Les Crises Les Crises
5.mai.20155.5.2015 // Les Crises

Loi sur le Renseignement, tout le monde s’en fiche et pourtant…

Merci 2
J'envoie

Loi renseignement : elle est liberticide. Le drame, c’est que les gens s’en fichent

LE PLUS. Ce mercredi 15 avril, après des jours et des nuits de débats, la nouvelle loi renseignement a passé le cap de l’Assemblée. En l’état, elle contraint notamment les fournisseurs d’accès à internet à l’installation de “boîtes noires” au cœur de leur réseau, dans le but de filtrer les communications et identifier de potentiels terroristes. Pour Oriane Piquer-Louis, cette loi est liberticide.

Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, lors d’une séance à l’Assemblée nationale le 14 avril 2015 (WITT/SIPA).

Le moins qu’on puisse dire, c’est que cette nouvelle loi sur le renseignement ne m’inspire rien de bon. Elle pose même de graves problèmes.

Supprimer des libertés pour mieux les protéger ?

Avec cette loi, on dit aux citoyens qu’on va surveiller tout le monde dans le seul objectif d’enrayer la menace terroriste, alors que c’est une loi beaucoup plus générale sur le renseignement. En gros, on fait exactement la même chose que la NSA aux États-Unis, qui communique sur ses résultats de manièreplutôt floue.

Les responsables de la NSA avaient assuré que qu’ils ne surveillaient pas le peuple américain et que leurs actions se bornaient à identifier les terroristes. Comment dire.

Pire, le gouvernement envoie un message assez inquiétant aux Français en leur expliquant qu’on va supprimer leurs libertés dans le seul but de… les protéger. Est-il encore utile de citer Benjamin Franklin ? “Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux.” C’est une concession très dangereuse à faire à un gouvernement, que d’échanger ses libertés contre une promesse de sécurité.

Il faut bien savoir que dans le cas de la surveillance de masse – ce que prévoit cette loi ne porte pas d’autre nom – il n’y a pas que la vie privée qui est atteinte. Il y a aussi nécessairement la liberté d’expression. La Cour de justice de l’Union européenne reconnaît d’ailleurs que la surveillance de masse incite les gens à s’autocensurer (PDF en anglais). Cette loi va entraîner de véritables changements de comportements.

Alors quand on fait partie, comme moi, d’un fournisseur d’accès à internet associatif, cela va plus loin : nous allons devoir nous surveiller nous-mêmes. C’est, pour le moins… gênant.

Une mauvaise réponse à la peur

Ce texte est extrêmement violent, et l’argument de la lutte contre le terrorisme empêche tout débat. On ne se rappelle pas assez la réaction du Premier ministre norvégien après la tuerie d’Utoya : “La meilleure réponse au terrorisme, c’est plus de démocratie. Plus d’ouverture.”

Avec cette loi, le gouvernement donne la réponse totalement inverse : il est en train de monter un arsenal de surveillance énorme, sans se soucier une seule seconde des conséquences. Même le New York Times nous envoie des alertes pour nous demander de ne pas faire la même bêtise qu’eux avec la NSA.
Une grande partie des députés, face à un débat technique et complexe, sont démunis et soutiennent cette loi par défaut. Alors même que de nombreuses voix s’élèvent contre cette loi, arguments à l’appui :associations, professionnels du numérique, utilisateurs expérimentés.

Un engrenage sécuritaire

L’autre message que le gouvernement nous fait passer avec cette loi, c’est que la gauche réformiste a bel et bien définitivement disparu, au profit, sur le long terme, d’une dynamique profondément sécuritaire. Jusqu’ici, on n’est jamais revenu sur une loi sécuritaire, même temporaire : à l’instar du plan Vigipirate, on les a renouvelées.

Le juge antiterroriste Marc Trévidic explique que cette loi est “une arme redoutable si elle tombe entre de mauvaises mains“. Quid des possibilités que le texte offre si un jour un parti moins démocratique arrive au pouvoir ?

Le drame, c’est que tout le monde s’en fout

Personnellement, cette loi m’inquiète non seulement parce qu’elle autorise le recueil, l’analyse et l’archivage de toutes les données personnelles des citoyens sans leur consentement, mais aussi parce que rien ne nous prouve que ces mêmes données ne seront pas réutilisées aux dépens des gens dans le futur.

Le drame c’est que personne n’en a rien à faire. Et c’est en cela que ce climat d’union nationale qui a suivi l’après “Charlie” est un problème.

Comment pourrait-on s’opposer à une loi qui prétend lutter contre le terrorisme après un événement aussi marquant émotionnellement que l’attentat du 11 janvier ? En vérité, le citoyen lambda n’a rien à faire du contenu liberticide de ce texte parce que “la fin justifie les moyens”. Mais dans le même temps, on va pouvoir stocker indéfiniment des données nous concernant, sans aucun contrôle.

Comment identifier les comportements “déviants” ?

D’autre part, quid de l’algorithme qui sera utilisé pour identifier les comportements “déviants” ou “suspects” ? Quid aussi de la définition de ces comportements “déviants” ? Chiffrer ses e-mails ? Taper “djihad” dans un moteur de recherche ? On imagine déjà l’avalanche de faux-positifs… Tous ces gens surveillés alors que leurs intentions ne sont nullement menaçantes.

La loi fait, en gros, de chaque citoyen un suspect potentiel. Des chercheurs se sont penchés sur le comportement des humains quand ils se savent surveillés. Leurs conclusions sont toutes les mêmes : on aboutit à de l’autocensure. Pour bien comprendre l’enjeu de cette loi, et les bouleversements qu’elle pourrait occasionner, je vous propose une métaphore.

Astuce : essayez de filmer des gens sans leur accord

Prenez une soirée dans laquelle vous ne connaissez personne. Venez-y avec une caméra que vous tiendrez au poignet, et observez le comportement de vos congénères. Ils sont gênés, parlent moins forts, sont moins démonstratifs… parce qu’ils ne veulent pas que quelqu’un qu’ils ne connaissent pas conservent des images d’eux. Rappelez-vous aussi cette femme porteuse de Google Glass, qui avait été agressée dans un bar parce que les clients craignaient qu’elle les filme.

Cette loi, c’est exactement la même chose.

Source : Oriane Piquer-Louis, pour le Plus de l’Obs, le 17 avril 2015.


Loi renseignement : “Une arme redoutable entre de mauvaises mains”, s’inquiète Marc Trévidic

REPLAY – Le juge antiterroriste a souligné les dérives liberticides du projet de loi sur le renseignement débattu à l’Assemblée nationale à partir du 13 avril.

Marc Trevidic, invité de RTL, le 7 avril 2015

Marc Trévidic dénonce les dérives de la loi sur le renseignement

Au micro d’Yves Calvi, le juge antiterroriste Marc Trévidic a dénoncé les risques potentiels de la loi sur le renseignement actuellement en débat à l’Assemblée : “Quand une loi me paraît dangereuse, je suis inquiet”. Le texte de loi doit donner un cadre légal aux pratiques, souvent officieuses, des services de renseignement, notamment en matière d’interceptions des appels, des SMS et des mails. Une surveillance extrajudiciaire, avec l’aval du premier ministre, qui prévoirait également la mise en place de “boîtes noires”, observant les données de connexion de tous les internautes.

“Il y a une absence de contrôle totale dans cette loi” estime le juge, évoquant le manque de protection des citoyens vis à vis de l’Etat dans le projet de loi. Pour le juge, attaché aux libertés individuelles, cette loi constitue une “arme redoutable” si elle est mise entre de “mauvaises mains”. “C’est une loi qui peut être utilisée à mauvaise escient” insiste celui qui a travaillé aux affaires terroristes les plus sensibles. Il a notamment été chargé d’instruire l’affaire des moines de Tibhirine, tués en Algérie en 1996 ou celle de l’attentat de Karachi en 2002. Un poste qu’il estime “très lourd à porter”.

“Soulagé de partir ” confie t-il, le juge star du parquet de Paris, sur le point de quitter son poste après dix ans d’exercice, comme le prévoit la loi, a par ailleurs rappelé la difficulté d’exercer ses fonctions comme tout autre juge : “C’est tellement politique comme domaine qu’un juge n’y trouve pas forcément son intérêt”. Marc Trévidic exercera à compter de mai 2016 ses nouvelles fonctions en tant que vice-président du Tribunal d’Instance de Lille.

Source : RTL, le 07 avril 2015.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Mat // 05.05.2015 à 00h58

Je n’ai pas l’impression que tout le monde s’en fout… Mais c’est plutôt un sentiment d’impuissance que je ressens.

Je pense que s’il y avait un referendum, la loi ne passerait pas.

Mais bon, c’est comme pour le traité européen en 2005, ils ont décidé de passer cette loi coûte que coûte… Le bon peuple n’a pas son mot à dire.

Il n’y a plus qu’un semblant de démocratie en France, comme ailleurs (USA…).

126 réactions et commentaires

  • purefrancophone // 05.05.2015 à 00h34

    Vive le retour en force des pigeons voyageurs .

    Blague à part , il est stupéfiant de voir un gouvernement qui n’arrête pas de parler de démocratie , de liberté , de droit l’homme , les bafouer autant !

      +72

    Alerter
    • Deja Vu // 05.05.2015 à 08h09

      Comme toujours en France, c’est la gauche qui est à l’origine des décisions les plus funestes. Guerres, mesures anti-sociales et anti-démocratiques. Comme quoi, l’électeur est un dupe éternel si facile à manipuler.

        +31

      Alerter
      • TheCat // 05.05.2015 à 10h20

        Et la droite qui vote toujours des 2 mains leurs lois …

        Fillon, ce matin sur RTL, a dit qu’il voterait pour cette loi (plus tous les autres qui sont déjà dans la course aux régionales).
        Ils ne pensent qu’à ça.

          +32

        Alerter
      • Rien vu // 05.05.2015 à 21h04

        Quels idiots croient encore que le gouvernement actuel est «de gauche» ou «représente» la gauche ?!

          +12

        Alerter
    • jmdest62 // 05.05.2015 à 11h31

      “…Vive le retour en force des pigeons voyageurs ..”

      du courrier et des cartes postales par le facteur ….

      (question : est-ce que chaque facteur aura une “boite noire ?)

      en attendant que des petits malins (il y en a beaucoup) nous trouvent des méthodes pour contourner/brouiller/annihiler tout ça.

      Mais ça existe déjà NON !

      @+

        +8

      Alerter
    • jmdest62 // 05.05.2015 à 12h24

      1) exemple

      “……Au sujet de la brocante de St Amand-sur-Fion qui aura lieu dans quelques jours , les organisateurs donnent rendez-vous aux bénévoles en face du café “Chez Marcel” vers 10h .
      Ne pas oublier les piquets de signalisation…..”

      Pensez-vous que ce message sera “filtré” ?

      2) le protocole SSL/TLS sur serveur FTP sera-t-il filtré ?

      3) ça fait belle lurette que les “terroriste” les vrais …(pas ceux qui oublient leurs cartes d’identité dans la bagnole :-))….) passent par d’autres chemins.

      Conclusion : cette loi ne sert qu’à espionner le peuple pour connaitre la tendance des opinions et comportements donnée par le “bruit de fond” des réseaux

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Bruit_de_fond

      @+

        +17

      Alerter
      • Pierre Bacara // 05.05.2015 à 13h44

        [Entre crochets, traductions en français normal pour les lecteurs qui n’y connaissent rien]

        Vous pourrez crypter [“coder, chiffrer”] autant que vous voudrez : votre IP et celles des sites que vous consultez ne seront pas cryptés. [Adresse IP = adresse Internet Protocol qui identifie une carte réseau physique, par exemple celle qui, dans votre box, permet à cette dernière de communiquer avec internet. L’IP de votre box permet donc de vous identifier].

        Donc un filtrage au niveau réseau permettra à un FAI [fournisseur d’accès internet comme Free, Numericable…] de savoir par exemple exactement qui va sur quel site web [chaque site web aussi ayant aussi sa propre IP]

        Par contre, le contenu de vos transactions [échanges de données entre un point et un autre] cryptées (e-mails, téléchargements de pages web, de fichiers…) sera très difficile à lire, parce que les algorithmes [“méthodes de cuisine” réutilisée sans cesse à l’identique] qui cryptent d’une manière standard les contenus transférés sont extrêmement puissants.

        Bien sûr, il est toujours possible de décrypter une transaction informatique, quelle que soit la sophistication de son cryptage. Mais plus le cryptage est sophistiqué, plus la cryptanalyse [re-traduction en données claires] consomme du temps CPU [du temps de “réflexion” d’un ordinateur]. Or, le temps CPU coûte de l’argent, donc la cryptanalyse coûte de l’argent, donc l’espionnage des contenus transférés est cher.

        En revanche, le cryptage n’intervient le plus souvent qu’au moment de la transaction. Une fois la transaction réalisée, les données sont décryptées puis stockées sur un support physique [ex. : disque dur] ; ce qui fait que par exemple, si vous utilisez une connexion HTTPS [web crypté] pour uploader [envoyer] une page web vers votre espace personnel Google, Microsoft, Apple ou je ne sais quoi, cette page web finira sur un support physique appartenant à ou loué par Google, Microsoft… Tout comme vos e-mails @hotmail, @yahoo, @gmail etc.

        Or, le Patriot Act prévoit que sur la demande de l’état fédéral, les “géants du logiciel” doivent fournir audit Etat fédéral les données individuelles demandées, qui par définition ne sont pas cryptées puisqu’elle ne l’ont été qu’au moment de leur transfert.

        J’ignore ce que dit la loi française sur le renseignement à ce dernier sujet.

        Au total :

        – Vos données stockées sont légalement accessibles si elles sont situées sur un espace de stockage apprtenant à un grand éditeur de logicel américain, et ça, ce n’est pas nouveau.

        – Vos données qui circulent sur internet restent potentiellement très confidentielles (sauf l’Etat y met l’argent), mais l’Etat, pour un coût modique, pourra savoir où elles vont et d’où elles viennent, c’est-à-dire qui va où ; et ça, c’est nouveau. De plus, si l’Etat juge pertinent d’y mettre les moyens (financiers), il connaîtra la teneur exacte des données échangées (ce qui par contre n’est pas non plus nouveau).

          +14

        Alerter
        • VladimirK // 05.05.2015 à 15h01

          Avez-vous déjà entendu parler de VPN, de proxies ?

          Apparemment non… mais ce n’est pas grave. Même pas besoin d’entrer dans des détails techniques pour démonter votre argumentaire.

          Imaginons une personne mal-intentionnée qui utilise le réseau Wifi du MacDo de la Défense. Vous faites-comment pour le pister sachant tout le monde qui est connecté au centre commercial ?

          Vous voyez le problème ?

          Mais il y a pire. Votre Freebox/orangebox/9box/etc. vous en êtes très content. Votre FAI vous l’a livrée avec un code prédéfini ultra-compliqué à retenir, donc pour vous votre réseau wi-fi est sûr.

          Rien n’est moins sûr qu’un réseau sans fil ; c’est comme fermer une porte vitrée à clef avec une super-méga-serrure. Ça arrêtera le citoyen moyen qui ne s’intéresse pas à votre maison, le voleur, lui, il brise la vitre et c’est fini.

          Donc maintenant, imaginons qu’une personne mal-intentionnée se connecte à votre réseau Wi-fi, pour préparer des méfaits ? Là c’est vous qui êtes responsables, c’est vous qui passez en garde-à-vue, c’est votre famille qui se voit brisée en un instant.

            +15

          Alerter
        • jmdest62 // 05.05.2015 à 16h10

          à Pierre Baccarat

          avez vous réussi à décrypter mon message ? Il est bien innocent ce message et pourtant !
          en plus , je peux le laisser sur un forum (comme ici 🙂 )
          le transmettre par mail , le mettre dans une annonce sur “le bon coin” en transmettre une partie là ..une autre ici , le “noyer” parmi des dizaines de messages du même genre….et on n’a pas encore parlé de stéganographie:

          https://www.securiteinfo.com/attaques/divers/steganographie.shtml

          “…Au sujet de la brocante de St Amand-sur-Fion qui aura lieu dans quelques jours , les organisateurs donnent rendez-vous aux bénévoles en face du café “Chez Marcel” vers 10h .
          Ne pas oublier les piquets de signalisation…..”

          si brocante = attentat ,
          si St Amand-sur-Fion = Lille
          si quelques jours = demain
          si organisateurs = chef de réseau
          si bénévoles = équipes
          si café “Chez Marcel = place Rihour (en plein centre de Lille)
          si vers 10h . = 16h45
          si piquets de signalisation = fusils automatiques.

          eh ben , on a demain un carnage dans le centre de Lille à 17h ..ou pas !

          Pom Pom Pom Pom…les français parlent aux français

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Fran%C3%A7ais_parlent_aux_Fran%C3%A7ais

          @+

            +17

          Alerter
          • jmdest62 // 06.05.2015 à 06h33

            et toi aussi et ce site également …pour non dénonciation 🙂

            @+

              +0

            Alerter
        • Pierre // 05.05.2015 à 21h03

          Plutôt d’accord avec Vladimir K et pas avec Baccara. L’histoire de l’I.P est très compliquée, selon un dire d’un de mes collègues informaticiens: vrai l’IP est fixe en général pour toutes les box (celles notamment qui fournissent tv, tel et internet), mais parfois le fournisseur est obligé de changer votre IP pour des raisons techniques. Par contre, si vous avez gardé votre bon vieux modem adsl, adsl2 ou si vous en avez pour usage pro genre vpn, lorsqu’à chaque fois vous l’éteignez physiquement pendant quelques heures ou 1 heure seulement, les fournisseurs sont obligés, lorsque vous vous reconnectez, de vous attribuer par procédure une autre IP d’accès (c’est une gestion automatique d’attributions IP sur un “parc libre d’IP disponible). Ceci rend possible l’identification mais toujours plus fastidieuse et difficile – et les fournisseurs seront agacés de toute recherche dans ce genre d’affaires. Enfin, il y a une contre-mesure tout à fait possible pour “saborder cette loi si elle s’avère scélérate” c’est tout simplement que la communauté des Internautes introduisent dans n’importe quel mail des mots “déclencheurs d’alerte” : du genre terroriste, bombe, attentat, Poutine. genre : “Comment ça va j’ai fait un bon pudding pour ce soir, Poutine, attentat, viendras-tu le goûter ? Eh bien le système se déclenchera mais si ce sont des milliers ou millions de mail dans ce genre, alors il y aura “saturation” et impossibilité d’analyse opportune. C’est ce que certains internautes ont suggéré à l’époque de la révélation du système “Echelon” . Et cette tactique a parfaitement marché ! Les Américains ont vu une explosion de leurs alertes et se sont trouvés dans l’incapacité pendant une quinzaine de jours d’en faire une analyse pertinente. Malheureusement, ce “boycott” n’a pas duré. Donc à bon entendeur.

            +4

          Alerter
          • Pierre Bacara // 06.05.2015 à 13h01

            Ceux qui connaissent un peu le sujet n’auront rien appris de nouveau en parcourant ce qui vient d’être dit.

            Pour ceux qui le connaissent moins, l’important me paraît d’indiquer que rien s’y contredit.

            Les solutions Proxy ou VPN évoquées sont des réutilisations commerciales grand public de techniques adoptées par les entreprises dans les années 1990 et 2000 respectivement. Elles ne remettent pas en cause le texte de la loi ni sa signifiation technique. Le principe du protocole IP lui-même est inchangé depuis les années 1970. En revanche, ces outils rendent l’application de la loi beaucoup plus théorique lorsqu’ils sont utilisés.

            Quant au piratage toujours possible de la box wi-fi d’un particulier, il ne remet pas non plus en cause le texte de la loi. Tout au plus réduit-il la valeur de preuve systématique d’une IP identifiée comme ayant accédé à un service jugé sensible par l’Etat. En effet, une telle IP peut orienter vers une autre personne physique que celle qui a procédé aux transactions suspectes.

            Pour ce qui est des cas d’accès à internet depuis un réseau local décorrélé de l’utilisateur physique (réseau d’entreprise, réseau wifi de club de vacances, de parc municipal etc), on retombe dans le même cas technique que celui du recours à un proxy.

            Pour finir, concernant le distinguo IP fixe/IP dynamique, il est clair qu’il y aura toujours des IP dynamiques [IP dynamique = IP attribuée à une carte réseau cliente à chaque nouvelle connexion réseau] et des IP fixes. Cependant, on observe depuis nombre d’années une nette tendance au recours aux IP fixes, pas seulement dans la sphère des communications domestiques mais également dans les entreprises.

            Le principe technique essentiel de la loi a été brossé.

            Il reste qu’effectivement, un échange de points de vue sur les limites techniques, nombreuses et différentes, que la loi élude, toucherait au coeur de sa réalité concrète.

              +1

            Alerter
    • VladimirK // 05.05.2015 à 14h50

      La France s’appellera bientôt République Populaire Démocratique de France

      https://www.youtube.com/watch?v=Uzdm9A0OWKM

      Notre dictateur à nous est mou et bête, pauvre France !

        +10

      Alerter
    • boduos // 05.05.2015 à 21h34

      une telle unanimité à l’Assemblée malgré les risques évidents d’espionnage de l’opposition (cf l’indignation de Sarkozy(Paul bismuth) et de son avocat pour une surveillance téléphonique de 6 mois) ne peut s’expliquer que par un coup se prépare à un tiers qu’on souhaite éliminer, sinon qu’on m’explique cette complaisance et le silence des grandes gu…habituelles ..
      une disposition de la loi prévoit qu’en cas de jugement , le juge pourra s’appuyer sur les éléments de cet espionnage sans en informer contradictoirement l’accusé,nous en sommes donc revenus aux lettres de cachet du roi.
      Houellebecq ,désormais adoubé par Bernard Maris, a vu juste “soumission” …..jusqu’à la lie.

        +1

      Alerter
    • L’architecte // 05.05.2015 à 21h41

      Mouais… surtout vive les quelques millions de cretins qui pourrons maintenant defiler avec un panneau “je suis un charlot”.

      Ils ont donné une légitimité inespérée à nos élites gauchistes pour préparer le contrôle des masses, puis demain l’autoritarisme et les loi d’exception…La connerie a un prix et nous allons bientôt découvrir l’addition.

        +7

      Alerter
    • lvzor // 06.05.2015 à 06h47

      “… il est stupéfiant de voir un gouvernement qui n’arrête pas de parler de démocratie , de liberté , de droit l’homme , les bafouer autant !”

      Oui, et c’est pourquoi à la question qu’il pose :
      “Quid des possibilités que le texte offre si un jour un parti moins démocratique arrive au pouvoir ?”

      on peut répondre que cela ne saurait arriver …

        +2

      Alerter
  • Guy Liguili // 05.05.2015 à 00h42

    Si personne ne réagit c’est aussi et surtout parce que l’on est habitué au fait que si l’on n’est pas d’accord un 49.3 suffit à imposer toutes les lois iniques. Au bout d’un moment, on décide de s’en foutre et de se démerder dans son coin.

      +26

    Alerter
    • purefrancophone // 05.05.2015 à 07h39

      Guy Liguili
      Le 49.3 ne peut être utilisé qu’une seule fois par session parlementaire .Cela a été fait pour celle-ci , donc il faut attendre la session extraordinaire cet été pour pouvoir le ressortir !

        +10

      Alerter
    • boduos // 05.05.2015 à 21h36

      @guy liguili
      la soumission ….et le consentement,ça commence comme ça.

        +1

      Alerter
  • Mat // 05.05.2015 à 00h58

    Je n’ai pas l’impression que tout le monde s’en fout… Mais c’est plutôt un sentiment d’impuissance que je ressens.

    Je pense que s’il y avait un referendum, la loi ne passerait pas.

    Mais bon, c’est comme pour le traité européen en 2005, ils ont décidé de passer cette loi coûte que coûte… Le bon peuple n’a pas son mot à dire.

    Il n’y a plus qu’un semblant de démocratie en France, comme ailleurs (USA…).

      +82

    Alerter
    • Nicolas // 05.05.2015 à 10h52

      Oui en France la démocratie recule, mais elle avance en Amérique Latine, alors ce défaitisme n’a pas lieu d’être. Noam Chomsky fait remarquer que le recul du syndicalisme contribue à l’affaiblissement de la démocratie. En effet les syndicats permettent aux gens de savoir qu’ils ne sont pas seuls. Il donne l’exemple d’un sondage, pas publié, qui disait que 85% des américains étaient contre une guerre (je ne sais plus laquelle). Mais comme chacun est tout seul dans son coin devant sa télé, chacun pense qu’il est seul à être contre. Et puis si toutes les chaînes disent qu’il faut être pour, ça finit par convaincre.
      Il y a plusieurs moyen de participer à la résistance. en dehors des syndicats, il y a des centaines d’associations qui luttent sur tous les fronts (souvent sans bien identifier l’ennemi), il y a des sites internets tels que celui-ci, il y a un parti politique que les modérateurs n’aiment pas du tout (un groupuscule de 7724 adhérents) qui veut rétablir la démocratie. L’essentiel est de ne pas se laisser gagner par l’apathie. Nous sommes à 100 contre 1. Tout ce qui est nécessaire pour le triomphe du Mal est l’inaction des hommes de bien.

        +31

      Alerter
    • VladimirK // 05.05.2015 à 15h03

      Le seul moyen de démolir le système, c’est un effet Streisand ou un flood :

      Toute la France lance en même temps des recherches sur des mots clefs suspects, et on met le système en vrac.

      Mais les français sont-ils suffisamment impliqués pour que ça marche ? Car c’est tout le monde, ou personne.

        +5

      Alerter
    • Georges Soros // 05.05.2015 à 23h50

      N’oubliez pas que les français sont des cons.
      Je pense que si l’on faisait un réferendum pour savoir “si les français sont des cons”, le oui l’emporterait largement.
      CQFD
      Ps: rendez-vous place du marché vers 16h30. Prévoir un parapluie.

        +1

      Alerter
  • Kiwixar // 05.05.2015 à 01h16

    La dictature fasciste en France, c’est pour bientôt.
    Le travailleur humain devenu obsolète, pauvre, inutile, qu’on confronte volontairement à une migration africaine créée (l’Empire du Chaos qui détruit les gouvernements des pays africains) afin de générer une guerre civile de gueux permettant l’établissement de la loi martiale “salvatrice” menant à la dictature “temporaire”, permettant aux 0.1% de garder le pouvoir, sans plus s’embarrasser d’un semblant de cirque votatoire quinquennal.
    Mais, grande question, que vont-ils faire de nous, pauvres humains inutiles, obsolètes et passablement crétins, alors qu’ils auront eux enfin atteint le graal : l’immortalité?

      +56

    Alerter
    • Delespaux // 05.05.2015 à 04h16

      La guerre…

        +9

      Alerter
      • dupontg // 05.05.2015 à 04h43

        la guerre moderne ça eclabousse trop…

          +4

        Alerter
    • Status Quo // 05.05.2015 à 06h42

      Bonjour Kiwixar,
      Je trouve votre ” confronte volontairement à une migration africaine “, en effet, nous sommes confronté aussi aux autres migrants , enfin, aux travailleurs détachés pour être plus précis.
      Bientôt, en ue, vous toucherez 2 euros de l’heure parce qu’il faut niveller les salaires par le bas.
      J’espère que nos gouvernants suivront la mode et verront leurs rétributions baisser d’autant….

        +9

      Alerter
      • VladimirK // 05.05.2015 à 15h05

        ça existe déjà. Avant que l’Allemagne ne se voit imposée un salaire minimum, elle faisait venir en autobus des salariés roumains payés 2 euros de l’heure pour travailler dans des usines allemandes.

        Du Made in Germany pas cher. Maintenant, ils ont dû trouver un moyen de contourner le problème.

          +5

        Alerter
  • David // 05.05.2015 à 01h49

    C’était a prévoir car il s’agit là d’un outils indispensable afin de surveiller et repérer en réalité tout opposant ou dissident comme vous voulez a l’établissement du nouvel ordre mondial .

    Tout ceci était déjà décrit dans des vidéos sur youtube qui date de facile 5 ans , ceux qui postait ses vidéos était appelez les complotistes .

    La loi martial c’est pareil , elle figure dans le jeux de carte NWO mais tout le monde disait pfffff du grand n’importe quoi etc….
    Et bien voilà le résultat !
    Et merci encore a tout ceux qui ont manifesté dans les rue ” je suis charlie ”
    Les mêmes qui sont aller pleurnicher quelques mois après afin de contester ses lois liberticide.

      +22

    Alerter
  • Hildegarde // 05.05.2015 à 01h54

    A nous de defoncer cet état maléfique obéissant aux entitées perverses et vicieuses! Je préfère crever que rester dans ce monde de connards qui dirige un peuple de débiles!

      +21

    Alerter
    • Ardèchoix // 05.05.2015 à 08h32

      Un peuple de débiles, et ben pourquoi pas ! Je suppose que vous êtes sur le haut du panier ? Amicalement.

        +7

      Alerter
      • balthazar // 05.05.2015 à 14h06

        Oui, nous vivons entourés d’idiots.
        Le pire, c’est que c’est organisé.
        Cela s’appelle l’égalité. Une valeur de la République, oui Môssieu !
        Après, si vous pensez que les 30 glorieuses sont devant vous, tant mieux !
        Sinon, ils ressortent MadMax au cinéma…

          +5

        Alerter
  • David // 05.05.2015 à 01h54

    Autre point important si un juge antiterroriste dénonce ses nouvelles loi , c’est qu’ont peut être sur que c’est du lourd contre le peuple .
    Car ce monsieur doit bien être au courant de tout se qui se cache derrière c’est arriver a un point ou même lui il juge que c’est grave c’est pour dire !

      +33

    Alerter
  • ulule // 05.05.2015 à 02h34

    Pendant ce temps là
    Jean GADREY : “Le groupe d’experts de la commission européenne chargé de l’évasion fiscale est trusté par… HSBC, Barclays et KPMG, champions de l’évasion ! 1 mai 2015
    Ils sont trop forts à la Commission. Imaginez un groupe d’experts chargé de lutter contre l’argent sale qui serait trusté par la maffia… Lire l’article » http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2015/05/01/le-groupe-d%E2%80%99experts-de-la-commission-europeenne-charge-de-l%E2%80%99evasion-fiscale-est-truste-par%E2%80%A6-hsbc-barclays-et-kpmg-champions-de-l%E2%80%99evasion/

    Corporate Europe Observatory :”Revolving door ex-lobbyist, Jonathan Hopkin Hill, as EU commissioner”
    (…) “It’s no surprise that the City of London Corporation (link is external) has warmly welcomed Hill’s allocation of the financial services role. They said today: “The City welcomes the appointment of Jonathan Hill as the commissioner for Financial Stability, Financial Services and Capital Markets Union… Lord Hill’s expertise in this area and knowledge of the City of London will be crucial to ensuring the longevity and stability of Europe’s banking sector…” Incidentally, the City of London Corporation employs Quiller Consultants (link is external) for lobbying services, which just happens to be the lobby firm that Hill co-founded in 1998. Quiller also acts for HSBC bank, among other clients.(…)
    http://corporateeurope.org/revolving-doors/2014/07/uk-prime-minister-david-cameron-nominates-revolving-door-ex-lobbyist-eu
    http://corporateeurope.org/revolving-doors/2014/09/hill-finance-commissioner-should-be-rejected
    http://corporateeurope.org/revolving-doors/2014/10/hill-refuses-give-meps-details-his-past-lobbyist

      +15

    Alerter
    • Ray // 05.05.2015 à 08h04

      ulule bonjour,
      l’atmosphère est pour le moins…. excessivement très LOURDE ….un peu de rire devrait
      être bénéfique

      http://www.dailymotion.com/video/xv622i_le-complot-de-goldman-sachs_fun

        +5

      Alerter
    • Grognard // 05.05.2015 à 14h43

      “Imaginez un groupe d’experts chargé de lutter contre l’argent sale qui serait trusté par la maffia… ”

      Il n’est pas nécessaire d’imaginer ; c’est exactement cela.

        +11

      Alerter
    • Ouranos // 05.05.2015 à 22h04

      @ulule : à terme, grâce à cette loi sur le renseignement, tous ceux qui osent encore dénoncer cette réalité que vous évoquez (c’est à dire la domination de l’argent, le recul de la démocratie et l’esclavage des peuples) seront réduits au silence. Les services de renseignements pourront agir sans aucune réserve, et la répression s’exercera pour faire taire les insoumis.

        +3

      Alerter
  • bats0 // 05.05.2015 à 04h06

    Bonsoir,
    Cette loi sur le renseignement me fait penser au film réalisé par Florian Henckel von Donnersmarck “La Vie des autres”, et qui va sûrement diviser un peu plus le peuple français, tout en le mettant en auto-surveillance; bonjour l’ambiance…
    Une loi qui aurait pour objectif d’enrayer la menace terroriste ??? Mais de quel terroriste est-il question ? Il y a pas si longtemps, les résistants français (1940-44) étaient aussi des terroristes.
    De toute façon une fois qu’ils auront toutes les données enregistrées (sans les consentement des intéressés; s’ils font cette loi, s’en est le but principal), ils pourront les traiter comme ils l’entendent, et dans ce cas, attention aux interprétations, car elles pourraient devenir plus condamnables qu’elles le seront à l’origine (et les pressions divers feront le nécessaire pour faire condamner les accusés).
    Je pense que ce juge a complètement raison de s’inquiéter, car on est en train, petit à petit, de réduire les droits fondamentaux de l’homme (déclaration universelle des droits de l’homme), pour mieux l’asservir.

      +12

    Alerter
  • dupontg // 05.05.2015 à 04h54

    il n’y a aucune chance face à la logique moutonniere du :
    “si t’as rien à te reprocher tu ne crains rien”

    et de toute façon la plupart des “renseignements” sont donnés volontairement par les moutons sur google fessebouc et compagnie..
    et ils en sont fiers..la stasi en avait rêvé
    Alors ce genre de loi n’est que la cerise sur le gateau..

    Au lieu de pleurnicher il serait plus malin de resister contre la technique par la technique..
    et les moyens ne manquent pas

      +17

    Alerter
    • dupontg // 05.05.2015 à 08h30

      bonjour… 🙂

      un bon site qui parle un peu de tout et en français…..
      http://korben.info

      c’est dejà dix fois plus que n’en savent nos parlementaires

        +4

      Alerter
    • Vasco // 05.05.2015 à 22h52

      Je pense le contraire. Le meilleur moyen de lutter contre la technique c’est de ne pas utiliser la technique. idem pour combattre la financiarisation, ne pas recourir à l’argent.

        +1

      Alerter
      • dupontg // 06.05.2015 à 06h30

        alors vous faites quoi exactement?
        a part trepigner en disant que “ça ne devrait pas”

        La liberté ça se defend et ça se merite….

          +2

        Alerter
  • arthur78 // 05.05.2015 à 05h33

    ce qui est tout a fait étonnant c’est que les parlementaires se soient exclus du scope de la loi.

    1) sont ils au dessus des lois ?
    2) ont ils quelques choses a cacher ?
    3) ne sont ils pas les premiers corruptibles ?
    4) ne sont ils pas ceux qui declenchent des guerres ?

      +22

    Alerter
    • Status Quo // 05.05.2015 à 07h30

      Ils sont surtout les premiers responsables de la rancune que les autres peuples témoignent aux Français.
      il me semble que justement, c’est à eux de faire la preuve qu’ils n’ont rien à cacher et s’extraire de la loi me semble plus que douteux.
      🙂

        +7

      Alerter
      • arthur78 // 05.05.2015 à 08h24

        n’y a t’il pas quelque chose d’anti-constitutionnel, à ce que de simples représentants (ne l’oublions pas) puissent voter une loi dont ils s’excluent.

        La loi concerne tout le monde ou ne concerne personne, il me semble que c’est la base de la république .

          +12

        Alerter
        • dupontg // 05.05.2015 à 08h35

          pas de chance pour vous puisque le conseil constitutionnel qui est le seul à pouvoir donner un avis recevable sur la constitutionnalité des lois est lui meme constitué de membres appartenant à la caste…..

          donc voie sans issue

            +9

          Alerter
          • Johan // 05.05.2015 à 10h46

            Le conseil constitutionnel a plusieurs fois contrecarré les plans des gouvernements, donc il reste une chance.

              +2

            Alerter
        • achriline // 05.05.2015 à 10h51

          Je pense que l’on peut voir le vote de chaque député sur le site de l’assemblée, à nous de nous en souvenir pour la prochaine consultation et de les faire revenir parmi la populace lors des prochaines élections. Ils comprendront alors peut-être la portée de ce qu’ils ont voté.

            +4

          Alerter
          • RGT // 05.05.2015 à 19h31

            Mais ils s’en foutent :
            Tout au plus ils bénéficieront d’une “traversée du désert” dorée avec indemnités chômage + petit job “presigieux” (et inutile mais trsè bien payé) en attendant patiemment 5 ans que les “pourris d’en face” commettent encore plus de monstruosités qu’eux et qu’ils se fassent ré-élire ensuite comme “Grands Sauveurs des Valeurs Démocratiques”.

            N’oubliez pas, les électeurs ont la mémoire courte et sont facilement manipulables. Comme tous bons veaux qui se respectent.

            Petite question qui me concerne au plus haut point :
            Quand on est “pêcheur à la ligne du dimanche” depuis plus de 30 ans, sera-t-on automatiquement suspecté d’atteinte à la sûreté de l’état ?
            Si c’est le cas je demande immédiatement l’exil politique en Corée du Nord, le régime en place me semble soudain très respectueux des libertés individuelles.

              +5

            Alerter
      • Grognard // 05.05.2015 à 14h49

        Par contre pour attirer les curieux, c’est exactement ce qu’il convenait de faire.
        Je veux bien prendre les paris qu’il y aura du sport.

          +2

        Alerter
      • Ardéchoix // 05.05.2015 à 16h58

        @ Status Quo
        ils n’ont rien à cacher, un exemple : Thomas Thévenoud (victime de phobie administrative) qui en plus fut membre de la commission d’enquête parlementaire chargée d’interroger Jérôme Cahuzac. On en rigolerait, si ce n’était pas à pleurer.

          +11

        Alerter
  • Patrick Luder // 05.05.2015 à 05h49

    Simplement connaître ce que lisent les gens sur internet, donne déjà beaucoup d’indications sur eux-mêmes. On peut ainsi savoir quels sont leurs centres d’intérêts, leurs préoccupations etc …

      +8

    Alerter
    • Anas // 05.05.2015 à 11h15

      Avec l’émergence du big data, la possibilité de profiler les internautes se fait en temps réel. On n’est pas loin des capacités d’identification et d’analyse temps réel du type Minorty Report. Ce n’est plus de la science fiction.

      Pour vous donner un ordre d’idée de ce qui peut se faire en quelques minutes par un geek avec des outil open source: http://www.youtube.com/embed/nOfzrQ6CdKI

      … je vous laisse imaginer ce qui peut être fait par des expert de l’équivalent de la NSA made in France avec des outils fabriqué par des éditeurs spécialistes.

        +5

      Alerter
  • Joanna // 05.05.2015 à 06h09

    Je signale cet article qui m’a semblé intéressant concernant le thème de l’aliénation sur le blog de Thierry Klein découvert pour la circonstance :
    http://thierry-klein.speechi.net/2010/02/22/les-formes-elementaires-de-lalienation/

    Deux courts extraits :
    « Le concept d’aliénation suppose une victime et un oppresseur, ainsi qu’une sorte de « collaboration » entre la victime et son oppresseur. Pour bien comprendre les différentes formes d’aliénation, il faut s’intéresser au côté conscient ou inconscient de la victime, au côté conscient ou inconscient de l’oppresseur et aussi à la réalité de l’oppression ».

    « Peut-on vraiment changer la société et les lois sur le présupposé que c’est un imbécile qui se laisse aliéner ? La gauche vous répondra « plutôt oui » (et c’est pourquoi elle a des tendances liberticides, au sens où elle veut changer les choses contre le gré de gens dont la prise de conscience n’a pas « encore » eu lieu), la droite vous répondra « plutôt non » (et c’est pourquoi elle a des tendances anti sociales et un lien très fort avec la bêtise, puisqu’elle cherche avant tout à protéger et à nier des privilèges qui lui sont pourtant littéralement jetés sous les yeux )».

    La mise en esclavage (marche forcée vers le N.O.M.) me parait d’autant plus facile que la grande majorité du troupeau est docile et inconsciente. L’apocalypse est bel et bien en marche.

      +13

    Alerter
  • Kiwixar // 05.05.2015 à 06h48

    Ces gouvernements oligarchiques complètement autistes quand on essaie de leur parler seront enfin à notre écoute, fébriles, en fouillant dans nos emails, messages sociaux et conversations téléphoniques. C’est peut-être l’occasion de faire passer des messages massifs pour leur faire peur : des photos de guillotine, des messages dissidents, des projets de monde meilleur, des idées de boycotter ce qui les fait vivre, des messages de fraternité entre gueux, de lunette de visée sur les “0.1%”. Si tout le monde s’y met, ils vont commencer à suer du col, sans qu’on ait besoin de descendre dans la rue pour leur brailler dessus.
    « Il n’est rien au monde d’aussi puissant qu’une idée dont l’heure est venue. » (Victor Hugo)

      +20

    Alerter
    • Status Quo // 05.05.2015 à 07h16

      Mais ils le savent déjà Kiwixar, c’est bien pour cela qu’ils légalisent l’ingérence!bientôt les arrestations…..
      Le terrain est prêt:un pays où on emmène des enfants au commissariat et qui ne dit rien est un pays où l’arrestation est banale, le test est passé sans trop de vaseline, il me semble.
      ça vient doucement mais ça vient.
      ce pays me fait e plus en plus penser à l’ex Union Soviétique dans ces côtes les plus sombres.

        +17

      Alerter
    • antoniob // 05.05.2015 à 08h01

      oui, polluer le net avec de faux sites est une manière de perturber le dispositif. De même que de provoquer avec des sites mis en place via divers procédés d’anonymisation, pour mettre en évidence l’inefficacité du dispositif à pouvoir supprimer la circulation de contenus sur le net, comme de trouver des individus qui sont au courant des procédés d’anonymat, cryptographie et sécurisation.

        +2

      Alerter
  • Status Quo // 05.05.2015 à 06h50

    difficile en, effet, j’ai essayé d’interpeller mes collègues sur cette loi, la réponse parle d’elle même:’tu nous casses le moral, tais-toi!
    Pas un seul n’a envie de savoir ce que c’est.
    Pourtant, cette loi ne concerne que le peuple, les corrompus du gouvernement se sont mis à l’abri de cette loi.
    Ben voyons!
    Comme ça des thévenoud, des cahuzac pourront tranquillement continuer à voler le pays.
    Ah mais c’est vrai, pour eux, c’est légal.

      +29

    Alerter
    • Cédric // 05.05.2015 à 07h53

      le début me rappelle étrangement ce qu’il se passe à mon boulot, j’ai baissé les bras.

        +6

      Alerter
    • Kiwixar // 05.05.2015 à 09h42

      “tu nous casses le moral, tais-toi!”

      C’est sans doute ce qu’on entends tous à chaque fois, et je pense que (quelque part), c’est très positif, montrant une évolution. Ils ne disent plus “c’est pas vrai, qu’est-ce que tu racontes”… Donc ils sont conscients de tout ça – de tous ces mensonges des medias, de ce mythe des US bienveillants, de la démocratie représentative, de l’ “UE c’est la paix et la prospérité” – mais ne veulent pas en parler parce qu’ils ne peuvent pas agir, se sentent impuissants… pour le moment.

      Cela ressemble fortement à la “prise de conscience mondiale” dont parle Brzezinski. Grâce à l’Ukraine et nombres de dessins et d’articles (dont ceux d’ici), de très nombreuses personnes que je connais ont commencé à perdre leurs lunettes roses, à reposter des articles de Chomsky, etc… Ils se rendent compte que l’Occident file un très mauvais coton en voie de fascisation, gouverné par des Hauts-Traîtres, pendant que les Russes ont un vrai chef d’Etat oeuvrant pour l’intérêt du pays.

      C’est bien la raison pour laquelle l’OTAN veut détruire la Russie (et non pas la Chine) : la Russie nous montre une démocratie, un chef d’Etat gaullien, une interdiction des OGM, une économie dynamique et en croissance, des valeurs familiales conservatrices, la souveraineté et un pays dont les habitants sont fiers de leur pays. Et la comparaison avec ce qu’on a en UERSS avec son Politburo bruxellois est assez déprimante… D’où le : “tu nous casses le moral, tais-toi!”

        +34

      Alerter
      • Johan // 05.05.2015 à 10h49

        ” l’Occident file un très mauvais coton en voie de fascisation, gouverné par des Hauts-Traîtres, pendant que les Russes ont un vrai chef d’Etat oeuvrant pour l’intérêt du pays.”

        Belle vision manichéenne, vous avez tout compris au monde d’aujourd’hui mon cher ami.

          +1

        Alerter
    • Mil // 05.05.2015 à 10h41

      Je connais ce sentiment
      Alors j’ai commencé à leur parler de ce qui leur tient à cœur, leur pognon.
      Ce wkd, plusieurs ont tiqué quand je leur ai parlé des taux négatifs en Suisse.
      Et c’est très bien, car ils sont titillés par la possibilité que ça arrive en France, donc ils se renseignent, et commencent leur navigation internet.
      Et bim, ils tombent sur plein d’autres articles passés inapercu à la Tv , aux journaux papiers
      Et bim, ils commencent à réfléchir
      Il suffit d’enclencher la poignée pour qu’ils ouvrent la porte!

        +17

      Alerter
      • V_Parlier // 05.05.2015 à 18h29

        En effet, il faut faire accrocher les gens à la presse alternative par des sujets qui les touchent (la loi Macron qui prépare au sujet du TTIP par exemple, etc…).

          +2

        Alerter
  • Status Quo // 05.05.2015 à 07h22

    On est cernés, les financiers de notre planète mettent le paquet.
    les grands groupes pharmaceutiques font partie des plus grands TRUST;

    “Est-ce que l’anticonformisme et le franc-parler sont une maladie mentale ? Selon la dernière édition du DSM-V(Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) oui.”

    http://www.initiativecitoyenne.be/article-la-non-conformite-et-la-libre-pensee-considerees-comme-maladies-mentales-125434989.html

    et ben…..
    Penser va bientôt devenir une maladie mentale.
    Dormez bien braves gens.

      +12

    Alerter
  • A vaincre sans péril // 05.05.2015 à 08h01

    Et le code pénal ?
    Le secret des correspondances est un droit protégé par la loi.
    Paradoxalement, il est plus sécurisé d’envoyer des lettres par la poste que des emails.
    C’est vrai que c’est aussi plus long et plus cher.

    Article 226-15

    Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 – art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002

    Le fait, commis de mauvaise foi, d’ouvrir, de supprimer, de retarder ou de détourner des correspondances arrivées ou non à destination et adressées à des tiers, ou d’en prendre frauduleusement connaissance, est puni d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende.

    Est puni des mêmes peines le fait, commis de mauvaise foi, d’intercepter, de détourner, d’utiliser ou de divulguer des correspondances émises, transmises ou reçues par la voie des télécommunications ou de procéder à l’installation d’appareils conçus pour réaliser de telles interceptions.

      +6

    Alerter
  • kinimodo // 05.05.2015 à 08h31

    Au-delà de la surveillance de masse et l’atteinte à nos libertés que cette loi va générer, elle n’aura, à mon avis, que peu d’effet pour éviter le terrorisme.
    Il n’est pas bien compliqué pour des individus préparant un attentat de se passer des outils internet et portables qui seront justement visés.
    Ces moyens ne manquent pas, et c’est vraiment sous-estimer l’adversaire en pensant que ce système de surveillance va permettre de les débusquer. Surtout que désormais les critères de surveillance seront parfaitement connus et qu’il sera donc possible pour eux de les contourner aisément.
    Les bons vieux agents de terrain et d’infiltration seront toujours indispensables mais coûtent trop chers sans doute. A moins aussi que les objectifs de cette surveillance généralisée soient ailleurs ?

      +5

    Alerter
    • dupontg // 05.05.2015 à 08h46

      certainement.
      le terrorisme n’est pas la finalité mais le pretexte..

        +12

      Alerter
    • Status Quo // 05.05.2015 à 09h32

      à une époque, je cotôyais une personne , RG de l’époque, juste avant leur dissolution, il me disait:tu sais, on a des agents partout, ils nous renseignent, tu ne te douterais même pas de qui ils sont, peut-être tes voisins de pallier….à ma réponse: oui, je sais, mais je ne pense pas que le gouvernement ait assez d’argent pour payer des agents derrière chaque citoyen.
      Il a poursuivi:pas besoin de payer, en nous renseignant, ils pensent bénéficier d’une certaine protection.

        +9

      Alerter
    • RGT // 05.05.2015 à 19h55

      “Les bons vieux agents de terrain et d’infiltration seront toujours indispensables mais coûtent trop cher ….”

      Les agents de terrain et d’infiltration coûtent largement moins cher que les fameuses “boîtes noires” et surtout leur exploitation…

      Le problème principal, c’est que ces agents de terrain ne rapportent RIEN aux actionnaires des entreprises qui seront bénéficiaires des contrats d’état.

      Et je suis certain que lesdites entreprises ont déjà été sélectionnées avant même l’appel d’offre (s’il y en a jamais un) en fonction de leur “générosité” vis à vis des partis politiques qui ont le vent en poupe.

      Il ne faut JAMAIS oublier que ce genre de loi qui utilise massivement une “nouvelle technologie innovante” fort coûteuse à déployer sert AUSSI à mettre en branle un système de rétrocommissions…

      Double peine : On perd nos libertés individuelles ET on est obligés de payer la facture.

      C’est beau la “Démocratie”.

        +3

      Alerter
  • Un naïf // 05.05.2015 à 09h00

    Espionner les mails de la gendarmerie révèle déjà bien des informations explosives…

    http://www.lavoixdunord.fr/region/trafic-d-armes-presume-de-claude-hermant-la-piste-ia0b0n2806501

      +3

    Alerter
  • arthur78 // 05.05.2015 à 09h43

    donc il y a des gens qui vont avoir un pouvoir “hors-norme” grâce à cette surveillance, est il prévu dans le texte de loi des sanctions hors-norme pour ces gens placés en situation de pouvoir qui franchiraient la ligne jaune voire rouge.

    que se passe il si un balkany, un cahuzac se trouve ministre de ce service, doit on lui faire confiance ou appliquer un principe de precaution minimum.

      +4

    Alerter
  • reneegate // 05.05.2015 à 09h47

    Les politiques français prouvent ici à quel point ils ont été infiltrés, éduqués par les américains. Ils réagissent comme eux et ont peut être l’intention de concurrencer la NSA. Lors des premières révélations de Snowden, la ministre française Nicole Bricq avait laissé entendre que les français faisaient au moins la même chose, le gouvernement brillait par son silence et interdisait le survol du territoire à Morales.
    Enfin les français n’entendent pas parler de cette loi, ni des manifestations contre elle. Rien dans les journaux TV d’hier. J’espère que c’est l’information qui passe par internet qui modifiera complètement les intentions de votes. Le problème c’est que cela va prendre du temps.

      +7

    Alerter
  • couci couça // 05.05.2015 à 09h50

    Difficile de se faire une véritable opinion .
    Je vais me faire l’avocat du diable :

    Cette loi sera vue sous l’angle du conseil constitutionnel .
    Les dispositifs semblent légaliser des pratiques clandestines répandues .
    La surveillance du net et des individus existe bel et bien depuis longtemps par toutes sortes d’agents y compris privés (sur le plan commercial comme idéologique et politique .)

    Qui peut croire qu’un parti d’extrême droite s’embarrasserait de lois déjà en place ?
    Non il créerait sa police politique et promulguerait ses propres décrets .
    Adolf a t’ il respecté le cadre de la République de Weimar ?
    Oui , jusqu’à ce qu’il prenne le pouvoir par voie légale .
    Puis il n’a eu de cesse de la démolir et d’embastiller , de déporter ses opposants : communistes , socialistes , réformistes etc, etc …
    Cette république de Weimar qui a endossé la défaite du Kaizer en 1918 et des élites militaristes prussiennes , en signant l’armistice …Leur guerre était perdue .
    Ce que les futurs nazis ont appelé “le coup de poignard dans le dos” …
    Fallait bien trouver des boucs émissaires …

    Alors ça m’apparaît une gesticulation de plus .

      +3

    Alerter
    • Oliv // 05.05.2015 à 10h20

      Extrême droite, extrême droite… Toujours cette association extrême droite = nazisme, ça tourne à l’extrême phobie.

      Pour le moment, nous sommes sous la coupe d’une sorte d’extrême centre, qui coupe tout ce qui dépasse sur les côtés, et je ne suis pas rassuré pour notre démocratie. Et je n’évoque même pas ce dont serait capable une extrême gauche.

        +8

      Alerter
  • Nicolas // 05.05.2015 à 09h57

    Un truc rigolo, c’est que la dictature au pouvoir avance comme raison le risque terroriste. En 14 ans, les attentats terroristes ont fait 102 morts en France. En fait, c’est difficile de trouver une cause de mortalité qui dans les faits est moins importantes. Ah si, ya bien les requins, dont certains voudraient exterminer le rythme d’extermination (déjà très élevé) pour des victimes rarissimes (en zone interdite de baignade, au moins pour la dernière).
    À part ça, les accidents de la routes font en moyenne ~400 fois plus de victimes, les chutes près de 1000 fois plus, les noignades beaucoup plus aussi, et même les piqûres de guêpes, les empoisonnements au moins 100 fois plus, les cigarettes des centaines de fois plus, l’alcool aussi. Les incendies domestiques tuent 50 fois plus que les terroristes. Oh et la consommation de viandes, œufs et produit laitiers ? À travers des mécanismes qui sont de mieux en mieux compris (le cholestérol n’est qu’un morceau du puzzle), c’est tout simplement la première cause de mortalité dans les pays développés, devant les cigarettes. http://nutritionfacts.org/video/uprooting-the-leading-causes-of-death/
    Mais non, on nous prend pas du tout pour des cons, la priorité, c’est le terrorisme.

      +15

    Alerter
  • reneegate // 05.05.2015 à 10h19

    Je remarque que la stasi est très populaire dans les commentaires. Pourquoi pas la période Hoover et l’instrumentalisation des quartiers noirs, les livraisons de drogue, un président exécuté et une enquête caviardée, et les colonels de l’Espagne de Franco à Pinochet et en Grece, ….. La détoxification est loin d’être finie et notre gouvernement ne l’a même pas commencée (des fanatiques de l’automatisme, du dégraissage salarial, de la reprise économique quel qu’en soit le cout et maintenant du contrôle généralisé).

      +4

    Alerter
    • Nicolas // 05.05.2015 à 12h48

      D’une part parce que cette surveillance généralisée fait plus penser à la Stasi qu’à autre chose. On nous sert cette surveillance comme un bouclier, la Stasi était “l’épée et le bouclier du Parti”.
      Mais d’autre part parce que les média occidentaux sont formatés (Cf. Chomsky) pour dénoncer les méfaits des “méchants” (le bloc communiste, à l’époque) et taire les crimes des “gentils”, dont ceux que vous mentionnez.
      La reprise économique que vous évoquez est assez simple à obtenir, il suffirait de dévaluer l’euro français de 20% à 30%. On pourrait même en profiter pour le renommer (pourquoi pas le “franc”, par exemple). Mais tant qu’on sera gouvernés par des génies qui prennent des vessies pour des lanternes…

        +4

      Alerter
  • khazar // 05.05.2015 à 10h22

    Septembre 2015, retenez cette date. Ce sera le point de bascule historique, le moment où tout va lâcher…

    Les initiés le savent et le chuchotent depuis longtemps.

      +4

    Alerter
    • Monertov // 05.05.2015 à 16h15

      A quelle heure exactement ?

        +5

      Alerter
      • catherine Balogh // 05.05.2015 à 22h14

        khazar

        Merci!
        Je viens d’arriver du taf et là, je
        🙂
        🙂

          +1

        Alerter
    • V_Parlier // 05.05.2015 à 18h36

      Oh, le commentaire accrocheur… Possible mais pourquoi septembre ?

        +0

      Alerter
  • Denis // 05.05.2015 à 10h25

    Le ciel est gris: cela n’incite pas à la joie.
    C’est le moins que l’on puisse dire.

    J’en rajoute une petite louche!

    La “liberté” n’existe que si l’on s’en sert, les gens
    sont-ils demandeurs? J’ai comme un doute.

    Du pain et des jeux suffisent à la plupart.
    Ils sont contents d’eux mêmes et de leur progéniture
    qui est bien adaptée au moule : adaptation au monde
    réel qu’ils appellent ça.
    L’important,désormais, c’est l’accessoire!

    Paraitre est beaucoup plus important que d’être.

    Dans ces conditions, être sous surveillance ne dérange
    pas le con sommateur. Au contraire il craint comme la peste
    le perturbateur qui lui montre la réalité dans laquelle il vit.

    Il y a bien quelques “Nimby” ci et là, mais personne
    pour changer vraiment le paradigme.

    Donc, demain nous serons surveillés de près!
    Et de suspects,car fréquentant des sites non conformes,
    serons classés rapidement dans la case “coupables potentiels”
    Et on connait la suite… On peut lire ou relire “l’Archipel du goulag”
    pour avoir une petite idée d’une société parano!

    Bon, c’est pas tout ça, faut que j’aille buter mes patates!
    On ne se refait pas. :-))

      +9

    Alerter
  • RAS // 05.05.2015 à 10h30

    Les gens ne s’en fichent pas du tous, ils y consentent parce qu’ils crèvent de trouille, et surtout parce qu’il y a un consensus politique sur la question… Pourquoi aucun leader de l’opposition ne s’oppose t-il à cette proposition ? Parce qu’ils sont tous d’accord sur le principe du contrôle de l’information !!

      +5

    Alerter
    • Oliv // 05.05.2015 à 12h16

      On ne peut pas savoir si les gens s’en fichent ou pas… je dirais que “les gens” n’ont pas pris la mesure de ce qui se passe. Soit ils sont mals informés, soit ils manquent de sensibilisation sur le sujet. “Les gens” sont déjà assez préoccupés par le maintien de leur niveau de vie, voire de leur survie… on ne saurait leur en vouloir.
      Vous qui intervenez sur ce blog, vous semblez pour la plupart prédisposés à considérer que même un gouvernement socialiste peut être dangereux pour la démocratie, mais c’est un sentiment minoritaire. Pour la plupart “des gens” : socialiste = gauche = camp des gentils. C’est ce qu’on leur a inculqué par message subliminale dès l’école primaire.

        +11

      Alerter
  • luc // 05.05.2015 à 10h45

    c’est vrai qu’on s’en fout un peu que les espions espionnent jusqu’à nos pages facebook et nos commentaires sur “les-crises.fr” …

      +3

    Alerter
    • V_Parlier // 05.05.2015 à 18h38

      Je pense que les gens, sachant que leurs écrits et données de réseaux sociaux sont déjà répertoriés, ne s’imaginent pas qu’après cette loi çà ira bien plus loin. D’où cette relative insouciance.

        +0

      Alerter
  • noel // 05.05.2015 à 10h45

    Cette loi signe l’entrée dans un état totalitaire ! Elle ira bien plus loin que la surveillance des dissidents ! Il s’agit en fait d’un maillage serré permettant d’obtenir des informations sur la vie privée. Elles seront susceptibles d’êtres vendues à des sociétés privées à des fins commerciales, à des instituts de sondages ! Ils sauront quelles sont vos lectures, vos amis ! Ils pourront très bien exercer un chantage à partir de données sur votre vie privée afin de vous soudoyer sans argent ! La voyoucratie exercera le pouvoir politique à tous les niveaux ! Je vous laisse imaginer ce qui se passera dans le peuple ! Chacun tirera la couverture à soi, utilisera la délation pour des vengences personnelles. L’émotionnel, l’affectif, toutes les passions et vices ayant pris le dessus, l’ordre totalitaire régnera sans qu’aucune garantie de confidentialité puisse se faire prévaloir. J’ai vu cette dérive s’accomplir lorsque j’étais assistant de service social. LNotre déontologie nous protér

      +5

    Alerter
    • RGT // 05.05.2015 à 20h19

      “Ils pourront très bien exercer un chantage à partir de données sur votre vie privée afin de vous soudoyer sans argent”

      C’est déjà ce que fait la NSA dans sa frénésie de collecte de données.
      Il suffit de trouver le “petit truc qu’on veut cacher”, surtout si c’est vis à vis de ses proches ou de son entourage, et hop !!! Soit vous bossez gratos pour nous, soit on déballe tout à bobonne, à votre famille ou à votre supérieur hiérarchique.

      Je commence à me sentir un peu mal : Compte-tenu du temps que mes gosses passent sur “gronibs.com” je vais être catalogué “obsédé sexuel”…

      J’espère seulement qu’ils ne sont jamais allés sur des sites de “Brésiliennes” !!!

      Si jamais c’est le cas et que ça se sait c’est le divorce assuré assorti d’un licenciement immédiat.
      Direct sous les ponts !!!

      Même si on est pas DSK on peu en prendre plein la gueule si on a des gosses en pleine poussée d’hormones.

        +2

      Alerter
  • DC // 05.05.2015 à 10h50

    Si l’on doit régulariser par la loi les activités irrégulières des services secrets alors dans ce cas on peut finir par rétablir la peine de mort histoire de régulariser les opérations homo…

      +1

    Alerter
  • Johan // 05.05.2015 à 10h54

    Simple remarque : tous les medias semblent unis CONTRE cette loi. Pourtant personne ne manifeste. Comme pour Rémi.

    On peut encore dire que les medias créent l’opinion, ou est-ce qu’on peut enfin jeter cette théorie simpliste à la poubelle ?

      +7

    Alerter
  • ThomBilabong // 05.05.2015 à 10h56

    Du calme, du calme.
    De nombreuses applications cryptées avec haut niveau de sécurité sont en train de voir le jour. Au grand damn de la NSA elle-même qui a installé un bureau au coeur de la silicon valley pour tenter de faire lobbying ou influence.
    C’est exactement ce que prévoie/préconise Snowden : rendre les écoutes et les décryptages hors de prix .
    Vive SnapChat et autres !
    Pour info, PGP, gratuit, est déjà franchement puissant. Les autres arrivent, c’est une question de mois. Et se démocratiseront, y-compris dans les messageries mail et téléphonie.

    En rendant inopérants ces moyens d’écoute de masse, donc une bonne partie de cette loi, ça poussera j’espère les dirigeants à chercher d’autres moyens de faire descendre la pression. La pression ne sert que les marchands de canons.

    Au final, on en revient aux mêmes constats qu’avec l’arsenal nucléaire : accords SALT I et II rendus urgents faute de moyens financiers (URSS et USA/OTAN exsangues en 1970).

      +6

    Alerter
    • dupontg // 05.05.2015 à 11h16

      il est tout à fait clair que ceux qui ne veulent pas etre espionnés peuvent le faire…
      les moyens sont disponibles gratuitement..

      donc cette loi ne sert strictement à rien..
      tout au moins pour le but avoué..

        +7

      Alerter
  • ponsov // 05.05.2015 à 11h08

    7/100 des députés pour débattre “c’est un beau chiffre” les autres n’étant pas des spécialistes du sujet il risquaient de fausser le débat( sic) ( voir la cuisine de l’assemblée).

    Khaled Khelkal,Merah,les fréres Kouachi,Coulibali, etc… étaient tous fichés,surveillés nous dit on,les résultats nous les connaissons…Donc soit on nous cache des choses ou soit nous sommes pris pour
    des imbéciles voire les deux en voulant nous faire croire que cette loi améliorera quoi que ce soit.

      +15

    Alerter
  • Macarel // 05.05.2015 à 11h19

    Pour le Député PS, B. Leroux (sur France Inter ce matin), si vous ne voulez pas que cet instrument de flicage tombe entre de mauvaises mains, il vous incombera de faire le bon choix lors des prochains scrutins nationaux ! Ah ! Machiavel quand tu nous tient !!!
    Ce FN est vraiment une aubaine : il est promus au rang d’opposition officielle au “système” UMPS.
    Ce qui permet de verrouiller l’alternance de partis “républicains” aux affaires.
    En effet le FN cannibalisant toutes les critiques, venant de la gauche du PS, ces critiques se retrouvent dès facto disqualifiées comme “non républicaines”, et donc comme nulles et non avenues.
    Il serait en effet dangereux pour le système de reconnaître que des critiques pertinentes viennent d’authentiques démocrates. J. Sapir et d’autres en savent quelque chose.
    C’est vraiment diabolique, mais le pire, c’est que cela marche, car ce sont eux qui contrôlent les médias de masse. C’est pour cela que ces derniers s’étalent, jour après jour, avec complaisance sur la “saga des Le Pen”, et sur les faits et gestes de ses leaders.
    Le débat est permis, sauf que sur certains sujets “tabous”, il n’est médiatiquement autorisé, qu’avec la représentante officielle de l’opposition au système. Ainsi toute critique est neutralisée comme provenant d’un émetteur qui sent le soufre.
    Du grand art dans la manipulation des masses, Goebbels en aurait pâli de jalousie.

      +22

    Alerter
  • Olposoch // 05.05.2015 à 12h03

    Ce qui s’est passé ce matin sur France Inter est indigne de la profession de journaliste…
    La logique voudrait que leur soient retirées la qualité et la carte de journaliste, les extérioriser avec un statut d’auto-entrepreneurs plus en cohérence avec leur fonction de relation-presse…

      +5

    Alerter
  • raloul // 05.05.2015 à 12h38

    Bonjour!

    Il est un aspect qui me semble négligé dans le débat, c’est simplement l’idée de recourir à la technique, à certaines technologies en particulier pour prévenir la “menace” terroriste.

    Il me semble que c’est une profonde méprise qui irrigue notre culture intellectuelle que de croire que des moyens techniques puissent résoudre des problèmes qui n’ont que peu à voir avec la technique en soi; des problèmes politiques, de violences, de désespoir et d’instrumentalisation de la religion, en particulier. Je suis sidéré que personne ne se demande même si le recours à la technique et à la technologie a une quelconque pertinence pour lutter contre le “terrorisme”.

    Imaginer que l’on puisse arrêter un groupe de personnes motivées avec les moyens techniques proposés (et des moyens technologiques tout court) me semble totalement ridicule et à côté de la plaque. Dès lors, il est évident que les buts de ces textes de loi sont tout autres; mais je ne vais pas développer, ça virerait rapidement au complotisme, ce très pratique pilori de notre époque…

    Enfin, je suis d’accord avec nombre de critiques formulées par ici quant aux abus de langage, à la propagande, au mensonge perpétuel de nos gouvernements. Il y a tant à écrire à ce sujet…

      +5

    Alerter
  • noel // 05.05.2015 à 13h07

    Ils ne vont certainement pas s’arrêter en un si “terrible et donc terrorisant” chemin. Le champ d’application de cette loi scélérate pourra s’étendre à tous les domaines de la vie privée d’autant que relié à la domotique, vous imaginez ?

    Les maires des communes, officiers de police, se verront transformer en véritables commissaires politiques.Le maillage et le profilage serrés de “leurs populations en résidence surveillées” par rues, quartiers, arrondissement leur permettront ainsi en temps réel et selon la doxa du jour, de pointer les comportements estimés plus que suspects puisque déjà nous sommes présumés “suspects” à savoir constamment fautifs, notamment de ne pas être d’accord, de ne pas aller voter, et lorsque c’est le cas, de ne pas bien voter lors de rares référendum comme celui de 2005 par exemple !

    L’affaire CH***** est un bon exemple. Qui n’aura pas assisté au discours de “son” maire après ces événements, n’aura pas écouté sa TV toute la journée, n’aura pas manifesté, aura pu être repéré uniquement par une gestion automatisée de l’emploi de son temps dans et hors de sa résidence. Inutile parler de citoyens à ce niveau ! …..

    Ils iront forcément plus loin que l’hypothètique prévention du soi-disant “terrorisme”. S’il s’avère qu’il n’en était rien dans une dizaine d’années ? L’Étaterroriste, l’Ogre dévorant ses enfants ?

    Cette loi ouvra la porte à tous les chantages possibles en portant légalement atteinte à la vie privée. Des informations sur votre profil pourront être vendus à des sociétés privées comme c’est déjà le cas aujourd’hui. Quid de votre dossier médical par exemple !

    Â l’occasion de consultations fréquentes d’un site de conseils médicaux, un laboratoire peut faire pression pour obtenir votre boîte de dialogue avec un médecin en ligne et ensuite vous proposer leurs produits pharmaceutiques.

    Qui nous dit que des malveillants bien intentionnés et surtout bien soudoyés pourront transmettre la mémoire de votre PC pour y récupérer par exemple un échange de courriels lors d’une négociation d’un contrat, le texte inachevé d’un roman, d’un scénario ! Récupérer aussi vos archives personnelles scannées : factures, quittances, budget, photos, etc…. ???

    Tout s’achète, tout se vend ! La collusion intruisive du privé et du public pourra être totale puisque technologiquement possible non inclus les implants corporels bien évidemment !

    Le doigt dans l’engrenage étant mls où seront les limites ? L’imagination n’en a pas…..

      +5

    Alerter
  • olivier imbert // 05.05.2015 à 13h09

    la téléphonie portable en prenant au pied de la lettre téléphonie et le fait d’être porté, avec l’unité de la sémiotique et idéographie du nombre jusque dans l’expérimentation de masse coloniale militaire objet des justes comparaisons de tous les crimes de masse de l’eurocentrisme alliance atlantique de suspension de l’habeas corpus, déclaration initiale à force d’être d’initiés, doublement risible par la protection rapprochée en télévision ou téléphonie des chefs d’états et des états-majors militaire, aristocratique et de la criminalité expérimentale de Schweitzer sur moulin puis en quelque sorte par le générale l’inverse par Massenet entr’autre, au nom des sciences dans l’héritage des amis de newton et de la Reine en amis de philallète chez les bricoleurs criminels policiers dits les ratons de l’opéras. Le PS, en effet, est de ces côtés ou facettes là en “ab-schattungnien”( synonyme on le sait de l’obscurantisme relatif), par ses femmes et ses hommes triplement criminel ( il est vrai plus technique-pragmatique que science théorique) de masse sans compter ses approximations de voyous comptables sur le dos de l’action social!http://canempechepasnicolas.over-blog.com/2015/05/mobilisons-nous-contre-la-loi-liberticide-du-ps.html

      +1

    Alerter
    • Sud // 05.05.2015 à 13h48

      @ Olivider Imbert

      Pour la rédaction de vos com, puis-je vous suggérer ce lien (en toute sympathie hein ? Ne le prenez pas mal) :

      http://www.pipotron.free.fr/

        +6

      Alerter
      • Denis // 05.05.2015 à 18h15

        Afin de circonvenir à cette inflexion intrinsèque, je suggère fortement de caractériser certaines ouvertures optimales, parce que les mêmes causes produisent les mêmes effets
        Dans le cas particulier de l’inconstance de ces derniers temps, il ne faut pas négliger d’anticiper les principales issues envisageables, même si nous devons en tirer des conséquences.
        Du fait de la morosité de ces derniers temps, je préconise un audit afin de revoir toutes les stratégies éventuelles, pour longtemps.

        Et voilà, on est bien d’accord!!!

        On rigole! 😉

          +1

        Alerter
        • olivier imbert // 06.05.2015 à 13h21

          pas moi mais je verrai…sans aucun rapport à la critique spéculative de hegel possible de la sagesse ds peuple à propos de qui verra ta truie la verra le dernier ou autre ha ha ha tu rigoles…

            +0

          Alerter
  • Marc Henneton // 05.05.2015 à 13h49

    N’ayant pas vraiment entendu les fournisseurs d’accès monter au créneau pour défendre les droits de leurs clients-abonnés concernant la mise en place d’une boîte noire, j’ai déjà préparé un courrier type pour résilier mon abonnement et me passer des services de fournisseur d’accès.
    Un peu excessif diront certains, personnellement je ne crois pas. Il y a une vie citoyenne et active sans internet, surtout si internet rime avec surveillance généralisée.

      +5

    Alerter
    • step // 06.05.2015 à 00h33

      un foyer sans abonnement ? tu vas attirer l’oeil de moscou !! (enfin de paris)

        +1

      Alerter
  • Grégoire // 05.05.2015 à 15h02

    La loi sur le renseignement via le net ne vise évidemment que les opposants, dissidents et autres résistants aux ambitions débiles des oligarchies occidentales…car s’il s’agissait réellement d’empécher le terrorisme il faudrait peut être commencer par dissoudre les numéro 1 du terrorisme international… la CIA et l’OTAN. Mais que vont devenir tous les sites alternatifs dissidents qui tentent de réinformer ? Vont ils devenir des pièges ou les flics serviles n’auront plus qu’à se servir ? Cette loi digne des pires dictatures démontre en tous cas que ces sites ont un impact réel et que beaucoup de gens ne sont pas vraiment sensibles aux violons de la propagande officielle des médias de masse. Cette loi c’est l’aveu de l’échec de ces médias “assistés” qui malgré les moyens financiers et matériels ne convainquent plus grand monde, malgré le secours de leurs sondages bidonnés. La vérité triomphera malgré tous les tartarins qui pondent ces lois.

      +2

    Alerter
    • Alain C // 05.05.2015 à 21h21

      ” la CIA et l’OTAN”

      bref, les US, quoi …

        +0

      Alerter
  • Mercivil // 05.05.2015 à 15h25

    Bonjour,
    que dit la loi sur la modification des données ? Les systèmes chiffrés utilisent des clés publiques pour échanger des clés symétriques incassables en théorie. En pratique, il suffit de changer la clé publique (attaque dite de “l’homme du milieu”).
    Techniquement, c’est simple et efficace. c’est légal ?
    Si quelqu’un connait un système qui utilise des clés AES sans transmission en réseau (Bluetooth), ça m’intéresse.

      +1

    Alerter
  • Résistance // 05.05.2015 à 15h44

    Merci à tous ceux qui frémissent devant la logique actuelle.

    Loi du renseignement !!! rien que ça !

    Avant de me déconnecter et résilier mon abonnement, je tenais à vous remercier TOUS, de vos partages et analyses, qui permettent à de nombreuses personnes de se situer dans cet univers d’une richesse absolue.

    Informaticien de niveau 3, il s’agit de protéger mes proches qui ne sauront se défendre devant les conséquences des logiques actuelles.

    L’État démontre son impuissance et sa soumission totale devant les enjeux et les forces en présence, c’est ce que nous devons tous retenir. Il démontre aussi sa laideur hégémonique, son manque de vision, la petitesse et la nature profonde de nos dirigeants ainsi que la dérive totalitaire aussi stupide qu’inutile que nous subissons.

    Les faiblesses de nos institutions républicaines démocratiques et même européennes s’affichent au grand jour. La fraude sème la faillite, la faillite sème la fraude. La corruption a changé la nature de notre développement. Vous en faites tous le constat, preuves à l’appui.

    Depuis les années 80 ou la finance s’est déconnectée de l’économie, jusqu’à la crise 2007-2008, en passant par l’horreur de la destruction des tours du centre du commerce mondiale, le terrorisme s’impose comme le mode le plus aboutis pour imposer la suite logique de notre mondialisation.

    Une page de 20 ans se tourne pour moi. Une magnifique histoire qui prend un nouvel élan. Je contemple mes ordis, dont les plus anciens sont toujours opérationnels depuis mes débuts, sans pertes de données, en sachant les remettre sur pieds, si besoin. J’ai vécu le numérique en mesurant les puissances de calcul, les possibilités, les extrapolations, leurs conceptions, en comprenant les failles et les bugs, les pannes… même ceux et celles programmés volontairement.

    Composer une symphonie d’une trentaine d’instruments et la mixer en moins de trois jours, oui, c’est possible avec les outils actuels…mais combien de vie me faudra-t-il pour écouter toutes les musiques du monde ? (surtout si nous changeons le format tous les quatre matins…)

    Il n’y a pas de sécurité en informatique, juste des stratégies. Et devant la sournoiserie des industriels, aucune chance pour les utilisateurs d’y faire face. Passez à la caisse, et merci de votre visite.

    -Vous ne pouvez plus faire sans, désolé j’ai un nouveau client sur une autre ligne…Voyez avec le bidouilleur du coin, vous n’aurez pas à taper 1-2 ou 3.

    -Allo, oui, bonjour Monsieur LesCrocs, vous ne comprenez pas à quoi correspond le temps d’absence au poste de la caissière sur votre fractal 3050? Si elle est incluse ou déduite de sa productivité ? c’est en fonction de la couleur de ses yeux, de la lune et de ses disponibilités. À bientôt Monsieur LesCrocs.

    Et pour le téléphone ? C’est pire… Couper la langue ? et pourquoi pas supprimer le langage, plus de langues, rien que du chiffre ? Allo-allo, il y a de la merde dans le tuyau, je préfère la friture.

    J’ai tout, et le monde a mes pieds. J’n’ai rien, même plus de paillassons pour les essuyer.

    Sciences sans consciences, et plus si affinité. Je garde l’amour, je vous laisse le reste.

    Ne m’en voulez pas, j’ai déjà donné 20 ans de ma vie pour vous prévenir.

    Je reste avec vous.

    C’est debout que l’homme avance. Alors bon voyage à vous tous.

      +4

    Alerter
  • Résistance // 05.05.2015 à 15h46

    Merci à tous ceux qui frémissent devant la logique actuelle.

    Loi du renseignement !!! rien que ça !

    Avant de me déconnecter et résilier mon abonnement, je tenais à vous remercier TOUS, de vos partages et analyses, qui permettent à de nombreuses personnes de se situer dans cet univers d’une richesse absolue.

    Informaticien de niveau 3, il s’agit de protéger mes proches qui ne sauront se défendre devant les conséquences des logiques actuelles.

    L’État démontre son impuissance et sa soumission totale devant les enjeux et les forces en présence, c’est ce que nous devons tous retenir. Il démontre aussi sa laideur hégémonique, son manque de vision, la petitesse et la nature profonde de nos dirigeants ainsi que la dérive totalitaire aussi stupide qu’inutile que nous subissons.

    Les faiblesses de nos institutions républicaines démocratiques et même européennes s’affichent au grand jour. La fraude sème la faillite, la faillite sème la fraude. La corruption a changé la nature de notre développement. Vous en faites tous le constat, preuves à l’appui.

    Depuis les années 80 ou la finance s’est déconnectée de l’économie, jusqu’à la crise 2007-2008, en passant par l’horreur de la destruction des tours du centre du commerce mondiale, le terrorisme s’impose comme le mode le plus aboutis pour imposer la suite logique de notre mondialisation.

    Une page de 20 ans se tourne pour moi. Une magnifique histoire qui prend un nouvel élan. Je contemple mes ordis, dont les plus anciens sont toujours opérationnels depuis mes débuts, sans pertes de données, en sachant les remettre sur pieds, si besoin. J’ai vécu le numérique en mesurant les puissances de calcul, les possibilités, les extrapolations, leurs conceptions, en comprenant les failles et les bugs, les pannes… même ceux et celles programmés volontairement.

    Composer une symphonie d’une trentaine d’instruments et la mixer en moins de trois jours, oui, c’est possible avec les outils actuels…mais combien de vie me faudra-t-il pour écouter toutes les musiques du monde ? (surtout si nous changeons le format tous les quatre matins…)

    Il n’y a pas de sécurité en informatique, juste des stratégies. Et devant la sournoiserie des industriels, aucune chance pour les utilisateurs d’y faire face. Passez à la caisse, et merci de votre visite.

    -Vous ne pouvez plus faire sans, désolé j’ai un nouveau client sur une autre ligne…Voyez avec le bidouilleur du coin, vous n’aurez pas à taper 1-2 ou 3.

    -Allo, oui, bonjour Monsieur LesCrocs, vous ne comprenez pas à quoi correspond le temps d’absence au poste de la caissière sur votre fractal 3050? Si elle est incluse ou déduite de sa productivité ? c’est en fonction de la couleur de ses yeux, de la lune et de ses disponibilités. À bientôt Monsieur LesCrocs.

    Et pour le téléphone ? C’est pire… Couper la langue ? et pourquoi pas supprimer le langage, plus de langues, rien que du chiffre ? Allo-allo, il y a de la merde dans le tuyau, je préfère la friture.

    J’ai tout, et le monde à mes pieds. J’n’ai rien, même plus de paillassons pour les essuyer.

    Sciences sans consciences, et plus si affinité. Je garde l’amour, je vous laisse le reste.

    Ne m’en voulez pas, j’ai déjà donné 20 ans de ma vie pour vous prévenir.

    Je reste avec vous.

    C’est debout que l’homme avance. Alors bon voyage à vous tous.

      +4

    Alerter
    • RGT // 05.05.2015 à 20h48

      On voit que vous utilisez du matériel ancien et amorti : Le bouton gauche de la souris a des faux-contacts qui entraînent des clics frénétiques lors de l’envoi multiples de messages, ce qui explique que certaines mauvaises langues prétendent que vous êtes atteint de Parkinson :-(.

      Ne vous en faites pas, la souris de mon Commodore64 qui me sert à naviguer sur le WEB (les plus vieux seront nostalgiques) a le même défaut (sisi, j’ai bien une souris sur mon C64, renseignez-vous, ça existait déjà à l’époque).

      D’un autre côté, il ne consomme que 13W pour 0,3 MIPS (ce qui me laisse le temps de bien réfléchir entre chaque touche appuyée)… 😉

        +1

      Alerter
  • claude // 05.05.2015 à 16h00

    trop ont des choses à cacher pour que cette loi passe.

    Elle passerait si le FN que Valls s’applique à mettre au pouvoir y parvenait. Seuls des partis extrêmes terrorisant tout le monde peut faire passer une telle loi d’espionnage généralisé officiel.

    Il serait étonnant que le Conseil Constitutionnel laisse passer. Les membres eux-mêmes n’ont probablement pas envie d’être espionnés.

      +2

    Alerter
    • catherine Balogh // 05.05.2015 à 22h29

      claude Le 05 mai 2015 à 16h00

      ben , ils s’en foutent, ils s’extraient de leur loi.

        +1

      Alerter
  • ponsov // 05.05.2015 à 16h02

    Bonjour Alae cette phrase de Martin Niemöller, pasteur et théologien allemand je viens de l’afficher au bureau pour essayer d’inciter les gens à se regrouper et à protester.

      +6

    Alerter
  • dupontg // 05.05.2015 à 18h00

    je me demande si les boites noires sauront dechiffrer ce qui est ecrit avec des nouilles

      +1

    Alerter
  • V_Parlier // 05.05.2015 à 18h13

    Et le pire, c’est que dans les rares cas où la presse en parle tout ceci passe, dans le meilleur des cas, pour des gaffes anodines.

      +5

    Alerter
  • Zarathousthra // 05.05.2015 à 19h34

    “Quid des possibilités que le texte offre si un jour un parti moins démocratique arrive au pouvoir ?”

    Moi personnellement je suis déjà très inquiet du parti qui est déjà au pouvoir.

      +7

    Alerter
  • gonzo // 05.05.2015 à 19h53

    “si j’avais été dans l’opposition, j’aurais voté contre la loi renseignement”
    christiane taubira europe1 le 5 mai 2015

      +0

    Alerter
  • Pascal TRAN-HUU // 05.05.2015 à 21h50

    Le « Patriot Act » donne des pouvoirs étendus aux divers services de renseignement mais il y a une grosse différence par rapport au projet de loi français. il existait déjà plusieurs paliers de protection de la vie privée relativement à la surveillance électronique avant même la promulgation du Patriot Act. Il fallait généralement obtenir une autorisation judiciaire, ou du moins un mandat ou une assignation à témoigner, avant de procéder à de la surveillance ou de faire une interception, mais la rigueur des critères d’obtention de ces documents variait selon le type d’information à recueillir, le degré de confidentialité que l’on pouvait raisonnablement attribuer à l’information et le motif pour lequel les agents de la paix ou les fonctionnaires du gouvernement demandaient l’autorisation (c.-à-d. le renseignement étranger ou d’autres raisons).
    La Patriot Act a modifié le droit américain pour augmenter la capacité qu’ont les services de sécurité d’obtenir certains types de mandats des tribunaux afin de s’adonner à de la surveillance électronique ou d’intercepter des communications et pour accroître les catégories d’informations que ces mandats permettent d’obtenir dans certaines circonstances.
    Par exemple, l’article 206 du Patriot Act autorise la délivrance de mandats généraux (« roving orders ») aux termes du FISA (Foreign Intelligence Surveillance Act). Ces mandats doivent être demandés au tribunal instauré par le FISA ou à l’Attorney General en cas d’urgence et n’exigent pas que soient identifiés de façon précise l’instrument, l’installation ou l’endroit visés par la surveillance. Plutôt que d’exiger que les agents du renseignement obtiennent un mandat distinct en vertu du FISA pour chaque téléphone ou appareil qu’ils désirent mettre sur table d’écoute, cette disposition leur permet d’obtenir un mandat général les autorisant à le faire pour plusieurs appareils appartenant à un individu, c’est-à-dire à cibler une personne plutôt qu’un téléphone en particulier. Afin d’obtenir un tel mandat, il leur faut convaincre le tribunal que la cible est un pouvoir étranger, au sens de la définition donnée dans l’article 1801, titre 50 du U.S.C., (en vertu du 4e Amendement),et que les actions de la cible peuvent contrecarrer la surveillance. Nous avons, donc, l’intervention/autorisation de la justice. Certes, le président Bush a signé, en 2002, un décret-loi secret autorisant la National Security Agency (NSA), l’organisme chargé de l’interception de renseignements étrangers d’origine électromagnétique aux États-Unis, à surveiller et à intercepter les appels téléphoniques effectués et les courriels internationaux transmis par des personnes aux États-Unis à des personnes à l’extérieur des États-Unis ou inversement, sans avoir à obtenir une autorisation judiciaire préalable du tribunal. Le Président Bush avait signé ce décret en vertu du « Autorisation for use of military force ». AUMF autorisait le président à utiliser toute la force nécessaire et appropriée contre les pays, organisations ou personnes qui, à son avis, ont planifié, autorisé, commis ou aidé les attaques terroristes du 11 septembre 2001, ou ont hébergé ceux qui ont commis ces actions, afin de prévenir les actes terroristes futurs contre les États-Unis par ces pays, individus ou organisations. Le décret-secret a été attaqué car il viole le 1er et le 4e amendement.
    Le projet de loi français donne la latitude au Premier Ministre de délivrer les autorisations d’écoutes : « Au chapitre Ier, l’article L. 821-1 soumet la mise en œuvre des techniques sur le territoire national à une autorisation du Premier ministre accordée, sauf urgence absolue (article L. 821-5), après avis d’une autorité administrative indépendante, la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR). »
    Les Américains sont-ils moins bien protégés du fait que les services sont obligés de passer par la case justice pour obtenir un mandat ?
    En France, en matière de terrorisme, des opérations d’infiltration peuvent être autorisées par le procureur de la République ou le juge d’instruction (articles 706-81 à 706-87 du Code de Procédure Pénale). Des saisies et perquisitions en dehors des heures légales peuvent également être effectuées (articles 706-89 à 706-94 du Code de Procédure Pénale).
    En outre, des écoutes téléphoniques pour une durée d’un mois renouvelable une fois, après autorisation du juge des libertés et de la détention et à la requête du procureur de la République (article 706-95 du Code de Procédure Pénale)sont possibles.
    Le projet de loi, tout en renforçant les moyens en matière de lutte contre le terrorisme et en protégeant les agents des services spécialisés de renseignement, dont la protection de l’anonymat a pourtant été renforcée par le législateur en 2011 et en 2013, qui demeurent exposés à des risques pénaux injustifiés, donnent, la possibilité pour les services spécialisés de se renseigner sur tout : affaires de terrorisme bien sûr mais aussi délits financiers, trafic en tous genre, etc. Au total 7 domaines différents sont concernés par le projet de loi.
    Des garde-fous sont prévus par le projet de loi mais sont-ils suffisants ?
    Il ne s’agit pas, pour moi, d’interdire l’utilisation de moyens électroniques très perfectionnés pour recueillir le renseignement, ni même de ne pas donner un cadre législatif et réglementaire au recueil du renseignement mais de donner, comme dans tout état de droit, un droit voire un devoir de regard à l’Ordre judiciaire afin de se garantir, autant que faire se peut, contre toute dérive.
    Benjamin FRANKLIN a fait, en 1755, une réponse au gouverneur de Pennsylvanie dont on retient, le plus souvent, cette phrase : « Those who would give up essential Liberty, to purchase a little temporary Safety, deserve neither Liberty nor Safety. »
    « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications