donald-trump

Bonne nouvelle : Hillary Clinton a perdu.

Mauvaise nouvelle : Donald Trump a gagné.

Les sondeurs se sont donc encore trompé dans les grandes largeurs – dépassant largement le Brexit.

sondages

Les derniers sondages allaient de +6 à -3 – il est vraiment temps pour les sondeurs de retravailler la notion ‘”d’échantillon représentatif”…

Les “déplorables“, souffrant durement des ravages de la globalisation, ont en effet toujours le droit de vote… Leur colère a donc été plus forte que leur peur.

Trump a gagné nettement (306 grands électeurs a priori, contre 232 à Clinton. C’est à peu près le chiffre attendu d’après les sondages jusqu’à présent, sauf qu’ils s’appliquaient à Clinton gagnante…) grâce à sa victoire assez nette en Floride, mais aussi à celle, inattendue, en Pennsylvanie et au Michigan (démocrates depuis 1988) ainsi qu’au Wisconsin (démocrate depuis 1984). La stratégie pro-ouvriers de Trump a payé. Clinton a reconnu sa défaite.

nyt-1

carte-1

Comme quoi, le Nord aurait dû laisser le Sud faire sécession…. 🙂

Je laisse le soin aux médias d’expliquer du coup aux Français comment Trump a obtenu la majorité du collège électoral (Hillary Clinton devrait avoir la majorité des voix des Américains, cependant, grâce à la Californie. Mais cela ne change rien, c’est le système américain, qui veut aussi une représentation des États) – vu la propagande hystérique dont ils nous ont abreuvé depuis quelques mois. Mais je pense que, comme d’habitude, on parlera surtout de la Sainte Bourse en baisse, qui aura tout repris dans 2 ou 4 semaines. (comme si Trump était l’ennemi du business en plus…)

Les Républicains disposent donc désormais de tous les pouvoirs aux États-Unis. Nous allons voir ce que cela va donner.

Je pense au Parti Démocrate, dont presque tous les dirigeants ont œuvré malhonnêtement contre Sanders. Difficile à quantifier, mais il est fort possible que Sanders ait fait bien mieux que Clinton au final, il aurait bien plus plu aux ouvriers, et n’aurait eu aucune casserole… Il avait d’ailleurs gagné la primaire face à Clinton dans le Wisconsin et le Michigan, qui étaient promis aux Démocrates CQFD…

Et puis soyons beaux joueurs, on tirera un coup de chapeau à Trump, à sa volonté de fer, qui parti de rien en politique, a battu près de 20 Républicains, puis Hillary Clinton, avec près de 100 % des médias et 80 % de son parti contre lui… Faut-il qu’il incarne quelque chose de profond pour les Américains – que je me garderai bien d’essayer d’analyser, ne l’étant pas. C’est un fait, c’est tout.

Soutien des journaux :

endorsements-paper_0

À comparer à “la première femme présidente”, mais qui n’est là que parce qu’elle est la femme de l’ancien Président ainsi qu’à des soutiens financiers trè sproche de la corruption pure et simple – on fait mieux comme symbole. J’espère que des femmes comme , par exemple, Tulsi Gabbard, perceront par elles-mêmes dans le parti démocrate, ça ce serait un vrai beau symbole…

Voici le premier discours de Trump :

Je salue aussi nos fins dirigeants, qui ont vraiment tout compris à ce qu’est la réserve diplomatique depuis des mois (aout et octobre là) – bon courage pour la suite ! :

hollande-trump

ayrault-trump

Des géants :

elysee-1

(Pas la peine de s’embêter, notez, il ne la lira probablement pas je pense)

Réaction d’Hérault ce matin, à la hauteur :

herault

Puis de Hollande :

hol-1

“Indépendance” – il vaut mieux lire ça qu’être aveugle… Et Hollande accuserait presque les Américains d’avoir élu un clown – on rêve…

on comparera à celle de Poutine :

pout-1

(et pour les mal comprenant, un type comme Poutine ne dit pas ce qu’il pense dans ses communiqués, il dit ce qui est bon pour les relations futures avec les dirigeants étrangers, quels qu’ils soient – c’est même ça le métier de Président…)

Et de notre ambassadeur :

araud-2

araud-3

Bel exemple de faute lourde, qui entraînerait normalement le remplacement immédiat de l’ambassadeur #NoMoreClowns (mais ça arrive en démocratie opérationnelle seulement).

araud-4

Observez bien, cela en dit long sur le naufrage des “élites” (fort mal nommées). On voit que ce gens n’utilisent apparemment guère leur cerveau, mais plutôt leur moelle épinière, incapables qu’ils sont d’avoir une vraie stratégie, se contentant de réagir sur l’instant aux événements, aux stimuli extérieurs, disant ce qu’il leur passe par l’esprit…

Et bien sûr, l’analyse à la con de BHL – qu’il était important de choisir dans le trentaine d’invités ce matin, en tant qu’expert en tout…

bhl-2

Si j’étais philosophe, je dirais même plus “c’est la victoire de la majorité”….

Pour positiver, j’ai une pensée pour les Syriens ce soir, car on peut espérer que Trump facilitera une résolution rapide du conflit désormais – mais nous verrons s’il tient ses promesses, restons prudents.

En attendant, je vous propose mon intervention d’hier sur Trump :

(Lien source)

(Il y a aussi une promesse de Glass-Steagall, pour scinder les banques – on verra…)

À suivre en 2017…

En tous cas, comme

  • je pense avoir fait le boulot en présentant régulièrement les programmes et personnalités,
  • on ne sait pas ce que proposera vraiment Trump en février, et ce que votera le Congrès,

contrairement à tous nos médias en panique, il n’y a plus guère de raison de parler beaucoup plus avant du sujet d’ici février – si ce n’est sur l’aspect propagande des médias”, réactions antidémocratiques et sociologie du vote…

Nous analyserons en tous cas les résultats de l’élection en janvier – les chiffres fiables n’étant pas disponibles avant au vu du très long processus de dépouillement aux États-Unis (30 à 45 jours au moins). Faites donc attention, ce n’est pas comme au France au lendemain d’une élection : des millions de voix ne sont toujours pas comptées à ce jour…

une-trump-1

(“Débâcle totale” 13/10/2016 – c’est ce qui arrive quand on analyse les événements à la lumière de ce qu’on voudrait qu’ils soient, plutôt de ce qu’ils sont…)

Bref :

math

P.S. ENTRAIDE : J’AI VRAIMENT BESOIN DE VOTRE AIDE SVP. Afin de faire un Best of vidéo du meilleur du pire, absolument j’ai besoin que quelques volontaires enregistrent sur leur PC toutes les chaines tv nationales et les chaines d’info, sur ce sujet (je veux dire enregistrez non stop pour les chaines infos, et les éditions spéciales, avec un truc du genre ADSL-TV par exemple). Si vous pouviez commencer et vous signaler en commentaire en disant ce que vous enregistrez… Signalez aussi les pépites entendues si vous n’enregistrez pas, ça gagne du temps (y compris à la radio). C’est important. Merci d’avance. (vous pouvez me contacter ici)

===============================

PRÉCISION : Rappelons que le but de ce site est de publier des analyses et des articles d’horizons variés afin d’élargir le champ d’information et de réflexion de ses lecteurs, dans le but de les aider à se faire eux-mêmes leur propre opinion. Les publier ne signifie nullement qu’ils reflètent systématiquement notre pensée, mais simplement que les arguments avancés sont suffisamment sérieux pour être entendus ou bien qu’ils permettent de savoir ce qui se diffuse sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas parce que les grands médias prennent parti que nous devons en faire autant, bien au contraire. Nous ne « soutenons » donc en rien Donald Trump mais cherchons à comprendre et à penser ce phénomène généralement analysé avec partialité. Enfin, nous vous rappelons l’importance de vous informer avec esprit critique auprès de multiples sources dont vous aurez validé la fiabilité.

254 réponses à Donald Trump, 45e président des États-Unis

Commentaires recommandés

Homère d'Allore Le 09 novembre 2016 à 09h09

Profitons,en effet, de ce grand moment où nos journalistes vont rivaliser de veulerie et nos élites politiciennes être sidérées par un vote populaire.

Ne plaçons en revanche aucune espérance en la présidence Trump.

Seul le spectre d”une troisième guerre mondiale s’estompe un peu. Et ce n’est pas rien…

  1. Homère d'Allore Le 09 novembre 2016 à 09h09
    Afficher/Masquer

    Profitons,en effet, de ce grand moment où nos journalistes vont rivaliser de veulerie et nos élites politiciennes être sidérées par un vote populaire.

    Ne plaçons en revanche aucune espérance en la présidence Trump.

    Seul le spectre d”une troisième guerre mondiale s’estompe un peu. Et ce n’est pas rien…


    • Eric Bure Le 09 novembre 2016 à 09h44
      Afficher/Masquer

      La nuit a été superbe
      Ici, ils vont blêmir sec
      Trump, je ne sais pas, mais Clinton et sa corruption radicale ce n’était pas possible.


    • pascalcs Le 09 novembre 2016 à 10h14
      Afficher/Masquer

      Oui la prudence est de mise car contre toutes les forces de l’oligarchie et du pouvoir en place Trump à su gagner. C’est dejà en soit une gageure gigantesque à laquelle je ne croyais pas vu la puissance de l’artillerie en place en face de lui. Y compris dans son propre camp dont bien des membres doivent être aux abonnés absents ce matin.
      Mais sera-t-il en mesure de réellement faire “exploser” le système mis en place par l’Etat Profond? Ça c’est ce qu’il va falloir suivre et décortiquer dans les mois qui viennent.
      Je pense que l’oligarchie et l’Etat Profond ne vont absolument pas digérer cette humiliation et que le travail de sape va être énorme.


    • CouCou Le 09 novembre 2016 à 12h57
      Afficher/Masquer

      James Woosley est le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump. C’est un néo-con (pro-intervention guerrière). Et pour rappel G.Bush Jr prônait lui aussi un isolationnisme durant sa campagne, avant d’envahir Afghanistan et Irak.
      La machine néo-con est toujours là, quel que soit le visage du président(e)


    • Neruda Le 09 novembre 2016 à 18h42
      Afficher/Masquer

      Exactement mon avis, ce que je dis à tous mes proches !
      Il fallait en fait choisir entre la peste et le choléra !!
      Ayant regardé (comme jamais je regarde les actualités …) de 6h à 9h le résultat des élections, je vous assure un grand moment de journalisme …. crasseux !!! Ulysse Gosset and Co, cela valait de rester un peu devant son téléviseur, pour voir les mines déconfites, étonnées, atterrées, ne comprenant pas que le peuple américain ne veut pas de Clinton !
      Je pense sincèrement qu’ils ne retiendront pas la leçon, tous pro-Clinton qu’ils étaient !!!
      Et que dire des instituts de sondages, comme en France d’ailleurs !
      Faillite d’un système !!!
      Et que dire des propos de Sarkozy ” le peuple américain s’est exprimé, il faut respecter l’expression de ce peuple “. Après le référendum de 2005 et le “non” bafoué par Sarkozy avec le traité de Lisbonne, il fallait oser le dire !! Encore un grand moment !!
      Vite, tous dehors, du balai en 2017 !!


      • colin claudine Le 12 novembre 2016 à 19h24
        Afficher/Masquer

        il m est venue une etrange image : j ai vu tous nos politiques tout petits petits ,tellement vexes ,humilies je dirais meme vraiment minables, sans avoir une grande admiration pour D. Trump ,mais quand meme de l espoir .je n ai pas pu m empecher d etre rejoui


    • LBSSO Le 09 novembre 2016 à 19h51
      Afficher/Masquer

      Bonsoir Homère d Allore,
      Après l’écoute à différents moments de la journée de “nos journalistes” et de “nos élites politiciennes” ,la rhétorique est en place :

      ce n’est pas de leur faute,ils ont été induits en erreur par la mauvaise qualité des techniques de sondage.Ils n’ont en aucun cas fait de la propagande ,ils ont été trompés par les sondeurs !

      Cela en dit long sur les méthodes d’analyse ou d’investigation de nos élites politiques et journalistiques.Si ils sont sincères (ce dont je doute penchant davantage pour l’option propagande) ,le plus amusant est qu’ils ne se rendent même pas compte de la médiocrité de leur ligne de défense.


      • Homère d'Allore Le 09 novembre 2016 à 21h46
        Afficher/Masquer

        Bonsoir LBSSO,

        Vous souvenez-vous du texte de Martin Axelrad qui décrivait les phases successives du capitalisme, tantôt centrifuges, tantôt centripètes ?

        La phase centrifuge qui correspond aux périodes d’expansion créé une classe moyenne (petite bourgeoisie) qui vote social-démocrate.
        La phase centripète qui correspond aux périodes de crise voit cette même classe moyenne, désormais déclassée et prête à tomber dans le lumpenprolétariat, se débattre et chercher des solutions “fascistes”.

        La grande ressemblance entre la social-démocratie et le fascisme, c’est la croyance que l’Etat est une sorte d’arbitre entre les classes qui limite les ambitions de la classe dirigeante bourgeoise pour redistribuer les profits aux autres classes (et surtout à la moyenne).

        Il n’est pas question de comparer les personnages Trump et Mussolini comme d’autres commentaires sur ce fil. Mais on peut constater que l’un comme l’autre partagent la volonté de dicter les règles du jeu du mode de production capitaliste.

        Or, ces règles sont intangibles. Elles ne sont pas dépendantes de la bonne ou mauvaise volonté des dirigeants.

        D’un certain côté, les néo-conservateurs sont plus rationnels que Trump car ils savent que l’impérialisme reste la seule solution pour ce système de se maintenir.

        En refusant cet impérialisme, et en croyant pouvoir se barricader derrière des tarifs douaniers qui déplaceront la crise en Chine, la future administration Trump va hâter la chute de ce système car les Chinois se vengeront en détruisant le dollar comme monnaie de référence internationale.


        • Homère d'Allore Le 09 novembre 2016 à 21h47
          Afficher/Masquer

          C’est la raison pour laquelle je me réjouis de la victoire de Trump.


        • LBSSO Le 09 novembre 2016 à 22h57
          Afficher/Masquer

          Oui ,je me souviens bien d’un texte (le même?),que vous m aviez fait découvert.
          Sa thèse:
          -Les rapports sociaux déterminent les idéologies.
          Ici, la politique plus isolationniste, incarnée a priori par Trump,résulte de l’échec de la globalisation pour une grande partie des américains .
          -Ce ne sont pas les idéologies qui sont responsables des conflits mais le capitalisme lui-même qui se nourrit de destructions (consubstantielles).
          Or Trump incarne une forme de capitalisme.Comme vous le dîtes justement , si Trump applique sa politique les chinois peuvent être tentés de vendre leurs dollars par représailles. A ce stade une guerre serait alors une hypothèse envisageable.Ainsi l accession au pouvoir d une forme de capitalisme est bien un facteur de guerre conformément à l’analyse d’Axelrad.
          Pour cette raison je ne comprends pas pourquoi vous écrivez “Seul le spectre d”une troisième guerre mondiale s’estompe un peu. Et ce n’est pas rien…” et que vous vous ” réjouissiez de la victoire de Trump”.
          Soit je n’ai pas compris votre analyse soit je deviens plus marxiste que vous (sourire)


          • Homère d'Allore Le 10 novembre 2016 à 06h48
            Afficher/Masquer

            Vous avez mille fois raison.

            J’aurais du écrire “s’estompe pour le moment” et comme vous le faites remarquer plus bas, j’avais en tête l’engrenage en Syrie. Il faut effectivement voir plus loin.


        • LBSSO Le 09 novembre 2016 à 23h16
          Afficher/Masquer

          En revanche concernant le Moyen Orient ,je pense, que depuis quelques semaines, qu’il existe un accord entre Russes,USA,Israël et Turquie au sujet des Kurdes, de Hassad et de Daesh.
          Ici Trump serait plutôt facilitateur.


    • Eric Le 09 novembre 2016 à 21h31
      Afficher/Masquer

      L’effacement du spectre d’une troisième guerre mondiale est donc bien une espérance me semble-t-il 🙂


  2. Frederic Galeron Le 09 novembre 2016 à 09h11
    Afficher/Masquer

    Le plus grand f*ck you comme disait Moore … Bravo, parce que gagner dans ces conditions, c’est du grand art !
    Pour rappel les débuts : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/07/21/donald-trump-favoris-des-sondages-et-voue-a-echouer/


  3. vino Le 09 novembre 2016 à 09h13
    Afficher/Masquer

    Entre 8h40 et 8h45 sur bfm, le représentant des “republican overseas” doit rendre la parole quand il évoque les liens de clinton avec les grandes finances..ça me rappelle un article sur les-crises tiens..


  4. sergezzr Le 09 novembre 2016 à 09h14
    Afficher/Masquer

    Le commentaire de COHN BENDIT sur Europe 1 à 9H10 est assez savoureux

    —————-Modération ————
    Merci de mettre un lien ou de reprendre les paroles quand vous faites ce genre de commentaire (et même si chacun sait faire une recherche sur le net, on n’a pas forcément trop envie de chercher “Cohn Bendit), ça sera plus facilement lisible :
    http://www.europe1.fr/international/pour-cohn-bendit-la-victoire-de-trump-doit-pousser-leurope-a-se-prendre-en-main-2895275


    • Hellebora Le 09 novembre 2016 à 19h13
      Afficher/Masquer

      DCB ose parle de “souveraineté” !! Quant au “scrutin (qui) doit être vu comme une leçon pour la France”, on y a droit depuis des années et des années; ça ne mange pas de pain


  5. aleksandar Le 09 novembre 2016 à 09h14
    Afficher/Masquer

    Je me réjouis de la victoire de Trump en tant que citoyen français.
    Ce qu’il fera en politique intérieure concerne les américains qui l’ont élu.
    Sur le plan extérieur, le seul qui me concerne, cette élection signifie moins d’interventions, moins de guerres, moins de révolutions de couleur et l’éloignement de la possibilité d’une guerre nucléaire globale.
    Je remercie pour cela, le peuple américain.


    • Christophe Foulon Le 09 novembre 2016 à 09h35
      Afficher/Masquer

      “Sur le plan extérieur, le seul qui me concerne, cette élection signifie moins d’interventions, moins de guerres, moins de révolutions de couleur et l’éloignement de la possibilité d’une guerre nucléaire globale.”

      Ca c’est dans l’hypothèse où le nouveau président aura plus le contrôle des grandes agences gouvernementales que l’ancien… à voir et surtout espérons le !


      • Dagobah Le 09 novembre 2016 à 10h41
        Afficher/Masquer

        @Christophe Foulon

        Je suis d’accord avec @Aleksandar et avec votre remarque Christophe.
        Le nouveau président ne doit pas oublié que le dernier qui a essayé de naviguer à contre-courant s’appelait Kennedy…


        • Stef1304 Le 09 novembre 2016 à 12h53
          Afficher/Masquer

          Les 2 chambres sont républicaines… Et beaucoup de “politicians” républicains lui doivent leur election. NORMALEMENT, il devrait avoir les moyens de gouverner.
          Je dis bien normalement.
          A suivre…

          Ps – de ce côté çi de l’atlantique, “nos” politiques sont vraiment à la ramasse. Ils ont absolument rien compris, rien anticipé. Et apparemment n’ont même pas respecté les simples précautions diplomatiques d’usage. Les déplorables… C bien eux.


    • gil Le 09 novembre 2016 à 09h46
      Afficher/Masquer

      Bonjour,

      Souhaitons qu’ils ne la déclenche pas AVANT l’investiture. Seul moyen qu’il reste pour stopper Trump.

      Cordialement


      • Eric83 Le 09 novembre 2016 à 10h34
        Afficher/Masquer

        Je partage votre inquiétude. A mon sens, la période de tous les dangers et pas seulement aux US est entre aujourd’hui et l’investiture.

        Il doit y a avoir de sérieuses réunions de crise à la Maison Blanche et dans les coulisses du Système.

        Concernant les éditions spéciales, celle de francinfo tv, que j’ai regardée quelque minutes vers 9 h 00 est un “grand” moment. Les informations ne doivent guère différer des autres chaînes avec le formidable élément de langage repris partout : personne – dans le système médiatico-politique aveugle qui vit loin de la réalité – ne s’attendait à la victoire de Trump.


    • sempre Le 09 novembre 2016 à 12h32
      Afficher/Masquer

      je ne me réjouis pas de la victoire de Trump en tant que citoyen du monde , ce qu’il fera en politique intérieure sur les américains au contraire de vous me concerne, ses propos contre les minorités noires ou mexicaines, contre les femmes avec l’avortement, contre les homosexuels ,etc. m’inquiètent et je me sens solidaire.
      Cela pourrait très bien préfigurer ce que ferait un parti comme le front national chez nous.

      Mais comme cet individu qui me fait plutôt penser à Mussolini avec ses grands coups de menton, entre ce qu’il proclame et ce qu’il fera, il y a une abysse. Et la mémoire de notre histoire et des hommes providentiels au moment des crises économiques préfigure au contraire un remake des guerres du siècle dernier.

      je crains même que ces propos sur le salaire minimum, la protection sociale, les grands travaux, le découpage des banques de dépôt et d’affaire et sa politique militaire ne soient qu’un leurre pour accéder au pouvoir, car soyons réalistes: d’où vont venir les financements ? des impôts sur les plus fortunés ? vous me permettrez donc de ne pas applaudir.


      • Stef1304 Le 09 novembre 2016 à 13h56
        Afficher/Masquer

        Encore 1 procès d’intention… Trump = Mussolini. Pfuuuu….passons. Toi comme moi n’avons probablement aucune idée de ce qu’il va faire ni des difficultés auquel il est confronté.

        Et puis, Citoyen du monde, c bien Joli, ça fait fleuri…. Mais où payes-tu tes impôts ? Où tes enfants vont-ils à l’école ? Qui prends en charge les frais de tes parents à l’hopital ? Qui assure la sècurité dans ton quartier en cas d’incendie ou de violence ? Et puis, qui va couvrir les dettes que l’Etat de ton pays à contracté sur les marchés financiers depuis Giscard ?

        Donc oui, Monsieur le citoyen, c bien gentil de prétendre que tu es citoyen du monde, plutôt que de ton propre pays… Mais la vérité, c que la douloureuse, c pour toi, pour tes proches au chômage, pour la dégradation des services publics…


        • LeCassandre Le 09 novembre 2016 à 14h11
          Afficher/Masquer

          Stef, tu es citoyen du monde toi aussi, même si visiblement tu l’ignores. Que tu le veuille ou non, tu es née sur la planète terre, pas sur mars ou ailleurs.
          Être citoyen du monde ne veut pas dire ne pas être citoyen français.

          Sur ce , je suis d’accord avec toi, c’est une procès d’intention que de dire maintenant ce que pourra faire (ou pas faire) Trump demain. De meme le trump=mussolini , pfff comme tu dit.


        • kinimodo Le 09 novembre 2016 à 23h16
          Afficher/Masquer

          J’ai appris très récemment que le ku klux klan à son origine était le bras armé du parti démocrate…
          http://alice.htmel.be/Pages/histoire/kkk.htm
          extrait
          La montée de la violence
          En 1869, la société du K.K.K. décide de se dissoudre. En tombant tout à fait dans la clandestinité, cette « empire invisible » peut commettre des actes criminels à souhait et devient donc encore plus violent. Branche armée du Parti Démocrate, l’organisation va également tenter d’empêcher les Noirs de voter Républicains (alors alliés des Nordistes).


          • Olivier Berruyer Le 09 novembre 2016 à 23h26
            Afficher/Masquer

            Je rappelle que le parti Républicain a été créé pour lutter contre l’esclavage, les Démocrates étaient pour…

            Normal, ils sont libéraux… 🙂

            Chez nous, “la gauche socialiste” a été pour la colonisation puis la guerre de Suez, puis la guerre d’Algérie…

            Rien de nouveau.


      • RGT Le 09 novembre 2016 à 20h18
        Afficher/Masquer

        d’où vont venir les financements ? des impôts sur les plus fortunés ?

        Je tiens à vous signaler que le fisc US a un pouvoir planétaire et qu’un fraudeur peut être traqué jusqu’en Corée du nord.

        Contrairement à la France, pays dans lequel la fraude fiscale est un sport national (réservé seulement aux copains des politiciens), la fraude fiscale est un crime aux USA.

        Les ultra-riches ne sont pas fortement taxés mais s’ils se soustraient à l’impôt ça fait très mal.

        Il suffit seulement de lever l’immunité politico-corrupto-fiscale des fraudeurs pour remplir les caisses de l’état. Vu le déroulement de la campagne de nombreux ploutocrates doivent se sentir un peu mal en ce moment…

        Deux solutions sont possibles :

        – Les fraudeurs viennent rapidement payer leurs impôts et négocier les amendes suite à leur “oubli” déclaratif en profitant de la clémence de l’administration Obama.

        – Ils se cotisent pour payer un “chacal” avant que le renard n’entre dans le poulailler.


        • benoi31 Le 09 novembre 2016 à 23h46
          Afficher/Masquer

          Autant les US sont effectivement très durs avec les particuliers, autant ils sont complètement laxistes quand cela concerne les entreprises (voire défendent même la fraude et l’optimisation fiscale : cf Apple)

          Donc j’imagine que les 1% les plus fortunés trouveront bien un moyen pour éviter l’impôt en toute légalité (cf fondations diverses des membres des GAFA)


    • Catalina Le 09 novembre 2016 à 15h48
      Afficher/Masquer

      les promesses n’engagent que ceux qui y croient……
      Attendons un peu avant de nous réjouir, je me souviens d’avoir bu du champagne (que je n’aime pas vraiment) pour le premier président noir aux usa…..
      On connait la suite.
      🙁


  6. Pinouille Le 09 novembre 2016 à 09h17
    Afficher/Masquer

    Une belle tête de vainqueur…

    Ca sera au moins l’occasion de déterminer grandeur nature si le protectionnisme a des effets sur l’économie ou la répartition des richesses d’un pays.


    • RGT Le 09 novembre 2016 à 20h29
      Afficher/Masquer

      En tout cas, ça marche très bien en Chine.

      Si vous voulez importer un produit “Made in France” en Chine, il vous en coûtera 300% de taxes à l’importation.

      Même Mercedes et Audi se sont pliés à cette règle et les voitures de ces marques sont fabriquées en Chine, sauf les modèles très très haut de gamme qui sont justement un signe extérieur de très grande richesse pour les chinois les plus fortunés.

      Appliquons une taxe de 300% sur les produits chinois importés et d’un coup les produits français devienne bougrement compétitifs.

      Seuls les importateurs et les financiers feraient la gueule : Les profits énormes qu’ils engrangent grâce à des marges bénéficiaires indécentes se trouveraient réduits à néant.

      Vous comprenez pourquoi les pays de l’UE importent massivement des produits fabriqués dans des pays “pas chers” et n’exportent rien dans ces pays suite à des taxes monstrueuses ?

      Les chinois auraient tort de se gêner. Ce sont bien nos “élites” qui sont à l’origine de ces distorsions de concurrence, pour leur plus grand profit personnel (ou celui de leurs “amis”).


  7. aikongo Le 09 novembre 2016 à 09h18
    Afficher/Masquer

    Le taux d’abstention aux élections us en 2008 était de 43,2%, chiffre peu médiatisé, du coup, la légitimité démocratique… si tant est que l’on peut appeler démocratie le fait de s’ élire des maîtres…


    • yann Le 09 novembre 2016 à 09h30
      Afficher/Masquer

      Cet argument ne tient pas. D’un point de vue statistique il y a peu de chance que les abstentionnistes votent différemment en moyenne de ce qui ont voté. Quand on fait un sondage on ne prend que quelques milliers de voix et c’est généralement suffisant pour avoir une idée du vote majoritaire tant que l’échantillon est suffisamment représentatif.


      • Wilmotte Karim Le 09 novembre 2016 à 09h46
        Afficher/Masquer

        Du point de vue statistique, vous ne pouvez pas inférer comme cela le résultat de ceux qui vont voter pour les abstentionnistes… puisqu’il y a un biai de sélection (les uns vont voter, les autres pas).

        Je présume que comme d’habitude, on verra que statistiquement, ce ne sont pas les mêmes catégories socio-professionnelles qui s’abstiennent par exemple.
        Et il serait statistiquement étonnant qu’elles votent de façon identique…

        Par contre, 43,2% d’abstention, ca va encore pour les USA.
        (Je crois que Bush II, pour sa première élection, faisait moins d’1/4 des américains en âge d’aller voter).


        • RGT Le 09 novembre 2016 à 20h46
          Afficher/Masquer

          Dans ma jeunesse j’avais lu une nouvelle qui s’appelait “L’électeur” (de Sheckley je crois).

          Pour résumer, l’élection avait été “optimisée” et il n’y avait plus qu’un seul électeur pour toute une nation, choisi au hasard, et qui décidait par son choix du résultat.

          Plus besoin de sondages ni d’organisation compliquée, plus de risque de truandage des votes…

          Nos oligarques doivent en rêver, en espérant qu’ils soient eux-mêmes choisis pour leur propre élection.

          Ce sera sans doute l’étape qui suivra le vote électronique.

          La Démocratie est le plus parfait système politique jamais inventé par l’homme.

          La néo-démocratie atteindra la perfection absolue.

          Petite question : Si l’électeur refuse de voter (comme moi), le système explose ou le “terroriste” est guillotiné sur la place publique ?


          • Karim Wilmotte Le 10 novembre 2016 à 08h12
            Afficher/Masquer

            Il me semble qu’il y a une contradiction dans ce que vous dites:

            – Petite question : Si l’électeur refuse de voter (comme moi), le système explose ou le “terroriste” est guillotiné sur la place publique ?

            – Pour résumer, l’élection avait été “optimisée” et il n’y avait plus qu’un seul électeur pour toute une nation, choisi au hasard, et qui décidait par son choix du résultat / Nos oligarques doivent en rêver, en espérant qu’ils soient eux-mêmes choisis pour leur propre élection.

            Si c’est gens ne sont pas démocrates convaincus, que vous votiez ou pas, tant qu’ils sont élus, ils s’en tapent.


      • kèsse Le 09 novembre 2016 à 09h52
        Afficher/Masquer

        Oui, oui, tout à fait, c’est trés bien, je suis d’accord, si on suppose que les absentionnistes sont tirés au hasard dans la population, il s’agit d’une configuration de sondage … mais comme la condition est très loin d’être vérifiée et que les absentionnistes comportent une surreprésentation des gens ecoeurés de la politique, des classes populaires et des jeunes, que peut-on en déduire … ? Du coup? Oui …?


      • Alain Le 09 novembre 2016 à 10h15
        Afficher/Masquer

        Sauf si on estime qu’une part conséquente des abstentions est le fait du rejet des deux candidats en course


        • yann Le 09 novembre 2016 à 10h26
          Afficher/Masquer

          Ce n’est que votre point de vue qui n’est étayé par rien du tout. Autant que je sache rien n’indique que les abstentionnistes sont très différents de l’américain moyen.


          • Wilmotte Karim Le 09 novembre 2016 à 10h59
            Afficher/Masquer

            On a tout de même UNE indication: ils n’ont pas été voté.


    • LBSSO Le 09 novembre 2016 à 13h33
      Afficher/Masquer

      @aikongo

      Une précision peut-être (j ignore si vous le savez ) Aux USA le taux d’abstention n’est pas calculé en fonction des inscrits (puisqu il n y a pas de listes électorales) mais en fonction du nombre de personnes en âge de voter.
      Donc le taux d’abstention est plus élevé que chez nous.


  8. pythos Le 09 novembre 2016 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Bonne nouvelle ! Que l’Amérique s’occupe de sa politique intérieure et cesse de semer le chaos dans le monde.
    Merci Olivier de nous avoir éclairé sur cette question. Un clan Clinton financé par les pays du Golfe et enclin à enflammer davantage les pays arabes ne laissait rien augurer de bon…
    Évidemment, Trump est ce qu’il est … mais je pense que la catastrophe a été évitée.
    Quand aux médias, cette campagne montre combien nous sommes tous manipulés que ce soit aux Etats-Unis ou en France…
    Bonne journée à tous !


  9. Jean Le 09 novembre 2016 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Sur France Inter, grand moment ce matin.

    6h45, la radio se met en marche. Au bout de 40 secondes au ton des voix, j’avais compris.


  10. BA Le 09 novembre 2016 à 09h23
    Afficher/Masquer
  11. Louis Le 09 novembre 2016 à 09h23
    Afficher/Masquer

    Au moins il va y avoir du spectacle vu le caractère du bonhomme ! On peut déjà remplir un livre avec tous ses débordements verbaux !

    Trump aux USA, Poutine en Russie … make your world 100% manlier ! 😀

    On note aussi le niveau de notre politique étrangère, comme d’habitude … d’ailleurs ils n’ont même pas daigné prendre contact à l’avance avec les cadres de son parti. Une fois de plus complètement à la ramasse !


  12. cording Le 09 novembre 2016 à 09h24
    Afficher/Masquer

    Je me réjouis de la défaite de la menteuse, tricheuse, corrompue et belliciste. Elle va pouvoir se reposer et rendre des comptes à la justice américaine de ses magouilles.


  13. Dizalch Le 09 novembre 2016 à 09h30
    Afficher/Masquer

    OB, remarquable article à mes yeux du Guardian (qui pourtant supportait HRC) sur les différences de politiques à venir entre Trump et HRC (fact checking comme ils disent)

    https://www.theguardian.com/us-news/2016/nov/07/hillary-clinton-donald-trump-foreign-policy-north-korea-syria-russia-china

    Si personne ne se rend compte qu’on l’a échappé bel sur la wwIII… et peut-être aussi quelques avancées positives sur les traités internationaux (Tafta, etc), et sur l’Otan…

    Après, trump reste Trump, donc à voir…


  14. Lysbeth Levy Le 09 novembre 2016 à 09h32
    Afficher/Masquer

    Peu surprise que se soit Trump mais voilà, la “favorite” des médias français Hillary Clinton, qui a fait tant d’erreurs/horreurs, corrompue avec sa famille, ayant déjà “servie” allait de paire avec la fatigue des citoyens américains de la situation : crise durable, chômage de masse, pauvreté et manque de perspectives, guerres sans fins. Trump dit qu’il travaillerait avec la Russie et tous les pays les nations, les peuples sur LCI André Bercoff s’est pris de bec avec un journaliste qui ne faisait que du “trumpbashing” gratuit sans réellement parler des “faits” : http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/09/08/31001-20160908ARTFIG00130-andre-bercoff-donald-trump-le-pragmatique-peut-devenir-president-des-etats-unis.php. Je ne sait pas ce que vaudra Trump à l’usage mais en tout cas a voir la charge haineuse des “leaders médiatiques” ou journalistes bien pensants “autorisés” qui ne s’attendait pas peut-être à sa victoire face à leur égérie Clinton…Qui vivra verra.


  15. Dizalch Le 09 novembre 2016 à 09h34
    Afficher/Masquer

    Comparaison Brexit vs Présidentielle US (stats, etc.)

    http://www.zerohedge.com/news/2016-11-09/brexit-vs-us-election-deja-vu-all-over-again


  16. pantocrator Le 09 novembre 2016 à 09h34
    Afficher/Masquer

    Après la Russie , la Hongrie , les USA , et j’en passe , la France a l’art de se mettre tous à dos …
    Bon , il nous reste Monaco !


  17. Vassili Arkhipov Le 09 novembre 2016 à 09h39
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier, de balancer du lourd à chaque fois que vous passez à la télé! le journaliste n’a pas vraiment compris ce qui lui tombait sur la tête en parlant de la Syrie !
    Sans être spécialement complotiste, il est temps de véritablement questioner les sondages: chaque fois qu’une décision électorale système VS antisystème se présente, ils annoncent toujours la victoire du système: référendum de la constitution européenne, élection de Syriza, référendum en Grèce, primaires du parti travailliste, Brexit, Trump, etc… et ce sont à chaque fois des erreurs colossales, dépassant la marge d’erreur classique.
    franchement, je veux bien croire à l’erreur 1 fois, voire deux, mais à ce niveau là soit ils ne servent à rien et leur métier est de l’enfumage total, soit on peut les soupçonner d’être un chouilla partisans…

    Sinon, pour Trump, wait and see… s’il fait la moitié de ce qu’il a dit en politique extérieure, l’espoir peut naître pour les Syriens.


    • Owen Le 09 novembre 2016 à 10h33
      Afficher/Masquer

      Oui, la liste des ratages commence à s’allonger. Ce dernier “plantage” a pour l’instant 3 perdants:

      – les sondagiers, qui vont devoir se réinterroger sur leur métier, s’ils veulent durer. Ca va être dur pour eux de renoncer à leur prétention au pouvoir prescripteur et de revenir aux fondamentaux: lire les états de pensées des personnes interrogées,

      – les média mainstream et la fabrique de la perception qui commence à accumuler les bugs,

      – Les “représentants”, français, européens et même américains, qui commencent à devenir orphelins de leur maîtres à penser et à agir: lobbies, multinationales, néo-cons, gardiens de la doublepensée. Cela va être bien difficile pour eux de salir leurs jolis costumes dans le camboui des misères humaines, replanter leurs plateaux télés dans les ruines des économies financières, si ce n’est de celles des violences militaires et de remettre en bouche le mot “peuple” qu’ils ont si bien réussi à salir.


  18. Shuppy Le 09 novembre 2016 à 09h40
    Afficher/Masquer

    Vous avez raison, aujourd’hui savourons car demain ( en janvier en fait ) ça sera moins drôle si Trump applique ses mesures http://www.les-crises.fr/les-28-premiere-mesures-promises-par-donald-trump/


  19. PatrickLuder Le 09 novembre 2016 à 09h43
    Afficher/Masquer

    En ayant la majorité de la chambre et du congrès le 45e président des USA devrait avoir les coudées libres pour appliquer ses réformes révolutionnaires ;o) … >>> nous verrons ainsi si le gouvernement à de réelles possibilités de changer le cours des choses ou si les ficelles sont tirées (et nouées) en dehors de toute possibilités démocratiques …


    • Catalina Le 09 novembre 2016 à 16h03
      Afficher/Masquer

      Obama voulait un système de santé, il a eu une pale copie, il voulait reparler de la circulation libre des armes, et cela a sombré dans l’oubli…..
      “L’administration avait plaidé en faveur d’une limitation de l’accès aux armes d’assaut et pour la généralisation de l’examen des antécédents des acheteurs d’armes. Le président avait cependant été mis en échec en avril 2013, au Sénat, par une partie de son propre camp. Cette minorité hostile – comme la majorité des élus républicains – à la moindre limitation de l’accès au lucratif marché des armes à feu, comportait notamment des élus confrontés à une réélection difficile en 2014 comme Mark Begich (Alaska) et Mark Pryor (Arkansas) défaits l’un comme l’autre dix-huit mois plus tard malgré leurs votes.”
      http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/01/05/barack-obama-repart-a-l-offensive-sur-les-armes-a-feu_4841586_3222.html


  20. Pierre Bacara Le 09 novembre 2016 à 09h51
    Afficher/Masquer

    MEDIAS, EVANGELIQUES ET UNE VICTOIRE INATTENDUE

    Je ne m’attendais pas à la victoire de Donald Trump, pour deux raisons.

    La première : quels que soient les déboires de l’économie réelle états-unienne et la souffrance de la classe moyenne au pays qui a créé et inventé la béatitude télévisuelle, la Blitzkrieg médiatique néo-conservatrice, qui n’avait connu que la victoire depuis Mossadegh jusqu’à Maïdan en passant par Milosevic et DSK, était d’une puissance telle que la victoire du poids lourd Clinton paraissait une simple formalité.

    La seconde : une surveillance de routine de l’électorat protestant évangélique, kingmaker aux Etats-Unis d’Amérique depuis la réélection Ronald Reagan en 1984, ne montrait pas d’évolution notable.

    Or, hier, le kombinat médiatique a connu son premier échec, symptôme d’une mutation psychologique et morale historique dans la classe moyenne américaine ; et même l’ultime garde prétorienne, l’électorat évangélique, a trahi dans la dernière ligne droite.

    Je ne m’attendais ni à l’un, ni à l’autre.


    • Fritz Le 09 novembre 2016 à 09h57
      Afficher/Masquer

      L’électorat protestant évangélique se reconnaît plutôt dans le Parti républicain, et n’oublions pas que son candidat Donald Trump a été attaqué assez bassement par le pape de Rome.


      • Pierre Bacara Le 09 novembre 2016 à 10h34
        Afficher/Masquer

        L’électorat protestant évangélique se reconnaît plutôt dans le Parti républicain, et […] son candidat Donald Trump a été attaqué […] par le pape de Rome“.

        L’autorité du pape n’est pas un pilier des valeurs protestantes, c’est un euphémisme.


        • Shuppy Le 09 novembre 2016 à 11h33
          Afficher/Masquer

          Jessamin Birdsall, « Qui croit en Trump ? », La Vie des idées , 8 novembre 2016. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Qui-croit-en-Trump.html

          Article très intéressant sur les électeurs évangélistes de Trump


    • Pierre Bacara Le 09 novembre 2016 à 10h31
      Afficher/Masquer

      ZOOM SUR L’ELECTORAT EVANGELIQUE

      Ce paramètre, l’un des tabous les plus pieusement gardés par les médias en général, peut être illustré par la victoire de George W. Bush “41” en 1988, bâtie sur la mobilisation énergique du vote évangélique par le fils du candidat d’alors, lui-même à son tour élu, puis réélu plus tard grâce à ces mêmes voix. Dans la perspective de l’élection américaine de 2016 et par routine normale, je scrutais donc, depuis 2015, l’évolution de cet électorat. Or, même les commentateurs les plus rigoureux n’y observaient pas d’évolution notable.

      Ce n’est qu’hier matin que je suis tombé, incrédule, sur un “frémissement” cet étonnant billet de Sébastien Fath, la grenouille française qui diffuse la météo états-unienne : http://blogdesebastienfath.hautetfort.com/archive/2016/10/20/trump-messie-politique-pour-les-born-again-blancs-made-in-usa.html. Il signalait rien moins que les évangéliques blancs avaient viré Trump.

      Malgré ce paramètre nouveau, je persistais à miser sur Clinton parce que l’apathie revendiquée de la majorité silencieuse américaine, ajoutée au vote évangélique noir indélébilement démocrate, semblait assurer la victoire néo-conservatrice quels que soient les nombreux autres paramètres.

      Or, les unes de ce matin montrent que les deux principales digues ont craqué.


      • Milsabor Le 09 novembre 2016 à 18h01
        Afficher/Masquer

        Clinton poussée par le complexe militaro-industriel, les néo-cons et la confrérie, promettait une coupure du monde en deux entre ses affidés et les autres agrégés par la force des choses autour de la Chine et la Russie. Cela promettait une globalisation économique limitée à la moitié du monde : pas du goût des maîtres de l’Univers. Tandis qu’avec Trump ils peuvent réconcilier les deux moitiés de la planète et déclencher le grand reset économique à la date qu’ils choisiront en faisant porter le chapeau à Trump et à ses électeurs en guise de boucs émissaires. (cf Brandon Smith et Thierry Messan). Alors sera venu le temps de la monnaie unique mondiale avec le libre-échange planétaire qui va avec.


  21. JCH Le 09 novembre 2016 à 09h53
    Afficher/Masquer

    Intervention intéressante de Dominique de Villepin ce matin sur France Info (autour de 9h), qui déclare que l’élection de Trump, c’est l’arrogance des politiciens, des médias et des élites qui leur revient en pleine figure.

    Réaction immédiate d’un des journalistes qui se sent obligé de répondre à la mention des médias “mais nous avons défendu nos valeurs!”. La remise en question n’est pas encore pour tout de suite, je suppose que encore c’est trop frais dans les esprits…


    • kasper Le 09 novembre 2016 à 10h27
      Afficher/Masquer

      Si on se réfère au passé (brexit, referendum grec, referendum de 2005), la remise en cause a bien peu de chance d’avoir lieu. Personnellement, je ne retiens pas ma respiration…


    • Stef1304 Le 09 novembre 2016 à 14h35
      Afficher/Masquer

      Ce mot valeur est d’un creux. C un cache misère intellectuel, affectif et moral. La réalite est la même que la com d’entreprise, c dans la pplupart des cas, la voix de ses maitres, de ses proprietaires.

      A ce propos, il est interessant de voir comment Hillary s’en est emparé, et comment elle a construit sa rethorique autour. Ce type d’artifice a franchement ses limites…


    • Anne Jordan Le 09 novembre 2016 à 15h52
      Afficher/Masquer

      sur le chapitre de l’arrogance ( et de la mauvaise foi) F.Culture dans la matinale de G .Erner :
      https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins-2eme-partie/donald-trump-president-la-nouvelle-amerique-vue-par-ses
      a battu des records !
      Ayant abondamment critiqué Trump pour son incompétence , son discours haineux , sa force de division etc.. , les invités – à New York- , ont dû s’interrompre pour écouter le 1er speech du nouveau président…
      Aussitôt ce discours terminé , alors que je digérais tout juste ses mots d’apaisement et de conciliation , j’entends ceci :
      “la traduction française rend presque ‘élégant ce discours , la vulgarité de son langage disparait grâce à la traduction ”
      sic !!!
      mon gendre – américain- se précipite sur son ordi pour vérifier :
      nada , nothing , oualou question vulgarité c’est çui qui dit qui y est !
      Vers 11h , F.Cul. a eu le temps de se reprendre et de présenter une analyse un peu moins grotesque.


      • Anne Jordan Le 09 novembre 2016 à 15h56
        Afficher/Masquer

        vers 11h , donc ,
        https://www.franceculture.fr/emissions/culturesmonde/series-la-communion-cathodique-34-au-lendemain-de-lelection-du-president-des
        un discours et une analyse un peu plus … mesurée!
        ouf !
        je me demande si cela tient à la personnalité du journaliste ( Erner , Delorme ??? )
        ou bien à un petit coup de semonce venu d’en haut…
        juste un truc rigolo : hier des chamans péruviens avaient annoncé la victoire de Donald…


      • Gordon Le 11 novembre 2016 à 21h31
        Afficher/Masquer

        Non mais serieusement !….

        On les entend bégayer apres le discours, trop surpris de celui ci, et donc devoir surencherir en attaquant la forme.

        Ce genre d’extrait devrait servir d’exemple dans l’illustration de la propagande de masse que nous subissons actuellement tellement il est flagrant ! C’en est bluffant !

        Meme un auditoire acquis à du avoir les oreilles qui “tiltent” à ce moment.

        “Il a le vocabulaire d’un enfant de 6 ans”


  22. stephp Le 09 novembre 2016 à 09h56
    Afficher/Masquer

    Alors que tout le “système” médiatiquo-politique soutenait HRC de toute ses forces, il faut reconnaître que l’écart de résultats entre les deux adversaires est énorme pour Trump (290 vs 218, mais il manque encore les chiffres pour deux états).

    En faisant l’hypothèse (fantaisiste ?) de la sincérité du candidat Trump, je vois comme positif :
    – à court terme, l’éloignement d’un affrontement avec la Russie, de loin ma première préoccupation
    – la remise en cause des dogmes : néolibéralisme et mondialisation
    coté négatif : la remise en cause des accords sur le climat, la fuite en avant dans l’exploitation des hydrocarbures
    Pour le reste c’est l’affaire du peuple américain.

    Sinon gros lapsus dans l’article du journal “Le Monde” qui publie les résultats
    (http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2016/11/09/les-premiers-resultats-des-elections-americaines-sans-surprise_5027688_829254.html), dans le dernier paragraphe :

    “Ce mardi, les électeurs étaient également appelés à renouveler les 435 sièges de la Chambre des représentants. Les républicains en conservent le contrôle, ont annoncé des chaînes de télévision américaines. Si elle est élue à la Maison Blanche, la démocrate Hillary Clinton devra donc cohabiter avec une chambre contrôlée par ses adversaires politiques.” 😀 😀 😀


  23. Fritz Le 09 novembre 2016 à 09h59
    Afficher/Masquer

    Quel soulagement ce matin, après quelle tension…
    Étrangement, j’ai plutôt bien dormi cette nuit, en rêvant à l’élection d’un candidat inattendu.


    • Renaud 2 Le 09 novembre 2016 à 12h08
      Afficher/Masquer

      Raté donc. Gary Johnson et Jill Stein étaient les candidats inattendus. Olivier a raison de souligner le positionnement pro-ouvrier de Trump. Les gens veulent juste avoir un travail décent payé décemment pour vivre décemment. Avec Hillary, c’était la certitude de devenir un peu plus pauvre chaque année, avec Trump il y a un peu d’espoir. Mais je pense que la plupart restent sceptiques, ils ont juste choisi le moindre mal.


  24. Dizalch Le 09 novembre 2016 à 10h00
    Afficher/Masquer

    OB, les réactions Internationales (revues de presse) reprisent par les Anglo-saxons:

    http://www.bbc.com/news/election-us-2016-36202175
    (il y a tous les pays de l’UE, etc)

    http://www.dailymail.co.uk/wires/ap/article-3917430/The-Latest-NATO-allies-closely-watching-US-election.html?ITO=1490&ns_mchannel=rss&ns_campaign=1490
    (encore plus international, avec la Chine heureuse, etc.)


  25. BEYER Michel Le 09 novembre 2016 à 10h01
    Afficher/Masquer

    Nouveau dérapage diplomatique de Hollande avec ce”sentiment de haut-le-coeur”. Quant à la lettre des conseillers en faveur de Clinton, c’est n’importe quoi; Aucun parmi ces conseillers n’a imaginé que Trump pouvait être élu, puisqu’il était candidat.
    Si la raison ne reprend pas ses droits, nous aurons 2 adversaires (je n’ose dire ennemis), la Russie et Poutine, les USA et Trump.
    Quand aurons-nous une vraie diplomatie? Tout le monde n’est pas Talleyrand, on n’en demande pas tant…..tout simplement un peu de jugeotte.


    • bm607 Le 09 novembre 2016 à 13h47
      Afficher/Masquer

      Et, ce midi :
      “Pour le chef de l’Etat français, l’élection de Donald Trump ouvre « une période d’incertitudes »”
      http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0211479184748-les-felicitations-glaciales-de-hollande-a-trump-2041659.php

      C’est vrai que ça doit l’embêter l’incertitude, alors qu’avec lui au moins en France on était sûrs, en vrac : de la montée du chômage, de la croissance atone, de la servitude envers les u$A et envers Bruxelles, des largesses avec son amie la finance, de destructions de droits sociaux, …

      Et avec clinton il aurait eu la certitude de guerres, de massacres, de pouvoir continuer ses discours anti-Russe et pro-guerre en Syrie et en Irak et anti Al-Assad.
      Là il doit être tout déboussolé le pauvre lapin devant tant d’incertitude, et devant la perspective de devoir peut-être changer ses discours à 180° [comme on le voit faire brusquement par un orateur au milieu de son discours dans “1984” au début du livre]
      (heureusement il ne lui restera plus longtemps à faire après l’investiture de Trump…).

      “Pas de bol”, comme avait dit ce -décidément- très fin politicien au sujet du chômage.


    • Pavlo Le 09 novembre 2016 à 21h55
      Afficher/Masquer

      ah ouais, effacer ses tweets, l’arme ultime!
      comme si la NSA n’avait pas déjà tout stocké.

      Franchement, après la stupidité du tweet, la lâcheté publique de son effacement.


  26. Ardéchoix Le 09 novembre 2016 à 10h03
    Afficher/Masquer

    Mes respect à l’ambassadeur français aux US. Petite définition du mot diplomate.
    Sens 1
    Plein de tact, habile en négociation.
    Sens 2
    Cuisine
    Gâteau fait de biscuits et de fruits confits.
    Le notre y tire plus sur le gâteau .


  27. Dizalch Le 09 novembre 2016 à 10h04
    Afficher/Masquer
  28. Alain Cavaillé Le 09 novembre 2016 à 10h05
    Afficher/Masquer

    Qui se souvient de Ronald REAGAN ???

    En France, pays de lâches où l’on sait tout, où l’on perd toutes ses guerres parce qu’on adore ses ennemis à deux genoux, où l’on se gausse de tout, c’était un ringard,
    un vieil acteur de westerns raté…on allait rire.
    Pourtant c’est lui qui a regonflé le moral des américains, qui a reçu sans chichis GORBACHEV,
    et qui a mis fin à cette interminable guerre froide.
    Pour un rigolo, c’était quand-même pas mal joué, non ?
    ALORS….


    • Malbrough Le 09 novembre 2016 à 11h03
      Afficher/Masquer

      Oui,
      Mais R.Reagan reste attaché dan mon esprit avec M.Thatcher dans à la “révolution néolibérale” et sa subversion dans le monde , avec “l’école de Chicago” et les saloperies qui y étaient liées, par exemple en Amérique latine …


      • Pierre Bacara Le 09 novembre 2016 à 13h18
        Afficher/Masquer

        R.Reagan reste attaché […] à la “révolution néolibérale

        Je me permettrai d’introduire un bémol : il est déclicat d’affirmer que le président Reagan ait suivi le précepte de contrôle de la masse monétaire, l’un des piliers de la pensée de Friedman.


    • Shuppy Le 09 novembre 2016 à 11h12
      Afficher/Masquer

      Vous refaites l’histoire, c’est Gorbatchev qui a tendu la main aux USA, pas l’inverse, Reagan c’est la “révolution” libérale et le début de l’influence des néo-conservateurs sur la politique américaine dont le monde n’a pas finit de payer les délires


      • christiangedeon Le 09 novembre 2016 à 11h45
        Afficher/Masquer

        Pas tout à fait vrai…pour Gorbatchev,il tendu la main et Reagan aussi.Sur la deuxième partie,vous avez tout faux…les oligas ont vu partir Reagan avec soulagement…C’est Clinton qui a ouvert tout grand les vannes de l’ultralibéralisme!Le premier hein? parce que grâce à Dieu on n’a pas eu la seconde!


        • Shuppy Le 09 novembre 2016 à 13h04
          Afficher/Masquer

          C’est quoi les oligas ? A vous lire Reagan était un bolchevique, allez revoir sa politique économique et qui bossaient dans son administration vous en retrouverez un grand nombre chez Bush 2


        • Pierre Bacara Le 09 novembre 2016 à 13h24
          Afficher/Masquer

          […] c’est Gorbatchev qui a tendu la main aux USA, pas l’inverse […]” ; “Pas tout à fait vrai…pour Gorbatchev,il tendu la main et Reagan aussi […]“.

          Ronald Reagan a eu pour stratégie d’imposer à Moscou une surenchère militaire et, par conséquent, une guerre d’usure économique dont il savait que le système communiste soviétique ne pouvait se permettre le luxe. Le résultat a été la victoire états-unienne par KO économique. Gorbatchev a fini par reconnaître que l’Union soviétique était exténuéee Reagan a pris acte.


          • John Le 09 novembre 2016 à 20h44
            Afficher/Masquer

            Il a lancé cette stratégie grâce à Farewell qui a révélé l’état réel de l’économie de l’URSS.
            Ronald Reagan, alors président des États-Unis, dira que c’est « la plus grande affaire d’espionnage du XXe siècle »


    • Fritz Le 09 novembre 2016 à 11h56
      Afficher/Masquer

      Critique radical du système, Paul Craig Roberts est resté fidèle à la mémoire de Reagan.
      Comme @Alain Cavaillé, il rappelle que Reagan et Gorbatchev ont mis fin à la “guerre froide” (accords de Washington, décembre 1987).
      Rien à voir avec la fable qu’on nous assène ad nauseam depuis les années 1990 : le superhéros Reagan a mis KO l’Union soviétique par l’IDS, l’invincible Amérique a gagné la guerre froide, etc.


    • Anne Jordan Le 09 novembre 2016 à 16h04
      Afficher/Masquer

      Reagan avait été gouverneur – de Californie – excusez du peu !
      donc un gars d’expérience ( même si sa politique a été un désastre pour le peuple )
      pas comparable !


  29. Fritz Le 09 novembre 2016 à 10h05
    Afficher/Masquer

    « Les Français plébiscitent Hillary Clinton » (Le Parisien)
    Propagande, conformisme, wishful thinking.
    « Les Américains élisent Donald Trump »
    C’est la loi de la majorité, la “volonté générale” de Jean-Jacques Rousseau.

    Heureusement, les provinces de l’Empire n’ont pas reçu le droit de vote. Elles auraient plébiscité Hillary.
    « —M’sieur le maire, quoi donc que c’est qu’un bibiscite ?
    — C’est un mot latin qui veut dire OUI »

    (Honoré Daumier)


  30. stephp Le 09 novembre 2016 à 10h06
    Afficher/Masquer

    Le contenu de l’article du Monde que je citais ci-dessus vient de changer, le paragraphe en question a disparu. Ça faisait un peu tache !


    • Toff de Aix Le 09 novembre 2016 à 10h28
      Afficher/Masquer

      Saluons l’immonde et sa réactivité sans faille !


    • Pierre Bacara Le 09 novembre 2016 à 11h39
      Afficher/Masquer

      Le contenu de l’article du Monde que je citais […] vient de changer, le paragraphe […] a disparu. Ça faisait un peu tache !

      J’ai sauvegardé la Une du Monde de 0743 avant qu’elle ne soit balayée. Je n’y retrouve pas l’évocation du Sénat mais voici ce qu’elle présente :

      […] le résultat définitif est suspendu aux résultats d’une toute petite poignée d’Etats […]” ;

      Cette Une est agrémentée de trois photographies : une grande montrant une jeune femme épouvantée, drapeau américain en main ; une sept fois plus petite, montrant un partisan de Trump exultant au milieu des siens plutôt apathiques ; enfin, une troisième montrant une douzaine de personnes épouvantées par l’annonce de quelque nouvelle et illustrant le commentaire : “[…] Les marchés financiers mondiaux destabilisés [sic] : les victoires de Donald Trump dans un certain nombre d’Etats-clés ont fait chuter le Nikkei […]”


    • Pierre Bacara Le 09 novembre 2016 à 13h47
      Afficher/Masquer

      LE MONDE, suite

      J’ai également sauvegardé la page de 1143 :

      Election américaine en direct : vos questions sur la large victoire de Donald Trump” ; “Donald Trump triomphe sans appel” ; “La croisade d’un outsider face aux élites” ; “L’élection de Donald Trump va être un séisme pour le monde“.

      Incarnation de l’innocence, Le Monde confesse son désarroi, non sans quelques discrets coups d’épingle d’arrière-garde :

      Les swing States qui ont donné la victoire à Trump” ; édulcorant néanmoins assorti d’une prophétique mise en garde : “Le Parti républicain dispose désormais des pleins pouvoirs“, à son tour tempérée par un “Le président américain a beaucoup moins de pouvoirs qu’on ne l’imagine».

      Les pilotes du bateau Le Monde, insurpassés dans le domaine de la navigation entre les icebergs, ont été ce matin confrontés à un virage en épingle à cheveux.


  31. Toff de Aix Le 09 novembre 2016 à 10h06
    Afficher/Masquer

    Grâce aux crises.fr, nous savions que cela était possible, et même probable, cette victoire : relire l’article consacré au “prophète” Allan lichtman, très instructif. En 30 années et 8 élections correctement pronostiquées, il ne s’est jamais trompé. Toute l’information était là, toutes les données pointaient vers quelque chose de gros comme une maison : plus les “élites” en place, le système médiatique et la meute se lâchaient, plus le sentiment de rejet, et le sentiment, tout court, que Trump allait l’emporter, se faisait jour dans le cœur et l’esprit de ceux qui REFUSENT de se faire manipuler par tous ces chiens de garde.

    Personnellement j’avais parié hier matin sur Trump au bureau : j’étais bien seul, et combien alors m’ont jeté ce regard méprisant, voire condescendant de ceux qui sont convaincus de savoir, alors qu’ils ne sont que manipulés… Je ne vous dis pas leur tête, ce matin !

    Alors certes, Trump est un populiste, un raciste, un milliardaire égocentrique misogyne et réactionnaire. Mais nous venons sans doute de gagner un sursis dans l’escalade au moyen orient, et surtout, surtout….

    Nous buvons le sel de leurs larmes avec bonheur, à tous ces tenants du système, à toute cette clique malfaisante, et à tous ces “abasourdis” complètement à côté de la plaque !


    • BrianDuSysCat Le 09 novembre 2016 à 14h14
      Afficher/Masquer

      je payerai cher pour voir la tête de vos collègues ce matin au bureau ! mess collègues, anglo-saxons dont un américain, bien qu’anti Trump, étaient bien moins sûr d’eux hier


      • Vladimir K Le 09 novembre 2016 à 21h49
        Afficher/Masquer

        Mes collègues québécois ont bien ri, pour la plupart


  32. geoffrey Le 09 novembre 2016 à 10h06
    Afficher/Masquer

    bonjour, bonsoir,

    ça fait du bien, la victoire de Trump…

    (encore) une belle sortie – pleine d’humour – d’Olivier Berruyer, capitaine qui garde le cap malgré les bourrasques.

    petite critique constructive : les journaleux ne se sont pas trompés (!) , ils ne sont pas parvenus à NOUS tromper : n’ayons plus “peur” de les dénoncer…

    Geoffrey, neo-communiste qui aurait voter Trump


  33. 4Kblademaster Le 09 novembre 2016 à 10h12
    Afficher/Masquer

    Je vous recommande ceci :

    Bel exemple du zèle sans bornes des “journalistes” français dans leur traitement de l’élection US (en fin d’émission, pas de le temps de chercher, dsl) :

    http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/l-emission-politique/l-emission-politique-du-jeudi-27-octobre-2016_1881939.html

    Ils demandent à Fillon de commenter à l’avance l’élection d’Hillary Clinton. Il en est même obligé de repréciser que l’élection n’a pas encore eu lieu…


    • francois Marquet Le 09 novembre 2016 à 10h23
      Afficher/Masquer

      Fillon, le seul qui a tenu des propos dignes d’un homme d’état concernant la Russie, à qui Juppé conseillait de boire moins de vodka car il avait dit que Poutine n’était pas un monstre. Je crois que nous allons voir beaucoup de doublures de vestes…


      • Alain Rousseau Le 09 novembre 2016 à 12h46
        Afficher/Masquer

        “Fillon, le seul qui a tenu des propos dignes d’un homme d’état concernant la Russie”

        Et Mélenchon, il sent le pâté ?


  34. christiangedeon Le 09 novembre 2016 à 10h15
    Afficher/Masquer

    Oh les mines dépitées de ceux qui savent…oh,les voix d’outre tombe de la gentry radiophonique… franchement c’est à en pisser de rire dans sa culotte! Oh les hypocrites Cassandres,les pleureuses stipendiées! mais que dire de nos réactions d’officiels absolument ahurissantes de manque de politesse et de savoir vivre diplomatiques!D’un Ayrault ou d’un Araud! Bon,BHL,lui,s’est ridiculisé,comme d’hab!


  35. francois Marquet Le 09 novembre 2016 à 10h17
    Afficher/Masquer

    Oui savourons et regardons le monde politco-médiatique français retourner sa veste. Bien sûr, Trump engagera demain une guerre commerciale, mais Hillary aurait engagé une guerre tout court, en Ukraine, Syrie ou ailleurs. A choisir…. Comme Trump a été élu par et pour les classes moyennes blanches, il devra être protectionniste pour ne pas les trahir, mais il est tout de même plus sain de l’entendre dire qu’il traitera avec fair-play les autres nations que de subir la rengaine Bush/Clinton/Obama sur la nation exceptionnelle.
    Bref, une sorte de retour à la norme (chacun ses billes) et vers la multipolarité. Il y a donc encore un peu de bon sens aux USA: les citoyens de l’empire semblent avoir choisi d’atterrir en douceur plutôt que de finir en feu d’artifice sur l’autel du complexe militaro-industriel. Et puis, un peu de démocratie, comme avec le Brexit, c’est rafraîchissant.


    • christiangedeon Le 09 novembre 2016 à 10h24
      Afficher/Masquer

      Guerre commerciale donc…mais pourquoi ce dénominatif. Théoriquement,Trump est dans ce domaine plein de bon sens. Produisons a la casa ce qui peut y être produit,et importons ce qui ne peut pas l’être. Ben çà ne me paraît pas franchement idiot. Autre leçon,il faut de temps en temps écouter le peuple de bouseux , des sans grade,des sans fonction…parce qu’autrement,il finit pas se fâcher!


      • Toff de Aix Le 09 novembre 2016 à 10h31
        Afficher/Masquer

        Certainement à cause du programme de Trump en matière de rapatriement d’emplois comme il le dit, grâce à des mesures protectionnistes extrêmement agressives, notamment vis à vis de la Chine qu’il a accusée de (presque) tous les maux… A voir s’il fera preuve, une fois en poste, de “pragmatisme”, ou s’il appliquera à la lettre ses promesses de campagne…


        • christiangedeon Le 09 novembre 2016 à 11h51
          Afficher/Masquer

          La réaction joyeuse des oligas chinois laisse présager un accord à mi chemin…je crois que c’est surtout une politique de “grands travaux” qu’entend mener Trump….là,il a gagnant sur tous les tableaux… Ni le Sénat,ni les Représentants n’oseront s’opposer à lui sur ce sujet…il va faire un new new deal….


          • Wilmotte Karim Le 09 novembre 2016 à 12h01
            Afficher/Masquer

            Donc, aggraver le déficit? Dont le déficit de la balance commerciale?
            Ou faire payer en taxant les importations?


  36. pythos Le 09 novembre 2016 à 10h24
    Afficher/Masquer

    Brexit et Trump donnent de l’espoir ! Malgré les manipulations, les lobbys, les médias, les mensonges etc… Il semble que le peuple se réveille et se réapproprie sainement la démocratie.
    Seul contre tous, Trump a réussi. Malgré les menaces apocalyptiques, le Brexit l’a emporté …
    Tout est donc possible, pas de fatalité !


  37. Hououji Fuu Le 09 novembre 2016 à 10h28
    Afficher/Masquer

    Partie 1 de 2 :

    Se féliciter de la victoire de Trump parce ce serait une victoire contre les élites, c’est à pleurer.
    Trump est le bras armé de toute l’élite du Business Américain, celle qui veut détruire le peu de droits que les travailleurs avaient, celle qui va détruire les derniers lambeaux de filet social qui restaient, celle qui va diminuer les impôts des plus riches.

    Le TTIP ? Les autres grands accords de libre-échange ? Mais arrêtez de rêver. Trump gouvernera avec un Sénat et un Congrès Républicains. Ils serviront une politique d’austérité et néo-libérale. Trump est le candidat de Chambre de Commerce américaine, il servira les intérêts des grandes oligarchies américaines.

    En outre, les Républicains feront nommer le juge manquant à la Cour Suprême. La Cour Suprême deviendra une Cour d’extrême-droite, qui renversera Roe vs Wade (droit à l’avortement). La NRA pourra faire exploser son business de mort, Lockheed développera encore plus sa vente d’avions de chasse et autres joyeusetés à tous les pays (du Golfe). Mais Trump sera bien sûr le candidat de la paix. Tant qu’on y est, Trump est aussi le candidat des femmes ! Et puis, Trump est aussi un patron formidable qui aime ses employés comme ses enfants !


    • Toff de Aix Le 09 novembre 2016 à 10h36
      Afficher/Masquer

      C’est faire preuve de beaucoup de mauvaise foi dans vos arguments que de réduire les positions de la majorité des commentateurs de ce blog à un bête soutien aveugle de Trump. Vous ne semblez pas avoir lu tous les articles sur killary, sur ses positions ultra bellicistes, notamment vis à vis de l’Iran et de la Russie. Nous venons sans doute d’éviter le pire (je parle de guerre nucléaire, oui) mais visiblement, comme beaucoup de gens noyés sous la propagande aujourd’hui, vous restez bloqué sur ces discours réducteurs… Trump est misogyne, égocentrique, raciste, réac, il est aussi un produit milliardaire du système ca oui personne ne le met en doute. Il décevra forcément tous ceux qui ont voté pour lui, c’est à dire les petits et les sans grade, je vous l’accorde bien volontiers. Mais l’enjeu n’était pas dans la politique intérieure : il était au niveau international. Nous nous réjouissons juste d’avoir, entre deux maux, hérité du moins pire.


      • Hououji Fuu Le 09 novembre 2016 à 11h01
        Afficher/Masquer

        Pour que vous ayez mon avis complet, voici la 2ème partie, indivisible de la 1ère :

        L’élection de Trump, c’est le triomphe de l’élite du Big Business contre celles de Washington. Il n’y a AUCUNE défaite des élites, juste le triomphe de l’une par rapport à l’autre. Les premiers perdants, ce seront les pauvres péquenots qui ont cru aux boniments d’un maquignon qui leur a servi les propos de haine, de misogynie qui leur plaisaient. Ces gens avaient un choix, un vrai, celui de Bernie Sanders. Au lieu de bouger leur arrière-train pour porter un VRAI candidat du peuple, ils ont préféré embrasser la médiocrité et la haine. L’ennui, c’est que nous paierons tous le prix du naufrage des USA dans l’obscurantisme.

        Les obscurantistes européens au pouvoir en Pologne et en Hongrie, aux portes du pouvoir en Hollande et en Autriche, montants en Allemagne et en France, se frottent déjà les mains.

        Se féliciter de la victoire de Trump car c’est une victoire contre les élites, c’est se féliciter de l’accession de Le Pen père au 2ème tour de la présidentielle en avril 2002 et saluer la victoire de Le Pen fille à une prochaine présidentielle.

        Où sont les intérêts des personnes, les intérêts réels des pensionnés pauvres, des travailleurs pauvres, des chômeurs en fin de droit, des malades chroniques ou graves ?

        Je prends acte de la victoire de Trump, et suis très heureuse de ne pas être américaine


        • Mr K. Le 09 novembre 2016 à 11h48
          Afficher/Masquer

          Hououji Fuu vous dites : “Les premiers perdants, ce seront les pauvres péquenots qui ont cru aux boniments d’un maquignon qui leur a servi les propos de haine, de misogynie qui leur plaisaient.”

          Or, Hillary Clinton a largement biaisé les élections présidentielles américaines avec la complicité du comité démocrate. Stratégie mise en place pour Hillary Clinton dès le 07 Avril 2015, podesta email N° 1120 :

          https://wikileaks.org/podesta-emails/emailid/1120 (Voir onglet “attachements” le fichier pdf).

          Où il apparait que la stratégie mise en place par les démocrates est de favoriser Donald Trump (entre autres) lors de la primaire républicaine. Cela permettant d’avoir un candidat “facile” pour Hillary lors du rush final.

          La complicité de la majeur partie des médias américains avec le clan démocrate a par ailleurs été largement démontrée par les fuites Wikileaks.


        • lvzor Le 09 novembre 2016 à 22h11
          Afficher/Masquer

          “Ces gens avaient un choix, un vrai, celui de Bernie Sanders. Au lieu de bouger leur arrière-train pour porter un VRAI candidat du peuple…”

          Sanders aurait pu se maintenir, son succès populaire et les tricheries de Clinton l’y autorisaient. Au lieu de cela, il s’est rallié, prouvant qu’il n’était qu’une réédition de Tsipras, et qu’il aurait fait la même politique que Clinton, étant du bois dont on fait les flûtes néocon.


      • Leterrible Le 09 novembre 2016 à 13h43
        Afficher/Masquer

        @Toff de Aix
        Vous écrivez : …”réduire les positions de la majorité des commentateurs de ce blog à un bête soutien aveugle de Trump“…
        Or , moi je lis le contributeur : “Se féliciter de la victoire de Trump parce ce serait une victoire contre les élites, c’est à pleurer“..
        Et aussi dans sa seconde partie juste après : …”L’élection de Trump, c’est le triomphe de l’élite du Big Business contre celles de Washington. Il n’y a AUCUNE défaite des élites, juste le triomphe de l’une par rapport à l’autre“…
        Qu’en est-il de votre ressenti à cette mise en perspective?


        • Toff de Aix Le 09 novembre 2016 à 14h46
          Afficher/Masquer

          Je ne vois presque aucun commentateur se félicitant très(trop ?) simplement de la victoire de Trump comme une victoire “contre les elites”. Surtout ici, je trouve que c’est très réducteur et je le redis. Cette victoire n’en est une que pour la très relative stabilité dans le monde, pour le sursis qu’elle semblera vouloir accorder au moyen orient, et par ricochet à la race humaine toute entière. J’en suis intimement convaincu.

          Personne ne peut savoir réellement ce que Trump va provoquer dans le monde : quelles sont ses intentions, quelle sera sa politique étrangère par rapport à ses déclarations de campagne, etc. Mais ce dont nous sommes sûrs, ou presque, c’est du bilan calamiteux de killary, et du risque qu’il y avait à lui confier le bouton rouge US… Personne ici n’en doutait, et depuis un bon moment. Je vous accorde que c’est peut être une victoire à la pyrrus, car le système Trump n’est qu’un populisme parmi un autre… mais comment dire, au final il me semble infiniment moins dangereux que le système Clinton. Après, seul l’avenir nous le dira, pour être sincèrement honnêtes nous naviguons tous à vue.


    • Jessim Le 09 novembre 2016 à 10h55
      Afficher/Masquer

      personne ne se félicite de la victoire de Trump, par contre c’est drôle de regarder les médias et les politiques français ce matin ça oui, pour le peu qu’on peut rigoler c’est toujours bon à prendre.

      Que Trump fasse partie d’une oligarchie c’est incontestable, aux USA il y a plusieurs courants dont celui très influent des néo-conservateurs pour qui l’hégémonie des USA n’est pas contestable et si quelqu’un ose le contester comme Poutine c’est la guerre. Barack Obama a fait ce qu’il a pu mais son équipe en était infestée reste à savoir ce que fera Trump. Ce qui est sur c’est qu’il n’en est pas un c’est déjà ça.


    • christiangedeon Le 09 novembre 2016 à 11h39
      Afficher/Masquer

      Heureux de vous connaître,j’ai tout un tas de questions à vous poser. Puisque vous semblez avoir une remarquable boule de cristal qui voit l’avenir.Dommage que Hillary ne vous ait pas pris comme analyste,elle aurait gagné… en tous cas,çà vous fait mal la victoire de Trump,hein? parce que Killlary n’était pas inféodée à Wall Street peut être…ksssss,ksssss.


  38. Jules Le 09 novembre 2016 à 10h31
    Afficher/Masquer

    Préfiguration d’un coup de tonnerre à venir, en mai 2017, en France ?

    Quand je dis coup de tonnerre, ce n’est pas l’élection de Marine Le Pen que je pointe forcément. Je pense aussi à l’irruption possible d’un candidat que nul n’attend. (Ce qui était au reste le souhait de de Gaulle en instaurant l’élection du Président au suffrage universel : qu’un homme ou qu’une femme proposant un destin au pays puisse déjouer les calculs des appareils politiques.)

    En tout état de cause, après le Brexit et après l’élection de Trump, les éternels sceptiques sur la capacité des électeurs à renverser la table ont pris deux sérieux coups de règle sur les doigts.

    Quant aux doctes “démocrates” qui nous expliquent mordicus qu’ils ne faut plus voter, qu’il faut s’abstenir, on attend avec intérêt leurs commentaires.

    Pour conclure, je persiste à penser que les jeux ne sont pas faits pour 2017. Que notre peuple peut encore s’emparer de l’élection présidentielle et donner un démenti cinglant à tous les “sachant”, à tous les experts, à toute la Caste politico-médiatique, pour lesquels l’élection est quasi faite : Le Pen contre Juppé.

    Tant que la Présidentielle persistera, il y aura un espoir de bousculer le système. (Ce qui explique d’ailleursque beaucoup dans la Caste commencent à la remettre en question.)

    Clin d’œil de l’Histoire, l’instaurateur de la Présidentielle au suffrage du peuple dans notre pays est décédé, il y a 46 ans… un 9 novembre.


    • bizmarco Le 09 novembre 2016 à 10h37
      Afficher/Masquer

      L’élection de TRUMP ne résout pas les défaillances flagrantes du système démocratique. Trump est loin d’être un bon candidat pour les sans-dents tout comme Clinton ne l’était pas plus. Enfin, le pouvoir du président en France est bien insignifiant puisque c’est l’Europe qui dicte les politiques à suivre…


      • Jules Le 09 novembre 2016 à 11h06
        Afficher/Masquer

        Je ne porte pas de jugement de valeur sur Trump, vous notez.

        Et je ne dis pas qu’il ne faut pas remédier aux défaillances de notre pratique démocratique !

        Quant à l’Europe, ce sont les Traités qui nous lient les mains.

        Comment imaginer qu’on puisse en sortir ( par leur dénonciation ou au moins leur remise en cause) sans un Chef de l’État qui le propose au peuple et une majorité qui le permette ?


        • Catalina Le 09 novembre 2016 à 17h08
          Afficher/Masquer

          Je vais pinailler mais le diable est dans les détails, vous parlez d’Europe alors qu’il s’agit de l’Union européenne.


    • lvzor Le 09 novembre 2016 à 22h22
      Afficher/Masquer

      “je persiste à penser que les jeux ne sont pas faits pour 2017”

      En France le système est beaucoup plus verrouillé qu’aux US : le “candidat que nul n’attend” n’aura jamais les 500 signatures, et si par extraordinaire il les avait (alors même que les principaux partis promettent de retirer l’investiture à tout élu qui donnerait une signature en dehors des prescriptions de la direction), il n’aurait pratiquement pas de temps de TV.

      …et puis c’est ici une constante culturelle que de voler au secours de la victoire (ou de ce qu’on croit tel) : “les Français auraient voté Clinton”…


  39. Mr K. Le 09 novembre 2016 à 10h37
    Afficher/Masquer

    Le président Trump s’adresse à ses supporteurs après son élection :

    http://live.reuters.com/Event/Election_2016/467608802

    Il confirme qu’Hillary Clinton l’a appelé pour le féliciter de sa victoire et la félicite pour sa campagne et les services qu’elle a rendu au pays dans sa carrière… on va vers l’apaisement.

    Cela confirme la volonté d’une transition en douceur.


    • Mr K. Le 09 novembre 2016 à 11h04
      Afficher/Masquer

      Musique à la fin de l’intervention de Trump : “You can’t always get what you want” (“Tu ne peux pas toujours avoir ce que tu veux”, pied de nez à Hillary Clinton) des Rolling Stones. MDR


  40. Yamael Le 09 novembre 2016 à 10h38
    Afficher/Masquer

    Conjugaison du verbe Brexit pour les sondages et les médias.

    Je brexit
    Tu brexit
    Il brexit
    Nous trump
    Vous trump
    Ils trump

    Franchement, et même si je m’y attendais, je suis sidéré par le traitement de l’information par nos médias “classique”. Ce matin sur France info c’était “la pauvre Hillary a perdu contre le méchant Trump”.

    Comme si c’était une élection entre un sauver de mondes et un destructeur de mondes.
    Olivier a très bien résumé la chose :
    “Bonne nouvelle : Hillary Clinton a perdu. Mauvaise nouvelle : Donald Trump a gagné.”

    A noter que ça aurait été valable dans l’autre sens aussi…


  41. stephp Le 09 novembre 2016 à 10h39
    Afficher/Masquer

    Je ne me suis jamais autant marré en écoutant la radio (Inter) que ce matin. La radio avait prévu tout un panel d’invités pour commenter la victoire de Killary. Pas de bol ! Les entendre ainsi se lamenter sur leur monde qui semblait s’écrouler devant leur yeux a quelque chose de jouissif !
    Maintenant, les grand électeurs ne se sont pas encore prononcés et ils pourraient, théoriquement, invalider le vote populaire, mais j’en doute devant le raz-de-marée du résultat.
    Ensuite on jugera Trump sur ses actes. L’avenir s’annonce, à tout le moins, intéressant.


  42. georges glise Le 09 novembre 2016 à 10h43
    Afficher/Masquer

    cette élection est le fruit d’un système antidémocratique, s’il se cinfirme que trump n’a pas la majorité des voix ce sont les wasps qui ont élu trump ne pas oublier qu’aux usa la plus grande partie des ouvriers appartiennent à la middle class, qui précisément se sent déclassée clinton était la candidate de wall street un vote contre les élites politico-médiatiques mais hélas dans les fourgons de trump il y a le tea party, la nra et sans doute le ku-klux-klan


  43. Jessim Le 09 novembre 2016 à 10h46
    Afficher/Masquer

    J’ai hate de voir, lorsque la délégation américaine viendra à Paris, le visage d’Hidalgo qui l’avait traité d’idiot. Ce sera un délice à savourer sans modération.

    https://www.youtube.com/watch?v=e06hgb5NU24

    Connaissant les médias américains, ils n’hésiteront pas à ressortir cette vidéo au moment opportun. Elle est loin d’être la seule à être à blamer ceci dit, toute la classe politique est à blâmer à n’avoir rien vu venir parce qu’il voit le monde à travers les médias et les sondages.

    J’ai regardé BOF FM TV ce matin et je dois dire que les analyses teintées de surprise prêtes à rire à défaut d’en pleurer, une journaliste disait “comment les sondages ont pu se tromper à ce point là depuis plus d’un an”… Non madame, les sondages et les médias avaient leurs préférences, vous ne vous êtes pas trompés vous vous êtes bercé d’illusion c’est tout….


  44. christiangedeon Le 09 novembre 2016 à 10h48
    Afficher/Masquer

    Grand moment de rigolade…voir et écouter le malheureux Malard essayer de se rattraper aux branches! Un moment d’anthologie,vraiment. “je veux garder mon accréditation “,tel est le message! Nos journaleux vont s’enfoncer dans une espèce de repentance sans repentance mais avec repentance qui nous promet des moments de joie intense. Et pour ce qui est de nos politichinelles,on n’a pas fini de se marrer non plus. C’est la débandade. Comment? le sale peuple n’ a pas élu celui qu’il fallait?! Il faut dissoudre le peuple. Et laisser les minorités gouverner…par minorités Béhachèlle veut probablement dire le communautarisme,et l’ethnicisme…à ce triste sire ;il faut rappeler que les hispaniques,selon les dernières estimations,ont voté à plus de 33% pour Trump,malgré un matraquage médiatique sans précédent… quant au vote dit “noir ” ,on sera étonné quand les stat sortiront..S’il y a eu un vote,c’est celui des victimes des vampires contre les vampires!


  45. woiliwoilou Le 09 novembre 2016 à 10h52
    Afficher/Masquer

    Il fallait un choc pour sortir du merdier
    ce ne sera pas forcément mieux avec Trump mais au moins l’alternative pour un autre chose est en route !
    Le peuple Américain remonte un peu dans mon estime !!


    • Asian Le 09 novembre 2016 à 13h10
      Afficher/Masquer

      J’ai toujours respecté et je respecte le peuple américain. Lorsque Eltsine était le Président de la Russie et donnait une mauvaise image de mon pays, était-ce la faute au peuple?

      Un bon président c’est un cadeau du ciel pour un pays, surtout pour un pays en crise. Je souhaite que Trump soit ce cadeau, qu’il prenne les bonnes initiatives, qu’il fasse du bien à son peuple. Il connaît les problèmes des Américains, c’est un homme qui a bâti toute sa vie en multipliant la richesse de son entreprise, contrairement à Clinton dont l’oeuvre peut se résumer à “We came, we saw, he died”.

      En tout cas, je connais un chef d’État qui n’a jamais blâmé, en tout cas publiquement, aucun des candidats à la présidence US. De ce fait son télégramme de félicitations à Trump me paraît le plus sincère.


  46. Borokrome Le 09 novembre 2016 à 10h53
    Afficher/Masquer

    Rien que de voir toute la clique des journaleux mass médias bien pensants et des politiques s’empêtrer dans une course à la propagande aussi sur-scléroser que grotesque pour éviter que toute leur architecture mentale et celle du “bon” citoyen par projection ne s’effondre totalement avec des trémolos dans la voix et de la haine au fond d’eux même.
    Cela m’a mis en joie ce matin, merci!


  47. DamFr Le 09 novembre 2016 à 10h53
    Afficher/Masquer

    Les leaders démocrates ont voulu bloquer Sanders, le candidat de l intérêt général, aux primaires…Un juste retour des choses mais de manière bcp plus violente, en tout cas sur la forme. Une fois passée les caricatures de campagne on verra ce qu il adviendra vraiment.
    Mais les menaces de guerre froide semblent s atténuer, espérons…


    • Wilmotte Karim Le 09 novembre 2016 à 11h24
      Afficher/Masquer

      “S’il fait campagne pour Hillary Clinton, l’ex-candidat prépare surtout l’après-8 novembre. L’alternative naîtra-t-elle au sein des démocrates ou des Verts de la pugnace Jill Stein?”

      http://www.lecourrier.ch/143967/bernie_sanders_en_embuscade


    • Micmac Le 09 novembre 2016 à 18h34
      Afficher/Masquer

      Vous soulevez là un point essentiel : en sabotant Sanders, voir, en trichant sans vergogne, les démocrates se sont suicidés…

      Il est très probable qu’un grand nombre des soutiens de Sanders ne sont pas déplacés, voir ont carrément voté Trump. C’est à vérifier, mais je me mets à leur place… Michael Moore appelait à voter Sanders contre Clinton lors de ces dernières prises de position.


  48. judith Le 09 novembre 2016 à 10h56
    Afficher/Masquer

    les USA ne sont pas un pays en bonne santé économique, contrairement à la “mantra” délivrée” chaque jour dans les médias occidentaux, .
    le soit disant plein emploi c’est 95 millions de gens qui ne cherchent même plus de travail.. 47 milllions abonnés aux bons alimentaires, des milliers d’enfants sans abri à NY, le bidonville géant rempli de gens (ex  de la classe moyenne  déchus)qui travaillent mais ne peuvent plus se loger, près la Silicone Valley..etc..
    à force de mentir, le peuple, lui qui sait, parce qu’il souffre, parce que l’image donnée par les médias, , n’est pas leur réalité,
    en France aussi il y a ce peuple qu’on dit de la Périphérie, et c epeuple là, finira par imploser le système, parce que sans espoir, il n’y a plus que le suicide, et celui sera politique. Les révolutions dans la rue, c’est fini, maintenant,, ce sera dans les urnes, pour le pire ou le meilleur. ( encore faut il laisser aux hommes de bonne volonté, une possibilité de parler, dans les médias.. )


  49. sg Le 09 novembre 2016 à 10h56
    Afficher/Masquer

    Vu sur lemonde: http://mobile.lemonde.fr/elections-americaines/video/2016/11/09/elections-americaines-on-ne-prend-pas-veritablement-le-pouls-de-l-opinion_5027798_829254.html

    Vu aussi sur lemonde, l’inversion orwellienne en 2 titres d’articles :
    – Donald Trump, plombé par les scandales, en pleine radicalisation
    – La campagne d’Hillary Clinton perturbée par les révélations de WikiLeaks


    • JCH Le 09 novembre 2016 à 13h27
      Afficher/Masquer

      Sur lemonde également, dans le cadre de cet article sur les réactions en Russie suite à l’annonce de l’élection de Trump: http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2016/11/09/en-russie-les-deputes-de-la-douma-applaudissent-la-victoire-de-donald-trump_5027937_829254.html
      …la correspondante de Moscou résume à sa manière en une phrase la position de V. Poutine: “tout ce qui affaiblit l’Occident est bon pour la Russie”.

      Donc, au delà de la carricature d’un Poutine diamétralement opposé à l’Occident, la journaliste connait déjà, 3 mois avant l’investiture de Donald Trump, le bilan de son mandat: son élection affaiblit les USA, et donc l’Occident…

      Avec un Congrès qui reste acquis aux Républicains, je serais tenté de dire que les USA sont plutôt renforcés, par rapport à Obama qui a du se battre avec le Congrès durant une bonne partie de ses deux mandats…


      • stephp Le 09 novembre 2016 à 15h11
        Afficher/Masquer

        La clairvoyance crasse de ces journalistes qui annonçaient l’inéluctable victoire de HRC n’a pas finit de m’étonner…


      • Larousse Le 09 novembre 2016 à 18h25
        Afficher/Masquer

        Bien vu, de toute façon, le bilan de tous les commentaires montrent une chose “le parti européen” était prêt et souhaite toujours une confrontation directe avec la Russie. Poutine se fout de l’affaiblissement de l’Occident, il veut pour son peuple aucune menace -près de 30 millions pendant la 2nd G M, ça suffit. C’est différent des propos qu’on lui prête !
        Ainsi, se révèle la responsabilité directe de l’UE (de Merkel, Hollande) dans les événements de Maïdan. Ce serait bien si l’élection de Trump entraînait l’exigence d’une enquête sur l’activité des chancelleries française et allemande (et autres autour de Bruxelles) dans cette affaire (au nom des milliers de morts dans le Donbass !!)


  50. poisson volant Le 09 novembre 2016 à 10h58
    Afficher/Masquer

    Personne ne l´a encore dit… mais dans ma tête, malgré tout mes doutes, la grande victorieuse, quoi que l´ont pensent du victorieux et des pouvoir démesurer de ses adversaires, la grande Victorieuse c´est la Démocratie!!! Bravo le peuple Americain!!!

    Ceci réchauffe mon coeur et une confiance pour l´avenir y renaît. Je rappelle que ce n´est pas la premiére fois mais plutôt la confirmation d´une nouvelle tendance, là ou les peuples montrent qu´ils ne sont plus dupp! Merci Olivier Berruyer pour votre travail, Merci à tous ici et ailleurs pour notre bon sens commun!!!



Charte de modérations des commentaires