Les Crises Les Crises
6.mars.20156.3.2015 // Les Crises

Néonazies ukrainiennes, la suite…

Merci 0
J'envoie

On se rappelle de la glorieuse aventure de ELLE avec son reportage sur les glorieuses combattantes dans les milices ukrainiennes – pas de bol, Internet a rapidement montré que c’étaient une néo-nazie et une fasciste…

franc

Eh bien là, le Guardian anglais vient de mettre la 2e couche dans ce billet. 🙂

Il essaie d’évacuer le petit problème dans le 1er paragraphe :

Les bataillons de volontaires combattant aux côtés de l’armée ukrainienne [OB : donc aucun souci à voir des milices combattre aux cotés de l’armée ???] sont réputés pour leur bravoure sur le champs de bataille [OB : hein ???]. Ils ont également une réputation de nationalisme violent et d’opinions d’extrêmes-droite. Une de ces unités est le bataillon d’assaut Aidar, basé dans la ville de Shchastya, dont les membres ont été accusés de violation des droits de l’homme par Amnesty International. [OB Vous notez que, tout à leur narrative, les médias anglo-saxons ne taisent pas certains faits] Ce qui est moins connu c’est que ces volontaires incluent plusieurs femmes dans leurs rangs – certaines travaillant comme médecins et personnels de soutien, mais d’autres ont des rôles dans les combats actifs.”

Et suivent des portraits – Internet ne les a pas encore identifiées.

Mais là, et c’est trop beau, on voit ceci directement dans l’article, à propos d’une certaine Anaconda :

Et on voit quoi sur la camionnette ?

Le fameux 14-88 des néo-nazis (voir ici par exemple, le 88 signifiant ainsi Heil Hitler ou SS)

Et le blason à gauche du van avec les doubles grandes hmmmm ?

Petit rappel : la 36e division SS Dirlewanger était composée en majorité de repris de justice. Utilisée uniquement dans la lutte anti-partisans car ayant une valeur militaire réduite, elle s’est fait remarquer par les atrocités commises, jusqu’à susciter des plaintes d’autorités militaires allemandes, y compris les autres formations SS, ce qui est peu dire !

Rooooooooo, paaaaaaaaaaaas de booooooooooool quand même…

Pour mémoire, la dernière guerre, dans cette région même, a vu les SS attaquer l’URSS en 1941, avec 25 millions de morts à la clé.

Alors quand un Russe voit ça, c’est comme si, dans des combats au Liban, un Israélien voyait une camionnette avec des croix gammées…

Bien joué donc à nos dirigeants pour laisser ceci exister ! (les Ukrainiens le justifiant même, comme on l’a vu dans ce billet avec l’ambassadeur en Allemagne)

P.S. tiens, les photos ont en fait été publiées originalement par Vanity Fair vers le 23 février…

P.P.S. : devant les réactions outrées, ils ont discrètement changé la légende la photo, comparez :

AVANT :

APRÈS :

Pour les grenades croisées SS, on repassera…

Commentaire recommandé

DUGUESGLIN // 06.03.2015 à 05h19

En France l’apologie du nazisme fait l’objet de poursuites judiciaires.
Il semble que d’être pro-russe soit encore plus grave que d’être nazi.
Si vous vous promenez avec des insignes nazis vous serez poursuivi.
Mais vous pourrez éviter les poursuites en inscrivant sous votre croix gammée ” à bas Poutine”, vous ne serez plus qu’un combattant convaincu tout juste un peu excessif.

118 réactions et commentaires

  • Gaïa // 06.03.2015 à 05h18

    Et ce sont ces mêmes néonazis que les Américains vont joyeusement armer et entraîner sans que cela ne pose problème à nos pseudo-démocrates européens . Pour l’Otan la défense des libertés n’est donc plus à faire valoir comme jadis. Les objectifs géopolitiques justifiant tous les moyens et on ne s’en cache plus. Il est vrai qu’après l’Afghanistan et l’Irak personne ne croit plus à ces élans de civilisation prônés par Washington. Autant faire court.

      +49

    Alerter
    • Lt Anderson // 06.03.2015 à 09h21

      En ce qui concerne l’OTAN, la “défense des libertés” a toujours été un prétexte.

        +25

      Alerter
    • Feuille de Mars // 06.03.2015 à 14h39

      Le plus grave, c’est qu’à l’ouest on vous accusera d’être un néo-nazi voulant ressuciter les zeuressombredenotrehistoire (Grrrrrrrrrrrr) si vous contestez certains dogmes comme l’euro, la mondialisation dite heureuse ou la (vraie) liberté d’expression (de ceux qui ne sont pas Charlie, par exemple).

      C’est ça le pire, je trouve. On soutient de vrais nazis là-bas et on vous traite de nazi ici si vous avez juste le malheur d’avoir un peu de bon-sens.

        +29

      Alerter
    • Thomas // 08.03.2015 à 00h55

      http://origin.www.vanityfair.com/news/photos/2015/02/women-soldiers-ukraine-photos#1

      Un beau drapeau du ” Secteur droit ” sur la première photo !

      Incroyable mais vrai !

        +1

      Alerter
  • DUGUESGLIN // 06.03.2015 à 05h19

    En France l’apologie du nazisme fait l’objet de poursuites judiciaires.
    Il semble que d’être pro-russe soit encore plus grave que d’être nazi.
    Si vous vous promenez avec des insignes nazis vous serez poursuivi.
    Mais vous pourrez éviter les poursuites en inscrivant sous votre croix gammée ” à bas Poutine”, vous ne serez plus qu’un combattant convaincu tout juste un peu excessif.

      +79

    Alerter
    • DUGUESGLIN // 06.03.2015 à 06h32

      Je voulais dire c’est l’apologie des crimes perpétués par le nazisme qui fait l’objet de poursuites.
      Toutes incitations à la haine raciale est susceptible de poursuites. Les gens du Donbass, considérés comme des sous-hommes par les nazis ukrainiens, ces derniers doivent être condamnés pour incitation à la haine raciale.

        +35

      Alerter
      • Bouddha vert // 06.03.2015 à 10h35

        Bonjour,

        Vous ne pensiez pas que dans un pays où l’on a organisé la guerre civile sur la base du nationalisme, on se priverait aujourd’hui de la manne fasciste présente sur place pour assurer un peu plus le schisme europe/russie.

        Il sera toujours temps de juger plus tard les survivants, faire place nette afin que la démocratie reprenne ses droits…

          +13

        Alerter
      • boduos // 06.03.2015 à 15h24

        derrière les mots et les anathèmes,il faut contextualiser l’idéologie dont les liens sont parfois surprenant lorsque l’on sort de la simple invective péjorative .
        le socialisme des théoriciens nazis à peut être des liens à rechercher avec ceux qui les ont protégé outre atlantique .
        l’expérience récente ( Serbie,ukraine,….)prouve que L’OTAN à épouser les causes des anciens collaborateurs de l’axe du 3éme Reich.

          +9

        Alerter
        • ulule // 06.03.2015 à 20h36

          Sachez que la Verkhovna Rada [Parlement ukrainien, NdT] a décidé que le 14 octobre serait désormais un jour de congé: ce jour-là le pays célébrera le Jour du Défenseur de la Patrie.
          Le 14 octobre est également considéré comme la date de la création de l’Armée Insurrectionnelle Ukrainienne (UPA): c’était la date que les membres du Conseil de libération ukrainien basé à l’ONU avait choisie pour célébrer l’anniversaire de l’UPA en 1947.

            +5

          Alerter
        • all // 06.03.2015 à 21h48

          l’histoire réelle des motivations des 1ère et surtout 2ème guerres mondiales, démontre que ce n’est que la suite d’un ancien mariage : je schématise à peine : en se situant au niveau financement de l’effort économique pour l’armement notamment du mouvement nazi dans les années 30, et pourquoi a -t-on pu sacrifier des millions d’êtres humains ? qu’est-ce qui est différent maintenant ? rien, toujours que des mensonges et des théories au nom du “bien” si possible avec “dieu spécifique amer-ique”.

            +1

          Alerter
          • georges dubuis // 07.03.2015 à 00h05

            All, vous êtes entrain de suggérer que la finance est un point d’appui qui pourrait soulever le monde ?

              +0

            Alerter
  • Patrick Luder // 06.03.2015 à 06h13

    Elle pose quand même devant sa camionnette … faut pas dire pas de bol … y a pas d’hasard dans cette photo.

      +22

    Alerter
  • chris // 06.03.2015 à 06h43

    Faut pas être si mauvaise langue, ça peut vouloir dire autre chose, c’est juste pas de chance que ça corresponde à Heil Hitler ! C’est juste une coïncidence malheureuse ! Et puis le nazisme c’est pas trop grave, ça revient même à la mode, c’est cool et sexy ! A Kiev on a bien des néo nazis au gouvernement, ça n’empêche pas la France de les soutenir !!! Faudrait qu’on fasse une petite marche en l’honneur de Bandera avec nos amis de Kiev.

      +35

    Alerter
  • Chris // 06.03.2015 à 07h03

    S’il n’y avait que les chiffres mais il y a aussi le blason qui est un symbole SS :
    http://www.adl.org/combating-hate/hate-on-display/c/crossed-grenades.html

      +40

    Alerter
    • eskape // 06.03.2015 à 11h27

      et dire que les polonais, surtout eux, vu la signification du blason, soutiennent ça. c’est dire jusqu’où peut aller la trahison contre leur peuple de l’oligarchie ploutocratique… et la stupidité du ledit peuple

        +33

      Alerter
      • Feuille de Mars // 06.03.2015 à 14h43

        Au moins il y a quand-même une justice : les novorusses leur ont fichu une sacrée déculottée.

          +18

        Alerter
  • sergeat // 06.03.2015 à 07h38

    Montrez des images des massacres des civils dans le Dombass et les gens comprendront.,les reportages stupides de “elle” n ont aucun intérêt.

      +20

    Alerter
    • V_Parlier // 06.03.2015 à 09h44

      Depuis des mois des gens ne font que çà et on les traite de propagandistes pro-russes !

        +32

      Alerter
      • sergeat // 06.03.2015 à 11h29

        Ce genre d articles n est qu un leurre pour que l on n analyse pas l essentiel ,nos gouvernements veulent que l homofrancus se transforme en consommateur journalistique type anglosaxon,de fait divers falsifies ou non,……..

          +8

        Alerter
        • Vianney // 06.03.2015 à 13h02

          Ce qui m’interpelle dans votre affirmation c’est le manque de faits, arguments , raisonnements, constats,pensées, opinions, qui pourraient utilement d’écrire et analyser pour le bénéfice des lecteurs ce que VOUS appelez l’essentiel!
          De plus en suivant , une forme d’amalgame entre consommateur d’infos, anglo-saxon, faits divers.
          Le tout avec une forte connotation négative Implicite !
          Quel est le leurre véritable et pour qui ?
          Question : est ce de la confusion, est ce sciemment et pourquoi ?
          En cas d’erreur de lecture , veuillez me pardonner par avance, reste a me convaincre .

            +0

          Alerter
          • chios // 06.03.2015 à 14h15

            Je trouve que vous avez raison, vianney.
            Je lis les commentaires du Guardian, et je trouve les lecteurs “britanniques”, (je ne dis pas américains) bien “durs à cuire”.
            A part quelques ukrainiens qui défendent leur bout de gras, les commentaires sont au moins aussi féroces qu’ici.(du moins hier, car il leur arrive de procéder à des “nettoyages” quand la tendance devient embarrassante, ce qui semble être le cas ici)
            Et le Guardian présente de temps en temps des articles , de reportage ou même d’opinion qui divergent de la ligne de base, pour faire honneur à une ancienne tradition de “libre expression” dont ils sont fiers.
            Ce qui n’empêche que la ligne éditoriale est foncièrement anti-russe, et ceci depuis bien longtemps.

            Maintenant, comparons avec la France….

              +6

            Alerter
          • sergeat // 06.03.2015 à 18h39

            Pour essentiel je parlais de l article de “elle” qui n a rien d essentiel.Pour moi l essentiel est la division de l europe centrale et de l est par les evangelistes neocons soutenu par l ue(au pouvoir par un coup d état bureaucratique),et tout cela pour instaurer un ordre mondial béât que les peuples ne veulent pas:le glorieux Dombass n est que le début d un processus pour l instauration de cet ordre financier et mondialiste pour ne pas dire esclavagiste.C est pour cette raison que l article d”elle”n est qu un leurre.

              +3

            Alerter
  • Max // 06.03.2015 à 07h46

    Cette guerre est un désastre humanitaire pour l’Ukraine depuis le Maidan.
    La junte de Kiev a perdu une bonne partie des régions de l’EST.
    La Crimée est perdue.
    La monnaie nationale ukrainienne s’échange 1$ pour 43 Hryvnia alors qu’avant le Maidan c’était 1$ pour 8 hryvnia.
    Pour mettre a terre l’économie du Donbass, il a fallut les canons de Kiev, pour mettre a bas l’économie du reste de l’Ukraine, l’incompétence et la corruption des dirigeants de Kiev issus du Maidan ont été suffisant……………… avec quand même l’aide des USA.

    Quand je pense que si le processus électoral avait normalement suivit son cours, le président Russophone aurait vraisemblablement perdu les élections et que le Donbass et la Crimée serait encore ukrainienne ainsi que les réserves off-shore d’hydrocarbures au large de Sébastopol.
    Les Néo-nazis auraient une légitimité incontestable….. Mais ce scenario n’a pas eu lieu.
    Il y a des fois ou je me pose des questions sur l’innocence Russes.

      +7

    Alerter
    • V_Parlier // 06.03.2015 à 09h51

      N’imaginez tout de même pas que les nazis auraient remporté la majorité dans le cas des élections de fin de mandat de Yanoukovitch. D’ailleurs, actuellement ils tiennent leur pouvoir effectif plus par l’infiltration, par la menace et par la force (profitant du chaos créé) que par les élections. Même dans le cas d’un échec de Yanoukovitch lors d’élections régulières de fin de mandat (pas si garanti que çà à l’époque, sinon pourquoi tant d’impatience?) on aurait eu des orangistes querelleurs, une nouvelle embrouille du gaz, une prise de contrôle plus en “douceur” (c.à.d sournoise) par les US, peut-être… mais peut-être que les prévisions ne garantissaient pas ce “succès”…

        +23

      Alerter
    • Micmac // 06.03.2015 à 21h54

      J’ai bien aussi l’impression que si le coup d’état a eu lieu, c’est bien parce que le résultat des élections n’était pas garanti du tout.

      La droite libérale pro-US s’est simplement aperçu qu’après l’expérience désastreuse Iouchtchenko/Timochenko, elle ne pouvait plus prendre le pouvoir par les urnes. Ses dirigeants étaient complètement discrédités, et à tout prendre, la majorité des Ukrainiens préférait encore Yanoukovitch, ou un de ses semblables. Les élections approchants, le coup d’état devenait même urgent.

      D’ailleurs, le taux d’abstention des élections qui ont suivi, assez incroyable dans un pays en pleine guerre civile (ça devrait quand même motiver les gens pour aller voter, surtout après une “révolution populaire”), est très révélateur… sachant que le Parti des Régions et d’autres formations (de gauche pour la plupart) n’ont tout simplement pas pu se présent dans la majorité ou toutes les circonscriptions.

        +5

      Alerter
  • purefrancophone // 06.03.2015 à 08h21

    J’avoue ne pas comprendre que nos responsables(le sont-ils vraiment) politiques ne voient pas clair !
    Passer ses journées à décrier le FN parce cela rappellerai les sombres années de la seconde guerre mondiale (pourtant pas prouvé) et ne pas voir qu’à quelques kilomètres de chez nous les nazis , les vrais se montrent au grand jour avec l’aval de l’Europe , je suis choquée !
    Ils tuent , crachent leur haine du Russe sans que personne n’y trouve à redire .
    Incroyable !
    Idem avec les anti-fa en France !

      +39

    Alerter
    • V_Parlier // 06.03.2015 à 09h53

      Disons que le terme “antifa” a été bien copieusement détourné de son sens premier en France. C’est un peu comme “démocrate” pour Mac Cain…

        +31

      Alerter
    • eskape // 06.03.2015 à 11h42

      et les polonais alors ? (voir post plus haut) c’est encore plus incompréhensible. faut dire à quel point ce système aliène les peuples, par la diversion, la manipulation et les mensonges, les rendant totalement désemparés, désorientés, et schizophrène, pour ne plus pouvoir penser rationnellement et voir la vérité objective. la première réflexion de ce genre, je me la suis faite en 2007 pendant l’élection présidentielle – la même ambiance mensongere, manipulatrice, qui rend les gens dingues, à agir à l’inverse de toute raison, et en négation même de ce qu’ils sont supposés être. et c’est là que j’ai compris, avec horreur, comment Hitler est arrivé au pouvoir, “démocratiquement”…

        +25

      Alerter
      • OFJ // 06.03.2015 à 14h48

        L’analyse des modalités de la prise de pouvoir par Hitler montre plutôt une prise de pouvoir par la violence.

          +5

        Alerter
      • Homère d’Allore // 06.03.2015 à 15h51

        Vous pensez que l’accident de voiture de Bronislaw Geremek n’en était pas un ?

        Avez-vous des éléments ?

          +3

        Alerter
      • eskape // 06.03.2015 à 22h18

        mais alors… tous ça, pour ca ? tout ce combat contre le régime soviétique, pour la liberté et la démocratie, pour aboutir à cette… chose ? où est allé alors, ce désir de liberté et justice, de nos jours ? pourquoi plus personne ne se bat plus ?

          +2

        Alerter
      • Vu de Varsovie // 07.03.2015 à 13h09

        @Krystyna Hawrot

        Chère Compatriote,

        Vous n’êtes sans doute pas sans ignorer que la Pologne avait les routes parmi les plus dangereuses d’Europe au moins jusqu’en 2010 (depuis, le taux de mortalité baisse systématiquement). Désolé, mais attribuer les morts de Podrzycki et Gieremek à des attentats relève de la théorie du complot.

        Pour Lepper, c’est moins évident en effet. Pendant sa célèbre diatribe au parlement en 2002, il semblait déjà suggérer que la Pologne abritait les prisons de la CIA :

        http://www.courrierinternational.com/article/2005/12/15/des-prisons-polonaises-vraiment-tres-discretes

          +2

        Alerter
    • Inox // 06.03.2015 à 11h52

      Ce qui me laisse perplexe est l’immobilisme incroyable d’organisation comme le CRIF, ou la LICRA pourtant habituellement très justement réactive sur ces sujets là.

      Mais là, rien.
      Rien de rien.

      Comment eux peuvent oser fermer les yeux la dessus !

      C’est quoi le message ? Il y a un nazisme à 2 vitesses ? Celui qui sert nos intérêts et donc pas si méchant blablabla, et celui qui ne sert pas nos intérêts et donc qui retrouve sa vraie nature abjecte ?

      Ça me fait gerber tant de cynisme et d’hypocrisie.

        +39

      Alerter
      • Micmac // 06.03.2015 à 22h12

        Le son “J” existe en français, comme en Russe ou en Ukrainien. Donc, Jidobendera.

        Désolé, mais ça m’énerve un peu cette transcription “zh” en français, venant de langues comme l’anglais ou l’allemand, dans lesquelles le son “J” n’existe pas. Enfin, il existe en anglais, mais allez savoir pourquoi, ils prononcent toujours “Dj”…

        Le son “J” n’existe pas en allemand, et comme la lettre “J” y sert à transcrire le “yod” (la consonne particulière que l’on retrouve en français dans les phonèmes “ille” et eille”, par exemple), les allemands sont obligés d’avoir une graphie spéciale pour transcrire le son “J”.

        Et c’est parfaitement inutile en français : ж = j.

        Par exemple, on parle du Maréchal Joukov, pas Youkov ou Zhoukov, comme on le lit et l’entend si souvent…

          +3

        Alerter
      • Thomas // 08.03.2015 à 00h59

        Tout à fait surtout quand on lit que cette unité SS aurait massacré plus de 60 000 victimes :

        ” Au total, le triste bilan de cette unité, indépendamment de son appellation, totalise un nombre supérieur à 60 000 victimes, pour la plupart civiles. ”

        Ingrao, Christian, Les Chasseurs Noirs : La brigade Dirlewanger, Paris, Perrin, 2006.

          +0

        Alerter
      • tepavac // 08.03.2015 à 11h33

        le chandelier que porte kolomoïski est à sept branches, c’est celui du tabernacle, à ne pas confondre avec celui d’Hanouka à 9 branches.

        Le premier est cité dans la Bible, le second dans la Torah.

        Leur symbolisme diffère radicalement et est célébré par deux obédiences.

        Je ne sais pas s’il y a une opposition entre les deux. très peu d’info sur la signification historique. Mais une chose est certaine, chaque symbole est le signe convenu pour le ralliement à un clan.

          +0

        Alerter
  • AlainCo (@alain_co) // 06.03.2015 à 08h49

    pour ceux qui en douteraien, l’écussion est en vente
    http://murphsmilitaria.com/cart/index.php?main_page=product_info&products_id=397
    vous reconnaitres le logo
    et le titre est: 36th SS Waffen Grenadier Division Dirlewanger

      +8

    Alerter
  • Nerouiev // 06.03.2015 à 08h53

    Vu le profil, ils sont passés des roquettes aux obus. Je crains la troisième couche.

      +3

    Alerter
  • Olposoch // 06.03.2015 à 08h54

    Faire de l’apologie de milices néonazies n’est rien face au scandale Mélenchon qui se permet de ne pas donner dans l’hagiographie de Boris Nemstov.

    Médiapart et France Inter (T. Legrand + revue de presse citant MDP) vent debout contre l’infidèle…
    Et Fabrice Arfi le chevalier redresseur de tords n’oublie pas qu’il travaille pour un site néocon.

    On conseillerait presque à Mélenchon d’arborer quelque insigne nazi pour adoucir son image…

    http://www.mediapart.fr/journal/france/050315/jean-luc-melenchon-joue-saute-cadavre

      +27

    Alerter
    • Olposoch // 06.03.2015 à 09h28

      lien vers la chronique de Legrand:
      http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1063335

      extraits:
      “…soyons gentils et essayons de lui trouver une excuse (à Mélenchon)…”
      (et qui t’est, toi, Thomas, au fait pour condescendre d’aussi haut?)

      “..cette gauche (sud-américaine) déteste les USA, faut dire qu’il y a de quoi…”
      (elle a donc parfaitement raison)

      ” l’anti-américanisme sud-américain de JLM le rend visiblement aveugle sur la Russie”
      (cause à effet démontré en laboratoire)

      Puis erreur fatale JLM s’en prend au journalistes de “référence”…

      Legrand recouvre les mots de JLM par les siens:
      JLM: “Poutine a été traîné dans la boue par toute la presse…”
      TL: “Poutine ne serait par ailleurs qu’une pauvre victime…”

      ensuite une petite réécriture de l’histoire:
      “la presse aurait donc gobé en 2003 l’histoire des armes de destruction massive selon Mélenchon, c’est évidemment faux pour les français…
      ( noter les affirmations fournies avec un “visiblement” ou un “évidemment”)

      “Mais la presse a fini par reconnaître ses fautes”
      (cacher les mensonges d’état de Bush quand même)
      (donc tout va bien on continue, personne ne perd son job, personne en prison… on s’assoie sur l’éthique mais si on s’excuse, 3 paters et 2 avés, promis on est devenus mieux)

      “la presse russe n’aura certainement pas la liberté de faire de même sur les mensonges de Poutine en Ukraine”
      (et d’ailleurs la presse occidentale est parfaitement libre de dénoncer les mensonges de l’OTAN en Ukraine, c’est juste qu’ils pourraient le faire, mais inexplicablement ils s’abstiennent, mais ils seraient libres de le faire, c’est l’essentiel)

      Et donc grand classique follement original (et “très inquiétant”), JLM est en fait un conspirationniste, la théorie du complot (rrroonnZZZZZ), isolé dans son propre parti qui ne partage pas ses emportements et ses dérives, et donc notre journaliste en service finit en appelant à la révolution colorée au sein de parti de gauche…

        +31

      Alerter
      • Chris // 06.03.2015 à 14h42

        Pour tout vous dire, au point où nous sommes rendus, mon prochain vote ira à Mélanchon, malgré certains défauts.
        On m’aurait prédit ça y’a 45 ans, alors que je me gaussais de la “naïveté” d’un feu beau-frère, communiste ex-résistant et petit patron d’une quinzaine d’employés bien traités, j’aurais trépigné de rage indignée.
        Comme quoi, la vie réserve bien des surprises.

          +23

        Alerter
    • farigoulette // 07.03.2015 à 01h51

      C’est aussi intéressant de lire les commentaires de l’article de médiapart que vous citez, et dont certains aident au discernement. Du coup il vous répond aussi Olposoch : “Moi aussi je suis abonné à Médiapart et au Diplo, et je dois avouer que sur l’Ukraine et la Russie, il vaut mieux lire le Diplo qui remet la guerre en Ukraine dans son contexte géopolitique plutôt que cette lecture “bas de gamme” émotionnelle sur Maïdan perçue à travers le prisme de la seule lutte contre la corruption et du soutien à l’Europe en omettant tout le contexte de l’histoire récente divisant l’Ukraine en deux parties qui se détestent après s’être entretuées au XXème siécle (quelques millions de morts et on voudrait que cela ne laisse aucune trace!), et des manoeuvres géopolitiques d’encerclement de la Russie par l’OTAN.

      Est-ce qu’on réalise que l’Ukraine était plus profondément Russe (10 siècles d’histoire commune pour tout l’Est Ukrainien!) que la Corse n’est Française? et que l’Occident a entériné joyeusement le referendum de separation de 1991 tout en interdisant violemment et pendant des décennies les mêmes referendums quand ils concernaient la Corse, ou le Pays Basque Espagnol. Avez-vous pensé un instant à ce qu’ont ressenti les Russes restés Russes devant un tel démantèlement? Croyez-vous que ce soit différent de l’humiliation des Allemands devant le traité de Versailles? Pourquoi croyez-vous que Poutine soit à 85% de popularité au lieu de 50% il y a deux ans? Si vous pensez que ce n’est dû qu’à la propagande Kremlinesque, c’est que votre connaissance de la Russie et de son histoire est au degré zéro.

      En fait, on confond allègrement le cas des pays Baltes et de la Pologne profondément anti-Russes depuis toujours avec celui de l’Ukraine. Les premiers n’ont été intégrés à la Russie que quelques décennies, pas pendant 10 siècles comme l’Est de l’Ukraine!

      Revenons à Nemtsov, dans le nationalisme exacerbé de la Russie d’aujourd’hui, un homme politique qui défend ouvertement le régime de Kiev perçu comme ennemi prend des risques qui ne justifient EVIDEMMENT PAS son assassinat mais le fait percevoir différemment selon qu’on est Russe ou étranger. Il suffit de voir chez nous le tombereau d’injures publiques contre les 4 députés en visite chez Assad pour comprendre ce que signifie être à contre-courant de l’opinion dominante.

      Alors, ce pamphlet anti -Melenchon identique à tout ce que raconte les médias mainstream sur lui, je trouve cela assez déplacé sur un média que j’aime en général. Au fait, vous savez sûrement que Tsipras a sur Poutine et la Russie la même position que Mélenchon…

        +4

      Alerter
  • Babar // 06.03.2015 à 09h09

    Un peu en marge de ce post mais pas sans lien, j’ai vu dans un numéro d'”Arte reportage” diffusé il y a quarante huit heures, l’interview de 2 volontaires croates combattant avec les bataillons ukrainiens. Dans l’introduction il était signalé que des volontaires serbes combattaient coté “pro russes” et que les deux croates interviewés étaient membres de groupes néo nazis. L’interview des 2 volontaires visages “floutés” était plus soft, ils faisaient état du fait que des ukrainiens avaient aidé la Croatie lors de la guerre d’indépendance et qu’ils étaient heureux de rendre le service.

      +7

    Alerter
    • anne jordan // 06.03.2015 à 18h39

      et la même vidéo disait clairement que c’était une ” continuation des guerres des Balkans ” , Slaves orthodoxes contre je ne sais quoi catholique !

        +2

      Alerter
  • Joanna // 06.03.2015 à 09h23

    Amnesty International a publié un rapport sur les crimes de guerre du bataillon Aidar

    https://www.amnesty.org/en/documents/EUR50/040/2014/en/

    j’imagine que ce n’est qu’une faible partie de la réalité.

      +15

    Alerter
  • Michel Roissy // 06.03.2015 à 09h32

    Un petit rappel pour les moins calés en histoire, la division SS Dirlewanger était composée en majorité de repris de justice. Utilisée uniquement dans la lutte anti-partisans car ayant une valeur militaire réduite, elle s’est fait remarquer par les atrocités commises, jusqu’à susciter des plaintes d’autorités militaires allemandes, y compris les autres formations SS, ce qui est peu dire !

    Excellent choix de symbole pour les néo-nazes ukies

      +28

    Alerter
    • Kiwixar // 07.03.2015 à 01h01

      “Un petit rappel pour les moins calés en histoire”

      Je trouve que c’est vraiment l’intérêt de ce blog d’avoir des commentateurs calés dans différents domaines (histoire, énergie, finance, etc.) :
      – on ne peut pas être calé en tout
      – tout est lié (énergie > géopolitique > économie-finance > histoire / et le pognon qui gère tout)
      – “follow the money” (suivez l’argent) est crucial pour essayer de comprendre la “vraie” histoire (c’est mon avis)
      – on ne peut pas faire des prédictions/prévisions en ne se basant QUE sur l’histoire passée qui se répéterait : en effet, l’histoire et la géopolitique du XXe siècle est basée sur la sécurisation du pétrole abondant et pas cher, alors que ce qui vient est basé sur un pétrole de plus en plus cher à extraire, au point qu’un jour ce ne sera même plus rentable de l’extraire… on voit déjà dans la guerre civile ukrainienne des problèmes d’approvisionnement en essence côté Kiev
      – la décorrélation entre la monnaie et l’or (XXe siècle) a permis un “privilège exorbitant” à l’Empire du Chaos, qui l’a utilisé (1) pour amener un nouvel Age d’Or à l’humanité, désormais déliée des affres du quotidien (2) pour amener le chaos partout dans le monde à son seul bénéfice (cocher la mention inutile)
      – on ne comprend rien à ce qui se passe si on ne remet pas tout dans un contexte historique, qui sert souvent de base et justification à des actions, des meilleures (rapprochement Chine/Russie) jusqu’aux plus stupides (bandérisme)

        +3

      Alerter
    • Wilmotte Karim // 07.03.2015 à 22h05

      Comme quoi, ils correspondent parfaitement à la garde nationale ukrainienne!

        +1

      Alerter
  • arthur78 // 06.03.2015 à 09h53

    on retrouve ces photos sur le compte de l’ATO et Vanity Fair en Février

    publie pour la premiere fois sur le compte de l’ATO (antiterrorist_operation) le 22 fevrier
    http://vk.com/antiterrorist_operation

    publie dans vanity fair vers le 23 fevrier
    http://origin.www.vanityfair.com/news/photos/2015/02/women-soldiers-ukraine-photos#1

      +7

    Alerter
  • FabriceM // 06.03.2015 à 09h58

    Ces articles sur les néonazi ukrainiens sont redondants mais, voilà, nous sommes esclaves d’une actualité qui, elle même, hoquette sévèrement.
    On peut bien ignorer les faits, mais pas leurs conséquences ultimes sur nous.
    Or, il est indéniable que ce soutien, par les pouvoirs politiques,économiques et médiatiques, de néonazis, ne peut, à terme, que nous affecter de manière extrêmement négative.
    Et ce d’autant plus qu’il reste caché, et qu’il embrouille la compréhension du conflit.
    Ceux qui affrontent ces bataillons de nazi, fatalement, voient planer sur eux, au delà du spectre de la défaite sanglante, celui de la menace de l’extermination totale.

      +18

    Alerter
  • UnFrancaisATaipei // 06.03.2015 à 10h14

    Bonjour Olivier,

    Je ne suis pas vraiment d’accord avec le laxisme dont vous accusez le Guardian. Si l’on visite le lien de l’article du Guardian, la legende de la photo fait nettement mention du signe neonazi ecrit sur le van. Il n’y a pas d’oubli “malencontreux” comme sur l’article de Elle. De plus, il y a des articles tres interessant sur le Guardian qui vont d’ailleurs tout a fait dans le sens de ce que vous dites dans certains de vos posts. Exemple avec cet article tres bien ecrit: http://www.theguardian.com/commentisfree/2015/mar/04/demonisation-russia-risks-paving-way-for-war. Bien a vous. V

      +3

    Alerter
    • Alae // 06.03.2015 à 11h35

      Il n’y a “aucun problème”, du moment que la légende précise que 1488 est un symbole néonazi, UnFrancaisATaipei ? Vous avez lu l’article, qui précise également que ces individus-là sont “comme vous et moi”, oublie l’insigne de la 36ème division SS sur la portière de la camionnette, et est publié dans un journal “de gauche” ?
      Tout ça importe peu au vu de la qualité de l’écriture des articles ?

      Il y a des commentaires très bien écrits sur Stormfront aussi, au fait. 🙂

        +6

      Alerter
    • Olposoch // 06.03.2015 à 12h42

      Sans “edit”, sans prévenir leurs lecteurs qu’ils ont laissé passé par incompétence et inculture une photo qui, remise dans le contexte d’un sujet sur les résistantes volontaires engagées en Ukraine s’apparente à de l’apologie du nazisme…
      Sans référence non plus au blason sur la porte du van, le pire du pire…
      Mais quel lecteur de l’article va se rendre compte de la manip? on est sur internet, et comme P. Cohen et F. Pellerin en parlaient autour des croissants du matin, l’information est un bien de consommation, et comme dans la finance, qu’importe la valeur réelle, il s’agit de créer du mouvement, et de vivre sur les bénéfices de ce buzz, le retour à la vérité est aussi un mouvement…

        +7

      Alerter
    • MinL // 06.03.2015 à 13h52

      Il me semble que la légende de la photo a été ajoutée suite aux commentaires des lecteurs (elle n’était donc pas dans la version originale). Le Grauniad a l’habitude de modifier ses articles en ligne sans le mentionner; dans sa page sur l’oliagrque anti-Poutine Bill Browder par exemple, où la section couvrant les liens entre BB et feu Robert Maxwell a simplement disparu de l’article.

      Maintenant il est vrai que leur contenu est en général moins à sens unique que la moyenne, en particulier en comparaison avec le reste des quotidiens anglais qui sont pour la plupart vraiment à vomir.

        +5

      Alerter
    • nourredine // 06.03.2015 à 17h14

      @UnFrancaisATaipei, Moi aussi je vie en Grande Bretagne et au Guardian, les journalistes sont divises sur la question de l’Ukraine voici un autre exemple
      http://www.theguardian.com/commentisfree/2014/mar/13/russian-propaganda-ukraine-fascist-protesters-euromaidan

        +1

      Alerter
    • nourredine // 06.03.2015 à 17h24

      @UnFrancaisATaipei, Un autre article sur le Guardian a lire (specialement pour vous) ce que ce journal soit disant de gauche cache au public Britanique surtout l’article numero 2
      “The World’s ‘Leading Liberal Voice’… Loses Its Voice”
      Voici le lien
      http://medialens.org/index.php/alerts/alert-archive/2015/788-a-conspiracy-of-silence-hsbc-the-guardian-and-the-defrauded-british-public.html
      L’image vaut le coup de jeter un coup d’oeil

        +3

      Alerter
      • MinL // 06.03.2015 à 18h45

        Un très intéressant lien, merci. Par contre ça m’étonne de voir Private Eye dans la liste des médias qui se sont couchés devant HSBC. Private Eye a ses défauts (entre autres une couverture très biaisée sur certains sujets) mais ils n’ont jamais fait preuve de retenue vis-à-vis de HSBC ou des parasites qui gravitent autour (genre Dave Hartnett, l’ancien responsable de HMRC – le Fisc Brittanique – qui a fait perdre des milliards aux contribuables en faisant preuve de tolérance extrême vis-à-vis de corporations en redressement fiscal, et qui siège maintenant comme conseiller spécial chez HSBC).

        Tout ça pour dire qu’au Guardian il y a un peu de tout, du bon comme du mauvais. Cet article-là (celui sur les “courageuses” Ukrainiennes) aurait été intéressant s’il avait été honnête dès le début. Il est intéressant de voir que le commentaire dans l'”Editor Pick” de l’article dit que “qui donne la parole n’approuve pas forcément”. Certes, mais en l’occurrence il vaut mieux être doué en esprit critique et en lecture entre les lignes pour ne pas se faire avoir, et c’est bien ce manque de clarté (voulu ou pas) qu’on reproche au Grauniad.

          +1

        Alerter
        • Alae // 06.03.2015 à 19h18

          ” Il est intéressant de voir que le commentaire dans l’”Editor Pick” de l’article dit que “qui donne la parole n’approuve pas forcément”

          Vous avez lu les commentaires ? Devant la levée de boucliers des lecteurs, il a bien fallu que le Grauniad fasse un petit geste de bonne volonté, comme d’insinuer qu’ils ne soutiennent pas à 100% le ton de l’article qu’ils ont eux-mêmes publié et qui raconte, sur un ton larmoyant, le “quotidien douloureux” de… nazis.
          Ce n’est d’ailleurs pas la seule chose : quand les lecteurs, furieux et outrés, ont pointé sur le blason SS, ils ont déménagé en catastrophe l’article, qui était en première page, dans les tréfonds du mag en ligne.
          Ce qui s’appelle de la grosse hypocrisie.

            +12

          Alerter
    • nourredine // 10.03.2015 à 16h26

      @Olivier Berruyer,
      Je vous met le lien de Max et Stacey Keizer.
      La premiere partie est a voir et ou Stacey parle comment elle a twitter et harceler le Guardian pour qu’il reconnaisse que cette femme “Anaconda” soit reconnue affiliee aux nazisme.
      A ne pas rater
      http://godhelpusall.com/keiser-reportepisode-729war-racket-build-war/

        +0

      Alerter
  • Michel // 06.03.2015 à 10h16

    Réorganisation chez AFP suit à l’annonce de la mort de M. Bouygues:

    « Ces dernières années, et notamment lors de la couverture de l’attentat de Charlie Hebdo, la hiérarchie a souvent “mis la pression” sur les services de production pour que ceux-ci donnent une information le plus vite possible – en dépit parfois d’éléments insuffisamment étayés – dès lors qu’elle était publiée par un autre média, et déploré les retards dus au nécessaire recoupement des sources », lisait-on encore dans cette lettre ouverte, qui concluait que « la mise sous tension des journalistes au quotidien pour courir après [les réseaux sociaux] finit par créer de mauvais réflexes ».

    = http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2015/03/05/double-demission-a-l-afp-apres-l-annonce-erronee-de-la-mort-de-martin-bouygues_4588314_3236.html#zoMDljjerVvyWKwM.99

    Il n’y a pas toujours que de la mauvaise volonté chez les médias, il y a aussi un manque d’adaptation à la mode de l’info en continue. Ils privilégient trop souvent la rapidité plutôt que la fiabilité. Peut être que cette réorganisation changera un peu les choses ?

      +1

    Alerter
  • Alae // 06.03.2015 à 10h50

    On voit encore bien pire que le simple 1488 sur la camionnette, Olivier. Le machin qui ressemble à un blason avec deux trucs croisés, sur la portière, s’appelle un “Dirlewanger”. C’est l’insigne d’une unité de Waffen SS, la brigade Dirlewanger, également nommée 36ème Division SS.
    Oskar Dirlewanger (1895-1945) était un officier SS impliqué dans l’holocauste. Même parmi les Waffen SS, l’unité de Dirlewanger était réputée pour son sadisme et ses atrocités.
    http://www.adl.org/combating-hate/hate-on-display/c/crossed-grenades.html#.VPkbkIE8KrU

    Et encore bravo :
    – au “journaliste” du Guardian qui s’est fait piéger comme un vulgaire pigiste de “Elle”. Pepe Escobar appelle cette publication le “Grauniad” et se demandait il y a peu s’ils les dénichaient au pub du coin après un cuite, leurs journalistes, au Grauniad. Pas mal vu.
    – au bloc BAO de soutenir des nazis (pas des “fascistes”, pas des “ultra-nationalistes”, pas des “néo-nazis”. Appelons un chat un chat : ce sont des NAZIS). Plus débile que ramener la peste du nazisme en Europe, j’ai beau chercher, je ne trouve pas. Ça risque très fort de nous revenir au visage comme un boomerang, ce truc. On ne réveille pas impunément des forces aussi sombres.

      +22

    Alerter
    • eskape // 06.03.2015 à 12h29

      plus débile, je ne sais plus, mais au moins autant: ramener en plus l’EI, en lui ouvrant les portes, pour combattre eux aussi ces salauds de ruskoffs (et au passage aussi chintocs) cocos et pas trop cathos, en Ukraine même, mais pas seulement, aussi dans les balkans comme plaque tournante (c’est déjà l’Europe, avec ses valeurs bien prononcees), et le caucase…

        +11

      Alerter
    • FabriceM // 06.03.2015 à 14h02

      Celui qui a pris la photo .. s’il a droit à la présomption d’innocence, on peut quand même douter.

        +3

      Alerter
    • MinL // 06.03.2015 à 18h50

      Commentaire sur le site du Grauniad :

      “C’est normal qu’il y ait des insignes nazies sur la camionnette, elle vient d’être volée à des séparatistes !”

      Ben voyons 🙂

        +2

      Alerter
      • farigoulette // 07.03.2015 à 02h44

        MinL. Bien d’accord avec vous : la mauvaise foi n’a pas de limite et la confusion des esprits non plus. D’ailleurs trop souvent ici comme ailleurs, une grande tristesse m’envahit quand je lis des commentaires qui ne prennent visiblement pas en compte les preuves irréfutables du contenu d’un article ou d’un commentaire venant étayer l’analyse ou le sens profond de l’article. La liberté d’expression est à défendre PARTOUT mais l’art du discernement est difficile au moment du brassage et du tri des idées et infos échangées, pour aider à clarifier les esprits et à ouvrir les consciences, afin que de l’échange jaillisse vraiment la lumière nette, précise et réellement objective. Car être objectif ce n’est pas mettre tout le monde dans le même sac, c’est avoir le souci de prendre en compte tous les tenants et les aboutissants du sujet traité, en s’éloignant des manipulations du discours libéral dominant qui veux nous faire croire que la politique ne peut être que politicienne et qu’elle est forcément compliquée, ou que la gauche c’est le PS (même traitre à l’intérêt des couches populaires) et qu’à la gauche du PS il n’y a que des staliniens archaïques qui rêvent de goulags et de copier/collé avec la société soviétique d’antan.

          +1

        Alerter
  • John V. Doe // 06.03.2015 à 10h52

    En plus de ça, sur la portière de la camionnette figure l’insigne des grenadiers de la 36e division de la Waffen-SS http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/69/36divss.gif
    (via Nidal sur seenthis)

      +6

    Alerter
  • Omiya // 06.03.2015 à 10h53

    Je ne comprends pas que nos politiciens puissent apporter leur soutien aux héritiers des SS Galicia OUN-UPA et surtout les politiciens polonais après les horreurs qu’ils ont commises sur les polonais pendant la WWII.

    Konrad Stachnio (journaliste indépendant basé en Pologne et qui a participé à un certain nombre de programmes de radio et de télévision pour l’édition polonaise de prisonplanet) rappelle dans un article paru aujourd’hui dans le magazine “New Eastern Outlook” la monstruosité des actes des SS Galicia OUN-UPA. Ames sensibles s’abstenir.

    Source : http://journal-neo.org/2015/03/06/and-you-really-believe-that-isis-was-cruel-please-stop-joking/

      +10

    Alerter
  • Taserman // 06.03.2015 à 11h07

    Vous écrivez: “Alors quand un Russe voit ça, c’est comme si, dans des combats au Liban, un Israélien voyait une camionnette avec des croix gammées…”

    Quand un Ukrainien normal voit ça, l’effet est le même. N’oublions pas l’accueil réservé au nouveau gouvernement ukrainien le 9 mai 2014 à Kiev…

      +11

    Alerter
  • Andreas // 06.03.2015 à 11h17

    Le documentaire Une autre histoire de l’Amérique, par Oliver Stone a partir de 36 minutes

    Comment la CIA entretenait des “guérillas” en Ukraine en 1949

    http://rutube.ru/video/78dfb3a939f2b9a06f21c0a19f98c1e1/

      +6

    Alerter
  • DUGUESGLIN // 06.03.2015 à 11h21

    Pour entrer dans l’Union Européenne (des européistes) il me semble que la moindre des choses est d’adopter les lois qui condamnent l’incitation à la haine raciale, afin de répondre aux critères exigés (comme pour la Turquie) pour devenir membre. Les européistes se foutent de nous, trop c’est trop.
    C’est l’union du “ramasse n’importe quoi”, ce qui compte c’est d’emmerder les russes.

      +17

    Alerter
  • Homère d’Allore // 06.03.2015 à 11h22

    Il est malheureux que le devoir de mémoire ne s’applique que peu à l’histoire du maquis du Vercors.

    En effet, une part importante des troupes nazies qui reduisirent l’insurrection et massacrèrent la population de Vassieux étaient des “Osttruppen” c’est à dire surtout des ukrainiens banderistes (et aussi quelques russes de l’armée Vlassov mais moins nombreux).

    Ces “Osttruppen” se montrèrent plus féroces que les allemands et furent les principaux responsables des exactions sur les civils.
    Les habitants du plateau les ont longtemps désignés sous le vocable “troupes mongoles” en raison de leur sauvagerie impitoyable.

    https://m.flickr.com/#/photos/oliviercabaret/5657233983/

      +29

    Alerter
  • naz // 06.03.2015 à 11h40

    Où est le scoop? En 1936, déjà ( ou comme toujours?) “on” disait:
    Mieux vaut Hitler que le Front populaire!!!
    Ce qui signifie que ce sont les situations qui font les larrons! De 1945 à 2013 ( ou 12, ou 11), “on” avait gelé les choses, chacun vaquait à ses occupations d’enrichissement et de consumérisme. Mais tout a

      +14

    Alerter
  • naz // 06.03.2015 à 11h42

    … une fin! Et c’est reparti; sauf qu’aujourd’hui les femmes sont de la partie et ELLE, n’est-ce-pas est un magazine pour femmes!!!
    Elle est pas belle la France, douce France??!!!!!!!!!!!!!
    ( excuse pour la fausse manip’!)

      +4

    Alerter
  • Nerouiev // 06.03.2015 à 11h49

    Au fait, contre qui elles vont se battre ?

      +1

    Alerter
    • DUGUESGLIN // 06.03.2015 à 13h10

      Elles vont se battre héroïquement contre l’armée russe qui a envahi le Donbass selon la presse atlantiste. Comme tout le monde le sait l’armée russe ne peut pas vaincre les juntes nazies ukrainiennes car ces femmes font preuve de courage.
      Il faut dire que l’armée russe ne dispose que de quelques chars rouillés et une dizaine de parachutistes qui surveillent la frontière sans arme.
      C’est la version atlantiste officielle.
      En attendant la maman d’Anaconda, s’inquiète pour gamine de 19 ans et lui téléphone sans cesse. Peut-être qu’elle lui demande d’arrêter de participer à cette guerre fratricide et injuste qui fait beaucoup de morts inutiles. En tout cas c’est ce que je ferais si j’étais sa mère.

        +13

      Alerter
      • farigoulette // 07.03.2015 à 03h08

        Hé ho les mecs ! 🙂 de quelles femmes vous parlez là ? Réveillez-vous de votre cauchemar de machos indécrottables ! D’après vos commentaires vous semblez persuadés que toutes les femmes sont abonnées à ELLES et contentes de l’être ! Pas d’amalgame svp. Je pense qu’il y a autant sinon plus d’hommes qui se fourvoient politiquement que de femmes, et autant des 2 côtés qui essayent de s’informer honnêtement pour y voir clair et en conscience. Même si on n’est pas assez malheureusement. Allez sans rancune. Un petit café de l’amitié ?

          +1

        Alerter
  • chris // 06.03.2015 à 12h36

    Le plus dingue en Ukraine c’est que y’a un milliardaire bien connu qui soutient financièrement des néo-nazis alors que ses origines devrait plutôt lui faire soutenir le camp d’en face ! On vit dans un monde de fou ! Le gars payent des gars qui iront massacrer ses semblables dès que l’occasion se présentera ! Peut on m’expliquer cette folie ?

      +15

    Alerter
  • Pierre Bacara // 06.03.2015 à 14h22

    Il n’y a pas deux symboles sur cette camionnette mais trois.

    Le troisième est un écu noir à deux grenades à manche allemandes en croix de saint André :
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/69/36divss.gif.

    Ce symbole est celui de la brigade Dirlewanger (pour les pointilleux, il s’agit de la 36. Waffen-Grenadier-Division der SS, soit 36e division de la Waffen-SS, en fait successivement un Kommando, un bataillon, un régiment puis une division).

    Le “brigade Dirlewanger”, donc, est peu connue du grand public. Pour les historiens, elle possède cependant une touche qui la distingue : son record officiel du nombre de crimes de guerre de toute la Waffen-SS. Elle a commis ses crimes les plus remarqués au moment de la 3e bataille de Varsovie, autrement dit l’insurrection de la capitale polonaise contre l’Occupant allemand, menée du 1er août au 2 octobre 1944 par l’Armia Krajowa, “armée de l’Intérieur” en polonais, principal élément de la Résistance polonaise nationaliste.

    L’unité à laquelle Melle Anaconda appartient a donc choisi d’arborer l’emblème de cette brigade. Hasard ? Rappelons que les militants du parti politique ukrainien Svoboda arborent plus que volontiers le Wolfsangel (rune du loup), emblème de la division Das Reich (2. SS-Panzer Division Das Reich) : là, ce n’est déjà plus un hasard, mais une remarquable coïncidence.

    Ce qui surprend cependant, c’est qu’une fois de plus, des nazis ukrainiens aient choisi pour référence le symbole d’une unité allemande alors que la SS en général, et la Waffen-SS en particulier, comportaient des unités ukrainiennes.

    Pour ce qui est de l’emblème Das Reich, le mystère reste entier, encore que la question, directement posée sur un site nazi ukrainien, résoudrait peut-être efficacement l’énigme.

    En revanche, pour ce qui est de l’emblème de la Dirlewanger, il y a peut-être une piste. En effet, le destin de cette unité a un jour été étroitement lié à celui d’une autre unité de la Waffen-SS qui, elle, était composée pour partie d’Ukrainiens (le reste étant des Russes et des Polonais) : la “brigade Kaminski” (pour les pointilleux, devenue la 29. Waffen Grenadier Division der SS le 1er août 1944).

    L’unique endroit – mais non des moindres – où la Dirlewanger et la Kaminski feront un bout de chemin ensemble sera précisément la 3e bataille de Varsovie sus-mentionnée ; un pandémonium à côté duquel l’oeuvre de Jérôme Bosch fait pâle figure. Les deux “consoeurs”, la SS-Sturmbrigade Dirlewanger et la désormais division Kaminski, vont y fouler le sommet absolu du podium des crimes de la Waffen-SS. Je laisse aux amateurs de sensations (très) fortes le soin d’en chercher les récits, que je préfère éluder ici.

    Dans ce contexte, il est plausible que le choix de l’emblème qui orne la camionnette, et qui fait donc référence à une unité purement allemande, ait pour origine une confusion de la part des “artistes” qui décorent les véhicules de la Garde nationale ukrainienne. Après tout, l’érudition des nationalistes ukrainiens participe de programmes scolaires officiels notoirement peu regardants en termes de rigueur historique. De plus, il est compréhensible qu’à leurs yeux, l’insigne de la Dirlewanger soit tout de même plus gratifiant que celui, plus terne il est vrai, de la Kaminski (http://fr.wikipedia.org/wiki/29e_Waffen-Grenadier-Division_de_la_SS_(russische_Nr._1)). L’enthousiasme aura fait le reste.

    Quant à nos amis du Guardian qui semblent goûter les photos de camionnettes peinturlurées de références “culturelles”, j’ai laissé le meilleur pour la fin : la fin saisissante du commandant de la Kaminski, le SS-Brigadeführer (général de brigade) polonais Bronislav Kaminski, fin dont je vous invite à vérifier par vous-mêmes l’authenticité.

    Le 26 août 1944, Bronislav Kaminski est arrêté à Lodz par la SS. Il est jugé par un tribunal SS pour crimes de guerre, condamné à mort et exécuté par la Gestapo le 28 août.

    Ce dernier détail m’incite à laisser la conclusion à notre ministre des Affaires étrangères, M. Laurent Fabius, qui déclarait sur France Inter le 12 mars 2014 que l’Euromaïdan avait mené au pouvoir à Kiev une mouvance politique “plus à droite que les autres“.

    Il était correctement renseigné.

    pb

    @E.V. : bien reçu, je réagis ASAP – ce soir ou lundi

      +26

    Alerter
    • Homère d’Allore // 06.03.2015 à 15h43

      Merci, Pierre Bacara, de votre utile rappel historique sur ces infâmes Dirlewanger et Kaminski.

      On pourra aussi trouver quelques détails supplémentaires dans ce livre sur les criminels de guerre:

      https://books.google.fr/books?id=dzXaBAAAQBAJ&pg=PT107&lpg=PT107&ots=nQt_fOxI3N&focus=viewport&dq=bronislaw+kaminski&hl=fr&output=html_text

        +5

      Alerter
    • Homère d’Allore // 11.03.2015 à 16h50

      Pierre Bacara, je trouve que votre style, votre humour
      (conclusion finale) et votre précision dans les détails historiques ressemblent trait pour trait aux billets de Jacques Sapir !

      Seriez-vous l’un de ses pseudonymes ? Sinon bravo, car peu de gens allient acuité, références et esprit comme vous le faites.

        +0

      Alerter
  • step // 06.03.2015 à 14h50

    j’avoue qu’en lisant séquentiellement le post, j’ai été pris une petite hilarité sur le thème. “Vu la camionnette, je sens qu’on va se marrer”. Bon c’est déjà repéré, la meute est lâchée. on va bientôt voir un petit article de défense de la profession minimisant le problème, à n’en pas douter.
    Ceci dit cette fois, on aura droit de répondre “Errare humanum est, perseverare diabolicum”.

      +5

    Alerter
  • Krystyna Hawrot // 06.03.2015 à 15h08

    Ca, c’est du féminisme, n’est pas?!

    On se demande si le Guardian fait ce genre d’article pour donner envie aux Européennes, plutôt que manifester le 8 mars pour l’égalité des salaires, par exemple, de se faire tuer du côté des nazis en Ukraine!

    Côté Donbass, il y a bien sur aussi des femmes dans les forces de Novorossia, mais ce que vous remarquerez en regardant finement les vidéos disponibles, c’est qu’elles sont omniprésentes dans l’administration des deux nouveaux Etats. Dans l’organisation des élections de novembre, il y avait des photos montraient des commissions électorales composées uniquement de femmes!

      +7

    Alerter
    • Andrea // 06.03.2015 à 17h17

      heh… oui..!

      Tous ces articles sur les femmes qui combattent pro-Kiev n’ont qu’un seul but: convaincre les femmes en Europe et ailleurs (une immense! partie de l’opinion) que la cause est ‘juste’, et pas seulement une sombre affaire d’hommes guerriers ou salopards qui se battent stupidement pour on ne sait quoi.

      Si des femmes (hyper minoritaires, faut aller chercher pour trouver) sont de la partie en combattant, c’est qu’elles sont acculées, elles défendent réelement qqch de vital (voir résistance aux Nazis…le désespoir, la défense de la famille, des enfants, etc.), elles ne peuvent faire autrement, et nous – femmes – devraient, par identification, nous joindre à leur cause, qui est juste, morale, nécessaire, la seule possible.

      En même temps, la propagande (Elle et co.) véhicule une autre image de la femme, celle qui combat, est battante, forte, prend ses décisions toute seule, est égale aux hommes, n’a pas peur de la guerre, de la violence, du sacrifice pour un idéal, etc., image qui parle à bcp de femmes à un niveau plus bas (p. ex. résister le chef dominateur et qui fait des remarques sexuelles glauques.)

      Donc le message est double.

        +2

      Alerter
  • Homère d’Allore // 06.03.2015 à 15h16

    Au risque de provoquer une polémique désagréable entre les différents commentateurs, je me risque à exprimer les sentiments suivants:

    1/ On est tous d’accord (ou presque), une bonne partie des milices supplétives de l’armée ukrainienne est constituée de nostalgiques des nazis et de Bandera.

    2/ On sera aussi d’accord que les médias mainstream cachent ou veulent ignorer cet état de fait, sauf à leur corps défendant comme Elle et le Guardian.

    3/ On constatera que, à l’inverse du point numéro 2, les mêmes médias comme France 2 hier soir, pointent le soutien de brigades d’extrême droite française (et européennes) aux insurgés du Donbass.

    4/ Là et ce sera plus polémique avec certains, on peut douter de l’utilité sur le terrain de ces combattants qui, même si ils rêvent d’en découdre, ce qui peut se comprendre, posent des problèmes de discipline…

    http://www.reveilcommuniste.fr/2015/02/les-faux-amis-francais-du-donbass.html

    …et surtout d’image, permettant à notre pressetitué de trouver un arbre pseudo-fasciste pour cacher une forêt nazie !

    Je fais bien la différence entre entre l’extrême-droite ( voire l’ultra droite) française et les nazillons ukrainiens. Comme je ne confonds pas les Frères Musulmans et Daesch…
    Mais dans l’esprit de certains, tout ça c’est du pareil au même et il est difficile de convaincre certaines personnes qui vont ainsi rejeter les belligérants dos à dos.

    5/ Ne serait-il pas préférable pour les insurgés du Donbass de se passer de cette aide encombrante maintenant que le plus dur est passé ?
    Je comprends bien qu’au début, au moment où Donetsk risquait d’être prise, toute personne sachant tenir un fusil était bienvenue, mais maintenant, je pense que ces combattants seraient mieux dans leurs foyers.

    6/ Certains vont dire “encore un coup des marxistes/communistes/athées pour exclure de notre lutte légitime de braves gars courageux et confisquer la lutte et la victoire”
    Je les comprends.
    Je serais à leur place que je réagirais de même.

    7/ Mais, malgré cela, je continue à croire OBJECTIVEMENT que ce serait mieux pour construire un mouvement de solidarité avec le Donbass.

      +15

    Alerter
    • LPP // 06.03.2015 à 16h40

      Et si on arrêtait un peu avec les étiquettes.
      Aujourd’hui la ligne de front est entre les intérêts Euro-Atlantistes et les intérêts des peuples souverains. Entre Oligarchies financières et républiques souveraines…

      La haine de l’autre est une plaie, force est de constater qu’elle s’exprime aujourd’hui avec force en Europe et aux US: la russophobie, l’islamophobie…
      Comment qualifier le déchainement de haine Euro-atlantiste ? Le soutien des djihadistes et de Daesh, des nazis ukrainiens… C’est quoi ?

      L’Empire cache sa véritable essence, ses vassaux aussi…
      Ce n’est pas parce qu’une étiquette est cachée que cela change quelque chose à la réalité hideuse des forces politiques qui nous gouvernent.

      Du coup , excusez-moi, je trouve le FN bien pâlot. Et pourtant il y a quelques temps encore j’en étais effrayée … Mais je trouve bien pire ailleurs maintenant juste sous notre nez…
      Alors peu importe les “qu’en dira-t-on”, vu la presse nauséabonde que l’on a de toute façon.
      Toutes les bonnes volontés qui défendent les peuples sont bienvenues…Et peut-être qu’en luttant ensemble les regards sur l’autre changeront…

        +11

      Alerter
    • Léa // 06.03.2015 à 17h20

      “3/ On constatera que, à l’inverse du point numéro 2, les mêmes médias comme France 2 hier soir, pointent le soutien de brigades d’extrême droite française (et européennes) aux insurgés du Donbass.

      4/ Là et ce sera plus polémique avec certains, on peut douter de l’utilité sur le terrain de ces combattants qui, même si ils rêvent d’en découdre, ce qui peut se comprendre, posent des problèmes de discipline…

      link to reveilcommuniste.fr

      …et surtout d’image, permettant à notre pressetitué de trouver un arbre pseudo-fasciste pour cacher une forêt nazie !”

      Mais c’est un non évènement, dans toute l’histoire de la lutte du Donbass.

      Ces deux pieds nickelés n’ont jamais été intégrés dans un bataillon et ont passé plus de temps à faire leur propre promotion. Ca crevait les yeux ! Toujours les mêmes photos, la même pose , la même mise en scène..

      Dommage qu’ils ne soient pas tombés sur un Streklov, ils auraient vite été démasqués.

      Je comprends, le PC se réveille un peu tard, mais ce n’est pas la peine de les remettre sur la scène aujourd’hui pour tenter d’excuser cette absence de réaction du PC.

        +3

      Alerter
      • Homère d’Allore // 06.03.2015 à 18h01

        “Mais c’est un non-événement dans toute l’histoire de la lutte du Donbass !”

        Oui.

        Vous le savez. Je le sais. Ceux qui lisent ce blog le savent.

        Mais ceux qui ont regardé le JT de France 2 n’ont eu que ce “non événement” à connaître…
        Et face à l’entreprise gigantesque de désinformation, il est bon de ne pas prêter le flanc à ce type d’argumentaire.

        Je suis sûr que si vous prenez dix personnes dans la rue, depuis cette désinformation et que vous leur posez la question “de quel côté sont les combattants d’ultra droite ?”, vous en avez désormais 6 qui n’en savent rien ou qui s’en moquent, 3 qui vous disent du “côté des insurgés russes” (sic) et peut-être un seul qui vous dit “des deux côtés” !
        Quant à ceux qui vous diraient “surtout du côté ukrainien”, il faudrait interroger plus de mille personnes avant d’avoir cette réponse…

          +8

        Alerter
      • Serge // 06.03.2015 à 22h11

        A@Homère et à @Léa .
        Avant de faire des déclarations intempestives ,vous feriez mieux d’avoir ce que ni vous ni moi ne possèdons : le courage d’aller risquer sa vie là-bas pour ses idées .
        Qu’en savez vous que ces volontaires posent des problèmes de discipline et soient là “pour la pose” ? .C’est seulement aux responsables novorusses d’en juger ,et pas aux “guerriers du net” qui essaient de réhabiliter le PC !
        C’est marrant justement,comment vous reprenez la même propagande que Pujadas et aussi les mêmes arguments que des nazillons comme Gaston Besson (qui oeuvre là-bas pour AZOV) et sa bande (les anciens du HCSP oustachi croate qui combattirent également sous commandement islamiste en Bosnie contre les serbes, au profit de l’atlantisme ).
        Ceux-là aussi prétendent que les FAN sont communistes …C’est drôle hein comment vous rejoignez ….
        Pour votre gouverne ,Strelkov n’est pas communiste .Et selon votre grille de lecture ,il
        serait classé à …l’extrême droite nationaliste russe .
        Je sais bien que ça vous fait mal de voir le FN en pointe du côté des russes et des insurgés du Donbass ,alors que les communistes français sont à côté de la plaque .
        Mais c’est que cette cohérence vous échappe et que vous n’avez pas encore compris les nouvaux enjeux fondamentaux du XXI° siècle .
        Voyez ici cette vidéo montrant deux volontaires français qui sont au Donbass pour aider les FAN et à qui je porte mon admiration ,je l’ai extraite du site de Jacques Frère proche du FN que je ne peux pas citer ici ,sous peine de modération .

        https://www.youtube.com/watch?v=lGki18FPhZ8

        Cela fait partie aussi de la partie ostracisation qui consiste à cacher à tout prix le travail de celui-ci en faveur des insurgés et de la vérité .Faut surtout pas que ça se sache ,c’est “sale !.
        Au lieu de ça ,vous faites croire que Méluche et quelques dissidents communistes comme Danielle Beitrach sont les dignes et légitimes représentants du patriotisme russe !

        PS.Je nie pas bien sûr qu’il y ait aussi des communistes ukrainiens (dont je salue l’engament)dans les FAN ,mais celui-ci est loin de se réduire à cela .

          +7

        Alerter
        • Homère d’Allore // 06.03.2015 à 22h58

          Bonsoir Serge.

          Je m’attendais à votre réaction.

          Moi aussi je regarde le blog noir de Brocéliande et Jacques Frère.
          Je comprends parfaitement leur motivation et j’admire leur courage même si, vous vous en doutez, ce n’est pas ma tasse de thé question présupposés idéologiques.

          Mais ce n’est pas la question.

          Bien sûr que ce sont aux officiers opérationnels de Novorussia de décider si leur présence sur le front est indispensable ou même simplement utile.

          Mais au dessus de l’opérationnel, une réflexion stratégique peut considérer que ces combattants desservent par leur image la cause qu’ils défendent sans doute fort bien sur le terrain.
          Donc limiter les fanfaronnades devant les médias comme celle du JT de France 2 d’hier soir pourrait être une règle, sachant que, de toute façon, ils serviront d’épouvantails à montrer au public.

          La guerre des images, ce n’est pas à mépriser.

          Posez-vous la question pour laquelle l’évocation de Jacques Frère est souvent modérée sur ce blog, pourtant assez russophile.

            +6

          Alerter
          • Serge // 06.03.2015 à 23h49

            Bonsoir @Homère .Oui mais ce qui est en cause ,c’est uniquement la propagande de Pujadas et consort par la façon dont ils présentent les choses.

              +5

            Alerter
  • JaySWD // 06.03.2015 à 16h18

    Ah c’est pas facile d’ètre apprenti nazillon ces temps-ci! !
    compatissez donc avec les petits lapins crétins du Pravyi Sektor à qui il est arrivé quelques bricoles du coté d’Odessa..En gros ils ont tenté un hold up sur un casino local,sauf que pas de bol,les gros bras de la mafia locale se sont chargé de leur éducation,oh p*tain qu’est-ce qu’ils prennent!!

    A 1.40,il y en a un qui réclame les soins du bon Dr Koucouche,et je pense que Philosophie sans frontière va dare dare envoyer un BHL fustiger ces mafieux….poutiniens,forcément poutiniens….aurait dit Marguerite! ! ! ! !

    https://www.youtube.com/watch?v=OECKWpvazDI

    Bon,on sauve les apparences comme on peut,ça se termine tant bien que mal par l'”habituel “Slava Ukraïna”

    J’ai comme à l’idée que Givi,Motorola et tout les autres sont impatients de voir ces guignols s’approcher….Quand ils auront cicatrisé!!

      +9

    Alerter
    • LeDahu // 07.03.2015 à 01h12

      saviez vous pourquoi ils ont tente un hold-up? lien en anglais, https://firstlook.org/theintercept/2015/02/26/midst-war-ukraine-becomes-gateway-europe-jihad/

      if need be, the direct response group volunteers will watch over the mines in Rivne, or “will acquire” money from illegal casinos, which operate by the hundreds in Kiev.

      Ruslan sends me photos of the group’s criminal exploits: they came into the casinos with weapons, and broke into the safes and slot machines.

      du banditisme pure pour financier les groupes pravy sektor.

        +2

      Alerter
  • Louis Robert // 06.03.2015 à 16h47

    Néonazies ukrainiennes, la suite…

    +

    Tariq Ali, “The Rotten Heart of Europe” (Le cœur pourri de l’Europe)

    https://www.youtube.com/watch?v=83PE-h-rnzI

      +2

    Alerter
  • Fabien // 06.03.2015 à 16h49

    Et en plus ces grosses quiches du Guardian ne sont pas foutues de publier des infographies correctes: sur leur carte, Delbtsevo et Donetsk ne sont pas en territoire insurgé, c’est ballot!

      +3

    Alerter
  • arthur78 // 06.03.2015 à 16h51

    une question que personne ne pose est : et si tout ça était fait exprès justement pour ENERVER les Russes et les amener à intervenir plus directement en Ukraine, et ensuite BINGO .. OTAN et compagnie …

      +4

    Alerter
    • DUGUESGLIN // 06.03.2015 à 17h28

      Oui bien sûr, c’est fait pour énerver les russes et beaucoup aussi de gens comme nous en occident. Mais les russes sont patients, ils savent attendre, ils ne sont pas agresseurs et ne craignent pas les ennemis. Ils sont conscients de leur capacité de défense et s’il advenait que l’OTAN passe aux actes, la riposte russe serait redoutable.
      Les russes attendent simplement un renversement en Ukraine.
      Ce qui se fera, vue la situation catastrophique et les difficultés grandissantes. D’autant plus que beaucoup d’ukrainiens non nazis commencent à comprendre que l’intégration à l’UE est un leurre et une manipulation. Le retournement de la population flouée se fera tôt ou tard et probablement la poussera à demander l’aide de la Russie, le seul vrai pays ami dans les circonstances actuelles et qui pardonnera parce que la Russie est respectueuse et veut le soutien des peuples, la Russie veut être légitime, c’est ce qui fait sa force. Ce qui ne l’empêche pas d’agir et de soutenir.
      C’est le retour de l’enfant prodigue que la Russie attend.
      L’avenir permettra d’y voir plus clair et j’espère ne pas me tromper; Une guerre serait catastrophique, et la Russie ne veut pas être le déclencheur..

        +18

      Alerter
  • qual // 06.03.2015 à 16h59

    Au fait, s’il y a des nazis au pouvoir à Kiev, pourquoi tous les fachos du continent partent-ils les combattre ?

      +0

    Alerter
    • LPP // 06.03.2015 à 17h23

      Vous avez une fausse idée de la réalité. Les fachos du continent comme vous dites sont pour la plupart du côté de Kiev (Cf des fachos suédois, français etc…).
      Beaucoup de djihadistes islamistes aussi sont du côté de Kiev…

        +9

      Alerter
    • chris // 06.03.2015 à 19h21

      Je pense qu’en France les valeurs ne sont pas les mêmes, un facho, un ultra, en France est quelqu’un qui, soit vote Marine le Pen, soit est contre l’Europe ou le mariage pour tous, contre le néo-libéralisme, contre nos “valeurs”, quelqu’un qui n’est pas poutinophobe peut aussi être considéré comme un méchant type.
      . C’est pour ça que les français combattant dans le donbass et qui se disent avec des valeurs traditionnelles, qui sont prochent de la Russie, sont décrits par nos médias comme des mauvais types, des sortes de nazis.
      Par contre les joyeux drilles Ukrainiens arborant des svastikas sont considérés comme des démocrates par nos médias.
      C’est toujours le deux poids deux mesures que l’on connait bien maintenant.

        +10

      Alerter
      • chris // 06.03.2015 à 19h33

        Je pense qu’il ne faut pas chercher à comprendre nos médias, ni nos politiques en général.
        Ils disent ce qu’il faut dire selon la propagande à suivre ou le côté vers lequel le vent soufle.
        Un jour, Khadafi sera reçu en grande pompe à l’élysée, avec tout les honneurs et des papiers sympas dans les journaux, le lendemain il sera un paria qu’il faut détruire à tout prix !
        Allez comprendre quelque chose là dedans ?
        Pareil pour Saddam qui était très sympa tant qu’il se battait contre l’Iran et était copain comme cochon avec tout les occidentaux. Puis subitement il s’est transformé en Monstre inhumain. Allez comprendre.
        Pareil pour les afghans qui étaient de valeureux guerriers à cheval quand ils se battaient contre les russes puis qui sont devenus subitement monstrueux quand ils ont pris les armes contre les américains .
        Je me demande bien pourquoi ?

          +5

        Alerter
    • Crapaud Rouge // 06.03.2015 à 21h16

      @qual : Les fachos sont dans le camp de la Russie pour une raison très simple : ils n’en veulent pas vraiment à Kiev mais à la clique internationaliste et ultra libérale qui s’y est installée : c’est tout le contraire de Poutine qui redore le blason du nationalisme.

        +3

      Alerter
    • Serge // 06.03.2015 à 22h20

      @qual Ben oui ,ils y sont comme ce taré de Gaston Besson .Si vous ne connaissez pas ,consultez sa page Facebook ,vous comprendrez vite …
      Lui et quelques autres de la vraie extrême droite ,idiote utile de l’atlantisme otanesque avaient déjà sévi en ex Yousgolavie au côté des oustachis et ses islamistes bosniaques pour éliminer les serbes de la Krajina.

        +4

      Alerter
    • eskape // 06.03.2015 à 22h36

      c’est même plus simple que ça : le clivage fasho/pas fasho désormais est: l’euro, l’Europe, l’otan et l’indépendance nationale. il ne s’agit plus de nationalisme, mais, juste de patriotisme (pas de sens péjoratif), et simple sens critique…

        +4

      Alerter
    • Cédric // 08.03.2015 à 00h48

      des français volontaires sont de chaque côté ( enfin ils y étaient l’an dernier) … les cartes sont un peu brouillées dans notre pays…

        +0

      Alerter
  • Marianne // 06.03.2015 à 17h52

    Quand et comment portons-nous plainte ?

      +1

    Alerter
  • Rimbus // 06.03.2015 à 18h05

    Il serait pas mal de rappeler que Nadia Savchenko, la martyre dont Euromaïdan fait une de ses icônes médiatique, faisait elle aussi partie du bataillon Aidar (lequel bataillon a été pointé du doigt par Amnesty international)
    https://www.amnesty.org/en/documents/EUR50/040/2014/en/

      +5

    Alerter
  • Boublik // 06.03.2015 à 21h30

    Le but des USA dans cette guerre, par Igor Strelkov:
    https://www.youtube.com/watch?v=nGwUAqgYm5s

      +1

    Alerter
  • Homère d’Allore // 06.03.2015 à 22h33

    Après avoir défini la philosophie comme “art de la guerre”,
    BHL considère “l’économie comme la continuation de la guerre par d’autres moyens”en Ukraine !

    http://www.bernard-henri-levy.com/un-plan-marshall-pour-lukraine-par-bernard-henri-46195.html

    La guerre, la guerre, la guerre…

      +4

    Alerter
    • Kiwixar // 07.03.2015 à 01h27

      Rappel : mentionner le “corbeau des charniers” sur ce blog est récompensé par un don volontaire de 100 EUR à l’association Diacrisis… 🙂

        +4

      Alerter
  • Mario // 07.03.2015 à 18h55

    Perso cet article me met mal à l’aise et je trouve qu’il décrédibilise un peu le très bon travaille fait en général par Olivier.

    Je n’avais jamais entendu parlé du sigle 1488 avant aujourd’hui et cela aurait bien pu passé pour un numéro comme tous les véhicules militaires en possèdent.

    Certe le blason est explicite quand on est un grand spécialiste de la second guerre mondiale et des troupes Walfen SS ayant évoluées en europe de l’est. excusé du peu.
    Moi j’ai pas cette connaissance.

    Mais la ou cela devient malsain, mais qu’est-ce qui peut vous faire croire que cette jeune femme le sait elle-même !!?

    Il m’en faut quand même un peu plus pour croire qu’une personne se réclame de l’idéologie nazi.

    La jeune femme avec le tee-shirt portant la croie gammé, cela est déja plus parlant mais peu très bien n’être que de la provocation.

    Il y a bien de véritable nazi la-bas, sans le moindre doute. J’ai vu des photos de soldats avec la croix gammée tatouée sur l’épaule et effectuant le salut nazi.
    C’est déjà plus explicite ! Non ? Mais la encore quid de la provocation ?

    Le nazisme c’est une idéologie pas que des symboles.
    Par ailleurs, il n’est pas besoin d’être nazi pour commettre des crimes de guerre.

    Olivier, je vous encourage à ne pas faire trop ce genre d’amalgames.

      +0

    Alerter
    • Micmac // 07.03.2015 à 22h13

      Que vous ne connaissiez pas ce à quoi fait référence le nombre 1488 est tout à votre honneur, mais ce nombre est bel et bien un nombre fétiche pour les néonazes, dont les purs et durs sont des numérologues plus ou moins ésotériques et tarés, comme l’était Adolphe.

      La probabilité que ce nombre ait été apposé à coté de ce joli blason bien explicite par pur convention bureaucratique est proche de zéro. Et la probabilité que la jeune femme pose devant une camionnette aussi joliment décorée sans savoir ce qu’elle fait est également très faible.

      Mais un hasard est toujours possible, c’est vrai. Comme le disait mon prof de thermodynamique statistique à la fac, il est possible qu’un fleuve, un jour, remonte jusqu’à sa source. C’est juste infiniment improbable.

        +3

      Alerter
    • Cédric // 08.03.2015 à 00h50

      ben justement, on ne savait pas (pour les symboles, personnellement je suis inculte dans ce domaine ), mais maintenant on sait.

        +0

      Alerter
    • Zarathousthra // 08.03.2015 à 21h38

      Ben quoi c’est peut-être juste quelqu’un qui aime poser en uniforme militaire et a acheté par hasard un véhicule d’occasion à des néo-nazis, ça peut arriver à tout le monde, non?

        +0

      Alerter
  • Thomas // 08.03.2015 à 00h44

    C’est juste fou… quand on sait tous les crimes de guerre commis par la division Dirlewanger !

    Les médias de masse occidentaux vont tôt ou tard devoir rendre des comptes !

    Une belle ordure ce nazi : http://fr.wikipedia.org/wiki/Oskar_Paul_Dirlewanger

      +0

    Alerter
  • andredelac // 10.03.2015 à 15h27

    Y’a pas que ELLE en France, y’a le JDD aussi. Une certaine Karen Lajon, un cas à part, récidiviste, développant une vraie passion pour le bataillon Aïdar. Un exemple :

    http://www.lejdd.fr/International/Ukraine-Le-soldat-Elisaveta-a-vaincu-son-handicap-717774

    La semaine dernière, c’était une ode à Savtchenko. Assassine de journalistes pourtant , mais membres de Aïdar, donc tout est pardonné.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications