Les Crises Les Crises
16.juin.201916.6.2019 // Les Crises

Revue de presse du 16/06/2019

Merci 36
J'envoie

La revue avec sous la rubrique “Démocratie”, la mise en relief de la tribune offerte par le JDD à Marlène Schiappa (sur qui on ne s’attardera pas) à partir des propos de l’interview de Natacha Polony et de deux chroniques de France Culture (dont la rédaction est pourtant devenue peu transgressive) : dictature d’une minorité d’extrême-centre (cf. Alain Deneault) et de ses croyances. Merci à nos contributeurs et bonne lecture.

DÉMOCRATIE

« Les minorités et leurs dogmes étouffent nos libertés !»

"Natacha Polony a publié avec Jean-Michel Quatrepoint un livre dénonçant la tyrannie de minorités de plus en plus autoritaires. La culpabilisation qu'elles exercent menace selon elle les libertés démocratiques. Natacha Polony est journaliste et essayiste et directrice de la rédaction de Marianne. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Nous sommes la France (Plon, 2015) et Changer la vie : pour une reconquête démocratique (Éditions de l'Observatoire, 2017). Son dernier livre, Délivrez-nous du Bien ! Halte aux nouveaux inquisiteurs, coécrit avec Jean-Michel Quatrepoint, vient de paraître aux Éditions de l'Observatoire."

Source : Figaro Vox

Tribune de Marlène Schiappa : "Qui est prêt à faire passer son pays avant son parti ?"

"La secrétaire d'Etat Marlène Schiappa et les députés LREM Laurent Saint-Martin et Olivia Grégoire publient un appel destiné à toutes les sensibilités pour rejoindre leur parti : "Nous ne serons pas d’accord sur tout : c’est ce qui fait (encore) la beauté du débat d’idées. Mais nous serons rassemblés sur une destination", écrivent-ils."

Source : JDD

Chez LREM, la tentation du parti unique ?

"Les responsables de la majorité présidentielle multiplient les injonctions à "préférer son pays à son parti". Un message qui vise les élus de l'opposition, à quelques mois des élections municipales."

Source : France Culture - Le billet Politique

Le ball-trap des municipales

"Depuis le 26 mai dernier, la chasse est ouverte. Une chasse à laquelle s'adonne le président de la République, Emmanuel Macron, ainsi qu'une partie de son gouvernement. Avec en gibier de prédilection, les maires de droite. Et depuis quelques jours, ça tombe comme à Gravelotte."

Source : France Culture - Le billet Politique

ENVIRONNEMENT

Forêts publiques : l’État réfléchit au démantèlement de l’ONF

"En plus des suppressions de postes, l’État réfléchit à confier la gestion des forêts communales à des prestataires privés et à supprimer la consultation de l’ONF en cas de défrichement... Or, selon les travailleurs forestiers, une gestion durable de la forêt dépend du maintien d’un service public forestier fort."

Source : Reporterre

FRANCE

Une campagne de Médecins du Monde censurée pour ne pas déplaire aux laboratoires pharmaceutiques

"L’ONG Médecins du Monde aurait dû lancer une campagne choc, ce lundi 13 juin choc contre le prix de certains médicaments. Mais il n’en sera rien, elle a été « bloquée » par l’Autorité professionnelle de régulation de la publicité (ARPP) qui juge qu’elle pourrait nuire aux laboratoires pharmaceutiques." [Qui s'en étonne en Macronie ?]

Source : Les Inrocks

Macron est le meilleur président de droite qu'on ait eu depuis un certain temps [Pour ceux qui auraient cru au ni de gauche ni de... gauche ]

"C'est une femme de l'ombre à la parole rare. Une parole désormais libre. Emmanuelle Mignon a été conseillère de Nicolas Sarkozy de 2002 à 2009 avant de revenir aux côtés du président-candidat en 2012. Si elle travaille aujourd'hui au sein d'un cabinet d'avocats d'affaires, l'ex-directrice de cabinet du président Sarkozy garde un œil avisé sur la politique. (...) Emmanuelle Mignon revient également sur les deux premières années du mandat d'Emmanuel Macron et les ressemblances entre lui et Nicolas Sarkozy dans l'exercice du pouvoir." [Il me semble que le titre de l'article a été remplacé sur le site de "Le Point". J'ai reproduit ce qui me semblait être le titre original, contenu dans le lien de l'article. Si quelqu'un dispose du cache ou d'une copie d'écran, envoyez-là nous svp]

Source : Le Point

Emmanuel Macron : Le président dénonce à l'OIT les dérives d'un «capitalisme fou»

"A-t-on bien entendu ? à Genève à l’OIT Macron dénonce les dérives d’un capitalisme fou, fait un mea culpa dans sa gestion de la crise des Gilets jaunes, il réclame une économie sociale de marché ! Une seule explication les lumières de la Pentecôte l’auraient converti. C’est un miracle !" [Jacques Myard sur Tweeter. Article classé dans "France" par absence de rubrique "Foutage de gueule"...]

Source : 20 Minutes

GÉOPOLITIQUE

Poutine compare les risques climatique et nucléaire

"Vladimir Poutine a rencontré les dirigeants des principales agences de presse mondiales en marge du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, le 6 juin 2019."

Source : Blog Le cri des peuples

LIBERTÉS

Taha Bouhafs : « Je ne suis pas plus militant qu’un journaliste du “Point” ou de BFM TV »

"En avril dernier, le journaliste Gaspard Glanz avait subi deux jours de garde à vue, interpellé alors qu’il couvrait une manifestation. Cette semaine, le pouvoir s’est de nouveau attaqué à un journaliste : Taha Bouhafs, journaliste à Là-bas si j’y suis et qui avait révélé les images d’Alexandre Benalla frappant un manifestant, a subi une garde à vue d’une journée alors qu’il couvrait une manifestation de travailleurs sans-papiers."

Source : Reporterre

Scandale du fichage et de l'usage des armes de guerrre

Divers aspects de la pensée contemporaine a reçu des médecins qui s’insurgent contre le fichage des blessés et l’usage d’armes de guerre lors des manifs de gilets jaunes. [ndlr : temps de parole accordé par France Cuture à des organisations maçonniques au même titre qu'aux principales obédiences religieuses]

Source : France Culture

MATIÈRES PREMIÈRES

Le coup de gueule de certains agriculteurs face à l'industrialisation du bio

"Non à l'industrialisation de la bio ! Pas de tomate bio en hiver", affirme la Fédération nationale des agriculteurs biologiques (FNAB), avec la Fondation Nicolas Hulot (FNH), Greenpeace et Réseau action climat. L'objet de leur colère? Le développement "de projets de grande ampleur de légumes bio produits sous serre chauffée", en particulier en Bretagne et dans les Pays de la Loire pour une production de fruits et légumes hors saison. Ainsi donc se fait jour la critique de l'industrialisation de la production de produits bio. Pourtant, l'interprofession des fruits et légumes (Interfel) rappelle que le règlement européen autorise le chauffage des serres en agriculture biologique. Il faut, selon Laurent Grandin, président d'Interfel, des règles équivalentes dans tous les pays pour ne pas faire disparaître la production nationale.

Source : Sciences et Avenir

La plus grande entreprise minière au monde BHP va tourner le dos au charbon

"Le charbon est loin d’être mort mais il perd de plus en plus d’alliés. Après les investisseurs qui s’éloignent de ce secteur, ce sont désormais les entreprises minières qui montrent leur désamour. À la suite de Rio Tinto et Glencore, c’est au tour de BHP d’annoncer une stratégie de retrait du charbon thermique. L’exploitation des métaux nécessaires à la transition énergétique offrirait de meilleures opportunités."

Source : Novethic

RÉFLEXION

Gilets Jaunes contre oligarchie et « peste bleue », généalogie d’une guerre ouverte

"Comme le souligne Emmanuel Todd, les dissidents de la pensée unique politico-médiatique avaient presque perdu l’espoir que le peuple Français ait conservé sa capacité à se soulever contre ses oppresseurs. La révolte des gilets jaunes fut donc la bonne surprise de la fin d’année 2018 et une certaine fierté peut en être tirée après toutes ces années de soumission à la dystopie mondialiste. Ce mouvement n’est donc que l’aboutissement d’un demi-siècle d’une politique des petits pas ayant consisté à hypothéquer la démocratie au profit des puissances financières et au détriment des intérêts de la grande majorité de la population. Le principal vecteur de cette tyrannie est le machin supranational appelé « Union Européenne » construit ex-nihilo à partir de la fin de la guerre."

Source : Blog de Zevengeur

Commentaire recommandé

Fritz // 16.06.2019 à 08h29

Hep ! Vous avez oublié ce titre grandiose d’un journal irréprochable :
https://www.lemonde.fr/international/article/2019/06/14/relaxe-quasi-totale-pour-l-auteure-des-reseaux-du-kremlin-en-france-poursuivie-en-diffamation_5476498_3210.html
N’empêche que la dame (Cécile Vaissié) et son éditrice devront payer 4 500 euros de dédommagement à Olivier Berruyer : « Elles devront lui verser 2 000 euros de dommages et intérêts et 2 500 euros au titre des frais de justice, et le passage devra être supprimé en cas de réédition. »

41 réactions et commentaires

  • R2D2 // 16.06.2019 à 07h54

    Un intéressant compte-rendu de la crise dans le Golfe après l’explosion des deux tankers :
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2019/06/brouillard-d-ormuz.html

    S’il y a de bonnes chances qu’il s’agisse d’un énième false flag américain pour mettre la pression sur l’Iran et même sauver le soldat Bolton, il n’est pas tout à fait impossible que Téhéran ait réellement ordonné cette attaque en état de légitime défense face au harcèlement de l’empire.
    Les deux thèses sont présentées, ce qui est appréciable en ces temps de désinformation et de prises de position idéologiques.

      +6

    Alerter
  • Fritz // 16.06.2019 à 08h29

    Hep ! Vous avez oublié ce titre grandiose d’un journal irréprochable :
    https://www.lemonde.fr/international/article/2019/06/14/relaxe-quasi-totale-pour-l-auteure-des-reseaux-du-kremlin-en-france-poursuivie-en-diffamation_5476498_3210.html
    N’empêche que la dame (Cécile Vaissié) et son éditrice devront payer 4 500 euros de dédommagement à Olivier Berruyer : « Elles devront lui verser 2 000 euros de dommages et intérêts et 2 500 euros au titre des frais de justice, et le passage devra être supprimé en cas de réédition. »

      +39

    Alerter
    • RGT // 16.06.2019 à 10h04

      Ce qui me plaît le plus dans l’article de l’Immonde, c’est la “petite pique” : “L’avocat de cinq des six plaignants, Jérémie Assous – qui défend par ailleurs la chaîne russe RT France “…

      Il faudrait que ce grand quotidien vespéral (et vénal) précise AUSSI les noms de clients défendus par les autres avocats lors de divers procès qui concerneraient le public… Mais ce serait bien sûr des pratiques “déloyales” qui pourraient entraîner une suspicion de “proximité” et de conflits d’intérêts.

      L’Immonde ferait bien AUSSI de rappeler que le “Divin Actionnaire” de ce journal a été condamné dans une affaire de proxénétisme dans le passé.
      C’est d’ailleurs pour entre autres “glisser sous le tapis” cette information peu reluisante qu’il s’est mis à acheter des journaux pour les faire taire.

      Sans doute utilise-t-il encore les mêmes méthodes éprouvées avec les “journalistes” de ces “nobles institutions”.

        +38

      Alerter
    • Papagateau // 16.06.2019 à 14h27

      Citation : “en cas de réédition”.

      Et qu’est-ce qu’on fait des stocks ? Des exemplaires encore en vitrine?

      C’est comme le sang contaminé au Sida (ministère Fabius), on attend que tout soit vendu, sinon ce serait du gâchis.

      Alors le juge est “responsable mais pas coupable” comme le ministre du sang contaminé ?

      Encore une amende, non seulement inférieure au préjudice sur la /les victime/s, mais également inférieure au bénéfice tiré de la fraude.
      Justice néo libérale.

        +13

      Alerter
    • septique // 16.06.2019 à 23h56

      He oui..relaxe totale..les plaignants sont dans le fossé à l’exception D’UN passage du livre concernant Olivier Berruyer qui devra être changé avant publication..la cour dans sa sagesse a précisé que déclarer que des gens sont pro-russes ou affirmer que la présentation des évènements de l’Ukraine était partisane ne sont pas de la calomnie mais le résultat d’une analyse des publications et des prises de position…rien d’une victoire….

      Malgré l’analyse de notre ami Fritz..

        +1

      Alerter
  • Graindesel // 16.06.2019 à 10h20

    Sujet référendum ADP: question: admettons les signatures réunies: l’assemblée nationale examine le texte et le rejette… conséquence: pas de référendum! C’est mon interprétation de la constitution et elle vient d’être confirmée sur RT France. Quelqu’un?

      +13

    Alerter
    • Araok // 16.06.2019 à 10h26

      Ben oui, ce n’est pas une consultation pour faire un référendum c’est une consultation pour organiser au Parlement une discussion sur ” fait on un référendum ?”.
      Comme aurait dit le regretté P. Desproges ” étonnant, non?” Tic tac tic tac…

        +19

      Alerter
      • gracques // 16.06.2019 à 10h43

        Pour être précis, le parlement doit ré examiner le texte déjà voté et si il le confirme , il y a référendum, sinon il s’agit d’une autre loi et on repart pour un tour….. enfin non. Car le référendum d’initiative partagée n’est plus possible . En effet , suite à cette première tentative , notre majorité si progressiste à estime qu’un référendum ne pourra être initié que QUATRE ans après la promulgation de la loi . Ils ne se cachent même plus de nous prendre pour des billes.

          +17

        Alerter
        • Graindesel // 16.06.2019 à 10h56

          “Pour être précis, le parlement doit ré examiner le texte déjà voté et si il le confirme , il y a référendum”

          Ce n’est pas clair du tout. Ce n’est pas ce que je lis dans la constitution:

          https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000019241004&cidTexte=JORFTEXT000000571356&dateTexte=20080725

          Le parlement ne “doit” pas. Ce n’est pas un réexamen d’une loi votée (cf alinéa 3).

            +1

          Alerter
          • Papagateau // 16.06.2019 à 15h04

            En bref, ce n’est même pas référendum d’initiative partagée, mais un référendum dont l’initiative de la pétition qui le réclame est elle-même soumise à une minorité qualifiée avant de pouvoir officiellement être présentée à la majorité des députés.

            Une loi tellement bien ciselée, qu’on ne s’aperçoit même pas qu’elle nous Enlève des droits alors que le préambule prétendait nous en donner plus.

            Ce texte est tellement retors qu’il devrait être étudier en cours d’éducation citoyenne.
            Mais je rêve, ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied.

              +9

            Alerter
  • Graindesel // 16.06.2019 à 10h44

    Notre-Dame… les charpentes en bois ont cramé… patrimoine parti en fumée… mais ce n’est pas le seul patrimoine menacé… maintenant les forêts qui justement ont permis la production des-dites charpentes… le patrimoine, il faut que ça rapporte oh non, pas du bien être, non, du fric, de l’oseille, des pépettes, du flouze… Rasons tout!

    Un pays qui n’a aucun respect pour son patrimoine vivant est un pays mort, un désert.

      +25

    Alerter
  • Vercoquin // 16.06.2019 à 11h41

    Démocratie.
    Marlène Schiappa:
    “êtes-vous prêts à faire passer votre pays avant votre parti? Êtes-vous prêts à porter et défendre des idées, peu importe leur provenance, au service des Français?
    Si oui, alors venez marcher avec nous. Nous ne serons pas d’accord sur tout : c’est ce qui fait (encore) la beauté du débat d’idées. Mais nous serons rassemblés sur une destination.”

    Ô mon bon maître, notre Jupiter, notre Grand Sachant, dis-nous, indique-nous, montre-nous à nous tous qui sommes à plat-ventre devant toi, quelle est donc cette “DESTINATION” merveilleuse. Marchons, marchons.

    La seule destination que je vois, c’est le chaos, la fin des acquis sociaux, la fin des services publics, le vol du patrimoine, la dette, etc.
    Marchons, marchons comme les moutons de Panurge, vers le précipice.

    Par contre, y’aura des cars pour y aller. Les cars Macron.

      +28

    Alerter
    • Patrick // 16.06.2019 à 14h24

      ” Les cars Macron ” !!
      La seule chose utile faite par le ministre Macron.
      La question à se poser à ce sujet était plutôt : ” de quel droit l’état se permettait-il d’interdire à une entreprise privée de développer un service de transport par cars ? ” , à part pour préserver le monopole de la SNCF qui n’est pas viable sans protection et subventions.

      Pour les forêts , il serai bon de comparer les forêts gérées par le privé et celles gérées par le public avant de s’exprimer sur le sujet. Pas facile de trouver ce genre d’info.

        +1

      Alerter
      • anarkopsykotik // 16.06.2019 à 17h37

        > La seule chose utile faite par le ministre Macron.

        Oui, en ces temps de crise climatique et écologique, nulle doute qu’encourager les pauvres à du transport plus polluant, plus lent et moins confortable pendant qu’on saborde la sncf pour pouvoir enrichir les potes, c’était la meilleure idée possible.

        Et filer la gestion de forêt au privé, excellent plan, c’est bien connu que le privé à l’amour du long terme et de la surveillance de l’impact écologique, jamais une logique de rentabilité court termistes et de rogner sur les entretiens réguliers nécessaires.

          +8

        Alerter
        • Patrick // 16.06.2019 à 21h50

          Une partie des forêts françaises est déjà géré par le privé, et c’est effectivement une gestion à long terme , patrimoniale. Et les propriétaires de ces forêts en prennent soin puisque c’est leur patrimoine.

          Quant au transport :
          – plus lent ? bof , quand on voit les performances désastreuses de la SNCF , on peut se poser la question
          – moins confortable ? ça, ça reste à prouver, à entendre certains utilisateurs se serait même l’inverse.
          – plus polluant ? entre un bus et une loco diesel ??
          Les utilisateurs ont le choix, on se demande pourquoi ils choisissent le bus 🙂

            +1

          Alerter
          • Actustragicus // 17.06.2019 à 05h25

            Le train plus lent, moins confortable et plus polluant que le car… vous vous moquez du monde, ou vous êtes payé par le gouvernement pour participer au sabordage du transport ferroviaire ?

              +5

            Alerter
            • Patrick // 17.06.2019 à 08h01

              Témoignage d’utilisateurs et je constate juste que beaucoup de gens préfèrent prendre le car.

              Sabotage ferroviaire ? avec ce que la SNCF coûte aux français , c’est un peu fort de parler de sabotage , disons que c’est juste une activité qui n’a pas de raison d’être dans un bon nombre de cas.

                +2

              Alerter
            • kasper // 17.06.2019 à 14h47

              Les faits qui ne collent pas au dogme doivent etre mis sous le tapis.

                +0

              Alerter
            • Patrick // 17.06.2019 à 16h30

              quel dogme ? le mythe des services publics ?

                +0

              Alerter
        • Patrick // 16.06.2019 à 22h00

          juste pour rire : un article sur la bonne et saine gestion des forêts par l’état

          https://www.lemonde.fr/planete/article/2016/09/21/l-onf-en-pleine-crise_5001459_3244.html

          Les méchants privés se réunissent pour la filière-bois , l’ONF est infoutu de faire quoi que ce soit …
          “Un dernier événement s’ajoute à la pagaille interne. Le 26 septembre, l’Association française des eaux et forêts organise un colloque au palais du Luxembourg, à Paris, intitulé « Pour un essor de la filière forêt-bois ». Et sur les 300 représentants du secteur annoncés… aucun de l’ONF ! Seul Jean-Yves Caullet, désormais ex-président (depuis le 18 mars) du conseil d’administration de l’office, sera présent. Selon les informations du Monde, M. Dubreuil a refusé que ses troupes participent à l’événement, ”

          Juste la vie normale d’une administration française

            +1

          Alerter
          • chokk // 17.06.2019 à 11h35

            La libéralisation de l’ONF, une réussite sans précédent :
            https://www.bastamag.net/Les-salaries-de-l-ONF-veulent-lancer-un-mouvement-contre-la-marchandisation-des
            La rentabilité n’est pas une bonne nouvelle pour les écosystèmes. “Heureusement”, certains n’achètent des forêts que par optimisation fiscale, ce qui évite la surexploitation, mais laisse l’entretien à désirer.

              +0

            Alerter
            • Patrick // 17.06.2019 à 14h34

              j’avais pu constater que dans les patrimoines publiés par certains ministres , il y avait de la forêt, je m’étais dit qu’il y avait anguille sous roche.

              C’est idiot de ne pas gèrer une forêt, le rendement financier n’est pas extraordinaire mais pas mauvais du tout par les temps qui court ( environ 2% ).
              Mal gérée , la forêt va perdre de sa valeur , un propriétaire privé n’a donc jamais intérêt a mal gérer son patrimoine , alors qu’un fonctionnaire n’y a aucun intérêt ( c’est pas son fric alors il s’en fout )

                +1

              Alerter
            • douarn // 17.06.2019 à 16h30

              Patrick, parfois j’approuve ce que vous dites mais là je dois avouer que votre dogmatisme m’a fait rire.
              “Mal gérée , la forêt va perdre de sa valeur” Heureusement qu’ homo e.comicus (et non economicus) est arrivé sur cette terre pour donner de la valeur à la forêt.
              Vous rendez vous compte que pendant tous ces millions d’années de forêt “mal gérée”, tout allait de travers. La biodiversité était élevée, les sols y étaient riches en matières organiques, les racines et la matière organique préservaient les sols de l’érosion, la porosité importante du sol permettait aux pluies une recharge optimale des nappes, etc. Bref aucune externalité négative dont la remédiation ne contribue pas au calcul du PIB… mal gérée on vous dit…

                +4

              Alerter
      • jeanpaulmichel // 16.06.2019 à 17h49

        Le problème de la SNCF c’est que c’est l’état qui lui a imposé de construire des lignes TGV et lui a laissé la facture sur le dos depuis les années 80,
        Lui imposant dernièrement l’achat de rames TGV dont elle n’a pas besoin à court terme pour sauver Alstom.
        Les autres modes de transport sont subventionnés indirectement comme le transport routier qui ne paie pas la construction et l’usage des infrastructures telles les routes nationales, départementales, etc …
        Avec l’ouverture à la concurrence, la SNCF va concentrer ses moyens sur les lignes rentables principalement, tout comme le feront les autres entreprises ferroviaires selon le principe du 80/20.
        Pensez-vous que les cars Macron iront desservir les zones rurales excentrées des grandes métropoles régionales ?

          +7

        Alerter
        • jeanpaulmichel // 16.06.2019 à 19h38

            +1

          Alerter
        • Patrick // 16.06.2019 à 21h55

          Le transport routier paie beaucoup de taxes , tout ce qui roule paie beaucoup de taxes ( selon le mode de calcul , entre 40 et 60 milliards d’euros de taxes payées par tout ce qui roule , bien supérieur aux dépenses annuelles dans les infrastructures)
          Les zones rurales excentrées ne sont pas desservies non plus par la SNCF , en Ardèche , il y a belle lurette qu’il n’y a plus de trains , mais il y a des cars !! et des voitures.

            +0

          Alerter
          • jeanpaulmichel // 16.06.2019 à 22h28

            http://www.douane.gouv.fr/articles/a12259-transporteurs-routiers-remboursement-des-taxes-de-carburant
            Approuvez-vous que les transports routiers soient subventionnés en remboursant une partie du diesel utilisé ? Ce qui leur donne un avantage concurrentiel certain vis à vis du rail.
            Vous dites que les taxes perçues sont supérieures aux dépenses annuelles d’infrastructures.
            Comment expliquez vous l’état désastreux du réseau secondaire voire de certaines nationales et je ne parle pas de certains ponts qui sont dans un piteux état ?

            Concernant la SNCF :
            – deux réseaux : le TGV et le reste.
            TGV : choix politique et réseau performant tant au nombre de circulations que de voyageurs transporté et de sécurité.
            Réseau autre que TGV : n’a pas été la priorité des pouvoirs publics donc se dégrade et impose des limitations de vitesse afin de circuler en sécurité mais augmente les délais d’acheminement ce qui rend plus compétitif en terme de délai les transports routiers.
            – Les TER hybrides actuels(double traction diesel et électrique) offrent une réduction importante des rejets de CO2 et surtout une capacité bien supérieure à un autocar qui ne circule qu’au diesel exclusivement.
            Les rejets en terme de passagers/kilomètres parcourus sont inférieurs à l’autocar et le seront encore plus avec l’arrivée des TER à hydrogène.
            https://www.sncf.com/fr/engagements/enjeux-rse/sncf-accelere-train-a-hydrogene
            Nous sommes confrontés à un choix de société : que voulons nous favoriser et donc payer ?

              +5

            Alerter
            • Patrick // 17.06.2019 à 07h55

              “Comment expliquez vous l’état désastreux du réseau secondaire voire de certaines nationales et je ne parle pas de certains ponts qui sont dans un piteux état ? ”

              très mauvaise gestion par l’état , les taxes payées par ce qui roule sont utilisées pour le budget de l’état dans lequel les infrastructures ne représentent pas grand chose … question de priorités.

                +1

              Alerter
            • Patrick // 17.06.2019 à 07h59

              ” Les TER hybrides actuels(double traction diesel et électrique) offrent une réduction importante des rejets de CO2 et surtout une capacité bien supérieure à un autocar qui ne circule qu’au diesel exclusivement.”

              Passage délicat diesel-électrique , faut faire chauffer le diesel , les conducteurs préfèrent rester en diesel ( c’est ce que m’avait expliqué un conducteur de loco ). Sur les petites lignes avec des trains presque vides , il vaut mieux mettre un car.

              Et rien n’empêchera d’avoir des cars hybride ou à l”hydrogène.

                +1

              Alerter
            • Patrick // 17.06.2019 à 08h06

              il n’y a qu’un remboursement partiel des taxes sur le carburant , ça permet de ne pas être trop pénalisé face aux transporteurs étrangers.

              Mais il reste la taxe à l’essieu ” Pour financer l’entretien de la voirie, la taxe spéciale sur certains véhicules routiers (TSVR) dite taxe à l’essieu s’applique aux poids lourds de fort tonnage. Le propriétaire du véhicule doit effectuer une déclaration avant sa mise en circulation. ” … voilà, voilà … pour payer les infrastructures.

                +0

              Alerter
          • jeanpaulmichel // 17.06.2019 à 10h51

            Bonjour,
            Je vais en rester là car il y a tant à dire sur ces deux modes de transport et nous n’avancerons pas.
            Quant à la transition traction diesel vers traction électrique ou vice-versa, cela se fait très simplement et rapidement.
            Je ne comprends pas ce que vous aurait dit le conducteur de loco privilégiant le diesel.
            Les instructions sont claires, sur lignes électrifiées, ils doivent utiliser la traction par caténaire sauf bien entendu en-cas de panne du moteur électrique.

              +1

            Alerter
      • vert-de-taire // 17.06.2019 à 11h30

        Depuis une bonne dizaine d’années des salariés de l’ONF font grèves et cris pour alerter le politique et la population.

        En vain !

        L’ONF gère la forêt comme une entreprise et oublie la nature et les intérêts des habitants.

        La privatisation et ses effets dévastateurs EST EN MARCHE depuis longtemps.

        Comme partout ailleurs : cause systémique : capitalisme.

          +2

        Alerter
      • Delespaux // 17.06.2019 à 19h56

        Les cars roulent sur des routes payées par les citoyens. Pas rentables si les lignes de cars devaient elle-même payer l’asphalte.

          +3

        Alerter
  • Graindesel // 16.06.2019 à 14h16

    Un autre article qui vaut son pesant de sel.

    https://www.nytimes.com/2019/06/15/us/politics/trump-cyber-russia-grid.html#commentsContainer

    Qu’un sabotage de la distribution d’énergie ait des conséquences sur la santé des populations, voire des conséquences mortelles ne semble pas les effrayer. Ces tentatives sont des crimes qui vaudraient des dizaines d’années de prison si jugées aux USA.

      +3

    Alerter
  • pgen // 16.06.2019 à 14h36

    Juste une petite précision concernant l’article des Inrocks sur la censure de la campagne MdM : il est daté du 13/06/ … 2016 !!!

      +1

    Alerter
  • charles // 17.06.2019 à 10h40

    > https://www.sciencesetavenir.fr/nutrition/des-agriculteurs-en-colere-face-a-l-industrialisation-du-bio_134054

    merci d’éclairer le sujet sous cette forme. Pour m’être intéressé au bio fut un temps, oui les usines à bio automatisées, de véritables machines géantes, sont un des avenirs possible de notre alimentation.

    2-3 réflexions supplémentaires.
    – il y a une fatalité à cela, et je m’en désole. Avec le dérèglement climatique faire pousser dehors sera bientôt une affaire devenue encore plus compliquée qu’elle ne l’était déjà. Et ce n’était déjà pas si facile vu le kilo de pesticides que les producteurs utilisent.
    – cependant, l’aspect statique et ultra financiarisé de ces actifs sont leurs faiblesses. Une tornade ? Une tempête de neige un peu forte ? une inondation, l’infra est par terre, refinancement, etc. en temps normal on ajuste le plan de financement, on repart et puis voilà, mais les psychologies vont changer et s’affirmer face à la multiplication des affaires qui vont capotées, et l’incapacité des experts à fournir une solution.
    – bon je voulais mettre une vidéo pour illustrer mon propos 1, mais je ne retrouves pas. M’enfin bref on peut s’amuser à faire le bilan carbone de se machin. Pleins de gadgets électronique, consommation de chauffage en hiver, utilisation quotidienne de flotte et d’emballage, emplois minimes.
    – notez aussi que comme cette production va se structurer et devenir de +en+ populaire seuls les gros subsisteront..
    BREF c’est peut être bio pour nous, mais pas pour notre environnement.

      +1

    Alerter
  • Lebougre // 17.06.2019 à 23h20

    https://lundi.am/Reduire-les-Gilets-Jaunes-par-l-arme-psychologique
    Ou comment les méthodes contre-insurrectionnelles sont passées du monde militaire à celui de l’entreprise jusqu’au cabinet du président
    paru dans lundimatin#193, le 27 mai 2019

      +1

    Alerter
  • basile // 18.06.2019 à 04h42

    petite séance de justifications, hier sur les Informés, genre non non, je n’en suis pas. (On ne sais jamais, par les temps qui courent) :

    Hapsatou Sy : ça m’attriste beaucoup. Je n’imaginais pas un instant à vivre ce qui se passe aujourd’hui

    Stéphane Vernay, directeur de Ouest France ; le front national, pardon, le rassemblement… Ce parti a changé, un travail a été fait. Mais si, malheureusement…

    Sophie de Menthon, présidente du mouvement Ethic
    C’est vrai, le FN (sic) est devenu quasi fréquentable (gros yeux de Sy) non, non, c’est pas ce que je pense …

    A partir de 20 mn
    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/les-informes-de-france-info/investiture-lrem-pour-les-municipales-a-paris-quotas-d-immigration-plan-de-feminisation-du-medef-les-informes-du-17-juin_3475019.html

      +0

    Alerter
  • charles // 19.06.2019 à 11h09

    petite découverte. du bon sens, de la physique, du prospectivisme et de la philo.

    https://www.youtube.com/watch?v=_FyfTx4ZHm4

    Banque Cantonale de Genève
    BCGE I L’essentiel de la finance Séminaire Business Partner I Vendredi 14 septembre 2018 Marc Halévy, Physicien, Philosophe et Prospectiviste L’intelligence collective: nouveau paradigme des entreprises! La complexité des organisations aux structures pyramidales qui bride la productivité et les capacités d’innovation des individus et peut les démotiver a eu son heure de gloire. Il est temps d’activer l’énergie du collectif et d’arrêter de mettre les individus en compétition si l’on veut atteindre la performance. Les entreprises doivent changer de paradigme en évoluant de l’économie industrielle à l’économie de l’immatériel. Elles doivent inventer de nouveaux modèles d’organisation qui favorisent l’intelligence collective, l’émergence de leaders et la créativité nécessaires à la transformation. Quel est le défi des entreprises de demain? Comment modifier l’environnement organisationnel? Comment favoriser la coopération et la prise de décision collective? Comment décupler le potentiel des individus?

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications