Les Crises Les Crises
29.mars.201929.3.2019 // Les Crises

Le système de crédit social de la Chine a privé des millions de personnes de voyage en 2018

Merci 170
J'envoie

Source : Futurism, Jacob Banas, depuis une société future

Jacob Banas

Ne passez pas par la case départ

Vos bagages sont prêts, vos chambres sont réservées, vous êtes prêts pour vos vacances ; il n’y a qu’un seul problème, le gouvernement a annulé vos billets.

Dès 2014, la Chine a commencé à conceptualiser un système de crédit social (SCS), un peu comme un système de notation du comportement des citoyens qui verrait les comportements jugés bons pour la société récompensés par des privilèges et les mauvais sanctionnés par un mauvais score et une perte de privilèges. Depuis, la Chine s’efforce de mettre à l’essai sa nouvelle méthode de gestion de la population et procède lentement à la conscription des citoyens dans le système. Or, un nouveau rapport publié par l’Associated Press estime que des millions de voyageurs potentiels ont vu leurs projets annulés en raison du SCS en 2018.

Privés de sortie

Selon le rapport publié par l’Associated Press, jusqu’à 17,5 millions d’achats de billets ont été bloqués l’an dernier pour des « délits de crédit social » tels que impôts ou amendes impayés. Jusqu’à 5,5 millions d’autres voyageurs potentiels se sont vu interdire l’achat de billets de train, selon un rapport annuel du Centre national d’information sur le crédit public, on compte jusqu’à 138 personnes ayant été empêchées de quitter le pays.

Le parti au pouvoir espère généraliser le système au sein de la nation d’ici 2020. Cependant, la manière dont le système sera appliqué n’est pas encore tout à fait claire, qu’est-ce qui sera pénalisé dans le cadre du SCS et quelles pénalités pourrait-il y avoir dans le cas d’un « mauvais crédit social » ; les infractions sanctionnées l’année dernière sont de toutes sortes : de la publicité mensongère aux délits liés à la drogue. En plus des restrictions de voyage, les entreprises évincées des bonnes grâces de la nation peuvent perdre des contrats gouvernementaux, des prêts bancaires et être empêchées d’importer des marchandises. Les employés peuvent être empêchés de représenter des entreprises ou d’occuper des postes à haute responsabilité, une sanction qui a été appliquée 290 000 fois l’an dernier.

Difficultés techniques

Le SCS n’est qu’un volet de la façon dont le gouvernement du président Xi Jinping prévoit d’utiliser la technologie et les systèmes de données pour surveiller et contrôler ses citoyens. Dans le cadre d’une stratégie sur dix ans connue sous le nom de projet Golden Sheild, de nouvelles technologies de surveillance sont constamment déployées et comprennent notamment des lunettes avec des capacités de reconnaissance faciale pour le maintien de l’ordre public, des logiciels de reconnaissance de la démarche, ainsi que des programmes de surveillance de productivité si efficaces que les employés sont convaincus que leurs employeurs peuvent lire dans leurs pensées.

Bien que le système soit, comme l’a dit le vice-président Mike Pence, « un système orwellien fondé sur le contrôle de pratiquement tous les aspects de la vie humaine », il semble que le système puisse accomplir ce pour quoi il a été conçu. Depuis son lancement, selon le Centre national d’information sur le crédit public, le système a contraint 3,5 millions de personnes à « s’acquitter volontairement de leurs obligations légales », comme le paiement d’amendes en retard. Cela comprend 37 personnes qui ont payé un total de 150 millions de yuans (22 millions de dollars) d’amendes en retard. Qu’il fonctionne ou non, un tel système a des retombées très préoccupantes sur la division par classe de la société chinoise et laisse peu de place à l’erreur. Comme le suggère un slogan souvent répété dans les médias officiels chinois : « Une fois que vous n’êtes plus digne de confiance, vous serez confronté partout à des restrictions ».

Source : Futurism, Jacob Banas, depuis une société future

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

DUGUESCLIN // 29.03.2019 à 07h06

Quelle drôles d’idées ont les chinois!
Ce n’est pas dans le monde occidentaliste que pourraient germer des idées de contrôle de la population.
Supprimer le RSA aux gilets jaunes par exemple.

64 réactions et commentaires

  • DUGUESCLIN // 29.03.2019 à 07h06

    Quelle drôles d’idées ont les chinois!
    Ce n’est pas dans le monde occidentaliste que pourraient germer des idées de contrôle de la population.
    Supprimer le RSA aux gilets jaunes par exemple.

      +48

    Alerter
    • Bèbert le Fou // 29.03.2019 à 07h39

      Je crains que cela arrive dans notre monde occidental. En effet, un des piliers sur lequel il repose est la transformation de tout être humain en atome isolé des autres (comme le disait Tatcher, “there is no such thing as society, there are only individuals”), vivant pour satisfaire ses seuls besoins, ses seuls désirs extensibles à l’infini. Ce qui ne peut mener qu’à la guerre de tous contre tous.
      Pour l’éviter, la seule solution sera alors un contrôle de plus en plus serré sur l’individu. Nous n’avons eu affaire jusque là qu’à un soft power (propagande publicitaire, médias complices du pouvoir). Cela a suffi à nous faire tenir tranquilles. Il y a tout lieu de penser que ce sera très bientôt insuffisant. Déjà, il a fallu une loi contre les prétendus fake news et remarquez comme les lois liberticides fleurissent de nos jours.

        +18

      Alerter
      • MonaRedmoor // 29.03.2019 à 07h47

        Faire société justement parlons-en et de l’individualité! Lois liberticides pour des individus à qui on vend le no-limit dans le vide. L’avènement de l’individu n’entend pas qu’il ait une conscience individuelle. La limite des libertés est auto-assurée par l’ignorance et le suivisme des consommés.

          +2

        Alerter
      • Jac // 29.03.2019 à 10h37

        Le néolibéralisme c’est :”there are only individuals”, et c’est dû selon moi à l’évolution naturelle de l’être social que nous sommes (depuis la sédentarisation des tributs primitives) développé jusqu’à saturation qui a renversé la tendance (fin 50, débuts 60). Ce qui a eu pour conséquence naturelle le besoin de notre individualité (= la première chose qu’un enfant découvre dès sa naissance jusqu’à ce qu’il prenne conscience de l’autre et donc de l’être social qu’il est aussi) d’être reconnue et de s’exprimer. Cette individualité redécouverte, surdéveloppée très vite par le commerce, nous conduit en ce moment à un stade de saturation (= recherche permanente de resocialisation). C’est un besoin naturel d’équilibre.
        Cette conscience sociale que nous redécouvrons se retrouve aussi dans les pouvoirs politiques (exercés par des humains semblables à nous et éprouvant les mêmes besoins -pervertis hélas trop souvent par les abus de pouvoir-) mais avec la froideur de la “machine intelligente” dénuée d’humanité ( tels les logiciels de l’IA ) et la rigidité d’une machine judiciaire entraînant des lois liberticides qui en découlent.
        L’inconvénient majeur, selon moi, est qu’aujourd’hui tout va trop vite (progrès technologiques nous dépassant) alors qu’en tant qu’humains, notre temps d’adaptation est bien plus long. Ce qui conduit à cette accumulation d’incohérences que nous dénonçons tous consciemment ou inconsciemment.

          +2

        Alerter
        • Jac // 29.03.2019 à 10h38

          En conclusion :
          Ce qui manque à cette froideur glaciale, c’est l’acceptation de nos faiblesses humaines.
          Mais…. comment programmer une IA pour inclure le “pardon” de nos erreurs et de nos fautes ? D’autant plus difficile que le développement à outrance de la compétition individuelle a conduit (dans le subconscient des individus par formatage cynique) nos sociétés modernes à ne plus admettre l’échec et à ne privilégier que les gagnants (autrement dit : la recherche illusoire de la maîtrise parfaite et de la puissance = inhumaine)

            +2

          Alerter
          • Geoffrey // 29.03.2019 à 15h44

            “et c’est dû selon moi à l’évolution naturelle de l’être social que nous sommes (depuis la sédentarisation des tributs primitives) développé jusqu’à saturation qui a renversé la tendance…. ”

            il me semble que c’est contradictoire : si il y a évolution naturelle, pq les années ’50-’60 ont-elles dus renverser quoique ce soit ? est-ce à dire que jusqu’en 1949, on était des êtres sociaux, et puis de moins en moins ?

            je pense pour ma part qu’il y a autant de complexité dans l’individualisation que dans la planification (càd l’intensification de relations sociales codifiées). D’après Todd, le famille de base est archaïque, la famille inégalitariste une modernité, donc ? Donc…la tendance naturelle passerait par plus de règles/complexité – l’individu DANS le tissu social…

            Geof’-Rey, neo-communiste belge

              +2

            Alerter
            • Jac // 29.03.2019 à 19h37

              Les humains étaient des êtres “sociaux” par les mœurs, les cultures, les pratiques religieuses, les styles, les nourritures… (etc) spécifiques, qui les incluaient dans un moule social identitaire (tribal d’abord, sociétal ensuite) dans lesquels, si excessifs, les individualités ne pouvaient se reconnaître ni s’exprimer (ex des tchadors). Les sociétés du début XXe en Europe assujettis aux excès du capitalisme marchand tendant à élargir ces moules à une grande majorité (via la Mode accessible au plus grand nombre), avaient en parallèle développé les principes moraux religieux des “dames patronnesses” bourgeoises avec une grande rigidité nous maintenant dans le même moule, balayant en cela les nouveaux partis socialistes naissants. Or, à ce moment-là la culture s’était généralisée par l’école obligatoire (dès 1905) et a permis progressivement aux individus de s’émanciper. Ce qui, dès le début des années 60 (et aux Etats Unis 10 ans plus tôt, d’où « le rêve américain ») a permis la “révolution 68”. Et les tendances se sont inversées… Par exemple, contrairement aux idées reçus, il n’y a jamais existé de mode “hippie”, les hippies se moquant de la mode comme les gitans ou tziganes du monde entier (ce pourquoi ils étaient mal perçus). Les années 60 à 80 jusqu’au début 90 ont permis que s’expriment les individualités engendrant une grande diversité dans les créations.

                +2

              Alerter
            • Jac // 29.03.2019 à 19h38

              (suite) Mais les marchés ayant exploité nos individualités en les pervertissant tels des dealers, les entreprises ont été regroupées en gros groupes puissants, et par le trompe l’œil de la Mode mondialisée (qui nous standardise de Paris à Tokyo à New York à New Delly à …etc) recréent une nouvelle saturation. Il y a aujourd’hui le mal être de nos individualités assumées s’exprimant dans les réseaux sociaux, comme sur ce site par ex où chacun s’exprime selon ses propres perceptions et ses propres opinions, qui en deviennent cacophonie. Tout le monde s’y perd. Ce qui entraîne : repli sur soi, nombrilisme, enfermement devant les écrans internet… = solitudes croissantes. Au Japon il y a un mot pour cela : hikikomoris. D’où inversion des besoins : resocialisation.

              Les jeunes y parviennent de plus en plus (nombreuses « communautés »). Mais pas ceux qui, très nombreux, privés d’emplois et donc de revenus propres tout en étant toujours accros à la surconsommation (entretenue par le marketing et les publicités de + en + efficaces), ne peuvent plus dépenser pour les plaisirs illusoires et futiles dont ils sont gavés depuis leur naissance.
              Une nouvelle révolution est entrain de naître sous nos yeux, sans même qu’on s’en rende compte unanimement. D’où la surprise qu’ont provoqué les gilets jaunes mettant dans l’embarras les pouvoirs politiques en place…. (même les hypermarchés vont mal)
              Il y a un équilibre à retrouver, sans guru manipulateur, sans dictature, sans nouveau prophète… et sans solitude.

                +2

              Alerter
          • Séraphim // 30.03.2019 à 13h05

            …”nos sociétés modernes à ne plus admettre l’échec et à ne privilégier que les gagnants”. C’est pas un gros cliché ça? Et les places de parking pour les handicapés? Et les institutions pour permettre une insertion sociale des trisomiques, des autistes etc.? Et toutes les assistances et -même si c’est une délégation à des acteurs privés- toutes les associations luttant pour les égalités au sens large, c’est quoi? La loi de la jungle?

              +1

            Alerter
            • Jac // 30.03.2019 à 21h20

              je suis handicapée mais je ne parlais pas de cas particuliers. Quand bien même ils sont nombreux, ils ne sont pas représentatifs de l’ensemble de la population fançaise et encore moins occidentale. D’ailleurs, rien que pour les handicapés, ils sont considérés par le plus grand nombre comme à part. Ex ? Les JO. Les JO des handicapés sont à part. Pourtant, des champions handicapés peuvent faire des performances que les champions valides ne pourraient peut-être pas faire s’ils étaient handicapés eux-mêmes. Le monde entier regarde les JO des valides. Mais je ne sais combien regardent les JO des handicapés, mais autour de moi je ne vois pas le même intérêt….
              Et oui, je crois bien, business dominant dans nos sociétés devenues, que c’est vraiment la jungle. Pire que les jungles naturelles, parce que si les animaux sauvages ne se font pas de cadeaux entre eux, pour eux c’est une question de survie, alors que dans nos sociétés néo libérales, ce n”est que par intérêts financiers à très gros chiffres pour quelques uns seulement. Les autres qui en pâtissent ? c’est le plus grand nombre. C’est le règne du cynisme. Avez-vous vu des animaux sauvages cyniques ?

                +2

              Alerter
      • pinaute // 29.03.2019 à 14h07

        La peur de perdre le peu acquis est une arme efficace.

          +2

        Alerter
        • Jac // 30.03.2019 à 11h44

          C’est tout à fait exact. Et les marchés jouent sur cette peur, parce qu’elle engendre de nouveaux besoins “rentables”. Ex tous les produits “rassurants”, censés nous réconforter, tels les caresses sur la peau avec des crèmes de beauté bio, les aliments cuisinés gourmands sans trop de sel (pas bon pour le cœur) ni trop de sucre (pas bon pour l’embonpoint), …. une flopée dans nombreux secteurs, je ne peux les citer tous (alors qu’on peut réaliser soi même nombreux de ces produits bio, sains, à moindre coût comme nombreux jeunes ont appris à le faire, ce qui est dangereux pour les marchés du CAC40)

            +4

          Alerter
    • Kess // 29.03.2019 à 07h51

      Après black mirror … yellow mirror … tadaa
      Bon, je le jure, c’est ma plus mauvaise blague de la journée, de toute façon, je peux que faire mieux, là. Non?

        +5

      Alerter
  • astap66 // 29.03.2019 à 07h13

    En fait, c’est ce qui existe déjà dans les entreprises du secteur privé en France…
    Demandez aux salariés des grandes surface libre-service comment sont gérés les emplois du temps, les congés, les primes individuelles…
    Dans un seul but: maximiser les profits de l’employeur.
    Le problème n’est d’ailleurs pas tant q’une telle régulation existe mais de pouvoir en décider démocratiquement, et de pouvoir la contrôler à tout moment.
    Le système des caisses de sécurité sociale d’après guerre, administrées par les salariés pourrait être une base de réflexion.

      +19

    Alerter
    • Jac // 30.03.2019 à 22h47

      @astap66
      “Le système des caisses de sécurité sociale d’après guerre, administrées par les salariés pourrait être une base de réflexion”.
      Voilà qui est intéressant ! Vous me l’apprenez, je vais me renseigner. Peut-être pourriez vous développer ? Je pense que nombreux apprécieraient. La plupart ne savent que râler sur les conséquences de tant d’inepties ou de trop de cynisme, mais peu savent apercevoir des solutions possibles sinon en ne voyant que midi à leur porte.
      Mais il faut tenir compte que des salariés, il y en aura de moins en moins, progrès technologiques obligent. Il faudrait donc adapter ce principe équitable à une nouvelle forme de société.

        +1

      Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 29.03.2019 à 07h28

    ça veut dire qu’il n’y a plus de corruption en Chine ? a pas compris

      +2

    Alerter
  • MonaRedmoor // 29.03.2019 à 07h30

    Ils pendulent sur deux systèmes : le répressif – Point tu voyageras ET l’homme exploité en tant que matériel à trafiquer sur les escalators du voyage et le consommé de vacances.

      +3

    Alerter
  • LBSSO // 29.03.2019 à 07h58

    “La mauvaise réputation”

    Connecté à plusieurs reprises sur le site les-crises.fr , site complotiste bien connu , mon “crédit social ” vient de baisser.Du coup mon internet a ralenti et mon billet de train pour Moscou impossible à obtenir.Mes “amis” se sont aperçus que ma note sociale avait chuté, chacun ayant accès aux appréciations des membres de son réseau.Ils ont rompu tout lien social avec moi.Je suis devenu infréquentable.
    Le tout sans policiers et grâce à ” mes amis”. Nouvelle technique très “fun” de fabrique du consentement.

    “Mais les braves gens n’aiment pas que
    L’on suive une autre route qu’eux”
    (G Brassens)

      +40

    Alerter
    • DUGUESCLIN // 29.03.2019 à 08h55

      “Mais les LREM n’aiment pas que les braves gens suivent une autre route qu’eux”.

        +17

      Alerter
    • Jac // 31.03.2019 à 12h35

      Il n’y a plus qu’à rejoindre ND où Moïse descendant du mont Sinaï brandit les tables de la loi furieux de voir les peuples adorant le veau d’or. Peut-être le verriez-vous tel le Patriarche Noé construisant une arche pour sauver l’humanité du grand déluge détruisant les yuans, les dollars, les roubles et les euros de la spéculation…. On y danserait sur le pont lorsque le déluge apaisé on reverrait les flots bleus et les petits oiseaux, les abeilles butinant dans une campagne fleurie regorgeant de courges bio.
      yellow mirror….. lol

        +1

      Alerter
      • Jac // 31.03.2019 à 13h23

        @Kess
        clin d’œil. J’apprécie toujours l’humour. Ce n’était pas une mauvaise blague, elle m’a fait bcp rire.

          +0

        Alerter
  • Naviredalllia // 29.03.2019 à 08h00

    Est ce que l’on ne rêve pas tous d’une société dans laquelle les “méchants” sont condamnés et les “gentils” récompensés? Ce qui coince chez nous autres c’est que nous ne faisons pas confiance à l’homme en général et au dirigeant politique en particulier. On préfère donc des systèmes de check and balance et laisser quelques trous dans nos systèmes de contrôle afin qu’il y ait des moyens de lutter contre un méchant qui serait arrivé au pouvoir et aussi de sauver un gentil qui serait victime d’une erreur judiciaire. Ce qui a l’énorme inconvénient de paralyser l’action des gentils au pouvoir et de permettre aux méchants qui ont des sous de s’en sortir, voir de ne même pas être inquiétés.
    Ce qu’il faudrait savoir c’est les moyens dont dispose un gentil chinois qui serait sanctionné par erreur de se disculper et les moyens de limoger un politique chinois qui ne serait pas “digne de confiance”.

      +3

    Alerter
    • Geoffrey // 29.03.2019 à 09h13

      oui mais…le problème, c’est qu’on n’a pas encore inventé la machine à faire des gentils parfaits (tjs gentils, jamais en panne).

      l’arme la plus terrible dans les mains d’un ange, ça me va..mais une arme à peine puissante dans les mains d’un type qui se prétend un ange mais qui est en fait une ordure, c’est déjà trop. La loi protège le faible contre le fort, à condition que la loi soit plus forte que le fort…

      MOI, le “communiste”, je suis pour une compèt’ irréductible du pouvoir, seul système dynamique qui équilibre les (rapports de) forces en présence, de façon pérenne : une neutralisation équilibrée de nos instincts dominateurs…(le communisme ne change pas l’humain, il change la société humaine)

      c’est d’ailleurs ce principe qui meut les libéraux-purs : la concurrence parfaite garantit aux consommateurs les meilleurs prix/qualités de Biens & Services (sauf que la concurrence parfaite est une utopie illusoire, c’est d’ailleurs entre autres choses pq je suis communiste).

      Geof’, neo-communiste belge

        +3

      Alerter
      • Sandrine // 29.03.2019 à 09h59

        “La domination équilibrée de nos instincts dominateurs”
        Alors là, Geof, pardonnez-moi, mais vous donnez le bâton pour vous faire battre…
        Dominer les instincts dominateurs c’était le projet de la plupart des théoriciens de l’école de Francfort, Adorno en particulier qui a fricoté activement avec N. Wiener et le projet cybernétique.
        Quand on sait que ce “projet cybernétique” infuse actuellement toute l’idéologie managériale qui rêve de mettre le gouvernement des hommes sous pilotage automatique à grand coup algorithmes, on comprend tout ce que cette idée, apparemment bonne au départ, pouvait avoir de pervers, et pour tout dire de totalitaire…

          +4

        Alerter
        • Geoffrey // 29.03.2019 à 16h05

          non….

          encore une fois, l’important, c’est QUI dirige… Le trône est vacant (depuis le raccourcissement de Louis 16) : le peuple ou l’élite corrompue, pour l’occuper ?

          on peut objecter que sans bombe nucléaire, y a pas d’Hiroshima possible mais tôt ou tard, qqn de peu humaniste parviendra à la bombe – donc…mieux vaut des bombes partout – en mode dissuasif – que leur interdiction (l’humain ayant tendance à violer la loi).

          je ne souhaite pas un pilotage automatique de l’humanité – une machine qui ferait le bonheur des gens malgré eux, je souhaite des garde-fous matériels, de type rousseauiste – un fusil d’assaut dans chaque maison !!! En Chine, qui a leS pouvoirS ? l’élite, le peuple est trop passif, sa marge de manœuvre est trop faible, comme les GJ en France d’ailleurs (où est le génie français ? en Belgique? peut-être…)

          dominer la matière, tjrs elle…

            +2

          Alerter
          • Jac // 31.03.2019 à 14h54

            @Geoffrey
            “encore une fois, l’important, c’est QUI dirige…”
            Pas d’accord. L’important, c’est COMMENT il dirige.
            Qui que ce soit, charisme ou non, pas besoin de Zorro Superman, c’est comment le peuple souverain contrôle le pouvoir et non l’inverse. Encore faut-il que ce peuple souverain ait une conscience politique et que chacun qui le compose cesse de voir midi à sa porte.
            Ce qui manque dans ce monde de compétition âpre où on ne sait (ne peut) que vouloir des résultats à court terme (ex des start up innovantes qui foisonnent partout), c’est avoir une vision large, bien mesurer les effets à long terme, tant leur nocivité que leur bénéfice, ce qui ne peut se faire ni dans la 1ère année d’exercice gouvernemental ni dans les 5 ans d’un mandat électoral. Il faut donc que les citoyens acceptent de patienter, en surveillant à la lorgnette les actes des gouvernants. C’est un vrai boulot. Qui est prêt ?

              +1

            Alerter
  • politzer // 29.03.2019 à 08h17

    on aimerait recouper cette “source” occidentale qui ne veut que du bien à la Chine évidemment ! c est pour améliorer le système d économie dirigée qui produit un si bas pib comparable à celui du Sénégal ou de la.. France ! et puis taxer les mauvais payeurs est une horrible contrainte n est ce pas contraire aux “droits-de-lhomme”lol

      +9

    Alerter
    • MonaRedmoor // 29.03.2019 à 08h41

      La liberté c’est de vivre avec des restrictions – sinon elle se confond avec la dictature consumériste.

        +5

      Alerter
  • Catalina // 29.03.2019 à 08h26

    Mais qui est jacob Banas ? on comprendrait mieux l’article si on savait qui parle….
    Ensuite, quand est-ce qu’on parle des gazs innervants dénommés armes de guerre dont s’est servi Castaner contre les gj avec comme symptômes une peur panique de tout, même de son voisin ou parent en GJ, des tremblements, des graves problèmes de psychomotiricité qui durent au moins 5 jours, des nausées et vomissements ?

      +10

    Alerter
  • Fabrice // 29.03.2019 à 08h28

    Cela me rappelle un vieil épisode de la 4ème dimension où les gens ne correspondant pas aux critères de la société étaient marqués sur le front pour un période donnée, ils ne pouvaient recevoir ni aide, ni parler aux autres citoyens, se faire frapper sans que personne n’intervienne sous peine de subir le même sort, au final ses bannis finissaient par se regrouper et créer une société plus vivable que l’autre et attirer ceux qui ne pouvaient plus supporter le carcan qui leur était imposé.

    A voir si justement ce genre de système ne finira pas par se court-circuiter lui même par une surveillance et un contrôle outrancier, une phrase que j’ai noté chez les gilets jaunes, “ils se croyaient seuls et exclus de la marche de la société quand ils se sont mis à se parler entre eux” , l’illusion que le système leur avait mis dans la tête était tombée.

      +19

    Alerter
  • Albert Charles // 29.03.2019 à 08h29

    Le tourisme est utilisé par L’État stalinien chinois (prétendu communiste) à des fins de propagande politique. Par exemple, des avions entiers de touristes chinois bien sélectionnés, dont les vacances sont payées à 100% par L’État chinois, ont récemment débarqué dans un aéroport de la côte vietnamienne (non loin d’une île vietnamienne envahie puis occupée par l’armée chinoise) avec des Tee-Shirts sur lesquels était imprimée une carte géographique de la Chine intégrant tout le Pacifique Sud (Mer d’Asie du Sud-Est) ! Imaginez un peu des touristes français, dans le même cas, habillés de carte de France incluant la Méditerranée ! Rien d’étonnant donc que L’État chinois sélectionne ses touristes avec une telle stratégie. L’État chinois actuel est un État fasciste (demandons aux Ouïgours, un million de détenus dans des camps de concentration, ce qu’ils en pensent…) , impérialiste et colonialiste (demandons aussi aux Tibétains leurs avis sur la question…) . Il serait temps que nos anti-impérialistes occidentaux, obnubilés et fascinés par l’impérialisme Yankee (réel), ouvrent aussi les yeux sur le monde entier, réel, tel qu’il est.

      +11

    Alerter
    • Rémi // 29.03.2019 à 09h26

      Oui, vous avez nraison.
      Maintenant, j’ai un passeport Francais et donc je m’occupe de mon pays.
      La France a fait trois révolutions, deux empries, trois républiques, les chinois ferons leur affaire je ne m’inquiéte pas pour eux, même si le résultat me choquera surement car la culture chinoise est très différente de l’occidentale (Civilisation du riz)
      Ceci dit revennons à nos moutons, en France nous avons:
      -Un conseil constitutionnel qui a validé que les elections se fassent avec de l’argent sale.
      -Une commission électorale qui tombe comme la foudre sur les partis opposants, mais se montre d’un laxisme impressionnant avec le parti présidentiel qui peu certe augmenter le salaire du président de ladite commission.
      -Un président qui s’est fait élire grâce au soutient des media après avoir approuvé des fusions desdit médias dans ses précédantes fonctions.
      -J’épargnerais l’usage de la force et les arrestations préventives.
      Bon je crois que je vais m’arréter là, mon crédit social commence à diminuer, mais commencons par nous préocupper de chez nous et n#ayons pas l’outrecuidance de dire aux autres peuples ce qu’ils doivent faire.

        +29

      Alerter
      • Owen // 29.03.2019 à 10h20

        Oui, il est là le problème: la politique de l’outrecuidance.
        Alors que nous devrions commencer par décoloniser notre propre pays des puissances externes qui nous occupent, pour remettre les pouvoirs internes au service des intérêts du peuple.

          +7

        Alerter
    • jp // 29.03.2019 à 13h16

      faut pas avaler toute la propagande sur les “yoghourts” comme disait Kouchner, petit conseil de lecture :
      “La cause ouïghoure, coqueluche de l’Occident” Bruno GUIGUE
      http://www.entelekheia.fr/2019/03/22/la-cause-ouighoure-coqueluche-de-loccident/

        +10

      Alerter
    • Jac // 29.03.2019 à 14h23

      Vous avez raison. Dans l’âpre compétition actuelle du pouvoir économique mondial ayant engendré des nouvelles formes de totalitarisme (suprématie des multinationales) cherchant à englober et formater la plus grande majorité des humains devenus “consommateurs”, la Chine, qui a toujours conservé un pouvoir dictatorial depuis les Seigneurs de la guerre (d’où le fait que le maoïsme est presque instantanément, comme en URSS, devenue une dictature alors que Mao cherchait à détruire le système féodal perdurant qui assujettissait et réduisait à la pauvreté le peuple Chinois) se bat à armes égales avec les grandes puissances occidentales pour conquérir un pouvoir économique qu’elle a perdu depuis des siècles (des millions de très pauvres chinois encore aujourd’hui).
      Il y a un désir profond (un besoin) de démocratie et d’égalité (je dirais de “considération”) dans la population chinoise, mais celle-ci ne peut toujours pas s’organiser du fait que la Chine n’est jamais vraiment sortie de la dictature. La compétition acerbe et destructrice (qui exclut l’humain) avec les Etats-Unis et l’Europe confondus (via pouvoir économique des multinationales supplantant les pouvoirs politiques) ne l’y aide pas.

        +1

      Alerter
      • Jac // 29.03.2019 à 14h54

        J’ajoute, ne nous trompons pas d’ennemis.
        Les vrais ennemis des populations aujourd’hui, ce sont les multinationales, celles qui, comme dénoncé au XVIIIe s par A. Smith, ont détruit la concurrence des “petits” (les “petits” étaient les artisans au XVIIIe face aux industries naissantes) pour se “liguer entre elles” pour augmenter non plus les prix mais leurs bénéfices (hier, via les délocalisations à bas coût de main-d’œuvre décimant de nombreux emplois, aujourd’hui, via la robotisation excluant les demandeurs d’emploi en augmentation).
        Ce ne sont pas les Chinois nos ennemis, mais les multinationales chinoises qui sont entrain de s’accaparer le pouvoir économique mondial = guerre de pouvoirs qui décime et assujettit les peuples.
        Mais qui a permis à la Chine de devenir “l’usine du monde” ? Nous. Par la recherche constante (via formatage) du prix le plus bas.

          +4

        Alerter
    • Jerrick // 29.03.2019 à 18h37

      Sur le Xinjiang et les Ouïghours, de la part d’un journaliste qui semble maîtriser son sujet
      http://www.entelekheia.fr/2019/03/22/la-cause-ouighoure-coqueluche-de-loccident/

      Pour le reste, un article qui s’appuie sur une citation de Mike Pence et un rapport de Associated Press sans citer d’autres sources me paraît un peu “léger”.

        +7

      Alerter
  • Max // 29.03.2019 à 08h41

    Les milliardaires chinois, du moins certains d’entre eux, devraient se voir appliquer le système comme ce monsieur Hung : https://www.lenouvelliste.ch/articles/monde/stephen-hung-un-milliardaire-chinois-claque-186-millions-pour-acheter-30-rolls-d-un-coup-344539
    Ce n’est pas une question de pays mais de moyens, les riches de tous pays peuvent se permettre presque tout, les pauvres non.
    La Chine ayant élevé le système a un très haut niveau efficacité.

      +2

    Alerter
  • Eric83 // 29.03.2019 à 08h44

    Cet article a peu être de l’intérêt en soi mais dans le contexte actuel, il y a des sujets nettement plus prioritaires et qui ne sont malheureusement pas sur les Crises, dont :
    – les élections présidentielles en Ukraine qui débutent ce week-end. Aucun média MSM n’en parle, on comprend pourquoi, mais les Crises !?
    – les élections en Israël qui ont lieu le 9 avril et les agressions militaires qui émaillent ces derniers jours
    – les conséquences du rapport Mueller aux US
    Pourquoi ces sujets brûlants ne sont-ils pas abordés sur les Crises ?

      +9

    Alerter
    • fanfan // 30.03.2019 à 20h30

      Christelle Néant – Lors d’une conférence de presse à Moscou le 5 mars 2019, un ancien lieutenant-colonel du SBU (Service de Sécurité Ukrainien), Vassili Prozorov, a dévoilé devant les médias un grand nombre d’informations concernant l’Ukraine et le Donbass, allant du MH17, à l’usage de la torture par Kiev, en passant par les assassinats des commandants des Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL).
      https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/ex-agent-du-sbu-revelations-sur-le-213811

      Vidéo pour ceux qui comprennent le russe :
      https://www.youtube.com/watch?v=HrLI96QcSPI

        +1

      Alerter
    • fanfan // 30.03.2019 à 20h54

      Documentaire “Le Veto” : la guerre de propagande de CNN, d’Al Jazeera et d’autres médias en Syrie dévoilée (1h19)
      Vanessa Beeley : “J’ai rencontré le journaliste et ami Rafiq Lutf et le caméraman Abdul-Mun’aim Arnous en janvier 2018 et j’ai été honoré lorsque Rafic m’a demandé de travailler avec lui sur son projet de film, The Veto.
      Comme le Dr Shaaban m’a dit en août 2016, «la propagande occidentale est payée en sang syrien». C’est vrai. L’épouvantable effusion de sang et les pertes en vies humaines en Syrie n’auraient jamais pu se produire sans que les médias coloniaux aient donné leur consentement pour une nouvelle guerre illégale contre un pays souverain. (…)
      https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=63_2OVIRuSA

        +1

      Alerter
    • Jac // 30.03.2019 à 22h30

      Peut-être parce que le sujet proposé est la Chine et les lois liberticides, et peut-être aussi que ce qui risque de se produire en Ukraine, en Israël, et via le rapport Mueller ne sont que conséquences et non causes….. Personnellement, les causes m’intéressent d’avantage : On peut tenter si on les discerne bien et assez tôt (ou à défaut pas trop tard) d’empêcher que les problèmes s’aggravent et même, avec de l’intelligence et/ou du bol, de les résoudre.
      Les conséquences, on ne peut que les constater, les critiquer bien sûr, mais… trop tard, le mal est fait.

        +2

      Alerter
  • Jidégé // 29.03.2019 à 09h01

    Système de crédit social (SCS).
    N’est-ce pas cela qu’on appelle “casier judiciaire” dans nos contrées?

      +9

    Alerter
    • Sandrine // 29.03.2019 à 18h48

      Heu… Normalement sur le casier judiciaire figurent des faits pour lesquels vous avez été condamnés par un juge. Là le juge, c’est l’algorithme et vous n’avez aucun moyen de savoir les critères qui ont présidés à sa construction ni aucun moyen de vous défendre en cas de mauvaise note…

        +2

      Alerter
  • scipio // 29.03.2019 à 09h18

    Il y a une restriction à ce système de contrôle chinois: la quantité d’énergie qu’il demande pour fonctionner.
    Surveiller 1 milliard au moins de personnes demandera une énergie énorme et les ressources en énergie allant en se raréfiant il n’est pas impossible que le système s’écroule de lui même ou alors ne soit appliqué qu’a une partie, la plus intéressante, de la population.
    C’est comme le télécran dans Orwell 1984. Dans 1984 les prolétaires n’ont pas de télécran chez eux mais les membres du parti si.

      +6

    Alerter
    • weilan // 29.03.2019 à 09h57

      Ce système de contrôle chinois est très largement fantasmé. Ayant vécu x années en Chine et y retournant fréquemment, je puis vous assurer qu’il n’y a pas plus de caméras de surveillance en Chine que chez nous.
      En fait, cette histoire vise avant tout à récupérer les dizaines de millions d’amendes impayées pour les délits routiers tels que excès de vitesse, franchissement de feux rouges, délits de fuite, etc etc…
      Pour la récupération de ces amendes, ils ne sont (loin s’en faut) pas aussi bien organisés que nous :

        +11

      Alerter
      • Chris // 29.03.2019 à 11h49

        Récupération des amendes et “en même temps”, avec pour effet collatéral, une contribution à juguler le “réchauffement climatique” par diminution des transports aériens ?
        En fait, un double emploi.
        Je trouve cet article très drôle.

          +3

        Alerter
  • Daniel // 29.03.2019 à 09h53

    un contrepoints à la propagande anti chinoise (du même type que celle anti Gilet Jaune ?)
    la Chine sans oeillere où on y parle du contrôle social vu par les chinois comme cela :
    https://francais.rt.com/opinions/59011-chine-sans-oeilleres-par-bruno-guigue?fbclid=IwAR13pvONXDCsJaj9W4cX0IgKmfoa9E4Q_EGESlvUpibUjgPgYci1blPPIBA

    “C’est aussi la raison pour laquelle les cris d’orfraie de la presse occidentale à propos de la «note de crédit social» ne semblent pas rencontrer le même écho chez les Chinois. Qu’on soit sanctionné pour avoir commis des délits ou des incivilités ne les trouble guère. Au contraire, la mentalité régnante pencherait plutôt pour la sévérité dans un pays où l’application de la peine de mort va de soi. La présentation de ce dispositif expérimental – qui consisterait selon les médias occidentaux à attribuer une note globale de crédit social à chaque citoyen, susceptible de monter ou baisser en fonction de son attitude dans tous les domaines – ne correspond d’ailleurs jamais à ce que les Chinois en disent. Ils y voient un système permettant de neutraliser les délinquants ou de limiter le surendettement, mais son caractère global – façon « Big Brother » – ne fait pas partie du champ de l’analyse. … Cet exemple illustre l’attitude coutumière des médias occidentaux à l’égard du système politique chinois, mais elle montre surtout à quel point nous ne parlons pas le même langage symbolique “

      +18

    Alerter
    • Sandrine // 29.03.2019 à 11h18

      C’est sûr qu’en comparaison de la révolution culturelle, le crédit social ça doit paraître soft…

        +6

      Alerter
      • lvzor // 02.04.2019 à 19h38

        Oui, c’est sans doute pour ça que tant de chauds partisans de la révolution culturelle en son temps, sans doute déçus par la Chine dé-maoisée, se trouvent aujourd’hui devenus les plus farouches détracteurs de la Chine.

          +0

        Alerter
    • Chris // 29.03.2019 à 12h20

      Taux de pauvreté passé de 17% en 2010, à 3,1 en 2017… nous en Europe prenons le chemin inverse.

        +4

      Alerter
  • Marche ou Crève // 29.03.2019 à 13h05

    Comme me disais une collègue on peut me surveiller, j’ai rien à me reprocher. Un système similaire pourrais se mettre en place en France sans trop de problème, enfin pas de problèmes qui ne se régleraient avec quelques coups de LBD.
    Beaucoup de gens se sentent spoliés par les “autres”, ces autres qui ne font pas les choses bien et qu’eux, innocent pâtiraient de l’attitude irresponsable d'”autres”.
    Finalement l’état omnipotent qui voit tout et puni serait dieu punissant les méchants sur Terre et en directe.

      +1

    Alerter
  • Louis Robert // 29.03.2019 à 15h29

    Excellent, les Chinois doivent en effet cesser de voyager… Ils ont mieux à faire, semble-t-il, les financiers de la City leur ayant confié (secrètement) de résoudre les problèmes environnementaux et climatiques du monde entier!

    À cet égard le témoignage de Gaël Giraud (voir @ 53.35 – 1.02) est hallucinant.

    « Tsunami financier, désastre humanitaire ? [EN DIRECT] »

    https://www.youtube.com/watch?v=2oFARgqG0NA

    Comme quoi le péril jaune peut servir à tout, au-delà de servir de manœuvre de diversion quant à ce qui se passe et ce qui ne se passe pas en France. Il suffit de le transformer en sauvetage planétaire jaune.

      +0

    Alerter
    • Albert Charles // 30.03.2019 à 08h32

      Commentaire perso sur un commentaire méprisant à l’égard des dits “Jaunes”.
      Ce sont les Asiatiques eux-mêmes, voisins de la Chine, qui sont victimes de l’expansionnisme territorial et maritime de la Chine. Parler de ce qui se passe en Mer prétendue “De Chine” n’est pas, pour ces Jaunes-là, une manœuvre de… diversion ! C’est leur QUOTIDIEN.
      DE FAIT, les Gilets Jaunes FRANCAIS (sans jeux de mots) ne sont pas la préoccupation première des habitants de ces pays voisins de la Chine. Ces “Jaunes” là méritent qu’on les respectent aussi: la défense de l’Etat chinois, au nom de la défense des touristes chinois, est une manœuvre démagogique qui est condamnée par les “Jaunes” voisins de la Chine…! [modéré]

        +0

      Alerter
  • inement // 29.03.2019 à 18h24

    C’est fou ce que ça fait envie.
    Si toutefois le doute et la crainte nous habitent, nous pourrons toujours nous informer du côté de Nice, ses habitants pourrons sans doute “bientôt” nous dire de quoi il en retourne..

      +1

    Alerter
  • Albert Charles // 29.03.2019 à 18h43

    Pour les Idolâtres du pouvoir chinois actuel…
    Voici un aperçu du futur et nouveau tourisme actif (voire radioactif) que la bureaucratie dite communiste chinoise prépare pour les Chinois, les Asiatiques et les Occidentaux néo-maoïstes:
    (Désolé, c’est an anglais)
    “China to build first floating nuclear power stations in the South China Sea” (By Reuters, March 27, 2019)
    “China is planning to build 20 floating nuclear power plants in the South China Sea. Construction for the first one starts this year”. Pour lire la suite:
    https://e.vnexpress.net/news/world/china-to-build-first-floating-nuclear-power-stations-in-the-south-china-sea-3900523.html

      +0

    Alerter
    • ZORG // 29.03.2019 à 20h25

      je crois que les russes ont deja innové…bientot des crevettes phosphorescentes de 30 kilos ?

      https://www.francetvinfo.fr/monde/russie/russie-une-centrale-nucleaire-flottante-effraie-les-ecologistes_2731403.html

        +0

      Alerter
    • Séraphim // 30.03.2019 à 13h33

      Pourquoi les centrales flottantes seraient-elles radioactives? Faut-il être ‘greenpeacé’ pour croire à de pareilles sottises! Elles sont maitrisées déjà par les Russes et puis les porte-avions nucléaires sont déjà “légion”. Pourquoi les chinois n’apporteraient-ils pas l’électricité à des zones éloignées et qui consomment excès de pétrole et de CO2???

        +4

      Alerter
  • Albert Charles // 30.03.2019 à 08h18

    Pour info.
    Voici à quoi sert le tourisme de la Chine actuelle, prétendue communiste:
    https://e.vnexpress.net/news/news/vietnam-opposes-china-s-live-fire-drills-construction-plans-in-south-china-sea-3901582.html
    Du colonial et de l’impérialisme, purs jus (pour ceux qui veulent bien ouvrir les yeux).

      +1

    Alerter
    • Myrkur34 // 30.03.2019 à 17h40

      Les dernières tôles militaires des chinois furent mises par les vietnamiens avec des miliciens connaissant le taf et le terrain. Après, l’imbrication économique est telle qu’une future guerre semble bien improbable.
      Coté communisme, le chinois est à la mode patricienne virant au césarisme pour Xi Jinping.

        +0

      Alerter
  • Max // 01.04.2019 à 08h46

    China’s Social Credit System – It’s Coming To The United States Soon
    C’est le titre de l’article ci-dessous
    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-31/chinas-social-credit-system-its-coming-united-states-soon
    Les applications en Chine sont importantes et vont continuer à se développer.
    Les USA également mettent en place leurs propres outils.
    Ce n’est donc pas une exclusivité chinoise.
    Et en France ?
    Dans les Hautes-Alpes, le département avec l’un des plus faibles taux de criminalités de France, les caméras sont en train d’être installées et ce n’est qu’un début.
    De nouvelles populations s’y installant la criminalité y augmente.

      +0

    Alerter
  • chb // 02.04.2019 à 01h12

    “on compte jusqu’à 138 personnes ayant été empêchées de quitter le pays”
    Oh, c’est certes scandaleux d’empêcher des gens de quitter leur enfer communiste.
    Mais avec une approche moins partiale, on pourrait oser un comparatif avec les assignés à résidence de l’hexagone. Au ratio, si jamais on dépasse 7, alors Paris est encore plus affreux que le régime chinois. Dès qu’un groupe soupçonné de soutenir les droits des palestiniens est bloqué à Roissy, on décuple le score !
    Et je ne parle pas des centaines de jihadistes français défaits / repentis, bloqués en Syrie-Irak, ni des millions qui se pressent aux barbelés de Schengen, parce que cela pourrait signifier que la France n’est pas un parangon de la liberté de circulation.
    Alors, oui, Pékin est très vilain, et a une paille dans l’oeil !

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications