Les Crises Les Crises
10.octobre.201510.10.2015 // Les Crises

Les Mistral vendus à l’Egypte : Sissi vaut-il vraiment mieux que Poutine ? Par Olivier Bories

Merci 0
J'envoie

Rien à voir, mais j’aurais aimé avoir le Figaro de vendredi. Quelqu’un l’a-t-il ? Merci de me contacter

Grosse urgence aussi pour une transcription à faire d’ici demain svp. Merci…

C’est quand même drôle, avec un Sissi arrivé au pouvoir par un coup d État et condamnant à la pelle à la peine de mort des centaines de frères musulmans non criminels…

Pour mémoire sur l’Égypte, ce billet de 2013

Par AFP, septembre 2015, Libération

Un navire de guerre Mistral, le 16 mars 2015, dans le port de Saint-Nazaire Photo GEORGES GOBET. AFP

L’Egypte et la France ont officialisé le rachat des deux navires militaires dont la livraison à la Russie avait été annulée. Le montant de la vente tourne autour de 950 millions d’euros.

Epilogue pour la vente des Mistral. La France a trouvé un accord avec l’Egypte pour l’acquisition de ces deux navires militaires qui devaient initialement être livrés à la Russie, avant que la vente soit annulée. L’annonce a été faite par l’Elysée ce mercredi à la mi-journée : «Le président de la République s’est entretenu avec le président Sissi. Ils se sont accordés sur le principe et les modalités de l’acquisition par l’Egypte des deux bâtiments de projection et de commandement de classe Mistral».

Cette annonce met un terme aux multiples rebondissements dans cette affaire de vente contrariée en raison de l’implication de Moscou dans la crise ukrainienne. Quatre pays – le Canada, l’Inde, Singapour, mais surtout l’Égypte – avaient exprimé un intérêt «sérieux» pour le rachat.

«Les discussions étaient largement entamées et bien engagées avec L’Egypte, elles se concrétisent», a expliqué le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, à l’issue du Conseil des ministres. Les navires doivent être livrés début mars 2016. «Quatre mois de formation en France d’environ 400 marins égyptiens sont prévus dans le contrat et au printemps prochain des exercices conjoints seront organisés entre les Marines française et égyptienne», a expliqué une source gouvernementale.

Un accord à 950 millions d’euros

Les deux navires de guerre seront vendus pour un montant d’environ 950 millions d’euros, selon l’entourage du ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian. «Je ne vais pas vous annoncer le prix mais je vais réfuter totalement ce qui a été annoncé par certains, qui consisterait à dire qu’il y aurait là une perte qui serait liée à cet accord», avait précedemment assuré Stéphane Le Foll. «Les choses sont négociées, elles seront précisées le moment venu», avait-t-il ajouté.

Selon des informations de presse, confirmées de source proche du dossier, les négociations avec l’Egypte pour l’acquisition des deux bâtiments bloquaient jusqu’ici sur le prix fixé par Bercy et que les Égyptiens auraient trouvé trop élevé. Selon La Tribune, Le Caire est intéressé par ces bâtiments afin de renforcer sa force marine. Selon une source gouvernementale française, «il n’y a pas une grande culture marine en Egypte». Or les deux navires devraient être positionnés en mer Rouge et en mer Méditerranée. Ces emplacements sont stratégiques pour l’Egypte, qui a procédé cet été à l’élargissement du canal de Suez, et qui souhaite se protéger face à la menace terroriste de la Libye voisine.

AFP


Publié le 25-09-2015, Nouvelobs

Au terme d’un long feuilleton, les navires Mistral ont été vendus à l’Egypte. Le pays n’a pourtant pas un bilan plus favorable que la Russie sur les droits de l’homme ou la démocratie.

Après 24 avions Rafale en février, une frégate multi-missions en juin, l’Egypte va à nouveau acquérir du matériel militaire français, avec l’achat des deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral, ceux-là mêmes que la France a refusé de vendre à Moscou. Mais en quoi l’Egypte du président Abdel Fattah al-Sissi est-elle un client plus respectable que la Russie de Vladimir Poutine ?

L’ingérence extérieure

Le gouvernement l’a martelé : le contrat avec les Mistral ne peut plus être conclu avec la Russie en raison de son ingérence en Ukraine. Lors du débat à l’Assemblée du 17 septembre, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius avançait comme argument l’annexion de la Crimée, le soutien aux séparatistes de l’est de l’Ukraine, mais aussi la guerre avec la Géorgie en 2008. Le rapporteur de la commission des Affaires étrangères, Michel Vauzelle, citait lors de ce même débat le lourd bilan de la guerre en Ukraine : 7.000 morts, 17.000 blessés et 2 millions de déplacés.

Les morts ce sont des “pro-russes” pour al plupart, tués par l’armée ukrainienne; et les déplacés l’ont été en Russie, où ils ont fui, hein…

Dans ces conditions, la France se devait de refuser la livraison des Mistral, des navires “destinés à la projection de forces”, rappelle Laurent Fabius.

L’Egypte n’est pourtant pas non plus pas exempte de tout reproche dans ce même domaine des interventions extérieures. Depuis le mois de mars, le gouvernement égyptien a officialisé sa participation à la guerre menée au Yémen par l’Arabie Saoudite et d’autres pays du Golfe. L’Egypte n’a certes pas annexé une partie du territoire yéménite,

Hein ? Le Yémen annexé par l’Egypte ?

mais elle est partie prenante de ce conflit qui provoque un désastre humanitaire. Rien ne garantit que les Mistral, dont au moins un devrait être en mer Rouge, ne seront pas utilisés dans le cadre de cette guerre, où plus de 4.500 personnes ont trouvé la mort. D’autant plus que c’est l’argent de l’Arabie Saoudite, à l’initiative de la guerre au Yémen et bailleuse de fonds de l’Egypte, qui va payer une grande partie de la facture.

Les droits de l’homme

La Russie de Vladimir Poutine n’est pas un modèle de démocratie. Dirigée par un chef d’Etat avec une vision très autoritaire du pouvoir, elle se classe à la 152ème place sur 180 du classement 2015 de Reporters sans frontières sur la liberté de la presse.

France, Italie e

De plus en plus contrôlée, la société russe subit la propagande de médias étroitement surveillés par l’Etat, et les rares titres indépendants sont régulièrement inquiétés par la justice et les acteurs économiques proches du pouvoir. Les ONG sont harcelées, et les opposants politiques sont soumis à des procès non équitables.

Depuis l’accession au pouvoir d’Abdel Fattah al-Sissi après un coup d’Etat, l’Egypte rivalise en matière de violation des droits humains. Les nouvelles lois antiterroristes votées cet été prévoient des sanctions pour toute personne relayant des “fausses nouvelles”, c’est-à-dire toute information contredisant les communiqués officiels. Plusieurs procès de masse ont abouti à la condamnation à morts de centaines de personnes,

c’est vrai que Poutine a mis un moratoire sur la peine de mort, mais chuuuut

les violences policières sont systématiques. L’Egypte a beau avoir gracié mercredi dernier une centaine de détenus pour calmer les critiques, des dizaines d’autres journalistes et militants des droits de l’homme croupissent toujours dans ses geôles, sans parler des milliers de membres des Frères musulmans. Et l’Arabie Saoudite, qui sert de banquier à l’Egypte, est encore pire : un jeune opposant chiite de 21 ans y est condamné à mort par décapitation, suivi de crucifixion, pour avoir participé à des manifestations durant le printemps arabe. Il avait 17 ans à l’époque.

L’argument antiterroriste

Le seul argument restant pour privilégier le choix de l’Egypte sur la Russie est celui de la lutte contre le terrorisme, comme l’avait souligné le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian lors de la livraison d’une frégate en juin.

Parce que la Russie ne lutte pas contre le terrorisme, comme on le sait

Tandis que se développent, en Afrique et au Proche et Moyen-Orient, des menaces terroristes sans précédent, les forces armées égyptiennes apparaissent comme un facteur de stabilité incontournable.”

Cet argument est pourtant discutable. La répression féroce du régime de Sissi n’a pas empêché la menace djihadiste de grandir depuis deux ans,

comme c’est étonnant…

en particulier dans le désert du Sinaï. Comme l’analyse le chercheur Shadi Hamid dans “Foreign Policy”, la violence du gouvernement risque bien au contraire de nourrir la radicalisation de nombreux opposants, dont les Frères musulmans. Le 13 septembre, l’armée égyptienne a mené un raid antiterroriste qui a tué par erreur huit touristes mexicains dans des bombardements. Pas sûr que les deux navires Mistral pourront aider le président Sissi à mieux lutter contre le terrorisme.

Olivier Bories

“journaliste” du XXIe siècle au Nouvel obs

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Papagateau // 10.10.2015 à 01h31

Double grand délire des officiels américains du 08/10/2015 (à propos des USA)
Si avec ces deux liens ensembles les yeux ne souvrent pas …

Washington refuse de partager avec Moscou les coordonnées de l’EI en Syrie
http://fr.sputniknews.com/international/20151007/1018655726/Washington-EI-Syrie-coordonnees-refus.html

McCain: les USA doivent frapper les troupes d’Assad en réponse aux raids russes
http://fr.sputniknews.com/international/20151008/1018703128/frappes-sites-syrie-reponse-raids-russes.html

Non, non, les américains ne soutiennent pas l’EI, ils sont juste prêt déplacer la Vème flotte pour les sauver.

23 réactions et commentaires

  • Papagateau // 10.10.2015 à 01h31

    Double grand délire des officiels américains du 08/10/2015 (à propos des USA)
    Si avec ces deux liens ensembles les yeux ne souvrent pas …

    Washington refuse de partager avec Moscou les coordonnées de l’EI en Syrie
    http://fr.sputniknews.com/international/20151007/1018655726/Washington-EI-Syrie-coordonnees-refus.html

    McCain: les USA doivent frapper les troupes d’Assad en réponse aux raids russes
    http://fr.sputniknews.com/international/20151008/1018703128/frappes-sites-syrie-reponse-raids-russes.html

    Non, non, les américains ne soutiennent pas l’EI, ils sont juste prêt déplacer la Vème flotte pour les sauver.

      +53

    Alerter
  • Caliban // 10.10.2015 à 01h36

    A la lecture, on se rend compte que cet article n’a aucun sens. Comme si la question des Droits de l’homme interférait dans le commerce des armes (et dans le commerce tout court). Si c’était le cas, l’Arabie saoudite irait faire son djihad avec des pots de yahourt.

    Ils ne font plus de géopolitique dans les écoles de journalisme ?

      +32

    Alerter
    • Alfred // 10.10.2015 à 08h25

      Géopolitique? et encore, si quelqu’un arrivait à exhumer ce mot du dictionnaire au nouvel obs ce serait pour nous expliquer que l’Égypte est “stratégique” pour l’importation de produits chinois… (Alors que les matières premières russes ne sont pas importantes pour produire des idées françaises…). Irrécupérables.

        +7

      Alerter
  • izarn // 10.10.2015 à 02h12

    Mais que va faire Sissi de ces deux navires? Ils sont conçus à l’origine pour un déploiement complexe de forces navales, terrestres et aeriennes.
    C’est un navire de commandement….
    Sissi va commander quoi?
    L’Egypte n’a pas le niveau militaire, ça n’a pas de sens. Sa flotte est trop faible.
    Seuls des pays comme l’Inde et la Chine auraient pu s’en servir…
    En plus, bien entendu, ces navires n’ont pas l’électronique, la communication, qui avait été prévue par les russes…
    Bref des coquilles vides, dont le potentiel ne peut qu’etre divisé par 4. Du gaspillage.
    Ensuite il faut savoir que Sissi n’achetera aucun aeronef français, mais des hélicos russes.
    Dés fois que Sissi les revende à la Russie…
    Tout ceci est parfaitement ridicule…Comme Hollande.
    Pour etre encore plus bref, l’OTAN a neutralisé ces navires encombrant, qui n’aurait pu etre acheté que par les BRICs les plus puissants et opposés aux zuniens.
    Sissi va-t-il trahir et les revendre aux BRICs?
    Quand au débat Poutine ou Sissi dictateurs, ceci n’a aucun intéret. C’est leurs pays respectifs.
    Quand arreterons nous de faire la morale à l’humanité?
    Qui nous a mis ça dans le crane?
    Kouchner?

      +49

    Alerter
    • Papagateau // 10.10.2015 à 03h19

      Les élections nationales auront lieu en France en mai 2017.
      Six mois de plus, et on les vendra aux russes avec 50% de rabais.
      Et les russes payeront les bateaux avec nos frais d’annulation de contrat.
      Gratuit, en quelque sorte.

      Sauf si l’entretien est fait à l’économie, car après 4 ans dans l’air marin, sans graissage, sans peinture, sans chauffage, ça risque de sentir le moisi. Et les portes seront à ouvrir au pied-de-biche à cause de la rouille. Plus vendable en quelque sorte, même aux russes.
      Il ne nous restera plus qu’a les envoyer dans un chantier de démolition au prix de la ferraille .

      Peu importe le nombre de milliards que ça coute, l’argent ne sort pas de la poche des politiques mais des Français. Il faut seulement le leur dire après les élections. Et puis finalement , c’est pas la peine que la télé en parle : c’était il y a 4 ans, c’était l’ancienne majorité, c’était le destin, on ne pouvait pas faire autrement.
      Tant qu’on ne dit pas nous même qu’on a perdu, c’est pas officiel, on n’a pas perdu, hein ?
      Rendez-vous dans 4 ans.

        +19

      Alerter
    • Phil Defair // 10.10.2015 à 10h04

      Les histoires de “morale à l’humanité” ne sont, et n’ont toujours été, que des histoires de façade. Du maquillage pour faire joli, destiné à enrober nos sales opérations d’une appétissante couche de guimauve afin de mieux nous les faire avaler. Nous, peuple de France, faussement naïf et toujours prompt à gober n’importe quelle mouche, pourvu qu’elle nous fasse croire encore un peu à “la Grandeur de la France”. La France pré-Sarkozy n’était pas plus désintéressée dans ses relations avec les pays étrangers que le sont les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne, ni que la Chine ou la Russie.

      Depuis Sarkozy et notre ré-intégration dans l’OTAN, la France a juste totalement perdu son semblant de libre arbitre, son reste de place dans l’échiquier mondial. Et nous, peuple de France, nos illusions de grandeur. Les couleuvres enrobées de guimauve qu’il nous faut avaler depuis ne sont plus les nôtres, mais celles des Etats-Unis. Ca les rend juste plus indigestes, habitués que nous l’avons été à nous démarquer du discours occidental, et à observer nos alliés d’un oeil critique.

      La farce des portes-hélicoptères en est la parfaite illustration. Une couleuvre de plus. Ce n’est pas la première, et ça ne sera certainement pas la dernière, loin de là. Juste que maintenant, la guimauve aux droits de l’homme devient de plus en plus grossière. Grossière, grotesque, et finalement indigeste.

      A part ça, comment qualifier ce splendide comparatif Russie-Egypte, si ce n’est qu’il illustre parfaitement ce que sont devenus nos journaux: totalement inutiles.

        +24

      Alerter
    • Alfred // 10.10.2015 à 12h23

      C’est vrai l’OTAN a neurtalisé ces navires vis à vis des brics.
      Par contre l’égypte a DEJA passé commande des hélicos russes pour aller dessus. Par ailleurs ces navires ont une utilité pour les égyptiens pour:
      -le Yémen (ce sont les obligés des saoudiens).
      -la Lybie (opérations contre les islamistes loin de la frontière).
      Ces bateaux leurs sont plus utiles vis à vis de leurs adversaires à leur portée (ennemis non étatiques ou portion d’état faillis) que les frégates qui serviraient éventuellement contre des ennemis contre lesquels ils ne se battront pas ou perdraient (états). Les Mistrals c’est pragmatique. Les frégate c’est du prestige. De toutes manières, rappelons que c’est subventionné comme le pain.

        +9

      Alerter
  • _hp_ // 10.10.2015 à 05h43

    J’ai un doute… l’affaire est un peu trop belle pour être vraie.
    Je doute que l’Egypte paye un petit milliard pour éviter à Hollande d’être responsable d’une augmentation de la dette française de ce montant (dette qu’il faudra financer par de nouvelles mesures d’austérité). Même si l’Arabie est derrière pour obtenir l’aide de l’Egypte dans sa guerre contre le Yemen.
    J’ai dans l’idée que l’achat par l’Egypte sera payé par un prêt secret fait par la France à l’Egypte, histoire de camoufler le résultat piteux du petit caprice présidentiel.
    Ou Hollande a concédé à l’Arabie une contrepartie politique conséquente donc inavouable.

      +28

    Alerter
    • Surya // 10.10.2015 à 07h54

      Le montage type : pool bancaire des banques du pays vendeur (françaises) assuré par l’assureur crédit local (coface)

        +9

      Alerter
    • lili 2b // 10.10.2015 à 08h41

      peut-être un prêt russe… poutine s’entend bien avec Sissi il me semble, ça pourrait être un moyen pour que les mistrals finissent quand-même en russie?

        +4

      Alerter
      • Perekop // 11.10.2015 à 10h22

        Mais non, mettez-vous bien dans la tête que la Russie ne veut plus de ces bateaux, dont elle n’avait pas vraiment besoin, d’ailleurs les amiraux n’en voulaient pas. C’était un moyen – certes coûteux – de se rapprocher de la France. La Russie est très contente d’avoir récupéré cet argent dont elle a bien besoin pour tant d’autres choses.

          +0

        Alerter
    • Alfred // 10.10.2015 à 08h51

      Heu… Les “concessions conséquentes et inavouables ” de la clique française à l’Arabie saoudite vous ont échappé?
      Ce n’est déjà pas assez abracadabrantesque? Quel est le besoin d’élucubrer davantage?
      Les saoudiens financent déjà l’Égypte largement de toutes manières (et c’est pour cela que les égyptiens se sont sentis obligés d’y aller au Yémen quoique très a reculons) tout comme les soudanais (idem) et les pakistanais (qui eux ont dit fuck).
      Ces 950 millions, comparez les aux 4,5 milliards de matériel francais pour le Liban (financés 100$% saoud). La “contrepartie” vous a échappé?
      @ Papagateau et @hp: C’est déjà assez fou de part les faits averrés. Pas besoin de faire de la conspirationite à coup de cartes de tarot. (Même si effectivement le passe nous laisse penser que des valises “remontent”, pour l’instant nous n’en sa nos rien).

        +13

      Alerter
      • Alfred // 10.10.2015 à 11h54

        Juste pour être un peu plus clair:
        – la position de la France vis à vis de l’accord sur le nucléaire iranien (plus royaliste que le roi Obama) est certes celle d’Israel, mais c’est aussi et surtout celle des Saoudiens;
        – sur la Syrie on ne présente plus la perspicacité de l’éxécutif Français qui semble prendre ses ordres à Ryad notamment;
        – cerise sur le gateau (ça c’est gratuit) : silence absolu sur le Yemen.
        Pour ce “package”, 950 millions d’argent de poche Saoudien (en plus du paquet libanais et d’autres), c’est pas trop cher mon fils. Comparé aux dizaines de millions payés aux agences de com américaines quand même moins utiles et prestigieuses qu’un memmbre permanent du conseil de sécurité, en vérité c’est bradé. A ce prix là, quoiqu’en dise LeDrian il en reste de la poche du contribuable français (sans parler des contre-sanctions russes évidement). On aurait au moins pu être remboursés intégralement pour le prix de notre ignominie. Bref évidement c’est moche mais surtout c’est très nul et mal négocié (sauf si quelques valises). Comment voulez-vous faire pire?

          +14

        Alerter
  • Alain // 10.10.2015 à 07h40

    L’Egypte étant insolvable, la France n’est même pas prête de voir la couleur de ces 950 Mio€. Et le gouvernement a le toupet de dire qu’il n’y a pas de pertes alors que le montant correspond au remboursements des AVANCES russes, ce qui signifie que cela ne comprend pas le solde à payer aux chantiers, les frais de gardiennage à quai, le coût du remplacement des équipements russes à démonter et à remplacer par des équipements français et le coût de la formation des équipages égyptiens.

    Quand on voit cette légèreté dans l’appréhension des coûts et recettes de ces seuls deux navires, on comprend le côté fantaisiste du budget de l’état et de la sécu. Un cours d’arithmétique élémentaire est bien nécessaire aux politiques

      +5

    Alerter
  • Philippe30 // 10.10.2015 à 08h43

    L’essentiel est d’avoir eu l’accord des USA pour la transaction avec l’Égypte……

    Et si le financement est accordé par un cautionnement Français alors la transaction se fera sans problème.

    L’éthique des droits ou valeurs humaines sont sans importance seule compte le jeu des USA à régenter le monde.

    Philippe

      +9

    Alerter
    • Macarel // 10.10.2015 à 09h03

      Exactement, dans toutes ces transactions, la morale n’a rien à voir.

      Seuls les intérêts des uns et des autres comptent, et surtout c’est la loi du plus fort qui s’applique.

      Les gens qui dirigent les Etats ont de tous temps eu droit de vie ou de mort sur leurs sujets.

      La guerre est la meilleure façon pour eux de se débarrasser des “classes dangereuses” tout en se parant de la vertu : nous sommes le bien, nous battons contre le mal. Dans tous les camps en belligérance c’est le même discours qui est tenu aux “bon sujets”, et dans tous les camps les “bons sujets” meurent par milliers. Pendant ce temps leurs maîtres se remplissent les poches : rien de nouveau sous le soleil.

        +15

      Alerter
  • Perret // 10.10.2015 à 08h58

    L’Egypte est proche de la Russie et rien n’interdit de penser qu’elle pourrait participer à la coalition constituée autour de la Russie pour lutter contre les islamistes en Syrie et en Irak. Les Mistrals dans le port de Tartous demain ?

      +4

    Alerter
  • Bruno // 10.10.2015 à 09h53

    La France est partie prenante dans une guerre de religion en l’occurrence elle est pro sunnite d où son comportement envers les pays nationalistes arabe,s les chiites les chrétiens d orient et leurs alliées à savoir le russe le vénézuélien et dans une moindre mesure le chinois. Ca n a rien avoir avec la démocratie.

      +5

    Alerter
  • Bobleymar // 10.10.2015 à 10h02

    Vendons des armes à Al Sissi, Poutine, l’Arabie Saoudite… Et après, on pleurera devant les images de personnes mortes en oubliant qu’elles ont été tuées par nos armes…
    Mais le commerce et la croissance valent bien quelques vies humaines.

      +3

    Alerter
  • Arcousan09 // 10.10.2015 à 10h23

    “Mistrals vendus à l’Egypte” ?????????
    Pour les rafales, ces bateaux seront payés par le con-tribuable français.
    Quelles sont les finances de ce pays ????
    Ne nous a-t-on pays parlé sur tous les tons de la gamme que l’Egypte n’avait plus de ressources depuis la fuite du tourisme suite aux attentats ….
    Alors messieurs les guignols politiques vous continuez à nous conter de belles histoires …..
    Seule la chute de l’histoire sera triste …….. pour nous citoyens lambda … le politique lui se protège … il n’ets pas totalement débile.

      +2

    Alerter
  • Emmanuel // 10.10.2015 à 21h39

    Et en Egypte, il y en a un qui croupit en prison sans procès pour avoir porté un T-shirt anti-torture.
    Si ça intéresse du monde, la pétition d’Amnesty pour le libérer:
    https://www.amnesty.org/fr/get-involved/take-action/egypt-release-student-held-for-anti-torture-t-shirt/

      +2

    Alerter
  • atanguy // 10.10.2015 à 22h05

    Bon,je l’ai déjà dit,mais tous ces grands pays s’entendent et se réjouissent des guerres,ça fait marcher le commerce et c’est des bons labos de test pour leurs “joujoux”:
    Les 3 premiers vendeurs d’armes dans le monde:
    USA,Russie,France… cqfd

      +1

    Alerter
  • Lepoilux // 13.10.2015 à 14h44

    Ce qui serait plaisant est que l’Egypte, incapable de payer quelque note que ce soit, nous paie à tempérament, le temps que la France lui efface sa dette (comme nous le faisons régulièrement pour tous les pays sous- pardon- en voie de développement.
    Non seulement nous aurons indemnisé la Russie, mais nous aurons aussi perdu ces navires sans contrepartie.
    Belle opération commerciale de M.Hollande.
    Ce qui serait encore plus amusant, serait qu’au terme d’une petite période d’oubli, les Egyptiens revendent aux Russes des bateaux brise-glace, ponts chauffants et équipements créés pour l’armée russe.
    Quand on est cocu, on va aux putes.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications