Les Crises Les Crises
15.novembre.202015.11.2020 // Les Crises

Mozambique : Plus de 50 personnes décapitées par des insurgés djihadistes

Merci 294
J'envoie

Source : BBC
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Plus de 50 personnes ont été décapitées dans le nord du Mozambique par des insurgés djihadistes. Selon d’autres rapports, ces derniers ont transformé le terrain de football d’un village en « terrain d’exécution », où ils ont décapité et découpé des corps, selon d’autres rapports.

Les médias d’État ont rapporté que plusieurs autres personnes avaient été décapitées dans un autre village.

Ces décapitations sont les dernières d’une série d’attaques que les djihadistes ont menées dans la province de Cabo Delgado, riche en gaz, depuis 2017. Au total, près de 2 000 personnes ont été tuées et environ 430 000 se sont retrouvées sans abri dans le conflit qui sévit dans cette province à majorité musulmane.

Les djihadistes sont liés au groupe de l’État islamique (IS), ce qui lui donne un pied en Afrique australe. Le groupe a exploité la pauvreté et le chômage pour recruter des jeunes dans sa lutte pour établir un régime islamique.

Jose Tembe, de la BBC, rapporte depuis la capitale, Maputo, que la dernière attaque a probablement été la pire. De nombreuses personnes sont choquées et réclament une résolution pacifique du conflit, ajoute-t-il.

Plusieurs djihadistes ont incendié des maisons dans le village de Nanjaba, selon l’agence de presse publique Mozambique News Agency qui cite les propos des survivants. Deux personnes ont été décapitées dans le village et plusieurs femmes ont été enlevées.

Un autre groupe a mené une attaque brutale sur le village de Muatide, où plus de 50 personnes, ont été décapitées, a rapporté l’agence de presse.

Les villageois qui ont tenté de fuir ont été attrapés et emmenés sur le terrain de football local où ils ont été décapités puis découpés lors d’une atrocité perpétrée entre le 6 et 8 novembre dernier, a rapporté l’agence de presse privée Pinnancle News.

Le gouvernement du Mozambique a lancé un appel à l’aide internationale pour freiner l’insurrection, en disant que ses troupes avaient besoin d’un entraînement spécialisé.

Les groupes de défense des droits de l’homme affirment que les forces de sécurité mozambicaines ont également commis des violations des droits de l’homme, notamment des arrestations arbitraires, des tortures et des meurtres, lors d’opérations visant à endiguer l’insurrection.

Source : BBC – 10-11-2020
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Commentaire recommandé

RGT // 15.11.2020 à 09h57

« dans la province de Cabo Delgado, riche en gaz »…

Pas besoin d’aller plus loin dans la lecture, la raison principale de cette « poussée d’intégrisme » est seulement liée à des raisons économiques avec les « protecteurs » des « défenseurs de l’islam » qui souhaitent simplement s’approprier ces ressources précieuses et fort rentables.

Ils utilisent la même technique que certaines « démocrassies » : Ils viennent « libérer » la population pour ensuite récupérer les fruits de leur « investissement ».

Et comme pour les « révolutions de couleur » les plus floués dans l’histoire sont bel et bien les idiots qui ont suivi leurs « guides spirituels » et qui se battent jusqu’à la mort pour défendre les intérêts de personnes qui les méprisent sans remords.

Si l’esprit critique était une valeur enseignée depuis la plus tendre enfance les populations ne se battraient pas pour se soumettre à des individus qui les considèrent comme du bétail sacrifiable à merci.
Ces populations se battraient pour que les profits de l’exploitation de leurs ressources naturelles leur soient entièrement reversées et qu’ils puissent ainsi améliorer leur niveau de vie et pouvoir protéger leur environnement afin de laisser à leurs descendants une terre qui ne soit pas un désert stérile et pollué pour l’éternité.

13 réactions et commentaires

  • RGT // 15.11.2020 à 09h57

    « dans la province de Cabo Delgado, riche en gaz »…

    Pas besoin d’aller plus loin dans la lecture, la raison principale de cette « poussée d’intégrisme » est seulement liée à des raisons économiques avec les « protecteurs » des « défenseurs de l’islam » qui souhaitent simplement s’approprier ces ressources précieuses et fort rentables.

    Ils utilisent la même technique que certaines « démocrassies » : Ils viennent « libérer » la population pour ensuite récupérer les fruits de leur « investissement ».

    Et comme pour les « révolutions de couleur » les plus floués dans l’histoire sont bel et bien les idiots qui ont suivi leurs « guides spirituels » et qui se battent jusqu’à la mort pour défendre les intérêts de personnes qui les méprisent sans remords.

    Si l’esprit critique était une valeur enseignée depuis la plus tendre enfance les populations ne se battraient pas pour se soumettre à des individus qui les considèrent comme du bétail sacrifiable à merci.
    Ces populations se battraient pour que les profits de l’exploitation de leurs ressources naturelles leur soient entièrement reversées et qu’ils puissent ainsi améliorer leur niveau de vie et pouvoir protéger leur environnement afin de laisser à leurs descendants une terre qui ne soit pas un désert stérile et pollué pour l’éternité.

      +24

    Alerter
    • step // 15.11.2020 à 12h18

      « dans la province de Cabo Delgado, riche en gaz »…
      j’allais demander si le gouvernement du Mozambique était fâché avec une superpuissance – du style en ne laissant pas piller son pays – et qui sponsorisait les modérément modérés. Les islamistes en général c’est les idiots utiles de quelqu’un (jusqu’à ce qu’ils deviennent ingérables). Le gros avantage c’est qu’en suite tu peux couvrir tes traces en les abattant tout en passant pour un défenseur de la liberté.

      Voilà ce que j’ai trouvé :
      https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/11/15/le-mozambique-entre-gaz-et-djihad_6019330_3212.html

      « un antonov chargé de matériel militaire russe, des djihadistes formés en AS ».. je vois qu’on recycle les vieilles recettes…
      Évidemment, la France est dans la mêlée…
      https://www.20minutes.fr/economie/2803927-20200620-mozambique-total-va-exploiter-gaz-partir-2024

      Alors conseil au gouvernement mozambicain : Les starting block n’est pas une position confortable, surtout pour des américains, surtout quand ils voient passer du matériel militaire russe sous leur nez. Si vous voulez la paix, vous leur fourguez un site au beau milieu de la zone tenue par les jihadistes (et achetez leur un peu de leur matos militaire). Car soit les djihadistes sont tenus en laisse par l’AS pour le compte US et il vont arrêter net de vous emmerder à l’attribution du site, soit ils sont redevenus féraux et ils vont se faire un plaisir de se faire exploser sur des intérêts américains. Achetez du pop-corn, installez-vous confortablement et faites du bénef avec les autres sites.

        +8

      Alerter
      • mohamed.chouieb // 15.11.2020 à 18h10

        Merci pour votre éclairage! Cela m’a rappelé les années héroïques où l’Algérie révolutionnaire aidait et finançait le Frelimo révolutionnaire, marxiste, tiers-mondiste et tout, même si cela fait bien longtemps que plus aucun pays sous-développé, ou anciennement colonisé, recelant ou non des richesses naturelles convoitées par les requins capitalistes, n’est sorti de son état de sous-développement. La seule exception étant la Chine mais il ne faut pas en parler car ses méthodes ne sont pas très « démocratiques »!

          +2

        Alerter
    • EugenieGrandet // 15.11.2020 à 15h24

      Sauf erreur de ma part, le gaz est en mer. Ce sont certes de gigantesques réserves (encore plus massives si l’on prend en compte celles découvertes au début des années 2010 en Tanzanie juste au Nord.) D’ailleurs, les futures installations à terre (portuaires et surtout usine de traitement et de liquéfaction du gaz) sont à deux pas de la frontière (25-30km).

      Le village de Muatide évoqué dans l’article se trouve à plusieurs dizaines de kilomètres de là (70km) à l’intérieur des terres. Mais déjà en août dernier, les chebabs mozambicains avaient pris le port de Mocimboa da Praia, 60km au sud de la future installation de liquéfaction.

      Bref, toute cette zone du nord est du Mozambique va devenir un vaste terrain d’affrontement pour le contrôle des « dividendes » de la production de gaz (domestique et exportation vers l’Asie.) que l’on pourra qualifier d’affrontements religieux quand ils ne pourraient être que mafieux (donnez-moi ma part si vous voulez que j’arrête les massacres.)

        +5

      Alerter
  • Zelda // 15.11.2020 à 10h20

    « On ne se moque pas impunément des religions, vous voyez le résultat que ça donne »… dixit Monseigneur R. Le Gall, archevêque de Toulouse… Ces pauvres villageois mozambicains avaient donc eux aussi, dessiné des caricatures de Mahommet ?… ben non ! … ah ben alors ! …

    « Les villageois qui ont tenté de fuir ont été attrapés et emmenés sur le terrain de football local où ils ont été décapités puis découpés lors d’une atrocité perpétrée entre le 6 et 8 novembre dernier, a rapporté l’agence de presse privée Pinnancle News. »

    « Les groupes de défense des droits de l’homme affirment que les forces de sécurité mozambicaines ont également commis des violations des droits de l’homme, notamment des arrestations arbitraires, des tortures et des meurtres, lors d’opérations visant à endiguer l’insurrection. »….
    Ces groupes de défense des droits de l’homme me font penser à l’article du New York Times qui victimise l’assassin du prof. Samuel Paty…

      +13

    Alerter
  • Fernet Branca // 15.11.2020 à 11h16

    Comme existent les bons et les mauvais chasseurs, il faut distinguer les bons et les mauvais militaires.
    Le bon militaire ne décapite pas en général il larqmrgue des bombes.
    Selon l’ONU, les forces américaines et afghanes ont tué plus de civils que les talibans

    Au premier trimestre 2019, selon l’ONU, davantage de civils ont été tués par les forces américaines et afghanes que par les talibans et autres groupes insurgés. C’est une première, depuis le début du conflit en 2001.
    https://www.ouest-france.fr/monde/afghanistan/selon-l-onu-les-forces-americaines-et-afghanes-ont-tue-plus-de-civils-que-les-talibans-6321907

      +7

    Alerter
    • Mickey Sournois // 15.11.2020 à 12h06

      Vous avez raison de signaler ca. Ca n’enleve rien pour autant au danger de ces groupes armes. Les americains bombardent sans faire trop de detail, et les talibans qui sont sur leur terrain assassinent au nom d’Allah. Mais meme si on doit avec justesse contester les interventions etrangeres, il reste que les groupes islamistes sont une realite dans les pays ou ils sevissent quand ils ne viennent pas repandre leur terreur en occident, et ils sont un probleme pour les populations locales. Ce n’est pas tellement une question de bons ou de mauvais militaires: ce qui compte, c’est l’enjeu strategique et energetique.

        +2

      Alerter
  • Jean-Claude Tergal // 15.11.2020 à 13h03

    Bien évidemment, la plupart ( 98% ?) des agnostiques, des athées, des bouddhistes, des chrétiens, des musulmans, des juifs, des hindous, … sont des personnes paisibles, généreuses, animées des meilleures intentions du monde.

    Bien évidemment toutes les religions ont été instrumentalisées à des fins économiques.

    Néanmoins, les vies de Bouddha, de Jésus et de Mahomet ont été bien différentes. Les messages et dogmes sont différents. A chacun de faire l’effort de bien comprendre, d’abord, sa religion, quitte à la quitter, à en changer. (Combien de catholiques sont, d’ailleurs, en fait, beaucoup plus proches du dogme protestant ?)
    Encore une fois, je recommande aux catholiques et aux musulmans qui voudraient approfondir les soubassements théoriques de leur foi l’ouvrage du père François Jourdan: Islam et Christianisme, Comprendre les différences de fond.

    On peut également trouver sur internet une vidéo enregistrée le 2 novembre 2016 « Apprendre à connaître l’islam ».

    Sur ce sujet aussi (Je suis par ailleurs un « fan » de Messieurs Jancovici, Bihouix, Meilhan …) , l’heure n’est plus à la paresse ni à l’ignorance. Chacun apprendra beaucoup et la lecture de cet ouvrage oeuvrera à un respect mutuel.

    Jean-Claude Tergal (IN VINO VERITAS)
    60% Catholique 30% Bouddhiste 10% Athée

      +2

    Alerter
  • Fernet Branca // 15.11.2020 à 16h44

    Pendant ce temps la situation ne s’arrange pas en côte d’ivoire ni dans l’an’ancienbe Afrique Occidentale Française. L’opération de Francois Hollande au Mali et au Sahel n’a pas donné plus de résultats que celle de Nicolas Sarkozy en Libye .
    https://www.lefigaro.fr/vox/monde/cote-d-ivoire-emmanuel-macron-face-au-spectre-d-
    un-grand-califat-africain-20201112

    https://www.lefigaro.fr/vox/monde/cote-d-ivoire-emmanuel-macron-face-au-spectre-d-un-grand-califat-africain-20201112

      +2

    Alerter
  • Fernet Branca // 15.11.2020 à 17h02

    El là bas il n’y a même pas besoin de djihadistes pour d’exterminer entre villageois

    https://observers.france24.com/fr/20201111-cote-ivoire-daoukro-manifestation-opposition-horreur-homme-decapite

      +2

    Alerter
  • Jaaz // 17.11.2020 à 10h29

    C’est intriguant, cette préférence des jihadistes pour les régions riches en hydrocarbures et minéraux, ou zones géostratégiques, notamment commerciales…

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications