Les Crises Les Crises
30.juin.201930.6.2019 // Les Crises

Revue de presse du 29/06/2019

Merci 85
J'envoie

DÉMOCRATIE

Referendum ADP : l'Intérieur casse le compteur

"Une page permettant de facilement compter le nombre de soutiens à la proposition de loi a été rendue inaccessible mardi. Mauvaise nouvelle pour les valeureux qui se sont lancés dans le décompte des soutiens à la proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public d’ADP. Une fonctionnalité simplifiant le comptage quotidien des signatures a été bloquée mardi, au motif, indiqué à Checknews par le ministère de l'Intérieur, qu'il n'est pas prévu que les citoyens aient accès au décompte, ce dernier étant la prérogative du Conseil constitutionnel. Au moment du lancement de la campagne de signatures le 13 juin, dans le but d’obtenir 4,7 millions de soutiens, de nombreuses critiques avaient été émises en raison (entre autres) de l’absence de compteur sur le site du référendum d’initiative partagée."

Source : Libération

ENVIRONNEMENT

1,5 °C : pourquoi il faut tout changer

"Rapport à la consommation, aux inégalités, à la production, au sens donné à la vie collective, à l’État : rester sous le seuil de 1,5 °C de réchauffement global suppose de réinterroger nos fondamentaux. On en a discuté avec Charles-Adrien Louis, du bureau d’études B&L évolution. "

Source : Alternatiba

FRANCE

Vers la privatisation des routes nationales

"Dans le cadre de l’examen de la loi mobilités à l’Assemblée nationale, un amendement a été adopté visant, je cite, à « faire porter, par une délégation de service public, la création ou l’aménagement d’infrastructures à gabarit routier afin de faciliter, sécuriser ou fluidifier l’accès à une autoroute ou aux itinéraires qui la prolongent ». Comprendre : donner aux sociétés d’autoroute la prise en charge des routes nationales, adossées au réseau autoroutier existant. Mais cet amendement est bien moins anecdotique qu’il n’y paraît car il signe en réalité les prémisses d’une privatisation en bonne et due forme du réseau de routes nationales."

Source : Les nouvelles de l'éco - France Culture

Assurance-chômage, les discrètes manœuvres financières derrière la réforme

"Sur le plateau de BFM TV, face à Jean‑Jacques Bourdin, la ministre du travail Muriel Pénicaud a déclaré le 19 juin : « Si on ne fait pas d’économies, dans 10 ans on n’aura plus de quoi indemniser les chômeurs ». Cette phrase-choc fait suite à plusieurs discours approximatifs qui ont pour objectif de légitimer un plan de réduction des droits des chômeurs (à hauteur de 3,4 milliards d’euros). L’Unédic est-elle donc en crise ? Pas du tout ! Sa situation financière est même plus qu’équilibrée, si l’on retient uniquement la tâche d’assurance. En effet, pour 2019, les bilans comptables prévoient 2 milliards d’euros de manque dans les caisses de l’Unédic. Mais précisons que cette dernière est contrainte de verser 10 % des cotisations recueillies à Pôle emploi pour des frais de fonctionnement. Cela représente plus de 3 milliards d’euros annuels, transférés de l’assurance-chômage à Pôle emploi (55 % des frais de fonctionnement de ce dernier – les salariés financent deux fois plus Pôle emploi que l’État)."

Source : The conversation

GÉOPOLITIQUE

Comment l’Iran a décidé d’abattre un drone des Etats-Unis et évité de justesse la guerre en épargnant un autre de leurs appareils

"L’Iran a évité de justesse une guerre totale au Moyen-Orient grâce à la décision du commandement central et du contrôle opérationnel de son armée et du Corps des Gardiens de la révolution iraniens (Pasdaran) de ne pas abattre un avion de guerre de renseignement, de surveillance et anti-sous-marin, de type P-8 Poséidon, de la marine américaine. Il y avait 38 membres d’équipage à bord de l’avion P-8, au lieu des 9 habituels. Il y avait au moins 6 à 8 officiers (2 à 3 colonels, 3 à 4 lieutenants) et les autres probablement de grade inférieur. L’avion survolait les eaux iraniennes à portée des missiles iraniens quand le commandement central iranien a reçu la confirmation que les Etats-Unis ne déclencheraient pas une guerre en attaquant des cibles en Iran. Tout cela s’est produit après que l’Iran a abattu un des drones étatsuniens les plus perfectionnés jeudi dernier."

Source : Middle East Politics - Blog E.J. Magnier

LIBERTÉS

Facebook fournira désormais à la justice française les adresses IP des auteurs de propos haineux sur internet

"C'est le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O, qui l'annonce dans une interview accordée à Reuters. Jusqu'ici, Facebook ne les donnait que s'il s'agissait de dossiers relevant du terrorisme ou de la pédopornographie. Facebook a accepté de fournir à la justice française l'adresse IP des auteurs de propos haineux sur internet. Déclaration du secrétaire d'Etat au Numérique dans une interview accordée à Reuters, mardi 25 juin. Cédric O précise que c'est une décision spécifique à la France de la part du réseau social américain. "Ils nous ont annoncé que (...), eu égard aux discussions qu'ils ont eues avec nous, ils allaient transmettre les adresses IP pour les contenus de haine en ligne qui seraient demandées par la justice. Ce qui est une énorme nouvelle.""

Source : France TV info

MATIÈRES PREMIÈRES

Énergie : bientôt, Le pétrole n'existera plus

Il existe au moins 150 pétroles différents. La qualité est définie par 2 points majeurs, la densité (échelle API en degrés) et la teneur en soufre (pétrole plus ou moins corrosif). La qualité du pétrole utilisée par une raffinerie va déterminer sa production (propane/butane, essence, kérosène, diesel, fioul lourd, asphalte...). Une raffinerie qui produit de l’essence aura besoin de pétrole léger (API élevé). Mais, une raffinerie ne peut pas produire n’importe quel mix à la demande. En fonction des choix faits à sa conception, la qualité de pétrole nécessaire est fixée. Les raffineries américaines ont été conçues pour traiter du pétrole lourd et moyen. Les raffineurs US doivent donc trouver le mix de pétroles qui leur permettent de garder un API optimal (~32°API). Or le pétrole de schiste est très léger (>40°API). Plutôt que de faire de gros investissements, ce pétrole peut être mélangé avec du lourd (Canadien, Venezuelien) pour être traité. Le surplus de pétrole de schiste est exporté (Canada et Europe). Cependant, si les raffineries utilisent trop de pétrole trop léger, cela dégradera leur rentabilité et les raffineurs pourraient exiger une décote sur le prix. Le problème du surplus de pétrole très léger va exacerber l’inadéquation entre le pétrole extrait et la capacité de raffinage disponible. La question DES pétroles se fera sentir.

Source : OFI Asset Management

Le pétrole de schiste américain creuse des dettes abyssales

Avec 8,5 millions de barils/jours, le schiste US pourrait encore augmenter d’un million b/j d’ici à la fin de l’année. Mais, dans les coulisses, le tableau est moins rose. Les faillites (174 à ce jour) s’accumulent et le manque de retour sur investissement exaspère Wall Street. Un sondage sur 29 compagnies pétrolières actives dans le schiste montre qu’elles ont perdu 2,5 milliards $ durant le premier trimestre de cette année. Le génie US du pétrole de schiste a reposé sur deux facteurs. Une communication portée par les présidents Obama et Trump donnant l’illusion d’abondance énergétique et avoir réussi à financer son développement et ses pertes par les fonds de pensions étrangers (européens et asiatiques) ainsi que par les Banques Nationales comme la BNS Suisse. Les entreprises de schiste ont peut être touché le fonds, mais elles creusent encore !

Source : 2000 Watts

RÉFLEXION

Daniel Tanuro : « Collapsologie : toutes les dérives idéologiques sont possibles »

"Les nombreux effets du dérèglement climatique sont sous nos yeux. La non linéarité de ce processus rend les projections futures incertaines, mais il ne fait aucun doute que le modèle économique dominant en est l’une des principales causes. Ancien ingénieur agronome et auteur de L’Impossible capitalisme vert, Daniel Tanuro défend une alternative écosocialiste : une rupture radicale avec le productivisme — qui a longtemps imprégné les courants socialistes majoritaires. Mais de l’urgence à la catastrophe, il n’est parfois qu’un pas, que la collapsologie franchit sans hésiter : ses partisans vont affirmant que l’effondrement de la civilisation que nous connaissons aura lieu dans un avenir très proche, et qu’il est déjà trop tard pour agir dessus. Tanuro se porte en faux."

Source : Revue Ballast

« Politiques industrielles au Sud : à quelles conditions ? »

"L’enjeu de l’industrialisation des pays du Sud retrouve graduellement une place au sein des stratégies internationales de développement. La redécouverte des retombées socio-économiques spécifiques du secteur manufacturier se fait paradoxalement dans le contexte d’une reconfiguration industrielle mondiale entraînant une « désindustrialisation précoce » dans plusieurs pays du Sud. Si l’expansion industrielle de la Chine est une cause majeure de ce phénomène, il est tout autant le produit du démantèlement des politiques d’industrialisation et de l’ouverture indiscriminée aux échanges internationaux. L’inversion de cette tendance est possible et ne dépend pas de la seule faculté des États à attirer les investisseurs étrangers en misant sur le moins-disant social, environnemental ou fiscal. Les contributions rassemblées dans cette livraison d’Alternatives Sud éclairent des situations nationales et régionales qui, chacune à leur manière, illustrent la nécessaire réhabilitation des politiques industrielles."

Source : Comité pour l’abolition des dettes illégitimes

Penser les fascismes hier et aujourd’hui – une interprétation de Karl Polanyi

"il est exact que les deux premières décennies de ce siècle suggèrent de se poser la question du retour des années 1930 en Europe, compte tenu d’un ensemble de faits troublants (...). Il n’est pas ainsi inutile de se plonger dans une œuvre qui fut contemporaine du premier effondrement de la société de marché, celle de Karl Polanyi. Son ouvrage le plus connu, La Grande Transformation[2], paru en 1944, s’attarde sur la signification extraordinaire de ce genre de société et ses impasses que furent les fascismes. Mais, c’est une décennie plus tôt qu’il propose des analyses détaillées dont on peut trouver un écho dans les Essais de Karl Polanyi[3]. On compte près d’une centaine de pages sur la question du totalitarisme, dans cet ouvrage publié, il y a juste dix ans, qui n’était pas encore le moment de la montée des « populismes » en Europe."

Source : Cercle des patriotes disparus

SOCIETÉ

“Aujourd’hui, le manque d’éveil culturel et artistique des tout-petits est un fléau sanitaire”

"Les enfants sont-ils en bonne santé culturelle ? Non, et c’est un fléau sanitaire, répond la psychanalyste Sophie Marinopoulos dans un rapport remis le 4 juin dernier au ministre de la Culture, Franck Riester. La spécialiste de l’enfance croise nombre de parents et d’enfants en difficulté dans les lieux de parole gratuits et sans rendez-vous qu’elle a créés, appelés Les Pâtes au beurre, où les familles sont écoutées et aidées. Elle en appelle à « une stratégie nationale pour la santé culturelle » et veut « promouvoir et pérenniser l’éveil culturel et artistique de l’enfant de la naissance à 3 ans dans le lien à son parent »."

Source : Télérama

ÉCONOMIE

Le libra, beaucoup à en dire, et à s'interroger

"Facebook a annoncé le projet de créer une monnaie numérique privée le libra, reposant sur la technologie de la chaîne de blocs (blockchain), destinée à devenir une monnaie mondiale adossée à ses réseaux sociaux, dont il a publié le livre blanc le 18 juin, et qu’il vise à lancer en 2020. Comment comprendre le libra, et quel peut être son avenir ? Il y a beaucoup à en dire, et encore de nombreuses interrogations."

Source : Le noeud gordien

Commentaire recommandé

Guadet // 30.06.2019 à 08h49

” Les salariés financent deux fois plus Pôle emploi que l’État”
Comble du sadisme : faire payer aux futurs victimes l’organisme qui va les humilier et les fliquer en prétendant les aider.

26 réactions et commentaires

  • weilan // 30.06.2019 à 08h25

    Référendum ADP: et dire que tant d’innocents, tant d’incurables optimistes y ont cru !
    Je vous fiche mon billet que la barre des 2 millions de signataires ne sera jamais atteinte car tout est fait pour cela.
    La macronerie triomphera…

      +16

    Alerter
    • calal // 30.06.2019 à 09h37

      j’ai signe et j’ai fait mon devoir avec d’autant plus de plaisir que ca ne m’a rien coute qu’un peu de temps…
      apres ca permet de voir qui est “vrai”:
      -ob et les crises en soutenant,relayant,suivant l’affaire,prouve une nouvelle fois son honnetete intellectuelle
      -on va pouvoir verifier l’honnetete intellectuelle des autres syndicats,partis,ong,dissidents toussa: vont ils relayer cette initiative simple,claire ou continuer a nous agonir avec des petits chatons en danger?

        +17

      Alerter
    • GLEB // 30.06.2019 à 09h48

      En effet, en Macron, Erdogan et Poutine ont trouvé un maitre.
      Macron est le roi de la Novlangue et du cynisme …. Make the France pétainiste again !!

        +12

      Alerter
    • DidierF // 01.07.2019 à 08h08

      Il s’agit d’éviter à tout prix que le référendum aboutisse. Casser le compteur permet de prétendre sereinement que le nombre délirant de signataires n’est pas atteint. C’est ce qu’un autre avait nommé une “assurance” contre le truc impensable d’une élection de Trump.
      Cela rend le référendum encore plus important. C’est un moyen de casser la belle mécanique de Macron et de ses patrons à Bruxelles.

        +1

      Alerter
  • Guadet // 30.06.2019 à 08h49

    ” Les salariés financent deux fois plus Pôle emploi que l’État”
    Comble du sadisme : faire payer aux futurs victimes l’organisme qui va les humilier et les fliquer en prétendant les aider.

      +39

    Alerter
    • Toutatis // 30.06.2019 à 11h18

      ça n’a rien d’étonnant vu que c’est un mécanisme assurantiel. C’est pas non plus l’état qui paye mon assurance habitation ou celle de ma voiture.

        +7

      Alerter
      • Patrick // 30.06.2019 à 15h33

        tout à fait !! c’est une assurance ( disons une mutuelle ) , ce sont donc les assurés qui cotisent et l’état n’a rien à voir la-dedans.
        Le vrai problème est que l’état s’en occupe via des lois et des réglements qui ne font qu’empirer la situation.
        Plus l’état s’occupe du chômage et plus il y a de chômeurs, ça reste cohérent.

          +9

        Alerter
        • tepavac // 01.07.2019 à 22h29

          L’état est mis à la disposition de ceux qui ont été élus,
          Les lois sont votées et mises en application par ceux qui sont élus,

          N’oubliez pas, Nemo auditur propriam suam turpitudinem allegans

            +1

          Alerter
    • vert-de-taire // 30.06.2019 à 20h37

      En remaniant une fois de plus les conditions d’indemnités, Macron ne fait que poursuivre sa fuite en avant (son rôle) à savoir asservir les salariés et favoriser l’actionnariat.

      Il fait de l’étatisme en s’ingérant dans le processus (mais pas pour Alstom/GE – E.M. : “on n’est pas au Venezuela” pour s’immiscer dans une affaire privée).
      Cela-dit il prend un risque en s’en prenant aux grandes masses inutiles : illettrés, fainéants, les qui ne sont rien, alcooliques, …
      Risque plus faible maintenant que la Police est bien entraînée …

      Mais il y a les retraites, les hôpitaux, les usines qui ferment, ..
      Le tarif du gaz, de électricité, ..
      L’incroyable immobilisme devant le chômage de masse, les pollutions, ..
      et beaucoup de GJ, qui eux aussi ont appris et peut-être bien reviendront ?

      Le capitalisme, ça commence à bien faire

        +6

      Alerter
  • Bayard // 30.06.2019 à 08h59

    Privatisation des routes et manœuvres sur l’assurance chômage, pour ne citer que celles-là. Mais où donc passe tout le fric qu’ils nous pompent ?

      +22

    Alerter
    • RGT // 30.06.2019 à 09h17

      Réponse : Dans le CICE et dans le remboursement de la “dette”.

        +30

      Alerter
      • Patrick // 30.06.2019 à 15h35

        je dirais plutôt dans les gaspillages d’un état et d’administrations qui dépensent beaucoup , sans que l’on sache vraiment comment et sans que l’on en voit les bénéfices.
        Les principales entreprises bénéficiaires du CICE sont la SNCF, la Poste , EDF .. toutes appartenant à l’état

          +3

        Alerter
        • vert-de-taire // 30.06.2019 à 20h42

          Dans les hôpitaux par exemple ?
          L’université aussi c’est pas mal.

          Pour les autoroutes rien à dire .. ah pardon j’oubliais
          Pour les banques, aucun pb, les paradis fiscaux vont trèèès bien.

          c’est fini oui ces accusations de gaspillages qui ne représentent RIEN dans le grand tout de dingue ? Le pb n’est pas là.

            +8

          Alerter
          • Patrick // 01.07.2019 à 07h42

            selon la cour des comptes, la moitié du budget hospitalier est bouffé par la bureaucratie.
            vous pouvez mettre autant de fric que vous voulez dans tout ce système ( 1000 milliards d’euros l’an dernier ) , les gens sur le terrain comptent les crayons et les trombones ( idem pour l’éducation nationale ).

              +3

            Alerter
            • vert-de-taire // 01.07.2019 à 08h20

              Les dépenses de fonctionnement de la sécu sont faibles au regard des “mutuelles”. Est-ce remis en question ?
              Alors certes ce n’est pas parfait, il manque des moteurs/ incitations pour améliorer mais c’est bien mieux que le privé qui se gave.
              La volonté avérée de détruire de nos élus, représentants des actionnaires, n’incite pas à l’optimisation …

              pour rappel:
              La sécu pour tous fait partie du programme du CNR, ce truc infâme qu’il faut détruire (Kessler du MEDEF).
              Le CNR : ce compromis des partis de la résistance pour gouverner les français. Le MEDEF de l’époque était “Vichy”.

              le budget de la sécu c’est ~500 milliards € non ?

                +3

              Alerter
            • Patrick // 01.07.2019 à 12h25

              1000 milliards c’est l’ensemble des taxes , impôts et cotisations payés par les français
              dont 500 pour la seule sécu.

              Attention : la sécu est au départ l’organisme qui paie les frais de santé, mais qui a petit à petit imposé une bureaucratie énorme au secteur hospitalier ( difficile maintenant de faire le tri entre les décisions de la sécu et celles de l’état , tout est imbriqué ).
              A noter , que la sécu paie de moins en moins et que les mutuelles paient de plus en plus.
              On pourrait parfaitement imaginer un système d’assurance privatisé à mettre en concurrence.

                +1

              Alerter
            • RGT // 01.07.2019 à 22h46

              Concernant la bureaucratie, je ne viendrai pas vous contredire.
              Cette bureaucratie pléthorienne est le résultat de l’activité des “grands énarques” dont le seul objectif est de se tailler la bourre en termes de procédures d’une complexité sans limites.
              Les fonctionnaires qui bossent dans ces services ne font que suivre les ordres qui leurs sont dictés par leur hiérarchie et souhaiteraient avoir des occupations plus intéressantes pour gagner leur pain quotidien.

              Qui sont les véritables décideurs au ministère de la santé d’après-vous ?
              Les ministres qui viennent faire un petit tour (de quelques mois parfois) ou les hauts fonctionnaires qui s’occupent de les “conseiller” sur les méthodes les plus “efficaces” de gérer cette “grande maison” afin de la faire perdurer ?

              De plus, comme ils ne connaissent absolument RIEN en matière de santé et de soins, ils écouteront particulièrement les “conseils” de leurs homologues du ministère de l’industrie, voire leurs “amis” en “vacation” dans un gros labo ou dans un fabricant de matériel médical… On ne sait jamais, tout comme Macron, ils pourraient aussi aller faire un stage (et se gaver) dans une entreprise “prestigieuse” avant de revenir “enseigner les bonnes manières” à leurs “collaborateurs”.

              D’ailleurs, si TOUTES grosses entreprises deviennent aussi des “mammouths” à faire pâlir d’envie les fonctionnaires les plus pointilleux, c’est bien suite à “l’influence bénéfique” de ces énarques qui sont venus “conseiller” ces entreprises sur la bonne manière de les gérer.

              Et ça retombe en pluie fine sur les plus petites boîtes.

                +4

              Alerter
            • Dominique65 // 04.07.2019 à 01h03

              « a moitié du budget hospitalier est bouffé par la bureaucratie. »
              Dans l’hôpital près de chez moi, tous les postes d’infirmier(e)s supprimés ont été remplacés par des postes de bureau. Partout des affiches sur les droits des patients, et sur les ISO 9001 mais les rares infirmièr(e)s restant(e)s sont en burnout. Magnifique !

                +0

              Alerter
  • charles // 30.06.2019 à 10h49

    super revue de presse, j’ai parcouru https://www.revue-ballast.fr/daniel-tanuro-collapsologie-toutes-les-derives-ideologiques-sont-possibles/

    Je ne peux m’empêcher de m’interroger à savoir si ce mr se rend bien compte du monde qui nous entoure, du gouffre social de mode de vie qui nous sépare encore avec bien des régions de ce monde. Quand la france ce sera le congo, ou le sud texas, notre monde aura disparu.
    En cela le catastrophisme ne me semble pas inapproprié.
    Je remarque aussi qu’a part vendre de la contre salade il ne propose rien, hors c’est là que ça pose un souci certain, on passera sur une certaine critique acide mais légitime.
    il peut bien appeler les brebis à se regrouper autour de lui et de son projet, pour l’instant c’est trop maigre.

    > “Aujourd’hui, le manque d’éveil culturel et artistique des tout-petits est un fléau sanitaire”

    Nous parlent elles de ces même trentenaires qui branche leurs télé sur hanouna en rentrant du travail ?
    bah déjà ils veulent pas lâcher leurs télé, ils infectent leurs enfants avec leurs références douteuses, ils les abrutissent en utilisant leurs temps de cerveau disponible pour y laisser entrer le médiocre.
    qu’est ce qu’on s’en fou de gens comme ça ? c’est quoi le projet ?

    en complément:
    TV Lobotomie – La vérité scientifique sur les effets de la télévision – conférence par desmurget
    https://www.youtube.com/watch?v=NvMNf0Po1wY
    [modéré]

      +2

    Alerter
    • vert-de-taire // 30.06.2019 à 19h31

      ** Daniel Tanuro : « Collapsologie : toutes les dérives idéologiques sont possibles »

      Je ne connais pas son projet mais je constate qu’il pose remarquablement bien les hypothèses de travail.
      Rien que cela est exceptionnel.
      Ce court interview ne peut pas en dire plus sans risquer les ambiguïtés et généralités sans intérêt.

      Grand merci pour cette référence.

        +1

      Alerter
    • Dany 2 // 01.07.2019 à 11h58

      ” …à part vendre de la contre salade, il ne propose rien ” Peut-être parce que les gens ne sont pas prêt à l’entendre! La preuve par le 2eme article de cette revue de presse : Charles-Adrien Louis, du bureau d’études B&L évolution. “1,5 °C : pourquoi il faut tout changer “

        +0

      Alerter
  • Logique // 30.06.2019 à 12h42

    Il faudrait commencer à s’intéresser à Tulsi Gabbard, Elle est ignorée par les médias qui ne peuvent supporter une candidate anti-guerre. Or voici le résultat des recherches à la suite d’un débat télévisé. Apparemment elle a crevé l’écran:

    https://img.over-blog-kiwi.com/1/66/96/30/20190629/ob_005997_tulsi-google.jpg

      +7

    Alerter
  • Logique // 30.06.2019 à 12h48

    “Facebook a annoncé le projet de créer une monnaie numérique privée le libra, reposant sur la technologie de la chaîne de blocs (blockchain), destinée à devenir une monnaie mondiale adossée à ses réseaux sociaux”

    Raison de plus de boycotter ce réseau asocial. De plus toute chaîne bloquée est dévoreuse d’électricité à un point de nécessité plusieurs centrales nucléaires si le principe devait s’étendre. Et on ne me fera pas croire qu’une chaîne bloquée ne peut pas être détournée d’une façon ou d’une autre.

    “Facebook fournira désormais à la justice française les adresses IP des auteurs de propos haineux sur internet”

    Où commence la “haine”. Dire: je n’aime pas, mais alors pas du tout Macron et Castaner (entre autres), sera-ce considéré comme des propos haineux?

    Bref une raison de plus de boycotter ce réseau de plus en plus asocial. Et: je déteste absolument ce réseau, est-ce haineux?

    Les membres de la Stasi et de la Gestapo doivent se retourner dans leur tombe.

      +8

    Alerter
    • vert-de-taire // 30.06.2019 à 20h18

      Concernant la monnaie :
      le principe de monnaies alternatives dans la dérive néolibérale n’est pas pour me déplaire.
      On peut y trouver des qualités.

      Il ne faut pas désespérer sur l’énergie d’une monnaie “BlockChain”. Alors OUI les “vieilles” monnaies comme BitCoin coûtent énormément d’énergie électrique (mining) à cause de la puissance de calcul sollicitée.
      Mais NON une monnaie ‘électronique’ peut coûter très peu d’énergie (relativement au coût d’usage actuel de ses futurs usagers), nouveaux protocoles, codages astucieux, distribution, ..
      Quels sont les nouveaux services rendus ou autres améliorations de l’existant.
      Éviter VISA/CB donc réduire les commissions …
      On peut y rechercher une stabilité versus les risques des monnaies traditionnelles ($ € £ ..), cela dépend de son adossement.
      On peut y trouver le gain de réduire voire annuler l’usage des banques qui se gavent scandaleusement (versus principes démocratiques – création de monnaie, bénéfices délirants, passages obligés, ..).
      On peut enfin y trouver une alternative de secours en cas de catastrophe banco-financière (du domaine du possible voire du probable) et éviter les inconvénients du troc.
      Cela-dit une monnaie ne se conçoit que dans un système légal, dans un territoire (virtuel ou non). Cela pose donc de nombreux problèmes : convertibilité d’usage ou encore de valeur marchande, ..
      Que FB en soit maître unique absolu mérite plus que prudence. Mais avantage possible : réduction du risque de défaut.
      À suivre … de loin.

        +0

      Alerter
  • Arnold Rimmer // 30.06.2019 à 23h17

    Une remise en cause de l’euro dans les tribunes du Monde! Pas sûr que les éditorialistes aient bien compris le message de la tribune, mais c’est suffisamment rare pour être souligné!

    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/06/30/la-monnaie-unique-ouest-africaine-risque-d-etre-un-echec-cuisant_5483447_3212.html

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications