Les Crises Les Crises
10.novembre.201610.11.2016 // Les Crises

[Pourquoi il a gagné] Trump comme on ne vous l’a jamais montré…

Merci 90
J'envoie

Les médias ont montré – à raison – la large face sombre de Trump.

Il l’ont même montrée jusqu’à plus soif, jusqu’à l’hystérie.

Notez que, pour l’essentiel, cette face problématique, dangereuse, écœurante, n’est, la plupart du temps, que celle du parti Républicain dans son ensemble.

Mais le gros problème – vous le savez si vous avez l’habitude de lire ce site – est qu’on ne nous a pas montré l’autre face, celle qui l’a fait gagner. Et sans cette face, il était évidemment bien impossible de concevoir sa victoire – d’où le naufrage médiatique…

Cette face est parfois plaisante – car on peut estimer qu’il a raison, que c’est du bon sens. Parfois, simplement drôle, avec le bagout du personnage. Parfois “populiste” (nouvelle insulte, mais qui, souvent, fait juste une moyenne avec tous nos “élitistes”). Parfois aussi d’un cynisme révoltant – mais qui parle aussi à beaucoup de gens… Bref, elle existe, et le métier d’un journaliste est de la montrer.

Je vous propose donc quelques vidéos glanées sur le web, qui sont des montages sous-titrés de moments forts de ses meetings – non vus à la télé…

Incise (vu qu’on en parle après – et c’est savoureux quand on a entendu les réactions du jour en Europe, 87e naufrage de notre diplomatie) :

Le discours au diner “Bonnes blagues” d’Al Smith, le 20/10/16 – avec les parties que les médias n’ont soigneusement pas reprises, surtout celle sur… les médias :

Il y a aussi celle-ci :

Et une dernière vidéo, en version d’abord courte :

Et en version longue :

Après, c’est du débat politique et démocratique…

Nous analyserons en tous cas les résultats de l’élection en janvier – les chiffres fiables n’étant pas disponibles avant au vu du très long processus de dépouillement aux États-Unis.

trump-7


PRÉCISION : Rappelons que le but de ce site est de publier des analyses et des articles d’horizons variés afin d’élargir le champ d’information et de réflexion de ses lecteurs, dans le but de les aider à se faire eux-mêmes leur propre opinion. Les publier ne signifie nullement qu’ils reflètent systématiquement notre pensée, mais simplement que les arguments avancés sont suffisamment sérieux pour être entendus ou bien qu’ils permettent de savoir ce qui se diffuse sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas parce que les grands médias prennent parti que nous devons en faire autant, bien au contraire. Nous ne « soutenons » donc en rien Donald Trump mais cherchons à comprendre et à penser ce phénomène généralement analysé avec partialité. Enfin, nous vous rappelons l’importance de vous informer avec esprit critique auprès de multiples sources dont vous aurez validé la fiabilité.

Commentaire recommandé

Joe Bserve // 10.11.2016 à 04h55

Il faut regarder les 4mn de la réponse de Poutine au journaliste americain sa sagesse et sa pondération font rêver.

76 réactions et commentaires

  • dupontg // 10.11.2016 à 04h11

    bonjour,
    un autre discours de trump à une soirée de charite en presence de HClinton.
    excellent à mon avis
    https://www.youtube.com/watch?v=bkGbzvyx5bk

      +41

    Alerter
    • Dva // 10.11.2016 à 11h38

      oui, j’ai bien ri de cette vidéo , à voir en effet i

        +6

      Alerter
      • Catalina // 10.11.2016 à 20h42

        Houlàlà, énorme, la franchise et la provocation de Trump sont incroyables et la “pose” d’Hillary “plastique pétrifié”.
        Merci.

          +4

        Alerter
      • Meiyasou // 11.11.2016 à 01h29

        Ce qui me choque dans le monde actuel, c’est qu’on essaie toujours de faire passer les autres pour des méchants :” oh, c’est mal ce qu’il pense”. Pourquoi ne pas simplement dire okay je suis pour Trump sans ajouter je ne partage pas ses idées. Excusez moi, mais je ne pense pas qu’Hillary soit moins raciste ni même nos très chers politiciens français (il n’y a qu’à voir l’affaire du burkini). Ce sont toujours les mêmes hypocrites qui disent qu’ils n’ont pas la haine de l’étranger, qui prônent les soit disant valeurs républicaines et là démocraties : ce sont ces mêmes personnes qui ne respectent pas la république et qui essaient de tromper le peuple pour obtenir des voix et le vent change en fonction. J’appelle ca essayer de cacher le soleil avec un tamis … Trump au moins a dit ce qu’il pensait maintenant voyons ce qu’il fera mais avouons qu’il q quand même dit pas mal de vérités

          +26

        Alerter
        • bm607 // 11.11.2016 à 12h08

          Pour vous aider à convaincre de votre point de vue, je vous rappelle cette phrase de Carl Gustav Jung :
          “Réfléchir c’est difficile, c’est pourquoi la plupart des gens jugent”.

          Elle vaut même à elle seule la peine de s’y arrêter, mais il n’est pas sûr qu’en cette période de décérébration quotidienne à coup de JT de 20 h et autres réflexions “profondes” limitées à 140 caractères beaucoup cherchent encore à l’approfondir.

            +13

          Alerter
    • V_Parlier // 11.11.2016 à 11h54

      Dans le style de la première vidéo du billet (constatations sur la politique étrangère US) on a aussi cela qui va bien sûr dans le même sens, mais à différentes occasions: http://www.youtube.com/watch?v=MM2faGjYyoA .

        +3

      Alerter
      • Christophe Vieren // 12.11.2016 à 15h27

        Merci Vincent (je crois) mais cette video fait déjà partie d’une des 4 ci-dessus.

          +0

        Alerter
  • dupontg // 10.11.2016 à 04h29

    et puis tant qu’on parle du “mur”….le Secure fence act date de 2006…

    http://www.theatlantic.com/photo/2013/05/on-the-border/100510/

      +6

    Alerter
  • Joe Bserve // 10.11.2016 à 04h55

    Il faut regarder les 4mn de la réponse de Poutine au journaliste americain sa sagesse et sa pondération font rêver.

      +89

    Alerter
    • Perekop // 10.11.2016 à 07h48

      Et comment il le met en boîte, avec un humour incisif… Assez irrésistible, tout ça.

        +27

      Alerter
    • toub // 10.11.2016 à 11h54

      par contre je suis en désaccord sur sa critique de la démocratie américaine par rapport à leur mode d’organisation du scrutin présidentiel (grands électeurs, winner takes all…). Ça relève de l’histoire américaine, de leur organisation en tant qu’état fédéral, et en l’occurrence on entend cet argument utilisé aujourd’hui pour critiquer l’élection de Trump avec moins de voix que Clinton

        +9

      Alerter
      • cgrotex // 10.11.2016 à 22h25

        J’adorerais le même système en France ! Un département une voix , ça obligerait les candidats à sillonners tout le pays , même la Creuse les Deux sevres et l’outre-mer

          +7

        Alerter
        • V_Parlier // 11.11.2016 à 12h00

          Mais ça permettrait aussi à ceux qui sont en place de découper les départements (ça se fait déjà d’ailleurs) pour que les résultats leur soient plus propices. Apparemment, aux USA le parti démocrate était trop sûr de sa victoire pour se donner la peine de faire quelque chose en ce sens. (Et ce n’est pas la première fois que la situation se produit. Bush, soutien actuel de Killary, en avait profité aussi).

            +5

          Alerter
  • Marc Bélanger // 10.11.2016 à 05h25

    Pourquoi les USA ont voté Trump?
    Parce que l’establishment politique américain a été porté a nu durant cette campagne.
    Le parti démocrate a trahi la démocratie en sabotant la campagne de Bernie Sanders comme le GOP a saboté la campagne de Ron Paul en 2012.
    Ces deux candidats ont pratiquement le même profile, les deux attiraient des foules records partout à travers les USA grace au grassroot mouvement. Les américains ne sont pas stupides, Paul et Sanders parlaient critiquement du système et de l’establishment, les américains ont vu le traitement que les médias et les grands partis leur ont réservé!
    Et là, Trump 2016, va ds tous les états, parle devant des foules records contre l’establishment et le traitement qu’il subit de la part des médias…et de son parti! Comme une prophécie auto-réalisatrice, Trump a diabolisé les médias pour ensuite fournir à ces derniers matière à le diabolisé se justifiant ainsi devant son électorat . Take the bait, mordre à l’hameçon.

      +49

    Alerter
    • Eric83 // 10.11.2016 à 09h56

      Trump est apparu dans la campagne comme le candidat anti-système, anti-globaliste, “tapant” sur l’establishment politico-médiatique comme sur Wall Street – qui a grassement financé Clinton – et la Fed.

      Cependant, un phénomène inattendu depuis hier vient déjouer les pronostics prévus par nombre d’analystes financiers si Trump était élu : l’évolution des marchés boursiers.

      A la place de baisser, voire de s’effondrer, les marchés boursiers sont montés hier aux US comme en Europe qui continuent leurs hausses ce matin. Le Japon qui avait pris un bouillon en perdant plus de 5 % la veille a repris près de 7% cette nuit.

      Le cours du dollar face à l’euro était attendu en baisse et il n’en est rien.

      En fait, les marchés boursiers et le cours du dollar réagissent comme cela était sensé se passer si Clinton était élue et non Trump.

      Quand les conséquences de causes sont inverses à ce qu’elles devraient être, cela pose question et le fait que les marchés “s’enthousiasment” à ce point de l’élection de Trump ne peut qu’interpeller.

        +15

      Alerter
      • marc // 10.11.2016 à 10h21

        les marchés pensent peut-être que trump a raison de vouloir rénover les infrastructures américaines, ponts et chaussées etc : vu qu’il y a un boulot monstre à faire, cela va stimuler l’économie, et même si c’est de la dette supplémentaire, ce ne sera pas un gouffre financier au vu de la dette déjà existante, sur le court terme ça peut être positif…

        en simplifiant, peut-être que les milliards des quantitative-easing peuvent être détournés pour aller vraiment dans l’économie réelle… mais il y aura forcement des dégâts tôt ou tard dans le monde financier…

          +13

        Alerter
      • Franek // 10.11.2016 à 12h35

        Si il n’y a pas eu de krach annoncé comme avec le brexit c’est parce qu’il a bien rassuré les marchés en disant qu’il continuerait à arrosé tout le monde en imprimant du dollars à gogo. Exactement comme le brexit qui a dès le lendemain imprimé des milliards de livres pour que le marché ait sa dose….
        Pour rénover toutes les infrastructures ça va être avec de la dette que ça va être fait.

          +4

        Alerter
        • francois Marquet // 11.11.2016 à 08h45

          Oui mais avec l’économie réelle quand vous achetez, construisez ou réparez un pont si vous avez un krach financier vous pouvez encore traverser la rivière….

            +10

          Alerter
      • staline // 11.11.2016 à 09h05

        Ca ne veut rien dire, les investisseurs institutionnels peuvent très bien passer en position vendeuse tout en faisant monter les cours. le principe est d’emprunter des actions, les vendre à haut prix à des gogos, encaisser et attendre la chute. Une fois les prix dégringolés, ces institutionnels rachètent les actions à bas prix afin de les rendre à leur prêteur (contre petit loyer avec intérêts).
        Le nom du phénomène: “dead cat bounce”.
        D’ailleurs personnellement, j’ai fait pareil, j’attends la chute…

          +4

        Alerter
  • Louis Joseph // 10.11.2016 à 06h33

    La video suivante, du 27 Octobre est en anglais:
    http://theduran.com/donald-trump-just-gave-his-best-speech-to-date-in-washington-dc-video/

    Son discours de la “victoire” est également intéressant et je doute de voir la traduction dans la presse française.

      +5

    Alerter
  • Mr K. // 10.11.2016 à 06h47

    Olivier nous écrit : “Je précise cependant clairement que je ne partage nullement les valeurs du site [TV Libertés] ayant réalisée cette vidéo”.

    Nous comprenons tous pourquoi il fait cette précision : par glissement successifs, au fil des années, le politiquement correct, véritable police de la pensée, a pourri le débat en France et plus largement dans le monde occidental.

    On a d’ailleurs une manifestation éclatante de la faillite intellectuelle que cela représente dans la vidéo du billet où ce journaliste américain vedette pose une question à Vladimir Poutine sur ses “affinités avec Trump”.

    Ce journaliste se croit comme à la maison a pouvoir facilement s’appuyer sur le “politiquement correct” pour faire passer sa malhonnêteté. Seulement il y a un os : il ne peut pas, là, interrompre Poutine et brouiller son message, ni compter sur l’appui d’un comparse comme cela se serait passé sur “ses terres”.

    Résultat : la médiocrité du politiquement correct, tout extrêmement intelligent que ce journaliste doit être par ailleurs, lui pète au visage. Il n’a plus qu’à avaler son chapeau et ravaler sa honte.

    Il ne devrait y avoir aucune problème à prendre des choses intéressantes là où il y en a. La boussole c’est ce que dit la loi, point.

      +57

    Alerter
    • marc // 10.11.2016 à 10h41

      en l’occurrence, il s’agissait de tournures de langage et de jeux de mots…

      en gros le journaliste dit que poutine a une grande admiration pour trump

      poutine répond que c’est faux, qu’il est juste impressionné par le personnage

      vicieusement, le journaliste a déformé les propos de poutine, mais vladimir n’a pas laissé passer et a renvoyé le journaliste plus bas que terre

        +14

      Alerter
  • Yamael // 10.11.2016 à 06h50

    ” Je précise cependant clairement que je ne partage nullement les valeurs du site ayant réalisée cette vidéo (qui ne pose, elle, aucun souci), bien au contraire, comme les habitués de ce blog le savent.”

    Désolé d’être ignorant de ce fait mais de quel site il s’agit svp? 🙂

      +7

    Alerter
    • Bruno Lemaire // 12.11.2016 à 14h58

      Pour certains réinformateurs, la réinformation ne peut être que marquée à gauche. C’est comme cela que l’on reste dans la pensée unique. On peut soutenir Onfray pour beaucoup de ses positions, et être catho. Mais, apparemment, l’inverse n’est pas vrai. On ne peut soutenir de Villiers pour certaines de ses critiques, et être de gauche, ou athée. On est loin des positions que l’on prête à Voltaire, ou, inversement, à Thomas d’Aquin

        +2

      Alerter
      • tepavac // 13.11.2016 à 17h58

        Hum!
        N’est ce pas la conséquence de deux propensions qui se rejoignent ?

        La première par “caïdat” politique, l’esprit du meneur, du chef…
        Et la seconde, par cette nature moutonnière qui refuse obstinément son droit au libre choix, en “donnant” ad nauseam ce qu’ils ont de plus sacré à un parti et ce quelques soit les arguments.

        Un Citoyen doit garder sa liberté de penser et sa liberté du choix de l’avenir, quant aux élus ils devraient être les premiers à le rappeler à ses devoirs.
        Les encartés, QU’ELLE PLAIE pour la république et la démocratie et qu’elle avantage pour les VRP de la politique, n’est ce pas!

          +0

        Alerter
  • Dizalch // 10.11.2016 à 07h37

    Olivier (et les autres), vidéo très intéressante (mais en Anglais, dsl, donc si quelqu’un peut faire une traduction Fr. dans les sous-titres?)

    https://www.youtube.com/watch?v=C6u3BcPgaVE

    Le sujet est:
    “Trump face aux pitoyables (épiques) médias”
    “Tout d’abord, ils vous ignorent,
    ensuite ils se moquent de vous,
    ensuite ils vous combattent,
    et pour finir vous gagnez”
    😉

      +9

    Alerter
    • Yamael // 10.11.2016 à 10h54

      Ca me rappelle ce que disais Idriss ABERKANE

      Toute révolution (scientifique, philosophique, morale, politique, technologique, managériale,…) passe nécessairement par 3 étapes :

      – c’est ridicule
      – c’est dangereux
      – c’est évident

        +13

      Alerter
    • tepavac // 10.11.2016 à 12h17

      @ Dizalch
      Bah oui il a gagné, mais que fait-on des milliers de rebelles qui courent les rue aujourd’hui, doit-on les armer pour défendre la démocratie?
      Peut-être les financer?
      ou on expédie la sixième flotte…

      Vue les réactions depuis l’élection, nous allons surement assister au remplacement de Poutine sur l’autel des exutoires médiatiques.

        +4

      Alerter
      • tepavac // 10.11.2016 à 16h06

        je parlais de ces rebelles là:

        https://francais.rt.com/international/28590-election-presidentielle-am%C3%A9ricaine-clinton-trump

        Plusieurs centaines d’arrestations, et pas un médias pour s’offusquer des dérives totalitaires de Trump, personne pour défendre ces rebelles!!!

          +4

        Alerter
        • Lt Anderson // 13.11.2016 à 09h48

          Derrière ces manifestations il y a en grande partie l’association “MoveOn”. Et devinez qui est derrière MoveON?

            +2

          Alerter
          • tepavac // 13.11.2016 à 18h13

            Oui Soros, et je reste pensif en découvrant continuellement ce “chef d’orchestre” derrière bon nombres d’actions subversives, et doit-on le préciser, tout autour de la planète.

            Je n’arrive même pas à comprendre comment un homme peut dépenser autan d’argent et d’énergie pour simplement créer des difficultés à ceux qui lui déplaisent.

            Mais bon, ils y en a bien qui en dépense autan pour simplement claquer des avions dans des tours, alors….

              +1

            Alerter
      • Louis Robert // 10.11.2016 à 16h26

        Ces réactions dites “spontanées” ? s’apparentent à celles qui eurent lieu en Angleterre, le lendemain de la victoire du Brexit. Aujourd’hui, plus de traces des mauvais perdants…

          +8

        Alerter
        • tepavac // 10.11.2016 à 19h35

          effectivement “spontanées” et ils ne lâchent pas prise.Leur réaction de “très” mauvais perdant devient légendaire. Comme ils n’arrivent plus à convaincre les gouvernements de la “qualité” de leur “proposition” d’avenir meilleur, il ne leur reste pour convaincre, que la poudre et le plomb.

          Et c’est par ce que je suis contre toute forme de violence, je suis aussi convaincu qu’il ne faut pas les lacher une seconde, tant qu’ils ne sont pas mis en quarantaine dans une “réserve protégé”, une prison ou un zoo au choix.
          Je parle évidement de cette immense clique qui à pour hérault HRC(Pyat, Nulland, Mc Cain, Brezinski…..

            +4

          Alerter
        • tepavac // 10.11.2016 à 20h02

          Mais cela ne répond pas à ma question. Ils prétendent que Trump est un vrais vilain de la pire espèce, les manifestations “pacifiques” le montre, alors je suis d’accord avec Clinton, il faut armer les rebelles. Ou alors j’ai rien compris à ce qui s’est passé ces vingt dernières années.

          Bref sommes nous pour ou contre les troubles et les guerres subventionnés chez “nos voisins”. Combien de siècles l’humanité devra t-elle encore supporter ces esprits barbares, étriqués et profondément égoïstes, égocentriques.
          Je parle bien “d’esprit”, c’est à dire d’un mode de raisonnement par lequel même les meilleurs sentiments finissent dans la tragédie. Il suffit de regarder le projet Européen, d’un rêve collectif, ils ont réussi à en faire une épouvante pour certain, et une machine de guerre économique pour d’autres……
          Merci de m’avoir permis de m’exprimer. Cdlt

            +4

          Alerter
          • dupontg // 12.11.2016 à 04h18

            c’est pas toujours les rebelles qui sont les gentils..
            au Yemen ou aux US c’est l’inverse..

            D’ailleurs en tunisie il y a eu un moment de flottement au depart quand MAM a voulu envoyer des equipements de protection aux services de police.

            Mais il est clair que vu du nwo ,les “rebelles” US seraient plutot les gentils,tout au moins si on admet que trump ne joue pas un double jeu

              +1

            Alerter
  • Enoch // 10.11.2016 à 10h09

    On peut aussi noter que la victoire de Trump est avant tout la preuve qu’il n’y a plus besoin des médias mainstream pour la fabrique de l’opinion !
    C’est la prise de pouvoir d’internet sur la télévision ! C’est en quelque sorte la victoire des « crises » vs TF1 ;
    Bien sûr en France, on est encore en retard sur les USA mais clairement l’élection de 2022 se jouera sur internet et non plus sur la TV ou les journaux.
    On sait ce qu’on perd, il est encore difficile d’identifier clairement ce qu’on gagne. Mais il parait évident que la camisole morale du politiquement correcte devrait rapidement s’effriter ; les sujets rendus tabous devront être abordés et le candidat qui va les affronter frontalement raflera la mise !

      +19

    Alerter
    • Xfiles72 // 10.11.2016 à 11h03

      @Enoch

      Je ne sais pas quel cercle vous fréquentez mais de mon point de vue de provincial , très très rare sont les gens qui s’informent sur les médias “alternatifs” ou de “ré-information” dont Internet regorge(il y a quand même un sacré tri à faire).
      Je suis relativement jeune , ce qui m’alarme vraiment c’est que les gens de mon âge avec la culture informatique que cette génération possède, ne savent même pas que ces sites existent et ils se mettent tous sur le canal 15 de la TNT pour savoir ce qu’il en est.
      Comment faire , pour qu’en France, ces médias soient visibles , accessibles et compréhensibles par tous ? Un grand chantier…

        +29

      Alerter
    • Catalina // 10.11.2016 à 20h51

      Enoch,

      Sauf que si ils le décident, vous n’aurez plus internet (c’est si facile), et reviendrez au papier.

        +2

      Alerter
      • kaouito // 10.11.2016 à 23h11

        Non. C’est impossible tout ça. Internet, par sa diversité et sa structure aura toujours un coup d’avance. Un peu comme le piratage : les “cerises d’il y a 15 ans”, puis le p2p, le ddl, mega, etc…
        Si c’est coupé d’un coté, cela repousse de l’autre, et plus fort.

          +2

        Alerter
        • silk // 11.11.2016 à 03h41

          Complètement faux : il suffit de couper les DNS primaires et, à moins de connaître par cœur l’adresse IP des sites, plus aucun serveur ne vous répondra.
          Idem pour les liens hypertextes dans le articles qui sont sous formes d’URL qui ne seront plus résolus par des DNS ne répondant plus.
          Essayez juste d’enlever vos DNS dans votre config et vous comprendrez …

            +4

          Alerter
          • Pavlo // 11.11.2016 à 11h59

            Si on a des raisons de craindre la censure d’un site, on peut faire une requête pour voir sa résolution en adresse IP, et conserver cela sous le coude, au cas où.

            On peut aussi, si l’on en a la possibilité, diversifier les noms, et enregistrer un site sous plusieurs noms de domaines, notamment certains échappant au contrôle de l’hégemon.

            Il est aussi tout à fait faisable techniquement de créer sa propre structure DNS, avec ses propres racines, et ses propres domaines; bien sûr ce ne sera connu que par ceux qui auront configuré leurs systèmes pour l’utiliser, mais techniquement c’est tout à fait faisable.

            Si donc il y a une crainte de censure, la possibilité de résister et de réagir (même préventivement) existe.

              +3

            Alerter
  • Enoch // 10.11.2016 à 10h10

    Qu’une nouvelle ère s’annonce où l’info globale, loin de globalisé et d’unir, va au contraire tendre les groupes à des antagonistes violents. La machine à imprimé de Gutenberg a fait disparaitre le latin au profit des langues vernaculaires, ce qui donna naissance aux sentiments nationaux, on peut s’interroger sur la disparition des medias de masse via la poussé d’internet au profit peut être de canaux d’information très morcelés et très ancrés sur des groupes culturels ou cultuels très affirmés !
    Par exemple l’élection de Trump est celui des américains blanc, la radicalisation sur internet des jeunes musulmans qui s’inventent une identité commune, etc ;
    En d’autre mot, internet semble favorisé l’entre soi alors que paradoxalement il est un canal de communication globale ; A contrario, la télévision bien que très critiquable fut un formidable outil d’unification culturel national, dixit la disparition des accents régionaux !
    Pour conclure, il me semble que nous sommes définitivement entrés dans le 21eme siècle et que nos politiques et nos médias mainstream semblent être encore bloqué dans le siècle passé !

      +14

    Alerter
    • jacques Cubaynes // 10.11.2016 à 18h57

      Intéressant….sans doute que le manque d’objectivité et le parti-pris systématique des “grands média” les a décrédibilisés (deux exemples cinglants cette année !), poussant quantité de gens vers les sites alternatifs très marqués politiquement ou cultuellement, qui alimentent à plus soif les théories du complot….Comme nous le disait un de nos profs à l’ESSEC, la seule chose qui soit certaine, c’est que tout change en permanence.
      Le souci, c’est que suivre avec attention les différentes sources demande beaucoup de temps, de discernement et de références, dont ne disposent pas la grande majorité des actifs.
      Un grand Merci à ce blog pour sa richesse et sa diversité d’informations.

        +4

      Alerter
      • tepavac // 10.11.2016 à 21h52

        “Le souci, c’est que suivre avec attention les différentes sources demande beaucoup de temps, de discernement et de références, dont ne disposent pas la grande majorité des actifs.”

        C’est un sujet qui à été et sera toujours abordé sur le site, soit par les com, soit par Olivier B.

        merci pour la réponse et pour le soutient

          +2

        Alerter
  • Parano // 10.11.2016 à 11h04

    Terrible, il y a celle là:

    https://youtu.be/t3KR60D2rNw

    Et aussi (chercher les mots…):
    “Donald Trump contre la « machine corrompue de l’establishment”

      +8

    Alerter
    • tepavac // 10.11.2016 à 12h28

      Excellent, pas étonnant que la caste au pouvoir ait peur de lui et veuille le perdre.

        +4

      Alerter
  • Louis Robert // 10.11.2016 à 11h36

    “Pourquoi Trump a gagné”? — Trois points négligés par les “analystes”…

    1. Mouvement de masse, spontané, éminemment démocratique, “populiste”, venant du “coeur de l’Amérique indignée”?…Or environ 50% des électeurs américains n’ont pas voté, de loin l’unique majorité. Chacun des deux finalistes n’a eu l’appui que de moins du tiers des électeurs.

    2. Trump “self-made man”, “homo novus” en politique et Président, qui finance lui-même sa campagne? Des milliards furent dépensés! Qui a financé Trump? Qui sont ceux, autour et surtout derrière Trump, qui ont savamment organisé tout ça, payé pour tout ca? À qui Trump est-il redevable? Quels intérêts est-il appelé à servir? À qui profite déjà un Trump au pouvoir, à part “le peuple américain”, bien sûr?…

    3. La signification réelle de ce divertissement se trouve dans la tendance politique et géopolitique générale, le mouvement de cette flèche, l’angle de son déplacement dans le temps long… bien au-delà de la réaction et du commentaire ponctuels, occasionnels, trop consensuels… et un peu superficiels.

    L’avenir prochain, encore une fois, nous apprendra.

      +7

    Alerter
    • tepavac // 10.11.2016 à 21h37

      Vous m’intriguez Louis, à quel genre d’avenir faites vous allusion ?

        +1

      Alerter
      • Louis Robert // 11.11.2016 à 11h55

        Bonjour, tepavac.

        L’avenir prochain, sous Trump, sera “du pareil au même”… en direction du pire. Telle est la tendance lourde à long terme.

        Nous n’assistons pas à une révolution américaine, tepavac, ni à l’éveil d’un peuple, encore moins à l’apparition d’un libérateur — rappelez-vous comment le Pouvoir impérial a écrasé puis anéanti “Occupy”! Ses dirigeants furent brutalement neutralisés et mis hors d’état de nuire.

        Nous assistons seulement à une lutte de pouvoir entre les mêmes, de tous les côtés, alors que s’accélère le déclin de l’Empire et que s’affirme sa décadence, financière, économique et surtout, maintenant, institutionnelle. L’Empire s’effondre. L’Empire agonise. L’Empire a mal. Ce “populisme” dont nous parle le Pouvoir (qui fait mine de s’en alarmer…) n’a rien à voir avec “du peuple, par le peuple, pour le peuple”. Ce n’est que frustration et impuissance, sources de divertissement. Nous en sommes encore aux préliminaires, aux manœuvres de diversion. L’ère du “Sérieux” se fait toujours attendre. Patience, ça viendra! Alors là, tous verront.

        Cordialement.

          +3

        Alerter
        • tepavac // 12.11.2016 à 00h44

          Bonsoir Louis !
          Je vous remercie de cet “éclairage”, et je dois avouer, malheureusement, que le tableau que vous dressez rejoint ma propre perception des évènements.
          Je vous rassure je ne suis pas dupe des acteurs de cette élection, et des “architectes” qui la sous-tende à leur propre dessein. Je n’ai rien oublié de la violence Américaine, d’ailleurs comment le pourrait-on.
          Et comme vous je m’inquiète de la situation dans laquelle nous sommes tombé, aidé il faut l’avouer par nos propres Représentants .

          Une seule correction, ce n’est plus le “diptyque habituel, un troisième “larron” est maintenant dans la partie et on ne peut même pas prononcer son nom….
          Cordialement.

            +1

          Alerter
        • Leterrible // 12.11.2016 à 17h55

          Sans doute avez-vous vu ceci…qui confirme (hélas..) votre : “…Nous n’assistons pas à une révolution américaine, tepavac, ni à l’éveil d’un peuple, encore moins à l’apparition d’un libérateur…”
          http://www.nytimes.com/interactive/2016/11/08/us/politics/election-exit-polls.html?_r=0

            +1

          Alerter
          • tepavac // 13.11.2016 à 18h23

            Effectivement cela montre davantage une radicalisation des “encartés”
            que d’une prise de conscience sociale, et même individuelle.

              +0

            Alerter
  • reneegate // 10.11.2016 à 11h56

    Chaque électeur en rentrant chez lui écoute ce nouveau président, et, oh! surprise, il comprend tout ce qu’il dit, exactement comme un discours de Castro, de Chavez, de Correa, de Poutine, …. D’accord ou pas d’accord, mais une médiation commune, dans un même registre, une intention commune, …

      +6

    Alerter
  • Ohlala // 10.11.2016 à 12h15

    …”ne sous-estimez pas la capacité des gens à se conduire comme des anarchistes malicieux lorsqu’ils se retrouvent seuls dans l’isoloir.”

    http://www.huffingtonpost.fr/michael-moore/cinq-raisons-pour-lesquelles-trump-va-gagner/

    La version de Michael Moore.

      +2

    Alerter
  • Joanna // 10.11.2016 à 13h47

    Je trouve sa gestuelle bien différente de celles qu’on voit chez les autres et ça participe pour moi de l’intérêt que je trouve à le voir et l’écouter.

    Une analyse qui me semble intéressante :
    http://fr.euronews.com/2016/08/25/donald-trump-son-corps-parle-pour-lui

      +2

    Alerter
    • tepavac // 10.11.2016 à 21h08

      Vous venez de soulever un des effets “kiss cool” de cette élection, l’image éthérée des politiques que de “nom” je le désespère.
      Dans ces moments troubles, l’instinct nous pousse vers authenticité plus que vers l’apparence. Hormis les boutonneux que nous étions et qui transparait à chaque génération, il n’y à que la jeunesse d’esprit pour idéaliser des mots plus que les faits.

      Maintenant les populations veulent du concret, pas de belles paroles.
      A vrais dire, les masses n’aiment pas du tout l’incertitude immédiate, elle veux une prise de décision, elle s’impatiente. Que lui importe même le choix défini, chacun s’adaptera, mais qu’il y ait une voie à suivre…..

        +3

      Alerter
    • tepavac // 10.11.2016 à 21h28

      Maintenant sa gestuelle rassure, et ses expressions se dispensent de commentaire.
      Sur votre lien il y a là toutes les photos “ridicules” que véhiculaient les médias MS, on dirait du “laurel et hardi” . Pourtant Trump est toujours resté lui même. Quelques part il me fait penser N. Farrage, de la “droite conservatrice”, à Sahra Wagenknecht, du PC Allemand en passant par A. Tsipras en Grèce.
      En France nous en avons, mais ils se terrent depuis qu’ils ont vu les yeux rond, comment on peut ridiculiser un Président sur un scooter et sous la pluie (bravo la sécurité), comment sa vie intime a été exposer, sa famille offensé.
      Nul n’a envie d’être traité de la sorte.
      Beaucoup en riait, ne voyant pas le danger d’un tel procédé. C’est la permission accordé à toutes les dérives.
      Ouais! encaisser autan et rester aussi simple, ça mérite le respect. félicitation pour cette campagne Trump…après pour la suite????

        +3

      Alerter
  • beaudry jacques // 10.11.2016 à 15h57

    Soyons mesuré dans nos commentaires. N’érigeons pas de promontoire trop rapidement sans que l’élu du royaume nous ait fait voir que ses bottines suivent ses babines. Rappelons-nous l’espoir et notre engouement à décorer d’un Nobel le champion de la paix Hyène Obama qui s’est révélé un meurtrier pour plusieurs peuples près de l’europe.

      +11

    Alerter
  • Bordron Georges // 10.11.2016 à 16h26

    On a renoncé à faire manger leur chapeau au journalistes occidentaux parce qu’il n’y en aura jamais assez dans le monde, à leur fournir, même en ajoutant les casquettes et les bérets. D’autant qu’à être en contradiction avec la réalité et les faits à ce point, ils devraient en manger cinq ou six chacun.

      +3

    Alerter
  • Anatole // 10.11.2016 à 19h55

    Trump va peut-être devoir porter un casque et un gilet pare-balles, car comme l’on sait, le système a horreur de perdre.
    A moins qu’il ne se refonde très rapidement dans le moule qui lui sera imposé, comme son prédécesseur-Prix-Nobel-de-la-Paix.

      +2

    Alerter
    • Joanna // 11.11.2016 à 18h03

      Certains y travaillent déjà certainement.
      Pas difficile d’imaginer les commanditaires (mais ce ne sera pas évident à prouver) et il sera facile de trouver le bras armé.

      Bien évidemment je souhaite que rien de ceci n’arrive. God bless D. T.

        +1

      Alerter
    • tepavac // 12.11.2016 à 00h50

      “Trump va peut-être devoir porter un casque et un gilet pare-balles,”

      Pour cela il faudrait passer la défense des “familles” new-yorkaises, d’Atlanta, de las Vegas…..

        +1

      Alerter
  • almuixe // 10.11.2016 à 21h54

    Trump est stupéfiant. Il a l’air de tellement bien s’amuser…

      +0

    Alerter
  • Catalina // 10.11.2016 à 22h12

    Donald Trump – Never Come Down (4 years version!)

    So sorry, as I’ve missed you
    Hair, I was whipping round
    So high up, got my chin up
    I don’t care if I never come down
    I don’t care if I never come down

    So sorry, as I’ve missed you
    Running with the crazy crowd
    I’m climbing, going higher
    I don’t care if I never come down
    I don’t care if I never come down…

    https://gaideclin.blogspot.fr/2016/11/donald-trump-never-come-down-4-years.html
    ;O)
    ;O)

      +0

    Alerter
  • Stef1304 // 11.11.2016 à 02h48

    Ces extraits “signifiants” des discours de Trump sont aisés à trouver sur internet. Il paraît aberrants ( entendre de l’ordre de la faute professionnelle ) que les journalistes n’aient pas pris le temps de:
    1 rechercher et trouver les discours de Trump
    2 rendre compte de manière factuelle des propositions d’un candidat à l’election présidentielle américaine.
    C une faute, en plus d’être une trahison collective de leur mission, quelque soit, par ailleurs, leur avis sur un candidat et/ou ses propositions.

      +8

    Alerter
  • nico // 11.11.2016 à 08h34

    Pourquoi il a gagné ?

    Très simple.

    Il n’a pas gagné , c’est Clinton qui a perdu.

    Elle n’aurait jamais du être investie par son parti.

    Elle a insisté , volé les voix de Sanders , fait les pires manipulations , elle a voulu y aller au mépris de tout bon sens juste parce qu’elle la tête grosse comme un melon et qu’elle se fout de l’intérêt général et des intérêts de son parti.

    La candidature Clinton c’est un individualisme forcené , elle ne s’est pas présentée pour le peuple mais pour ses propres intérêts alors que tous les signes étaient là pour dire qu’il fallait qu’elle se retire de cette élection.

    Je rajoute que cette victoire de Trump scelle la fin d’un cycle débuté avec Bill Clinton qui a annulé toutes les lois bancaires et qui a donné les pleins pouvoirs aux banques.

    Cela a engendré la crise de 2000 puis l’élection de Bush , le 11 septembre , la crise de 2008 , puis la naissance de notre époque d’hyperprécarisation et de richesses concentrées en peu de mains.

    Ils ont cru que c’était bon toute cette clique , qu’on avait fini par tuer le peuple.

    Votez pour moi car je suis un noir , votez pour moi car je suis une femme : voilà l’offre politique de nos jours …

    Ce n’est pas un hasard donc si ce cycle se referme sur la défaite de l’épouse Clinton qui a été poussée dehors par les victimes de son président de mari.

    Les médias ont découvert avec stupeur que le peuple avait encore un cerveau capable d’une pensée autonome et que donc ils n’avaient finalement pas accomplit leur travail …

    Evidemment Trump n’est pas la solution mais il est la marque du peuple qui se rebiffe , qui relève la tête.

      +5

    Alerter
    • TC // 11.11.2016 à 10h15

      Attention, il me semble que si Trump veut abolir la loi Dodd-Franck, il a déclaré qu’ il retablirait le Glass Steagell act. Après, entre ce qu’il a dit et ce qu’ il fera…

        +2

      Alerter
  • Jean-Marie // 11.11.2016 à 12h01

    1ère vidéo à 1’44”: D Trump dit “19 trillions in debts”, et donc 19000 milliards de dollars … (https://fr.wikipedia.org/wiki/Trillion)

      +2

    Alerter
  • Charles // 11.11.2016 à 12h46

    Monsieur Berruyer,
    “j’ai cherché sur Youtube, mais je n’ai pas trouvé d’équivalent à ce dernière montage constitué uniquement de phrases de Trump, qu’il me semble important d’avoir entendues. Et je n’ai pas le temps de refaire un tel montage, d’où la reprise (les médias n’ont qu’à faire leur boulot… Signalez d’autres liens si vous en avez).”

    https://www.youtube.com/watch?v=Z869b0fPL9I

      +4

    Alerter
    • tepavac // 12.11.2016 à 01h24

      Merci de le rappeler Charles. Ce monstre femelle est d’un esprit écœurant.
      Nous voyons là entre autre, la preuve avec laquelle son discours est totalement accepté et partagé par les médias et ceux qui la soutienne.

      Lorsque dans un pays 50% des lecteurs sont d’accord et enthousiastes pour attaquer une autre nation sous prétexte d’un faux-drapeau, alors oui, nous devons avoir peur de ce pays.

        +1

      Alerter
  • Dva // 11.11.2016 à 14h20

    La presse occidentale et Outre atlantique qui continue à décrier Trump, un Yoyolande qui semble très sûr de lui pour lui remonter les bretelles, de même que la ministre allemande qui lui conseille l’Otan et lui déconseille de s’approcher de Poutine…ça pue …désolé mais me semble qu’il y a quelque chose qui se prépare contre ce ‘futur’ président..
    L’opinion publique est bien travaillée dans ce sens..Après quoi un ‘accident’ de parcours d’ici janvier avec la mise en place d’un ‘ remplaçant ‘ plus respectueux de l’agenda guerrier au niveau international, me semble très plausible..Hélas…

      +4

    Alerter
  • Eric Bure // 11.11.2016 à 14h54

    Trump est le premier President d’Internet.

    Évident que c’est ce discours des vidéos qui a porté. Même ici.
    Ces propos n’ont jamais été rapportés en dehors du net. Même maintenant.
    Sinon, tout le monde est d’accord.
    Ils ont tenté le coup des valeurs et la moraline associée au personnage, sans succès.

    Tout cela a porté grâce à Internet, Assange, etc.

    Des pouvoirs avaient dû voir le coup venir.
    Sinon le déchaînement hystérique contre Trump est incompréhensible.
    Ne pas oublier qu’il a dépensé 300 m$ dont 100 de sa poche…1300 pour Clinton, tous de la poche du Moyen-Orient et des banques.
    Avec 1 milliard, on a les moyens de s’énerver!

      +1

    Alerter
  • Alain V // 11.11.2016 à 19h05

    Bon sur l’Irak “Tout le Moyen-Orient a été en sang sous Hillary Clinton et Barrack Obama”… Il n’oublie pas un tout petit peu George Bush ?

      +1

    Alerter
  • Krystyna Hawrot // 11.11.2016 à 22h44

    C’est intéressant de voir qu’il parle très simplement à son auditoire – d’une façon peut etre simpliste mais on ne peut plus logique. C’est très différent des envolés lyrique (et vides) des Obama-Clinton, et peut etre que les gens ont besoin d’entendre des réponses simples. Grâce à ces videos je comprends mieux sur quelles bases les gens aux Etats Unis ont voté.

      +2

    Alerter
  • SURICATE // 12.11.2016 à 09h58

    Ne connaissais pas votre site que je viens de découvrir grâce à un petit article lu ce matin. Merci à vous pour la transmission de ces vidéos bien éclairantes. Entendre dire sur nos chaînes Françaises que Donald TRUMP n’y connait RIEN à la politique dans tous les domaines me hérisse. Votre vidéo nous prouve bien le contraire et du coup, me sens moins seule à applaudir un Homme de la trempe de TRUMP tout comme POUTINE. Adieu la guerre prévue contre la RUSSIE avec Clinton !

    Et la FRANCE dans tout çà ? Ben elle va prendre exemple sur les Américains, du moins je l’espère.

      +1

    Alerter
  • Lt Anderson // 13.11.2016 à 10h01

    ” C’est un fake non?”
    J’étais au courant pour Seth Rich. Mais l’info a surtout été remontée par RT et les “médias de réinformation”. Rien chez lez mainstream, du moins rien de visible.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications