faut demander l’avis de Nabila… http://www.franceinfo.fr/actu/monde/article/mort-de-nemtsov-le-regime-de-poutine-est-responsable-651267

      +25

    Alerter
    • Krystyna Hawrot // 07.03.2015 à 16h58

      Deja qu’elle n’a jamais vécu en Russie, mais toujours en Ukraine, donc comment on peut dire qu’elle est “opposante” de Poutine??? Elle ne vote pas aux élections russes que je sache? Ou alors un Ukrainien et un Russe c’est du pareil au même?

        +8

      Alerter
  • chris // 07.03.2015 à 05h09

    Génial dans la Chronique de Guetta : “La liberté du marché et la liberté tout court ne va pas l’une sans l’autre”.
    Ben tiens, c’est sur que maintenant que la Russie n’est plus pillée ça leur fait un peu mal au …

      +41

    Alerter
    • Pascalcs // 07.03.2015 à 05h44

      Oui, il faudra que Monsieur Guetta nous donne un cours sur la liberté du marché et la façon dont il la mesure. Parce ce que si liberté du marché et liberté tout court ne vont pas l’un sans l’autre comme il l’affirme, alors il faut urgemment revoir la définission du mot liberté.

        +6

      Alerter
    • Lt Anderson // 07.03.2015 à 09h30

      Et aussi rappeler à M. Guetta que le libéralisme a été expérimenté sous la dictature de Pinochet au Chili.

        +15

      Alerter
      • Derek // 07.03.2015 à 18h27

        Mais bien sûr, le libéralisme est le système économique des fascistes, c’est connu !
        Ce blog est devenu une communauté de keynésiens crypto communistes aigris, pro russes, anti américains (ô combien) et anti israéliens.
        Comme je regrette le temps des articles sur les banques centrales et l’économie !
        Olivier, s’il vous plait, ne perdez pas de temps avec ce Bernard Guetta que personne n’écoute à part quelques bobos nostalgiques des années Mitterrand : ça laisse le champ à la propagande mélenchoniste, frondeurs et consorts des commentateurs (apparemment il reste encore des marxistes en France, j’avoue que j’en reste baba) et c’est vraiment pénible.
        Cela dit, tous vos articles donnent lieu maintenant à ce type de commentaires :-). Oui, je sais, je n’ai qu’à pas les lire. C’est ce que je vais faire à partir de maintenant.

          +1

        Alerter
        • Subotai // 07.03.2015 à 20h26

          Je crois que tu n’as pas encore fini de t’insurger. 🙂
          Vu que la déliquescence augmente le chaos et qu’on n’a pas fini d’en voir, les étiquettes qui te servent à affubler les commentateurs exaspérés par le bordel ambiant n’ont pas fini de s’empiler – Pire que les autocollants sur la valise d’un voyageur de commerce.
          Cherche pas à comprendre, “car devant tant de problèmes et de malentendus, les dieux et les diables en sont venus à douter d’eux même”.
          Allez, Champagne pour tous le monde! MDR 🙂

            +4

          Alerter
        • Wilmotte Karim // 07.03.2015 à 21h47

          Vous avez raison!
          Le Chili n’a pas expérimenté le libéralisme mais le néo-libéralisme (École de Chicago).
          Ce qui, pour le coup, relève des faits largement objectivés.

            +2

          Alerter
        • Homère d’Allore // 08.03.2015 à 12h27

          @Derek

          Si vous avez raison de rappeler que les “autrichiens” autour de Hayek et Lippmann étaient contre le fascisme, force est de reconnaître que le développement de nombreuses économies capitalistes au vingtième siècle s’est accompagné de régimes très autoritaires voire dictatoriaux.

          On cite bien sûr le Chili cher aux Chicago Boys mais l’on pourrait parler de Taïwan du Kuomintang ou de la Corée du Sud.

          Oui, ce blog attire de nombreux intervenants keynésiens et même marxistes (horreur !).
          Il attire aussi des partisans d’une économie planifiée de type gaulliste où le secteur privé est prépondérant mais non totalement dominant.

          En tous cas, à votre grand dam, apparemment, ces écoles de pensée existent et s’expriment ici.

          D’autres médias existent existent, vous pouvez faire vos commentaires sur le site des Échos. Vous y trouverez plus de gens qui “penseront bien” !

            +5

          Alerter
        • lvzor // 08.03.2015 à 19h10

          “(apparemment il reste encore des marxistes en France, j’avoue que j’en reste baba) ”

          Rassurez-vous, le PS et le PC ont abandonné le marxisme depuis que les prévisions de Marx se sont vérifiées…

            +0

          Alerter
  • Choupinet // 07.03.2015 à 06h31

    Quand on lit la presse, c’est tellement tortueux et biaisé, rebiaisé et en plus oblique, et après opaque, qu’on a le choix entre l’aspirine et Olivier pour s’y retrouver.

    Sauf que si l’aspirine permet de supporter la prise de tête, elle ne l’épargne pas. Les-Crises, oui, ça doit être à cause des pages bleues.

    A part ça, il semble apparaître un divorce entre l’Europe et les USA, un truc profond qui provoque déjà un décalage dans la politique, et qui ne sera bientôt plus escamotable par la presse. Quelque chose qui prend le dessus dans la perception.

    Curieux de voir comment ils vont retomber sur leurs pattes et se trouver des excuses, ces chats là, où si les chats calent.

      +27

    Alerter
    • Anne // 07.03.2015 à 09h08

      Espérons que les chats calent 🙂

      Le peuple tout flapi et tout déprimé par les info poubelle qui pue, commence à vouloir prendre l’air…

        +14

      Alerter
  • pucciarelli // 07.03.2015 à 06h47

    L’atlantisme de la plupart de nos “grands journalistes” a sans doute maintes causes. Pour Guetta, il suffit de consulter l’OJIM sur internet pour comprendre la démarche. Alors, être clairement un “agent des américains”, c’est quoi au juste? Certains sans doute doivent leur carrière à leur engagement, ceux qui en tout cas sont le plus payés. D’autres y allient probablement une motivation idéologique forte (via la cause des droits de l’homme, qui est un paravent rêvé pour les mauvais coups). D’autres encore suivent la doxa de l’heure par paresse ou incompétence. L’OJIM est une mine d’informations, qui permet de décrypter le monde parisien des médias et les influences qui en font ce qu’il est. Plus la mainmise des intérêts privés (et donc atlantistes) sur l’essentiel des journaux nationaux. Enfin, il paraît aujourd’hui de bon ton, notamment à Mediapart, de bouffer du Poutine dès que possible. A défaut de réflexion, une idéologie simpliste et conformiste permet sans doute de se lever le matin et de se sentir moins seul dans un univers où chacun a l’air de penser comme son voisin. Je me risque enfin à sentir dans cette croisade interminable contre les Russes un relent de colonialisme: l’Occident veut leur apporter la recette du bonheur, et ces sauvages refusent la charité de ce bienfait et l’abaissement qui va avec. Nemtsov, dont nul nul ne sait qui l’a tué mais qui permet de long et savants développements plus que tendancieux comme il y a peu sur France Culture, personnifiait ce risque. Bref, en guise de journalistes, cela nous fait une sacrée bande de zozos moins enclins à pratiquer leur difficile métier qu’à construire des récits préfabriqués à base de morale bien pensante. On pourrait parler d’incompétence si la plupart des journaux occidentaux ne partageaient pas cette absence de professionnalisme et ce goût pour le même type de contes et légendes dont beaucoup sentent l’Amérique à plein nez. Il faut donc parler de crise de la presse, qui à sa manière traduit la crise globale que nous affrontons. Service public de l’information compris. Le système oligarchique a les soldats qu’il mérite pour se défendre. Ce n’est évidemment pas brillant. Posons-nous pour finir la

      +6

    Alerter
    • Andrea // 07.03.2015 à 13h45

      Bonne réponse à la question posée plus haut, sur les causes de l’hyper atlantisme, la russophobie et le Poutine-bashing. En ce qui concerne l’accent mis sur Poutine (et non pas le Gvmt. Russe, les militaires Russes, les oligarches, les faiseurs d’opinion, ou autres..) la haine se cristallise sur lui, et par ignorance du reste, et la difficulté de trouver d’autres coupables, car en général, en France, et en Europe, les Russes sont vus positivement, leur littérature, musique, culture, nourriture, belles femmes, caractère bien trempé, deuxième guerre mondiale pour les plus agés, etc. (Comparer avec les musulmans / Arabes, qui sont détestés pour tout, des sous-hommes / femmes: je parle là bien sur de personnes racistes ou du moins bourrés de préjugés, mais j’en connais plusieurs…) Noter qu’en même temps les attaques contre Poutine évitent le registre personnel (même les Britanniques, champions en la matière, n’osent guère, sauf quand c’est très vague et neutre – type sa belle maison qui n’est pas la sienne..), on ne parle jamais de sa femme, de ses filles, sa maitresse, ses relations…Mais je m’égare complètement, mes excuses, je voulais au fait ajouter une remarque que j’espère pertinente.

      La propagande qu’on voit actuellement, surtout en France (les médias anglophones sont plus divers et plus partagés amha, voir d’ailleurs les traductions qu’Olivier nous offre) est une propagande de guerre. Guerre sans armes lourdes, sauf en Ukraine, contre la Russie. En temps de guerre les gens choississent leur camp, même si ce n’est qu’inconsciamment. Leurs perceptions, interpretations, pensées, jugements, s’alignent sur celles d’un camp, par nécessité d’adhésion. L’analyse, le point de vue d’en haut ou extérieur n’a plus d’emprise. Le moteur le plus puissant dans le choix du camp est le choix de ses proches, ses semblables, son groupe. Se propage alors rapidement un ‘group think’, consensus de groupe qu’il est très difficile de contrer.

        +4

      Alerter
  • Jalabébert // 07.03.2015 à 07h55

    Damned !
    Arrêtons de crier haro sur Bernard Guetta, vous n’y comprenez rien ! Il n’est qu’une pièce d’un puzzle extraordinaire : France Inter est devenu une radio situationiste !
    Frédéric Lordon nous l’avais déjà démontré dans son billet du 8 février dernier sur ce site. “Chez Guetta, c’est le faux qui est un moment du vrai. Il suffit en effet de reprendre sa chronique « La preuve par Syriza » (( « « La preuve par Syriza » », Libération, 27 janvier 2015. )) et d’en inverser méthodiquement tous les termes pour avoir une représentation d’assez bonne qualité de l’état de l’UE et des gauches européennes”.
    Il suffit donc d’inverser méthodiquement tous les termes énoncés par Bernard Guette pour avoir une représentation d’assez bonne qualité de la réalité. Le théorème de Bernard Guetta est né !
    Et si l’on va plus loin, toute la nouvelle génération de chroniqueurs satiristes de la station, ceux qui incarnent si parfaitement l’esprit Charlie et qui ne font même pas sourire, sont en fait des chroniqueurs politiques !
    Tout s’éclaire maintenant ! Me voilà rassuré moi qui croyais avoir perdu le sens de l’humour en les écoutant et perdre la raison en me marrant comme une baleine après une chronique de Bernard Guetta !

      +24

    Alerter
  • tocquelin // 07.03.2015 à 07h57

    toute la “classe dirigeante” média compris est atteinte d’autisme profond A force de mentir et de se mentir ils perdent le sens des réalités et ils s’étonnent que le monde leur échappe

      +14

    Alerter
  • Le Russe // 07.03.2015 à 08h00

    L’image de Nemtsov en Russie en 2015 ?

    Dans le fil d’une conversation avec une amie de Tomsk suite à cet assasinat, alors que je lui posait la question sur comment cet homme était perçu par les Russes, elle m’a dit : ” fondamentalement, personne n’aimait Nemstsov” …

    Mais cela ne veux pas dire pour autant que les gens sont contents qu’il ait été éliminé. Non, tout le monde déplore cet assasinat… et très peu de gens (à ce que j’ai pu constater) pensent que c’est Poutine qui est derrière.

    Le soir du 1er mars, alors que j’essayais de rejoindre le pont où il a été tué (il y avait un dispositif de sécurité et il fallait suivre un itinéraire particulier), une femme m’aborde pour me demander par où passer. Je ne savais pas, et on commence à discuter… et du coup on a fait le chemin ensemble jusqu’au pont après qu’elle ait demandé à des policiers.

    Elle parlait un bon Français.
    Elle me disait que c’était certainement un coup monté, que c’était très triste pour la Russie qu’il se passe quelque chose comme ça.
    A aucun moment elle n’a mise en cause Poutine, au contraire elle en disait du bien…

    Ensuite lorsqu’on est arrivé sur le pont, elle a sortie un papier qu’elle avait préparé, dessus était écrit “pardonnez nous”.

    C’est comme si elle était “collectivement désolé” qu’il se soit passé quelque chose comme ça en Russie, cela l’attristait humainement, mais aussi collectivement…

    … et ce n’était pas du “cinéma”, elle avait des sanglots dans la voix et elle s’est mise à pleurer quand elle a sortie son papier. Elle était à la foi très lucide, et pleine de compassion…

    Ce n’était pas du tout comme l’expression d’une émotion trafiquée qui, récupéré par le mensonge, engendre de la colère.

    Non, c’était simple, authentique et avec un “contraste” touchant… très “Russe”.

      +25

    Alerter
    • Chris // 07.03.2015 à 16h39

      C’est plutôt nous, couards Européens, qui devrions demander pardon.

        +5

      Alerter
    • DUGUESGLIN // 07.03.2015 à 17h34

      Tout ce que vous dites correspond tout à fait à la mentalité russe que je partage quand je vais à Moscou. Ce n’est pas facile de l’expliquer chez nous, mais je vous remercie de l’avoir dit.

        +5

      Alerter
  • Rose du sud // 07.03.2015 à 08h07

    Désabonnée de Médiapart, je n’avais pu lire que le titre qui déjà m’intriguait, mais vraiment d’après votre commentaire je suis bien aise de ne plus suivre ce journal en ligne pourtant prometteur mais les insultes des commentaires à longueur de fil m’indisposait. les articles d’Antoine Perrault qui se croit le Roi du monde par sa grande culture a toujours été méprisant.
    En effet, tout Médiapart tenait par le sérieux (apparent,) de Fabrice Arfi, et si c’est exactement comme vous le dites, il s’est alors grillé en une journée.

    Tout cela pour dire que je préfère oh, combien le site des Crises.
    C’est bien vrai on ne peut faire confiance d’avance en personne!
    En fait j’en étais partie à cause de la TVA impayée et le recours à notre cher Hollande pour éponger la dette!
    La contradiction était pour moi trop grande!
    “mais si nous pourrons faire payer les grosses fortunes en Grèce a expliqué aux Français le nouveau ministre des finances grec, car aucun ne nous a donné de l’argent pour notre campagne électorale….je préfère de beaucoup cette attitude!

      +39

    Alerter
  • Seti // 07.03.2015 à 08h31

    Cela fait un an que je me suis désabonné pour ces mêmes raisons. Après avoir supporté les approximations et les enfumages de Médiapart sur le conflit syrien, je ne pouvais plus les tolérer sur l’affaire ukrainienne et le parti-pris anti russe de leurs papiers. Cela ne m’étonne donc pas que la rédaction de ce journal qui persiste dans ce qu’il faut bien appeler de la désinformation ait commis l’article en question sur JLM (que je n’ai pas pu lire).

      +39

    Alerter
    • Alexandria // 08.03.2015 à 09h39

      Voci l’objet “journalistique” en copié-collé :

      Jean-Luc Mélenchon joue à saute-cadavre
      PAR FABRICE ARFI ET ANTOINE PERRAUD ARTICLE PUBLIÉ LE SAMEDI 7 MARS 2015
      Sur mediapart.fr, un objet graphique est disponible à cet endroit.
      Jean-Luc Mélenchon dédaigne l’assassinat de Boris Nemtsov et apporte son soutien à Vladimir Poutine. Sa fascination pour la force, l’efficacité, l’occupation musclée du pouvoir, l’éloigne de la conscience démocratique, réduite au rang d’une nocivité yankee. Halte-là !
      Au nom du respect qu’inspirent les morts, L’Humanité, en 1922, lança une campagne contre Raymond Poincaré, flétri pour donner l’image de « l’homme qui rit » dans les cimetières.
      Quatre-vingt-treize ans plus tard, Jean-Luc Mélenchon, faisant peu de cas – sinon fi – du trépas de Boris Nemtsov, cet opposant assassiné à Moscou le 27 février, se pose en homme qui ricane après le meurtre. Aux antipodes de l’empathie aragonienne – « déjà vous n’êtes plus que pour avoir péri » –, le guide du Front de gauche crache sur un cadavre dédaignable : à devoir forcément périr, Nemtsov n’est logiquement plus.
      Dans un billet de blog mis en ligne le 4 mars, et du reste truffé d’erreurs factuelles, M. Mélenchon exécute la victime, « cacique eltsinien », « voyou politique ordinaire ». La phrase clef du politicien français gît au milieu de son texte : « Cela ne justifie pas qu’on l’assassine. Mais […]. »
      M. Mélenchon ne salue pas celui qui devait mourir, en vertu d’une approche fulminante : Boris Nemtsov était un fourrier du libéralisme soutenu par les Yankees, pleuré par la presse bourgeoise occidentale ; sa mort embarrasse en premier lieu Vladimir Poutine. S’émouvoir de son exécution, c’est donc désavantager Moscou en se faisant l’allié objectif de Washington.
      Voilà comment une vision fanatique, des œillères dogmatiques, des réflexes pavloviens, privent M. Mélenchon de toute morale, éthique et politique.
      L’opposant russe liquidé fait figure d’instrument, manipulable à merci, en fonction d’une appréhension du monde l’emportant sur tout ce qui pense ou respire. Chaque événement, chaque parole, chaque personne et chaque dépouille doit s’inscrire dans une perspective, une représentation, un simulacre, une mise en scène du réel. Trois mille six cents fois par heure, la conscience de classe chuchote au militant post-stalinien : sois comptable d’une vérité toujours capable de résister aux trémolos émollients de la bourgeoisie.
      Ainsi fonctionne Jean-Luc Mélenchon. Il peut, il doit partir en croisade. Renverser la vapeur impérialiste : la suppression de Boris Nemtsov n’a fait que « rendre célèbre un inconnu à la personnalité plus que trouble ». Du coup, « à qui profite le crime ? Certainement pas à Vladimir Poutine ». Donc : « La première victime politique de cet assassinat est Vladimir Poutine. »
      Sur mediapart.fr, un objet graphique est disponible à cet endroit.
      La virevolte est stupéfiante ! La mise en récit mélange tout, dans une dramaturgie où chacun est assigné à résidence partisane : la presse bourgeoise et atlantiste, l’Amérique dominant son monde, les racistes, les nazis et les oligarques infestant la Russie, dont ce pays, malgré le vaillant et incorruptible Poutine, « met un temps fou à se débarrasser ». En un tel tableau, les restes de Boris Nemtsov n’ont pas droit à une sépulture aux yeux de Créon-Mélenchon. Il faut exhiber ce macchabée tel un vil témoignage du désordre ancien appelé à disparaître, grâce à la poigne éminente du Kremlin.
      Nous retrouvons le culte voué aux grands hommes (Mitterrand, Dassault, Chavez…) chez Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier ne demande qu’à être subjugué, parfois, pour lui-même dompter, toujours. Là réside, chez un chef, le vice de forme antidémocratique,
      nuisible aux libertés publiques. En notre Ve République, son accès au pouvoir serait le pendant, à gauche, de ce que fut, à droite, l’expérience sarkozyste : la rencontre d’un ego effréné avec des institutions pousse-au-crime.
      1/2
      Directeur de la publication : Edwy Plenel http://www.mediapart.fr
      2
      La gauche autoritaire se satisfait de toute tuerie. La gauche autoritaire laisse aux belles âmes le soin de s’émouvoir. La gauche autoritaire interprète le monde là où s’apitoient les idiots inutiles. La gauche autoritaire contemple les omelettes toujours à venir, plutôt que de déplorer les œufs cassés. La gauche autoritaire sait, tandis que la piétaille ne fait que ressentir.
      [[lire_aussi]]
      Cette fascination pour la force guidant le peuple pousse Jean-Luc Mélenchon dans les bras de Vladimir Poutine. Le maître du Kremlin rêve de crier à la face du monde, en 2017 – centenaire de la révolution bolchévique : « J’ai refait la Russie ! » Poutine tire autant qu’il peut sur la corde nationale- populiste. Il aimante toutes les droites extrêmes
      d’une Europe dont il dénonce la décadence et les faiblesses. Il charme les conservateurs de tout poil, réactionnaires, homophobes, islamophobes (ici, notre débat «Vladimir Poutine, âme slave et idée russe»). Ce n’est pas le moindre des paradoxes que de voir une gauche déboussolée, exaspérée, soudain devenue disponible pour escorter le pire, qui lui donne le sentiment illusoire d’être vengée…
      Nous ne pouvons nous résoudre à un tel prurit politique tenant lieu de doctrine, de croyance et d’espoir. L’esprit public, surtout en période de crise systémique, doit refuser l’aveuglement moutonnier. Ou l’obéissance sidérée face aux sauveurs suprêmes (auto)proclamés. La dépouille de Bori Nemtsov enjoint de refuser ce qu’attend de nous M. Mélenchon : obéir comme un cadavre (perinde ac cadaver).

        +0

      Alerter
  • ISTINA // 07.03.2015 à 08h35

    Bon, il nous a juste fallu 33 ans (peut-être) pour l’attentat de la rue des Rosiers, mais bon…

    Les MEDIAS GRASSEMENT subventionnés comme pour d’autres, avaient accusé le Front National.

    L’auriez-vous oublié Camarades ?

      +15

    Alerter
  • Nerouiev // 07.03.2015 à 09h11

    Je me fous totalement de ce que Getta pense.
    Le seul ambassadeur à aller se recueillir sur le lieu du crime est Tefft, allez savoir pourquoi, peut-être son bon cœur comme Nulland avec ses cookies ?
    http://redpilltimes.com/u-s-ambassador-to-russia-and-regime-change-specialist-john-tefft-visits-nemtsov-memorial-forgets-to-bring-vicky-nuland-cookies/
    Comme le dit Washington (La route vers le nouveau désordre mondial de Peter Dale Scott), même s’il n’y a que 1% de chances que les USA soient attaquées, il faut agir comme si c’était 100%. Donc peu importe qu’il y ait très peu de chances que le crime soit Russe, il faut faire comme si … Donc le prétexte suffit à n’importe qu’elle action punitive (sanctions, armement de Kiev).

      +15

    Alerter
    • Anne // 07.03.2015 à 09h44

      Des psychopathes, ces néocons, Tefft comme les autres, comme Nuland aka “fuck the UE”..

      Dangereux car ils sont omniprésents pour la propagande, les menaces, les assassinats, et arrosage de bombes, fournitures de mercenaires, pour flanquer le b… partout, tuer tout ce qui bouge…

      Mais qu’en même temps ils ne sont pas foutus de maîtriser quoique ce soit.

      Ils sont tellement faux qu’ils n’arrivent plus à s’y retrouver eux mêmes…

      A croire que pour en arriver a de telles menaces et une telle irrationalité ils doivent abriter une sacré peur…

      Mais cela ne les rends pas moins dangereux au contraire, leur maladie mentale contagieuse mélangée à la corruption a contaminé toute l’Europe, incapable de les tempérer, comme il fut un temps.

      Haineux personnages les néocons, avant qu’ils ne détruisent tout, il faudrait que les zuniens aient un réflexe salvateur pour les éjecter.

      En tous cas pour le Comité Nobel, ils ont éjecté cette raclure vendue, qui finissait par les déshonorer et leur nuire gravement, bonne nouvelle quand même.

        +19

      Alerter
      • Chris // 07.03.2015 à 16h42

        Reste le pire et l’inamovible secrétaire général, Geir Lundestad. Jadland a fait office de fusible.

          +3

        Alerter
    • Jeanne L. // 07.03.2015 à 10h32

      Il y a eu aussi des diplomates (en groupe) de l’UE qui juste après l’ambassadeur états-unien ont déposé des gerbes sur le pont dès le premier jour. Il y avait une photo sur un site d’une agence russe, je n’arrive pas à la retrouver

        +4

      Alerter
      • lelis // 08.03.2015 à 15h39

        Les hypocrites en groupe de choc.

          +0

        Alerter
  • arthur78 // 07.03.2015 à 09h13

    Au nom du respect qu’inspirent les morts, L’Humanité, en 1922, lança une campagne contre Raymond Poincaré, flétri pour donner l’image de « l’homme qui rit » dans les cimetières.
    http://www.mediapart.fr/journal/france/050315/jean-luc-melenchon-joue-saute-cadavre

    A mon avis Melenchon il a pas du trop apprécier que Mediapart le compare à Poincaré, c’est un petit procès minable engagé par d’anciens Trotskystes devenu Yankeestes.

    D’ailleurs l’histoire de la photo de Poincaré est mal choisi car en 1922 le parti communiste avait décidé de se faire la tête de Poincaré

    Humour Trotskystes l’homme a coté de Poincaré est l’Ambassadeur US (double insulte)
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4004213.r=L%27Humanit%C3%A9%20:%20journal%20socialiste%20quotidien.langFR

    Congres National du Parti Communiste 1922
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57274869.r=raymond+AND+poincar%C3%A9+AND+humanit%C3%A9+AND+homme+AND+qui+AND+r

    Poincare est dans le collimateur
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57274869/f13.image.r=poincar%C3%A9%20AND%20humanit%C3%A9%20AND%20homme%20AND%20qui%20AND%20rit%20.langFR

    Trotsky critique le désordre français ( à l’époque c’est lui qui donne les ordres)
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57274869/f45.image.r=poincar%C3%A9%20AND%20humanit%C3%A9%20AND%20homme%20AND%20qui%20AND%20rit%20.langFR

    Enfin bref pour résumer les Troskystes Mediapartistes sont devenus Yankeestes Nulandistes circulez rien à voir … pauvres types … minables … nano journalistes !!!

      +14

    Alerter
  • Mifrl // 07.03.2015 à 09h26

    Pour changer de la presse parisienne, un petit détour vers “OUEST-FRANCE” qui se défend pas mal en terme de désinformation permanente:

    exemple hier matin 6 mars en page 2:

    “Alors que 2000 soldats russes se préparent à démarrer des manoeuvres de grande ampleur dans le sud de la Russie et dans des zones disputées à la frontière de l’Ukraine, le ministère russe des affaires étrangères à rejeté les accusations américaines sur la présence de milliers de soldats russes en Ukraine”

    Ah bon ? il y a à l’intérieur de la Russie une zone disputée avec l’Ukraine ? Quelqu’un à des infos ?

      +29

    Alerter
    • tocquelin // 07.03.2015 à 09h56

      Ouest france un modèle de désinformation subtil (version démocrate chrétienne) IL n’y a pas que la presse parisienne qui désinforme La province est bien tenue

        +21

      Alerter
      • anne jordan // 07.03.2015 à 18h20

        OUEST TORCH’ comme on dit en Bretagne !

          +2

        Alerter
    • Wilmotte Karim // 07.03.2015 à 16h28

      La Crimée?

        +1

      Alerter
  • caroline Porteu // 07.03.2015 à 09h35

    Voici ce que défendent les deux journalistes de Mediapart comme Guetta , tels Torqueimada condamnant les hérétiques au bûcher .
    On comprend qu’aux premiers jours d’une guerre , ceux qui en contestent la légitimité se voient condamnés sans jugement .
    .
    Alors, prêts à la guerre pour sauver le Système US ?
    Le déploiement en Ukraine de plusieurs centaines de tueurs de la 173ème brigade aéroportée de l’US Army devrait être achevé dans quelques jours (1). C’est un développement dont la portée symbolique est énorme. Il signifie que les USA sont désormais militairement engagés dans la guerre qu’ils ont déclenchée en Europe avec le coup d’Etat de Maïdan, en février 2014. A Washington, l’envoi d’armes à la junte de Kiev est à nouveau sur la table, réclamé aujourd’hui à cor et à cri par le Pentagone. La grande guerre contre la Russie doit avoir lieu, avec ou sans l’aval de ces foutus laquais français ou allemands qui n’en finissent plus de traîner la patte. Et vous, êtes-vous prêts à la guerre pour sauver le Système US?

    http://bit.ly/1Mh5nSD

      +11

    Alerter
  • Max // 07.03.2015 à 09h53

    Je suis plutôt d’accord avec l’analyse de World Socialist Web Site
    https://www.wsws.org/fr/articles/2015/mar2015/nemt-m04.shtml

      +3

    Alerter
    • Chris // 07.03.2015 à 17h05

      Sur les causes et intentions, oui, par contre je suis plus optimiste sur le sort d’un Poutine au vu des alliances créées qui donnent un débouché plus prometteurs aux ambitions oligarchiques russes.
      Maintenant, si ces oligarques ont des vues immédiatistes, oui ça peut créer problème.
      Sont-ils plus patriotes et constructifs que nos apatrides jetseteurs addictés au monopoly mondialiste ? L’avenir nous le dira…

        +1

      Alerter
    • anne jordan // 07.03.2015 à 18h28

      très bel article , Max !
      ( il ne sera pas apprécié de tous , ici , mais c’est ce qui fait notre force : diversité et respect ! )

        +1

      Alerter
  • coinfinger // 07.03.2015 à 10h11

    Suis tout à fait en accord avec cet article , plus précisemment avec les remarques d’OB sur le texte initial .
    En fait il s’agit d’un non événement , la manif qui a suivi , à fait flop au lieu d’étre le début d’un Maidan Russe . Par contre çà s’insére trés bien dans la narrative néo-con et agrémente l’envoi d’armes et ‘conseillers’ .
    Associer ce genre d’aventurisme au libéralisme , et plus en à la notion de liberté , m’insupporte de plus en plus . Hélas je ne vois jamais de commentaires sur le fond de cette arnaque intellectuelle .
    Savoir que libéralisme suppose liberté de marché , soit , mais il n’y est jamais question que de Marché au sens réduit . C’est à dire qui réduit le travail à une marchandise comme les autres .
    Dans cette optique fallacieuse il y ait fait abstraction des différences de fortunes et de revenus , qui sont initiaux et non consécutifs , d’une part , d’autre part aux priviléges que procure le pouvoir à ses détenteurs sur ce marché . Ce coté monopoliste , est toujours occulté par rapport aux tendances syndicales induites coté salariés .

      +8

    Alerter
  • adrien // 07.03.2015 à 10h23

    Il y a un moment que MdP file du très mauvais coton. Récemment était paru un grand article censé révéler la preuve irréfutable de la responsabilité russe pour le MH17 abattu, provoquant un déluge de commentaires opposés, que les auteurs de l’article traitaient de “rouges-bruns”. Petit détail : cet article était réalisé en partenariat avec un média allemand financé par Soros. Fin de crédibilité de MdP, au moins sur les sujets de politique extérieure.

      +35

    Alerter
    • brigitte // 07.03.2015 à 11h58

      effectivement, par cet autre article mdp s’était ridiculisé avec une avalanche de commentaires ;
      le traitement de la guerre en Syrie avait surpris plus d’un lecteur (jusqu’à un article sur l’avis d’un grand spécialiste, un expert : un étudiant qui préparait une thèse !…), puis vint le coup d’état ukrainien, et ses articles orientés, propagandistes ligne BHL-cia, avec la grande enquête de ce fameux media allemand marginal partenaire de mdp car l’avis venant de l’étranger serait toujours plus sûr et donc incontestable …

      bref : nos medias utilisent des méthodes classiques de manipulation : l’expert, l’étranger, et pour JLM déformer ses propos pour lui en attribuer d’autres et justifier ainsi les insultes, le dénigrement, le discrédit (communication perverse). Nous constatons que FI se décrédibilise aussi en demandant l’avis sur l’assassinat de Nemtsov à une femen, agitatrice-actrice sans aucune compétence reconnue en rien sur tout sauf sur rien (pourquoi pas ma voisine alors ?).

      Concernant l’article MDP sur JL Melenchon voici ce qu’en dit arrêt sur image (E. Plenel prend du recul …): http://www.arretsurimages.net/breves/2015-03-06/Nemtsov-Poutine-ego-effrene-de-Melenchon-Mediapart-id18659

      Et si ça le titillait OB de traiter aussi cet article ? …

        +13

      Alerter
  • coinfinger // 07.03.2015 à 10h23

    J’ajoute , parce que çà n’est peut étre pas évident pour tout le monde qu’il existe trois sortes de marchandises singuliéres . L’or ( et les choses précieuses en général) parce çà se se consomme pas , au sens de çà ne s’use pas , ne se corrompt pas .
    Le travail , parce que non , bien que corruptible , il se reproduit et méme peut s’améliorer , de lui méme .
    La terre , ou plus généralement l’espace , parce qu ‘il a encore une autre différence par rapport au deux autres , celle de n’avoir de valeur que par sa propriété .

      +6

    Alerter
  • Jeanne L. // 07.03.2015 à 10h51

    Je viens de lire (agence ITAR TASS 12h19) que deux hommes venaient d’être arrêtés pour l’assassinat de Nemtsov.
    Leur nom est donné Anzor Goubatchov et Zaour Dadaiev.
    Pas d’autres précisions.
    http://tass.ru/proisshestviya/1814420

      +7

    Alerter
  • Homère d’Allore // 07.03.2015 à 11h04

    Bernard Guetta est Young Leader 1981.

    http://www.frenchamerican.org/youngleadersclasses

    De la toute première promotion s’il vous plaît , c’est quand même extraordinaire d’ouvrir la voie royale à tant de gens dont la carrière sera fulgurante.

    C’est comme passer le cap Horn, creuser le canal de Suez ou mieux encore poser les premiers câbles transatlantiques sous-marins !

    Je pense que nous devons le respect non pas à l’homme mais à son flair !

    Repérer dès le début que manger dans la main des USA était la promesse d’une longue carrière et cela au moment où certains parlaient encore de rupture avec le capitalisme, ça mérite quand même une certaine reconnaissance.

    Les suiveurs comme François Hollande en 1996 ou Emmanuel Macron en 2012 ont beaucoup moins de mérite.
    Grâce à des Guetta ou des Juppé, on sait désormais où sont les bons réseaux et à qui il faut faire allégeance pour réussir dans le monde politico-médiatique.

      +27

    Alerter
    • Grégoire // 07.03.2015 à 11h54

      Tout dépend ou l’individu met le curseur de la réussite en ce qui concerne la charte journaliste.
      1.Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité
      2.Défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique
      3.Publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents
      4.Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents
      5.S’obliger à respecter la vie privée des personnes
      6.Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte
      7.Garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement
      8.S’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information
      9.Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs
      10.Refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.
      A l’évidence tous les journalistes des médias de masse ont mis ce curseur au plus bas, certes cela leurs assure des revenus confortables… mais a l’évidence un mépris certain de leurs patrons qui les considérent comme des kleenex.

        +9

      Alerter
    • Kiwixar // 07.03.2015 à 12h12

      “Grâce à des Guetta ou des Juppé, on sait désormais où sont les bons réseaux et à qui il faut faire allégeance pour réussir dans le monde politico-médiatique.”

      C’était un bon plan pour la période 1981-2008… pour la période 2015-2035, je pense qu’il vaut mieux parier sur la Russie :
      – gaz/pétrole de pshit x énergie, pétrole, ressources
      – nouvelle route de la Soie, OCS, BRICS
      – n°1 en superficie
      – la fin de l’ère du PQ, le retour de l’ère du réel (pétrole, or, zinc, etc.)
      – mensonges permanents x fiabilité et importance de la parole
      – F-35 x Sukhoi, y a pas photo
      – monde financier virtuel x monde réel

      “They hate us for our freedom” : elle est vraiment excellente, celle-là! 🙂

        +16

      Alerter
      • Lage // 07.03.2015 à 23h29

        Je vais tout de même plutôt péniblement continuer mon cours de chinois, cela me semble un meilleur investissement à moyen-long terme…

          +1

        Alerter
  • caroline Porteu // 07.03.2015 à 11h43

    La guerre est-elle déclarée en Europe ?
    http://bit.ly/1Nt62li

      +6

    Alerter
    • anne jordan // 07.03.2015 à 18h31

      ben , vous voyez bien que Médiapart n’est pas à jeter – entièrement – aux orties !!!
      ( lien plus haut )

        +0

      Alerter
  • peyo // 07.03.2015 à 11h45

    Guetta vise peut être un poste aux USA, Fox news l’aurait sollicité pour défendre la liberté de l’information.

      +10

    Alerter
  • Carabistouille // 07.03.2015 à 11h49

    Bernard Guetta ment comme il respire, au point où on est en droit de se demander si c’est pathologique.

      +10

    Alerter
  • brigitte // 07.03.2015 à 12h35

    ces medias clamaient TOUS la présomption d’innocence après le viol d’une femme de chambre par dsk, toute preuve d’acte sexuel et de coups violents présents …

    Assassinat Nemtsov : toute preuve absence donc, très logiquement, par inversion, pas de présomption d’innocence, Un coupable est désigné alors que le crime est contraire aux intérêts de celui qu’ils désignent et qu’en revanche ceux qui le désignent y ont eux intérêt pour effectivement accabler sans preuve.

      +7

    Alerter
    • Kiwixar // 07.03.2015 à 12h49

      “ces medias clamaient TOUS la présomption d’innocence après le viol d’une femme de chambre par dsk”

      Ils étaient surtout énervés parce qu’ils avaient déjà terminé tous leurs articles “DSK président” et “Le président DSK démissionne pour une histoire de cul”, et qu’ils ont dû tout refaire pour “Sarko réélu” ET pour “Hollande président”. Alors déjà ils n’aiment pas faire le travail une fois, mais alors devoir RE-faire le boulot !

        +11

      Alerter
  • Guillaume // 07.03.2015 à 13h00

    Pour répondre a la question d’Olivier: J’ai discuté depuis 10 jours avec pas mal de russes (de Moscou, mais aussi d’Anapa, de Krasnodar, de Rostov, d’Oulyanovsk) et tous n’exonèrent pas totalement, mais font valoir la présomption d’innocence de Poutine simplement parce que pas un seul d’entre eux ne voyait l’intérêt qu’il pouvait avoir à un tel acte.
    RT nous signale par ailleurs ce matin 2 détenus d’origine caucasienne, qui ont, eux, intérêt à l’éclatement de la fédération pour retrouver leur autonomie. Affaire a suivre avec prudence.

      +4

    Alerter
  • bradest // 07.03.2015 à 14h26

    La chronique de Thomas Legrand dont il est question : http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1063335

      +2

    Alerter
  • Olposoch // 07.03.2015 à 14h31

    Excellents commentaire, bravo Olivier vous pointez avec justesse… du bon boulot…

    Au delà, on peut quand même se poser la question des ces chroniqueurs de France Inter (on s’obstine sur eux car service public, on attend rien d’un Europe1 ou d’un RMC)

    Chaque matin, chacun d’entre eux a la liberté de s’adresser aux auditeurs, de dire exactement ce qu’ils pensent être la réalité, de basher ou de discréditer qui bon leur semble, sans jamais avoir à faire face à une quelconque contradiction (Phillipot a essayé, ça les a mis très colère)
    Successivement, Seux, Guetta, Legrand, déversent leur idéologie depuis combien d’années? et pour encore combien de temps? (Ivan Levaï péniblement mis sur la touche à 77ans…) 3mn chacun, personne en face… ce qui ne les empêche pas de mépriser RT et sa propension à être modérément critique du pouvoir russe…

    Et donc tous les matin,

    3mn d’ultra-libéralisme, de critique de la dépense publique et de culte du marché, par un D. Seux, une très bonne carte pour les pirates, payé pour ses chroniques par les contribuables, qui travaille dans le privé dans un journal qui reçoit en moyenne plus de 4 millions d’euros de subventions de ces mêmes contribuables chaque année…

    3mn de géopolitique néoconservatrice, Guetta, 64 ans, old leader, un âge ou dans le privé on s’est vu remercier depuis longtemps, mais difficile de quitter son petit cocon du XVIème, la grande maison, son prestige, ses petits aménagements, ses repas complets à 5 euros, sa convention collective qu’il vaut mieux ne pas montrer au contis…

    3mn de Legrand, analyser la politique française… une rente à vie sans risque, avec la garantie que tout ce qui sera dit sera aussitôt oublié, sauf de temps en temps le grand professionnel a ses haines dirigées, et donc donne libre cours à ses idées, les siennes, avec non pas pour quelques collègues au comptoir, mais dans les oreilles d’une bonne partie des auditeurs du service public qui n’ont pas forcément un sens critique bien entraîné…

    Le tout orchestré par un clown blanc, qui décide du niveau de maladie des cerveaux, qui a ses petits chouchous, qui est vite dépassé devant des invités un petit peu pointus…

    Un mot encore pour signaler que Mermet a lancé son programme, dans un silence vraiment surprenant… seul télérama en a parlé semble-t-il… les pure players genre @si ou mdp n’ont pas daigné donner un coup de pouce, ni Charlie Hebdo d’ailleurs…

      +5

    Alerter
  • Feuille de Mars // 07.03.2015 à 15h06

    “et certainement pas à voir la Russie se refermer sur elle-même, ou pire encore, voguer vers la chine.”

    Cela pue le racisme anti-chinois à plein nez. Heureusement que ce Guetta s’est opposé à Phillipot sinon on aurait finit par croire qu’il était d’extrême-droite.

      +8

    Alerter
    • Alain Rousseau // 07.03.2015 à 20h03

      “ou pire encore, voguer vers la Chine” : je subodore une contrepèterie cachée…

        +2

      Alerter
      • Anne // 09.03.2015 à 09h56

        J’ai cherché, mais j’ai juste pensé à celle ( très connue) “il est arrivé à pied, par la Chine”

        Mais en cherchant bien…de toutes façon… Avec tous ces abruti de commentateurs, on est dans l’indigestion, pire carrément menacés de dysenterie amibienne… ce sont des poisons et ils pullulent.
        Merci à Olivier pour le commentaire précis et acéré, je rejoints l’avis d’Olposoch

          +1

        Alerter
  • Alain Rousseau // 07.03.2015 à 16h37

    Comme Guetta, je préfère David, et comme Bernard, je préfère Lavilliers.

      +3

    Alerter
  • alexandar // 07.03.2015 à 18h48

    Concernant Mediapart, je n’y ai été qu’une fois pour voir le dossier sur le financement de la campagne de Sarkozy par Kadhafi.
    Des témoignages plus que douteux, de la désinformation même pas subtile……
    Ne soyez pas trop durs pour les journalistes, le terrorisme intellectuel actuel, la dictature de la pensée unique font qu’il est suicidaire de professer des opinions différentes.
    Pointer à Pole Emploi n’est pas forcement une perspective réjouissante.

      +1

    Alerter
  • Pascale63 // 07.03.2015 à 20h40

    (les lecteurs russes peuvent ils d’ailleurs nous parler de son image en Russie en 2015 en commentaire svp ?) Je vais essayr de répondre (partiellement) à cette question. Parlant russe j’ai pu lire ce site : http://snob.ru/selected/entry/88676 Немцов: каким он был и почему его убили (Nemtsov : qui il était et pourquoi on l’a tué).
    ce sont des témoignages de personnes de tous bords, ayant connu Boris Nemtsov de près ou juste de nom.
    NB : Personnellement le nom seul m’était connu, comme un jeune loup de la politique dans les années Eltsine, mais j’ignorais ce qu’il était devenu. En résumé, voici ce que j’ai appris en lisant les témoignages :
    Boris Nemtsov était un “bon vivant”, connu pour aimer les femmes et en changer souvent – et plutôt les “femmes à l’esprit libre”, la thèse du “mari cornu” n’est donc pas crédible car il aimait “le genre de femme qui n’a pas de mari”, dit l’un.
    Tous soulignent sa jovialité, son amour de la vie, le fait qu’il attirait la sympathie, son optimisme, son énergie débordante, bref sa forte personnalité (“quand il entrait quelque part il n’y en avait plus que pour lui, mais on ne pouvait pas lui en vouloir”).
    On souligne aussi beaucoup qu’il était sans doute le seul homme russe ayant eu une fonction politique à ne pas être corrompu, à ne pas en avoir profité pour s’enrichir. “Homme honnête”, “juste” , “bon” reviennent souvent.
    Alexandre Nevzorov (célèbre pour son émission 600 secondes ; https://en.wikipedia.org/wiki/Alexander_Nevzorov) lui, se souvient que quand Nemtsov était au pouvoir, il n’était pas tant que çà pour la liberté d’expression, enfin pas au point de laisser passer des propos virulents contre lui : la chaîne de télévision où Nevzorov s’était moqué du rassemblement de son parti et des “drapeaux de Vlassov” que l’on y voyait, avait été interdite d’antenne pendant 24H.

    Les réactions des russes à l’assassinat :
    “on ne retrouvera jamais son assassin, et même si on trouve quelqu’un, et que ce soit effectivement le meurtrier, on ne saura jamais qui a commandité le meurtre ” : Opinion en effet très répandue, et ce n’est pas étonnant, car les Russes, quelles que soient leurs convictions politiques, sont très critiques envers eux-mêmes. Et donc envers leur justice en ce qui concerne les assassinats politiques. Ils en ont l’expérience, justement dans la période des années Eltsine (Même Inna Shevchenko s’en souvient…) . D’ailleurs nous en savons aussi quelque chose : on peut citer l’assassinat de Kennedy , et en France, les “suicides” de Robert Boulin et de Beregovoy. Bref, quel que soit le résultat de l’enquête, de nombreux Russes le mettront en doute. C’est comme çà.
    Cependant le co-président de “Parnas” (= compagnon politique de Nemtsov) déclare qu’il est sûr qu’on finira pas retrouver les assassins et les commanditaires. Pour un français ce n’est pas très logique, mais c’est comme çà en Russie!

    Autre remarque répandue : “Poutine est responsable de l’atmosphère de nationalisme et de haine qui sévit dans le pays et qui a permis ce meurtre”. On lui reproche de favoriser, et même de cultiver, l’atmosphère de nationalisme exacerbé qui règne actuellement en Russie. (“machine de haine” “attiser la haine”…
    Dans le cas (envisagé dans un premier temps) où le meurtre aurait été commis par des nationalistes russes, le “raisonnement” se tient. Effectivement, il y a en Russie un esprit de patriotisme très fort, une fierté d’être russe qui a pu renaître depuis que Poutine est au pouvoir. Pour le français lambda, qui a jeté depuis longtemps l’amour de la patrie aux oubliettes (car cela lui rappelle trop les poilus de 1914 et Pétain) c’était déjà exagéré, et ressemblait à du nationalisme. Or depuis un an, on assiste effectivement en Russie à une montée de nationalisme. Pour moi la différence se fait quand de l’amour de la Russie et de sa fierté d’être russe, on passe à la haine des citoyens d’un autre pays (les ukrainiens) et de tous ceux (y compris russes) qui ne professent pas le même patriotisme acharné. Oui, l’extrémisme croît en Russie, malheureusement. J’ai vu dans des “talk-shows” russes des manifestations de nationalisme, et à la télévision, une présentation orientée des informations (orientée à l’inverse de ce qui est montré chez nous, bien sûr).
    Je pense seulement que ces manifestations de nationalisme et d’extrémisme dépassent la volonté de Poutine de redonner à la Russie son statut de grande puissance et aux Russes la fierté d’être citoyen de Russie. Et dépassent l’opinion de beaucoup de russes.

    Et, oui, d’un côté les Russes sont très fiers d’être citoyens de Russie et n’aiment pas qu’on critique leur pays, et d’autre part, sont prêts à le critiquer ouvertement – et ce sont souvent les mêmes personnes. “Je me les sers moi-même avec assez de verve, mais je ne permets pas qu’un autre me les serve!”

    Les hypothèses envisagées pour l’assassinat de Nemtsov :
    – les nationalistes radicaux qui, dans ce contexte, se sont cru tout permis
    – des proches du pouvoir qui reprochent à Poutine de tenter l’apaisement dans le conflit Ukrainien et s’opposent aux accords de Minsk : ce serait donc aussi une balle tirée dans le dos de Poutine
    – une provocation, destinée à ébranler le pays : à noter que ici c’est (entre autres!) Ziouganov (PC) qui le dit. Mais aussi Constantin Kostine (http://en.wikipedia.org/wiki/Konstantin_Kostin_%28politician%29 ) : “Nemtsov était inconnu à l’étranger, mais les médias, en utilisant une rhétorique anti-russe, vont utiliser cette situation pour discréditer la Russie. Et cela aurait certainement déplu à B. Nemtsov, car il aimait la Russie”.

      +4

    Alerter
    • ulule // 08.03.2015 à 16h10

      Un article de David North : Pourquoi Boris Nemtsov a-t-il été assassiné ?
      http://www.wsws.org/fr/articles/2015/mar2015/nemt-m04.shtml

        +0

      Alerter
      • Pascale63 // 08.03.2015 à 19h36

        Oui, et alors?
        Il s’agit d’un article très orienté politiquement, et qui n’a pas été écrit par un russe ni, a priori (je ne sais pas qui est ce David North) qui habite en Russie. Bref, on est très loin de l’opinion des Russes, même du PC russe : je doute que Ziouganov envisage à court et même à long terme “un mouvement de masse de la classe ouvrière, inspiré par l’héritage politique d’Octobre 1917” . Surtout dans un pays touché par une désindustrialisation rapide (en moins de 20 ans, ils ont vécu le même processus qui a touché la France pendant 60 ans) et une forte chute de la natalité entre 1991 et les années 2000 (donc peu de jeunes de 18-25 ans). Et le rêve des trentenaires et quarantenaires russes, c’est plutôt la stabilité économique et un bon revenu 😉

          +0

        Alerter
  • Iskander Zakhar // 08.03.2015 à 11h33

    Ce qu’il est extraordinaire de constater, c’est que dans la phrase d’introduction, Monsieur Guetta nous dit, je cite ; “Une semaine demain après sa mort, on ne sait toujours pas et…on ne saura sans doute jamais qui a fait tuer Boris Nemstov”. J’en déduit que, au mieux il suppose que la police et la justice russes sont nulles, au pire, qu’elles sont aux ordres de Poutine et que, comme l’enquête n’avancera pas, c’est parce que Poutine ne le veut pas et que, donc, logique absolue, IL EST COUPABLE !
    Peut-être…
    En attendant, ceux qui sont prompts à fustiger la lenteur de l’enquête russe sont étrangement peu prompts à réclamer que l’enquête de la tuerie de Maïdan aboutisse, que celle sur le massacre d’Odessa démarre enfin et que celle sur l’accident du Boeing de la Malaysia airlines porte finalement ses fruits.
    440 morts non élucidées depuis plus d’un an, d’un côté, et ça n’émeut pas Monsieur Guetta ; une mort en cours d’élucidation de l’autre (voir les arrestations effectuées hier par la police russe) et on suppose que l’enquête n’aboutira pas !
    Drôle de monde dans lequel nous vivons, non ?

      +3

    Alerter
  • lelis // 08.03.2015 à 21h48

    Le délire anti-Poutine de l’Obs’, qui profite de l’assassinat de Nemtsov (on sait à qui profite le crime), va jusqu’à dénoncer chez le président russe son goût des grosses motos ! Hallucinant !

    http://tempsreel.nouvelobs.com/ukraine-la-revolte/20150302.OBS3684/zaldostanov-chef-des-bikers-russes-et-frere-de-poutine.html?xtor=RSS-19

      +0

    Alerter
  • lelis // 08.03.2015 à 21h54

    Mediapart en remet une couche. Il affirme que JLM et MLP sont finalement très proches. Et il accuse aussi JLM d’avoir traité Daniel Cohn-Bendit de “grand dégénéré”.
    http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-charles-houel/080315/jean-luc-melenchon-traite-daniel-cohn-bendit-de-grand-degenere-et-insulte-la-meoire-de-boris

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications