Les Crises Les Crises
4.mai.20154.5.2015 // Les Crises

Une jupe pas très «laïque» provoque l’exclusion d’une collégienne

Merci 0
J'envoie

Une élève de Charleville-Mézières a été exclue des cours pour le port d’une jupe considérée comme islamiquement trop visible.

Cela pourrait être une banale histoire d’ourlet. Mais, en ces temps de crispations identitaires, une jupe trop longue a suscité l’effroi dans un collège de Charleville-Mézières (Ardennes) au prétexte de ne pas respecter la laïcité et de contrevenir à la loi de 2004 qui interdit le port de signes religieux ostentatoires à l’école publique. D’après les révélations, mardi matin, du quotidien local l’Ardennais, Sarah, une jeune collégienne de 15 ans, a donc écopé de deux journées d’exclusion, le 16 et le 25 avril, pour le port d’un vêtement trop peu… laïc. «Cette jupe n’a vraiment rien de particulier, elle est toute simple», a déclaré au journal la jeune fille, précisant même qu’elle l’avait achetée 2 euros dans un magasin populaire.

Soutenue par ses parents, Sarah porte le voile depuis un an. Elle l’enlève à son arrivée dans l’établissement scolaire et le remet à la sortie, ce que font généralement les jeunes filles musulmanes pratiquantes. Ce cas de jupe trop longue, et dès lors considérée comme islamiquement trop visible, n’est pas isolé. Porte-parole du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), Elsa Ray confirme, à Libération, que son association traite en moyenne, chaque année, une centaine de litiges similaires. Sans avancer de chiffre, l’Observatoire de la laïcité affirme aussi qu’un certain nombre de dossiers remonte jusqu’à lui. Récemment, un conflit a éclaté dans un établissement scolaire de Montpellier.

«ON CIBLE EXPRESSÉMENT DES JEUNES FILLES MUSULMANES»

Jusqu’à présent, très peu d’histoires comme celle de Charleville-Mézière ont été médiatisées. En 2011, deux cas avaient cependant défrayé la chronique, l’une au lycée Auguste Blanqui de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) et l’autre au lycée Jean Jaurès à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine). Le CCIF affirme qu’il traite, en ce moment, une vingtaine de cas, répertoriés depuis 2015. «Ce qui est scandaleux dans ces affaires, c’est que d’autres élèves portent des jupes longues dans les mêmes établissements, s’insurge Elsa Ray. On cible expressément des jeunes filles musulmanes, identifiées comme telles parce qu’elles portent le voile à l’extérieur de l’école.»

«Le sens de la loi de 2004 peut parfois être mal compris par les uns et les autres, les élèves comme les personnels des établissements scolaires», explique Nicolas Cadène, rapporteur l’Observatoire de la laïcité. Les cas se règlent lorsque les deux parties peuvent s’expliquer ou via des interventions extérieures, plus ou moins fermes, comme celle du CCIF. «Il n’est pas question qu’il y ait une police vestimentaire, poursuit Nicolas Cadène. Ce qu’il faut examiner, c’est le comportement global de l’élève.»

Quoi qu’il en soit, l’affaire de Charleville-Mézière enflamme déjà les réseaux sociaux. En soutien à la collégienne, un hashtag Jeportemajupecommejeveuxa été lancé. Venant après la polémique sur les cantines scolaires, elle risque d’alimenter un climat déjà très lourd et très clivant.

Source : Bernadette Sauvaget, pour Libération, le 28 avril 2015.

P.S. comme il y en a marre des commentaires haineux, ils sont fermés…

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Kiwixar // 04.05.2015 à 04h08

“Comment en est-on arrivé là ?”

Une volonté politique de monter les pauvres contre les pauvres.

32 réactions et commentaires

  • purefrancophone // 04.05.2015 à 01h18

    “Ce qu’il faut examiner, c’est le comportement global de l’élève.»”
    Au vu de ce que j’ai pu lire et entendre çà et là , c’est cela qui pose problème .Il semblerai que cette élève a fait plusieurs fois des provocations et que l’équipe pédagogique de cet établissement a mis un STOP !
    Maintenant je commence à en avoir assez des ces faits récurrents de laïcité , de vêtements , de foulard , de barbe .
    Il y a une quarantaine d’année, dans les années 65-70 , lorsque les premières arrivées importantes de travailleurs , de Harkis , de populations diverses et variées sont venues en France , il y avait dans mes différentes classes de collèges et de lycées , des élèves .Point barre .Pas de reconnaissance par des vêtements venus d’ailleurs , des revendications particulières .
    Ces élèves arrivaient dans un pays inconnu , dont ils et elles ne connaissaient pas toujours la langue , la culture , la nourriture , la religion .Ils et elles se sont adaptés sans trop de difficultés .Nous étions tous pareils , avec nos préoccupations d’ados , puis en recherche d’un avenir , d’un choix de métier ou de cursus universitaire .Je n’ai aucun souvenir de propos racistes , de mises à l’écart , de réflexions désagréable des uns vis à vis des autres .
    Ces élèves , étaient tous de la même couleur pour que nous ne les remarquions pas ? Non , nous étions ouverts aux autres , à ceux qui arrivaient , et eux cherchaient à s’intégrer dans notre société , trop heureux d’être là pour fuir des persécutions , avoir du travail .VIVRE ; voilà ce que nous avions tous en tête !
    Comment en est-on arrivé là ? Des églises brulées , des statues religieuses défruitent , des cimetières saccagés , des insultes à tout va . Notre pays va mal sur le plan du chômage , de l’économie et autre .Mais le pire , la société va mal , très mal ; et çà c’est grave !

      +53

    Alerter
    • Sébastien // 04.05.2015 à 03h03

      Comment en est-on arrivé là? C’est très facile à expliquer mais il faut accepter de regarder la vérité en face. Et la vérité est quasiment devenue un délit. Premier problème.
      Libéralisation, américanisation, laxisme, décadence, capitalisme pour résumer. En gros tous ce que pas mal d’ “extrémistes” dénoncent depuis des décennies. Les gens devient un peu zinzins dans ce système pour résumer rapidement.
      Le pire dans toutes ces histoires, c’est que les bien-pensant auraient attribué ses positions au FN s’il était déjà arrivé au pouvoir. Ce que je ne crois pas une seule seconde car ces problèmes ne seraient même pas apparus. Seulement on est dans un pays (pseudo-)Socialiste à tous les niveaux politique et dans l’E.N. Hum, hum. Double problème.
      Comme dit Franck ci-dessous, uniforme à l’école ou retour à la séparation filles/garçons auraient empêcher nombre de dérives actuelles.
      Je me souviens des première réactions suite aux premières déclarations dans ce sens…Devinez un peu lesquelles. Certain pointent une islamisation des comportements alors que c’était l’habitude en France jusqu’au années 60/70, donc bon, l’islamisation a bon dos. Un retour en arrière donc? Impossible pour les progressistes qui veulent défoncer tous les murs sans jamais se retourner, des ultra-capitalistes. Va p’têtre falloir se décider sur quel pied danser.

        +14

      Alerter
    • Kiwixar // 04.05.2015 à 04h08

      “Comment en est-on arrivé là ?”

      Une volonté politique de monter les pauvres contre les pauvres.

        +84

      Alerter
    • GaM // 04.05.2015 à 08h27

      “Ces élèves , étaient tous de la même couleur pour que nous ne les remarquions pas ”
      On a pas dû aller dans la même école car, moi, j’y ai déjà vu et vécu un intense racisme, bien profondément ancré. Les français détestant ces arabes, mais aussi les polonais haïssant les italiens, qui n’aimaient pas trop les portugais, les gitans conchiés par tous etc…
      Mais disons que c’était le racisme à la bonne franquette bien de chez nous, une petite haine populaire non hystérisée par le merdiatique et la politicaille faisant le trottoir avec des passes rapides pas chères.

        +21

      Alerter
    • Alae // 04.05.2015 à 09h55

      “Comment en est-on arrivé là ?”
      Le simple fait que vous vous posiez la question donne une idée de l’ampleur du problème. Les gens d’ici ne voient rien au delà de leurs frontières, plus rien du tout.
      Grosso modo, si l’Occident cessait son interventionnisme chaotique et meurtrier dans des pays musulmans, ne pensez-vous pas qu’ils nous détesteraient moins ?
      Imaginez que des bombes américaines tombent sur la France pour un oui ou un non, avec l’aide et le soutien béat d’alliés européens tous contents de se joindre à la destruction. Vous les aimeriez beaucoup, vous, les Américains et leurs alliés ? Si par obligation, vous viviez aux USA, vous n’auriez pas l’impression de vivre chez votre ennemi ?

        +36

      Alerter
  • purefrancophone // 04.05.2015 à 01h25
  • Franck // 04.05.2015 à 01h50

    Je propose de mettre tout le monde d’accord, en restaurant le port de l’uniforme à l’école. Comme ça, plus aucun problème vestimentaire, et tout le monde à la même enseigne !

      +56

    Alerter
    • grub // 04.05.2015 à 02h17

      Oui mais tout le monde à la même enseigne ou tout le monde a la même enseigne, c’est ça le problème avec les uniformes.

        +5

      Alerter
    • Agostera // 04.05.2015 à 02h17

      Absolument d’accord !
      J’ai porté l’uniforme : jupe plissée bleu marine, chemisier blanc,blouse beige ( boutonnée ! avec notre nom et notre classe brodée en haut à gauche …, de la 6ème à la Terminale .
      Où ? A l’Ecole Laïque : au ” Lycée de Jeunes Filles d’Avignon Théodore Aubane ” , pensionnaire de 1961 à 1968 .
      La fréquentation à l’époque était constituée dans sa grande majorité d’enfants des classes aisées : la bourgeoisie locale ( professions libérales, commerçants, artisans, propriétaires terriens … ) et sur les 300 internes, je devais être la seule fille d’ouvrier agricole espagnol boursière…
      Je n’ai jamais eu de problèmes avec mes camarades . Nous étions toutes logées à la même enseigne.

        +29

      Alerter
      • Sébastien // 04.05.2015 à 03h14

        Eh oui quand on parle d’égalité hommes/femmes, on s’aperçoit finalement que la société était bien plus égalitaire, AVANT.
        Si les Socialos étaient cohérents avec eux-mêmes, il y a longtemps qu’ils auraient dû commencé par là, au lieu d’enlever les notes. Et les filles et femmes étaient ben plus respectées qu’aujourd’hui.
        Il faut tout de même savoir que le féminisme est une notion qui fut créée par la classe sociale dominante (bourgeoisie d’affaires et industrielle) et les agences de communication du début du XXème Siècle (cf. les fumeuses de la liberté, les “spin-doctors”, lobbies cigarettiers, relayées par le cinéma: Garbo et autres femmes fatales…etc… etc) pour augmenter leurs clientèle. Monsieur Asselineau doit le savoir si je fais confiance à son érudition.

          +13

        Alerter
    • kasper // 04.05.2015 à 03h47

      Je vous souhaite bon courage pour mettre tout le monde d’accord sur l’uniforme qu’il faudra porter dans le climat actuel…

      Jupe obligatoire pour les filles ? Vous allez vous coltiner avec les féministes, et éventuellement les tradis de toutes obédiences si elle est trop courte.

      Pantalon pour tout le monde ? On vous accusera de vouloir faire de “l’indifférenciation” et d’être un “partisan du tender”.

      Simple et abordable pour toutes les bourses ? On vous accusera d’être un maoïste.

      Élégant mais trop cher, on vous reprochera a juste titre de pénaliser les familles pauvres (ou de gaspiller l’argent de l’État si vous l’offrez gratuitement).

      Ça pose aussi la question de qui va prendre la décision. Si vous la confiez a un ministère, ca ne règlera rien car il choisiront un design conforme a l’ordre établi, propre a exclure les eleves qui contestent déjà la laïcité telle que mise en pratique a l’école, ce qui est justement le problème de départ.

      Le plus démocratique serait de confier la décision aux élèves eux même. Mais c’est prendre le risque, assez élevé, qu’ils vous répondent “nous ne voulons pas d’uniforme !” ^^

        +20

      Alerter
    • Ysabeau // 04.05.2015 à 09h37

      D’un certain point de vue ce serait une bonne solution qui en règlerait aussi certains autres comme celui de certains rackets. Et cela permettrait aussi aux élèves d’apprendre ce qu’est un code vestimentaire qui fait qu’on ne s’habille pas n’importe comment n’importe où et dans n’importe quel milieu.

        +8

      Alerter
  • anatole // 04.05.2015 à 03h19

    Et PAF ! Tout le monde encore une fois dans le panneau.
    Ce sont nos amis Américains qui télécommandent ces déstabilisations de notre population et ces clivages “religieux”. Ils sont pour cela aidés par tous les membres de notre gouvernement fantoche, qui adhèrent tous à leurs organisations nocives.
    Le but étant de rabaisser l’Europe au même rang que le Mexique, sur leur échelle économique malfaisante. Et bien sûr, tout le monde en France fait tout pour les aider.

      +36

    Alerter
  • arthur78 // 04.05.2015 à 05h35

    Oui effectivement il est dit dans l’article du Figaro, que le CCIF a recu 35000 euros de subvention d’OpenSociety, mais bon ca ne crée pas nécessairement un lien, quand tu diriges une association, tu passes ton temps a courir après des subventions, je vois pas pourquoi ils auraient craché dessus.

    Pensez vous que Juppé va regarder la carte d’identité des gens qui lui donnent une obole à new york ? je ne pense pas ?

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/05/01/alain-juppe-a-new-york-pour-recolter-des-fonds-de-campagne_4625996_823448.html

      +4

    Alerter
  • arthur78 // 04.05.2015 à 05h43

    Enfin bref pour en revenir à notre histoire, ce qui est débile dans cette histoire c’est les faits, si on s’attaque aux jupes longues on s’attaque à 7/8eme de l’histoire de France de la mode, ou vas t’on ?

    J’ai été visité le chateau musée Alexandre Dumas hier à Port Marly, je n’y ai vu que des jupes longues, doit on fermer le musée ? au passage j’ai vu une robe musulmane très jolie dans la salle mauresque que s’était fait aménagée l’écrivain.

      +11

    Alerter
  • Joanna // 04.05.2015 à 06h00

    en réponse à joel : un bien bel avatar qui nous change agréablement de la géométrie habituelle.

    C’est sans doute votre proposition de nouvel uniforme ?
    Assez seyant et unisexe peut-être ? …
    Je n’y vois pour ma part aucun signe ostentatoire et ça se met à la portée de toutes les bourses.
    Il serait judicieux de prévoir une version pour les hivers rigoureux quand même.

      +8

    Alerter
  • Chris // 04.05.2015 à 07h02

    A-t-on la version du collège ?

    Ecouter un son de cloche ne me semble pas la meilleure solution pour savoir le fin fond de l’histoire !

      +16

    Alerter
    • couci couça // 04.05.2015 à 07h44

      Et bien oui !
      Le buzz est lancé mais pour aller au fond des choses c’est plus difficile .
      Et puis attaquer l’école , les équipes pédagos , la direction , c’est tellement plus satisfaisant …
      Et plus simple car ils sont soumis au devoir de réserve : ils ne peuvent s’en expliquer sur la place publique …
      Du coup on reste toujours dans la caricature .
      Bref cette ado en était elle à son coup d’essai ?
      Apparemment non : multiples tentatives pour importer une tenue prosélyte (signe ostentatoire) dans ce collège , dit autrement de la provoc .
      La famille ?
      Intégriste .
      C’est pos grave : un beau sujet pour meubler le vide médiatique .
      Il est vrai qu’il y a si peu de sujets importants à aborder aujourd’hui …!

        +17

      Alerter
      • Beaugrand // 04.05.2015 à 08h24

        Halte à l’intégrisme laïcard des francs maquereaux de la ripoublique corrompue !

          +7

        Alerter
  • Lyonnais // 04.05.2015 à 07h07

    Il serait bon que ce site arrête de foncer sur tous les chiffons rouges ou plutôt sur tous les voiles islamiques que les médias et des sites douteux comme le CCIF lui agitent régulièrement sous le nez !
    En effet je n’ai lu nulle part la version des enseignants dans toutes ces fameuse histoires d’islamophobie et cela pour deux raisons très simples : en tant que fonctionnaires les dits enseignants sont tenus à un certain devoir de réserve et d’autre part, même lorsqu’ils parlent, leurs propos, au mieux, ne sont pas relayés, au pire sont déformés voire ignorés !
    Gilles Balbastre vient de sortir un excellent DVD sur ce sujet : Cas d’école à retrouver grâce au lien ci-dessous:

    http://nada-info.fr/site/?p=55

      +18

    Alerter
  • Patrick Luder // 04.05.2015 à 08h45

    Ah ben supprimons les modes également, ils marquent l’appartenance de groupes de population à la croyance de la toute puissante consommation … Et vive le pays de la liberté !!!

      +4

    Alerter
  • Jean-Paul B. // 04.05.2015 à 08h52

    Bonjour,
    je ne sais pas pour vous, mais chez moi un article de Libération (cela vaut aussi pour Le Monde ou L’Obs) entraine immédiatement un réflexe pavlovien de rejet (je sais c’est stupide).
    Ces médias véhiculent l’idéologie des “libéraux-libertaires”, ces idiots utiles spécialistes de la culpabilisation, dont l’un des procédés est la “victimisation” systématiquement toutes les personnes originaires des anciennes colonies.
    La laïcité étant un concept “français”, pour eux elle ne peut qu’être hostile à l’islam.
    La laïcité dit simplement que toute religion est affaire strictement privée et n’a rien à faire dans l’espace public.

    PS: en cas de doute je vous invite à bien observer le fonctionnement de toutes ces sociétés (statut de la femme, liberté d’expression, liberté de moeurs, liberté de culte pour les autres religions,enseignement, droit civil, etc.) dans lesquelles les règles de vie sont dictées par les prétendus textes “sacrés”.

      +10

    Alerter
  • georges glise // 04.05.2015 à 09h03

    bégaudeau a fait la journée de la jupe avec adjani. vous critiquez l’intolérance des institutions, mais vous critiquez moins les abondantes provocations islamistes, qui sont réelles et constantes.

      +2

    Alerter
  • Fabrice // 04.05.2015 à 09h08

    Je me suis depuis mon adolescence méfié des dogmes religieux, puis avec l’aide d’Olivier (et d’autres) méfié des dogmes économiques, et politiques, je commence sérieusement à me méfier des dogmes qui sous prétexte de laïcité nous enferme petit à petit dans un moule uniforme.

    ma définition du dogme serait :

    cadre moral, économique, religieux ou intellectuel visant à enfermer un groupe d’individus dans un formalisme défini par un groupe minoritaire qui s’approprie une vérité et cherchant à l’imposer à une majorité.

    Ce cadre servant de prétexte à toute forme de pressions ou d’exactions envers tout opposants, non conformes, non assimilés ou membres d’un dogme concurrent.

      +12

    Alerter
  • Alain // 04.05.2015 à 09h32

    Je trouve les jupes longues en général seyantes et élégantes, aucune raison des les réserver aux Musulmanes

    Maintenant si elle a eu des attitudes de prosélytismes, c’est pour ces attitudes qu’elle doit être sanctionnée et non par la bande vestimentaire, surtout une pièce jusqu’ici jamais présentée comme signe ostentatoire

    N’oublions pas que la laïcité est une philosophie, et par certains aspects qui veulent s’imposer à tous, proche d’une religion. En Belgique la laïcité est considérée comme telle et il existe à l’armée des conseillers laïcs au côté des aumôniers. L’état ne se veut pas laïc mais neutre, c’est-à-dire considérant toutes les religions et philosophies de la même façon

      +7

    Alerter
  • Ysabeau // 04.05.2015 à 09h43

    Alors dans ce cas on parle de ça et pas de sa tenue vestimentaire. Cela me rappelle la première histoire du voile, dans les années 1980 ou 1990… Ce n’est qu’après un certain temps où le proviseur imbécile qui avait levé cette affaire du voile n’avait parlé que de la tenue vestimentaire de l’élève qu’on a appris ce qui était nettement plus grave, à savoir que les parents ne voulaient pas que leur fille suive les même cours que tout le monde (science et gymnastique) du fait de leur religion.
    Si cet idiot avait fait correctement son travail, on n’en serait pas là ! Ce qui est scandaleux c’est que dans une école de la république française, des parents ne veulent pas que leurs enfants suivent les mêmes cours que les autres enfants pas la tenue vestimentaire.
    Et qu’on arrête de parler de l’habillement.

      +9

    Alerter
    • Lyonnais // 04.05.2015 à 09h56

      Est-ce le proviseur ou les journalistes qui n’avaient parlé que du voile ?
      Je vous renvoie à l’enquête de Balbastre sur la façon dont les enseignants sont traités dans les médias :

      http://nada-info.fr/site/?p=55

        +2

      Alerter
  • FifiBrind_acier // 04.05.2015 à 09h57

    Merle,
    Et pourquoi a -t-elle fait du prosélytisme?
    Probablement parce que des deux côtés, certains ont intérêt à attiser “le choc des civilisations”, tout en faisant croire qu’ils sont opposés, alors qu’ils jouent la même partition musicale…: celle du rideau de fumée et de la division.

    Exactement comme on fabrique des “révolutions colorées”, on peut fabriquer “des conflits dans les banlieues”, il suffit d’une minorité pour créer des incidents. Il suffit ensuite de faire monter la mayonnaise.

    Qui vous dit que ces situations ne sont pas délibérément organisées des deux côtés pour aller au clash? Il doit bien se trouver quelques idiotes utiles qui croient défendre leur religion, mais n’y a-t-il pas volonté délibérée de créer des conflits dans les banlieues françaises?

    C’est ce que dit Udo Ulfkotte, ce journaliste allemand. qui a reconnu avoir travaillé toute sa vie pour les services de renseignements.

    Pendant qu’on fait du buzz, on divise les Français, on brouille les cartes de la laïcité, on occupe les esprits par des problèmes intérieurs, et on passe sous silence tout ce qui se passe en Afrique et au Moyen Orient. Sans parler de l’ Ukraine…

    Le “choc des civilisations” à domicile sert de camouflage aux guerres extérieures, pétrolifères et gazières, sans oublier l’uranium …

      +18

    Alerter
  • Macarel // 04.05.2015 à 09h59

    Arrêtez de critiquer notre gouvernement et nos médias. car ils sont tout à fait tolérants avec le fondamentalisme musulman le plus “pur” : le wahhabisme d’Arabie Saoudite. D’ailleurs aujourd’hui F.Hollande représentant d’un Etat qui proclame haut et fort sa laïcité sera l’invité d’honneur des pétromonarchies !
    Evidemment, nos bons principes s’effacent devant le business, ils nous achètent des armes, nous leur achetons l’huile sainte qui fait tourner nos moteurs.
    L’arabe, le musulman, n’est dangereux que lorsqu’il est pauvre. Mais lorsqu’il est plein aux as, il peut appliquer la charia la plus sévère : on lui pardonne.
    Soyez donc riches, tout vous sera pardonné !!! D’ailleurs c’est ce que dit Macron à tous les jeunes français, sur les traces de Guizot : “Enrichissez-vous !!!”
    Au delà de la race, de la religion, de l’ethnie, l’ennemi c’est bien le gueux, celui qui vient pour manger le pain des français.

    Je vous invite à redécouvrir ce sketch de Fernand Reynaud : “Le douanier”

    http://www.dailymotion.com/video/x8eeqs_fernand-reynaud-le-douanier_fun

      +22

    Alerter
  • Fabrice // 04.05.2015 à 10h21

    oui effectivement, il est assez hypocrite d’impliquer un vêtement pour sanctionner une attitude, on retrouve dans cette attitude un manque de franchise qui est caractéristique du politiquement correct que l’on cherche à nous imposer mais qui a des relents nauséabonds proche de ce que dénonçait Orwell.

      +9

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications