Les Crises Les Crises
16.janvier.202116.1.2021 // Les Crises

Macron et les nababs : la lutte pour un « Fox News » à la française

Merci 136
J'envoie

Source : Reuters, Michel Rose, Gwénaëlle Barzic, Mathieu Rosemain
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

PARIS (Reuters) – Derrière la bataille des entreprises pour la société de médias française Lagardère, il y a un bras de fer politique impliquant l’homme le plus riche du pays, un magnat des médias et le président Emmanuel Macron.

PHOTO D’ARCHIVE : Le président français Emmanuel Macron s’entretient avec Bernard Arnault, PDG du groupe de luxe LVMH, lors du rassemblement des start-up et des technologies Viva Tech à Paris, France, le 24 mai 2018. Michel Euler/Pool via Reuters/File

L’enjeu est le contrôle de l’une des radios privées les plus connues de France et sa capacité à influencer les électeurs avant l’élection présidentielle française de 2022, celle qui pourrait voir un nouvel affrontement entre Macron et la cheffe de l’extrême droite Marine Le Pen.

Selon deux sources proches du dossier, la crainte de Macron est que si le magnat des médias Vincent Bolloré remporte Lagardère, il pourrait utiliser sa radio Europe 1 pour inonder les ondes de points de vue de droite et rendre la tentative de réélection du président encore plus difficile.

Alors, lorsque Vivendi, entreprise du groupe Bolloré, a pris une participation dans le groupe Lagardère en avril, le cabinet de Macron a, selon les sources, fait part de ses préoccupations à Bernard Arnault, le fondateur milliardaire de l’empire du luxe LVMH et l’un des soutiens de la première heure du président.

« La situation est suivie de très près depuis le sommet », a déclaré l’une des deux sources à Reuters.

Quelques semaines plus tard, Arnault est entré dans le combat, soutenant financièrement la holding du directeur général Arnaud Lagardere et promettant son soutien au fils du fondateur défunt de la société, Jean-Luc, meilleur ami d’Arnault selon les dires de ce dernier.

Le cabinet de Macron et un porte-parole de Bolloré ont refusé de commenter. Au nom d’Arnault, LVMH n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

À l’époque, la décision d’Arnault était considérée comme une tentative pour renforcer ses défenses, en tandem avec Bolloré, contre le fonds spéculatif Amber Capital de Londres, ce dernier ayant également pris une participation dans le groupe Lagardère et mené campagne pour changer la direction de la société.

Une source proche de la vision d’Arnault a déclaré que son attachement à Jean-Luc Lagardère était sincère et l’avait incité à agir lorsque son fils a cherché de l’aide pour repousser Amber Capital.

Mais la manœuvre du milliardaire a laissé ses concurrents français perplexes.

UN FOX NEWS À LA FRANÇAISE ?

Après une carrière bâtie sur une réputation basée sur la recherche de profits dans des affaires telles que le rachat du joaillier américain Tiffany par LVMH, ils se sont demandé si Arnault n’avait pas eu une autre motivation pour injecter des fonds dans le groupe Lagardère.

Après son investissement initial de 80 millions d’euros (97 millions de dollars), Arnault a acheté une participation directe de 7,75% dans Lagardère, qui vaut maintenant 209 millions d’euros.

Les médias français s’interrogent de plus en plus sur l’aspect politique de la décision surprise d’Arnault d’investir dans une société qui accumule les pertes et les dettes alors que la pandémie de coronavirus frappe son réseau mondial de points de vente dans les aéroports.

Le cercle restreint autour de Macron s’est inquiété du fait que, par le biais de Vivendi, devenu le plus grand actionnaire de Lagardère, Bolloré pourrait consolider ses actifs médiatiques et, aidé par Europe 1, construire une version française du réseau médiatique conservateur américain « Fox News », ont indiqué des sources.

Peu après qu’Arnault ait investi dans Lagardère, en juin, une première offre de 250 millions d’euros de Bolloré pour acheter Europe 1 a été refusée par la direction de Lagardère, selon une troisième source.

Vivendi a refusé de commenter.

La société possède déjà la plus grande chaîne de télévision payante de France, Canal Plus, dont la chaîne d’infos en clair CNews a pris un virage conservateur depuis la prise de contrôle par Bolloré.

Les commentaires anti-immigration et la ligne dure de défense du maintien de l’ordre formulés par certains de ses invités de talk-show enflamment régulièrement les médias sociaux, et tant l’audience de la chaîne que ses recettes publicitaires ont fait un bond en avant.

Le patron de la chaîne, Serge Nedjar, a reconnu que certains de ses commentateurs sont provocateurs mais a déclaré dans une récente interview que la priorité de CNews était d’organiser des débats ouverts sur tous les sujets et qu’il n’y avait pas de ligne politique.

La station Europe 1 de Lagardère a dû se débattre pour faire face à des pertes et à une baisse d’audience, mais elle a conservé un public urbain, cultivé et plus conservateur.

« AUCUNE BARRIÈRE MORALE »

Alors que la structure de propriété opaque de Lagardère donne à son directeur général le droit d’opposer son veto à des décisions importantes, même si il ne détient que 7 % de la société, les analystes s’attendent toujours à ce que ses principaux investisseurs tentent de s’emparer de certains pans de l’entreprise.

Vivendi détient désormais 27% des parts et s’est associé à Amber pour 20% de plus afin de faire pression pour des changements au sein du conseil d’administration. Même le fonds souverain Qatari, le troisième plus grand investisseur de Lagardère avec 13%, longtemps resté silencieux, a demandé une représentation équitable de tous les actionnaires.

Ces mesures ont mis la pression sur la direction du groupe Lagardère, en particulier sur les milliardaires, négociateurs de transactions, pour qu’elle gère la situation, tandis que Amber Capital a maintenu sa campagne en faveur d’une refonte visant à améliorer la performance du cours de l’action.

Quatre sources proches de la situation ont déclaré que les discussions sur la manière dont certaines parties du groupe Lagardère pourraient être filialisées avaient été entamées ces dernières semaines. L’une d’entre elles a déclaré qu’Arnault et Bolloré s’étaient rencontrés en tête à tête.

Les deux hommes n’ont jamais été des rivaux commerciaux directs et ne sont pas particulièrement proches, mais aucun des deux n’est intéressé par une guerre totale concernant le groupe Lagardère, ont déclaré des personnes qui les connaissent.

Bolloré pourrait se satisfaire de reprendre certaines parties de la division édition de Lagardère, qui abrite Hachette, ou accepter de céder certains actifs médiatiques dans le cas ou il lançerait une prise de contrôle totale, une option qui pourrait débloquer la saga complexe, ont déclaré des personnes proches des négociations.

De tels scénarios sont encore pures spéculations, selon certains.

Laisser Arnault prendre les médias de Lagardère, avec les hebdos Paris Match et le Journal du Dimanche, pourrait cependant poser problème. Le milliardaire contrôle déjà le quotidien financier Les Échos et le journal Le Parisien.

Lagardère possède également une chaîne de magasins sur les lieux de transport, mais le secteur a été durement touché par le pilonnage du secteur de l’industrie des voyages par la pandémie, et Arnault connaît des problèmes similaires au sein de LVMH, qui possède la chaîne de magasins hors taxes DFS.

Mais pour ceux qui préparent la campagne de réélection de Macron, tenir Europe 1 à l’écart de Bolloré est une priorité, surtout compte tenu de la popularité croissante de CNews et de ses commentateurs de droite.

Son audience a doublé en octobre par rapport à l’année dernière et, bien qu’elle soit toujours à la traîne du leader français BFM, elle devance la chaîne d’information LCI de TF1 – et sa transformation n’inquiète pas seulement les couloirs du pouvoir.

« L’idée générale est la suivante : au nom de la liberté d’expression, toute personne de droite est la bienvenue. Il n’y a pas de barrière morale », a déclaré Sébastien Cochelin, représentant syndical de la CFDT pour Canal Plus. « Nous jouons avec le feu ».

Reportage de Michel Rose, Gwenaelle Barzic, Mathieu Rosemain et Sarah White ; Rédaction de Mathieu Rosemain et Sarah White ; Montage de David Clarke

Source : Reuters, Michel Rose, Gwénaëlle Barzic, Mathieu Rosemain, 17-12-2020
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Brigitte // 16.01.2021 à 09h00

Ah Ah, Macron est à gauche? ravie de l’apprendre. Ces clichés sont vraiment éculés.
Quelle est la différence de sensibilité politique entre V. Bolloré et B. Arnault? hum, ça doit se jouer à une synapse près…
Soyons sérieux, c’est une question de stratégie de pouvoir. Chacun rival a son clan. Vouloir ramener cela à un clivage gauche-droite est grotesque et mensonger.
On pourrait presque se demander si cet article n’est pas le coup d’envoi de la campagne de Macron….
Allez les gens de « gauche », bouchez-vous le nez pour voter comme d’hab mais ne laissez pas la droite extrême menacer notre beau pays!

36 réactions et commentaires

  • florian lebaroudeur // 16.01.2021 à 07h27

    A diffuser aux millions de télémaniaques qui pensent penser comme il se doit, alors qu’ils ne sont que les pions réceptifs du prêt à penser élaboré par 4-5 personnes.
    La bataille pour le temps de cerveau disponible est devenu un véritable enjeu planétaire, dans la mesure ou il n’est même plus seulement question de faire vendre et de faire adhérer, mais de parquer chaque catégorie social dans des enclos d’autosatisfaction intellectuelle et existentielle afin de briser l’éventualité de convergences qui pourraient menacer le bon déroulement de l’agenda messianique global.
    Qu’on ne s’y trompe pas, progressistes et conservateurs sont en réalité main dans la main et le monde dégradé qu’ils entretiennent leur convient à merveille.

      +39

    Alerter
  • calal // 16.01.2021 à 07h49

    Une des reponses du capital a la baisse tendancielle du taux de profit est la concentration. Les gros bouffent les plus faibles .Ici il semble que le fils lagardere a merde et a affaibli le groupe herite de son pere. L’etat met son nez la dedans parce qu’on ne peut pas laisser ces choses la sortir de la  » grande famille ». Il me semble qu’un pret garanti par l’etat de 450 millions a deja ete injecte dans le groupe :https://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/le-groupe-lagardere-obtient-un-pret-garanti-par-l-etat-de-465-millions-d-euros_4242965.html

    Voous savez a quoi sert l’argent de vos impots…a aider les copains qui ne sont pas vos copains…Quand vous faites une betise,vous devez assumez.Quand les « grands » de france font une betise,vous devez assumer egalement par vos impots et la dette du pays.Bah,vous avez elu macron,un banquier, a la tete du pays…Payez maintenant…

      +46

    Alerter
    • sergeat // 16.01.2021 à 09h47

      « les gros bouffent les plus faibles » dans le cas des médias (qui perdent tous de l’argent malgré l’aide de nos impôts aux ultra-milliardaires) cette formulation est erronée car le contrôle de ces médias permet de mettre au pouvoir des personnes insignifiantes qui seront sous la domination de ces même oligarques qui imposerons leurs besoins au détriment des français et de la France,quitte à ruiner notre pays par exemple pour le mettre aux mains des financiers.Le « quoi qu’il en coûte »de notre acteur de théâtre se traduira par la privatisation de notre système social,des retraites…..toute la finance surtout anglo-saxonne est sur les starting-block à commencer par blackrock….

        +22

      Alerter
    • Patapon // 16.01.2021 à 13h03

      « Vous savez a quoi sert l’argent de vos impots » …. Pouce ! Ce qui finance toute cette merde avant tout, c’est les profits privés comme la publicité, et d’autres profits dérivés. En fin de compte, quand ça ne va pas, on accuse toujours le financement public, qui est pourtant le seul sur lequel un feedback démocratique est possible, et on laisse échapper la décision au privé.
      C’est d’autant plus bête que les profits du privé sortent aussi de la poche des consommateurs, donc ce sont les mêmes pigeons qui financent ceux qui vont bientôt les embrocher.
      Et j’ai envie d’ajouter qu’en matière d’audiovisuel, un euro de publicité finance beaucoup plus de secteurs parasites qu’un euro de taxe audiovisuelle. Pas étonnant que la qualité des contenus soit sacrifiée.

        +4

      Alerter
    • Souverainiste // 16.01.2021 à 16h02

      Très juste… mais quelque soit le gonze (ou la gonzesse) qu’on aurait élu en 2017, nous aurions payé au prix fort !

        +0

      Alerter
  • Christian Gedeon // 16.01.2021 à 08h26

    Ben merde alors! Quelle honte! La bienpensance des radios et télés publiques et de l’essentiel des radios et chaînes de télés privées va être un peu bousculée. A Radio France, et autres périphériques PU ça s’affole. Et ne parlons pas de Arte à la limite de l’apoplexie. Réjouissant!

      +15

    Alerter
    • geedorah // 16.01.2021 à 13h27

      échanger la bien-pensance contre du venin, je suis pas certain qu’il y aie qqchose à y gagner…

        +6

      Alerter
    • METZGER // 16.01.2021 à 15h36

      Je ne puis que partager ma répulsion la plus extrême de cet égout à ciel ouvert.
      Quand cessera-t-on d’abonder l’escarcelle des héritiers, fils et fille de.
      Je suis révolté que l’état ( nous ) soyons forcés de mettre la main à la poche pour sauver les profits incalculables des nantis, sans autre mérite que d’être nés avec une cuillère d’argent dans la bouche.
      Je n’ai rien à foutre des intérêts des actionnaires et ils se trouveraient tous à mendier que cela ne me tirerais pas une larme ! Pardon de n’avoir aucun argument à ajouter au débat, juste exprimer mon trop plein d’amertume et de dégout.

        +8

      Alerter
  • RémyB // 16.01.2021 à 08h48

    deux populismes de droite?
    non, il a simplement deux têtes …

    au fait,
    comment étaient nommées les médias « dirigées » par Moscou en France?

      +5

    Alerter
  • Brigitte // 16.01.2021 à 09h00

    Ah Ah, Macron est à gauche? ravie de l’apprendre. Ces clichés sont vraiment éculés.
    Quelle est la différence de sensibilité politique entre V. Bolloré et B. Arnault? hum, ça doit se jouer à une synapse près…
    Soyons sérieux, c’est une question de stratégie de pouvoir. Chacun rival a son clan. Vouloir ramener cela à un clivage gauche-droite est grotesque et mensonger.
    On pourrait presque se demander si cet article n’est pas le coup d’envoi de la campagne de Macron….
    Allez les gens de « gauche », bouchez-vous le nez pour voter comme d’hab mais ne laissez pas la droite extrême menacer notre beau pays!

      +51

    Alerter
    • moshedayan // 16.01.2021 à 09h46

      A lire cet article, il faudrait croire qu’il y a encore en France un conflit entre une bourgeoisie française nationale qui s’inquiète du déclin et une bourgeoisie mondialiste et européiste derrière votre Président qui s’est affiché sur fonds de drapeau américain -baisant la main en Hommage de son suzerain Biden…
      C’est vrai, le groupe Bolloré voit bien ses positions mondiales constamment s’éroder à cause de pays émergents – la Chine en premier mais pas seulement…tandis qu’un groupe de luxe comme LVMH continue la tradition du « Paris en fête…des clubs…des petites femmes aux jambes folles et parfumées » un Paris tant apprécié par les Allemands… qui craignaient de peur le Front de l’Est…
      Bref… amusant cet article sur un scénario…possible… mais qui n’empêchera en rien un déclin…

        +17

      Alerter
      • geedorah // 16.01.2021 à 13h29

        l’étiquette diplomatique « nécessitait » le drapeau ricain.
        arrêtez de voir je ne sais quoi je ne sais où.
        ps: mais oui on reste tt de même leur larbin ^^

          +2

        Alerter
    • un citoyen // 17.01.2021 à 10h25

      Euh, où avez-vous lu que Macron est à gauche dans cet article? Non, une opposition à une groupe à droite n’est pas nécessairement à gauche.
      Par contre, il y a comme une frontière qui peut se résumer par la phrase de Juppé : ‘couper l’omelette par les deux bouts’. Tout ce qui est en dehors, ou qui est soupçonné d’aller en dehors, ne doit pas passer.

      Une stratégie de pouvoir. Oui, c’est aussi une façon d’acquérir la légitimité dans les urnes.

      « On pourrait presque se demander si cet article n’est pas le coup d’envoi de la campagne de Macron…. »
      Bof, après l’avoir lu et après l’histoire de la garantie du prêt consenti au groupe Lagardère, je ne vois pas quelle envie pourrait survenir à voter pour lrem en 2022.

        +0

      Alerter
  • gracques // 16.01.2021 à 09h04

    Bollore traitera les français comme il traite les africains …. a la schlague et à la corruption , et ça réjoui l’extrême droite , normal , je sens chez ces gens un côté maso tout à fait désarment ,,de la bêtise à l’état pur.

      +10

    Alerter
    • RGT // 16.01.2021 à 10h58

      Parce que vous croyez sincèrement qu’Arnault fera mieux ?

      Leur seul et unique objectif est bel et bien de maximiser les profits, même en faisant des « investissements pourris » qui pourront leur permettre de tordre le bras de tout prétendant au « poste suprême » (et qui par la suite sera ensuite contraint de renflouer les pertes avec le fric du con-tribuable bien sûr).

      Écharpez vous chers « amis » pour défendre des « valeurs » qui n’engagent que ceux qui les croient.

      La seule action réellement efficace pour lutter contre ces ploutocrates et diminuer leur pouvoir de nuisance consiste simplement à boycotter toutes les marques qu’ils détiennent, tant au niveau médiatique qu’au niveau « industriel ».

      Entre nous, qui a réellement besoin d’un sac Louis Vuitton ou d’un produit ayant été fabriqué (à très bas coût mais vendu avec des bénéfices colossaux) à l’autre bout de la planète ?
      Et je ne parle pas bien sûr des médias qui font fondre vos cerveaux plus vite que la neige au cœur du Sahara.

      Ensuite, si ça vous plaît d’être manipulés et plumés à longueur d’année ça ne concerne que vous mais s’il vous plaît faites en sorte de ne pas imposer ça à ceux qui n’ont rien demandé et qui souhaitent simplement préserver leur libre arbitre et rester libres.

      Question plus philosophique (une vraie pour une fois) que se posent les VRAIS philosophes malheureusement peu médiatisés : Peut-on conserver son libre arbitre dans un univers déterministe ?

      Surtout quand vos jugements ne sont pas guidés par des pensées qui vous semblent propres mais qui ne sont que le fruit de vos expériences passées, des circonstances et de la propagande qui vous a nourri dès votre plus tendre enfance.

      Sans mentionner bien sûr les lois physiques incontournables de cet univers qui imposent à votre organisme des limitations et des biais que vous ne pouvez pas évaluer, étant vous même le sujet et l’observateur.

        +14

      Alerter
      • Patapon // 16.01.2021 à 13h23

        « Entre nous, qui a réellement besoin d’un sac Louis Vuitton » … surtout que, vu le mauvais goût de ces machins, ça fait longtemps que les bourges laissent cette camelote aux blaireaux 😀

          +10

        Alerter
      • geedorah // 16.01.2021 à 13h31

        bolloré à ce petit côté extreme droite que arnault n’a pas (avis personnel)
        le drama avec l’heure des pronos en a été un parfait exemple

          +4

        Alerter
        • utopiste // 17.01.2021 à 22h43

          La différence entre l’extrême droite et la droite « libérale », c’est juste la méthode. Les objectifs sont les mêmes.

            +5

          Alerter
      • Dominique65 // 16.01.2021 à 14h28

        « un sac Louis Vuitton ou d’un produit ayant été fabriqué (à très bas coût mais vendu avec des bénéfices colossaux) à l’autre bout de la planète ? »
        Là tu confonds avec les contrefaçons.

          +2

        Alerter
        • Totote // 18.01.2021 à 07h49

          Non, la dernière fois que je me suis baladée dans les boutiques de luxes j’ai regardé les étiquettes il s’agit de Made In China.
          D’ailleurs il y avait un documentaire sur la délocalisation des entreprises du luxe française. On voyait un vendeur qui mentait en disant que c’était du Made In France avec une usine je ne sais plus trop où (en France) et le documentaire de nous montrer le patron de l’usine délocalisée en Europe de l’Est qui discutait du fait que les salaires devenaient trop haut et qu’il faudrait délocaliser encore ailleurs bientôt.
          https://www.challenges.fr/magazine/la-verite-sur-les-delocalisations-du-luxe_173631

            +2

          Alerter
          • Dominique65 // 20.01.2021 à 12h44

            « j’ai regardé les étiquettes il s’agit de Made In China. »
            Sur du Vuitton ?

              +0

            Alerter
    • Fernet Branca // 16.01.2021 à 11h31

      Les vrais partisans de l’extrême-droite ne veut même pas entendre parler des africains .
      Ils n’iront pas en vacances aux Caraïbes car pour eux il y a trop de noirs et de métis.
      Ils ne veulent même pas que l’on tire sur les africains ou qu’on les bombarde.
      Un sondage récent sur le soutien des Français à l’opération Barkhane l’a montré.
      Sur le Point
      Sahel : la moitié des Français opposés à la présence française
      EXCLUSIF. Un sondage Ifop-« Le Point » montre, pour la première fois, que 51 % de la population désapprouve les opérations militaires au Mali.

      https://www.lepoint.fr/monde/sahel-la-moitie-des-francais-opposes-a-la-presence-francaise-11-01-2021-2409098_24.php.
      Les écologistes plus favorables à cette guerre que la droite

      Le détail des réponses à notre sondage apporte aussi son lot d’enseignements. Si les avis sont sensiblement similaires entre les différentes tranches d’âge, il n’en est pas de même selon les opinions politiques. Ainsi, les proches de La République en marche soutiennent massivement l’opération (66 %), alors que les sympathisants des Républicains n’adhèrent qu’à 48 % (c’est encore moins pour ceux qui avaient voté François Fillon en 2017, qui n’approuvent qu’à 41 %). Côté Rassemblement national, ils n’adhèrent qu’à 38 %.

        +2

      Alerter
      • Anfer // 16.01.2021 à 13h53

        Les liberaux sont interventionistes et partisans que l’état (pourtant rejeté quand il faut payer sa contribution) soutienne les intérêts financiers internationaux.

        Les conservateurs et les réactionnaires préféreraient que l’armée serve comme outil de répression intérieur avant tout.

        La gauche (la vraie) est hostile à ces aventures coloniales, qui sont juste un moyen de se tailler des débouchés pour absorber la surproduction et garantir le taux de profit.

        Finalement, c’est comme au 19ème siècle…

          +7

        Alerter
        • cedivan // 16.01.2021 à 14h14

          « ces aventures coloniales, qui sont juste un moyen de se tailler des débouchés pour absorber la surproduction et garantir le taux de profit. » Vision totalement erronée de la colonisation. Relisez Jules Ferry.

            +3

          Alerter
          • gracques // 16.01.2021 à 15h08

            Bien , vu …. jules ferry , qui pourrait croire qu’ un discours public sur le destin manifeste de la France d’apporter la civilisation aux peuple d’Afrique puisse cacher des buts plus mercantiles ?
            Autant avoir des doutes sur les guerres contre le terrorisme !

              +3

            Alerter
      • petitjean // 16.01.2021 à 15h39

        quelle rigolade ce sondage !
        quelle est donc la compétence du peuple dans le domaine de la géopolitique ?
        comment donc le dit peuple pourrait-il avoir la moindre compétence dans ce domaine militaire et des relations internationale ?
        à quoi sert ce sondage à votre avis ?……………..

          +3

        Alerter
    • Christian Gedeon // 20.01.2021 à 00h43

      Pouvez vous donner un argument objectif à l’appui de vos dires? Un seul suffira.

        +0

      Alerter
  • petitjean // 16.01.2021 à 15h34

    Le peuple , d’une ignorance crasse, est sous l’influence des médias !
    Et à part ça ?
    Le peuple, qui ne veut pas penser, pense ce que les médias lui mettent dans la tête.
    Et à part ça ?
    Tout est pourri ? Ben oui !…………….

      +4

    Alerter
  • Brigitte // 17.01.2021 à 07h34

    Euractiv!! Je comprends mieux…le média de propagande européiste qui parle de régions européennes et non pas de pays, d’apprendre l’histoire europénne aux enfants….
    Même avec un mouchoir Hermès parfumé sous le nez, ça sent vraiment trop mauvais à mon goût. Bien sûr Macron est leur homme, le jouet politique parfait, Ken et sa femme Barbie.
    Voilà où on en est et certains ici se prêtent au jeu truqué qui leur est proposé sans réfléchir.

      +4

    Alerter
    • rolland // 17.01.2021 à 08h38

      <> : Bernard Arnault dans son livre « La Passion Créative »

        +0

      Alerter
    • rolland // 17.01.2021 à 08h39

      « Les entreprises, surtout internationales, ont des moyens de plus en plus vastes et elles ont acquis, en Europe, la capacité de jouer la concurrence entre les Etats. (…) L’impact réel des hommes politiques sur la vie économique d’un pays est de plus en plus limité. Heureusement. » : Bernard Arnault dans son livre « La Passion Créative »

        +1

      Alerter
  • rolland // 17.01.2021 à 08h29

    Heureusement qu’internet existe….encore, parce que des détenteurs de médias rivaux qui ont beau avoir quelques différents éditoriaux/politiques/idéologiques officient toutefois, dans l’exactitude des faits, à ne jamais informer/révéler la cause des causes des maux qui régissent notre société, hors internet à l’inverse de ces momies permet d’aller parfois au fond des choses.
    Faites vos jeux les z’amis, rien ne va plus ; – )

      +2

    Alerter
  • simba // 17.01.2021 à 10h40

    Trump va dynamiter l’état profond et tous ces oligarques vont bientôt courir comme des canards sans tête .

      +1

    Alerter
  • Jérôme // 18.01.2021 à 09h14

    Comme @Moshedayan, cela fait longtemps que je ne m’étonne même plus de voir le camp du bien s’étrangler qu’il puisse y avoir des grands médias de droite.

    Pour eux, Macron, objectivement de centre-gauche libéral, c’est déjà très à droite, et Darmanin ce serait l’extrême-droite à peine voilée.

    Il va falloir pourtant s’y faire, la démocratie c’est le droit à la liberté d’expression et l’accès aux grands médias audiovisuels pour toutes les grandes sensibilités politiques. Les gauches, de la modérée à la radicale, tiennent France Inter, France Info et France télévision. Ce qui en, soi, est un scandale puisqu’on est sur le service public qui devrait assurer égal traitement à toutes les opinions démocratiques. Pourquoi les droites n’auraient-elles pas aussi droit à ce que de grands médias expriment leur sensibilité ?

    Pour mémoire, selon les dernières enquêtes d’opinion (IFOP), seuls 13% des français se situeraient désormais à gauche, alors qu’il y en aurait 32% au centre et 39% à droite. Ce serait bien que la gauche réfléchisse à cet effondrement qui n’a pas d’équivalent depuis l’effondrement du mouvement monarchiste en France au 19ème siècle. Les français et la démocratie ont besoin d’une gauche forte, mais pas n’importe laquelle. Il leur faut une gauche qui défende leurs intérêts (pas ceux des autres), la Justice, une certaine solidarité, et qui arrête de les saouler et de les effrayer avec ses lubies wokenistes et sans-frontiéristes.

      +6

    Alerter
    • Dominique65 // 20.01.2021 à 12h54

      « seuls 13% des français se situeraient désormais à gauche »
      Si un sondeur me demandait si je suis à gauche, je répondrais non. Je ne suis pas plus du centre ou de droite.Tout simplement parce que ça ne veut plus rien dire. Je suis contre le néolibéralisme, qu’il soit de droite ou de gauche ! Et j’imagine qu’on est nombreux dans ce cas. Du coup, la majorité qui dans cette enquête ne sont ni de droite ni de gauche, où les vois-tu ?

        +0

      Alerter
  • Touriste // 19.01.2021 à 01h14

    « il y a un bras de fer politique impliquant l’homme le plus riche du pays, un magnat des médias et le président Emmanuel Macron »
    Bras de fer « politique »… …Les rédacteurs de cet article devraient changer de métier. Par exemple : faire office d’humidificateurs de timbres autocollants ou bien mimes dans des spectacles pour aveugles. Bref, un truc au niveau de leurs compétences.
    Si les représentants et les possédants du gros capital se foutent sur la gueule pour un peu d’influence médiatique c’est qu’ils considèrent avoir définitivement gagné face aux gueux, aux ploucs, aux « riens ». Dès lors, que nous importe que ce soit CNews, LCI, BFM, France2 ou autre qui délivre la « Bonne Parole » ?

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications