Les Crises Les Crises
10.mars.201510.3.2015 // Les Crises

[La propagande comme on l’aime] Transcription de l’émission “Les Informés” (France Info) du 02/03/2015

Merci 1
J'envoie

Un grand merci à Sylvain pour cette transcription !

Notez ce fait caractéristique de notre époque : on invite des gens (compétents dans leur domaine) à venir s’exprimer sur des sujets qu’ils en connaissent en rien, répétant juste ce qu’ils ont entendu sur TF1, qui répète ce que dit l’AFP, etc…

Le comble, l’émission s’appelle “les informés” !

– Jean-Mathieu Pernin : Mais pour l’instant sur France Info, c’est l’heure de notre premier débat.

En Russie actuellement il y a un vrai marché de produits dérivés autour de Vladimir Poutine, dernier objet en date : une figurine, où l’on voit le président russe torse nu chevauchant un ours, un clin d’œil à ses viriles vacances sibériennes. Étrangement, on ne trouve aucun objet dérivé de Boris Nemstov [Nemtsov, sic…], ce dissident russe assassiné sur un pont en face du Kremlin. Ce week-end 70.000 personnes ont défilé à Moscou pour rendre hommage à Nemstov [et de deux ; et on reprend ici les chiffres des organisateurs], alors nombreux sont ceux à soupçonner le pouvoir russe d’être à l’origine de cet assassinat [ça va se vérifier très vite dans la suite de l’émission], un pouvoir qui a un peu de mal avec ceux qui le contredisent et même le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius s’en est aperçu

– Laurent Fabius[extrait] : Je veux demander, souhaiter, comme cela a été fait d’ailleurs par d’autres, une enquête, [quelle audace !] parce que ça soulève toute une série de questions. Et puis c’est vrai que ça vient, même si les circonstances peuvent être différentes, après d’autres morts. Vous vous rappelez la mort de la journaliste Anna Politovskaia. Et il y a eu aussi la mort de Litivenko, la mort de Berezovski, à chaque fois, ça peut être des circonstances différentes, mais le fait est qu’il ne fait pas bon être opposant.

… ni être caricaturiste en France ?

Vous notez ici al force de la méthode consistant à les désigner tous avec le seul mot d'”opposants”, comme s’il n’y avait pas d’autres raisons de se faire tuer (genre dénoncer la corruption, la mafia etc).

– Jean-Mathieu Pernin : Voilà. Laurent Fabius ce matin sur BFMTV. Quand le ministre des affaires étrangères dit qu’il ne fait pas bon être opposant, ça marque vraiment une parole importante.

– Olivier Malnuit [rédacteur adjoint Technikart ]: surtout si vous mourrez sous les balles d’une police politique et que c’est Vladimir Poutine lui-même qui supervise l’enquête, c’est quand même ça qui est incroyable, on vient d’apprendre que Poutine lui-même va diriger l’enquête, si jamais il était coupable de quoi que ce soit, il est bien placé pour trouver des preuves. C’est un contexte absolument terrible, ça montre bien que la Russie est devenue progressivement un goulag, le goulag qu’on imagine. Maintenant si votre question de départ, la question de ce débat c’est qui peut encore s’opposer à Poutine, je ne pense pas que ce soient les Français, ni beaucoup de chefs d’états, ni même Obama, je crois que ce sont les pétroliers du Texas [sic. RIP les pétrolier du Texas au passage…]. C’est l’industrie énergétique américaine qui depuis longtemps a planifié probablement en accord avec le gouvernement américain, une vraie stratégie d’affaiblissement du pouvoir de Poutine. [AH, DOC il y aurait un complot des pétroliers et du gouvernement américain qui vise depuis longtemps à affaiblir Poutine ?] Et aujourd’hui ce qu’il se passe à l’air assez désorganisé et je me demande même si ce n’est pas le chant du cygne de Poutine, c’est à dire que ce n’est pas une affaire qui fait le jeu de Poutine cette histoire [faudrait savoir…] et derrière ce pouvoir très fort, il y a un pouvoir russe dont l’économie a 50 % sur le pétrole [hein ????], les cours ??? se sont effondrés, l’Amérique est quand même à la manœuvre.

– Jean-Mathieu Pernin : Frank Tapiro sur Vladimir Poutine et ce nouvel assassinat d’opposant comme vient de le dire même Laurent Fabius.

– Frank Tapiro [publicitaire/conseiller politique/communicant, le Figaro, France Infos, BFMTV] : on se croirait dans un Cluedo façon russe, ça devient vraiment épouvantable et c’est une mauvaise nouvelle non seulement pour la Russie, pour la démocratie en Russie, enfin si on peut appeler ça une démocratie en Russie, et pour Vladimir Poutine, moi je suis assez d’accord, bien sûr ça paraît évident : se faire assassiner face au Kremlin de 4 balles dans le dos, je ne vois pas UNE personne penser une seule seconde que ça puisse être autrement que sur l’injonction de Poutine. [ben oui, il n’allait pas le faire enlever et disparaitre discretos – ils sont cons ces autistes !]. C’est normal puisque tout le monde pense que Poutine veut rester seul au pouvoir que le seul opposant à Poutine c’est Poutine lui-même, ou alors on n’a qu’à ressortir Medvedev ! Formidable Medvedev , il n’a qu’à jouer l’opposant de service [comme Sarkozy quoi ?] . Donc c’est une mauvaise nouvelle aussi pour lui, parce que s’il n’était pas derrière cet assassinat [oulààà, c’est quoi ces hyôthèses de dingue ?], il pourrait y avoir tout simplement des nationalistes, ultra-ultra-ultra-nationalistes qui justement par rapport à ce qu’a dit Nemtsov sur la guerre en Ukraine par exemple, pourraient se venger et dire, allez on ne veut plus entendre des choses comme ça. [ah, tiens, il semble finalement qu’il ait bien une personne qui peut penser un seconde autrement que « c’est Poutine »] N’oublions pas que ça été fait à la veille d’une manifestation justement pour dénoncer ce genre d’exaction, donc, tout est mélangé [dans la tête de Frank Tapiro au moins] ça fait que ça ne fait pas le jeu de la Russie, que ce soit Poutine ou pas, la Russie sort complètement écrasée de cette histoire. Et que ce soit Poutine lui-même qui mène l’enquête, qu’il soit coupable ou pas ce n’est pas le problème, le mal est fait, il est profond et malheureusement, encore une fois, tout ne fait que s’affaisser de plus en plus. [je crois que c’est clair…]

– Jean-Mathieu Pernin : Eric Mettout, certains disent : actuellement en Russie ce n’est pas une dictature, c’est une démocratie qui naît, qui a du mal à naître.

– Eric Mettout [directeur adjoint de la rédaction de l’Express] : C’est un peu le problème. C’est à dire que c’est une démocratie : il y a des élections, des élections libres, [ah… boulette de narrative, là, attention…] je pense que Poutine, au-delà des assassinats politiques et de la manière dont il se débarrasse de ses opposants soit en les tuant ou en laissant tuer, les envoyer en exil, doit bénéficier de quelque chose comme 85 % d’opinions favorables dans son pays. C’est à dire qu’il serait élu sans le contrôle des médias, il passerait, il serait toujours président russe. Par exemple, il y a des situations plus inconfortables pour un président, un peu autoritaire [il fait tuer ses opposants et il est un « peu autoritaire » ?] comme Poutine, c’est à dire qu’il n’a plus d’opposants, à l’intérieur, il n’a plus d’opposants ou pratiquement à l’extérieur et il a une communauté internationale qui baisse sa culotte devant le moindre de ses gestes [la guerre, la guerre !] quand il bouge en Ukraine. Donc je ne suis pas aussi optimiste que vous. Je pense que le crépuscule de Poutine, ça peut tenir longtemps, l’Union Soviétique a fait ses 80 ans ou presque, donc il n’y a pas de raison que ça ne continue pas comme ça un certain temps.

– Jean-Mathieu Pernin : Audrey Keysers, justement on peut se poser cette question aujourd’hui : la semaine dernière on a parlé beaucoup, on s’en est amusé ou pas, de ces 4 parlementaires qui étaient partis en Syrie, et on disait il faut pas parler avec un dictateur [sauf s’il est africain ou émir, bien entendu], est-ce que aujourd’hui, Vladimir Poutine, faut discuter avec lui.

– Audrey Keysers : [membre du conseil national du PS]: alors bien sûr il faut discuter avec lui. Je crois que les parlementaires qui sont partis en Syrie ça n’a pas amusé grand-monde, je crois que surtout les gens ont essayé de comprendre pourquoi ils étaient partis là-bas, et dans quelles contexte, et pourquoi ils avaient voulu rencontrer … voilà quoi.

– Jean-Mathieu Pernin : Certains disent si on discute avec Vladimir Poutine il faut discuter avec d’autres dictateurs, en gros, entre guillemets.

– Audrey Keysers : Là la situation en Russie est quand même très préoccupante donc il faut effectivement avoir des positions à mon avis extrêmement fermes et peut-être effectivement plus fermes que celles qu’on a eues avant. Surtout, je veux rappeler que l’assassinat a eu lieu effectivement la veille d’une manifestation qu’il voulait organiser pour dénoncer la crise économique. Donc ça veut dire que même quand on se pose des questions et qu’on veut organiser des manifestations, ça n’est plus possible, voilà. Donc il faut à mon avis quand on est en France, aider les organisations humanitaires qui sont sur place et les aider à s’organiser les soutenir. [les ONG anti-dictatures financées par la démocratie US ?] Parce que c’est aussi le peuple Russe lui-même qui peut changer les choses [la recette de grand-mère, ne manque plus que des étudiants et une couleur au choix]. On le voit quand même lors des manifestations, il y a un climat de terreur, [amis russes ou expatriés là-bas, n’hésitez pas à nous faire part de vos impression de vie en dictature en commentaire, merci] mais il y a quand même entre plus de 20.000 personnes et … enfin des dizaines de milliers de personnes qui sont descendues dans la rue pour manifester, ce qui est quand même un acte très courageux [je cois qu’il y a la peine de mort pour les manifestants la-bas, non , ah non, la Poutine a aboli la peine de mort, c’est vrai…], il faut le dire, et pas seulement à Moscou, dans plusieurs villes, voilà.

– Frank Tapiro : Je vais prendre un risque, je vais faire un pari avec vous : les coupables seront trouvés très rapidement

– XX : Mais ce sera pas les bons

– FT : Absolument, je dis : les coupables présumés

– XX: Pas les commanditaires.. […]

– Frank Tapiro : pourquoi ? Parce que c’est dans son intérêt de trouver vite des coupables.. qui seront peut-être exécutés pendant leur arrestation [c’est pas en France qu’on…], parce qu’ils vont résister ces coupables. Je pense qu’il a intérêt à organiser, si c’est pas lui, à trouver des vrais coupables qui seraient des coupables expiatoires pour pouvoir maintenir une forme de crédibilité si on peut avoir une crédibilité quand on s’appelle Poutine aujourd’hui. Qu’il soit coupable ou pas, au bout du compte, on a l’impression que Poutine peut se permettre n’importe quoi, il sera toujours là.

– Eric Mettout : C’est un peu comme dire qu’il ne faut pas discuter avec les dictateurs chinois, ou discuter avec quelques dictateurs africains qu’on connaît bien [et à qui on vend des rafales ?]. Il est incontournable, il le sait, il le prouve tous les jours, il le prouve en ce moment en Ukraine, il l’a prouvé en Crimée et plus il est incontournable, plus la communauté internationale et notamment l’occident s’abaisse devant lui [la guerre, la guerre !] et plus il est populaire dans son pays. [grosse anomalie, ce qui prouve bien que la Russie n’est pas une démocratie… CQFD] C’est quand même ça qu’il ne faut jamais oublier, c’est à dire que je pense qu’il y a une volonté, une tendance dictatoriale derrière ça, mais c’est aussi quelque chose qui plaît à la Russie d’aujourd’hui qui a été humiliée par l’Occident et qui aujourd’hui se réveille, Poutine, c’est le réveil de la Russie.

– Jean-Mathieu Pernin : ce qui est étonnant en plus, c’est qu’il a pris des gains de popularité avec l’invasion de la Crimée [journaliste, le gars…]

– Audrey Keysers : Parce qu’il y a aussi une utilisation des médias qui est une propagande pour le gouvernement [à l’opposé de la culture du débat dont témoigne cette modeste émission], on le sait, enfin voilà.

– Frank Tapiro : Et la manip’ aussi entre l’Arabie Saoudite et les États-Unis pour faire baisser le prix du pétrole a réveillé aussi un sentiment nationaliste, qui est toujours prêt à se réveiller n’importe quand en Russie [comme on l’a vue à d emultiples reprise dans l’histoire contemporaine, contrairement à la France ou l’Allemagne], et je peux vous dire que aujourd’hui, même des opposants sont plus prêts à être, on va pas dire pro-Poutine, mais être des pro-russes [des opposants russes… pro-russes, ça fait froid dans le dos] et le sentiment nationaliste est très fort aujourd’hui. Donc contrairement à ce qu’on pense [un bien grand mot…], en voulant affaiblir et faire baisser la tête de Poutine [ah, c’est ça qu’ « on » veut?] on le renforce par les extrêmes malheureusement, c’est une route qu’on connaît un peu.

Olivier Malnuit : Oui je vous assure, je ne sais pas si j’ai été très clair toute à l’heure [LOL], je ne veux pas jouer les béotiens, mais dans ce retour de la guerre froide vous verrez que la porte de sortie, ce sera l’économie, [qui commande toujours au politique, c’est bien connu ! Enfin, seulement en “démocratie”] le seul pragmatisme, la seule realpolitik face à Poutine, c’est le pétrole, vraiment. Et Poutine, c’est sa seule faiblesse aujourd’hui. Il a des problèmes de facture là Poutine, je ne sais pas si on va lui couper l’eau mais il a des problèmes.

Jean-Mathieu Pernin : Alors pour aller juste dans votre sens [débat oblige] tout à l’heure Eric Mettout, c’est vrai qu’il y a une chose assez étonnante, juste pour clore, c’est que le Global Times, un journal chinois proche du pouvoir a même dénoncé cet assassinat, politique, c’est ça qui est assez étonnant de la part d’un pays qui a simplifié les choses en refusant toute opposition. [dommage qu’il n’ait pas précisé que la semaine dernière la Chine a renforcé son soutien à Poutine…]

Source : France Info


Fluuuute, encore une émission où je vais être blacklisté 🙂

Plus sérieusement, dans une vraie Démocratie, il est évident que les citoyens devraient pouvoir dénoncer et porter plainte contre ce genre d’émission devant une sorte de “Haute autorité de l’information”, qui veillerait à l’équilibre de l’information, à la qualification des experts et à la transparence sur leur parcours…

Commentaire recommandé

wesson // 10.03.2015 à 02h08

Franchement, à relire cette transcription ce qui saute immédiatement aux yeux est qu’il ne s’agit que d’une bouillie verbale sans queue ni têtes.

Cela montre bien que les médias à défaut de produire une analyse sur l’actualité se contentent simplement de la commenter, sous la forme d’émissions de faux débats entre quelques jacassins.

94 réactions et commentaires

  • wesson // 10.03.2015 à 02h08

    Franchement, à relire cette transcription ce qui saute immédiatement aux yeux est qu’il ne s’agit que d’une bouillie verbale sans queue ni têtes.

    Cela montre bien que les médias à défaut de produire une analyse sur l’actualité se contentent simplement de la commenter, sous la forme d’émissions de faux débats entre quelques jacassins.

      +101

    Alerter
    • MagPie // 10.03.2015 à 03h31

      D’accord avec vous, Wesson. Malheureusement, ce n’est pas nouveau .
      Frank Luther Mott (1886-1964), historien et journaliste américain (prix Pullitzer en 1939) définissait les 5 critères du ” journalisme jaune ” (http://fr.wikipedia.org/wiki/Journalisme_jaune) :

      – Faire la manchette avec des faits divers
      – Utiliser des photos modifiées ou des vues d’artiste
      – Utiliser de fausses entrevues, des titres trompeurs, de la pseudo-science, et un défilé d’« experts »
      – Mettre l’accent sur des suppléments du dimanche, avec des cartoons
      – Dramatisation d’exemples de dysfonctionnements

        +31

      Alerter
      • boduos // 10.03.2015 à 11h01

        @MAGPIE
        -et ignorer tout ce qui serait contraire à la démonstration.

        l’exercice est bien français : à l’école on veut plaire au prof,en fac on flagorne ,sur son blog on renchérit,à l’ENA on se fond dans le moule.
        tout ça pour ne pas être rejeté par sa propre communauté, tout ça pour se réfugier par lâcheté derrière la doxa pour jouir et consommer tranquille,pour échapper à Vals,au fisc,….
        et c’est cette domestication qui nous amène a être potentiellement la chair à canon au service de nos maitres.
        oui,Jaurès,….récupéré par un think tank qui va nous pondre les nouvelles méthodes de censures du dernier espace de liberté,le net!

          +13

        Alerter
    • Gaïa // 10.03.2015 à 03h35

      Faut croire que la principale caractéristique des médias aujourd’hui soit l’absence de sens.
      Eric Mettout porte bien son nom : il met tout et n’importe quoi. Et puis si les autres peuvent glisser les mots dictateur et goulag à côté du nom Poutine , c’est mission accomplie. Pour les arguments , on repassera. En plus, c’est évident la Russie est non seulement mal barrée avec Poutine au risque de s’effondrer (mais pas la zone euro bien sûr), elle est aussi très isolée, même si elle a de bonnes relations avec une majorité de pays et pas des moindres puisqu’elle fait partie du BRICS. Avec les USA ,aux dernières nouvelles les échanges économiques vont bon train et ont même augmenté alors que Washington pousse l’Europe à des sanctions et des pertes pendant que nos populations connaissent pauvreté et recul des droits sociaux . Alors les donneurs de leçon, passez un autre CD.

        +27

      Alerter
      • Julian // 10.03.2015 à 22h50

        Pas l’absence de sens, comme vous le dites.

        L’absence de scrupule.

        Pire.

          +3

        Alerter
    • V_Parlier // 10.03.2015 à 13h42

      Honnêtement, je n’ai pas eu le courage de tout lire, je peux déjà assez bien deviner le reste du contenu. Que dire, à part que c’est assez désespérant et que finalement ce serait de bonne guerre que la TV russe accuse Hollande d’avoir commandité l’assassinat de Charlie Hebdo puis d’avoir liquidé les exécutants… Mais non, la presse russe officielle (je ne parle pas de sources moins crédibles) n’est pas à ce niveau.
      Je ne puis tout de même m’empêcher d’attirer l’attention sur ceci (Hollande en 2009), c’est plus fort que moi: http://www.youtube.com/watch?v=IDcU3KG-NqA .

        +10

      Alerter
      • Gaïa // 10.03.2015 à 16h23

        Excellent video.

          +1

        Alerter
        • anne jordan // 10.03.2015 à 16h54

          savoureux ! merci , Vincent Parlier !
          ça , c’étair en 2009 ,
          en 2012 ( octobre ) , Valls , sinistre de l’Intérieur traitait de ” virus qu’il faut combattre avant qu’ils contaminent la société ” les manifestants venus le chahuter , à Lorient !
          ( manifestants majoritairement anti aéroport de NDDL )

            +2

          Alerter
      • lvzor // 10.03.2015 à 16h51

        C’est du John Paul Lepers, un vrai journaliste, lui 🙂

        …et ça prouve que le discours du Bourget n’est pas un truc isolé, mais une pratique et une stratégie constantes : parler à gauche pour agir à droite après… A part Mélenchon, bien sûr, qui est d’une essence différente (juste parce qu’il n’aura jamais l’occasion de prouver qu’il peut trahir sa parole aussi bien que n’importe qui) 🙂

          +1

        Alerter
      • languedoc 30 // 10.03.2015 à 17h40

        Ca donne la nausée tellement c’est affligeant.
        Tant que les “journalistes” français n’auront pas obtenu les aveux complets de V.Poutine et, tant qu’ils ne lui auront pas passé, eux mêmes, les menottes aux poignets, ils ne seront pas contents. Pas question d’un autre coupable que lui, c’est lui, ça ne peut être que lui, ils en ont décidé ainsi.
        Ils m’écoeurent à un point….

          +4

        Alerter
    • bm607 // 10.03.2015 à 14h14

      Lu dans la presse Russe :

      “Les attentats de Charlie ont été perpétrés par des coupables bien commodes, des djihadistes, un type de terroristes actuellement vilipendé en occident, la source de tous les maux dans ces pays selon les discours officiels.

      On avait pourtant soupçonné le président hollande d’être à l’origine de cet attentat (via ses services secrets, habitués à ce genre de manœuvre), ce qui lui a permis ensuite de remonter fortement dans les sondages dans lesquels il plongeait depuis des mois, à défaut de museler ses opposants politiques (chose qu’il a faite néanmoins quelques jours plus tard en évitant d’inviter Mme Le Pen à une manifestation contre … on ne sait trop quoi, et alors qu’il invitait des criminels à y participer, MM. Netanyahu et Porochenko par exemple).
      Mais il est vrai que les “opposants politiques” en France sont une vue de l’esprit, le pouvoir se partage entre 2 tendances très voisines dans les faits qui alternent leurs prises de pouvoir au gré des vents, sans réellement faire appel à ce que les français nomment pompeusement “démocratie” et dont ils sont si fiers.

      Trouver des coupables et les faire tuer a été très rapide, alors qu’il semble qu’ils auraient pu être arrêtés vivants ; au risque qu’ils parlent trop ensuite…”.

      Mais non, je rigole, ce n’est jamais paru dans la presse Russe, c’est une blague.
      Je m’imaginais juste ce que ça ferait que d’avoir des journalistes “à la française” en Russie, et ce que ça pourrait donner ; c’est un petit exercice de journalisme-fiction.
      Mais j’ai l’impression que mon article-fiction est bien en-dessous de ce qu’on fait en réalité, dans une dictature en préparation de guerre (la France), il serait bien moins dangereux en tout cas. La réalité dépasse la fiction.

        +29

      Alerter
    • K // 10.03.2015 à 20h56

      Oui, l’idéologie médiatique est consternante.
      Ce qui est aussi frappant, c’est la construction des réponses : en l’espace d’une minute, on passe du prix du pétrole à l’opposition politique en Russie, de la diplomatie française à l’enquête policière, de la position américaine à l’Histoire, en passant par la liberté de la presse et la crise ukrainienne.
      On peut comprendre qu’un discours oral soit moins structuré qu’un écrit, mais là, ça part dans tous les sens; limite illisible.
      Comme lorsqu’on est dans une colère noire et qu’on dit tout ce qui nous passe par la tête à ce moment là, sans se soucier de la cohérence de l’ensemble.
      Ca ressemble plus à un brainstorming d’éditorialistes qu’à une analyse !

        +2

      Alerter
  • coinfinger // 10.03.2015 à 02h09

    Bonne idée celle de citoyen , intervenants , suite aux abus de manipulations d’opinions .
    Ils sont payés et trés largement avec nos impots .

      +10

    Alerter
  • VladimirK // 10.03.2015 à 02h20

    Pourquoi ne l’ont-ils pas appelée “les imbéciles” cette émission ?

    Franchement, ça devient insoutenable les médias (et les politiques… d’ailleurs c’est la même chose) en Europe

      +25

    Alerter
    • Jean-Pierre // 10.03.2015 à 12h56

      Définition que j’applique aux organismes qui hébergent ces tristes et minables individus:
      _ France Info (éclats de rires) = France-Tout-Faux
      _ France Inter = Fiente-Inter

        +6

      Alerter
    • Vallois // 11.03.2015 à 08h22

      Bouvard et Pécuchet

        +0

      Alerter
  • Gotfried // 10.03.2015 à 03h00

    C’est marrant, parce que tout ce qui est reproché à Poutine dans l’assassinat de Nemtsov, on l’a eu en vrai dans l’assassinat de Martin Luther King: on a trouvé un coupable qui a agi seul, un fanatique, un détraqué. Sauf que MLK, c’était pas un ministre has-been qui faisait 1% aux élections: c’était toute la communauté noire américaine derrière lui, et tout ce que l’Amérique comptait d’à peu près progressiste. C’était le porte-parole non seulement d’une communauté, mais d’un idéal social et politique, adepte de la non-violence (ce dont peu de révolutions colorées peuvent se targuer: quand les gouvernements ont résisté à la subversion américaine, le petit manuel de Gene Sharp From Dictatorship To Democracy est rapidement remplacé par des fusils d’assaut), et ce sont des dizaines de millions d’américains qui ont vu en lui les promesses d’une avenir moins injuste.

    MLK a prit position contre la guerre du Vietnam, qualifiant même les USA de “plus grands générateur de violence dans le monde”. Un an plus tard, il mourrait. Mais ce sont les USA, qui sont plus que jamais exactement ce que MLK avait compris qu’ils étaient, qui s’ingèrent dans les affaires de la justice russe et exigent une enquête qui ne saurait être convenable que si elle conclut que c’est Poutine lui-même qui tenait l’arme.
    En France on est pas mieux lotis: Coulibaly, Merah, et les frères Kouachi direct au frigo sans passer par la case procès. Pourtant, souvenez-vous, dans l’affaire Merah les premiers témoignages évoquaient un tueur “aux yeux bleus”, et pendant environ une journée les regards se sont tournés vers l’extrême droite. On a bien vite oublié ces yeux-là, mais pas Esteban Morillo, dont la rixe avec un groupe d’antifas a provoqué accidentellement la mort de Clément Méric. Coupable expiatoire, il aura passé 16 mois en détention préventive pour avoir incarné le visage d’un fachisme complètement fantasmé aux yeux de médias hystériques et complètement incontrôlables et irrationnels.

    Ces mêmes médias désignent aujourd’hui Poutine comme l’assassin de Nemtsov, en oubliant complaisament l’assassinat de Martin Luther King, autrement plus suspect. Et encore aujourd’hui, ici en Europe, le clan de ceux qui préfèrent que les Martin Luther King meurent vocifère dans les médias et les ministères.

    Lisez, mes amis, le speech de MLK contre la guerre du Vietnam. Il est capital de comprendre pourquoi ce grand homme, cet humaniste, a été tué, car rien n’a changé d’un iota!
    http://www.lib.berkeley.edu/MRC/pacificaviet/riversidetranscript.html
    https://www.youtube.com/watch?v=GL3o9aHD4lI

      +36

    Alerter
    • Jean Louis // 10.03.2015 à 03h34

      Que dire de l’assassinat de Kennedy?
      Lee Harvey Oswald était bien seul aussi….
      “on a trouvé un coupable qui a agi seul, un fanatique, un détraqué. “

        +16

      Alerter
      • Lage // 10.03.2015 à 08h32

        Les fanatiques détraqués qui agissent seuls, cela existe aussi… Je n’ai jamais été convaincu par les tombereaux de remise ne cause de la “version officielle” dans le cas précis de Kennedy.

        Des divers assassinats politiques qui ont eu lieu en Russie ces derniers temps, un seul me semble en effet probablement attribuable directement aux plus hautes sphères du pouvoir russe, celui de Alexander Litvinenko – qui était tout de même un ancien du FSB qui avait tourné casaque. Je n’ai pas dit “attribuable à Poutine” du reste – et je doute qu’un ancien de la CIA qui aurait rallié la Russie eût survécu beaucoup plus longtemps… Et l’assassiner en territoire britannique était en effet une faute inutile.

        Dans tous les autres cas ou presque, les auteurs sont probablement des clans tchéchènes plus ou moins allés à Poutine. Ce dernier, ayant besoin de leur soutien pour maintenir la paix dans le Caucase, ne presse en effet peut-être pas trop à la découverte des commanditaires – ce qui se comprend me semble t-il, de Gaule en fit autant avec l’OAS comme le FLN en d’autres circonstances !

          +3

        Alerter
        • achriline // 10.03.2015 à 14h50

          @ Lage
          c’est parce que vous ne vous êtes pas bien ou insuffisamment documenté. Un exemple parmi d’autres, des documents déclassifiés montrent des photos prises pendant l’autopsie sur lesquelles on voit l’arrière du crane éclaté. Une balle faisant les plus gros dégâts en sortant le tir a donc été fait de face (les fameux hommes derrière le mur ?). Lee Harvey Oswald n’était donc pas seul.
          Et suivant le principe “à qui profite le crime” il y avait des tas de gens qui avaient des raisons autrement plus sérieuses que celles qu’aurait eu Oswald pour tuer Kennedy.

            +4

          Alerter
  • kasper // 10.03.2015 à 03h11

    Je vous trouve un peu dur. On a beaucoup critiqué les “vrai faux débats” organisés entre intervenants déjà tous d’accord entre eux. Ici il y a un vrai effort de fait pour sortir de ce travers : chaque intervenant individuellement est déjà pas d’accord avec lui même 😉

      +68

    Alerter
    • Gaïa // 10.03.2015 à 03h46

      Kasper
      Votre humour est impayable!

        +10

      Alerter
  • Jean Louis // 10.03.2015 à 03h30

    Je me souviens que France info était un vif défenseur de l’OTAN en ex Yougoslavie, dénonçant les méchants serbes au gentils bosniaques et Croates.
    Je me rappelle d’un encart de Marianne qui écrivait que France infos était France OTAN.

    et je rajoute la chanson avec une allusion à la seconde guerre mondiale et une Radio Paris à la solde des allemands.

    France infos ment
    France infos ment
    France info c’est l’OTAN.

      +37

    Alerter
    • Boutros // 15.03.2015 à 17h05

      Personnellement je les appelle :
      – Fox Info
      – Fox Culture
      – Fox Inter
      Ça me permet de retirer le nom de mon pays de cet ignoble amas de crapauds.
      Et de les raccrocher au groupe médiatique américain auquel ils ressemblent de plus en plus par leurs positions néoconservatrices, donc belliqueuses et stupides, la Fox.

        +0

      Alerter
  • DUGUESGLIN // 10.03.2015 à 04h43

    Des crétins qui prennent ceux qui ne pensent pas comme eux pour des crétins.
    Je reprends la phrase de Frank Tapiro:

    “en voulant affaiblir et faire baisser la tête de Poutine on le renforce par les extrêmes malheureusement, c’est une route qu’on connaît un peu”.

    Décidément si on écoute ces adeptes du crétinisme, nous comprenons qu’ils considèrent comme extrémistes (donc comme des crétins) ceux qui ne sont pas d’accord avec eux, ce qui fait que:
    -en France 76 % d’extrémistes ne soutiennent pas l’action du président Hollande,
    -en Russie 86 % d’extrémistes soutiennent l’action du président Poutine.
    Ce nombre important d’extrémistes (donc crétins) ça laisse rêveur.
    Il faut dire que défendre les intérêts de son pays et de son peuple (le patriotisme) est considéré comme une maladie grave,
    Sauf quand on demande aux français de faire preuve de patriotisme en achetant français.

      +31

    Alerter
    • Alae // 10.03.2015 à 10h54

      “Il faut dire que défendre les intérêts de son pays et de son peuple (le patriotisme) est considéré comme une maladie grave”

      Par un tour de passe-passe rhétorique, on a même fait croire aux masses que le patriotisme est une maladie de droite, voire d’extrême droite, on a exclu le terme de tous les débats et froncé les sourcils devant le drapeau français, qu’on n’a plus supporté qu’en compagnie du drapeau sagement internationaliste de l’UE, et traité de fachos tous ceux qui parlaient de patrie.
      Pourtant, le patriotisme est l’un des fondements DE LA GAUCHE. Les Soviétiques appelaient la Seconde Guerre mondiale “la grande guerre patriotique”, l’un des slogans de Fidel Castro repris par Che Guevara était “la patrie ou la mort, nous vaincrons”, Ho Chi Minh se faisait appeler “le père de la patrie” et son premier pseudonyme, Nguyên Ai Quôc, signifiait “Nguyên le patriote”, etc.
      Alors, à moins de considérer que le communisme est “d’extrême droite”…

      Même Mélenchon, qui refuse d’employer le mot “parce que ça fait Front National”, s’est fait avoir. 🙂

        +21

      Alerter
      • DUGUESGLIN // 10.03.2015 à 11h31

        Je suis assez d’accord avec vous Alae. La gauche a toujours été patriote.
        Il n’y a pas si longtemps, le Général de Gaulle avait réuni les patriotes de gauche ou de droite issu de la résistance au nazisme.
        Beaucoup de nostalgiques du gaullisme (issus de l’UMP) ont rejoint le FN mais également une grosse parti du peuple ouvrier qui reste patriote de même que des radicaux de gauche.
        Actuellement nous sommes dans cette situation paradoxale où le FN soupçonné d’extrême droite donc proche du nazisme, devient le parti le plus anti-nazi après avoir éliminé les extrémistes. Ce parti dénonce avec constance et vigueur les néo-nazis ukrainiens, les autres partis sont étrangement silencieux.
        Mais ce qui n’empêche qu’il y a beaucoup de visions communes entre le FG et le FN.
        En ce qui me concerne j’apprécie beaucoup l’argumentation de JLM et s’il devait être le seul “rescapé” je le soutiendrai et encore plus s’il n’avait pas peur du mot Patrie..

          +12

        Alerter
        • anne jordan // 10.03.2015 à 17h08

          lorsque Mélenchon dit ” République ” , je crois ( je n suis pas dans sa tête pas plus que dans celle de Poutine ! ) qu’il veut dire à peu près la même chose que vous – et les Russes -quand vous dites ” Patrie ” .
          je m’explique : je sais les ravages du jacobinisme , mais JLM voit de façon romantique et fantasmée, allez , au hasard , les soldats de l’an 2 , les envolées d’orateurs généreux et les luttes contre les oppresseurs !
          Et vous ( moi ) , les Russes , et d’autres , nous voyons dans le mot Patrie :
          notre pays
          nos familles ,
          nos savoir faire
          nos maisons et nos terres
          notre identité , quoi , le mot est lâché !
          Or , il s’en faut d’un cheveu pour que les deux visions se rejoignent : ” nous ” fumes oppressés , massacrés , rendus muets
          ” nous ” ne voulons massacrer personne au nom de notre identité ,de notre patrie , et ” eux ” non plus , au nom de leur République !
          Pourtant , les deux mots , les deux concepts ont pu , par le passé , être utilisés à des fins abominables…
          N’est ce pas temps de se mettre autour d’un verre , ensemble ?

            +4

          Alerter
          • DUGUESGLIN // 10.03.2015 à 21h04

            Volontiers ça ne se refuse pas.
            Hélas bien des choses valables ont été utilisées à des fins abominables. Récemment les droits de l’homme pour bombarder des pauvres gens.

              +1

            Alerter
      • Homère d’Allore // 10.03.2015 à 11h36

        “Le patriotisme, c’est l’amour des siens, le nationalisme, c’est la haine des autres.”

        Romain Gary

          +22

        Alerter
  • Robert le Père OK // 10.03.2015 à 04h47

    Ce débat, c’est pour démontrer que les discussions de comptoir des sur-diplômés ne volent pas plus haut que celles du peuple, c’est ça ?

    En plus, ils sont chiants, les vrais experts de café du commerce sont autrement plus intéressants : eux, ils paient leur tournée.

      +32

    Alerter
  • Patrick Luder // 10.03.2015 à 06h28

    Je suis quand même impressionné par le nombre de personnes qui se laissent prendre par la propagande médiatique contre la Russie. Oui tout cela saute aux yeux des personnes “informés”, mais les personnes désinformés restent largement majoritaires.

    Olivier as-tu des chiffres sur les personnes qui cherchent à s’informer et les personnes qui suivent simplement la massemédia ?

      +19

    Alerter
  • lemoine001 // 10.03.2015 à 07h30

    Si j’ai un peu de temps et beaucoup de courage, je vais retranscrire ce qui s’est dit aux informations de la matinale de France Culture. Vous verrez : dans le genre faux cul c’est de l’expertise !

      +10

    Alerter
    • Clémentine // 10.03.2015 à 08h37

      Oh oui, ayez ce courage s’il vous plaît ! J’ai trop de travail pour le faire, mais vous ferez un fier travail d’information !

        +3

      Alerter
      • lemoine001 // 10.03.2015 à 11h05

        Voici donc cette matinale de France Culture du 9/03/15

        Journal de 6h30 : L’enquête avance en Russie à propos de l’opposant Boris Nemtsov, tué devant le Kremlin il y a une semaine. Les autorités ont annoncé ce week-end l’arrestation de cinq suspects dont un russe d’origine Tchétchène. Ce dernier aurait reconnu son implication mais les défenseurs de la démocratie restent sceptiques et demandent à Moscou d’avantage de transparence. Nous avons interrogé Alexis Prokofiev le président de l’ONG « Russie liberté » : « il faut que les preuves de la culpabilité de ces personnes qu’on a arrêtées soient présentées au grand public. Aujourd’hui c’est ça la question qui se pose : est -ce que les enquêteurs, est-ce que la police russe a arrêté des suspects un peu par hasard ou est-ce que c’est véritablement des personnes dont on peut prouver la culpabilité ? Mais au-delà de ça, il y a la question des commanditaires. Qui sont les personnes qui ont ordonné le meurtre de Boris Nemtsov ? C’est ça aujourd’hui la question clé, c’est ça que nous attendrons des enquêteurs, c’est qu’attendent des enquêteurs les proches de Boris Nemtsov . Aujourd’hui Naiachine un opposant russe et un fin proche de Boris Nemtsov a demandé aux enquêteurs de continuer à rechercher les commanditaires. Il faut malheureusement rappeler qu’il y a eu l’assassinat d’Anna Politkovskaïa il y a presque dix ans ; c’était à peu près le même scénario c’est-à-dire qu’il y a eu des personnes qui ont été arrêtées et qui ont été condamnées pour ce meurtre mais les commanditaires n’ont jamais été retrouvés, n’ont jamais été jugés. C’est la même chose même chose malheureusement pour Nathalie Estemirova. c’est la même chose pour beaucoup d’autres assassinats politiques en Russie – donc nous ce que nous demandons : nous demandons à ce que les commanditaires soient trouvés et jugés selon la loi. »

        Voilà : toute l’apparence d’une parfaite neutralité. On ne dit rien qui puisse être contesté. Non, on laisse dire le président d’une obscure ONG qui le lundi matin (ou même le dimanche dans la journée) voudrait que l’enquête qui a donné lieu à une arrestation le jour même soit bouclée ! Le fait qu’elle ne le soit pas lui permet d’instiller le doute.

        Journal de 8 h : A l’étranger toujours : la Russie a trouvé ses coupables. Cinq suspects ont été arrêtés ce Week-end dans l’enquête sur le meurtre de l’opposant Boris Nemtsov il y a une semaine devant le Kremlin. Parmi eux un Tchétchène. Il aurait reconnu avoir participé à l’assassinat mais les opposants au président Poutine dénoncent une nouvelle manipulation. Récit à Moscou de Caroline Gaujard-Larson : «Cinq hommes, cinq Tchétchènes, les meilleurs ennemis de Poutine, les Tchétchènes sont décidément bien souvent impliqués dans les meurtres d’opposants russes. La liste serait longue mais le seul exemple de la journaliste Anna Politkovskaïa, critique acharnée du Kremlin suffit pour comprendre : assassinée en 2006 ses bourreaux sont Tchétchènes a fini par trancher la justice russe : des bourreaux bien commodes qui ne sont évidemment pas les commanditaires au final jamais vraiment inquiétés. En réaction à la mort de Politkovskaïa Vladimir Poutine déjà expliquait pour sa défense que le crime était plus préjudiciable à Moscou que ses activités de journaliste. C’est aujourd’hui le même argument qui est repris à l’envie par les partisans russe dans l’affaire Boris Nemtsov et les mêmes coupables qui sont désignés : les Tchétchènes – de potentiels exécuteurs d’un ordre qui vient de plus haut sans compter que pour le russe moyen et fidèle téléspectateur des chaînes gouvernementales le Tchétchène est souvent un terroriste en puissance. Bref tout ce tient ! »

        Voilà : à 6h30 on instillait le doute en laissant un « président d’ONG » distiller son venin. On ne faisait que rappelait que le meurtre a été « tué devant le Kremlin ». A huit heures, le doute n’est plus permis. D’ailleurs ce n’est plus un Tchétchène parmi cinq autres suspects qui a été arrêté, c’est « cinq hommes, cinq Tchétchènes, les meilleurs ennemis de Poutine ». Autrement dit s’il n’avait pas les Tchétchènes il aurait dû les inventer. Rien ne dit d’ailleurs que le « Russe d’origine Tchétchène » de 6h30 ait été islamiste ou même musulman et non pas au contraire un partisan du pouvoir pro-russe ou même un simple délinquant. Mais ce genre de détail n’a pas d’importance : il faut le présenter comme un bouc émissaire facile – pour finir par le bien senti « bref tout se tient ». Pour arriver là on est passé par la présentation de Poutine en position de défense « Poutine expliquait déjà pour sa défense… ». Or, ce sont les coupables ou les accusés qui se défendent. Le meurtre de la journaliste ne s’est pas passé « devant le Kremlin » mais elle était une « critique acharnée du Kremlin ». On finit par laisser penser que le téléspectateur moyen russe est manipulé et ce au moment où on manipule l’auditeur français avec toute la lourdeur et le cynisme de la propagande de guerre.

          +32

        Alerter
        • Lysbeth Lévy // 10.03.2015 à 14h05

          Il faudrait expliquer les rôle des ces ONG qui envahissent l’opinion publique et se font les “rapporteurs” de “faits” pas toujours allégués, car se sont souvent des chevaux de Troie à l’intérieur, et extérieur du pays sous influence d’un méchant dictateur…

          “Russie Liberté” est connue comme le “paravent” de la propagande atlantiste, liée la FIDH , Amnesty International, HRW qui sont des émanations du state of Departement Us, étant donné qu’elles sont financées par Rockfeller, Soros, et “moults fondations” de richissimes philanthropes, multinationales, .:

          http://www.emhrf.org/fr/documents/AnnualActivityReport_EMHRF_2013_fre_public_final.pdf

          Mais derrière la façade ONG il y a bien ingérence politique et propagande haineuse, de dénigrements :http://www.stratpol.com/#!les-etats-unis-et-les-ong–une-alliance/c221n.

          Quand une campagne de propagande hyper-négative est lancée contre un pays/régime/président c’est en général pour après, utiliser la force; coercition, blocus boycott demandé a tous les pays “amis”….

          Et donner une mauvaise image telle que “responsables” des “peuples libres vivant en démocratie” (mode ironique ) vont devoir “accepter” de “porter le feu” et la guerre “humanitaire” contre ce pays ou dictateur.qui viole les droits de l’homme, bombarde son propre peuple ou impose une dictature digne d’un Hitler, pour “le liberer”.pour sur.

          Une enquête de Sarah Flounders sur les ONG qui ont envahi l’espace post-soviétique et leur rôle néfaste : http://www.michelcollon.info/Des-milliers-d-039-034-ONG-034.html?lang=fr

          (Que le modérateur m’excuse d’avoir mis ces liens là..!).

            +6

          Alerter
        • lvzor // 10.03.2015 à 17h07

          Mais au-delà de ça, il y a la question des commanditaires. Qui sont les personnes qui ont ordonné les meurtres de Charlie Hebdo? C’est ça aujourd’hui la question clé, c’est ça que nous attendrons des enquêteurs, … . Il faut malheureusement rappeler qu’il y a eu les assassinats de Toulouse …; c’était à peu près le même scénario c’est-à-dire qu’il y a eu des personnes qui ont été tuées pour ce meurtre mais les commanditaires n’ont jamais été retrouvés, n’ont jamais été jugés. C’est la même chose même chose malheureusement pour … beaucoup d’autres assassinats politiques en France – donc nous ce que nous demandons : nous demandons à ce que les commanditaires soient trouvés et jugés selon la loi.

          Tout n’est pas à jeter à France Culture : ce texte marche très bien pour la France aussi 🙂

            +8

          Alerter
  • Boublik // 10.03.2015 à 07h37

    C’est drôle parce-qu’on accuse Poutine de superviser l’enquête de sa soit disant propre magouille mais l’année dernière, quand c’était à Kiev qu’on accordé un rôle important dans l’enquête sur le MH17, là personne n’a rien dit. Kiev, suspect #1, qui s’occupe du rapport, tout est normal.

      +39

    Alerter
  • Carabistouille // 10.03.2015 à 07h39

    ce qui me désespère. Vraiment. C’est que cette répétition permanente et omniprésente porte ses “fruits” pourris.
    Les gens gobent. Et vous avez beau dépenser des trésors de patience, de mémoire et d’analyse pour démonter point par point les dégâts commis, et démontrer l’innanité totale, je dis bien totale de toutes ces affirmations péremptoires, les “arguments” sont rentrés si fortement qu’à la fin des fin, même quand l’interlocuteur se rend compte qu’il n’a aucun argument pour assoir la soupe de la propagande de la grande pressetituée, l’argument ultime est là:
    quand on lui demande raisonnablement comment un pays de 145 millions d’habitant peut-îl souhaiter une guerre avec une alliance comptant 10 fois plus d’habitants, 20 fois plus puissante militairement , 20 fois plus riche et industriellement 40 fois plus puissante, la magnifique réponse est toute trouvée:
    -Poutine est fou.
    Voilà où on en est chez le “je suis charlie moyen”.
    Ce qui est invraisemblable c’est que ce schéma n’a rien de nouveau.
    Ces mêmes (nombreuses) personnes qui tiennent ce discours se rappellent avoir été pour le bombardement du Kosovo puis reconnaissent s’être fait baisés, puis pareil pour la Libye, puis pareil pour la Syrie.
    Ils sont très méfiants envers la presse, mais eu égard au fait que la totalité des médias et intellos tiennent ce langage, même le fait que 80% des politiques s’inscrivent contre cette hystérie ne parvient pas à contrebattre l’effet lénifiant de la répétition et de l”omniprésence des éléments de langage.
    Ma consternation est mêlée de haine et de mépris pour cette population de veaux.
    Quand même, depuis 1914, on a dépensé des sommes insensées pour éduquer les masses. On n’a jamais eu autant moyen de s’informer librement.
    Mais non, les veaux mâchent leur propagande quotidienne. Trop con, trop paresseux pour chercher l’information d’un simple clic.
    Le premier devoir du citoyen est de s’informer. Et là, l’information est dédaignée contre la paresse du prêt à penser.
    Engeance de merde.
    C’est à se demander si ce ne sont pas les néoncons et leurs alliés réseaux trotskistes qui ont raison
    En tout cas, ce peuple là ne mérite pas la démocratie et mérite tout à fait le mépris de ses “élites”.

      +33

    Alerter
    • Homère d’Allore // 10.03.2015 à 09h21

      Bonjour, Carabistouille.

      Moi aussi, dans mes mauvais jours, je suis consterné par l’apathie de mes amis et par la puissance de la propagande otanienne.
      Mais le peu de gens que j’ai réussi à convaincre ( 4 ou 5..) m’ont aussi convaincu que c’était possible de lutter avec acharnement et cela, chaque jour.

      J’ai aussi remarqué que l’acuité à ne pas gober la propagande de guerre n’a aucune corrélation avec le niveau d’études où le rang social. Ni avec un positionnement politique particulier.

      N’étant pas enseignant, mais ayant de nombreux amis professeurs, je suis particulièrement abasourdi devant les ravages des discours type Mediapart chez les membres de cette profession.

        +31

      Alerter
      • Carabistouille // 10.03.2015 à 11h03

        c’est un mélange de coté trotskisme et de la gauche “plus belle la vie”.

          +9

        Alerter
      • Alae // 10.03.2015 à 13h13

        “J’ai aussi remarqué que l’acuité à ne pas gober la propagande de guerre n’a aucune corrélation avec le niveau d’études où le rang social. Ni avec un positionnement politique particulier. ”

        Avec le positionnement politique, si, Homère, d’après ce que j’en vois.
        La propagande atlantiste/neocon a beaucoup plus de mal à passer auprès de deux catégories, l’extrême gauche et la droite conservatrice/souverainiste, donc les anti-libéraux. En gros, les franges de population qui s’étaient rangées aux côtés de De Gaulle.
        Étrange, d’ailleurs, que le schéma se répète quasiment à l’identique.

          +5

        Alerter
        • Homère d’Allore // 10.03.2015 à 21h03

          C’est vrai à droite, sans doute. Et encore, je ne sais pas ce que pensent les partisans de Dupont-Aignan, n’en connaissant pas personnellement.

          Mais à l’extrême-gauche, outre les trotskystes flanc-gardes des néo-cons, j’ai pu constater de visu l’impossibilité des anarchistes à comprendre les enjeux de l’heure.
          Les écolos durs considèrent les histoires stupides de Notre-Dame des Landes comme plus importantes… c’est pitoyable…

            +0

          Alerter
          • Lysbeth Lévy // 10.03.2015 à 21h17

            Attention, tous les trotskistes ne sont pas néoconsevateurs ou “agents de l’étranger””…J’ai été a l’OCI et PCI et ils n’ont rien a voir avec cela a part une petite élite cooptée (Cambadélis a voulu faire carrière au PS . Souvent ils ont été “retournés ” par “ceux” qui les “ont aidés” à se transformer en véritables libéraux, voir ultra-libéraux au point d’arriver a virer au “”néoconservatisme.

            ILs étaient “anti-stalinien” ce qui en faisait des anti-communistes de choix une fois la mode passée ou l’exaltation face à la réalité diminuée devant les faits…Souvent venus de riches familles, les parents les menaçaient de leur couper les vivres….

            Cette histoire vient de loin avec Irwin Brown au début de la guerre froide et les personnalités en question sont souvent des “bourgeois ayant eu un moment de jeunesse “révoltée” mao-trotksiste ou écolos. Bien qu’ils soient mao en majorité (BHL, Kouchner, Glucksman, Cohen Bendit).:

            Petite notre de Annie Lacroix-Riz : http://www.historiographie.info/irvingbrown.pdf.

              +1

            Alerter
      • anne jordan // 10.03.2015 à 17h19

        Pas étonnant , Homère : ce sont des gens qui ont passé toute leur vie sur les bancs de l’école , souvent sans en sortir , ni conjugalement , ni en vacances !
        l’entre soi fait des ravages quelque soit le soi !

          +1

        Alerter
    • Médiacrate // 10.03.2015 à 09h51

      Je suis d’accord sur vos dires concernant la richesse ,mais militairement s’il arrivait le pire avec ces fendus du cerveau.
      La Russie dispose encore de plus de 3800 charges atomiques , et leur sous marins nucléaire équipés de 16 missiles boulava ayant chacun 6 têtes nucléaire guidées indépendamment de 100 à 300Kt de charges 16X6 64 têtes nucléaires une seule bordée de ce calibre d’un seul sous marin et plus d’Europe!
      les bombardements Hiroshima et Nagasaki bombe d’une puissance de seulement 15Kt ont
      démontrée l’horreur de cette arme plus jamais ça.
      Je suis outré par les connards de journalistes et leurs commentaires de débiles vis à vis de la
      politique à mener avec la Russie.

        +13

      Alerter
    • David D // 10.03.2015 à 14h15

      Oui, mais, en même temps, ce qui est amusant avec cette propagande, c’est qu’elle ne répond pas vraiment à un objectif ! Une propagande normalement elle vise à une victoire ! Ici, en quoi ça fait avancer les choses que des journalistes endorment la confiance de la population occidentale, puisque de toute façon l’Otan est en train de perdre en Ukraine, de se déconsidérer au plan mondial, et surtout la propagande sur la population n’a plus qu’un but : préparer les européens à faire la guerre, sinon à justifier les sanctions en cours qui sont une arme à double tranchant !
      Or, nous ne sommes pas dans le cas de la Lybie ou de la Syrie, nous avons face à face les Etats-Unis et la Russie, les deux premières puissances nucléaires, et dès qu’on est à ce niveau-là je pense qu’on ne se pose plus la question du qui est le plus fort au plan nucléaire, ce sera match nul ! L’état-major de l’armée américaine n’est pas pressé de partir en guerre à la différence des politiques!
      Cette propagande, elle diffuse plutôt un tous pourri en politique qui retombe sur l’occident de toute façon et ne prépare aucune action, c’est juste comme si sur le ring un boxeur, au lieu de se battre sous le regard de l’arbitre, prenait à témoin la salle de sa victoire imminente dans le match et accusait l’adversaire de mauvais coups, pendant qu’il vacille: c’est complètement à côté de la plaque !
      C’est en Ukraine que la guerre a lieu, pas ici, pas dans les télés et radios occidentales !
      J’ai l’impression que les informateurs qui ont dit que c’était possible au départ, qui ont fait se succéder ces révolutions colorés, ces Maïdan, n’osent pas dire que sur le terrain ça se présente mal désormais!
      Pour ce qui concerne le Kosovo, je considère qu’effectivement c’était le berceau serbe et qu’on leur a volé, que les albanais kosovars ayant déjà profité de l’empire ottoman ont appliqué tout au long de l’existence d’une province autonome en Yougoslavie une politique de la natalité conquérante, ils ont pratiqué le numerus clausus dans les métiers clefs, et il n’y avait pas de nettoyage ethnique par les serbes quand le Kosovo était bombardé, malgré une propagande constante sur les radios dont celles qui fait l’info en boucle France info notamment ! Le problème, c’est que la réputation serbe était fixée par les événements antérieurs, ce qui leur a nui, et que la quasi totalité du Kosovo était déjà peuplé en 1998-1999 par les albanais kosovars, démographiquement l’affaire était foutue pour les serbes, ce qui fait que je vois mal l’opinion qui préfère un monde de paix s’indigner de l’action menée à cette époque ! Malheureusement, l’injustice du cas du Kosovo c’est une affaire pliée, on n’y reviendra plus ! L’Ukraine, ce sera cette fois une justice pliée quand les novorossiens auront leur séparation territoriale assurée, car là il n’y aura pas moyen d’aller dire qu’au milieu de la Novorossie il y a un conflit ethnique qui puisse “légitimer” l’intervention occidentale : c’est cette paix logique à la clef qui fait que peu importe la propagande actuelle, la Novorossie se créera et personne n’y trouvera rien à redire dans les populations disons non mêlées à la politique !

        +4

      Alerter
      • Carabistouille // 10.03.2015 à 16h05

        Je crois que vous n’avez pas bien perçu l’aspect cataclysmique, colossal et particulièrement funeste de ce qui est entrain de se préparer. L’Ukraine n’est qu’un amuse-gueule.
        Echec?
        Vu de chez Kagan, pas vraiment. L’Ukraine, ses 40 millions d’habitant, son potentiel économique, militaire, territorial et diplomatique appartenait de fait à la Russie. Et depuis des siècles.
        Même si elle n’a pas perdu Sebastopol et qu’un bout du Donbass résiste encore, elle a perdu énormément. Hier, elle avait un allié soumis indéfectible, aujourd’hui, elle a un ennemi irréductible à ses frontières. Si vous n’appelez pas ça un désastre, je ne sais pas ce qu’il vous faut.
        Mais l’Ukraine, n’est qu’un amuse-gueule, à peine l’occupation de la Ruhr ou la répétition de la guerre d’Espagne.
        Ce qui vient est autrement plus colossal.

          +11

        Alerter
        • anne jordan // 10.03.2015 à 17h25

          et j’ajoute aux sombres prédictions de Carabistouille , que vous oubliez deux éléments , @David d :
          la Syrie ( et le soutien russe à celle ci ) dont l’isolement diplomatique prélude à un dépeçage en règle , Ukraine étant la maquette ,
          le Tafta , trrrrès important pour l’économie anglo saxonne
          alors , vous dites ne pas comprendre l’importance de l’Ukraine ?

            +3

          Alerter
          • David D // 10.03.2015 à 18h48

            Le Donbass est la principale partie industrielle de l’Ukraine, et l’accès à la mer avec la Crimée et Marioupol ne poseront plus problème quand l’autonomie de la Novorossie sera assurée !
            Les ukrainiens qui détestent viscéralement les russes sont à la pointe est, les vidéos témoignent souvent d’un jugement plus nuancé des habitants du pays qui n’entrent pas dans une haine des ukrainiens, ciblent les politiques!
            Il est vrai que la fracture va être là, mais bon l’Ukraine est un autre pays que la Russie, que le Donbass même pourra-t-on bientôt dire !
            L’occident va se retrouver avec une partie de pays ruiné et d’un intérêt bien moindre que le Donbass économiquement, voire au plan de la qualité de formation professionnelle des habitants ! Drôle de victoire ! Elle n’aura qu’un prix à payer que les européens paieront pour les américains!
            Que les Etats-Unis déploient des troupes dans les Etats baltes, je pense que pour Poutine et les russes il suffit de leur tourner le dos, qu’est-ce que ça peut leur faire ? Vive le cirque !
            La Syrie, Poutine a déjà humilié les américains, et je ne vois pas en quoi la suite de l’action américaine dans le Proche-Orient a de sombres conséquences sur la Russie!
            Le tafta, oui, ça va couler l’Europe, mais bon personne n’est prêt à lancer une révolution immédiate et on ne s’en plaindra que dans des mouvements encadrés sans conséquences réelles!
            Mais le tafta ne va pas couler la Russie ! Il va couler l’Europe au profit des américains, ce qui est un crime de haute-trahison de la part de nos dirigeants !

              +5

            Alerter
        • David D // 10.03.2015 à 18h32

          Je ne suis pas d’accord avec vous ! La guerre en Ukraine, le Donbass obtiendra son indépendance tôt ou tard, la Crimée on n’y reviendra plus, le couloir maritime du côté de Marioupol suivra lui aussi, l’Ukraine va imploser politiquement!
          Donc, pour la guerre civile, victoire russe prévisible !
          Ensuite, pour l’élargissement des considérations, il faut déjà évaluer ce que les USA et l’occident auraient à gagner à poursuivre cette guerre là à partir de maintenant!
          Au plan mondial, les Etats-Unis et l’occident s’aliènent le reste du monde : Inde, Brésil, Chine qui forment les Brics avec la Russie et l’Afrique du sud, mais encore les pays arabes et l’Amérique latine ! La puissance de pays comme l’Inde et la Chine continuent de monter ! En outre, l’immigration en Amérique et en Europe introduit une nouvelle proportionnalité de populations prêtes à être hostiles aux Etats-Unis, ce qui est le point contradictoire du projet de “gouvernance” /ce terme ne veut rien dire de précis/ mondiale anglosaxonne !
          Les européens atlantistes ont plus à perdre d’ailleurs que les américains qui ont la puissance militaire et se feront respecter en tenant le bâton !

          Non, non, l’action de l’Otan est très mauvaise pour l’Otan, pas pour la Russie ! Je ne me pose même pas la question !

            +5

          Alerter
    • languedoc 30 // 10.03.2015 à 20h25

      Non la Russie n’est pas 20 fois plus faible militairement, elle est, je crois, la première puissance militaire nucléaire, heureusement pour elle. C’est probablement pour ça qu’ils regarderont à deux fois avant de l’attaquer.
      Les abonnés du Figaro, de l’Obs, de Médiapart, ne sont pas des veaux, vous êtes trop pessimiste.

        +1

      Alerter
  • goy // 10.03.2015 à 08h06

    chronique ordinaire dans une démocratie ostracisée…. excusez l’antinomie.

      +3

    Alerter
  • arthur78 // 10.03.2015 à 08h32

    c’est bizarre quand Fancois de Grossouvre avait été retrouvé mort à l’élysée, il ne me semble pas qu’on ai dit que c’est Mitterrand qui l’avait fait assassiner, vous vous rendez compte à l’assemblée.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_de_Grossouvre

      +18

    Alerter
  • valles // 10.03.2015 à 08h37

    Si l’Afrique est devenue le paillasson de l’Europe, il est normal que les Américains, en tant que dignes descendants de cette politique procédent de la même manière avec nous.
    Ce n’est pas l’Ukraine qui va devenir Européenne mais l’Europe qui va devenir Ukrainienne, et pour ceux qui ne fuiront pas aux US il va falloir apprendre à cohabiter avec les chefs de bandes que son entrain de devenir nos dirigeants.

      +14

    Alerter
  • Lysbeth Lévy // 10.03.2015 à 08h46

    Et si on faisait une spéciale sur nos criminels de guerre de chez nous ? Kouchner, Fabius, Hollande, Sarkozy, ne sont ils pas impliqués dans les crimes en ex-Yougoslavie (Serbie, Kosovo) en Libye, Syrie, Mali, Centrafrique, Niger, combien de morts sur la conscience et de sang sur les mains ?

    Les 200 000 morts en Syrie complètement détruite par les “bons ptits gars qui font du bon boulot” (couper des têtes, massacres) en Syrie par les amis de Fabius ?

    Et les serbes ayant servis pour le vols d’organes au Kosovo par les amis kosovars de Kouchner ?

    Et les massacres fait par Sakrozy et BHL en Lybie, les atteintes aux droits de l’homme envers les migrants noirs ? La “guerre sans morts” décidée par Hollande au Mali, Sahara pour pacifier les sarahouis ? Et tout ceux qui se lancent à l’assaut de l’europe pour fuir sur une barque la guerre que nous provoquons chez eux avec les “révolutions arabes” qui ne sont que des coup d’état déguisés ?

    Noyés par milliers ou parqués comme des bêtes dans des centres dits de rétention dans le pourtour de la méditerranée ? Si on fait le total de tous leurs crimes à ces messieurs donneurs de leçons a côté Poutine ne fait que se défendre d’une agression.et n’aura jamais autant de sang sur les mains que nos “grands démocrates”….

      +34

    Alerter
  • Theoltd // 10.03.2015 à 09h53

    Ce (pseudo) débat est totalement inepte. D’accord qu’il faudrait pouvoir porter plainte. D’un autre coté, il montre le pourrissement total de ce système, et cela n’augure rien de bon pour son avenir.
    Au contraire de ces gens la, la Russie possède un avenir qu’on lui envie, ce pourquoi on voudrait lui faire la guerre.
    Mais honnetement, a part une guerre économique, quelle guerre peut on faire, avec la Bombinette?
    Et puis la guerre économique, ca va bien tant qu’il y a un peu de surproduction pétrolière, mais des qu’on va entrer dans la phase solide du Peak Oil (c est a dire reduction de la production de 4 a 6 % par an tous ces journalistes devront se mettre a genoux pour demander des excuses. Pas sur qu’on les leur accorde !!!!

      +10

    Alerter
    • ty89 // 10.03.2015 à 21h59

      Les journalistes et les politiques retourneront leurs veste. Et nos poissons rouge de concitoyen accepteront sans réfléchir.

        +3

      Alerter
  • lm bernard // 10.03.2015 à 09h56

    A quand une spéciale ‘les informés” sur Gaza,la Lybie post Khadafi,le désastre humanitaire ukrainien post Maïdan,les diktats bruxellois,…
    Toutes les rédactions de Radio France sont dans le conformisme le plus crasse mais est ce nouveau?

      +10

    Alerter
  • sergeat // 10.03.2015 à 09h59

    Et ils sont payes pour dire ça!!! mettez n importe quel gamin avec un bon salaire à l AFP,qui reprend les informations “analytique” des neocons et voila le résultat.La “démocratie” le “journalisme”,nos “dirigeants” sont dans l organigramme des banques ;pauvre Poutine il n a que 9 pour cent du pib pour dette,il faut remettre un “libéral” pour atteindre celui de la France(la dette),n importe quel opposant vaut mieux que Poutne (d ailleurs fabius qui prend ses ordres à Washington et tel aviv est d accord)

      +14

    Alerter
    • grob // 10.03.2015 à 12h12

      Payés… directement par vos impôts qui plus est 🙂 (mieux vaut le prendre avec le sourire, sinon on est toujours de mauvaise humeur !)

        +3

      Alerter
  • Marie // 10.03.2015 à 10h01

    C’est pittoyable d’entendre cette “diarrhée verbale” – pardon pour l’expression, mais c’est comme cela on apelle ce genre de discussion en ma langue natale qui est le russe – “словесный понос”.
    Les russes peuvent être francs et directs dans l’expression de notre langue particulièrement riche et coloré de nuances.
    France intox – est nocive pour votre santé!

    L’assassinat de Nemtsov. Pas étonnant qu’aucun des “spécialistes” de la Russie n’a soulevé la question de soutient par Nemtsov des Charlies français car en Russie la société n’est pas Charlie. La Russie a pleuré les victimes de Charlie Hebdo, mais a comdamné la publication des caricatures à caractère réligieux. En Russie il y a des fanatiques réligieux aussi, malheureusement. Et il y a des musulmans russes qui combattent en Syrie aux cotés da DAESH, c’est confirmé. La piste d’assassinat politique de Nemtsov est très interessante pour la presse mainstream, autre motif ne les interesse pas! C’est effarant de constater comment la mort d’un homme peut être exploité par les interêts politiques des anti-Poutine. Il seraient prêts à rejetter les autres motifs, il y a que celui-là qui les interesse.
    Ce qui est inquétant aussi c’est que les journalistes français ne voient aucune différence entre la notion “nationnaliste” et “patriotisme”. En Russie on parle de “patriotisme”et non pas de “nationnalisme”. Le patriotisme est une notion très large et importante pour les russes /la Russie est un pays multi-éthnique et multi-national/, il est esnseigné à l’école à travers l’amour de sa Patrie, la peinture, les arts, et bien-sûr l’histoire du pays.
    Notre président a le soutien de son peuple car c’est un patriote et il fait beaucoup pour la souveraineté de notre pays.
    Poutine a dit une phrase qui m’a marquée: “Ils veulent nous soumettre à leurs volonté, et bien ils n’arriveront pas!” c’est dans ces mots qu’on trouve le sens des évenements actuels.

      +29

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 10.03.2015 à 13h23

      Chez nous, le patriotisme est désuet. Il y faut une fierté qu’il est difficile de se permettre, probablement à cause de la guerre d’Algérie. Mais pour l’extrême-droite, évidemment, c’est pas un problème…

        +0

      Alerter
      • Gaïa // 10.03.2015 à 16h59

        Vu le passé de l’extrême droite en France c’est assez remarquable en effet cette innocence retrouvée mais explicable . Le fascisme et le nazisme ont eu aussi beaucoup d’appuis des partis officiels au service du capital qui ont favorisé leur ascension au pouvoir dans les années trente. Même en pleine guerre les affaires et les contacts étaient nombreux de part et d’autre de l’Atlantique. Alors rien d’étonnant si le FN grandit actuellement avec la complicité des partis de droite et des médias au service des mêmes possédants. Motus sur le passé, c’est pas pareil paraît-il. Business as usual.

          +3

        Alerter
  • Olposoch // 10.03.2015 à 10h13

    Ils annoncent la couleur dans la présentation sur leur site:

    “Chaque soir, quatre experts, influenceurs, personnes de la société civile, artistes, chefs d’entreprise se retrouvent dans le studio de France Info pour défendre leurs convictions sur trois grands sujets d’actualité.”

    donc chaque soir:

    Représentants des 1%, aka élites:
    -des experts
    -des influenceurs (se cachent même plus)
    -des artistes
    -des chefs d’entreprise

    Représentants de 99%
    -des personnes de la société civile, pas trop ploucs si possible, comme des experts, ou des influenceurs, ou des artistes, ou des chef d’entreprise…

    (pour ce “débat”, le panel comprend 2 journalistes, 1 publicitaire, un PS, donc 3 influenceurs et 1
    partisan du PS)

    “…se retrouvent pour défendre leurs convictions…”
    Au moins c’est honnête, il ne s’agit pas d’infos sur France Info, mais de convictions, d’invités choisis.

    Chaque soir
    Chaque soir
    Chaque soir
    Chaque soir
    Chaque soir

      +12

    Alerter
  • Vinipoukh // 10.03.2015 à 10h50

    Marié en URSS fin des années 80 et ayant donc vécu toutes les époques depuis dans ma famille, dans une ville provinciale de 200.000 habitants entre Moscou et St Pet, je peux apporter un éclairage “de terrain” pour répondre à la demande d’Olivier :
    1/ je voudrais d’abord préciser que les russes ne sont ni plus méchants ni plus gentils que les autres, ni plus intelligents ni plus idiots, ni plus honnêtes ou malhonnêtes,… ils ont un parcours historique fort, et différent du notre, et surtout des valeurs aujourd’hui globalement différentes ! l’idée n’est pas de dire que leurs valeurs sont meilleures ou moins bonnes (qui détient la vérité vraie ?), elles sont différentes ! Au lieu de les critiquer, on ferait mieux de les découvrir, ne serait-ce que par curiosité. Ceci est valable pour n’importe quelle peuple, ethnie,… de la planète bien sûr.
    2/ contrairement à ce qui est dit chez nous, les médias sont très ouvertes en Russie et les russes s’y intéressent; il faut voir aussi par où ils sont passés ces dernières décennies, c’est normal. De plus, ces médias ont fait beaucoup de progrès.
    3/ Le peuple russe est globalement attaché à ses élites politiques actuelles (dont V.Poutine) car il constate simplement les progrès fait depuis 15 ans ! ils sont très lucides. Quand il vote massivement pour Poutine avec des taux de participation solides, c’est vraiment le reflet de l’expression du peuple.
    4/ Le peuple russe est très déçu de l’occident, et en particulier de l’Europe !!! En effet, après la grande dépression des années 1990, ils comptaient sur l’occident pour se rapprocher et progresser ensemble, vraiment. Ils ont un sentiment de trahison !! Eux, ils n’oublient pas les 27 millions de morts de la WW2 (13% de la population de l’époque !!), ils appellent la WW2 la “grande guerre patriotique”. Avec les USA, ils étaient habitués, mais avec l’europe c’est vraiement une très grosse déception.
    5/ L’Europe leur fournit régulièrement des éléments pour consolider leur point de vue : pour remonter un peu, je me souviens quand il y avait eu en France la vague d’incendies de voitures et de pagaille dans les banlieues en fin d’année avec tir et caillassage des pompiers et de la police, ILS N’Y CROYAIENT PAS !!! je suis arrivé en Russie pour passer les fêtes de fin d’année et leur première question était de me demander si c’était vrai, dans la patrie des droits de l’homme !!! (ils doutaient de leurs médias).

    Voilà, il y a bien d’autres anecdotes, mais la réalité est très différente de ce que nos médias nous présentent.
    Quel dommage, il y a tant à construire avec ces gens charmants, nous partageons déjà une histoire si riche et ancienne, eux en sont conscients,… et pas nous !

      +52

    Alerter
    • Günter Schlüter // 10.03.2015 à 16h36

      Je suis né allemand, fils de parents allemands, à 14 ans j’ai été déclaré français sur demande de mes parents auprès des autorités françaises. J’ai conservé cependant ma nationalité allemande. Ce qui fait que j’ai depuis cette déclaration deux nationalités. Et j’ai depuis toujours une double culture, allemande et française. Chez nous à la maison, mes frères et soeur parlaient en allemand avec nos parents et le français entre nous. Nous avons tous été scolarisés en France, donc avons bu aux mamelles de “Marianne” si l’on veut bien voir ceci ainsi. Je suis le seul enfant de mes parents qui a depuis sa plus tendre enfance veillé à bien développer ses deux “langues maternelles” (et avec une seule mère en plus) et acquérir une connaissance profonde et structurée des cultures de ses deux “patries”. Et pour ceux que cela pourrait hérisser, il est fort possible de se trouver chez soi et à sa place dans deux pays différents.
      J’ai donc depuis ma plus tendre enfance appris à questionner les réalités qui m’entourent, parce que, et je pense que Vinipoukh ne me contredira pas, les réalités sont bien différentes selon la culture de laquelle vous les considérez.
      Et j’en viens à ma conclusion: nos “amis” d’outre-atlantique feraient bien de commencer à faire un peu d’introspection. Avant d’aller vouloir imposer leur vision du monde aux autres, ils devraient peut-être d’abord essayer de faire l’effort de se rendre compte que l’Amérique n’est pas le Pérou, que d’autres pays voient le monde de façons fort différentes (et c’est bien leur droit le plus normal de le voir ainsi) et que nul pays n’a besoin de précepteur qui lui “ordonne” la marche à suivre.
      Et à nos journalistes inféodés: honte à vous!

        +15

      Alerter
  • Macarel // 10.03.2015 à 10h57

    Dernier billet de J.Sapir

    http://russeurope.hypotheses.org/3566

    “Valls ou le degré zéro de la pensée”

    Excellent : ces gens qui ne pensent pas, et qui se permettent de faire la leçon à ceux qui se donnent la peine de la réflexion, de faire fonctionner leurs neurones, alors que c’est de moins en moins le cas de nos contemporains, de nos “élites” en particulier.
    On ne peut même plus parler de “pensée unique”, vaut mieux parler d’ “absence de pensée”, de vide de la pensée. Cela explique, que ces gens nous mènent tout droit dans le mur, ils sont en pilote automatique.

      +18

    Alerter
  • Tonton Poupou // 10.03.2015 à 10h59

    Un classique de la propagande des médias français.
    Un pseudo débat où tous les intervenants sont du même avis !
    On appelle cela du « totalitarisme » ! N’est ce pas ?
    Ce genre de débat ne sert que de latrine à des gugus payés pour nous déféquer dans le cerveau.
    Notez aussi que le storytelling de la théorie du complot poutinien rabâchée et ânonnée depuis plus de 15 ans par ces gugus, commence à devenir ennuyeuse à faire bailler. Ils pourraient au moins faire un petit effort pour trouver autre chose de plus originale. C’est aussi mauvais qu’un scénario convenu d’un blockbuster hollywoodien.
    Pour finir. Toute cette clique de « bouffons commentateurs » à pronostiquer je ne sais quel petit phantasme d’impuissant, devrait aller ouvrir un dictionnaire et réviser leurs cours d’histoires contemporaines sur les causes de la seconde guerre mondiale et ouvrir le dictionnaire pour comprendre le sens du mot « Casus belli » !
    Puis continuer leurs recherches et comprendre le sens du mot « épuration ».

      +10

    Alerter
  • Iskander Zakhar // 10.03.2015 à 11h05

    On connait les méthodes, elles nous horripilent, mais je voudrais juste souligner quelques faits que je trouve « remarquables » au sens de dignes d’intérêts.
    Si j’ai bien compris, dans l’affaire Nemtsov, si la police russe arrête des coupables trop vite, ce n’est pas bien, parce que ça jette un doute sur la véritable culpabilité des gens arrêtés. En gros, on « fabrique » des coupables pour dédouaner Poutine.
    Si la police russe n’arrête personne, ou que ça dure trop longtemps, ce n’est pas bien non plus, puisque Obama, les dirigeants UE et même Monsieur Stoltenberg (de l’OTAN, sur la base de quel règlement de l’Organisation déjà ?) ont appelé immédiatement la Russie à faire rapidement la lumière sur cet odieux assassinat… les derniers évènements devraient les réjouir, donc.
    Ça doit être assez compliqué pour les Russes de satisfaire à la fois des autorités étrangères qui veulent de la rapidité et des « experts » qui voient un complot derrière trop de rapidité. Je pense qu’il aurait fallu filer les suspects, juste un peu plus longtemps pour que ça fasse moins « complot » avant de les serrer…
    Si on se penche sur ce qui s’est passé en France en janvier, les « coupables » ont pourtant été identifiés quelques heures seulement après les attaques (faut dire qu’ils ont laissé leur CNI dans leur voiture aussi, erreur que les tchétchènes qui auraient assassiné Nemtsov n’ont pas commise !) Curieusement, aucun « expert » n’a relevé une trop grande rapidité à « désigner » des coupables, malgré l’énormité de la ficelle de la CNI opportunément tombée de la poche des tueurs ! « Dites, pas de complot chez nous, hein ! »
    Pour l’instant, les présumés assassins de Nemtsov n’ont pas été exécutés lors de leur interpellation, contrairement à ce qui s’est passé en France en janvier, donc un des « experts » qui craignait pour leur intégrité physique peut se rassurer. Peut-être le seront-ils lors d’une tentative d’évasion, tout espoir n’est donc pas encore perdu pour lui !
    Enfin, je trouve toujours inimaginable que PERSONNE ne demande quoi que ce soit à la justice ukrainienne pour les 100 morts de Maïdan ou les 40 brûlés vifs d’Odessa. Pas d’exigence de célérité dans les enquêtes, ni même de suspicion vis-à-vis de leur durée. Cela me choque, sauf à poser comme conjecture que la vie d’un seul « opposant » politique russe vaut bien plus que celles de 150 « pékins » ukrainiens. Je vous fais grâce des 300 morts du Boeing et des « victimes collatérales » de l’Opération Antiterroriste du Donbas…

    Bonne journée à toutes et tous.

      +34

    Alerter
  • Ricard’eau // 10.03.2015 à 11h34

    sinon vous avec encore du Bernard Guetta sur france inter ce matin au sujet… devinez qui…..??? bien sure Russie et Poutine
    bonne écoute, quel… journaliste ce Guetta

    http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1065217

      +2

    Alerter
  • Andre // 10.03.2015 à 11h39

    Étranger vivant en France depuis plus de 20 ans, j’ai vu ce pays sombrer dans un dialogue de sourds. L’entre-soi médiatique, devenu une caste qui ne se remet pas en question, qui veut son royaume d’Europe, et qui s’est enraciné dans son “bien penser”, a glissé de la recherche d’une vérité factuelle (vrai/faux), vers une moraline gluante (bien/mal).

    Les débats ne sont pas des débats, mais des colloques. Les adversaires sont devenus des ennemis (à abattre ou adjectiver avec un “..iste”), sans le moindre respect, bref, je ne vous apprends rien.

    Cette émission n’est qu’un petit exemple de cette maladie moderne où l’entre-soi reine en maître, et le bon sens et la loyauté sont piétinés avec joie.

    Un autre exemple du même, la fille de Mitterrand devenant la représentante du bien penser qui s’érige en juge, malgré elle:

    http://www.dailymotion.com/video/x29zm10_lgq-quelles-frontieres-pour-la-france-de-zemmour_tv
    https://www.youtube.com/watch?v=dwRQvcLpHfI

      +10

    Alerter
  • Ricard’eau // 10.03.2015 à 12h15

    il faudrait constituer une équipe de gens compétents pour appeler les émissions “ouvertes” aux idées et témoignages comme Bourdin & co, des émissions que donnent la parole aux auditeurs, pour remettre un certain nombre de vérités/idées sur la place publique

    bien sure lors du passage au Standard, il faudrait faire semblant de aller dans leurs sens, de mettre de l’eau dans leur moulin, sinon c’est la censure assuré

      +1

    Alerter
  • Nerouiev // 10.03.2015 à 12h23

    Je peux vous garantir qu’on se marre beaucoup plus en Russie qu’aux USA. A vous de choisir votre avenir. Messieurs les journalistes vous êtes de moins en moins drôles, allez savoir pourquoi ?

      +5

    Alerter
  • Jeanne L. // 10.03.2015 à 12h28

    “Les informés” est une émission qui passe quand je fais ma vaisselle du soir, (c’est dire si j’ai des horaires de vieille !) et j’avais écouté ce “débat”.
    Comme je suis habituée à entendre leur bavardage et à repérer derrière les propos ce que j’ose encore appeler de ce terme suranné, “l’idéologie dominante”, ce qui m’a frappée dans ce débat-ci c’est plutôt un embarras et une lente évolution dans le discours habituel “construit” autour de l’image “Poutine dictateur”.
    Vous avez à mon avis souligné à coup de stabilo très justement les CONTRADICTIONS totales et complètes de chacun des participants autour de ce petit round.
    Une enquête truquée, mais une enquête, le politique qui autoritairement régit l’économique, mais l’économie et son désastre organisé de l’étranger comme seule arme contre le politique.
    Poutine répudié et haï, mais Poutine à 85%, Des manifs autorisées mais “courageuses”, des héros de la démocratie qui sont tout de même un peu soupçonnés de mauvaises fréquentations etc…
    Bref, sur le vif de ma paillasse d’évier, j’avais compris que pour une fois, sans savoir comment intégrer tout cela, ces perroquets du service public(!) devaient tenir compte d’une réalité: oui, un assassinat, oui, un lieu symbolique , oui, une manipulation ( provocation en russe) visible.
    Oui une recherche rapide, claire par la police d’un Etat de droit de la manipulation.
    Et ces petites gens ont du (pardonnez l’expression de ma grand-mère) tortiller du cul pour chier droit en essayant de rentrer tout cela, la réalité incontournable, dans leur discours déjà tout fabriqué avant toute analyse.
    Alors moi, l’habituée, j’ai trouvé que ce petit moment me marquait que même eux étaient obligés de progresser et de dire en les travertissant un certain nombre de points effectifs et finalement ce petit discours du soir était vraiment intéressant en cela.

      +6

    Alerter
  • Alain Rousseau // 10.03.2015 à 12h59

    Vu le niveau des experts, je crois qu’à leur place, on aurait encore mieux fait d’inviter Anne Roumanoff et les frères Bogdanov.

      +6

    Alerter
  • Crapaud Rouge // 10.03.2015 à 13h00

    Ce Tapiro, en disant que Poutine n’est pas “crédible“, montre bien avec quelle légèreté les médias abordent les plus graves questions. Les Américains n’étaient pas plus “crédibles” quand ils prétendaient que l’Irak était truffées d’armes de destruction massive“, il n’empêche qu’on était bien obligé de prendre au sérieux leur intention d’envahir l’Irak. En ce sens (plus) large, Poutine est tout à fait crédible, c’est quand même le président d’une nation de 145 millions d’habitants ! Et c’est bien dans ce sens que Tapiro continue, mais pour nier la crédibilité de Poutine : “Qu’il soit coupable ou pas, au bout du compte, on a l’impression que Poutine peut se permettre n’importe quoi, il sera toujours là.” Récupérer la Crimée c’était n’importe quoi ? Les accords de Minsk, c’est n’importe quoi ? Et avec les Chinois, encore du n’importe quoi ? “Au bout du compte”, il en parle comme d’un irresponsable !…

      +4

    Alerter
  • remi // 10.03.2015 à 13h07

    Triste fin de carrière pour ce pauvre Malnuit. Pourtant je me souviens qu’il rédigeait d’excellents articles sur les mérites comparés du loupiac et du sauterne dans les années 90.

      +3

    Alerter
  • le_chtis // 10.03.2015 à 13h19

    Je crois qu’il y a une erreur, il s’agit d’une retranscription de ma dernière conversation au bistro (attention un mot dont l’origine pourrait être douteuse) avec mes potes … mais le problème c’est que ce jour là ils avaient vraiment trop picolé …
    😉

      +3

    Alerter
  • lm bernard // 10.03.2015 à 14h48

    Tragique du pitoyable :leur dogmatisme renvoie à une idéologie qui comme toute idéologie nie la réalité,ils inspireraient de la compassion voire de la sympathie si ce n’est qu’à l’inverse leur aveuglement renvoie plutôt au dégoût du lamentable de la convenance,de l’inauthentique,du salaud,du valet,du collabo,radio Paris ment.

      +3

    Alerter
  • Merle // 10.03.2015 à 14h53

    Hum, même les tous premiers prémices de l’enquête montrent que ces gars racontent absolument n’importe quoi sans savoir de quoi ils parlent. Cet échange est l’allégorie de la bêtise.

    Je suis quelqu’un qui croit que les gens obéissent aux contraintes qui les façonnent et je ne crois pas au libre arbitre. Je m’éloigne toujours autant que possible des “théories-du-complot”. Mais vu la massivité des réactions bellicistes qui n’ont quasi aucun fondement, je me dis qu’il a bel et bien été décidé de résoudre tout ce merdier financier avec une bonne guerre mondiale Otan-Russie…

    Les générations futures (si il y en a), diront qu’on a créé une guerre ex-nihilo, à partir de rien, alors qu’on aurait pu créer un avenir à l’humanité.

    Nous sommes des grenouilles dans une casserole qui commence à bouillir. Nous ne réagirons pas avant que l’eau soit mortellement chaude.

    Je me console en me disant que je ne mettrais jamais mon savoir au service de cette macabre farce. Et puis je suis jeune, je verrais peut être ce qui suivra… Peut être que ce qui suivra ne sera pas beau à voir non plus au vu des décisions qui sont prises depuis trente ans.

    Pourvu que tout s’effondre avant que les républicains ne reviennent à la présidence des états-unis.

      +6

    Alerter
    • lm bernard // 10.03.2015 à 15h01

      Avec le démocrates ,genre Hillary Clinton,ce serait pas mieux ,entre la peste et le choléra

        +7

      Alerter
      • Merle // 10.03.2015 à 15h23

        Entre la peste et la grippe. Certes Hillary Clinton a des propos étranges concernant Poutine (Hitler tout ça), mais elle ne déclare pas ouvertement qu’elle veut la guerre avec la Russie. De plus il y a une chance qu’elle ne soit pas la candidate démocrate.

          +0

        Alerter
  • Olposoch // 10.03.2015 à 15h02

    Microdrame chez les éditocrates…

    P. Clark, fonctionnaire au service de la radio d’état, doit affronter le refus de renouvellement de sa carte de presse, parce que, soit disant, son émission n’a pas le “caractère d’émission d’information”
    Recevoir les copains artistes ne serait pas de l’info…
    Très colère les salariés haut de gamme du public
    On peut même pas leur reprocher de vouloir garder l’abattement des journalistes, qui a un sens lorsque vous gagnez quedalle, mais au niveau de salaire et d’avantages divers des vedettes, l’économie est dérisoire.

    Patrick Cohen chevalier redresseur de torts déchire par solidarité sa carte, geste symbolique, le genre de geste que les serviteurs des médias poutiniens se garderaient bien de faire…

    Cet homme courageux déchire sa carte, mais difficile de savoir sur les images s’il déchire l’ancienne ou la nouvelle.

    La carte de presse sert pour les enquêtes, les investigations, l’accès aux pools de journalistes, les acréditations, autant dire qu’elle n’est d’aucune utilité aux vedettes du journalisme… invités sans payer dans tout ce qui se passe, pas pour rien que France Inter aime autant les évènements culturels et multiplie les émissions de promo.

    Reste l’accès gratuit aux musées et expos, et l’abattement fiscal qui encore une fois est fixe, donc dérisoire pour les gros revenus.

    Patrick Cohen a trouvé son combat, son geste restera dans les mémoires comme celui de la “Rosa Parks” de la carte de presse…

    http://www.dailymotion.com/video/x2j3z8a_le-7h43-patrick-cohen-decoupe-sa-carte-de-presse-en-direct_news?start=2

      +4

    Alerter
  • zirgel // 10.03.2015 à 20h13

    Vraiment, Olivier, je suis sincèrement désolée pour tout ce travail de retranscription que vous avez réalisé, mais je suis incapable de lire une telle nullité… j’ai calé au bout de 2 mn. C’est une insulte à l’intelligence du citoyen. Vous ne devriez pas vous infliger ça, ce n’est plus une punition, mais carrément un châtiment !

      +5

    Alerter
  • Sumbawa // 10.03.2015 à 20h52

    ce n’est pas du journaliste, c’est de la narrative.
    ils racontent une belle histoire au coin du feu….
    … qui n’a rien à voir avec la réalité.

      +2

    Alerter
  • Tofino // 10.03.2015 à 23h20

    Au début, je me suis abonné au podcast. J’ai du écouter 3 ou 4 émissions… et puis, je me suis libéré, j’ai supprimé l’abonnement et mis à la poubelle un certain nombre d’émissions non encore écoutées.

    Je ne sais pas si c’est de la propagande, mais le niveau d’analyse est bien, bien faible.

    Sans parler de Bernie Guetta ce matin sur Inter (il a, semble t’il, trop écouté la musique de son frère : toutes ces basses, ça finit par taper sur le ciboulot).

      +2

    Alerter
  • Parano // 10.03.2015 à 23h34

    Ce serait pas plutôt “Désinformer” que “Les Informés” ?

      +1

    Alerter
  • flecointre // 11.03.2015 à 12h49

    Belle propagande, j’avais écouté l’émission et le plus frappant est que les soi-disant “informés” qui dénoncent les atteintes à la démocratie font l’impasse largement sur la présomption d’innocence (ce qui est un pré-requis quand même) poussant à la calomnie et la diffamation d’un chef d’état étranger. Moi, ca m’inquiète que ces personnes puis s’exprimer en toute liberté, invoquant notre parole commune alors que leur crédibilité est réduite à néant en mois de deux minutes.

    L’incompétence devient une valeur sûre dans ce pays.

      +3

    Alerter
  • Carton Jean-Baptiste // 12.03.2015 à 01h44

    Je suis pas autant calé que les très respectables intervenants de cette émission de France INFO mais une rapide recherche sur wikipedia vous permet de connaitre la composition de la Douma depuis les dernières élections législatives de 2011.
    Je ne connais pas les conditions du scrutin et cette composition pourrait être interprétée par nos médias comme une façade d’autant plus que Medvedev était président à l’époque. Cependant on s’aperçoit, si on regarde la composition sans arrière pensée que même si le parti de Poutine conserve largement la majorité, il est le seul à avoir perdu des sièges lors de ces élections. Quelques blogs donnent de infos (peu précises) sur le parti “Russie Juste” qui serait une création “poutinienne”

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Douma#.C3.89lections_l.C3.A9gislatives_de_2011

    Une dictature, ça serait plus ça

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A9gislatives_%C3%A9gyptiennes_de_2010

      +0

    Alerter
  • Luce // 16.05.2015 à 10h43

    Comment peut-on accepter de confier l’antenne de 20H à 21H à un ignare incapable d’aligner une phrase sans des “euh”, “finalement”,… et incapable de diriger ce qui devrait être un débat mais qui n’est qu’une foire d’empoigne.
    Conclusion : mieux vaut changer de chaine pendant cette tranche horaire.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications