Les Crises Les Crises
10.février.201410.2.2014 // Les Crises

[Vidéo] Débat Moscovici / Le Pen : chronique de l’abjection ordinaire

Merci 0
J'envoie

Je partage avec vous cette vidéo du 03/02/2014, du débat Moscovici / Marine Le Pen à Mots croisés.

Comment ne pas être effaré quand on voit un ministre de l’économie qui passe son temps à mentir, et à sortir des références abjectes.

Quand la vérité éclatera, quand une grosse banque fera faillite, on ressortira ces images d’un ministre disant que tout va bien face à Marine Le Pen à qui les faits auront donné raison – puisqu’on lui a apparemment abandonné le bons sens…

Pitoyable de bêtise et d’irresponsabilité, syndrome d’une République agonisante…

61 réactions et commentaires

  • sansai // 10.02.2014 à 02h51

    Irresponsabilité de Moscovici et de sa religion “néo-libérale”, certes, et ça pose aussi la question de l’audibilité de la gauche critique dans tout ça, elle qui se fait pomper par Marine Le Pen tous ses thèmes (la justesse et la pertinence de la critique en moins), avec la complaisance de médias qui continuent à attribuer l’originalité de la critique de l’Euro et de la finance mondialisée à un FN il y a peu encore reaganien… Le retour de bâton pourrait être sévère.

    Audibilité de la gauche critique, ou de libéraux éclairés et lucides comme vous, du reste. Pluralité du débat, en somme.

      +0

    Alerter
    • KM // 11.02.2014 à 11h52

      Le FN, Reaganien ou pas, était CONTRE l’euro en 1992, lors du traité de Maastricht. Il n’était certes pas le seul, mais ce serait quand même bien de ne pas suggérer qu’il a changé d’avis en cours de route… (En tout cas, c’est comme ca que je le perçois quand je te lis, désolé…).

        +0

      Alerter
  • prince2phore // 10.02.2014 à 05h59

    Comme je suis heureux de voir que je ne suis pas le seul à faire ce constat navrant.
    Je prépare un petit article sur ce débat et 2 points qui à ma connaissance n’ont pas été relevés par les commentateurs, je spoil mon article mais il n’est pas encore en ligne (ici http://entrephileetphobe.blogspot.com/).

    – le montage de l’émission qui affiche les temps de parole uniquement quand c’est marine le Pen qui s’exprime…
    – Moscovici qui a 2 reprises parle pour l’union européenne d’un marche de… 600 millions de consommateurs (comprenne qui pourra, ou lisez mon blog d’ici qq jours…)

      +0

    Alerter
    • lesdeuxfacesdelamonnaie // 10.02.2014 à 14h07

      Et c’est LA que nous retrouvons le meilleur de l’Humain, soit, vouloir les avantages sans les inconvénients.

      Il faut ainsi avoir VECU le risque de change pour se rendre compte que les assurances en vivent. (entre autres)
      Et il faut aussi avoir suffisamment de pertinence pour se rendre compte de l’hégémonie mondiale du dollar pour savoir qu’ils n’allaient pas laisser faire.
      Pour ceux qui n’auraient pas l’info que la GB a fait appel au FMI après s’être faite éjectée du SME grâce à soros, il serait temps de prendre des INFOS et du RECUL.

      Au plus une monnaie, aussi pourrie soit-elle, est utilisée par un grand nombre de personnes, au moins elle est attaquable par des ordures. Et elles courent les rues. (pas les monnaies)

      Manque de bol, politiquement, la zone euro est une foire qui se fait torpiller en interne par les individualismes, et de l’extérieur par ceux qui en ont l’intérêt.

      Stocker tous les infos, articles, tout ce qui vous passe par l’écran et léguait-le à vos enfants.
      Eux sauront en faire quelque chose.

        +0

      Alerter
    • jmeransaigne // 10.02.2014 à 14h40

      Bonjour,
      Excusez-moi mais ce lien renvoi à une page vide.

        +0

      Alerter
  • fabrice // 10.02.2014 à 07h01

    Ce qui est triste comme vous l’indiquez Olivier c’est que plus personne hors extrême (gauche ou droite) dans le monde politique ne dresse la voie pour sortir de la version unique (ou novlangue car nous approchons dangereusement de cela) ce qui discrédite d’avance toute personne tierce qui aurait une approche dissonante.

    J’ai une éducation, logique et cartésienne (enfin j’espère ^^) et le débat est pour moi source de progrès et d’amélioration si cela repose sur une base logique et cartésienne et je suis horrifié que l’on refuse les débats sur des bases qui ne sont plus cartésienne, ni logique mais purement dogmatique.

    Je ne supporte pas Marine Le Pen car je sais d’où elle vient et le mensonge sur lequel elle défendra les 99% contre les 1% (dont elle fait partie par héritage) qui s’appuie sur Sapir qui ne souhaitait pas que soit ainsi utilisé (sans avoir son aval je pense vu sa réaction) dans un tel contexte son travail (là ça me donne un deuxième argument pour ne pas apprécier la présidente du FN). Toutefois Moscovici prouve là la perversion du système qui n’a plus d’argument autre que le discrédit, ils sont tellement tombés dans un moule qu’ils n’arrivent plus à formuler des arguments concrets autre que la caricature.

      +1

    Alerter
    • cording // 10.02.2014 à 08h31

      Jacques Sapir a toujours dit que ses travaux étaient publics donc chaque Français ou parti politique a parfaitement le droit de s’en inspirer même le FN de Marine Le Pen. Et même s’il est regrettable qu’elle en soit la seule (ou quasiment) force politique à s’en servir. Cela s’explique par la totale connivence, l’accord politique complet entre l’UMP et le PS sur l’Europe.

        +1

      Alerter
      • jmeransaigne // 11.02.2014 à 07h59

        Bonjour Mr Lemaire,
        Je suis un peu sceptique sur la volonté du Fn de sortir de l’Euro:
        le 23 mai 2011, la présidente du FN est invitée sur France Info. Au cours de l’interview, la journaliste lui demande : « Est-ce qu’il faut sortir de l’Europe aussi, dans ce cas-là, Marine Le Pen ? » Et voici ce que lui répond l’intéressée :

        « Mais, madame, je ne dis pas qu’il faut sortir de l’euro, je dis que l’euro va s’effondrer, voilà. »
        On remarquera la confusion.

        En fait, ça n’est pas une idée extraordinaire que de sortir de l’Euro, n’importe quel travailleur a pu se rendre compte de la toxicité de cette monnaie en allant faire ses courses, en payant ses factures.J’ai voyagé en Europe de l’Est en 2006, il n’y avait pas encore l’Euro, et j’ai prévenu les gens, je leur ai dit que dès qu’ils auraient l’Euro comme monnaie, la précarité s’intensifierait.Il suffit juste de vivre “normalement” pour en faire le constat.Il suffit juste de payer deux euros ce qui coûtait en 1999, 10 francs, pour se rendre compte qu’à cause de cette monnaie, TOUT est devenu plus cher au quotidien(arrondissement à l’Euro supérieur),

          +0

        Alerter
        • Bruno L // 11.02.2014 à 09h11

          Bonjour “JMERANSEIGNE”

          Marine Le Pen, d’après moi, se situait en 2011 dans la même interrogation que Sapir sur l’Euro (Sapir affirmant “scientifiquement” que, comme l’euro n’était pas viable – je rajoute pour ma part “autrement qu’artificiellement” – il ne pouvait que disparaître. Sapir n’avait pas imaginé que tout serait fait pour retarder l’échéance, et que ces efforts pouvaient durer des années)

          En partant du m^me constat, déjà envisagé par Maurice Allais des années plus tôt, à savoir la situation fondamentalement instable d’une zone monétaire composée de pays trop différents, Marine Le Pen déclarait en 2011 que l’Euro ne pouvait pas fonctionner (j’ajoute pour ma part, depuis 2012, sans mesures de sauvetage de plus en plus coûteuses, pour maintenir l’euro sous perfusion ou soins palliatifs).

          D’où la position actuelle, mais qui n’est pas nouvelle, des économistes du Front National: il vaut mieux préparer le mieux possible la sortie de l’Euro, avant que cela n’éclate avec des dégâts plus importants encore.

          en ce qui concerne maintenant l’Europe, la sortie de l’Euro n’est absolument pas la sortie de l’Europe: la seule chose que l’on peut affirmer, c’est qu’il faudra sûrement, dans ce cas, une autre Europe, une Europe des Nations plutôt qu’une Europe fédérale.

          Le pseudo syllogisme: fin de l’Euro donc fin de l’Europe (donc guerre) n’est là que pour faire peur. Il est purement idéologique.

          Très cordialement

          Bruno L, professeur Emerite HEC, club Idées Nation.

            +0

          Alerter
      • jmeransaigne // 11.02.2014 à 14h56

        Bonjour, Monsieur Lemaire,
        je réponds ici à votre post de 09h11.
        Il me semble, Monsieur que n’importe quel économiste digne de ce nom, ne peut hélas que faire ce constat.
        De la même manière, il me semble que chaque citoyen est capable de comprendre aujourd’hui, que les anciennes familles politiques doivent laisser la place à une politique radicalement différente, plus ouverte, moins discriminatoire, moins dépensière.Une politique qui n’impose pas des conditions de vie très dures au peuple pendant qu’elle dépense l’argent public dans des choses superficielles et non nécessaire à son travail, une politique comme en Suède ou le moindre centime d’argent public est justifié et où des sanctions lourdes tombent dès qu’un représentant du peuple fait le moindre petit écart.Une politique où les rémunérations soient décentes et où les avanges pécuniers seraient absents.Une polique ou le déviant serait révoqué illico-presto.Avec une telle politique, je pense qu’il n’y aurait pas grand monde au portillon.
        Bien cordialement.

          +0

        Alerter
        • JoeLeTaxi // 22.02.2014 à 19h49

          Bonjour, Monsieur Lemaire,
          je réponds moi aussi à votre post de 09h11.

          Vous écrivez “en ce qui concerne maintenant l’Europe, la sortie de l’Euro n’est absolument pas la sortie de l’Europe: la seule chose que l’on peut affirmer, c’est qu’il faudra sûrement, dans ce cas, une autre Europe, une Europe des Nations plutôt qu’une Europe fédérale.”

          Je ne comprends pas bien. Pourquoi faudrait-il donc une autre Europe ? Ne peut-on pas opter, tout simplement, pour “plus d’Europe du tout” ? Ce n’est pas parce que l’Europe fédérale n’est pas souhaitable qu’une quelconque autre Europe serait forcément souhaitable. Or vous semblez implicitement dire que si. Pourquoi ? A quoi bon une Europe des Nations, ou une Europe de n’importe quelle nouvelle sorte ? J’avoue que je n’en discerne pas bien la nécessité, comme ça, au premier regard.

            +0

          Alerter
  • fourminus // 10.02.2014 à 08h56

    Les Le Pen en tant que personnages médiatiques ont pour rôle de rendre indigne les idées qui dérangent le pouvoir. Ici, l’idée de sortie de l’euro dérange le pouvoir. Le pouvoir organise donc un débat télévisé dans lequel l’idée de sortie de l’euro est incarnée par la représentante télévisuelle de l’extrême droite. L’extrême droite est un repoussoir politique pour une majorité de français qui s’informent à la télévision.
    Mme Le Pen est un outil de fabrique du consentement dont le fonctionnement s’apparente à un pistolet à excréments qui souille les idées gênantes.
    Cela fonctionne parfaitement depuis 1984.
    fourminus

      +0

    Alerter
    • raloul // 10.02.2014 à 10h51

      Bonjour!

      Bravo pour la lucidité de votre analyse et votre point de vue subtil, clairement exprimé en peu de mots. La fabrication du consentement est une machine de guerre aux moyens énormes et raffinés, on tombe vite dans le panneau si on n’y prend pas garde.

      Mais y-a-t-il d’autres représentants de partis politiques importants (je veux dire plus de 3 ou 5% de suffrages) qui ont comme ligne officielle la sortie de l’euro dans leur programme polique en matière économique? En fait, quels autres invités verriez-vous volontiers comme contradicteurs au ministre de l’économie (à part l’auteur de ce blog, que je félicite à nouveau en passant pour sa liberté de ton, de pensée, de parole)? Un expert en matière économique serait intéressant, mais sans portée politique; un politique qui a de solides notions d’économie aussi serait intéressant, mais qui (qui soit assez critique envers l’euro et l’organisation de Bruxelles…)?

        +0

      Alerter
    • Casquette // 10.02.2014 à 10h53

      C’est tellement évident , a fortiori dans cette émission ou Marine Lepen ou Phillipinot sont systématquement invités quand le sujet concerne l’UE ou l’euro…
      De temps en temps Todd prend la parole mais la aussi toujours en compagnie d’un représentant FN (les 2 sont disposés cote à cote, face à un élu du PS ou de l’UMP ,voire les 2 en même temps).

        +0

      Alerter
  • Pipiou83 // 10.02.2014 à 09h02

    Au bout de 9mn d’écoute je n’en peux déjà plus de tant de crétinerie !!
    Sortir de l’euro serait revenir aux années 50 selon Moscovici.
    Je lui rappelle juste qu’on est passé à l’euro en 2000 et que la France n’a pas attendu l’euro pour connaître internet, le téléphone portable, pratiquer des greffes d’organes, nouer des partenariats industriels (enfin ça c’était quand la France avait encore un secteur industriel) : le 1er Airbus c’est 1972 et le 1er vol d’une fusée Ariane 1979. Le 1er bébé éprouvette est né en France en 1982.
    Cette liste n’est bien évidemment pas exhaustive, c’est ce qui m’est venu spontanément à l’esprit à l’écoute de ce pitoyable individu drapé dans sa suffisance dont il pense qu’elle suffit à masquer son incommensurable bêtise (et je suis polie) et ses mensonges éhontés !!
    Et ce qui m’attriste encore plus c’est de voir l’encart en dessous avec le résultat du sondage et les pourcentages de Sarkozy et de MLP. La propagande est déjà en marche pour 2017 et on vient nous parler de démocratie et de libre choix des électeurs. Foutaise !!
    Ils nous prennent vraiment pour des C… Jusqu’à quand va-t-on leur donner raison ??

      +0

    Alerter
  • Connologue survivaliste // 10.02.2014 à 09h27

    Je ne suis pas un électeur du front national. Je suis même le premier a dire que sur bien des sujets, cette formation politique est totalement à la ramasse….mais là, mettre une tanche aussi pitoyable que Mr Moscovici pour débattre avec Mme Le Pen sur ces sujets….faudra pas s’étonner des scores aux élections prochaines…

    Une remarque : ce style d’émission est vraiment symptomatique du niveau intellectuel général ; plat, creux, lignifiant, caricatural, pitoyable…au final je suis convaincu que cette émission, comme bien d’autres, pousse plus les citoyens (enfin ce qu’il en reste…) à zapper pour aller voir du superficiel

      +0

    Alerter
  • yoananda // 10.02.2014 à 09h47

    Autant je suis d’accord avec le constat du mensonge, autant vous voulez qu’il fasse quoi le Moscovici ?
    Qu’il dise à la TV : oui oui le crédit patate est la pire banque systémique du monde, retirez tous vos soussous pour la faire couler qu’on s’en débarrasse et qu’on déclenche le LemanBrother2.0 ?

    Son rôle est stabiliser le bousin tant qu’il peut et pas d’affoler tout le monde.
    Idem pour l’Euro, vous voulez qu’il dise la vérité “tout va éclater d’ici peu” et qu’il soit rendu responsable par tous les financiers et investisseurs de la cata ?

    Je n’ai pas spécialement envie d’être l’avocat du diable, mais quel choix a-t-il vraiment a une heure de grande écoute ?
    J’insiste sur l’aspect “grande écoute”. Je pense que le même Moscovici ne dirait pas forcément la même chose en petit comité.

    Quand à MLP, elle n’a pas de programme économique crédible et détaillé, elle n’a pas l’expérience du pouvoir, mais le plus gros problème c’est qu’il peine à attirer les talents (mis à part Chauprade, il n’y a pas grand chose à tirer des membres).
    Si l’équipe a Hollande est clairement composée de tocard, que pourrait faire MLP sachant qu’elle aurait tous les fonctionnaires à dos ?

    Non … plus j’y pense et plus je me dis que le pays va simplement s’écrouler, comme tant d’autres.

      +0

    Alerter
    • stephp // 10.02.2014 à 13h13

      “autant vous voulez qu’il fasse quoi le Moscovici ?”

      Une piste, mais chut! faut pas le dire : s’attaquer à l’évasion fiscale, dans les 50 Md€ par an pour notre pays. Mais c’est vrai que la fraude à la sécu (600 Millions €) c’est bien plus urgent, salauds de pauvres !

        +0

      Alerter
    • Le Kaiser // 10.02.2014 à 13h15

      Plus tu regarderas loin dans le passé, mieux tu verras l’avenir.
      C’est vrai qu’en 1940, les fonctionnaires ont fait bloc contre le maréchal, ça faisait plaisir à voir.
      Mouarffff.

        +0

      Alerter
      • step // 10.02.2014 à 13h24

        il n’est pas dans nos prérogatives de s’opposer ni d’acclamer en tant que fonctionnaire le résultat d’une élection. C’est une responsabilité qui relève du citoyen, ce qui explique que pendant vichy il y avait du fonctionnaire qui collaborait, et du fonctionnaire qui faisait des faux papiers pour la résistance.

        Et encore sous vichy, il y avait eu une rupture de le légitimité démocratique par un abus de droit sur les “pleins pouvoirs” fournis au général Pétain, sans compter les conditions de son élection.

        Concernant le FN, au train ou va les choses, il risque bien d’arriver au pouvoir dans la plus stricte légalité.

          +0

        Alerter
      • kasusbelli // 10.02.2014 à 23h12

        Badaboumm…ce n’est rien ! Markov vient juste de se retourner dans son cerceuil !

          +0

        Alerter
    • MASTER T // 10.02.2014 à 18h03

      Le Moscovici est un pretre du systeme, mentir c’est son boulot, je dirais meme une vocation à ce niveau. Rappelez vous Maurice Allais mis sur le ban de touche, jusqu’à que mort s’en suive, à attendre qu’on vienne lui demander son avis éclairé de prix nobel d’économie, rappelez vous les ouiouistes de 1992 avec leurs promesses du meilleur des mondes à venir avec un euro/baguette magique qui transforme tous les reves en extases economiques et financieres mais rappelez vous surtout que les quenelliers industriels nous la mettent profond depuis des années… Seguin l’avait vu arriver depuis tres loins, ce qui fait du personnage un exellentissime et clairvoyant dissident du systeme lénifiant que l’on doit supporter depuis trop longtemps déja.

      MASTER T

        +0

      Alerter
  • jmeransaigne // 10.02.2014 à 09h49

    Bonjour à tous,

    Pour ma part, je crains qu’il se passe quelque chose de terrible, quand le chien voit qu’on va lui piquer son os, il mord……………
    Je pense qu’ils sont capables de tout.Ils ne peuvent ignorer puisqu’ils nous surveillent, que les gens en Ue, sont de plus en plus instruits de leurs forfaitures et qu’ils commencent à “se lever” un peu partout.Lorsque mon père, En Hongrie, a commencé a avoir de l’influence, il a été mis en prison…..à perpétuité!
    Auparavant, des tas de gens disparaissaient, la nuit, et on ne les revoyait plus……….
    On me dira qu’en France, en Europe, c’est impossible.Je pense qu’ils cherchent des moyens du même acabit mais conciliables avec ce semblant de démocratie, pour le faire.N’étant pas machiavélique moi-même, j’ai du mal à imaginer leurs sombres projets mais je suis sûr qu’ils en ont.
    D’une manière ou d’une autre, je pense qu’ils projettent une sorte d’inquisition., eh, oui, puisque nous sommes d’accord pour dire qu’il y a un culte de l’Euro.
    La seule chose qui me rassure, c’est que l’info, aujourd’hui, ne peut être complètement baillonnée, avec le Net, tout circule très vite et partout.
    Je balance de l’info partout où je peux mais il y a tellement peu de prise de conscience……….
    Autour de moi, les gens semblent ne pas être concernés………..
    Comment en est-on arrivés à ce que la plupart des gens aient autant décrochés?
    Pourquoi, malgré le temps qui passe et les preuves que le pouvoir, celui d’hier, celui d’aujourd’hui, va à l’encontre du bien des peuples?Pourquoi les gens se suffisent-ils à seulement aller mettre un bout de papier dans une urne, seule action de leur engagement pour tout ce qui les concerne.
    On se croirait dans un livre de Romain Gary, où en fait, c’est normal que le propiétaire-héritier le plus riche soit le chef des esclaves.Comment cette caste parvient-elle, malgré son incompétence à rester en place?
    Mais c’est vrai qu’aujourd’hui, il semble que plus c’est gros(les mensonges), plus ça passe.
    Je crois que c’est l’habitude, on ne leur à JAMAIS proposé autre chose et ils croient encore, en fait, puisqu’ils ont quand même quelques acquis sociaux, que le gouvernement oeuvre à leur bien-être.Ils ne sont pas conscients d’avoir juste les miettes de ce qui en fait leur appartient de plein droit:le choix de leur vie, de leur avenir., et de savoir comment LEUR argent est dépensé.

      +0

    Alerter
    • michel lambotte // 10.02.2014 à 20h50

      Les gens sont tétanisés par la peur de perdre, il ne faut pas oublier que ce que nous vivons n’a pas de précédent, nous avons atteint un niveau de vie honorable mais pas durable et nous sommes en train de le perdre par manque de croissance énergétique.
      Personne ne veut examiner cette problématique et comprendre que le modernisme est terminé et qu’il faut entreprendre autre chose.
      Nulle part on ne relance l’emploi et la question qui se pose est de savoir si la forme d’emploi actuelle est encore possible.
      J’ai écouté pour abdiquer après 15 minutes, certes ce sont des mensonges chez les deux mais ce n’est pas cela l’essentiel mais bien le fait que nous sommes devant un vide politique.
      Ce vide nous devons le combler à travers la perception que nous avons de la situation du monde actuel et à travers l’action que nous pouvons entreprendre, enfin bref c’est nous les acteurs.

        +0

      Alerter
  • reneegate // 10.02.2014 à 10h01

    dépité de voir que Melenchon prendrait 1% alors qu’il est le seul à avoir systématiquement posé le bon diagnostic et le seul à proposer des solutions. Les français seraient ils des autistes?
    Quant à Sarkosy la question ne devrait pas être posée, sa place est en prison.

      +0

    Alerter
    • step // 10.02.2014 à 10h32

      Melanchon, non seulement n’est pas très crédible en tant que ex-socialiste avaleur/distributeur de couleuvres au long cours, européiste qui n’a visiblement pas compris la nature d’un “nein” allemand en tablant sur le fait de pouvoir renégocier l’essence de l’europe en tapant avec sa chaussure sur la table. Le parti devrait mieux se positionner comme ayant officiellement un plan B.

      Je suis aussi d’accord sur le fait que le réflexion derrière le personnage de Mélanchon est intéressante, mais cette tête de liste est selon moi un mauvais service à la gauche, car il nourrit les médias de ses saillies, je le pense de manière volontaire, afin de faire “du buzz”, sauf que cela l’enferme aussi dans sa propre caricature de grossier agitateur, à croire qu’il n’a aucune volonté de gouverner.Il serait pourtant urgent qu’une gauche souverainiste et sociale emmerge et se prépare à gouverner. On le voit en grêce, notre laboratoire avancé de la démocratie européenne en stade terminal.

        +0

      Alerter
  • jmeransaigne // 10.02.2014 à 10h22

    Bonjour Reneegate,
    Mélanchon n’est pas le seul à proposer des solutions, le parti Nouvelle Donne, créé récemment à 20 propositions concrètes:http://www.nouvelledonne.fr/nos-20-propositions
    et est moins “impulsif” que Mélanchon.Avec Mélanchon, ce qui me gène est que ses propos manquent de mesure et puis aussi que l’on peut le rattacher à l’ancienne politique, qui à mon sens, vit ses dernères heures.Son parti ce rapproche trop de ce qui est dans la conscience collective, le communisme honni., et c’est sans doute une des raisons qui font que les gens ont si peu confiance en lui.

      +0

    Alerter
    • Gibbus // 10.02.2014 à 13h22

      Bonjour Reneegate et jmeransaigne,
      Je pense que vous vous fourvoyez ni Mélenchon, ni ND ne changera quelque chose, la structure même du capitalisme mondialisé et financiarisé rend impossible toutes idées réformistes impossibles.
      Jospin et Hollande nous ont déjà fait le coup de la renégociation, c’est pipeau!!!
      Les idées ne sont pas mauvaise, ce n’est pas mon propos!! Mon propos est qu’aujourd’hui, la superstructure est hyper favorable au capital: OMC, UE, etc. Si demain on veut une vraie politique de gauche réformiste et démocratique, il faut changer le cadre ultra-libéral :rétablir le contrôle des capitaux, les droits de douane, les frontières et la souveraineté monétaire. Sinon les capitaux fuiront plus vite que le temps nécessaire pour promulguer la moindre loi.
      Pour “antiphraser” De Gaulle: aujourd’hui la politique de la France se fait à la corbeille!!!
      L’époque est révolutionnaire (au sens propre), la nécessité d’une changement de cadre va s’imposer mais qui la fera ??? Selon moi, notre seul espoir c’est que dans sa grande folie le capitalisme mondialisé et financiarisé ne s’autodétruisent (comme en 2007) et que la main invisible lui revienne dans la poire.

        +0

      Alerter
      • jmeransaigne // 10.02.2014 à 14h25

        Tiens, ça me fait penser à quelqu’un qui a lu toutes ces infos des crises et d’ailleurs que je balance sur les réseaux sociaux::et qui m’a dit”mais pourquoi tu te prends la tête avec ça, tu n’as qu’une vie, profites-en”
        :O(
        Je crains malheureusement que cela soit assez représentatif!!
        Je dois avouer que JAMAIS ces infos que je transmet ne sont commentées et j’ai parfois un “j’aime’ mais c’est rare,……………..en revanche, ils m’invitent à des jeux malgré que je leur ai signifié que c’était de la daube…………..
        Gibbus, peut-être avez vous raison, peu importe, à mon avis tout est possible et rien n’est jamais joué.
        :O)

          +0

        Alerter
        • Gibbus // 10.02.2014 à 15h46

          Mais oui, rien est joué et tout est possible, si et seulement si, quelqu’un fait sauter le cadre!!! C’est la superstructure néolibérale actuelle qui influence tous les choix politiques: politique de l’offre, déflation salariale, mansuétude vis-à-vis des banques et calinothérapie pour investisseurs!!! Dans ce cadre il n’y a pas d’autre politique possible…
          Il y a donc, si l’on veut changer les chose la nécessité de faire sauter le cadre!!!
          Qui de visible le propose???
          Personne à gauche même pas Mélenchon ni le ND, mais les gens pensent que le FN (premier parti ouvriers de France) le fait, même si c’est un leurre (pour eux le vrai parti antilibérale c’est le FN).

            +0

          Alerter
          • michel lambotte // 10.02.2014 à 20h58

            Il ne faut se faire aucune illusion, la démocratie représentative a vécu il faut la remplacer par la démocratie participative et elle commence dans son quartier, dans son village

              +0

            Alerter
      • sansai // 11.02.2014 à 01h19

        Notez que Mélenchon et le FdG proposent une renégociation dans un premier temps, et une sortie de l’Euro dans un deuxième temps si la renégociation se montre impossible (et elle le sera forcément).
        Il est assez injuste de dire que le FN est le seul parti à proposer une sortie de l’Euro.

          +0

        Alerter
        • Gibbus // 11.02.2014 à 14h13

          Je dois avouer qu’après avoir lu une interview de Jacques Généreux, le FdG vient de remonter dans mon estime en musclant leur discours vis à vis de l’Europe actuelle… Mais je ne me fais que peu d’illusion sur le résultat des négos… Et je reste dubitatif sur la réelle volonté politique des partis “visibles” ( je parle de partis visibles, personne ou presque ne connait UPR) de prendre le risque de renverser la table!!!
          Je le répète: Jospin et Hollande devaient renégocier!!

            +0

          Alerter
          • MARCAULT // 12.02.2014 à 18h23

            Evidemment que personne ne connait l’UPR. Tous les médias de masse se garde bien de l’inviter ! c’est le seul parti qui veuille sortir de l’euro de façon démocratique et pacifiste en utilisant l’article 50 du Traité sur l’union européenne. Alors forcément ça gêne la pensée unique. Malgré tout, c’est un parti qui progresse rapidement (actuellement + de 4100 adhérents, plus que le NPA, dont le représentant est souvent invité sur les plateaux TV, étonnant, non?)

              +0

            Alerter
  • step // 10.02.2014 à 10h35

    Ah vous regardez ces débats là ? J’avoue ne pas avoir ce courage. Non seulement de subir les assauts de mauvaise foi du système politique finissant et de devoir cautionner le bon sens économique des analyses du FN, tout cela dépasse ma résistance le soir après une journée de boulot.

      +0

    Alerter
  • Casquette // 10.02.2014 à 12h06

    Curieux leur sondage …Les français sont donc prêts à sanctionner Hollande en votant pour un type qui aurait appliquer le même programme s’il avait remporté le 2ième tour en 2012 ?
    Voilà à quoi en est réduit le jeu démocratique , comme d’autres l’ont fait remarquer le FN joue un rôle central dans ce manège en captant le désarroi des électeurs dégoutés , les confiner dans le sas du 1er tour est le meilleur moyen d’assurer la pérénité du système.
    Enfin quand je regarde les chiffres je me demande ou sont passés les électeurs d’Hollande de 2012…à droite ?
    Parfois je me demande si les français n’ont pas l’esprit trop civique…

      +0

    Alerter
  • Armel // 10.02.2014 à 12h54

    Madame Lepen, qui se veut proche du peuple, dit payer sont café 17 francs (34 francs les deux). On ne doit pas fréquenter les mêmes établissements!

      +0

    Alerter
    • GROS // 10.02.2014 à 13h33

      Et pourtant, 2,60 EUR pour un café, de nos jours ça n’est pas rare, surtout en région parisienne.
      Malheureusement.

        +0

      Alerter
      • Fabrice // 10.02.2014 à 13h45

        0_o pardon 2€60 il faut arrêter tout de suite ce genre de café franchement cela doit être dans le 16e ou Neuilly sur Seine

          +0

        Alerter
        • Mathurin // 10.02.2014 à 22h40

          Pardon mais dans l’ouest parisien c’est 2,30 minimum le café. 2,60, c’est plus que fréquent, c’est presque la moyenne!

            +0

          Alerter
  • Rémi // 10.02.2014 à 13h45

    Donc en gros les commentateurs nous disent on ne doit pas voter pour le FN.
    On vote pour qui alors ? ( qui dépasse les 3%)

    Je pense être sur la ligne du blog.

    Comme certains l’ont fait remarquer, personne ne nous représente. J’aimerais qu’il y ait une solution mais je pense qu’on va être forcé de passer par la case du pire…

      +0

    Alerter
  • Guillaume81 // 10.02.2014 à 14h39

    Et puis il y a cet aveu hallucinant de Moscovici (à partir de 56′ 31 ”):

    “Vous vous êtes fait il y a quelques secondes le porte-parole des entreprises après vous être fait le porte-parole du peuple. Je ne sais pas où vous rencontrez des chefs d’entreprise, moi je le fais sans arrêt”.

    Sous-entendu : vous ne pouvez pas sans contradiction être le porte-parole des “chefs d’entreprise” et du “peuple”. Moi, Moscovici, je suis cohérent, je suis le porte-parole des entreprises.

    ENORME !!!

      +0

    Alerter
  • stephp // 10.02.2014 à 15h13

    Je sais que mon commentaire n’apporte pas grand chose mais quand même…

    Un tel concentré de mensonge et de mauvaise foi est littéralement hallucinant !
    Ce type n’est pas un homme, c’est un robot, une espèce de bidule inhumain, qui débite inlassablement le même discours indépendamment des questions posées.
    De quoi rendre MLP largement préférable à ce funeste guignol, infâme agent zélé du l’ultra-libéralisme le plus abject, et pour tout dire criminel. Car en terme d’extrémisme, si l’on peut ainsi qualifier MLP sur certains sujets, il la surpasse de très très loin.

    Bienvenue en Eurasia…

      +0

    Alerter
    • Sébastien // 10.02.2014 à 17h24

      Au final l’Europe a été rattachée à l’Océania.

        +0

      Alerter
    • Sébastien // 10.02.2014 à 17h57

      Et non par la voie de «l’Angsoc» (socialisme anglais) mais par celle de l’Anglib. Comme quoi tous les chemins mènent à Rome.

        +0

      Alerter
  • jmeransaigne // 10.02.2014 à 16h15

    à Clive,
    et bien proposez au lieu de critiquer, personne ne vous en empêche, moi, je trouve pas qu’elles soient plombées les revues de presse, encore un euro-troll? on est assiègés???
    Super!!!!

      +0

    Alerter
  • jducac // 10.02.2014 à 17h01

    Ceux qui en sont aujourd’hui à se battre pour ou contre l’€uro ou pour ou contre l’Europe perdent leur temps. Ils sont comme l’on dit vulgairement « en retard d’un métro » ou « en retard d’une guerre ».

    Le problème auquel toute structure vivante est confrontée, qu’elle se situe au niveau individuel, au niveau d’une structure familiale de base, ou à celui d’une commune, d’une région, d’une nation, ou de l’humanité entière au niveau terrestre, c’est encore et toujours de se débrouiller pour prélever dans son environnement, l’énergie lui permettant de vivre et de survivre.

    Or, s’il a une chose qu’il faut bien reconnaître, c’est le fait que ceux qui depuis un siècle et demi chantent « L’Internationale » ont fini par avoir raison, même si le communisme n’a pas été la voie qu’ils avaient imaginée pour y parvenir. L’international (sans e) sera le genre humain……

    Pour bien analyser un problème, nous savons depuis Descartes, qu’il faut partir du général pour aller vers le particulier. Et c’est bien parce que l’espace terrestre est le champ dans lequel l’humanité est contrainte d’extraire l’énergie qui lui permet de vivre et de se perpétuer, qu’il faut raisonner. On en viendra probablement à une monnaie unique mondiale, laquelle sera, un peu comme le dollar actuellement, adossée à l’énergie, l’entité la plus essentielle à la vie.

    Il y a un point sur lequel MLP semble avoir raison (voir la vidéo à 1h 10mn 50). C’est quand elle dit que les mouvements LGBT, ceux qui soutiennent la théorie du genre, sont officiellement introduits dans nos écoles. Le lien suivant tend à en apporter la preuve.

    http://cache.media.education.gouv.fr/file/07_Juillet/62/7/rapport_teychenne_juin_2013_261627.pdf

    Tout cela montre que les politiques et les médias s’emploient à nous occuper l’esprit sur des sujets secondaires. A quoi bon s’interroger sur le sexe des monnaies, €uro ou pas, lorsque le genre humain est gravement menacé?
    Sa survie dépend elle du choix d’une monnaie ?

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/04/02/le-genre-humain-menace_1502134_3232.html

      +0

    Alerter
    • kasusbelli // 10.02.2014 à 23h50

      Relisez votre lien sur les LGBT avec attention. Ce n’est pas une doctrine, ou un appel a la théorie du genre, ni du prosélytisme…juste un constat et un rappel au droit à “l’indifférence”.
      Etre gay ou lesbienne dans un college ou lycée en France en 2014, vous expose à une mise à l’écart dangereuse et grave. Les humiliations, coups, menaces, injures sont alors votre quotidien.
      Combien de temps survivriez vous dans ces conditions jducac ?

        +0

      Alerter
  • Bruno L // 10.02.2014 à 18h21

    Bonjour

    j’ai toujours du mal à comprendre les réactions de rejet que semble susciter encore Marine Le Pen. elle ne fait que dire la vérité. Si elle cite si souvent Sapir, qui n’est évidemment pas au F.N. (cela se saurait, m^me le sieur Moscovici) c’est justement pour montrer que ses solutions ou ses analyses ne sont pas sectaires. Mais elle cite aussi Maurice Allais et d’autres “prix Nobel”. Les analyses du FN sur la monnaie, sur le libre échange, sur la zone euro sont le fondement m^me de son programme économique: qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, il est pleinement cohérent.

    Bruno L, secrétaire général du club Idées Nation, conseiller économique de Marine Le Pen.

    PS1. La croix gammée me révulse autant que la faucille et le marteau, mais je croyais que nous étions sur ce blog pour parler d’avenir, à la fois social et politique. Quand on entend les mensonges de M. Moscovici, il y a de quoi être ecoeuré, et se dire que nous sommes effectivement revenus sous la coupe d’un ministre de la propagande digne à la fois, pour ne pas faire de jaloux, d’Hitler et de Staline.

    PS2. Melenchon ne partage pas vraiment l’analyse de Sapir: c’est bien son droit, mais ne mélangeons pas tout.

      +0

    Alerter
    • Sébastien // 11.02.2014 à 12h55

      Bonjour,
      Juste d’un point de vue électoraliste :
      – Parce que le FN n’apparaît pas encore assez clair dans son analyse économique. Il condamne le libre-échangisme pour promouvoir le libéralisme, certes mais ce n’est pas assez approfondi quant aux conséquences de ce choix (chez personne d’autre d’ailleurs non plus).
      – Comme le fait remarquer l’intervenant Brenus de l’UPR – qui est très légaliste et ou tout ceci est inscrit dans ces statuts – la critique reste surtout en paroles. Ceci laisse régner un climat de duplicité potentiel à l’égard des électeurs. Pour ma part je comprends bien que la duplicité du FN est aussi tourné contre le système médiatique et lui accorde le bénéfice du doute sur cette question. Mais il y a peut-être un équilibre plus adéquat à trouver.
      – Mais d’un point de vue électoraliste c’est évidemment le fait que Marine Le Pen accepte systématiquement le qualificatif d’extrême droite. Ce débat en est encore un exemple o’u elle le refuse pour Sapir mais l’accepte implicitement pour sa formation politique. Qui ne dit mot consent. Soit le FN n’est pas d’extrême droite et il combat par tous les moyens à sa disposition ce qualificatif soit il l’est, et alors la messe est dite.

        +0

      Alerter
  • Bernie Flack // 10.02.2014 à 18h54

    C’est clair, et les publications de ce blog le démontrent un peu plus chaque jour : il y a un complot !

    Qui en est responsable …? Grave question, mais les indices se précisent chaque jour. Ne serait-ce pas les banquiers ? Avec bien sûr ces ordures de politiciens qui sont grassement payés pour leur permettre d’encore mieux nous enfumer et conduire le pays, le continent, la planète, à la catastrophe.

    Les banquiers, tiens, tiens …

    Ça rappelle des épisodes du passé, des épisodes obscurs. A enfumage, enfumage et demi …

      +0

    Alerter
  • Brenus // 10.02.2014 à 19h27

    J’ai trouvé l’intervention de M.Moscovici CRASSE!
    C’est un menteur qui cherche à conserver sa place dans l’intelligencia.

    Marine LE PEN dénonce biens des choses vrais, mais je vous invite à prendre connaissance des analyses de François Asselineau, fondateur de l’UPR. A mon sens il est le pendant politique et géopolique de M.Beruyer pour l’économie et la finance. Et les analyses de M.Asselineau sont ont ne peut plus clairs et transparente que le jeux du Front National.

    Les alternatives existent simplement il faut aller les chercher car ce n’est pas l’intelligencia qui les mettra sous votre né!

      +0

    Alerter
    • Sébastien // 11.02.2014 à 13h05

      Vous le dites bien :
      «François Asselineau, fondateur de l’UPR. A mon sens il est le pendant politique et géopolique de M.Beruyer pour l’économie et la finance.»
      Le FN ne se place pas en rapport du blog d’Olivier alors que vous le faites intuitivement pour l’UPR.
      La politique est un rapport de force : que pèse Olivier Berruyer et François Asselineau dans ce rapport ? Et avec toute l’immense estime que j’ai pour eux deux.

        +0

      Alerter
  • jmeransaigne // 10.02.2014 à 19h43

    Je ne pense pas qu’il y ait un complot, il y a des “junkies” du pouvoir doublés de fous d’euro-dieu.
    Ils ont fait ce qu’ils voulaient depuis tellement de temps, ils ont fini par faire l’Ue et paradoxalement, c’est ce projet là et ses résultats, qui vont les faire tomber, tout comme un “junkie” qui meurt d’overdose.
    Le pouvoir est une drogue dure, addictive et s’en rendent-ils seulement compte?
    Je n’en mettrait pas ma main au feu.On sait que le drogué perd tout repère et est capable de tout, même de crime pour avoir sa dose.En plus, ils sont plusieurs ce qui, je le pense renforce le phénomène.

      +0

    Alerter
  • petitbob // 10.02.2014 à 20h57

    personne n’a remarqué que marine le pen a lancé un pavé dans la mare : la faillite prochaine du crédit agricole. deux auteurs de blogs (un français et un américain) ont été condamnés pour avoir publié des chiffres gênant pour le crédit agricole et pour les autres grandes banques françaises (BNP, SG, BPCE).
    la faillite du crédit agricole aura des conséquences désastreuses sur la france et l’europe : un séisme systémique sur la finance mondiale (autre chose que les problèmes des émergents actuels). le chateau de carte qui s’effondre !

      +0

    Alerter
  • Nanker // 10.02.2014 à 23h12

    “la faillite du crédit agricole aura des conséquences désastreuses sur la france et l’europe : un séisme systémique sur la finance mondiale (autre chose que les problèmes des émergents actuels). le chateau de carte qui s’effondre !”

    Hé bien aidons-le un peu à advenir : si vous avez placé vos billes au CA retirez-les!

    NOUS les peuples sommes les dindons de la farce libérale et nous allons être tondus, vidés et équarris pour rembourser les dettes des banques.

    Alors pourquoi ne pas tirer les 1ers en provoquant une faillite de grande banque? Ca serait une manière beaucoup plus efficace de faire trembler l’establishment (et cette crapule de Mosco***) que de glisser un bulletin de vote pour Y qui chasse X, ou pour Z dans l’intention de chasser Y…

    *** = un homme qui ne rêve que d’une chose : devenir commissaire européen, poste où l’on décide du sort des peuples sans jamais avoir été élu.
    C’est dire la nature anti-démocratique (peut-on écrire fasciste?) de cet individu…

      +0

    Alerter
  • gibusw // 10.02.2014 à 23h20

    “Entre un mensonge simple et une vérité compliquée à démontrer, c’est le menteur qui l’emporte.”
    Sylvestre Huet

      +0

    Alerter
  • Jcc // 10.02.2014 à 23h59

    Moscovici : comment dire…Y a t’il quelque chose d’inférieur à zéro. Pitié messieurs pouvez vous passer à un niveau plus haut que la ceinture et éviter d’offrir une autoroute à Le Pen avec ses idées moisies.

      +0

    Alerter
  • kasusbelli // 11.02.2014 à 00h07

    Une théorie de physique propose d’extraire une énergie infinie du vide absolu. Avec ces deux-là, on vient de résoudre la crise énergétique mondiale.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications