Les Crises Les Crises
7.juillet.20197.7.2019 // Les Crises

Revue de presse du 7/07/2019

Merci 63
J'envoie

DÉMOCRATIE

Informateur : Google fausse les résultats de recherche, de YouTube

Le pouvoir de Google et YouTube qui « rééquilibrent » les résultats de recherche, démonétisent, relèguent des commentateurs populaires mais trop conservateurs, grâce à l’intelligence artificielle. Une cadre de Google avoue en caméra cachée qu’il s’agit d’empêcher un autre « incident » Trump en 2020.

Source : Viméo

ENVIRONNEMENT

Le Haut Conseil pour le Climat frise la Révolution

Le premier rapport du tout neuf Haut Conseil pour le Climat (HCC) n’a pas reçu l’accueil qu’il mérite. Il cache des propositions qui frisent la Révolution. Les conclusions du HCC impliquent d'abandonner tous les indicateurs de la Loi organique relative à la loi de finance (LOLF) et de les remplacer par un indicateur prioritaire : la compatibilité avec le budget carbone de la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC). Au niveau mondial, les 10 % les plus riches sont responsables de près de la moitié des émissions, et les 1 % les plus riches émettent à eux seuls plus de carbone que la moitié la plus pauvre de la planète. Comment les classes moyennes et populaires des pays riches et émergents accepteraient de changer leur mode de vie si les plus aisés ne sont pas mis à contribution. Toute future loi de finance qui n’organisera pas la réduction drastique des inégalités est à recaler.

Source : Blog Sciences²

Pourquoi le réchauffement climatique empire la crise du logement au Svalbard ?

"Longyearbyen, la ville la plus au nord du monde, ne sait plus où loger ses résidents. Là où la température a déjà augmenté de 4°C en 50 ans, avalanches, coulées de boue et fonte du permafrost menacent les habitations. « Cher locataire. Nous sommes désolés de vous apprendre que les autorités ont décidé de démolir votre bâtiment. Votre contrat de location prendra fin au mois de juin ». Nat, cuisinier dans un hôtel de Longyearbyen, a reçu le mail en mars. Bientôt, la baraque de bois qu’il habite sera rasée et elle ne sera pas le seul bâtiment à subir ce sort cet été, à Longyearbyen, sur l’île du Spitzberg. Avec les changements que connaît le climat sur l’archipel du Svalbard, plusieurs des maisons construites à flanc de montagne dans la « capitale » ont été estampillées à risque. Au total, 140 appartements et maisons ont été condamnés à la démolition. Pour Nat, c’est une catastrophe. Ailleurs, il aurait pu trouver une nouvelle location en trois mois. Mais dans la ville la plus au nord de la planète, se loger est une autre paire de manches."

Source : RFI

EUROPE

La dette italienne peut-elle être répudiée ?

“Si Salvini voulait réellement combattre les décisions de l’Union européenne, comme il le proclame, il devrait demander que le gouvernement cesse de rembourser les 360 milliards d’euros de titres italiens détenus par la BCE. Mais s’il le faisait, il irait à l’encontre des intérêts des banquiers italiens et des institutions financières qui le soutiennent ”. Voilà ce que disait l’historien et docteur en sciences politiques Éric Toussaint, du Cadtm. La dette n’est ni une catastrophe naturelle ni le résultat de dépenses sociales excessives : son caractère odieux est scellé par les conséquences négatives qu’elle a sur la population. C’est le cas de l’Italie."

Source : Comité pour l’abolition des dettes illégitimes

À peine conclu, l'accord UE-Mercosur ulcère les agriculteurs (même macronistes)

“Concurrence déloyale et tromperie totale.” L’accord de libéralisation commerciale entre l’UE et les quatre pays du Mercosur (Argentine, Brésil, Uruguay et Paraguay) annoncé vendredi 28 juin au soir est jugé “inacceptable” par les agriculteurs français, y compris par l’éleveur et nouveau député macroniste Jérémy Decerle. “Quelques semaines après l’élection européenne, inacceptable signature d’un accord Mercosur-UE qui va exposer les agriculteurs européens à une concurrence déloyale et les consommateurs à une tromperie totale”, a tweeté la patronne du premier syndicat agricole français FNSEA, Christiane Lambert sur le slogan “n’importons pas l’agriculture et l’alimentation que nous ne voulons pas chez nous”. En cause, les quelque 99.000 tonnes de viande bovine -imposées au taux préférentiel de 7,5%- que les quatre pays latino-américains devraient pouvoir exporter vers l’UE, fragilisant un peu plus les 85.000 éleveurs français de vaches allaitantes."

Source : Huffington post

FRANCE

L’assurance chômage n’est pas en crise

"L’Unédic est dans une situation relativement saine, mais souffre de mesures politiques qui tarissent peu à peu ses sources de financement. Sur le plateau de BFM TV, face à Jean‑Jacques Bourdin, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a déclaré le 19 juin : « Si on ne fait pas d’économies, dans dix ans on n’aura plus de quoi indemniser les chômeurs. » Cette phrase choc fait suite à plusieurs discours approximatifs qui ont pour objectif de légitimer un plan de réduction des droits des chômeurs (à hauteur de 3,4 milliards d’euros)." [Dans la même veine que le soi-disant "trou" de la Sécu qui n'en est pas et n'existe d'ailleurs pas : il s'agit d'un choix de financement]

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Partage de données : le renseignement français encore et toujours dans l’illégalité

"La Quadrature du Net vient de déposer un nouveau recours devant le Conseil d’État contre les activités de partage de données entre services de renseignement. Comme le révélait le journal Le Monde fin avril, depuis 2016, une infrastructure dédiée au siège de la DGSE permet aux services d’échanger des données collectées dans le cadre de leurs activités de surveillance, et ce sans aucun encadrement juridique. Ces activités illégales posent de nouveau la question de l’impunité des responsables du renseignement et des autorités de contrôle, et doivent cesser au plus vite."

Source : La quadrature du net

GÉOPOLITIQUE

Soudan : « Derrière cette répression, il y a l’Arabie saoudite et les Émirats »

« Il est évident que derrière cette répression, il y a la main de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis », assure Ahmed Abdelaziz, un Algéro-Soudanais, à Middle East Eye. « Le 21 avril, Riyad et Abou Dabi ont promis de verser trois milliards de dollars au Soudan. Ils ne l’ont pas fait sans contrepartie. Et cette contrepartie, ce n’est pas la démocratie ! Ils veulent que le Soudan redevienne le pays qu’il était sous Omar el-Béchir pour que leurs intérêts économiques soient préservés. »

Source : MIDDLE EAST EYE

LIBERTÉS

Lois contre les "propos haineux"

Et plus si affinités...

Source : Twitter Darkjack

Avec la 5G, demain, tous surveillés

"Sous ses atours attrayants, la 5G pose des problèmes de sécurité du réseau, de confidentialité des conversations, de neutralité d’internet et de surveillance des populations. Sans débat démocratique autour de son déploiement, ces questions demeurent sans réponse."

Source : REPORTERRE

Le vrai visage de la reconnaisance faciale

"La Quadrature du Net est contre la reconnaissance faciale, d’accord : mais pourquoi ? Dès qu’on aborde le sujet en public, on voit se dessiner deux attitudes opposées. D’un côté, le solide bon sens qui ne voit pas pourquoi on se priverait de la possibilité d’identifier efficacement les criminels dans une foule, et pour qui tous les moyens sont bons, puisque la fin est juste. De l’autre côté, la peur réflexe devant cette technique de surveillance – souvent plus vive que devant d’autres techniques de surveillance pourtant très répandues – parce qu’elle est exploitée au cinéma comme outil d’un pouvoir policier totalitaire. C’est entre ces deux pôles, fantasme contre fantasme, qu’on peut essayer de comprendre les enjeux de la reconnaissance faciale."

Source : LA QUADRATURE DU NET

MATIÈRES PREMIÈRES

Total, EDF et les grandes banques françaises à l’assaut des énormes gisements de gaz mozambicain

"Le Mozambique va-t-il se transformer en « Qatar africain » ? C’est en tous cas ce que souhaite son gouvernement, de même que de nombreuses multinationales occidentales, parmi lesquelles Total, Technip, EDF et les grandes banques françaises. Elles sont à la manœuvre dans des projets d’exploitation de gaz naturel au large des côtes du pays. Un terrible paradoxe, alors que le Mozambique vient de subir de plein fouet les conséquences concrètes du réchauffement climatique avec le passage du cyclone Idai, qui a laissé derrière lui un millier de morts et deux millions de déplacés."

Source : BASTAMAG

RÉFLEXION

« Il n’existe pas de lien philosophique indissoluble entre le libéralisme politique et la démocratie » [1/2]

"Après un article rédigé par Michael C. Behrent sur sa pensée, le magazine américain Dissent publie un grand entretiendu philosophe Jean-Claude Michéa. Celui-ci a été accordé en janvier 2019, alors que les gilets jaunes fêtaient leurs deux mois. Le gouvernement commençait à discréditer le mouvement et à le couper de ses bases populaires en pointant notamment la présence des « Black blocs » et de groupuscules d’extrême droite lors des rassemblements parisiens."

Source : LE COMPTOIR

Charles de Gaulle et l’année 1969 : l’autre révolution

"Le référendum de 1969 a été mal compris et l’acte politique de la démission gaullienne mal jugé. Pourtant, c’est un véritable projet de société et de transformation sociale que porte de Gaulle en 1969, cherchant à consolider le régime de la Ve République. Quelle était la vision de De Gaulle face à l’Europe ? Quelle était la signification politique de ce geste de démission ? C’est à ces questions que répond l’ouvrage d’Arnaud Teyssier."

Source : Revue Conflits

ÉCONOMIE

Latécoère va-t-il devenir américain ?

"Détenant depuis avril 26% de Latécoère, le fonds d'investissement américain Searchlight a annoncé son intention de lancer une offre publique d'achat (OPA) amicale sur l'équipementier aéronautique français (659 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018°. Cette OPA, au prix de 3,85 euros par titre, soit une prime de 34% sur le cours de vendredi soir, serait déposée auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) au troisième trimestre 2019, "à la suite de l'avis motivé du conseil d'administration de Latécoère sur le projet d'offre", précise le communiqué de Searchlight. Une telle offre valorise l'équipementier français à 365 millions d'euros." [Pillage de l'héritage industriel français sous Macron, suite. Normal, il croit que l'économie c'est la finance...]

Source : La Tribune

ÉTATS-UNIS

Les « morts de désespoir », une vague de mortalité qui frappe les USA

"C’est une tendance des plus inquiétantes aux USA : le nombre de ceux qu’on appelle les « morts de désespoir » – à savoir des gens qui partent avant l’heure sans cause extérieure telle que des maladies ou des homicides, mais à la suite de surdosages de drogue, d’atteintes hépatiques liées à une surconsommation d’alcool et de suicides purs et simples – est en train d’exploser. La presse du pays s’est emparée de l’affaire, et chacun y va de son analyse sans qu’une cause facilement identifiable n’émerge et ne permette de désigner le responsable. Le chômage endémique ? L’effondrement de la religion et des structures familiales ? La solitude ? La culture de la concurrence, qui pousse les gens à vivre leur vie comme un combat sans fin ? La perte de repères sociaux, l’action dissolvante du culte de la richesse et de l’apparence chez les urbains de la classe moyenne, le narcissisme et l’ambition impossible de la perfection ? Un peu de tout cela, avec la destruction néolibérale en toile de fond ?"

Source : ENTELEKHEIA

Commentaire recommandé

Eric83 // 07.07.2019 à 09h45

Au sujet de Google, ses agissements ne se limitent pas à la manipulation des recherches en ligne afin d’écarter les publications considérées comme dérangeantes par les “bien-pensants” et les “sachants”.

Il en va de même pour les traductions “Google” des publications, lesquelles vont de très bonnes à très médiocres, allant jusqu’à proposer régulièrement des… inversions de sens. Dans les traductions très médiocres et de façon constante, celles, par exemple du site Zerohedge, site de “ré-information”, étiqueté conservateur, dénonçant jour après jour et entre autres “la fable du Russiagate”, la dangerosité croissante des néocons et du complexe militaro-industriel,la politique impérialiste d’ingérence aux conséquences dévastatrices…

20 réactions et commentaires

  • s // 07.07.2019 à 09h20

    Bien que la saga des résultats du bac ne soit pas abordée ici, je glisse ce lien qui rapporte le témoignage d’un proviseur au sujet du chaos ubuesque provoqué par les consignes ministérielles :
    https://www.liberation.fr/france/2019/07/05/resultats-du-bac-apres-coup-je-me-suis-dit-ce-n-est-pas-vrai-on-n-a-pas-fait-ca_1738207

      +11

    Alerter
  • Eric83 // 07.07.2019 à 09h45

    Au sujet de Google, ses agissements ne se limitent pas à la manipulation des recherches en ligne afin d’écarter les publications considérées comme dérangeantes par les “bien-pensants” et les “sachants”.

    Il en va de même pour les traductions “Google” des publications, lesquelles vont de très bonnes à très médiocres, allant jusqu’à proposer régulièrement des… inversions de sens. Dans les traductions très médiocres et de façon constante, celles, par exemple du site Zerohedge, site de “ré-information”, étiqueté conservateur, dénonçant jour après jour et entre autres “la fable du Russiagate”, la dangerosité croissante des néocons et du complexe militaro-industriel,la politique impérialiste d’ingérence aux conséquences dévastatrices…

      +21

    Alerter
  • Shock // 07.07.2019 à 10h07

    “Une cadre de Google avoue en caméra cachée qu’il s’agit d’empêcher un autre « incident » Trump en 2020.”

    Information capitale! Car je ne savais pas que google était russe, et que les Russes avaient choisi d’abandonner Trump! Sans doute déçus par sa politique et d’avoir choisi Bolton comme conseiller.

      +14

    Alerter
  • Shock // 07.07.2019 à 10h23

    “Un peu de tout cela, avec la destruction néolibérale en toile de fond ?”

    Cela n’intéresse pas les dirigeants qui sont avant tout les représentants du MIC (complexe militaro-industriel en anglais).

      +1

    Alerter
  • Cot // 07.07.2019 à 10h50

    La marchandise a réellement pris le pouvoir….mais jusqu’à quand?

      +3

    Alerter
  • Vincent P. // 07.07.2019 à 12h20

    Tant d’absurdités finissent par faire sens :
    Aucune allégorie de l’horreur ne suffira à bousculer suffisamment l’humain;
    Il faudra donc que nous allions jusqu’à la vivre vraiment dans nos chairs.
    Et pour tous ceux, intuitifs, qui trouvent déjà ce monde invivable, le supplice ultime sera d’avoir eu raison.

      +18

    Alerter
  • Eric83 // 07.07.2019 à 13h42

    DEUTSCHE BANK, sommes-nous à l’aube du “Big One” financier mondial ?

    Aujourd’hui, la direction de la DB va annoncer un plan drastique pour “sauver” la DB avec à la clé 20 000 licenciements, la création d’une “Bad Bank” à hauteur de 80 milliards d’euros…soit 5 fois la capitalisation boursière actuelle de la DB !
    Par ailleurs, dans sa besace, la DB a la modique exposition aux produits dérivés de…43 000 milliards de dollars.

    Autre “détail” pour nous, français : parmi les banques les plus exposées au risque sur la DB…la BNP et la SG figurent parmi les têtes de gondole.

    Il est à rappeler qu’il y a seulement quelques mois, Christine Lagarde, Présidente du FMI, avait très clairement annoncé que la DB était, déjà à l’époque,la banque qui présentait le plus haut risque dans le déclenchement d’une crise bancaire systémique mondiale.

    La nomination de Christine Lagarde en tant que nouvelle Présidente de la BCE et ce à quelques jours avant l’annonce du “plan de sauvetage de la DB”, aurait-elle un quelconque lien ?…et que nous réservent ces très très chers banquiers.

    https://www.lecho.be/entreprises/banques/jour-j-pour-la-restructuration-de-deutsche-bank/10143523.html
    https://www.zerohedge.com/news/2019-07-06/radical-overhaul-20000-deutsche-bankers-will-be-fired-bad-bank-soars-eu80bn-5x-its

      +13

    Alerter
  • LBSSO // 07.07.2019 à 14h06

    Le populisme selon Charles et Charles.

    Dans son livre, cité ici dans la revue de presse, “De Gaulle, 1969”, Arnaud Teyssier site ,en page 278, l’économiste du XIX siècle Charles Brook Dupont-White – qui inspira pour partie – le programme du Conseil National de la Résistance : “il n y a qu’une manière , je suppose, de définir la liberté politique : ce n’est pas une liberté, c’est un pouvoir, le pouvoir des peuples sur eux-mêmes .”

    Un assez bon résumé de la vision gaullienne de la démocratie selon l’auteur.Le paragraphe qui aborde cette question s’intitule : “Autocratie gaullienne ou démocratie authentique? “

      +11

    Alerter
    • D’Aubrac // 07.07.2019 à 22h46

      Le cœur de la liberté politique est l’exercice, ou non, de la responsabilité par le détenteur du pouvoir.
      Si rien de concret ne succède jamais à un vote sanction, l’électorat se lasse et finit par renoncer à l’exercice du vote.
      Nous sommes parvenus à ce stade de déliquescence.
      Cela permet à Macron et à sa bande de démolir la Républicaine sociale avec une assise électorale d’à peine plus de 10% des inscrits.

        +11

      Alerter
      • vert-de-taire // 08.07.2019 à 16h49

        C’est beaucoup plus grave que cela.
        La déliquescence PS/LR est pathétique mais très simple à comprendre : Ils ont défendu le capitalisme qui n’est plus défendable. Les catastrophes financière écologique biodiversité climat non seulement le capitalisme les a crées mais il s’en bat l’œil !
        Aucun idéologue du **passé** n’a plus le plus petit argument à donner sans se déjuger des 40 dernières années.
        De fait la déliquescence est celle DU capitalisme au sens que les capitalistes ultrariches sont les maîtres incontestés du monde ET NE FONT RIEN. Car le premier qui bouge est dévoré.

        Le chaos est certain.
        Sauf si nos compatriotes acceptent ou trouvent une solution convenable :
        – un mouvement crédible (??)
        – une révolte qui débouche sur un bon gros coup de balai
        Dans les 2 cas les (fascistes) violents ont toutes leurs chances.

        A force de ne pas tenir compte des cris de l’extrême gauche QUI NOUS a prévenu depuis longtemps (en 1981 déjà, le message était parfaitement clair qqchose comme : Mitterrand mais c’est un type de droite, qu’espérez-vous ?) le capitalisme est l’aventure de l’asservissement des masses. On y est avec en prime les catastrophes.
        je retourne à mes salades.

          +3

        Alerter
    • tepavac // 07.07.2019 à 23h05

      Effectivement, ce seul sujet aurait amplement mérité un billet à lui seul, sinon plusieurs billets .
      Dommage….

        +1

      Alerter
  • Serge F. // 07.07.2019 à 20h02

    Voic une autre nouvelle pour la rubrique Environnement :

    Des points d’eau ont été effacés des cartes IGN pour ne pas avoir à les protéger des pesticides :

    https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/07/06/comment-des-points-d-eau-proteges-des-pesticides-ont-disparu-des-cartes-ign_5485995_3244.html

    Make our planet great again !

      +9

    Alerter
  • Serge F. // 07.07.2019 à 20h13

    Autre nouvelle pour la rubrique France :

    Les milliardaires français s’enrichissent plus vite que les autres. Un record: la richesse cumulée des 14 milliardaires français figurant dans le Top 500 mondial de Bloomberg s’est accrue de 34,8 % depuis le 31 décembre 2018, a révélé lundi l’agence financière. Ces «premiers de cordée» ont cumulé une croissance de leur patrimoine de 78 milliards de dollars (68,8 milliards d’euros).

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/les-milliardaires-francais-s-enrichissent-plus-vite-que-les-autres-20190701

    Heureusement que les premiers de cordée soutiennent l’économie. Il était donc bien normal de les récompenser.

    https://www.youtube.com/watch?v=cmPtQePenYQ&t=160

      +8

    Alerter
  • D’Aubrac // 07.07.2019 à 22h22

    Exceptionnel entretien d’Arnaud Teyssier, à propos de son dernier livre sur l’ambition ultime de de Gaulle.
    Celle de permettre à l’État et au corps social d’affronter les évolutions de la fin de l’affrontement des blocs et de la globalisation en germe en 1969.

    Ceux qui se donneront la peine (tous les textes sont accessibles) de prendre la mesure des innovations induites par le projet de loi référendaire de 1969 (Régionalisation, création d’un Conseil des forces vives du pays en remplacement du Sénat, Participation) comprendront que l’enjeu du scrutin ne concernait pas la question de la survie politique de de Gaulle, mais de la survie de la nation France dans le maelström de la globalisation à venir.

    Il aura fallu la très large coalition des bourgeois grands possédants et des petits possesseurs de pavillons (rassurés par la perspective Pompidou), des notables provinciaux et notamment des sénateurs et de leurs clientèles, de l’intelligentzia (prétendue telle), de la quasi totalité des syndicats, de la masse des profs et de l’Université, de la presse écrite et parlée quasi unanime, des nostalgiques de Vichy et du gros des fonctionnaires, pour battre l’homme qui voulait doter le pays de moyens d’actions adaptés à la marche du temps.

    La majorité qui mit en échec le projet de de Gaulle le 27 avril 1969 (abstraction faite du vote idéologique communiste important à l’époque) est sociologiquement très ressemblante de celle qui soutient Macron. Ni verront aucune coïncidence que les aveugles.

      +5

    Alerter
    • vert-de-taire // 08.07.2019 à 19h51

      Mon grand age ne m’empêche pas de me rappeler quelques paroles de l’époque.
      On disait qu’il était temps qu’il parte, ce vieux.
      Un des arguments était son autoritarisme qui devenait de plus en plus insupportable et surtout de la part d’un vieux faible.
      Les critiques étaient hors sujet et jamais sur ses projets, on critiquait la forme
      et l’occasion de s’en débarrasser était trop belle.
      Ce qui se disait était qu’il était plus à gauche que son électorat.
      D’accord pour la sociologie macronienne (mais prudence le monde et les gens ont bcp changé) , le libéralisme économique piétinait, à commencer par le banquier Pompidou qui a un peu tué ce planificateur idéaliste bcp trop démocrate souverainiste pour les capitalistes.

        +1

      Alerter
    • vert-de-taire // 08.07.2019 à 19h57

      De Gaulle et gaullistes
      Quand on pense que Sarko Hollande Macron et d’autres se réclament du gaullisme c’est tellement contraire à sa pensée ! Une tromperie lamentable qui explique bien la déliquescence des idées et des partis ; du n’importe-quoi dans le contexte de basculement hors sol du capitalisme, la fuite en avant.

        +2

      Alerter
      • D’Aubrac // 09.07.2019 à 20h56

        Se réclamer de de Gaulle, quand on s’appelle Sarko ou Macron, c’est n’importe quoi, en effet. En première analyse.
        Mais à bien réfléchir, ces deux politiciens jouent gagnant : cela n’engage à rien ! et c’est encore politiquement payant !
        Ces deux là sont bien des pervers.

        (Notez que je n’évoque pas Hollande. Comment nommer, comment évoquer le néant ?).

          +0

        Alerter
  • Logique // 07.07.2019 à 23h10

    Et la nouvelle du week-end concerne l’arrestation de Jeffrey Epstein pour trafic sexuel d’enfants. Contre qui le coup est-il porté vu les très nombreuses relations dudit pédophile? Les Clinton, Trump? A suivre de très près maintenant que le dossier monté contre la Russie a fait pschitt.

    https://www.reuters.com/article/us-usa-justice-epstein/financier-epstein-arrested-in-u-s-sex-trafficking-case-source-idUSKCN1U20IK

      +1

    Alerter
  • BA // 10.07.2019 à 14h45

    Au menu des dix à trente convives par dîner, des homards géants, arrosés de champagnes et de grands crus issus des caves de l’Assemblée. Parmi lesquels du Mouton-Rothschild 2004 du centenaire de l’Entente cordiale entre l’Angleterre et la France (au moins 500 euros la bouteille) ou encore du Château Cheval-Blanc 2001 (550 euros).

    Des festins somptueux, préparés par le personnel et avec les moyens de l’Assemblée nationale, dans un décor tout aussi luxueux.

    « Verres en cristal, porcelaines, petites cuillères en or, chandeliers, vaisselles d’apparat » et compositions florales.

    « Nous n’avons rien à nous reprocher », s’est défendu l’actuel ministre de la Transition écologique et solidaire, mercredi matin, sur France Inter, dénonçant un « article pamphlétaire ». Tout en reconnaissant que sa femme a bien « participé à l’organisation de ces dîners », François Goullet de Rugy (LREM) assure que les convives n’étaient « pas des amis ».

    A Mediapart, Séverine de Rugy a expliqué quant à elle que ces dîners avaient pour fonction de permettre à son époux de… rester connecté avec la société. Mais elle a aussi confirmé que les invités appartenaient bien, pour l’immense majorité, à son cercle « amical ».

    https://www.mediapart.fr/journal/france/100719/la-vie-de-chateau-sur-fonds-publics-des-epoux-de-rugy

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications