Les Crises Les Crises
25.janvier.202125.1.2021 // Les Crises

Le sombre passé d’Avril Haines, nouvelle directrice nationale du Renseignement américain

Merci 303
J'envoie

Source : Consortium News, John Kiriakou

Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Il y a trois domaines controversés où Avril Haines s’est fait un nom et pour lesquels elle devrait répondre lors d’une audience de confirmation.

La Maison Blanche avec les décorations de Noël de 2020. (Maison Blanche, Flickr)

L’ancien directeur par intérim de la CIA, Mike Morell, qui a prétendu pendant des années avec malhonnêteté qu’il n’avait rien à voir avec le programme de torture de l’agence, mais qui a continué à le défendre, s’est retiré de la course pour devenir le nouveau directeur de la CIA du président élu Joe Biden.

Cette décision est une victoire pour le groupe pacifiste Code Pink, qui a été le fer de lance du mouvement Stop Morell, et c’est une excellente chose pour tous les Américains. Mais maintenant, nous devons nous préoccuper de la candidate de Biden au poste de directrice du Renseignement national (DNI), Avril Haines.

Sur le papier, Haines est certainement qualifiée pour diriger la communauté du renseignement. Collaboratrice de longue date de Biden, elle a la confiance du président élu. Mais cela ne suffit pas. Haines est exactement le genre de personne qui ne devrait pas être en position d’autorité dans le domaine du renseignement. Elle est le genre d’apologiste du renseignement néolibéral auquel beaucoup d’entre nous s’opposent depuis tant d’années. Mais ne me croyez pas sur parole. Regardez son palmarès.

Haines a commencé à travailler pour Biden lorsqu’elle a occupé le poste d’avocate générale adjointe de la Commission des relations étrangères du Sénat, sous la présidence de Biden. Lorsqu’il est devenu vice-président en 2009, Haines a rejoint le département d’État, où elle était conseillère juridique adjointe pour les questions relatives aux traités. Après seulement un an, elle est arrivée à la Maison Blanche, où elle est devenue assistante adjointe du président et conseillère juridique adjointe du président pour les affaires de sécurité nationale, le procureur général du Conseil national de sécurité.

Avril Haines, au centre, avec le président Barack Obama à droite, et d’autres collaborateurs, le 13 juillet 2015. (Flickr, Maison Blanche, Pete Souza)

C’est une jolie situation. Cela signifie que son travail consistait à justifier légalement les décisions du président Barack Obama sur des questions de renseignement telles que les attaques de drones et la publication ou non du rapport de la CIA sur la torture. Elle y a servi sous les ordres du directeur de la CIA, John Brennan. Obama a apparemment aimé son travail, car en 2013, il a nommé Haines directrice adjointe de la CIA.

Haines a été la première femme à être nommée directrice adjointe de la CIA, et elle a de nouveau servi sous Brennan, qui a prouvé à maintes reprises qu’il n’était pas favorable à la surveillance par le Congrès. L’attitude de Haines était similaire à celle de Brennan : la CIA faisait ce qu’elle voulait, comme elle l’a toujours fait, et elle ne s’en excuserait pas.

Il y a eu trois domaines controversés où Haines s’est fait un nom et pour lesquels elle devrait répondre lors d’une audience de confirmation : le refus de la CIA de publier le rapport du Sénat sur la torture et la décision de pirater le système informatique de la commission sénatoriale du renseignement ; la décision de la CIA de ne pas punir les agents qui ont effectué le piratage et qui ont tué et torturé des prisonniers au-delà même de ce que le département de la justice a déclaré être permis ; et le programme de drones du gouvernement, dans lequel des centaines, voire des milliers de civils ont été tués.

Des « pilotes » de drones manoeuvrent un drone MQ-1 Predator pour un raid au Moyen-Orient. (Armée américaine)

La dissimulation de la torture par Haines

Vous vous souvenez peut-être qu’en décembre 2014, le personnel démocrate de la Commission des relations étrangères du Sénat a publié une version fortement expurgée du résumé du rapport sur la torture de la commission, résultat d’années d’enquête utilisant des documents de source primaire de la CIA. Le résumé faisait environ 525 pages, soit une fraction seulement des quelque 6 000 pages du rapport complet. Et la publication de ces 525 pages a été le résultat de longues négociations entre le comité et la CIA.

Au final, le public a appris quelques détails sur ce que les prisonniers de la CIA ont subi dans les prisons secrètes du monde entier. Mais l’histoire complète n’a jamais été rendue publique. Il est probable qu’elle ne le sera jamais. Et cela grâce à Avril Haines.

La sénatrice Dianne Feinstein en 2010. (Steve Jurvetson, Flickr, CC BY 2.0, Wikimedia Commons)

Plus tôt cette année-là, Dianne Feinstein, alors présidente de la Commission du Renseignement du Sénat, s’est exprimée au Sénat de manière très inhabituelle et a accusé le directeur de la CIA, Brennan, d’espionner les membres du personnel de sa commission. Plus précisément, Feinstein a déclaré que des agents de la CIA avaient piraté les ordinateurs du Sénat pour voir sur quoi les enquêteurs de la commission se penchaient.

Le piratage était sans précédent, et Feinstein l’a transmis au Département de la justice pour qu’il engage des poursuites. Le procureur général Eric Holder a cependant choisi de ne pas poursuivre. Brennan a pris la responsabilité d’ordonner le piratage et il ne s’en est pas excusé. Mais sa principale adjointe, son assistante, sa conseillère juridique tout au long de l’épisode était Avril Haines. Elle n’a jamais expliqué ses décisions de soutenir le piratage.

De plus, c’est Haines qui a passé outre l’inspecteur général de la CIA et qui a décidé de ne pas punir les agents de la CIA qui ont piraté les ordinateurs du comité, ou ceux qui sont allés au-delà de ce que le ministère de la Justice avait autorisé dans son programme Enhanced Interrogation Techniques, [techniques d’interrogatoire améliorées, NdT] tuant et mutilant des prisonniers.

En fin de compte, non seulement aucun agent de la CIA n’a été puni, mais les dirigeants et les agents les plus importants du programme de torture ont été promus, dans certains cas à des postes parmi les plus recherchés de la CIA. Je sais que c’est vrai. J’ai travaillé pour eux.

Haines et les drones

Un domaine dans lequel Haines n’a guère reçu de couverture médiatique, est son rôle dans le programme de drones. Lorsque Haines était la meilleure avocate du Conseil national de sécurité, Brennan était le gardien de la « liste des personnes à abattre ». C’est Haines qui prenait le téléphone au milieu de la nuit pour lui demander l’autorisation légale – la permission – de lancer des attaques de missiles à partir de drones. Elle n’a jamais répondu de ses actes.

Le moment est venu pour les Américains de mettre le holà sur les personnes nommées par Biden à la sécurité nationale. Morell était tout à fait inapte pour un poste de haut niveau dans l’appareil de sécurité nationale de Biden. Haines l’est aussi. Elle a, tout simplement, commis des crimes contre l’humanité. Je ne me fais pas d’illusions sur le fait que Biden soit progressiste ou qu’il sera très différent des précédents présidents démocrates en matière de sécurité nationale.

Mais je crois que le mal est le mal. Avril Haines est exactement le genre de personne que nous ne voulons pas voir diriger la communauté du renseignement. C’est le moment pour les opposants à sa promotion de faire pression sur les sénateurs de la Commission du renseignement. Il est encore temps de la défaire.

John Kiriakou est un ancien agent de la CIA chargé de la lutte contre le terrorisme et un ancien enquêteur principal de la Commission des relations étrangères du Sénat. John est devenu le sixième lanceur d’alerte mis en accusation par l’administration Obama en vertu de la loi sur l’espionnage – une loi destinée à punir les espions. Il a purgé 23 mois de prison suite à ses tentatives de s’opposer au programme de torture de l’administration Bush.

Source : Consortium News, John Kiriakou, 29-12-2020

Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

LibEgaFra // 25.01.2021 à 07h24

 » Lorsque Haines était la meilleure avocate du Conseil national de sécurité, Brennan était le gardien de la « liste des personnes à abattre ». »

Et donc la cia est une organisation criminelle. On le sait, c’est de notoriété publique. Mais aucun média principal ne le dénonce et même ne s’en offusque. Les assassinats politiques ne sont jamais présentés comme tels (cf. Seth Rich). Quand Trump va-t-il passer en jugement pour l’assassinat de Soleimani qu’il a ordonné?

Mais quand une mascarade est organisée pour accuser la Russie, alors là c’est la présomption de culpabilité d’abord, puis le mensonge est balancé comme une vérité définitivement établie.

Trois poids trois mesures.

25 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 25.01.2021 à 07h12

    « L’attitude de Haines était similaire à celle de Brennan : la CIA faisait ce qu’elle voulait, comme elle l’a toujours fait, et elle ne s’en excuserait pas. »

    Pas toujours.
    Mais le seul président qui s’est opposé à la cia l’a payé de sa vie.

    Le message a été bien reçu par tous les successeurs. La paix n’est pas à l’horizon.

      +32

    Alerter
    • Emile // 25.01.2021 à 18h58

      On met aussi Barack et Hillary pour la surprise party organisee a l attention du petit Oussama B ?
      Et on arrête d enfoncer les portes ouvertes !! Quatre poids trois mesures comme le Bigallet Citron 🍋 de Raimu ?

        +2

      Alerter
  • LibEgaFra // 25.01.2021 à 07h24

     » Lorsque Haines était la meilleure avocate du Conseil national de sécurité, Brennan était le gardien de la « liste des personnes à abattre ». »

    Et donc la cia est une organisation criminelle. On le sait, c’est de notoriété publique. Mais aucun média principal ne le dénonce et même ne s’en offusque. Les assassinats politiques ne sont jamais présentés comme tels (cf. Seth Rich). Quand Trump va-t-il passer en jugement pour l’assassinat de Soleimani qu’il a ordonné?

    Mais quand une mascarade est organisée pour accuser la Russie, alors là c’est la présomption de culpabilité d’abord, puis le mensonge est balancé comme une vérité définitivement établie.

    Trois poids trois mesures.

      +43

    Alerter
    • Mickey Sournois // 25.01.2021 à 22h29

      Serieusement, et certainement pas pour soutenir cette dame, vous croyez que les agents de renseignements et meme l’activite tout court font un boulot de bisounours? Tous les agents de renseignement peuvent a un moment ou a un autre « eliminer » un agent d’une puissance opposee, ennemie ou non. Je partage votre point de vue, mais je doute fort que de grandes puissances se mettent a demander des comptes a des fonctionnaires qu’ils nomment et payent justement pour faire le sale boulot, c’est a dire agir en deca des lois sous lesquelles vous et moi serions poursuivis si nous agissions comme eux. Vous citez la Russie, mais elle fait exactement la meme chose: rappelez-vous cet agent empoisonne au polonium, et cet autre et sa fille empoisonnes a Salisbury au novichok. La CIA est autant une organisation criminelle que l’etait le KGB, les services secrets francais, le MI6 britannique, les services secrets d’Allemagne de l’Est ou ceux de l’arabie Saoudite ou de la Chine communiste, pas moins, et pas plus.

        +1

      Alerter
      • LibEgaFra // 26.01.2021 à 01h57

        « Vous citez la Russie, mais elle fait exactement la meme chose: rappelez-vous cet agent empoisonne au polonium, et cet autre et sa fille empoisonnes a Salisbury au novichok. »

        Arrêtez de vous faire le perroquet de la cia et du mi6.

        Pour Litvinenko, voyez le témoignage de Barril.

        https://arretsurinfo.ch/le-capitaine-barril-jai-la-preuve-de-qui-a-tue-litvinenko-ce-nest-pas-la-russie/

        Pour Skripal, voyez Christopher Steele et le dossier fabriqué sur le russiagate.

        Et pourquoi vous ne dites rien sur l’assassinat de Berezovsky? Ah, oui, là le mi6 a dit suicide. Donc, parole d’évangile…

        Faudrait peut-être aussi de prendre les Russes pour des débiles.

          +18

        Alerter
  • relc // 25.01.2021 à 08h09

    « C’est Haines qui prenait le téléphone au milieu de la nuit pour lui [Brennan] demander l’autorisation légale – la permission – de lancer des attaques de missiles à partir de drones. »

    Mais non, c’est elle qui donnait les autorisations, ce pourquoi elle est sévèrement critiqué ici. (« Elle n’a jamais répondu de ses actes.»)

    « It was Haines who took phone calls in the middle of the night asking her for legal authority — permission — to launch missile attacks from drones. »

    « C’est Haines qui, en pleine nuit, prenait les appels lui [her = féminin = Haines] demandant l’autorisation légale »

      +26

    Alerter
  • Rémi // 25.01.2021 à 09h59

    bon bien voila, le camp du « Bien » est de retour.
    Qu’en dire de plus nous n’avions pas vraiment d’illusions sur Biden, maintenant les actes suivent.

      +16

    Alerter
  • Myrkur34 // 25.01.2021 à 10h09

    Souvenez vous, 17 agences de renseignements américaines existent à l’heure d’aujourd’hui pour l’interne et l’externe.
    Dans le genre » domaine des dieux » qui coûte cher, s’auto-entretient et espionne tout le monde pour se maintenir à flots quoi qu’il en coûte, on peut difficilement faire mieux.

      +11

    Alerter
    • vert-de-taire // 25.01.2021 à 10h35

      Tient cela me fait penser à Staline et ses multiples polices où chacune surveille les autres polices et les gens influents.

      ** Mais je crois que le mal est le mal. *** : vue de croyant soumis à des absolus indicibles plutôt que d’énoncer des principes légaux partageables.

        +4

      Alerter
    • Myrkur34 // 25.01.2021 à 12h03

      Et rappelez vous que le dernier budget voté en commun par les démocrates et les républicains a été celui de la défense pour 2021, 750 milliards de dollars au bas mot, qui avec les programmes moitié civil moitié militaire (Boeing) se rapprocherait plutôt des 1000 milliards de dollars pour le complexe militaro-industriel.

      (Pour rappel dépenses fédérales pour 2019 = 4470 milliards de dollars)

      https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_federal_budget

      Forcément, si vous êtes dans ce bon gros fromage, vous faîtes tout ce qu’il faut pour que rien ne change au minimum. De prime abord à se demander si ce complexe ne précipite pas à grande vitesse le déclin économique des usa par rapport à la Chine ou d’autres pays qui n’utilisent pas presque 20% du budget annuel pour construire des trucs inutiles ou faire des guerres inutiles mais fort chères en milliers de milliards de dollars si on ajoute les guerres d’Irak et celle de l’Afghanistan sur 20 ans et avoir une influence délétère (loi us extraterritoriale) au niveau mondial. Quand le dollar ne sera plus une monnaie refuge, ce sera la fin des haricots.

      Alors là, j’extrapole beaucoup(limite science-fiction), mais le bloc ouest avec la Californie s’émancipera (indépendance) de la cote atlantique et du centre pour s’arrimer définitivement au Pacifique et à sa nouvelle zone économique. Cela a commencé à s’entendre au début du mandat Trump sur le mode de la rigolade….Si Biden se vautre, peut-être que cette perspective deviendra plus crédible….

        +6

      Alerter
      • paul // 29.01.2021 à 09h48

        sans compter les business douteux , détournements et budgets cachés

          +0

        Alerter
  • Touriste // 25.01.2021 à 10h25

    Bonjour,
    On risque rien : on a une station Avia en lutte contre les Haines !
    Ha non ? J’aurais mal compris ? J’aurais été mal pédagogisé ?

    Bon. Il nous restera toujours le remake made in Hollywood : « Kiriakou et la Sorcière »
    Un futur carton (par drone) au box-office ?

      +5

    Alerter
    • paul // 29.01.2021 à 09h52

      « Haines est exactement le genre de personne qui ne devrait pas être en position d’autorité dans le domaine du renseignement. Elle est le genre d’apologiste du renseignement néolibéral auquel beaucoup d’entre nous s’opposent depuis tant d’années. »

      comme touriste, j’allais demander, pourquoi tant de haine ?
      Une apologiste ? le texte sous entend un fanatisme ?
      fanatisme avec des missions de drones ou d’extermination « tout court » quel qu’en soit les dommages collatéraux.
      D’abord, même si elle est remplacée, le suivant agira dans la même optique.
      Tout cela ressemble bien juste à du terrorisme d’etat.

        +0

      Alerter
  • Trop tôt // 25.01.2021 à 10h35

    Pendant ce temps les neocons français sont polarisé sur les russes

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/raphael-glucksmann-le-nouveau-230376

      +9

    Alerter
    • Oliivier73 // 25.01.2021 à 14h25

      Et sur les Chinois.

      Extraits de l’article d’AgoraVox:

      « Ils sont devenus la préoccupation première des responsables politiques américains qui jusqu’ici se souciaient peu, pour ne pas dire pas du tout, des peuples opprimés. »

      Il se soucient tellement peu des peuples opprimés qu’ils fomentent des guerres et qu’ils ont toujours opprimé les minorités et les peuples qui leur résistent. Quittent à détruire tout État qui ne se soumet pas, à semer le chaos en détruisant les infrastructures, à envahir le pays pour voler des ressources comme en Syrie avec le pétrole syrien.

      « Selon Donald Trump des entreprises chinoises exploitent la communauté Ouïghour. »

      Alors que Trump et consorts financent souvent par intermédiaires interposés (Arabie, EAU, Qatar), les terroristes islamistes. Les Ouïghours ne sont pas des Amérindiens. Les Ouïghours n’ont pas été concernés par la politique de l’enfant unique.

      http://comite-valmy.org/spip.php?article11029&var_recherche=Ouighours

      https://histoireetsociete.com/2020/05/10/la-marche-des-ouighours-par-andre-vltchek/

        +9

      Alerter
  • RGT // 25.01.2021 à 11h27

    Le jour où les barbouzes seront des enfants de cœur est loin d’arriver.

    N’oubliez jamais que la principale activité de ces « agences » consiste surtout à traquer les « ennemis intérieurs » en allant jusqu’à espionner les assemblées « d’élus » pour trouver le moyen de leur « tordre le bras » afin que leurs « actions bienfaisantes » ne soient jamais dévoilées.

    Et il en va de même dans toutes les nations « civilisées »: Ces « agences » ont de tels pouvoirs (et aussi une telle puissance de chantage) qu’elle peuvent sans entrave continuer leurs « bienfaits » quelque soit le gouvernement en place.

    Un état dans l’état, dont le seul objectif est bien sûr sa propre survie.

    Et contrairement à un vulgaire poulet, le fait de leur couper la tête ne les empêchera jamais de continuer leurs activités sans la moindre entrave.

    Le seul moyen de s’en débarrasser consiste simplement à les immoler par le feu, en prenant toutes les garanties pour qu’elles ne puissent jamais renaître de leurs cendres.

    Et pour que ce soit réellement efficace, il faudrait que TOUTES les agences du monde entier subissent le même sort, ainsi que TOUTES les administrations qui ne soient pas sous le contrôle DIRECT de la population.

    Bref, une belle utopie qui ne se réalisera jamais, le seul but des états et de leurs structures étant de contrôler et d’asservir les population pour le plus grand profit des « élites ».

    Nous aurons bientôt une nouvelle loi intitulée « sécurisation de la sécurité globale ».
    De nouveaux pouvoirs accordés aux barbouzes qui leur accorderont encore plus de pouvoirs.
    Et qui en sera la victime d’après-vous ?

      +9

    Alerter
  • Cyrano 78 // 25.01.2021 à 11h46

    Une dimension manque dans la dénonciation de ces faits :
    L’essentiel des victimes de ces assassinats est ARABES !!
    Si les victimes seraient blanches ou les assassins non-américains:
    On aurait tous les professionnels du droit de l’hommisme et la presse qui hurleraient au fascisme !!!
    Là ça se passe très bien !!
    J’accuse Mr Glucksmann de se la boucler.

    Signé: un blanc

      +5

    Alerter
  • J // 25.01.2021 à 11h48

    Tiens, on commence à se rendre compte que Biden est d’abord le poulain du mondialisme ultralibéral, même s’il a ratissé large pour se faire élire.

      +5

    Alerter
    • Oliivier73 // 25.01.2021 à 13h39

      Nous le savions au moins depuis que les-crises.fr ont publié des articles sur le bidengate ukrainien.

        +7

      Alerter
  • 78 ans // 25.01.2021 à 13h14

    « Ex-CIA director Pompeo: ‘We lied, we cheated, we stole’ »

    https://www.youtube.com/watch?v=DPt-zXn05ac

    ***

    « Nous avons menti, nous avons trompé, nous avons volé… » et nous en sommes morts de rire sous des applaudissements nourris « à la gloire de cette expérience américaine ».

    Tout a été dit…

    Alors passons maintenant aux choses sérieuses!…

      +1

    Alerter
    • Oliivier73 // 25.01.2021 à 13h38

      « Nous avons menti, nous avons trompé, nous avons volé… »

      Je préfère « Nous avons menti, nous avons TRICHÉ, nous avons volé… »

      Mais je n’ai pas compris pourquoi les verbes sont au passé.

        +6

      Alerter
  • Bernd Badder // 25.01.2021 à 14h20

    En même temps , c’est une ancienne de l’administration Obama …
    Tiens ça me rappelle un post de Reddit avec une petite vidéo qui illustre bien le truc :
    https://www.reddit.com/r/stupidpol/comments/l1dtny/america_is_back_yall_repost/
    (Attention, contient du son et des images pouvant heurter la sensibilité de tout public.)

      +2

    Alerter
  • Patrick // 25.01.2021 à 14h42

    Bon , ben voilà !!
    Les USA nous ont foutu la paix pendant 4 ans, pas de nouvelle guerre , pas de drones , pas de bombardement ( à part une mascarade une fois en Syrie ) , c’est fini.
    Les affaires reprennent , reste à définir la prochaine cible , le Venezuela ?? oui , ça serait pas mal le Venezuela , juste pour apporter la démocratie.

      +12

    Alerter
    • Marie Colin // 25.01.2021 à 16h07

      « pas de nouvelle guerre » ?
      en direct, peut-être – et encore !
      Mais par procuration, là, ça n’a pas manqué : tentative d’invasion du Venezuela justement (via la Colombie) – Yémen (via l’Arabie Saoudite) – et toujours la Palestine et l’Iran (via Israël) – il y en a beaucoup que j’oublie…

        +7

      Alerter
  • Christian Gedeon // 25.01.2021 à 17h11

    Mais Bon Dieu où avais je la tête ? C’est vrai qu’être un premier communiant innocent et naïf est la première chose qu’on attend d’un chef des services d’espionnage et de contre espionnage ! D’ailleurs à part le cheffe de la CIA , tous les autres sont inscrits chez le club des gentils espions. Non mais sérieusement!

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications