14
Juil
2017

Le 14 juillet étant un jour de revue, pour les militaires, et l’interview présidentielle de complaisance nous étant épargnée pour cette fois (parions toutefois qu’il y en aura d’autres de la part des chiens de garde), voici un petit recueil d’articles plus ou moins “Macron centrés” collectés ces derniers temps ou avant…

Sa galaxie, ses axes politiques, etc., afin de donner un éclairage sur ce(ux) qui voudrai(en)t faire passer la droite pour la gauche, l’anti-social pour du néo-partage, la croyance (“l’accoutumance à des principes intellectuels sans raison est ce que l’on nomme croyance”) en l’idéologie néolibérale pour du pragmatisme, de vieilles lubies économiques en échec multi-décennal pour de nouvelles solutions d’avenir, l’hyper-centre du système pour de la rébellion, bref tout autant de vessies pour des lanternes. Vigilance constante donc… 🙂

Merci à nos contributeurs. Pour les rejoindre, vous pouvez postuler via le formulaire de contact du blog.

L’équipe Revue de Presse

DÉMOCRATIE

Quand l’AFP étouffe des informations gênantes pour le nouveau pouvoir

"L’affaire Richard Ferrand, sortie par le Canard Enchaîné dans son édition du 24 mai, aurait pu être révélée par l’AFP. Des journalistes de l’Agence étaient en effet en possession des informations, mais la rédaction en chef France n’a pas jugé le sujet digne d’intérêt."

Source : SNJ CGT Via ACRIMED

Qui est Nicolas Berggruen, le milliardaire « philanthrope » qui a financé Sylvie Goulard ?

"L’information était disponible depuis 2014, mais Le Journal du dimanche l’a actualisée et mise sur le devant de la scène le 25 juin dernier : Sylvie Goulard a reçu de l’Institut Berggruen plus de 10 000 euros par mois d’octobre 2013 à janvier 2016, période au cours de laquelle elle était députée européenne (voir notre article). Dans la rubrique « Mon parcours » de son site personnel, l’éphémère ministre des Armées présente ainsi son activité au service du think tank américain : « Conseillère spéciale du Council for the Future of Europe [Conseil pour l’avenir de l’Europe] », un groupe de réflexion qui dépend du « Nicolas Berggruen Institute for Governance [Institut pour la gouvernance] »."

Source : RUPTURES

La ministre du Travail dans la tourmente !

"L'étau se resserre autour de la ministre du Travail. Selon Libération, Muriel Pénicaud aurait sa part de responsabilité dans l'affaire du marché public suspect passé entre Business France et Havas pour l'organisation de la " French tech night " en 2016 à Las Vegas. Une soirée dont le principal invité fut Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie."

Source : LA TRIBUNE

ENVIRONNEMENT

Hulot a cédé sur les perturbateurs endocriniens

"Les gouvernements européens ont adopté le 4 juillet une définition commune des perturbateurs endocriniens. Cela a été possible par le changement de pied de la France : alors que Mme Royal avait bloqué ce texte aux garanties insuffisantes, M. Hulot a cédé. Les dispositions adoptées sont critiquées par les écologistes. La bataille se portera au Parlement européen."

Source : REPORTERRE

EVASION FISCALE

Fiscalité : Emmanuel Macron fait-il un cadeau aux riches ?

"La simplification cache-t-elle un cadeau aux plus aisés ? C’est en tout cas la question qui se pose à la lecture de la note de l’OFCE sur le programme du gouvernement en matière de politique fiscale des revenus du capital mobilier. Emmanuel Macron s’est engagé à créer un prélèvement forfaitaire unique (PFU) sur les revenus du capital. Le Président juge la fiscalité des revenus de l’épargne trop complexe. Du fait de différents prélèvements, le taux d’imposition marginal, soit la dernière tranche d’imposition, peut monter jusqu’à 62%, expliquait-il dans son programme. Il estime ce niveau excessif et inefficace car décourageant pour l’investissement."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

FRANCE

Hulot encadré par une cadre de Veolia et un politicien néo-libéral

"Le remaniement gouvernemental a imposé au ministre Hulot deux secrétaires d’Etat au pedigree bien peu environnemental : Mme Poirson a été une responsable de Veolia en Inde, société qui a reçu le prix Pinocchio désignant les multinationales aux mauvaises actions environnementales. M. Lecornu est un jeune politicien proche de Bruno Le Maire, et sans intérêt connu pour la question écologique."

Source : REPORTERRE

Taxe d’habitation : Emmanuel Macron cible la classe moyenne

"Une mesure en faveur du pouvoir d’achat calibrée pour les classes moyennes. Dans son analyse des principaux points du programme d’Emmanuel Macron, l’OFCE s’est attaché à mesurer les effets de l’exonération de la taxe d’habitation. L’ex-candidat s’est en effet engagé à exonérer 80 % des Français du paiement de cet impôt. Les ménages dont le revenu fiscal annuel est inférieur à 20 000 euros par part en seraient exonérés. Autrement dit, un couple avec deux enfants qui gagne moins de 5 000 euros par mois ne paiera plus la taxe d’habitation. La mesure devrait être mise en place progressivement entre 2018 et 2020."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

GÉOPOLITIQUE

La lettre ridicule d’un collectif pro-terroriste au président Macron

« Une poignée d’experts auto-proclamés vient d’adresser une lettre à M. Macron dont le titre-oxymore prêterait à rire s’il ne s’agissait d’une affaire sérieuse. “M. le Président, maintenir Assad, c’est soutenir le terrorisme”, déclament ces soi-disant intellectuels dans les colonnes de “Libération”, propriété du milliardaire franco-israélien Patrick Drahi. On croit rêver ! »

Source : Blog Olivier Demeulenaere

INEGALITES

Solidarité : La diète sans précédent des prestations sociales sous Hollande-Macron

"Une étude parue jeudi montre que les « mesures de maîtrise des dépenses » publiques décidées ces dernières années, couplées au mécanisme de revalorisation basé sur l’inflation, sont la cause d’un ralentissement inédit du niveau des prestations sociales."

Source : L'Humanité

RÉFLEXION

Les vieux habits de l’homme neuf

"Étroitement associé à la politique économique du président François Hollande, le candidat du mouvement En marche ! se présente pourtant comme un homme « hors système », loin des partis et des coteries. Cautionnée par la presse, la métamorphose de M. Emmanuel Macron en évangéliste politique masque mal la trajectoire banale d’un technocrate dont l’entregent lui a permis de brûler les étapes."

Source : Le Monde Diplomatique

VUES D’AILLEURS

Ces énarques chargés de piloter la politique économique de la France qui préfèrent « pantoufler » dans les banques (1/3)

"Ils forment « l’élite » de la haute fonction publique : les Inspecteurs des finances, sortis parmi les premiers de l’ENA, se destinent à une carrière au sein du ministère des Finances, à piloter la politique économique de la France. Sauf que… plus d’un tiers d’entre eux travaillent ou ont travaillé pour le secteur bancaire ! Leur plan de carrière préféré : des allers-retours entre Bercy et le secteur financier, en passant par les cabinets ministériels. Avec à la clé, de nombreux conflits d’intérêts potentiels. Pour mieux cerner cette réalité, nous avons retracé les parcours des 333 inspecteurs des finances des 40 dernières promotions. Petite plongée interactive dans ce corps d’État dont est issu Emmanuel Macron."

Source : Bastamag

Inspecteurs des finances : une caste « d’élite » qui a pour mission principale de réduire les dépenses publiques (2/3)

"Ils forment « l’élite » de la haute fonction publique : les Inspecteurs des finances, sortis parmi les premiers de l’ENA, se destinent à une carrière au sein du ministère des Finances, à piloter la politique économique de la France. Sauf que… plus d’un tiers d’entre eux travaillent ou ont travaillé pour le secteur bancaire ! Leur plan de carrière préféré : des allers-retours entre Bercy et le secteur financier, en passant par les cabinets ministériels. Avec à la clé, de nombreux conflits d’intérêts potentiels. Pour mieux cerner cette réalité, nous avons retracé les parcours des 333 inspecteurs des finances des 40 dernières promotions. Petite plongée interactive dans ce corps d’État dont est issu Emmanuel Macron."

Source : Bastamag

Être banquier et haut fonctionnaire : peut-on éviter les conflits d’intérêts au sommet de l’État ? (3/3)

"Ils forment « l’élite » de la haute fonction publique : les Inspecteurs des finances, sortis parmi les premiers de l’ENA, se destinent à une carrière au sein du ministère des Finances, à piloter la politique économique de la France. Sauf que… plus d’un tiers d’entre eux travaillent ou ont travaillé pour le secteur bancaire ! Leur plan de carrière préféré : des allers-retours entre Bercy et le secteur financier, en passant par les cabinets ministériels. Avec à la clé, de nombreux conflits d’intérêts potentiels. Pour mieux cerner cette réalité, nous avons retracé les parcours des 333 inspecteurs des finances des 40 dernières promotions. Petite plongée interactive dans ce corps d’État dont est issu Emmanuel Macron."

Source : Bastamag

ÉCONOMIE

Non, il n’est pas difficile de licencier en France

"Les patrons sont frileux. Ils ont « peur d’embaucher ». Emmanuel Macron comme Pierre Gattaz ne ratent pas une occasion de le rappeler : les contraintes qui pèsent sur les entreprises sont trop « rigides », notamment en matière de licenciements. Il y a trop de règles à respecter, trop de procédures à suivre, trop d’indemnités à payer. Et c’est parce qu’ils ne peuvent pas licencier comme bon leur semble que les employeurs y regarderaient à deux fois avant de recruter un nouveau salarié. « Licencier plus pour embaucher plus... » : le slogan peut paraître caricatural, il n’est pourtant pas si éloigné des arguments que serinent les économistes libéraux et les responsables patronaux dès qu’il s’agit de « libérer » le travail. Sauf que le marché du travail français est beaucoup moins rigide qu’on ne le dit. Pour s’en convaincre, il suffit de se pencher sur les indicateurs de la « rigueur de la protection de l’emploi » publiés par l’OCDE, le club des pays riches, une institution que l’on ne peut pas soupçonner de complaisance à l’égard du modèle social hexagonal."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Les commentaires sont fermés.

Charte de modérations des commentaires