Les Crises Les Crises
13.octobre.201913.10.2019 // Les Crises

Revue de presse du 13/10/2019

Merci 90
J'envoie

CRISE BANCAIRE

Banques : vulnérabilités et risques de séisme

"Mais comment font les banques de détail pour survivre dans un univers de taux zéro ou négatifs, et alors même que les marchés d’actifs plafonnent. Sur le papier, c’est le cœur de réacteur de leur business modèle qui est à l’agonie : la marge d’intermédiation, entre des dépôts à vue qui ne leur coûtent rien et les revenus d’intérêt sur leur activité de prêt. Or, tout indique que les banques françaises ont traversé ce long tunnel de dépression tendancielle des rendements sans que leur rentabilité soit profondément altérée. Est-ce le fait d’artifices comptables dont il faut se méfier et qui recouvriraient une situation délétère ou le résultat d’une véritable adaptation à un contexte dont tout laisse penser qu’il va durer ?"

Source : XERFI CANAL

ENVIRONNEMENT

Une lobbyiste de la pollution au cœur de la convention pour le climat

"C’est une nomination pour le moins surprenante. Catherine Tissot-Colle, responsable du Medef, le syndicat des chefs d’entreprise et conseillère d’une grande entreprise minière a rejoint le comité de gouvernance de la convention citoyenne pour le climat. Cette convention rassemble 150 citoyens tirés au sort qui devront proposer des mesures d’ici fin janvier pour réduire les émissions de gaz à effet de serre en France. Catherine Tissot-Colle fait désormais partie des douze membres qui gouvernent cette instance originale de démocratie participative. Selon la lettre de mission écrite le 2 juillet 2019 par le Premier ministre, Édouard Philippe, le comité de gouvernance a pour objectif de « superviser la mise en œuvre et les méthodes de travail de la Convention »."

Source : REPORTERRE

EUROPE

L'Europe frappée par la maladie japonaise des "décennies perdues"

"L’Europe, prise dans son ensemble, fait de plus en plus figure de grand malade en situation stationnaire. Croissance anémique, déflation rampante, taux d’intérêt en zone négative, système bancaire zombie, elle multiplie les symptômes du Japon des années 90’s. L’analogie ne s’arrête pas là. En arrière-plan on retrouve des similitudes démographiques : un ralentissement prononcé de la croissance de la population, notamment celle en âge de travailler, et une accélération simultanée du vieillissement démographique. Certainement le vrai détonateur de la crise nipponne, tant le changement de régime démographique a été brutal."

Source : XERFI CANAL

FRANCE

Macron, un président radicalisé

"Aude Lancelin reçoit Romaric Godin, journaliste à Mediapart, ex-rédacteur en chef adjoint à la Tribune, pour « La guerre sociale en France », aux éditions La Découverte."

Source : Quartier Libre

Emmanuel Macron plonge la Sécu dans le rouge

"Les comptes de la Sécurité sociale devaient être dans le vert cette année, mais les mauvais choix du chef de l’Etat pour répondre à la crise des gilets jaunes ont à nouveau grevé les caisses. Ce devait être un retour durable dans le vert. Après dix-sept années de déficit, la Sécurité sociale devait retrouver l’équilibre financier cette année, et même dégager un excédent de 400 millions d’euros. Comment ? Côté recettes, le retour de la croissance a gonflé les salaires, qui constituent l’essentiel de la base fiscale de la Sécu. Les dépenses, elles, ont été freinées suite aux réformes des différentes branches."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Les aides publiques aux entreprises : probablement plus de 200 milliards par an

"Il est un domaine qui échappe curieusement aux censeurs de la dépense publique : le montant et l'utilisation des aides financières aux entreprises. Il existe pourtant des travaux, notamment de la Cour des comptes, qui permettent de proposer des ordres de grandeur de ces aides, qui se comptent pas milliers. Elles représenteraient aujourd'hui probablement plus de 200 milliards d'euros par an (voir le détail au § II). Outre le montant considérable de ces aides, beaucoup d'entre elles sont inutiles voire nocives si le critère est l’intérêt général." [Et vive le marché pur et parfait...]

Source : DEBOUT ! : BLOG JEAN GADREY

Définir un « seuil de richesse » autorisant un niveau de vie décent pour tous et toutes. Pourquoi, comment, à quel niveau ?

"L’inégalité a atteint aujourd’hui des niveaux démesurés, insupportables. Le tableau est accablant à l’échelle de la planète. Et même dans des pays riches comme la France, de larges pans de la société n’ont toujours pas accès à un minimum décent. Les turbulences sociales qui se multiplient, en France comme dans bien d’autres pays, sont le signe que cette situation n’est pas tolérable et qu’il est devenu urgent de fixer une limite aux plus hauts revenus, un « seuil de richesse » ou un « revenu maximal », comme on voudra. Si l’on veut éradiquer la pauvreté, comme tous les décideurs politiques le proclament (et l’on sait depuis longtemps que c’est possible), il est nécessaire de définir un objectif cible de revenu maximal compatible avec l’accès de tous à un minimum décent."

Source : DEBOUT ! : BLOG JEAN GADREY

Dans ma petite école : témoignage d’un enseignant en REP

"Notre contributeur, enseignant dans une école élémentaire de Réseau d’Éducation Prioritaire Renforcée (REP+), située dans un Quartier Prioritaire de la Politique de la Ville (QPV), nous livre sur son quotidien professionnel, quelques chiffres, quelques faits et quelques considérations sur l’état de l’enseignement dans les quartiers pauvres."

Source : LE COMPTOIR

Les régions, c'est comme les mensonges : plus c'est gros plus c'est cher !

"La preuve par les chiffres est tombée le 24 septembre dernier lorsque la Cour des comptes a rendu son rapport sur les finances publiques : exit les 10 milliards d'euros d'économie dont parlait André Vallini, alors secrétaire d'Etat chargé de la Réforme territoriale, bonjour les 50 millions d'euros de surcoût !"

Source : France Culture

GÉOPOLITIQUE

«Defender 2020» : les puissances de l'OTAN menacent de faire la guerre à la Russie

"Au cours de l'année prochaine, les forces armées de 17 États membres de l'OTAN, dont les États-Unis et l'Allemagne, effectueront les manœuvres «Defender 2020». Avec le déploiement militaire le plus important en Europe depuis 25 ans, l'alliance militaire occidentale se prépare à une guerre contre la Russie dotée d’armes nucléaires, qui mène à son tour ses propres manœuvres militaires massives. Comme le ministère allemand de la défense l'a déclaré au comité parlementaire de la défense la semaine dernière, l'armée américaine transférera une division à part entière vers la région de la Pologne et de la Baltique entre avril et mai de l'année prochaine."

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

Droits de l'homme au Venezuela : aux sources de la désinformation

"Quelle discrétion d’un seul coup… A croire que le Venezuela avait disparu ! Depuis le 23 janvier, un babil incessant et plutôt enthousiaste accompagnait « les aventures de Juan Guaido », le « président » élu par Donald Trump et censé renverser Nicolás Maduro en (au grand maximum) deux temps, trois mouvements. (De) « Juan Guaido et l’aide humanitaire » (à) « Juan Guaido et l’appui de la communauté internationale » (une imposante cinquantaine de membres sur les malheureux 193 pays présents à l’ONU)... On n’oubliera pas, bien sûr, « l’obstination de Maduro », « la dérive autoritaire de Maduro », « les sanctions de l’Union européenne contre Maduro », « Maduro isolé », « Maduro acculé », « la chute prochaine de Maduro »… Et puis soudain, silence complet."

Source : VENEZUELA INFOS

Qué pasa en Irak ?

"Des choses très curieuses, nimbées d'un épais brouillard, se déroulent en Mésopotamie. Les informations nous parviennent au compte-gouttes, comme assourdies. Nos bons médias officiels en parlent avec leur habituelle dose de fausse naïveté, mais sans s'attarder outre-mesure. Une partie de la presse alternative, quant à elle, reste muette sur la question... Diable, que se passe-t-il donc au pays du Tigre et de l'Euphrate ? Les faits, tels que rapportés, sont les suivants : des manifestations de jeunes ont éclaté dans la partie chiite du pays pour protester contre la corruption endémique, la situation économique catastrophique et le manque criant d'infrastructures (eau, électricité, routes). Jusque ici, rien que de très normal."

Source : CHRONIQUES DU GRAND JEU

MATIÈRES PREMIÈRES

Incendies : coupures de courant préventives en Californie

"Sans précédent en Californie, les coupures d'électricité toucheraient 800.000 clients au nord de l'Etat (~2 millions de personnes) avait prévenu Pacific Gas & Electric (PG&E). "Aucun état au 21e siècle ne devrait connaître" des coupures "d'une telle envergure", a dit le gouverneur de Californie, G. Newsom, rejetant la faute sur PG&E et des décennies de "négligence" et de "mauvaise gestion" de son réseau (installations vétustes, entretien insuffisant de la végétation autour des lignes HT). En novembre 2018, ses lignes à haute tension avaient provoqué l'incendie le plus meurtrier de l'Etat, faisant au moins 86 morts et détruisant 18'000 bâtiments, le "Camp Fire" dans la ville californienne de Paradise." [Avant de privatiser EDF...]

Source : La Liberté

Juge : PG&E a versé des dividendes en actions au lieu d'élaguer les arbres [VO]

"PG&E est toujours en période probatoire pour l'explosion de son pipeline en 2010, qui a tué 8 personnes et rasé un quartier. Les enquêteurs des services d'incendie de l'État ont également blâmé PG&E pour 18 des plus de 170 feux de forêt qui ont ravagé la Californie du Nord en octobre 2017. (...) Un juge fédéral de San Francisco, William Alsup, a statué que si PG&E n'atteint pas ses objectifs visant à prévenir de futurs incendies de forêt, l'entreprise ne sera pas en mesure de verser des dividendes aux actionnaires une fois mise en faillite. En effet, "PG&E a pompé 4,5 milliards $ en dividendes et a laissé le budget élagage se flétrir ", a déclaré W. Alsup."

Source : KGED

MEDIATHÈQUE

Où vont les journalistes ? Le mercato des médiacrates

"Pour savoir « où va le journalisme », il n’est sans doute pas inutile de savoir où vont les journalistes. Au risque de décevoir le lecteur, il ne s’agira pas ici de s’attarder sur les lieux de villégiatures de nos animateurs préférés – même s’ils constitueraient un bon indicateur de l’homogénéité socio-économique des médiacrates les plus en vue. On s’attardera en revanche sur quelques-uns des transferts de l’été qui ont fait beaucoup de bruit (médiatique)… pour pas grand-chose. Car ces va-et-vient sont avant tout les signes d’un univers en mouvement perpétuel où, pour que rien ne change vraiment, toutes celles et tous ceux qui le composent ne cessent de changer."

Source : ACRIMED

RÉFLEXION

Résolution contre l'esprit de résistance

"La Résolution du Parlement européen du 19 septembre 2019 sur "l’importance de la mémoire européenne pour l’avenir de l’Europe" (http://www.europarl.europa.eu/doceo/document/TA-9-2019-0021_FR.html) met un signe d'égalité entre le nazisme et le communisme. Le révisionnisme et le négationnisme faurissonien de cette résolution confirme la nature politique contre-révolutionnaire de l'Union Européenne et de ses institutions. Outre la négation, l'escamotage ou la déformation des faits historiques, cette résolution est objectivement néo-fasciste."

Source : Nouveau Bloc Historique

Commentaire recommandé

yack2 // 13.10.2019 à 09h00

Venezuelaaaaaaaaaaaaaaaa!!!! Indispensable Maurice Lemoine qui parle ,LUI, du VENEZUELA, avec des arguments ,des,sources,des faits et démonte une à une les inepties habituelles….Nul doute que cette qualité journalistique va faire la une des médias…..Ha…on me dit (dans l’oreillette) que non…Bon..dommage!

52 réactions et commentaires

  • Patrick // 13.10.2019 à 08h13

    PG&E … société prédatrice en faillite depuis janvier et qui décide un blackout complet en prévision des incendies de forêt.

    C’est une information qui devrait faire la Une mais aucune information en français dans Google. Il s’agit quand même avec la Californie de la 6e puissance économique mondiale, dont les infrastructures délabrées imposent un blackout à plus d’1 million de personnes et à des Services publics tels que les hôpitaux.

    Captation des richesses et faillite financière, délabrement des infrastructures et blackout lié à la prévention d’incendie … symptôme d’effondrement ou simple accident de parcours ?

      +17

    Alerter
    • Patrick // 13.10.2019 à 12h57

      Plutôt des problèmes du à l’état de Californie qui a tout voulu réglementer , en particulier les tarifs de l’électricité , PG&E a un statut particulier de service public , en gros elle est complètement sous tutelle de l’état.
      Si on ajoute la faillite des énergies renouvelables en Californie ( 14000 éoliennes à l’abandon ) malgré ou à cause du soutien de l’état , on complète le tableau de la faillite.

        +4

      Alerter
    • Patrick // 13.10.2019 à 14h40

      Cher homonyme 🙂

      Vous pointez du doigt la mauvaise gestion publique de l’énergie en Californie, sans doute avez-vous raison. Mais est-ce vraiment du fait du déploiement des énergies renouvelables ? La société en question avait déjà connu la faillite en 2001 … cette fois-ci cela semble encore plus sérieux, la centrale nucléaire dont cette société avait la gestion vient de lui être retirée.

      Si j’émets l’hypothèse que cette faillite est le symptôme d’un effondrement c’est en outre avec cette définition assez précise en tête : “L’incapacité des pouvoir publics à assurer la continuité des services élémentaires qui relèvent de ses attributions et qui sont vitales à la population (énergie, eau, nourriture, transports)”

      Cette incapacité est visiblement ce que l’on constate et la cause ponctuelle invoquée est le fort risque d’incendie. Or, ce risque – sans être totalement nouveau – s’est considérablement accru en Californie du fait des années de sécheresse.

      Je récapitule : incapacité des pouvoir publics à réagir face au dérèglement climatique. N’est-ce pas le symptôme d’un effondrement ?

        +3

      Alerter
      • Patrick // 13.10.2019 à 18h07

        Dans le passé de nombreux états ont fait faillite et les services publics se sont effondrés sans que cela signifie un effondrement total du pays mais c’est vrai que cela peut faire partie d’un effondrement total.
        Dans le cas de la Californie , on arrive au point de convergence de plusieurs facteurs :
        – sècheresse , ok mais la Californie est naturellement une zone sèche ( voir la vallée de la mort ) , donc rien d’extraordinaire.
        – mais !!! ce qui change c’est la consommation d’eau énorme de l’agriculture et de l’industrie dans cette région sèche –> problème d’utilisation des ressources
        – un état mal géré qui est au bord de la faillite , ainsi que les principales villes*
        – des contraintes réglementaires fortes sur la production d’électricité , avec une “transition énergétique ” qui est en train de foirer.
        – plus tous les problèmes sociaux, les prix de l’immobilier complètement fous …

        donc , oui , ça sent l’effondrement complet de cet état

          +2

        Alerter
  • yack2 // 13.10.2019 à 09h00

    Venezuelaaaaaaaaaaaaaaaa!!!! Indispensable Maurice Lemoine qui parle ,LUI, du VENEZUELA, avec des arguments ,des,sources,des faits et démonte une à une les inepties habituelles….Nul doute que cette qualité journalistique va faire la une des médias…..Ha…on me dit (dans l’oreillette) que non…Bon..dommage!

      +33

    Alerter
    • Guasilas // 13.10.2019 à 10h34

      C’est vrai.
      C’est aussi vrai que l’un poussant l’autre Chavez et Maduro ont encouragé 15% de la population de ce qui devrait être un des pays les plus riches a émigrer.
      Donc même si il est beaucoup plus expert que la plupart des autres commentateurs, ca demande quand même une mentalité particulière de pouvoir ignorer l’elephant dans le couloir, a savoir les mouvements de populations a sens unique.
      Beaucoup de compétents fort enthousiastes de Cuba, de l’ex URSS etc, étaient atteints de la même cécité.,
      .

        +4

      Alerter
      • yack2 // 13.10.2019 à 11h36

        C’est cela oui……Pas de blocus, pas de déstabilisation, des immigrations à sens uniques etc etc…..Pour ce qui est de l’immigration….Intéressez vous donc à la Croatie , Bulgarie,Roumanie, au Honduras,Guatemala…voir la Grèce et l’Espagne….Entre autres non soumis à sanctions multiples et variées et vous reviendrez nous servir le brouet habituel sur la sauvagerie du socialisme sous toutes ses formes et…. Puisque votre sagacité visuelle est telle, vous aurez certainement des explications rationnelles…..Vous êtes libres de dauber sur l’article de Lemoine , cependant les sempiternelles diatribes de la CIA que vous utilisez,(comme s’il y avait une nouveauté) se gardent bien de répondre par des arguments contradictoires au fond sur cet article…..Donc compte tenu de votre lumineuse vision , faite nous le plaisir, pour une fois, de démonter la démonstration faite par ce journaliste reconnu. D”avance merci!

          +32

        Alerter
        • yack2 // 13.10.2019 à 12h37

          Vous vous méprenez ou vous feintez, je vous demande des arguments sur le fond de l’article….Pas de ressortir les sempiternelles antiennes…..Lemoine donne des arguments sur un problème précis, donnez les vôtres……Dans cet article on voit de manière ARGUMENTEE que l’on peut raconter n’importe quoi sur le Venezuela…..Prouvez nous le contraire, combattez les arguments, les faits ,les sources de cet article….Aussi simple que cela!

            +0

          Alerter
      • Patrick // 13.10.2019 à 13h11

        N’oublions pas l’origine de cette débâcle : la gestion catastrophique de Chavez qui a réussi à mettre le pays par terre malgré la richesse du sous-sol ( la malédiction du pétrole !! ).

        Une fois le pays ruiné , c’est facile de le déstabiliser ou de vouloir renverser le gouvernement en place. Les mafias peuvent facilement s’installer et la criminalité augmente.

          +4

        Alerter
  • liebug // 13.10.2019 à 09h22

    Une lobbyiste dans la convention pour le climat. Ce qui m’étonne c’est que vous soyez surpris. Vous n’avez toujours pas compris comment fonctionnent nos “zelites ” ?
    Enfumer le peuple avec la complicité des médias et “business as usual” en toute discrétion.

      +26

    Alerter
    • Guasilas // 13.10.2019 à 10h41

      Autre interpretation: Les professionels de l’eco-panique sont fâchés d’avoir a écouter quelqu’un qui participe de la vie industrielle. Aucun des collaborateurs( ou des lecteurs) de Reporterre ne saurait vivre une seconde sans ce que produit Eramet, mais ils pensent que ce forum devrait être un entre-soi glapissant et confortable?

        +3

      Alerter
      • Genuflex // 13.10.2019 à 21h11

        “Aucun des collaborateurs( ou des lecteurs) de Reporterre ne saurait vivre une seconde sans ce que produit Eramet”
        C’est factuellement faux. Vivre (bien) ne nécessite pas tout ce que vous sous-entendez. En revanche, estimer indispensable ce à quoi vous faites allusion (ce serait bien de préciser votre pensée sur ce point d’ailleurs) semble rendre (presque) toute vie (humaine et non humaine) impossible à moyen terme.
        [modéré]

          +3

        Alerter
        • Guasilas // 14.10.2019 à 09h09

          Allez, au hasard, pas de nickel? Pas de batteries, pas d’acier inoxydable.
          Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’etiquette que les matières premières ne se retrouvent pas dans tous les objets de la vie quotidienne.

          Donc ca parait difficile de se scandaliser que les producteurs participent aussi a ces débats. L’article en question est paresseux et prêche des convertis qui font un acte de double pensée chaque fois qu’ils utilisent un telephone portable.

            +1

          Alerter
          • Genuflex // 14.10.2019 à 15h10

            L’adaptation de nos modes de vie au dérèglement climatique consiste précisément en une reconsidération de nos priorités et de nos besoins. Donc oui, on a besoin de manger, de se chauffer, de boire de l’eau potable, d’une température comprise dans une plage correct( cf pyramide de Maslow), et non, une batterie de téléphone portable est un luxe, pas un besoin physiologique.
            C’est un paradoxe d’avoir une discussion sur la limitation de l’extractivisme en employant des technologies basées sur l’extractivisme, d’accord. Mais si on ne l’a pas, ce n’est pas trop la peine de parler de transition énergétique (enfin, pour ma part, je pense que le terme le plus adapté serait “descente énergétique”).
            Pour reprendre le bon mot du grand druide d’Amérique du Nord :
            “Collapse now, and avoid the rush”

              +1

            Alerter
  • xavier37 // 13.10.2019 à 09h31

    Journaliste?
    Ceux la, peuvent ils encore prétendre au titre de journaliste ? Quand ont ils fait leur dernière enquête ?
    Ce sont des animateurs, des saltimbanques, des vendeurs de temps de cerveaux disponibles, des répétiteurs, des propagandistes, des opportunistes grassement payés …
    Ceci dit, s’il n’y avait personne pour les applaudir…

      +13

    Alerter
  • monsipoli // 13.10.2019 à 09h55

    Aides aux entreprises.

    Ou comment saborder le navire à grand train en asséchant les finances des salariés, qui sont les seuls réels producteurs de la richesse nationale et collective et qui réinjectent directement l’argent gagné dans la machine, au profit de Possédants qui n’ont pour seul moteur que l’accumulation strictement personnelle sans que jamais ruissellement s’ensuive pour cause d’optimisation fiscale.

    En d’autres temps imaginés, et avec un personnel politique digne de ce nom, le comportement irresponsable de la Caste serait qualifier de haute trahison en regard du grave danger que ces gens font réellement courir au pays. Danger, une fois réalisé, dont il faudra payer les larges dégâts.

    Et à nouveau les mêmes payeront, comme à chaque crise : les salariés, le social, la santé, l’école, les régions, la ruralité, etc. En un mot, le Public (si ringard), parce le Privé (si entreprenant) aura encore failli.

    Ce ne sont pas les bourreaux qu’il faut aider mais leurs victimes.

      +31

    Alerter
  • Je me marre // 13.10.2019 à 10h44

    Qui a dit?

    «Je condamne avec la plus grande fermeté l’offensive militaire unilatérale qui est en cours au Yémen. J’appelle l’Arabie saoudite à y mettre un terme le plus rapidement possible. L’Arabie saoudite fait courir un risque humanitaire à des millions de personnes»?

    Réponse à 13 heures.

      +7

    Alerter
    • Je me marre // 13.10.2019 à 13h00

      Ce n’est pas Macron. Lui a dit – sommet de l’hypocrisie quand on sait que la France arme l’Arabie:

      «Je condamne avec la plus grande fermeté l’offensive militaire unilatérale qui est en cours en Syrie. J’appelle la Turquie à y mettre un terme le plus rapidement possible. La Turquie fait courir un risque humanitaire à des millions de personnes.»

        +9

      Alerter
  • RV // 13.10.2019 à 10h59

    Par ailleurs les citoyens tirés au sort sont libres de refuser d’auditionner un expert s’ils le souhaitent, ou de demander à auditionner une personne à laquelle le comité de gouvernance n’avait pas songé.
    La Convention pourra traiter des questions relatives aux économies d’énergie, à la rénovation thermique des logements, à l’agriculture, aux mobilités, à la fiscalité écologique et à tout autre verrou ou levier d’action qu’elle jugera pertinent.
    https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/foire-aux-questions/

    Trois garants ont été nommés pour porter un regard extérieur sur la démarche. Ils s’assureront que les conditions nécessaires sont réunies pour garantir l’indépendance de la Convention citoyenne et qu’elle puisse travailler dans de bonnes conditions.
    https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/les-garants/

      +0

    Alerter
  • RV // 13.10.2019 à 11h02

    …/… Catherine Tissot-Colle, responsable du Medef, le syndicat des chefs d’entreprise et conseillère d’une grande entreprise minière a rejoint le comité de gouvernance de la convention citoyenne pour le climat. …/…
    Epingler est salutaire, mais réducteur.

    Cette Convention citoyenne pour le climat mériterait une meilleure couverture médiatique et ici même.
    https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/

    Le document “Socle d’informations initial” remis à ses membres est à la disposition de tout citoyen.
    https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/wp-content/uploads/2019/10/03102019-convcit-socledoc-web.pdf

    Elle a notamment déjà produit un document sur les “blocages” qui freinent la prise en compte du dérèglement climatique dans les politiques publiques.
    https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/wp-content/uploads/2019/10/Points-de-blocage-identifi%C3%A9s-par-les-membres-de-la-Convention.pdf

    Par ailleurs les citoyens tirés au sort sont libres de refuser d’auditionner un expert s’ils le souhaitent, ou de demander à auditionner une personne à laquelle le comité de gouvernance n’avait pas songé.
    La Convention pourra traiter des questions relatives aux économies d’énergie, à la rénovation thermique des logements, à l’agriculture, aux mobilités, à la fiscalité écologique et à tout autre verrou ou levier d’action qu’elle jugera pertinent.
    https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/foire-aux-questions/

    Trois garants ont été nommés pour porter un regard extérieur sur la démarche. Ils s’assureront que les conditions nécessaires sont réunies pour garantir l’indépendance de la Convention citoyenne et qu’elle puisse travailler dans de bonnes conditions.
    Cyril Dion, Anne Frago et Michèle Kadi
    https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/les-garants/

      +1

    Alerter
  • monsipoli // 13.10.2019 à 11h45

    Thierry Pech : « le rendez-vous est pris. On verra si l’engagement et la parole du Président seront tenus.”

    Qui d’un peu lucide croirait encore à quoi que ce soit de responsable de la part des politiciens mangeant dans la main des lobbies ?
    Comme d’habitude on va procrastiner et pendant ce temps-là le bulldozer libéral avance, lui.
    Rappelez-moi l’issue du Grand débat ? Quelque chose aurait-il changé dans nos existences, dans la vie politique, dans les institutions ? Le smic est en hausse ? L’évasion fiscale n’est plus qu’un souvenir ? la fiscalité est maintenant équitable ? Il n’y a plus de chômage ? Les Hôpitaux se portent à merveille ?…
    Il faut du temps pour réformer tout cela, me direz-vous. La belle affaire quand il n’a fallu que trois mois pour les
    cadeaux aux plus riches.

      +17

    Alerter
  • Patrick // 13.10.2019 à 13h30

    ” le montant et l’utilisation des aides financières aux entreprises ” !!
    l’état ne doit pas se mêler d’économie , il est systématiquement à côté de la plaque .
    Il ne faut pas d’aides ou de subventions aux entreprises , celles qui n’ont pas de raisons de continuer à vivre doivent cesser pour laisser la place à d’autres entreprises rentables.
    Autres exemples de subventions à arrêter :
    – les subventions pour faire survivre des aéroports sans trafic ou presque
    – la gestion des tarifs d’électricité pour subventionner des énergies non rentables
    – tout le pognon injecter sous prétexte de sauver quelques emplois .. ça ne marche jamais

    Mais en contrepartie il faut arrêter de considérer les entreprises comme des vaches à lait.
    N’oublions pas le vieux principe ( moqueur ) énoncé par Reagan
    – si ça marche, taxez
    – si ça marche encore , réglementez
    – si ça ne marche plus , subventionnez

      +2

    Alerter
    • Matt // 13.10.2019 à 15h07

      Bel exposé néo libéral. Il en faut, cela fait partie de la biodiversité.
      Seulement au bout d’un moment, la loi de l’évolution va faire le tri 🙂

        +9

      Alerter
      • Patrick // 13.10.2019 à 21h01

        la loi de l’évolution c’est la sélection naturelle et elle va forcément s’appliquer :
        – mise en faillite des états surendettés
        – mise en faillite des entreprises et banques zombies
        – chaos total

        Et ensuite ça pourra redémarrer mais il y aura une longue période très difficile à vivre.

        Libéralisme “politique ” : vivre et laisser vivre
        Libéralisme “économique ” : vivre et laisser mourir

          +1

        Alerter
      • Matt // 13.10.2019 à 22h22

        Patrick,

        Je plaisantais. C’était de l’ironie 🙂

        J’ai l’impression que parce que vous prenez vos théories économiques (telle que l’acadabrantesque “destruction créatrice”) tellement au sérieux, vous n’êtes pas capable de voir la moquerie la plus élémentaire.

        Le néoliéralisme après 40 ans de domination ds esprits n’a aucune chance de survie, c’est une théorie “has been” qui va se heurter à la dure réalité des lois physiques :

        01 • En tant que libéral, vous estimez que les ressources naturelles sont à disposition gratuitement et pour toujours. Il va falloir théoriser la décroissance et admettre que la sobriété est la seule issue, dit autrement abandonner les fables économicistes pour (enfin) tenir compte du monde physique qui nous entoure : fragile et fini.

        02 • En tant que libéral, vous croyez que les ressources sont allouées automatiquement à leur meilleur emploi. Ce n’est déjà plus la question : tandis que les ressources naturelles sont en voie d’épuisement, vous comptez encore les billets et les points de PIB

        03 • En tant que libéral, vous croyez à la théorie du ruissellement alors qu’il n’y aura pas d’issue possible sans un partage équitable du gâteau qui va se réduisant. Il va falloir reparler nationalisation et intervention du public massive car l’Etat est le seul à pouvoir planifier sur le long terme et au service du bien commun

        La destruction n’a jamais été créatrice, il vous faudrait faire le deuil de ce mythe inventé au milieu du siècle dernier.

          +18

        Alerter
    • lole // 13.10.2019 à 18h54

      Sinon les centrales nucleaires sont rentables ?

        +0

      Alerter
      • Patrick // 13.10.2019 à 21h04

        pas facile à savoir :
        les coûts de R&D et construction ne sont pas faciles à connaitre
        les coûts de démantèlement sont totalement inconnus , les différentes estimations sont totalement divergentes.

        De toute façon les centrales sont construites et que ce soit maintenant ou dans 30 ans il faudra les démanteler , donc quoi que l’on fasse on va assumer les coûts.

          +2

        Alerter
      • vert-de-taire // 14.10.2019 à 22h17

        Secret Défense.

        Les efforts pour savoir se heurtent à l’opacité des comptes d’EdF (dont s’est plainte la Cour des comptes) et du secret défense : on ne sait que selon le bon plaisir de ces monstres : EdF, CEA, AREVA/Orano, FRance-AMérique-ATOME (FRAMATOME), ..

        Exemple connexe illustratif : dans la petite opération Linky (5 milliards tout de même), il y a 500 millions en l’air, non attribués clairement dixit la Cour.

        Une chose est certaine : EdF est en faillite, AREVA aussi.
        Mais ce n’est pas un bon critère pour dire le nucléaire rentable ou non, le prix de vente de l’électricité dépend du gouvernement – ‘légèrement’ influencé par EdF mais pas que.
        Et puis il y a le prix du marché, EdF achète et vend.

        La Cour des comptes a tenté une estimation du prix de revient du kWh électrique, pas brillant, je veux dire une incertitude inadmissible.
        Et puis s’ajoutent les démantèlements plus les déchets. C’est n’importe-quoi si l’on compare ce que dit EdF (producteur de déchets) avec ce que dit l’Andra (réceptionniste et gestionnaire des déchets). Un peu comme pour le coût de cette merveille, ce fleuron, cette fierté, le futur, le progès : l’EPR.
        Quand je dis LE coût, c’est manière de dire car depuis que je l’ai écrit ce coût a encore grimpé ..
        Le nucléaire : une calamité qui dure longtemps, très longtemps.

          +0

        Alerter
      • RV // 15.10.2019 à 19h46

        @ lole // 13.10.2019 à 18h54
        …/… Sinon les centrales nucleaires sont rentables ? …/…

        Que peut bien signifier rentable au regard du défi à relever de la neutralité carbone en 2050 ?
        Cela devrait signifier allouer les ressources à des actions qui diminuent nos émissions de CO2.
        Nos ressources ne sont pas infinies, il faut donc définir des priorités.

          +0

        Alerter
  • douarn // 13.10.2019 à 15h57

    “W. Alsup, a statué que si PG&E …. ne sera pas en mesure de verser des dividendes aux actionnaires une fois mise en faillite.” “PG&E a pompé 4,5 milliards $ en dividendes et a laissé le budget élagage se flétrir ”

    Je n’ose comprendre… est ce à dire que même si PG&E se met sous la protection de la loi relative aux faillites aux USA, elle peut toujours continuer à verser des dividendes à ses actionnaires ? Je ne sais pas si, comme nous le dit Patrick plus haut dans les commentaires “PG&E a un statut particulier de service public “, mais cette logique ressemble furieusement à une politique de maximisation des profits de cours terme pour l’actionnaire au détriment de la gestion patrimoniale de moyen/long terme de son infrastructure.
    Conclusion, en 2019 il ne faut pas espérer que le statut public se différencie du statut privé dès lors qu’il est sous pression actionnariale et/ou injonctions des marchés.

    Ah au fait, EDF risque de se voir séparé de ses activités rentables (EDF vert : commercialisation et distribution d’NRJ renouvelable), resteront public les trucs pas/plus rentables et risqués (EDF bleu : centrales nucléaires, distribution). Le barrage, encore EDF Bleu, seront privatisés à terme. C’est le plan Hercule de M. Levy.
    https://www.journaldeleconomie.fr/Un-EDF-%C2%A0Bleu-%C2%A0pour-le-nucleaire-un-EDF-%C2%A0Vert-pour-tout-le-reste_a7480.html

      +7

    Alerter
  • HerrHesser // 13.10.2019 à 23h01

    Gros tournant dans la guerre en Syrie.

    La SAA a repris ou est en passe de reprendre tout le supposé Rojava. Les (co-)Kurdes, lâchés par l’armée US, ont fini par rallier Damas. La rapidité des manœuvres laisse à penser que tout ceci fut pleinement concerté et mis au point.

    Selon les sources, Syrie, Russie, Turquie et même USA auraient été parties prenantes.

    Une fois de plus, une mine d’infos sont dispos à ce sujet sur MoA.

    Vive la Syrie libre !

      +4

    Alerter
  • BA // 16.10.2019 à 23h52

    Mercredi 16 octobre 2019 :

    La pauvreté et les inégalités ont augmenté en France en 2018.

    C’est une mauvaise nouvelle. Selon  une première estimation de l’Insee publiée ce mercredi, la pauvreté a fortement augmenté en France l’an passé.

    Le taux de pauvreté a grimpé de 0,6 point, 14,7 % de la population française étant considérée comme pauvre à la fin 2018, un niveau au plus haut depuis la fin des années 1970. Il s’agit des personnes dont le niveau de vie est inférieur à 60 % du niveau de vie médian (1.050 euros par mois environ pour une personne seule). Concrètement, 400.000  personnes environ ont basculé l’an passé dans la pauvreté. Celle-ci concernait 9,3 millions de Français.

    https://www.lesechos.fr/economie-france/social/la-pauvrete-et-les-inegalites-ont-augmente-en-france-en-2018-1140666

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications